Issuu on Google+

FÉVRIER 2010 N° 1

L’INDUS.

> Dossier :

Journal de l’APIEP

Le forum

> Visite de labo.

Groupe Boiron

> Portraits

Georges Dagher Christophe Colin Véronique Falk

Association pour la Promotion auprès de l’Industrie des Étudiants en Pharmacie


Au programme…

L’édito du Préz’

Sommaire 1 • Édito 2 • APIEP 3 • Dossier : Le forum 12 • Portraits Georges Dagher Christophe Colin Véronique Falk 18 • Visite de labo. Groupe Boiron 19 • News AG de l’ANEPF 20 • À venir… Le gala Le rallye du caducée. L’INDUS. Février 2010 • Numéro 1 • Publication de l’APIEP Faculté de Pharmacie - Université Paris XI Sud 5 Rue Jean-Baptiste Clément - 92 290 Châtenay-Malabry e-mail : apiep@free.fr - www.apiep.net Directeur de la publication : Aymeric Lebon Responsable de rédaction : Elsa Montagutelli & Dimitri Lévy Remerciements aux membres actifs de l’APIEP Photo de couverture : Vincent Ly Conception & réalisation : Nadine Gautier-Quentin Impression : Sofag - BP 21 - 29 590 Le Faou Imprimé à 1 000 exemplaires.

Descartes,Tours…) afin d’échanger nos connaissances et d’améliorer nos prestations. La création de ce journal résulte principalement d’un constat sur la situation actuelle ; le réel manque d’informations sur la filière industrie et sur les possibilités de carrières accessibles à nous, futurs pharmaciens. Ce journal n’a pas pour but d’être un « GPS » mais d’essayer de mettre un coup de projecteur, via les interviews ou encore les portraits, sur les métiers que nous aurons la possibilité de faire afin de préparer au mieux nos cursus universitaires.

La réalisation de ce projet a demandé un engagement important de la part de certains membres ; je tiens à remercier particulièrement Aymeric Lebon, Elsa Montagutelli, Sophie Campion et Dimitri Levy (ainsi que tous les intervenants qui auront répondu présents à nos sollicitations) sans qui tout ceci n’aurait pas été possible. Je suis très fier de ce journal et j’espère qu’il vous sera utile. N’hésitez pas à nous faire des retours (thèmes abordés, suggestions… ) afin que nous puissions au mieux répondre à vos attentes dans les prochains numéros. Alexandre Mercier

APIEP : qui sommes-nous ? L’APIEP a été créée le 2 avril 1982 dans le but de promouvoir le diplôme de pharmacien en renforçant les contacts entre étudiants et industriels, mais aussi d’informer les étudiants sur la diversité du monde de l’industrie pharmaceutique. L’APIEP se donne pour objectif de tisser des liens entre l’industrie pharmaceutique et les étudiants en pharmacie via différentes initiatives.

C

haque année, l’APIEP organise le Forum de l’Industrie Pharmaceutique, dont la 24e édition s’est déroulée les 17 et 18 novembre derniers, dans l’enceinte de la faculté. Ce forum accueille une quarantaine d’exposants et propose des conférences abordant l’ensemble des domaines de l’industrie pharmaceutique. Des visites de laboratoires sont également proposées et permettent à une trentaine

UNE ÉQUIPE TOUJOU RS ACCUEILLANTE, ICI LORS DU FORUM …

Imago

D

epuis plusieurs années, en plus de ses activités habituelles (Forum de l’industrie, Soirées, Rallye du Caducée, Préparation au TOEIC, dîner de Promo, etc. ), l’APIEP cherche à apporter tous les ans un ou plusieurs projets innovants. C’est ainsi qu’ont vu le jour les visites de laboratoires en juin dernier, l’organisation de la 1re Assemblée des Associations de Pharmacie en Industrie (2API) qui a permis de rassembler les associations « indus » de France (ClermontFerrand, Lille, Marseille, Paris-

d’étudiants de se rendre sur des sites de production, de recher-


Imago

Au programme…

ce journal est de permettre aux étudiants de mieux connaître et appréhender les différents métiers de l’industrie ; aussi chaque numéro sera dédié à un métier de l’industrie, décrit par des professionnels. De nombreuses autres informations sur l’industrie pharmaceutique tels que des résumés photo de visites de laboratoires y seront aussi consignées.

che ou encore de répartiteurs. Pour en savoir plus, rendez-vous en page 17.

Imago

L’APIEP vous permettra de prendre des cours au laboratoire de langue avec l’un de nos professeurs de la faculté afin de vous préparer puis de vous présenter au TOEIC, indispensable pour trouver un stage dans l’industrie pharmaceutique.

Un service en ligne vous propose des offres de stages et d’emplois à cette adresse : http://www.apiep.net/job/ job.php Cette année, l’APIEP lance son journal, L’INDUS, journal gratuit destiné aux étudiants désireux d’en apprendre toujours plus sur le monde de l’industrie pharmaceutique. L’objectif de

NIGHT LA SOIRÉE « PHARMA BRAZILIAN LA LOCO. PLUS DE 1 500 PERSONNES À

www.apiep.net

» EN MARS 2008 A RÉUNI

VAINQUEURS DU RAL LYE DU CADUCÉE ÉDITION 2008 !

Imago

, A TRAVAILLÉ R DE SON PRÉSIDENT L’APIEP, RÉUNIE AUTOU e DU FORUM N TIO ÉDI TOUTE L’ÉQUIPE DE 24 TE ER CET MOIS POUR ORGANIS 6 DE S PRÈ T ». DAN PEN PHOTO DE FAMILLE EVANT SUR CETTE « DE L’INDUSTRIE S’ACH

L’APIEP organise également des événements festifs, comme la plus grande Soirée de la faculté qui regroupe chaque année plus de 1 200 personnes : retrouvez plus d’information sur le Gala 2010 en page 20. L’APIEP organise aussi désormais le très célèbre Rallye du caducée, dont la 25e édition aura lieu cette année début mai : plus d’informations en page 20. Enfin, l’APIEP organise, en partenariat avec PhaSol, le dîner de Promo des 4e années qui aura lieu cette année le 24 février.

février 2010 • L’INDUS.

3


Dossier

Le 24e forum de l’industrie pharmaceutique, les 18 & 19 novembre 2009 L’APIEP a organisé, au sein de la faculté les 17 et 18 novembre 2009, son 24e Forum de l’Industrie pharmaceutique. Au total, la manifestation a accueilli plus de 2 500 personnes sur ces deux jours.

Imago

L ITÉ

LE FORUM : UNE OPPORTUN S ÉTUDIANT D’ÉCHANGES ENTRE . ELS NN SIO FES ET PRO

es conférences proposées ont rencontré un franc succès, passant en revue de nombreux thèmes tels que la production, l’assurance qualité, les affaires réglementaires, les biotechnologies etc. Nous avons également récolté d’excellents échos de la part des visiteurs, qui ont beaucoup apprécié l’accueil, la qualité de présentation des stands, ainsi que la valeur des stages et emplois proposés.

Et si nous pouvions retenir une particularité de cette 24e édition, ce serait la présence massive d’étudiants venant de nombreuses facultés de pharmacie de France (Lille, Marseille, Rouen, Amiens, Strasbourg, Rennes, Besançon). Tout ceci a largement contribué à donner une ampleur nationale à ce forum, attendu chaque année par tous les étudiants en pharmacie de la filière industrie, mais également par des étudiants d’autres parcours (ingénieurs, chimistes, biologistes ).

Recherche et développement La conférence sur la R&D aura regroupé de nombreux industriels, qui, bien que regroupés autour d’un projet commun, ont des tâches bien différentes. Ainsi, la Recherche fondamentale, la Toxicologique, la Pharmacocinétique, le Développement et la Galénique sont des éléments indispensables et indissociables en R&D…

B

ien que le panel des métiers présentés ici soit très vaste, certaines questions peuvent être abordées d’un point de vue général. Y a-til une formation d’excellence ? Non, et si vous pensiez que l’internat ouvre toutes les portes, alors attention : il ne sera d’un grand secours que dans le cas de certains métiers, comme biologiste. Mais les nombreux masters dispensés dans notre faculté sont bien souvent la formation la plus intéressante. Une double compétence est une arme indispensable

4

L’INDUS • février 2010

qu’il faut aujourd’hui détenir pour être attractif sur le marché du travail. Et contre toutes les idées reçues, avoir fait 4 ans d’études supplémentaires n’assure en rien un meilleur salaire… Cependant, des stages ou un post-doc à l’étranger peuvent se révéler une vraie force sur votre CV. Votre aptitude à quitter un environnement connu et à vous adapter à un autre mode de pensée est également une qualité très recherchée. Aussi, que ce soit en 5e ou 6e année, pour un doctorat ou pour un post-doc, n’hésitez

pas à partir dans un pays anglophone. La maîtrise de l’anglais est un élément incontournable, sa pratique n’est désormais plus un avantage mais son absence est un immense handicap. Mais qu’en est-il de l’emploi ? La tendance actuelle n’est plus à la spécialisation. En effet, désormais les laboratoires pharmaceutiques cherchent à diversifier leurs profils, ce qui place les pharmaciens en concurrence avec les académiciens ou les ingénieurs en biotechnologies. Les entreprises considèrent désormais comme positifs les prowww.apiep.net


Dossier fils présentant une multiformation, si vous savez justifier votre parcours et montrer en quoi les possibles changements d’orientation peuvent être un plus pour l’entreprise. Il faut aussi mettre en avant les activités parallèles, car tout ce qui peut rendre un CV

attractif et original est recommandé (depuis la pratique de la plongée sous-marine jusqu’à l’appartenance à une association) : il ne suffit pas d’être bon dans son domaine mais de montrer également que d’autres sujets peuvent vous intéresser. Enfin, pour la re-

cherche de l’emploi, le mot d’ordre des industriels a été celui de « fouiner ». Il est important de se construire un réseau professionnel, (contacter les industriels par le biais de l’A.I.C.M, ou aller à leur rencontre directement lors de forums ou de conférences).

Enregistrement du médicament

M

Michèle German, Professeur à la Faculté de Pharmacie Paris-Sud 11, et responsable du master « Développement et enregistrement international des médicaments » a abordé le sujet avec deux autres intervenants : Mme Patricia Nury, médecin et consultante chez HEATHICS et M. Éric Luspot du LFB, qui est à la fois directeur contrôle qualité, adjoint au directeur des affaires réglementaires et pharmacien responsable intérimaire. Mme German explique que les affaires réglementaires ne sont pas seulement de la gestion de dossiers dans un bureau, mais qu’il s’agit surtout d’une étape indispensable à la vie du médicament. En effet, c’est un domaine à la fois scientifique et réglementaire. Les qualités requises sont l’organisation, la rigueur, l’esprit d’équipe et sans oublier l’anglais : une bonne pratique écrite et orale est obligatoire, car aujourd’hui la visée d’un médicament est internationale afin d’avoir une reconnaissance mutuelle de l’AMM. www.apiep.net

me

Mme Nury a ensuite abordé la place du pharmacien dans les essais cliniques, puisque l’essai clinique forme l’étape essentielle dans l’enregistrement du médicament. De nombreux postes existent dans ce milieu, où le pharmacien est recherché pour ses connaissances et ses compétences. Une relation forte avec les médecins est nécessaire, ainsi qu’avec d’autres scientifiques, puisque le pharmacien agira en tant que membre d’une équipe pluridisciplinaire plutôt que de façon autonome.

«

Une étape indispensable à la vie du médicament… »

Enfin, M. Luspot a conclu en traitant du rôle du pharmacien dans les affaires réglementaires. C’est un domaine assez vaste de l’industrie pharmaceutique. Son rôle est d’assurer la prise en compte et le respect des exigences ré-

NE JAMAIS SE FIER AUX IDÉES

DR

L’enregistrement constitue une étape fondamentale dans la vie d’un médicament puisque l’obtention d’une AMM est obligatoire pour la mise sur le marché de tout produit de santé. Le pharmacien a donc, en tant que professionnel de santé, un rôle-clé à jouer dans ce secteur de l’industrie pharmaceutique.

L’ENREGISTREMENT, CE N’EST REÇUES ! PAS ÇA !

glementaires pour la mise sur le marché des spécialités pharmaceutiques et la poursuite de leur commercialisation. En fait, il assure la coordination entre les professionnels du médicament (industrie pharmaceutique) et les autorités de tutelle (administratives). Il est ainsi amené à travailler en permanence avec l’AFFSAPS. Le domaine de l’Enregistrement du Médicament offre donc de multiples opportunités d’embauche pour le pharmacien, tant par son aspect scientifique que par son aspect réglementaire.

février 2010 • L’INDUS.

5


Dossier

Pharmacoéconomie et Transparence En France, l’économie de la santé est une discipline récente et nécessaire. Elle entraîne un conflit d’éthique individuel et collectif. Le système mis en place dans notre pays est la commission de transparence qui appartient à la HAS (Haute Autorité de Santé). Le dossier est transmis au CEPS (Comité Économique des Produits de Santé) qui appartient au Ministère de la Santé.

L

a HAS est une autorité publique indépendante dont le rôle est d’évaluer scientifiquement l’intérêt des médicaments, des dispositifs médicaux et des actes professionnels et de proposer ou non leur remboursement par l’Assurance-maladie. Elle doit également promouvoir les bonnes pratiques et le bon usage des soins auprès des professionnels de santé et des patients, veiller à la qualité de l’information médicale diffusée et développer la concertation et la collaboration avec les systèmes de santé en France et à l’étranger. Les missions de la commission de transparence sont d’évaluer les médicaments ayant obtenu leur AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) lorsque le laboratoire souhaite obtenir leur inscription sur la liste des médicaments remboursables et donc de donner un avis sur la prise en charge des médicaments par la Sécurité Sociale et/ou pour leur utilisation à l’hôpital. Elle doit contribuer au bon usage du médicament en publiant une information scientifique pertinente sur chaque médicament, sur sa place dans la stratégie thérapeutique et l’amélioration qu’il est susceptible d’apporter par rapport aux traitements déjà disponibles. Les évaluations se font à deux niveaux : interne et externe. Les évaluations internes, effectuées par un chef de projet mem-

6

L’INDUS • février 2010

bre de la HAS désigné pour chaque dossier, consistent à analyser les données scientifiques présentées et rechercher l’ensemble des données disponibles nécessaires pour former un avis. Les expertises externes sont faites par des rapporteurs extérieurs chargés d’éclairer la commission sur un ou plusieurs points tels que l’affection en cause et les stratégies habituelles de prise en charge, la place du médicament dans la stratégie thérapeutique,… La commission de transparence s’occupe donc de l’évaluation technique ; puis l’évaluation économique est à la charge de la SMR, qui fixe le taux de remboursement des produits, et du CEPS qui fixe le prix. Ces études observationnelles sont demandées après l’AMM par la commission de transparence ; les évaluations sont effectuées à trois niveaux : efficacité et tolé-

rance identique, différence entre efficacité et tolérance et service rendu à la collectivité. Les principaux métiers accessibles au pharmacien en économie de la santé sont : Responsable Pharmaco-Économie (il met en place, coordonne et réalise les études pharmaco-économiques afin d’élaborer des arguments médico-économiques pertinents), Chef de Projet Prix et Remboursement (il a pour mission de constituer les dossiers de remboursements et de prix en vue de la fixation du prix et de l’obtention de la prise en charge des médicaments) et Directeur des Affaires Économiques (son rôle est de définir et de mettre en œuvre la stratégie économique du portefeuille produit notamment en vue d’obtenir et/ou de maintenir les meilleurs prix et les meilleures conditions de prise en charge).

Étapes administratives d’accès au marché de ville/hôpital pour un médicament : Les entités

Les évaluations

EMEA AFSSAPS

AMM

Sécurité, efficacité, tolérance

Non remboursable

CT Ministre

Avis CT Agrément coll. Inscription sécurité sociale

Bénéfice médical (SMR, ASMR) Population cible

Hôpital

CEPS + UNCAM Ministre

JO prix JO taux participation des assurés

Prix/Tarif et/ou Taux de remboursement

Remboursable

EMEA : Européen Medicines Agency AFSSAPS : Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé CT : Commission de la Transparence

CEPS : Comité Économique des Produits de Santé UNCAM : Union Nationale des Caisses d’Assurance-maladie JO : Journal Officiel

www.apiep.net


Dossier

Production et répartition

J. Marco - ROCHE

La production La production est un secteur porteur et polyvalent. Il propose de nombreuses opportunités au pharmacien mais demande en contrepartie un investissement au quotidien. Le pharmacien est l’expert du médicament, il est donc le garant du respect de la santé publique au sein de l’entreprise. Sa mission est de livrer dans les délais et au coût prévu, un produit conforme aux bonnes pratiques pharmaceutiques. Il doit également assurer le fonctionnement quotidien du site, gérer le planning de ses équipes, assurer le suivi documentaire (lots et procédures), la liaison avec les services de qualité, de validation et de maintenance, analyser les réclamations des clients et éviter la dérive des pratiques. La gestion des aléas de production est un aspect impor tant du métier. Le responsable doit évaluer l’impact de chaque problème et

TATION. LARGE-SCALE FERMEN

www.apiep.net

proposer des solutions en cas d’arrêt de machine, de nonconformité détectée en cours de production ou a posteriori. Ce métier vise aussi l’amélioration continue en augmentant la productivité et la qualité (optimisation des tâches, formation continue du personnel et achat de nouveaux équipements).

«

De nombreuses possibilités d’évolution sont envisageables »

Les postes en production permettent la prise rapide de responsabilités au sein de l’entreprise. Il n’existe pas de routine et c’est un métier permettant un exercice sur le terrain en étant proche du personnel. La production s’effectuant 24 h/24, le premier poste est souvent en horaire décalé (de nuit ou le week-end) ; de plus une disponibilité au quotidien est nécessaire. Les sites de production sont souvent localisés en périphérie des grandes villes, mais aussi à l’étranger pour certains. Les qualités attendues dans ce métier sont la capacité de décision et de communication, le sens pratique, la réactivité, la sensibilité pharmaceutique et la rigueur. Pour un même type de poste, la taille de l’entreprise influence énormément le quotidien.

DOWNSTREAM PROCES S.

J. Marco - ROCHE

La production, étape indispensable dans le développement du médicament, ne doit pas déroger des spécifications de l’AMM. La répartition est concomitante avec la commercialisation, servant à la distribution du médicament dans les officines. Lors de cette conférence, les différents intervenants ont bien insisté sur ces différents points.

Dans une grande entreprise, les moyens sont plus importants et la hiérarchie plus lourde, la spécialisation est donc plus prononcée. À l’inverse, dans une petite entreprise les moyens sont moins importants mais la réactivité et la polyvalence y ont une plus grande place. De nombreuses possibilités d’évolution sont possibles dans le secteur de la production. L’évolution peut se faire au sein du même site (changement de secteur pour marketing ou assurance qualité, évolution hiérarchique) ou en changeant de site. De nombreuses « passerelles » d’évolution sont également envisageables vers la distribution, le consulting, l’aspect réglementaire et la gestion de sous-traitance. La répartition Les grossistes répartiteurs assurent le lien entre les laboratoires pharmaceutiques et les officines. Ce métier est très contrôlé, il a pour objectif de garantir la sécurité des approvisionnements des février 2010 • L’INDUS.

7


Dossier pharmacies (2 à 3 livraisons par jour). Le chiffre d’affaires dépend du volume de médicaments distribués, d’où la nécessité de respecter ces délais très courts. Le métier repose sur les appels d’offres et le dépannage. Il existe un pôle de renseignement sur la particularité des médicaments. On y retrouve un aspect social et de management. La réglementation étant très stricte, un pharmacien responsable est présent sur chaque

site. Les bonnes pratiques de distribution sont à respecter ; elles concernent la traçabilité des médicaments et le suivi des lots. Au sein du métier, on accède d’abord à des postes commerciaux puis aux achats, ensuite le marketing, enfin la logistique. Ce domaine est en train de subir une forte évolution. La marge des répartiteurs diminue tandis que les contraintes économiques augmentent. La répartition évolue vers un développement de

services. En effet, lors de l’installation dans une officine, l’aspect de gestion n’a pas été compris dans la formation, le seul repère étant le cabinet de contact. Les services seront notamment une aide aux jeunes titulaires à leurs débuts. Des postes au niveau de la communication se développent. D’un point de vue général, la répartition est très formatrice pour les jeunes pharmaciens afin d’avoir une vue globale du médicament.

Assurance Qualité L’Assurance Qualité (AQ) est l’étude du processus qui permet d’anticiper les problèmes potentiels pouvant survenir pendant l’obtention d’un produit conforme. La vérification de ce processus est le contrôle qualité. Cette conférence fut animée par M. Gidoin (L’Oréal), M. Demoulin (Nicomed) et M. Campion (GE Healthcare).

8

L’INDUS • février 2010

dures qu’il effectue, contrôler le milieu (locaux, stockage, air ambiant), se baser sur le cahier des charges, maîtriser les méthodes des procédés de fabrication et d’analyse afin de respecter les spécifications présentes dans le dossier d’AMM.

«

Connaître les points critiques du processus. »

Le pharmacien se doit de connaître tout le fonctionnement point par point du processus autant dans l’AQ que dans le contrôle du produit fini. Il doit pouvoir répondre aux questions des inspecteurs. Il peut également avoir pour rôle d’évaluer le produit après ouverture. C’est à l’AFSSAPS, en revanche, que revient le rôle de libérer le lot, après l’étude du dossier de

fabrication, du conditionnement et de l’analyse. Le pharmacien est donc omniprésent pendant toutes les étapes de fabrication du produit pour en contrôler la conformité. Pour travailler dans l’Assurance ou le Contrôle Qualité, il est donc conseillé d’être réaliste, charismatique, rigoureux, avoir un bon sens de l’organisation et des priorités, et être disponible.

LA TECHNIQUE AU SER VICE DE LA QUALITÉ DU MÉD ICAMENT.

J. Marco - ROCHE

L

a conformité des produits repose sur les BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) qui servent à définir les caractéristiques chimiques, physiques et microbiologiques du procédé d’obtention du produit et doit respecter le CSP (Code de Santé Publique). M. Demoulin a mis en évidence que Si l’Assurance Qualité est le concept, les BPF représentent la concrétisation de ce concept. Le pharmacien en Assurance Qualité est formé aux règles de qualité et aux mesures de prévention. Il doit connaître tous les points critiques du processus et savoir comment réagir en cas d’anomalie. Son rôle est d’assurer au pharmacien responsable que les exigences en matière d’AQ sont respectées. Il doit donc pour cela écrire tout ce qu’il fait étape par étape, enregistrer toutes les procé-

www.apiep.net


Dossier

Affaires pharmaceutiques La notion d’« affaires pharmaceutiques » apparaît plus vaste que celle d’« affaires réglementaires » et englobe en général cette dernière. Cependant, par « affaires réglementaires », on entend toujours enregistrement et, souvent également, le contrôle de la publicité. Les « affaires pharmaceutiques » couvrent bien d’autres domaines : la pharmacovigilance, la qualité, les essais cliniques, les affaires médicales, le développement, l’assurance qualité.

M

Anne-Céline Richard, pharmacienne chargée d’affaires réglementaires chez Astra Zeneca, nous a décrit les différentes activités que le pharmacien peut être amené à faire dans ce secteur. Sur les sites de production, il valide les articles de conditionnement, vérifie l’état des stocks ou encore permet le lancement de produits. Dans le domaine médical, il évalue des documents tels me

que des rapports d’expertises, des RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit),… Il est également amené à travailler en étroite coordination avec le service de Pharmacovigilance. En marketing, il doit se tenir au courant des informations réglementaires sur les produits, de l’environnement du produit et de sa concurrence. En outre, il doit s’informer auprès du département stratégique sur les produits

en développement et étudier les questions de transparence et de prix. Enfin, au département des ventes, il participe à l’élaboration et à la validation des documents de formation des visiteurs médicaux. Les connaissances réglementaires à acquérir sont vastes : stratégie d’enregistrement, RCP, notice et étiquetage des produits, environnement et veille réglementaires.

Commercialisation du médicament La conférence concernant la commercialisation du médicament a été animée par M. Fallet (responsable du M2 Marketing de Châtenay-Malabry).

www.apiep.net

secteur d’activité, il est très fortement conseillé de parler couramment anglais. C’est un secteur en perpétuel mouvement, demandant un train de vie exigeant, à cause des nombreux déplacements et de la charge de travail importante. De ce fait, la carrière dans la commercialisation est assez courte et il est préférable de se recycler après 50 ans. Afin d’optimiser ses chances pour rentrer dans le secteur de la commercialisation, les intervenants ont insisté sur le fait d’effectuer des stages en industrie

et à l’étranger, ainsi que d’avoir une double formation scientifique et Master.

LA COMMERCIALISAT ION : DERNIÈRE ÉTAPE ENTRE LE LAB ORATOIRE ET L’OFFICINE

février 2010 • L’INDUS.

Navimag-pro.com

Q

uatre intervenants ont également participé à la conférence, qui sont M. Felli (Directeur Académique du Master Marketing de l’ESSEC), M. Miquel (Directeur des Ventes – UCB Pharma), M. Belando (Responsable Marketing Antibiotiques – SanofiAventis), M. Bancarel (Directeur Régional – Actelion). Lors de cette conférence, les aspects positifs ainsi que les inconvénients ont été abordés. La commercialisation est le secteur le mieux rémunéré (30 à 60k/ an). Vu l’aspect international du

9


Dossier

Environnement

M.

environnement.isn.fr

Laurent Wilmouth (Cephalon), qui travaille pour un grand laboratoire de médicaments et qui est également directeur du EHS France, nous explique que l’EHS est la société pour l’Environnement, l’Hygiène, la Santé et la Sûreté. En environnement, son rôle est de minimiser les impacts que peuvent avoir les médicaments sur les milieux naturels. Cela nécessite une connaissance des produits de synthèse en recherche et développement ainsi que des procédés et produits industriels (eaux industrielles et déchets) pour intégrer ceux qui auront le moins d’impact. En hygiène, son rôle est d’analyser les process des produits pour s’assurer du développement des molécules et

VENT PERTURBER LES MÉDICAMENTS PEU NNEMENTAUX. LES ÉQUILIBRES ENVIRO

10

L’INDUS • février 2010

leur devenir (consignes de protection collectives). En sécurité, elle analyse la défaillance des procédés et des risques à tous les postes de travail. En sûreté, elle garantit la protection des personnes et des biens. M. Wilmouth est amené à travailler en interaction avec des interlocuteurs internes de tous les départements, et externes comme des inspecteurs et des auditeurs (AFFSAPS).

«

Minimiser les impacts environnementaux des médicaments. »

Mme Hélène Desqueyroux de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) est passée par la filière internat avant d’effectuer un stage en recherche et d’obtenir un DESS SP (Santé Publique). Son rôle à l’ADEME consiste à surveiller la qualité de l’air (en luttant contre l’émission de gaz) et à réduire le bruit. Sa société a pour mission de réduire et supprimer les impacts sur l’environnement en prévenant la production des déchets et en

LA TERRE VUE DU CIE L…

DR

L’environnement est un thème très présent dans l’actualité et un secteur en expansion perpétuelle du fait de la volonté d’implication actuelle de l’homme dans l’écologie. Le pharmacien y tient un rôle prépondérant et cependant mal défini du fait de la généralité du terme « environnement ». Il peut y occuper des postes très hétérogènes mais ses capacités sont très sollicitées.

effectuant des actions en faveur de l’économie d’énergie. Elle informe et sensibilise le grand public. M. Laurent Bodin possède un doctorat en toxicologie et travaille pour l’AFFSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement). L’AFFSET est une agence qui permet d’évaluer les risques environnementaux dans le domaine de l’eau et de l’air. Le tiers de ses employés est pharmacien. Tous s’accordent à dire que le pharmacien peut apporter beaucoup dans le domaine de l’environnement. Il a de grandes capacités d’adaptation et des connaissances pluridisciplinaires comme l’analyse des procédés ou encore l’intégration de contraintes pharmaceutiques (respect des aspects qualitatifs et sécuritaires).

www.apiep.net


Dossier

Dispositifs médicaux La production et la réglementation au niveau des dispositifs médicaux ont été les mots d’ordre de cette conférence, animée par les différents acteurs de cette section de la filière industrie (pédagogie, réglementaire et industriel).

L

a conférence orientée sur les Dispositifs Médicaux a été présentée par le Pr. Yagoubi (Responsable du Master DM – Châtenay-Malabry), et a traité, avec trois intervenants, des différents aspects importants des dispositifs médicaux. M. Sirdey (AFSSAPS) a abordé la partie réglementaire concernant l’évaluation, la contrôle des laboratoires, l’inspection des DM (conformément aux exigences

du fabricant). M. Collin (Directeur R&D – Bbraun) a évoqué la fabrication, avec l’élaboration du produit selon les demandes médicales et publiques. Enfin, Mme Scliffet (LNE) a détaillé la notification des DM, via les organismes chargés de certifier les DM (avec les sigles NF ou CE) et d’évaluer la performance et la sécurité des DM. Grâce à cette conférence, on peut remarquer que les dispo-

sitifs médicaux englobent un domaine très vaste allant de la R&D au marketing, en passant par la production. On constate également que de nombreuses professions collaborent tout au long de l’élaboration et le contrôle des DM, comprenant une majorité d’ingénieurs. Cependant, les connaissances et la formation scientifique des pharmaciens restent indispensables dans ce secteur.

Biotechnologies Le domaine des Biotechnologies a beau être encore méconnu du grand public, il n’en demeure pas moins un secteur grandissant dans le domaine de l’industrie pharmaceutique de par les multiples possibilités qu’il offre en matière de santé.

L

es biotechnologies sont promises à un grand avenir dans les soins de santé, et donc évidemment dans le secteur pharmaceutique. En effet leurs domaines d’application sont très variés : santé, environnement, agroalimentaire, cosmétologie… On y retrouve les thérapies géniques et cellulaires, les protéines recombinantes ou issues de l’extraction de produits biologiques. M. Jean-Michel Bidart, Professeur à la Faculté de Pharmacie et professeur référent de la conférence, a commencé par présenter de manière générale les biotechnologies. Deux autres intervenants lui ont succédé, tout d’abord M. Jean-Hugues Trouvin, Profeswww.apiep.net

seur à l’Université Paris-Descartes et M. Arnaud Kervarec, responsable des relations chez Sup’Biotech (École de Biotechnologies). M. Trouvin a évoqué les produits biologiques et biotechnologiques qui ont permis à l’industrie biotechnologique d’obtenir des résultats concrets. Une centaine de médicaments issus des biotechnologies sont déjà sur le marché, et 350 à 400 autres sont en cours de mise au point. C’est une science encore jeune et émergente qui offre de nombreuses opportunités et dans laquelle le pharmacien a tout à fait sa place, que ce soit dans la recherche et le développement ou l’industrie. On peut d’ailleurs accéder aux biotechnologies par d’autres

voies que celle de la pharmacie. M. Kervarec a ainsi présenté l’école Sup’Biotech, qui est une école d’expertise en 5 ans formant des ingénieurs spécialisés en biotechnologies. Il s’agit d’une formation innovante permettant au final d’accéder à des postes à responsabilités, puisqu’à l’heure actuelle une double formation (pharmacien - ingénieur) est un atout dans le monde professionnel. Bien sûr certaines compétences sont recherchées telles que la gestion et le sens du management ; par ailleurs l’anglais est indispensable. C’est donc un secteur qui déterminera les soins de santé au xxie siècle, vers lequel tout étudiant peut s’orienter. février 2010 • L’INDUS.

11


Portraits

Interview double-formation : Georges Dagher, ESSEC

Georges Dagher

Quel est le domaine de votre école ? C’est une école de commerce.

DIANT EN GEORGES DAGHER, ÉTU DE MARKETING R e STE MA EN , NÉE 6 AN À L’ESSEC.

À retenir sur l’ESSEC •  École de commerce située  à Cergy-Pontoise. •  Intégration de  l’école en   AST (Admission sur Titre). •  Anglais très important :  entretien d’entrée  et 20 % des cours. •  1 stage de 6 mois à l’étranger. •  Coût de la formation :  15 500 € annuels pour faire le master à temps plein ou 1 500 € pour faire l’apprentissage (l’entreprise paye  le reste). •  Débouchant sur un Master  Spécialisé Marketing Management. •  En vue de permettre  de travailler dans le marketing en général.

APIEP : Où se situe votre école ? Georges Dagher : ESSEC, 1 Avenue Bernard Hirsch à Cergy Pontoise

12

L’INDUS • février 2010

En combien d’années se fait le cursus ? Il y a plusieurs possibilités : intégrer l’école en AST (Admission Sur Titre) ou en Master Spécialisé, ce que je fais actuellement. Dans le cas de l’AST la formation dure 2 ans minimum, et dans mon cas uniquement un an. Quelles sont les modalités pour être admis ? Il faut constituer un dossier comprenant plusieurs items qui sont décrits sur le site web de l’école. Il faut surtout avoir pris le soin de rassembler les relevés de notes, et avoir passé le TOEIC (épreuve d’anglais) et le TAGE-MAGE (épreuve d’aptitude à la gestion d’entreprises qui comprend du français, des maths et de la logique). Ces épreuves se font par démarches personnelles. Si entretien il y a, comment se déroule-t-il ? Quel est le jury ? Un entretien en anglais est-il proposé ou imposé ? Le Jury est composé d’un professeur, d’un professionnel et d’un ancien étudiant du Master. L’anglais n’est pas imposé mais il peut survenir à tout moment dans l’entretien. Il faut pouvoir être prêt à y répondre. Le déroulement de l’entretien dépend du jury, chacun ayant ses questions. Il faut

savoir se vendre, avoir un projet professionnel bien construit et savoir montrer ce que l’on peut apporter à l’école ! Quel est le master que vous présentez ? Master Spécialisé Marketing Management Quelles matières proposent ce Master ? Management de Projet, Chef de Produit, Stratégie Marketing, Comptabilité Financière et Pilotage des coûts, Marketing Interculturel, Études de Marché, Art Oratoire, Négociation et Gestion de conflits, Publicité et Communication, Panels et décision marketing, Intelligence économique, Comportement du consommateur, Marketing des services etc.… Outre les matières directement liées au Master, il est possible de postuler à deux chaires qui proposent une formation spécialisée santé. La chaire ESSEC Santé, qui propose des cours d’économie et de marketing de la santé, et la chaire Sanofi-Aventis qui aborde l’aspect de l’innovation thérapeutique. Ces chaires s’obtiennent sur entretien après avoir intégré l’ESSEC. Leur contenu est très intéressant et très valorisant pour les pharmaciens. Y a-t-il des cours dispensés en anglais ? Oui je dirais à 20 %. La chaire Sanofi est entièrement en anglais. www.apiep.net


Portraits

Combien de temps dure le stage ? Cela va dépendre de la façon dont nous avons choisi de faire ce Master. Il y a en effet deux possibilités. La première est de suivre la voie classique, à savoir faire le Master à temps plein puis effectuer un stage de 6 mois. La seconde est de faire la formation en apprentissage (non compatible avec les chaires spécialisées). Dans ce cas, nous bénéficions de 4 mois de cours à temps plein (jusqu’en décembre), puis nous passons en alternance en entreprise au rythme d’une semaine de cours par mois jusqu’en mai, pour finir notre apprentissage en décembre. Dans ce cas, le stage est considéré comme un CDD et apporte un an d’expérience professionnelle à la sortie du Master. Le stage peut évidemment se dérouler à l’étranger. Peut-on faire une partie de la formation dans une école à l’étranger ? Dans une école non, mais il y a la possibilité de passer un mois à l’ESSEC Singapore.

www.apiep.net

Peut-on allier la thèse du Master spécialisé avec la thèse de pharmacie ? Je crois que oui, de nombreuses personnes l’ont fait, il faut cela dit bien se débrouiller et ne pas choisir de thèses trop fantaisistes. La thèse du Master est professionnelle, et donc directement en rapport avec le stage… Quelle est la date limite de dépôt des dossiers ? Il y a deux sessions, une en janvier et une en avril, les dates sont explicitées sur le site de l’école. Quand doit-on retirer le dossier ? Les dossiers se remplissent en ligne et se sauvegardent, on peut donc les remplir en plusieurs fois et les modifier. J’encourage les étudiants à les remplir le plus tôt possible. Il faut prévoir deux lettres de recommandation par des professeurs ou des professionnels et prendre ses dispositions pour passer les tests (TOEIC et TAGEMAGE) en temps et en heure. Ne perd-on pas en connaissances scientifiques indispensables en ne faisant pas la 6e année à la faculté de pharmacie ? Non, je ne pense pas que l’on perde en connaissances scientifiques, mais que l’on gagne en connaissances non scientifiques. Ce genre de formation est très professionnalisant et permet d’avoir un regard nouveau sur les choses. Cela dit, tout dépend de ce que l’on entend par « connaissances scientifiques indispensables », à mon sens il est important de définir son plan de carrière, d’identifier les compétences né-

cessaires pour parvenir au poste souhaité et enfin de choisir la formation qui apporte le maximum de compétences correspondant au profil du poste voulu. Donc, ce qui est indispensable pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre… De plus, le mot « scientifiques » me gêne également car nous parlons bien de « sciences économiques et commerciales » et les doubles formations pharmacien/ ingénieur sont également scientifiques. Pour résumer, je ne pense pas que nous perdons quoi que ce soit, uniquement dans le cas où nous avons choisi la formation qui correspond à nos ambitions. À combien reviennent les frais d’inscription annuelle ? 15 500 € annuels si nous faisons le Master à temps plein 1 500 € si nous faisons l’apprentissage (l’entreprise paye le reste) Quel titre a-t-on à la sortie de cette école ? Un Master Spécialisé.

ESSEC

Vers quel métier ou quel secteur d’activité débouche-t-il ? Le Marketing en général. C’est un Master orienté grande consommation et assez généraliste. Nous y apprenons les bases du marketing, et son application dans le monde professionnel. Dans le secteur pharmaceutique, il ouvre la porte à tous les aspects du marketing pharmaceutique, à savoir chef de produit, ventes, études de marché, market access, etc.

L’ESSEC, À CERGY PONTOISE

(95).

février 2010 • L’INDUS.

13


Portraits

Interview double-formation : Christophe Colin, École des Mines d’Albi-Carmaux

Christophe Colin

En combien d’années se fait le cursus ? À partir de quelle année de pharmacie ? En deux ans après la 5e année de pharmacie.

ÉTUDIANT CHRISTOPHE COLIN,e e ANNÉE AUX MINES 2 EN , NÉE AN 6 DE D’ALBI.

À retenir sur les Mines d’Albi •   École d’ingénieur généraliste. •  Spécialités : Génie Pharmaceutique et Génie Industriel. •  En deux ans après la 5e année : 1 année généraliste, 1 année de spécialisation. •  2 stages dans le cursus dont  1 à l’étranger (3 et 6 mois). •  Entrée sur entretien. •  École publique et les frais  d’inscription sont d’environ  800 €/an. •  Une chose est primordiale :  la motivation. •  En vue de travailler dans  la production en général.

APIEP : Quel est le domaine de votre école et où est-elle située ? Christophe Colin : Il s’agit d’une école d’ingénieur qui se situe à Albi, dans le Tarn en Région Midi Pyrénées.

14

L’INDUS • février 2010

Quelles sont les modalités pour être admis ? (dossier, entretien ?) Dans un premier temps, il faut envoyer un dossier avec CV, notes de 4e et 5e années et lettre de recommandation venant d’un professeur. Puis un entretien a lieu à Albi. Comment se déroule l’entretien ? Quel est le jury ? Un entretien en anglais est-il proposé ou imposé ? L’étudiant doit passer 2 entretiens : un entretien de motivation de 25 minutes avec un professeur de l’école et un industriel (souvent un DRH) et un entretien en anglais de 15 minutes avec des mises en situation. Quelle est l’option que vous présentez ? Il y a 8 options de spécialité que l’on choisit lors de la seconde année à l’école. Pour les pharmaciens, deux sont intéressantes : Génie Pharmaceutique et Génie Industriel. Le Génie Pharmaceutique permet une orientation vers le Développement galénique, l’industrialisation tandis que le Génie Industriel permet de se diriger vers la gestion de Production, la gestion de Projet.

Pour ma part, je suis actuellement l’option Génie Industriel. Quelles sont les matières ? La 1re année est une année d’apprentissage du milieu ingénieur : étude de procédés, automatique, gestion… La 2e année est une année de spécialisation : en génie pharmaceutique, les matières sont dimensionnement (broyage, séchage, membranes, granulation), gestion de production, visites de sites, etc. En génie industriel, l’étudiant a des cours de gestion de projet, gestion de production, supply chain, management, création d’activité, etc. Y a-t-il des cours dispensés en anglais ? 2 heures de cours d’anglais sont dispensées chaque semaine, il faut obtenir une note de 6.0 à l’exam de l’IELTS pour avoir son diplôme. À noter qu’il n’y a pas d’équivalence avec le TOEIC, il faut donc obligatoirement passer cet examen. Un cours de stratégie est également dispensé en anglais mais de nombreuses explications en français sont données. Combien de temps dure le stage et peut-il se dérouler à l’étranger ? Concernant les stages, 2 sont à effectuer : un stage de 3 mois entre mai et août en première année et un stage de 6 mois entre février et août en deuxième www.apiep.net


Portraits année. Un des deux stages doit obligatoirement être effectué à l’étranger. Peut-on faire une partie de la formation dans une école à l’étranger ? Non, les semestres d’études à l’étranger ne sont pas envisageables pour les pharmaciens. Peut-on allier la thèse du master spécialisé avec la thèse de la faculté de pharmacie ? Comme avec le cursus classique, pour gagner du temps, on peut faire sa thèse de pharmacie sur le sujet de stage de fin d’études. Quand doit-on retirer les dossiers et quelle est la date limite de dépôt ? Les dossiers se retirent sur Internet et doivent être déposés en mai. Qu’apporte de plus une double formation à un jeune diplômé ? Cette double formation donne une véritable crédibilité en tant qu’ingénieur car durant les deux ans, on intègre directement la promotion, sans distinction avec

les ingénieurs « pure souche ». Cette formation apporte beaucoup au niveau des connaissances pour l’étude de procédé, la gestion de production et la gestion de projet. Il faut savoir aussi que cette formation est de plus en plus connue et recherchée par l’industrie pharmaceutique Ne perd-on pas en connaissances scientifiques indispensables en ne faisant pas la 6e année à la faculté de pharmacie ? Non au contraire, on en gagne en faisant un approfondissement des connaissances qui peuvent être délivrées en 6e année. N’a-t-on pas de lacunes en intégrant l’école après les ingénieurs de cursus normal ? N’est-ce pas trop difficile au niveau des mathématiques ? Avant l’entrée à l’école, une mise à niveau en maths n’est pas forcément nécessaire, il faut juste prendre conscience qu’il faut plus travailler que la normale pour réussir (surtout pour des matières comme l’automatique ou le calcul numérique). Cependant, il y a une douzaine d’admissions sur titre chaque année

donc il est facile de se soutenir et de s’entraider. À combien reviennent les frais d’inscription annuelle ? L’école dépend du ministère de l’industrie, c’est une école publique et les frais d’inscription sont d’environ 800 €/an. Concernant le logement, l’école possède des appartements de 18 m² qui coûtent environ 350 € et il faut prévoir environ 130 € d’APL. Quel titre a-t-on à la sortie de cette école ? On obtient un double diplôme pharmacien/ingénieur. Il faut savoir que ces deux diplômes sont indépendants, c’est-à-dire qu’à la sortie de l’école, vous ressortez avec exactement le même diplôme que tous les ingénieurs (mais avec un diplôme de pharmacien en plus !). Une chose est primordiale : la motivation. Il faut savoir que venir à l’EMAC n’est pas forcément un investissement financier mais plutôt un réel investissement personnel. Il faut être motivé pour faire un an de plus, sachant que l’on perd aussi le statut « d’étudiant » pour revenir à celui « d’élève ». Mais je pense que le jeu en vaut la chandelle.

Les Mines d’Albi

Pour toute autre question, n’hésitez pas à me contacter à  christophe.colin@mines-albi.fr.

ON MIDI-PYRÉNÉES. LES MINES D’ALBI, SITUÉES EN RÉGI

www.apiep.net

février 2010 • L’INDUS.

15


Portraits

Interview double-formation : ENSIC, École Nationale Supérieure des Industries Chimiques

DR

pharmacie, le cursus se fait en deux ans, après la 5e année de filière industrie (mais une formation préalable, appelée formation complémentaire, est proposée pendant la 5e année afin de faciliter l’intégration en école).

ATIONS VÉRONIQUE FALK, REL . IC ENS ’ L À S EXTÉRIEURE

À retenir sur l’ENSIC •  École d’ingénieur en génie  chimique située à Nancy. •  Cursus de deux ans après  la 5e année  de fi lière industrie. •  L’entretien d’entrée se  déroule en français, il n’y a pas de test d’anglais. •  1 stage de 6 mois, en France  ou à l’étranger. •  L’ENSIC est une école publique,  les frais sont identiques à ceux de l’université. •  Diplôme obtenu :���titre d’ingénieur.

APIEP : Quel est le domaine de votre école et où est-elle située ? Véronique Falk : Notre école est une école d’ingénieur en génie chimique et se situe à Nancy, en centre-ville. En combien d’années se fait le cursus ? À partir de quelle année de pharmacie ? Pour les étudiants en faculté de

16

L’INDUS • février 2010

Quelles sont les modalités pour être admis ? Les modalités comportent un dossier à remplir de préférence en fin de 4e année afin de pouvoir suivre la formation complémentaire pendant la 5e année. Les candidats sont ensuite invités à se présenter devant un jury. Comment se déroule l’entretien ? Quel est le jury ? Un entretien en anglais est-il proposé ou imposé ? L’entretien comprend une première partie d’une dizaine de minutes pendant laquelle le candidat présente son parcours et son projet professionnel puis l’entretien se poursuit pendant une vingtaine de minutes par des échanges avec le jury qui est composé de 4 à 6 personnes provenant pour moitié de l’ENSIC et pour l’autre moitié de faculté de pharmacie. L’entretien se déroule en français, il n’y a pas de test d’anglais. Quels sont les masters spécialisés proposés aux étudiants en pharmacie ? Il n’y a pas de master spécialisé, il s’agit d’un diplôme d’ingénieur.

Quelles sont les matières enseignées ? Chimie Physique ; Physico-chimie des interfaces ; Thermodynamique et Énergétique ; Phénomènes de transport, de transfert et leurs applications ; Procédés de Formulation des médicaments ; Systèmes réactifs ; Génie des Séparations ; Hygiène, Sécurité et Environnement ; Eau de qualité pharmaceutique ; Informatique et mathématiques appliquées ; Conception de Procédés et Procédés Industriels ; Procédés Pharmaceutiques ; Sciences Managériales et Humaines ; Langues. Y a-t-il des cours dispensés en anglais ? Quelle est la place de l’anglais dans la formation que vous proposez ? Oui, certains cours sont dédoublés et peuvent être suivis au choix, en anglais ou en français. L’anglais occupe une place importante car un niveau d’anglais est exigé à la sortie de l’école (Par exemple TOEIC 750). Vers quel métier ou quel secteur d’activité débouche-t-il ? • Le secteur production : Directeur industriel, Responsable de site, Directeur de production (primaire ou secondaire), Responsable d’une ligne de fabrication. • Le secteur qualité : Responsable de l’assurance qualité, Chef de département contrôle qualité. www.apiep.net


Portraits

Combien de temps dure le stage et débouche-t-il généralement sur une demande d’embauche ? Peut-il se dérouler à l’étranger ? Le stage dure 6 mois et débouche souvent sur une proposition d’emploi. Il peut se dérouler à l’étranger. Peut-on faire une partie de la formation dans une école à l’étranger ? Non car il faut passer au moins 18 mois dans une école pour en obtenir le diplôme. Peut-on allier la thèse du master spécialisé avec la thèse de la faculté de pharmacie ? Il y a un projet de recherche en laboratoire (PFE : projet de fin d’étude) qui peut également servir de support à la thèse d’exercice. Combien de places sont prévues pour les pharmaciens à l’échelle nationale ; quel est le pourcentage de pharmaciens dans une promotion ? Environ 15 places sont proposées aux pharmaciens, soit 5 à 10 % de chaque promotion.

www.apiep.net

Quand doit-on retirer et déposer les dossiers ? Quelle est la date limite de dépôt des dossiers ? À partir du mois d’avril, le dossier peut être retiré ou téléchargé sur le site de l’école ; le dépôt se fait début juin de l’année en cours. Quand se déroule la journée porte ouverte de votre école ? Il n’y a pas de journée porte ouverte car le recrutement se fait essentiellement sur concours national, mais des visites de petits groupes peuvent être organisées sur demande. Qu’apporte de plus une double formation à un jeune diplômé ? Une double formation est une double compétence qui permet d’élargir le champ des métiers et des fonctions. Suivre une double formation permet également de se confronter à un autre mode de pensée et de tester sa capacité d’adaptation. C’est une bonne préparation à la vie de l’entreprise dans laquelle les employés viennent d’horizons très différents. Ne perd-on pas en connaissances scientifiques indispensables en ne faisant pas la 6e année à la faculté de pharmacie ? Si c’est le cas, cela est compensé par l’apprentissage d’autres connaissances sur d’autres sujets.

N’a-t-on pas des lacunes en rentrant en 2e année par rapport à ceux qui sont arrivés en 1re année ? À l’ENSIC, nous avons choisi de faire suivre aux étudiants pharmaciens les cours de tronc commun afin d’éviter ces lacunes, en considérant que les cours de spécialité ne sont pas une priorité pour des étudiants qui, à leur entrée, ont déjà 5 ans de spécialisation en pharmacie. À combien reviennent les frais d’inscription annuelle ? L’ENSIC est une école publique, les frais sont identiques à ceux de l’université. Quel titre a-t-on à la sortie de cette école ? En plus du diplôme de docteur en pharmacie qui est obtenu après la soutenance de la thèse d’exercice, les étudiants ayant suivi cette double formation sont titulaires du titre d’Ingénieur diplômé de l’École Nationale Supérieure des Industries Chimiques de l’Institut National Polytechnique de Lorraine.

L’ENSIC, À NANCY

(54).

février 2010 • L’INDUS.

ENSIC

• Le secteur sûreté-environnement. • Le secteur recherche et développement : Chef de département ou de groupe de recherches, Responsable de recherches en formulation et génie galénique. • Le secteur management et pilotage de projet.

17


Visites de labo.

L

Boiron

e 18 juin 2009, une petite dizaine d’étudiants a pu visiter le site de production du groupe Boiron situé à Montévrain (77) et spécialisé dans les systèmes bottlepack.

Nous avons été accueillis par le directeur du site, Sébastien Chambrault. La matinée a été consacrée à l’historique de Boiron, à la présentation des différents secteurs présents sur le site (réglementation, qualité) et à la visite des différentes parties constituant la chaîne de production. Après une pause déjeuner, une table ronde fut organisée afin de répondre aux nombreuses interrogations des étudiants présents et des professeurs les accompagnant.

DES APPAREILS DE PRO DUCTION DE PLUS EN PLUS PER FECTIONNÉS…

Boiron

Visite du groupe Boiron

ION, MALGRÉ LA MÉCANISAT UN ACTEUR TE RES EN ACI LE PHARM INDISPENSABLE.

S

uite à l’intérêt des étudiants pour les visites de laboratoires, l’APIEP a décidé cette année de réitérer l’expérience non seulement avec Boiron mais également avec un site de R&D des laboratoires GSK et un site de distribution (laboratoires Alliance Healthcare). Les premières visites débuteront mi-février, nous vous tiendrons bien sûr au courant des dates de visites. N’hésitez pas à venir vous renseigner auprès de nos membres.

18

L’INDUS • février 2010

Les visites de labos ont été un temps oubliées mais les voici qui reviennent sur le devant de la scène associative pour le plus grand plaisir des organisateurs de l’APIEP. En effet, qu’y a-t-il de plus concret que de pouvoir se rendre sur votre futur lieu de travail, que cela soit un site de production, un laboratoire de R&D ou encore un centre de répartition ? Le métier de pharmacien présente tant d’aspects variés et différents que faire un choix n’est pas toujours chose facile.

LA SPÉCIFICITÉ DE CH AQUE MACHINE CONDUIT À DES APP AREILLAGES TRÈS PERFORMANTS.

Boiron

L’APIEP en 2010…

Alors sautez sur l’occasion, et ne ratez pas le retour des visites de labos !

www.apiep.net


News

Ça s’est passé à Dijon ! D’après l’atelier : Travailler dans l’industrie pharmaceutique, animé par l’ESC Dijon à l’AG de l’ANEPF de novembre 2009.

Lille Amiens Rouen Reims Nancy Rennes

Paris V

Caen Angers Nantes

Tours

Strasbourg Dijon

Paris XI

Besançon

Poitiers

Lyon

Limoges

Clermont -Ferrand Bordeaux

Grenoble

Montpellier

Marseille

Toulouse

FACULTÉS CARTE DE FRANCE DES . E ACI DE PHARM

www.apiep.net

sieurs projets de médicaments de façon simultanée. L’objectif est de développer plus, plus efficacement et évidemment à moindre coût. À ce titre, vous, étudiants, quelles sont les compétences que vous devrez développer afin d’évoluer dans l’industrie pharmaceutique ? Votre diplôme valide vos connaissances mais pas nécessairement vos compétences. La compétence regroupe vos connaissances (diplôme) et votre capacité à les appliquer avec pertinence, c’est-à-dire au bon endroit, au bon moment en répondant de façon adaptée aux contraintes qui vous sont imposées, dans le but d’obtenir un résultat et donc d’être performant. En somme, il s’agit de votre savoir-faire. Et la voici, elle arrive, la liste de quelques qualités requises ! •  Autonomie (ne pas être un « boulet ») :  il  s’agit  de  comprendre vite, de savoir prendre des initiatives et pourquoi pas prendre des risques. • Responsabilité : il faut supporter la pression. •  Polyvalence : il faut savoir ne pas compter ses heures, savoir travailler en équipe avec des profils différents. •  Communication : il faut savoir communiquer, et attention à l’apparence,  aux  attitudes,  au  savoir-être !

UN AMPHITHÉÂTRE AU COURS D’UNE CONFÉRENCE D’AG…

APIEP

D

epuis 2005, on assiste à une diminution importante de la croissance de l’industrie pharmaceutique (passage sous la barre des 10 % en 2005). Les causes en sont multiples : on retiendra la difficulté accrue d’accéder aux marchés (perte des brevets, niveau de sécurité élevé sur les produits), la complexité des pathologies désormais visées, les coûts très élevés de la R&D, la concurrence etc. L’innovation devient alors un élément clé de la stratégie des entreprises pharmaceutiques. Des découvertes comme le séquençage complet du génome vont remodeler complètement le paysage de la R&D. Pour pallier à ces contraintes se sont développés de nouveaux modes managériaux, plus complexe : le management du projet. Ce type d’organisation se doit d’utiliser à meilleur escient les ressources humaines et matérielles : on est face à des équipes-projet, dirigées par des chefs de projet, qui travaillent sur plu-

•  Gestion des ressources  fi nancières. Une petite prétérition pour finir : je ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler que la maîtrise de l’anglais est fortement recommandée… Vous l’aurez compris, je me suis attaché à exposer les compétences générales requises pour travailler dans l’industrie pharmaceutique. À bien noter qu’elles sont tout à fait extrapolables à d’autres domaines ! Mais j’en vois déjà un au fond qui lève la main, et j’anticipe sa question, car elle est celle qui préoccupe la majorité des étudiants : quid du cursus estudiantin à suivre, des UE, masters, MS et autres termes ô combien barbares à nos oreilles ? Fixons-nous rendez-vous dans notre prochain numéro, et je vous révélerai mes modestes connaissances concernant les études permettant d’accéder à l’industrie pharmaceutique. Jean-François Bellier

février 2010 • L’INDUS.

19


À venir…

Événements de l’APIEP à noter !

US AVIONS IL Y A DEUX ANS, NO … LL HA LE MÉ ENFLAM

Le Gala a CORPO et l’APIEP s’unissent cette année pour vous proposer un Gala qui se déroulera dans un lieu encore inconnu ! Champagne, petits fours, produits régionaux, tous les ingrédients seront réunis pour un Gala d’exception. Et pour ceux qui souhaitent se détendre un instant, un espace Lounge sera aménagé pour le plus grand bonheur de tous. Rendez-vous à la fin du stage des 3e année et à la veille des vacances de Pâques !

L

Le Rallye du Caducée e Rallye du Caducée, organisé par les nouvelles recrues de l’APIEP depuis 1986, est l’événement qui clôture la fin de l’année universitaire dans un esprit ludique et décontracté. Les participants, étudiants en Pharmacie, mais aussi en Médecine et en Écoles de commerce, sont ainsi amenés à découvrir les charmes d’une région.

Il se déroule chaque année un week-end en avril, mai ou juin dans un rayon de 250 km autour de Paris et emmène une trentaine de voitures constituant chacune une équipe de 4 à 5 personnes déguisées selon un thème défini par l’équipe organisatrice. Le rallye fait passer les participants par 5 à 6 villes-étapes. À chaque étape, les différentes équipes s’opposent à travers des épreuves sportives et intellectuelles : défis sportifs, questionnaires de culture générale et bien évidemment les énigmes qui permettent de se rendre à l’étape suivante. Enfin, la journée du samedi est clôturée par une activité sportive surprise ! Le samedi soir, les participants se rendent sur le lieu d’hébergement où les attend un dîner suivi d’une soirée. Après une bonne mais courte nuit de sommeil et une promenade pour découvrir la faune

Imago

Imago

Cette année encore, les étudiants de l’APIEP se sont mobilisés pour vous offrir de nombreux événements. Au programme des hostilités : le très célèbre Rallye du Caducée et le Gala Pharma PXI organisé par l’APIEP et la CORPO !

DES PARTICIPANTS MO TIVÉS JUSQU’AUX DERNIÈRES MINUTES DU RALLYE.

et la flore environnantes, les participants frais et dispos repartent pour une dernière étape le dimanche midi où ils déjeunent et se voient remettre leurs lots (prix du meilleur déguisement, équipe gagnante du Rallye, etc.) ! Préparez-vous pour un weekend de rêve, début mai, à travers les régions bordant notre « plus belle ville du monde ».

20

L’INDUS • février 2010

Imago

L’ACTIVITÉ SURPRISE DU RALLYE CANOË-KAYAK !

Imago

L

2009 :

NCHE UN TOUR D’ACCROBRA APRÈS-MIDI POUR CONCLURE UN ! CHARGÉ EN PÉRIPÉTIES

www.apiep.net


indus-numero-1