Page 1

PORTO B O OK

Kerzerho.Antoine architectural selected work 2016.2017


[

[AK

Antoine KERZERHO

étudiant en M1 à l’ENSAB 22 ans 06 24 03 56 95 49 , boulevard Solferino 35 000 Rennes antoine.kerzerho@rennes.archi.fr


CV

EDUCATION

LANGUAGE

Ecole Nationale Supérieure de Bretagne, ENSAB 2013 - 2016 Rennes, France

organisation du workshop NO-MADE.

Rotterdam Academy of Architecture and Urban Design, RAvB mai 2016 Rotterdam, Pays Bas

Particicipation au Workshop “ Reconstructing Urbanity· “.

Centro Universitario de Arte, Arquitectura y Diseño, CUAAD 2016 - 2017 Guadalajara, Mexique

échange universitaire.

Ecole Nationale Supérieure de Bretagne, ENSAB 2017 - 2019 Rennes, France

Master en architecture en cours de réalisation.

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Stage ouvrier , association Palombar ( http://www.palombar.pt )

aout 2014 Villa Nova de Foz Coa , Portugal Apprentissage de la maçonnerie traditionnelle.

Réalisation d’un mur en pierres sèches pour la nouvelle enceinte du parc naturel.

Stage, agence Riguidel architectes ( http://www.riguidel-architectes.com ) juillet, aout 2016 Etel, France

réalisation du stage dit de première pratique.

chantier volontaire, Guayabal el volcan ( http://www.guayabal-el-volcan.com ) juin 2017 Chiapas, Mexique

Espagnol

Anglais

licence en architecture.

Ecole Nationale Supérieure de Bretagne, ENSAB février 2016 Rennes, France

Français

Participation à la construction d’une maison bioclimatique en terre au sein d’une communauté indigène.

LOGICIELS Autocad

2D

Sketchup Revit Archicad 3DS

3D

Artlantis Revit Archicad

rendus 3D

photoshop In Design illustrator Premiere

traitement image vidéo

PASSE-TEMPS Litterature : L’éloge de l’ombre, Tanizaki Cinéma : Victoria, Sebastian Schipper Musique voyage : Amérique centrale, Mexique , Canada, Europe.

sport : football, course à pied, boxe


PROJETS

INTRA-MUROS

01

intra-muros

02

manzana hybrida

03

A


pabellon Agua Azul

04

torre CUZ

05

casa GDL

06

palais de justice

07

maison de the


AUTRES


08

casa costales

09

workshop NO-MADE

10

FAIA BRAVA


01

INTRA-MUROS SAINT-MALO

.

ENSAB

.

2017


Le vent, l’air salin, la pluie... les éléments naturels se matérialisent doucement au gré d’une corrosion témoin du temps passé. Entre terre et mer, faisant face á l’ancienne cité corsaire et forteresse Intra-Muros, autrefois point d’attache de la digue menant du continent à la presqu’île, le site révèle de toutes parts cette poétique dégradation. Deux fines lames d’acier s’élèvent ici à 30 m de haut. Elles sont à la fois l’amplification sensible et plastique de ce phénomène de corrosion, la réminiscence visuelle des anciens silos et un écho aux ruelles étroites de la ville séculaire. Entre ces deux surfaces rigides mais éprouvées par le temps, se tisse un filet au mouvement libre et organique tel les reliefs oniriques d’une érosion microscopique. Ascension, perte de repère, repos, peur... La hauteur nous enivre et nous pousse à aller plus haut. Le corps et les sens sont stimulés au souffle du vent qui s’amplifie. Le filet rassure, il génère des sensations de proximité, d’intimité, de réconfort. Après une longue et surprenante progression, Saint-Malo et les éléments naturels se dévoilent finalement dans leur globalité. Un sentiment grisant de liberté éclaire l’œil qui renait et regarde au loin, à travers les époques, discernant alors les multiples strates érodées de la ville maritime. De la tension de ces deux surfaces nait la prise de conscience des stigmates du temps, de la relation flagrante avec Intra-Muros et du souffle perpétuel du vent, ressource primaire de l’ancienne Cité Corsaire. A la nuit tombée, les deux lames s’embrasent de l’intérieur, portant au loin une lueur, destinée à guider les navires et les flâneurs.


02

MANZANA HYBRIDA GUADALAJARA . CUAAD . 2017


Cette proposition de Manzana Hybrida est issue d’une réflexion portée sur une nouvelle forme de “ vivre ensemble “ dans une ville où la maison individuelle continue d’être le modèle architectural dominant, conduisant inexorablement à une expansion urbaine ultra consommatrice en espace. L’îlot est situé sur une parcelle stratégique, issu d’une nouvelle lotification, à l’intersection de la Calzada Independancia avec celle de Las Palmas, faisant face au nord au parc Agua Azul et tournant le dos au sud à la très fréquentée avenida Washington. Le projet s’implante sur l’actuel site d’entrepôts industriels abandonnés. Oeuvrant pour une mixité sociale et programmatique, le projet envisage d’apporter de la vie dans cette zone historique qui se caractérise aujourd’hui par sa désuétude et l’insécurité qui y règne. L’îlot abrite logements, commerces, et équipements rompant ainsi avec le modèle conventionnel de cuadras enfermés monofonctionnels, pour s’ouvrir à la ville et inviter les personnes à profiter de l’espace intérieur. Stimulé par l’envie de construire plus dense, le projet cherche à faire de cette densité une valeur positive pour les habitants, de manière à produire de la proximité, du partage, de la réconciliation de l’inespéré, de l’imprévisible. Avec comme objectifs : - Favoriser la cohabitation tout en conservant les conditions d’intimité et de confort. - Partager au lieu de limiter - Inciter les habitants à participer à l’élaboration d’une vie collective. L’idée est de stimuler le vivre ensemble à l’échelle de l’îlot. Ainsi le projet offre plusieurs espaces partagés qui invitent et accueillent les rencontres entre les personnes, offrant activités diverses et ateliers. Un total de 7 espaces partagés, chacun d’eux ouvrant des perspectives différentes sur la ville, le parc Agua Azul ou le parc intérieur, octroyant aux habitants l’opportunité de fabriquer et penser l’espace et la vie sociale de leur habitat. La succession de ces espaces constituent un grand parcours à l’air libre, alternative au parcours classique en ascenseur. Un parcours du public à l’intimité du foyer. Ainsi l’expérience du logement collectif n’est pas un obstacle mais une exérience où les aspirations personnelles fleurissent, renforcés par le partage.


terrain

élévation du volume respectant les limites parcellaires

création d’un poumon vert à l’intérieur de l’ilôt

création de porosités ménagean vues et accès

abaissement des volumes au cóté nord permettant d’apporter de la lumière et des vues pour les façades intérieures

nivelement des volumes offrant des terrasses


Espaces partagés 1. cours de danses 2. zone de rencontre 3. yoga // gym 4. terrasse panoramique 5. Espace lecure 6. solarium 7. cinema à l’air libre

“ Faire ensemble est une nécésité du vivre ensemble “


Favoriser le “vivre ensemble” tout en conservant l’individualité et l’intimité de chacun

centre associatif

fabriquer et penser les activités collectives

terrain multisports

Le sport, un outil au service de la cohésion sociale

commerces

réintroduire une activité commerciale de proximité dans la zone

parc

Apporter vie et végétation au cour de l’ilôt

stationnement

un foyer = un stationnement favoriser les transports communs

logements 33 logements avec 9 tipologies différentes


Espaces partagĂŠs


plan r+1


plan rdc

plan r+2

plan r+3

plan r+4


T5

T4 DE ESQUINA

“ TIPOLOGIAS

La fabrication du logement est aujou regroupement domestique - ce que aujourd’hui il évolue, devient multiple, doit pouvoir rendre compte d’une mu font sortir de la vision standardisée. P des systèmes ouverts, non finis, fer bles, créer des réceptacles de l’imp soient interprétables par les habitant qui s’appelerait l’appropriation, l’inven soi avec les autres. Quelque chose d’habiter.


urd’hui stimulée par l’aspect pluriel du e nous appelions autrefois la famille: mouvant, protéïforme et le logement 6 10 ultitude de réalités évolutives qui nous Pour cela je cherche des dispositifs, PLAN R+1 rtiles, qui puissent créer des possiprévisible. J’aime que les logements ts, qu’il déclenchent quelque chose ntion, la rencontre, lWe multiple pour qui déclencherait le désir et la liberté Sophie delhay , architecte

PLAN RDC

PLAN R+2

PLAN R+3

PLAN R+4

SECCION


03

PABELLON AGUA AZUL GUADALAJARA . CUAAD . 2017


axonométrie générale


ÂŤ Dentro de los continentes, nuestra grande reserva de agua esta subterania en los aquiferos subteranos; y para recargar los mantos aquiferos hay que reforestar a dentro y a fuera de las ciudades. Los bosques son las fabricas de agua, es donde el agua corre salvare y libre por la superficia de la tierra. Los arboles van refrenando el agua en su recogido y la infiltran a los mantos profundos. Todo el efuerzo que se haga para reforestar sera un benificio tambien, para la calidad del aire y la qualidad del paisaje de nuestras ciudades ÂŤ Alberto Kalach, arquitecto.


salles d’exposition


Au cours du 20 ème siècle, les villes ont connu une croissance exponentielle, transformant peu à peu les territoires environnants en une dalle imperméable. La ville de Guadalajara est un exemple frappant de cette extension urbaine caractérisée par une négation de la géographie du lieu au profit d’une moderité qui se chiffre en quantité de béton, comme le démontre l’entubement du rio San Juan de DIos afin de faire apparaitre la Calzada Independancia. Cet évènement marquera l’apparition historique d’une cicatrice urbaine et sociale entre l’ouest et l’est de la ville. Le pavillon Agua Azul est un équipement culturel et social qui a pour but de diffuser auprès de la population le rôle fondamental que jouent l’eau et les ressources naturelles dans la sustentabilité d’une ville. Avec un programme oscillant entre mémoire et sensibilisation, le pavillon prétend interpeller le visiteur sur l’histoire de la ville de Guadalajara qui fût fondée autour du Rio San Juan de Dios dans la vallée de Atemajac, et dans un second temps mettre en lumère plusieurs interventions architecturales et urbanistiques qui intègrent les questions environmentales dans leur processus de développement. Le projet propose par l’expérimentattion de ses espaces de porter un regard rétrospectif pour comprendre le présent et considérer un futur dans lequel l’urbanisme, l’architecture, l’eau et la nature forment un tout cohérent et sustentable. Le projet s’implante sur l’actuelle Plaza Juarez qui juxtapose le parc Agua Azul, place qui souffre de l’abandon et du rejet de la part des Tapatias, créant ainsi un sentiment d’insécurité dans la zone. Il s’agit donc par l’établissement de ce nouvel équipement culturel, de revitaliser la zone. Le projet se caractérise par une succesion de monolithes encaissés et entourés d’un grand miroir d’eau. A la surface, en dessous du niveau zéro ou totalement enterrés, les divers espaces d’exposition s’enchainent dan un parcours fluide où l’eau et la végétation se mélangent à une architecture de pierre et de lumière. Une interprétation poétique et spatiale de l’origine du nom Guadalajara, wad al-hid-jara, c’est à dire, un « rio que corre entre piedras «.

coupe transversale


N récéption

miroir d’eau

pont immergé

salle d’exposition 1

salle d’exposition 2

jardin

bassin végétal inondable

salle d’exposition 3

salle de projection

5

stockage

memorial à l’eau

0 10

plan


monument

vue jardin vertical

coupe longitudinale


coupe principe


mémorial à l’eau acceuil


04

TORRE CUZ

ZAPOTLANEJO . CUAAD . 2017


Le projet consiste en la conception du bâtiment administratif du nouveau campus uiversitaire de Zapotlanejo. Le bâtiment, situé au coeur du complexe à l’intersetion des deux grands axes paysagers, accueillent au rez de chaussée tous les services destinés à la vie étudiante, et loge dans sa tour toute la partie administrative, à savoir les bureaux de la gestion et de la direction . Lieu d’échange et de sociabilité, le rez de chaussée est totalement ouvert sur l’extérieur. La tour, traversante d’ouest en est, s’élève et marque symboliquement le rôle bienveillant du corps administratif.

Plan Maestro

N

areas de desplante

12

16

1 - RECTORIA

2000 m2

6

4

2 - CENTRO DE CONFERENCIAS 17

5

14

1

6800m2

13

3 - BIBLIOTECA / CAFETERIA 2700 m2

4 - AUDITORIO 1600 m2

5 - MODULO EDUCATIVO 1 8 16

Ingenerias / 14 aulas + 4 gran talleres sobre un nivel

4

3

6 - MODULO EDUCATIVO 2

Diseno / 14 aulas + 5 talleres sobre un nivel

7 2

7 - MODULO EDUCATIVO 3

17

Agro sciencias y tequila / 28 aulas sobre 2 niveles

8 - MODULO EDUCATIVO 4

Sciencias sociales / 64 aulas sobre 2 niveles

9 - LABORATORIOS / CENTRO DE INVESTIGACION 2000 m2

11

10 - TORRE DE OBSERVACION 11 - CAMPOS

15 9

12 - AUDITORIO EXTERIOR 10

13 - MODULO DEPORTIVO MULTIUSOS 550 m2

14 - AREA DEPORTIVA 15 - GRANJA SOLAR 16 - MIRADOR 17 - ESTACIONAMENTO


ĂŠlĂŠvation sud

coupe longitudinale


plan rdc

plan ĂŠtage type

coupe transversale


05

CASA GDL

ZAPOTLANEJO . CUAAD . 2016


expace extérieur


séjour / salle à manger

séjour / cuisine

plan rdc

plan r+1


06

PALAIS DE JUSTICE RENNES

.

ENSAB

.

2016


salle des pas perdus

Le palais de justice, bâtiment public et symbolique par excellence, doit exprimer les deux faces de la justices, une justice de sanction mais aussi une jutice transparente ayant une mission d’apaisement. Cette ambivalence est soumise à une gradation de l’extérieur vers l’intérieur marquant le passage progressif du temps de la vie quotidienne à celui spécifique de la justice. Ainsi, il exprime un parti architectural fort, se traduisant à l’extérieur par un édifice à l’allure grave et dépouillée, dont les matériaux bruts et le vocubulaire formel simple transmettent l’image d’un bâtiment immuable, ancré sur le territore. Il symbolise la recherche de la vérité propre à l’activité judiciaire.

patio intérieur

Avec sa colonnade venant scander la salle des pas perdus et ses colonnes très élancées qui viennent rompre le volume de pierre, une sensation d’équilibre et de puissance envahit le visiteur. Une fois à l’intérieur, le visiteur, plongé dans ces grands volumes, distingue sans grande difficulté où il doit aller. En effet , l’exigence de clarté à laquelle doit répondre l’organisation spatiiale permet d’offrir une lecture limpide des différents espaces. Après s’être entretenu siliencieusement un dernier instant avec la ville par le biais de grandes failles imposantes, l’usager pénètre dans une valle salle immaculée ceint de haut murs protecteurs, dont la lumière pénétrante laisse percevoir la décision la plus juste.


plan masse


espaces d’attente


espace public boulevard de Verdun


salle d’audience pénale coupe salle d’audience pénale


élévation nord

élévation Ouest

élévation Sud

élévation Est


plan rdc


coupes


07

MAISON DE THE ENSAB

.

2016


plan rdc

plan r+1


08

CASA COSTALES

2017 - guayabal - Mexique http://www.guayabal-el-volcan.com

Participation volontaire de deux semaines dans le projet de construction d’une maison bioclimatique, projet mené par l’étudiante en architecture - Paris Val de Seine - Dounia Fert. “ Basé sur l’observation des coutumes, traditions, matériaux locaux, le dessin de cette maison reprend la forme traditionnelle en y ajoutant des solutions alternatives pour répondre aux besoins des habitants : Cuisinière économe avec cheminée, plafond en bambou et terre, amélioration de la ventilation naturelle, amélioration de l’inertie thermique, traitement des eaux grises par phytoépuration, etc. Le Superadobe, ou murs en sacs de terre, propose une solution durable, économique et solide, utilisant des matériaux faisant partie du quotidien des habitants (Sacs de maïs, fils barbelés utilisés pour les clôtures, terre locale, etc.). La construction étant réalisée par les habitants du village, ces derniers pourront alors profiter des techniques partagées pour réaliser leur propre maison.”


09

WORKSHOP 2016 - Rennes - Mont saint Michel

https://www.youtube.com/watch?v=EmekiZINJBU

Organisation du workshop étudiant NO-MADE Chaque anée, un groupe d’étudiants otivés de L’ENSAB organise le workshop de l’école, semaine de construction et d’expérimentation regroupant environ 100 étudiants, professeurs et intervenants professionnels. Ce workshop, est l’occasion d’aborder d’autres domaines et d’en faire le lien avec l’architecture. Cette année, nous avons souhaiter développer la thématique du nomadisme et son rapport à `l’architecture sur une durée d’une semaine. Le but étant d’expérimenter le déplacement et la construction mobile et modulable. Nous voulions dans un premier temps construire des moyens de transporter le matériel ( charette ou autres ), puis prendre la route pour une marche de 4 jours reliant Rennes au Mont Saint Michel. Divisés en 10 équipes, les étudiants dvaient répondre á un programme donné ( lieu de culte, laverie, cuisine, justice... ) de sorte qu’à chaque étape ( nous dormions dans des gymnases ) une micro-société puisse s’établir. Modulables et mobiles, les structures s’adaptaient en fonction de la nature du lieu.


10

FAIA BRAVA 2014- Algodres - Portugal

Construction de l’enceinte de la réserve naturelle de Faia Brava au Portugal . Aprentissage de la maçonnerie traditionnelle en pierres sèches.


06 24 03 56 95 49 , boulevard Solferino 35 000 Rennes antoine.kerzerho@rennes.archi.fr

Profile for antoinekerzerho

Book carré ilovepdf compressed (1)  

Book carré ilovepdf compressed (1)  

Advertisement