__MAIN_TEXT__

Page 1


www.aplr.fr

EDITO par Alain Garcia

Nous vivons actuellement une période tout à fait exceptionnelle du fait de cette pandémie redoutable sans perspective positive pour l’instant, pas de vaccin, pas de traitement, les gestes barrière indispensables sont nos seules défenses Après un confinement très strict de 2 mois, nous avons vécu un déconfinement, en ce qui concerne nos pratiques de nautisme, complètement délirant sur le plan réglementaire par les différentes instances administratives ; les préfets territoriaux parfois en contradiction avec les préfets maritimes, on nous a menacés d’une limitation à 50 milles par analogie avec les limitations à 100 km sur route, on nous a conseillé de naviguer seul - contraire à toute consigne de sécurité - tout cela a progressivement pris fin et nous avons pu pratiquer le nautisme, la pêche et les loisirs dans des conditions habituelles à la seule restriction de rester en France. Nous avons pu tenir dans des conditions de sécurité parfaites notre Assemblée Générale, nous étions plus de 80 participants dans une salle de 340 m2.Vous trouverez le CR de cette AG dans ce VDP. Je remercie vivement Mme LEONIDAS, première adjointe du maire de La Rochelle qui nous a rejoints à la clôture de notre AG. Elle nous a assuré de toute son attention vis-à-vis de nos associations de navigateurs. Je remercie également Mr Christian Marbach, président du CA de la régie et Mr Bertrand Moquay directeur du port, ce qui nous a permis d’échanger, répondant à de nombreuses questions concernant le fonctionnement de notre port. Au plan national ,nous avons appris la nomination d’une ministre de la mer dont nous ne connaissons pas encore très bien le domaine de compétences, ce ministère ayant disparu depuis de nombreuses années ;certaines compétences étant du domaine du ministère de l’environnement et du transport et du ministère de l’agriculture en ce qui concerne le ministère de la pêche et des loisirs. Mme la ministre s’est déplacée à la Rochelle en septembre mais aucune rencontre avec les représentants des plaisanciers n’était programmée, ce qui ne parait pas très positif pour l’avenir. Rappelons que la plaisance c’est 40 000 emplois et au moins 10 milliards de chiffre d’affaires. Nos instances nationales restent pour l’instant en sommeil, pas de réunion du CNP* ni du CMF**. Des problématiques restent encore à résoudre et nous aimerions à travers ces instances pouvoir échanger avec les services de l’état notamment autour de 3 thématiques importantes : - Fiscalité : depuis quelques années il est question de réformer le DAFN, impôt injuste cher à percevoir ; nous sommes prêts à discuter de cette réforme - Sécurité : le SNOSAN s’avère être un outil très précieux pour l’analyse des incidents et de l’accidentologie en mer ; il nous parait déjà essentiel de distinguer de façon formelle les événements concernant la navigation de plaisance, des événements liés à d’autres pratiques nautiques : paddle, planche, voile légère, plongée. - Environnement : je rappelle que les activités de plaisance représentent moins de 1% de l’ensemble des pollutions de la mer et du littoral ; nos anti fouling sont de plus en plus vertueux ...mais de moins en moins efficaces ! Pratiquement toutes nos unités habitables sont équipées de caisse à eaux noires, un concept nouveau nous est de plus en plus opposé concernant les eaux grises dont la nature reste à définir. Nous sommes d’ailleurs demandeurs d’une étude scientifique indépendante pour analyser la dangerosité de ces rejets. Nous sommes par ailleurs confrontés de plus en plus souvent à des interdictions de mouillages forains qui font le charme de nos croisières côtières: un débat sur ce sujet nous parait nécessaire car certaines de ces interdictions nous paraissent injustifiées. Nous préparons pour la saison prochaine un programme de conférences, formations, croisières qui j’espère malgré cette pandémie pourra se réaliser. Nous restons tous sur la déception de l’annulation du Grand Pavois et du Salon Nautique. À tous bien cordialement * CNP : Confédération du Nautisme et de la Plaisance ** CMF : Conseil Maritime de Façade VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

3


www.aplr.fr

SOMMAIRE

EDITO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 LA VIE DE L’ASSOCIATION Assemblée Générale du 26 septembre 2020 . . . . . . . . 5 Élection de 5 membres au Conseil d’Administration . . . . . 5 Les visages du Conseil d’administration . . . . . . . . . . . . . 5

6 6 6 7 2 - Rapport financier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Bilan 2019 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Budget 2020 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Rapport du vérificateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Cotisation 2021 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 3 - Orientations et actions pour 2020 . . . . . . . . . . . . . 9 Défense des plaisanciers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Les formations, croisières, sorties et visites d’hiver . . . 9 Modernisation de la bourse des équipiers . . . . . . . . . . 9 Développement de la pêche de loisirs . . . . . . . . . . 10 Questions diverses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Remise de récompenses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 4 - Échanges avec la direction du port . . . . . . . . . . 11 Bilan des réalisations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Les objectifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Réponse aux questions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Bourse des équipiers mode d’emploi . . . . . . . . . . . 16 1 - Rapport moral . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les actions : taxe de séjour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les activités 2019 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les outils d’information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT Croisière atlantique II . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F Bertout Le thon s’invite à bord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Joël Sagot La semaine solidaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Bruce Jenner Étrange visite en cognaçais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Patrick Giré

18 21 23 24

ECHOS DU PORT ET DE LA MER Compte rendu du conseil portuaire du 11 mars 2020 . . 25

NOS ACTIVITES . . . . . .

27

. . . . . . . . . . . . . . . . . .

28

Tableau prévisionnel des activités 2020/2021

LES ANNONCES DE NOS ADHÉRENTS

BULLETIN D’ADHÉSION

. . . . . . . . . . . . .

30

Photo de couverture : « Petit matin de septembre sur la Vilaine » Jean-Pierre Cartier

JM Maisonneuve et Christian Riffaud

AVERTISSEMENT DU COMITÉ DE RÉDACTION > L’Assemblée Générale 2020 a été reportée de 6 mois : le compte rendu contient donc des informations relatives au bilan à fin 2019 et évoque les projets prévus alors pour 2020. > Au moment d’imprimer, le confinement nous oblige à suspendre à nouveau toutes les activités prévues pour les semaines à venir. Nous vous informerons « au fil de l’eau » par mail et sur le site www.aplr.fr des reprises à venir. L’APLR a appris le décès de son ancien Président Christian LEVOIRIER (2005-2010). Nous avons envoyé à la famille nos condoléances et une marque de sympathie.

4

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


LA VIE DE L’ASSOCIATION

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 26 SEPTEMBRE 2020 Alain GARCIA remercie les adhérents qui se sont déplacés : environ 80 personnes dans une salle de 384 m2 mise à disposition par l’Hôtel MERCURE et permettant la distanciation.

ÉLECTION DE 5 MEMBRES AU CONSEIL D’ADMINISTRATION Les 5 membres sortants se représentent. Aucune autre candidature formulée par écrit à ce jour ou en salle à l’appel du Président.

ORDRE DU JOUR

Jean-Claude TOULLER a souhaité se mettre en retrait du Vent des Pertuis et libérer sa place d’administrateur: Le Conseil d’administration a coopté Joël SAGOT, animateur de la section Pêche, comme nouvel administrateur. L’assemblée, consultée, approuve ce choix à l’unanimité.

• Élection de 5 membres au CA et Résultats de l’élection au CA • Rapport moral 2019 et vote • Rapport financier des comptes 2019 et du budget 2020 • Rapport du vérificateur aux comptes et approbation des comptes et cotisation 2021 • Orientations et actions pour 2020 • Échanges avec le directeur du Port de Plaisance

Avec 258 adhérents présents ou représentés le quorum est atteint et les urnes circulent dans la salle pour le vote. RÉSULTATS DES ÉLECTIONS Avec 258 votants présents ou représentés: sont réélus François BERTOUT (258 voix), Patrick GIRÉ (257 voix), René LE CAVORZIN (257 voix), Jean PIVETEAU (243 voix), Marie-Claude POIRIER (258 voix).

LES VISAGES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Alain GARCIA

Bruce JENNER

Marie-Claude POIRIER

Jean-Jacques COUDRAY

Blake GOULD

Président

Vice-président

Secrétaire Générale

Secrétaire Général adjoint

Trésorier

Jean-Michel DURCE

François BERTOUT

Gérard BRUNEAU

Patrick GIRÉ

René LE CAVORZIN

Jean PIVETEAU

Christian RIFFAUD

Joël SAGOT

Albert TEL

Trésorier adjoint

Jean-Marie MAISONNEUVE

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

5


LA VIE DE L’ASSOCIATION

1 - RAPPORT MORAL 2019 par Alain GARCIA Nous sommes dans une configuration particulière avec cette pandémie pour laquelle nous n’avons actuellement ni thérapie, ni vaccin. Seuls les gestes barrière nous permettent d’avoir une vie sociale relative, mais tout dérapage reste dangereux : ceci retentit sur nos activités même si nous avons pu réaliser quelques navigations prévues. Ne pas l’oublier aussi en naviguant avec des équipiers. Taxe de séjour : En résumé la taxe de séjour peut être perçue de 2 façons  : soit l’affecter à des personnes précises, ou effectuer une perception forfaitaire. En 1989 la municipalité de La Rochelle avait opté pour une perception forfaitaire sur le port de plaisance. Elle était à l’époque de l’ordre de 30 000 € et basée sur les bateaux de passage en escale. La loi NOTRe affecte la taxe de séjour à la collectivité, donc transférée de la ville de La Rochelle à la CDA avec une volonté de taxer plus fortement 50 000 € puis 80 000 € puis 110 000 €… Nous avons réagi en prenant un conseil juridique : Comme il s’agit d’une taxe forfaitaire, ce ne sont pas des plaisanciers qui sont taxés mais le Port de plaisance.

6

On pourrait même taxer sur la totalité des anneaux, mais le Maire, a indiqué que l’augmentation serait modérée et raisonnable et ne dépasserait pas 180 000 €. Cela peut paraître peu mais c’est encore une taxe supplémentaire. Le Port, est donc obligé de la répercuter sur ses frais de gestion. Si nous n’avons pu échapper à cette taxation nous avons obtenu sa modération. Reste à savoir si celle-ci perdurera et si nous avons été durablement entendus. Le montant de cette taxe va au Comité du tourisme qui avait des ambitions supérieures. Elle ne correspond plus aux escales car il y a beaucoup moins de bateaux de passage que le montant de la taxe. Question : la possibilité d’exonération de la taxe de séjour pour les habitants de La Rochelle et de taxation des nonrésidents qui avait été évoquée l’an dernier : nous avions pensé à cette possibilité mais le choix de taxe forfaitaire ne le permet pas puisque c’est le port qui est taxé. C’est une charge que le port paie qui est donc ensuite répartie en fonction de la surface du bateau. LES ACTIVITÉS 2019 ont rencontré beaucoup de succès auprès des participants. Nous continuons sur cette lancée pour les ateliers mais l’application en 2020 des normes de sécurité sanitaire nous impose une forte réduction du nombre de participants par session et entraînera, chaque fois que cela sera possible, une multiplication du nombre de sessions.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


LA VIE DE L’ASSOCIATION

Pour vous informer :

Nos réserves étaient fin 2018 sont de 38 410 € et passent fin 2019 à 33 326 €

Le Vent des Pertuis : Rédacteur en chef J-Claude Touller 3 numéros par an Tirage 1500 exemplaires Financé par les annonceurs Le site www.aplr.fr - mise à jour régulière : Stéphanie Tracas, Jean-Jacques Coudray, Jean-Michel Durce - informe sur le planning des activités et évènements

Alain GARCIA précise que les frais de déplacement ne sont pas remboursés à ceux qui se déplacent, qui en font don à l’association. Les 3 € demandés pour la participation aux ateliers correspondent à une participation aux frais  : si l’APLR est logée gratuitement elle paie les frais d’entretien, chauffage, électricité et aménagement et nous ne voulons pas que ceux qui ne viennent pas paient pour ceux qui participent.

- contient les petites annonces des adhérents - contient une revue de presse : René Le Cavorzin - et bientôt la Bourse des Equipiers Pour le Vent des Pertuis, outil d’information auquel nous restons très attachés, la relève est programmée. Beaucoup d’associations voient leur nombre d’adhérents baisser, ce n’est pas le cas de l’APLR qui a vu son nombre progresser ces dernières années et compte à ce jour environ 850 adhérents. A signaler l’arrivée de nombreux pêcheurs de loisirs en 2020 que nous accueillons avec plaisir, ce qui renforce le pôle moteur et permettra d’envisager des sorties «moteur». C’est important vis-à-vis des tutelles avec lesquelles nous continuons à dialoguer. Le rapport moral est adopté à l’unanimité. 2 - RAPPORT FINANCIER par Blake GOULD

Il est basé sur une augmentation du nombre d’adhésions : on constate une baisse des démissions et un nombre d’adhésions plus élevé qu’en 2019. Nous veillons à équilibrer les dépenses au regard des recettes sur tous les postes, et à contenir avec attention les éventuels investissements ou travaux, même si 2020 comprend le solde du paiement du logiciel de la Bourse des équipiers. RAPPORT DU VÉRIFICATEUR AUX COMPTES POUR 2019 : Le Président lit la conclusion du rapport et précise que la prestation du vérificateur est aussi bénévole.

L’objectif d’adhésions est atteint : 793 pour objectif 800 Ressources

Emplois

BUDGET PRÉVISIONNEL 2020

Les dépenses sont supérieures à la prévision compte tenu des frais d’avocat (étude sur la taxe de séjour), et l’acompte pour la création du site de la Bourse des équipiers. Le déficit est pris sur les réserves financières.

« La comptabilité est tenue conformément aux principes comptables et toutes les pièces nécessaires pour en apprécier la régularité m’ont été présentées. En considération des éléments mis à ma disposition, des contrôles que j’ai effectués, des réponses qui m’ont été données, je considère que les comptes de l’association APLR pour 2019 sont conformes et sincères » - Gérard QUESNEL

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

7


LA VIE DE L’ASSOCIATION

Approbation des comptes 2019 et montant de la cotisation 2021 Le Président précise certains points: l’APLR a fermé pendant le confinement mais la secrétaire a été intégralement payée et nous avons eu une petite aide de l’état. Les frais d’avocat et le logiciel de la Bourse des équipiers ont été intégralement payés. Un problème avec un droit à l’image s’est soldé à un coût raisonnable. Nous avons dû prélever sur nos réserves mais nous proposons néanmoins de maintenir la cotisation sans augmentation à 58 € pour 2021. Son montant reste raisonnable, déductible partiellement des impôts car l’APLR est une association d’intérêt général, et s’assortit de l’envoi à chacun de deux entrées au Grand Pavois - annulé cette année. Nous avons engagé 1 000 € à rembourser ou à valoir sur le Grand Pavois de l’an prochain. Nos réserves se montent à une année de fonctionnement ce qui est d’usage pour une association. La proposition de maintien de la cotisation à 58  € pour l’année 2021 est adoptée à l’unanimité. Le rapport financier est adopté à l’unanimité. 3 - ORIENTATIONS ET ACTIONS POUR 2020 par Alain GARCIA Défense  : nous sommes toujours en relation avec le port et intervenons chaque fois que vous faites remonter un problème. La nouvelle majorité a renouvelé comme représentant des plaisanciers votre serviteur au CA de la Régie du Port (15 membres). Ce qui permet d’avoir les informations en amont. Le nouveau CA se réunit le 30 septembre. Nous vous tiendrons au courant. Au travers de l’Union des Associations de Navigateurs de Charente Maritime à laquelle nous adhérons, nous faisons partie de la FNPAM (Fédération Nationale des Plaisanciers de l’Atlantique et Méditerranée), membre de la Confédération du Nautisme et de la Mer dans laquelle il y a des représentants des industries nautiques, des ports de plaisance, des associations sportives et des usagers.

cela sans consultation ce qui n’est pas supportable. Nous avons demandé à Madame la Ministre que ces instances fonctionnent à nouveau pour échanger avant que des décisions impactant directement les plaisanciers soient prises. Des préfets ont rappelé qu’il était interdit de rejeter à la mer des produits toxiques, mais qu’est-ce qu’une eau grise ? Sachant que nous utilisons des produits biologiques pour la toilette ou la vaisselle : un grand besoin de clarification est nécessaire. Information : le site aplr.fr et la revue «Vent des Pertuis». Cette dernière n’a pu paraître suite au confinement et au fort ralentissement des activités. Nous essaierons de publier un numéro avant la fin de l’année et espérons reprendre un rythme plus normal l’an prochain. Rappelons que le prix du routage est à notre charge. Formations : certains ateliers ont eu lieu mais d’autres ont dû être annulés. Nous reprendrons en fin d’année avec des jauges plus faibles de personnes par session. Croisières et sorties  : Certaines ont dû être annulées dont « Tous à Gijon ». Reportée peut-être l’an prochain si les règles sanitaires le permettent. D’autre sorties ont pu se dérouler: Marans, Royan, Marennes, croisière Bretagne sud. Visites d’hiver  : à Cognac, et marché aux truffes de Brantôme ont eu lieu avant le confinement

LA BOURSE DES ÉQUIPIERS par Christian RIFFAUD et Jean-Marie MAISONNEUVE

L’absence de réunions suite au COVID n’a pas permis d’échanger avec les représentants de l’État sur les problèmes actuels, ce qui est d’autant plus regrettable que nous avons maintenant une Ministre de la Mer avec laquelle nous souhaiterions pouvoir dialoguer.

Le mode d’utilisation du nouveau logiciel mis en place sur le site aplr.fr a été décrit avec précision par Christian RIFFAUD. Propriétaires et équipiers doivent y faire des offres d’embarquement, un propriétaire pouvant choisir d’être aussi équipier.

Parmi les problèmes non réglés : le DAFN, notre participation aux discussions sur les projets d’évolution de la réglementation  : fiscalité, «  vent vert  » concernant les eaux noires et grises produits toxiques, permis voile, visite technique des embarcations, la sécurité,... Tout

Pour mettre des photos (1 pour le profil et 3 autres max) ne pas dépasser 2 Mo par photo. Une simple liste n’aurait aucun d’intérêt par rapport à la version papier : lorsque vous vous inscrivez vous devez faire des offres ou des demandes d’embarquement.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

9


LA VIE DE L’ASSOCIATION

Rappel sur les frais d’embarquement: Ils ne concernent que la caisse de bord : carburant, nourriture et boissons à bord, frais d’amarrage et toute dépense concernant l’équipage (par exemple les frais d’inscription à une sortie organisée). Tous frais supplémentaires doivent être précisés au départ pour que tout soit clair entre propriétaires et équipiers. Chacun doit être assuré et il est bon de le vérifier. Si 95 adhérents sont actuellement inscrits sur le site «Bourse des équipiers», il est dommage que seulement 42 équipiers sur 110 n’y figurent à ce jour se privant des possibilités offertes. Malgré de nombreux mails envoyés pour appeler à utiliser cet outil interactif. Le mode d’emploi est détaillé dans l’article de la page 16 de ce VdP. Propriétaires ou équipiers : Inscrivez-vous et faites des offres ou des demandes d’embarquement. Profitez pleinement des possibilités offertes par le site interactif pour naviguer plus fréquemment ! LA PÊCHE DE LOISIRS par Joël SAGOT

et novices. Des sorties pêche sont proposées aux adhérents intéressés. Si le COVID a ralenti cette activité une flottille de 10 bateaux et 30 pêcheurs a pu être réunie le 26 juin pour permettre à nos adhérents de mettre à profit les cours dispensés. Lors de ces sorties chaque adhérent peut recevoir à bord un ami ou un membre de sa famille. Le 16 septembre une première sortie hauturière a permis d’aller taquiner le thon. Mais si les thons étaient nombreux à narguer les pêcheurs autour du bateau, aucun n’a voulu se laisser leurrer. Une autre sortie (8 pêcheurs) est prévue dans les jours qui viennent avec encore 1 ou 2 places disponibles. Le rendez-vous des grands pêcheurs et de ceux qui souhaitent le devenir est chaque samedi matin vers 11h à la permanence de l’APLR. Puis Joël commente quelques photos prises lors des sorties «Pêche» avec des prise très variées (dorades, maquereaux, congre, encornets, calamars, etc), Il insiste sur la mixité entre pêcheurs confirmés et débutants pour favoriser les échanges. Q ? Comment participer à l’activité «Pêche» ? :

Alain GARCIA souhaite la bienvenue à nos nouveaux adhérents pêcheurs et invite Joël SAGOT, qui anime la section «Pêche» à présenter cette activité.

Provisoirement il faut s’inscrire au bureau. Après quelques mises au point le système d’inscription basculera prochainement sur l’application de la Bourse des équipiers sur le site www.aplr.fr

Sa formation de technicien en mécanique, électronique et de bonnes compétences en informatique lui permettent souvent de répondre aux demandes d’aide concernant un guindeau électrique coincé, une prise VHF à ressouder, le fonctionnement des sondeurs pour la pêche, appareils de plus en plus complexes et techniques, etc. Pendant le confinement il a pu échanger avec nos adhérents et réaliser les cours de pêche programmés auparavant.

Point sur un projet de demande de la SNSM d’un prélèvement forfaitaire ? Vous avez tous la possibilité d’adhérer à la SNSM et beaucoup d’entre-nous le font mais il serait déraisonnable d’être taxé par la SNSM. Par contre toute prestation est facturée ce qui est normal, hors sauvetage de vies humaines. La SNSM a eu des difficultés et est en restructuration avec un nouveau président. Elle reste un outil indispensable mais un de leurs problèmes est la présence de plus en plus faible de marins de métier et nécessite des formations de plus en plus coûteuses de volontaires. Pour la réfection du canot tous temps les collectivités, le port et les donateurs ont apporté leur soutien.

Ayant commencé la pêche en bateau il y a 15 ans, sa passion l’a ensuite conduit à passer le diplôme de moniteur fédéral et son adhésion à l’APLR en 2017 lui a permis de compléter ses connaissances en navigation et météo hauturière grâce aux ateliers proposés sur le sujet. A la demande de l’APLR (Jean-Jacques Coudray) il a volontiers accepté de donner des cours de pêche aux adhérents qui le souhaitaient. Les diaporamas relatifs aux cours de pêche sont envoyés à chaque participant. En 2020 de nombreux pêcheurs-compétiteurs ont souhaité laisser leur place aux plus jeunes en s’orientant vers la pêche de loisirs et de convivialité pour partager leur passion et réaliser une mixité entre pêcheurs expérimentés

10

QUESTIONS DIVERSES

Les outils sont moins bien adaptés que jadis: un semirigide est souvent mieux adapté qu’un canot tous temps, et l’hélicoptère est l’outil indispensable du sauvetage en mer mais dépend de la protection civile, de la marine nationale, voire la gendarmerie. Les statistiques montrent un grand nombre de pannes mécaniques, hélices engagées, pannes de tout type, y compris de carburant. Consultez le site du SNOSAN, créé il y a quelques années, pour plus de détails.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


LA VIE DE L’ASSOCIATION

Question sur le contrat assurance groupe AMTM, est-il renégocié régulièrement ? Il y a eu une certaine incompréhension concernant le bonus accordé en cas de non sinistre l’année précédente (qui dépend du siège et du prestataire).Le bonus était supprimé en cas de sinistre, quelles que soient les responsabilités. Il est désormais maintenu tant que le dossier d’enquête n’est pas bouclé, mais disparaîtra si votre responsabilité est engagée. QUELQUES RÉCOMPENSES Prix «confinement» : l’idée était de lancer lors du confinement un concours photo/vidéo dont les envois ont été soumis aux adhérents par vote électronique. Le vainqueur est M. Yann Ferrand qui reçoit le prix exceptionnel : un masque dédicacé par notre Président, assorti d’une «  bouée rouge » en forme de magnum de Château Thieuley 2015. En son absence son prix est remis à Gérard Bruneau qui lui transmettra. Prix du «Pavillon Haut»  : Jean-Marie Maisonneuve remet le prix remporté l’an passé à Michel Jeanneau, là aussi une «  bouée rouge » en forme de magnum de Château Thieuley 2015

B. Moquay rappelle ce qui a été fait en 2019 et début 2020 (18 mois depuis la dernière AG) - nouveaux portillons au Havre d’échouage pour sécuriser les accès aux pontons du centre-ville (il y a encore à travailler sur petit bassin et bassin des chalutiers), développement du réseau de vidéosurveillance, fermeture plus complète du plateau nautique. - mise en place de la digitalisation des démarches administratives (16 procédures différentes peuvent à ce jour être remplies en ligne) permettant de limiter les impressions et un afflux moindre à la capitainerie comptetenu des obligations sanitaires. - acquisition d’une remorque autotractée pour pouvoir mettre plus de bateaux sur le plateau pour diminuer les tensions, réhabilitation du bureau du Vieux Port, restructuration du bâtiment du Bout blanc ou les sanitaires sont maintenant ouvert, plan triennal de pose ou renouvellement d’anodes sur les pieux, première phase de réaménagement de la zone du port des Minimes (peintures au sol) souhaitée par le CA et son président, nouveau test anti-clapot satisfaisant sous la passerelle du Bout blanc pour aller vers un système définitif,

Prix du « Vent des Pertuis » Pour marquer reconnaissance et amitié à Jean-Claude Touller pour les années passées à réaliser la revue «  le Vent des Pertuis  », l’APLR a souhaité lui remettre un «prix du Vent des Pertuis» sous forme d’un précieux guide de camping-cars (son nouveau mode de navigation…) assorti de précieuses bouteilles de Château Thieuley Cuvée FC 2018. 4 - ÉCHANGES AVEC LA DIRECTION DU PORT Alain Garcia accueille MM. Christian Marbach, Président du Conseil d’administration de la Régie du Port et Bertrand Moquay, Directeur du Port, Patrice Bernier, Maître de Port Principal, et les remercie de leur présence pour répondre aux questions posées préalablement par les plaisanciers.

Et les grands objectifs des prochains mois : - Ouverture du pôle service du bâtiment du Bout Blanc (épicerie espérée d’ici Noël et un restaurant de qualité pour le printemps prochain). Finalisation de l’apaisement de la zone d’activité des Minimes (moins de vitesse des véhicules, réaménagement des endroits conflictuels (sortie de la digue du Bout Blanc), sécuriser un peu plus les pontons du petit bassin et du bassin des chalutiers (complexe car pontons proches des quais par grands coefficients) car on se doit de trouver des solutions pour limiter les intrusions. Réhabilitation des sanitaires du Vieux Port (à l’identique mais de meilleure qualité). Réflexion sur la refonte totale des sanitaires Marillac l’idée étant un

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

11


LA VIE DE L’ASSOCIATION

aménagement global sans séparation hommes/femmes mais des cellules individuelles permettant à chacun d’avoir un espace fermé avec douche et lavabo. - On vise la labellisation « port Propre – actif en biodiversité  ». Réaménagement des abords de la capitainerie et du môle central puisque l’implantation de «Tribord» modifie les espaces dédiés aux clubs pour lesquels il y a un projet de centre nautique à construire, et étude de l’impact sur la gestion de l’accès à la cale. Réponse aux questions par ordre décroissant de vos préoccupations: 76% de satisfaction sur votre questionnaire, ce qui se rapproche de l’objectif de 80% que nous nous sommes fixés mais il reste donc des progrès à réaliser. En ce qui concerne les manutentions, nous sommes prisonniers des capacités de mouvement de darses et du foncier disponible. On essaie de répondre au mieux. Pour les sangles nous fournirons des protections en moquette. Pesons  : si 2 poids différents à l’aller et au retour nous facturons toujours le plus favorable au client.

La responsabilité du Port n’est que sur les parkings bord à quai Lazaret et Bout Blanc mais le port n’y a aucun pouvoir de police. Et dès l’instant qu’il y a une barrière la police municipale ne peut plus intervenir. Nous vous proposons de vous rapprocher des membres du CLUPP pour qu’ils nous saisissent et pour essayer de trouver une solution au sein d’un groupe de travail avant la prochaine saison. Interdire? Voir avec la Ville s’il serait possible de reporter ceux ayant le macaron du port sur un parking dépendant de la Ville sans être aussi éloigné que Port Neuf ? Problème des sorties de pontons à Marillac, près des restaurants : faut-il rajouter chicanes ou autres car les vélos électriques vont très vite. La difficulté est de ne pas inciter les piétons à se déporter sur la piste cyclable (zones piétons et vélos ne sont pas toujours respectées). La gestion de cette zone est du ressort de la Ville. Que prévoyez-vous pour les véhicules électriques ? Il est prévu d’installer des bornes de recharge.

Parkings et stationnement : dessins du parking des pertuis avec des blocs béton de forme peu pratique, dangerosité de la sortie du Bout Blanc, stationnement sauvage près de la capitainerie. On est en saturation totale des capacités de stationnement. L’entrée du Bout Blanc sera modifiée ainsi que le parking en rond. On cherche à la fois plus de places de parking, limiter camping-cars et caravanes et une circulation apaisée… Iniquité du fait de l’absence de parking à Marillac ou au Vieux Port. L’engagement de la Régie est de permettre à chacun de charger ou décharger près de son bateau qu’il navigue à la journée ou pendant plusieurs jours ou semaines. Mais certains plaisanciers utilisent les parkings pour des sorties d’une semaine ou plus au détriment des navigateurs à la journée Les bornes du Bout Blanc sont restées 3 mois baissées et nous n’avons pas réussi à faire venir le prestataire sous prétexte de Covid. Nous recherchons une entreprise susceptible d’intervenir plus rapidement. La grosse question sur le stationnement est la présence des camping-cars, notamment au Lazaret et au Bout Blanc car leur multiplication pose des problèmes aux autres plaisanciers. 8 places ont été créées au Bout Blanc. Mais le flot ne désemplit pas. Nous avons cassé le contrat d’un plaisancier habitant sur son bateau qui garait son camping-car pour le louer car il avait récidivé bien qu’ayant été averti l’année précédente.

12

Votre seconde préoccupation concerne les tarifs. Deux d’entre vous ont cité des chiffres allant jusqu’à + 45% en 10 ans. Pour un bateau de l’ordre de 10m, l’augmentation sur 10 ans est de 20,8%, plus importante les 1ères années mais avec une politique de modération depuis 4 ans (3,08% seulement pour les 4 dernières années de 2017 à 2020). Attention, sur le tarif annuel, le dispositif de «  lissage  » sur 5 ans du passage à une tarification à la surface peut engendrer une augmentation plus forte que la moyenne. Sur 10 ans : Manutentions +18,4% et tarifs escales de +23%. Suppression de la remise sur les terre-pleins  : en 2020 nous avons mis fin aux remises de 50% sur les terre-pleins car février est désormais totalement occupé et maintenir une remise n’est pas cohérent avec une

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


LA VIE DE L’ASSOCIATION

bonne gestion alors que nous manquons de foncier. Mais cette mesure a été compensée par la non augmentation des tarifs des manutentions en 2020. Remises sur absence : Il y a une enveloppe globale qui correspond aux bons de manutention accordés il y a quelques années (budget de 61  000  €). Bien cadré en 2019 avec un coût de 64 000 €. Période de 15 jours. Peu d’intérêt pour le port de diminuer car il y a toujours de la place pour loger un bateau et un bonus supplémentaire ne permettrait pas d’avoir plus de recettes escales. Le port de La Rochelle avec 5000 anneaux ne peut se permettre de faire des remises sur absence au prorata journalier. Mais il y a une triple possibilité: - la suspension de contrat pour une ou plusieurs années permettant d’avoir l’assurance de retrouver une place à son retour. - le système de compensation des absences à partir d’un minimum de 15 jours. Nous avions fait le choix cette année de maintenir la période d’éligibilité jusqu’au Grand Pavois qui n’a pas eu d’effet suite à son annulation. Limiter le coût pour le port au budget prévu initialement. Plafonné à 8 semaines. - le système passeport-escales pour permettre à ceux qui ne partent pas naviguer plusieurs semaines de passer quelques nuits gratuites dans d’autres ports. Plafonné à 7  jours et financé en commercialisant la moitié du ponton 6. Le port peut proposer plus de gratuité mais cela reviendrait à faire payer à tous, les avantages accordés à certains. Si les plaisanciers le souhaitaient majoritairement nous le ferions. Vous êtes aujourd’hui financeurs à 100% du port. Les plaisanciers rochelais sont plus nombreux à utiliser le passeport-escales dans d’autres ports que les plaisanciers venant d’autres ports à La Rochelle. Autres questions : Entretien des passerelles et pontons : Nous avons 15 km de pontons. Nous attendons un devis d’une entreprise d’insertion pour la réfection des platelages bois si nécessaire, le nettoyage ou démoussage et le nettoyage des bornes électriques, fin 2020 ou début 2021. On constate une grosse consommation de taquets. Si besoin voir avec la Capitainerie.

Mise en place d’un système de bons de travaux pour accélérer la réactivité pour les interventions. Faut-il plus éclairer les pontons ? Voir avec le CLUPP. Généraliser le système de bornes des Tamaris? Trop coûteux mais nous regardons pour généraliser le badgeage avec un coût moindre. L’idée est de faire payer le consommateur, avec plusieurs possibilités: Définir par type de contrat comme certains autres ports en intégrant un volume gratuit par type de bateau et paiement si la consommation est plus élevée, soit un prix à la consommation. Dans ce cas si la consommation d’électricité du port correspond à 3% de ses dépenses, on baisse alors tous les contrats de 3% et facture à la consommation réelle de chacun. Taux de couverture de la WI-FI plus ou moins satisfaisant. On renouvelle chaque année des antennes mais peut-être demain avec la 5G ne sera-t-elle plus nécessaire? La suppression des douches payantes coûte 53 000€ Liste d’attente : l’accueil vous renseigne sur la situation le jour où vous posez la question, mais nous ne pouvons pas prédire le délai. Il peut arriver d’attribuer une place plus rapidement. Jet-ski : 3 zones en 2019 mais AOT en 2020 sur ponton 64. Carburant: Le gas-oil a été remplacé à votre demande par l’Excellium. La consommation de SP 98 est désormais supérieure au SP 95. On peut inverser les cuves mais doiton maintenir le SP 95 ? Le CLUPP sera consulté à ce sujet. Problème des box à vélo avec des vols, même sur les pontons ou les bateaux. Chariots plastiques sur le ponton : à Brest semblent donner satisfaction mais encombrement des pontons. Incivilités: Intervention de P Bernier  : La spécificité des ports de La Rochelle est d’être en milieu urbain avec incivilités nombreuses; 630 intrusions l’an dernier et même trajectoire pour 2020. Supprimer les codes et garder uniquement les badges pour accès au ponton ? Chaque bateau pouvant avoir un maximum de 3 badges : pourquoi pas? Problème des motos, où les garer? Station de carénage à flot  ? Nous suivons depuis 2012 les tests à Cherbourg et en Bretagne. Nous n’avons pas de linéaire disponible et cela nécessite des bateaux sans antifouling avec 7 passages/an. Problème des locations à flot et de plaintes des plaisanciers : à structurer et étudier.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

13


LA VIE DE L’ASSOCIATION

Remarque d’anodes de quille consommées en 6 mois. Quel rapport avec les anodes de pieux ?

Fissures sur le parking Lazaret: suivi par les services techniques de la Ville ainsi que les services financiers et juridiques.

Le parc de camping-cars créé à Port-Neuf en 2015 a absorbé beaucoup de véhicules sans macaron du port, la capacité du camping du Soleil pendant sa période d’ouverture a été augmentée et il y a des emplacements appartements à la CDA au parking Jean Moulin. A ce jour pas de solution supplémentaire devant l’accroissement du nombre de camping-cars. Un travail est à mener avec le service des stationnements.

Problèmes de relations entre clients et membres du personnel : Nous avons 1 ou 2 difficultés et ces dossiers sont en cours de traitement en interne.

L’équilibre du budget du Port évoqué par B. MOQUAY doit être absolument préservé pour maintenir ce bel outil à gestion municipale qu’est le port de plaisance.

Alain Garcia remercie Madame Catherine Léonidas, première adjointe au maire, qui nous fait l’honneur de nous rejoindre.

Evocation de la taxe d’habitation : A Garcia précise que si elle reste édulcorée comme indiqué par M. le Maire ce serait un moindre mal.

Les douches du Lazaret et des Tamaris reçoivent les eaux des cabines voisines. A voir.

L’énumération de vos préoccupations correspond à celles rencontrées par la Ville : vols, dégradations, vols d’équipements sportifs. Votre proximité des campus, peut en être la cause.

Un nouveau CA du port sera installé la semaine prochaine, suite aux élections municipales et nous restons à votre disposition pour des questions qui n’auraient pas été traitées. C. Marbach sera à nouveau candidat à la présidence du CA. Il précise que l’aide du port à certains professionnels vivant de l’exploitation de leur bateau et en difficulté suite au Covid (remise totale de la place de port pendant cette période) a été financée par des économies de gestion du Port et n’engendrera aucune augmentation des tarifs pour les plaisanciers.

Le problème de l’Airbnb flottant est un vrai sujet à prendre à bras le corps, et les problèmes sont identiques à ceux rencontrés avec les locations Airbnb en ville.

Alain GARCIA remercie nos interlocuteurs et invite chacun à continuer si nécessaire les discussions autour du pot de clôture.

Madame LEONIDAS :

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

15


LA VIE DE L’ASSOCIATION

LA BOURSE DES ÉQUIPIERS : MODE D’EMPLOI RÉSUMÉ Depuis le mois de juin, le module «  Bourse des Équipiers » est opérationnel sur notre site www.aplr.fr sur lequel vous trouverez le mode d’emploi détaillé. Ce module permet une mise en relation sécurisée entre les propriétaires et les équipiers.

2. SE CONNECTER Lors des prochaines visites sur le site, vous n’aurez plus qu’ à cliquer sur « Se connecter », et compléter votre mail et votre mot de passe, puis cliquer sur « Envoyer » 3. CRÉER SON PROFIL En allant sur «  mon compte/mes annonces  », dans le bandeau déroulant qui s’affiche, cliquez sur « Mon profil/ mes annonces » A l’ouverture de la page «  Mon compte  » vous devez vérifier que tous les renseignements indiqués dans la colonne de gauche sont exacts. Dans le cas contraire vous devez prendre contact avec l’APLR pour effectuer les modifications.

Malgré une saison très particulière, en raison des conditions sanitaires, nous avons noté un nombre de connexions encourageant, puisque 56 propriétaires et 44 équipiers sont, à ce jour, inscrits au module BDE.

Vous devez ensuite compléter votre profil dans la colonne centrale, en insérant une photo de vous (les propriétaires, peuvent insérer 3 photos de leur bateau). Attention ces photos ne doivent pas dépasser 2 Mo.

Mais nous souhaitons pour la prochaine saison monter en puissance, au niveau du nombre d’inscrits, et surtout au niveau du nombre d’« Offres d’embarquement » et de « Demandes d’embarquement » publiées, indispensables à la bonne marche du site.

Après avoir complété les différentes rubriques vous cliquerez sur le bouton en bas de page : «  Modifier/ Enregistrer  ». Lors de vos prochaines visites sur cette page et en cliquant à nouveau sur le bouton « Modifier/ Enregistrer » , vous pouvez supprimer, modifier, augmenter toutes les informations de votre profil.

Pour vous faciliter l’utilisation du module « BDE », nous vous proposons un mode d’emploi. 1. S’INSCRIRE

4. CRÉER UNE ANNONCE (une offre d’embarquement)

Après vous êtes connecté au site www.aplr.fr , vous cliquez sur le module « La bourse des équipiers APLR »

Pour les propriétaires vous avez la possibilité de :

A la première connexion vous devez vous inscrire, en cliquant sur « S’inscrire »

- déposer une demande d’embarquement

- déposer une offre d’embarquement et

Vous complétez le questionnaire avec :

Toujours sur la page « Mon compte », dans la colonne de gauche cliquez sur « publier une nouvelle annonce »

• votre numéro d’adhérent (inscrit au dos de votre carte APLR)

Vous complétez les rubriques suivantes :

• votre mail (le même que celui que vous avez indiqué lors de votre adhésion à l’APLR)

- date de fin de la sortie

Vous créez un mot de passe Vous devez lire les conditions générales d’utilisation et les accepter en cochant la dernière ligne. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton : « Créer mon compte  ». Si la création du compte était refusée, contactez l’APLR pour vérification de votre N° adhérent et de votre mail

16

- date de début de la sortie - intitulé de la sortie - destination de la sortie - description détaillée de la sortie - nombre d’équipiers souhaité - niveau(x) souhaité(s) des équipiers Puis vous cliquez sur le bouton « Valider  ». Votre annonce va s’afficher sur le site à la rubrique «  Offres

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


LA VIE DE L’ASSOCIATION

d’embarquements ». En revenant sur la page «  Mon compte  », vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer votre annonce.

5. CONSULTEZ

Lorsque vous avez trouvé vos équipiers, en retournant sur votre annonce, vous pouvez compléter la rubrique : «  composition de mon équipage  » et cocher la case  « Équipage complet » afin qu’un bandeau apparaisse sur votre annonce avec la mention « COMPLET », cela évitera que de nouveaux équipiers vous contactent.

- consulter la liste des propriétaires inscrits à la BDE

Les annonces disparaissent de la rubrique « offres d’embarquement » à la date de fin de la sortie que vous avez mentionnée (l’annonce reste consultable dans la rubrique « sorties archivées»). CRÉER UNE DEMANDE D’EMBARQUEMENT Comme pour les propriétaires, après avoir vérifié les informations préinscrites dans la colonne de droite, complétez votre profil dans la colonne centrale, vous créez une demande d’embarquement dans la colonne de gauche en cliquant sur « Publier une nouvelle demande »

La rubrique « Consultez  » propose 3 possibilités sur le bandeau déroulant ; - consulter la liste des équipiers inscrit à la BDE - consulter les sorties et demandes d’embarquement archivées (à partir de la date de fin indiquée dans l’annonce) 6. EN SAVOIR PLUS Cette rubrique vous donne quelques informations sur : - Le niveau des équipiers : il s’agit d’un guide permettant de distinguer les niveaux 1, 2, 3, et 4 afin que les équipiers puissent s’évaluer et que les propriétaires puissent s’y référer pour déterminer le niveau des équipiers qu’ils souhaitent embarquer - La caisse de bord : nos recommandations sur le partage des frais - Assurance : vérifiez que vous êtes bien assuré

Vous devez compléter les rubriques suivantes :

- le fonctionnement du site : mode d’emploi

- date de début

- La sécurité : les préconisations sur la sécurité à bord et des liens utiles vers les sites : SNSM, Division 240, infos médicales...

- date de fin - intitulé de la demande d’embarquement - description de la demande Puis vous cliquez sur le bouton « Enregistrer  »  ; votre demande d’embarquement s’affiche sur le site à la rubrique «  Demandes d’embarquement  » Les annonces disparaissent de cette rubrique à la date de fin indiquée dans votre demande d’embarquement. (Elle reste consultable dans la rubrique archive). En revenant sur la page mon compte, vous pouvez ; - lorsque vous avez trouvé un embarquement, à la rubrique « j’ai trouvé un embarquement », cochez OUI, cela fera apparaître sur votre annonce un bandeau « EMBARQUE » - modifier/supprimer votre annonce.

Le site ne pourra être intéressant, vivant que s’il y a un maximum d’offres et de demandes publiées. Il ne faut donc pas hésiter à déposer des annonces, cela n’engage en rien, vous êtes libre de donner suite ou pas aux réponses que vous recevrez. Mais cela permettra d’avoir des réponses plus ciblées sur votre projet en éliminant automatiquement : les niveaux ne correspondant pas à vos attentes, les personnes non disponibles dans vos dates, les personnes pas intéressées par les zones de navigations proposées, etc. Maintenant nous comptons sur vous pour faire vivre au mieux ce nouvel outil mis à votre disposition et pour nous faire remonter vos remarques et/ou suggestions pour l’amélioration de celui-ci. 

Christian Riffaud - Jean-Marie Maisonneuve

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

17


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

TRANSAT LE RETOUR DE SAMSARA - PARTIE 2 L’été est passé, et nous voici de retour sur Samsara, que nous avions laissé sur l’ile de Terceira, aux Açores (voir VDP n° 158), pour poursuivre notre traversée vers Gibraltar et la Méditerranée.

Nous devons laisser passer plusieurs fronts avant d’être en mesure d’appareiller vers l’Espagne le 24 septembre. Pour ce premier jour, le vent a beaucoup molli, et nous avancerons une partie de la journée au moteur. Nous retrouvons vite nos habitudes de navigation, mais nous ne sommes plus que deux et les quarts se renouvellent plus vite que pendant la première partie de la traversée. Entre le 24 et le 30 septembre, les jours se suivent et se ressemblent, avec un vent irrégulier, variant entre pas grand-chose et 20 nœuds, toujours au près, nous obligeant à de fréquentes manœuvres de prises de ris et de réglages de voiles.

Nouvelle marina de Punta Delgada, sur l’île de San Miguel. Elle est située près du port de commerce et les paquebots qui stationnent à quai toute la nuit sont assez bruyants. Par ailleurs, elle est peu protégée par un appontement «ajouré» qui laisse passer la houle. Conseil : choisissez plutôt un ponton côté Est, nettement moins agité.

Après une petite croisière «inter-iles», qui nous permet de découvrir les somptueux paysages des Açores en compagnie de nos épouses, ces dernières nous quittent et nous rejoignons Santa Maria, l’île la plus à l’est de l’archipel, où nous attendons la fenêtre météo favorable pour filer vers Gibraltar.

Nous avons également un peu d’animation grâce à quelques dauphins qui viennent de temps à autre nous tenir compagnie, à une bonite un peu suicidaire qui vient s’accrocher à notre ligne, qui restait jusque-là désespérément silencieuse. Elle nous procure un dîner sympa. A partir du 30, le vent vient au portant, plus régulier, et souffle entre 12 et 20 nœuds, nous permettant de progresser régulièrement à 6/8 nœuds. Le 1er octobre, nous anticipons une arrivée à Gibraltar pour le 3 au matin. Au même moment, les fichiers météo nous montrent un train de houle assez forte qui nous suit et devrait atteindre la côte espagnole le 3 dans la journée. Il s’agit de la houle induite par la tempête Lorenzo, qui a frappé les Açores et causé de gros dégâts sur Florès quelques jours après notre départ. Nous serrons les fesses, adressons une prière au Dieu Eole pour qu’il maintienne le vent et décidons de ne pas nous arrêter à Barbate mais de rallier directement Gibraltar. Dans la journée du 2, le vent se maintient. Nous attrapons une petite daurade coryphène. A 21 h, le vent tombe, nous allumons le moteur. Nous approchons la côte marocaine. Pendant son quart, Christian accroche un filet non signalé et qui se prend dans l’hélice. Gros coup d’adrénaline  ! Chance, le coupe orin fait son office et, après quelques manœuvres, il nous débarrasse de l’intrus. Quelques minutes plus tard, nouvelle alerte, mais ce second filet ne s’accroche pas.

Santa Maria : marina de Vila do Porto, dominée par sa citadelle. Christophe Colomb fit escale sur cette ile en 1493, au retour de sa première expédition vers les Amériques.

18

A 3h, nous approchons le rail de Gibraltar que nous allons couper à sa sortie. La nuit est claire, nous sommes environnés par les cargos qui naviguent vers la Méditerranée et nous doublent constamment à des vitesses allant de 12 à plus de 20 nds selon l’AIS.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

Après avoir quelque peu slalomé entre les nombreux cargos au mouillage, nous rejoignons la marina d’Alcaidesa, située juste au nord de la frontière anglaise de Gibraltar, ou nous bénéficierons d’un accueil fort sympathique. Nous arrivons quelques heures avant le train de houle attendu, qui déferle sur la côte avec des vagues de plus de 6m.

Photo de l’écran AIS à l’approche du rail de Gibraltar. Notre bateau apparait en rouge.

Nous traversons les deux parties du rail sans encombre, quand même contents de disposer de nos aides électroniques. Nous sortons du rail à 6h et piquons vers Isla de Tarifa. Le vent s’est levé et souffle maintenant du sud-ouest à près de 30 nœuds. Ceci confirme ce que disent les instructions nautiques : à Tarifa, le vent souffle à plus de 30 nœuds plus de 300 jours par an ! Il est maintenant 9h, nous sommes dans le détroit proprement dit, sous deux ris et trinquette, en début de marée descendante. Nous avançons à 7 nœuds en surface et à 12 nœuds au fond.

La baie d’Algésiras vue du haut du rocher. A l’arrière-plan on distingue la marina d’Alcaidesa, juste derrière la piste d’atterrissage.

Nous restons 3 jours à Gibraltar, puis repartons. La mer est compliquée, houle dure, vent de face, nous avançons peu. Il nous faudra 9 jours pour atteindre notre but, via Marbella, Caleta de Velez, Marina del Este, Almerimar, où nous attendrons 3 jours, le charmant mouillage de l’Isleta del Moro, la marina Juan Montiel, près d’Aguilas et enfin Cartagena, où nous hivernons le bateau avant de rejoindre nos pénates. 

François BERTOUT



Christian CHAZEAU

Vers 10h, nous entrons dans la baie d’Algésiras, après une traversée de 1 000 miles en 10 jours.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

19


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

SORTIE PÊCHE AU THON DU 29 SEPTEMBRE 2020 mais l’inquiétude s’installe car il n’y a toujours pas de maquereaux à bord, après un changement de poste et un peu de patience en fin de matinée un maquereau est remonté par notre sauveur Jean-Charles ovationné bien entendu par tous ses collègues ; ce vif est de suite esché sur la ligne à thon qui devient vite opérationnelle, la prise d’un second maquereau nous permet la mise en place d’une autre ligne, l’espoir renaît et l’équipage devient attentif au moindre départ.

Nous avons proposé une première sortie hauturière au thon le 16 septembre. Cette pêche très réglementée nécessite des autorisations nominatives en respectant des périodes bien déterminées. Arrivés sur zone, malgré leur présence autour du bateau aucun spécimen ne s’est laissé tenté par nos appâts, c’était sans compter sur la persévérance d’une équipe de quelques passionnés qui a convaincu 11 pêcheurs en formant une seconde équipe pour renouveler une sortie le 29 Septembre, cette fois ci avec succès et une grande satisfaction de tout l’équipage. 5h30 port des Minimes, les 11 pêcheurs étaient au rendez-vous pour embarquer sur le Nomadis ; le déroulement de cette journée est précisée par le briefing du capitaine, avant le départ à 6h. La météo est favorable, la mer peu agitée, et nous faisons route sur zone, notre trajet va nous prendre environ 2h30, pendant ce temps certains profitent du confort pour terminer confortablement leur nuit, avec café et viennoiserie au réveil.

Arrivés sur notre lieu de pêche, il va falloir tout d’abord pêcher quelques maquereaux qui serviront d’appâts pour le poisson convoité ; l’équipage se met à l’œuvre bien décidé, le temps passe avec quelques prises de vives,

Il est midi et l’heure de se restaurer ; l’intendance suit avec des plateaux repas individuels préparés par notre ami Jean-Charles professionnel restaurateur, rien ne manque à bord, ensemble nous avons tout prévu afin d’assurer confort et convivialité.

13h30, un crissement du moulinet de la canne centrale se fait entendre, l’équipage est en émoi, comme convenu chacun remonte sa canne et fait de son mieux pour suivre les consignes du briefing en larguant le mouillage avec une bouée de balisage, le capitaine a déjà saisi la canne et s’installe sur le siège. Nous constatons de suite qu’il s’agit d’un gros spécimen dont la vitesse de pointe peut atteindre 70 km/h en attaque, à cette allure les 400 m de la bobine sont vite dévidés, la tension sur la canne est à son maximum, nous craignons la casse  ! maintenant il faut absolument reprendre du fil, au début mètre par mètre, chacun à tour de rôle s’y affère et mesure l’effort fourni pour ramener le poisson au bateau ; ce dernier n’a pas l’air d’être coopératif et reprend presque tout le fil difficilement récupéré ; la canne est bien soutenue pour contrer les rushs successifs, mais avec un peu de temps et des efforts démesurés, il commence a montrer de légers signes de faiblesse et petit à petit s’approche du bateau, « séquence émotion » jusqu’à son apparition et là il replonge sous le bateau brisant la canne sous une contrainte inadaptée, notre dernier recours est de guider le fil à la main pour éviter la rupture due au frottement sur le tableau arrière.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

21


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

Il nous faut gagner impérativement les quelques mètres qui nous manquent, le capitaine, à la barre assure les délicates manœuvres demandées et mets en avant pour assurer l’immobilisation de notre prise, puis en final revient pour harponner le thon après une heure de combat, un lasso passé autour de la queue nous permet de le hisser à bord, l’équipage comblé prend des photos, des vidéos, après une prise de cote, le verdict est attendu avec impatience : 2,15  m et 1,60  m de circonférence ce qui correspond à un poids de 190 kg, son âge serait estimé à une dizaine d’année. C’est une sortie hauturière qui laissera un bon souvenir dans les mémoires, on déplore bien sûr la canne cassée lors du combat, mais également le mouillage qui n’a pas

22

pu être récupéré probablement dû au chalutage intense sur la zone où nous étions. Afin de dynamiser notre esprit associatif, nous avons décidé de partager notre pêche avec l’équipage de la sortie précédente qui n’avait pas eu cette chance d’exception. Joël LEBAR et moi-même tenons à remercier tous ceux qui ont participé et contribué à la réussite et au bon déroulement de ces premières sorties, cette expérience est enrichissante et elle nous a montré nos points forts mais aussi ceux que l’on devra améliorer ; ensemble valorisons et développons cette pêche de loisir responsable, pour cela nous comptons sur vous. 

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

Joël SAGOT


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

LA SEMAINE SOLIDAIRE 2020 La COVID a perturbé toutes les activités en 2020. On l’a bien vu avec nos ateliers nos sorties ou nos rencontres et visites. Et la Semaine du Nautisme fait partie des évènements marquants de l’année. La suppression de cette fête était l’occasion pour le bureau de l’association LA MER POUR TOUS, organisateur de l’événement dont L’APLR est membre, de réfléchir à une solution de remplacement. Tous les soirs durant le confinement, les soignants étaient applaudis aux fenêtres à 20h.

trouver les créneaux pour convenir à la fois aux soignants et aux plaisanciers. Un sacré boulot qui a mobilisé les acteurs habituels de la semaine du nautisme. Ainsi plus de 500 personnels soignants et aidants ont pu effectuer une sortie en mer sur plus de 50 bateaux à voile et à moteur durant les 4 jours de la semaine solidaire. Un bon succès pour remercier celles et ceux qui s’impliquent tellement pour nous. Merci à tous les plaisanciers de l’APLR qui se sont mobilisés pour cette juste cause. Espérons que le cours normal des évènements pourra reprendre en 2021. La semaine du nautisme est prévue du 9 au 13 juin 2021 

Bruce Jenner

La réponse à notre recherche était toute trouvée : on organise une « semaine solidaire » en invitant les soignants et aidants à faire un tour en bateau gratuit et adapté. Bien sûr en toute sécurité maritime et sanitaire. Trouver un correspondant à l’hôpital établir la liste des personnels intéressés, définir une date, contacter les associations pour mobiliser suffisamment de bateaux,

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

23


NOS ADHÉRENTS TÉMOIGNENT

ETRANGE VISITE EN COGNAÇAIS LE 20 FÉVRIER 2020

Pour avoir rencontré plusieurs tonneliers et plusieurs producteurs de Cognacs depuis des années, ce matin du 20 février nous partons en étant sûr de passer une bonne journée … mais pas à ce point ! En effet, le groupe de 20 marins et marinettes de l’APLR et aficionados du Château Thieuley n’en a pas fini avec les surprises. Nous sommes accueillis à la Tonnellerie Baron près de Saintes, au bord de la Charente, par Fabrice -responsable commercial, oenologue et ex viticulteur : il connait parfaitement de quoi il parle quand il évoque les barriques et le chai du même tonneau. Nous découvrons que le métier de mérandiertonnelier utilise 30% du bois qu’il débite  ; les 70% restant sont vendus en bois de chauffage (c’est du chêne !) ou en briquettes de copeaux compressés… les fûts de chênes achetés essentiellement en France sont ainsi éclatés en quartiers puis débités en merrains pour arriver en douelles après au moins deux années de séchage à tous vents, et multiples sciages - ce qui nous change du sillage habituel !

Nous rejoignons Benjamin le directeur technique de la maison Ferrand, près de Cognac dans un chais qui ne sent pas du tout le cognac ??! comment se fait-ce ? Quelle surprise ! un chais de vieillissement de rhums !!?!.... car la Maison Ferrand produit des Cognacs certes en grande champagne (pour les initiés), mais aussi cultive du genièvre pour le distiller en gin, et possède 3 distilleries en Jamaïque, la Barbade et Guadeloupe où elle produit des rhums qui sont ensuite vieillis à Cognac ! S’en suit 1h30 d’explications et de dégustations de rhums de différentes origines et de vieillissements… le capitaine Haddock n’en revient pas !! même s’il ne crache pas tout ce qu’il déguste… .. pour finir dans un chai expérimental piloté par 2 « Triphon Tournesol  », docteurs en biochimie végétale qui passent leur temps à expérimenter toutes sortes de contenants dans des matériaux les plus divers  : c’est là que Baron joue avec ces 2 là pour leur produire des récipients en bois de toutes essences, de toutes formes, de toutes contenances… un monde à part au pays de la tradition ! Du coup, après quelques achats de la production Ferrand, nous repartons comme sur un nuage, un peu déboussolés, les papilles encore imprégnées de rhums, sans avoir dégusté 1 seul Cognac !!! 

Alors la corole devient bientôt une barrique …Mais ce n’est pas tout : la tonnellerie Baron fait aussi de l’ingénierie de chais, avec la fabrication et l’installation de stockages de barriques, conçus pour faciliter la manutention en cours de vinification  ! Et puis, le bureau d’étude travaille avec ses clients pour améliorer les processus et expérimenter des solutions innovantes et de stockage et d’utilisation des barriques en cours de vinification ! ..sioux ! Et justement l’étape suivante va nous conduire chez un producteur de cognacs atypique et expérimentaliste qui sort des règles et des cadres traditionnels,…la maison Ferrand. Ces deux-là se sont bien trouvés ! Auparavant nous faisons escale au « Verre y table » resto bistronomique à l’entrée de Jarnac,… pour le coup !! …. Belle étape que nous recommandons !

24

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

Patrick Giré


ÉCHOS DU PORT ET DE LA MER

CONSEIL PORTUAIRE RÉUNION DU 11 MARS 2020

COMPTE-RENDU DU PORT DE PLAISANCE Ordre du jour : - Rapport d’activité 2019

2019 sur les terrepleins, la période de remise tarifaire sur les terrepleins est réduite en 2020 (cf. maintien pour les manutentions) afin d’inciter à un plus grand turn-over. Un bilan sera fait en fin d’exercice pour éventuellement accentuer cette action.

- Questions diverses

• Carburant : nous avons vendu 43 % d’essence (9 500 touchés de ponton) pour 57 % de gasoil (5 600 touchés de ponton)

L’ensemble des documents concernant les 2 sujets à l’ordre du jour ont été adressés à tous les membres avec la convocation, ils sont de nouveau en pièce jointe de ce compte-rendu.

Une nouvelle répartition des pompes sera mise en place pour mieux correspondre à l’usage réel du carburant, la demande d’un carburant « excellium » sera également prise en compte, avec probablement un surcoût de 2 centimes par litre.

- Comptes financiers 2019

• Passeport d’Escale : lors de la première année, nous avons constaté 30 % de nouveaux clients dans l’intégralité des clients Passeport Escale, qui représentaient au total sur 2019 seulement 10 % des visiteurs. Le potentiel de gain du dispositif reste donc modeste, alors même que rien ne dit que ces nouveaux clients ne seraient pas venus sans ce dispositif. Les recettes d’Escale longue durée (forfaits mensuels) sont supérieures aux escales courtes durée 608 327 € pour 563 760 € • Manutention : le volume global annuel est en augmentation  : 6  800  manutentions dont un record historique de 650 manutentions à l’élévateur 50 tonnes. • Point sur l’usage des terre-pleins de la zone artisanale des minimes et du plateau nautique : Un plein tarif journalier « terre-plein » pour un catamaran de moins de 12 m est moins cher qu’un stationnement à flot pour le même bateau (25€ au lieu de 35€). Compte tenu de la tension que nous avons connue au printemps

• Dragage : + 14 000 € pour le chenal. Bassin des tamaris : le coût est de 4,70 € par mètre cube au lieu de 3,85 € par mètre cube, car il faut ajouter une pompe relais du fait de la distance et un siphon entre le Bout-Blanc et la cale à dériveurs. Le coût de dragage et de valorisation pour les sédiments contaminés est de 1 784 000  € en 2019. S’ajoute à cela une dotation provisoire de 200 000 € pour la future campagne qui prendra en compte la darse des Minimes. • Rapport d’activité et compte financier : approuvés à l’unanimité QUESTIONS DIVERSES Accès au bout blanc : la borne est hors service depuis plusieurs mois, l’entreprise Aximum intervient régulièrement. Les investigations sont en cours pour comprendre le défaut récurrent de fonctionnement. Les représentants de plaisanciers reposent la question de la mise en place d’un sas et/ou de barrières.

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

25


Concessionaire Yamaha Marine • Moteurs neufs et d'occasion • Réparation et entretien des moteurs hors-bords • Carénage, nettoyage, antifouling, hivernage • Bateaux neufs Pacific Craft et Capelli Tempest • Dépôt-vente (sous conditions) • Location de bateaux (permis côtier) Aunis Motonautic, 27 quai Marillac, ZA Les Minimes

17000 La Rochelle - Tél. : 05 46 44 23 06

contact@aunismotonautic.fr - aunismotonautic.fr Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h


NOS ACTIVITÉS

PROGRAMME PRÉVISIONNEL DES ACTIVITÉS 2020 Dates Samedi 7 Mercredi 18 Mercredi 18 Jeudi 26 Samedi 28

Jeudi 3 Jeudi 3 Jeudi 10 Samedi 12

Objet NOVEMBRE 2020 Atelier SNOSAN Système National d’Observation de la Sécurité des Activités Nautiques Base: créer une route, vérifier marée et courants, principes de connexion aux appareils. Atelier de navigation : routage en fonction de la météo, des courants. Visite de la voilerie Incidence et Incidence Technologie (fabrication de membranes). Atelier moteur - Gérard Bruneau DÉCEMBRE 2020 Base: créer une route, vérifier marée et courants, principes de connexion aux appareils Atelier de navigation : routage en fonction de la météo, des courants. Visite de la voilerie Incidence et Incidence Technologie (fabrication de membranes). Atelier moteur

Horaires

Places

Animateurs

10h

9

Jean-Jacques Coudray

10h

9

Jean-Michel Durce

14h

9

Jean-Michel Durce

10h

10

9h

9

10h

9

Jean-Michel Durce

14h

9

Jean-Michel Durce

10h

10

9h

9

Gérard Bruneau

JANVIER 2021 Samedi 9 Samedi 16 Samedi 16 Samedi 23

Conférence sur la sécurité nautique - Infornav Base, créer une route, vérifier marée et courants, principes de connexion aux appareils. Atelier de navigation : routage en fonction de la météo, des courants. Atelier moteur

14h

Marc Hélary

10h

9

Jean-Michel Durce

14h

9

Jean-Michel Durce

9h

9

Gérard Bruneau

FEVRIER 2021 Février - Mars

Visite chantier Rhéa marine.

En mars

Atelier Time zéro

Jeudi 11

Atelier winch

10h

Samedi 13

Journée sécurité

13h

Jean-Marie Maisonneuve

Samedi 20

Vide bateau

9h-18h

Jean-Marie Maisonneuve

Samedi 27

Assemblée Générale APLR

MARS 2021 Marie Drevillon 9

Jean-Michel Durce

Marie-Claude Poirier AVRIL 2021

Fin avril

Visite découverte en Pays Basque

Fin juin

Croisière «tous à Gijon»

Patrick Giré JUIN 2021 Bruce Jenner JUILLET 2021

Du 3 au 11 juillet

Croisière vers Bretagne sud

Jean-Michel Durce et Gérard Bruneau

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

27


LES ANNONCES DE NOS ADHÉRENTS

Service gratuit pour nos adhérents. Merci de nous prévenir si votre annonce n’est plus à jour. VOILIERS :

MOTEUR :

• Aquila GTE (1980) 8 000 € - 07 81 43 71 70

• BENETEAU ANTARES 805, Volvo 200 CV (1992) 26 000 € - 06 86 57 38 93

• ATTALIA 32 DL (1983) 28 000 € - 06 19 29 65 98 • CAP NORD (196) 19 900 € à débattre - 06 29 72 56 65

• B2 marine 660 (1988) 3 500 € - 06 79 32 78 35 DIVERS : • Amarres MOOREX 5m neuves avec protection-diam. 16-3700kg - 25 € le lot de 2 - 06 89 45 30 51

• DUFOUR 39 Version «Exclusif» 88 000 € - 06 08 40 81 96

• Ancre FORTRESS neuve FX16 4 5KG 160 € - 06 89 45 30 51

• IDYLLE 880 (1983) 15 000 € - 07 67 59 65 37

• ANNEXE HIGHFIELD EL200 + Moteur HONDA 2,3 cv 900 € - 06 13 79 22 55

• Dufour 425 GL (2011) basé à La Rochelle 128 000 €

• Annexe BOMBARD semi rigide AX 300 550 € - 06 72 86 23 71

• FANTASIA 27 7 (1987) 18 000 € - 06 08 16 77 85 • First 285 (1989) 25 000 € à débattre - 06 41 57 35 47 • FEELING 9 60 (1987) 20 000 € à débattre - 06 23 17 50 47/09 53 21 90 62 • EVASION 32 (1978) 15 000 € à débattre - 06 80 23 24 25 • OCÉANIS 311 (2000) 06 85 71 99 00 • OCEANIS 321 (1995) 3 950 € - 06 21 58 16 42 • SUN ODYSSEY 24 1 (1995) 9 000 € - 06 88 72 09 52 • SUN ODYSSEY 30i Option dériveur (2009) 45 000 € - 06 42 31 62 22 • SUN ODYSSEY 34 2 (1998) 42 000 € - 06 71 63 26 57 • SUN ODYSSEY 37 Legend (2006) 67 000 € - 05 46 35 89 18 / 06 67 32 06 83

• Annexe SEACLONIC 185 2 pers 130 € - 06 89 45 30 51 • Annexe Plastimo fond gonflable 230B (pour 3/4 personnes) +49 17 35 86 14 90 • Bossoirs 1 paire universel charge 125kg 290 € - 06 76 49 64 07 • 2 Cagnards neufs voilier 34 pieds, grand coté 1,87m, petit côté 1,80m-hauteur 0,51m 110 € les deux - 06 28 33 15 19 • Carte Sim pour Tel Iridium 500 unités, réf naya 06 17 10 96 12 • Coude échappement inox pour Yanmar 3YM30 80€ - 06 35 93 13 58 • Coude d’échappement pour moteur Yanmar 40cv 4jh 06 17 50 64 19 • Chaine de mouillage 30 mètres diam. 6 25 € - 06 89 45 30 51 • Combinaison HHansen tech co2 jamais utilisée taille XXL 06 17 10 96 12 • Gennaker tissus CZ Surface 60 m2 1 500 € - 07 86 07 42 26 • Génois Hydranet 15 m2 450 € - 06 83 46 91 96

• SUN WAY 25 (1992) 10 000 € - 06 65 19 48 18

•G  PS eXplorist XL Magellan avec support 100 € - 06 98 13 72 32

• TONIC 23 dériveur (1987) 8 900 € - 06 07 24 32 57

•G  rand voile 28 m2 Elvstrom 3 ris dont 2 automatiques - 350€ - 06 35 93 13 58

28

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


• Guides IMRAY : îles anglo-normandes 20 € côte atlantique 30€ - 06 89 45 30 51

• Moteur YANMAR 1 GM 10 06 13 88 42 37

• Hélice 3 pales ALU 200 € à débattre - 06 99 04 35 35

• Passerelle + main courante Long dépliée 2,10m 220 € - 06 13 79 22 55

• KAYAK ITWIT gonflable 2 places 150 € - 06 63 30 40 94

• Passe-amarre Moore Tast neuf avec gaffe flottante fibre de verre 20 € - 06 89 45 30 51

• LIVRE D’ART «FEMMES DU MONDE» Titouan Lamazou, 2 vol dédicaces 80 € - 06 63 30 40 94

• Remorque double essieu 2 500 € - 06 07 24 32 57

• 2 moulinets neufs OKUMA 2 cannes neuves RON THOMPSON DIALEX Surf - 99€ - 06 08 60 86 63

• Écran répétiteur de navigation 10 pouces 06 17 50 64 19

• Taud de cockpit (137 x 137) très peu servi 80 € - 06 52 47 65 91

• 2 vélos alu ultra pliants et légers STRIDA 150 € chacun - 06 89 45 30 51

• Treuil de pêche Canon digi-troll 5TS 900 € - 06 13 79 22 55

RECHERCHE :

• LOMBARDINI LDW2204M de 2009 (pour pièces en l’état) - 06 95 20 45 34

Moteur hors-bord 50cv occasion 06 16 27 32 28

• Mouillage plombé LIROS neuf 40m de 16 dont 10m plombé - 80 € - 06 89 45 30 51

A S S O C I AT I O N D E S P L A I S A N C I E R S D E L A R O C H E L L E ( A P L R ) Siège Social

Quai du Lazaret - 17000 LA ROCHELLE - Tél. 05 46 44 48 61 (rép.) - www.aplr.fr E-mail : aplr17.asso@gmail.com Secrétariat : 10h-16h du Lundi au Vendredi Permanences administrateurs le samedi de 10 heures à midi.

Membres du bureau

Président : Alain Garcia • Vice-président : Bruce Jenner Secrétaire Générale : Marie-Claude Poirier • Secrétaire général adjoint : Jean-Jacques Coudray Trésorier : Blake Gould • Trésorier adjoint : Jean-Michel Durce

Administrateurs

François Bertout • Gérard Bruneau • René Le Cavorzin • Patrick Giré • Jean-Marie Maisonneuve Jean Piveteau • Christian Riffaud • Joël Sagot • Albert Tel

L’A.P.L.R.

Créée en janvier 1976 et régie par la loi du 1er juillet 1901, elle regroupe les plaisanciers pour défendre leurs intérêts, les sensibiliser et les former à la sécurité en mer, développer les relations entre eux et contribuer à l’animation du port et de la plaisance.

LE JOURNAL

Publication périodique de l’A.P.L.R. • ISSN : 1162 - 1699 dépôt légal : 3e trimestre 1991 N° SIRET : 353 791 601 00027 - NAF 9499Z. Le journal est envoyé aux adhérents de l’A.P.L.R., abonnement compris dans la cotisation annuelle de 58 l. Les informations contenues dans le bulletin sont libres et engagent le signataire de l’article. Elles engagent l’Association sans signature. La publicité engage l’annonceur.

Directeur de la publication

Alain Garcia

Rédacteur en chef

Patrick Giré • Comité de rédaction : François Bertout et Jean-Jacques Coudray

Rédaction des articles François Bertout • Christian Chazeau • Jean-Jacques Coudray • Alain Garcia • Patrick Giré • Bruce Jenner Jean-Marie Maisonneuve • Marie-Claude Poirier • Christian Riffaud • Joël Sagot Régie publicitaire

Conception et réalisation

La Régie d’IRO - ZI - Rue Pasteur - 17185 Périgny cedex - Tél. : 05 46 30 09 10 - Email : regie@iro-imprimeur.com Agence IROKWA - La Rochelle Impression IRO - Tél. : 05 46 30 29 29 - contact@iro-imprimeur.com Tirage 1500 exemplaires (ISSN : 1162 1699)

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE

29


BULLETIN D’ADHÉSION

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS DE LA ROCHELLE Digue du Lazaret 17000 La Rochelle - Tél. : 05 46 44 48 61 Site Web: www.aplr.fr - E-mail: aplr17.asso@gmail.com

.

NOM :.......................................................................................... Prénom : ...................................

Photo

Année de naissance : ..........

Propriétaire

Equipier

Adresse : ................................................................................................................. ................................................................................................................................... Code Postal :...................................... Ville : ........................................................ N° Tél Fixe : ....................................... N° Portable : ......................... ................... Adresse email: ......................................................................................................... PROPRIETAIRE:

Nom du bateau : ………………………………………….

Constructeur : .............................................. Longueur : ……………………

Voilier

Moteur

Modèle : ........................................................

Largeur : ……………………

Assurance : ……………………… Ponton N° : …………….

Tirant d’eau : ………. Place N° : ……………

Propriétaire accueillant des équipiers :

Oui

Non

Intéressé par sortie pêche :

Oui

Non

Cotisation annuelle 2021 : Adhérent 58 € Donateur 150 € Bienfaiteur 500 € Payée par : Espèces Chèque N° : …………………… Virement IBAN : FR76 1170 6440 2642 1428 7300 054

Date et signature : Si vous rejoignez notre Association sur les recommandations d’un adhérent, merci de préciser ses nom et prénom : …………………………………………………………………….

Le montant de la cotisation annuelle « adhérent 2020 » est de 58€ . Elle permet de bénéficier de : Le montant de la cotisation annuelle « adhérent 2021 » est de 58 . Elle permet de bénéficier de : L’abonnement à la revue « LE VENT DES PERTUIS » (3 N° par an) et le pavillon au Grand Pavois. • Deuxinvitations de l’APLR. aux invitations activités, sorties groupées et conférences. • Participation  Deux au Grand Pavois.  Participation aux activités, sorties conférences. et moteur, et manœuvres de port et réglages de voiles. • Perfectionnement : préparation de croisières voilegroupées  Perfectionnement : préparation de croisières voile et moteur, manœuvres de port et groupe risques pour vos bateaux à tarif préférentiel auprès de A.M.T.M. • Une assurance réglages detous voiles. (Assurances MADER et Transports Maritimes), nautisme. auprès des Assurances  Une assurance groupe pour vosspécialisée bateaux àdans tariflepréférentiel MADER et Transports Maritimes, spécialisées dans • Des réductions sur vos achats auprès de certains de nos partenaires. le nautisme.  Des réductions sur vos achats auprès de certains de nos partenaires.

30

VDP N° 160 • ASSOCIATION DES PLAISANCIERS • LA ROCHELLE


Profile for APLR

VDP 160  

VDP 160  

Profile for aplr
Advertisement