__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1


www.aplr.fr

EDITO par Alain Garcia

En ce début d’année 2021 je présente à tous mes meilleurs vœux et une excellente année, en espérant qu’elle nous permette de contrôler cette pandémie grâce aux gestes barrières et à la vaccination. Notre secrétaire Stéphanie a décidé de changer d’activité et nous a donc quittés. Durant toutes ces années à l’Aplr, elle nous a apporté compétences, dévouement et un accueil excellent pour tous ; en votre nom, je la remercie vivement et souhaite la plus grande réussite dans ses nouvelles activités. Bien entendu Stéphanie sera toujours la bienvenue dans notre association. Comme chaque année nous proposons un panel d’activités : conférences, visites, ateliers etc. Nous sommes tenus de nous conformer aux règles de sécurité sanitaire en limitant en particulier le nombre de présents, en respectant les horaires du couvre-feu. Nous sommes bien sûr à la merci d’une nouvelle décision de confinement. En ce qui concerne notre port, l’année 2020 a vu une baisse d’activités et de recettes mais dans le même temps une réduction des dépenses : la rigueur de cette bonne gestion a généré un équilibre financier et il nous a été proposé de maintenir en 2021 les tarifs 2020. Nous ne pouvons que nous en réjouir. De nombreux investissements sont envisagés pour 2021 visant à améliorer la qualité des services ; vous trouverez la liste de ces investissements dans le compte rendu du dernier conseil portuaire. Au plan national, il est envisagé d’accroître l’emprise des aires marines protégées avec, pour certaines, un renforcement des contraintes. Cela est encore une main mise sur notre littoral pénalisant la croisière côtière avec ses restrictions renforcées, confisquant à la plaisance certaines zones comme cela est en train de se produire sur le banc d’Arguin du bassin d’Arcachon. Nous restons très vigilants et déterminés pour lutter contre ces conflits d’usage, d’autant plus que la plaisance est particulièrement peu polluante : moins de 1 % de la pollution maritime. Dans le même temps on propose un très important champ d’éoliennes en mer au large de l’île d’Oléron, ce projet suscite des interrogations de la plupart des usagers de la mer : pêcheurs professionnels, plaisanciers et protecteurs de l’environnement : il est en effet dans le périmètre du parc naturel marin et en zone Natura 2000. Quand on sait le faible rendement des éoliennes qui défigurent nos paysages terrestres, pour moins de 1,5 % de nos besoins en électricité, on peut s’étonner de telles décisions. Une enquête d’utilité publique est prévue : à nous tous de faire valoir nos arguments. Notre assemblée générale est prévue pour le 27 mars : j’espère que les conditions sanitaires nous permettront de la tenir. En ce qui me concerne, je souhaite aussi que la maitrise espérée de la pandémie permettra de retrouver des activités plus conviviales et en particulier que le Grand Pavois puisse avoir lieu cette année. Dans l’attente de vous retrouver nombreux à notre AG. Bien cordialement à tous

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

3


www.aplr.fr

SOMMAIRE

EDITO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 LA VIE DE L’ASSOCIATION Départ - Arrivée : Stéphanie Tracas et Marine Lozano . . . . . . . . . . . . . . 5 Programme prévisionnel des activités 2021 . . . . . 9 Merci à nos annonceurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

ECHOS DE LA MER ET DU PORT Le CLUPP : Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Comment ça marche à La Rochelle ? . . . 7 Conseils portuaires Compte rendu du conseil portuaire du 18 nov 2020 . . 11 Compte rendu du conseil portuaire du 16 déc 2020 . . 12 « Un nom, un visage, une fonction » Sophie Gilibert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 PARTAGE DE SAVOIRS « Cuisine d’à bord » Un parrainage d’exception : Christopher Coutanceau . 15 « De la technique » Traiter définitivement la corrosion des filières . . . . 19 « Un peu d’histoire » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

« Sérieux s’abstenir » Sur l’album du Capitaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Question de choix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT Avis de tempête : « Au bon vouloir du temps en 2020 » . . . . . . . . . . . 23 Croisière en Bretagne 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Tour du monde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 L  ES ANNONCES DE NOS ADHÉRENTS

. . . . . . . . . . . . . . .

BULLETIN D’ADHÉSION

. . . . . . . . . . . . .

28 30

Photo de couverture : Photothèque du Port de Plaisance de La Rochelle

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SE TIENDRA LE 27 MARS À L’HÔTEL MERCURE DE LA ROCHELLE

IMPORTANT : ÉLECTIONS DU CLUPP : VOTEZ POUR LA LISTE APLR ! - VOTE PAR CORRESPONDANCE AU PLUS TARD LE 15 MARS 2021 - VOTE PHYSIQUE LE 22 MARS 2021

Vendredi 12 février, le retour de Yannick Bestaven au port de La Rochelle Photo © Fabrice Vincent

4

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


LA VIE DE L’ASSOCIATION

DU NOUVEAU AU SECRÉTARIAT DÉPART DE STÉPHANIE TRACAS – ARRIVÉE DE MARINE LOZANO En novembre ma bonne étoile m’a fait un petit signe, puis ont suivi les entretiens professionnels, les rencontres et tout s’est enchaîné très vite. J’ai quitté mon poste en Bureau d’étude dans le bâtiment pour découvrir le monde du nautisme et de la plaisance. Depuis décembre je découvre avec plaisir votre association et je suis ravie de faire partie de cette belle aventure, de « naviguer » pour et avec vous en tant que secrétaire. Une nouvelle page s’écrit ensemble et sans doute de nombreux chapitres.

Photo © Patrick Giré

Stéphanie m’a transmis son savoir-faire et son professionnalisme. Mais comment ne pas être sensible à cette convivialité et cette complicité construites au fil des ans ?

Quelques mots d’amitié pour vous remercier de ces 12 années passées au sein de l’Association. Travailler à vos côtés a été pour moi une formidable expérience professionnelle et une merveilleuse expérience humaine.

Le plus important est de continuer sur cette voie, entourée de toute l’équipe des administrateurs qui ne comptent par leur implication, ni leur présence pour faire de cette association ce qu’elle est aujourd’hui.

Je pars le cœur riche de tout ce que vous m’avez apporté...

Des rêves à la réalisation de projets il n’y a qu’un pas, naviguons ensemble. Je souhaite vivement poursuivre sur cette belle lancée et rester à votre écoute. Un grand merci pour vos mails et votre chaleureux accueil à mon encontre. A très vite...

J’ai fais de très belles rencontres professionnelles et personnelles, cette expérience m’a beaucoup apporté et appris sur moi même. Je tiens à remercier tous les membres du Conseil d’Administration ainsi que tous les adhérents fidèles qui suivent et contribuent depuis des années à l’évolution de cette belle l’association. Je remercie tout particulièrement Alain Garcia le Président de m’avoir fait confiance dès le début de son mandat ; il a toujours soutenu et encouragé mes prises de décisions concernant l ‘Association. Je remercie également les membres du bureau et tout particulièrement Marie-Claude Poirier qui a toujours été attentive et bienveillante à mon égard et pour le bon fonctionnement du Secrétariat. Je remercie également Marie-Françoise et Blake Gould pour m’avoir toujours encouragée et suivie lors de mes étapes de la vie. Et je remercie tous les autres membres du Conseil d’Administration pour leur dynamisme et leur investissement.

Marine A l’occasion de son départ, la médaille d’honneur du Port de Plaisance est remise à Stéphanie de la part de toute l’équipe du port avec le message suivant : « Transmettez-lui tous nos vœux et nos encouragements dans ce nouveau chapitre de sa vie qui s’ouvre pour elle. Sa gentillesse nous manquera. Elle illustre les excellentes relations que nous entretenons avec votre association. »

Je pars vers un nouveau port d’attache gourmand et pas très loin de vous. Bon vent à vous toutes et tous à très vite dans les Pertuis !... Stéphanie Photo © François Bertout

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

5


LA VIE DE L’ASSOCIATION

PROGRAMME PRÉVISIONNEL DES ACTIVITÉS 2021 Dates

Objet

Organisateurs

MARS 2021 À préciser

Rhéa Marine visite du chantier

À préciser

Atelier Time Zéro Marie Drévillon

Jeudi 11

Atelier winch

Jean-Michel Durce

Samedi 27

Assemblée Générale APLR

Marie-Claude Poirier

Marie-Claude Poirier Jean-Marie Maisonneuve

AVRIL 2021

Gérard BRUNEAU

Jean-Michel DURCE

Samedi 17

Vide bateau devant le local Aplr

Fin avril

Visite découverte en Pays Basque. À CONFIRMER

Samedi 1er

Tour de l’ile d’Aix Briefing au local le matin - mouillage pour déjeuner dîner « paella » le soir devant le local si possible.

Bruce Jenner

Du Jeudi 13 au Samedi 16

M’Yeu en mai. Briefing la veille du départ en fin d’après-midi. En fonction des conditions météo, escale à l’aller ou au retour aux Sables d’Olonne. Séjour découverte de l’île. À CONFIRMER

Bruce Jenner

Du Vendredi 4 au Dimanche 6

Rallye à Saint Martin de Ré Briefing au local de l’Association. Navigation pour une arrivée à marée haute. Le 5 visite avec guide.

Du Vendredi 4 au Jeudi 24

Croisière Golfe du Morbihan

Samedi 26

Tour de Ré en partenariat avec la SRR

Jean-Marie Maisonneuve Patrick Giré

MAI 2021 Patrick GIRÉ

JUIN 2021 Marie-Claude Poirier Jean-Marie Maisonneuve Marie-Françoise Gould

JUILLET 2021 Du Samedi 3 au Dimanche 11

Croisière Bretagne sud 2 groupes : +8m avec J.-M. Durce et -8m avec Gérard Bruneau.

Du Mardi 20 au Dimanche 1er

Un violon sur le sable Royan

Bruce JENNER

Jean-Michel Durce Gérard Bruneau

Marie-Françoise Gould Jean-Marie MAISONNEUVE

AOÛT 2021 Du Dimanche 1er au Dimanche 22

Marie-Françoise GOULD

Croisière Bretagne Jusqu’à Paimpol et ses chants marins, puis St Malo.

Jean-Marie Maisonneuve

SEPTEMBRE 2021 Du Mercredi 1 au Vendredi 20

er

6

Croisière Bretagne 3 ITINÉRAIRE À CONFIRMER

Jean-Michel Durce

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

Marie-Claude POIRIER


LA VIE DE L’ASSOCIATION

MERCI À NOS ANNONCEURS-PARTENAIRES 2020 Grâce à leurs publicités, ces professionnels permettent la parution de notre revue. Pensez à les consulter et à les favoriser pour vos achats et prestations de services ! La taille du plateau nautique permet une saine concurrence entre les fournisseurs, néanmoins nos annonceurs-partenaires sont susceptibles de vous réserver des conditions particulières  : alors, dites-leur votre appartenance et présentez votre carte d’adhérent à l’APLR. • Achat Batterie Piles, batteries, accus, solaire • AMR JET SHOP Vente jets neufs ou occasion, entretien, gardiennage • AMTM Assurances plaisance • Aunis Motonautic Concession Yamaha Marine, moteurs neufs-occasion, réparation entretien, location bateaux • Ateliers de Keith - Paola Horseau Sellerie • Bateau Ecole Rochelais Formation permis bateau

• IAD Fatima Toualit Agent commercial immobilier • La Rochelle Gréements Conception, fabrication, contrôle, réglages des gréements • Larocque Yachting Achat, vente de bateaux d’occasion • Nautique services Vente de bateaux, moteurs, remorques, accessoires, entretien et réparations • Navigatlantique Accastillage • Pochon Électricité, électronique de navigation, services • Self Yachting Self atelier d’entretien, services à la demande, location d’emplacements à terre • Teck-Inox Menuiserie et accastillage, entretien réparations, soudure sur tous métaux • Uship Accastillage, électronique • Voilerie Service Vente entretien et réparation de voiles, tauds, housses, lazy bag

• Blue Yachting Vente de bateaux • Boxe stockage Benoit Chapelle Hivernage, location d’emplacements extérieurs ou couverts • CDLC Antifoulings, peintures, consommables • Esprit Nautic Entretien, réparations, travaux à la demande • European Boat Courtage Vente de bateaux d’occasion • Freddy Boat Vente entretien- réparation moteurs HB toutes marques

Chaque numéro de notre revue est distribué à toutes les associations nautiques du département et de nombreux ports atlantiques ; elle est lue par plus de 5 000 plaisanciers. POUR INSÉRER VOTRE PUBLICITÉ contactez Pierrick Zelenai 06 80 10 29 42 pzelenai@iro-imprimeur.com

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

7


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

LE CLUPP Qu’est-ce que c’est ? C’est le Comité Local des Usagers Permanents du Port. Il est composé de membres élus pour des périodes de cinq ans par les plaisanciers titulaires d’un contrat d’amarrage avec le port (amodiation, garantie d’usage de poste d’amarrage ou location de plus de 6 mois). A quoi sert-il ? Il représente les plaisanciers au sein du Conseil Portuaire. En effet, le Code maritime impose à tous ports maritimes de constituer un Conseil Portuaire, composé de membres représentant le ou les concessionnaires du port, les collectivités locales concernées sur la zone d’implantation du port, le gestionnaire du port et les usagers du port. Les usagers du port sont d’une part les services nautiques, construction, réparation, les associations sportives et touristiques liées à la plaisance et d’autre part les navigateurs de plaisance, ces derniers étant désignés par le CLUPP. Le Conseil Portuaire est obligatoirement consulté sur tous les sujets ou projets concernant la vie et l’évolution du port, et notamment (et pas seulement) sur : • La délimitation administrative du port et ses modifications, • Le budget prévisionnel du port, • Les tarifs et conditions d’usage des outillages (grutages notamment), • Les droits de port, • Les projets d’opérations de travaux neufs. Au vu de ces missions du Conseil Portuaire, il est important que les plaisanciers, usagers du port, soient représentés en son sein à travers le CLUPP. Comment ça fonctionne ? Les membres du CLUPP sont élus pour une période de cinq ans. Ils sont rééligibles. C’est en principe la direction du port qui a la responsabilité de la tenue de cette élection et de la constitution de la liste électorale. Chaque plaisancier inscrit sur cette liste peut se porter candidat afin de se faire élire membre du CLUPP. Une fois la liste électorale constituée et les candidats connus, le port envoie à chacun de ces derniers un formulaire de profession de foi, qui, une fois rempli, sera communiqué à l’ensemble des électeurs. Enfin, le port envoie à chaque électeur inscrit les bulletins de vote par correspondance, qui doivent être renvoyés et

8

réceptionnés au plus tard 15 jours avant la tenue du vote physique. Concrètement, s’agissant de la Rochelle, la liste électorale et la liste des candidats sont closes depuis le 4 janvier à 18h. Les bulletins de vote seront communiqués aux inscrits le 1er mars et le vote aura lieu le 22 mars, de 10h à 17h au bureau du bassin des chalutiers. Les électeurs qui le souhaitent peuvent demander à participer au bureau de vote et au dépouillement. Pourquoi participer à l’élection du CLUPP ? La réponse est évidente au vu des missions du Conseil Portuaire. Au cours de leur dernier mandat, les représentants du CLUPP au sein du Conseil Portuaire ont eu notamment à discuter l’évolution des tarifs du port, ont proposé et négocié la mise en place de la tarification à la surface, œuvré pour une application raisonnable de la taxe de séjour forfaitaire. Ils ont été consultés sur les projets d’investissements ou d’implantations nouvelles sur le port (Décathlon par exemple), appuyé les revendications des plaisanciers sur les problèmes du quotidien (parking, sécurité sur le port et les pontons, amélioration des catways, dragages), … Pour cette nouvelle mandature, il est important de ne pas disperser nos voix pour assurer la cohésion de l’équipe, aussi l’APLR a constitué une liste avec les adhérents volontaires suivants : François Bertout, Jean-Jacques Coudray, Alain Garcia, Bruce Jenner, candidats sortants, auxquels s’ajoutent Jean-Michel Durce et Patrick Giré. Ces plaisanciers, dont certains participaient déjà au dernier CLUPP, sont des navigateurs expérimentés, connaissant bien les problématiques des usagers du port. Ils sont familiarisés avec le fonctionnement du port et son personnel. Ils sont en outre connaisseurs de l’environnement local, par leur implantation et leur participation aux commissions nautiques, ou régionales ou nationales par leur participation aux divers organismes maritimes (Conseil de façade, PNM, CNP, FNPAM…) Ils seront tout à fait à même de vous représenter au sein du Conseil Portuaire. 

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

François Bertout


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

CLUPP, CONSEIL PORTUAIRE - COMMENT ÇA MARCHE À LA ROCHELLE ?

Clients

• Les bénéficiaires d’un contrat d’amarrage permanent de plus de 6 mois s’inscrivent auprès du port sur une liste électorale. C’est une démarche volontaire proposée par le port du 18/12/20 au 4/01/21. C’est la liste électorale tenue par le port.

CLUPP

Candidats

Profession de foi

URNE

• Les candidats à l’élection des représentants du CLUPP se font connaitre (mêmes dates). Des bulletins de vote sont imprimés par le port.

• Les candidats rédigent leur profession de foi (18/01-15/02). • Elles sont diffusées par le port aux électeurs (CLUPP).

• Le port organise les élections (1/03). Les membres inscrits sur la liste du CLUPP votent par correspondance du 1/03 au 15/03 ou physiquement le 22/03. • Le dépouillement est public (22/03). • Au nombre de voix : Les 3 premiers sont titulaires, les 3 suivants sont suppléants.

Conseil Portuaire

• La tradition (logique) veut que le Maire de La Rochelle désigne les élus du CLUPP comme représentants des clients au Conseil Portuaire car les compétences du CLUPP et du CP ont des points communs. • Par abus de langage on les appelle CLUPP. • À La Rochelle tous les 6 votent au Conseil Portuaire.

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

9


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

CONSEILS PORTUAIRES

Capture d’écran © Jean-Jacques Coudray

CONSEIL PORTUAIRE DU 18 NOVEMBRE 2020 Il s’est tenu en Visio conférence sous la présidence de Mme Léonidas, première adjointe représentant Mr le Maire de La Rochelle. Y ont assisté : C.  Léonidas, Ch.  Marbach, B.  Moquay, P.  Bernier, J-J  Coudray, F.  Bertout, A.  Garcia, B.  Jenner, L. Da Rold, P. Gaste, O. Grassi. Ordre du Jour : - Tarifs 2021

- Questions diverses

Tarifs 2021 : Les projections budgétaires sur l’exercice 2020 sont bénéficiaires en raison d’une baisse des dépenses supérieure au manque de recettes. Cette situation permet de lancer sur cet exercice des travaux d’entretien qui ne pèseront pas sur les suivants. Les grandes masses de dépenses envisagées en 2021 restent sur les bases du Budget Prévisionnel 2020 (Masse salariale et achats). L’augmentation des redevances versées à la ville sera compensée par une réforme de la CET (Contribution Économique Territoriale). Parallèlement les charges liées aux opérations de dragage doivent diminuer significativement. L’évolution générale des prix pour les ménages en 2020 devrait être d’environ 0,4  %. Les prévisions actuelles d’inflation pour 2021 sont de l’ordre de 0,5  % (Source Banque de France)

Compte tenu de ces éléments et du fait que l’évolution des tarifs 2020 a été supérieure à l’inflation, il est proposé de ne pas faire évoluer l’ensemble des tarifs portuaires pour l’année 2021. La proposition est approuvée à l’unanimité. Au-delà de cette bonne nouvelle nous nous étonnons de n’avoir aucun élément chiffré pour juger du bien fondé des décisions budgétaires (Reprévu à octobre ou pré budget). Il ne faudrait pas que la régie reprenne ses anciennes habitudes de fixer les tarifs en fonction de ce que ses clients devraient pouvoir supporter et non du strict nécessaire pour équilibrer son budget. Projets d’investissement (Prévisionnel 2021) : Le programme d’investissement envisagé pour 2021 intègre une part importante de projets non réalisés en 2020. Au-delà de la poursuite d’actions récurrentes, l’année 2021 verra la réalisation d’importants investissements reflétant l’engagement du port dans l’amélioration de sa gestion du domaine portuaire et de son offre de service. Logiciel gestion du plan d’eau (110 000 €). A la question de savoir s’il n’existe pas de logiciels pertinents sur le marché, B. M. répond par la négative, ils ont tous des spécialisations mais aucun ne donne entièrement satisfaction à l’échelle d’un port comme le nôtre. Aujourd’hui le logiciel employé n’est pas mauvais pour la gestion des places mais il provoque des erreurs de facturations qui stressent le personnel (20 000 factures par an).

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

11


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

Matériel (853 000 €) :

- Achat de pontons - Brise clapot passerelle Mandela - Généralisation des « cubes » ponton 63 - Pose d’anodes et changement de pieux - Changement des portillons au vieux port et au Lazaret sud - Achat d’un engin de manutention de 15 t - Achat de bateaux et véhicules de service, outillage etc.

Agencement (215 000 €) : - Aménagement et signalétique de la ZA des Minimes - S ignalétique plateau nautique - Déploiement de carrioles connectées et d’arceaux vélo

CONSEIL PORTUAIRE DU 16 DÉCEMBRE 2020 Il s’est tenu en visioconférence. A l’ordre du jour : - Budget 2021, - Plan de réception et de traitement des déchets d’exploitation, - Questions diverses. Vos représentants présents  : Jean-Jacques Coudray, Bruce Jenner.

Bâtiments (935 000 €) :

Remarques concernant le budget réalisé en 2020 :

- Restructuration du bâtiment de services du Bout Blanc. A la question qu’en est-il des services pressentis, B. M. précise que de nouveaux pourparlers sont en cours avec un restaurateur, que l’épicerie devrait ouvrir au printemps. - R énovation des sanitaires du vieux port et du Lazaret - Fermeture de la capitainerie (Problème de travailleur isolé) - Acquisition et aménagement d’un nouveau bâtiment manutention - Réaménagement de l’ancien bâtiment

L’année très particulière que l’on vient de vivre a engendré des différences notables entre le budget prévu et celui réalisé en 2020, nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet, elle a aussi une influence sur le budget de 2021, car les économies engendrées permettent de programmer de nouveaux investissements.

Remboursement de dettes financières (750 000 €) :

Notons que des remises gracieuses pour un montant total de 50 000 € ont été accordées à certains professionnels suite à leur cessation d’activité pour cause d’épidémie. Budget 2021 section EXPLOITATION (15 180 700  € pour 15 814 100 € de budget 2020)

- Emprunts réalisés en 2017 et 2019. - La juxtaposition en 2021 de l’acquisition d’un nouvel engin de manutention de 15 t, du lancement de la rénovation des sanitaires du Lazaret et de l’opportunité foncière d’acquisition et de l’aménagement d’un bâtiment pour le nouveau bureau de manutention conduit à un déséquilibre du budget d’investissement qui devra être comblé par la souscription d’un emprunt de 300 000 €. Questions diverses : A la question «  comment se porte l’équipe du port avec laquelle nous n’avons plus de contact, a-t-elle été impactée physiquement par la pandémie ? » B. M. répond que l’équipe se porte bien, 4 agents ont été infectés, un seul est toujours manquant. A la question 2021 sera une année de renouvellement du CLUPP, comment envisagez-vous les modalités d’élections organisées par le port, ce dont nous le remercions, BM indique que P Bernier est chargé de son organisation. Ce dernier précise que les inscriptions au CLUPP se feront courant décembre pour que les candidats se déclarent en janvier et que les élections puissent se tenir au printemps. 

12

Jean-Jacques Coudray

Par rapport au budget primitif 2020 nous notons : Recettes en diminution : Recettes escales (540 000 €) et manutention (935 000€) lié à l’évolution prévisible de l’activité Amodiations (270 000 €) dû au renoncement de Dufour. Recettes en augmentation : Revenus immobiliers dû à la mise en service du bâtiment du Bout Blanc (256 000 €), Forfaits mensuels dû à l’allongement de la liste d’attente (789 400 €) Les dépenses en augmentation : - Electricité lié au réajustement des tarifs et à l’augmentation des consommations mais en comptant plusieurs mois très froids (487 000 €), - Les charges de personnel liées au renforcement des équipes (2 392 000 €), - les redevances d’occupation du Domaine Public (1 849 542 €), - la taxe de séjour (127 000 €), - la dotation aux provisions pour dragage des bassins Chalutiers nord et Tamaris (1 921 000 €)

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

Les dépenses en diminution :

Ces budgets sont approuvés à l’unanimité.

-  Dépenses de dragage liées à la valorisation des sédiments inférieure aux prévisions (-180 000 €)

Les documents correspondants peuvent être consultés au bureau.

- L’entretien des ouvrages et des matériels, (par exemple, report des travaux prévus sur le portique 50 tonnes pour 200 000 €)

Examen du « PLAN DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT DES DECHETS D’EXPLOITATION ET DE RESIDUS DE CARGAISON DES NAVIRES »

- Certains impôts notamment la Contribution Economique territoriale par l’abaissement du taux de plafonnement en fonction de la valeur ajoutée. Globalement elle passe de 3 % à 2 %.

Ce plan est révisable tous les 3 ans et doit être approuvé.

Stagnation des autres postes. Budget 2021 section investissements recettes (4 186 971 €) Intègre les recettes liées à l’exploitation courante ainsi que la souscription d’emprunts pour 500 000 € afin de financer le nouveau local manutention et la reconstruction de la darse 150 tonnes. Budget 2021 section investissements dépenses (4 142 450 €) - Travaux de réhabilitation du bâtiment du Bout Blanc : 305 000 €, - Agencement de la darse 150 t : 220 000 €, - Aménagement d’un brise clapot au niveau de la digue du Nouveau Monde : 200 000 €, -  Acquisition d’un nouveau local pour le grutage  : 440 000 €, - Achat d’un nouvel élévateur : 200 000 €, -  Début du réaménagement de la zone ZA (rotonde boisée devant l’entrée du Bout Blanc) : 170 000 € - Réfection des sanitaires du Lazaret : 100 000 €. A ce sujet notons que l’idée d’un partage avec la ville de cet équipement fait son chemin. Cela évitera à notre secrétaire d’être le correspondant des usagers de la plage en manque de toilettes !

Il rappelle le cadre juridique, définit les types de déchets, décrit les installations de réception, définit les procédures de collecte, de contrôle, situe sur des plans les implantations des équipements par type, et donne les coordonnées des sociétés sous-traitantes dans ce domaine. On y apprend notamment que notre port a produit en 2019 : 255 kg de piles, 22 t d’huiles usagées, 6,85 t de déchets souillés, 14 t de résidus toxiques de carénage et 1,71 t de carburant mélangé. Les représentants des professionnels sont très remontés contre certains d’entre eux qui ne respectent pas la destination des bennes. La police sera faite. Ce plan est approuvé à l’unanimité. Divers : Les représentants des plaisanciers s’étonnent qu’en dépit de l’implication de la Régie dans la promotion touristique de la ville, elle ne bénéficie d’aucune subvention de la part de la ville ou de la CDA qui a la compétence touristique et qui collecte la taxe de séjour auprès des plaisanciers. L’argument est repris et développé par B Moquay . Mme Leonidas est intéressée et organisera une réunion avec le responsable du tourisme à la CDA. 

Jean-Jacques Coudray

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

13


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

UN NOM, UN VISAGE, UNE FONCTION SOPHIE GILIBERT Nous vous proposons une nouvelle rubrique, destinée à vous faire mieux connaitre les personnes qui travaillent au port et sont là pour veiller sur nos bateaux et nous aider lorsque nous en avons besoin. Et c’est Sophie Gilibert, Maître de port adjoint, qui a accepté d’ouvrir cette rubrique en jouant le jeu des questions-réponses. VDP : Bonjour Sophie, merci de nous recevoir. Notre première question sera pour vous demander en quoi consiste précisément votre mission. Sophie : D’une façon générale, j’ai en charge l’optimisation de la gestion du plan d’eau, ce qui recouvre notamment la distribution des emplacements, en fonction des tailles des bateaux. Je m’occupe aussi des opérations de déplacements et manœuvres des bateaux en cas de nécessité, notamment lorsque le port fait des travaux, et que le propriétaire ne peut se déplacer. Ceci vise également, bien entendu, la gestion des places pendant la période estivale. Un autre aspect important de mon activité est l’accueil des plaisanciers, pendant la période estivale, mais pas seulement. Notre équipe de marin est là pour les recevoir et les placer lorsqu’ils arrivent en escale et leur donner les informations nécessaires sur le port et ses services.

Enfin, il ne faut pas oublier le rôle de veille et d’assistance de mon équipe, qu’il s’agisse de surveiller les bateaux, de les sécuriser et alerter les propriétaires en cas de nécessité, ou encore d’aider le plaisancier en difficulté à cause d’une panne moteur ou d’un bout dans l’hélice, ou pour toute autre raison. Toutes nos actions sont tournées vers le client et notre maître mot est de rechercher sa satisfaction. Quel parcours vous a amené à cette fonction? J’ai beaucoup navigué en dériveur, sur Laser, et j’ai fait partie de l’équipe de France. À l’époque, j’habitais à Brive, et venais m’entraîner au pôle France des Minimes. Après le bac, j’ai fait des études de biologie à La Rochelle. Ne trouvant pas de travail dans ce domaine, j’ai travaillé dans le nautisme pour le ministère de la justice. Mon activité consistait à encadrer des jeunes en difficulté pour leur faire connaitre les activités nautiques, à travers un tour de France à la voile, et orienter vers ce secteur ceux qui présentaient un profil adapté. J’ai ensuite travaillé pour des chantiers avant de rejoindre le port, où j’ai commencé comme marin il y a 13 ans. J’ai ensuite évolué jusqu’à prendre le poste que j’occupe maintenant, au sein du secteur relation client / gestion plan d’eau / manutentions dirigé par Xavier Vanhecke

Photo © François Bertout

14

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

Comment voyez-vous l’évolution de votre activité ? Nous nous efforçons de satisfaire de plus en plus les clients, en améliorant l’accueil et le placement des bateaux, qu’il s’agisse des résidents ou des escales, en développant les services, qu’il s’agisse de l’aide aux manœuvres quand nécessaire, des informations relatives aux services offerts par le port. Ceci nous oblige à prendre en compte l’évolution des besoins de notre clientèle, compte tenu de l’augmentation de son âge moyen et nous amène, par exemple, à travailler sur l’optimisation des places offertes en escale, afin d’éviter au maximum les places à couple. Nous devons également nous montrer de plus en plus performants sur le plan d’eau, tant pour l’accueil et le placement des bateaux en escale que pour l’aide à apporter en cas de difficultés, notamment mécaniques, telles que pannes moteur. Ceci fait pleinement partie de nos missions et nous devons être en mesure de l’assurer chaque fois que nécessaire. Envisagez-vous de mettre en place un service de rade, tel qu’il en existe dans certains grands ports, au Crouesty par exemple ? On peut déjà rendre service occasionnellement en été, mais la mise en place d’un véritable service de rade suppose des investissements pour avoir des bateaux adaptés, respecter des normes de sécurité, avoir le personnel nécessaire. Ce n’est pas envisagé pour le moment. De quels moyens humains disposez-vous ? Pendant la période hivernale, mon équipe compte 4  marins. L’activité sur cette période consiste surtout à surveiller les bateaux. Il y a toujours une amarre qui casse, des pare battages qui montent sur le catway, un génois mal fixé qui se déroule et se déchire dans un coup de vent. Dans ces cas, nous sécurisons le bateau et avertissons le propriétaire. Nous nous occupons également pendant l’hiver de mesurer les bateaux des nouveaux contrats annuels afin d’appliquer au mieux les tarifs. Nous devons également

déplacer les bateaux lorsque des travaux dans le port le nécessitent. Dès la mi-saison les effectifs augmentent grâce au renfort de saisonniers et atteignent 16 personnes en juillet-août. L’activité est alors principalement consacrée à l’accueil et au placement des bateaux et à la réception et l’information des équipages en escale, à la gestion des places déclarées vacantes par des résidents partis en croisière, à l’assistance sur le ponton carburant. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre activité ? Je vais revenir sur ce que j’ai déjà dit. Ce qui me plaît, c’est le challenge que représente la recherche constante d’amélioration de la fonction d’accueil, qu’il s’agisse de l’accueil sur l’eau ou de la fourniture d’un bon emplacement pour le bateau. Si nous réussissons cela, nous avons des clients satisfaits, et nous contribuons ainsi à ce qu’un maximum de bateaux naviguent et viennent chez nous. Et ce qui vous plaît le moins ? Dans notre mission de surveillance des bateaux au port, nous voyons parfois des bateaux mal entretenus, sans pare battages, amarrés avec des bout de garcette, s’abîmant sur les catways. Ça nous attriste. Avez-vous un message pour nos adhérents ? Prenez soin de vos bateaux, profitez-en et naviguez. Et veillez au bon entretien des moteurs. Nous avons connu, à l’issue du confinement de mars, un pic de remorquages à l’entrée du port jamais atteint ! C’est notre job, il n’y a pas de problème, mais nous préférons éviter la saturation. Ce message va être entendu. Merci Sophie, de vous être livrée à nos questions et d’y avoir répondu avec beaucoup de spontanéité, nos adhérents vous connaîtrons un peu mieux, c’est notre objectif. Propos recueillis par François BERTOUT et Jean-Jacques COUDRAY

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

15


PARTAGE DE SAVOIRS

CUISINE D’À BORD UN PARRAINAGE D’EXCEPTION : CHRISTOPHER COUTANCEAU Nous remercions vivement Christopher Coutanceau d’accepter de parrainer la naissance de la nouvelle rubrique du Vent des Pertuis  « cuisine d’à bord » Bonjour Christopher. Comment vivez-vous la situation présente ? On est dans une guerre mondiale bactériologique: nous pourrions la gagner en nous mobilisant tous ensemble pendant 6 mois pour passer à autre chose ! Nous nous posons la question  : Pourquoi nous, restaurateurs ? pendant qu’on laisse les gens acheter des fringues, les essayer dans les cabines et les remettre en rayon, prendre le métro plein à ras, monter dans un avion même pas désinfecté… et pour faire ses courses il n’y a pas de protocole d’hygiène, on peut aller dans les grandes surfaces bondées, et on limite l’accès aux petits commerces.   On favorise l’industrie et on se moque de l’artisanat ! C’est incompréhensible ! Quelles conséquences pour votre entreprise ? Pour nous, 2020 fût l’année de la 3e étoile, alors c’est un coup d’arrêt particulièrement difficile. Tout était complet : le restaurant, l’hôtel ouvert en juin dernier, «  La Yole de Chris » qui marche à fond, et tout d’un coup tout s’arrête ! Mais en tant que chef 3 étoiles, malgré cette période extrêmement compliquée, je continue à me battre avec mes confrères pour préserver la gastronomie française, enregistrée au patrimoine mondial de l’UNESCO  ! N’oublions pas que les touristes viennent en France pour la cuisine, la gastronomie, les vins, les fromages. Alors pour garantir une qualité de cuisine et de produits, il ne devrait y avoir que des professionnels, pour exercer et incarner notre héritage culinaire. Pourtant, l’État français autorise aujourd’hui n’importe qui à ouvrir un restaurant, alors qu’il faut un bac pro pour ouvrir un salon de coiffure ! Parlons pêche si vous le voulez bien : comment pratiquez-vous la pêche ? quel est le parcours du poisson jusqu’à l’assiette ? Je navigue en semi rigide et pêche le plus souvent au leurre. Une fois le poisson sorti de l’eau, je vais le saigner de façon traditionnelle, avec un petit coup de couteau de

16

chaque côté des ouïes et une fois mort, je le vide et le rince à l’eau de mer – pas l’eau douce –, pour garder le mucus et ce côté iodé qu’ont les poissons de nos côtes. Ensuite je le sers le plus naturellement possible avec l’assaisonnement parfait –  juste un peu de sel et de poivre – et la cuisson rosée. Certains poissons doivent être consommés tout de suite comme le merlan, le lieu jaune… Ceux que j’appelle « les poissons retour de pêche » : on les pêche, les saigne, les rince à l’eau de mer, on rentre et on les mange ! Pour d’autres poissons comme le bar, on les laisse reposer deux ou trois jours au frigo pour qu’ils se détendent. Vous avez déjà participé au Grand Pavois Fishing, y reviendrez-vous ? On verra quand on pourra reprendre. Si je peux je prendrai un peu de temps pour y participer. C’est une façon de montrer l’exemple et de sensibiliser les journalistes aux saisons et aux ressources marines. Voulez vous nous parler plus précisément de votre cuisine ? L’idée est de travailler le poisson comme le ferait un bijoutier avec un diamant: il faut le mettre en valeur, l’entourer, juste posé au plus haut sur un écrin pour le sublimer !

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


PARTAGE DE SAVOIRS

D’abord, la notion de poisson « noble » ou « pas noble » c’est une création de l’humain contre laquelle je me bats : entre un maquereau espagnol et un bar je choisis le maquereau ; c’est comme le chinchard, chez nous on dit que c’est un poisson pour les chats, alors qu’au Japon il se vend jusqu’à 200 € le kilo ! - le maquereau espagnol travaillé en sashimi juste pêché, s’il est bien travaillé comme je le fais, donne un plat exceptionnel. - la sardine, c’est un de mes plats signature au restaurant 3  étoiles  : 3  kg de sardines c’est beaucoup plus compliqué à travailler qu’un bar de 3 kg car elles sont très fragiles  ; il faut beaucoup de délicatesse et du temps pour pouvoir les travailler mais elles donneront finalement un plat extraordinaire. Sur un bateau, comment prépareriez vous une bonite ? Par exemple on peut la préparer à la méthode japonaise, brûlée à la flamme. Je lève les filets, les sur-sale au sel fin et au poivre, je les embroche sur une fourchette de cuisine à 2 branches je les passe directement dans la flamme sur le gaz « à fond » sur toutes les faces pour les faire dorer, puis les plonge dans l’eau glacée pour arrêter la cuisson. Tout le tour est bien doré avec une caramélisation et un goût bien spécifique et le cœur est complètement rouge. Je coupe des tranches de 5 mm d’épaisseur servies comme un carpaccio. C’est délicieux. Quel vin pourrait l’accompagner ? Je l’accompagnerais par exemple d’un vin blanc de chez Brochet, un Ampelidae qui fait partie des meilleurs sauvignons du monde aujourd’hui.

Vous savez, le poisson est comparable au vin : le cépage, la région, le terroir font le goût. Le poisson se nourrit différemment dans un environnement de roches ou de sable. Le poisson est un produit tellement fin, tellement gouteux et tellement bon, qu’il faut le respecter et le servir le plus naturellement possible. Le vin, on ne va pas y ajouter d’épices; on prend un terroir, la main de l’homme, une culture… on le sert à la bonne température avec le bon verre pour exploiter les arômes et c’est tout. Vous savez comment est petite la cuisine sur nos voiliers ; quels conseils nous donneriez-vous pour l’exploiter au mieux ? Il faut un point de chauffe un bon couteau, voire deux (un désosseur et un plus gros pour émincer) une petite épicerie  : fleur de sel, poivres, huile d’olive, citron… et beaucoup d’amour ! La cuisine c’est un métier de cœur et si vous ne l’avez pas c’est compliqué de faire bon ! Le poisson doit être travaillé le plus purement possible. La réussite d’un bon plat c’est aussi 80 % d’organisation, avec un plan de travail propre et bien rangé ! Propos recueillis par Jean-Jacques Coudray et Patrick Giré le 5 janvier 2021. Photos de la photothèque Coutanceau avec l’aimable autorisation de Christopher.

Christopher Coutanceau Cuisinier-pêcheur engagé Passionné par la mer et navigateur depuis sa plus tendre enfance, le chef rochelais, récompensé d’une troisième étoile Michelin en 2020, est un fervent défenseur de la pêche durable et de la cuisine anti-gaspillage. Chaque matin, à la criée, le « cuisinier-pêcheur  » choisit avec amour et minutie les plus beaux produits issus de la pêche locale : coquillages, crustacés et poissons de ligne avec une priorité, celle de respecter strictement les saisons de la mer, en excluant de sa carte les espèces menacées ou en période de reproduction. Une cuisine de la mer à l’assiette.

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

17


PARTAGE DE SAVOIRS

DE LA TECHNIQUE TRAITER DÉFINITIVEMENT LA CORROSION DES FILIÈRES Nous sommes nombreux à constater qu’au bout de quelques années les pièces mobiles en acier inoxydable de nos bateaux présentent des traces de corrosion et en particulier lorsqu’il s’agit d’une liaison mécanique.

Concrètement le montage comprend les éléments suivants: - Axe percé : Ø 6 mm, longueur utile 21/22 mm, avec un Ø de tête supérieur à 9 mm

Mis à part l’aspect, les coulures brunes dues à l’oxydation migrent sur le pont ou la coque polyester et finissent par nous agacer car tous les ans il faut neutraliser ou passiver au produit chimique pour conserver l’aspect neuf d’origine. Plutôt que nettoyer annuellement j’ai préféré une fois pour toute, traiter à la source ce problème et ce sur une liaison mécanique particulière que l’on trouve en général 8 fois sur les voiliers. Il s’agit des liaisons « filières-balcons  » avec chape, axe percé (photo 1) et anneau soudé du balcon.

- Tube PVC : Ø int 6 mm, Ø ext 8 mm (se trouve chez Leroy Merlin) - Réa nylon : Ø int 8mm, Ø ext 20 mm, largeur 10 mm - Rondelles nylon : Ø int 8 mm, ép 1 mm - Anneau brisé d’origine (nettoyé de son oxydation) Enduire l’extérieur de l’axe d’une pellicule de graisse insoluble à l’eau avant introduction du tube PVC (protection à la corrosion du milieu clos)

Cette liaison est soumise à de micro déplacements permanents qui génèrent l’oxydation. En général l’axe percé a fait Ø 8 mm avec une longueur utile de 18/19  mm et l’œil de chape possède deux perçages d’environ Ø 8,5 mm. La solution que j’ai adoptée consiste à conserver le même mode d’assemblage, mais en évitant tout contact métalmétal, en y interposant des éléments isolants synthétiques (photo 2).

Photo 1

Photo 2

Photo © Jean-François Dougère

Fournisseur

Prix approximatif

Entretoise PVC

Leroy Merlin tube de 1 m

2€

Réa nylon

Navigatlantique

2,5 €

Axe épaulé percé

Atlantique loisirs

2,5 €

Remarque concernant l’utilité du réa : Au niveau du balcon AV la chape et la filière en câble suivent sous tension la courbure de la coque et de ce fait la joue intérieure du réa évite le contact métal-métal entre la partie intérieure de chape et l’anneau soudé du balcon. 

Photo © Jean-François Dougère

Repère

Jean-François Dougère

Résultat final

Photo © Patrick Giré

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

19


PARTAGE DE SAVOIRS

UN PEU D’HISTOIRE

Histoire du Port de Plaisance La Rochelle les minimes Notre ville étant chargée d ’histoire, pour évoquer celle des minimes il nous faut remonter au XVII ème siècle : son commerce y est fleurissant, la cité bénéficiait de régimes fiscaux avantageux, sa population protestante étant hostile à la royauté, le Cardinal de Richelieu, sous les ordres de Louis XIII, soumet un projet de blocus pour empêcher tout ravitaillement par terre ou par mer, afin de contraindre les rochelais à se rendre. Ce projet sera concrétisé par la réalisation d ’une digue de 1400m ouverte en son milieu et défendue par de nombreux vaisseaux, l ’ouvrage commence le 1er Décembre 1625, en s ’appuyant sur des navires coulés et chargés de pierres 4000 ouvriers y travaillent sans relâche. Plusieurs tempêtes et coups de vent vont endommager et ralentir cette construction ambitieuse mais c ’était plan du projet par Clément Métezeau architecte du roi sans compter sur la ténacité du cardinal qui ordonna les réparations immédiates, l ’objectif atteint, le siège de la ville débutera le 10 Septembre 1627. Cette véritable machine de guerre résistera aux attaques répétées de la flottille anglaise menée d ’abord par le duc de Buckingham puis le comte de Lindsey, afin de soutenir la population assiégée.

Le port de La Rochelle en 1628

Le 28 Octobre 1628, la ville affamée capitule sans condition elle comptait 28 000 habitants avant le siège, il ne restera que 5500 survivants, le 1er novembre 1628 Louis XIII fit son entrée solennelle dans la cité vaincue. Les avantages fiscaux concédés avant le siège seront tous supprimés, 10 jours après la reddition une nouvelle tempête cause une brèche sur la digue qui cette fois restera en l ’état cependant l ’envasement du port devint un obstacle à son commerce et son démantèlement n ’était pas envisageable, une ouverture fût créée en son milieu, un chenal creusé jusqu ’à l ’entrée du port sera entretenu afin d ‘y accueillir les les navires marchands, le port retrouvera finalement son activité commerciale initiale quelques décennies plus tard.

Les marais salans et les vignes sont la source de productions locales exportées dans toute l ’ europe du nord, le Canada, les Antilles et le Brésil permettant le développement des échanges commerciaux.

ULTIMA RATIO REGUM

« le dernier argument des rois » C ’était l ’expression favorite du cardinal de Richelieu, Louis XIV reprit cette formule et la fit apposer sur ses canons.

Quand tous les recours pacifiques et diplomatiques ont été épuisés, on peut utiliser la force pour imposer ses vues.

Joël Sagot VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

21


PARTAGE DE SAVOIRS

SÉRIEUX S’ABSTENIR SUR L’ALBUM DU CAPITAINE par Jean-Jacques Coudray Cette rubrique ésotérique permet aux lecteurs initiés de prendre connaissance des souvenirs maritimes du Capitaine.

Et pour commencer en douceur et poésie : « Le petit sloop est poussé par la bise » (Mdc)

Elle puise ses sources dans ses propres réflexions, mais aussi dans : - L’album de la comtesse du Canard enchaîné repéré par Adc - Le Manuel du contrepet de Joel Martin repéré par Mdc - Les Œuvres complètes de François Rabelais repéré par Ecfr - Bigarrures et touches d’Estienne Tabourot repéré par Btet - La redoute des contrepèteries de Louis Perceau repéré par Rdclp - L’art du contrepet de Luc Etienne repéré par Acle - Sagesse n’est pas folie de Amédée et Lharidelle repéré par Ahlh - Le tout de mon cru de Jacques Antel repéré par Tmc - Contrepèteries par Jean Pouzet repéré par Cjp Photo Patrick Giré

- Trésor des équivoques etc. de Jacques Oncial repéré par Tde Que le lecteur soit averti que la transmission de ces bijoux étant souvent orale, leur paternité n’est pas toujours assurée. Le Capitaine se fera une joie d’accueillir vos propres productions pourvu qu’elles soient maritimes et inédites. Et que votre verbe soit en joie ! (Mdc)

Appel à compétence la rédaction aimerait illustrer « Le Vent des Pertuis » avec des dessins. Plumes habiles et plaisanciers bénévoles (de l’APLR de préférence). Contactez-nous !

QUESTION DE CHOIX

22

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

AVIS DE TEMPÊTE « AU BON VOULOIR DU TEMPS EN 2020 » En ce début de printemps 2020 la météo reste instable et les conditions de navigation sont de plus en plus musclées : les avis de grand frais se succèdent et l’état de la mer se dégrade, forte, très forte, grosse.

Emotion au passage sous le pont d’Oléron

Mais, pas d’inquiétude, le bateau est bien préparé pour affronter le gros temps et l’équipage, bien que pas tout jeune, reste fort compétent. C’était sans compter sans une vague scélérate, venue de l’autre bout du monde, qui prend le bateau par le travers et le couche, le mât dans l’eau. Dans cet énorme choc, toutes les affaires soigneusement rangées sortent de leurs équipets et traversent le carré pour s’écraser en vrac sur les cloisons et le plancher. C’est d’abord l’Assemblée Générale et les festivités programmées qui ouvrent le bal, suivi par toutes les sorties programmées : tour d’Aix, M’Yeu en mai, Bretagne sud et autre Gijón rejoignent les fonds de cale. L’équipage choqué essaye de limiter les dégâts et se met en mode survie car le bateau reste couché sur le flanc et il se passe un temps ressemblant à une éternité avant que les effets de la houle et de la quille se décident à redresser le bateau. Le vent faiblit et l’état de la mer permet à l’équipage de remettre de l’ordre et de renvoyer la toile. C’est ainsi que nos flottilles partent pour de belles destinations : - Marans et son beau cheminement portes du marais poitevin. Un certain retour pluvieux et venteux dans le pif, restera marqué dans les mémoires des équipages. Comme quoi il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour vivre une aventure. - La Gironde dans le cadre de « Violons sur le Sable », mais sans violons. Pour se consoler nous irons remplir nos soutes de pineau et de cognac en profitant d’une sympathique visite d’exploitation vinicole lors de l’escale dans le bucolique port de Mortagne. L’accueil à Royan et Mortagne est toujours aussi chaleureux.

- Marennes : Bien belle navigation dans les coureaux d’Oléron par coef  de 112. Tous nos mats sont restés bien droit au passage sous les ponts d’Oléron et de la Seudre (tirant d’air 18m à haute mer d’un coef de 90. L’arche la plus haute du Du haut du clocher pont d’Oléron est celle qui de Marennes est équipée d’une petite station météo. Personne n’a perdu sa quille en passant aux abords du banc de Trompe sot. Et quel accueil sympathique par le port et le club de Marennes. Et quelle vue grandiose depuis le haut du très curieux clocher de Marennes, la tour Eiffel des coureaux. Marans, Mortagne, Marennes, voilà des destinations exotiques offertes dans notre zone de navigation proche. Bientôt la Tremblade et la Cotinière nous permettront d’élargir nos aventures. Finalement voilà un bel été où les pêcheurs pêchent et les voileux voguent. Une flottille s’aventurera jusqu’en Bretagne Sud et l’Assemblée Générale se tiendra enfin.

Ponton réservé « APLR » à Royan

L’automne s’annoncera moins favorable avec la tempête Alex, bien précoce et la fameuse fête du thon de l’île d’Yeu transformée en sortie Pertuis est annulée à cause de la météo. Au moment des chrysanthèmes, la deuxième vague scélérate surgit sans prévenir sur la flotte obligeant les équipages à se mettre à sec de toile. Nos prévisionnistes virologues semblent prévoir d’autres vagues scélérates : il va falloir faire avec. Certains s’entraîneront à surfer sur les vagues géantes de Belharra ou Nazaré (...mais à nos âges… bof !), d’autres préféreront suivre les péripéties du Vendée globe, ou peutêtre se mettre en mode hibernation en attendant que l’accalmie libère nos bateaux pour une nouvelle saison. 

Texte et photos Olivier Trouffier

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

23


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

CROISIÈRE BRETAGNE 3e ... ET ELLE S’AMUSE TOUJOURS ! On l’avait réclamé, après les longues étapes de l’année dernière, Jean-Michel nous a écouté : cette année, croisière plus calme, plus touristique... « la croisière Ephad » a même laissé entendre un de nos joyeux compères, avec son accent caractéristique de certains pays limitrophes (il se reconnaîtra). En tout cas c’est l’inflation ! Après 2 bateaux l’an 1 de ce voyage, 8 bateaux l’an  2, nous voilà cette année 11 … plus quelques squatters dans les ports où il est difficile de trouver une place. Merci Jean-Michel. Car c’est vrai tu as dû beaucoup bosser avant le départ et les réservations dans les ports, nickel : - Reçus en VIP ! - Partout un super accueil ! - Places réservées, même dans des ports très demandés. - Et pour le dernier soir de nos 3 semaines, le ponton du « Vendée Globe », à notre retour aux Sables, ponton sur lequel nous avons même réussi à faire un barbecue collectif… Devant les regards amusés des skippers et de leur staff déjà présents. Bon c’est vrai ta connexion avec Eole n’était pas toujours au top mais cela nous a permis de pêcher ou essayer de pêcher. Par contre, le jour où tu as eu du « réseau », entre Belle Ile et Yeu, le départ à 6h du matin, dans le noir, a été sportif : 30 nœuds et pas mal de houle. Ce n’était pas pour tous, la croisière s’amuse. Matinée sportive pour les uns, allongés au fond de cale, l’estomac à l’envers, pour d’autres. À midi, le vent était tombé, et tout le monde avait petite mine à l’arrivée à Port Joinville, les moins fatigués racontant leurs sensations dans la machine à laver.

éclusier à la grosse voix mais tout à fait « charmant », la remontée de la Vilaine jusqu’à Foleux, la soirée à la Roche Bernard sous un coucher de soleil sublime et la fantastique redescente au petit matin (voir la très belle photo de Jean Pierre (Pahoa) sur la couverture du Vent des Pertuis n°160). Un vrai bonheur, ce retour vers l’océan avec le soleil qui pointait petit à petit….superbe ! Notre virée tourisme continue, l’Ile Aux Moines, Vannes, Port Louis, Groix, Belle Ile, Yeu, et retour par les Sables. Nous ne sommes pas encore prêts pour le Vendée Globe, mais, oh  ! surprise, lors de notre escale à Port Louis, alors que nous partions pour faire le tour de Groix par le sud, nous voici dans le chenal de Lorient avec 19 IMOCA du Vendée Globe (quelle organisation  !). Et nous voilà toutes voiles dehors à naviguer bord à bord – mais pas longtemps – avec les stars de la course au large. Une régate d’Imoca faisait le tour de Groix, en même temps que nous, mais dans l’autre sens ! Tribord, tribord !! Qui laisse passer l’autre ? Sommes nous parmi les derniers à avoir vu naviguer sous voile PRB ? Que dire pour terminer, que nous avons aimé la convivialité de notre petit groupe, que nous sommes prêt à repartir avec la grande complicité de Jean-Michel et de vous tous, mes amis.  

Texte Patricia Monfajon (Nouba II) Photos J.-M. Durce

Mais, enfin, cette parenthèse au milieu des confinements nous a ravi avec l’ambiance toujours aussi conviviale : oublié la Covid ! Restos, apéros ponton, et un répertoire de chansons adaptées grâce à nos deux bardes Joël (Syljo «solo sailor») et Jean-Pierre (Lindy 7). Certes la croisière fût plus touristique, mais que la remontée de la Vilaine fût belle, entre la petite appréhension du passage de l’écluse d’Arzal, et son passage folko avec un

24

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

FASCINATION DU « TOUR DU MONDE » « Tour du monde » : ces trois petits vocables accolés comme des gamins préparant quelques bêtises exercent sur certains individus peu enclins à la sédentarité une fascination quasi hypnotique.

À côté de ça, « tour du monde » n’est pas synonyme de compétition.

Je fais partie de ceux-là.

Que l’on se lance dans la boucle à pied, à vélo, en pédalo ou en bateau à voile, partir d’un endroit de la sphère, dans une direction, et en revenir par l’opposé n’a rien d’anodin.

Nul doute qu’il en est de même pour d’autres. Comme ces milliers de personnes qui se pressent en rangs serrés aux Sables-d’Olonne, tous les quatre ans, pour participer à la grande communion du départ du Vendée Globe.

Il y a autant de manières d’accomplir ce voyage original et fantastique que d’individus attirés par le concept.

Autant il est indiscutable que le monde moderne a grandement facilité l’accès à ce périple passionnant, autant l’accomplir n’est pas à la portée de tout le monde. Le résultat se mérite. Il est insidieusement devenu de bon ton de banaliser l’accomplissement d’une circumnavigation en voilier. À mon sens, c’est une sottise. Vivant sur la mer depuis plusieurs décennies, nous avons eu tout loisir d’observer le nombre élevé de candidats qui échouent dans leur projet et ne parviennent jamais à recroiser leur propre sillage dans l’autre sens.

Quant à celles et ceux qui profitent de l’occasion pour se lancer en mer dans le cadre de cette compétition dantesque, ils appartiennent à une communauté d’un tout autre niveau. On pourrait presque dire qu’ils sont entrés en religion, ceux-là !

Loin de moi l’idée de prétendre là à un quelconque exploit. Bien des équipages réalisent de magnifiques navigations en faisant ce qu’Éric Tabarly appelait avec poésie « du bateau joli », sans pour autant se contraindre à « faire le tour ».

L’engagement personnel, l’opiniâtreté, le talent et toutes les autres qualités dont ils ont dû faire preuve uniquement pour être admis à participer, fait d’eux, avant même le coup de canon du départ, des êtres hors du commun. Philippe Jeantot, l’instigateur de la première édition, a énoncé une formule magistrale pour qualifier ceux qui franchissent la ligne d’arrivée : « Dans le Vendée globe, tous les arrivants sont des vainqueurs ».

Pourtant, quel voyage merveilleux ! Cette découverte de notre monde « par la mer » offre pléthore de satisfactions d’une rare intensité. L’alternance des phases maritimes et des périodes terrestres est comme les différents mouvements d’une réjouissante symphonie de la vie. Aux passages « allegro » dans une mer formée, excitée par un alizé vigoureux succèdent de délicates phases gonflées d’humanité qui se savourent à l’escale comme autant de menuets, tempo « moderato ».

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

25


Concessionaire Yamaha Marine • Moteurs neufs et d'occasion • Réparation et entretien des moteurs hors-bords • Carénage, nettoyage, antifouling, hivernage • Bateaux neufs Pacific Craft et Capelli Tempest • Dépôt-vente (sous conditions) • Location de bateaux (permis côtier) Aunis Motonautic, 27 quai Marillac, ZA Les Minimes

17000 La Rochelle - Tél. : 05 46 44 23 06

contact@aunismotonautic.fr - aunismotonautic.fr Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

Une traversée procure toujours un niveau exceptionnel de communion et d’intimité avec la sainte trinité du marin : le vent, la mer et le bateau. Et puis, presque trop tôt, malgré l’envie, survient l’escale. C’est alors la confrontation (j’aurais dû dire la rencontre…) avec « l’autre ». L’inconnu, le « différent », celui chez qui l’étranger, c’est nous ! Le sentiment d’être en demande d’hospitalité est permanent et même insistant pour le voyageur maritime. Nous sommes des intrus qui devons nous faire accepter. Rien à voir avec le vacancier qui sort d’un avion après quelques heures de somnolence et va rejoindre son hôtel climatisé. Le navigateur, lui, arrive d’un ailleurs qui s’appelle la mer. Elle est impitoyable et sans état d’âme. Soit on a compris et accepté ses règles et alors, « merci pour ce moment ». Soit on l’a mal jaugée et le « passage » a probablement été plus douloureux. Toujours est-il qu’à l’arrivée, on est « chez les autres ». Afrique, Amérique du Sud, Asie, Océanie, on est rarement en France. Et c’est aussi un peu le but. Un tour du monde en croisière océanique, c’est un flirt avec une quarantaine de pays aux cultures et aux habitudes de vie différents. Aussi éloignées que peuvent l’être le curé de Saint Frégant et le régisseur de l’Alcazar de Las Vegas. Encore faut-il prévoir des escales suffisamment longues pour avoir le temps de faire connaissance. Et puis, après quelques années d’apprentissage de ce mode de vie proche des éléments et de la nature, on savoure le goût subtil de la lenteur. Elle est le gage d’une qualité de vie largement oubliée et d’un retour à la joie des victoires insignifiantes et intimes, comme cette conclusion : « Nous l’avons fait ! Et c’était bon ! Et comme on se sent bien à présent ! ».

Mais, attention à l’addiction. Un tour du monde a vite fait d’en susciter un autre et nul n’est à l’abri d’une récidive, car la vie n’offre pas pléthore d’expériences de cette intensité. Dominique Montesinos https://domi.voyagedenzo.com Photos Patrick Giré

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

27


LES ANNONCES DE NOS ADHÉRENTS

MISES À JOUR JANVIER 2021 Service gratuit pour nos adhérents (navires et équipements nautiques). Merci de nous prévenir si votre annonce n’est plus à jour. VOILIERS :

MOTEURS :

• Attalia 32 DL (1983) 26 000 € - 06 19 29 65 98

• ANTARES 805 Volvo 200 CV (1992) 26 000 € - Tél: 06 86 57 38 93

• B2 MARINE longueur 6 60 (1988) 3 500 € - 06 79 32 78 35

• QUICKSILVER – Pneumatique 3 65 – Excellent état – Moteur Mercury 25CH révisé + Remorque porteuse suréquipée – 4000 € - 06 61 70 88 76

• CAP NORD (1964) 19 900 € à débattre - 06 29 72 56 65 • DUFOUR 39 Version «Exclusif» 88 000 € - 06 08 40 81 96 • Dufour 425 GL (2011) Basée à La Rochelle 128 000 € - 06 74 73 36 24

DIVERS : • Ancre FORTRESS FX16 4 5KG + Mouillage plombé LIROS 40 m de 16 dont 10m plombé – Etat neuf Ensemble 200 € - 06 89 45 30 51 • ANNEXE HIGHFIELD EL200 + Moteur HONDA 2,3 cv 900 € - 0613792255

• FANTASIA 27 7 (1987) 18 000 € - 06 08 16 77 85

• Annexe SEACLONIC 185 2 pers 100 € - 06 89 45 30 51

• First 285 (1989) 22 500 € à débattre - 06 41 57 35 47

• Annexe Plastimo fond gonflable 230B (pour 3/4 personnes) +491735861490

• FEELING 9 60 (1987) 20 000 € à débattre 06 23 17 50 47 / 09 53 21 90 62 • EVASION 32 (1978) 10 000 € à débattre - 06 80 23 24 25 • IDYLLE 880 (1983) 15 000 € - 07 67 59 65 37 • OCEANIS 321 (1995) 39 500 € - 06 21 58 16 42

• Coude d’échappement pour moteur Yanmar 40cv 4jh 06 17 50 64 19 • Combinaison Hansen tech CO2 jamais utilisée - taille XXL 06 17 10 96 12 • Ecran répétiteur de navigation 10 pouces 06 17 50 64 19

• SUN ODYSSEY 24 1 (1995) 9 000 € - 06 88 72 09 52

• Gennaker tissus CZ Surface 60 m2 Prix vente - 1 500 € 07 86 07 42 26

• SUN ODYSSEY 30i Option dériveur (2009) 45 000 € - 06 42 31 62 22

• Génois Hydranet 15 m2 450 € - 06 83 46 91 96

• SUN ODYSSEY 33i quillard (2015) 49 500 € + loa 3 ans ½ dossier sur demande 06 85 37 00 95

•H  élice 3 pales ALU 200 € à débattre 06 99 04 35 35

• SUN ODYSSEY 34 2 (1998) 35 000 € - 06 71 63 26 57 • SUN ODYSSEY 37 Legend (2006) 67 000 € - 05 46 35 89 18 / 06 67 32 06 83

28

• L ivre d’art FEMMES DU MONDE de TITOUAN LAMAZOU 2 Volumes dédicacés 60 € - TEL: 06 63 30 40 94

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


DIVERS (suite) :

RECHERCHE :

• 2 moulinets neufs OKUMA + 2 cannes neuves RON THOMPSON DIALEX

•M  oteur hors-bord 50 cv occasion 06 16 27 32 28

• Surf 99 € - 06 08 60 86 63

•V  OILIER 37 à 41 pds 3 cabines Si possible 2 cabinets de toilette + réserve d’eaux noires. Année 2004 à 2009 max selon l’état. 06 17 50 64 19

•P  anneau solaire 160 Watt – 5 ans 50 € - 06 17 10 96 12 • T reuil de pêche Canon digi-troll 5TS 900 € - 0613792255 •M  oteur LOMBARDINI LDW2204M (2009) pour pièces détachées - 06 95 20 45 34 •M  oteur YANMAR 1 GM 10 06 13 88 42 37 •P  asserelle+main courante Long dépliée 2,10m 220 € - 06 13 79 22 55 • 2 vélos alu ultra pliants et légers STRIDA 190 € chacun - 06 89 45 30 51

© Patrick Giré

A S S O C I AT I O N D E S P L A I S A N C I E R S D E L A R O C H E L L E ( A P L R ) Siège Social

Quai du Lazaret - 17000 LA ROCHELLE - Tél. 05 46 44 48 61 (rép.) - www.aplr.fr E-mail : aplr17.asso@gmail.com Secrétariat : 10h-16h du Lundi au Vendredi Permanences administrateurs le samedi de 10 heures à midi.

Membres du bureau

Président : Alain Garcia • Vice-président : Bruce Jenner Secrétaire Générale : Marie-Claude Poirier • Secrétaire général adjoint : Jean-Jacques Coudray Trésorier : Blake Gould • Trésorier adjoint : Jean-Michel Durce

Administrateurs

François Bertout • Gérard Bruneau • René Le Cavorzin • Patrick Giré • Jean-Marie Maisonneuve Jean Piveteau • Christian Riffaud • Joël Sagot • Albert Tel

L’A.P.L.R.

Créée en janvier 1976 et régie par la loi du 1er juillet 1901, elle regroupe les plaisanciers pour défendre leurs intérêts, les sensibiliser et les former à la sécurité en mer, développer les relations entre eux et contribuer à l’animation du port et de la plaisance.

LE JOURNAL

Publication périodique de l’A.P.L.R. • ISSN : 1162 - 1699 dépôt légal : 3e trimestre 1991 N° SIRET : 353 791 601 00027 - NAF 9499Z. Le journal est envoyé aux adhérents de l’A.P.L.R., abonnement compris dans la cotisation annuelle de 58 €. Les informations contenues dans le bulletin sont libres et engagent le signataire de l’article. Elles engagent l’Association sans signature. La publicité engage l’annonceur.

Directeur de la publication

Alain Garcia

Rédacteur en chef

Patrick Giré • Comité de rédaction : François Bertout et Jean-Jacques Coudray

Rédaction des articles François Bertout • Jean-Jacques Coudray • Jean-François Dougère • Alain Garcia • Patrick Giré • Marine Lozano Patricia Monfajon • Dominique Montésinos • Marie-Claude Poirier • Joël Sagot • Stéphanie Tracas • Olivier Trouffier Régie publicitaire

Conception et réalisation

La Régie d’IRO - ZI - Rue Pasteur - 17185 Périgny cedex - Tél. : 05 46 30 09 10 - regie@iro-imprimeur.com Agence IROKWA - La Rochelle Impression IRO - Tél. : 05 46 30 29 29 - contact@iro-imprimeur.com Tirage 1500 exemplaires (ISSN : 1162 1699)

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

29


BULLETIN D’ADHÉSION

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS DE LA ROCHELLE Digue du Lazaret 17000 La Rochelle - Tél. : 05 46 44 48 61 Site Web: www.aplr.fr - E-mail: aplr17.asso@gmail.com

.

NOM :.......................................................................................... Prénom : ...................................

Photo

Année de naissance : ..........

Propriétaire

Equipier

Adresse : ................................................................................................................. ................................................................................................................................... Code Postal :...................................... Ville : ........................................................ N° Tél Fixe : ....................................... N° Portable : ......................... ................... Adresse email: ......................................................................................................... PROPRIETAIRE:

Nom du bateau : ………………………………………….

Constructeur : .............................................. Longueur : ……………………

Voilier

Moteur

Modèle : ........................................................

Largeur : ……………………

Assurance : ……………………… Ponton N° : …………….

Tirant d’eau : ………. Place N° : ……………

Propriétaire accueillant des équipiers :

Oui

Non

Intéressé par sortie pêche :

Oui

Non

Cotisation annuelle 2021 : Adhérent 58 € Donateur 150 € Bienfaiteur 500 € Payée par : Espèces Chèque N° : …………………… Virement IBAN : FR76 1170 6440 2642 1428 7300 054

Date et signature : Si vous rejoignez notre Association sur les recommandations d’un adhérent, merci de préciser ses nom et prénom : …………………………………………………………………….

Le montant de la cotisation annuelle « adhérent 2020 » est de 58€ . Elle permet de bénéficier de : Le montant de la cotisation annuelle « adhérent 2021 » est de 58 . Elle permet de bénéficier de : L’abonnement à la revue « LE VENT DES PERTUIS » (3 N° par an) et le pavillon au Grand Pavois. • Deuxinvitations de l’APLR. aux invitations activités, sorties groupées et conférences. • Participation  Deux au Grand Pavois.  Participation aux activités, sorties conférences. et moteur, et manœuvres de port et réglages de voiles. • Perfectionnement : préparation de croisières voilegroupées  Perfectionnement : préparation de croisières voile et moteur, manœuvres de port et groupe risques pour vos bateaux à tarif préférentiel auprès de A.M.T.M. • Une assurance réglages detous voiles. (Assurances MADER et Transports Maritimes), nautisme. auprès des Assurances  Une assurance groupe pour vosspécialisée bateaux àdans tariflepréférentiel MADER et Transports Maritimes, spécialisées dans nautisme. • Des réductions sur vos achats auprès de certains de nos partenaires etleannonceurs.  Des réductions sur vos achats auprès de certains de nos partenaires.

30

VDP N° 161 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


Profile for APLR

VDP161  

Advertisement
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded