Page 1

EVOLUTION INTERNE : BOOSTEZ VOTRE CARRIERE EN DOUCEUR En premier lieu, télécharger cette fiche sur votre ordinateur.

En 2006 dans les entreprises européennes, un poste de cadre sur trois a été pourvu par un recrutement interne1. Pour les sociétés, il s’agit de fidéliser les talents. Pour vous, c’est un coup d’accélérateur donné à votre carrière sans avoir à renoncer à un environnement de travail qui vous va bien. Mode d’emploi.

1 – Développez votre projet Votre employeur vous fait confiance : cela peut vous permettre d’accéder à des métiers, à des niveaux de responsabilité ou même à des secteurs difficiles à atteindre par un recrutement externe. Votre connaissance de la société peut même vous permettre de proposer la création d’un nouveau poste. En un mot, tout est possible à condition que votre projet soit bien adapté aux besoins de l’entreprise.

2 – Anticipez le recrutement Première étape : actualisez votre CV. Il doit être prêt pour pouvoir répondre à toutes les opportunités. Une activité de veille sur l’intranet de votre entreprise est nécessaire. Mais ne négligez pas les autres sites consacrés à l’emploi : regarder ce qui se fait à l’extérieur peut vous permettre de définir des arguments pour négocier en interne !

3 – Analysez vos atouts Votre familiarité avec l’entreprise est votre valeur ajoutée. Vous en maîtrisez la culture, les objectifs et les méthodes : vous serez plus rapidement opérationnel. Mais comme dans n’importe quel recrutement, vous devrez savoir faire la différence avec d’autres candidats. Pour cela, préparez d’ores et déjà l’exposé de vos meilleures réalisations, dans votre poste actuel, comme dans les précédents. Et surtout, sachez présentez vos compétences et connaissances : même face à un interlocuteur interne vous devrez le convaincre de votre potentiel et de votre maîtrise.

4 – Informez l’entreprise Sans vous mettre dans une mauvaise posture vis-à-vis de votre manager actuel, annoncez à des personnes clés votre désir de changement : elles pourront vous tenir informé d’opportunités ou vous renseigner sur un service ou une filiale. La direction des ressources humaines fait bien sûr partie de celles-là. Face à tous ces acteurs, et notamment votre supérieur, veillez à ne jamais dénigrer votre travail actuel : montrez que votre désir de mobilité va dans le sens des besoins de l’entreprise.

5 – Sachez vous remettre en question Pour convaincre votre futur recruteur, vous devez montrer que vous avez acquis une connaissance approfondie de l’entreprise, mais que vous êtes encore prêt à vous remettre en question. Dans vos nouvelles fonctions, vous aurez peut-être à modifier vos méthodes, vos horaires ou encore certaines de vos 1

Source : Apec, L'Europe des cadres, novembre 2006 © Apec 2010

Page 1 sur 2


habitudes de travail. En bref, soyez prêt à faire des compromis et faites savoir que vous êtes toujours adaptable.

6 – Faites-vous aider Vous avez perdu l’habitude de préparer un CV ou d’écrire une lettre motivation ? Appuyez-vous bien sûr sur les services de l’Apec. La DRH peut aussi être un soutien précieux pour finaliser votre projet ou vous aider à gérer les relations avec votre manager actuel.

7 – Conservez votre ancienneté En changeant de poste en interne, vous conservez le bénéfice de votre ancienneté, y compris vos jours de congés : un argument de plus en faveur de la mobilité interne. L’augmentation de votre salaire n’est en revanche pas automatique. Enfin, sachez que votre employeur peut vous soumettre à une période probatoire mais en aucun cas à une période d’essai : au terme d’un délai défini contractuellement, vous pouvez retrouver vos anciennes fonctions, mais pas être licencié.

Pour un conseil personnalisé sur ce sujet, contactez un consultant au du lundi au vendredi, de 9h à 19h.

© Apec 2010

Page 2 sur 2

EVOLUTION INTERNE : BOOSTEZ VOTRE CARRIERE EN DOUCEUR  

EVOLUTION INTERNE : BOOSTEZ VOTRE CARRIERE EN DOUCEUR

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you