Issuu on Google+


A propos de l’architecte ...

Stefano Trapani est né en Italie et diplômé en architecture en 2000. Après une expérience de 4 ans à Paris de 2000 à 2004, il revient en Italie et, dans la même année, fonde son studio d'architecture où il continue encore à oeuvrer dans le domaine du design, de l'architecture et de l'architecture intérieure. En 2011, après son inscription à l'Ordre des Architectes de Paris, il décide de co-fonder un cabinet d'architecture, à Paris, en collaboration avec l'architecte Sergio Perez.


L’histoire de la maison Mon client, un psychologue, un grand amateur d'art et de design, un jour me fait voir cette belle maison avec jardin, donnant sur le détroit de Messine, désormais abandonnée depuis plusieurs années. Peu de mobilier à l'intérieur, car les meubles Liberty et Art Déco originaux, avaient été volés. Ayant perdu l'amour pour cette maison, il me demande s'il serait approprié de le mettre en vente. En découvrant cette magnifique maison, où se lisent tous les signes du temps, je lui propose de ré-interpréter la philosophie de cette maison en lui donnant une nouvelle clé de lecture. L'idée est de la respecter, la laissant telle qu'elle est dans la mesure du possible, en faisant ressortir son âme et sa nature. Toutefois, pour contraster, nous intégrerions des éléments de design contemporain au caractère affirmé. Mon client apprécia cette idée et fut d'accord pour ne pas vendre sa maison. Ainsi nous nous sommes engagés dans cette voie... L'entrée de la maison dispose de deux chaises jumelles Cappellini (collection Stitch par Adam Goodrum), et une installation lumineuse faite par un panneau noir où ont été insérées des appliques "luccelino" de Ingo Maurer. On entre alors dans une première pièce, une salle de lecture, où le protagoniste est un fauteuil vert de B&B Italie conçue par Patricia Urquiola, à côté d'un piédestal Artémide conçu par Herzog & de Meuron.  En face, un grand miroir Boffi donne beaucoup d'importance à l'atmosphère de la pièce. La chambre principale possède un lit à baldaquin central et une énorme bibliothèque faite de grandes étagères blanches.  En face du lit, une oeuvre d'art aux grandes dimensions surplombe un banc de béton, lequel évoque ceux que l'on trouve dans les musées. À côté, un vieux fauteuil en cuir de Marcel Breuer et de vieilles valises posées sur le sol. Le rez de chaussée de la maison n'avait pas de salle de bains.  Je décide de la créer dans une ancienne chambre à coucher tout en la laissant intacte. Le papier peint et le sol sont d'origine, je décide de garder pratiquement tout, mais intègre une douche, une toilette et un bidet, ainsi qu'un grand bassin, qui était un ancien lavoir de la maison.   Un tabouret de Achille Castiglioni pour Zanotta offre du contraste avec l'aspect originel de la chambre. La garden room est un lieu intéressant, possédant une chambre entièrement rénovée car elle était très endommagée. Le sol est en béton et le tout est meublé avec des canapés d'extérieur Dedon. La salle à manger est caractérisée par l'ancien papier peint Art Déco et rendue précieuse par sa table en Corian de chez Porro dessinée par Jean-Marie Massaud. Un environnement dédié à l'apéritif présente, par contraste, un papier peint aux imprimés fleuris (roses) et une table / établi en aluminium pour les snack en extérieur, de Gandia Blasco.  Les sols d'origine sont conservés pour leurs couleurs et motifs véritablement beaux.



Villa Zoccali