Page 1

PORTFOLIO D’ARCHITECTURE Antonin Reber


CV STAGE

BACHELOR


Curriculum Vitae

2

MFD Architectes Travaux divers Noé (concours d’architecture)

4 8

Projet d’Architecture Semestres I Espace II Chantier et construction III Détail IV Habitat V-VI Logement

14 18 22 28 34

Structure Ingénierie et architecture

42

Figuration et Représentation Relevé du vernaculaire

46

Espace et Lumière Halle d’exposition

50

Divers

54


Curriculum Vitae

Antonin Reber 30.07.1996 Derrière le Bourg 3 1304 Cossonay VD, Suisse antonin.reber@epfl.ch +41 (0)78 930 32 87

2


Formation juillet 2018-... Stage chez Mondada Frigerio Dupraz Architectes, Lausanne 2015-2018

EPFL, Bachelor of sciences in Architecture

Atelier Luca Ortelli Atelier Jan De Vylder & Jo Taillieu Atelier Dieter Dietz, et workshop House 1

2012-2015 Gymnase Auguste Piccard, Lausanne prix (Histoire de l’Art) Cursus “sport-étude” en Volley-Ball Option spécifique, Arts Visuels Option complémentaire, Physique 2009-2012 École secondaire Pré-Aux-Moines, Cossonay prix (Arts Visuels, Fair-Play et Sport)

VSB, option spécifique, Latin

Expériences professionnelles

2017 2014 2011 2010

Manutention du campus EPFL, Prodemco SA, Lausanne Travail estival, Denner, Penthaz Stage d’orientation, Architram SA, Renens Manutention du complexe scolaire PAM, Cossonay

Langues Français, Allemand (B2), Anglais (A2), (Latin) Informatique *** Autocad2D, Photoshop, InDesign, Microsoft Office ** Illustrator, Rhinoceros3D, Autocad3D, Relux, Daylight Visualizer * Vray Formation musicale

2012-...

Conservatoire de Lausanne, guitare classique

Certificat supérieur d’instrument en cours Certificat AVCEM d’instrument 2018 Certificat AVCEM de solfège 2017

3


MFD Architectes

4


Stage Danilo Mondada, Jean-Luc Frigerio, Anne Dupraz Approche du bureau et travail personnel

“Les activités du bureau se partagent entre rénovation, restauration patrimoniale, création, intervention. De cette diversité de tailles, de styles, de cahiers des charges concernant aussi bien un château inscrit au patrimoine historique que la création d’une salle de gym ou d’immeubles de logement, en passant par des extensions de bâtiments préexistants, la constante reste la même dans le neuf comme dans l’existant : l’approche sensible au contexte au travers d’une lecture fine et critique des lieux, la compréhension des enjeux et des exigences des différents intervenants, la volonté d’adaptation à l’existant, l’attention au détail, la modestie dans l’intervention. Nous nous intéressons également aux rapports entre l’histoire et la modernité, entre le déjà là et le contemporain, sans y voir antagonisme, mais complémentarité. L’existant porte en lui les signes à partir desquels le nouveau projet d’architecture peut être entrepris.” http://www.mfd-arch.ch/profil/bureau

Travaux divers Travaux réalisés personnellement au sein du bureau depuis juillet 2018. Concours d’architecture pour un musée d’histoire naturelle à Fribourg ; études de matérialisation pour les façades d’un bâtiment de bureaux, pour les différents revêtements d’un appartement locatif ; soumission pour les 16 cuisines d’un immeuble locatif ; études de faisabilité pour l’agrandissement, la transformation ou la reconstruction d’une villa à Echandens et pour l’agrandissement d’une villa à Melano.

5


010_03 Construction d'un immeuble locatif Rue de Lausanne 7, 1110 Morges

Projet - Façade sur rue Variante 1 échelle : format : dessin : date : modifié :

1/75 A3 LF 10.11.2018 -

MFD Architectes

Etude de la matérialisation, appartement type Immeuble locatif de 16 logements, Morges

6


Etude de la matérialisation, façades Siège d’un bureau d’ingénieurs, Echallens

7


MFD Architectes

Plan du territoire, couloir vĂŠgĂŠtal naturel

8


Stage Danilo Mondada, Jean-Luc Frigerio, Anne Dupraz Musée d’histoire naturelle, Fribourg

L’actuel Musée d’histoire naturelle de Fribourg est en grand manque d’espace. La ville a décidé de reloger la collection d’animaux empaillés et autres pièces muséales dans de nouveaux locaux qui contiendront un programme, d’environ 5’000 m2, apte à subvenir aux besoins grandissants du musée. La nouvelle parcelle choisie pour son implantation s’insère dans un plan de quartier en cours de construction. Elle contient un arsenal protégé, d’environ 3’500 m2 de surface de plancher brute, témoignage de l’utilisation d’une structure ponctuelle en bois, solution constructive utilisée au début du XXe siècle. La scénographie sera développée à l’avenir mais ne fait pas partie du cahier des charges, de simples surfaces d’exposition polyvalentes étant demandées.

Noé (Concours d’architecture) Le projet mise sur la surélévation de l’arsenal existant, au profit d’un parc généreux. Ce geste permet de construire un couloir végétal naturel allant d’un méandre à l’autre de la Sarine, en passant par un grand parc existant et devant l’entrée du nouveau musée. Le visiteur, après être passé par ce parc didactique, entre dans le bâtiment, qui a conservé la structure en bois carractéristique de l’arsenal. Si la cafétéria donnant sur le parc ne retient pas son attention, il emprunte l’escalier monumental. Aux étages supérieurs se développent des espaces dédiés aux expositions, tandis que le reste du bâtiment, inaccessible au public, abrite les travaux d’entretien, d’administration et de recherches.

9


MFD Architectes

Plan de Rez-de-chaussée du musée Coupe transversale

10


Elévation nord-est Coupe longitudinale Détails constructifs, façade existante et surélévation

11


MFD Architectes

Rez inférieur

12

Rez supérieur


Etage 1

Etage 2

13


Projet d’Architecture

14


Bachelor I

Première année de Bachelor ALICE, Dieter Dietz Atelier Baur

La première année d’architecture est réalisée à la main. Après quelques études d’initiation indispensables comme l’arpentage ou la construction de perspectives d’après un plan et une élévation, le projet évolue durant le semestre en étant d’abord pensé en groupe, à travers la construction d’un “double element” (à l’échelle 1:1) qui réunit deux éléments différents, dans ce cas la table et la fenêtre. Il est placé dans un lieu défini à Lausanne et interagit avec celui-ci. Par la suite, chaque étudiant développe un espace réglé par une colonne en croix, la “column +”.

Espace Double element Le verre est d’abord utilisé comme filtre. La fenêtre, indissociable de son cadre, délimite certaines vues et perspectives dans la rue. Puis, le verre devient support, la fenêtre a pivoté autour d’un axe et devient table. Celleci construit à présent un moment différent dans l’espace, dialoguant avec l’entrée d’un garage, le lieu dans lequel se place le double element. Un second axe permet de tourner la fenêtre à 180° et d’ouvrir la table de l’autre côté. Column + La table-fenêtre est devenue bibliothèque. Un axe vertical similaire à celui du double element permet de la faire pivoter, et cet acte dans le temps a des répercussions dans l’espace. L’ouverture maximale de cet élément est définie par le traitement différencié des matériaux des dalles, jointes entre elles par du vide. Un projet qui aborde la question du seuil, un terme à comprendre du point de vue de la transition spatiale.

15


Projet d’Architecture

Double element, vitre verticale ; vitre horizontale (table et fenĂŞtre)

16


Bachelor I

Column +

17


Projet d’Architecture

18


Bachelor II

Première année de Bachelor ALICE, Dieter Dietz Atelier Baur

House I est une expérience de construction qui gagne le Prix Design Suisse 2017 dans la catégorie “recherche”, sujet du deuxième semestre de première année. Ce projet rassemble 250 étudiants qui conçoivent, par l’intermédiaire de leur atelier respectif, un espace en relation avec d’autres dans une structure unique en bois de 11x11 mètres. Durant l’évolution, l’atelier Baur se retrouve en charge d’une partie de la distribution, et donc de la construction de divers escaliers, échelles et passages.

Chantier et construction Escalier en porte-à-faux L’escalier comme moment de transition, espace servant construit au profit d’espaces servis, est traité comment projet à part entière, ce qui a permis de s’attarder sur chaque détail. Porte-à-faux (à l’extérieur de la structure existante, au profit des projets à l’intérieur de celle-ci), modules de marches pour un montage rapide in situ, transition spatiale, vues, caractère architectural et plus encore sont autant d’éléments qui ont été discuté et qui ont évolué dans le but de participer au mieux à l’expérience extraordinaire que fut House 1.

19


Projet d’Architecture

Plans, coupes, détails constructifs

Escalier en porte-à-faux

20


Bachelor II

Construction 1:1

21


Projet d’Architecture

22


Bachelor III

Deuxième année de Bachelor Atelier De Vylder & Taillieu Cut, Construct, Conceive

L’atelier des architectes belges De Vylder & Taillieu est anglophone. Chaque étudiant travaille seul et fait évoluer deux projets en parallèle pendant le semestre, au moyen du dessin à la main et de maquettes. Le point de départ du travail est le détail. Celui-ci n’est pas additif mais indissociable de l’espace que l’architecte projette. À partir d’une image ou d’un dessin d’architecture (du projet réalisé par un architecte contemporain), l’étudiant construit un “corner”, qui est un fragment type défini par des matériaux et des assemblages. Par la suite, des espaces sont développés, à partir de variations du “corner”, pour proposer des lieux de vie (scènes du quotidien) caractérisés par différentes atmosphères, étape du projet qui est appelée “cascade”.

Corner

Détail

Le métal, l’acier, comme matériau structurel, mais pas seulement. Grâce à ses propriétés polyvalentes, il permet une utilisation variée, que ce soit sous forme de tirant, de profilés métalliques, de revêtement de toiture, ... Pavillon, Abri. Le second projet est une étude de la perception d’un espace depuis l’intérieur et l’extérieur, et de l’épaisseur qui sépare ces deux antités, le mur. Une structure porteuse en béton armé soutient différentes couches de revêtement, qui parfois s’interrompent au profit d’une percée, d’un lien direct entre l’intérieur et l’extérieur. Seuil, Epaisseur. Cascade Déclinaison des détails provenant du corner, différents toits abritent à présent des espaces plus ou moins intimes, certains profilés deviennent escalier, d’autres table, ... Les couches du mur se sont séparées et accueillent désormais des espaces à vivre définis par différents matériaux de revêtement. La “face cachée” de certains de ceux-ci devient visible ...

23


Projet d’Architecture

24


Bachelor III

Corners page de gauche Maquette 1:20 Étude de détail constructif 1:2, profilés HEB et IPE Axonométrie plafonnante page de droite Maquette 1:20 Maquette test 1:20 Axonométrie plafonnante

25


Projet d’Architecture

26


Bachelor III Cascades page de gauche Coupe Maquette 1:20 Photographie immersive page de droite Coupe Maquette 1:20 Photographie immersive

27


Projet d’Architecture

(échelles différentes) t

28


Bachelor IV

Deuxième année de Bachelor Atelier De Vylder & Taillieu Cut, Construct, Conceive

Après avoir construit différents espaces, chaque étudiant se voit attribuer un site pour chacun de ses projets à Bruxelles, Charleroi ou Ostende, en Belgique. Le thème de la maison est utilisé comme fil conducteur, et les étudiants inventent un scénario hypothétique pour une famille (ou assimilable).

Habitat La maison du jardinier L’entrée du parc royal de Laeken. Le jardinier royal vit au dessus de celle-ci. La silouette sombre de l’église laisse encore s’échapper quelques rayons de soleil dorés. Bien enfoncé dans un fauteuil moelleux, l’homme s’étire, las d’une journée de travail fatiguante mais vivifiante. Les derniers passants traversent l’entrée du parc pour en sortir, on entend le crissement de leur pas sur les gravier. Le jardinier, lui, làhaut dans sa maison, peut à peine le deviner. Pavillon, Abri. La maison familiale Un quartier de villas posées les unes à côté des autres. Une petite parcelle identique à ses voisines fait l’objet de ce projet. Quelles sont les carractéristiques de ces habitations que l’on peut comparer à celles du rêve américain ? Parfaite incarnation de l’individualisme, directement motivé par le capitalisme, la maison familiale projetée étudie cette question au moyen du language développé antérieurement. Seuil, Epaisseur.

29


Projet d’Architecture

La maison du jardinier Photographie immersive ; maquette 1:20 AxonomĂŠtrie (sans toit)

30


Bachelor IV

La maison familiale Photographie immersive ; maquette 1:20 AxonomĂŠtrie plafonnante

31


Projet d’Architecture

Plan du rez-de-chaussée Plan du premier étage Coupe

32


Bachelor IV

Coupe transversale Plan

33


Projet d’Architecture

Collages d’intention

34


Bachelor V-VI

Troisième année de Bachelor Atelier Ortelli Housing Rotterdam

Le travail demandé dans l’atelier du professeur Ortelli est la projection de 500 logements sur une parcelle prédéfinie à Rotterdam. Après quelques semaines de recherches thématiques à propos du site, de la ville, plus globalement de la culture hollandaise, et d’explorations de l’oeuvre de J.J.P. Oud (sans pour autant oublier de Klerk, ou Berlage, entre autres), chaque étudiant, en travaillant seul, propose et justifie une implantation et une volumétrie, à la lumière des découvertes précédentes, puis une ou plusieures typologies de logement, développée jusqu’au 1:50, jusqu’à sa matérialisation.

Logement La société actuelle a une tendance prononcée pour l’individualisme, et évolue dans ce sens. Comme l’a montré l’expérience des Siedlungen par rapport aux Höffe, la plupart des individus ont décidé, plus ou moins consciemment dans le courant du XXe siècle, de donner plus d’importance à la privacité qu’à la collectivité. En parallèle, dans une situation de croissance démographique, la ville européenne contemporaine en général, et cela s’applique également pour Rotterdam, a pour vocation de s’étendre dans les décennies à venir. Ce projet de 482 logements s’implante donc dans ce contexte. Il propose un complexe d’habitations qui tente de trouver un équilibre entre espaces privés, collectifs, et publics, tout en possédant une densité comparable aux logements urbains alentour et particulièrement aux îlots à l’Est du parc de Blijdorp, ce qui lui permet de s’inscrire dans la continuité d’un tissu urbain en expansion. Ce parc de Blijdorp, élément non négligeable de la parcelle d’étude, offre aux habitants à proximité un cadre de vie privilégié. Ainsi, il est nécessaire de l’entretenir, et le projet tente de le définir clairement tout en profitant de cette occasion pour offrir aux habitants un contact, parfois ténu mais toujours présent, avec la nature et la végétation.

35


Projet d’Architecture

Plan masse

36


Bachelor V-VI

Plan partiel de rez-de-chaussĂŠe Perspective

37


Projet d’Architecture

Coupes principales des complexes de logements

38


Bachelor V-VI

Plan de logements type Plan de la tour, à l’Est

39


40


Bachelor V-VI

Coupes et élévations des façades Plan de logement type

41


Structure

42


Troisième année de Bachelor IBois, Yves Weinand Concevoir des structures

Ce projet répond à la demande suivante : recouvrir un espace de minimum 40x35x8,5 [m] qui doit accueillir un terrain de sport et des gradins d’une capacité de 500 spectateurs avec une structure convaincante et originale. Le travail s’est effectué par groupe de six personnes.

Ingénierie et architecture Trois idées principales sont à la base de la conception de cette structure : l’intégration des gradins dans la structure de la salle ; l’utilisation de sections rectangulaires de bois, de câbles et d’assemblages les plus simples possibles ; la répétition de trépieds structurels pour faciliter le montage. Les piliers de chaque trépied (qui soutiennent les gradins) sont prolongés et s’entre-croisent pour construire des “encoches” et accueillir les poutres principales ainsi que les tirants de soutien. La géométrie complexe de la structure, notamment en plan, est engendrée par le fait que les sections de bois principales s’inclinent pour permettre un assemblage surface contre surface. Le revêtement qui protège cette structure en bois est une membrane de coussins d’air, aspect qui a moins été développé durant le projet, selon la donnée.

43


Structure

4.4m

53.3m

33.5m

41.5m

17.9m

4.4m

Coupe transversale Plan (3[m], seulement structure en bois) Plan (3[m])

44

65.3m


AxonomĂŠtrie plafonnante Rendu informatique

45


Figuration et ReprĂŠsentation

46


Deuxième année de Bachelor LAPIS, Nicola Braghieri

Relevé du vernaculaire En parallèle d’un enseignement théorique à propos de l’architecture vernaculaire, qui offre des solutions constructives instinctives et ingénieuses à certaines contraintes, ou de la notion de tradition (étymologiquement liée à traduction et trahison), par exemple, les étudiants se voient attribuer une construction, en l’occurrence, une grange à Lens, en Valais, à relever par groupe de quatre personnes (au moyen d’un fil à plomb, d’un pointeur laser, d’un double-mètre, de pieux, de niveaux, d’un appareil photo, ...), pour produire des documents tels que plans, coupes, élévations, maquette, ...

47


Figuration et Représentation

Coupe transversale Élévation Nord Plan

48


Maquette, 1:20

49


Espace et Lumière

Plan schématique éclairé

50


Troisième année de Bachelor ENAC, Marilyne Andersen, Bernard Paule, Evelyne Aebischer

La lumière comme “matière première”. En parallèle d’un cours théorique, les étudiants, par groupe de 3, conçoivent une exposition mêlant lumière naturelle et artificielle dans une vieille halle industrielle.

Halle d’exposition Les deux hangars industriels sont séparés en deux espaces distincts. Le premier est dédié à l’accueil, à la réception et est généreusement éclairé par de la lumière naturelle. Le deuxième est plus contrôllé et accueille l’exposition, un faux-plafond et des cloisons conditionnent les spectateurs. La visite se développe progressivement, au fil d’appels de lumière naturelle et de contrastes qui mettent en scène les oeuvres. La lumière artificielle serre avant tout de soutien à la lumière du jour.

51


Espace et Lumière

Plan de la halle Coupe transversale

52

page de droite Analyse annuelle de la lumière naturelle Analyse de la lumière artificielle (de 15 à 500 [lux]) Promenade à travers l’exposition guidée par la lumière


53


Divers

54


Diverses rĂŠalisations personnelles

55


Divers

Heimatsiedlung, Frankfurt BoĂŽte optique, maquette 1:10 Atelier Ortelli, Semestre VI

Folie architecturale Atelier De Vylder & Taillieu, Semestre IV Cut, construct, conceive Intervenant externe : Stijn Jonckheere

56


57


Divers

Figuration Expressive, troisième année LAPIS, professeur Nicola Braghieri Reconstruction spatiale (virtuelle), puis déconstruction du tableau de Gerrit Dou, An elderly woman, seated by a window at her spinning wheel, eating porridge ca. 1632-1637

Figuration Graphique, première année Professeur Paule Soubeyrand (dessins publiés dans le recueil : Art du dessin 2007-2016, EPFL)

Mort d’Or, pastel sur carton, 2015 (d’après un voyage en Irlande)

58


59


02 janvier 2019


Profile for antonin.reber

Architecture Portfolio | Antonin Reber (CH)  

Architecture Portfolio | Antonin Reber (CH)  

Advertisement