Issuu on Google+

Porte fenĂŞtre coulissante

PVC Bois Alu Bois-alu Td construction n°2 Marjorie Ligonnet Sylvain Bouttier Romarick Atoke Anthonin Guillemin


Description du produit Littérale

Une porte-fenêtre coulissante est une porte composée d’une paroi vitrée cerclée de menuiserie, qui ne s’ouvre pas en battant mais en coulissant sur un rail. La vitre peut être en simple, double ou triple vitrage, ce qui permet d’améliorer l’isolation sonore et thermique, la menuiserie en aluminium, bois, PVC ou mixte bois-alu. Le rail est généralement en aluminium afin d’offrir une plus grande résistivité. Une porte-fenêtre coulissante permet une sortie sur l’extérieur tout en apportant de la lumière dans l’espace intérieur. Elles peuvent également être utiliser pour ventiler.

Elle peut s’ouvrir de deux façons : - Coulissante sur un rail, pouvant se glisser derrière une autre porte-fenêtre - Coulissante à galandage (ci-contre) la baie vitrée disparaît dans un mur, libérant ainsi la totalité de l’ouverture

On peut trouver des profilés permetant la réalisation de châssis coulissants de type : 2 vantaux 2 rails 3 vantaux 2 rails 4 vantaux 2 rails 3 vantaux 3 rails 6 vantaux 3 rails Rail additionnel permettant de réaliser des coulissants avec nombre de vantaux à la demande.

Version Galandage à refoulement en contre cloison : 1 vantail 1 rail 2 vantaux 1rails 2 vantaux 2rails

4 vantaux 2rails

Les portes-fenêtres coulissantes standards à 2 vantaux sont de dimensions 215*180/210/240cm.


Description du produit PVC:

Bois:

Bois-alu

Aluminium:

Galandage:

Les vantaux:

Le soubassement, sur les portes-fenêtres, est la partie pleine de la porte (en bois, PVC ou aluminium). Il permet de limiter la surface vitrée, et donc son entretien et souvent son coût. Il apporte une meilleure robustesse à la porte-fenêtre et c’est un détail esthétique non négligeable.


Origines du produit Au XIIIème siècle apparaissent au Japon les premiers panneaux coulissants. Ces cloisons de papier résistant pouvaient être opaques ou translucides. La maison traditionnelle japonaise représentait un espace ouvert et des panneaux coulissants modulaient les volumes selon les besoins. En Occident, depuis le XXème siècle, l’habitat traditionnel japonais, par son fonctionnalisme et son esthétisme, a constitué un modèle de référence pour l’architecture moderne en général.

Au-delà de cette fonction de cloison de séparation, les panneaux faisaient aussi office de portes pour les grandes ouvertures donnant sur le jardin, prolongement naturel de la construction.


Origines du produit L’apparition des fenêtres dans l’architecture correspond à la conception de la visibilité et de la protection par rapport à l’extérieur à partir du XIIe siècle dans les bâtisses.

Au 19e siècle apparaissent les grandes baies vitrées, grâce aux progrès de la Révolution industrielle. Les grandes serres, halls de gares ou passages inondés de lumière en sont des témoins, mais font figures à l’époque de solitaires dans la construction. Ce n’est qu’au cours des années 20 et 30, sous l’impulsion du mouvement Moderne, qu’apparaissent les premières maisons généreusement vitrées. Bien que cette tendance ne s’impose véritablement qu’après la Seconde Guerre Mondiale, les nécessitées économiques, technologiques et stylistiques poussent rapidement à un emploi toujours plus fréquent du verre. Kaufmann House, Richard Neutra, Palm Spring, Etat-Unis, 1939


Origines du produit La Farnsworth House, est une maison de week-end d’une seule pièce dans un domaine de 24 ha bordant la rivière Fox. Mies créa une maison en verre et acier de 135 m2 qui est largement considérée comme un emblème de l’architecture Moderne. La maison a été reconnue monument historique en 2006. Villa Farsworth, Mies Van der Rohe, Chicago, 1945-1951 Villa Lyprendi, Rudy Ricciotti, Toulon, 1998 Cette maison se déploie le long de la montagne, s’ouvrant largement sur le paysage de la ville et de la mer, son unique façade, grâce à une surface vitrée continue. Les matériaux employés sont bruts et dépouillés : dalle de béton ciré, bois, métal et verre.


Utilisation du produit L’utilisation de la porte fenêtre coulissante dans cette architecture recyclée, permet de jouir du paysage environnant de l’intérieur.

Ci-dessus, container Guest House, Poteet Architects, San Antonio, Texas, USA, Ci-dessous, Casa JileRésidence, Anonimous Architects, Mexico, 2005

Tout comme dans les architectures modernes précédentes, l’utilisation de la porte fenêtre coulissante offre un prolongement naturel sur l’extérieur, et un panorama depuis le rez de chaussée jusqu’à l’étage.


Utilisation du produit La porte fenêtre coulissante est fréquemment utilisée dans la construction de résidences individuelles, pour prolonger des espaces intérieurs comme le séjour, la salle à manger et la cuisine, vers l’extérieurs en prolongement de la piscine, du jardin, des aires de jeux. Ainsi, une très belle vue sur le paysage s’offre sur ces espaces extérieurs.

Les espaces sont complètement ouverts sur le paysage. Le salon, un espace à double hauteur avec cuisine et salle à manger, possède des portes de trente-six pieds de verre large qui définissent les murs Sud et Nord. Lorsqu’elles sont ouvertes, la salle à manger devient une zone de pique-nique et la cheminée du salon un feu de camp.

Pryor Residence, Bates Masi + Architects, Montauk, USA,


Description du produit Essences:

Bois: La porte fenêtre bois est LA porte fenêtre par excellence. Elle peut être construite dans diverses essences de bois : - des essences nobles (chêne, Moabi, Tauari...) qui ne nécessitent aucun traitement. - des essences standard traitées pour être hydrofuges (résistants à l’eau), fongicide et insecticides (résistants au pourrissement et aux insectes). La fenêtre bois est désormais adaptée aux fenêtres de grand format (baies vitrées, vérandas) grâce au système de lamellé-collé (lamelles de bois collées les unes aux autres). => Elle est esthétique et isolante mais elle est plus chère et plus difficile à entretenir. Avec petit soubassement.

Détail non coulissant.


Description du produit PVC Le PVC est le plus utilisé (60% du marché) des matériaux pour la structure des fenêtres. Il permet différentes finitions lisse et blanche de couleur ou boisé. Aujourd’hui, 5 imitations bois pratiquement indiscernables de leur pendant naturel sont disponibles : ébène, acajou, chêne clair, chêne foncé et chêne doré. Le pvc présente une série d’avantages incontestables: - multiples possibilités sur les plans constructifs et esthétiques - isolation acoustique et thermique maximales - grande durabilité - c’est le matériau le moins cher. Son seul défaut : il est considéré comme moins noble ou élégant que le bois, même s’il existe de plus en plus de design différents.

Avec soubassement.

Idéal en rénovation: La fenêtre peut être installée facilement sur une structure déjà existante et sa pose ne nécessite pas de travaux supplémentaires de rénovation ou de reconstruction. Sur les structures en bois déjà existantes, le cadre dormant en PVC est fixé sur le cadre dormant ancien. La technique est simple et rapide.


Description du produit Alu: La fenêtre est équipée d’une structure en aluminium. Ce matériau est synonyme d’architecture contemporaine. L’aluminium présente de nombreux avantages : - Il ne nécessite aucun entretien. - Il est très rigide - Il est très résistant : ne rouille pas. - Les montants très fins laissent plus de place au vitrage et à la lumière. - Multitude de coloris : tout est possible ! L’aluminium est un matériau qui conduit le chaud et le froid. De ce fait, les fenêtres en aluminium sont maintenant équipées d’un système de rupture de pont thermique afin d’éviter la condensation et le ruissellement d’eau. Sans soubassement.

Les fenêtres alu sont donc maintenant bien isolantes et respectent la réglementation thermique en vigueur (norme RT 2000). => C’est le matériau le plus adapté à la construction de baies vitrées coulissantes et de fenêtres grand format.


Description du produit Bois-alu: La fenêtre bois-alu présente peu d’inconvénients : de conception plus récente, elle reste moins répandue et plus chère que les autres solutions.

Certains fabricants proposent aujourd’hui des fenêtres mixtes : Bois à l’intérieur ; Aluminium à l’extérieur. La fenêtre bois et aluminium combine les avantages du bois et de l’aluminium : - Ne nécessite aucun entretien - Très résistant aux intempéries : ne rouille pas - Montants très fins qui laissent plus de place au vitrage et à la lumière - Alu à l’extérieur: multitude de coloris - Chaleur et élégance du bois à l’intérieur. Avec petit soubassement.

Ce type de fenêtres est encore peu développé sur le marché mais devrait prendre son envol dans les années à venir.


Accessibilité handicapé Caractéristiques : largeur du cheminement > 1,40 m (tolérance 1,20 m si aucun mur de part et d’autre). Il est préférable que ce cheminement ne comporte aucun ressaut, si ce n’est pas le cas, la hauteur des ressauts ne doit pas dépasser 2 cm. Ils doivent avoir un bord arrondi ou un chanfrein, et doivent être espacés d’au moins 2,50 m. Taille d’un chanfrein à respecter

Caractéristiques : pour une salle accueillant plus de 100 personnes, porte > 1,40m et passage utile > 0,77 m. Pour une salle accueillant moins de 100 personnes, porte > 0,90 m et passage utile > 0,83 m. Enfin, pour les locaux de moins de 30 m2, porte > 0,80 m et passage utile > 0,77 m. Toutes les portes des espaces accessibles sont concernées par ces normes (portes de WC ...) Les commandes de manœuvre des portes doivent être conçues et réglées pour garantir une ouverture facile. Espace de manoeuvre de porte devant chaque porte, hors débattement porte non manoeuvrée (excepté celles ouvrant sur escalier) Ouverture en poussant: espace = 1,70 m de long Ouverture en tirant: espace = 2,20 m de long Poignées préhensibles extrémité située > 0,40 m d’un angle rentrant de parois ou de tout obstacle à l’approche d’un fauteuil roulant

Si le cheminement extérieur présente des portes, celles-ci doivent avoir une largeur minimale réglementée par rapport au nombre d’occupants ou à la surface du local.

Serrures situées = 0,30 m d’un angle rentrant de parois ou de tout obstacle à l’approche d’un fauteuil roulant. Si ouverture automatique, durée ouverture permettant passage personne à mobilité réduite. Si ouverture électrique, déverrouillage signalé par signal sonore et lumineux. Effort d’ouverture = 50 N (porte équipée ou non de fermeture automatique). Si partie vitrée importante: porte repérable ouverte comme fermée par personnes de toutes tailles à l’aide d’éléments visuels contrastés et ne pas créer de gêne visuelle. Largeur porte d’entrée: = 0,90 m Largeur portes intérieures: = 0,80 m


Accessibilité handicapé


Accessibilité handicapé


Accessibilité handicapé ADAPTATION DES LOGEMENTS EXISTANTS AU HANDICAP ET AU VIEILLISSEMENT Les seuils de porte ou de porte-fenêtre, L’entrée du logement Lorsque les seuils de portes ou de portes-fenêtres ne sont pas de plein-pied, ils deviennent souvent un obstacle infranchissabe pour tout utilisateur de fauteuil roulant( manuel ou électrique), de déambulateur, ou de canne. L’acceès du jardin, de la terrasse ou du balcon est donc «interdité» de fait. Pour compenser ces seuils, deux options sont possibles: - Compenser le seuil existant en créant des rampes de chaque côté de l’obstacle; - Modifier la baie pour rétablir une continuité entre le sol intérieur et le sol extérieur. Pour compenser le seuil existant, il existe des rampes de seuil à poser ( Altec Guldmann, Portaramp...) ou à composer en empilant des modules (Excellent system). En fonction de la configuration des lieux et des hauteurs à compenser, cette solution pourra être envisagée ou pas. La société Excellent Systems A/S a imaginé un système de rampe composé de modules, à monter soi-même pour s’adapter aux différentes configurations de seuils. Chacun peut choisir la pente de sa rampe en foncton de ses besoins. L’installation de ce système de rampe requiert l’intervention d’un bon bricoleur.

Rampe de seuil Modèle SBS Fabricant Altec

Rampe de seuil Modèle BTR Fabricant Rampes de seuil créées avec les modules «Excellent


Accessibilité handicapé Les seuils de porte ou de porte-fenêtre, L’entrée du logement Modification de la Baie: Pour rendre accessible un seuil de porte, de porte-fenêtre coulissante, battante ou pliante, il faut que l’ensemble des composants soit affleurant les uns par rapport aux autres. Les principaux composants du seuil sont: - La porte ou la porte- fenêtre; - Le caniveau ou le collecteur des eaux de pluie et de ruissellement; - Les dalles. Seuils de portes battantes: Les sociétés allemandes Gutjahr et Alumat ont développé un principe de seuil sans ressaut avec un profilé spécifique rendant étanche l’habitat. Seuils de Portes Coulissantes : A ce jour, il n’y a pas eu de concertation entre les différents fabricants de ces composants pour créer un ensemble cohérent, de plein-pied et étanche. C’est à l’architecte et à l’ingénieur du bureau d’étude technique de composer des solutions au cas par cas. L’enjeu est de rendre accessible le seuil tout en maintenant l’étanchéité du bâtiment. Pour alimeter la réflexion qui doit être menée au cas par cas, deux solutions sont présentées ci-dessous. Qu’il s’agisse de portes coulissantes ou de portes coulissantes ou de portes battantes la mise en oeuvre de ces solutions suppose d’avoir l’autorisation de la copropriété et de faire une demande de «modification de baie en façade» à la mairie. La porte-fenêtre doit être déposée et a baie agrandie vers le bas.

Ensemble de Profilé pour porte battante étanche et sans ressaut. Modèle barrierefrel. Fabricant Alumat

Seuil de porte-fenêtre battante

Grille pour collectage des eaux de ruissellement


Accessibilité handicapé Porte coulissante sur jardin

Porte coulissante sur terrasse ou balcon

Côté intérieur: Il faut que le sommet des rails soit au même nu que le revêtement intérieur ( parquet, sol souple, moquette, carrelage, ect..)

Côté intérieur: Il faut que le sommet des rails soit au même nu que le revêtement intérieur ( parquet, sol souple, moquette, carrelage, ect..)

Côté extérieur: Il faut que le sommet des rails soit au même nu que la grille de protection couvrant le drainage ou que le collecteur des eaux de pluie et de ruissellement le long de la baie.

Côté extérieur: Il faut que le sommet des rails soit au même nu que les dalles sur 4 plots réglables en hauteur. Le plénum ventilé sous les dalles doit être étanche pour drainer les eaux de pluie. Prévoir des relevés d’étanchéité entre le rail et les drains d’évacuation pour éviter toutes infiltration à l’intérieur de l’habitat.


Accessibilité handicapé


Réglementation RT2012 La RT 2012 : un engagement fort du Grenelle de l’environnement Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) (kilowatt-heure d’énergie finale par m² par an) en moyenne, tout en suscitant : Afin de comprendre les études et graphiques suivent il faut comprendre les abréviations suivantes qui définissent la performance thermique d’une menuiserie: Uw : Isolation thermique de la fenêtre vitrée : Elle s’exprime en watt/m2 pour 1°C de différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Plus Uw est bas, plus la fenêtre est isolante. Uw est un coefficient de transmission thermique de la fenêtre qui traduit sa capacité à conserver la température intérieure. Sw : Facteur solaire de la fenêtre vitrée : Le facteur solaire d’un vitrage qualifie sa capacité à transmettre l’apport de chaleur du soleil vers l’intérieur de la maison, l’idéal étant d’obtenir le maximum d’apport de chaleur l’hiver. Compris entre 0 et 1, plus Sw est haut, plus la quantité de chaleur qui entre dans la maison augmente. TLw/Tl: Facteur de transmission lumineuse de la fenêtre vitrée : Compris entre 0 et 1, plus TLw est haut, plus la quantité de lumière naturelle qui entre dans la maison augmente. Ce coefficient traduit la capacité d’un vitrage à faire entrer la lumière naturelle à l’intérieur de la maison, créant ainsi une économie d’éclairage. SHAB = Surface Habitable

L’accroissement des surfaces vitrées réduit le Besoin bioclimatique (Bbio) d’une maison individuelle équipée de fenêtres dont le Uw=1,4 W/ m².K Le graphique ci-dessus compare le besoin bioclimatique (BBio) d’une maison individuelle de 90 m², équipée de fenêtres double vitrages argon (gaz) (avec les caractéristiques indiqué sur le graphique). L’étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6, soit 17 % de la surface habitable en parois vitrées, réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l’est, 20 % à l’Ouest. Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu’à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d’orientation. Conclusion : dans tous les cas l’accroissement des surfaces vitrées réduit le Bbio, autrement dit augmente l’efficacité énergétique du bâti (BBio).


Réglementation RT2012

L’accroissement des surfaces vitrées réduit le Besoin bioclimatique (Bbio) d’un immeuble de logement collectif de 840 m² équipée de fenêtres dont le Uw=1,4 W/m².K «Surface des baies sur surface habitable», pour différentes orientations. L’étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6, soit 17 % de la surface habitable en parois vitrées, réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l’est, 20 % à l’Ouest. Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu’à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d’orientation. Conclusion : dans tous les cas l’accroissement des surfaces vitrées réduit le Bbio, autrement dit augmente l’efficacité énergétique du bâti (BBio).

Le graphique compare le besoin bioclimatique (BBio) d’un immeuble de logement collectif de 840 m², équipée de fenêtres double vitrages argon possédant les caractéristiques suivantes Uw=1,4 W/m².K, Sw=0,40 et Tl=0,60, en fonction du ratio «Surface des baies sur surface habitable», pour différentes orientations. L’étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6, soit 17 % de la surface habitable en parois vitrées, réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l’est, 20 % à l’Ouest. Conclusion : les fenêtres étant moins performantes (Uw plus grand que sur le précedent graphique), pour toutes les orientations, l’accroissement des surfaces vitrées augmente le BBio, autrement dit réduit l’efficacité énergétique du bâti (BBio). cf: le moniteur.fr, Eric Leysens | 09/09/2010


Réglementation RT2012

L’accroissement des surfaces vitrées réduit le Besoin bioclimatique (Bbio) d’un immeuble de logement collectif de 840 m² équipée de fenêtres dont le Uw=1,4 W/m².K «Surface des baies sur surface habitable», pour différentes orientations. L’étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6, soit 17 % de la surface habitable en parois vitrées, réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l’est, 20 % à l’Ouest. Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu’à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d’orientation. Conclusion : dans tous les cas l’accroissement des surfaces vitrées réduit le Bbio, autrement dit augmente l’efficacité énergétique du bâti (BBio).

Le graphique compare le besoin bioclimatique (BBio) d’un immeuble de logement collectif de 840 m², équipée de fenêtres double vitrages argon possédant les caractéristiques suivantes Uw=1,4 W/m².K, Sw=0,40 et Tl=0,60, en fonction du ratio «Surface des baies sur surface habitable», pour différentes orientations. L’étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6, soit 17 % de la surface habitable en parois vitrées, réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l’est, 20 % à l’Ouest. Conclusion : les fenêtres étant moins performantes (Uw plus grand que sur le précedent graphique), pour toutes les orientations, l’accroissement des surfaces vitrées augmente le BBio, autrement dit réduit l’efficacité énergétique du bâti (BBio). cf: le moniteur.fr, Eric Leysens | 09/09/2010


Les Normes Ces portes-fenêtres doivent répondre à toutes les exigences réglementaires et normatives des portes fenêtres coulissantes. En particulier : - La traverse basse du dormant doit récupérer et drainer l’eau tombant des ouvrants lorsqu’ils sont repliés à l’intérieur du mur par temps de pluie (ou de l’eau s’infiltrant par pluie battante). - Porte-fenêtre fermée il ne doit pas y avoir d’espace vide « dangereux » pour les doigts d’un enfant (jeu ≤ 7 mm). - Les vantaux doivent pouvoir être dégondés sans avoir à démonter le mur de doublage intérieur, mur de galandage. - Un cadre dormant doit exister à la périphérie complète du châssis comprenant la ou les zones de refoulement et comporter un montant chicane intermédiaire à la limite entre chaque zone de refoulement et la partie vision. Ce cadre dormant ne doit pas engendrer de pont thermique. - Le cadre dormant doit être conçu pour recevoir un doublage. - L’étanchéité à l’air du cadre dormant périphérique situé dans la zone de refoulement doit être conçu et réalisé afin d’empêcher toute circulation d’air entre cette zone et les doublages adjacents.

Ces conceptions doivent bien spécifier les conditions à respecter pour que cet assemblage in situ soit parfaitement étanche et résistant .La procédure d’étanchéité in situ doit être documenté par le concepteur du système. - La traverse basse du dormant doit être continue (sans jonctions) et doit être supportée sur toute sa longueur et sa largeur. - Lors de la pose de la porte fenêtre, le calfeutrement entre dormant et mur extérieur, y compris dans la zone de refoulement, doit être assuré dans les mêmes conditions que celles indiquées dans les DTU 37.1 ou 37.2. - La partie du mur intérieur dans l’emprise du dormant en vis-à-vis de la zone de refoulement, mur de galandage, ne fait pas partie de la portefenêtre. Sa réalisation n’est pas de la responsabilité de l’entreprise de pose de la porte-fenêtre. Cependant cette réalisation doit se faire en respectant les spécifications du concepteur de la porte fenêtre.

Note : Par exemple le concepteur peut demander que lors de la réalisation du mur de galandage, s’il est en maçonnerie, la mise en place d’un film polyane empêche la chute de mortier ou débris divers sur les rails du dormant dans la zone de refoulement. De même il peut être demandé la mise en place dans ce mur de galandage d’une trappe de visite. - Les performances thermiques sont calculées et déclarées sur fenêtre fermée sans tenir compte des parties des dormants situées à l’intérieur des murs.

- Le dormant doit être assemblé en usine et donc livré sur chantier, assemblé. La conception des zones de refoulement doit, dans le cadre de Note : Cependant certaines conceptions permettent un assemblage in situ la réglementation thermique pour le neuf ou l’existant, respecter les (en particulier pour de très grands dormants difficilement transportables exigences concernant les gardes fous. sur certains chantiers).


Les Normes Label et norme pour fenêtres : les indispensables Voici les labels qu’il faut retenir et demander lors de l’achat de fenêtres : Pour tous types de fenêtres (pvc, alu, bois..) :

La norme NF: La norme NF est la plus connue en France, pourtant elle n’est pas obligatoire. Elle garantit cependant la qualité et la sécurité des menuiseries, et reste donc indispensable, ce sont les normes françaises élaborées par l’AFNOR (organisme certificateur). Le signe NF garantit la sécurité de l’élément sur lequel il est apposé . Cekal : label nécessaire pour disposer de l’avantage fiscal. Il garantit 10 ans la qualité et l’étanchéité des doubles vitrages. Le label Cekal est le plus courant et vivement conseillé mais ne fait pas partie des conditions pour obtenir un crédit d’impôt. Il garantit l’étanchéité des doubles vitrages pendant 10 ans. Le label Cekal garantit également les performances thermique et acoustique des doubles vitrages.

La mention « TR » garantit une isolation thermique renforcée avec un coefficient U supérieur ou égal à 2. La mention « AR » détermine 6 catégories et garantit une isolation acoustique renforcée avec un indice R exprimé en décibels (dB) : o de la classe AR 1 qui garantit une réduction de 25 dB ; o à la classe AR 6 qui garantit une réduction de 37 dB. Label Cekal AR – vitrage anti bruit AR signifie Acoustique Renforcée. L’AR mesure la capacité d’un vitrage à réduire le niveau sonore.

Le marquage CE

Le marquage CE est obligatoire sur tous les produits commercialisés en Europe. Il ne classe pas les produits en fonction de leur qualité mais garantit le respect des normes européennes. Les vitrages et les châssis sont étiquetés selon leurs performances : * pour l’isolation acoustique : de AC1 à AC4. * pour l’isolation thermique : 7 classes Th, selon leur coefficient de transmission thermique Uw.

AEV Chaque fenêtre a un niveau de classification AEV en fonction de ses performances : * A : perméabilité à l’air * E : étanchéité à l’eau * V : résistance au vent. En fonction de la situation de votre habitation (région, villecampagne, hauteur au dessus du sol), votre fenêtre a un niveau de A, E et V optimum.


Les Normes AEV Chaque fenêtre a un niveau de classification AEV en fonction de ses performances : * A : perméabilité à l’air * E : étanchéité à l’eau * V : résistance au vent.

En fonction de la situation de votre habitation (région, villecampagne, hauteur au dessus du sol), votre fenêtre a un niveau de A, E et V optimum Le label CSTBat: Le label CSTBat est délivré par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). Il garantit la qualité de fabrication des menuiseries pendant 10 ans. La certification QUALIBAT La certification Qualibat assure la qualité des entreprises du bâtiment. Il vous garantit un chantier de qualité, une mise en œuvre professionnelle et un personnel compétent et formé. Le label de sécurité A2P Ce label est reconnu par les compagnies d’assurance et assure la sécurité des doubles ou triples vitrages renforcés. Classé en 3 niveaux, R 1, R 2, R 3, il garantit donc la performance anti effraction de ces vitrages. .

Le label Acotherm Comme le label Cekal, ce label garantit l’isolation thermique et acoustique des vitrages et des menuiseries. Cependant, il n’est pas une condition d’obtention du crédit d’impôt. Vous trouverez ce label sous la forme d’une étiquette indiquant : Logo du label Acotherm * un classement de AC 1 à AC 4 selon la performance acoustique : AC 4 étant le plus performant * un classement de Th 1 à 11 selon la performance thermique : Th 11 étant le plus performant. L’autocertification L’autocertification n’a rien d’officiel. Il s’agit d’un engagement du fabricant sur la qualité de ses produits, tests à l’appui. Les résultats de ces tests doivent vous être présentés avant tout achat.


Les coefficients Pour la structure : * Le meilleur isolant est le PVC grâce à ses chambres étanches renfermant de l’air quasi immobile qui accroît l’isolation. * Il est suivi de près par le bois naturellement isolant. * Pour l’aluminium : optez pour des fenêtres avec rupture de pont thermique de qualité, faciles à trouver chez les fabricants connus. Évitez les fenêtres de moindre qualité avec un coefficient isolant entre 3 et 5 ce qui est insuffisant. * Pour obtenir le crédit d’impôt, il vous faudra entre autres opter pour : o Uw ≤ 1,4 pour des fenêtres en PVC ; o Uw ≤ 1,6 pour des fenêtres en bois ; o Uw ≤ 1,8 pour des fenêtres en alu.

Coefficient d’isolation thermique : « U » * le coefficient Ug concerne l’isolation des vitrages ; * le coefficient Uw concerne l’isolation de la fenêtre dans son ensemble (vitrage inclus). Plus ce coefficient est petit, plus la paroi est isolante. Pour le vitrage : * isolation thermique courante : Ug > 2 ; * isolation thermique renforcée (étiquette « TR » sur le produit) : Ug ≤ 2.


Fabrication du produit Fenêtre en aluminium Afin d’être à même de traiter l’assemblage du produit, nous sommes allés visiter l’entreprise RP-ALU, qui reçoit des pièces séparées puis les assemblent entre elles afin d’en sortir une véritable porte-fenêtre. => Voici les différentes étapes de l’assemblage :

1. Réception L’entreprise reçoit tout d’abord des barres en aluminium, conçues par un gammiste qu’elle choisit préalablement. La forme extérieure des barres répond au courant des tendances actuelles, alors que l’intérieur est réalisé en fonction de divers principes d’inertie et d’étanchéité.

2. Sciage A l’aide d’une scie dite à deux têtes, ces barres d’aluminium sont coupées selon la longueur souhaitée et avec un biais de 45° qui permet de faciliter l’assemblage des divers éléments.

Les petites barrettes noires que nous pouvons percevoir servent de rupture thermique.


Fabrication du produit

3. Perçage Chaque pièce est ensuite percée grâce à une presse hydraulique (également appelée poumon) afin de prévoir les emplacements des futures fixations, des verrous ou encore des évacuations d’eau.

Afin de consolider l’ensemble de la porte fenêtre coulissante, une équerre de renfort est positionnée à l’intérieur des angles de la structure.


Fabrication du produit 4. Assemblage Enfin la structure aluminium est assemblée et fixée à l’aide de vis ou alors par le biais d’une sertisseuse.

5. Ajout du vitrage Les portes fenêtres sont ensuite livrées sur chantier avec le vitrage, réalisé par une entreprise spécialisée, qui sera monté sur place à l’intérieur des baies. Pour se faire, les languettes de protection et cache joint sont tout d’abord retirés. On insère ensuite les vitrages, puis on remet les languettes de protection, et enfin on fixe le tout à l’aide d’un joint.


Fabrication du produit LE THERMOLAQUAGE Le thermolaquage est un procédé de traitement de surface qui consiste à recouvrir une pièce métallique, préalablement traitée(généralement en poudre), puis de passer le tout au four. Le thermolaquage offre un large choix de teintes et de textures (sablées, givrées, ...). Nous avons deux types de chaînes de production, à savoir, une chaîne verticale et une chaîne horizontale. LE LAQUAGE EN CHAINE VERTICALE: La chaîne verticale est surtout adaptée aux grosses quanités - Déballage et contrôle de l’aluuminium par des agents de surface, - Préparation de l’aluminium par l’accrochage vertical du profilé aluminium, - Les profilés sont ensuite mis dans un four ( 180 à 190 degrés suivant la teinte) afin de polymériser la poudre, - Sortie, contrôle et emballage du profilé.

LE LAQUAGE EN CHAINE HORIZONTALE: La chaîne horizontale est adaptée à des petites quantités (souplesse d’utilisation par raport à la chaîne verticale). - C’est rihoureusement le même procédé, sauf que le profilé est accroché horizontalement.


Fabrication du produit LES LABELS QUALITES: Le label QUALIMARINE ( France) ou QUALICOAT SEASIDE ( Europe), spécifique à la préparation de surface, est destiné à une protection maxiùmale pour les ouvrages soumis à des atmosphères agressives et se trouve ainsi être gage de durabilité (bord de mer, pollution industrielle, etc...). Le label QUALICOAT, principalement destiné aux applications architecturales extérieures, fixe les conditions opératoires et de contrôle pour obtenir un thermolaquage de l’aluminium de qualité supérieure. Le label QUALIDECO, inclue un gage de durabilité et de fiabilité au thermolaquage donnant des effets décoratifs (bois, marbre, ect...).

LES TEINTES BOIS: - Déballage et contrôle de l’aluminium par des agents de surface, - Thermolaquage et contrôle de qualité de la couche de fond, - Mise en poche du profilé dans le film plastique pré-imprimé du décor choisi, - Fermeture de la poche et mise sous vide, - Sublimation au four à 200°C, - Refroidissement + retrait du film, - Sortie, contrôle et emballage.


Fabrication du produit L’ANODISATION L’anodisation est un traitement de surface qui permet de protéger ou de décorer une pièce en aluminium par oxydation anodique. Ce qui permet la durabilité dans le temps, aux chocs et à la corrosion. Elle se décompose en général de quatre étapes, qui sont: Préparation des profilés aluminium: - Déballage et contrôle de l’aluminium par des agents de surface, - Dégraissage puis rinçage, - Satinage (élimination des défauts de filage) puis rinçage, - Neutralisation (élimination des éléments d’alliage laissé à la surface par le satinage) puis rinçage.

Colorisations: - Soit organique: absorption de sels de fer dans la couche d’alumine par immersion des profilés teintes ou et champagne. - Soit par électrolytique: dépôt au fond des pores de fines particules de métaux (sels d’étain). Teintes du bronze clair jusqu’au noir.

LES LABEL QUALIFIE Le label QUALANOD, définit strictement les règles du processus d’anodisation de l’aluminium et garantit la qualité des profilés anodisés.

Oxydation anodique ( ou anodisation): - Un courant continu est appliqué au profilé qui fait ainsi figure d’anode (d’où le nom: Anodisation), - Au cours de l’électrolyse (trempage dans de l’acide sulfurique à température ambiante) le métal est transformé en oxyde jusuq’à l’épaisseur désirée, généralement entre 5 et 20µ. Colmatage: - Opération d’hydratation de l’alumine dans de l’eau à la température proche de l’ébullition.


Constituants du produit


Constituants du produit


Constituants du produit


Constituants du produit


Innovations du produit

Vitrages

2. Le vitrage autonettoyant Le vitrage autonettoyant utilise la double action des rayons ultra-violets et de la pluie : Les agents salissants :

- Les traces de pluie - Les poussières et embruns - La pollution automobile, industrielle et des avions

Le verre autonettoyant est un verre ordinaire sur lequel on dépose lors de sa fabrication une couche photocatalytique spéciale à base de dioxyde de titane (TiO2) sur sa face extérieure. La couche réagit avec les rayons ultraviolets du soleil pour dégrader progressivement les salissures organiques ; c’est l’effet photocatalytique. => La couche absorbe les rayons ultraviolets entraînant une réaction sur la surface du verre qui détruit les salissures et les détache du verre. Ce type de verre a de plus des propriétés hydrophiliques qui font que l’eau tombant sur la plaque de verre, lave le verre, au lieu de le laisser sale comme un verre ordinaire. => Au lieu de tomber en gouttes sur le verre, l’eau constitue progressivement un film qui, gravité oblige, finit par glisser le long du verre en le lavant.

1

2

3

4


Innovations du produit 2. Le vitrage opacifiant Ce type de vitrage prône la protection lumineuse sans obstruation : Un vitrage actif qui conserve sa transparence tout en changeant d’état afin de filtrer la lumière et la chaleur pénétrant à l’intérieur en fonction de l’ensoleillement, des saisons ou plus simplement du niveau de confort attendu.

Action du soleil sur un simple vitrage

Vitrages Fonctionnement Sous l’effet d’une faible tension électrique, d’ultra fines couches de tungstène, déposée sur le verre sous atmosphère contrôlée, virent au bleu foncé dont l’intensité dépend de la durée de la stimulation et qui ultérieurement, une fois désactivées par inversion de polarité, retrouve leur clarté initiale. Le courant nécessaire est véhiculé par des fils, invisibles à l’oeil nu, incorporés dans le vitrage qui demeure transparent indépendamment de sa teinte.

Action du soleil sur un vitrage avec protection solaire


Innovations du produit 1. La fenêtre balcon Une simple pression sur un bouton de télécommande suffit pour que la fenêtre se métamorphose en balcon. L’espace à vivre gagne ainsi une surface de 4 m2 supplémentaires. Un avantage et non des moindres, à l’heure où les m2 sont tant recherchés. Le produit « Bloomframe®la fenêtre ou balcon », lancé par le fabricant Kawneer, est constitué d’un double châssis articulé en profilés aluminium à rupture de pont thermique, qui se transforme à volonté en balcon. La fenêtre est composée de deux parties, la partie basse, en se déployant, va servir de plancher, qui peut être en verre ou dans d’autres matériaux comme l’inox ; la partie haute se transformera en garde corps. Une motorisation électrique intégrée commande l’ouverture et la fermeture en déployant le balcon à l’aide de puissants leviers.

Fenêtres La position entièrement ouverte est limitée mécaniquement pour la sécurité optimale du balcon. Le Bloomframe®, s’il permet d’agrandir l’espace, offre aussi aux architectes et maîtres d’ouvrage une totale liberté de conception et de création ; la fenêtre est ainsi conçue comme une partie intégrante et vivante de la façade d’un bâtiment. Son coût : 20 000 € HT fourni-posé.


Innovations du produit

Fenêtres

Les enjeux énergétiques modifient le paysage de la baie Le poids économique du secteur est considérable. Suivant les enquêtes du ministère de l’industrie, les portes et fenêtres sont le deuxième poste de dépense du second œuvre (après l’appareillage électrique) avec un peu plus 4 750 millions d’euros facturés. 1. La fenêtre devient capteur d’énergie Sur le plan thermique, la fenêtre a longtemps été perçue comme une source de déperditions. Aujourd’hui - de plus en plus performante sur le plan isolation - on la considère au contraire, comme un capteur d’apports gratuits de chaleur et de lumière.

2. La protection solaire se développe L’univers de la protection solaire (stores intérieurs, extérieurs, protection solaire intégrée à la baie) et de la fermeture (volets, persiennes) renvoie à une grande variété de produits, de matériaux (textile, bois, PVC, etc.), de modèles, de procédés mécaniques. Le rôle de ces équipements sur le plan thermique est de plus en plus souligné. Par vocation, les protections solaires permettent de réduire les charges de climatisation et améliorent le confort thermique d’été. Pour tirer le meilleur parti de ces fermetures, les dispositifs d’automatisation et de motorisation continuent à s’enrichir et à se diversifier (asservissement des fermetures à des capteurs mesurant le vent ou l’éclairement). 3. L’étanchéité à l’air relance l’innovation Rappelons que la chimie du bâtiment trouve dans ce secteur, avec les joints, l’un de ses principaux débouchés. Depuis l’essor du VEC (verre extérieur collé), les progrès en matière de joints de calfeutrement et de conception de façades vont de pair. La compatibilité des vitrages à performance (isolant, autonettoyant, à protection solaire intégrée, etc.) et des joints suscite la vigilance des professionnels, qui sont également attentifs, depuis la RT 2005, à la problématique de l’étanchéité à l’air (un tiers des défauts de l’enveloppe se situe dans la liaison entre le dormant et la structure).


Innovations du produit

Les vitrages

1.1 Le vitrage à capteur solaire Le vitrage solaire est un double vitrage traditionnel à isolation renforcée qui dispose d’une couche isolante et de bandes de capteurs solaires intégrés. il isole le logement tout en produisant de l’eau chaude sanitaire grâce à ses capteurs solaires.

Description

Ces capteurs sont associés à des réflecteurs, c’est-à-dire des sortes de miroirs réfléchissants qui bloquent une partie du rayonnement solaire. Des serpentins de cuivre sont également intégrés dans le vitrage. De l’eau circule dans ces serpentins. Elle est réchauffée puis envoyée vers le chauffe-eau ou le système de chauffage.

Eté

En général, le vitrage solaire est de type 4/27/44.2, soit une épaisseur totale de 40 mm.

Printemps/ automne

Circulation de l’eau dans un vitrage à capteur solaire

Mise en situation du produit

Hiver


Innovations du produit 1.2 Le vitrage à capteur solaire Une excellente isolation thermique En été : les réflecteurs intégrés bloquent une partie du rayonnement, évitant ainsi toute surchauffe ; En hiver : il évite les déperditions de chaleur. L’isolation thermique du vitrage solaire est comparable à celle d’un triple vitrage ou à celle d’un mur d’une maison basse consommation. De plus il permet la production de 40 % de vos besoins en eau chaude et en chauffage.

La pose d’un vitrage solaire La pose d’un vitrage solaire est identique à la pose d’un vitrage classique. Il s’intègre à toutes les structures de fenêtres. Les capteurs intégrés sont raccordés de la même manière que des capteurs solaires classiques. Des trous sont réalisés dans la structure de la fenêtre pour permettre le passage des tuyaux d’eau.

Son Prix Le vitrage solaire revient cher : comptez 1 000 € HT/m2 pour le vitrage et sa menuiserie.

Les vitrages


Innovations du produit 3. Le vitrage avec store intégré Les vitrages à store intégré allient à la fois la durabilité et les aspects esthétiques et fonctionnels puisqu’il s’agit en fait d’un double vitrage doté d’une lame de 20 à 27 millimètres avec, entre les deux plaques, un système intégré de store, le mécanisme étant ainsi protégé de la poussière et ne nécessitant donc plus d’entretien.

Les hôpitaux et les établissements scolaires sont les premiers à utiliser ces systèmes, d’autant qu’il n’y a pas de techniques particulières et supplémentaires pour la pose et les menuiseries traditionnelles pouvant donc accueillir ce type de vitrage. => Seul défaut, ce vitrage peut provoquer des montées de températures, car les stores accumulent la chaleur ce qui contraint les fabricants à proposer des teintes claires. Le store peut être placé de manière définitive ou être couplé avec une commande manuelle ou électronique, par le biais d’une télécommande.

A partir de ce principe, la société Veralam a, par exemple, mis au point un store à lames orientables intégrées dans un double vitrage pour toitures vitrées et vérandas. Ainsi les lames de store intégrées, réglables à distance avec précision, permettent d’obtenir une protection efficace contre les rayons solaires.

Vitrages


Innovation du produit Porte-fenêtre coulissante pour baie de grandes dimensions Porte-fenêtre coulissante en aluminium laqué jusqu’à quatre vantaux pour l aréalisation de baies jusqu’à 2,7 mètres de hauterur et 6,5 mètres de largeur. Proposée en version coulissante sur un, deux ou trois rails (CP 130) et en version levante-coulissante sur deuc ou trois rails (CP 130-LS). Equipée d’un dormant de 130mm d’épaisseur et d’ouvrants de 59mm. Rupture de pont thermique assurée par barrettes en polyamide renforcées de fibre de verre. Remplisage par vitrage jusqu’à 42mm d’épaisseur avec joint Epdm ou silicone neutre. Dimensions maximales (l x h): 6,5 x 2,7m (baie). Poids maximal: 300 kg/vantail. Couleur: toutes teintures RAL. Classement AEV: A* 4E*8A V* C3. Coefficient de transmission thermique (Ut): 2,35 à 4,66 W/m².K. Produit: CP 130 Fabricant: Reynaers Aluminium.

Menuiserie PVC levante coulissante à haute isolation thermique Porte-fenêtre levante coulissante double ou triple vitrage en PVC teinté dans la masse ou plaxé, proposé en plus de cinquante couleurs ou tons bois. Menuiserie à haute isolation thermique et étanchéité à l’air intégrant des ouvrants à cinq chambres, des dormants isolés au Neopor et un seuil à rupture de pont thermique. Masse centrale réduite à 100mm pour une charge maximale admissible de 250kg par ouvrant. Disponible en deux, trois ou quatre vantaux. Dimensions maximales (l x h): 240cm x 600cm . Epaisseur profilés: 70mm. Epaisseur vitrage: jusqu’à 42mm. Coefficient de transmission thermique (Ut): 1 W/m².K(triple vitrage); 1,4 W/m².K(double vitrage). Classement AEV: jusqu’à A4 E7a Vb4. Produit: Vekaslide Fabricant: Veka.


Innovation du produit Menuiserie PVC à masse centrale réduite Menuiseries en PVC à frappe ou coulissantes à masse centrale réduite augmentant le clair de vitrage. disponible en trois coloris ou avec motifs plaxés. Battement extérieur arrondi. Disponible en simple ou double vitrage. Equipées d’un seuil à rupture de pont thermique équipé d’un embout avec système de drainageincorporé décliné en trois modèles: standard, accessible PMR ou à bavette. Destinée à tout type de construction neuve ou en rénovation. Epaisseur montrant central: 35mm (coulissant). Epaisseur vitrage: 24/28 ou 32mm (coulissant). Couleur: trois coloris. Coefficient de transmission thermique (Ut): 0,9 W/m².K(frappe en triple vitrage); 1,2 W/m².K (coulissant). Produit: Wisio Fabricant: Reynaers Socredis.

Baie coulissante à rupture de pont thermique Baie coulisante en aluminium haute perfomance thermique pour l’habitat individuel ou collectif, en neuf ou en rénovation. Clair de vitrage optimisé par le dessin des montrants. Menuiserie thermolaquée à rupture de pont thermique avec barettes élargies, comportant une double chicane en polyamide améliorant la perméabilité à l’air. Dotée d’un vitrage argon double ou triple à isolation renforcée. Dispose d’un seuil d’accès pour handicapés. Dimensions maximales (l x h): 2,35 x 2,18m (standard) ou sur mesure . Coefficient de transmission thermique (Ut): 1,4 ou 1,1 W/m².K(double ou triple vitrage). Facteur solaire Sw: 0,47. Classement de transmission lumineuse TLw: 67%. Produit: Baie Coulissante HP Fabricant: K-Line.


Innovation du produit Porte-fenêtre coulissante pour baie de grandes dimensions Porte-fenêtre coulissante en aluminium laqué jusqu’à quatre vantaux pour l aréalisation de baies jusqu’à 2,7 mètres de hauterur et 6,5 mètres de largeur. Proposée en version coulissante sur un, deux ou trois rails (CP 130) et en version levante-coulissante sur deuc ou trois rails (CP 130-LS). Equipée d’un dormant de 130mm d’épaisseur et d’ouvrants de 59mm. Rupture de pont thermique assurée par barrettes en polyamide renforcées de fibre de verre. Remplisage par vitrage jusqu’à 42mm d’épaisseur avec joint Epdm ou silicone neutre. Dimensions maximales (l x h): 6,5 x 2,7m (baie). Poids maximal: 300 kg/vantail. Couleur: toutes teintures RAL. Classement AEV: A* 4E*8A V* C3. Coefficient de transmission thermique (Ut): 2,35 à 4,66 W/m².K. Produit: CP 130 Fabricant: Reynaers Aluminium.

Menuiserie PVC levante coulissante à haute isolation thermique Porte-fenêtre levante coulissante double ou triple vitrage en PVC teinté dans la masse ou plaxé, proposé en plus de cinquante couleurs ou tons bois. Menuiserie à haute isolation thermique et étanchéité à l’air intégrant des ouvrants à cinq chambres, des dormants isolés au Neopor et un seuil à rupture de pont thermique. Masse centrale réduite à 100mm pour une charge maximale admissible de 250kg par ouvrant. Disponible en deux, trois ou quatre vantaux. Dimensions maximales (l x h): 240cm x 600cm . Epaisseur profilés: 70mm. Epaisseur vitrage: jusqu’à 42mm. Coefficient de transmission thermique (Ut): 1 W/m².K(triple vitrage); 1,4 W/m².K(double vitrage). Classement AEV: jusqu’à A4 E7a Vb4. Produit: Vekaslide Fabricant: Veka.


Innovation du produit Menuiserie PVC à masse centrale réduite Menuiseries en PVC à frappe ou coulissantes à masse centrale réduite augmentant le clair de vitrage. disponible en trois coloris ou avec motifs plaxés. Battement extérieur arrondi. Disponible en simple ou double vitrage. Equipées d’un seuil à rupture de pont thermique équipé d’un embout avec système de drainageincorporé décliné en trois modèles: standard, accessible PMR ou à bavette. Destinée à tout type de construction neuve ou en rénovation. Epaisseur montrant central: 35mm (coulissant). Epaisseur vitrage: 24/28 ou 32mm (coulissant). Couleur: trois coloris. Coefficient de transmission thermique (Ut): 0,9 W/m².K(frappe en triple vitrage); 1,2 W/m².K (coulissant). Produit: Wisio Fabricant: Reynaers Socredis.

Baie coulissante à rupture de pont thermique Baie coulisante en aluminium haute perfomance thermique pour l’habitat individuel ou collectif, en neuf ou en rénovation. Clair de vitrage optimisé par le dessin des montrants. Menuiserie thermolaquée à rupture de pont thermique avec barettes élargies, comportant une double chicane en polyamide améliorant la perméabilité à l’air. Dotée d’un vitrage argon double ou triple à isolation renforcée. Dispose d’un seuil d’accès pour handicapés. Dimensions maximales (l x h): 2,35 x 2,18m (standard) ou sur mesure . Coefficient de transmission thermique (Ut): 1,4 ou 1,1 W/m².K(double ou triple vitrage). Facteur solaire Sw: 0,47. Classement de transmission lumineuse TLw: 67%. Produit: Baie Coulissante HP Fabricant: K-Line.


Innovation du produit Ni bow-window, ni véranda, ni terrasse, LUMICENE réinvente la relation intérieur/extérieur. LUMICENE est une menuiserie industrielle en aluminium à rupture de pont thermique et verre bombé isolant. LUMICENE est disponible en 5 diamètres standard : 3m / 3,5m / 4m / 5m et 6m.

Avec LUMICENE, vous n’êtes pas dedans ou dehors, mais vous jonglez entre intérieur et extérieur.

Vision panoramique, lumière et espace. Trois qualités décisives dans le choix de votre future maison.

En hiver, LUMICENE capte l’énergie solaire et contribue au chauffage de la maison. En été, les vitrages peuvent être déplacés à l’ombre, évitant ainsi toute surchauffe. Grâce à ses nombreuses positions intermédiaires, LUMICENE vous protège au mieux des vents, quelles que soient leurs forces ou leurs directions.

Pas besoin de notice d’usage, la manipulation est instinctive. D’un simple geste, les vantaux coulissent librement. LUMICENE est équipé, en standard, d’un rail et de suspentes pour accrocher vos rideaux ou voilages. En option, stores, persiennes et volets roulants sont disponibles.

Grâce à sa technologie de vitrage bombé isolant et à son système de verrous inviolables, LUMICENE garantit une sécurité anti-intrusion nettement supérieure à celle d’un volet roulant classique. LUMICENE est fabriquée par SOVEDYS, société du Groupe Saint Gobain, qui engage sa responsabilité en matière de garantie décennale.


Innovation du produit Ni bow-window, ni véranda, ni terrasse, LUMICENE réinvente la relation intérieur/extérieur.


Innovation du produit FENÊTRES ET BAIES COULISSANTES EN ALUMINIUM APPLICATIONS SPECIFIQUES Seuil pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR)

Solution de baies coulissantes pour répondre aux besoins d’accessibilité des personnes à mobilité réduite: -

Adaptable en neuf ou en rénovation L’ensemble des châssis peut être équipé d’un seuil PMR Drainage caché ou visible Assemblage : coupe droite ou coupe d’onglet Encastrement traverse basse côté intérieur Fixation par vis et pièces ponctuelles sans modifi cation du système de drainage Seuil conforme à la loi du 11/02/2005 sur l’accessibilité du bâti


Innovation du produit Cas de pose Seuil PMR


Alternatives du produit

Les systèmes

Il existe 3 système de portes coulissantes : Plus performant, plus cher 1. Les portes-fenêtres coulissantes traditionnelles

conviennent à toutes les situations de mise en oeuvre. Les 2 vantaux peuvent coulisser et permettre ainsi un accès au choix par la droite ou par la gauche de la menuiserie.

2. Les portes levantes coulissantes conviennent plus

particulièrement à de grands et lourds ensembles verriers.

3. Les portes oscillobattantes coulissantes

conviennent plutôt à des situations exigeantes en acoustique, par exemple, pour des accès balcon de pièces donnant sur une route.


Alternatives du produit 2. Porte-fenêtre coulissante à levage Le principe de fonctionnement se limite à 3 fonctions : se soulever, coulisser et s’abaisser. Le fait de se soulever permet de dégager les points d’étanchéité, réduisant considérablement les frottements. Même les plus grands châssis s’ouvrent avec une facilité étonnante. Les vantaux reposent sur des rails indépendants. En appuyant sur la poignée le vantail à manoeuvrer est légèrement relevé, il peut ensuite être poussé sur le côté pour ouvrir la baie.

Les systèmes


Alternatives du produit 3. La fenêtre oscillo coulissante

Les systèmes Principe de fonctionnement :

En 2006, la marque K-Lines innove avec cette nouvelle porte-fenêtre très performantes. Cette menuiserie associe les avantages des fenêtres à frappe (à haute isolation acoustique et thermique) avec ceux du coulissant (large dimension et grande surface vitrée). Elle est équipée en grande série d’une rupture de pont thermique, d’un vitrage de 28 mm à isolation thermique renforcée et d’un intercalaire warm edge. Disponible en 2,3,4 vantaux jusqu’à 6,40 m de large, Son niveau acoustique est de plus de 38 dB(A). => Le meilleur système pour les baies vitrées car il apporte une aussi bonne isolation au vent qu’une fenêtre à la française. Mais sont prix reste très élevé.

Les vantaux reposent sur des rails indépendants. En appuyant sur la poignée le vantail à manoeuvrer est légèrement relevé, il peut ensuite être poussé sur le côté pour ouvrir la baie.

1. le vantail se détache du cadre dormant en basculant légèrement vers l’intérieur ( ouverture à soufflet) 2. Ensuite le vantail se décale en partie basse 3. Enfin le vantail coulisse pour libérer le passage ( translation horizontale )


Alternatives du produit

Les vitrages

Vitrages isolants à lame d’air

Vitrages isolants à couche peu émissive:

Le coefficient U dit «en partie centrale» ne tient pas compte du pont thermique apporté par l’espaceur (C’est à dire d’une lame d’air).

Le remplacement d’un verre à émissivité normale par un verre à faible émissivité permet de diminuer notablement le coefficient U. On peut accroitre les performances thermiques en utilisant un verre à couche faiblement émissive et un gaz autre que l’air.

Un vitrage isolant 6.12.6 ( verre extérieur de 6 mm -lame d’air de 12 mm - verre intérieur de 6 mm) est deux fois plus performant qu’un vitrage simple de 6 mm.

Vitrages isolants à lame de gaz: Pour certaines épaisseurs de lame de gaz, la substitution de l’air par un autre gaz adapté améliore le coefficient U. Dans certains cas on utilise des mélanges de ces gaz.

L’incidence de l’épaisseur de la lame de gaz n’est pas la même selon ces gaz.


Alternatives du produit Incidence de l’émissivité avec de l’air et de l’Argon:

Les vitrages Facteur solaire (FS): Le facteur solaire (FS) est égal au rapport de l’énergie entrant dans le local et l’énergie solaire incidente. Sa valeure est conventionnelle, elle permet de comparer l’efficacité des produits entre eux.

En valeurs relatives le remplacement de l’air par de l’argon est plus intéressant quand on utilise des couches faiblement émissives. Vitrages à lame d’air/gaz.

L’utilisation de deux composants à couche faiblement émissive améliore peu la performance thermique du vitrage et entraîne une diminution de la transmission lumineuse.

Vitrages isolants à couche + gaz.


Alternatives du produit 4. A cela vient s’ajouter le système de portes-fenêtres à galandage Ce principe de porte-fenêtre à galandage remporte un franc succès car là où une fenêtre ou porte-fenêtre coulissante classique ne donne accès qu’à la moitié de l’ouverture, un coulissant à galandage en position ouverte, disparaît complètement dans une zone ménagée dans l’épaisseur du mur entre la cloison de doublage et le mur extérieur. En devenant invisible, il offre un dégagement sur l’extérieur sans équivalent tout en libérant de l’espace à l’intérieur désencombré des vantaux ouverts d’un coulissant classique.

Dernières innovations, le galandage isolé dont le dormant est prééquipé en usine d’un doublage isolant ou encore le galandage d’angle viennent compléter les classiques ouvrants monorails à 1 ou 2 vantaux ou bi-rails à 2 ou 4 vantaux. Sa mise en œuvre demande un soin tout particulier pour garantir l’étanchéité à l’air dans la zone de refoulement sous peine de créer des ponts thermiques.

Haut de gamme, le coulissant à galandage K•Line permet de répondre à un isolement de façade à 35 dB.

Les systèmes


Aperçu du marché Le poids économique du secteur des fermetures et de la menuiserie est considérable. Suivant les enquêtes du ministère de l’industrie, les portes et fenêtres sont le deuxième poste de dépense du second œuvre (après l’appareillage électrique) avec un peu plus 4 750 millions d’euros facturés. Ce marché tend vers des produits de plus en plus haut de gamme. Ainsi, plus de 85 % des fenêtres sont dotées de vitrages de plus en plus épais et à performances renforcées. Le triple vitrage, émergent il y a deux ans, représente 2 % du marché à présent. Suivant l’enquête Batiétude 2009, ce marché de la fenêtre s’est stabilisé à 12 millions d’unités en 2008, marquant une très légère baisse de 1,1 %. Ce qui met fin à la phase d’expansion dont bénéficiait ce marché (entre 4 et 8 % de croissance annuelle depuis 2000). Il a continué l’an dernier à fortement progresser en valeur ( 20 %). Le PVC domine toujours (63,3 % de part de marché en nombre d’unités) mais perd deux points de part de marché, le bois recule encore : 13,7 % de part de marché contre près de 20 % en 2000. Seul, l’aluminium continue à progresser de 9 % en nombre d’unités. Sa part sur le marché de la fenêtre s’élève à 21 % (en nombre de fenêtres) et même à 34 % (en chiffre d’affaires). La fenêtre mixte représente 3 % du marché, la fenêtre acier est rare (0,2 %) mais elle suscite de l’intérêt pour son esthétique « belle époque ». 1 – Le choix du matériau Une porte fenêtre peut avoir une structure en bois, pvc, alu ou boisalu comme une fenêtre de taille normale, à la différence de la baie coulissante incompatible avec le pvc (matériau pas assez rigide). Attention tout de même pour les portes fenêtres de grande taille : le PVC risque de se déformer avec le temps.

Quatre options s’offrent à nous : - PVC : moins cher, sans entretien, mais un peu moins noble - Aluminium : très moderne, sans entretien, mais peu isolant - Bois : très isolant, élégant, mais entretien nécessaire et un peu plus cher - Bois-Alu : Bois à l’intérieur, alu à l’extérieur, les avantages du bois (isolation, élégance) et les avantages de l’alu (pas d’entre tien, pas de corrosion) Lors de l’achat d’une porte fenêtre coulissante, trois choix principaux sont à faire :

1 – Quel matériau utiliser ? 2 – Quel vitrage adopter ? 3 – Avec ou sans soubassement ?

Pour une porte-fenêtre standard de dimensions 215 x 210 cm, il faut compter entre 500 et 1500€ selon le matériau et la qualité : - Bois : 500 à 1500 € - Aluminium : 700 à 1200 € - PVC : 500 à 100 € (Prix hors pose) Un crédit d’impôt a été crée et permet de se faire rembourser par l’Etat de 15% du prix des portes fenêtres (le coût de la main d’œuvre n’est pas pris en compte dans ce calcul). Des aides financières sont également accordées par l’Anah ou d’autres organismes. Enfin, en passant par un professionnel, on peut bénéficier d’une réduction de la TVA qui passe de 19,6% à 5,5%


Aperçu du marché Niveau sonore à l'extérieur

Décib els

Niveau sonore à l'intérieur (en fonction du vitrage) AR 4 et AR 1 AR 2 AR 3 5 AR 6 ex : 4/6/4 à 4/20/4(1)

ex : 6/6/4 à 6/20/4

ex : 10/6/4 à 10/20/4

ex : 4/16/44. 2(2)

ex : 10/18/44.2

35 45 Rue à faible passage 45 auto, quartier piéton 60 Rue avec circulation, 65 klaxon 79 Train, scooter, avion, 80 autoroute 110 (1) : on note 10/6/4 une vitre de 10 mm et une vitre de 4 mm, espacées de 6 mm. Environnement très calme

(2) : 44.2 signifie que la vitre est constituée de 2 verres de 4 mm d'épaisseur. Niveau d'isolation en fonction du confort : Insuffisant Suffisant Confortable Excessif

Pour lutter contre le bruit, le vitrage est clef, mais le choix du matériau est également important (le bois est le meilleur isolant acoustique). Un bon isolant acoustique est aussi un bon isolant thermique, et vice versa. Il existe cependant des façons de travailler le vitrage qui permette spécifiquement d’améliorer l’isolation acoustique : - l’épaisseur de chaque vitre, - l’espace entre les deux vitres - 10/6/4 signifie que : une vitre de 10 mm et un vitre de 4 mm, espacées de 6 mm - Ajout d’un « feuilletage » acoustique La capacité du vitrage à réduire le bruit est classée par le Label Cekal AR (Acoustique Renforcée) ou le label Acotherm : Ac1, Ac2, Ac3 ou Ac4


Aperçu du marché Comparatif des 5 principaux types de double vitrage.

TYPE DE VITRAGE

ISOLATION THERMIQUE

!

DESCRIPTION

RÉSULTATS

PRIX

Double vitrage standard

4/12/4 ou 4/16/4, ce qui signifie qu'il est composé de 2 verres de 4 mm séparés par une lame d'air de 12 ou 16 mm.

Réduction de 40% des pertes de chaleur par rapport au simple vitrage

150! le m"

Double vitrage faiblement émissif

Revêtement spécial sur l'un des verres, piégeant les rayonnements infra-rouges : la chaleur est renvoyée à l'intérieur de la pièce.

Réduction de 30% des pertes de chaleur par rapport au double vitrage standard

5 à 10% plus cher qu'un vitrage standard

Double vitrage faiblement émissif renforcé à lame argon

Comme ci-dessus mais l'air est remplacé par du gaz argon

Réduction supplémentaire de 5 à 10% des pertes de chaleur

200 à 250! le m" avec un retour sur investissement au bout de 2 ans grâce aux gains d'énergie

Vitrage antiréfléchissant

Traité de manière à ce que les apports calorifiques du soleil soient atténués.

Vitrage chauffant

Equipé d'un film transparent relié au secteur. Emet de la chaleur par rayonnement.

Convient surtout pour les grandes baies vitrées orientées plein Sud La température de la vitre intérieure peut atteindre 35°C, la chaleur se diffuse par rayonnement.

Onéreux Cher à l'achat mais comporte le prix du vitrage + du chauffage


Aperçu du marché Comparatif des 4 matériaux principaux pour la structure des portes-fenêtres.

BOIS Isolation thermique

La meilleure

PERFORMANCE

PVC

Excellentes et suffisantes pour la plupart des cas

Isolation acoustique

ALUMINIUM Moins bonne que le bois et PVC, moindre résistance au vent

MIXTE BOIS-ALU La moindre performance de l'aluminium en matière d'isolation est compensée par le bois : le résultat est très bon.

-Très bonne si la qualité est bonne

La meilleure

Très bonne : alu à l'extérieur ne rouille pas.

PRIX

Un peu plus cher, mais les prix baissent

Le plus économique

Entre le PVC et le bois

Le plus cher

ESTHÉTIQUE

Matériau le plus noble ! Toutes les couleurs, formes, détails ...

Moins élégant. Choix de couleur plus restreint

Toutes couleurs possibles (thermolaquage ou alu anodisé). Bi-color possible (intérieur, extérieur)

Chaleur du bois à l'intérieur, modernité de l'alu à l'extérieur

ENTRETIEN

Une couche de lasure/peinture tous les 10 ans

Aucun

PROTECTION ENVIRONNEMENT

Produit naturel, noble et recyclable

Moins écologique qu'on le dit !

Durabilité

!

Aucun : alu à l'extérieur

Écologique, très bon recyclage de l'alu.

Bois : excellent Alu : ok


Aperçu du marché !

Etude de marché Le BTP emploie 1 304 000 salariés dont la plus grande partie (37 %) travaillent dans des structures artisanales de moins de 10 salariés.

Effectifs BTP (en milliers de salariés)

Répartition des effectifs du secteur "Second Œuvre" (en milliers de salariés)

! ! Les métiers de la menuiserie se répartissent en trois sous ensembles :

Les métiers de la préfabrication :

Les métiers de la fabrication :

Les métiers de la post fabrication :

Dessinateur

Contrôleur qualité produit

Chef de chantier

Ingénieur plasturgiste

Responsable de production

Menuisier

Métreur

Responsable méthodes

Responsable projets

Responsable qualité

Technicien de conception

Serrurier métallier

Technicien ordonnancement

Technicien de fabrication Technicien méthodes


Aperçu du marché Niveau sonore à l'extérieur

Décib els

Niveau sonore à l'intérieur (en fonction du vitrage) AR 4 et AR 1 AR 2 AR 3 5 AR 6 ex : 4/6/4 à 4/20/4(1)

ex : 6/6/4 à 6/20/4

ex : 10/6/4 à 10/20/4

ex : 4/16/44. 2(2)

ex : 10/18/44.2

35 45 Rue à faible passage 45 auto, quartier piéton 60 Rue avec circulation, 65 klaxon 79 Train, scooter, avion, 80 autoroute 110 (1) : on note 10/6/4 une vitre de 10 mm et une vitre de 4 mm, espacées de 6 mm. Environnement très calme

(2) : 44.2 signifie que la vitre est constituée de 2 verres de 4 mm d'épaisseur. Niveau d'isolation en fonction du confort : Insuffisant Suffisant Confortable Excessif

Pour lutter contre le bruit, le vitrage est clef, mais le choix du matériau est également important (le bois est le meilleur isolant acoustique). Un bon isolant acoustique est aussi un bon isolant thermique, et vice versa. Il exist e cependant des façons de travailler le vitrage qui permette spécifiquement d’améliorer l’isolation acoustique : - l’épaisseur de chaque vitre, - l’espace entre les deux vitres - 10/6/4 signifie que : une vitre de 10 mm et un vitre de 4 mm, espacées de 6 mm - Ajout d’un « feuilletage » acoustique La capacité du vitrage à réduire le bruit est classée par le Label Cekal AR (Acoustique Renforcée) ou le label Acotherm : Ac1, Ac2, Ac3 ou Ac4


Aperçu du marché !

!

Liste des principaux fabricants recensés par UFME (Union des fabricants des menuiseries extérieures) : COUGNAUD

DIKA MENUISERIES

DELTABAIE PRODUCTION

EMAPLAST

ETS COMBES S.A.S

ETS LUTZ S.A

ETS Jacques BIGNON S.A.S

EURAL

FPEE

F.P.P.O

Fermetures Henry PEYRICHOU

GO PLAST

MERCIER David SAS

Menuiseries extérieures : ACCOPLAS

BAIE PLAST

BOUVET

ALUMINIUM DURAND

BEL’M

CASTE INDUSTRIE

ARBAN GROSFILLEX

BERNET

CONFORT BAIE

BIEBER PVC

ATLANTEM

COTÉ OUVERTURE

!

!

!

! GROUPE ATRYA

ISOROL

HILZINGER

JH INDUSTRIES

GERLING SAS

MILLET Portes et fenêtres

LES ZELLES

LORILLARD

MGT MENUISERIE BOIS

M.I.D

MOLENAT

MPO FENETRES

OXXO

MAB

MALYSSE

MAUGIN

MENUISERIES ELVA

PASQUET

PIERRARD et Fils

PIERRET-SYSTEM

MENUISERIES SEGUY SAS

P.A.B

POITOU MENUISERIES


Aperçu du marché !

!

PORALU PVC

POUPIN

PVC CREATION

Liste des principaux fabricants recensés par UFME (Union des fabricants des menuiseries extérieures) :

RENE LE NOUY SAS

Installateurs et installateurs certifiés : 3 BAIES

SEDEC

SERPLASTE

V M P SAS

SOTRAP

TEC’WIND

PVC HORIZON

POREAUX

PACA 2 F

MTN

FOURNIER SARL

BOULANGEOT MEF

B’PLAST

DYMEX KOMILFO

! !

! MENUISERIE CESA

OUVERTURES DU SOLEIL

SUR & CERTAIN

MENUISERIE LAURENT

MÉZURIAL MENUISERIE

REFLEX MENUISERIES

S.F.P Dessine moi une fenêtre

AFI OCEANE

BCD RENOVATION

ARISTIDE BARREAU

AUSUD MENUISERIES

VELUX France

BAIES DE SOLEIL

ZONCA SAS

ABIVERRE

ORIANCE SARL

SPECI-MEN

GEAY MENUISERIES

BOSQUET DECOR

EVOLUBAIE

CD MENUISERIES

LA MAISON DU VOLET

CEANA CHABANEL

M.S.P SERVICES


Aperçu du marché !

!

Liste des principaux fabricants recensés par UFME (Union des fabricants des menuiseries extérieures) :

S.F.S INTEC

SAINT-GOBAIN GLASS

SIEGENIA AUBI SAS

SIKA France SA

SOMFY FRANCE

SOVERISO

TRAMICO

TREMCO

VIP

WURTH France SA

ZUMAPLAST

ZURFLUH FELLER

Profilés :

K.B.E

SNEP

SCHUCO

VEKA

Eléments complémentaires : progiciel, décoration, protections …

3 E France

A.G.C France SAS

ALDES

ANJOS

! !

! BILCOCQ

COPRODEX

DOW CORNING

DUBUS INDUSTRIES

EURADIF SAS

FERCO INTERNATIONAL

ISIA

ISO CHEMIE

KOMMERLING

LOUINEAU INDUSTRIES

ISOSTRA

ROTO FRANK FERRURES


97(::

! R#*)! 89PHS! @2%! J1=)$&1'(%P! 02! &0$2'(P! 2'! &1%! @2! &E1'F2C2'(! @2! C2'*$%2)$2%P! $)1$(! R4TK! ?2%! &0$2'(%! %2! (#*)'2)1$2'(! I2)%! 01! C2'*$%2)$2! 2'! =#$%! B#*)! 9HS! @2%! J1= C2'*$%$2)%!$'(2))#FA%K!! ! .*)!02%!B2)%#''2%!$'(2))#FA2%P!2'I$)#'!U;S!B)#@*$%2'(!@2%!C2'*$%2)$2%!2'!()$B02!I$()1 !

!

?2%!$'&#'@A'$2'(%!02%!B0*%!%#*@2'(!&$(A%!%#'(!C! ! ;9/ ! +#1'&$ !! 0D2'()2($2'E! ! ! ;</ !! 01!F)1G$0$(A!H*!I1(A)$1*J! ! ! ! ! ! Résultats d’une enquête réalisée par FIBOIS Alsace auprès de professionnels :

Aperçu du marché "#$%!&#'%()*&($#'! !"#$%%&'(%)*&%)+&,'$%&($&%)

!

-(./'&,0&)*1&,2(&2$&,)

!

Renouvellement : La durée optimale moyenne de changement des menuiseries est de 35 ans!"#$%&#'$()*%$( environ selon les fabricants. 57(:: ?2%!1*()2%!AB1$%%2*)%!%#'(!K8E!8KE!8L!2(!MM!IIJ! La durée optimale moyenne de changement des !+'(+, ,*,('8!*,$& Les raisons qui menuiseries motivent le changement ! est de 35 ans environsont selonen les premier fabricants. =/ !"#$%%&'(%)*&%)+&,'$%&($&%) -./ -4/ #,&()*%$(!+'(+, ! Les raisons qui(thermique motivent le changement sont en premier lieu le manque d’isolation et acoustique), suivi 0/ ! '+,-"..&$%.'/&.'0&1$".&%"&.'.$%'2&',-%3'&4".5-15' lieu le manque d’isolation (thermique et acoustique), du remplacement de menuiseries et enfin l’application des ! suivi du remplacement de menuiseries et enfin ! 97(:: évolutions techniques quides neévolutions sont pastechniques adaptées aux me: ! ?2%!1*()2%!AB1$%%2*)%!%#'(!K8E!8KE!8L!2(!MM!IIJ! l’application qui ne sont pas !"#$(6#&(1*#$( 1*#$("&$(2&#3( ;9/ ! ! "#$%!&#'%()*&($#'! ! +#1'&$ nuiseries actuelles. "&$(2&#3(+,$ adaptées aux menuiseries actuelles. +,$ ! ! 45/ ! ;</ Pour 62,5%47/des fabricants, le client, en cas de change! ! Pour 62,5% des fabricants, le client, en cas de 97(:: %#'(!C! ment de menuiseries, irait vers le PVC. Les clients se ! ! changement de menuiseries, irait vers le PVC. Les ;9/ ! #1'&$ ! tourneraient vers la menuiserie pour 25% des clients se tourneraienten versbois la menuiserie en bois ! ! pour ;</ ! ! 25% des fabricants menuisiers interrogés. fabricants menuisiers interrogés. ?1!F)AN*2'&2!HD2'()2($2'!01!B0*%!)2&#II1'HA2!%2!%$(*2!2'()2!*'2!F#$%!(#*%!02%!H2*O!1'%!2(! ?2%! &0$2'(%! -(./'&,0&)*1&,2(&2$&,) ! !

Epaisseurs des menuiseries : Fréquence d’entretien recommandée par les fabricants : @A'$2'(%!02%!B0*%!%#*@2'(!&$(A%!%#'(!C! !"#$%&'(6'*'!%78$&13&'/9&15%&5"&1'%&3:00-1/7&',-%'2&.';-<%"3-15.' !"#$%&'()'*'+,-"..&$%.'/&.'0&1$".&%"&.'.$%'2&',-%3'&4".5-15' Renouvellement : '()2($2'E! )1G$0$(A!H*!I1(A)$1*J! !

!"#$%"&'()'*'+,-"./0&$"0/1'2%3'.$"-%3'2%3'4"0,5/"&6'."5'-5/075%'

T)$(V)2%!

:V)2!B01&2!

9VC2!B01&2!

GVC2!B01&2!

W%(EA($%C2!

"#$%!

R4T!

/0*!

T#'J#)(!@2!I$2!

"#$%!

R4T!

/0*!

,%#01($#'!(E2)C$L*2!

"#$%!

R4T!

/0*!

,%#01($#'!1&#*%($L*2!

"#$%!

R4T!

/0*!

.A&*)$(A!

"#$%!

/0*!

R4T!

R)AJA)2'&2!

"#$%!

R4T!

/0*!

T#X(!

"#$%!

R4T!

/0*!

W'()2($2'!

R4T!

"#$%!

/0*!

/0*!

"#$%!

R4T!

Y2'*2!@1'%!02!(2CB%!

@2%! C2'*$%2)$2%! 1((2'@2'(! B)$'&$B102C2'(! *'! &Z(A! par 2%(EA($L*2! Places des matériaux critère NH;S A(1'&EA$(A!NBE#'$L*2P!(E2)C$L*2O![!89PHS!2(!2'J$'!@2!01!%A&*)$(A![!:9PHSK! ! principalement un côté esthétique (50%), une étanchéité (phonique, thermique) à .20#'!02%!J1=)$&1'(%P!02%!C1)&EA%!B#)(2*)%!B#*)!01!C2'*$%2)$2!2Q(A)$2*)2!%#'(!02!=#$% 2(!02%!C2'*$%2)$2%![!B2)J#)C1'&2!(E2)C$L*2!NG;SOK! principalement un côté esthétique (50%), une étanchéité (phonique, !

B0*%!N*2!(#*%!02%!H2*O!1'%!PLKQ!2'%2I<02RJ! La fréquence d’entretien la plus recommandée se ! 65, 67, et 88 mm. situe entre une fois tous les deux ans et plus que tous les %%&'(%)*&%)+&,'$%&($&%) ?2!(SB2!H2!B)#H*$(!B)A&#'$%A!B#*)!0D2'()2($2'!2%(!01!01%*)2!T!KKQE!%*$@$!B1)!01!B2$'(*)2!T!==QJ! deux ans (75% ensemble). Les clients des menuiseries attendent -(./'&,0&)*1&,2(&2$&,) U'F$'E!02!B)#H*$(!02!I#$'%!*($0$%A!2%(!0DV*$02!1@2&!99QJ! !"#$%&'(6'*'!%78$&13&'/9&15%&5"&1'%&3:00-1/7&',-%'2&.';-<%"3-15.' 62,5% et enfin de la sécurité à 12,5%. !

Les autres épaisseurs sont 56, ! auprès de! professionnels :

Fréquence d’entretien recommandée par les fabricants :

'!%78$&13&'/9&15%&5"&1'%&3:00-1/7&',-%'2&.';-<%"3-15.' $%'2&',-%3'&4".5-15'

!"#$%&#'$()*%$( )2%!AB1$%%2*)%!%#'(!K8E!8KE!8L!2(!MM!IIJ! ,*,('8!*,$& !+'(+,

Les clients menuiseries attendent Le type dedes produit préconisé pour l’entretien est la lasure à 55%, à suivi par la Selon peintureles à 22%. Enfin, les le marchés porteurs pour la menuiserie extérieure sont le bois (70%) et les menuiseries à performance thermique) fabricants, !"#$%&#'$()*%$( produit le moins utilisé est l’huile avec 11%. thermique (30%). =O! T#'&0*%$#'!B#*)!02%!J1=)$&1'(%! 62,5% !+'(+, et enfin de la sécurité à 12,5%.

! /!01!I*2!@2%!)A%*0(1(%P!02%!J1=)$&1'(%!@2!C2'*$%2)$2%!I#$2'(!@#'&!@1'%!02!=#$%!@2%!1I1 Selon les porteurs pour la menuiserie extérieure sont le bois (70%) et les menuiseries 2%(EA($L*2%!2(!(E2)C$L*2%K!\2!B0*%P!0M1I1'(1F2!A&#0#F$L*2!2%(!@2!B0*%!2'!B0*%!B2)]*! J1=)$&1'(%!L*$!2'!J#'(!*'!1)F*C2'(!@2!I2'(2K!\*!&#(A!@2%!$'&#'IA'$2'(%P!0M2'()2($2'! à performance thermique (30%). ! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 8969:;! La durée de vie moyenne-&(#<)2!=::>! des menuiseries avant changement est d’environ 35 ans, et le changement des menuiseries se B)$'&$B10!B#$'(!C$%!2'!1I1'(K! ferait au bénéfice du PVC (62,5%). Les attentes! des clients sont l’esthétisme et l’étanchéité. Le triple vitrage est maintenant !"#$(6#&(1*#$( 1*#$("&$(2&#3( : en effet, 70% des fabricants sont capables d’en proposer. !"#$(6#&(1*#$( Conclusion 1*#$("&$(2&#3( desdisponible fabricants : ?MAB1$%%2*)! 01! B0*%! *($0$%A2! @1'%! 01! C2'*$%2)$2! B1)! 02%! J1=)$&1'(%! $'(2))#FA%! 2%(! &2002 "&$(2&#3(+,$ +,$ A la vue des résultats, les fabricants de menuiseries voient donc UHS! dans @2%! le bois avantages thermiques. De "&$(2&#3(+,$ +,$ CC! [! H;S! 2'I$)#'K! J1=)$&1'(%! )2&#CC1'@2'(! *'!et2'()2($2'! 02%! @2*Q! 47/ 45/ La durée de vieplus, moyenne des menuiseries avant changement est d’environ 35desans, et le esthétiques changement des(#*%! mel’avantage écologique est de plus en plusB0*%K! perçu par les fabricants qui en font un argument de vente. Du coté des 47/ 45/ nuiseries se inconvénients, l’entretien reste le principal point mis ! en avant. @*)A2! @2! I$2!l’esthétisme C#D2''2! @2%! C2'*$%2)$2%! 1I1'(! &E1'F2C2'(! @M2'I$)#'! GH! 1' ferait au bénéfice du PVC (62,5%). Les attentes des?1! clients sont et l’étanchéité. Le triple 2%(! vitrage &E1'F2C2'(!@2%!C2'*$%2)$2%!%2!J2)1$(!1*!=A'AJ$&2!@*!R4T!N89PHSOK!?2%!1((2'(2%!@2% La fréquence d’entretien la plus re! est maintenant disponible : en effet, 70% des fabricants sont capables d’en proposer. '&2!HD2'()2($2'!01!B0*%!)2&#II1'HA2!%2!%$(*2!2'()2!*'2!F#$%!(#*%!02%!H2*O!1'%!2(! %#'(! 0M2%(EA($%C2! 2(! 0MA(1'&EA$(AK! ?2! ()$B02! I$()1F2! 2%(! C1$'(2'1'(! @$%B#'$=02!_! 2'! 2JJ2 /'&,0&)*1&,2(&2$&,) commandée se situe entre une foi #*%!02%!H2*O!1'%!PLKQ!2'%2I<02RJ! ! La fréquence d’entretien la plus recommandée se @2%!J1=)$&1'(%!%#'(!&1B1=02%!@M2'!B)#B#%2)K!T2((2!%BA&$J$&$(A!10%1&$2''2!)2%(2!(#*(!@2 ! situeles entredeux une foisans tous les ans et plus que tous les les tous etdeux plus que tous C1)F$'102! 2'! (2)C2! @2!leI#0*C2! @2! C2'*$%2)$2%K! =#$%! 1))$I2! :2)! ?1!F)AN*2'&2!HD2'()2($2'!01!B0*%!)2&#II1'HA2!%2!%$(*2!2'()2!*'2!F#$%!(#*%!02%!H2*O!1'%!2(! 2!B)#H*$(!B)A&#'$%A!B#*)!0D2'()2($2'!2%(!01!01%*)2!T!KKQE!%*$@$!B1)!01!B2$'(*)2!T!==QJ! A la vue des résultats, les fabricants de menuiseries voient donc dans bois des avantages?2!esthétiques et @2I1'(! 02% deux ans (75% ensemble). -1/7&',-%'2&.';-<%"3-15.' C1(A)$1*Q! @1'%! L*1%$C2'(! (#*%! 02%! @#C1$'2%P! %1*J! B#*)! 0M2'()2($2'! #*! 01! (2'*2! @ )#H*$(!02!I#$'%!*($0$%A!2%(!0DV*$02!1@2&!99QJ! B0*%!N*2!(#*%!02%!H2*O!1'%!PLKQ!2'%2I<02RJ! deux ans (75% ensemble). thermiques. De (2CB%K!! ! Le type de produit préconisé pour l’entretien est la ,*,('8!*,$& -4/

-./

-4/

-./

plus, l’avantage écologique est de plus ?2!(SB2!H2!B)#H*$(!B)A&#'$%A!B#*)!0D2'()2($2'!2%(!01!01%*)2!T!KKQE!%*$@$!B1)!01!B2$'(*)2!T!==QJ! lasure à 55%, suivi par la peinture à 22%. Enfin, le

!"#$%&#'$()*%$( LeU'F$'E!02!B)#H*$(!02!I#$'%!*($0$%A!2%(!0DV*$02!1@2&!99QJ! typelede produit produit moins utilisé estpréconisé l’huile avec 11%.pour coté !+'(+, ! *,$& l’entretien est la lasure à 55%, suivi -./ / par la peinture#,&()*%$(!+'(+, à 22%. Enfin, le 0/

produit le moins utilisé est l’huile avec 8969:;! 11%.

&2!3!456.7!

1*#$(

#,&()*%$(!+'(+, 0/

Conclusion des fabricants, lesfabricants marchés:

#,&()*%$(!+'(+, 0/

1*#$("&$(2&#3(

en plus perçu par les fabricants qui en font un argument de vente. Du des inconvénients, l’entretien reste le principal point mis en avant. +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:;<!

-&(#<)2!=::>!

-&(#


Aperçu du marché Etude technico-environnementalo-économique des menuiseries réalisée par FIBOIS en 2009 :

b) « Thermique standard » : Ce marché représente très majoritairement celui des PME et de quelques industriels qui proposent des profils de menuiseries avec une épaisseur L’expérience vécue par la menuiserie extérieure ces 20 dernières années comprise entre 58 et 68 mm, équipés d’un double vitrage. C’est sur ce a montré que l’apparition de nouveaux matériaux “innovants“ pouvait très marché qu’une majorité d’entreprises industrielles se positionnent de plus vite inverser les tendances sur un marché qui n’avait pas évolué depuis en plus. En terme de performance thermique, c’est ce marché qui permet longtemps. actuellement d’être le plus en phase avec les exigences du crédit d’impôt. Ainsi, l’arrivée du PVC au début des années 90 a bouleversé l’équilibre Le coefficient de transmission thermique se situe généralement entre 1,3 établi, en faisant chuter la part du bois de 80% à seulement 14% en 2008. et 1,8 W/m².K. En terme de volume, il devient actuellement le marché le plus important. La dernière étude disponible (Batim-Etudes 2009) donne la répartition suivante pour l’année 2008 : c) « Thermique améliorée » : - PVC : 63% - Aluminium : 21% Celui-ci concerne toujours les PME qui proposent des profils de menui- Bois : 14% - Mixte bois-aluminium : 2% series avec une épaisseur comprise entre 68 et 88 mm, avec intégration 1 - Composition du marché actuel : de triple vitrage. En termes de performance thermique, l’objectif est de Il est constaté que plusieurs typologies de portes fenêtres coulissantes se tendre vers un coefficient Uw situé idéalement entre 0,9 et 1,2 W/m².K. Ce dégagent sur les différents marchés. marché reste très faible en terme de volume. L’objectif est bien souvent de proposer une menuiserie ayant une performance thermique améliorée a) « Economique » : par rapport au “thermique standard“, sans pour autant s’intégrer dans une construction dite “passive“. Cette typologie de fenêtre peut s’intégrer dans Ce marché représente actuellement une part importante en termes de des projets de construction avec les labels Effinergie, Minergie, BBC, etc. volume (30 à 40%). Il concerne les profils de menuiseries avec une épaisseur ne dépassant pas 48 mm. Depuis quelques années, un renversement d) « Menuiserie passive » : est à noter au profit du marché “Thermique standard“ qui devient le plus Celui-ci concerne toujours les PME qui proposent des profils de menuiseconséquent. C’est sur ce marché que se trouve actuellement la quasi tota- ries avec une épaisseur comprise entre 88 et 98 mm, voire encore supélité des menuiseries industrielles certifiées NF Fenêtres bois. La notion de rieure, l’intégration de triple vitrage étant bien sûr inévitable. En termes de performance thermique n’est pas le critère essentiel : le coefficient Uw est performance thermique, l’objectif est de tendre vers un coefficient Uw situé généralement ≥ à 1,7 W/m².K. Le marché “économique“ est en décroissan- idéalement entre 0,7 et 0,9 W/m².K. Ce marché est actuellement considéré ce, mais il ne disparaîtra pas pour autant, dans le sens où la demande en comme un marché dit “de niche“. L’utilisation de cette typologie de fenêtre épaisseur de 48 mm devrait se maintenir mais à un niveau bien inférieur. s’inscrit dans un cahier des charges de construction passive au sens propre du terme. Une majorité des fenêtres dites passives sont en mixte bois/ aluminium. Cette typologie de fenêtre s’intègre de manière quasi systématique dans des projets de construction avec les labels Passivhaus, Effinergie, Minergie, BBC, etc.


Aperçu du marché 2 – Position générale des différents matériaux sur le marché : a) Le PVC : Premier acteur de la fenêtre en France, il se positionne à plus de 90% du volume fabriqué sur les marchés “économique“ et “thermique standard“. Sur ces deux marchés, le bois reste le principal, voire l’unique concurrent. Les 10% restants concernent le marché de la “thermique améliorée“. Plus de 90% du volume total fabriqué est réalisé par des entreprises industrielles équipées de lignes de fabrication complètement automatisées. La majorité de ces entreprises est implantée sur la moitié ouest de la France. Les 10% restants sont produits par des PME ayant bien souvent des gammes parallèles en fenêtres bois et aluminium. b) Le Bois : Il est positionné sur l’ensemble des différents marchés et plus majoritairement sur ceux du PVC. Pour le mur rideau, il a un champ d’application limité, dans le sens où les possibilités sont actuellement limitées en fonction de la hauteur du bâtiment concerné. Dans le cas de performances thermiques importantes exigées, le bois reste à ce jour le matériau le plus adapté et celui présentant les meilleures valeurs de Uf. 50% à 60% du volume total fabriqué est réalisé par des entreprises industrielles équipées de lignes de fabrication complètement automatisées. Les 40% à 50% restants sont produits par des PME et entreprises artisanales, très nombreuses et réparties sur l’ensemble du territoire. A l’échelle des PME, elles sont bien souvent équipées de centre d’usinages, voire même de lignes complètes permettant d’obtenir des volumes de production compris entre 1000 et 15 000 fenêtres/an. c) L’Aluminium : La part de marché qu’il représente (21%) n’est pas du tout négligeable dans le sens où elle est plus forte que le bois (14%) et qu’elle dépasse les 20%. Ceci étant, il faut savoir que ce matériau est positionné sur le marché du mur rideau en priorité (80 à 90%).

C’est actuellement le seul matériau ayant les propriétés techniques adaptées à la réalisation de façades majoritairement vitrées. Le seul matériau concurrent à l’aluminium sur le mur rideau est le bois pour des applications limitées en hauteur. L’aluminium est également présent sur les marchés du bois et du PVC, mais avec un impact limité. d) Le mixte Bois-Aluminium : C’est une alternative au bois et au PVC pour les marchés thermique “standard“ et “amélioré“. Depuis quelques années, ce produit réputé haut de gamme et coûteux par le passé, se démocratise avec des possibilités de coûts réduits et plus abordables. Ensuite, il se retrouve très présent sur le marché de la menuiserie passive. Il est un concurrent ou plutôt un “complément“ sérieux au bois. Une très grande majorité du volume total fabriqué est réalisé par un petit nombre d’entreprises industrielles (3 à 5 pour le marché français). Le volume restant est produit par des PME et entreprises artisanales, très nombreuses et réparties sur l’ensemble du territoire. La gamme mixte bois-aluminium vient bien souvent en complément d’une gamme bois.


?!.(1=$0$(I! DPB)#JI()$Q*2!

Aperçu du marché !

!

"#$%!&#'%()*&($#'!

?!G#*)&2'(1B2!C2! ?!G#*)&2'(1B2!C2! A2)(2!NJ1($K)2N!()K%! A2)(2!NJ1($K)2N! $JA#)(1'(! $JA#)(1'(! @A! 5$B(2!=#$%C10*D$'$*D!E! ! ! ! ! "#$%!&#'%()*&($#'! C’est une alternative au bois et au PVC pour les marchés thermique “standard“ et “amélioré“. Depuis quelques ! ?!R(1A2!C2!CI=$(! ?!R(1A2!C2!CI=$(! FG2%(!*'2!10(2)'1($H2!1*!=#$%!2(!1*!I4F!J#*)!02%!D1)&KL%!(K2)D$M*2!N%(1'@1)@N!2(!N1DL0$#)LNO! années, ce produit réputé haut de gamme et coûteux par le passé, se démocratise avec des possibilités de coûts réduits et &#JA0K(2!2'! Q*1%$!&#JA0K(2!2'! P2J*$%! M*20M*2%! 1''L2%Q! &2! J)#@*$(! )LJ*(L! K1*(! @2! R1DD2! 2(! &#S(2*B! J1)! 02! J1%%LQ! %2! #AI)1($#'%!J1&D$'2%! plus abordables. Ensuite, il se retrouve très présent sur le marché de la menuiserie passive. Il est un#AI)1($#'%!J1&D$'2%! concurrent ou plutôt !"#$%"&'()'*'+,"-."/%0'%.'1-23-,4-1%-.0'5%0'6'"7783,1013--%9%-.0'5%'#310' @LD#&)1($%2!1H2&!@2%!J#%%$=$0$(L%!@2!&#S(%!)L@*$(%!2(!J0*%!1=#)@1=02%O! ?!XD#$E!CF2%%2'&2%! ! ! ?!@#'B*2*)%! T'%*$(2Q! $0! %2! )2()#*H2! ()U%! J)L%2'(! %*)! 02! D1)&KL! @2! 01! D2'*$%2)$2! J1%%$H2O! ,0! 2%(! *'! fabriqué est réalisé?!G2)%#''20!C2!CI=$(! par un petit nombre !:7%'5;"7783< un “complément“ sérieux au bois. Une très grande majorité du volume total?!G2)%#''20!C2!CI=$(! 0$J$(I! =$3.'' +,1,4' >"88%$%.'9"001?' >"88%$%.'@'7$10' %#*U2'(!1=#*(I2%!!!! &#'&*))2'(!#*!J0*(V(!*'!N&#DJ0LD2'(N!%L)$2*B!1*!=#$%O!! ,1013--%9%-.'d’entreprises industrielles (3 à 5 pour le marché français). Le volume restant est produit par des PME et entreprises ! Q*10$H$I!A#*)!#=(2'$)! Q*10$H$I!A#*)!#=(2'$)! A-23-,4-1%-.0' W'2! ()U%! R)1'@2! D1X#)$(L! @*! H#0*D2! (#(10! Y1=)$M*L! 2%(! )L10$%L! J1)! *'! J2($(! '#D=)2! ! ?!SI01J$'1($#'!C2%!Y! *'2!=#''2!Q*10$(I! artisanales, très nombreuses et réparties sur l’ensemble du ?!M1$'!C2!(2JA%!1*! territoire. La gamme*'2!=#''2!Q*10$(I!C2! mixte bois-aluminium vient bien souvent @G2'()2J)$%2%!$'@*%()$2002%!Z[!\!]!J#*)!02!D1)&KL!Y)1'^1$%AO!! ?!.(1=$0$(I! A0$%!L!%*)U2$002)!#*! CI=$(!!!! C2!CI=$(! _2! H#0*D2! 2%(! J)#@*$(! J1)! @2%! I5T! 2(! 2'()2J)$%2%! 1)($%1'102%Q! ()U%! '#D=)2*%2%! DPB)#JI()$Q*2! en )2%(1'(! complément d’une gamme bois. CI=$(! 2(! &#'()Z0I! ! ! )LJ1)($2%!%*)!0G2'%2D=02!@*!(2))$(#$)2O!_1!R1DD2!D$B(2!=#$%C10*D$'$*D!H$2'(!=$2'!%#*H2'(!2'! ! ?.(1=$0$(I! ?!.(1=$0$(I! ?!M)1'C!&D#$E! &#DJ0LD2'(!@G*'2!R1DD2!=#$%O! ?!G$K&2%!NA)I? DPB)#JI()$Q*2! DPB)#JI()$Q*2! CF2%%2'&2%! ! !"#$%&'()'*'+,&-./&'0&'.%12"/'& CI=$(I2%NO!)2%(2!J$%2! !! ! ! ! ! L!0#'B*2*)!2(! 3 – Comparatif!"# technique : Les ?!M)1'C!&D#$E! profils de menuiseries ?!S$HH$&*0(I! ?!S$HH$&*0(I! CF2%%2'&2%! ?!M1$'!C2!(2JA%! $%&'()(*+,#*-./0+12-# ?!@2!A0*%!B)1'C!&D#$E!!! &#))#P1B2!! CT1AA)#U$%$#''2J2'(! CT1AA)#U$%$#''2J2'(! ! ! "#$%!&#'%()*&($#'! ! 1*!CI=$(! CF2%%2'&2%! ! %$!0TIA1$%%2*)!C*!A)#H$0! %$!0TIA1$%%2*)!C*! ?!G0*%!C2!H02E$=$0$(I! ! !"# $%&'()*#+,#-,./(*,%(,*# ! c) La menuiserie mixte bois-aluminium ! "#$%!&#'%()*&($#'! ! ?!-A($J$%1($#'!C2!01! : d) La menuiserie aluminium : ! V!8W!JJ! A)#H$0!V!8W!JJ! +,"-."/%0' ?!G$K&2%!NA)I? M2%! B2'*$%2)$2%! 10*B$'$*B ! a) La ?!G0*%!C2!H02E$=$0$(I! b) La menuiserie PVC : menuiserie bois : A#*)!02%!C$J2'%$#'%! A2)(2!J1($K)2!1*! &?! @A2BC02!D2!C)#E$0!D2!B2'*$%2)$2!B$A(2!<#$%F10*B$'$*B! ! C2!A$K&2%!L!CI=$(2)!! CI=$(I2%NO!)2%(2! B1(G)$1*A!&#'&*))2'(%!&1)!02 _2!J)#Y$0!@G*'2!D2'*$%2)$2!H1)$2!L'#)DLD2'(!2'!Y#'&($#'!@*!D1(L)$1*!*($0$%LO!_2%!&#*J2%!&$C A#*)!02%!C$J2'%$#'%! CI=$(! Il existe différentes épaisseurs ; les plus Les menuiseries aluminium0T10*B$'$*B!I! ont des épaisseurs ! ! J$%2!L!0#'B*2*)!2(! &?! @A2BC02!D2!C)#E$0!D2!B2'*$%2)$2!B$A(2!<#$%F10*B$'$*B! 1J)U%!D#'()2'(!()U%!&01$)2D2'(!&2%!H1)$1($#'%O! C2!A$K&2%!L!CI=$(2)! ! ,0! 2A$%(2! D$EEG)2'(2%! GC1$%%2*)%!H! 02%! C0*%! &#BB*'GB2'(! communément utilisées relativement faibles par rapport ?!G$K&2%!NA)I? =[! RE2JA02!C2!A)#H$0!C2!J2'*$%2)$2!G4X! &#))#P1B2! Différentes épaisseurs de menuiseries PVC sont ! La menuiserie bois offre le plus grand ?!G#%%$=$0$(I!C2! *($0$%G2%!G(1'(!I! CI=$(I2%N! ,0! 2A$%(2! D$EEG)2'(2%! utilisées étant : GC1$%%2*)%!H! 02%! C0*%! &#BB*'GB2'(! aux matériaux concurrents car 1A! TB2DJ02!@2!J)#Y$0!@2!D2'*$%2)$2!=#$%! ! disponibles sur le marché : B)1'C2%!IA1$%%2*)%! choix d’épaisseurs. !?!-A($J$%1($#'!C2! Les "! J9!BB! *($0$%G2%!G(1'(!I! le matériau le permet, grâce à ! S$HHI)2'(2%! IA1$%%2*)%! C2! J2'*$%2)$2%! G4X! %#'(! C$%A#'$=02%! C2!A)#H$0!! 8K!BB! "!"! J9!BB! épaisseurs principales sont 01!A2)(2! _1! D2'*$%2)$2! =#$%! #YY)2! 02! J0*%! R)1'@! &K#$B! @GLJ1$%%2*)%O! _2%! sa rigidité et la structure même LK!BB! ! %*)!02!J1)&DI!\! "!"! 8K!BB! sont citées ci-dessous : LJ1$%%2*)%!J)$'&$J102%!%#'(!&$(L2%!&$C@2%%#*%!E! "! >K!BB! "! LK!BB! ?!.(1=$0$(I! de l’aluminium : !! ]W!JJ! - 60 mm :9K!BB! !! <86<9!DD! "!"! >K!BB! DPB)#JI()$Q*2! !! 8;!JJ! ! "#$%!&#'%()*&($#'! - 75 mm ! "! :9K!BB! - 58 mm ?!G#*)&2'(1B2!C2! !! ]9!DD! ?!G#*)&2'(1B2!C2! !! ^;!JJ! 46/48 mm !! - 85 mm - 60 mm A2)(2!NJ1($K)2N!()K%!!! 89!DD! A2)(2!NJ1($K)2N! - 58 mm !! !! 9;!JJ! !! `9!DD! - 58 mm - 95 mm $JA#)(1'(! $JA#)(1'(! !! - 60 mm - 70 mm 10*D$'$*D!E! ! !! 99!DD! - 105 mm !! ! ! 68 mm - 70 mm !! ?9!DD! au bois et au PVC pour les marchés thermique “standard“ et “amélioré“. Depuis quelques G0*%! )I&2JJ2'(O! *'! A)#H$0! :>;! JJ! 1! I(I! J$%! 1*! A#$'(! - 90 mm !! 1H$'! C2! ?!R(1A2!C2!CI=$(! ?!R(1A2!C2!CI=$(! !! :>;!DD! - 78 mm - 90 mm 02%!D1)&KL%!(K2)D$M*2!N%(1'@1)@N!2(!N1DL0$#)LNO! !! A2)J2(()2!0TI01=#)1($#'!C2!J2'*$%2)$2%!G4X!C$(2%!A1%%$U2%_! t de gamme et coûteux par le passé, se démocratise avec des possibilités de coûts réduits et &#JA0K(2!2'! Q*1%$!&#JA0K(2!2'! ! ! ! K1*(! @2! R1DD2! 2(! &#S(2*B! J1)! 02! J1%%LQ! %2! - 88 mm #AI)1($#'%!J1&D$'2%! B1/&8%'(C'*'DE%97$%'5%'783?1$'%-'=F>'G03&82%'*'H%I"&J' !! e@*$(%!2(!J0*%!1=#)@1=02%O! retrouve très présent sur le marché de la menuiserie passive. Il! est un#AI)1($#'%!J1&D$'2%! concurrent ou plutôt ! ?!XD#$E!CF2%%2'&2%! ! ! mmnombre ! ?!@#'B*2*)%! ! D1)&KL! @2! 01!très D2'*$%2)$2! ,0! 2%(! bois. Une grandeJ1%%$H2O! majorité du*'!volume total?!G2)%#''20!C2!CI=$(! fabriqué est! réalisé?!G2)%#''20!C2!CI=$(! par un- 98 petit ! ! ! ! - et 120entreprises mm %#*U2'(!1=#*(I2%!!!! 0$J$(I! !1*!=#$%O!! Plus récemment, un !! à 5 pour le marché français). Le volume restant est produit par des PME ! Q*10$H$I!A#*)!#=(2'$)! Q*10$H$I!A#*)!#=(2'$)! ! A-23-,4-1%-.0' 10! Y1=)$M*L! 2%(! )L10$%L! J1)! *'! J2($(! '#D=)2! ! profil 120 mm a été mis!"#$%&'()'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'41"567/$-"3"$-'851$%9&'*':;&-&5&0&%'8</;131=7>>' au !"#$%&'(?'*'+,&-./&'0&'.%12"/'& ?!SI01J$'1($#'!C2%!Y! *'2!=#''2!Q*10$(I! !"#$%&'()'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'41"567/$-"3"$-'851$%9&'*':;&-&5&0&%'8</;131=7>>' ! etKL!Y)1'^1$%AO!! réparties sur l’ensemble du territoire. La gamme*'2!=#''2!Q*10$(I!C2! mixte bois-aluminium vient bien souvent ?!.(1=$0$(I! ! A0$%!L!%*)U2$002)!#*! CI=$(!!!! C2!CI=$(! point afin de permettre ! !! ! 2(! 2'()2J)$%2%! 1)($%1'102%Q! ()U%! '#D=)2*%2%! 2(! DPB)#JI()$Q*2! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:;<! -&(#=)2!>;;9! bois. &#'()Z0I! ! ! ! l’élaboration de menuiseries D2!D$B(2!=#$%C10*D$'$*D!H$2'(!=$2'!%#*H2'(!2'! ! ! "#$%!&#'%()*&($#'! D?! @A2BC02!D2!C)#E$0!D2!B2'*$%2)$2!10*B$'$*B! @A2BC02!D2!C)#E$0!D2!B2'*$%2)$2!10*B$'$*B! ?.(1=$0$(I! ?!.(1=$0$(I! D?! ! PVC dites passives. DPB)#JI()$Q*2! DPB)#JI()$Q*2! c) La menuiserie mixte bois-aluminium : d) La menuiserie aluminium !: ! !"#$%&'()'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'41"5'651$%7&'*'8"&4&%'81"59' !! ! M2%!B2'*$%2)$2%! B2'*$%2)$2%! 10*B$'$*B! 10*B$'$*B! #'(! E1$<02%! C1)!C1)! )1CC#)(! 1*A!1*A! M2%! #'(! D2%! D2%!GC1$%%2*)%! GC1$%%2*)%!)201($N2B2'(! )201($N2B2'(! E1$<02%! )1CC#)(! &?! @A2BC02!D2!C)#E$0!D2!B2'*$%2)$2!B$A(2!<#$%F10*B$'$*B! s de menuiseries B1(G)$1*A!&#'&*))2'(%!&1)!02!B1(G)$1*!02!C2)B2(O!P)Q&2!R!%1!)$P$D$(G!2(!01!%()*&(*)2!BSB2!D2! B1(G)$1*A!&#'&*))2'(%!&1)!02!B1(G)$1*!02!C2)B2(O!P)Q&2!R!%1!)$P$D$(G!2(!01!%()*&(*)2!BSB2!D2! ?!S$HH$&*0(I! ?!S$HH$&*0(I! ! ; les plus Les menuiseries aluminium ont des épaisseurs 0T10*B$'$*B!I! ! 0T10*B$'$*B!I! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! CT1AA)#U$%$#''2J2'(! CT1AA)#U$%$#''2J2'(! Il existe différentes épaisseurs PG*'!J#$'(!@2!H*2!(2&K'$M*2!J#*)!01!Y1=)$&1($#'!@2%!&Ka%%$%Q!2'!Y#'&($#'!@*!(bJ2!@2!J)#Y$0!2(! "!"! ;9!BB! ,0! 2A$%(2! D$EEG)2'(2%! GC1$%%2*)%!H! 02%! C0*%! &#BB*'GB2'(! ;9!BB! communément utilisées relativement faibles par rapport ! @2!%#'!LJ1$%%2*)Q!&K1M*2!(bJ2!@G1JJ)#H$%$#''2D2'(!1!@2%!1H1'(1R2%!2(!@2%!$'&#'HL'$2'(%! %$!0TIA1$%%2*)!C*!A)#H$0! %$!0TIA1$%%2*)!C*! ,%(,*# "!"! K:!BB! *($0$%G2%!G(1'(!I! K:!BB! utilisées étant : aux matériaux concurrents car @$YYL)2'(%!J)L%2'(L%!@1'%!02!(1=021*!&$C@2%%#*%!E! V!8W!JJ! A)#H$0!V!8W!JJ! "!"! KK!BB! "! J9!BB! KK!BB! b) ! La menuiserie PVC : le matériau le permet, grâce à "!"! J9!BB! "! 8K!BB! J9!BB! !2'!Y#'&($#'!@*!D1(L)$1*!*($0$%LO!_2%!&#*J2%!&$C ! "! 8=!BB! sa rigidité et la structure même "! LK!BB! "! 8=!BB! O! !

d) Le mixte Bois-Aluminium :

3 – Comparatif technique : Les profils de menuiseries a) La menuiserie bois :

c) La menuiserie mixte bois-aluminium :

La menuiserie bois offre le plus grand choix d’épaisseurs. Les épaisseurs Il existe différentes épaisseurs ; les plus communément utilisées utilisées principales sont citées ci-dessous: étant : - 46/48 mm - 58 mm - 68 mm - 78 mm - 88 mm - 98 mm - 120 mm

- 60 mm - 75 mm - 85 mm - 95 mm - 105 mm

d) La menuiserie aluminium : Les menuiseries aluminium ont des épaisseurs relativement faibles par rapport aux matériaux concurrents car le matériau le permet, grâce à sa rigidité et la structure même de l’aluminium:

b) La menuiserie PVC : Différentes épaisseurs de menuiseries PVC sont disponibles sur le marché - 58 mm "! >K!BB! : grand - de60l’aluminium mm : Différentes épaisseurs =[! de RE2JA02!C2!A)#H$0!C2!J2'*$%2)$2!G4X! menuiseries PVC sont re le plus - 60 mm "! :9K!BB! 2!J)#Y$0!@2!D2'*$%2)$2!=#$%! ! disponibles sur le marché : - 75 mm épaisseurs. Les ! - 70 mm- 58 mm ! %#'(! -C$%A#'$=02%! S$HHI)2'(2%! IA1$%%2*)%! C2! J2'*$%2)$2%! G4X! 85 mm principales sont &K#$B! @GLJ1$%%2*)%O! _2%! #$%! #YY)2! 02! J0*%! R)1'@! ! %*)!02!J1)&DI!\! - 95 mm mm ! -dessous : J102%!%#'(!&$(L2%!&$C@2%%#*%!E! - 58 mm - 90 mm-- 60 !! ]W!JJ! - 105 mm ! ! 70 mm !! 8;!JJ! ! - 58 mm - 90 mm! 60 mm !! ^;!JJ! - 46/48 -mm ! - 60 mm ! !! 9;!JJ! - 58 mm ! - 70 mm ! - 68 mm- 70 mm ! G0*%! )I&2JJ2'(O! *'! A)#H$0! :>;! JJ! 1! I(I! J$%! 1*! A#$'(! 1H$'! C2! - 90 mm ! - 78 mm- 90 mm A2)J2(()2!0TI01=#)1($#'!C2!J2'*$%2)$2%!G4X!C$(2%!A1%%$U2%_! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7!

896:;<!

-&(#=)2!>;;?!

! !"#$%&'(?'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'7/$-"3"$-'851$%9&'*'@%12"/5':A5;&-5>'

!"#$%&'()'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'41"567/$-"3"$-'851$%9&'*':;&-&5&0&%'8</;131=7>>'

- 88 mm - 98 mm - 120 mm

+,"-,.!/0%1&2!3!456.7!

'8"&4&%'81"59'

B1/&8%'(C'*'DE%97$%'5%'783?1$'%-'=F>'G03&82%'*'H%I"&J' !

!"#$%&'(?'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'7/$-"3"$-'851$%9&'*'@%12"/5':A5;&-5>' !

!

!

D?! @A2BC02!D2!C)#E$0!D2!B2'*$%2)$2!10*B$'$*B! Plus récemment, un profil 120 mm !M2%! a été mis au B2'*$%2)$2%! 10*B$'$*B! #'(! D2%! GC1$%%2*)%! )201($N2B2'(! E1$<02%! C1)! )1CC#)(! 1*A! point afin de permettre B1(G)$1*A!&#'&*))2'(%!&1)!02!B1(G)$1*!02!C2)B2(O!P)Q&2!R!%1!)$P$D$(G!2(!01!%()*&(*)2!BSB2!D2! 896:;<! -&(#=)2!>;;9! l’élaboration de0T10*B$'$*B!I! menuiseries "! ;9!BB! PVC dites passives. "! K:!BB! "! "! "!

KK!BB! J9!BB! 8=!BB!

! Plus récemment, un profil 120 mm a été mis au point afin de permettre ! ! ! l’élaboration de menuiseries PVC dites passives. !

#'!@2%!&Ka%%$%Q!2'!Y#'&($#'!@*!(bJ2!@2!J)#Y$0!2(! ''2D2'(!1!@2%!1H1'(1R2%!2(!@2%!$'&#'HL'$2'(%! *%!E!

96:;<!

!

! !! !! !! !! !! !! !! !! !! !! !! !!

! ! ! ! ! ! ! ! !

!

-&(#=)2!>;;?!

!"#$%&'(?'*'+,&-./&'0&'.%12"/'&3'7/$-"3"$-'851$%9&'*'@%12"/5':A5;&-5>'

!

+,"-,.!/0%1&2!3!456.7!

+,"-,.!/0%1&2!3!456.7!

896:9;!

896:9;!

-&(#<)2!=99>!

-&(#<)2!=99>!


Aperçu du marché 2 – Position générale des différents matériaux sur le marché : a) Le PVC : Premier acteur de la fenêtre en France, il se positionne à plus de 90% du volume fabriqué sur les marchés “économique“ et “thermique standard“. Sur ces deux marchés, le bois reste le principal, voire l’unique concurrent. Les 10% restants concernent le marché de la “thermique améliorée“. Plus de 90% du volume total fabriqué est réalisé par des entreprises industrielles équipées de lignes de fabrication complètement automatisées. La majorité de ces entreprises est implantée sur la moitié ouest de la France. Les 10% restants sont produits par des PME ayant bien souvent des gammes parallèles en fenêtres bois et aluminium. b) Le Bois : Il est positionné sur l’ensemble des différents marchés et plus majoritairement sur ceux du PVC. Pour le mur rideau, il a un champ d’application limité, dans le sens où les possibilités sont actuellement limitées en fonction de la hauteur du bâtiment concerné. Dans le cas de performances thermiques importantes exigées, le bois reste à ce jour le matériau le plus adapté et celui présentant les meilleures valeurs de Uf. 50% à 60% du volume total fabriqué est réalisé par des entreprises industrielles équipées de lignes de fabrication complètement automatisées. Les 40% à 50% restants sont produits par des PME et entreprises artisanales, très nombreuses et réparties sur l’ensemble du territoire. A l’échelle des PME, elles sont bien souvent équipées de centre d’usinages, voire même de lignes complètes permettant d’obtenir des volumes de production compris entre 1000 et 15 000 fenêtres/an. c) L’Aluminium : La part de marché qu’il représente (21%) n’est pas du tout négligeable dans le sens où elle est plus forte que le bois (14%) et qu’elle dépasse les 20%. Ceci étant, il faut savoir que ce matériau est positionné sur le marché du mur rideau en priorité (80 à 90%).

C’est actuellement le seul matériau ayant les propriétés techniques adaptées à la réalisation de façades majoritairement vitrées. Le seul matériau concurrent à l’aluminium sur le mur rideau est le bois pour des applications limitées en hauteur. L’aluminium est également présent sur les marchés du bois et du PVC, mais avec un impact limité. d) Le mixte Bois-Aluminium : C’est une alternative au bois et au PVC pour les marchés thermique “standard“ et “amélioré“. Depuis quelques années, ce produit réputé haut de gamme et coûteux par le passé, se démocratise avec des possibilités de coûts réduits et plus abordables. Ensuite, il se retrouve très présent sur le marché de la menuiserie passive. Il est un concurrent ou plutôt un “complément“ sérieux au bois. Une très grande majorité du volume total fabriqué est réalisé par un petit nombre d’entreprises industrielles (3 à 5 pour le marché français). Le volume restant est produit par des PME et entreprises artisanales, très nombreuses et réparties sur l’ensemble du territoire. La gamme mixte bois-aluminium vient bien souvent en complément d’une gamme bois.


Aperçu du marché 3 – Comparatif environnemental : étude sur la menuiserie menée par l’Université Napier (Edimbourg, Ecosse) Cette étude a la caractéristique propre de traiter des quatre matériaux recherchés dans son contenu : bois, aluminium, PVC et mixte bois-aluminium. Les expérimentations et déterminations se basent sur des calculs effectués à partir d’une fenêtre d’une dimension de 1,2 m par 1,2 m à double vitrage Krypton. Aucune information supplémentaire au niveau du type de vitrage n’est donnée par l’étude Napier. Le vitrage utilisé était le même quelque soit le matériau utilisé. Différents impacts écologiques ont été pris en compte : ‐ La durée de vie en fonctionnement, ‐ Le potentiel de réchauffement global, ‐ Le cycle de vie du produit, ‐ Le potentiel d’acidification atmosphérique, ‐ L’énergie grise nécessaire, ‐ La création d’ozone photochimique. a) Présentation et comparaison de FDES : Les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) de produits de construction sont des données fournies par les fabricants ou syndicats professionnels suivant la norme NF P 01-010. Elles sont regroupées dans la base de données INIES qui est la base de données nationale de référence sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des matériaux et produits de construction. Il s’agit d’une démarche volontaire de déclaration. Ces fiches contiennent toujours les mêmes informations (exigées par la norme citée précédemment). Malgré cela, une comparaison directe entre les matériaux n’est pas possible car, mis à part les trois menuiseries bois, les dimensions des menuiseries ainsi que les typologies sont différentes, ce qui implique des résultats différents et ce d’une façon très significative. Les FDES bois seront donc traitées ensemble, mais indépendamment des FDES PVC et aluminium. L’Unité Fonctionnelle, notée UF, correspond à l’unité de compte à laquelle se réfère le bilan environnemental. La Durée de Vie Typique, notée DVT, correspond à la durée durant laquelle le produit assure sa fonction dans le bâtiment. Durant cette vie en oeuvre, le produit peut faire l’objet d’entretien, de maintenance et de remplacement partiel. Ces éléments sont pris en compte dans le bilan environnemental.


Aperçu du marché FDES pour trois essences de bois

!

!!

:9X!Y!:9X!&I!Q!=!<1((1'(%T!&#IE)2'1'(!=!#*K)1'(%!2(!:!G#)I1'(Z! !! :6W!G2!01!%*)M1&2!G2%!#*K2)(*)2%!2%(!%*EE#%H2!M2)IH2!E1)!*'2!E#)(2!M2'U()2! (DE2!=:X!Y!:9X!&I!Q!=!K1'(1*Y!&#IE)2'1'(!=!#*K)1'(%!2(!:!G#)I1'(Z! 01!@*)H2!G2!4$2![DE$J*2!P@4[?!1!H(H!E)$%2!&#II2!H\102!Q!W;!1'%Z!!

!

FDES pour trois essences de bois :! !"#$%"&'()'*'+,-.'/0&1'2'%33%45%3'6%'#073' ,IE1&(!2'K$)#''2I2'(10!

Dans les fiches de données environnementales et sanitaires, le transport des bois est pris en compte, de la forêt au lieu de transformation. Ceci explique que le Moabi consomme 58,2 MJ d’énergie primaire totale contre 50 MJ pour le Chêne et 39,7 MJ pour le Pin Sylvestre. Cette énergie primaire totale consommée peut se scinder en deux parties : - une part d’énergie renouvelable, - une part d’énergie non renouvelable.

Au niveau des données sur le traitement de l’eau, il apparaît que l’essence polluant la plus grande quantité d’eau est le Pin sylvestre avec 2,4 m3, contre 1,84 m3 pour le Chêne et 2,07 m3 pour le Moabi. Enfin, au niveau de l’influence des fabrications de menuiseries sur l’air, hormis le facteur destruction de la couche d’ozone stratosphérique où les bois de pays ont un poids supérieur au Moabi, toutes les autres contributions néfastes pour l’air reviennent au Moabi, suivi par le Chêne. Le Pin sylvestre est ! l’essence ayant l’influence la moins nocive sur l’air.

./,(0123-045-(

4102*)! O+!

4102*)! E#*)!01! @4[!

)*+,-(

A'2)\$2!E)$I1$)2!(#(102!P57?!

];

:];:

W>T8

::>=!

]XT=

:898

!"#$%&#'()*'%('#"+,'-./-'%0123%

4456

767

4854

797%

4656

674

!"#$%&#'()*'%#"#%('#"+,'-./-'%0123% AE*$%2I2'(!G2!)2%%#*)&2%!P^\!2J! 1'($I#$'2?! `#'%#II1($#'!Ga21*!(#(102!P0$()2?!

7:59

44;:

8<5<

:7=%

675>

4749

;T;:;8

;TW=:

;T;;X=_

:XX!

;T;:9:

;T9=9

XTX]

=_]

_T=_

=WT9!

8T>W

=WX

!678/(

,:5;%<3'="$0173:3' )*+,-(

@H&C2(%!K10#)$%H%!P(#(10?!P^\?!

./,(0123-045-(

:T9>

99TX

;T8X:

!678/(

=WT9!

=TW_

8;TX

,:5;%<3':$7974:3' !"#$%&"'(

Dans le cas du Chêne, la part d’énergie renouvelable dans la consommation d’énergie totale est de 23%. Elle s’élève à 30% pour le Pin sylvestre et à 25% pour le Moabi.

4102*)! E#*)!01! @4[!

!"#$%&"'(

!"#$%&"'(

4102*)! 4102*)! E#*)!01! O+! @4[! 8%330&15%3'5043099:%3' 4102*)! O+!

)*+,-(

@H&C2(%!G1'\2)2*Y!P^\?! @H&C2(%!'#'!G1'\2)2*Y!P^\?! @H&C2(%!$'2)(2%!P^\?! @H&C2(%!)1G$#1&($M%!P^\?!

./,(0123-045-(

!678/(

;T;=>:

;TX8=

;T;:X:

;T]99!

;T;]:9

:T]9

;T9>

:9T8

;TW>=

::TX!

;T]9_

:_T9

;T]8W

:8T=

;T]__

:8!

;T]:8

:8T:

;T;;;=:W

;T;;_9 ;T;;;:WW

;T;;9! ;T;;;W8>

-"&'

!

!

!"#$%&"'(

"#$%!&#'%()*&($#'!

)*+,-( W

b#00*($#'!G2!0a21*!PI ?!

:TX9

;T;::9!

./,(0123-045-( ]]T=

=Z9

!678/( 8=!

=T;8

_=

!"#$ !"#$%&"'(

)*+,-(

./,(0123-045-(

!678/(

@A1'B2C2'(!&0$C1($D*2!EFB!2D!@->G! ;HI9J >9H8 ;H8IK >KH9! :HJ: <IH< /&$L$M$&1($#'!1(C#%NAO)$D*2!EFB!2D! ;H;;I:I ;H><9 ;H;;88 ;H>K:! ;H;>:9 ;HJ<9 .->G! P#00*($#'!L2!0Q1$)!ECKG! :JI 9;<9 :>< K8>9! >8I I!K9< R2%()*&($#'!L2!01!&#*&A2!LQ#S#'2! KH8<U:;V:; :H:>U:;VI KH<9U:;V:; :H;<U:;VI! >H9?U:;V:; 8H8?U:;V? %()1(#%NAO)$D*2!EFB!@+@!2D!T::G! +#)C1($#'!LQ#S#'2!NA#(#&A$C$D*2! ;H;;:> ;H;KJ> ;H;;;8J ;H;>>?! ;H;;:I8 ;H;9J: EFB!2D!O(AW0X'2G! ! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:;9! -&(#<)2!=;;>! R1'%!02%!M$&A2%!L2!L#''O2%!2'Y$)#''2C2'(102%!2(!%1'$(1$)2%H!02!()1'%N#)(!L2%!=#$%!2%(!N)$%!2'!


Aperçu du marché !

!

!

!

!

FDES pour le PVC :!

!"#$%"&'()'*'+,-.'/0&1'$%'234'

,@A1&(!2'B$)#''2@2'(10! 5%660&17%6'7086099:%6' F'2)G$2!A)$@1$)2!(#(102!H57I!

"#$%!&#'%()*&($#'! !

FDES pour le PVC :!

!"#$%"&'()'*'+,-.'/0&1'$%'234'

4102*)! 4102*)! A#*)!01! ,@A1&(!2'B$)#''2@2'(10! C+! D4E!

5%660&17%6'7086099:%6' <JK: :<<;K<! F'2)G$2!A)$@1$)2!(#(102!H57I!

!"#$%&#'()*'%('#"+,'-./-'%0123%

456 7859% !"#$%&#'()*'%('#"+,'-./-'%0123% !"#$%&#'()*'%#"#%('#"+,'-./-'%0123% 9:59 4;<8% !"#$%&#'()*'%#"#%('#"+,'-./-'%0123%

!

! "#$%!&#'%()*&($#'!

"#$%!&#'%()*&($#'! !

"#$%!&#'

FDES pour l’aluminium :!

FDES pour l’aluminium :! !"#$%"&'()'*'+,-.'/0&1'$2"$&3454&3' !"#$%"&'()'*'+,-.'/0&1'$2"$&3454&3'

4102*)! 4102*)! ,?@1&(!2'A$)#''2?2'(10! A#*)!01! C+! D4E! 6%770&18%7'80570339%7'

La faible énergie E'2)F$2!@)$?1$)2!(#(102!G57H! <JK: :<<;K<! consommée pour la !"#$%&#'()*'%('#"+,'-./-'%0123% 456 7859%

4102*)! 4102*)! @#*)!01! ,?@1&(!2'A$)#''2?2'(10! B+! C4D!

4102*)! B+!

4102*)! @#*)!01! C4D!

6%770&18%7'80570339%7' =IJK 8>:! E'2)F$2!@)$?1$)2!(#(102!G57H!

=IJK

8>:!

456 76% !"#$%&#'()*'%('#"+,'-./-'%0123%

456

76%

8759

:76%

:J::>>8

:J=>>!

9;J8

;;9!

:J:S

9JS=!

:J:;U8

9J;I!

:JKK9

>J>;!

9JI8;

S:J=K!

:J::99U

:J:KSK!

:J=K

IJUK!

9JK8

;9J=!

menuiserie aluminium !"#$%&#'()*'%#"#%('#"+,'-./-'%0123% 8759 :76% !"#$%&#'()*'%#"#%('#"+,'-./-'%0123% 9:59 4;<8% s’explique en E@*$%2?2'(!L2!)2%%#*)&2%!GMF!2N!1'($?#$'2H :J::>>8 :J=>>! FA*$%2@2'(!L2!)2%%#*)&2%!HMG!2N!1'($@#$'2I ;K;:O> ;K<O9! E@*$%2?2'(!L2!)2%%#*)&2%!GMF!2N!1'($?#$'2H FA*$%2@2'(!L2!)2%%#*)&2%!HMG!2N!1'($@#$'2I ;K;:O> ;K<O9! grande partie par les O#'%#??1($#'!LP21*!(#(102!G0$()2H! 9;J8 ;;9! P#'%#@@1($#'!LQ21*!(#(102!H0$()2I! P#'%#@@1($#'!LQ21*!(#(102!H0$()2I! <: :>R;! <: :>R;! hypothèses utilisées O#'%#??1($#'!LP21*!(#(102!G0$()2H! ,98:%;7'<"$014797'' ,:7;%<6'="$01>6:6' ,:7;%<6'="$01>6:6' pour son calcul, à ,98:%;7'<"$014797'' CQ&R2(%!A10#)$%Q%!G(#(10H!GMFH! :J:S 9JS=! DS&T2(%!B10#)$%S%!H(#(10I!HMGI! ;KRJ ::K<! DS&T2(%!B10#)$%S%!H(#(10I!HMGI! ;KRJ savoir ::K<! que 93% CQ&R2(%!A10#)$%Q%!G(#(10H!GMFH! ,98:%;7'9$434597' ,:7;%<6':$>9>8:6' de l’aluminium ,98:%;7'9$434597' ,:7;%<6':$>9>8:6' provient CQ&R2(%!L1'F2)2*T!GMFH! CQ&R2(%!L1'F2)2*T!GMFH! :J:;U8 9J;I! DS&T2(%!L1'G2)2*U!HMGI! ;K;;>> ;K;98! DS&T2(%!L1'G2)2*U!HMGI! ;K;;>> ;K;98! d’aluminium CQ&R2(%!'#'!L1'F2)2*T!GMFH! :JKK9 >J>;! DS&T2(%!'#'!L1'G2)2*U!HMGI! ;K8< >K>>! CQ&R2(%!'#'!L1'F2)2*T!GMFH! DS&T2(%!'#'!L1'G2)2*U!HMGI! ;K8< >K>>! recyclé, ce qui CQ&R2(%!$'2)(2%!GMFH! 9JI8; S:J=K! DS&T2(%!$'2)(2%!HMGI! :K;> R;K9! CQ&R2(%!$'2)(2%!GMFH! DS&T2(%!$'2)(2%!HMGI! :K;> R;K9! diminue de façon CQ&R2(%!)1L$#1&($V%!GMFH! :J::99U :J:KSK! DS&T2(%!)1L$#1&($V%!HMGI! ;K;;RR ;K;:! CQ&R2(%!)1L$#1&($V%!GMFH! DS&T2(%!)1L$#1&($V%!HMGI! ;K;;RR ;K;:! très significative -"&' -"&' -"&' -"&' la consommation K R R W#00*($#'!L2!0P21*!G? H! :J=KKH! IJUK! W#00*($#'!L2!0Q21*!H@ I! :K8< O>K:! W#00*($#'!L2!0Q21*!H@ I! :K8< O>K:! d’énergie primaire, W#00*($#'!L2!0P21*!G? =41' ?>1'' ?>1'' et plus précisément =41' OR1'F2?2'(!&0$?1($N*2!GMF!2N!O9JK8 ;9J=! =H! PT1'G2@2'(!&0$@1($N*2!HMG!2N!P-PT1'G2@2'(!&0$@1($N*2!HMG!2N!P>K:> 9RK8! =H! >I! >K:> la partie 9RK8! non OR1'F2?2'(!&0$?1($N*2!GMF!2N!O>I! :J::>IK :J=U>! /&$L$V$&1($#'!1(?#%@RQ)$N*2!GMF!2N!./&$L$V$&1($#'!1(@#%ATS)$N*2!HMG!2N!.;K;:<> ;K<>9! =H! /&$L$V$&1($#'!1(?#%@RQ)$N*2!GMF!2N!.>I! ;K;:<> renouvelable. ;K<>9! /&$L$V$&1($#'!1(@#%ATS)$N*2!HMG!2N!.=H! >I!

:J::>IK :J=U>! K K W#00*($#'!L2!0P1$)!G? H! 89JUKK =9SS! W#00*($#'!L2!0Q1$)!H@ I! W#00*($#'!L2!0P1$)!G? H! 89JUKK =9SS! W#00*($#'!L2!0Q1$)!H@ I! ?<8;! R:9 ?<8;! C2%()*&($#'!L2!01!&#*&R2!LP#X#'2! C2%()*&($#'!L2!01!&#*&R2!LP#X#'2! D2%()*&($#'!L2!01!&#*&T2!LQ#X#'2! D2%()*&($#'!L2!01!&#*&T2!LQ#X#'2! [8 [I 9J;KZ9: ;JK9Z9: ! ; ;! 9J;KZ9:[8 ;JK9Z9:[I! ; ;! %()1(#%@RQ)$N*2!GMF!O+O!2N!Y99H! %()1(#%ATS)$N*2!HMG!P+P!2N!Y::I! %()1(#%ATS)$N*2!HMG!P+P!2N!Y::I! %()1(#%@RQ)$N*2!GMF!O+O!2N!Y99H! +#)?1($#'!LP#X#'2!@R#(#&R$?$N*2!GMF!2N! +#)@1($#'!LQ#X#'2!AT#(#&T$@$N*2!HMG!2N! +#)?1($#'!LP#X#'2!@R#(#&R$?$N*2!GMF!2N! +#)@1($#'!LQ#X#'2!AT#(#&T$@$N*2!HMG!2N! :J:::8:K :J:=99! ;K;;:89 ;K;O>8! :J:::8:K :J:=99! ;K;;:89 ;K;O>8! Q(R\0]'2H! S(TZ0['2I! Q(R\0]'2H! S(TZ0['2I! ! ! ! ^1!V1$<02!Q'2)F$2!&#'%#??Q2!@#*)!01!?2'*$%2)$2!10*?$'$*?!%_2T@0$N*2!2'!F)1'L2!@1)($2!@1)! 1*!L*!W4PK!01!A1)(!L\S'2)G$2!)2'#*B201=02!2%(!V1$=02K!&#@A(1'(!A#*)!%2*02@2'(!<]!L2! ^1!V1$<02!Q'2)F$2!&#'%#??Q2!@#*)!01!?2'*$%2)$2!10*?$'$*?!%_2T@0$N*2!2'!F)1'L2!@1) /*!'$B21*!L*!W4PK!01!A1)(!L\S'2)G$2!)2'#*B201=02!2%(!V1$=02K!&#@A(1'(!A#*)!%2*02@2'(!<]!L2! ! ! 02%! R\@#(R]%2%! *($0$%Q2%! @#*)! %#'! `! %1A#$)! N*2! >Ka! L2! 0_10*?$'$*?! @)#A$2'(! !(#(102!&#'%#@@S2^!! Au niveau du PVC, la part d’énergie 02%! &10&*0J! R\@#(R]%2%! *($0$%Q2%! @#*)! %#'! &10&*0J! pour `! %1A#$)! N*2! >Ka! de L2! la 0_10*?$'$*?! @ 0\S'2)G$2!(#(102!&#'%#@@S2^!! L’énergie totale consommée la fabrication L_10*?$'$*?! )2&\&0QJ! &2! N*$! L$?$'*2! L2! V1b#'! ()]%! %$F'$V$&1($A2! 01! &#'%#??1($#'! L_Q'2)F$2! L_10*?$'$*?! )2&\&0QJ! &2! N*$! L$?$'*2! L2! V1b#'! ()]%! %$F'$V$&1($A2! 01! &#'%#??1($#'! L_Q ! renouvelable est faible, comptant pour seulement menuiserie aluminium est renouvelable à hauteur @)$?1$)2J!2(!@0*%!@)Q&$%Q?2'(!01!@1)($2!'#'!)2'#*A201<02Z! @)$?1$)2J!2(!@0*%!@)Q&$%Q?2'(!01!@1)($2!'#'!)2'#*A201<02Z! 4% de l’énergie consommée. uniquement de 6%. ! &I! totale +DF.!10*@$'$*@! ! &I! +DF.!10*@$'$*@! ^_Q'2)F$2!(#(102!&#'%#??Q2!@#*)!01!V1<)$&1($#'!L2!01!?2'*$%2)$2!10*?$'$*?!2%(!)2'#*A201<02! ^_Q'2)F$2!(#(102!&#'%#??Q2!@#*)!01!V1<)$&1($#'!L2!01!?2'*$%2)$2!10*?$'$*?!2%(!)2'#*A ! `!R1*(2*)!*'$N*2?2'(!L2!IaZ!! `!R1*(2*)!*'$N*2?2'(!L2!IaZ!! @2'*$%2)$2!2'!10*@$'$*@K!0\*'$(S!V#'&($#''2002!1!S(S!LSV$'$2!&#@@2!&#))2%A#'L1'(!!_! W#*)!01!@2'*$%2)$2!2'!10*@$'$*@K!0\*'$(S!V#'&($#''2002!1!S(S!LSV$'$2!&#@@2!&#))2%A#'L1'(!!_! R

R R:9


son calcul, à savoir que 93% de l’aluminium provient d’aluminium recyclé, ce qui diminue de façon très significative la 5$G(2!=#$%H10*I$'$*I! <FE8!1'%! consommation d’énergie primaire, et plus précisément la partie non renouvelable.

Aperçu du marché

J4K!

><E:!1'%!

<DEF!1'%! L’énergie totale consommée pour la fabrication de la menuiserie/0*I$'$*I! aluminium est renouvelable à hauteur uniquement de 6%.

! @2%!B#''A2%!%$I$01$)2%!%*)!02!(2))$(#$)2!L)1'M1$%!'N#'(!O1%!O*!P()2!BAQ1QA2%R!S'!+)1'&2E!$0!2%(! B2! &#*(*I2! B2! O1)($)! %*)! *'2! B*)A2! B2! C$2! I#T2''2! B2! DU! 1'%E! V*20V*2! %#$(! 02! I1(A)$1*R! b) Durée de vie en fonctionnement : K2((2! B*)A2! B2! C$2! I#T2''2! )2%%#)(! BN1$002*)%! B2! 0NA(*B2! B2! I1)&WA! 1T1'(! &#'&2)'A%! 02%! b) Durée de vie en fonctionnement O)#L2%%$#''20%E!02%!=1$002*)%!%#&$1*G!2(!02%!1)&W$(2&(2%R! La durée de vie en fonctionnement des menuiseries est un facteur non négligeable. Dans l’étude réalisée par ! l’université Napier, la méthode utilisée est un sondage ayant été effectué au Royaume-Uni, collectant des données @*)1'(!&2!%#'B1Q2E!02%!O)#L2%%$#''20%!#'(!AQ102I2'(!BX!V*10$L$2)!&2)(1$'2%!&1)1&(A)$%($V*2%! La durée de vie en des menuiseries un facteur non négligeable. l’étude ! fonctionnement provenant de 25 organisations. Même si"#$%!&#'%()*&($#'! lesest conditions climatiques ont une Dans influence sur réalisée la durée par de l’université vie de la Napier, la B2%!I1(A)$1*G!B#'(!0N2'()2($2'!YI1$'(2'1'&2!2(!)AO1)1($#'Z![! méthode utilisée est un menuiserie, sondage ayant effectué au Royaume-Uni, collectant des données provenant de 25 organisations. Même si les conditions il a étéété décidé, à titre ! de comparaison entre matériaux d’afficher ces résultats :

climatiques ont une influence sur la durée de vie de la menuiserie, il a été décidé, à titre de comparaison entre matériaux d’afficher ces résultats :

!"#$%"&'(('*'A15,%50%1'8%$31'$%8':,32%880311%$8'783&,4%'*'-5&.%'9":0%,;'<3="&6%>?10@' "#$%"&'()'*'+&,-%'.%'/0%'%1'231450311%6%15'783&,4%'*'-5&.%'9":0%,;'<3="&6%>?10@'

K1)1&(A)$%($V*2%!BN2'()2($2'!

@*)A2!B2!%2)C$&2!3!!"#$%&'()*+! "#$%!

D?EF!1'%!

"#$%!

51$'(2'1'&2!A02CA2!3!+1&$02!\!)AO1)2)!

5$G(2!=#$%H10*I$'$*I!

<FE8!1'%!

5$G(2!=#$%H10*I$'$*I!

51$'(2'1'&2!L1$=02!3!+1&$02!\!)AO1)2)!

J4K!

><E:!1'%!

J4K!

51$'(2'1'&2!L1$=02!3!@$LL$&$02!\!)AO1)2)!

/0*I$'$*I!

<DEF!1'%!

/0*I$'$*I!

51$'(2'1'&2!L1$=02!3!]AO1)1($#'!'#'!O)A&$%A2!B1'%!0NA(*B2!

! ''A2%!%$I$01$)2%!%*)!02!(2))$(#$)2!L)1'M1$%!'N#'(!O1%!O*!P()2!BAQ1QA2%R!S'!+)1'&2E!$0!2%(! /#01'.2'.3+'.2'4.5'*678'4.2'4.2+5598'*74.&$798+$%:. *I2! B2! O1)($)! %*)! *'2! B*)A2! C$2! I#T2''2! B2! DU! V*20V*2! français %#$(! 02! I1(A)$1*R! DesB2! données similaires sur1'%E! le territoire n’ont,-.pas pu être dégagées. En France, il est de coutume de partir *)A2! B2! C$2! I#T2''2! )2%%#)(! BN1$002*)%! B2! 0NA(*B2! B2! I1)&WA! 1T1'(! &#'&2)'A%! 02%! ! Des données similaires sur le territoire français n’ont pu être dégagées. En France,ressort il est de coutumede de sur une durée de vie moyenne de 35 ans, quelque soit le matériau.pas Cette durée de vie moyenne d’ailleurs #''20%E!02%!=1$002*)%!%#&$1*G!2(!02%!1)&W$(2&(2%R! ^2!&T&02!B2!C$2!BN*'!O)#B*$(!2%(!*'2!O)$%2!2'!&#IO(2!B2!(#*(2%!02%!A(1O2%!O1)!02V*20!O1%%2! partir sur une durée de vie moyenne de 35 ans, quelque soit le matériau. Cette durée de vie moyenne ressort l’étude de marché ayant concernés les professionnels. 02B$(!O)#B*$(E!B2!01!()1'%L#)I1($#'!B2%!I1($_)2%!B2!=1%2!V*$!2'()2)#'(!B1'%!%1!&#IO#%$($#'!\! d’ailleurs de l’étude de marché ayant concernés les professionnels. &2!%#'B1Q2E!02%!O)#L2%%$#''20%!#'(!AQ102I2'(!BX!V*10$L$2)!&2)(1$'2%!&1)1&(A)$%($V*2%! %1! B2%()*&($#'E! 2'! O1%%1'(! O1)! %1! L1=)$&1($#'E! %1! I$%2! 2'! O01&2! 2(! %#'! $'L0*2'&2! B*)1'(! %1! A)$1*G!B#'(!0N2'()2($2'!YI1$'(2'1'&2!2(!)AO1)1($#'Z![! OA)$#B2!B2!L#'&($#''2I2'(R! ! `"![! #$%"&'(('*'A15,%50%1'8%$31'$%8':,32%880311%$8'783&,4%'*'-5&.%'9":0%,;'<3="&6%>?10@' !! ^2%!B$LLA)2'(%!&T&02%!B2!C$2!B#''A%!&$HB2%%#*%!%#'(!($)A%!B2!0NA(*B2!`1O$2)!2(!%#'(!02%! c) Cycle de vie des portes fenêtres coulissantes K1)1&(A)$%($V*2%!BN2'()2($2'! )ALA)2'&2%!*($0$%A2%!O#*)!02%!&10&*0%!YA'2)Q$2!Q)$%2E!O#(2'($20!B2!)A&W1*LL2I2'(!Q0#=10E! ! 2(&RZR! %! 51$'(2'1'&2!A02CA2!3!+1&$02!\!)AO1)2)! Le cycle de vie d’un produit est une prise en compte de toutes les étapes par lequel passe ledit produit, de la transformation des matières !! J#*)! (#*%! 02%! I1(A)$1*GE! 02! ()1'%O#)(! B2%! I1($_)2%! O)2I$_)2%! 'N1! O1%! A(A! O)$%! 2'! de base qui entreront dans sa composition à sa destruction, en passant par sa fabrication, sa mise en place et son influence durant sa période de (2!=#$%H10*I$'$*I! 51$'(2'1'&2!L1$=02!3!+1&$02!\!)AO1)2)! &#IO(2E!%2*02I2'(!01!()1'%L#)I1($#'!B2!&2002%H&$R! fonctionnement. K! 51$'(2'1'&2!L1$=02!3!@$LL$&$02!\!)AO1)2)! !! J#*)!02%!O1)($2%!C$()1Q2!2(!1*()2%!I1(A)$1*GE!01!L1=)$&1($#'!2%(!$B2'($V*2!2(!'N2%(!B#'&! O1%!BAC20#OOA2!#*()2!I2%*)2R! I$'$*I! 51$'(2'1'&2!L1$=02!3!]AO1)1($#'!'#'!O)A&$%A2!B1'%!0NA(*B2! NB : !

- Les différents cycles de vie donnés ci-dessous sont tirés de l’étude Napier et sont les références utilisées pour les calculs (énergie 1Z! +2'P()2!=#$%! ,-. /#01'.2'.3+'.2'4.5'*678'4.2'4.2+5598'*74.&$798+$%:. grise, potentiel de réchauffement global, etc.).

! - Pour tous les matériaux, le transport^2!&T&02!B2!C$2!B2!01!L2'P()2!=#$%!2%(!BA&0$'A!&$HB2%%#*%E!O1)(1'(!B2!01!I1($_)2!O)2I$_)2!=#$%! des matières premières n’a pas été pris en compte, seulement la transformation de celles-ci. 2!B2!C$2!BN*'!O)#B*$(!2%(!*'2!O)$%2!2'!&#IO(2!B2!(#*(2%!02%!A(1O2%!O1)!02V*20!O1%%2! %#*%!L#)I2!BN1)=)2R!K#II2!$'B$V*A!2'!$'()#B*&($#'E!02!()1'%O#)(!B2!&2%!1)=)2%!'N2%(!O1%!O)$%! B*$(E!B2!01!()1'%L#)I1($#'!B2%!I1($_)2%!B2!=1%2!V*$!2'()2)#'(!B1'%!%1!&#IO#%$($#'!\! 2'!&#IO(2!A'2)QA($V*2I2'(R!! )*&($#'E! 2'! O1%%1'(! O1)! %1! L1=)$&1($#'E! %1! I$%2! 2'! O01&2! 2(!,0!%#'! $'L0*2'&2! B*)1'(! %1! O2*(! P()2! &#'%(1(A! V*2! 02! '#I=)2! BNA(1O2%! 0$A2%! \! 01! L1=)$&1($#'! B2! 01! I2'*$%2)$2! 2%(!


Aperçu du marché !

!

"#$%!&#'%()*&($#'!

"#$%!D)#?2'1'(!@H1)=)2%!

vie desbois menuiseries bois Cycle deCycle vie des de menuiseries :

4$()1B2!2(!1*()2%!F1(E)$1*Y!

Le cycle de vie de la fenêtre bois est décliné en partant de la matière première bois sous forme d’arbre. Le cycle de vie de la fenêtre bois est décliné en partant Comme indiqué en introduction, le transport de ces arbres de la matière première bois sous forme d’arbre. Comme n’est pas pris en compte énergétiquement.

V)1$(2F2'(!

indiqué en introduction, le transport de ces arbres n’est pas pris en compte énergétiquement.

Il peut être constaté que le nombre d’étapes liées à la fabrication est relativement de laIlmenuiserie peut être constaté que le faible. nombre d’étapes Après cette l’installation, les est liéesfabrication, à la fabrication de la l’entretien, menuiserie déperditions énergétiquesfaible. ainsi que la destruction, le relativement recyclageAprès et la mise en décharge pris en compte. cette fabrication,sont l’installation, l’entretien, les

W)#M$01B2!@2!01!M2'X()2!

,FD)EB'1($#'!6!+$'$($#'!

déperditions énergétiques ainsi que la destruction, le

Au niveau du recyclage, plupart des entreprises recyclage et la la mise en décharge sont déposent pris en compte. les menuiseries dans une benne, qu’une entreprise spécialisée récupérer régulièrement. Ces menuiseries vientAu niveau du recyclage, la plupart des partent en déchetterie ou en centre d’enfouissement des entreprises déposent les menuiseries dans une déchets. benne, C’est laqu’une solution la plus développée à l’heure entreprise spécialisée vient récupérer actuelle.régulièrement. Ces menuiseries partent en déchetterie

+1=)$&1($#'!

,'%(1001($#'!

ou en centre d’enfouissement des déchets. C’est la Lesolution prix de la reprise, pour les menuisiers, est de 80 plus développée à l’heure actuelle.

51$'(2'1'&2!

euros par tonne de fenêtres bois, contre 120 euros pour les fenêtres en plastique. Le prix de la reprise, pour les menuisiers,

est de 80 euros par tonne de fenêtres bois, contre 120

KL102*)!D2)@*2!D1)!02!&1@)2!

les fenêtres en plastique. Mais il euros existepour encore également des entreprises qui Mais il existe égalementpour desse « utilisent des solutions moins encore conventionnelles entreprises qui utilisent des solutions débarrasser » des anciennes fenêtres (brûlage à l’airmoins libre, conventionnelles pour se « débarrasser » des enfouissement, …)

Z2%()*&($#'!6![2&A&01B2! "#$%!\'2)B$2!

anciennes fenêtres (brûlage à l’air libre, enfouissement, …)

5$%2!2'!@E&L1)B2!

!


Aperçu du marché !!

!

B)#@*&($#'!@OJ(LH0G'2!

B)#@*&($#'!@2!&L0#)$(2!

NU!K1)($)!@2!KJ()#02P!

NU!K1)($)!@2!%20P

"#$%!&#'%()*&($#'!

/@@$($F%!

Cycle de vie des menuiseries PVC Cycle de vie des menuiseries PVC :

4$()1I2!2(!1*()2%! A1(J)$1*E

Dans le cas du cycle de vie du PVC présenté ci-dessous, des deétapes Dans le casl’une du cycle vie du PVC majeures la production du présentéest ci-dessous, l’une des étapes polychlorure de vinyle (PVC) à partir majeures est la production de du sel polychlorure de mer et dedepétrole, lesquelsà partir de vinyle (PVC) donneront transformation sel de mer etpar de pétrole, lesquels donneront réciproquement du chlorite et dedu par transformation réciproquement l’éthylène. ce PVC Une composé (à PVC chloriteUne et defois l’éthylène. fois ce l’aide d’additifs), la phase de profilage composé (à l’aide d’additifs), la phase de intervient. Après fabrication, les profilage intervient. différentes Aprèsphases fabrication,(fabrication, les différentes installation, entretien, déperditions phases (fabrication, installation, entretien, énergétiques ainsi que destruction, déperditions énergétiques ainsi que recyclage et mise en décharge) destruction, recyclage et mise en décharge) interviennent, de façon similaire au bois. au bois. interviennent, de façon similaire

B)#@*&($#'!@2! @$&L0#)#J(L1'2!

B)#@*&($#'!@2!4C5!2(! B4C!N)J%$'2P!

C#AK#%$($#'!@*!B4C!

B)#F$01I2!@2!01!F2'X()2!

+1<)$&1($#'!

Au niveau de la menuiserie PVC, il existe des filières de dela menuiserie recyclage Au niveau également, par des méthode PVC, il existe filières mécanique de recyclage (utilisation d’un solvant biodégradable) également, par méthode mécanique ou par méthode chimique (incinération, (utilisation d’un solvant biodégradable) gazéification, …). Ces filières(incinération, sont en ou par méthode chimique pleine croissance actuellement. Pour ce gazéification, …). qui est méthode mécanique, celle-ci de laCes filières sont en pleine permet un recyclage à 100% et de façon croissance actuellement. Pour ce qui infinie du matériau. est de la méthode mécanique, celle-ci permet un recyclage à 100% et de façon infinie du matériau.

,'%(1001($#'!

51$'(2'1'&2!

CL102*)!K2)@*2!K1)!02! &1@)2

[2%()*&($#'!6!\2&H&01I2!

5$%2!2'!@J&L1)I2!

! !"#$%&'((')'*+,-&'.&'/"&'.0$1&'2&1$"3&%"&'45*'


!

Aperçu du marché !

"#$%!&#'%()*&($#'!

!

?2%! @0@A2'(%! )2&B&0@%! 2%(! @C102A2'(! )@$'(@C)@2! 1*! '$D21*! ?*! D$()1C2! 2(! ?2%! 1*()2%! A1(@)$1*E!'@&2%%1$)2%!F!01!G1=)$&1($#'!?2!01!A2'*$%2)$2H! ! SE()1&($#'!?2!=1*E$(2!

4$()1C2!2(!1*()2%!A1(@)$1*E!

aluminium

Le cycle de vie de la fenêtre aluminium débute par l’extraction de la bauxite, minerai dont est extrait l’aluminium. L’aluminium est un métal et nécessite donc Le cycle de vie de la fenêtre une fonte ainsi qu’une extrusion, afin d’obtenir les profils aluminium débute par l’extraction de menuiserie.

T1GG$'1C2!?2!0M10*A$'2!

+#'(2!?2!0M10*A$'$*A!

de la bauxite, minerai dont est extrait l’aluminium. L’aluminium est un métal et Comme c’est le cas une pourfonte les autres matériaux, il y a nécessite donc ainsi qu’une une priseextrusion, en compte des éléments postérieurs afin d’obtenir les profils de à la productionmenuiserie. de la menuiserie.

U)1'%G#)A1($#'!K!2E()*%$#'!

V)#G$01C2!?2!01!G2'J()2!

L’aluminium est c’est recyclable à les l’infini. Comme le cas pour autres Cette spécificitématériaux, est incluse cycle de vie, des avec une il ydans a uneleprise en compte réintégration de l’aluminium au niveau éléments postérieurs à la production de lade la transformation et de l’extrusion. Une partie des éléments menuiserie. recyclés est également réintégrée au niveau du vitrage et des autres matériaux nécessaires la fabricationà de la L’aluminium està recyclable menuiserie. l’infini. Cette spécificité est incluse dans

+$'$($#'!?*!P)#G$0!

+1=)$&1($#'!

le cycle de vie, avec une réintégration de l’aluminium au niveau de la transformation et de l’extrusion. Une partie des éléments recyclés est également réintégrée au niveau du vitrage et des autres matériaux nécessaires à la fabrication de la menuiserie.

,'%(1001($#'!

51$'(2'1'&2!

LW102*)!P2)?*2!P1)!02!&1?)2!

X2%()*&($#'!6!T2&B&01C2!

5$%2!2'!?@&W1)C2!

! !

Cycle de vie des menuiseries Cycle de vie des menuiseries aluminium :


Aperçu du marché

!

!

"#$%!&#'%()*&($#'!

!

@*$%A! 01! B1)($2! B#%(CB)#D*&($#'! $'(2)E$2'(! 1E2&A! 1*! FGF2! ($()2! H*2! B#*)! 0I10*F$'$*FA! *'2! )J$'(JK)1($#'!D2!01!B1)($2!10*F$'$*F!L!*'!'$E21*!$'MJ)$2*)!D1'%!02!&N&02!D2!E$2O! ! QT()1&($#'!D2!=1*T$(2!

"#$%!B)#E2'1'(!DI1)=)2%!

X1MM$'1K2!D2!0I10*F$'2!

Y)1$(2F2'(!

+#'(2!D2!0I10*F$'$*F!

@)#M$01K2!D2!01!M2'G()2!

Y)1'%M#)F1($#'!6! 5#*01K2!

Cycle de vie des menuiseries boisaluminium

Cycle de vie des menuiseries bois-aluminium :

4$()1K2!2(!1*()2%! F1(J)$1*T!

Comme son nom l’indique, la fenêtre mixte boisaluminium combine ces deux matériaux, y compris leurs cycles de vie. Les fabrications en parallèle l’aluminium et du Comme son nomde l’indique, la fenêtre profil bois mènent à un assemblage des deux parties mixte bois-aluminium combine ces de la menuiserie. deux matériaux, y compris leurs cycles

,FB)JK'1($#'!6!+$'$($#'!

de vie.

Puis, la partie post-production intervient avec, au même titre que pour l’aluminium, une réintégration de la Les fabrications en parallèle partie aluminium à un niveau inférieur dans le cycle de vie. de l’aluminium et du profil bois mènent

@)#M$01K2!D2!01!M2'G()2!

à un assemblage des deux parties de la menuiserie.

+$'$($#'!D*!B)#M$0!

Puis, la partie post-production intervient avec, au même titre que pour l’aluminium, une réintégration de la partie aluminium à un niveau inférieur dans le cycle de vie.

+1=)$&1($#'!

,'%(1001($#'!

51$'(2'1'&2!

ZU102*)!B2)D*2!B1)!02! &1D)2

[2%()*&($#'!6!X2&N&01K2!

5$%2!2'!DJ&U1)K2!

! !"#$%&'()'*'+,-.&'/&'0"&'/1$2&'3&2$"4&%"&'3"56&'78"49:.$3"2"$3'


Aperçu du marché d)

Energie grise totale nécessaire à la fabrication des menuiseries :

!

"#$%!&#'%()*&($#'!

L’énergie grise correspond à la somme de toutes les énergies nécessaires à la production, à la fabrication, à l'utilisation et enfintotale au recyclage des matériaux ou des produits En théorie, un bilan d'énergie grise d) Energie grise nécessaire à la fabrication desindustriels. menuiseries ! "#$%!&#'%()*&($#'! additionne l'énergie dépensée lors :

! L’énergie grise correspond à la de toutes les énergies nécessaires à la production, à la fabrication, à l’utilisation et - de la conception du produit ousomme du service, ?2!01!()1'%@#)A1($#'!?2%!A1($B)2%!C)2A$B)2%!2(!?2!01!@1<)$&1($#'!?*!C)#?*$(!#*!0#)%!?2! enfin au recyclage des matériaux ou des produits industriels. En théorie, un bilan d’énergie grise additionne l’énergie dépensée lors : - de l'extraction et du transport des matières premières,

01!C)DC1)1($#'!?*!%2)E$&2F! !! ?2!01!()1'%@#)A1($#'!?2%!A1($B)2%!C)2A$B)2%!2(!?2!01!@1<)$&1($#'!?*!C)#?*$(!#*!0#)%!?2! - de la transformation des matières premières et de la fabrication du produit ou lors de la préparation du service, de la conception du produit ou du service, ?2!01!&#AA2)&$10$%1($#'!?*!C)#?*$(!#*!?*!%2)E$&2F! 01!C)DC1)1($#'!?*!%2)E$&2F! de la commercialisation du produit ou du service, - de l’extraction et du transport des matières premières, !! ?2!01!&#AA2)&$10$%1($#'!?*!C)#?*$(!#*!?*!%2)E$&2F! ?2!0G*%1H2!#*!?2!01!A$%2!2'!I*E)2!?*!C)#?*$(!#*!0#)%!?2!01!@#*)'$(*)2!?*!%2)E$&2F! de l'usage ou de la mise en œuvre du produit oude lors la fourniture service, - de la transformation des matières premières et lade fabrication du du produit ou lors de la préparation du service, - de l'entretien, des réparations, des démontages du produit dans son cycle de vie, !! ?2!0G*%1H2!#*!?2!01!A$%2!2'!I*E)2!?*!C)#?*$(!#*!0#)%!?2!01!@#*)'$(*)2!?*!%2)E$&2F! - de la commercialisation du produit ou du service, ?2!0G2'()2($2'F!?2%!)DC1)1($#'%F!?2%!?DA#'(1H2%!?*!C)#?*$(!?1'%!%#'!&J&02!?2!E$2F! - du recyclage du produit. !! ?2!0G2'()2($2'F!?2%!)DC1)1($#'%F!?2%!?DA#'(1H2%!?*!C)#?*$(!?1'%!%#'!&J&02!?2!E$2F! - de l’usage ou de la mise en œuvre du produit ou lors de la fourniture du service, Une fenêtre mixte bois/ ?*!)2&J&01H2!?*!C)#?*$(K!

!!

- de l’entretien, des réparations, des démontages du produit dans son cycle de vie, ?*!)2&J&01H2!?*!C)#?*$(K! - du recyclage du produit.

! &'()'*'+,-./%'-01,%23.%'32.4%'' !"#$%"&'()'*'+,-./%'-01,%23.%'32.4%'' "#$%!

:!

5$L(2!<#$%M10*A$'$*A! <#$%M10*A$'$*A! :F:N! O4P!

$*A!

/0*A$'$*A!

QFR8! 8!

:! :F:N! QFR8! 8! 5.3&2%'(6'*'7,%23.%'32.4%'8%,'9%3"':;&$%<'

5.3&2%'(6'*'7,%23.%'32.4%'8%,'9%3"':;&$%<'

aluminium nécessite 1,17 fois plus d’énergie qu’une fenêtre en bois, tandis qu’une fenêtre en PVC en demande 3,58 fois plus. Le matériau le plus énergivore est l’aluminium, avec une demande énergétique 8 fois plus importante que la fenêtre en bois.

! e) Comparatif des déchets émis Une fenêtre mixte bois/aluminium nécessite 1,17 fois plus d’énergie qu’une fenêtre en bois, tandis qu’une fenêtre en PVC S'2!@2'T()2!A$L(2!<#$%610*A$'$*A!'D&2%%$(2!:F:N!@#$%!C0*%!?UD'2)H$2!V*U*'2!@2'T()2!2'!<#$%F! en demande 3,58 fois plus. Le matériau le plus énergivore est l’aluminium, avec une demande énergétique 8 fois plus importante que la fenêtre en bois. (1'?$%!V*U*'2!@2'T()2!2'!O4P!2'!?2A1'?2!QFR8!@#$%!C0*%K!W2!A1(D)$1*!02!C0*%!D'2)H$E#)2!2%(! 'T()2!A$L(2!<#$%610*A$'$*A!'D&2%%$(2!:F:N!@#$%!C0*%!?UD'2)H$2!V*U*'2!@2'T()2!2'!<#$%F! L’une des catégories de données concerne les déchets. Seule une Les déchets non valorisés, quant à eux, se divisent en 0U10*A$'$*AF!1E2&!*'2!?2A1'?2!D'2)HD($V*2!8!@#$%!C0*%!$AC#)(1'(2!V*2!01!@2'T()2!2'!<#$%K' partie de ces déchets peuvent être valorisés. Dans le cas du Chêne, V*U*'2!@2'T()2!2'!O4P!2'!?2A1'?2!QFR8!@#$%!C0*%K!W2!A1(D)$1*!02!C0*%!D'2)H$E#)2!2%(! quatre catégories : ! proportion de déchets valorisés représente 58%, 45% seulement cette

'$*AF!1E2&!*'2!?2A1'?2!D'2)HD($V*2!8!@#$%!C0*%!$AC#)(1'(2!V*2!01!@2'T()2!2'!<#$%K' pour le Pin sylvestre et 68% pour le Moabi, ce qui est la meilleure - les déchets dangereux, proportion au niveau de ces trois essences. - les déchets non dangereux, @X! O#(2'($20!?2!)D&Y1*@@2A2'(!H0#<10! - les déchets inertes, ! - les déchets radioactifs.

@X! O#(2'($20!?2!)D&Y1*@@2A2'(!H0#<10! W2!C#(2'($20!?2!)D&Y1*@@2A2'(!H0#<10!ZO[\X!C2*(!%U1CC1)2'(2)!]!01!&#'()$<*($#'!2'!H1^!]!2@@2(!


X2%!FA&N2(%!'#'!K10#)$%A%C!E*1'(![!2*HC!%2!F$K$%2'(!2'!E*1()2!&1(AS#)$2%!\! !! 02%!FA&N2(%!F1'S2)2*HC! !! 02%!FA&N2(%!'#'!F1'S2)2*HC! !! 02%!FA&N2(%!$'2)(2%C! L’une des catégories de données !!concerne les déchets. Seule une partie de ces déchets peuvent être 02%!FA&N2(%!)1F$#1&($J%L! valorisés. Dans le cas du Chêne, cette !proportion de déchets valorisés représente 58%, 45% seulement pour le Pin sylvestre et 68% pour le Moabi, ce qui est la meilleure proportion au niveau de ces trois essences. 4#$&$!02%!)A@1)($($#'%!@1)!2%%2'&2%!F2!&2%!F$JJA)2'(2%!&1(AS#)$2%!@#*)!02%!()#$%!2%%2'&2%! ( Le Moabi possède les plus fortes proportions en termes de déchets Voici les répartitions par essences de ces différentes catégories Les déchets non valorisés, quant à eux, se divisent en quatre catégories : dangereux ainsi que pour les non dangereux et les déchets pour les trois essences : !"#$%"&'()'*'+,-"./0/012'3%4'3,56%/4'212'7"$1.04,4'-".'%44%25%'3%'#104' - les déchets dangereux, ! ! "#$%!&#'%()*&($#'! radioactifs. En revanche, sa proportion de déchets inertes se révèle la plus - les déchets non dangereux, O)#@#)($#'!@1)!2%%2'&2! faible. ! - les déchets inertes, PND'2! O$'!%Z0K2%()2! 5#1=$! A propos du Pin sylvestre, les taux de déchets dangereux, de déchets - les déchets radioactifs. !"#$%"&'()'*'+,-"./0/012'3%4'3,56%/4'-1&.'$%'708/%'#1049"$&7020&7' non dangereux et radioactifs sont les plus faibles des trois matériaux. WA&N2(%!F1'S2)2*H! ]U! >U! YU! ?@&A2(%! B)#C#)($#'! Cependant, il totalise la plus forte partVoici de matériaux inertes. par essences de ces les répartitions WA&N2(%!'#'!F1'S2)2*H! <YU! <:U! <?U! différentes catégories pour les trois essences : ?@&A2(%!D1'E2)2*F! =G! WA&N2(%!$'2)(2%! Y>U! Y8U! <9U!! Le Chêne, quant à lui, se situe en tous points entre le Moabi et le Pin ?@&A2(%!'#'!D1'E2)2*F! HHG! WA&N2(%!)1F$#1&($J%! ;C;>U! ;C;:U! ;C;]U! sylvestre. ?@&A2(%!$'2)(2%! IJG! ! X2! 5#1=$! @#%%RF2! 02%! @0*%! J#)(2%! @)#@#)($#'%!:L:HG! 2'! (2)I2%! F2! FA&N2(%! F1'S2)2*H! 1$'%$ ?@&A2(%!)1D$#1&($K%! @#*)! 02%! '#'! F1'S2)2*H! 2(! 02%! FA&N2(%! )1F$#1&($J%L! M'! )2K1'&N2C! %1! @)#@#)($#'! F2! FA& ! Le Moabi possède les plus fortes proportions en termes de déchets dangereux ainsi que pour les non $'2)(2%!%2!)AKR02!01!@0*%!J1$=02L! M2%!D@&A2(%!'#'!N10#)$%@%L!O*1'(!P!2*FL!%#'(!&#QC#%@%!C#*)!D2*F!($2)%!D2!D@&A2(%!$'2)(2%! ! dangereux et les déchets radioactifs. En revanche, sa proportion de déchets inertes se révèle la plusdans faible.sa globalité, Il apparaît de ce comparatif une différence très nette au niveau de la proportion de déchets valorisés pour le matériau bois RIJGST! /! @)#@#%! F*!menuiserie O$'! %Z0K2%()2C! 02%! (1*H!bois-aluminium F2! FA&N2(%! F1'S2)2*HC! F2! FA&N2(%! '#'!sa F1'S2)2 U'!($2)%!RHHGS!D2!&2%!D@&A2(%!'2!%#'(!C1%!D1'E2)2*F!10#)%!O*2!=G!02!%#'(T! face au PVC et à l’aluminium. La forte proportion de bois contenue dans la mixte lui permet de voir )1F$#1&($J%!%#'(!02%!@0*%!J1$=02%!F2%!()#$%!I1(A)$1*HL!P2@2'F1'(C!$0!(#(10$%2!01!@0*%!J#)(2!@1 A propos du Pin sylvestre, les taux de déchets dangereux, de déchets non dangereux et radioactifs sont les plus V'K$'L!:L:HG!D2%!D@&A2(%!%#'(!DW#)D)2!)1D$#1&($KT! quantité de déchets valorisés représenter un tiers de ces déchets produits (32% exactement). I1(A)$1*H!$'2)(2%L! faibles des trois matériaux. Cependant, il totalise la plus forte part de matériaux inertes. ! ! Au niveau des déchets dangereux, le PVC est le pire matériau devant le bois et le mixte bois-aluminium, puis l’aluminium. Le Chêne, quant à lui, se situe en X2!PND'2C!E*1'(![!0*$C!%2!%$(*2!2'!(#*%!@#$'(%!2'()2!02!5#1=$!2(!02!O$'!%Z0K2%()2L! tous points entre le Moabi !"#$%&'("#) et le Pin sylvestre. ! ! Les déchets non dangereux et non valorisés sont/K$'!D2!C2)Q2(()2!*'2!&#QC1)1$%#'!2'()2!02%!D$KK@)2'(%!Q1(@)$1*FL!02!(1<021*!%*$N1'(!)2&2'%2! pour la plus forte proportion dans le PVC. Le mixte bois-aluminium arrive juste !"#$%&'()*+,(-.(/%0+1'%,1%(345( derrière, suivi de près par le Pin sylvestre et le Chêne. L’aluminium et le Moabi viennent en dernière position. 02%!C)#C#)($#'%!D2!D@&A2(%!2'E2'D)@%!C1)!02%!K1<)$&1($#'%!D2%!D$KK@)2'(2%!Q2'*$%2)$2%T! ! ! ! /*!'$K21*!F2%!@)#@#)($#'%!F2%!FA&N2(%C!%2*0%!:8U!FQ2'()2!2*H!%#'(!K10#)$%A%L!X2%!8>U Les déchets engendrés par les menuiseries aluminium sont!"#$%"&'(:'*'+,-"./0/012'3%4'3,56%/4'-1&.'$%4'30;;,.%2/4'7"/,.0"&8' constitués de 80% de déchets inertes. Ces mêmes déchets se situent à hauteur de 48% pour le PVC et de 15 à 32% pour le bois suivant l’essenceK10#)$%A%!%2!)A@1)($%%2'(!&#II2!%*$(!\! concernée. ! Pour le mixte bois-aluminium, cette proportion de déchets B$'! 4(50+)/"('6 ! ZA^'2! 5#1<$! B4Z! /0*Q$'$*Q! inertes représente prêt de la moitié des déchets produits %]0N2%()2 -%&7(#(&7*) (44%). ! ?@&A2(%!N10#)$%@%! J8G! ;JG! I8G! 98G! =G! H=G!

e)

Comparatif des déchets émis :

WA&N2(%!

Aperçu du marché

Enfin, au niveau des déchets radioactifs, le mixte bois-aluminium engendre 2 fois plus de déchets radioactifs que le bois, 6 fois plus pour l’aluminium et 15 fois plus pour le PVC.

?@&A2(%!D1'E2)2*F! 9G! ?@&A2(%! '#'! 9>G! D1'E2)2*F! ?@&A2(%!$'2)(2%! ==G! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7!

9G!

9G!

:L9:G!

=G!

9G!

==G!

9IG!

H;G!

9IG!

=HG!

8:G!

;;G!

:L:IG!

:L:=G!

H=G!

?@&A2(%!)1D$#1&($K%! :L:9G! :L:9G! *))%+'),-%+&.')"/0+#&+')'"#0)1+')2."3+$0("#') !

9JG! 896:;<! ;8G! :L:9G! :L9JG!

-&(#=)2


Aperçu du marché 4 – Comparatif économique

a) Répartition des ventes en France

Evolution du marché de la fenêtre par matériau Le marché de la fenêtre en France a connu entre 2004 et 2006, un taux de croissance annuel moyen de 7,3% en volume. Le bois continue de perdre des parts de marché et représente maintenant moins de 15% du marché (contre 20% en 2000) au bénéfice de tous les autres matériaux. - La fenêtre en bois Globalement le marché de la fenêtre BOIS reste stable en volume depuis 2002, légèrement au-dessus de 1,8 million d’unités. Le marché total progressant, les fenêtres BOIS ont perdu en 6 ans, 5 points de part de marché passant de 19,9% à 14,5%. C’est grâce aux fenêtres fabriquées «artisanalement» que le marché total de la fenêtre BOIS a réussi à se maintenir au dessus du seuil des 1,8 millions de fenêtres. En 4 ans, le marché de la fenêtre artisanale BOIS a progressé de près de 25% et de plus de 150.000 unités.

- La fenêtre PVC Depuis 2000, le marché de la fenêtre PVC croit en moyenne de 5,5% l’an. Ce taux de croissance est même de 8% sur les 2 dernières années soit un gain de près de 600.000 fenêtres chaque année. La part de marché du PVC s’établit à 64,7%. Il s’est écoulé en 2006 plus de 8 millions de fenêtres PVC. - La fenêtre aluminium Le marché a progressé de 130.000 unités, en moyenne, chaque année sur les 6 dernières années et de 220.000 sur les 2 dernières années. Dans un marché très dynamique, la fenêtre alu est en pointe avec 6,7% de croissance moyenne annuelle ces 6 dernières années. Il s’est écoulé en 2006 environ 2.36 millions de fenêtres.


Aperçu du marché Prix de vente moyen des fenêtres en 2006 (en €)

Répartition du coût des menuiseries à travers ses composantes :

Répartition du marché de la fenêtre en 2006 par matériaux (en millier d’euros HT)

Répartition de l’ensemble des fenêtres par type d’ouverture (en % et millier de fenêtres)

Il s’agit d’un prix de vente moyen calculé : - pour les fabricants, par le quotient du CA sur le nombre de fenêtres vendues ou posées - pour le secteur diffus, par la moyenne pondérée des déclarations faites par les entreprises concernant leur dernier chantier (valeur en Euros HT, nb fenêtres, matériau)


D1)Q2!1??0$I*K2!?1)!0C2'()2?)$%2H! D1)Q2!1??0$I*K2!?1)!0C2'()2?)$%2H! !!!! &#F(!A2!0CK'2)Q$2!'K&2%%1$)2!R!01!S1<)$&1($#'H! &#F(!A2!0CK'2)Q$2!'K&2%%1$)2!R!01!S1<)$&1($#'H! !0C2'()2?)$%2H! D1)Q2!1??0$I*K2!?1)!0C2'()2?)$%2H! !!!!!! &#F(!A2!0CK'2)Q$2!'K&2%%1$)2!R!01!S1<)$&1($#'H! 2%%1$)2!R!01!S1<)$&1($#'H! 1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! 1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! !!!! D1)Q2!1??0$I*K2!?1)!0C2'()2?)$%2H! D1)Q2!1??0$I*K2!?1)!0C2'()2?)$%2H! J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! 1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! !!!!!! D1)Q2!1??0$I*K2!?1)!0C2'()2?)$%2H! !0C2'()2?)$%2H! ! !! 1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! 1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! ! ! !!!! 1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! J$'2%!2(!S)1$%!QK'K)1*@N! %F)H! &2)(1$'%! &#F(%! %#'(!!"$2'! S$@2%! 2(! ?)#?)2%! &2)(1$'%! *'2!Q1DD2! Q1DD2! %#'(! A2!2(! ?)#A*$(N! ?)#?)2%! T2?2'A1'(H! R! *'2! Q1DD2! 02%! A2! ?)#A*$(N! T2?2'A1'(H! 02%! !"$2'! '(!!"$2'! S$@2%!%F)H! 2(! ?)#?)2%! &2)(1$'%! R!&#F(%! *'2! Q1DD2! %#'(! S$@2%! A2!%F)H! 2(! ?)#A*$(N! ?)#?)2%! T2?2'A1'(H! R!R!&#F(%! *'2! 02%!S$@2%! A2! ?)#A*$(N! T2?2'A1'(H! 02%! ?1)($2%! &#F(! A2! D1$'! ACP*B)2H! ?1)($2%! &#F(%! &#F(! 0$K%! R! A2! 0CK'2)Q$2H! D1$'! ACP*B)2H! 1$'%$! I*2! &#F(%! 02%! 0$K%! D1)Q2%! R! 0CK'2)Q$2H! 1??0$I*K2%! 1$'%$! ?1)! I*2!A2! 02%!?)#A*$(N! D1)Q2%!T2?2'A1'(H! 1??0$I*K2%! ?1)! "$2'! %F)H! &2)(1$'%! &#F(%! %#'(! S$@2%! ?)#?)2%! R! *'2! Q1DD2! 02%! "$2'! %F)H! &2)(1$'%! &#F(%! %#'(! S$@2%! 2(! ?)#?)2%! *'2! Q1DD2! A2!2(! ?)#A*$(N! T2?2'A1'(H! 02%! )2H! ?1)($2%! &#F(%! &#F(! 0$K%! R! A2! 0CK'2)Q$2H! D1$'! ACP*B)2H! 1$'%$! I*2! &#F(%! 02%! 0$K%! D1)Q2%! R! 0CK'2)Q$2H! 1??0$I*K2%! 1$'%$! ?1)! I*2! 02%! D1)Q2%! 1??0$I*K2%! ?1)! "$2'! %F)H! &2)(1$'%! &#F(%! %#'(! S$@2%! 2(! ?)#?)2%! R!R! *'2! Q1DD2! A2! ?)#A*$(N! T2?2'A1'(H! 02%! '(! S$@2%! 2(! ?)#?)2%! R! *'2! Q1DD2! A2! ?)#A*$(N! T2?2'A1'(H! 02%! 0C2'()2?)$%2H!02%!1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! 0C2'()2?)$%2H!02%!1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! ?1)($2%! &#F(! A2! D1$'! ACP*B)2H! &#F(%! 0$K%! R! 0CK'2)Q$2H! 1$'%$! I*2! 02%! D1)Q2%! 1??0$I*K2%! ?1)! ?1)($2%! &#F(! A2! D1$'!ACP*B)2H! ACP*B)2H! &#F(%! 0$K%!R!R! 0CK'2)Q$2H! 1$'%$! I*2! 02%!D1)Q2%! D1)Q2%! 1??0$I*K2%! ?1)! 2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! 0C2'()2?)$%2H!02%!1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! ?1)($2%! A2! D1$'! &#F(%! 0CK'2)Q$2H! 1$'%$! I*2! 02%! 1??0$I*K2%! ?1)! )2H! &#F(%!&#F(! 0$K%! R! 0CK'2)Q$2H! 1$'%$! I*2! 02%!0$K%! D1)Q2%! 1??0$I*K2%! ?1)! (U?2!AC2'()2?)$%2!L1)($%1'102!#*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! (U?2!AC2'()2?)$%2!L1)($%1'102!#*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! 0C2'()2?)$%2H!02%!1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! 0C2'()2?)$%2H!02%!1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! #*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! (U?2!AC2'()2?)$%2!L1)($%1'102!#*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! 0C2'()2?)$%2H!02%!1D#)($%%2D2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! 2'(%!D1&J$'2%!2(!02%!S)1$%!QK'K)1*@!%#'(!A$)2&(2D2'(!S#'&($#'!A*! V#*)! A2%! )1$%#'%! A2! &#'S$A2'($10$(K! A2%! KB$A2'(2H! )1$%#'%! 0C1&&G%! A2! &#'S$A2'($10$(K! 1*@! A#''K2%! KB$A2'(2H! A2!S1<)$&1($#'! S1<)$&1($#'! 0C1&&G%!2(! 1*@! 2(!A2! A2! A#''K2%! A2! S1<)$&1($#'! 2(! A2! (U?2!AC2'()2?)$%2!L1)($%1'102!#*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! (U?2!AC2'()2?)$%2!L1)($%1'102!#*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! A2'($10$(K! V#*)! A2%! KB$A2'(2H! )1$%#'%!0C1&&G%! A2! &#'S$A2'($10$(K! 1*@! V#*)! A#''K2%! KB$A2'(2H! A2! S1<)$&1($#'! 0C1&&G%! 1*@! 2(! A2! A#''K2%! A2! (U?2!AC2'()2?)$%2!L1)($%1'102!#*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! #*!$'A*%()$2002O!1$'%$!I*2!A*!'#D<)2!A2!?$G&2%!?)#A*$(2%N!! &#D?#%$($#'!A2%!?)$@!AC*'2!D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! &#D?#%$($#'!A2%!?)$@!AC*'2!D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! V#*)! A2%! )1$%#'%! A2! &#'S$A2'($10$(K! KB$A2'(2H! 0C1&&G%! 1*@! A#''K2%! A2! S1<)$&1($#'! 2(! A2! V#*)! A2%! )1$%#'%! A2! &#'S$A2'($10$(K! KB$A2'(2H! 0C1&&G%! 1*@! A#''K2%! A2! S1<)$&1($#'! 2(! A2! D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! &#D?#%$($#'!A2%!?)$@!AC*'2!D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! V#*)! A2%! )1$%#'%!0C1&&G%! A2! KB$A2'(2H! 0C1&&G%! à 1*@! A#''K2%!ses A2! S1<)$&1($#'! 2(! A2! A2'($10$(K! KB$A2'(2H! 1*@! A#''K2%! A2! S1<)$&1($#'! 2(!travers A2! Répartition du&#'S$A2'($10$(K! coût des menuiseries >C2'I*W(2!)K10$%K2!?1)!TXY,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! >C2'I*W(2!)K10$%K2!?1)!TXY,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! &#D?#%$($#'!A2%!?)$@!AC*'2!D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! &#D?#%$($#'!A2%!?)$@!AC*'2!D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! Ré partition du coût des menuiseries à travers ses composantes : ,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! >C2'I*W(2!)K10$%K2!?1)!TXY,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! &#D?#%$($#'!A2%!?)$@!AC*'2!D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! D2'*$%2)$2!)2%(2!()G%!0$D$(KN!! Ré partition du coût des menuiseries à travers ses composantes : composantes Z[6\9!DD!1B2&!*'!B$()1Q2!;6:\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! Z[6\9!DD!1B2&!*'!B$()1Q2!;6:\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! >C2'I*W(2!)K10$%K2!?1)!TXY,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! >C2'I*W(2!)K10$%K2!?1)!TXY,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! :\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! Z[6\9!DD!1B2&!*'!B$()1Q2!;6:\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! >C2'I*W(2!)K10$%K2!?1)!TXY,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! ,"-,.!%*)!*'2!D2'*$%2)$2!(U?2!S2'W()2!=!B1'(1*@!2'!!K?1$%%2*)! Z[6\9!DD!1B2&!*'!B$()1Q2!;6:\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! Z[6\9!DD!1B2&!*'!B$()1Q2!;6:\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! Z[6\9!DD!1B2&!*'!B$()1Q2!;6:\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E! :\6;!+X!/)Q#'H!A#''2!01!)K?1)($($#'!A2%!&#F(%!%*$B1'(2!E!

Aperçu du marché

B) Part de marché dans la construction neuve et la rénovation

!"#$%&'()'*'+,-.%/"/"01'2&3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' !"#$%&'()'*'+,-.%/"/"01'2&3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' 3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' !"#$%&'()'*'+,-.%/"/"01'2&3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' !"#$%&'()'*'+,-.%/"/"01'2&3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' !"#$%&'()'*'+,-.%/"/"01'2&3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' 3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>' !"#$%&'()'*'+,-.%/"/"01'2&3'405/3'2&3'6&1$"3&%"&3'730$%4&'*'2011,&3'"1/&%1&3'89+:;<:=>'

]"!E!?#*)!01!D2'*$%2)$2!<#$%H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ ]"!E!?#*)!01!D2'*$%2)$2!<#$%H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ ]"!E!?#*)!01!D2'*$%2)$2!<#$%H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ &#00KH!2(&NH!'C2%(!?1%!A$%?#'$<02N! ]"!E!?#*)!01!D2'*$%2)$2!<#$%H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ ]"!E!?#*)!01!D2'*$%2)$2!<#$%H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ <02N! &#00KH!2(&NH!'C2%(!?1%!A$%?#'$<02N!&#00KH!2(&NH!'C2%(!?1%!A$%?#'$<02N! H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ ]"!E!?#*)!01!D2'*$%2)$2!<#$%H!01!A$%($'&($#'!2'()2!A*!<#$%!D1%%$S!0#&10!#*!2@#($I*2H!A*!&#'()2^ ! ! &#00KH!2(&NH!'C2%(!?1%!A$%?#'$<02N! ! &#00KH!2(&NH!'C2%(!?1%!A$%?#'$<02N! <02N! &#00KH!2(&NH!'C2%(!?1%!A$%?#'$<02N! ! ! ! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:9;! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:9;! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7!

+,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:9;! -&(#<)2!=998! 896:9;! 896:9;! -&(#<)2!=998! +,"-,.!/0%1&2!3!456.7! 896:9;!

896:9;! -&(#<)2!=998! -&(#<)2!=998! -&(#<)2!=998! 896:9;! -&(#<)2!=998!

-&(#<)2!=998! -&(#<)2!=998!


Aperçu du marché C) Analyse régionale


Aperçu du marché C) Suite analyse régionale


Aperçu du marché


Fabricants du produit GROSSISTES

Ils achètent directement à la production des marchandises de façon continue, en quantités importantes, les stockent, y incorporent éventuellement du service, et assurent l’approvisionnement régulier des utilisateurs professionnels (détaillants, collectivités, artisans…).

Fabricant de menuiserie aluminium, portes fenêtres coulissantes en aluminium, gardecorps, portails aluminium soudés, à destination des particuliers et des professionnels : architectes, collectivités, entreprises, sur une zone couvrant la Franche-Comté et toute la France, gamme propre portail, garde corps, separation balcon; gamme menuiserie AZURAL et NAVARRA transformées dans nos ateliers produit négoce, portes, garages, volets. Fournisseurs :VARNET, FLEXIDOOR, SILAC, AZURAL, VARNET, FUTUROL, GRIESSER, SAPA,

Fabricant de fenêtres, portes-fenêtres (coulissants), portes d’entrée, volets roulants à destination des professionels et particuliers . Leurs fenêtres sont fabriquées avec des machines CNC conformes aux normes européennes. Ils travaillent principalement avec la France et exportent vers toute l’Europe. Le système de fenêtre PVC à la française est conçu spécialement pour la France.

Domofen SA est un fabricant de fenêtres et de portes d’entrée en PVC de fabrication suisse, ainsi que de portes-fenêtres coulissantes et de vérandas PVC. L’usine Domofen SA vend directement aux artisans en Suisse et aux artisans et particuliers en Europe.


Fabricants du produit SEMI-GROSSISTES & DETAILLANTS Le semi-grossiste est un intermédiaire entre le grossiste et le détaillant. Il constitue un élément important dans le processus de distribution des produits offerts sur un marché. Le semi-grossiste est considéré également comme étant un offreur de produits, puisqu’il permet d’alimenter le marché de manière indirecte. Le détaillant est le dernier de la chaîne de vente. Il vent au détail, en petites quantités. Au départ une petite entreprise familiale de négoce de matériaux de construction, Lapeyre estn aujourd’hui un grand distributeur et fabriquant de produits d’aménagement de la maison au niveau français et international. Le groupe Lapeyre s’est constitué par étapes et possède une histoire riche qui commence en 1931. En 1996, Saint-Gobain rachète Lapeyre qui forme, avec Point.P le début de la nouvelle branche « Distribution Bâtiment ». L’essentiel des articles de la marque est accessible à la commande sur le site internet leroymerlin où il est possible de passer commande et d’être fourni directement chez soi.

Point P est le N°1 de la Distribution et de la vente de matériaux de construction en France. Il compte 25000 Collaborateurs, 1700 points de vente, 7 milliards de chiffre d’affaires avec une croissance soutenue depuis 10 ans. Filiale du Groupe Saint Gobain et rattaché au pôle distribution bâtiment, le Groupe Point P est le leader de la distribution de matériaux de construction en France à travers ses 7 principales enseignes Point P, PUM Plastiques, la Plateforme du bâtiment, SFIC, Asturienne, Point P TP, Cedeo. Il propose une large gamme de produits et matériaux de gros oeuvre.


Fabricants du produit GROSSISTES Leroy Merlin est un magasin spécialisé dans les outils de construction, de bricolage et de jardinage qui s’adresse au particuliers. Il fourni tout les outils nécessaires à ces activités, localisés dans d’énormes magasins proches des grandes villes. Leroy merlin s’implante en effet dans différents régions de France ainsi que divers autres pays du monde. L’essentiel des articles de la marque est accessible à la commande sur le site internet leroymerlin où il est possible de passer commande et d’être fourni directement chez soi.

Créé en 1993, Brico Dépôt est un réseau d’une centaine de magasins d’aménagement, de décoration et de bricolage misant sur des prix bas pour attirer leurs clients, généralement des bricoleurs aux besoins et aux exigences quasi-professionnels. Appartenant, tout comme Castorama, au groupe britannique de magasins de bricolage Kingfisher, Brico Dépôt n’utilise son site internet que pour présenter son réseau de magasins et pour aider ses clients à préparer leur venue en consultant le catalogue des produits commercialisés et en s’informant des offres en cours.

Castorama est une chaîne française de grande distribution de bricolage, de décoration et d’aménagement de la maison. Castorama a même fait des jeux de bricolage (le castor bricoleur). L’entreprise a été fondée par Christian Dubois en 1969. Aujourd’hui, elle fait partie du groupe britannique Kingfisher. Elle compte 46 magasins en Pologne et 14 magasins en Russie. Castorama utilise aussi son site internet pour présenter son réseau de magasins et pour aider ses clients à préparer leur venue en consultant le catalogue des produits commercialisés et en s’informant des offres.


Fabricants du produit Gedimat est le premier groupement français de distributeurs indépendants de matériaux de construction et de bricolage. Des fondations aux finitions, chaque point de vente Gedimat propose des solutions concrètes en matière de construction et répond efficacement aux besoins des professionnels comme des particuliers. Matériaux, Menuiserie, Carrelage, Sanitaire, Extérieur, Bricolage... des fondations aux finitions, Gedimat propose une des plus larges gammes de produits. Choisies en fonction de critères stricts tels que la qualité, l’image et la réputation des fournisseurs sélectionnés, les 50 000 références qui constituent l’offre Gedimat répondent à tous vos besoins.

RéseauPro, négoce spécialiste en materiaux de construction pour les professionnels et les particuliers, propose les produits de qualité et de marque en gros-oeuvre (matériaux gros oeuvre, materiaux de construction, monomur, isolation par l’extérieur, ITE, fondation, élévation, plancher ...), en couverture (couverture ardoise, couverture tuile, couverture Zinc, couverture Velux ...), en bois (bois plot, bois carrelet, bois avivé, bois charpente, bois matériaux, bois menuiserie, panneau bois, porte, fenêtre, parquet, lambris, clin, bardage...), en isolation (isolation laine de roche, isolation laine de verre, isolant mince, isolant laine de bois, isolant ouate de cellulose...) , en carrelage.


Fenetre : lexique AEV C’est un classement qui définit l’étanchéité d’une fenêtre à l’air (A), l’eau (E) et le vent (V).

Coefficient U Coefficient d’isolation thermique. Plus il est petit, plus cela signifie que le matériau en question est performant.

Alèse d’élargissement Élément de menuiserie qui permet d’adapter la fenêtre à son cadre dormant lorsque les dimensions ne conviennent pas exactement. Ce système permet parfois d’éviter le sur-mesure !

Condensation Lorsque l’air devient liquide à cause des variations de température entre l’intérieur et l’extérieur d’une habitation. Cela forme des gouttelettes d’eau sur la vitre intérieure de votre fenêtre ou même sur vos murs.

Anodisation Système chimique permettant une meilleure résistance de l’aluminium à la corrosion.

Création Se dit lorsqu’il y a tout à installer d’une fenêtre : du cadre dormant ou battants.

Appui fenêtre L’appui de fenêtre est un élément de maçonnerie ajoutée à la base extérieure de la fenêtre, une fois que la menuiserie a été posée. C’est sur cet appui de fenêtre que l’on pose souvent ses pots de fleurs en extérieur. Il constitue un petit rebord de sécurité.

Crémone Système de fermeture permettant de verrouiller une fenêtre ou une portefenêtre à plusieurs endroits en tournant simplement la poignée.

Battant Partie mobile de la fenêtre ou de la porte-fenêtre. Cadre ouvrant Partie mobile de la fenêtre. Caisson Boîtier dans lequel vient s’enrouler le volet roulant. CEKAL Organisme qui délivre des certificats de qualité aux constructeurs de fenêtres. Châssis C’est le squelette de la fenêtre.

Croisillons Baguettes posées sur le vitrage ou même à l’intérieur. Elles apportent une touche esthétique à la fenêtre. Dormant Encadrement fixe d’une fenêtre sur lequel sont fixés les vantaux (cadre ouvrant) de la fenêtre. Double vitrage Contrairement au simple vitrage qui n’est composé que d’une seule vitre, le double-vitrage comporte deux vitres séparées par une lame d’air. C’est la garantie d’une bonne isolation thermique de votre habitation.


Fenetre : lexique Fenêtre fixe La fenêtre fixe, par principe, ne s’ouvre pas. Elle permet de faire rentrer plus de lumière dans votre habitation. Intéressant pour les fenêtres très en hauteur que vous ne pourriez jamais ouvrir. Moins chère qu’une fenêtre ouvrante. Fenêtre à la française (à 1 ou 2 battants) C’est le grand classique en France, l’ouverture se fait vers l’intérieur selon un axe vertical. Fenêtre oscillo-battante La fenêtre s’ouvre de 2 façons : * « normalement » comme une fenêtre à battant * En soufflet sur un axe horizontal (fenêtre entrebâillée sur sa partie haute), ou bien sur un axe vertical Un système pratique et apportant une grande sécurité pour les familles avec jeunes enfants : permet d’aérer sans laisser une grande ouverture. Si vous avez un chat : attention au risque qu’il se coince en essayant de sortir ou entrer.

Fenêtre à soufflet L’ouverture se fait vers l’intérieur sur un axe horizontal, ce qui permet d’entrebâiller la fenêtre sur sa partie haute. À la différence de la fenêtre oscillo-battante, la fenêtre à soufflet ne peut pas s’ouvrir en grand. À privilégier si vous n’avez pas l’espace pour une ouverture totale « à la française », sinon préférez une oscillo-battante. Fenêtre coulissante La fenêtre s’ouvre par glissement d’un vantail sur un autre. Très pratique dans certains cas, mais présente 2 défauts : * système résistant moins bien au vent, et pouvant laisser passer de l’air si la qualité ou l’installation font défaut * moins pratique d’entretien

Fenêtre à galandage La partie coulissante de la fenêtre ou de la baie vitrée rentre dans le mur et disparaît totalement ! Idéal pour les baies vitrées coulissantes : permet de gagner de la place si vous avez peu d’espace en terrasse.

Fenêtre basculante La fenêtre s’ouvre en haut vers l’intérieur, en bas vers l’extérieur. Appréciée dans certains pays du nord de l’Europe. En France, la fenêtre basculante est surtout utilisée pour les fenêtres de toit ou sur les façades dans le cas de très larges fenêtres : facilite l’entretien. Une bonne solution pour aérer une pièce : l’ouverture supérieure rejette l’air chaud, l’ouverture inférieure fait entrer l’air frais. Fenêtre à l’anglaise Comme une fenêtre classique française, sauf que l’ouverture ne se fait pas à l’intérieur, mais à l’extérieur. Par définition, ne prend pas de place à l’intérieur de la pièce. Pas idéal en cas d’exposition au vent, et attention à ne pas se pencher pour fermer la fenêtre. Fenêtre à l’italienne La fenêtre s’ouvre vers l’extérieur sur un axe horizontal à partir de la traverse haute. Fenêtre à guillotine La fenêtre à guillotine s’ouvre et se ferme par glissement vertical d’une partie de la fenêtre (de haut en bas). Feuillure Entaille en forme d’angle droit dans laquelle s’insère le cadre de la fenêtre. Ce terme s’applique aussi pour l’entaille dans laquelle s’insère la vitre. Gâche Pièce métallique faisant partie du système de verrouillage d’une fenêtre.


Fenetre : lexique Imposte Élément rigide permettant d’ajuster les mesures de la fenêtre à celle du dormant (cadre fixe). Lamellé-collé Matériau constitué de couches de bois collées entre elles. Permet de créer des fenêtres en bois de grandes dimensions. Menuiserie Partie rajoutée au bâti pour la finition de ses ouvertures. Montant C’est la partie verticale du cadre dormant ou du battant de la fenêtre. Parclose Baguette maintenant une vitre en place sur le cadre. Pose en rénovation Il s’agit de changer uniquement la partie mobile de la fenêtre et non son encadrement. Rupture de pont thermique Technique permettant d’isoler thermiquement des matériaux conducteurs. Vantaux Partie mobile d’une fenêtre (cadre ouvrant). Vitrage feuilleté Vitrage composé de plusieurs feuilles de verre séparées par des feuilles souples en plastique. Il est extrêmement résistant aux chocs. Vitrage trempé Vitrage ayant subi un traitement thermique à forte température. Ce qui lui permet d’être très résistant aux chocs thermiques (de température).

Verre cintré Vitrage dont un côté est découpé en arrondi. Verre organique Verre reconstitué à partir de matière plastique. Il peut être transparent ou translucide (empêchant le regard de passer à travers). Verre thermoformé Verre non homogène. Verre imprimé Vitrage sur lequel a été imprimé un motif en relief. Volet abattant Volet classique s’ouvrant en se poussant vers l’extérieur selon un axe vertical.

Volet roulant Volet qui s’enroule pour s’ouvrir et se déroule pour se fermer. Volute Ornement en forme de spirale que l’on retrouve par exemple sur les grilles de protection de fenêtre.



dossier porte fenêtre