Page 1

Le Journal Edito L’année 2016 se termine dans le sang, dans la haine des uns des autres qui conduit aux gestes les plus obscènes. Il serait si simple de vivre ensemble, de se parler, de s’écouter, de s’aider. Vivre pour les autres autant qu’on peut le faire pour soit même.

Actualité

N° 188 - Jan / Fév 2017

>> La parole donnée aux parents d’enfants polyhandicapés :

A l’initiative de 4 Présidents de Conseils de la Vie Sociale, la soirée du 8 décembre a rassemblé 17 familles autour de la question des besoins des enfants et des aidants. (suite page 3)

Résultats du concours de dessin 2017 :

C’est à ce monde qu’aspire l’APAJH, c’est ce monde que nous essayons de construire depuis plus de 50 ans. Un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel. A quoi servent les richesses si ce n’est pour les investir dans la solidarité. Au fond d’un coffre-fort elles ne servent à rien, ni à servir l’économie ni à réduire les inégalités. Nous aurons à nous prononcer en 2007 sur un nouveau projet de société, nous devrons être attentif à ce que ce projet soit porteur d’égalité sociale, soit un projet solidaire, un projet qui n’oppose pas entre-elles les différences, mais au contraire rassemble au service d’une société qui combat l’exclusion. L’activité de l’APAJH de Loire-Atlantique a été forte, intensive comme chaque année. Nous nous efforçons de construire en tenant compte des évolutions qui nous entourent, des demandes des personnes que nous accompagnons. Cette année encore nous avons construit, recherché les solutions qui permettent de garantir les parcours d’accompagnement tout en garantissant la solidité de l’APAJH 44. C’est tous ensemble, administrateurs, équipe de direction, salariés, et usagers que nous allons poursuivre notre route. Il nous faut avoir confiance en nous, confiance en notre savoirfaire et être fier de participer à la vie de l’APAJH. A tous une très bonne année 2017, qu’elle nous apporte, la paix, la joie et réponde à nos aspirations. Rémi TURPIN, Président de l’APAJH 44

Le 2ème Prix est attribué à Clara LEFEBVRE - 9,5 ans SESSAD Troubles des Fonctions Cognitives - Pôle Enfance (suite page 4)

LAS AVES, en concert au Festival Handiclap : L’APAJH 44 accueillera le groupe Las Aves le samedi 18 mars prochain à 20h30 sous le Chapiteau Mobil Casbah aux Machines de l’Ile de Nantes. Découvrez les têtes d’affiche de la 30ème édition du Festival en page 4. >> Billetterie : www.handiclap.fr Directeur de Publication : Rémi TURPIN, Président de l’APAJH 44 Comité de Rédaction : C. ALLAIN DES BEAUVAIS, E. BOENNEC, M-A. GRUET, M. GUITTENY, M. HUMBERT, C. JOYEUX, V. KOENIG-BUGEON, P. LE FOLL, L. ROYER - Réalisation : Siège APAJH 44 Impression : BAUDRY COM’IMPRESSION - 02 40 54 42 55 Imprimé sur du papier issu de la forêt gérée durablement ISSN : 1632-9317

Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés de Loire-Atlantique 12, rue de Clermont - 44000 NANTES - Tél. : 02 40 14 04 71 - Fax : 02 40 14 04 73 - Mél : siege@apajh44.org - www.apajh44.org APE 8899 B - SIRET 786 020 826 000248 - Reconnue d’intérêt général


Vie des Etablissements

Noël à travers les âges

Formation Makaton à l’IPEAP Développer la communication grâce au MAKATON : un défi pour le Pôle Polyhandicap Enfants et d’autres dispositifs de l’APAJH 44. Pour favoriser le plus possible la compréhension et l’expression des personnes accompagnées, le programme Makaton associe la parole, les signes et/ou les pictogrammes. Ce langage multimodal, déjà connu d’une minorité de professionnels, ne peut être réellement efficient que s’il est utilisé par un grand nombre. Dans cette perspective, 14 professionnels de l’APAJH se sont formés durant l’automne. Ce bain linguistique a été riche en apprentissages. Au-delà de la communication, il apporte un autre regard sur l’accompagnement des personnes. En attendant d’autres sessions de formation, y compris si possible pour les familles, retours sur cette première expérience, avec Caroline COLSON, AMP à l’IPEAP. Pourquoi avoir choisi cette formation ? Le makaton est un support à la communication qui est très limitée chez les enfants atteints de polyhandicap. J’ai espoir que cette formation me permette de me faire mieux comprendre dans mes paroles, mes demandes et qu’ils puissent exprimer les leurs plus facilement selon leur potentiel (désignant du regard un picto, mimant une ébauche de signe). Comment s’est-elle déroulée ? La formation s’est déroulée sur 6 jours espacés sur plusieurs semaines. Le laps de temps entre chaque session de formation était profitable pour intégrer les signes, les mettre en action et permettre de voir en équipe les difficultés et en rediscuter à la session d’après. L’échange était de ce fait très constructif. Cela permet également de créer quelques outils d’une fois sur l’autre pour en rediscuter et revoir ensemble ce qui a besoin d’être modifié et adapté. Qu’en retirez-vous aujourd’hui dans votre pratique professionnelle ? Cette formation est très enrichissante et porteuse au quotidien. Elle m’accompagne dans ma pratique professionnelle au jour le jour même si cela n’est pas un automatisme et demande de la rigueur dans son application. La transmission aux collègues des signes et des fondements de la méthode est aussi une manière de s’imprégner encore davantage de celle-ci. Il y a peu de recul pour l’instant sur les nouveaux outils. Les histoires signées captent bien souvent davantage l’attention des enfants que la simple parole.

Chaque année, la MAS de La Sèvre organise une grande fête pour célébrer Noël. Le thème "Les époques" a été retenu pour animer les festivités. Les décorations sont une nouvelle fois à la hauteur du thème. L’allée centrale s’est transformée en couloir spatiotemporel. Si la directrice peut se réfugier dans sa grotte et se réchauffer près d’un bon feu, la psychologue médite avec d’augustes romains pendant que le chef cuisinier converse avec les druides tout en préparant de bons petits plats. Il faut ensuite franchir l’entrée d’un château fort pour accéder aux habitations. Belle Ile et Ré traversent le Moyen-Age en compagnie de preux chevaliers et gentes demoiselles. Troubadours et caravelle emportent Noirmoutier et Ouessant dans les voluptés de la Renaissance sous le sourire bienveillant de Mona Lisa. L’animation, la tête dans les étoiles, envoie des fusées direction les Antilles. Les résidents, l’équipe d’animation, les parents du "Mardi loisirs", l’ensemble des professionnels ont placé une nouvelle fois la barre très haut. En longeant le couloir central, ce n’est rien moins que l’histoire de l’humanité que l’on traverse ! Vivement l’année prochaine pour d’autres aventures. Fanny PETIT-FIGUREAU, Directrice du Pôle Polyhandicap Adultes

Trophées Fédération APAJH La remise des trophées APAJH a eu lieu à Paris, dans une somptueuse salle du Louvre, le lundi 14 novembre dernier au soir. La salle était comble et l’ambiance chaleureuse. Jean-Louis GARCIA, Président de la Fédération APAJH et Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’Etat en charge des personnes en situation de handicap, ont remis le Trophée d’honneur à Marie-Amélie LE FUR, triple médaillée aux Jeux paralympiques de Rio 2016. Le Trophée de l’Entreprise Citoyenne a été remis à WEELIZ, site de prêt de voitures adaptées entre particuliers handicapés. Le Trophée École et Culture revient à l’IUT Sud Toulon qui, avec l’ADAPEI, a créé Comm’Handi, logiciel qui permet de communiquer avec des personnes privées du langage.

2


Vie Associative Le Trophée Sport a récompensé Handi Raid SapeursPompiers qui a fait naviguer des personnes en situation de handicap à bord de canots pneumatiques de secours, sur le Rhône à Lyon et de la Saône à Mâcon (ville où je suis née !). Le Trophée de la Ville Citoyenne a été remis au Conseil Général du Nord (59) pour avoir créé un circuit de découverte de la nature accessible aux personnes à mobilité réduite. Le Trophée de l’Accessibilité Universelle valorise le logiciel “C’est ma vie, je la choisis” proposé par Trisomie 21 France et destiné à aider les personnes trisomiques à élaborer leur projet de vie de manière autonome. Plusieurs groupes comprenant des personnes en situation de handicap sont venus présenter des morceaux de musique, dont certains agrémentés d’un peu de cirque. J’ai particulièrement apprécié le groupe Timéo. Nous avons aussi eu l’honneur de recevoir la visite de 2 chanteurs connus : Michel FUGAIN et Joyce JONATHAN. C’est vraiment encourageant de voir tout ce qui se crée pour aider les personnes atteintes de tous handicaps. Vraiment, bravo à l’APAJH pour suivre de près et récompenser tout ce beau travail. Christiane MICHON, Adhérente APAJH 44

L’APAJH 44 remercie ses partenaires Savez-vous qu’à l’APAJH 44, il est possible d’aller skier dans les Alpes, visiter le Portugal, naviguer sur un mythique Pen Duick et même participer au Special Olympics à Los Angeles… Autant de projets à faire rêver ! Mais pour les financer, il faut des partenaires. A commencer par la BPA, puisque c’est elle qui a accueilli la 3ème Rencontre Partenaires-Mécènes organisée par l’APAJH 44, le 15 décembre dernier. Une soirée conviviale pour que l’APAJH 44 puisse remercier tous ses financeurs de projets.

Partenariat renouvelé avec la CMCAS Samuel LANDIER, Président de la Commission santésolidarité de la CMCAS Loire-Atlantique, Vendée (cette caisse regroupe les activités sociales des Industries Electriques et Gazières) est venu en personne annoncer le renouvellement de la convention signée en 2010 avec l’APAJH 44. Déjà reconduite une première fois en 2013, c’est un véritable partenariat qui se confirme. En 6 ans, la CMCAS a soutenu 53 projets issus des pôles APAJH 44. En retour, elle s’appuie en confiance sur les compétences des professionnels de l’association, pour accompagner ses propres salariés porteurs de handicap.

Un partenariat en évolution C’est d’ailleurs une évolution générale que cette forme de coopération plus durable entre partenaires. Face à la réduction des moyens qui les touche, les financeurs souhaitent, en effet, privilégier un accompagnement à plus long terme de projets qui valorisent une dimension éducative ou sociétale. D’où cette réflexion de l’APAJH 44 avec ses partenaires, pour travailler sur des opérations moins nombreuses mais plus pérennes, comme par exemple l’insertion sociale, le soutien aux familles, l’aide aux aidants… La soirée s’est terminée par le diaporama des 21 projets de l’année 2015/16. En plus des partenaires et des professionnels de l’APAJH 44 qui s’impliquent dans de tels projets, un homme est à saluer : Patrick LE FOLL. En charge des Partenariats et Mécénats Entrprises à l’association, il a été le premier à occuper ce poste. Au terme d’une mission de 3 ans, il aura su, par son investissement, tisser des liens tous azimuts avec le monde des entreprises et "faciliter" pas moins d’une quarantaine de projets au service des usagers de l’APAJH 44. Corinne Des Beauvais, Administratrice APAJH 44

La parole aux parents d’enfants polyhandicapés A l’initiative de Jean Chéneau, Président du Conseil de la Vie Sociale de l’IPEAP, et de 3 autres présidents de CVS, la soirée du 8 décembre a rassemblé, au siège de la Banque Populaire Atlantique, 31 personnes concernées par le polyhandicap enfant, dont 17 familles, 4 directeurs d’établissements (IPEAP à Rezé, ISSÉ à Nantes, IEM de l’Estran à Saint-Nazaire, IEM de la Buissonnière à La Chapelle-sur-Erdre) et plusieurs représentants d’associations gestionnaires de Loire-Atlantique et de Sarthe (APAJH 44 et 72-53, APF, Œuvres de Penbron, Association Thétis). Cette soirée, une première en Loire-Atlantique, avait deux objectifs principaux : recenser les besoins des enfants et surtout des aidants ainsi que les incohérences de l’offre médico-sociale sur le département pour harmoniser les fonctionnements et faciliter les parcours des jeunes. Les échanges ont porté sur les thèmes suivants : Parent ou soignant ? Quelle définition précise de l’aidant familial ? Comment faire évoluer l’aide au répit ? Comment continuer d’exercer une activité professionnelle? Quel statut pour l’aidant familial ? Comment faciliter les démarches de reconnaissance de l’aidant familial ? Quelle prise en compte de la fatigue physique et morale de l’aidant familial? Quelle place pour les aidants invisibles (fratrie, grands-parents) ? Comment adapter l’offre des établissements médico-sociaux pour permettre davantage de souplesse et offrir une aide au répit ? Comment mieux accompagner la transition à l’âge adulte ? A l’issue de cette soirée, les participants ont convenu de rédiger un document de synthèse, reprenant la parole des familles et les propositions des associations gestionnaires, afin de contribuer à l’enrichissement du Plan national polyhandicap à venir, mais aussi du Projet régional de santé et du Schéma départemental des personnes en situation de handicap.

3


Informations Les têtes d’affiches du festival LES MICRO SHOWS DE MADAME SUZIE >> Cabaret foutraque et musical Jeudi 16 mars à 20h30 De leurs pérégrinations et expérimentations, les artistes de Madame Suzie ont extrait le meilleur : des solo, duo, trio (et plus) en utilisant leurs voix, leurs corps, des textes, des objets, un violoncelle, des légumes, un accordéon, des flûtes, Bowie, Schubert ou le folklore des pleureuses mexicaines. Les “Micro-Shows” sont le fruit de ce foisonnement : des spectacles courts et insolites aux notes tantôt poétiques, burlesques, légères ou survoltées. Tout public, à partir de 8 ans Durée 2h30 avec entracte - 12 €, 8 € tarif réduit

LE BALLON ROUGE >> Ciné-concert Vendredi 17 mars à 20h30 François Ripoche, Laetitia Shériff et Stéphane Louvain revisitent la déambulation urbaine, parisienne et poétique imaginée en 1956 par Albert Lamorisse. Le film Le Ballon rouge aborde délicatement l’enfance et ses petits désordres. 60 ans après la Palme d’Or à Cannes, les trois musiciens lui rendent un hommage vibrant et pop tout en invitant à s’envoler à leurs côtés pour (re) découvrir cette œuvre du cinéma pour petits et grands. A partir de 6 ans - 45 min - 10 €, 8 € tarif réduit

LAS AVES >> Concert Samedi 18 mars à 20h30 Las Aves est un gang du futur. Mystérieux, avant-gardiste. Leur premier album, "Die In Shanghai", en est le manifeste brûlant, révélant l’existence d’une pop résolument nouvelle. Leur présence bouillonnante donne une autre dimension aux hymnes de l’album : impossible de résister à cette énergie enflammée ! 1h - Tout public - 13 €, tarif réduit 10 €

Billetterie : www.handiclap.fr 06 73 20 87 04

N AGE

DA

11 janvier : CVS Diapason 21 janvier : Clôture Assises Handicaps Acoustiques 44 - La Haye Fouassière (14h à 18h Salle Sévria) 9 février : CA APAJH 44 28 février : Conférence de presse du Festival Handiclap 4 mars : Formation accessibilité bénévoles Handiclap 9 mars : Inauguration du Pôle Enfance de l’APAJH 44 16 – 19 mars : 30ème Festival Handiclap 16 mars 2017 : CVS MAS de La Sèvre 27 mars 2017 : CVS IPEAP

A Lire : Miranda CHATOUMIAOU Ecrit par Sylvie Reynard-Candie et illustré par Clerpée. Un livre pour faire connaître la dyspraxie aux enfants mais aussi aux grandes personnes. Un livre humoristique afin de dédramatiser les difficultés scolaires. Un livre sur l’amitié entre deux fillettes qui allient leur force pour valoriser leurs différences. Association Grandir d’un Monde à l’Autre Editions d’un Monde à l’Autre 40 rue Jean Jaurès – 44400 Rezé nguerin@mondealautre.fr Tél. 09 72 39 82 86 - www.mondealautre.fr

40 ans d’engagement A l’occasion de ses 40 ans, la Fédération APAJH vient de réaliser un ouvrage intitulé "Ensemble, 40 ans d’engagement pour le droit et la citoyenneté". Il marque symboliquement la volonté de notre mouvement de se mobiliser et de s’organiser pour être plus fort dans un seul but, la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap. Tarif réduit 5 €. Commande auprès de l’APAJH 44 : 02 40 14 04 71 - siege@apajh44.org

Concours de dessins 2017 Les membres de la Commission remercient très chaleureusement l’ensemble des participants au Concours de dessins, pour illustrer la carte de vœux 2017 de l’APAJH 44. Le 1er Prix a été remporté par Léna MARTIN , 9 ans du SESSAD Troubles des Fonctions Cognitives - Pôle Enfance. Le 2ème Prix est en 1ère page de ce Journal. Il a été réalisé par Clara LEFEBVRE - 9,5 ans. Le 3ème Prix a été attribué à Mathioro SAMBA, 11 ans. Son dessin illustre les voeux sur le site internet de l’association. Un grand merci à nouveau aux participants pour leur imagination et leurs très belles réalisations !

N°188 - Janvier-Février 2017 // Journal APAJH 44  
Advertisement