Page 1


Rapport d’activités 2012‐2013     TABLE DES MATIÈRES    Mot du Président  — 3  Mot du Directeur général — 4   Présentation de l’organisme — 5  5e Colloque Écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec : Au cœur du changement — 6  S’engager ici ensemble. Quand éducation et bien commun se conjuguent — 7   14e concours intercollégial Pédagogie‐Environnement — 9  Appel à l’engagement pour favoriser le contact des jeunes québécois avec la nature — 10   Concours d’entreprenariat social au Collège Jean de Brébeuf — 12   Ateliers de leadership en efficacité énergétique — 12   Coordination de la délégation du Québec au 5e Forum international Planet’ERE 5 — 12   2012‐2013 en images — 13   Répertoire des ressources pédagogiques en environnement et écocitoyenneté pour le Collégial — 14   PICOM—Projet d’intervention dans la communauté — 14  Répertoire des ressources en ERE du Québec — 14  Portail écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec — 15   Outils de communications — 16  Programme « Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables » — 17 Programme École éco‐citoyenne – volet G.E.S. — 18 Kiosques et représentations — 18  Relais de diffusion — 20   Implication au sein de comités divers — 21  Conclusion — 22 

2  


Rapport d’activités 2012‐2013  

MOT DU PRÉSIDENT  C’est avec une grande fierté que j’ai poursuivi mon mandat comme président de l’AQPERE de la  22ème assemblée générale à celle d’aujourd’hui, une année marquée par deux colloques réalisés  en collaboration avec nos partenaires et dont tous deux ont connu un grand succès. Il  s’agit là  d’un des objectifs fondamentaux de notre mission, celui de rassembler les acteurs engagés dans  l’éducation  à  l’environnement  au  Québec  en  vue  de  leur  permettre  de  présenter  leurs  réalisa‐ tions et de s’enrichir au contact des autres.  Le constat que les membres du conseil d’administration s’impliquent avec passion et détermination témoigne de  leur désir de s’investir dans le développement futur de l’AQPERE, cela s’est intensifié il y a quelques mois avec la  mise en place du comité stratégie et financement auquel collaborent un grand nombre d’entre eux.  La  vie  et  le  rayonnement  de  l’AQPERE  et  de  l’ERE  au  Québec  se  reflètent  aussi  dans  le  bulletin  mensuel  Int’E‐ RE.net, une banque de références qui s’inscrit bien dans l’objectif de diffusion de la mission de l’AQPERE. Que  ceux et celles qui collaborent au succès de cet outil de communication essentiel trouvent ici le témoignage de ma  reconnaissance.  Le rayonnement de l’AQPERE dans le champ de l’éducation et de la formation relatives à l’environnement nous  vaut également d’être appelé à siéger régulièrement sur le comité d’évaluation de projets soumis aux «Bourses  Toyota» ou encore sur le Fonds des Services aux Collectivités, un programme du MELS qui attribue des ressources  financières aux projets Université‐Communauté qui lui sont soumis. Notre compétence est très reconnue sur ces  comités.  Tenant  à  ce  que  le  Québec  soit  présent  sur  la  scène  internationale  francophone,l’AQPERE  a  pris  le  mandat  de  former une délégation de 25 membres qui représenteront le Québec au 5ème forum Planèt’ERE (2 au 9 juin 2013  au Maroc). L’implication de l’AQPERE sur la scène internationale a ainsi pris une nouvelle dimension au cours de  cette année. Le travail entourant le montage de la délégation a permis de nouer des nouveaux partenariats no‐ tamment avec l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre du Maroc.  Je me réjouis que l’année ait aussi été marquée par la signature d’une nouvelle entente de 3 ans entre l’AQPERE  et le Collège de Rosemont, qui maintient les services qui nous sont offerts par la direction du Collège et fixe les  responsabilités respectives de chacune des parties dans les projets communs.  Je pourrais m’étendre longuement sur les raisons qui me lient si étroitement à l’AQPERE, mais je préfère réserver  la conclusion de ce mot à remercier chaleureusement tous ceux qui contribuent aux destinées de l’AQPERE et de  souhaiter que notre organisme continue de grandir et de se développer afin que le Québec puisse, grâce à l’édu‐ cation  relative  à  l’environnement  auquel  nous  et  d’autres  s’investissent,  se  développer  dans  une  direction  qui  améliorera le cadre de vie de tous. .      Robert Litzler  Président   AQPERE   

3  


Rapport d’activités 2012‐2013  

MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL    Chers membres, chers partenaires,  L’année 2012‐2013 aura été marquée par de nombreux défis pour l’AQPERE. Le colloque de  Montréal, le colloque Écodéveloppement des institutions d’enseignement et le concours inter‐ collégial Pédagogie‐Environnement, ont réuni à eux trois plus de 800 personnes désireuses de  s’investir concrètement en environnement ou en développement durable. Les programmes  Campus Écodurables, Destination Nature et Écoles Écocitoyennes ont quant à eux impliqués  près de 200 jeunes de tout horizons dans des projets d’une grande variété. Nos outils de soutien à l’intégration  de l’ERE dans les programmes d’enseignement ainsi que nos outils de communication en ligne ont été utilisés et  consultés par près de 15 000 personnes principalement au Québec, mais aussi à travers le monde. Par ailleurs,  l’AQPERE a apporté son expertise en éducation relative à l’environnement sur une quinzaine de comités, de pro‐ jets, de tables de concertation ou encore de conseils d’administrations.  L’intérêt croissant suscité par nos activités dans les milieux d’éducation formelle, non‐formelle et informelle est  une grande source de motivation et d’inspiration en vue de répondre toujours mieux aux besoins exprimés par  nos membres à travers le Québec. Les projets dont vous aurez le détail au fil de ce rapport témoignent du dyna‐ misme du réseau de l’AQPERE.   Ces projets sont avant tout le fruit du travail extraordinaire de l’équipe du bureau, des membres de notre conseil  d’administration et de nos partenaires. Je tiens ici à les remercier très sincèrement pour leur implication remar‐ quable et je tiens dire un merci spécial à notre président, Robert Litzler, qui a fêté cette année son quatre‐ vingtième anniversaire! L’engagement et le dynamisme de Robert sont toujours aussi spectaculaires, ceux qui le  côtoient régulièrement me comprennent, j’en suis sûr. Je tiens aussi à remercier sincèrement Emmanuel Rondia  qui a accompli un travail remarquable pendant les cinq années passées dans l’équipe.   Merci à tous nos partenaires qui nous permettent de poursuivre notre mission à travers la réalisation d’actions  concrètes. Je tiens à souligner particulièrement l’appui du ministère du Développement durable, de l'Environne‐ ment, de la Faune et des Parcs à travers l’apport du Programme de soutien à la mission des organismes natio‐ naux. Merci au Fonds d’action québécois pour le développement durable qui nous permet de soutenir les chan‐ gements de comportement au sein des établissements d’enseignements. Merci également au Forum Jeunesse de  l’île de Montréal et à la Conférence régionale des élus de Montréal qui nous appuient afin d’impliquer les jeunes  des institutions post‐secondaires dans des projets de verdissement et d’agriculture urbaine. Enfin, un grand merci  au Collège de Rosemont qui nous accueille et avec lequel nous apprécions collaborer sur des projets concrets.   Bonne lecture.       Pierre Fardeau  Directeur général    

4  


Rapport d’activités 2012‐2013  

PRÉSENTATION L'Association québécoise pour la promotion de l'éducation relative à l'environnement (AQPERE) est un organisme  de bienfaisance à but non lucratif qui s'implique activement depuis 1990 pour faire reconnaître l'éducation relati‐ ve à l'environnement comme l'une des principales voies conduisant à un comportement éco‐responsable au sein  de notre société.  Les objectifs de l’organisme sont :  • Rassembler les intervenants œuvrant en éducation et en formation relatives à l'environnement dans une  perspective d'échange d'informations et de concertation des actions.  •  Appuyer nos membres en ce qui a trait à la reconnaissance, à l'organisation et à la diffusion de leurs activi‐ tés.  •  Diffuser l'information dans le domaine de l'éducation et de la formation relatives à l'environnement.  •  Représenter les intérêts de nos membres dans les dossiers ayant trait au développement de l'éducation et  de la formation relatives à l'environnement. 

CONSEIL D’ADMINISTRATION 

ÉQUIPE

Robert Litzler ‐ président 

Pierre Fardeau ‐ directeur général 

Hélène Gervais ‐ vice‐présidente 

Valérie Lacourse ‐ chargée de projets 

Jacqueline Romano‐Toramanian ‐ conseillère principale  Pascale Geoffroy ‐ agent de développement  Mathieu Trudelle ‐ secrétaire 

Benoit Daoust‐Tremblay ‐ chargé des communications 

Jérôme Petigny ‐ trésorier 

Dario Sacramento ‐ stagiaire 

Drothée Bezançon ‐ administratrice 

Marie‐Ève Germain ‐ stagiaire 

Pauline Côté ‐  administratrice 

CONTRACTUELS

Nathalie Piedboeuf ‐ administratrice 

Enrico Asselin ‐ concepteur web 

François Tétreault ‐ administrateur 

Manoj Chandarana ‐ comptable 

Huguette Thibeault: administratrice 

Jean‐Pierre Faille ‐ comptable agréé 

Dominic Vézina ‐ administrateur 

Karine Himbeault ‐ graphiste 

5  


Rapport d’activités 2012‐2013  

5e Colloque Écodéveloppement des institutions d’enseignement du  Québec : Au cœur du changement   WWW.AQPERE.QC.CA/ECOD    Une centaine de participants a pris part, les 31 mai et 1er juin 2012 à Montréal, au 5e Collo‐ que Écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec. S’adressant aux mem‐ bres des communautés universitaires et collégiales, l'événement a mené les participants  « Au cœur du changement » à travers une programmation centrée sur la mobilisation et  l’engagement environnemental et en développement durable des différentes parties pre‐ nantes des institutions.  Tout au long du colloque, les participants ont eu l'occasion d'échanger, de partager leurs réalités et de découvrir  des projets en écodéveloppement présentés dans deux volets : la gestion environnementale et l'éducation rela‐ tive à l'environnement et au développement durable. Au total, une trentaine d’ateliers étaient proposés lors des  deux journées de l’événement organisé conjointement par l’AQPERE et l’École de technologie supérieure.  La conférence d’ouverture du volet Gestion intitulée « Faire de nos universités des laboratoires de développe‐ ment durable ouverts sur le monde », donnée par monsieur Patrice Cordeau, conseiller en environnement et  développement durable à l’Université de Sherbrooke, a donné le cap à l’événement. L’expérience et l’expertise  de l’UdeS en la matière fut des plus enrichissante pour notre public. La conférence d’ouverture du volet Éduca‐ tion intitulée « La dimension critique et politique de la formation et de la recherche : défis d’innovation écosocia‐ le pour les institutions d’enseignement supérieur », fut quant à elle donnée par la directrice du nouveau CentrE‐ RE, madame Lucie Sauvé.   Avec plus de 92 % de participants satisfaits ou très satisfaits, ce colloque contribue à stimuler l’engagement des  institutions en faveur du développement durable. L’intérêt suscité par l’événement se manifeste notamment par  le fait que plusieurs institutions nous ont notifié leur désir d’accueillir la 6e édition, qui se tiendra au printemps  2014 . 

Partenaire : École de technologie supérieur de Montréal   

6  


Rapport d’activités 2012‐2013  

S’engager ici ensemble. Quand éducation et bien commun se   conjuguent  WWW.EDUCATION‐NATURE.QC.CA    Plus de 350 personnes provenant des quatre coins du Québec ont participé au colloque  « S’engager ici ensemble. Quand éducation et bien commun se conjuguent! », les 8 et 9  novembre 2012 à l’école secondaire Père‐Marquette. Durant deux jours, les participants  ont pu faire le plein d’idées et de stratégies pour leurs activités pédagogiques. Les théma‐ tiques du bien commun et de l’engagement ont particulièrement inspiré les enseignants,  les éducateurs et les formateurs. La réflexion du colloque s’inscrivait aussi dans un contex‐ te de mobilisation de la société québécoise à travers le mouvement des indignés, les gaz  de schistes ou encore les droits de scolarité.  Ce colloque fût marqué par la conférence « Apprendre à vivre ensemble » de l’économiste et politologue Ricardo  Petrella lors de la soirée d’ouverture du 8 novembre. Le metteur en scène et auteur Dominic Champagne et la  directrice du CentrERE Lucie Sauvé ont aussi offert une conférence dont l’objet central était l’intégration des va‐ leurs écocitoyennes au sein de l’École québécoise.  Plus  spécifiquement,  la  programmation  du  colloque  était  axée  autour  de  sept  thématiques,  abordées  dans  les  tables rondes et lors des atelier :  •  L'engagement, base de l'action ou l’action, base de l’engagement?   •  S’engager ensemble dans sa communauté, un défi à relever!   •  Construire un « vivre ensemble »   •  Mobiliser les savoirs   •  S'ouvrir à la controverse contre « On n'aime pas la chicane ! »   •  Mythes et réalités des petits gestes • L'entrepreneuriat et le bien commun sont‐ils (in)compatibles? 

Avec près de 50 organisations présentes, le salon des exposants a une nouvelle fois constitué le poumon de l’évé‐ nement. Tout au long du colloque, il a été le théâtre d’échanges, de discussions et a permis aux organismes de  faire connaître leurs ressources et leurs actions au public.   Tout au long de la préparation et lors de la tenue de l’événement, un ensemble de mesures ont été prises afin de  rendre l’événement le plus écoresponsable possible.  7  


Rapport d’activités 2012‐2013   La coopération dans le domaine de l’eau pour l’édition 2013  Dès le mois de mars, le comité d’orientation a entamé les travaux préparatoires de la prochaine édition du collo‐ que. Sous la thématique de la coopération dans le domaine de l’eau, le colloque 2013 aura lieu les 7 et 8 novem‐ bre  prochain. Gestion  intégrée  de  l’eau,  eau  et biodiversité,  eau  et  sciences citoyennes,  eau,  entreprenariat  et  économie sociale sont quelques‐uns des enjeux qui seront abordés.   Partenaires : Fondation Monique Fitz‐Back, Mouvement des établissement vert brundtland 

8  


Rapport d’activités 2012‐2013  

14e CONCOURS INTERCOLLÉGIAL PÉDAGOGIE‐ENVIRONNEMENT  WWW.PEDAGOGIEENVIRONNEMENT.QC.CA    Près de cinquante cégépiens et cégépiennes se sont réunis au Collège de Rosemont, les 15 et 16 mars, à l’occa‐ sion de la 14e Exposition du Concours intercollégial Pédagogie‐Environnement. Les équipes étudiantes, venues  d’une quinzaine d’institutions collégiales de toute la province, ont reçu la visite d’environ 250 visiteurs lors de  l’exposition publique du concours. Les jeunes ont pu présenter le fruit de leurs travaux, réalisés dans le cadre de  leurs cours ou dans leurs temps libres, sur des thématiques environnementales et de développement durable.  Cette 14e édition s’inscrivait dans le cadre de l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau  décrétée par l’Assemblée générale des Nations‐Unies.  L’écohabitation en milieu urbain, l’implantation de potagers verticaux en milieu scolaire, la sensibilisation à la  toxicité des produits ménagers et bien d’autres projets ont ravi les visiteurs et suscité des échanges très instruc‐ tifs. L’exposition fut riche en échanges et a donné l’occasion aux jeunes de faire valoir leurs idées et leurs solu‐ tions au regard des enjeux environnementaux ciblés. 

Des activités connexes inspirantes  En levé de rideau, les participants ont assisté à la conférence « Une voix pour la Terre » donnée par monsieur  Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki. Cette conférence présentait à  travers des exemples concrets, certains des grands enjeux environnementaux, économiques et sociaux de notre  époque. L’échange qui concluait la conférence de monsieur Mayrand fut l’occasion pour nos participants d’identi‐ fier des pistes pour poursuivre leur engagement en faveur du développement durable.  En deuxième partie de rideau, deux jeunes représentantes du Canada au Forum mondial de l’eau pour la jeunes‐ se, sont venues rendre compte de leur implication en faveur d’une meilleure gestion de la ressource eau tant à  l’échelle locale que globale. En se basant sur leur expérience, mesdames Tania Larivière et Aurélie Charpentier  ont su transmettre leur passion pour l’eau et leur vision des actions à entreprendre.  Retrouvez la liste des gagnants, les photos et bien plus sur le site du concours. .  Partenaire : Centre d'étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté — Collège de Rosemont 

9  


Rapport d’activités 2012‐2013  

APPEL À L’ENGAGEMENT POUR FAVORISER LE CONTACT DES JEUNES  QUÉBÉCOIS AVEC LA NATURE  WWW.EDUCATION‐NATURE.QC.CA/APPEL.HTM    Lancé à l’automne 2010 dans le cadre du colloque de Montréal en ERE, l’appel à l’engagement a fait l’objet d’une  diffusion constante à travers le site internet de l’AQPERE et du bulletin  mensuel Int’ERE.net. Au printemps 2013,  près de 120 organismes et plus de 200 individus sont devenus signataires. Ce projet a également fait l’objet d’une  communication en juin 2012 dans le cadre d’un colloque international organisé par le secrétariat de la Conven‐ tion des Nations‐Unies sur la diversité biologique. La cinquantaine de participants venus de tous les continents  ont ainsi pris connaissance de cette initiative québécoise visant à renouer le contact physique et affectif avec la  nature.  Actuellement, 111 organismes rejoignant plusieurs dizaines de milliers de québécois par leurs activités ont signé  l’Appel, toujours accessible en ligne.  

Destination nature  Le projet Destination Nature, réalisé entre les mois de mai et septembre 2012, s’inscrivait dans le cadre des ac‐ tions liées à l’Appel à l’engagement pour favoriser le contact des jeunes Québécois avec la nature. Il s’agissait  d’un projet développé grâce au soutien du Programme d’intervention de milieu jeunesse pour les jeunes de 12 à  30 ans de la Ville de Montréal et de son partenaire, le ministère de l’immigration et des communautés culturelles.  Le projet poursuivait deux objectifs: offrir de la formation aux intervenants jeunesse et réaliser des activités envi‐ ronnementales avec des jeunes issus de quartiers défavorisés à Montréal, en vue de favoriser leur contact avec la  nature, près de chez‐eux, dans leur quartier. Trois quartiers ont été ciblés par le projet soit Montréal‐Nord, Parc  Extension et Centre Sud. Une stagiaire du programme Éco‐stage de Katimavik a été accueillie au sein de l’équipe  de l’AQPERE du 7 mai au 26 juillet 2012 pour participer à la réalisation du projet.   Dans un premier temps, l’AQPERE a offert un atelier de formation au bénéfice de 26 intervenants jeunesse œu‐ vrant au sein d’organismes communautaires dans les quartiers concernés. L’atelier a permis d’initier les interve‐ nants à la découverte de la nature par les sens (animation Marion Dulude) et de présenter la problématique du  déficit nature chez les jeunes (conférence de Tom Berryman). 

10  


Rapport d’activités 2012‐2013    Les participants ont également eu l’occasion d’échanger entre eux (groupes de discussions) sur les pratiques per‐ mettant de  mieux  favoriser  le  contact des jeunes  avec  la  nature  tout  en  tenant  compte  de  leurs  réalités  et  de  leurs besoins spécifiques. Dans un deuxième temps, des activités ponctuelles sur le terrain ont été organisés pour les jeunes en s’arrimant  aux  initiatives  portées  par  les  organismes  des  quartiers  ciblés.  À  travers  un  bel  éventail  de  thématiques  (agriculture urbaine, biodiversité et pollinisateurs — visite des ruches du CRAPAUD‐UQAM, itinéraire‐rallye envi‐ ronnemental, redécouverte de la nature urbaine, graffiti vert, etc.), près d’une centaine de jeunes ont pris part  aux activités du projet Destination Nature. En septembre 2012, un 2e stagiaire du programme Éco‐stage de Katimavik a été accueilli au sein de l’équipe. Son  mandat lui a permis de participer à la réalisation du bilan des activités offertes dans le cadre du projet Destina‐ tion Nature et de rédiger un document de recommandations en vue des suites à donner à l’Appel à l’engagement  pour favoriser le contact des jeunes québécois avec la nature.  Étude de besoins  Un projet consistant à réaliser une étude de besoins sera déposé d’ici la fin du mois d’avril dans le cadre du Pro‐ gramme d’intervention de milieu jeunesse pour les jeunes de 12 à 30 ans de la Ville de Montréal et de son parte‐ naire, le ministère de l’immigration et des communautés culturelles. Cette étude consistera à consulter de nom‐ breux acteurs (directions des grands parcs de Montréal, Espace pour la vie, fonctionnaires et intervenants jeunes‐ se) afin de cerner d’une part les besoins, les intérêts et les préoccupations actuelles en ce qui a trait au contact  des jeunes avec la nature et d’autre part, d’identifier des éléments de réponse aux questions que tous se posent :  comment  amener  les  jeunes  dehors,  en  nature;  comment  les  intéresser  à  leur  environnement  naturel  et  com‐ ment favoriser le développement du désir de connaitre et de protéger leur milieu de vie? L’étude sera réalisée  dans la perspective d’arrimer les activités de contact nature à l’identité (culture, genre) et à l’appartenance socia‐ le des jeunes. Au final, cette étude permettra d'offrir aux intervenants jeunesse des ateliers de formation et des  outils–trousses qui répondent à leurs besoins. 

11  


Rapport d’activités 2012‐2013  

Concours d’entreprenariat social au Collège Jean de Brébeuf  Ce concours se veut l’occasion pour les étudiants de Brébeuf de faire émerger leurs idées pour changer le monde,  en commençant à côté de chez eux. Après avoir identifié une problématique sociale ou environnementale dans  leur communauté, les jeunes sont invités à bâtir un plan d’affaires visant la création d’une entreprise d’économie  solidaire  ou  d’une  coopérative  afin  de  résoudre  la  problématique.  Ce  concours  stimule  ainsi  l’engagement  des  jeunes au regard de l’application des principes de développement durable ainsi que leur esprit entrepreneurial.   Pour une deuxième année consécutive, l’AQPERE a pris part au jury de ce concours et a offert des prix aux ga‐ gnants (kiosque gratuit au colloque de Montréal en ERE, diffusion de leur projet dans le bulletin IntERE.net). En  tout, une dizaine d’équipes a reçu la visite de la communauté de l’institution lors de l’exposition, qui s’est tenue  le 15 avril. Les projets présentés abordaient entre autres l’agriculture urbaine, la sécurité alimentaire, l’exploita‐ tion des travailleurs des pays en voie de développement, la protection des mammifères marins, etc.   Partenaires : Collège Jean de Brébeuf, Institut du nouveau monde  

Ateliers de leadership en efficacité énergétique   Dans le cadre du Chantier québécois en efficacité énergétique, l’Association québécoise de lutte contre la pollu‐ tion  atmosphérique  (AQLPA)  a  organisé,  en  collaboration  avec  l’Association  québécoise  pour  la  promotion  de  l’éducation relative à l’environnement (AQPERE) un premier atelier de leadership en efficacité énergétique. L’ac‐ tivité a eu lieu du 7au 9 février 2013 à Saint‐Augustin‐de‐Desmaures.  Inspiré  par  l'atelier  de  leadership  en  ERE  du  Québec  réalisé  par  l’AQPERE,  cette  activité  a  permis  de  concerter  plusieurs acteurs régionaux sur des thématiques énergétiques (transport en commun, efficacité énergétique des  bâtiments, etc. ) dans la perspective de produire des plans d’action locaux  Dans ce dossier, l’AQPERE a transféré son expertise dans l’organisation de ce genre d’activités. Elle a par ailleurs  diffusé l’information dans son réseau afin de mettre sur pied les équipes participantes.   Partenaire : Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique  

Coordination de la délégation du Québec au 5e Forum international  Planet’ERE 5 WWW.PLANETERE5.ORG  La contribution de l’AQPERE à la 5e édition du forum international Planèt’ERE (2‐9 juin 2013 à Marrakech) s’est  traduite par la formation de la délégation officielle du Québec à cet événement. En mobilisant son réseau, l’AQ‐ PERE a rassemblé 25 intervenants en ERE dont la plupart offriront des ateliers ou conférences sur leurs pratiques.  Les échanges internationaux contribuent de manière substantielle au développement de l’ERE au Québec, ils sont  par ailleurs prometteurs en vue du développement de projets de coopération entre les institutions; cadrant ainsi  avec l’objectif d’internationalisation des programmes du ministère de l’éducation.  Les délégués se répartiront d’abord du 2 au 5 juin entre les villes de Casablanca, de Fès, de Meknès, de Beni Mel‐ lal, de Demnate, de Tanger, de Tétouan, de Safi et d’Agadir pour ensuite participer à la phase régionale de l’évé‐ nement du 6 au 9 juin à Marrakech pour vivre la phase nationale. Certains délégués prolongeront leurs séjours  pour participer  au  7e  Congrès  mondial  d’éducation  relative  à  l’environnement qui  se  tiendra  toujours  à  Marra‐ kech du 9 au 14 juin. 

12  


Rapport d’activités 2012‐2013  

2012‐2013 EN IMAGES 

13  


Rapport d’activités 2012‐2013  

Répertoire des ressources pédagogiques en environnement et écoci‐ toyenneté pour le Collégial   WWW.ECOREPERTOIRE.COM  L’AQPERE et le Collège de Rosemont (via le CÉRSÉ‐Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté), se  sont engagés dans une démarche novatrice visant à soutenir l’intégration de contenus environnementaux dans  les curriculums scolaires des programmes préuniversitaires en vue du développement durable. Au bilan, près de  la  moitié  des  cours  offerts  aux  programmes  préuniversitaires  du  Collège  de  Rosemont  ont  été  analysés  et  des  centaines de ressources pédagogiques variées et récentes ont été répertoriées pour chacun des cours. Afin d’op‐ timiser  l’accès  et  l’utilisation  de  ces  ressources  par  les  enseignants,  un  éco‐répertoire  en  ligne  a  été  créé  pour  l’ensemble des enseignants du réseau collégial. Dans une première phase, ce répertoire a été mis à la disposition  des enseignants du Collège de Rosemont et des activités d’évaluation de l’outil sont en cours. Dans une deuxième  phase prévue d’ici la rentrée scolaire 2012, l’accès au répertoire sera élargi, permettant alors à l’ensemble des  enseignants du réseau collégial d’y avoir accès. Dans une perspective de transfert de pratiques et de connaissan‐ ces, les enseignants peuvent non seulement se référer au répertoire mais peuvent aussi commenter les ressour‐ ces disponibles, ajouter de nouvelles ressources au répertoire et même y partager leur plan de cours.   Partenaire : Centre d'étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté / Collège de Rosemont 

PICOM—Projet d’intervention dans la communauté   Depuis  l’automne,  l’AQPERE  encadre  trois  équipes  d’étudiants,  dans  le  cadre  du  projet  d’intervention  commu‐ nautaire  (PICOM)  offert  à  l’Université  du  Québec  à  Trois‐Rivières  (UQTR).  Le  projet  supporté  vise  à  mettre  sur  pied un spectacle à saveur environnementale pour les écoles primaires et secondaires de la Mauricie : Le Cabaret  apocalyptique. Ce spectacle mêle les arts du cirque, le théâtre et des périodes de questions‐réponses sur l’envi‐ ronnement dans une ambiance festive et ludique. Il s’accompagne d’activités en classe réalisées avant et après  les représentations. Cette année, plus de 500 personnes ont vu le spectacle lors de cinq représentations données  à l’Université et dans quatre écoles primaires de Trois‐Rivières et de Rawdon.   Les équipes d’étudiants se partagent les différentes étapes de la création du spectacle (scénario, logistique, com‐ munication, recherche de financement, etc.), en bénéficiant de l’encadrement d’un professeur de l’UQTR et de  l’expertise en éducation relative à l’environnement de l’AQPERE. Les activités réalisées dans le cadre du PICOM  étant créditées, ce programme constitue un outil particulièrement efficace pour favoriser l’intégration de l’envi‐ ronnement dans les programmes tout en offrant aux jeunes une expérience d’intervention dans la communauté.    Partenaire : Université du Québec à Trois‐Rivières  

Répertoire des ressources en ERE du Québec WWW.AQPERE.ORG/REPERTOIRE  Avec plus de 550 ressources proposées par plus de 200 organismes, le répertoire des ressources en ERE du Qué‐ bec constitue un outil pratique et simple qui évolue constamment. Ce service gratuit offert par l’AQPERE est très  apprécié,  notamment  des  organismes  communautaires  intervenant  en  ERE  et  dont  les  ressources  financières  limitées ne permettent pas de développer des campagnes afin de se faire connaitre. Le répertoire favorise égale‐ ment le transfert d’expertise en ERE au sein du réseau des organismes québécois.      14  


Rapport d’activités 2012‐2013  

Portail écodéveloppement des institutions d’enseignement   du Québec 

L’idée émise en 2010 de créer un portail Web regroupant les initiatives de développement durable menées dans  les établissements collégiaux et universitaires du Québec a beaucoup germée depuis et s’est transformée en pro‐ jet concret pour l’AQPERE.  Suivant la confirmation d’un premier financement totalisant 10 000 $, provenant de RECYC‐QUÉBEC et de l’Uni‐ versité Laval, du Cégep Beauce‐Appalaches et du Collège Mérici (via le Programme de collaboration universités –  collèges financé par le Ministère de l’Éduction, du Loisir et du Sport), l’AQPERE a mis sur pied un comité aviseur à  l’automne 2012 afin d’établir une vision claire du portail.  Au‐delà de diffuser les pratiques de développement durable des établissements d’enseignement, le portail cons‐ tituera une plateforme favorisant des relations de mentorat, de collaboration et de concertation entre les diffé‐ rents établissements d’enseignement du Québec.  Le portail répondra aux trois besoins exprimés par le milieu, soit :  • Accélérer  le processus d’action: Connaître les bonnes pratiques et les écueils vécus par d’autres établisse‐ ments  permet  d’économiser  temps  et  énergie,  et  augmente  les  chances  de  succès  au  sein  de  son  propre  état;  • Inspirer : découvrir les actions mises en œuvre par les autres établissements élargi l’éventail des possibilités,  tout en évitant de réinventer la roue;  • Favoriser l’échange et la collaboration : avoir l’opportunité de partager et d’échanger constitue une source  de motivation importante. La création d’un réseau inter‐établissements via le portail pourrait d’ailleurs en‐ courager la création de relations de mentorat.  Le comité aviseur est formé de représentants provenant du milieu de l’éducation et du développement durable,  soit de la Commission scolaire Marguerite‐Bourgeoys, du Collège Vanier, du Collège de Rosemont, de l'Université  de  Sherbrooke,  de  l’Université  Laval,  du  groupe  de  travail  «  Environnement  et  développement  durable  »  de  la  Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ), d'ENvironnementJEUnesse, du Parte‐ nariat jeunesse pour le développement durable, du Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport et du Ministère  de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.  

15  


Rapport d’activités 2012‐2013  

Outils de communication  SITE WEB  Le site web de l’AQPERE contient toutes les informations pertinentes et utiles de l’organisation : les projets pas‐ sés et actuels, la présentation de l’équipe, des partenaires et des  membres du conseil d’administration, le formu‐ laire d’adhésion, les rapports d’activités et les bulletins Int’ERE.net des dernières années, etc. En ce moment, le  site web est le principal moyen de communication de l’AQPERE.  Achalandage  Du 1er avril 2012 au 31 mars 2013, 14 508 person‐ nes provenant de 88 pays différents ont visités le  site web de l’AQPERE. De ces 14 508 personnes, 57  % en était à leur première visite, 71 % sont franco‐ phones et 86 % sont Canadien ou résident au Cana‐ da. De plus, plusieurs visiteurs proviennent de l’ex‐ térieur, notamment de la France et du Maroc. Nous notons aussi que l’achalandage sur la page d’accueil est net‐ tement plus important que sur les autres pages. Suivent ensuite en popularité le sommaire du bulletin Int’ERE.net  et la page du programme Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables. 

BULLETIN INT’ERE.NET  Le bulletin Int’ERE.net propose chaque mois un tour d’horizon de l’actualité de l’éducation relative à l’environne‐ ment au Québec. Il offre à nos membres l’occasion de partager des nouvelles et des informations sur leurs activi‐ tés. Tout au long de l’année, différents sujets ont été abordés dans le dossier spécial, mettant en lumière les or‐ ganismes et les initiatives inspirantes.  Les dossiers thématiques en 2012 ‐ 2013  Camps de jour et camps de vacances | Coopération internationale |l’ERE dans la Francophonie | La rentrée sco‐ laire | l’alimentation responsable | ERE et matières résiduelles | Parlons énergie | Spécial éco‐Noël | L’eau | En‐ vironnement et justice sociale | Santé et environnement | Inspirez l’ERE du printemps  

PORTAIL DU RÉSEAU COLLÉGIAL  Initiée en 2010, la collaboration avec le Portail du réseau collégial s’est poursuivie cette année. Outre des annon‐ ces et des retours sur les activités environnementales dans le milieu collégial, plusieurs capsules ont été réalisées  sur les Centres collégiaux de transfert technologique (CCTT) ayant des activités en lien avec l’environnement.  

RÉSEAUX SOCIAUX  L’AQPERE utilise les réseaux sociaux pour la diffusion et le partage d’initiatives et d’annonces en éducation relati‐ ve à l’environnement. Bien que nous soyons présents sur Twitter, Youtube et Google +, c’est Facebook qui reste  le média le plus utilisé. Notons que le nombre de « J’aime » de notre page augmente constamment   Pour nous suivre sur Twitter :  @Aqperequebec 

16  


Rapport d’activités 2012‐2013  

PROGRAMME COMMUNAUTÉS COLLÉGIALES ET UNIVERSITAIRES  POUR DES CAMPUS ÉCODURABLES  WWW.AQPERE.QC.CA/CAMPUS.htm    Depuis le printemps 2007, le programme Communautés collégiales et universitaires pour des  campus écodurables permet aux institutions collégiales et universitaires du Québec de bénéfi‐ cier d’un soutien financier pour progresser dans leur développement environnemental insti‐ tutionnel. Les aides financières allouées appuient des projets qui réunissent la communauté  institutionnelle (enseignants, étudiants, personnel non‐enseignant) autour de projets visant  prioritairement l’intégration de l’environnement dans les curriculums, le développement des  outils de gestion environnementale et la recherche de l’auto‐financement institutionnel.  Grâce au financement du Forum Jeunesse de l’Île de Montréal et de la CRÉ de Montréal, le programme Commu‐ nautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables se poursuit de 2012 à 2014, sous le thème du  verdissement et de l’agriculture urbaine à Montréal. Cette collaboration a permi à ce jour de soutenir la réalisa‐ tion de huit nouveaux projets. Le Collège Dawson, le Cégep du Vieux‐Montréal, l’Université de Montréal, le Collè‐ ge André‐Grasset, le Cégep Marie‐Victorin, le Collège Ahuntsic et l’Université Concordia peuvent ainsi aller de  l’avant dans le verdissement de leur campus.   Le développement des projets peut être suivi de près grâce aux articles, capsules et photos publiés au fil des mois  dans le bulletin Int’ERE.net de l’AQPERE. Une page web regroupant toute l’information relative aux projets soute‐ nus par le programme peut être consultée. Une conférence de presse aura lieu au cours du mois de mai pour  faire l’annonce des huit projets soutenus par le programme.  De par ces projets, l’AQPERE contribue à l’augmentation de la biodiversité, à la production et au partage d’ali‐ ments  locaux  ainsi  qu’au  renforcement  d’une  culture  de  participation  citoyenne  dans  les  institutions  post‐ secondaires de Montréal. .  

LES PROJETS 2012‐2013  • Collège Dawson : Rooftop Gardens and Urban Agriculture  • Cégep du Vieux‐Montréal : Les Jardins‐Terrasses  • Université de Montréal (2 projets ) : P.A.U.S.E. et Verdissement du toit du stationnement étagé  • Collège André‐Grasset: L’éco‐Lab  • Collège Marie‐Victorin: Le sentier de la biodiversité  • Collège Ahuntsic: Pollinisation des plantes à fleurs du toit vert  • Université Concordia : City Farm School 

17  


Rapport d’activités 2012‐2013  

Programme École éco‐citoyenne – volet G.E.S  WWW.AQPERE.QC.CA/ECOLEGES.HTM    Lancé en septembre 2012, le projet pilote École écocitoyenne ‐ volet G.E.S., vise à donner aux élèves et au per‐ sonnel des écoles des moyens simples et concrets de s’approprier la problématique des changements climatiques  et de s’engager activement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Diffusé auprès des écoles de  quatre commissions scolaires (CSDM, CSDL, CSPI et CSMB), deux écoles ont été recrutées en pour l’année scolaire  2012‐2013 à la CSDL. L’école secondaire Georges‐Vanier à Laval diffusera les résultats de son expérience lors d’un  colloque réunissant tous les élèves de l’école les 8 et 9 mai prochains tandis que l’école primaire Val‐des‐Arbres  couronnera son expérience par sa participation au Petit Salon du Véhicule Vert, qui aura lieu le 9 juin 2013.  L’AQPERE profitera de la planification des activités du printemps en prévision de la rentrée scolaire 2013, pour  lancer une 2e vague de diffusion en espérant recruter de nouvelles écoles.  Ce projet est soutenu financièrement par le programme Action‐climat du Fonds d’action québécois pour le déve‐ loppement durable.  

KIOSQUES ET REPRÉSENTATIONS 2012 ‐ 2013  26 avril – Montréal  Participation au colloque de la Convention de la diversité biologique, présentation du projet d’appel à l’engage‐ ment pour favoriser le contact des jeunes avec la Nature   6‐10 mai – Montréal  Participation au 80e congrès de l’ACFAS  7‐9 juin – Sherbrooke  Kiosque au colloque de l’Association québécoise de pédagogie collégiale  20‐21 septembre – Montréal   Kiosque au colloque de l’Association canadienne d’éducation de langue française  19 octobre – Montréal  Assemblée de fondation du Centre de recherche en ERE et écocitoyenneté   24 octobre – Montréal  Rencontre de consultation pour l’élaboration de la Stratégie d’action jeunesse du gouvernement  25 octobre ‐ Montréal  Rencontre au Biodôme pour l’élaboration d’une charte de participation citoyenne d’Espace pour la vie  8‐9 novembre ‐ Montréal  Colloque en ERE de Montréal   14 novembre – Montréal  Comité consultatif du Conseil québécois des événements écoresponsables  15 novembre – Montréal  15e anniversaire de la SODER    18  


Rapport d’activités 2012‐2013   19 novembre – Montréal  Participation au lancement du Mur Mitoyen pour le développement durable  29 novembre – Montréal  Participation au comité environnement de la Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec  12 décembre ‐ Montréal  Rencontre avec les représentants de la Fédération autonome de l’enseignement pour la reconnaissance HÉROS  15 janvier – Montréal  Comité aviseur du portail écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec  16 janvier – Montréal  Participation au focus groupe pour le prochain programme de financement du Fonds d’action québécois pour le  développement durable  30 janvier – Montréal   Participation à la table de concertation Réseau jeunesse pour le développement durable (RJDD)  13 mars – Montréal  Kiosque dans le cadre de la semaine de l’écocitoyenneté organisée par le collège de Rosemont 15‐16 mars – Montréal  Participation au concours intercollégial Pédagogie‐Environnement   22‐24 mars – Trois‐Rivières  Participation au forum Stratégie Saint‐Laurent  

19  


Rapport d’activités 2012‐2013  

RELAIS DE DIFFUSION  Télévision  Radio‐Canada  Salut Bonjour / TVA  TV communautaire Kamouraska    Radio  CIBL    Portails Web  Ameq en ligne  Carrefour‐Éducation  EnBeauce.com  EstriePlus  GaiaPresse  InfoBourg  Infodimanche.com  L'alimentation ‐ média de l'industrie alimentaire  québécoise  Le Nouvelliste  Mediaterre  Synapse  Zétika   Journal Métro  Nos partenaires  Association des communicateurs scientifiques du  Québec  Association forestière des deux rives  Cégep de Beauce‐Appalaches  Cégep de Sherbrooke  Cégep de Trois‐Rivières  Collège Ahuntsic  Collège André‐Grasset  Collège Brébeuf  Commission scolaire de la Pointe‐de‐l'Île  Commission scolaire de Laval  Commission scolaire de l’Énergie  Commission scolaire de Montréal 

20  

Commission scolaire de Rouyn‐Noranda  Commission scolaire du Chemin‐du‐Roy  Conseil québécois des événements écoresponsa‐ bles  Conseil régional de l'environnement de Montréal  EauSecours!    EECOM    EnviroCompétences  Environnement Jeunesse  Fondation Monique Fitz‐Back  Fondation québécoise en environnement  Groupe de recherche en éducation relative à  l’environnement de l’Université du Québec à  Montréal  Groupe uni des éducateurs‐naturalistes et pro‐ fessionnels en environnement    Héritage Saint‐Bernard  Institut EDS ‐ Université Laval  ITA La Pocatière  Le Jour de la Terre  Le mouvement des Établissements verts Brund‐ tland  Les amis de la montagne  Les Noutchis  Ordre des médecins vétérinaires du Québec  Recyc‐Ordi    Réseau des femmes en environnement  Réseau École et Nature  Réseau IDée  Réseau In‐Terre‐Actif  Réseau québécois des groupes en environne‐ ment  Uniterre Conférences 


Rapport d’activités 2012‐2013  

IMPLICATION AU SEIN DE DIFFÉRENTS COMITÉS  • Commission Communication et Éducation de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)  • Comité permanent sur l’Éducation au développement durable en lien avec la décennie 2005‐2014, UNESCO  (Bureau de New‐York)  • Partenaire majeur du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’éco‐ citoyenneté de l’UQAM  • Comité d’évaluation du Fonds des services aux collectivités, Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport  • Comité d’évaluation, Certification ICI ON RECYCLE!, RECYC‐QUÉBEC  • Comité organisateur du 5e Forum international des éducateurs à l’environnement Planet’ERE • Comité aviseur, Certification Cégep Vert du Québec, ENvironnement JEUnesse  • Comité aviseur, Certification Campus Durable, Coalition Jeunesse Sierra  • Comité consultatif, Conseil québécois des événements écoresponsables  • Conseil aviseur de développement durable en milieu urbain, Conférence régionale des élus de Laval  • Partenaire Plan stratégique de développement durable de la communauté urbaine de Montréal  • Table de concertation des organismes intervenant en milieu universitaire UNI‐D  • Conseil d’administration de la Fondation des jeunes pour le développement durable  • Conseil d’administration d’Héritage Vallée de la Batiscan  • Conseil d’administration de l’Association québécoise des interprètes du patrimoine  • Conseil d’administration d’Archibio    

21  


Rapport d’activités 2012‐2013  

CONCLUSION Cette année encore, l’AQPERE a mobilisé ses forces pour offrir des activités enrichissantes à ses membres et à  tous ceux et celles qui souhaitent contribuer à la mise en pratique des valeurs du développement durable dans la  société québécoise. L’engagement de centaines de personnes dans nos projets, même s’il s’opère à des degrés  différents, est un facteur encourageant dans la mesure où ces personnes deviennent à leur tour des agents multi‐ plicateurs.  L’expertise développée par l’AQPERE est un atout de taille pour mobiliser les communautés des institutions d’en‐ seignement autour des questions environnementales et de développement durable. En 2012, nos partenariats  nous ont permis de maintenir et de raffiner nos différents évènements et programmes pour les intervenants en  ERE à travers le Québec.  Ce rapport vient compléter notre plan d’action triennal 2010‐2013. Depuis l’automne 2012,  le comité en charge  des orientations stratégiques et du financement est mobilisé pour préparer l’avenir. Le mandat de ce comité est  avant  tout  de répondre  aux  besoins  de  nos  membres,  de  mettre  sur  pied  de  nouveaux  programmes  et  évène‐ ments qui contribueront, de manière optimale à la transition vers une société écocitoyenne. Pour finir, nous vous  invitons à contribuer à cette vaste entreprise en entrant en contact avec notre groupe.  

22  


Rapport d’activités 2012‐2013  

Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement  6400, 16e avenue   H1X 2S9 Montréal (Qc)  T. : 514 376‐1065  C. : infoaqpere@aqpere.qc.ca  Site Web : www.aqpere.qc.ca        Crédits photos : Pierre Fardeau, Cégep du Vieux ‐Montréal — Les Jardins‐Terrasses,   Université de Mon‐ tréal — P.A.U.S.E.  , Collège Ahuntsic — Pollinisation des plantes à fleurs du toit vert 

23  


WWW.AQPERE.QC.CA

Rapport d'activités 2013