__MAIN_TEXT__

Page 1

L’Europe et le legs de l’Occident

XXVIème Conférence de l’Académie de la latinité Du 26 au 28 janvier 2013 Paris, France


L’Europe et le legs de l’Occident

XXVIème Conférence de l’Académie de la latinité Paris, France Du 26 au 28 janvier 2013

La XXVIème Conférence de l’Académie de la latinité, à Paris, se veut dans la conscience critique de cette post modernité, définie par la chute de l’universalité occidentale et la mise en oeuvre de la différence au sein des cultures, menacées par une avenante “guerre de religions” et par la “civilisation de la peur”. Comment peut-on dans ce cadre penser à la prospective d’une Europe face à l’héritage de cette rupture, à partir de la conquête du welfarism, de la sécularisation ou de la démocratie? Et comment, en même temps, faire face à la survivance de l’ancien universel vis-à-vis de l’accélération du 11 septembre, et à la quête d’un ressort dialogique dans ce nouveau renvoi?

PROGRAMME

Samedi, 26 janvier 10h — Ouverture • Federico Mayor — Président de l’Académie de la latinité • Mario Soares — Vice-Président de l’Académie de la latinité • Hanifa Mezoui — Conseillère spéciale pour les affaires humanitaires et société civile de l'Alliance des Civilisations/ONU • Le Président de l’Institut du Monde Arabe • Candido Mendes — Secrétaire Général de l’Académie de la latinité

10h30 — Hommage à Alain Touraine — Michel Wieviorka 11h — Allocution de Jorge Sampaio — Haut Représentant pour l’Alliance des civilisations/ONU 11h30 — 1ère Séance La survivance de l’universel • • • •

Daniel Innerarity — Internet et l’illusion de l’universalité démocratique Michel Wieviorka — Critique de l’universalisme. Une perspective sociologique Edgar Morin — Repenser l’Humain Alain Touraine — Un ou plusieurs mondes? Une hypothèse pour le XXIème siècle


L’Europe et le legs de l’Occident

XXVIème Conférence de l’Académie de la latinité

15h30 — 2ème Séance L’héritage démocratique: du printemps arabe au Sud-Est Asiatique • Diederik (Dirk) Vandewalle — Révolutions illusoires? Mouvements sociaux insaisissables? Le printemps arabe, la démocratie et quelques leçons de la Libye • Hélé Béji — Les peuples et les dieux • Khalek Awang — Démocratie et modération dans le Sud-Est Asiatique • Abdulrahman Al-Salimi — L’État religieux et son avenir dans le monde arabe

Dimanche, 27 janvier 10h — 3ème Séance Ouverture historique et fondamentalisme • • • •

François L’Yvonnet — L’Europe et le legs latin Susan Buck-Morss — La démocratie: un projet incomplet Jérôme Bindé — Nihilisme et disparition Marco Lucchesi — Arabe classique ou dialectal?

15h — 4ème Séance Sujet politique et souveraineté • • • •

Renato Janine Ribeiro — Cosmopolitisme et “guerre des religions” Candido Mendes — De l’universel impérial à l’humanisme heuristique Javier Sanjinés C. — Les nouvelles diasporas migratoires Torcuato Di Tella (ambassadeur d’Argentine) — Les régimes politiques du Moyen-Orient et d’Amérique latine: des comparaisons pertinentes?

Lundi, 28 janvier 10h — 5ème Séance Vers la globalisation non-hégémonique • • • •

Zhang Longxi — Logos et tao Enrique Rodríguez Larreta — Universalisme européen, nationalisme culturel Anne Cheng — L’universalisme européen vu de Chine Gianni Vattimo — L’herméneutique du nihilisme européen

15h — 6ème Séance De la continuité à la prospective • • • •

Nilüfer Göle — Manifestations des clivages séculiers-religieux: le self, l’Etat et la sphère publique Santiago Zabala — Union européenne: un bon pas dans la mauvaise direction Jean-Michel Blanquer — La “Vieille Europe”, jamais Sergio Paulo Rouanet — Civilisation et civilisations: un nouveau regard


CONFÉRENCIERS Abdulrahman Al-Salimi (Oman) — Docteur (PhD) (Durham University, Royaume-Uni, 2001), il est le rédacteur en chef de la revue Al Tasamoh (Tolérance), publiée par le Ministère des Dotations et Affaires Religieuses du Sultanat de Oman. Professeur d’Études islamiques à l’Institut d’Études de la Shariah, à Muscat, Oman, il a été chargé de l’organisation de la première conférence internationale sur la jurisprudence islamique, à Oman. Auteur de nombreux travaux et articles de journaux/quotidiens, revues, magazines et encyclopédies. Alain Touraine (France) — Fondateur du Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques (CADIS) de l’EHESS à Paris. Co-fondateur du Collège d’Etudes mondiales. Membre de l’Académie de la latinité. Il est auteur, entre autres, de La recherche de soi. Dialogue sur le sujet, avec Farhad Khosrokhavar (2000); Un débat sur la laïcité, avec Alain Renaut (2005); Un nouveau paradigme. Pour comprendre le monde d’aujourd’hui (2005); Le monde des femmes (2006); Penser autrement (2007); Si la gauche veut des idées, avec Ségolène Royal (2008); Après la crise (2010); et Carnets de campagne (2012). Candido Mendes (Brésil) — Président de l’Université Candido Mendes, président du Forum des Recteurs de Rio de Janeiro, membre de l’Académie brésilienne de lettres, Secrétaire Général de l’Académie de la latinité, membre du Conseil pour le Développement économique et social de la Présidence de la République du Brésil, président du Comité Directeur du Conseil International des Sciences Sociales (ISSC) et ambassadeur de l’Alliance des Civilisations. Il a été aussi secrétaire général de la Commission Brésilienne de Justice et Paix et président de l’Association Internationale de Sciences Politiques (IPSA). Parmi ses livres les plus récents, on peut mentionner A presidência afortunada (1999), Lula: a opção mais que o voto (2002), Lula depois de Lula (2005), Lula apesar de Lula (2006), Dr. Alceu, da ‘persona’ à pessoa (2009), Subcultura e mudança: por que me envergonho do meu país (2010); et A razão armada (2012). Daniel Innerarity (Espagne) occupe la chaire de Philosophie politique et sociale de l’Université du Pays basque, chercheur Ikerbasque et directeur de son Institut de gouvernance démocratique (http://www.globernance.org/). Il a été professeur invité par plusieurs universités européennes et américaines; actuelllement, est professeur invité par le Centre d’études avancées Robert Schuman de l’Institut Européen de Florence. Entre ses derniers livres figure Étique de l’hospitalité, The transformation of politics (Prix national d’essai en Espagne, version française: La démocratie dans l’État), Le futur et ses ennemis (traduction en anglais: The future and its enemies), La société invisible et The democracy of knowledge. Diederik (Dirk) Vandewalle (Belgique) — Doctorat 1988, Columbia University. Enseigne au Dartmouth College. A publié plusieurs livres sur la Lybie et l’Afrique du Nord et rédige en ce moment un ouvrage sur l’économie des émergents et les perspectives des pays arabes, en s’appuyant sur une recherche du bureau régional de la Fondation Fulbright pour la coopération avec les pays du Golf. Il a été conseiller politique de Ian Martin, conseiller spécial des Nations Unies pour la planification de l’après guerre en Lybie. Il est aujourd’hui conseiller politique senior de la mission d’observation du processus électoral en Lybie du Centre Carter. Edgar Morin (France) — Sociologue et philosophe. Directeur de recherche émérite au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Edgar Morin est docteur Honoris Causa de plusieurs universités à travers le monde. Il a créé et préside l’Association pour la pensée complexe (APC). E. Morin a écrit plusieurs ouvrages, comme La Méthode: La Nature de la nature, t. 1 (1977), La Vie de la vie, t. 2 (1980), La Connaissance de la connaissance, t. 3 (1986), Les Idées, t. 4 (1991), L’Humanité de l’humanité — L’identité humaine, t. 5 (2001), Éthique, t. 6 (2004); Introduction à la pensée complexe (1990); La Voie: Pour l’avenir de l’humanité (2011); La France est une et multiculturelle. Lettre aux citoyens de France, en collaboration avec Patrick Singaïny (2012). Enrique Rodríguez Larreta (Uruguay) est PHD en Anthropologie sociale (Université de Stockholm) et directeur exécutif de l’Instituto do Pluralismo Cultural, Centro de Estudos Globais (Université Candido Mendes), Rio de Janeiro. Parmi ses publications les plus récentes, citons: Gold is illusion: the garimpeiros of Tapajos Valley in the Brazilian Amazon (2002) et Gilberto Freyre, uma biografia cultural — avec Guillermo Giucci (2007). Actuellement il poursuit ses recherches sur la dernière décennie de l’Oikuméné globale, l’épistémologie historique des sciences sociales et les modernités culturelles; il se consacre tout particulièrement à la Chine — dans le contexte de son influence — et au Brésil, dans le contexte de l’Amérique du Sud. Federico Mayor (Espagne) est professeur de biochimie et de biologie moléculaire. Il a été recteur de l’Université de Grenade (1968-1972), ministre de l’Éducation et des Sciences du gouvernement espagnol (1981-1982), directeur-adjoint de l’Unesco (1978-1981) et directeur-général de ce même organisme de 1987 à 1999. Depuis l’an 2000, il est président de la Fondation Culture pour la Paix, dont les activités principales sont orientées vers les droits humains, la démocratie, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, la défense de la diversité culturelle, le dialogue entre les cultures et la prévention des conflits. Il est auteur de La mémoire de l’avenir (1994), La nouvelle page (1994), Ciencia e poder (1998), Los nudos gordianos (1999), The World Ahead: Our Future in the Making (1999), L’Enseignement supérieur au XXIème siècle, avec Sema Tanguiane (2000), Gen-Ética (2003), La fuerza de la palabra (2005), Alzaré mi voz (2007), Voz de vida, Voz debida (2007) et En pie de paz (2008). François L’Yvonnet (France) est professeur de Philosophie et éditeur à Paris. Derniers ouvrages publiés: Le Défi de la différence, avec Candido Mendes (2007); Louis Massignon, Écrits mémorables, avec C. Jambet, F. Angelier et Souâd Ayadâ (2009); Michel Serres, Cahier de l’Herne (2010); et Homo Comicus ou l’intégrisme de la rigolade (2012). Gianni Vattimo (Italie) — Professeur de Philosophie de l’Université de Turin. A été professeur invité de plusieurs universités et ses ouvrages ont été traduits en plusieurs langues. Parmi les plus récentes, nous citerons Nihilism and emancipation. The future of religion, avec R. Rorty (2006), Ecce comu. Come si ri-diventa ciò che si era (2007) et Hermeneutic communism: from Heidegger to Marx, avec Santiago Zabala (2011). Hanifa Mezoui (Algérie) est Représentante Permanente auprès du Conseil Economique et Social (ECOSOC) des Nations Unies et de l’Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS). Actuellement, elle est Conseillère Senior en charge des Affaires Humanitaires et de la Société Civile en appui au Haut Représentant désigné pour l’Alliance des Civilisations, H. E. Nassir Abdulazis Al-Nasser. Elle est membre du Comité Scientifique du Centre Pio Manzu, Rimini, Italie, et du Comité Consultatif du “Zayed International Prix pour l’Environnement”, Dubai, EAU. Elle est aussi Secrétaire Générale de l’Association Culturelle Française des Nations Unies. Dans le domaine de l’enseignement, elle donne un cours à l’Institut de Sciences Politiques de Paris (Sciences Po) sur le thème des “Nations Unies: de la Théorie à la Pratique”, où elle joue aussi un rôle d’agent de liaison pour le programme de stages de l’Institut. Elle donne aussi des conférences au Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CDES) au sujet de l’Agenda des Nations Unies pour le Développement Global, centrées sur les Objectifs de Développement du Millennium et l’ECOSOC. Hélé Béji (Tunisie) — Agrégée de Lettres modernes, Paris 1973, a enseigné la littérature française à l’Université de Tunis, a occupé un poste de fonctionnaire international à l’UNESCO, a fondé en 1998 le Collège international de Tunis. A publié Désenchantement national, essai sur la décolonisation


CONFÉRENCIERS (1982); L’œil du jour, roman (1985); Itinéraire de Paris à Tunis, satire (1992); L’art contre la culture, essai (1994); L’imposture culturelle, essai (1997); Une force qui demeure, essai (2006); Nous, décolonisés, essai (2008); Islam Pride (Derrière le voile) (2011). Javier Sanjinés C. (Bolivie) — Professeur de Littérature latino-américaine et d’Études culturelles de l’Université de Michigan, Ann-Arbor. Doctorat à l’Université de Minnesota et post-doctorat à l’Université de Chicago, boursier de la Rockefeller Foundation. Il a publié de nombreux ouvrages sur la littérature et la culture andines. Ses deux derniers livres sont Mestizaje upside down (2004) et Embers of the past: cultural conflict in post-colonial societies, publiés par la Duke University Press. Jean-Michel Blanquer (France) est professeur de droit public (Université Sorbonne Nouvelle — Paris 3) et président de l’Institut des Amériques. Il a été recteur des Académies de Guyane et de Créteil et directeur général de l’enseignement scolaire en France. Ses articles et ouvrages portent sur le droit constitutionnel, la philosophie du droit, les institutions politiques d’Amérique latine et l’éducation. Jérôme Bindé (France) est écrivain et prospectiviste. Membre du Club de Rome, membre fondateur de l’Académie de la latinité et membre de la World Academy of Art and Science. Administrateur de Prospective 2100 et membre du comité éditorial de Foresight. Ancien Sous-Directeur général adjoint pour les sciences sociales et humaines et Directeur du Bureau de la prospective à l’UNESCO. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure et agrégé de l’Université, il a été maître de conférences à l’Ecole polytechnique. Il a notamment publié The world ahead: our future in the making (avec Federico Mayor; titre français: Un monde nouveau), Les clés du XXIème siècle, Où vont les valeurs?, Vers les sociétés du savoir, Signons la paix avec la Terre et, en qualité de coauteur, Globalization. Jorge Sampaio (Portugal) — Ancien président de la République portugaise, il est actuellement Haut représentant de l’ONU pour l’Alliance des civilisations. Marco Lucchesi (Brésil) est poète et écrivain. Professeur de l’Université fédérale de Rio de Janeiro et de la Fiocruz. Post-doctorat à l’Université de Cologne. Membre de l’Académie brésilienne de lettres et de la Accademia Lucchese delle Scienze Lettere e Arti. Il a publié, entre autres, Caminhos do Islã, O dom do crime, Sphera, Meridiano celeste et Ficções de um gabinete oriental. Il a reçu les Prix Jabuti, Brasilia, Marin Sorescu et du Ministero per i Beni e le Attività Culturali. Mario Soares (Portugal) — Ex-Président du Portugal. Ex-Premier ministre et ex-ministre des Affaires Étrangères. A été député auprès du Parlement européen. Vice-président de l’Académie de la latinité. Il se consacre actuellement à la Fondation Mario Soares. Il est l’auteur, entre autres, de Portugal amordaçado (1972), Democratrização e descolonização (1975) et Resposta socialista para o mundo em crise (1983). Michel Wieviorka (France) est administrateur de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et directeur d’études à l’EHESS. Il a dirigé le CADIS de 1993 à 2009 et présidé l’International Sociological Association de 2006 à 2010. Ses travaux constituent principalement une sociologie du mal et du malheur. Derniers ouvrages: Pour la prochaine gauche (2011), Evil (2012) et, sous presse, Le Front National, entre extrémisme, populisme et démocratie. Nilüfer Göle (Turquie) est directrice d’études en sociologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris. Elle travaille sur l’émergence de nouvelles pratiques, figures, symboles et signes de la religiosité islamique dans l’espace public. Apres avoir travaillé sur l’islam public dans différents contextes nationaux d’une manière comparative, elle étudie l’islam et l’espace public en Europe dans un cadre transnational. Son approche sociologique veut apporter une nouvelle lecture de la modernité à la lumière des expériences non-occidentales, et engager une critique euro-centrée et universaliste des définitions de la modernité séculière. Elle est l’auteur de Interpénétrations, L’Islam et l’Europe (2005) et Islam in Europe: the lure of fundamentalism and the allure of cosmopolitanism (2010). Actuellement, elle mène un projet de recherche sur les controverses européennes autour de l’Islam, Europublicislam, lauréat en 2008 du Conseil Européen de la Recherche. Renato Janine Ribeiro (Brésil) — Professeur de philosophie politique et d’Éthique à l’Université de São Paulo (USP), Brésil, depuis 1993. Il a traduit Thomas Hobbes en portugais et a publié de très nombreux articles et études sur cet auteur. Ses travaux sur la démocratie et la République font également autorité. Il a été directeur du programme d’évaluation de la Coordination d’Amélioration de Personnel au Niveau Supérieur (CAPES) entre 2004 et 2008, le rendant responsable, pour l’ensemble du Brésil, de l’évaluation de plus de trois mille programmes de maîtrise et de doctorat dans toutes les disciplines. Il rédige chaque semaine un article pour Valor Econômico, le plus grand quotidien économique brésilien. Les adresses de son site sur Internet sont les suivantes: www.renatojanine.pro.br et renatojanine.blogspot.com. Santiago Zabala (Etats Unis) est professeur de Philosophie et chercheur au Institució Catalana de Recerca i Estudis Avançats (ICREA) de l’Université de Barcelone. Parmi ses livres, nous pouvons citer The hermeneutic nature of analytic philosophy (2008), The remains of being (2009) et, plus récemment, Hermeneutic comunism (2011) en collaboration avec G. Vattimo, ouvrages édités par la Columbia University Press. Il écrit également pour le New York Times, Al-Jazeera, le New Statement et El País. Sergio Paulo Rouanet (Brésil) — Doctorat en Sciences politiques (Université de São Paulo). Diplomate de carrière, il a été consul-général à Zurich et à Berlin, ambassadeur à Copenhague et à Prague. Ex-Secrétaire national de la Culture. Professeur de l’Université de Brasilia. Membre de l’Académie brésilienne des lettres, de l’Académie brésilienne de Philosophie, de l’Institut d’Histoire et de Géographie et du Pen-Club. Il est auteur de plusieurs livres, parmi lesquels nous citerons Imaginário e dominação; Édipo e o anjo – itinerários freudianos em Walter Benjamin; A razão cativa; Teoria crítica e psicanálise; As razões do Iluminismo; O espectador noturno et Mal-estar na modernidade. Il a lancé en 2003 les deux volumes des Dez amigos de Freud, Interrogações et Idéias. Il a publié en 2007 Riso e melancolia. Susan Buck-Morss (Etats-Unis) — Professeur emérite de Théorie politique au Graduate Center de la City University de New York et à l’Université de Cornell. Ses livres les plus récents incluent: Dreamworld and catastrophe: the passing mass utopia in East and West (2000), Thinking past terror: Islamism and critical theory on the left (2003) et Hegel, Haiti, and universal history (2009). Torcuato Di Tella (Argentina) est spécialiste de l’Étude comparée des systèmes politiques latino-américains. Il a été professeur de l’Université de Buenos Aires de 1958 jusqu’à 2005. Il est l’auteur de National popular politics in early independent Mexico (1996), Latin American politics (2001), Perón y los sindicatos (2003) et de History of politicals parties in Latin America (2004). Depuis 2010, il est l’ambassadeur de l’Argentine en Italie. Zhang Longxi (Chine) — Doctorat à l’Université de Harvard. Occupe actuellement la chaire de Littérature comparée et de traduction de la Cité universitaire de Hong-Kong. Il est membre invité de la Royal Swedish Academy of Letters, History and Antiquities. Il a publié de nombreux ouvrages en anglais et en chinois sur des sujets traitant de questions culturelles aussi bien de l’Est que de l’Ouest et participe à de nombreux conseils éditoriaux, y compris d’histoire de littérature moderne en tant que conseiller.


ACADÉMIE DE LA LATINITÉ

Institut du Monde Arabe Paris, France

Université Candido Mendes Rio de Janeiro, Brésil

Académie de la latinité — Secrétariat général

Rua da Assembleia, 10, 42º andar, Centro 20011-901 – Rio de Janeiro – RJ – Brésil Tél: +55 21 3543-6498 | 3543-6498 — Fax +55 21 3543-6501 E-mail: cmendes@candidomendes.edu.br | www.alati.com.br

Profile for Agência Pé de Limão

Programa Conferência Paris - UCAM  

Seminário realizado pela Academia da Latinidade, da Universidade Candido Mendes, em janeiro de 2013, em Paris, França, com o tema " L’Europe...

Programa Conferência Paris - UCAM  

Seminário realizado pela Academia da Latinidade, da Universidade Candido Mendes, em janeiro de 2013, em Paris, França, com o tema " L’Europe...

Advertisement