Page 1

-

130, RUE S A I N T MAUR

Mlf

-

XI.

COMMISS~N PLONGEE SOUTERRAINE

19\82

Dr :'terutolli C. 94,Rue Mlcholit 011.00 ,Oyonmx T r i Neyroud M! Lm lok d'hl& 01200 Pill#gard* ~ b l i c o t i o n:iL i h n n i c R. 8 , Montmc S t Romriin 39200 St Clmude Enoult P. Loi Long# Champp. 50310 Monlrboirg

Avril

INFO

-

PLONGEE 34

SOMMAIRE

-

-

La Revue d e s Revues par P. ENAULT Compte rendus d'Explorations

.. Groupe sg41do Ragais MJC Oapa

., Groupe speleo Cornite SCP

-

:

de Narbonne ( ~ u d e ) (~rd6chs-) I l e d e France FFESSM des Vans

V s n t e ~diverses

- Dans

Pa Fontaine d e Vaucluse par C. TOULOUMDJIAN

C s nurndro l a i s s e encore une grandm part aux compte rendue d'explorations. Beaucoup dtentre voum aimeraient y trouver autre chose en plus, d e la technique par exemple. Nous aommsa entihramsnt d ' a c c o r d avec vous, mais pour c e l a , il faudrait noue envoyer d u t e x t e mur le materiel que vous employez ; car al. .nous faisonirr part uniquement d e nae techniques persorinalle@ il n ' y aura aucune progression. I

I

De meme, vous pouvez nous indiquer l e s incidentg qui surviennent pendant vos plongdse, de faรงon ce que tout 1 e monde en tire uns l e รง o n . Nous avionei un rapport d'accident dQ au gaz, t r d s intdressant, tire du bulletin amdricafn MACD News, qui s f e n t rnalhsursuseme?nt 8 g a r B pendant la traduction. Noua pensons qu'if passera dans I n f o 35. Avec un peu de retard, nous souhaitons tous nos voeux de bonheur n o t r e sx directeur d e Corniasion e t aon Bpoune, dont le m a r i a g e n au l i e u 19 6 Mars.

MA 2404 F f ESSM MAGALI 'Super Canard '

Quant'A

P, Lichsron, il a aussi adopte le principe d e fa double odcuriti fsmiliaie, if a o f f e r t une petite soeur Alexandra.


-hl -REVUE DES REVUES, Patrice ENAULT -.. -Annonc8 dans Le no de n0v.81 d e la revue anglaise vDiverw, .-h r-apgcmtde.1 ' e x p & d t i U n b r i t-iquet d e plongde souterraine . - d m & - las .?.Trous bleusn d e s B a h m a a e s t finalement paru dans le . no.de janvier 82. - O b j e c t i f : Les cavitds s.oua-marine8 du Nord , .da l! $1e d tAndros, d a n s 1 'archipel d e e Bahmae, et 1es specta. culaires l l B l u e ho le^@^ qui aiouvrent b pic d a n s le p l a t i e r c o r s l i e n au large du Hondurao britannique. +

-

En partie visitdse par Couetesta ( w h o i a aventures de la Calypsaff, ~lammarion), m a i s surtout explordes dans l e s annees 60 p a r Is Dr Benjamin, de Toronto, oea fornations o f f r e n t un champ d action coneiddrable pour f s plongde-gpdldo. Prdparee depuis deux a n s , a i d h financiergment par la Royal Geofraphical Society, patronnde par le Duc d e Kent, lfexpddition anglaise a f e s t ddroulde pendant cinq semaines dans le courant B e lt4td 8 f , Le groupe de baae Qtait notamment aompon8 d e Rob Palmer e t Martysi, F&.rr (l'auteur d e "The Darkness ~eckona"), du Dr Georges Warnes, de 18Univqrslt8 de Reading et d e Rob Beaumont, tous du fameux nCave Diving Graupn. A Conch Sound, l'une d e s grt t tea soue-marines dlAndroe, l e s Anglais ont e x p l o r e plue de 700 mdtres d e galeries d'un s e u l Jet. L a profondeur moyenne y est de 22 m. Rob P a l m e r e x p l i q u e que 1 'Qquipe y a effectue de nombreuses plongees pour explorer, photographier mais qu'elle n'a jemais r e u s s i & atteindre l e fond,..

La plongde A Androa n'est pas simple. La plupart des cavitds sont balayees pas un courant alternatif directement lie A l'action des mardes, Avec le Flux montant, c'est l'eau salde, t r o u b l e et chargde de v i e marins et de ddbrfa organiques, qui e n t r e d a n s 1 8 s trous.. Mais avec l e reflux, mouvement inverse, c'est l'eau d o u c e d e s couches profondes, claire corne du c r i s t a l qui pulee. "Pour explorer cee cavitda, il faut impdrativement composer avec le courant. Nous plengions au m o m e n t o ù 1 s f l u x c o m e n c a i t diminuer pour profiter pleinement d e l'&tale, puia nous sartions avec la m a d e descendante.., Cefa Amplique un chranomdtrage tres rigoureux d e s plongdes, le retour contre le courmt pouvant

1

;

arav8rer probl&matique. Cela noue est a r r i v e une fois a l o r s que n noXe Btione heureusement b peu de diatance d e fa sortie, m a i n ce n'est pas h rdpdter trop aouventw, Par comparaison avec l e s conditions habituelles d e plongde en Angleterre, tout e a t A repenser. Il y a la dlffdrence d e s a l i n i t e d e e couches d'eau qui pose d e s problemes dtdquilibrage. L'eau sulfureuse qui ab3me le materiel. Les courants e t la profondeur qui, dans la plupart d e s c a s , ddpasae les BOm, Mais il y a aussi la vision inoubfisbfe des s a l l e e noyges decordes d'innombrables stalagtites üu temps od le niveau d e la m e r se trouvait au moina 5 0 rn en-dessous du niveau a c t u e l . . Nouvelle expédition en p r o j e t .

.

pour fdter BOP trentihme anniversaire en beautd DIVER", la farneuee revue US de plangbe, nous , o f f r e une couverture et un article lllustrd eut l e s vFabulous" cavernes inonddes d e Freoport ( ~ a h m a a ) Belles photos, beaucoup money, S a n a doute

.

"


L'article e s t consacre à un-programme commercial d'entrainement à la plangke souterraine. Le ....c ~ u r s,du*, '.six Jours, cofité 795 d o l l a r s US et comprend 12 plongees sanctionn%es par un -diplôme au' cholx d u stagiaire : NSS, NAUS ou NACD.,, La plong6e.sous terre, est présentée comme Ifthe absolute challenge o f the sportftet' M."Brooks, la chef - d e stage, co&e' la "Chri's Evert - d o la plongée - sp&léow , Ca voui; intéresse 7 Alors d c r i v e ~v i t e . & Underuater Explores's - : : S o c i e t y , Box ,F 2433, Freeport, ~ . r h Bahma, d Ntoubliez pas les arrhes, c f e a t 5 0 US dollars I .

.

,,

,

,

m

.

.

.

.

ttHIGH-MAGAZINEtf,nouvelle revue anglaise d '-alpinisrne, bim e n s u e l l e , . consacre dans son no 1 - de janvier-fgvrrer 82 un. article la p1bngé.e. souterraine'e n c o r e une f o i s p r é s ' e n t k e . borne " t h e most, da-gerous s p o r t in the world".. ,.

,

,

,

-'rCAVING-INTERNATIONALM,kI:a b e l - l e - revue canadienne d e sp8160,une ~art.importante la plo~gée,souterrainedans chacun d e s e s nixm8ris avec- de,ç i n f o ~ r n a . t $ o n ~ : ~ r ~ v e nd.e a u.itto u s les coins d u monde.' A noter, parmi dlautres,: 1' entretien extrêmement fntéress'aiit ci2 Mike BOON avec Geo ff Y E O M N not'amment ' s u r la jonc tioxï K i n g o d a l s Yaster Cave - Keld H e ad ,,dans le no 5, C a v i ~ gInternatio~al : P - O . B o x 4328, Edmonton, Alberta, T6E 4T3. Canada. .. i?i"ait

,

,

mm)

.,

-

.

..

.

l?o& terminer sur la çpél.40 clas'sique e , t ltarch6010gie, n e pas manquer le no d aoat 1981 d u "NATIONAL GEOGRAPHICn ( v o l . 1 6 0 , no 2) oii f i g u r e un trés b e l article s u r l e s cavernes. . du Guatérnala e t l e s rdcentes d6couvertes d8inscriptions et d e peintures Maya v i e i l l e s d e 1:20Q ans q u i y ont B t 6 - f a i t e s ,

.

.

.

'3,

Envoyek. v o s iilscripticfi!; à :

Christian MASIA 22 m e Concorde

3 12 70 CUGRAUX

T é l . : T ( 6 1 ) 72.18.22

,,


CûllPTE KENDUS D'ACTIVITE DES CLUBS -

-

-

*

-

m

m

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

publions i c i uniquement l e s explorations'r8alïades ' & n ' ' ? è r e., e n . - t o t e l i t 6 ou partiellement,et à conditioetqu6n o t r e t e p n l h d s n'ai pas été d6passé depuis par d'autres apéléos p1ongeurs;du moins B n o t r e connaissance.Nous nous terions,à la dispositi~ndes spéa6os qui désireraient avoir deahrenseignements complets sur nos t r a - J ~ Z , NOUS

,

. ,

-

RESURGRTICR DTJ' CMTFAU DE LA C A B : Gorges du Tarn 48 Daniel A r d r è s a plongé l e s 2 premiers siphons,très courts,et s'est a r r e t S su??U E ~étroiture après 200m de r i v i é r e . PlongEz~d m 7 0 e t 34 janvier 81:Nous portons le développement de la cavite à 2250m,dont 670m de siphon .Point bas: -2grn.Arrê-t: sur ~ Z U S ~ . G L Tposeibilités G de continfiations. 0n compte .-li siphn$. Très b e l l e rivière souterkaiqe.à la. roche trhs découpee .le ' p o ~ - t a g eent?e S3 e t S4,long de 800m,e s t particulièrebent périible. Plongouss:3 ° C ,Chouquet e t P.Penez,en collaboration avec' l a SC ,Causses -II--.*--.-II . -YI----..--.I.-------..ICI.l-l

-

GROTTE DES H.FsR.ANS: VaPl6e ds la Jante 48 Plong6e &u siphon amont Le 11/1/81 sur 60m à -6n.ilrrêt sus trémie. T0 eau: f b O . ojLoi>&e du même siphon le ? 4/7/81 :70m, -6m, arrêt sur 4 t r o i t t i r b ErarichisSable en.décapelé .Am& à-..:-3m.Le siphon :.doit sortirb;Cou~an.t assez fort'.Plogeur::Benez,Porteurs.: Sp&9~6"~R&ga3e. -.: .. -. --.3------V-*I-U"IY.C

-..

'

-.

4

,

, .

>..

\

,.

,-

.

.

, ,

-

-

AVEN n'r: L'fAGRS: Méjannes le Clap '- 30 . , Exploi-a-i:j.orr L a .cote -160 des siphbns amont et aval. Amont: Plongée du 7/2/81: Sq: 96m -70, sans s u i t e . Aval: P l ~ n g é ed:iil 77/2/81, et du 7/'17 /81: Si :'i GOm, -8 .Derrière, e q l o de :OCm de g a l e r i e basse.S2:20m,-2,Au del& 20- de g a l e r i e é t r o j - t e et labg'r:in-iii?iqua ddnivellant dtune vingtaine de mètres et amenant 3 un j01.; 5'3,Flongeurs :Chouquet ,Penez. Port eurs :Spél6o RagaIe ------.-,-p.-uv-

?L

.

-

GROTTE ATSZFJ E L 7 MALAVEN: Tavel 30 ~ l o n g 6 edu. 3]8;80~81,:l.0~,,~~,g6couverte de 3OOm de galerie. basse, arrst 's;rlilr un pc3ti-t;"puits descendu le 26/12/80 . A r s & sur S2. Plongkc r t ~2li/2/8-i:S2 explor8 sur 220m -22 avec é t r . o i t u r e . ~ & ~ t sur marique .clFal.r.(bi 2 X 4 2 ) . Plongeurs: Penez, Chouquet, F. Vergier. -------------a-----

GOUFFRE------DU JEAN-----BERNARD: -----------

-

Samoëns 74 ~ l o n g 4 3du S < .;ci>fevr-ter 80,arrg-t sur puits.Plongée du 28/2/81: D e s c e . ~ t e&A ~j'-:.its,plongée diun S2: 45m,-6. 'Exploration de 80m de g a l e r i e étroitc,arrbt sur S3 à la c o t e -1hSSm:Record du monde. P l o ~ g e u r :s F' .Ve-rgi er et P. Penez. ~ l o n g h edu 7 5 / 2 / 8 2 : Apr8s avoir franchi le S 3 , P,Penez explore 150m de gaieries,dont une remontée de.10m et un P20,qui donnent accès peu a p ~ ? è a - wi & S4 implongeable car ensabl8. Cote atteinte: 1hgrn : Nou:ii-e~u record du monde de.profondeur. . O P 1 o n g e u . r ~J. : L.Fantoli et P .Penez. Organisation: Sp616o Vulcains.

-

E3Eploretioa .du siphon terminal amont au p o i n t bas de la cavité, c o t e -6On.PZoi:~Gess du 15/3/81: S I : 60m,-6, p u i a 250m de galeries remontant f or-tenient e t conduisant à un S2 : 30rn, -4. DonEant immédia-tement s?!r i!n S3: 280m,-7 .Très clair et de bonnes dimensions. Il e s t s u i v i d e 200m dc gale~ie.Arrêt sur trémfe.Plongeurs:Chouguet,Penez, F . V e r g b ~ ,Po:rteurs: r CAP de Marseille.

t


,

.

.

-

.

.

. .,. .

...

. -.

.,

TROU :DU Cmgij&bg~ume-Chapi~s . 07. . . Siphon ~t~k*rninal~.c,bte--2~ reconnu par F.Poggia:2(hn,-7, en 1978. ~ l f i n g é eRagaïe.du ~2'/~3.81:Mous explorons 7ûm de siphon très argileux à -1 2m.Arrêt sur.8troiture de glaise à -q Om.. Plongeurs: Chouquet ,Penez. P o r t e u r s :~ p é l é - oRagaïe. . ,

, .,

:

,

.

,

,

,

,

'

'

..

.:

, .

,

..,

'

-

-------------~--___ GROTTE DE S'T MARCEL:: Gorges:'de 1-ldrdècha 07 Plong6ea des 4/6/81 et des 10 e t 16/5/81; Plongées des siphons amont environ 4 Km de Z . ' e n t r é e , + gOrn,de-puitsà . et avalpréseau Solvay .descendre.Réseau.amont: SA:60m,-5, S2:35m,-6.~e S2 se shunte.Derri?re d e c o u v e r t e de plus de 1300m de galerie dont une p a r t i e e n l i g n e presque d i r e c t e jusquf~~'un:'superbe puits de POm dont le fond est occupé p a r un siphon:S3 .Ce S3 a été plongé le 2 0 / 2 / 8 2 sur 120m. arrêt & -40m sur étroiture. . RQseau Aval: 2 p e t i t s siphons d'une centaine de mètres,puis une c o u r t e galerie descendante Qui d o G e accEs à un troisi&me siphon qui plonge rapidement . B p l o r e . sur 270m,i -25m, section 4XSm.Aileêt sur manque de fll .Plongeurs: J-.C . Chauquet . e t P.Eenez. . .. DRAGONNIERE DE BANNE : ~ a & e 07 Nous avions d d j à exploré cette cavité les 19 e t . 2 6 / 4 / 8 0 sur 1430m, . Le'i2/4/81 ,nous plongeons dont 1090m noyés. ( ~ n f o - p l o n g é e '25,27,30) l e S ? 4 sur 6h1,arrG-t &'-18m -sur é t r b i : t t i r e boueuse.,le ,314 bis que nous avions signalé ntétant qu'une l a i s s e d'eau. . Plongeurs: P.Penez ' e t F.Vergier. Porteurs:Spél-&O RagaTe. . ... . . GRO-TTE DU COUTAL: Les Vignes'- 48 Réseau totalisant ,,plusde 6- d e g a l e r i é s . . ~ l o ~ g édu e siphon termi,-na1 amont le '18/4/81:35rn,-6.~4bit:7m3/s.~rr8t à -1 ,Som dans l e s bul1es;impossible de, sortir,Ie.couran6 étant trop violent.Dans la f o u l é e ,pJpn 6e du siphon.amont.,du rgseau ,de la Pissette .Ce siphon e s t trouble v i s i b i l i t é 3 1 lall.ek: lm) .Par chance,nouo sortons au bout de 7ûm.Derrière expIorati.on de '300m.de grosGe g a l e r i e .8rr$t sur S2.Plongée du 13/,6/8-l S2:55m,-5;puis nous r,etrouvons l'actif . p r i n c i p a l q u i sort'd'un ~3 plonge s u r 160m,Arr&t à -50m sur manque d'air. Le ruisseau d e l a ' , P i ç s e t t e e s t donc un t r o p p l e i n de l'actif principa1,qui l u i -,par contre se perd dans le S2 pour r e s s o r t i r dans,le siphon ,actif que nous n'avons pu franchir le 18 Avril; Plong,eurs:Ckouquet,Penez.Porteurs:Spéléo RagaSe e t SC de L U i è ~ e . . ,

,.

-------------a------

-

'

.

,

,

'

,

.

, ,

__--_________II_ ' -

7

.

-

. .

AVEN CALIDO: Lanuejols Causse ' ~ o f r i 2 ~ n v i t ép a r un groupe spéléo d e ~ontpelli6r.~e siphon terminal, difficile dlaccès,avait été t e n t é sans succès par P,Digeard quelques semaines auparavant. Plongée du 3 / 5 / 8 7 :. Exploration dl une c e n t a i n e de mètres de galerie dont 2 siph,oqs de 3Om,arrêt sur bouchon de sable e t point d f-absorbsi-on .PlongeuP: P.]?ehez, .,. mm---------

.

GROTTE DES FEES: Tharaux --c------------

,

.

- ,

- 3O

plongées des 7/12/80(1nfO 30),17/5/81 et 2311 /82,,dans le siphon t e r m l n a l de la Grotte des Fées.Sl :470m,-52m,progression-:15ûm à -5Sm,puis AOOm de-galerie. shuntah%-2 petits siphons de. 20 et 30m. Après franchissement d'une vodte mouillai1te,20rn dc galerie conduisent ?L u n S 4 é t r o i t , e q l o r e en décape16 sur 30m.Plongeurs: Chouquet ,Penez. Porteurs:Ragale les 7 / % 2 -et 77/5 ,-CDS 84 le'23/7 /82

-----------------

SOURCE DE LA PARE : 83 précédentes exp1os:~oTse-Raga~e(1nfo30),~e i5/6/81,nous topogra-phions La cavj.té.Arr6t à -25m en 'bas du p u i t s noyé entrevu l e 2 Janvier 81.Ploz1geurs:JC Chouquet e t F-Vergier.

:-,


- . !- , y , - ;. ,;, 1 .. . .- -.. - ..- +.. -. .......... TROU ------+-------&---+T---..~( QUI: FUME DE L ~ O L I V I ~ 'danges : .. - . . . ... . - - . . . . . _ . '.' . -.. -.. . ....... .. .!,?, ,=*:l ,.-;-,y:,. ;;.- ,', .Le ;i siphon amdnf a :dé$$ gte,.gzohgé ::@$ :S i :;lOy ..; .. . . -3m. Plongée du 20/6/81:~ e + r i ~ êï Il@,: ( ~d~.:.~&ç-.~ëm6%tant. g ~ ~ ~ di,,::". . r: acceder à un 52 long.:d-e,-65m:.,à:i 6 ' . ~ u-del&.-. & ~ ~ r a t i g nae.'.i,451im i +kë .ldiirj&.r." .:de, -.galerie avec rivière.Afret -au'pbrtnt-'aihonte ~ t r ~ r n é " S i i ~ ' t - . ..-. ,

.

;?,e$

.

. I

-

.-

*

+:.

,-

iL,;I.

:, ,

, ;

,

.

,

~erniewr~.é:..~ïh&

, ,,*

'

. >

7

,:;

I

I

-'-'

,

. ..... . . . . .

,

..

Rmmd&E;L ' + U ~ L ~ D E : M A B I E;.g4 ~ ~<; . --------F---------*----------o

..:,,

..

I,

,

(v~ir_:~,,f 6:130j

i-p..

"

:,

, , , ,,

-

'-

.,

+. > ,.

... .... -. . . .. . . . . . . ..-.-. -,;.:., ..,'.,"'" .., : ;.-, :);'. .'.>' i :,;:, <., . ! , F,.. r. : . 7,,.l-... 7 - .. . -, -,... .. ..> . , , , :-", ,-:-. ,.,, i . . . . . . . .,.... .. .>.

.-

,

I.

.,

,

T

.

. r -

.-I.

.JI: 1'0Om,:-12.. $2i60m9:~5 ..s3:6a, -2.54il2~&,-15~$~i30m', -4. 56:35m,-6. S7: shunté. S8: Zorn',-3:Le i2/7/81 ?noiiB:plong&i%le S9,:~>. . i. i. .:,,, q. . : : ZS@, ,53, ;: q r .,ê -t. , SVmanque .. : d ' a i r . Plo~geurs P +,~ & z .. .. . . . . ... . . . . . tChbuquet . . . - ..:et. -. .

,

. . . .

,

,.

.

,

.

;

,

, ' ! . ........ . .'. . . .,. .- .. . . R E S ~ & E , 'DEI;A*.FIR&LE . -G. P $ --'du ~ ~ :~...~ ~ r d o ~30,: ; .. . . . . , . .., .. , Plongée du 10/10/87.~i t r è ~ : b a ~ ~ a ~ ' d é b ~ % , ? 3 5 m , 3 ;deibranches, ~~0mbré devient très vite très troub1e.Terre noLre.11 débouche dans une p e t i t e s a l l e a r g l l e u a e d 1où part ru-. S2 exploré sui"..? OOM .............. 'ài:'-r35m; ...... .. Arz.P$,.,;.SUT; -pa,ssa$? bas - t ~ s èboueux remontant lent imënt. e - t .,se: , : y qe$qég$ss&nt:.Pr,es&e de castof S. Plongée, péalisée . "ayeq l%$&e .-:dé; .P. D y p p ~ es i . Plorjgeur . . :.. :.P,Penez:. ., .,.. .. . ..- , , .-. .. :

.-

, ,+ , -

7 :

:.

-:

,

. . . . .

,

.<

i-i-d-Li--3--.--i-i------.

,

.

-

-

,

>

,

2

.

.,

,

L i

,

,

Y..-

,, .

.- ,

. , <

,

"

,,

-,

.

.

,

.

-.,

,

:

-

.

.,

- , .

7

.

-.

5 . .

.

,

,

. . .

,

.

.

..,

.<,.

.

,

'

<

, -

.,

>

i

.

.,

Explorations., r 6 a l i s é + caurarit septembre 8 1 ' e n ~ a r d a i g n .e N G ~ S : publierons de-.façon plus h g t a i l i é e l o b s q ~ enous aurons termin6-:les . - . .. . ,.. . . . . explorations. , . . , ....k..i... GROTTE VERDE:Sq :115m,-48. Arrêt sur bouchonde' l a i s e ; SU -'-GDL&ONE: SI : q35i, L~Q'.. . Ark& sur prof onde&, 2.:X SL) : .: : . . SU ~ ~ ~ ~ ' : ~ ' ~ ~ o nf~nd~:deg~uffre;S1:190m,-J3.Au'-delà,e~loration géc:de -. . . . . . . . de.":i'30m' ide vas*'ës galeries, .-. ..:. BLUE:MARIND:D&J&-:~~p ~ ~a ~r ~~!a~s i n m a ~ e r-si : :.630m,-36.50& degalerie - . .. 32 :$g,-g,,;80pm-' d e . galeries, arret sur S3, . SAN-;-GIDVANNI:Fondde grotte.~S1~:35~,-12.~2:200m,-6~;~ .:>:. , CA/U'-:-LUNA:~ l o r i g d':paP ' Hasenmayer Reconnaissance sur. 400m b .-27.. LOCOLI: S I i2201~;-77. S2:t 25m,-20:. S3;-345m,-35. , Expgdition de r e c o ~ a i s s a n c e : S p 6 l é oRagaTe.Plongeurs: JC ~Chbuquet,. ~ . ~ e n e z , ~ p é l ~J o . s~ i t ~ a i r e ~ ~ . G r a n i e r , ~ ; ~ r m i ~ r.- , ~ . ~ e n. & z , ~ . ~ e ~ e z ; C . ~ e n 6 z," . e AmSiGard. t :. . . . . ,. . . .-,-. , .... , . . . . .,

,

,

,

.

. .

.

.

.

.

:

.

-

'

A

1

;

,

. .

, -

,

'

,

.

'

.,

ERGE EN CE " ,

,.

+.

. . . . .. : ..

,

.,

:

.

'.;

,-

,

- .

.'

a

-

,:

'

.

>

n

,

.

.

,

< ,

. ...

.,

. . . . ,-,

,.

..

!-

m

.

,

.

,

,

.

-DU,, SGN: pont ;st:~icoias- G o r g e s ~ U : - G ~ ; ~ O.-A'30 Le p o r t a g e jusquiau siphon est rendu d f f f i ~ b l epar,,les é t c o i t u r - e ~ des 40 premiers mètres.LfASN avait déjh franchi le S1(100m,-10)arrst sur lac.Le lac diaclase mène disectemknt sur un S 2 puits . . noyé sue rîous~.p2ongeonssur 170m,.à-3O.Arrg-t: :sur::ét?oi%ure, ~ l o n g e h r:sJC Chouquet et P. Penez .Porteurs:Spéléos Raga.Te ;P. Durepaire Y ,Maur5am:,.et 312s apél6os ~Iocaux.. .. . . . . ,,

-a----d---------

-

- ,

! .. . . .

-

.

,,:

,,

?

. ,

,

, , .

TROU DE LA CALTNIERE: 34 -. Plongée du 2411 0/81 sur indications de G. ~ r t h a u d , ' d ehap-:5&,,-45 dans:'un v a s t e puits noy8.Arr6t sur tP6mie boueuse.Chbi;aquet,Penez. ,. . . 1 1 1 1 1 1 1 1 -

,

. , -. ,

,

-

,

-

,

.

. . . . . . . .

;

- . ,,,

,

RESURGEMCE DE GOURNEYROUX: Madiers 34 , .~ l o n g é e . . p a~ouloumdjian r s u r 270m,-60..Le 28/10/81 ,nous p o r t o n s j e , ' développement à 345m,prof ondmr.: -90m ;: durGe de la... p l o n 6ë :25mn.. Durée d e s p a l i e r s : 1H55 à l l a i r . z g e u r : J.C.çhouqfièt. -----------------------MW

.

,

,

.,

.

, .

,

,-, , , , . . , , , ........ - . . . , . -, . . . . . AVEN DE MERDERIS: Goudargues 30 -el-lei---1---i----------,, ,, . ,. .-. - . , L' étroiture entrée avait "été t e n t é e par l e ' G $ E M ~ L ~ ~ [ ~ ,,le ) I . z ./ :~ ~ GORS du 04 animé par And& , J m & i l l e fra-nohi . . . .- l. v. é. t.c o i t. u. -. r.e:, e?. descwid . .

-

al

"

(


.

.>

- .,

-

. . - . . . _ ' . .-

,

.,

...,...: - #

-.

-

,

.,

..

..

...

'.

--

-

'

' .

.

:.-. . . -

,

-

,.

. . .. :' .

..- ,

-L

une succession de ressauts jusqu à. -35 . A m & sur un petit siphon. Plongée du 8/q2/81 :Aprés 45m de f i l déroul&,asr&t à -30 sur g r o s éboulis -bouchant :le. foqd-:du p q i t s noyé. La profondeur du- t r o u est p o r t é & ...., . ~ . ~ ; 6 ~ m ; p l o n g e u r : ~ ~ e ,GBRS ~ ~ ~ 0,4;: r t ~ r: s : . : . .. .. . ,:. - , . : ,

\

.

.. . ,

. , ,

-.

~ m ~ ~a: -~: ~~u u~ i.&x, .i . : ' . .- . ~iphon.àrn&nt:'&6.jà $loagé par ~ & i l o i h i d j i a n ; ~ upi sa r ~ ....

-

GOUFFRE DE .-----------------I

' I !

'

>.

, - ,

;-

"

,

. -... ..:,. '... :-. : I3

>

,A

'

,

-

-

,..

, ,.

i

'... ,...

-".

*

-.,

"'

-.,

'

-

.

-

.

i.

r e vergi&r. d sur -140m,arr&t ~-'-'40i~::PI:brigée du '$&;l'il J81: 145rn,-43.~2rr@t,sur p e ~ t e de ., petits'gcavters WisS'Bnt ufi p.ssbge',dl.env~ii<on A,Ocm 'sous 1e'pla;forid. P e r t è d~ulni'-il&vj;doïr -k -::fraichil c e t t e '6t~oitureen 'g1.i-ssant"ave,c ].es g+aviër's.~Xongeur :P .Pend,z. Siphon aval: reconnu par - Vernette $r 85&,-25.. plongée d e s 14:'6.t 15 :1:rt /81: - Le siphon est-s o r t i après 44bm de progression.Point bas: -42 Au d e l à , exploration de 2 ' 5 0 ~d:e ga1:eTie;Arrêt sur é t ~ o ~ - l ; u . r e , P1ongeurs:Chouquet et Penez. Porteurs: . Spélgo Darboun. ,

..

I

,

,

-

------------------

.. ... . .

.

,,

-

.

.. .

.

.

.

.

.

.

,

P.ERTE. DE.U CADIERE: St .Marcel Gorges- de I,"Ardèche 07 C e t t e ' p & t i . t &g r o t t e débouche immé'diatement sur u n e p e r t e d e 1' ~sd&che.Plong&e du 28/i?/81 : S I :SOrn,-4.très trouble.Eau très froide: 7O.70ni de galerie,puis un a u t r e siphon très court:5m,-S.Plongée toujours à t a t on car la visibilitg aller e s t tr.ès-.-.r--éd~3:~te~..Ru d,e18 la g a l e r i e . basse dkbouche a?,--bout, d f environ J 50m dans; un la^ au plafond, bas. En (avançantdàns ce! lac, o n recpupe uh p u i s sant - amohtaval':S'~OI;[.S B - l ' t é t i a $ e . E q l o r B s ù r 700m verfi,-lTahomt,arrgt Susi S3.. 1 'Ardèche ne '-'doit.pks ê t r e ..l'oin yu , l e s ,.gouv.e,ments du ,siphon;,En,-..-. . ava1,explo de lOOm!-.&e: gal'erie,,fossil,e,,$n~paralli~le,&écouverte;.d~~ SS .Plongeur; P ,Peqe's;";" 7~a?t&urJC C h o q u e t ;. - .,.. - . . !-.. . . . -.. .

'

,.

..

.

,.

.

.

,

,

,

:-r

:

,.

-

,

la

.-

.

G ~ U F F R E D U PETIT ST C A S S L E- N : . : M ~ S ~ ~S~t , , e , Baume , ~ ~ ' ~83 ~ ,.. Le siphon terminalà cote':-320-re&oupé'au bout d e 20m très b e l , aval recoiinu - s u F ' 3 h par F.VePgier;LPamont debouche au bout de 5Orn à --î2,F.VergieP &.riait'explore' derrière ce siphon 800m d e t r è s b e l l e r i v i è r e e t s'était, arrgté:sur. un,S2.Plongée du 5/72/81 : .Nous.remontons l e s 80ûm:dè-rlvigke gul' ne coule presque pas.Le 52 e s t , s e c .Derrière ,nous explorons ,12t)ûm de t ~ è sbelle g a l e r i e .Rrr8t sur S3 au b a s d.'une pente de:'graviers et sur un effondrement de 3 l o c s ,Dans' les 2 ' cas,llexplo peu* ie poursuivre ;De retour,hous. . explorons l~aval.S4:220m;-7.3.S5:150m,-9.S6 exploré sur 250m,-20. Arrêt à - 7 2 s u r manque de fil.Ce siphon e s t d e t r è s gros di-arnètre.Plongeurs:Chouquet P e n e z . P o r t e s : 1 RagaSe,Aragnado et Darboun. P o r t e u r s trgs mgritant-s vu ..laconfiguration ,-.des méandres Ceux qui connaissent comprendront ,, --i-----------------iiCiiC-iiC-

.,

.

,.

,

, ,

.

,

,

'

---------------EVEN DE GOURNIER :. Gorges de l'Ardèche ..

.

,.

,

- 07

.. .

. - ..

,

.

.

.,

Plongée'du-siphon amont sur 40m,-13.A r e v o i r . ' ~ l o & e u r : ~~hou&u-et,.,~

- .34.

TROU DU COLONEL: Gorriies -----------mm--

-

.

,

-.

., . .

.,... - .

.

-

,

,

--

S I et 52 déjà plongés - p a r le .CLPA,.-600m,deg a l e r i e dont 200m é t r o & t , e , domia?it:accè,s êu S1 : . 2 0 m , - - 3 . ~ w S ude i ~ 5@ de galerie.:S2i15m;-3~.-100~. de rivigrk .le CLPA s'était a r r g t é sur le S 3 , _ . ! , -. . .. . . .: . . .. - Plongées du 9/8/81 e t du 1/11 / B I : SJ:150m, -9,~;ec ktroiture élargie à 4 0 m . ~ udelà,exploration .de 60Om de rivière.Plusieu~s amoijts::sang, I

grand intérêt. L r amont p r i n c i p a l , sort. d un S 4 plonge sur 3Qm, - 3 , . Arrêt - sur. é t r o i k u r e . Plon,geur :P. Penez . ~ b r t e u r s:.Spél6o RagaXé. , . . . . -. .... ~ a t r i c kFENEZ. Route d e Ragncls 30150.St Geniès de Comolas (66) 50 25 07 .

,

.

.

,,

..

I

'

--


a+hit'

plus l o i n sur trémie exondée.Sighon a f f l u e n t reconnu s u r 1ûm avec , arret s u r é t r o i t u r e . Ce réseau a un débit important,lleau provenant des pertes de La r i v i è r e de la.Beaume, Plongeurs:Chairvet, Legrand. . . -. . ..: .' Topo: Montare, P i e d o i s ;:.: . . ,

,

'

'

FONT NEJEANNE - 17/1/81 ------------Plongée sur 90m,arrQt à -4 dans '

une d i a c l a s e étroite,après franchis-sement d ' m e étroiture & -qOm. Ce siphon avait et4 pompé sur environ 60m en 1976. Plongeurs: Chauvet,Legrand.

-

PERTE DU VERDUS ( .:: Freyssenet 07 . . . .. .- -.!..';--:'.Plongée du siphon a u bout d ~ r ~ ~_19,?9 e ~ (&'.bulletin u , c ~ Ç . 0~70 1 4 ) Siphon'.'tënté; .suP:-jOm.'Vklgeé'' l,',im@.artaritearrivée. 8' eau, la v i s i b . i l i % é est nulle, et-'.. ''~'rn~~4ch@~pour %"d'sa ra-igons.'d e : s & c u r i t & ,-bute progression dans c e pefi'k: &~hdui~~~-PIoh~urs:~hauve~',-Legrand;avec la p a r t i c i -pation du SC Aubenas et du S,C Privas. . . , --A

.

,

.>,,

,,-.,

,

..

., , ., , .

,

,

.-

. ,

.

, .

-. .,..

.

. . .... .

... ,

,,

,

FONTATNE,. P.ELOUSE:.,,:O? 7.:2 9 / 8 / 8 0 ::; . . .. . . L~ :SI. <êt6 ~ , f ~ ~ D & h $ ' ' ' ~ , ~ GO*, f : ~ -4;Lve6: m ' ~ e ' a: r~r ê ~tedans ~: c l o c h e . Nous avms francht'le S2:210m,-q7, s u i t 10?1 de- gelerie, ~ 3 6m, : 7Om de g a l e r i e s étroites e t t.opo. ,en, cours. ,

.

i * i i r i i i i i i i -

.

,

:

une

.

,

Chauvet,Legrand,Piedois.. -

.

,. .

.

,,

.c

- - .-;,

,

. .: . S . . O ~ . 07 . ,& ~ , Z ,..

,

ESPELUCHES :,I .S. t j- .Aib:in k O?$

-

. ,

. ,

:

:

.

..I

2 3 / 8 / g o : - . 1, . _. .. - -. Plongée du S 2 : iSm,-3.Dans l'affluent de liOrvée.~~cuuverte''de 40m de galerie,arr%t sur petit. ,S3.Chauvet. . :.. ...,.. --..,..- ..- . ..,, ..

.,--,----

--

-"

,-

,

,

,

-,.

-------------

BERUME C U I R E - i8/1/81 Nous franchissons le S2:30m,-3.Arrêt l5m plus loin dans une p e t i t - e . diac,lase. E x p l o ~ é - ;en. , 78 après pompage du S I ,par l e , SC Aubenas ,,

,jpsqu?.a.u .. .:SZ:,'{,$bp*GKauvet.Leg~and.. . . - ., ,

.

.

.

.

,.

.

-

.. .

.

,

PERTE! 2 .DU,-GRANmN: Brahic . --'O7 21.6.81-' . S u i t e . à de ~ i o l e n t e ~ . ' ' 6 m e s ~SA j l es'est en' partie déîobstru4,et son franchissement a a l o r s été possible.2lOm d e . , g a l e r i e s basses ont été découvertes,avec arrivée dans une grande s a l l e occupee en partie par un lac,où arrive un peti$- c o u r a . . a c t i f . Lramont d e celui ci b u t e s u r un p e t i t siphon. Au'fond'dLi.'lEik',Ie S2 a ét6 parcouru sur I O O m , - l , ~ : ~ - . A ~dans-.un ,rêt ,laminoir qomblé en p a r t i e pa:? d e s , g a l e t s . Au..,.co~rs' alune explo. de-rekonnaissan~e,dans,le ,SIJ;n.ous avons . - . . . d;fcouvert un bojrau qui a permis la jonction avec,les pertes.il . k t 2, c e ,qui--porte 3.e,.dévelopgemenT,du réseau à 13SOm.Topo:Chau~et~; L&grand,Piedois. Spélunca N02.A979. ...- , . FONTAINE DU V E D E ~ . ' ::~ N ~. . ~ & ~ : ~ :, ;. .-- -. .~ - ~ ~. ... . - - - . .

I

,

. . ,

I . C I - - r - r - t C . - - l - - - - I - ,

.,.

, , . '

:

-

.

.

'

,

,

,

.

a&

,

-

.

:,

,

,z-

~eriiïriuç,pé{6dknt ~'~'lèger',età ' ,~Orn~;dk-début. d ~ ~ : ~ ~ ~ ~ du S1 .Le 23 mai '8.i ,nous l e franchissons: 'l Soi,-7; derri$.re: de galerie. --.: 'S2:-75rn,-2. ' G h d e ' g a l e r i e . -@:1 On,,-2. 300m -de! galerie. Slc: l,Orn, -2. 10m de galërie,SS:'q55m;-5. Arrêt a p r è s 5Om d e g a l e r i @ sur un S6.. Noüs y r e t o u r n o n s - l e 1'3/6/81',e't r'iuiis -ti.uiivuns ce S6 désauiul-ÇS, . . -.- ' ' 120m de progression nous amène au S7:70m,-1. 70m après ce siph.on, . , 11ous'iarriv6nsau ~ 8 , . p l o n g djusqulà -6 où un remplissage 'de.graviers bl8ÿuë . -tau-te c n i i h i nilation . en ' " d i r e c t i o n d e lz P e r t e 2 du Granzon,, - dm* -nous ne sommes é l o i g n é s 'que d e 150 à 200m.Topo: Chauvet ,Legr3rid Spélunca N0:2.1979. .. . . . GOULE':~E --------------SAUVAS,: ..St ' ~ a u lle Jeune 07 7/3/81 ~ l & g é & du s ~ ~ , ( GRPS c F Siphon 80)80m,-'7. 15rn d e ga~crie,~g4:20m,-l 70in ,,de .galeri'e9'SgS:''l5m,-4.'APre"t sur ramifi'cations.Cliauvet.Legrand. --,

'

:.

.. ,

,

I I

'

-

-

..

'


. EVWT ... IIE ..PEYBEJAL: .,. .. S .. André c..e CruziBres. 7 ;07 2'1/12/81 ... , ---e~-"--7---:-----. . .. . . . . BranchJ;.~semen5~!~de:-.:1d. :vome--m6iilllant@;.vue'par .le CRPS ;,Lepas sage . -..:. en.k;~~~:~~a~':bX~c$-:~~&"ne~:L8:-:~~e : galerke - exandée de 4 X hm . et .':de.- 40m de longueur. Arrêt,,sur obstruction de galets,Chauvet,Mbntan'el.: . . .

.

.

.

,.

. . -.

.,

:

.

.

.,,

y-

,,

.

,

:'--

,

- Loz8re'-

RESURGENCE DE R ~ W E Y ~ O L :Les Vignes __l__ll__ll-l-----l__I-

,,.:--::,

-20?4/81.:.,.

.-- ,,,.,,...,...:

-~3'oratiofi-de,la.'sallequiavait &&-.entrevueparC,Touloumd3ian, t o p o . ~e'nbmbreukek f i c e l l e s trainent :encore dans c e siphon,donc, prudence conseillée. ~hawet, ~ e g r a n dLandais , (FJS) : - ' .

'.

.,,-,

.

,

.

.

, .

.

..

,

.

> .

. ., <. . .. .. , , .

.. IBIE: source N62 de lt2bie . . .... . . ... . . Après 4H 'de,'d6aobst&ction,dans la vasque d t-entt.ée,pragressionde .:;zQd.& :-&,2, eM: .d&a@el&-;...:-- ,gaEerie confllnùg: -avec. Z&s memes-d:tmensi.ods. :.. ... .. . .. ., . " ~ - ~. ~ ~ n ~ ~ ~ r r;: .:,: ~ -;..h & r@t . .. . . , . . . . . . . . : .. .. . ' . ..:. . . ++ SSP - C ~ X T IU E DE FRANCE.:.FFESSP~ -

-

-

,.

,,

,

.

,

,

.,

.

.

,,

.,

M.----

-

'

--

.

..,

-

-

,

.

,

,.

..

-

q

,

-

"

. :

,

-

8

.

'

_ i

:.

., ,, . .

..#...

.,

"

.

-

,

.

,

. , ,.

,

'

-.

,'

,

A

,

,,

-

-

.- .

, ,

,

. .

-

,

.

-

-.

:

-

. . .. -

: '

:

,

,.,

,

.

-

?

,

--*h.-li--.----------------------------

-

.

.

,-

..

-,,

. ..

. .... TROU QUI SOWFLE: Méaudre Isère .. ~l6nké&:d6 s i p ~ o namont -'-de l a riviere de ia,,$&ssaint, CO+ .& -1'70m. :-.. Aprèd m e z o n e siphonnantë d e ' - l l ' - 5 m , - ' 8 , . ~ ~ v ~ . c.... .: c ld!air,reconn~i$~ ~che -sance de 150m 'de ghlerie . A r r & t sur 'S3, - . - - .-.. 2 X 9L. TPST :î PH. Eric Segond (plongeur),~ é r & m @Kroicki ,verciniqueBore1,Brigitte de Gonc~.urt,PhiLippeDubarry g Eric: . e t Francis.-.Le,.Guen-, : : , ----------*--Ti-." .<

.

.

T

I

%

,

-,

,.

.

,

,

,

,

, .,

,

'

'

.

. .

,

., . ,. . .-.

I

,

.. ..

, ,

,

-'

',,'-

,

+

,

.

.

'

.ooQo'oopoo.o.O~OOo.ooooo

. .

..

.,.

,

..

.

,:

,

..,

-

,

.

,

.

,

,

, .-- . . ,.,.,...

.-,.

.

,.

, ,,,

. ..

-,

'

..

,

:;

,

.

. .. ,

:r

.

.:.-

. .-

" -.

,- .

-

B o u t e i l l e s neuves 2OObar IWWL-10L:lOKg pi&ce(vides) &re&':forid;::-:::. sarl-glages ,-sans robTnets: 8,QOF piètie-;,Législa.t';i on i6ali.em&:;R~bLme;t.-. -terie:D;TB-ou INT.364: pm$ce..gaz.'. . . , .': : , :;:- .:. .. F. Le Guen. 27-29, Rue Yves Toudic -7501-0-W~1~-T é 1 :le(?')240-79-60; .,,

. ,

,-:-,,

.......................

--

- : , ' - - ,

-,-

. .,

, .

,

,

LISTE DE BLOCS NEWS ET D'OCCASION et ROBINETTERIES'-'" - !.:' -----------ttt-tttttttttttYw'-. - ..- .- - - ..-. o u v e r ' Knab: '- Ob eralb-1st;36. --89,1'5'HL~USENA SUT-SSE:!dl ~bmi'kfkE; iuf speg.ï :i:; - .: 01:-764.08;!3&. T~rmaiT.:.042- 21 ;33 (prix en ..franc ... . , .- , r : , .-. - -. .. . ~ h c i e ~ ~ . 2 0 . 0 / 3 0 0 ~ . ~ ~ ~ . 3~76.nue.~: ~ ~ ~ 6 u v e : ~ 6 . ~ : l . ~ . . ~ i l ~ t ~:~(:.h.ii:-6 1 0 ~ 2 . .-i I f VI' -.' fi' H : 5 5 , 5 ' , f ! - ' y - - - fi.': , , . . , 7q X2,L.. . "" : , . Ji . -. il .. x z .y ,- ..if .TF 1 ' ~ 7 ~ , , , r 1 : - q34,5,-1!, :... i t 7- ,.II :. , . , . . , . i Il. . - if' 'lf.,. , . . ?. 11 .II . 11. . . .fl. . . . 12L68'2X2L A l u ~ ; 1 6 5 / 2 5 0 ~ . ~ 2 . ' 9 ~ .~. 7, 2 : ' 1 ' f f , ~ : 4 6 . ~ : 9 'V' : . , O f f e r t e 4XbL-' Acier,20~/3~.Air. 5/79.Rob,.~:67.,:5.D:14. 'GC ,P-:1701 x 4 ~ ' "' If :. f) 3173 VI : If It. .- , f t , l . . . .p;;150-, , ,

-

,

.

.,., . ,

,,

.

-.

a

,

,

, , , ,

>

, ,

.

-

-

.

, , ,

.

"'

, , . , - .

'

.

'

,

,

,-,

'

.

1x71; .- :

'

-,

- A /72

tr

II

: -

-200J300B.' " 1651250B.. OS ..

l!

II

11'

-"

tl

II.,

fi

-

t<

10/68;Nue~.H:.52.D:q4,5. PC ,.P:iB0-; 5/63.Rob.H:67,5.,D:1.4.: --.P:,90-:

.-

'"-1

1X1L .:Alu

,

"

1X4L tl 12x6 2L " ;;x7-L-

iX7L.

.

., .

.-

1 .

'-

,f',

.

,, .

' ,

' . - '

.

- .

-:

,

,,

..

,

.,.

, :. .,,

-.

,;,

.

.:

82 H. fi. I! I I rE150~ / ~ I . - N U ~ ~ ; H : ~ ~ ~ , :~I f~- :D : .P:50?B,J'. '.

,

.

-

'.-

, - 0 J 6 6 . ti ,--0I67 t

. .

, .

-,

ft',

11f!

.

.II

-

,

.

,IV

.tl. . u',: ,.,p2 60, " - 150/225 1X3,9L ' r 1 . l . 200/300 4/64.Rbb.~:70,5.~:~0.GC . .P::'180E :~ a ueu+, $ D:~ ï a m è , t r e~, o bavec : robinet .-PC , GC :filetage grand. cône et . -

"

,

-

,

,,

,

,-

-

~obInotteri,s-: . 3 Drager 450B Din f i l e t a g e

.. .

,.

> -

pe-kit cone. #,.

,

'

,

1 RGS 450bars D i n 8 Drager 3OObars D i n

'

c8ne

11

-

.

.

,

,

, . ;'

IV

VENDS Volume constant Spir~.- 9mm. - T 1 ,Très bon é t a t . ,2.00,0:.FFF:,, ,:,. . . Michel NEYROUD.Le Bois d~Arlod.01200.BeZlegarde. ~$1: -(?O)48 29.83 :Dom. ( 5 0 )48.05 ..05:,~ravail -EDF 8-1 2 ~i3Er30-1 ; 6~ ,

-

.,

:


DANS LA FONTAINE DE VAUCLUSE Une aventure humaine et technologique Par Claude Toulourndjian '!,Lessavants ont posé un énorme point dtinlerrogation s u r c e t t e grande et formidable f a l a i s e qui domine la source et forme la vallée d e . Vauc1use;Ce. : r o c h e r est un sphinx non sculptét1.J. Saint-Xartin La Font.aine'.de, Vaucluse e t ses souvenirs 1892 _ , A quelques centaines de mètres du pittoresque v i l l a g e de Fontaine d e Vaucluse, où vécut Pétrarque, au bout diune gorge profonde qu'elle .creusa au c o u r s des millénaires, s u r g i t la Sorgue de Vaucluse. Les débits de' c e t t e source varient e n t r e 4,5rn3 seconde et 80m3:sec. ,et en . fait l'une des c i n q plus fortes émergences karstiques du monde. Dimanche 11 Octdbre 81 ,?H40:fvStandbyil,me lance Jaqueo Mambre .Il ne me r e s t e p l u s qu'à visser la vitre de mon masque f a c i a l e$ j e suis p r ê t p a r t i r . Quelques g o u t t e s .de sueur p e r l e n t encore s u r mon front,vestiges d ' y e hom6rique scène.dfhabillagecommencée à 6H30,au cours de l a q u e l l e 1 ''aide précieuse de - Francois le Mouellic ,j ai .. ~ , s u c c e s s ~ v e m e navec t, enfiP4-unep a i r e de cha~ssettes,unpu11,3 sous vï3tements complets,une combinaison aemi étanche'à volume v a r i a b l e . U n harnais m e permet : dfaccrocher le p e t i t matériel:m&daill~ de pZomb,2 lampes Cornex, un masque , d e secours,une p a i r e de c i s a i l l e s e t enfin 2 b o u t e i l l e s de 1 5 L ,.I .couplées contenant un melange héliox,en secours,Une bouteille de 4.L - d - ! a i r est . fixée au dessus e t d o i t servir à gonfler mon v$tement.Un ' p h a r e spécialement conçu p a r Imasub,dlune puissance de SOW,et tes-ké . ~usqujh 760,complète mon attirail. Assis sur mon narguile lové en huit,je v o i s p a r t i r successivement -'-elïristian.Réal e t Marc.'.Debatty dans une gerbe dl écume .Tous deux . . - ' respirent de ltair par l e u r masque f a c i a l et sont équipés d'une ~~cornbiiiaSson semi' étanche et d'un b i - b o u t e i l l e s de secours.11~ ont pour %isiionde' f a i r e "filer le.mieux p o s s i b l e mon narguil4 ilans l e s eaux du ,.@,Quffre.Christian va s'installer à -20 et Marc à -56m.Je d o i s a t t e n d r e - : S m pour l e u r mise en place. Soudain,pendant qurbn m'annonce l e s profondeurs de Marc,une avalanche .d'idées noires mlassaillent..,Et si mes o r e i l l e s neiipassaient pasv,si une panne surveneit .Non, cela serait t r o p inj u s t e après tout c e que nous venons de faire pour la Fontaine,Cette Fontaine q u i attire tant de monde depuis des siecles et dont l e s eaux,écumantes en crue,&merau- d m et dormantes en ét6,intriguent tant de chercheurs.Leç tentatives d e s s p 6 l é o s pour percer l e mystère qui entoure son o r i g i n e r e s t e n t toujours v a i n e ~ ! ~ D l o Ùvient c e t t e eau?Et bien suivons son cheminementif o n t dû se d i r e nos prédécesseurs. Dès 1878,le scaphandrier marseillais O t t o n e l l i parvient & la profon-deur de -23m,sa barque de fer,au cours d'une fausse manoeuvre,chavi~e e t coule.En 1938,un autre marseillais,Négri,en scaphandre l o u r d , descend jusquià -30m environ.Cette plongée f u t longtemps c o n t e s t é e par c e r t a i n s plongeurs.Ls 27 A o u t 1946,au cours de 2 plongées mémorables effectuées p a r J.Y,Cousteau,F.Dumas,G.Morandière e t P.Tüillez,la profondeur de -46m est atteinte.ilexploration faillit se terminer tragiquemoilt par a l i t e de la présence d'oxyde de carbone dans les bouteilles, Après la plongée de R.Magrelli,les plongeurs de liOffice Français de recherches sous-marines parviennenmt,en 795S,Jusqurà-74rn,et dressent une coupe sch6matique du conduit.Puis,en 7 9 6 7 , i ~ n enouvelle expédition de lrO.F.R.S. repousse les l i m i t e s du connu J u s q u t à -?06rn,grace au Télénaute,engin téléguidé appartenant à liIns-l;itu.l; Français des Pétroles.Les renseignements recueillis concernant la p a r t i e profonde s 'avèrent peu p r é c i s .

-

..

,

.

.,

,

f

,

,

,.

>

.

1'

--,

-

.

,

'

1

..


d o i t se réaliser dans une e n c e h t e p l e i n e d'air. Christian Réa1,au CO-s de 3H cons8cutives de plong6epflxe,avec l'aide de Jean P i e r r e e t Pierre l e s parachwtes aux chevilles-pitons.Avec Richard e t MCPC ncus plaçons,& -56m,wi bidon de 2ODL qui nous servira de cloche, Pendant ce temps, d tautrss s p é l é o ~amenagent la surface:Rich~rd e t Roman Busniak installent u n e ligne pour le courant 6lectrique,Andr8 Gendre le t r e u i l électrique de sa construction,,. Samedi 3 Octobre: Je suis p o r t e u r diune nouvelle facheuse: quelques ours plus tBt,le 21,m plongeur nll~mand,Jochen Hasenmayer,"avait tabli un record mondial de plongée en g r o t t e en atteignant la profondeur de -q45m".De nuit,paasnnt outre les interditsravec seule aide &a f m e , i l ovaft réussi une plong6e de 5825 grdce mélange ternaire.Personne ne croit h Ilinformation que J e viens d'np?orter,mof except6,Car dans le p e t i t nonde de la p3ong6e scuterraine,on sait que J.Hasemmyer e s t l'un des meilleurs plungeurs grace 2t une grande expgrience,& un inportant matériel tcu3aurs en avant garde de la technique et naturellement à ses qualitds morales et physiques, Pendant que nous nettons une dernfëre tcuche nu gonflage des parachu-tes,les sp&l6os,ovec Jacques et Jean Pierre,emmenEs par Raymond, terminent Ilinstallation en surface.11~ dressent une b a r r i e r e 7 o u r enp8cher la f c u l e des promeneurs de descendfe,achèvent l e montage d'un ponton de 4X3m sur la vasque,transp@rtent un compresseur de 201113 acheminent le materiel personnel et une douzaine de b c u t e i l l e s tampcn au bord de lteau,tùtalfeant près de 2 tomes.Jacquea et Jean P i e r r e s'@ccupent en particulier du tablenu de contr8le,oÙ doivent se faire l e s mélanges,et des nargullés,tandis que Jean Marie Baudoin branche le caisson de déccmpressfon C X A200 place h la f i n du chemin gouCirorin8 et 16 t e s t e h l'occasion d'un exercice de aecours.Tout cela sous des trombes d f e a u car l e s cieux ne nous sont pas favornbles Dimanche 4 Octobre; Nous devons descendre jusqu'à ?08n,terme de Ifexploration du ' f é l g n ~ u t een 67,comne pr6m dans notre p r o j e t . C'est un galop d'essai o ù chacun doit. r g p é t e r l e s manoeuvres qu'il devrc effectuer dans une aem'ine pour lafipointe~l.Christian et Marc veulent se placer en r e l a i s . Je n'ai pas de masque facial,nais en p l u s de mon matgriel classique(bi-bouteilles),~~emporteune bouteille de ?5L sur le ventre e t un simple narguilé buccnl.11 est aliments à lth41iox.Je ltnban8onne h -85m pour continuer en scaphandre nutonone Jusqu ' à - j 08n, tout en déroulant mon f i l d ariane. Celui d Hasenmayer est encore là et continue à plcnger dana l'abîme ,Jfam6rce men r e t o u r sans probléme,r&cupère nu pGssage mon narguilé vers -6ûm.Pendan.t ma déconpression,P.Mura,qui est venu rejoindre Marc en pcste près du bidon,filme e t prend des clich8s. -56mppoint crucial de cette op6ration.Je d o i s r e n t r e r In t ê t e dans l e bidon,enlever mon masque et mettre mon facial "Cressit' alinenté depuis la surface et m u n i d'un t4l8phone.Malgré les diverses seancea dtentrainenent que J f a i subies,Je n'arrive pas à le mettre.Lgespnce réduit du bidon empêche le mouvement correct de mes bras.apr&s une b a t a i l l e de 70mn,au bord de la noyade,jtnbandome le narguilé pour récup6rer ui? de mes d e t e n d e u r s et mon mnsque.Dans un deni b r o u i l l a r d , j e f a l s signe Marc que ça ne vas pas.Trés vite,il C G rend la situation,et greoe nu f a c i a l qu'il p o r t e il. l'exglique la s;.rface. Ensemble nous attaquons la 'remontGe par paliers dans une eau trcublée p a r P h i l i p p e qui,& cours dfair,nous a quitt4.Une sourde angoisse m s a i s i t .Nous avons dépass6 n o t r e temps- de 15mn.Comment va & a g i r le contrôle en surf.nce?La réponse ne se f a i t pas 0ttendre.A -50rarFred apparait soudain en scaphandre autonome,Le bi-bouteillss qu'il t i e n t dans l e s bras va trés vite prendre .ln.glace de mon 151, v e n t r a l dcnt se charge Marc, qui nous.quitte.

J

i"E

-

+

kL

?i


Ca va mieux;de plus,ln présence d.e F r e d m e rassye.fiet ,e&tr&ardinair e . sp8Ze.p ~.e.t~.:plangeur .possède Xe' plus'..b@ly' ; $ a l p q k e fond :de trouIt .. .. dont,,4. :dan-s -d.es: g ~ uffr e s - d % p a - s ë ~ n'~f OQ@.'Ens;èpqle.,noua hrg,montons ...in -*espçc.tmt mes.rpali'ms.P u t s mers; a ~ c o ~ ~ a ' & & f ~ u r s gucobdent :'&e~ pour '~~he..su,~~el;.ll;-er:.~5ch-r.d,Ckristfan,Pi,errG. et . . Je.U . BemJer.. . . m . -q .., . - - , . . . . ~a s&$&,6p&$/16~q5 d:~$iiin8r8ion,& . f d i t a< milieu dè:-lf,aks$ktÛn& de .. mes cop&5ri$ et sous 1.'o,ef 1.i n q u l s i , t e u r .dB- Raymond: Sc'iarli,très ' v l t e rassure sur mon' &tat. LI a l e r t e . a été chaude. Pendant mon d4sdqt;iipement, Ja@qu,eq. me l,a~i'ce:.~3approcha:ihe plbiig6e. 'se' fera avkc un f?ci.al:Comex . , pro et; , w .ngrgui.lé, d-e 260miot. G3:"te k 1 c u l - e ~ ' d e 6 table. pour.:--160~. ~u es d,,~~;~cord?~.!~D~aceord, j e - suiYspartqntn;Je .mtéloig)ne,nccompagné pay. 1-e.Dr.,Yves, Girand,rn&decii?-hpaerbare .. .

-

"i'. '

.

. ,

,-,.

,

,

,,

., ,

,

' - '

.

.

...

.:.

a

.,

., .

,

., .

,

.

..

.

,

.

. - .

.

.

.

,

~imaichel ' ~ ~ : , ~ c t o b $ -veille,ri&us e::~a ayons .réinstallé' tout ~ è " m e t é r i e l e ~ l e v &a.i l : cour,s .de la s o i r e e du ,4 0 c t ~ b r e ' ; D ep l u s ,un& .chaudière de . . 3QOKgs-,es$ ;'venue ,pren-d%-'pl:.ac.@ '-prk:s de ,la:vasque Le p a s h i lé ,de 260m e s t là i.,$,ou-s:,mcia' f e s s i e r ;dacques, Jean Pierre.et PiLeyre ont mis ui Jour.e n t i e r pour. le o c n f e c t i o ~ ~caF r ' il n ten exkkait pas: l a : glongée 2rcfessionnelle se fait habituellement avec 30 à Gûrri de tuyau. Le but de l a plongbe est donc. d e descendre, en toute sécuri%b ,.à une pcofondeur, ccrdprise. e n t r e - A 45m-e t -j 6Om.Ce n!é t a i t pas, c a m e ,l!.ont d4cri.t plus' tard c e r t n i n s ;jburnal;Ysk:es,un duel francocallemand pour s tnpprcprier un'recprd. du monde. L id4e de record n e s t qu''une invention propre. h .frapper.-..l )Zmngination des non initiés . e t c e terme e s t complètement dénu8 de sens, dnhs ' l e domaine de la s s é l é o et de la '. ..plongée aoqterroinc en particuli~b ;Mais si 11 on excuse l e s s o t t b s e s -:'écrLte-s & t,oute v i t e s s e p a r d:es - lfo~rnnli.qtes locaux en mal t l e l l ~ c o o p ~ ~ , . il e s t inadmissibl-e d.e 1ire.les'mgm6s inèpties et ccnkre-v&r.ités d6verséés par M, Francis'Le.C u ' h dans mi, article fait peu honneur A sc grande va1eur~;e-t:à..-sa... p o s .i t i o .n de responsable rkgionel , d e plong4e souterreine. , . ., .! 1, 1 Contrairement à ltob3ectif. d e ~ ~ b î l e r i I a n la r i , ,seule rnotïvntion. qui ,noua e n t ~ g i n n i. tdans la -F.ontakne -&tait,la'' découverte. . Tenter de toucher l e forid,est3.m8 p n r 1 . e ~&olo,&es'..jl- -cl.6ûiyet voir la galerie,diamenée des, eaux,ceci dana des.ccinditions op*imum d e sécurité,eri déployant l e m a t é r i e l e t Ia technique n & b & s a i r e s . ~ a run concours de circons,-.t,ances facheux, independan*,de la vozon-te de M. Hesenmayer ,-nousavions - ét6 pr&cédés,il .était-donc. logique: d'essayer d e ,fair.e mieux,$ar eudel& de 1 '.even%vrr! que..represente c e t t e : explcration-,des,liens. . .% oxtrgordinaires de cnmmderie s .etni-ent nQu&s au'hoiir de . c e t t e : Fbntaine dont le fond ne-p.oumit Gtre approché que ,par. une .technolo- g i e de pointe. La,plongée .".scoubidou"étai'$ te,m.irige. L I e ~ l g r a t i o n -'devait,être.vue comiiie.,en.,gl8ngée pro'fessionnelle,,ce gui implique un t - o t a l assujettissement à la surface. . . . François l e Moue1,lic est: venu se joindre & nous :contrfilè$ :mon immersion et ,pour manipuler le :dScodeur Qlect,ronique. ..Lndis$ensable dans c e genre dtop6raticn p o u r supprimer l1effet t 1 6 b r i ~ l Duck" d -da à . . . . l?usage . de .l?hélium. .~ k c l o i n~, ~ c ~ ulanc'ef~~lau.de,c , e s c' e s t à t o i r f .Je m 1oxygène & fend 'par des expiration~-iuiapirati6ns f.o.rc&es, e t avec' 1 aide , d e -Pascal l?ou.rnier, g u i v a être chargé des. manoeuvres de non -tuyau,Je-me.mets â ,l'eau en evitant d'immerger .m tête. Jacques me visse, rapidement la v i t r e de . mon .'fat i-al.Avec -l2% d oxygène seulement dans, man- mglange; je me retrouve instantan4ment A une altitude comparable -+TOOOm,La6harit -le ponton, j e ddvalle 9. -6m où ma r e s p i r a t i o n devient plus a i 5 E e . A -l+im,Je rentré dans l e conduit que sépare le fameux-bloc triangu- l a i r e .-Les nnrguil6s de nes préd8ces~eursm indiquent' l a r o u t e ' à . dans-;ria' galerie ,qui st'Qlzrgitsoudain au delà cl-e 18 trémie.: .suivre ,

'

,

,

.

mi

.

, -

,

,

.

,

.

.

. .

'

.

,

,

.

.

,

,


..A.'.-2om

,.

ex> . - . e 'itteirtp l u o

de qOm de lqi.@i;kqr'.Uir r'eas&a:''in6ne t r g s .r&~ideiherr~;' à ~ 3 5 , mj'usqu' à un relais enco-mbd &5. o d c $ : d e Pochérs :' v e r s -4-5rn'ddbute 'la.-grandef a i l l e , que I~'on~~~i*&Piouoe en surfac:e, l'origine. du ,creysement- d e la Fontaine. La l i m p i d i t é de l'.eau .b'leu érne-rkude 'me, p e r m e t se .diSkinguer les lampes -de--Marc'D,+ès du.'bidon, la p a r o i , pendant que t r a i n e demigre moi,ma l i g n e d e ' v i e , AccPoché le conduit e s t devenu presque verbical, il me salue au passage. .Je,q ai pas .l,etemps dg admirer 1.e pays,age p ~ u r t n p td'une- beauté..kare e n Europ-e, -c-a'rj e dois-entregrenare nia' remori-Eée au plu-s tnr'd dans - ..:vingt minutes, Malgré; ses dimen?aions grandioses ( s e c t i o n de:.:.lSm X 7 0) grdce nùx ,'phare&h ,iode- f,orte:pu$saance , nous distinguons tous', Tes -:détails. de -,la "Fpntaliie;., :': . . . . . .8--90m,l e s dimenA chaque cran de descente j'annonce' ma -sions diminuent -.ettout ,se pcsse ,-commesi 1 'on entrait ahns un ' au-tre,,monde.Les paroi:s semb-lent presque ,blanches. E s t ce 1 '-ivrea.se de.s -.profondews?Si.,le:diqlogue fn t h r i e w .,pet.sfs t e ,il',est sit'mplemsrit do , & la:solitude écsosante: du , p i o , n g ,;des ~ grands fonds. L ?&prit . e s t c l ~ i r , ' c o m m.si.il;-'rnqnquait ~ uri :O a u $rofondimètre.Le sol:.s,e'dérobe, .la verticalite : B nccentue:. tirant,:sur moq n o r p i l é , j ûtte'ins le c6ne dt8boulis sur lequèl sf&tait - a r r g t é le t&l haute ,et;..ou...de gras b l o c s ne demandent qu'a descendre.Plus loin,c'est vertical.Je choisis mon rltinérgf re e n :;evitet-Lesfissures dana lesquelles p o u r r a i t - . f l ~ t , t e er t se,..col;ncer--.montuyqa qui devierit .de 'plus !en plus diffLc!le .à 'faire,au;ive .Ma, reqpf ration. -graduellement s ' a c c é ~ & r e~lusieurs. . : . . p e t i t s .redans ent-recoupqnt L , e . , p q $ t s . ~ -12ûm,,je suis"'nu bord de l f e s s o i r f l e , ~ e n t , J'mJ.a,~rt$te e pnur essayer de.CaZmer,ma. respiratian.Je ,n y .arrive pas ,rna,Jgrd un effor* de,y l o n t 6 .La .,peur d une aggravation m' o b l i g e &- .remonter.A regret.,j e .d-~nnei-, l,i:o;rdrede tirer sur l e cable aprgs- a v o i r ,perdu 5 pr8cieu~s.e~:. minqtes:,En surface., la ...corit'rble a . : compris que qiielque chqsq,:n,fqll.ai--tpas..& -tjxès' v i t e il .améliore la verme du m6J~nge.E,st.qe , c g $ t e - 4 o é u ~ ou e 'l'.idée..de dece~olrmes amis :et8lannihiler 5; semaines:d-?ef$ort's con-kSnue,na respiration se c n m q et,,en,:qe,:repremIt:,::$~ès rqpideme~t,Je. ,q~estionnè, .ln'surface: de .:5mw. "puis' J e descendre?lnJeari, : . P i e ~ e : * ~ di'g@ose. ltu en,c:ore . .. ,.. . R~pousa,a,pt:;;la .paroi . j e mt:élance -dans.1.e ..vide, les palmes e n avant..A ,,4 30m j f.operçoiq.u n r p l a h Plus, .i+ktant,, ,?.,;5~. de '.long... sur 0 , 8 0 de large . , q u i - , g q g d i tt r b vite.,rje- f$l dtAr2ane de l,fallemahd.,est fix6, un bloc-.,-Je le...ddpqsse,et,$aibe.-dans. l e puits aux, dimensions impressi~'mnntes,,l,O:& ..f,,Zm'd,elong-, .,5.&'7m d,e..lnrgG. La -murail,le verticale, s t r i g e de larges a'illo'ns dfé,rbsfon, offre 'soudain .une p e t i t e osphrit6 que Je. -o'eh&të..de 1G' rn-. J'rïnncinc'e ma pr6fond.etir -1 48m.Un rapide coup .d'-oeil -bus' xieB, palmes me fait d,&coirvr,lr, un-:,, vide liquid-e qui se poursui,t au 'deTh:,du faisceau, . d n nnn phnr:o,',h iode. -, .sur .PU.. rnolnb 7 Om, h perte .de. . .. . J annonce .ria:remonte 8 ~-appr'6he~sïon me gagne soudain.le narguilé vat-il suivre?En repoussant Les 'paroi8 j e ' me propulse vers la surface gm/m tout en prenant soin de d6crocher ma l i g n e de vie des fissures qui jalorineat le p u i t 8 ,Au passage, j e pr6cise lq.p r p f ondeur a t t e i n t e par' l e ploa eur allemand:-138m.A -9Gg1,jlamorcie -ma,s é r i - e , d e pa3riers aw-,&lange - h li'ox -(18/82) .Au ' f u r et mesure, do ma . remontée, le froid dili & la respiration de lfhEliun me gagne e t ,,unes o r t e d e b r o u i l l a r d rkgne dana mon bublot,une impression semblable à celle que l'on ressentirait dans un réffig8rateus.Transperc6 p a r l e f r o i d , j e me demande ai ma combinaison n ' a pas pris lteau.Ln voix calme d e F ~ a n ç o i sle Mouellic contribue h me rendre confiant. Au bout d e 57m jTc.tteins le bi8on oii Marc a étd remplacé par Georges P r é v o t , Lnçtructeur de plongge professfonwielle à la CETRAVIM,donV la présence n e tonifie. Après une manoeuvre de vidange de lvhéliox contenu dans le narguil6, surface m'envoie de Ifair.Je me sens soudain v a c i l l e r . J e fais J ,

.

'

.

'

.

,

, ,.

,

,

.

,

,

,

.,

>.

.

,

'

o.,.

-'

.'i

!

,

.

,

.


p a r t d é m o n malaise François qui me: r8ponclwcfestnorma1,tu es narcosé et cela va durer' 3m11!~~Quelle douce ivresse accompa@ée surtout par une semation de. chaleur due 8. la respi,ratlon de l'air malgr6 l e s ,730 de l'eau. A 45m,Fked vLent remplacer ~ e o r ~ & ; ientraine l avec lui un tuyau alimenté ,depub- ' l a surface en eau, çhaude,qui contribue à &chauffer* Veau qui m'environne ru-elgré quelques afrêts plus ou moins, longb. Marc 'est soStl. après 3H30 el1immerkian,dont 2H30 d i paliers, applaudi comme une vedette; Dukant la rehbnt&e,m'&$ amis ae suc'c4dèrent ,pour me s u r i e i l -ler/RiohaPd,Jeah k r i e Colomin'a,Robert Giqaud,instructeur FFESSM, qui dut apprendre en quelques mn A ut'illser le masque facial,Pierre, Claude Jordaii et enfifi Christian. . . Malgr4 l a longueuy des paliers,45'' i 3 15m.,601 h i2m, et 120' h 9m, 1'Bpreil've 'que coiietitue une longue décompression passe.très vite, Bmaill4e de discus9ions avec les gens de la surface ains9 qu'avec mes acaompagnatéurs qui utilisaient leurs contrdleurs respectifs comme relais,entrecoupée par la plongde .d'Alain Tocco qui m i t 4 ma3 mes r8tines au cours d!une serie de pkotos,et des .conseils prodigués par Raymond S c i a r l i au tel8phone. l -

,

~i~près m15 dfiihersion,je crève la surface sous l e s coups de flash et l e s ap~laudissernents~HissQ,dB~Bguip~ par Raymond F ~ a d i net Jacques j avale coup sur coup deux chocolats chauds que m e .t e n d n o t r e 'médecin Après u n .bref comment~iréde mes impressfons durant mon deshabillage, je sui's-pris en ba'in pas 1'8qufpe rn4dicale.Arriv4 au c a i ~ s o nde , d6compression,je'me soumets. @ux examens d'Yves Girand',de Raymond et de François Gardette qui n'arrivent paa & détecter de'bulles circulantes preuve ' d e mon bon Btat physique et de la qua-lit8 de la table oaPculéé par l 'ami Jeari 'Pierre Inibert Lfexp6dltian s'est .bien achevee .grace aux efforts de tous et la c o t e attein$e:--1'53111 aprOs 'la rectiflca.tfon qufimpose l'eau douce,-142m pour le plongeur allemand,fait de .Ter Fontaine de Vaucluse la plus profonde c g v i t é du monde expl.or8e h c e jour. Oeuvre diun'gr6upe &fhommes unis autour d'un problème qui l e u r est cher, ce r6sultat aurait pu se transformer en 4chec.par s u ï t e d'une panne mineure de m a t h i e l : N'en d g p l a i s e & certains grincheux,&, non des moindre;g,,,cette opëration- a ét6 une r8ussite à t o u s l e s niveaux pour l e s provençaux que nous sommes. Car,pour nous,la Fontaine'"repr6sente autre chose qu 'un moyen d accéder à un podium, autre ch-ose qufun,.aLîignement de o h i f i r e s permettant d e , m e t t r e en valeur une c e r t a i n e vanité'humaine. E l l e .est pour nous la rgsultante de' nos recherches sp&léologiques menées depuLa des dizaines dfgkiriëes avec passion dans une r e g i o n que nous connaissons et que POUS aimons. ElLe personnifie l'aventure à Ze dimension humaine,une aventure tethnologique e-t humaine.

*

*

.

+

.

JZn sera-t-il ae m8me dans un futur proche? Nous lfesp8rons car d k j à nous voyons poindre l e s robots qui nous supplanteront, Mai8 l'image du Sphinx se raflètera encore longtenps dans l e s eaux 6meraude de la Fontaine.

./

..

i


IP34  

Quant 'A P, Lichsron, il a aussi adopte le principe d e fa double Avec un peu de retard, nous souhaitons tous nos voeux de bonheur n o t r e...