Book PROJETS BOIS | 2022

Page 1

A+ARCHITECTURE

PROJETS BOIS | 2022


LE GROUPE

Fondé il y a une trentaine d’années, le groupe A+ est structuré autour de 3 expertises : - Architecture, urbanisme et design

A+ARCHITECTURE

- Direction de chantier et économie de la construction - Ingénierie du bâtiment et démarche environnementale Aujourd’hui porté par 9 associés, il rassemble architectes, urbanistes, ingénieurs, économistes, maîtres d’œuvre d’exécution et OPC, et professionnels de disciplines connexes intervenant sur des projets d’envergure au service de maîtres d’ouvrage publics comme privés. Fort de son ancrage méditerranéen, A+ poursuit son développement, afin d’intégrer de nouvelles compétences et investir de nouveaux territoires. Implantée à Montpellier, Nîmes, Toulouse et Paris, une équipe de plus de 90 collaborateurs déploie énergies et savoir-faire au service de projets innovants et durables, en phase avec les attentes des maîtrises d’ouvrage.



Théâtre Jean-Claude Carrière M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 012-2 013 Le domaine d’O est un lieu d’exception qui associe histoire et modernité, nature et culture. Telle une extension naturelle de son site, le théâtre Jean-Claude Carrière, en costume d’Arlequin, arpente la pinède verdoyante et alpague les promeneurs pour les inviter au spectacle. Il s’est nourri des détails l’entourant pour aller au-delà et offrir un projet volontairement gai et chaleureux, ludique, lumineux et fonctionnel. Une coque de bois clair habille l’ensemble du parallélépipède, 100 % en structure bois. Par sa capacité de préfabrication et son impact environnemental réduit, le choix du bois s’est naturellement imposé. Cet assemblage de bardeaux de bois en losanges est si léger qu’il paraît éphémère. Comme si la structure allait être démontée après la pièce et se fondre dans son environnement tapissé d’aiguilles de pin. La maille protège les grandes verrières du hall d’entrée des rayons du soleil et laisse entrevoir une couleur rouge, vive et vibrante, qui fait écho aux teintes ocres du Domaine d’O et aux velours rouges calfeutrant la salle. Dans les espaces intérieurs, le motif du losange est répété comme un mantra. A la tombée de la nuit, des plaques de plexiglas colorées s’illuminent, ponctuant l’édifice de notes multicolores, comme une guirlande lumineuse et joyeuse. Par-delà les seuils atteints, nous avons livré un théâtre BBC, où l’utilisation majoritaire de bois labellisé PEFC confère un bilan carbone exemplaire et une intégration au plus près du site. projet Conception d’un théâtre de 600 places assises et 1200 debout, d’un restaurant et du parvis public dans un domaine historique départemental d’art et de culture maître d’ouvrage Conseil Général de l’Hérault lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Spie-Sud Ouest, Structures Bois couverture, Calder Ingénierie, Betem Ingénierie, Scene, Alma Consulting, Darver, Frustié, Altia, Arteba, Celsius Environnement mission Base Loi MOP + EXE/SYNTH + OPC + GDD + DIME + SI surface 2620 m2 SHON montant 8 183 598 € HT statut Lauréat concours juin 2012- Livré juin 2013 + Lauréat Prix National de la Construction Bois 2014 + Lauréat Architizer A+Awards 2014 Mention Spéciale + Lauréat International Space Design Ideas Top Award 2013 + Démarche environnementale globale labellisable BBC et HQE + 100 % structure bois (1200 m3 de bois utilisé)





YWOOD Odysseum M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 015-2 01 7 Siège social régional de Nexity, Ywood est un ouvrage en structure bois. Le projet s’inscrit dans l’entrée de ville, traversant le secteur tertiaire le plus important et le plus actif de l’agglomération. Ywood s’insère dans une opération tertiaire d’envergure de plus de 30 000 m² (sur une dalle de parking sur deux niveaux de sous-sol de 850 places) dénommée @7CENTER, accueillant à terme plusieurs sièges sociaux. A cause du dénivelé important de la rue Georges Meliès, le bâtiment présente un rez-dechaussée à hauteur variable. Un corps de bâtiment volontairement monolithique vient le coiffer sur 3 niveaux. Un langage vertical et horizontal se mêle pour offrir un dialogue architectural avec les bâtiments environnants. L’ensemble du bâtiment tend à affirmer sa structure bois à travers un travail d’intégration intelligente du bois en façade. La recherche d’une écriture sobre et élégante justifie le choix du zinc comme second matériaux dominant. projet Construction d’un bâtiment de bureaux en bois préfabriqué en R+3 avec un niveau de parking en sous-sol (37 places) et une terrasse au dernier étage maître d’ouvrage Nexity lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Arteba, L’Echo, Celsius Environnement, Calder Ingénierie mission maîtrise d’oeuvre complète + SSI surface des bureaux 3 086 m2 SDP montant 3 000 000 € HT statut Début des études 2015 - Livré 2017 + Lauréat prix Pyramides d’Argent 2017, catégorie bâtiment bas-carbone + RT2012 -20% + Démarche BDM Occitanie Niveau Argent + Structure bois (noyau béton combiné à des planchers bois et des façades en bois type CLT) + Bardage bois pour l’intérieur des loggias et menuiseries de l’ensemble du corps de bâtiment réalisées en bois

A + A R C H I T E C T U R


R E

+

T E R T I A I R E


| ÉTUDIANTS |

Résidence étudiante Lucien Cornil M A R S E I L L E ,

F R A N C E

2 015-2 01 7 Dans une approche urbaine sensible, ce projet offre une solution aboutie, confortable et viable dans son époque. Il s’inscrit dans une démarche respectueuse de son environnement, allouant ainsi un bâtiment fonctionnel et ouvert sur la cité. Ce nouvel édifice coordonne 200 chambres et 30 places de stationnement discrètes. Composé en trois ailes, de hauts niveaux de finition et d’espaces partagés de qualité, ce projet présente une grande hauteur en rez-de-chaussée et des attiques sur les deux derniers niveaux. L’épannelage du projet vient jouer avec les avoisinants et laisse ces derniers mieux respirer malgré la grande densité du quartier. La majorité des chambres s’épanouira sur un cœur d’îlot, véritable jardin intérieur. Mêlé à une architecture fonctionnelle, ce programme offre des solutions inscrites dans notre époque : innovantes et confortables, alliant qualité et impact environnemental. Des voiles de bois, assemblées à plis croisés, véhiculent un parfum de ramure flottant au cœur d’un confort thermique et acoustique. En ce lieu à la sonorité absorbante (façades perforées), se dessine un endroit protégé et confortable, un endroit où il fait bon vivre. Dans la nuit marseillaise, l’immeuble devient un phare messager d’une signature délicate synonyme d’un projet unique. projet Construction bois de 200 logements étudiants en R+7 (site de la Cité U Lucien Cornil) maître d’ouvrage Crous Aix-Marseille lieu Marseille, Bouches-du-Rhône (FR) équipe A+Architecture, TPF Ingénierie, TPF Infrastructure, L’Echo, Celsius Environnement, Arteba mission Base loi MOP surface 4 352 m2 SDP terrain 12 000 m2 montant 8 715 000 € HT statut Lauréat concours octobre 2015 - Livré 2017 + Lauréat Trophées Séquences Bois 2019 + Lauréat du Prix National de la Construction Bois 2018 + Construction bois et utilisation de bois massif CLT (Cross Laminated Timber) permettant de limiter les consommations énergétiques + Bois présent sur tous les plafonds et une des parois des chambres, dans les couloirs et salles communes + Bilan carbone exemplaire + Chantier sans nuisances dans un environnement contraint





Collège Port Marianne M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

202 1-2 02 2 Nous proposons un campus avec ses fonctions distinctes, tourné vers la ville et le parc Charpak. Notre projet est également en phase avec les enjeux environnementaux de notre époque. Au-delà de la partie modulaire en ossature et parement bois de l’enseignement général, nous avons souhaité réaliser la quasi-totalité des façades en murs à ossature bois, et les logements en modulaire bois également, faisant de ce collège un marqueur dans l’exemplarité écologique du conseil départemental. La composition architecturale est rigoureuse, organisée en strates. Des brise-soleils verticaux en bois troublent la perception et donnent une lecture homogène de l’ensemble du projet, loin de l’image classique et stéréotypée des bandeaux de fenêtres uniformes des vieux collèges.

+ Projet bois : façades à ossature bois, modulaire 3D, bardage bois + BDO Niveau Argent (phase Conception) + Engagement énergétique E3C1 + Béton bas-carbone + Isolants biosourcés

projet Construction avec exploitation et maintenance d’un collège en bois de 750 élèves (extensible à 900) situé dans le quartier Port Marianne, incluant une unité médico-sociale, l’administration, le CDI, l’espace enseignement, une salle polyvalente, un pôle restauration/ logistique, des logements en R+1 et un plateau sportif. maître d’ouvrage Conseil Départemental de l’Hérault lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe Bouygues Bâtiment Sud-Est (mandataire), A+Architecture, AMG Architectes, Arborescence, Atelier Rouch, Climater, AC2R, BET Durand, Inddigo, Seri, Eskis Paysagistes, Selvea, T-H mission Maîtrise d’œuvre complète + EXE + SYN + BIM + COMMISSIONNEMENT surface 6 575 m2 SDP montant 19 000 000 € HT statut Lauréat concours 2021 - Livraison prévue août 2022

A + A R C H I T E C T U R E


+

E N S E I G N E M E N T


Campus Formation SNCF B È G L E S ,

F R A N C E

2 018-2 02 2 Nous proposons un bâtiment contemporain, respectueux de son site, en contact direct avec la terre et la végétation, pour qu’il vive au rythme des saisons. Les nervures des façades et la variabilité des teintes accentueront cette perception de bâtiment évoluant en résonance avec son environnement. Nous avons souhaité offrir un projet fonctionnel et confortable, tout aussi agréable à vivre pour les stagiaires et les formateurs que pour le personnel. Les espaces paysagers extérieurs offrent des vues, des lieux de pause, une harmonie qui permettra à chacun de se retrouver à sa place, entre modernité et préservation de la biodiversité. L’ambiance proposée se construit autour de ces références partagées, connues, reconnues ; des espaces ouverts et lumineux, généreusement plantés et parés de matériaux nobles, pérennes, vibrants ou transparents. projet Conception-réalisation d’un Campus de Formation SNCF comprenant : une halle industrielle, un bâtiment tertiaire de formation et deux bâtiments d’hébergement (194 chambres, 1 restaurant et sa cuisine, 1 salle détente, 1 salle de sport, espaces de vie extérieurs) + 80 places de parking, parvis et voiries internes maître d’ouvrage SNCF Immobilier lieu Bègles, Gironde équipe GSE (mandataire), A+Architecture, BASE, Crea Factory mission Base loi MOP montant 22 875 000 € surface 12 265 m² SDP (3535 m2 bât. tertiaire - 5600 m2 bât. hébergement - 3130 m2 bât. industriel) surface terrain 40 485 m2 statut Concours 2018 - Livré 2022 + Bâtiment E2 C1 du label E+C+ Certification HQE BD 2016 (pour le bâtiment tertiaire) + BEPOS 2 + RT 2012 -30% + Nappe de photovoltaïque (1650 m2) en toiture de la halle industrielle + Structure bois pour le bâtiment formation, mur manteau pour l’hébergement et formation

A + A R C H I T E C T U R E

+


E Q U I P E M E N T

M I X T E


Salle des fêtes et médiathèque L E

G R AU - D U - RO I ,

F R A N C E

202 1-2 024 Notre projet s’attache à révéler l’identité marquée du Grau-du-Roi, son empreinte maritime et ses paysages camarguais. Notre ambition : que ce nouvel équipement public devienne un lieu de vie emblématique, de convivialité et de culture, participant à la cohésion de tous. Cette nouvelle salle des fêtes et médiathèque s’implante au cœur d’une restructuration urbaine de la ville. A proximité de la gare et d’une grande rambla ombragée qui ouvre la perspective sur un projet qui se voit de loin, tel un repère dans l’horizon. Dans l’esprit des phares aux entrées des ports, une grande vague blanche est suspendue dans le ciel. Dans la nuit, cette vague qui ondule est éclairée par les nefs boisées de la médiathèque. Comme une lanterne, un grand hall vertical lumineux donne de la hauteur à cette vague. Un édifice public, c’est un signal de la vie collective, un repère dans la vie de la cité. Une porte qui s’ouvre vers un morceau de paysage suspendu, entre mer, dunes et navires. Nous revendiquons cet ancrage territorial pour ce nouvel équipement public. On y raconte des histoires de pêches, de sable, de mer, de vent et pour un peu de marées. Notre projet résonne de ces histoires. Une vague, des coques de bois, des bouées et des bouchons de pêche, des ganivelles, des roseaux et des cordages. Nous avons imaginé ce nouveau bâtiment comme la traduction élégante d’un langage maritime fort. Une architecture contemporaine mêlant un béton teinté sable matricé pour le socle, faisant échos aux roseaux des étangs camarguais et aux cordages marins, aux protections solaires en ganivelles de châtaignier, prolongées par les toitures terrasses sous forme de dunes plantées et de pontons de bois. Clarté, compacité, proximité et durabilité constituent le fil rouge de notre projet, qui se veut fonctionnel autant que symbolique. L’écriture, organique et douce, puise son inspiration dans les paysages environnants. projet Construction d’un bâtiment partagé destiné à accueillir une salle des fêtes communale en RDC et une médiathèque intercommunale en R+1 maîtres d’ouvrage Commune du Grau-du-Roi / Communauté de Communes Terre de Camargue lieu Le Grau-du-Roi, Gard (FR) équipe A+Architecture, INGE+, Crea Factory, Celsius Environnement, Acoustic Technologies Midi Sarl, L’Echo mission Base loi MOP + EXE + SYN surface 2020 m2 SDP montant 4 750 000 € HT statut Lauréat concours 2021 - Livraison prévue 2024 + Démarche environnementale basée sur une conception bioclimatique, des économies d’énergie et d’eau, le choix raisonné des matériaux de construction, la gestion acoustique et la gestion chantier +16,00 m +14,50 m

+8,30 m

+1,22 m

+16,00 m

+8,30 m

+1,22 m +0,00 m

A + A R C H I T E C T U


U R E

+

C U LT U R E


L’A g o r a T h é â t r e B O U I L L A RG U E S ,

F R A N C E

2 02 1-2 024 L’Agora Théâtre s’implante au cœur de la nouvelle plaine sportive et culturelle de Bouillargues, dans le prolongement du gymnase récemment livré. L’architecture que nous proposons exprime la délicatesse et l’ancrage territorial d’une culture accessible à tous. Il s’inscrit dans une continuité graphique, en cohérence avec la signature du gymnase, blanc, aux traits minimalistes parsemés d’ouvertures en losanges. L’Agora Théâtre, telle une feuille blanche pliée à la façon d’un origami, doucement posée sur un socle en pierres du Pont du Gard, se vêt d’une identité forte. Délicatement plié, le volume haut de la salle s’élève légèrement de biais par rapport à l’implantation stricte du gymnase. Ce décalage ouvre une nouvelle esplanade vers la future plaine sportive tout en qualifiant l’accès au gymnase. Les plis du théâtre se retournent à l’horizontale et se transforment en une généreuse ombrière couvrant 250 m2 d’esplanade. Une autre partie de ce formidable lieu de convivialité extérieur est plantée d’arbousiers, margousiers et autres micocouliers, îlot de fraîcheur végétal. La transparence du hall, largement vitré et protégé du soleil par l’ombrière, permet d’apprécier les pierres sculptées de Paule Pascal et d’apercevoir les tables conviviales de l’autre côté du hall. Nous avons conçu la grande salle du théâtre comme une agora : c’est un lieu de discussions, d’échanges, de partages, de rires et de confidences. Chaleureuse, polyvalente et performante, elle se distingue par un caractère marqué. Les sièges des gradins, rouges et rétractables, soulignent les murs en finition bois aux motifs en chevron, qui participent de l’acoustique de la salle. L’architecture de ce nouvel équipement, contemporaine, empreinte de son histoire gardoise, intègre également des matériaux bio-sourcés, locaux et des techniques de construction maîtrisées, dans une démarche bas carbone, en adéquation avec les enjeux environnementaux de demain. projet Construction d’une salle de spectacle modulable avec gradins rétractables (capacité de 330 places assises), hall d’entrée, loges et aménagement des espaces extérieurs maître d’ouvrage Commune de Bouillargues assistant maîtrise d’ouvrage H2O lieu Bouillargues, Gard (FR) équipe A+Architecture, INGE+, Epsilon GE, Acoustic Technologies Midi Sarl, Celsius Environnement, L’Echo, Crea Factory, Woodstock mission Base Loi MOP + CSSI + STD + OPC surface Salle : 1100 m2 SDP / Extérieurs : 2370 m2 montant 2 900 000 € HT statut Lauréat concours 2021 - Livraison prévue 2024 + Label HQE visé (performant à très performant) + Salle en poteaux bois et poutres treillis bois/acier, avec murs caissons bois paille fabriqués en atelier + Socle en pierre massive structurelle du Pont du Gard et poutraisons bois

A + A R C H I T E C T U


U R E

+

C U LT U R E


Halle des sports Mas de Vignoles N Î M E S ,

F R A N C E

2 02 1-2 02 3 A travers ce projet, nous nous sommes posés la question suivante : quelle est l’architecture de l’équipement sportif du XXIe siècle ? Nous avons mis notre savoirfaire et notre passion pour porter une réponse exemplaire, manifeste et ambitieuse, qui repose sur quatre piliers principaux : - cet équipement public est un investissement collectif majeur, - son architecture est poétique, sensorielle, enchantée, - un fonctionnement irréprochable, - sa construction doit répondre aux enjeux environnementaux de notre époque. Projet emblématique, durable et parfaitement intégré au site, la future halle des sports Mas de Vignoles accueillera sous une même bannière l’ensemble des exigences spatiales liées à chaque sport. Nous avons souhaité réaliser un projet clair, au fonctionnement simple, aux accès évidents. Notre ambition pour ce nouvel équipement public : qu’il soit un lieu de vie, de convivialité et d’intégration. L’écriture est organique et douce, elle structure l’espace public. Le dessin est inventif, il s’inspire de la riche histoire du textile à Nîmes. L’harmonisation des volumes et l’utilisation de la courbe en façade à l’image d’un drapé en tissu n’est pas fortuite. Audelà des lignes directrices et des formes rectilignes du plan masse, la courbe oriente et invite naturellement les usagers à pénétrer dans le bâtiment. Ça et là, les plis du drapé laissent apparaître une végétation qui apporte légèreté et forme une protection. L’architecture est résolument contemporaine, les volumes travaillés pour fuir l’expression fonctionnelle du bâtiment au profit de l’acte symbolique, une signature forte pour un complexe sportif reconnu. Cette modernité valorise tant la ville que les sportifs, elle donne à voir et donne envie. Le projet repose également sur une prise en compte sérieuse de l’environnement du bâtiment. L’implantation et l’organisation du complexe sont issues d’une réflexion urbaine conjuguée à démarche bioclimatique. Tous les espaces intérieurs sont marqués par l’omniprésence du bois. En charpente treilles, en charpente à poutres pleines croisées, en faux-plafond, en parement mural acoustique, en menuiserie intérieur. Le bois réchauffe les ambiances intérieures et affiche l’engagement bas carbone de la construction en un symbole visuel fort. La stratégie énergétique se joue quant à elle en souterrain, avec l’installation géothermique sous le bâtiment, sur le toit avec l’installation photovoltaïque, dans les locaux techniques, discrètement intégrée aux façades avec ces ouvrants qui autorisent la sur-ventilation nocturne ou encore dans l’intelligente juxtaposition des matériaux ayant une forte inertie thermique au niveau du sol. A la fin de la compétition, quand la nuit tombe, la halle Mas de Vignoles célèbre la victoire du sport. Dans la nuit, son drapé s’illumine comme une constellation. Voile de tissu lumineux, lanterne volante, vaisseau magique aux voiles scintillantes gonflées dans la nuit, cette architecture est une fête qui dure. Un lieu d’espoir et de victoire. projet Construction d’un complexe sportif au Mas de Vignoles accueillant 11 disciplines au sein de 5 salles (escrime, combat, omnisport, gymnastique artistique, gymnastique rythmique et sportive - escalade), avec une salle de réception/exposition, un vaste hall d’entrée, des locaux mutualisés (médical, ETAPS, buanderie, salle de réunion) et une terrasse d’honneur maître d’ouvrage Ville de Nîmes lieu Nîmes, Gard (FR) équipe A+Architecture, Epsilon GE, IB2M, Celsius Environnement, Acoustic Technologies Midi, L’Echo, Arteba mission Base Loi MOP + OPC + CSSI + Etudes géotechniques + DEM + SOE surface Complexe sportif : 8 225 m2 SDP - 7 477 m2 SU / Espaces extérieurs : 2 226 m2 montant 11 770 000 € HT statut Lauréat concours 2021 - Livraison prévue 2023 + Démarche environnementale globale : conception bioclimatique, économies d’énergie, énergies renouvelables et durables, économies d’eau, choix raisonné des matériaux de construction, gestion acoustique, gestion chantier, entretien, performance et pérennité des performances énergétiques + E3C1 - Bepos + Murs à ossature bois et charpente tri-dimensionnelle bois + Panneaux photovoltaïques

A + A R C H I T E C T U R E

+

É


É Q U I P E M E N T

S P O R T I F


Hal l e d es s p or ts d es Verriès SA I N T- G É LY- D U - F E S C ,

F R A N C E

2 018-2 02 0 En bord de pinède, la Halle des sports des Verriès mêle bois et béton dans une construction sobre, ingénieuse et manifeste. Le premier point de singularité du projet est son implantation sur un terrain en pente qui présente 5 mètres de dénivelé. Afin de minimiser la quantité de déblai et d’intégrer le bâtiment à l’environnement existant, nous avons imaginé l’optimisation du programme en termes de compacité. La Halle se singularise également par sa structure grande portée au-dessus de l’espace de jeu. Une charpente en bois lamellé collé surplombe l’aire multisport, tandis que les façades, légères, à ossature bois, sont rehaussées par un bardage métallique nervuré, le béton brut apportant contraste au bois. Réalisée en concertation avec A+Architecture, une fresque de 30 m de large par 10 m de haut, signée par l’artiste ASTO, a été réalisée sur-mesure pour le projet. Intégrée à l’architecture de la Halle, elle habille un mur en béton de 265 m². Créant un jeu de profondeur et de miroir avec l’architecture géométrique, elle sublime le volume de la Halle, dynamise l’espace et apporte contraste avec les matériaux bruts employés. projet Construction d’une halle multisport avec aire de compétition polyvalente (badminton, basket-ball, volley-ball, handball), gradins de 250 places assises, salle polyvalente, locaux annexes (vestiaires, bureaux et infirmerie) et aire de jeu extérieure maître d’ouvrage Commune de Saint-Gély-du-Fesc lieu Saint-Gély-du-Fesc, Hérault, FR équipe A+Architecture, GA BET Structure, Celsius Environnement, L’Echo, Arteba mission maîtrise d’œuvre complète - Base Loi MOP surface 2 095 m2 montant 2 500 000 € HT statut Lauréat concours 2018 - Livré 2020 + Charpente en bois lamellé collé et murs à ossature bois + Démarche environnementale responsable > conception bioclimatique > éclairage naturel > économies d’énergie > énergies renouvelables et durables > économies d’eau > choix raisonné de matériaux de construction > gestion acoustique > gestion du chantier

A + A R C H I T E C T U R E

+


É Q U I P E M E N T

S P O R T I F


Centre de tri des déchets recyclables DEMETER M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 014-2 02 0 Par delà l’image forte et originale que nous avons souhaité donner au projet, l’objectif était de proposer un équipement parfaitement fonctionnel, moderne, performant et temporellement évolutif, en capacités et en technologies. Nous avons travaillé à la fois sur la qualité du process, afin de concevoir un centre de tri innovant, fiable et efficace, dans le respect des différentes contraintes, et sur la qualité de l’enveloppe, son intégration architecturale et paysagère, dans le respect du développement durable et HQE. Le programme conçoit l’accueil, le tri et le conditionnement par l’extension des consignes de tri. La construction d’un gisement, capable de traiter 35 000 t/an de déchets, est instruite dans un schéma des flux (PID) adapté. Les conditions de travail des agents de tri (accès, circulations, outils de travail, etc.) sont repensées et améliorées. Dans le respect de la norme X35-702, la rénovation des systèmes et les dispositions liées à la gestion des eaux (ICPE) est au cœur du mécanisme. Le bâtiment intègre de la lumière naturelle, une installation solaire thermique EC, la récupération des EP et l’utilisation d’éclairages à LED. projet Extension et rénovation du centre de tri des déchets ménagers recyclables secs « Demeter » de Montpellier Méditerranée Métropole maîtres d’ouvrage Montpellier Méditerranée Métropole / SERM-SA3M lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe SETEC Energie Environnement, A+Architecture, Celsius Environnement, Arteba, L’Echo, Calder Ingénierie, Quassi, Epsilon GE, Novicap, Dekra, EGSA BTP mission Base Loi MOP + OPC + SSI + DDAE + SIGN surface 5 261 m2 SDO (VRD Parcelle 12 908 m2) montant 5 193 660 € HT (hors process) statut Lauréat concours 2014 - Livré 2020 + Charpente tridimensionnelle en bois

A + A R C H I T E C T U R


E

+

É Q U I P E M E N T


| LOGEMENTS, COMMERCES, BUREAUX |

So Wood Zac République - Ilot E2a M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2019-2 02 3 Projet emblématique de développement urbain de la métropole montpelliéraine, le quartier Port Marianne est issu d’une vision ambitieuse visant à étirer la ville vers la mer. A l’ouest, sur les berges du Lez, la ZAC Port Marianne, réalisée par A+Architecture, établissait en son temps la première étape de ce projet urbain d’envergure. A l’est, sur les rives de la Lironde, la ZAC République constitue l’aboutissement, aussi bien physique que temporel, de cette extension de la ville en direction de la méditerranée. Installée autour d’un vaste parc hydraulique qui devient le cœur écologique du quartier, la ZAC, dessinée par ANMA, développe une programmation mixte (logements, commerces, activités) qui garantit l’émergence d’un lieu de vie urbain, actif et animé. Par sa situation, avenue Raymond Dugrand, espace public majeur qui met en relation les 4 secteurs opérationnels du quartier Port Marianne, le lot E2 bénéficie d’une position singulière. Il composera une des 12 unités de voisinage de la ZAC, en accueillant de manière innovante une grande mixité typologique : rez-de-chaussée actifs, bureaux, logements, ateliers, équipement partagé… Figure de la ville dense et durable, ce lot sera le support d’une architecture contemporaine, adaptée au climat méditerranéen et au mode d’habiter local. Le cœur d’ilot participera pleinement à la protection et à la valorisation de la biodiversité. Dans la continuité des espaces publics, cet espace privé offrira à la fois une place importante à la nature en ville, et ménagera un lieu de vie qualitatif pour les usagers et habitants du lot. projet Construction de logements, bureaux et commerces : 74 logements (libres, abordables, PSLA) + 80 places de parking maître d’ouvrage SERM - Icade / REI Habitat / Kalelithos lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, L’Echo, Arteba, Celsius Environnement, Terrel, Novacert, Gamba, Tecta mission Maîtrise d’œuvre complète + OPC surface 7 141 m2 SDP (logements : 5510 m2, commerces et ateliers : 876 m2, bureaux : 755 m2) montant 12,2 M € HT statut Lauréat Concours 2019 - Livraison prévue 2023 + BDO niveau argent + Labels visés : NF Habitat HQE 6 étoiles, BBCA V3 + RT 2012 – 20% + Label biosourcé niveau 2 + Ossature bois + Jardin partagé et potager

A + A R C H I T E C T U


U R E

+

H A B I TAT


| ACCESSION, SOCIAL |

O p é r a ti on Il ot b oi s Lot n ° 4 - Z AC d es 2 Ri ves Q u ar ti e r Por t d u Rhi n S T R A S B O U RG ,

F R A N C E

2 018-2 02 2 Entre les bras du Rhin, à deux pas de la frontière franco-allemande, l’îlot Bois invente un développement urbain qui affiche des valeurs de durabilité exemplaires. Le bois est le trait d’union de ce nouveau quartier qui pousse sur un terrain délaissé jusque-là, mais plein d’atouts : le parc entre deux rives, des équipements de loisirs (centre équestre), une mixité programmatique avec la nouvelle clinique qui jouxte l’opération, l’aubaine de la desserte en tramway, la proximité de la frontière et tous les échanges culturels et commerciaux qu’elle représente. projet Construction de 66 logements locatifs sociaux et de 51 logements en accession maître d’ouvrage CDC Habitat / Pierres & Territoires lieu Strasbourg, Bas-Rhin (FR) équipe A+Architecture (mandataire), Bik Architecture (associé), CTE Strasbourg, Cyber Fluides, L’Echo mission Base loi MOP + DQED + OPC surface 7 783 m2 SDP terrain 5 200 m2 montant 9,66 M € HT statut Lauréat concours 2018 - Livraison prévue 2022 + Certification NF Habitat HQE visée + Niveau exigé : RT2012 -20% + Façades bois ; toitures végétalisées + Géothermie mutualisée à l’ensemble du quartier

A + A R C H I T E C T U


U R E

+

H A B I TAT


| SOCIAL |

Résidence Quatre Saisons LU N E L ,

F R A NC E

20 1 0 -2 0 1 2 Notre projet a un double enjeu : dynamiser le développement urbain de Lunel et l’harmoniser avec le paysage local. Il se constitue de trois bâtiments, deux qui reconstituent un front urbain sur l’avenue des Quatre Saisons et la rue interne du lotissement, et un orienté sur l’espace boisé classé. Ces bâtiments présentent une grande cohérence architecturale donnant à l’ensemble de l’opération un aspect unifié. Tous les logements (du T2 simplex au T4 duplex) bénéficient de deux espaces extérieurs. Ceux du RdC ont deux jardins privatifs donnant sur les deux façades disponibles : Un jardin d’aménagement paysager végétal et un jardin avec un aménagement paysager minéral (gravillons). Les logements à l’étage ont un balcon côté coursive et une terrasse ombragée côté rue. L’architecture des bâtiments s’inspire de la tradition locale méditerranéenne : toitures en tuiles à deux pentes, simplicité de volumes, et multiplicité des relations intérieur - extérieur. Une touche contemporaine est ajoutée par les matériaux et par la rythmique des pleins et des vides insufflant du dynamisme au développement urbain futur du quartier. projet Construction de 42 logements collectifs sociaux (dont 7 maisons individuelles) maître d’ouvrage Ametis lieu Lunel, Hérault (FR) équipe A+Architecture, L’Echo, Arteba, Celsius Environnement, Calder Ingenierie, Bilicki Dhombres Osmo, Herail, Epsilon GE, Pialot Escande, Solea Btp mission Base loi MOP + OPC surface 3 248 m2 SHON montant 3 545 499 € HT statut Lauréat concours 2010 - Livré 2012 + Certification BBC Effinergie + Socle RDC en béton et niveaux supérieurs en ossature bois

A + A R C H I T E C T U


U R E

+

H A B I T A T


| SOCIAL |

L a G r a n d e Tr a v e r s é e M O N T P E L L I E R ,

F R A N C E

2 009-2 013 Implanté à proximité du tramway, le projet s’intègre au tissu urbain en marquant l’alignement d’un des axes structurants de la ZAC des Grisettes. Il offre une lecture longitudinale depuis la rue, séquencée de volumes distincts, proposant un découpage simple des étages : le socle, le corps, l’attique. Côté Sud, le mur filant entrecoupé de portillons en bois contribue à protéger les jardins privatifs en rez-de-chaussée. Le socle en retrait supporte le corps de bâti rythmé par l’alternance de jardins suspendus et de puits lumineux. La façade sur rue, au Sud, offre une lecture très légère où loggias et portes-fenêtres sont protégées du soleil par des ventelles en bois. La façade côté jardin, au Nord, propose une lecture contrastée, opaque, rythmée de pleins et de vides. Les attiques, en retrait de l’emprise du volume principal, constituent la coiffe du projet. C’est la diversité des typologies qui donne sa richesse au projet. Tous les T4 sont en duplex, y compris un maximum de T3, maintenant un certain nombre en simplex pour varier les propositions. Ces typologies de « petites maisons » rythment les 5 façades de façon aléatoire, y compris celles vues du ciel. Pour garantir la qualité de vie et le confort de tous, toute l’année, des typologies traversantes pour tous les logements sans exception, où ventilation naturelle et orientation optimisée se sont imposées. La qualité du projet réside dans cette double lecture : la linéarité en réponse à la trame urbaine et à la diversité des volumes, et la variété des logements à l’image du rêve de chacun : une villa à la campagne. projet Réalisation de 68 logements collectifs sociaux maître d’ouvrage ACM lieu Montpellier, Hérault (FR) équipe A+Architecture, Base, BM Ingénierie, L’Echo, Arteba, ICO Fluides mission Base loi MOP + EXE + OPC surface 4 432 m2 SHON montant 4 333 757 € HT statut Lauréat concours 2009 - Livré juin 2013 + Récompensé par ArchiDesignClub Awards 2014 - Catégorie Logement + Façade légère à ossature bois au nord reprise de plancher à plancher, protection par un bardage ventilé en panneaux stratifiés

A + A R C H I T E C T U


U R E

+

H A B I TAT


SOLEA Zac Nice Méridia L o t 2 .4 b N I C E ,

F R A N C E

2 02 0 L‘enjeu principal de l’écriture architecturale de ce lot est de se positionner en équilibre entre une cohérence affirmée et choisie avec les lots dans la continuité du parc de l’Université, et la volonté de se démarquer d’une régularité soignée, par un événement spectaculaire dans le paysage. Ainsi nous proposons de nous mettre en cohérence par des lignes horizontales très marquées, par les débords extérieurs de dalles de chaque niveau et un corps de bâtiment régulier et tramé. Une régularité perturbée par un jeu de lignes saillantes créées par des largeurs variables, et faussement aléatoires des grandes dalles extérieures. L’horizontalité est déstructurée par la lecture des lignes fuyantes des balcons, accentuée par un traitement des nez de dalle de teinte blanche. Cette illusion d’optique est renforcée par la grande hauteur du bâtiment depuis la vue du piéton. Le corps du bâtiment se veut simple, tramé sur une métrique régulière, alternant larges baies vitrées et panneaux opaques qualitatifs revêtus d’aluminium réfléchissant lisse. La porosité entre intérieur et extérieur est renforcée par la mise en œuvre de planchers intérieurs bois et des baies vitrées de hauteur généreuse. La profondeur de vue s’élargit de l’extérieur vers l’intérieur par une continuité des sous-faces en bois, permettant de mettre en valeur la construction éco-durable au cœur des étages de bureaux. Conception bioclimatique, matériaux biosourcés et bas carbone, qualité d’usage, évolutivité des bâtiments et innovation inscrivent pleinement le projet au sein de l’Ecovallée, dans une écriture urbaine en phase avec les grands enjeux contemporains, tels que le changement climatique et la nécessaire mixité d’une ville associant vie urbaine, prégnance du végétal et dynamisme économique. projet Création d’un bâtiment tertiaire en R+8 regroupant des bureaux et plateaux tertiaires, un établissement d’enseignement, des laboratoires et entreprises spécialisées en Recherche & Développement aménageur EPA Nice Ecovallée maître d’ouvrage Nexity lieu Nice, Alpes-Maritimes (FR) équipe A+Architecture, Agence Faragou, Kephren Ingénierie, Sigma Ingénierie, Sol Essais, SOL2E, Sinteo mission ESQ surface 5 500 m2 SDP montant 9 625 000 € HT statut Concours 2020 + Label Ecovallé niveau très performant + BDM niveau Argent + Engagement niveau E3C1 avec niveau E3C2 visé + Toiture bio-solaire (photovoltaïque et végétalisée) + Structure mixte bois, métal, béton L o t 2 .4 b

A + A R C H I T E C T U R


R E

TOITURE BIO-SOLAIRES = PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES TOITURE VÉGÉTALISÉE

DALLES EXTÉRIEURES = PROTECTION SOLAIRE SUR LES 4 FACADES

BRISE SOLEIL ORIENTABLE= SUR LES FACADES ‘SUD’,‘EST’ ET ‘OUEST’

> AUTOCONSOMMATION (GARANTIES DE CHARGES) > STOCKAGE D’ÉLECTRICITÉ

STORE INTÉRIEUR= SUR LA FACADE NORD

UNE STRUCTURE AMBITIEUSE = POTEAUX BOIS POUTRES MÉTALLIQUES MURS BOIS CLT PLANCHER BOIS CLT NOYAU BÉTON

ESPACES VÉGÉTALISÉS NON ACCESSIBLES = PRÉSERVATION DE LA BIO-DIVERSITÉ UNE BASE RIGIDE = SOCLE BÉTON BAS CARBONE

ENVELOPPE LÉGÈRE = OSSATURE BOIS POUR LE LOCAL VÉLO

+

T E R T I A I R E


E sp ace soc i o - c ul turel V E N E RQ U E ,

F R A N C E

2 019 Plusieurs grands principes structurants nous ont guidé dans l’implantation de ce programme audacieux. Nous avons proposé de regrouper les fonctions par gabarits en deux volumes, pour un projet compact et économe en coût de construction ainsi qu’en énergie. La « Boîte à musique », grand volume de 10 mètres de haut, accueille la salle polyvalente et le plateau de danse. La « Boîte à outils » regroupe les fonctions techniques : pôle d’activités, office traiteur, loges, sanitaires, espaces de stockage et locaux techniques. L’espace de circulation intégrant le hall, connecté à la billetterie et au bar, se love naturellement entre ces deux volumes pour les desservir. Cette organisation évidente permet de créer un volume bâti en résonance avec l’architecture environnante. Réinterpréter le vocabulaire rural dans l’architecture contemporaine constitue une composante majeure du projet que nous proposons. De même, il nous a semblé primordial de souligner la nature de cet équipement : la joie de la rencontre. Nous avons donc dessiné une architecture festive et vibrante. L’âme éco-respectueuse du lieu à l’ossature apparente vibre grâce aux rythmes de couleur, aux jeux de lumière et aux plis de matières naturelles fabriquant une architecture chaleureuse et optimiste. Avec ce projet, nous proposons une architecture audacieuse et respectueuse de ses objectifs de haute qualité environnementale et énergétique. Une architecture capable de relever le défi posé par l’implantation stratégique en plein cœur d’un nouveau pôle d’équipements publics qui insuffleront un souffle nouveau à la ville de Venerque. projet Construction d’un espace socio-culturel à haute performance énergétique maître d’ouvrage Ville de Venerque lieu Venerque, Haute-Garonne (FR) équipe A+Architecture, C&G, IB2M, Celsius, Un pour cent Paysage, Crea Factory, DELHOM Acoustique, L’Echo, Arteba mission ESQ surface 1014 m2 SDP montant 2 278 170 € HT statut Concours 2019 + Intégration d’une Maîtrise d’Ouvrage + Bâtiment BEPOS et NoWatt + Démarche de Bâtiment Durable en Occitanie niveau Argent visé + Couverture de la salle polyvalente réalisée avec un pare-pluie naturel en fibres de bois, et structure bois recouverte d’un platelage bois pour les autres couvertures + Charpente et structure bois (poteaux et poutres) avec des voiles à remplissage paille, et façades en bardage bois + Maquette numérique (BIM)

A + A R C H I T E C T U R E

+

É


É Q U I P E M E N T

C U LT U R E L


EHPAD René Marion ROY B O N ,

F R A N C E

201 7 Ce nouvel établissement est à la fois imposant mais très délicat. Sa capacité d’accueil de 132 résidents en logements individuels et 14 places en PASA en font évidemment un équipement d’envergure mais son implantation, sa morphologie et son intégration sur le site lui confèrent une dimension humaine et domestique. Les différents corps de bâti se répartissent en éventail comme des petites maisons le long « d’un lien » en mouvement qui réunit et lie l’ensemble de l’établissement. Loin, très loin des schémas pseudo hospitaliers, cette nouvelle résidence est une véritable grande maison où chacun trouvera sa place et un rythme de vie qui lui conviendra. L’architecture est familière. Elle rappelle la juxtaposition de petites maisons individuelles dans un quartier familial. Le rapport à la rue, au futur mail, à la future place semble évident et naturel malgré une topographie complexe. Le rapport au paysage proche « urbain » et au paysage « naturel » un peu plus lointain semble facile. La nouvelle résidence René Marion s’intègre avec délicatesse dans le paysage. Cet aspect modeste et ce ressenti architectural commun sont très importants pour que les résidents et le personnel puissent s’approprier les lieux, s’y sentir bien et vivre ensemble en harmonie. Le projet présente une écriture architecturale assumée, associée à la qualité des espaces partagés. L’échelle est rassurante, la lumière est partout, les vues multiples, les espaces généreux. Nous souhaitons fortement personnaliser l’ambiance offerte pour fuir le modèle hospitalier, offrir une qualité de vie permettant de stimuler naturellement les fonctions cognitives. La nouvelle construction sera réalisée sur un terrain dominant le village, non loin de l’école, à proximité de la crèche et de la maison Saint Romme, sur un site à urbaniser. projet Construction d’un nouvel établissement permettant l’accueil de 132 résidents avec : - 85 lits d’EHPAD (GIR 1 et 2 majoritairement) - 42 lits d’UPG (3 x 14 lits) - 5 lits d’hébergement temporaire médicalisés (répondant à un besoin de répits ou de vacances des aidants à domicile) - 14 places d’accueil de jour dans un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) maître d’ouvrage Résidence René Marion lieu Roybon, Isère (FR) équipe A+Architecture, Tourret Jonery Architectes, ER2I ingénierie, IN SITU ergonomie, L’Echo, Atelier Anne Gardoni, Echologos, SPI consultants mission ESQ surface 5 805 m2 surface utile montant 11 780 000€ HT statut Concours 2017 + Étages supérieurs en ossature bois + Charpente de type fermette industrielle, avec bois labellisé FSC ou PEFC et traité

A + A R C H I T E C T


T U R E

+

E H P A D


Théâtre Jean-Claude Carrière • Montpellier, France • 2012-2013


© A+ARCHITECTURE hiver 2021

Crédits photographiques Camille Gharbi Marie-Caroline Lucat Mario Sinistaj Julien Thomazo Benoît Wehrlé Perspectives / Schémas A+Architecture


A+ARCHITECTURE

220, rue du Capitaine Pierre Pontal 34000 Montpellier T : +33 4 99 74 27 42 6, rue Fresque 30000 Nîmes T : +33 4 99 74 27 42 4, rue Georges Courteline 31100 Toulouse T : +33 5 62 27 00 70 11, Villa Gaudelet 75011 Paris T : + 33 1 42 54 61 12 aplus@aplus-architecture.com www.aplus-architecture.com