__MAIN_TEXT__

Page 1

A+ARCHITECTURE

HABITAT | 2020


LE GROUPE

A+ARCHITECTURE

Fondé il y a une trentaine d’années, le groupe A+ est structuré autour de 3 expertises : - Architecture, urbanisme et design - Maîtrise d’œuvre d’exécution, pilotage de chantier et économie de la construction - Ingénierie du bâtiment et démarche environnementale Aujourd’hui porté par 9 associés, il rassemble architectes, urbanistes, ingénieurs, économistes, maîtres d’œuvre d’exécution et OPC, et professionnels de disciplines connexes intervenant sur des projets d’envergure au service de maîtres d’ouvrage publics comme privés. Fort de son ancrage méditerranéen, A+ poursuit son développement, afin d’intégrer de nouvelles compétences et investir de nouveaux territoires. Implantée à Montpellier, Toulouse et Paris, une équipe de plus de 90 collaborateurs déploie énergies et savoir-faire au service de projets innovants et durables, en phase avec les attentes des maîtrises d’ouvrage.


| SOCIAL |

R é si d e n ce Phi l i p p i d ès M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2013 -2 019 Le projet bénéficie d’un contexte urbain privilégié avec une vue exceptionnellement dégagée sur et depuis le stade Philippidès. Il se compose de deux îlots, qui, grâce à leurs angles multiples, proposent des appartements avec une grande majorité en double exposition. Tous possèdent une terrasse ou une loggia et un rangement extérieur. Le dessin inventif et contemporain des bâtiments s’éloigne des codes de l’habitat social et permet de valoriser ses habitants. Les courbes des façades, des balcons et loggias, sont pensées comme une seconde peau, adoucissant les angles définis par le découpage urbain et masquant les séparatifs entre logements. Le dessin des garde-corps, découpés au laser, anime les façades et permet un jeu d’ombres et de lumières qui varie au fil des heures et crée ainsi une douce ambiance méditerranéenne. projet Construction de 2 bâtiments avec 69 logements collectifs sociaux du RDC au R+6 de type T2 à T5 sur un niveau de stationnements en sous-sol (au R-1 : 70 places boxées, au RDC : un parc de stationnements de 19 places non boxées). Le RDC du bâtiment A comprend un plateau de bureaux. maître d’ouvrage ACM Habitat lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, l’Echo, Calder Ingénierie, Espilon GE, Arteba, Celsius Environnement mission Base loi MOP + OPC + EXE/SYNTH surface 5 370 m2 SHON montant 6 555 450 € HT statut Lauréat concours 2013 - Livré 2019 + RT2012

A + A R C H I T E C T U 4


U R E

H A B I TAT 5


| ACCESSION |

Domaine de Lafeuillade M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2011-2 016 Le Domaine de Lafeuillade s’inscrit harmonieusement dans un écrin de verdure, lieu classé parmi les sites et monuments naturels de caractère artistique. Une partie du parc est aussi répertoriée comme site boisé classé. Un axe traverse le domaine dans sa longueur, séparant le parc en deux plateaux, qui accueillent le Mas, ses chambres d’hôtes et son restaurant, les locaux du Groupe A+ ainsi que des logements. Situé à l’Est de Montpellier, le projet se déploie entre le quartier d’Antigone, la ZAC de la Lironde et le quartier Pompignane. Les altimétries et la végétation ont dicté les caractéristiques de ce projet bâti en site protégé. Les extrémités de cette longue bâtisse minérale de béton blanc reposent sur de fins piliers ronds pour s’inscrire avec discrétion et élégance dans le paysage. De plain-pied ou en duplex, les appartements jouissent d’une distribution réfléchie et disposent d’une terrasse, d’un balcon ou d’un jardin privatif. D’architecture contemporaine, cet ensemble immobilier offre toute la fonctionnalité de l’habitat moderne alliée à l’esthétique de matériaux s’intégrant fièrement à leur cadre exceptionnel. L’art s’est invité dans le domaine. Sept pastels subliment les halls d’accueil, tandis que des œuvres du sculpteur Bernard Pagès sont installées dans le parc. Quant à Alain Clément, artiste plasticien, il a dessiné la grille d’entrée, une sculpture tripodique monumentale, et des surtoitures en métal laqué rouge, qui projettent des ombres ondoyantes sur le sol, telle une treille moderne. projet Réalisation de 75 logements collectifs (accession), en copropriété dans un parc classé maître d’ouvrage SCI Domaine de Lafeuillade lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, l’Echo, Arteba, Celsius Environnement, Calder Ingénierie mission Base loi MOP + OPC + SPS surface 5 289 m2 SHON montant 9 867 000 € HT statut Livré 2016 + Niveau BBC Effinergie

6

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

7


| ACCESSION, SOCIAL |

R é s i d e n ce Qui nt & Sens M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 015 -2 018 Quint & Sens propose une nouvelle manière d’habiter avec ses loggias de 3 mètres de profondeur conçues comme des cocons. En surplomb de l’avenue Nina Simone, ce bâtiment blanc accueille 132 logements audessus d’un socle commercial transparent. Son architecture solide et homogène s’intègre au paysage construit du nouveau quartier Port-Marianne. L’effet de masse est allégé par la découpe de larges ouvertures verticales bordées de jaune profond et ponctuées de garde-corps métalliques gris clair ou de bois sombre. Derrière de larges baies vitrées, des loggias sculpturales abritent de grandes terrasses, comme une extension naturelle des pièces à vivre. Les appartements, tous traversant, s’ouvrent sur l’environnement, tout en préservant l’intimité. Deux grandes avancées ménagent des vues panoramiques sur le parc Georges Charpak. Leurs niveaux supérieurs sont dotés de vastes toits terrasses. Entre ombre et soleil, entre minéral et végétal, Quint & Sens invite à la contemplation. projet Réalisation de 132 logements (accession + social) en R+8 avec jardins privatifs, commerces en RDC et parking en sous-sol maître d’ouvrage FDI Habitat lieu Montpellier (Hérault, 34) équipe A+Architecture, AMG Architectes, Base, Celsius Environnement, Acoustique AEI mission Base Loi MOP + EXE surface 9350m2 SDP montant 11 507 070 € HT statut Livré en 2018

A + A R C H I T E C T U R E 8

H A B


I TAT

/

E N S E M B L E

M I X T E 9


| ACCESSION, SOCIAL, SENIORS, COLLECTIF ET INDIVIDUEL |

Mas de Rochet C A S T E L N AU - L E - L E Z ,

F R A N C E

2 010-2 01 7 L’occasion de construire dans une carrière est rare. Celle d’y inscrire un projet dont les toitures n‘émergeront pas des terrains environnants est l’occasion rêvée de proposer une architecture qui semble être taillée directement dans le sol. Ainsi, tout le projet, du plan masse à la volumétrie de chaque bâtiment en passant par le moindre détail va concourir à donner l’impression d’éléments découverts en dégageant les parties meubles du sol pour découvrir les strates les plus belles. Les masses bâties, sans alignement apparent, sont néanmoins régies par de puissantes lignes de force semblant surgies du sol. Les deux étages des bâtiments, dont les rez-de-chaussée de pierre semblent directement extraits du sol, se décalent délicatement d’une dalle à l’autre, comme des strates qui se délitent. Cette géométrie dynamise les perspectives. Elle les fausse aussi, leur apportant une échelle plus intime, absolument nécessaire au vu de la taille de l’opération. Des ambiances urbaines variées et des espaces verts riches et diversifiés se créent ainsi naturellement. L’ensemble des bâtiments s’articule autour d’une voie unique et sans cul-de-sac, minimisée au profit d’espaces verts plantés et perméables. Une belle place centrale bordée par le retour des commerces de l’avenue focalise l’animation au centre du projet. projet Aménagement du quartier du Mas de Rochet et réalisation de 413 logements collectifs et individuels (en accession, sociaux, seniors), commerces et espaces publics maîtres d’ouvrage GGL, Ametis, Helenis, Nexity, Ideom lieu Castelnau-le-Lez, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Calder, Celsius Environnement, l’Echo, Arteba mission Base loi MOP surface 35 684 m2 SHON + surface terrain 4,7 ha montant environ 37 M€ HT statut Lauréat concours 2010 - Livré 2017 + Démarche intergénérationnelle + Eco-quartier Label étape 1 + Bâtiments BBC + Réseaux Chaleur bois

A + A R C H I T E C T U R E 10

A M É N A G


G E M E N T

U R B A I N

E T

H A B I TAT 11


| PRIMO ACCÉDANT |

R é si d e n ce Les Peti ts Ca illo u x Q u ar ti e r Mas d e Roc het C A S T E L N AU - L E - L E Z ,

F R A N C E

2 010-2 01 7 Située dans la partie résidentielle de l’éco-quartier Mas de Rochet, la résidence Les Petits Cailloux se caractérise par un ensemble de petites villas contemporaines avec jardins et larges terrasses. Privatisée par une clôture paysagère, enveloppée par la pierre naturelle des façades tel un village du Sud de la France et dynamisée par des lignes architecturales contemporaines, la résidence est une invitation à une vie de famille sereine et paisible. projet Réalisation de 52 villas + places de stationnement en sous-sol maître d’ouvrage Ideom lieu Castelnau-le-Lez, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Calder, Seri, Celsius Environnement, l’Echo, Arteba mission Base loi MOP surface 5 200 m2 montant 5,5 M€ HT statut Lauréat concours 2010 - Livré 2017 + RT2012

12

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

13


| ACCESSION, SOCIAL, SENIORS |

Quartier Joseph Suay B A I L L A RG U E S ,

Lauréat prix national arturbain.fr 2017

« Pour un réseau d’espaces accessibles à tous » Quartier Joseph SUAY, l’esprit village Baillargues (34)

F R A N C E

2 011-2 015 C’est l’histoire de l’insertion en douceur d’un quartier, aussi grand que le cœur historique de Baillargues (situé à 5 minutes à pied) et de leur « couture » indispensable. Au départ, une cave coopérative, un terrain de football, une rue qui les sépare, un aménageur, cinq promoteurs (dont un social) et une agence d’architecture. On trouve maintenant un quartier cohérent constitué de 213 logements, en villas, en maisons en bande et en petits collectifs. La volumétrie variée (R+1 à R+3) permet un raccord naturel et sans heurt avec les constructions existantes, essentiellement des villas récentes sur trois côtés. Dans ce projet composé de typologies différentes, offrant une vie proche de celle d’un village, il s’agissait de définir l’échelle domestique capable de favoriser l’échange, tout en préservant l’intimité des habitants. Les proportions, les volumes, les vues sont dessinées pour réussir cette alchimie complexe. Le quartier est piéton, sans voiture en son cœur, les parkings sont enterrés sous les bâtiments (accès par les angles des projets), les parkings de surface sont situés de part et d’autre du site, jamais bien loin de tout logement. La rue principale reprend le tracé de l’ancienne rue du Stade, autorise le passage des seuls véhicules de service et permet d’accéder à la place centrale située au cœur du quartier, structurante et visible car bordée par les constructions les plus hautes. Le gabarit, le dessin peu orthogonal, le traitement du sol et les perspectives relativement courtes des nombreux passages piétons s’inspirent du cœur historique sans le pasticher. Surmontés de grilles, d’enduits ou en pierre, des murs et des murets y délimitent sans répétitivité les jardins, dont les arbres et les haies dépassant enrichissent les perspectives. L’ensemble confère au quartier cette image qui fait le charme des villages Languedociens. projet Aménagement et réalisation de 213 logements, dont 48 sociaux et 12 seniors aménageur GGL Groupe maîtres d’ouvrage Ametis, Helenis, Terres du Soleil, Bleu Promotion, Claude Rizzon Promotion lieu Baillargues, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Celsius Environnement, Arteba, L’Echo, ID Engineering, Pialot Escande, Projetec Environnement mission Base loi MOP surface 15 772 m2 SHON surface terrain 2,4 ha montant 19 971 087 € HT statut Lauréat concours 2011 - Livré 2015 + Prix National Arturbain 2017 mention « qualité architecturale » + BBC Effinergie + 100% pensé pour le piéton + Bois de provenance locale + Conception d’appartements à double et triple orientations + Création de jardins privés garantissant un air frais et sain + Systèmes de Power-Pipe mis en place dans les logements

A + A R C H I T E C T U 14


U R E

H A B I TAT 15


| ACCESSION, SOCIAL |

O p é r a ti on Il ot b oi s - Lot n°4 Z AC d e s 2 Ri ves Q u ar ti e r Por t d u Rhi n S T R A S B O U RG ,

F R A N C E

2 018-2 02 2 Entre les bras du Rhin, à deux pas de la frontière franco-allemande, l’îlot Bois invente un développement urbain qui affiche des valeurs de durabilité exemplaires. Le bois est le trait d’union de ce nouveau quartier qui pousse sur un terrain délaissé jusque-là, mais plein d’atouts : le parc entre deux rives, des équipements de loisirs (centre équestre), une mixité programmatique avec la nouvelle clinique qui jouxte l’opération, l’aubaine de la desserte en tramway, la proximité de la frontière et tous les échanges culturels et commerciaux qu’elle représente. projet Construction de 66 logements locatifs sociaux et de 51 logements en accession maître d’ouvrage CDC Habitat / Pierres & Territoires lieu Strasbourg, Bas-Rhin (FR) équipe A+Architecture (mandataire), Bik Architecture (associé), CTE Strasbourg, Cyber Fluides, L’Echo mission Base loi MOP + DQED + OPC surface 7 783 m2 SDP terrain 5 200 m2 montant 9,66 M € HT statut Lauréat concours 2018 - Livraison prévue 2022 + Certification NF Habitat HQE visée + Niveau exigé : RT2012 -20% + Façades bois ; toitures végétalisées + Géothermie mutualisée à l’ensemble du quartier

16

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

17


Résidence La Quincaillerie CO U R B E VO I E ,

F R A N C E

202 0-2 02 2 Un projet d’école : améliorer la qualité de l’espace public en comblant une dent creuse. Nous avons pour ce projet travaillé à petite échelle pour réparer un tissu courbevoisien distordu par le développement de la ville. La quincaillerie à l’angle de l’avenue de la République et de la rue de Colombes est installée dans un ancien hangar à charbon du début du XXe siècle. Avec l’essor du quartier d’affaires de la Défense, la ville mute progressivement et ce projet accompagne cette urbanisation. En proposant une architecture classique (socle commercial, corps de bâtiment en brique claire, toiture mansardée), mais néanmoins contemporaine (encadrements fins, jardinières en saillie), nous avons conçu une résidence abritant de grands logements traversants tous dotés d’un espace extérieur. projet Construction de 15 logements en accession, du R+1 au R+7, avec parking en R-1 et commerces en RDC maître d’ouvrage Canopée Promotion lieu Courbevoie, Hauts-de-Seine (FR) équipe A+Architecture, Celsius Environnement, L’Echo mission Conception surface 1057 m2 SDP (logements) / 262 m2 SDP (commerces) montant 2 004 000 € HT statut Début des études 2020 - Livraison prévue 2022 + RT-15% équivalente au label Effinergie+

18 A + A R C H I T E C T


19 U R E

+

H A B I TAT


| LOGEMENTS, COMMERCES, BUREAUX |

So Wood Zac République - Ilot E2a M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 019-2 02 2 Projet emblématique de développement urbain de la métropole montpelliéraine, le quartier Port Marianne est issu d’une vision ambitieuse visant à étirer la ville vers la mer. A l’ouest, sur les berges du Lez, la ZAC Port Marianne, réalisée par A+ Architecture, établissait en son temps la première étape de ce projet urbain d’envergure. A l’est, sur les rives de la Lironde, la ZAC République constitue l’aboutissement, aussi bien physique que temporel, de cette extension de la ville en direction de la méditerranée. Installée autour d’un vaste parc hydraulique qui devient le cœur écologique du quartier, la ZAC, dessinée par ANMA développe une programmation mixte (logements, commerces, activités) qui garantit l’émergence d’un lieu de vie urbain, actif et animé. Par sa situation, avenue Raymond Dugrand, espace public majeur qui met en relation les 4 secteurs opérationnels du quartier Port Marianne, le lot E2 bénéficie d’une position singulière. Il composera une des 12 unités de voisinage de la ZAC, en accueillant de manière innovante une grande mixité typologique : rez-de-chaussée actifs, bureaux, logements, ateliers, équipement partagé… Figure de la ville dense et durable, ce lot sera le support d’une architecture contemporaine, adaptée au climat méditerranéen et au mode d’habiter local. Le cœur d’ilot participera pleinement à la protection et à la valorisation de la biodiversité. Dans la continuité des espaces publics, cet espace privé offrira à la fois une place importante à la nature en ville, et ménagera un lieu de vie qualitatif pour les usagers et habitants du lot.

U

E

R

U

D

O

L F

R

A

Y

M

N

RAL

NE

ONTA

MAR IN

S

N

E

MIST

W

Maître d'Ouvrage : ICADE

R

TRAM

projet Construction de logements, bureaux et commerces : 74 logements (libres, abordables, PSLA) + 80 places de parking maître d’ouvrage SERM - Icade / REI Habitat / Kalelithos lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, L’Echo, Arteba, Celsius Environnement, Terrel, Novacert, Gamba, Tecta mission Maîtrise d’œuvre complète + OPC surface 7 141 m2 SDP (dont 5510 m2 logements, 876 m2 de commerces et ateliers, 755 m2 bureaux) montant 12,2 M € HT statut Lauréat Concours 2019 - Livraison prévue 2022 Maître d'Oeuvre : A+ ARCHITECTURE - 220 rue du Capitaine Pierre Pontal - 34000 MONTPELLIER Tél: 04 99 742 742 - Mail: aplus@aplus-architecture.com

+ Labels visés : NF Habitat HQE 6 étoiles, BBCA V3 et BDO niveau argent + RT 2012 – 20% + Label biosourcé niveau 2 + Ossature bois Bureau de contrôle: BET Structure:

BET Fluides : BET VRD :

P E T I T

BET ACOUSTIQUE :

D

Economiste : L'Echo - 20 rue du Capitaine Pierre Pontal - 34000 MONTPELLIER Tél: 04 99 742 742 - Mail: lecho@lecho-economie.com

R

2336-ESQ- AVENUE RAYMOND DUGRAND

U

contrôle

E

R

O L

A

N

Maître d'oeuvre d'execution : Arteba - 20 rue du Capitaine Pierre Pontal - 34000 MONTPELLIER Tél: 04 99 742 742 - Mail: arteba@arteba-coordination.com

A V E N U E

O

N

17 février 2020

20

A + A R C H I T E C T U


N

O

U

R

R

E

V

R

U

E

A

N

N

A

P

A

V L O

V

A

LOT E2A

D

U R E

U

G

R

A

N

D

17 février 2020

D

H A B I TAT

LOT E2A

ZAC REPUBLIQUE

PLAN MASSE 2336-ESQ- AVENUE RAYMOND DUGRAND

21


| SOCIAL, ACCESSION |

Hora del Sol SA I N T- G É LY- D U - F E S C ,

F R A N C E

201 7-2 02 0 L’aspect principal du projet est de proposer aux habitants de Saint-Gélydu-Fesc une figure de proue dès leur arrivée de Montpellier. Cette façade élancée que nous traitons comme une dentelle vient sublimer cet angle important de l’avenue de Clapas. Elle sera vivante au fil de la journée par des jeux de lumière à la fois projetés sur la façade par le soleil et un éclairage ambiant le soir. Véritable signal, cette façade est l’une des intentions fortes du projet. L’alignement le long de l’avenue de Clapas vient appuyer l’intégration dans l’urbanisme général. Côté rue des Verries se trouve l’autre intention forte du projet architectural. En effet, le site et son dénivelé nous ont encouragé à travailler de grandes terrasses baignées par le soleil, véritables lieux de confort pour les futurs habitants du projet qui ont donné son nom au projet « Hora del Sol ». projet Construction de 50 logements collectifs en R+4 (13 logements locatifs sociaux et 37 logements en accession) + parking en sous-sol sur 2 niveaux (74 places) et 10 places de parking extérieur maître d’ouvrage FDI Groupe lieu Saint-Gély-du-Fesc, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Epsilon GE, L’Echo, Arteba, Celsius Environnement, BET Brinas, Géo Méca, DGEMA mission Base Loi MOP + OPC surface 3 470 m2 SDP montant 4 799 322 € HT statut Concours 2017 - Livré 2020 + Certification NF Habitat + RT 2012 -10%

22

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

23


| ACCESSION, SOCIAL |

Domaine Saint Jean MO NT PEL L I ER ,

F R AN C E

20 1 8-2 02 3 Le bâtiment se glisse dans son parc classé. Sensuellement, il vient frôler ses limites. Il projette ses balcons au plus près du feuillage et hausse ses terrasses sommitales audessus de la canopée. Là-haut apparaît Montpellier. Matériau de la modernité en architecture, véritable pierre contemporaine, le béton s’érige ici brut et sans fard, fier de la qualité inaltérable de sa peau. Lisse, mais aussi plissé, démontrant s’il en est besoin ses qualités plastiques. Les plis délicats de sa peau de craie viennent rivaliser avec ceux plus nerveux des garde-corps soigneusement découpés dans un métal laqué. Le soleil, toujours complice de notre travail, magnifie les matières, sculpte et projette la silhouette de la dentelle d’acier, soulignant l’écriture méditerranéenne du Domaine Saint Jean. projet Restructuration du site de l’ancienne Clinique Saint Jean au cœur de deux espaces boisés classés. Réalisation d’une résidence de 112 logements répartis en 1 bâtiment principal (R+5) et 7 petits bâtiments ou maisons neuves et restructurées. Elle comprend 34 logements sociaux et 75 en accession. maître d’ouvrage Bouygues Immobilier lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture (mandataire), PER Ingénierie, Celsius, Sarivière, SIragusa, Socotec mission complète - Base Loi MOP surface 7 883 m2 SDP montant 11 400 000 € HT statut Livraison prévue 2023 + Démolition - reconstruction

A + A R C H I T E C T U 24


U R E

H A B I T A T 25


| LOGEMENTS LIBRES |

R é s i d e n c e L’A t e l i e r B ZAC Andromède B E AU Z E L L E ,

F R A N C E

2018-2 02 2 Les orientations d’aménagements ont été la base de travail du projet, notamment dans la gestion des flux pour son intégration au quartier. A l’échelle de l’îlot, le parti d’aménagement intègre les liaisons visuelles transversales en cœur d’îlot et le rapport entre les constructions et l’environnement immédiat du quartier. L’implantation des bâtiments à l’alignement de la coulée verte permet de profiter des arbres de haute tige qui établissent un filtre végétal intimisant les logements du reste du quartier. Cette échelle à la fois urbaine et paysagère favorise les liens sociaux avec le quartier. L’espace paysager permet de créer des massifs, dans lesquels plantes vivaces et arbustes à petits fruits peuvent cohabiter pour le plaisir visuel et gustatif de tous, au quotidien : fraisiers, framboisiers, myrtilliers, mûriers. De ces espaces, et en lien avec les toitures maraîchères, des plantes grimpantes fruitières et d’ornement grimperont le long de câbles implantés judicieusement depuis le socle : kiwi, fruits de la passion et chèvrefeuilles caducs permettront de mettre en place une biodiversité qui rafraîchira les façades, apportera un bien-être aux habitants et du nectar aux insectes pollinisateurs. Le cœur d’îlot est pensé comme un lieu de déambulation, d’échanges et de socialisation permettant d’adapter le projet à la topographie existante et de croiser certains usages du projet à l’échelle de l’îlot. Les espaces périphériques en pleine terre sont largement plantés pour une mise à distance des voiries et donnent une identité végétale à l’îlot. Les matériaux sont de type minéral, plus pérennes, et bien ancrés dans la culture locale : les socles se parent de béton matricé, les loggias de fines serrureries. Ces éléments jouent avec la lumière et protègent des vis-à-vis. Ils hiérarchisent les volumes bâtis. Une écriture commune qui offre des façades et des cadrages variés du projet suivant les nombreux points de vue, proches comme lointains. Les ateliers partagés sur les toits laissent la flore investir leurs façades. projet Construction de 82 logements répartis en 3 bâtiments, du R+4 au R+5, et stationnements en sous-sol sur 2 niveaux (116 places) aménageur Oppidea maître d’ouvrage Bouygues Immobilier lieu Beauzelle, Haute-Garonne équipe A+Architecture, L’Echo, Celsius Environnement, Arteba, JR Ingénierie, Sogexfo, Woodstock Paysage mission Maîtrise d’œuvre complète, base loi MOP montant 8 960 000 € HT (VRD compris) surface 6 256 m² SDP statut Concours 2018 - Livraison prévue 2022 + Aménagement des toitures en ferme potagère + Certification NF HQE 3* + E2 C1 + Label HSS + Label Effinature + Maquette numérique

A + A R C H I T E C T U 26


U R E

H A B I TAT 27


| ÉTUDIANTS |

Résidence universitaire Saint Césaire N Î M E S ,

F R A N C E

2 019-2 02 2 Plusieurs grands principes d’implantation nous ont guidé dans l’installation du programme sur ce site privilégié. Des maisons suspendues sur la ligne d’horizon, dans l’idée des confréries américaines, avec trois bâtisses orientées selon les rayonnantes du restaurant universitaire pour préserver les perspectives sur la profondeur du paysage et offrir des vues à tous. Un rez-de-chaussée ouvert, dédié à la vie en communauté. Tous s’y retrouvent pour partager des moments collectifs (un repas, une séance de sport, une partie de billard…), à l’instar des accueils d’auberge de jeunesse où des voyageurs se rencontrent. Un socle aménagé dans la pente et pensé comme une véritable trousse à outil : rangements vélos, ateliers, stockage, gestion des ordures ménagères, équipements techniques, stationnement… Trois notions ont par ailleurs guidé la conception architecturale des bâtiments. L’aplomb : se tenir debout, prendre pied dans le paysage. Une telle résidence étudiante se doit d’être un lieu rassurant, un point de repère dans une vie en pleine effervescence. C’est un nouveau chez soi, une nouvelle communauté. De haut en bas, la structure est claire, rationnelle et rassurante. La couleur : magnifier le végétal et les espaces d’échanges. Pour donner plus d’intensité au camaïeu de verts, caractéristique du paysage environnant fait de pins et de chênes, nous avons introduit par de légères touches sa couleur complémentaire : le rouge. Cette seconde couleur, intense, signale aux usagers les espaces collectifs et les lieux d’échange. Elle se glisse dans la pinède et constitue un fil rouge à la résidence, révélant à la fois le patrimoine végétal dehors et les lieux de partage dedans. Les façades sont revêtues d’un enduit minéral clair qui évoque les enduits traditionnels ou la pierre calcaire des bâtiments Nîmois. La perspective : profiter de l’horizon partout et pour tous. De par sa localisation, la résidence s’inscrit dans la skyline de la ville et sur la ligne d’horizon visible des grands axes routiers qui traversent le territoire. Loin de la tour et de la barre, nous proposons une architecture de maisons flottantes, à la fois robuste et légère, rassurante et délicate. projet Construction d’une résidence universitaire : résidence de 300 studios et 20 T4B + 350 m2 de locaux communs (foyer, salle de sport, laverie...), 180 m2 d’espaces de travail partagés, 510 m2 de locaux d’administration et de gestion + 125 places de parking maître d’ouvrage Crous Montpellier Occitanie lieu Nîmes, Gard (FR) équipe A+Architecture, TECO SAS, Celsius Environnement, Acoustic Technologies MIDI SARL, L’Echo, Arteba, Epsilon GE mission Base Loi MOP + CSSI + OPC surface 9 850 m2 montant 15 372 000 M € HT statut Lauréat concours 2019 - Livraison prévue 2022 + RT2012

28

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

29


| ÉTUDIANTS |

R é si d e n ce Sud ’ @l ternance M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

201 7-2 019 La résidence Sud’@lternance est implantée au sein du site de l’IUT de MontpellierSète, dans le respect de l’environnement boisé et arboré caractéristique du lieu. Tous les logements bénéficient d’une parfaite orientation et de brise-soleil extérieurs assurant la protection solaire. Les coursives d’accès aux studios sont majoritairement extérieures, offrant de belles vues sur la végétation omniprésente, tout en favorisant naturellement les échanges et la convivialité. L’ensemble est composé de deux bâtiments, eux-mêmes découpés en plusieurs « maisons » reliées par les coursives extérieures. Le hall d’accueil, parfaitement identifiable, largement vitré et traversant, filtre les accès. Il est une invitation à découvrir la « placette » centrale qui concentre l’animation et d’où partent les escaliers et les passerelles qui conduisent aux studios. Pour une parfaite intégration sur le site, les teintes des façades, « terre de garrigue » et blanc, ont été choisies en cohérence avec la nature environnante et dans la continuité de la façade de la Maison sud’@lternance. Les coursives extérieures sont portées par des poteaux inclinés filant toute hauteur dont l’élancement rappelle le tronc des arbres environnants. Un motif évoquant la nature végétalisée est décliné en signature sur les éléments en métal perforé laqué (brise-soleil, garde-corps et casquettes). Un enduit gratté sur certaines parties de la façade, renforçant l’aspect brut et arboré, vient compléter l’intégration de la résidence au sein de ce cadre végétal exceptionnel. projet Construction d’une résidence pour les étudiants alternants sur le site de l’IUT de Montpellier-Sète : 100 studios dont 5 accessibles PMR, 1 laverie, 1 cafétéria, 1 salle de sport, 1 local vélo + parking maître d’ouvrage Crous de Montpellier-Occitanie lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, L’Echo, TPFI, Arteba, BTP Consultant, Novica, Siragusa, Alpha Sol mission Base Loi MOP + OPC + CSSI surface 2 860 m2 SU montant 4 780 000 € HT VRD compris (4 475 000 € HT hors VRD) statut Lauréat concours 2017 - Livré 2019

30

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

31


| ÉTUDIANTS |

Résidence étudiante Lucien Cornil M A R S EI L L E ,

F R A N C E

201 5-2 01 7 Dans une approche urbaine sensible, ce projet offre une solution aboutie, confortable et viable dans son époque. Il s’inscrit dans une démarche respectueuse de son environnement, allouant ainsi un bâtiment fonctionnel et ouvert sur la cité. Ce nouvel édifice coordonne 200 chambres et 30 places de stationnement discrètes. Composé en trois ailes, de hauts niveaux de finition et d’espaces partagés de qualité, ce projet présente une grande hauteur en rez-de-chaussée et des attiques sur les deux derniers niveaux. L’épannelage du projet vient jouer avec les avoisinants et laisse ces derniers mieux respirer malgré la grande densité du quartier. La majorité des chambres s’épanouira sur un cœur d’îlot, véritable jardin intérieur. Mêlé à une architecture fonctionnelle, ce programme offre des solutions inscrites dans notre époque : innovantes et confortables, alliant qualité et impact environnemental. Des voiles de bois, assemblées à plis croisés, véhiculent un parfum de ramure flottant au cœur d’un confort thermique et acoustique. En ce lieu à la sonorité absorbante (façades perforées), se dessine un endroit protégé et confortable, un endroit où il fait bon vivre. Dans la nuit marseillaise, l’immeuble devient un phare messager d’une signature délicate synonyme d’un projet unique. projet Construction bois de 200 logements étudiants en R+7 (site de la Cité U Lucien Cornil), avec 30 places de stationnement maître d’ouvrage Crous Aix-Marseille lieu Marseille, Bouches-du-Rhône (FR) équipe A+Architecture, TPF Ingénierie, TPF Infrastructure, L’Echo, Celsius Environnement, Arteba mission Base loi MOP surface 4 352 m2 SDP terrain 12 000 m2 montant 8 715 000 € HT statut Lauréat concours octobre 2015 - Livré 2017 + Lauréat Trophées Séquences Bois 2019 + Lauréat du Prix National de la Construction Bois 2018 + Construction bois et utilisation de bois massif CLT (Cross Laminated Timber) permettant de limiter les consommations énergétiques + Bois présent sur tous les plafonds et une des parois des chambres, dans les couloirs et salles communes + Bilan carbone exemplaire + Chantier sans nuisances dans un environnement contraint

32

A + A R C H I T E C T U R E


R E S I D E N C E

E T U D I A N T E

33


| ÉTUDIANTS, JEUNES ACTIFS |

Horizon 172 Résidence pour étudiants et jeunes travailleurs L AB ÈG E,

FR ANCE

2018 -2 02 0 Proposé au cœur d’un site d’implantation remarquable à bien des égards, nous nous sommes efforcés à produire un projet à la fois fonctionnel et capable de dialoguer avec son contexte riche. En effet, la résidence prend place : • au cœur d’Enova, quartier émergeant et innovant dont le projet doit refléter les ambitions, • au pied du futur métro aérien et en vis-à-vis direct avec la future station Innopôle, notre résidence fait face à un espace public majeur, • à l’entrée de la diagonale, nous devrons donc garantir la qualité architecturale d’un bâtiment signal, doté d’une visibilité maximale. En ce qui concerne la fonctionnalité du projet, nous avons proposé de ne pas enterrer les 47 places de stationnement mais plutôt de les positionner sur les deux premiers niveaux, à l’abri des commerces en première ligne sur le parvis et d’une façade soigneusement travaillée qui dissimule ce parking aérien. Nous avons tout d’abord scindé le projet en deux pour dissocier la résidence universitaire de celle dédiée aux jeunes travailleurs. Fonctionnellement, le hall en prolongement du parvis est commun. Chaque entité dispose d’un noyau vertical qui distribue les résidences distinctement. Le projet est ainsi moins monolithique et plus à l’échelle de l’école Studialis voisine. La transparence établie à travers le projet permet de dégager des vues depuis le sud-est vers le parvis et le cœur d’Enova. Dans cette même logique de fractionnement, nous avons utilisé la géométrie de la parcelle pour développer des résidences de hauteurs différentes. La résidence universitaire monte en R+6 tandis que la résidence pour jeunes actifs culmine en R+5. Cette variété permet de casser une lecture souvent trop monotone de ce type d’habitation et ainsi de s’intégrer naturellemnt dans le paysage, évitant un effet de masse. projet Conception-réalisation d’une résidence pour étudiants (50 chambres) et jeunes travailleurs (50 logements) avec places de stationnement, ainsi que deux commerces maître d’ouvrage Altéal lieu Labège, Haute-Garonne (FR) équipe Bourdarios (mandataire), A+Architecture, OTCE MP, SIGMA Acoustique, Stéphanie Bordone mission Base Loi MOP surface 3 410 m2 SDP montant 5 295 000 € HT statut Lauréat concours 2018 - Livraison prévue 2020 + Projet BIM Niveau 2

34

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I T AT

35


| ÉTUDIANTS |

Résidence étudiante Arc de Meyran A I X- E N - P ROV E N C E ,

F R A N C E

2014-2 016 Nous avons travaillé sur une intégration harmonieuse et durable dans le site. Le projet vient compléter l’existant, l’enrichir en offrant une volumétrie inventive sans l’envahir. Nous proposons à la fois une écriture en prolongement de la réhabilitation récente et en même temps un dessin inventif qui offre des façades et des cadrages variés du projet suivant les nombreux points de vue proches comme lointains. La bonne harmonisation des volumes et des façades permet de minimiser les vis-àvis, de gérer les espaces de transition, de créer des espaces extérieurs de qualité, dans le respect des prescriptions réglementaires. Les décalages de bâti en rez-dejardin et en attique permettent de donner de la légèreté au projet en offrant aussi des espaces privilégiés (coursives protégées, terrasse). Nous avons aussi veillé à la cohérence des flux et des gabarits entre existant et proposition. Nous proposons de porter un nouveau regard sur le Crous et ses logements. L’architecture est résolument contemporaine, les volumes travaillés pour fuir l’expression de « barre » trop présente dans le logement étudiant. Cette modernité valorise autant le Crous que les étudiants qui habitent ici, elle donne à voir et donne envie. La perception qualitative de la résidence sera aussi induite par la qualité des matériaux utilisés et les teintes des façades. Enfin, nous serons attentifs au traitement des espaces paysagers qui permettront de requalifier la résidence après cette longue période de travaux. Nous veillerons à préserver les meilleurs sujets existants d’ores et déjà. projet Construction de 80 logements étudiants dont PMR sur le site de l’Arc de Meyran maître d’ouvrage Crous Aix-Marseille lieu Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône (FR) équipe A+Architecture, TPF Ingénierie, L’Echo, Celsius Environnement, Lasa, EGSA mission Base loi MOP + Avant métré + EXE + OPC surface 4 171 m2 SDP existante ; 1 944 m2 SDP créée surface espaces verts 3 000 m2 montant 3 540 000 € HT statut Lauréat concours 2014 - Livré 2016 + Label BEPOS Effinergie 2013

36

A + A R C H I T E C T U R E


H A B I T A T

E T U D I A N T

37


| ACCESSION, ÉTUDIANTS, BUREAUX |

Campus Comédie M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 010-2 013 Ce monolithe de béton blanc est sculpté de courbes douces et délicates sur une ancienne friche de la SNCF. Il insuffle une dynamique architecturale baroque et contemporaine dans ce nouveau quartier Saint-Roch, situé à deux pas de la place de la Comédie. Assurant la mixité des usages entre bureaux et logements, l’édifice s’ajuste au tissu urbain montpelliérain tout en définissant une nouvelle échelle pour le quartier avec sa volumétrie modeste : en R+5 et R+6 sur rue, en R+7 le long des voies ferrées. Au Sud et à l’Ouest, la façade sur rue se renfonce pour protéger les larges ouvertures, balcons et loggias de la lumière directe du soleil. La teinte vert pomme renforce l’éclairage naturel. A l’Est, la façade quasi rectiligne est parcourue de longues baies vitrées aux menuiseries gris clair. projet Conception et réalisation de 31 logements en accession, de 117 logements privés pour étudiants, de bureaux pour la SNCF, d’un commerce de proximité et de parkings maître d’ouvrage Bouygues Immobilier lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, RFF, Structures 2000, Infrasud, EGSA BTP, GFC Construction, TEP2E, Qualiconsult mission Base loi MOP surface 7 500 m2 SHON montant 10 200 000 € HT statut Lauréat concours 2010 - Livré 2013 + Projet sélectionné pour le ArchiDesignClub Awards 2015 - Catégorie Logements + BBC Effinergie

38

A + A R C H I T E C T U R E

H A B


B I T AT

/ E N S E M B L E

M I X T E

39


| ACCESSION, LOCATIF, SENIORS, COMMERCES & ACTIVITÉS |

Résidence Côté Jardin ZAC Las Fonses V I L L E N E U V E -TO LO SA N E ,

F R A N C E

2 015-2 02 0 Au niveau urbain, notre volonté a été de rompre la grande linéarité des façades pour s’intégrer avec justesse à l’environnement bâti (petits collectifs, villas en bande). Nous avons donc volontairement créé des volumes plus petits, redécoupés, fractionnés, mettant en évidence les bâtiments, cage par cage. Les habitants et leurs visiteurs s’approprient et découvrent ainsi une résidence à taille humaine. Les terrasses privatives, traitées en loggias, offrent une meilleure intimité et appropriation des habitants. Elles participent à l’image de l’ensemble en amenant aux façades le rythme et les séquences nécessaires à l’animation d’une place ou d’une rue. Des appartements soignés à l’organisation intérieure réfléchie, des matériaux pérennes de type minéral bien ancrés dans la culture locale, un cœur d’ilôt intégrant un ensemble de jardinets à cultiver... Nous proposons une architecture contemporaine, adaptée à son contexte, une architecture à taille humaine où il fera bon vivre. projet Construction de 124 logements (seniors, accession & locatifs), salle commune, commerces et activités, et parking 190 places maître d’ouvrage Garonne Développement - SA HLM des Chalets lieu Villeneuve-Tolosane, Haute-Garonne (FR) équipe A+Architecture (mandataire), TPFi, BERG, L’Echo mission Base Loi MOP surface 6 929 m2 de logements et 1 300 m² de commerces/salle commune montant 9 226 700 € HT statut Lauréat concours 2015 - Livraison prévue 2020 + Niveau exigé supérieur à la RT2012 + Labellisation Ecoquartier visée

A + A R C H I T E C T U R E 40


H A B I T A T 41


| ACCESSION, SOCIAL |

Résidence Immersia C L A P I E R S ,

F R A N C E

2 009-2 019

CA N IO AT IC PL AP LO SE E IT

LO

à

ra m 10 pe %

rdc: +59,50ngf

BATIMENT 8

SE

E

AL

TR

AS

LIM

E

IT

LIM

AD

C

N

N

IO

AP

AT

IC

PL

N

DA

ST

RA

LE

mer 14 sep 2011 1592- PANNEAU AO 110913.vwx

+ Labellisable BBC Effinergie

Ville de Clapiers

projet Création de 80 logements dont 40 en accession libre et 40 sociaux sur 8 bâtiments + 85 places de parkings en sous-sols et 77 places aériennes maître d’ouvrage Ametis / IDEOM lieu Clapiers, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Calder Ingénierie, Securisk, Cereg mission limitée à la conception surface 5 072 m2 SHON montant 5 815 000 € HT statut Lauréat concours 2009 - Livré 2019

1592-ESQ.

L’objectif premier de ce projet de 80 logements est l’intégration à l’environnement existant et la protection des lieux. Notre ambition est donc de se coller au terrain naturel, de réduire les mouvements de terre, d’adopter une échelle et un gabarit harmonieux en phase avec les masses bâties et végétales environnantes et enfin de décliner une palette de traitements et matériaux évocatrice. Les 80 logements seront répartis en 8 petits bâtiments de 10 logements en R+2 sur parkings enterrés et seront implantés dans une continuité ondulante. Ils offriront une mixité locative : 40 d’entre eux seront en locatif social et 40 en accession libre. Chaque ensemble développe sa propre autonomie fonctionnelle, mais s’inscrit dans un aménagement collectif « ouvert » mutualisé. Cette implantation génère une succession de pleins et de vides, de percées physiques et visuelles, de respirations évitant ainsi un effet d’écran, de césure de l’espace naturel boisé. Les accès se font en façades Nord-Ouest au pied desquels la pinède est aménagée de placette et piétonniers collectifs. Les façades Sud-Est sont de caractère plus privatif, s’ouvrant sur des jardinets, puis une pinède non-aménagée.

: 0

it

rdc: +60,00ngf

BATIMENT 7

it

TP voirie +58,00ngf

Gabar 500x21

: 0

Gabar 500x21

40

ATIO PLIC N AP SELO ITE

BATIMENT 4

Gabar 500x21 it 0 :

c:

: 0 it

Gabar 500x21

it 0 :

Gabar 500x21

E

IT

LIM

M

N

IO

AT

gf

0n

O

7,0

+4

IC

PL

AP

LE

PLAN DE MASSE Echelle: 1/1000

RA

ST

DA

CA

TP ACCÈS PIÉTONS +49,92ngf

TP voirie +47,00ngf

TP ACCÈS PK +47,00ngf

LA PLACETTE +48,00ngf

TP voirie +49,00ngf

+49,00ngf

rdc: +50,00ngf

BATIMENT 1

+50,00ngf

LA PINÈDE

rdc: +50,50ngf

BATIMENT 2

accès piétons +51,00ngf

rdc: +51,00ngf

BATIMENT 3

TP ACCÈS PIÉTONS +50,12ngf

LIM

S ITE

N ELO

CA PLI AP

N TIO

28

CA

plac

es

rdc: +51,50ngf

ex

STR DA

térie

ALE

ures

LIM

LE VERGER

rdc: +52,00ngf

BATIMENT 5

TP voirie +51,00ngf

N CA

DAST

RALE

TP ACCÈS PIÉTONS +52,00ngf

rdc: +52,00ngf

BATIMENT 6

TP voirie +53,00ngf

TP=TN 57,58ngf

IT LIM

E

SE

LO

N

P AP

ATI LIC

ON

CA

DA

STR

ALE

13

es plac

térie ex

ures

ton s pié 0 cè ac +59,0

+59,

L

A

C

LO

rd

N

LO

SE

: 0

it Gabar 500x21

42

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

43


| COLLECTIF, SOCIAL |

Résidence 45 Faubourg Saint-Jaumes M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 015-2 018 La Résidence 45 Faubourg Saint-Jaumes a été conçue dans un quartier historique de Montpellier, en lieu et place de l’ancienne Polyclinique Saint Roch, datant du XIXe siècle. L’enjeu : s’inscrire dans l’histoire du quartier, créer des perspectives, respecter les volumes, les teintes… Les volumes principaux des deux bâtiments sont fractionnés verticalement, évitant ainsi un aspect trop massif. Le choix se porte sur un béton banché et matricé dont le motif géométrique n’imite pas la pierre, un béton blanc crayeux lisse et sans joint couleur pierre de taille, et un zinc sobrement calepiné. Les garde-corps sont imaginés en verre ou en métal laqué, revisitant le patrimoine des balcons montpelliérains. Le projet propose de vastes et lumineuses parties communes, de généreuses plantations en plein terre… un véritable état d’esprit et l’expression d’un art de bien-vivre. projet Construction d’un ensemble immobilier collectif de 140 logements dont 30% de logements sociaux + 181 places de parking en sous-sol + un local commercial maître d’ouvrage Sarl Saint Marguerite maître d’ouvrage délégué Groupe Spag lieu Montpellier, Hérault équipe A+Architecture, EGSA, Structure 2000, OTCE, SERI, Cabinet Bilichi, Dhombres, Osmo, SOCOTEC, Arteba mission Conception montant 13 100 000 € surface 9 559 m² SDP statut Début des études 2015 - Livré 2018 + Démolition - reconstruction

A + A R C H I T E C T U R E 44


H A B I T A T 45


| ACCESSION, SOCIAL |

Le Bijou de Manon M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 012-2 016 Une aventure humaine avant tout. Parce que le projet devait s’intégrer avec une justesse impeccable dans son site et plus largement dans la dynamique du quartier Boutonnet. Un site inédit, puisque nous avons eu la chance d’implanter notre projet au cœur d’un jardin boisé et classé, au milieu d’un écrin de verdure avec des espaces extérieurs à vivre, riches et naturels en contraste avec la vie fourmillante de la ville. Bordée par ce somptueux parc classé révélant les mêmes essences que celles du Jardin des Plantes, la résidence offre à ses résidents un emplacement unique et exceptionnel à seulement quelques minutes en voiture du centre-ville. Située sur les collines d’Aiguelongue, la résidence, du haut de ses 6 étages, laisse profiter d’une vue dominante et panoramique des plus apaisantes. Le Bijou de Manon réalise le mariage parfait entre élégance et sobriété. Jeux de volumes, décrochés, lignes épurées et intemporelles confèrent à la résidence un cachet contemporain et distingué. Mélange subtil de blanc et de gris, les façades s’accordent parfaitement avec les balcons conçus en verre sérigraphié, pour faire écho à l’écrin végétal environnant. projet Réalisation de 68 logements collectifs sur le terrain Lapeyssonnie maître d’ouvrage Bouygues Immobilier lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, L’Echo, Arteba, Vanel Ingénieur Conseil, Choulet Ingénierie, BET Brinas, Qualiconsult, Egsa, Bottraud Barbaroux mission Base Loi MOP surface 4 600 m2 montant 5 837 400 € HT statut Lauréat concours 2012 - Livré 2016 + Jardin classé + Label BBC-Effinergie - Certification NF Logements

A + A R C H I T E C T U R E 46


H A B I T A T 47


| ACCESSION, SOCIAL, ÉTUDIANTS, BUREAUX & COMMERCES |

La Mantilla M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2010-2 015 Un projet cohérent et respectueux du tissu urbain environnant qui participe à l’identité de ce nouveau morceau de ville par la qualité de son écriture. Une diversité dans le programme comprenant une esthétique et une architecture remarquables, un projet composé de six bâtiments (bureaux, logements étudiants, logements intermédiaires, sociaux et en accession) posés sur les lots commerciaux qui forment eux-mêmes le socle au rez-de-chaussée. Le programme se déploie autour du cœur d’îlot : un vaste jardin suspendu, participant aux objectifs environnementaux du projet. Une mantille minérale blanche se déploie sur toutes les façades du projet et se décline en balcons, vêture et résille. Un voile léger et changeant habille le projet, il est fait de modules de terre cuite blanche ou béton de fibre blanc, dont les perforations carrées dessinent un motif de pixels de densité variable. En privilégiant l’usage et les usagers, la vocation urbaine du projet, la Mantilla sort des sentiers battus et s’inscrit avec force dans son époque. projet Ensemble de 6 bâtiments : 407 logements (accession, social et étudiants), commerces, bureaux et parking public en sous-sol (750 places) maître d’ouvrage SERM + Pragma + Bouygues Immobilier lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, JFA, Arteba, L’Echo, Base, Envitherm mission Base loi MOP surface 23 700 m2 SHON de logements, 3 550 m2 de bureaux, 5 800 m2 de commerces montant 60 002 917 € HT statut Lauréat concours 2009 - Livré 2015 + Performance énergétique labellisée BBC Effinergie + Bâtiments RT2012 BBIO ou RT 2005 BBC + Certification HQE NF Bâtiment tertiaire + Raccordement au réseau de chaleur urbain + Powerpipe (récupération des calories des eaux grises) + Intelligence répartie : comptage et affichage des consommations, contrôle d’accès - visio

A + A R C H I T E C T U R E 48

H


H A B I T A T

/

E N S E M B L E

M I X T E 49


| ACCESSION, SOCIAL, SENIORS |

Résidence Évidence M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 012-2 01 7 Le but est de s’intégrer au mieux à l’environnement existant. La composition architecturale des différents volumes tente un compromis entre densité urbaine et intégration vis-à-vis des constructions déjà présentes autour du terrain. Le projet se compose d’une Résidence de Services Séniors (bâtiment A), de 3 bâtiments de logements collectifs en accession libre (bâtiments B, C, et E), d’un bâtiment de logements sociaux collectifs (bâtiment D), et d’un bâtiment en dation (bâtiment F).

projet Réalisation d’un ensemble de 6 bâtiments : 151 logements (dont 39 sociaux) + une résidence seniors de 100 logements + 234 places de stationnement maître d’ouvrage Bouygues Immobilier (logements accession et sociaux) - Nexity (logements seniors) lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Agence Boyer-Percheron, Calder Ingénierie, L’Echo, Arteba, Benoît LORCA, Socotec, Infrasud mission Base Loi MOP surface 16 700 m2 terrain / 6 923 m2 SHON bâtiments A, B, C et F montant 9 260 000 € HT (pour les bât. A, B, C et F, gérés par A+Architecture) statut Livré 2017 + BBC RT 2005

A

F

E B C D

A + A R C H I T E C T U 50


U R E

H A B I TAT 51


| ACCESSION, SOCIAL |

Résidence La Peyrière ZAC Roque Fraïsse SA I N T

J E A N

D E

V É DA S ,

F R A N C E

2 015 -2 019 Situé à un emplacement stratégique, le projet se trouve à la croisée d’espaces d’échanges et de rencontres. A l’ouest, il est à l’angle du Plan de Fraisse : espace de convivialité à l’échelle d’un groupe d’îlots. A l’est, il se trouve sur la placette de la Pinède : espace de convivialité à l’échelle du quartier. Au nord, il se trouve en mitoyenneté avec un tissu résidentiel indépendant (maison individuelle). Assumée dans le projet, cette identité du terrain en a guidé la conception dans son aménagement, son fonctionnement et son esthétique. Si la conception d’un jeu de toitures suit une interprétation contemporaine, un grand soin est apporté à la définition des façades qui s’inspirent de l’identité villageoise. projet Construction de 57 logements (43 logement locatifs sociaux et 14 logements en PSLA) + un niveau de stationnements en sous-sol maître d’ouvrage SA HLM Nouveau Logis Méridional (Groupe CDC Habitat) lieu Saint Jean de Védas, Hérault, (FR) équipe A+Architecture, BASE, EPSILON GE, Arteba, Celsius Environnement, L’Echo mission Base Loi MOP + OPC + DQED surface 3 677 m2 montant 4 671 000 € HT statut Lauréat concours 2015 - Livré 2019 + RT 2012 -15%

A + A R C H I T E C T U 52


U R E

H A B I TAT 53


| ACCESSION, SOCIAL |

Résidence Havane SA I N T

J E A N

D E

V É DA S ,

F R A N C E

2013 -2 016 La résidence, située en face du Parc de la Peyrière, dans l’éco-quartier RoqueFraïsse jouit d’un emplacement idéal, à proximité immédiate du cœur du village, des commerces et de tous les équipements culturels et sportifs tels que la médiathèque, le Chai du Terral, la piscine, le gymnase, les arènes et le plateau multisport. Havane est un nouveau lieu de vie ouvert sur l’extérieur, parfaitement intégré à son environnement grâce au mariage harmonieux des matières. L’architecture élégante de la résidence est résolument contemporaine et adaptée au climat méditerranéen de la région. projet Construction de 63 logements collectifs (51 en accession libre et 12 sociaux), et 75 places de parking dans la ZAC Roque-Fraïsse maître d’ouvrage SCCV HAVANE lieu Saint Jean de Védas, Hérault (FR) équipe A+Architecture, G.Bat, Brinas, Celsius Environnement, Bottraud Barbaroux, Socotec, EGSA BTP mission Base Loi MOP surface 4 030 m2 de SDP dont 800 m2 de social montant 5 400 000 € HT statut Livré en 2016 + Lauréat Pyramide d’Argent 2016 - Prix du public

54

A + A R C H I T E C T U R E

+


H A B I T A T

55


| ACCESSION |

Le Domaine des Muses LE

C R È S ,

F R AN CE

2 0 12-2015 Une résidence conçue par des femmes... Concevoir cette résidence sensuelle et féminine, c’est l’intégrer au lieu d’où elle émerge en épousant les qualités du terrain. C’est penser des appartements à vivre pratiques, généreux, lumineux. Située face au lac du Crès, dans le nouveau quartier de la Via Domitia, le Domaine des Muses est un ensemble entièrement sécurisé, avec piscine SPA au cœur d’un espace paysagé. Élégante, raffinée et bénéficiant d’un environnement verdoyant et calme, cette réalisation répond aux normes BBC. projet construction de 68 logements collectifs, avec piscine spa maître d’ouvrage HELENIS lieu Le Crès, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Socotec, Angle Vert, Structure 2000, EGSA, Durand mission Conception surface 5 100 m2 montant 6 100 000 € HT statut Lauréat concours 2012 - Livré 2015 + Normes BBC

A + A R C H I T E C T U R E 56

+


H A B I T AT 57


| SOCIAL |

L a G r a n d e Tr a v e r s é e M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 009-2 013 Implanté à proximité du tramway, le projet s’intègre au tissu urbain en marquant l’alignement d’un des axes structurants de la ZAC des Grisettes. Il offre une lecture longitudinale depuis la rue, séquencée de volumes distincts, proposant un découpage simple des étages : le socle, le corps, l’attique. Côté Sud, le mur filant entrecoupé de portillons en bois contribue à protéger les jardins privatifs en rez-de-chaussée. Le socle en retrait supporte le corps de bâti rythmé par l’alternance de jardins suspendus et de puits lumineux. La façade sur rue, au Sud, offre une lecture très légère où loggias et portes-fenêtres sont protégées du soleil par des ventelles en bois. La façade coté jardin, au Nord, propose une lecture contrastée, opaque, rythmée de pleins et de vides. Les attiques, en retrait de l’emprise du volume principal, constituent la coiffe du projet. C’est la diversité des typologies qui donne sa richesse au projet. Tous les T4 sont en duplex, y compris un maximum de T3, maintenant un certain nombre en simplex pour varier les propositions. Ces typologies de « petites maisons » rythment les 5 façades de façon aléatoire, y compris celles vues du ciel. Pour garantir la qualité de vie et le confort de tous, toute l’année, des typologies traversantes pour tous les logements sans exception, où ventilation naturelle et orientation optimisée se sont imposées. La qualité du projet réside dans cette double lecture : la linéarité en réponse à la trame urbaine et à la diversité des volumes, et la variété des logements à l’image du rêve de chacun : une villa à la campagne. projet Réalisation de 68 logements collectifs sociaux maître d’ouvrage ACM lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Base, BM Ingénierie, L’Echo, Arteba, ICO Fluides mission Base loi MOP + EXE + OPC surface 4 432 m2 SHON montant 4 333 757 € HT statut Lauréat concours 2009 - Livré juin 2013 + Récompensé par ArchiDesignClub Awards 2014 - Catégorie Logement + Façade légère à ossature bois au nord reprise de plancher à plancher, protection par un bardage ventilé en panneaux stratifiés

A + A R C H I T E C T U 58


U R E

H A B I TAT 59


| ACCESSION, SOCIAL |

Villa Olympe M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2010-2 013 Le bâtiment est conçu en R+5, avec deux niveaux de parking en soussol. Il est composé d’un corps de 4 niveaux courants au-dessus du rez-de-chaussée, et d’un attique. La résidence compte 52 logements collectifs, dont 50 % de T1 et T2, et 50 % de T3, T4 et T5. Les façades se veulent simples, chaleureuses, et soignées. Le projet est unitaire et très lisible. Le traitement des façades met en avant les bandeaux blancs qui « entourent » le bâtiment, « ondulant » sur chaque niveau et créant les terrasses des logements. La résidence est BBC, avec des panneaux solaires installés en toiture. La casquette haute en attique les rends invisible depuis la rue. Le bâtiment est linéaire et urbain, il s’intègre à son environnement dans la continuité du quartier des rives du Lez. projet Construction de 52 logements collectifs, dont 9 sociaux et parkings en sous-sol maîtres d’ouvrage AGIR Promotion, Kaufman & Broad lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Verdier, Socotec, L’Echo, Betso, Egsa, Geometris mission Base Loi MOP surface 3 370 m2 SHON montant 4 218 810 € HT statut Livré 2013 + Bâtiment BBC

60

A + A R C H I T E C T U


U R E

61 +

H A B I TAT


| ACCESSION, SOCIAL |

Green Village M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2010-2 013 Il s’agit ici d’une réhabilitation lourde, celle de l’ancien centre de tri de la Poste de Montpellier. A la lecture du plan de masse, on peut voir en filigrane la trame industrielle et cartésienne du site. Celui-ci était composé d’un ensemble très compact comprenant des vastes locaux de tri, des bureaux et de grandes cours de service. Situé à l’origine sur d’anciennes lisières de la ville, on se trouve aujourd’hui dans un tissu très hétérogène : au sud des immeubles de logements et bureaux des années 70/80 et dans les trois autres directions des maisons en bande et des villas. Forts de nos habituelles ambitions « durables », nous avons proposé d’intervenir à minima sur l’existant en limitant les démolitions lourdes et les rotations de camions dans cet environnement « sensible » sur au moins trois de ses côtés. Nous avons donc proposé de conserver le maximum de structure lourde en : - conservant la totalité des sous-sols pour les transformer en parking, - déconstruisant partiellement les locaux de tri avec la suppression d’une trame sur deux, afin d’y glisser des logements dans les trames conservées, - rasant les bureaux dont la trame était peu adaptée à une réutilisation en logement, - recalibrant la voie qui traversait le site de part en part. Dans les anciennes cours de services situées en lisière sud du site, deux bâtiments neufs alignés sur les deux rues viennent conforter l’image plus urbaine attendue dans ce quartier en mutation. A l’entrée nord du site, un troisième immeuble neuf trouve sa place sur l’ancien parking du personnel. Un tiers des logements est à caractère social. Enfin, trait unificateur entre tous les logements, qu’ils soient neufs ou réhabilités, en accession ou social, ils offrent tous la même double lecture au passant : le dessin des gardecorps, des fermetures de loggias et des brise-soleil obéit à une même règle cinétique qui permet aux bâtiments d’apparaitre totalement blancs d’un côté et partiellement verts de l’autre. projet Réhabilitation d’un ancien site de centre de tri postal pour création de 250 logements collectifs (accession + sociaux) maître d’ouvrage Kaufman & Broad lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Per Ingenierie, Bottraud Barbaroux, Qualiconsult, Durand, Pialot Escande, Tescol Paca, Infrasud, Ben Efficience mission Limitée à la conception surface 13 660 m2 SDP avant travaux - 15 328 m2 SDP après transformation montant 9 790 000 € HT statut Lauréat concours 2010 - Livré 2013 + Réhabilitation lourde - Déconstruction partielle

62

A + A R C H I T E C T U


U R E

H A B I TAT

63


| ACCESSION, SOCIAL, ÉTUDIANTS |

Résidence les Nymphéas C A S T E L N AU - L E - L E Z ,

F R A N C E

2 007-2 012 Avec l’aménagement d’une nouvelle entrée de ville à l’Est de Castelnau-le-Lez, c’est tout un quartier qui change de profil. « Les Nymphéas » répondent au besoin d’aménagement d’un espace urbain en complète mutation, dont l’avenue de l’Europe constitue l’épine dorsale. Le concept architectural repose sur une construction rigoureuse avec des alignements extérieurs très stricts et des alignements intérieurs aux formes souples et organiques agrémentées d’îlots paysagers. Le quartier, ouvert sur l’extérieur, est irrigué par des cheminements piétonniers reliant des placettes. Les toitures et balcons aux formes arrondies et asymétriques accentuent la fluidité des volumes et l’idée du mouvement. Les logements de la résidence Primavera pour étudiants bénéficient tout à la fois d’un accès facile aux différents pôles universitaires et de la proximité du cœur de village de Castelnau-le-Lez. L’architecture habituellement tramée de tels projets est ici bousculée par les balcons à l’écriture courbe et souple, et la mise en place de fenêtres trapézoïdales qui viennent chahuter la façade sur rue. projet Aménagement et réalisation de logements (accession, social, étudiants), bureaux, commerces et crèche de 36 places aménageur GGL maîtres d’ouvrage Bouygues Immobilier, Oceanis, Pragma, Ametis, Helenis lieu Castelnau-le-Lez, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Arteba, l’ECHO, Epsilon GE, Qualiconsult, Verdier, Technosud Energie, Pialot Escande, EGSA BTP, SCP Bilicki/Dhombres/Osmo, Tecsol PACA mission Base loi MOP surface 40 944 m2 SHON montant 7 929 000 € HT (Les Nymphéas) et 5 252 264 € HT (Primavera) statut 2007 - Livré 2012 + Crèche Niveau énergétique BBC - Effinergie

64

A + A R C H I T E C T U R E

H A B I T A


AT

&

A M É N A G E M E N T

U R B A I N

65


| SOCIAL |

Résidence Quatre Saisons LUN E L ,

F R A N C E

2 01 0-2 01 2 Notre projet a un double enjeu : dynamiser le développement urbain de Lunel et l’harmoniser avec le paysage local. Il se constitue de trois bâtiments, deux qui reconstituent un front urbain sur l’avenue des Quatre Saisons et la rue interne du lotissement, et un orienté sur l’espace boisé classé. Ces bâtiments présentent une grande cohérence architecturale donnant à l’ensemble de l’opération un aspect unifié. Tous les logements (du T2 simplex au T4 duplex) bénéficient de deux espaces extérieurs. Ceux du RdC ont deux jardins privatifs donnant sur les deux façades disponibles : Un jardin d’aménagement paysager végétal et un jardin avec un aménagement paysager minéral (gravillons). Les logements à l’étage ont un balcon côté coursive et une terrasse ombragée côté rue. L’architecture des bâtiments s’inspire de la tradition locale méditerranéenne : toitures en tuiles à deux pentes, simplicité de volumes, et multiplicité des relations intérieur - extérieur. Une touche contemporaine est ajoutée par les matériaux et par la rythmique des pleins et des vides insufflant du dynamisme au développement urbain futur du quartier. projet Construction de 42 logements collectifs sociaux (dont 7 maisons individuelles) maître d’ouvrage Ametis lieu Lunel, Hérault (FR) équipe A+Architecture, L’Echo, Arteba, Celsius Environnement, Calder Ingenierie, Bilicki Dhombres Osmo, Herail, Epsilon GE, Pialot Escande, Solea Btp mission Base loi MOP + OPC surface 3 248 m2 SHON montant 3 545 499 € HT statut Lauréat concours 2010 - Livré 2012 + Certification BBC Effinergie + Socle RDC en béton et niveaux supérieurs en ossature bois

A + A R C H I T E C T U

66


U R E

H A B I TA T

67


| ACCESSION |

Le Ginkgo M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2008-2 011 La résidence Ginkgo est idéalement située aux Grisettes, le tout nouveau quartier dominant la plaine de l’Ouest montpelliérain et desservi par la ligne 2 du tramway. Ce quartier est exemplaire sur le volet environnemental et bénéficie de technologies innovantes comme la production d’énergie par biomasse. De plus, ce projet implanté au bout de la Rambla vient s’ouvrir généreusement sur l’Agroparc de la ville de Montpellier. Malgré un cahier des charges précis, il s’agissait d’imposer ici une architecture fine et légère. Les vues offertes tant sur le parc que sur la Rambla appelaient une écriture de balcons et loggias parfaitement habitables. Une sérigraphie habille les garde-corps vitrés et donne une vraie profondeur au vitrage en superposant les épaisseurs des feuilles et leurs transparences. Le registre de ces balcons filants fuit le systématique et, au contraire, est interrompu par des « cabanes » de bois qui perforent les balcons. Plus haut ce sont des brise-soleil laqués blancs qui viennent offrir de la légèreté aux derniers niveaux. projet Réalisation de 36 logements collectifs maître d’ouvrage Bacotec lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, l’Echo, Qualiconsult mission Base loi MOP surface 2 650 m2 SHON montant 4 190 000 € HT statut Lauréat concours 2008 - Livré 2011

A + A R C H I T E C T U 68


U R E

H A B I TAT 69


| ACCESSION, SOCIAL |

Résidence Le Paraïso C A R N O N ,

F R A N C E

2005 -2 009 La résidence se dresse tel un bateau, dont l’utilisation du bois renforce l’évocation. Face à une mer au milieu des terres, le Paraïso offre une vue imprenable sur la grande bleue et ses plages, symbole d’évasion et de joie de vivre. Les habitants des 77 logements et des 4 villas du programme profitent du panorama au gré de leurs envies sur les larges terrasses et pergolas aménagées. projet Réalisation de 77 logements et 4 villas (accession + sociaux) maître d’ouvrage Kaufman & Broad lieu Carnon, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Verdier, EGSA, Frustié, Qualiconsult mission Base loi MOP surface 5 661 m2 SHON montant 6 457 092 € HT statut Lauréat concours 2005 - Livré 2009

A + A R C H I T E C T U 70


U R E

H A B I TAT 71


Sakura Garden • Castelnau-le-Lez, France • 2015-2017


© A+ARCHITECTURE hiver 2020

Crédits photographiques Camille Gharbi Benoît Wehrlé Marie-Caroline Lucat Julien Thomazo Mario Sinistaj Perspectives / Schémas A+Architecture


A+ARCHITECTURE

220, rue du Capitaine Pierre Pontal 34000 Montpellier T : +33 4 99 74 27 42 4, rue Georges Courteline 31100 Toulouse T : +33 5 62 27 00 70 59, rue Lepic 75018 Paris T : + 33 1 42 54 61 12 aplus@aplus-architecture.com www.aplus-architecture.com

Profile for A+ARCHITECTURE

Book HABITAT | 2020  

Book HABITAT | 2020  

Advertisement