Page 1

PORTFOLIO Antoine Digonnet

Dernière mise à jour Janvier 2019


En 2015 j’ai décidé de rejoindre l’organisation d’un workshop d’étudiants strasbourgeois.. J’ai donc fait partie de l’organisation de la deuxième édition de «La Fabricasens». Le temps d’un week-end, trois écoles (l’école nationale supérieure d’architecture, l’institut national des sciences appliquées, la faculté de géographie et d’aménagement) se retrouvent autour d’un atelier réunissant chacunes des disciplines. Favorisant l’échange, le workshop permet aux étudiants de former des équipes qui se penchent sur la réflexion et la fabrication d’une structure éphémère. Cette réflexion est basée sur l’association de 3 thèmes : Un matériau : Chaque édition propose aux étudiants de travailler avec un nouveau matériau peu ordinaire ( bouteilles plastiques; tissus ; bambou; papier-bulle) et de l’utiliser sous un nouveau jour. Un sens : Chacune de nos disciplines faisant appel à nos différents sens, il nous a semblé pertinent de se focaliser sur un de ces derniers pour approfondir un certain usage du matériau. Un lieu : Les architectes, les urbanistes et les ingénieurs travaillent tous de façon indissociable avec le lieu. C’est pourquoi nous en faisons un questionnement privilégié du workshop. Les lieux choisis sont des lieux publics symboliques pour la ville de Strasbourg. Cette expérience m’a appris les différents organismes qui régissent les autorisations pour la mise en place d’un évènement même éphémère. C’était aussi pour moi l’occasion de prendre en charge un évènement et de sortir de la structure universitaire


Ce projet avait pour but de créer un équipement public au-dessus du Rhin. Reliant Strasbourg et Kehl, ce projet devait donc être composé d’un pont soutenant un équipement de grande ampleur. Nous avons choisi de faire un centre sportif. Cet équipement présentait une grande attractivité pour l’ensemble des citoyens allemands et français. Il nous a tout de suite paru important de dépasser l’idée d’une salle de sport classique renfermée sur elle-même et de faire du Rhin un élément central du projet. Le fleuve est donc visible depuis chaque entrées du centre et des salles de sport tout en conservant le confort des sportifs en évitant la lumière directe sur les terrains. La structure a aussi fait partie des éléments que nous avons soignés. Nous avons opté pour une forêt de poteaux apparents qui servent aussi bien l’aspect structurel qu’esthétique de notre bâtiment. Enfin un travail sur les circulations sur plusieurs niveaux et sur les vues permet que le sport soit un élément incontournable de la traversée du pont Plan RDC

Coupe longitudinale

Public Facility - Traversée sportive - avec Léonard Gouy - INSA.


Plan R+1

Coupe transversale

Croquis d’ambiance


Le sujet de ce projet réalisé à la NUCE était un ensemble de logements à grande échelle dans un quartier en pleine urbanisation dans les alentours de Hanoï. L’objectif était d’en faire un endroit fédérateur pour le quartier. Nous avons donc mis l’accent sur son rôle d’articulation au sein du quartier. Les différentes hauteurs de nos bâtiments permettent la transition entre les tours neuves des alentours, les maisons existantes et le parc. Nous avons choisi de monter nos tours de logements sur un socle offrant de nombreux espaces d’activités (restaurants, bureaux, salles de sports, crèches et magasins). Un espace public extérieur piétonnisé a été aménagé dans la partie Ouest de notre projet pour permettre des évenements extérieurs. Ces espaces de vie publique ont pour objectif de maintenir une grande activité du quartier tout au long de la journée. Les deux tours de notre projet proposent des appartements typiques des grands ensembles et le bâtiments et le plus petit des penthouses qui profitent chacun d’un large espace extérieur.

Vue aerienne

Ce projet était pour moi très instructif. J’ai appris à concevoir dans un pays différent avec des problématiques propres au Vietnam et à sa culture. Ces différentes notions m’ont amené à revoir ma conception dans l’articulation des différents espaces notamment en fonction du soleil et des vents en aménagents plus d’espaces traversants et de nombreuses dispositions pour éviter une trop grande exposition au soleil. Enfin, j’ai appris à concevoir des espaces et des transitions entre espaces privé set publics en accord avec les habitudes de vie vietnamiennes

Perspective

Housing - Stairs - avec Tran Thi Ha- NUCE.


Plan d’ensemble d’un étage de logement

Axonométrie d’un appartement

Plan d’un appartement


MONTER POUR OBS ER VER

Pour ce projet de structure, il nous était demandé de concevoir un belvédère pour la ville de Saint-Louis devant dépasser les 35 mètres de haut et devant être capable de supporter un programme publc à son sommet. Nous avons donc choisi de nous implanter entre bois et champs en proposant un programme d’observation ornithologique. Notre belvédère aux formes irrégulières propose aux visiteurs un parcours vertical ponctué par des plateformes à l’altimétrie et à l’orientation réfléchies. Ainsi chaqu’un est libre de s’attarder sur des perceptions différentes du contexte allant du sous-bois aux paysages lointains que sont les Vosges et la Forêt Noire en passant par la cime des arbres et la vallé d’Alsace. Les vues et les masques sont créés par un ruban triangulé composé d’une structure et d’un bardage en bois brulé. Ce bardage aux sections et espacements variables accompagne le public vers les vues les plus remarquables du contexte tout en rentrant dans la conception globale du projet en servant à la fois de brise-soleil et de garde-corps. La structure principale est composées de cinq poteaux en épicéa brulé dimensionnés en adéquation avec les reprises de charges et le flambement. Le contreventement de ces poteaux est composé d’une structure en acier galvanisé qui bien que répétitif témoigne lui aussi d’une certaine asymétrie en adéquation avec le reste du projet.

Panorama

Restaurant

Grand Paysage

Ce projet a été pour moi l’occasion de mettre en place une conception et une modélisation paramétriques à l’aide du logiciel Rhinocéros 5 et du plug-in Grasshopper.

Cime

Feuillage

Belvédère à Saint Louis - Nid d’Observation - avec Marta Cattaneo, Fabienne Garti et Lise Koenig - INSA


Terrasse panoramique

Contreventement en K

Restaurant Liaison poteau

6m : Feuillage

Grand paysage

Cime Massif de sol compacté 30*30m

Entrée : lisière de forêt

Feuillage

Elévation

Appui rotulé des poteaux


Dans ce projet d’urbanisme, il était question de la requalification du glacis strasbourgeois aujourd’hui délaissé par la ville. Cet espace végétalisé est aujourd’hui un vide structurant séparant Strasbourg des communes qui l’entourent. Il nous a semblé important de conserver cette respiration au sein de la ville tout en la rendant attractive à l’ensemble des Strasbourgeois. C’est par une densification du tissu urbain aux abords du glacis, une augmentation de son attractivité et une plus grande permeabilité de l’ensemble de la zone que nous avons répondu à cette problématique. S’intégrant parfaitement dans la ceinture verte désirée par la ville de Strasbourg , le glacis devient un parc animé par des espaces tels que des plaines sportives , des espaces d’expression personnelle et des cafés. Les éléments les plus remarquables de la zone, comme le ruisseau et le rampart, deviennent des espaces ludiques propices à la balade. Enfin l’augmentation de la perméabilité de cette zone couplée à une réactivation de sa périphérie transforme cette fracture urbaine en un espace de transition, véritable respiration en coeur de cité.

Traversée du parc

Un parc séquencé

Liaison avec le boulevard urbain

Projet Glacis - Glac-in Glacis Glac-out - avec Iris Boyer et Juliette Pasteau - INSA.


500

Inscription dans la trame verte

200 100

N

500

Un vide référence dans une ville-archipel

200 100

N

N 500

Connexion des communes-archipels entre elles

Voie douce entre rempart et quartier gare

Plan d’intention générale Plan d’intentions générales

200 100

Axe majeur de circulations douces


Pour mon PFE, je me suis intéressé au milieu urbain, et aux intéractions entre espaces publics et espaces privés qui composent nos métropoles. Les différents utilisateurs des villes rentrent en intéraction au travers d’espaces et équipements publics. Si ces interactions semblent possibles dans les lieux publics, il reste des quartiers qualifiables de «dortoir» qui par manque d’attractivité se vident et se remplissent au rythme des heures de travail de ses habitants. Pourtant grâce à des équipements et une certaine ouverture au public, ces quartiers pourraient devenir l’articulation entre vie publique, vie de quartier et vie privé. C’est dans cette réflexion que j’ai travaillé dans le quartier maritime de Molenbeek-Saint-Jean situé au coeur de la ville de Bruxelles. Ce quartier populaire principalement résidentiel manque d’équipement et d’espace public le rendant peu attractif pour ses habitants et le reste des Bruxellois. C’est sur une parcelle de 2400 m2 dans un îlot résidentiel typiquement bruxellois que j’intègre un programme composé d’une salle de spectacle, d’une école de musique, et d’un ensemble de 9 logements. L’ensemble des programmes développés dans ce projet rentre en intéraction grâce à un parcours interne à la parcelle servant d’accès à l’école de musique, et de promenade jusqu’à la place Saint-Rémy (située en face de mon site) durant les heures d’ouvrées. Cependant pour préserver l’aspect intime du coeur d’îlot et pour encourager le rapprochement entre voisins cet espace est refermé durant la fermeture de l’école. Ainsi il permet aux habitants de l’ensemble de logements de profiter d’un espace partagé soudant la communauté de voisinage. Ce travail est la réunion dans un même espace de plusieurs composantes de la vie urbaine actuelle. C’est un travail sur les intéractions entre espace public, partagé et privé ainsi que sur l’optimisation d’espaces désertés pendant une partie de l’année. Le but était de rendre le site attractif pour les habitants du quartier ainsi que pour toute une partie des Bruxellois

Suture

Perméabilité

Intégration

Perspective appartement

Façade rue Vandenboogaerde

Projet de PFE - Au-delà des façades - participation de Rémi Mayer, Lise Derule, Marion Hermann, Mélodie Pezet et Sarah Rosak.


Plan Masse

Perspective parcours intérieur

Plan RDC

Perspective depuis la place Saint-Rémy


Axonométrie générale

Coupe perspective d’un studio de musique

ES

PA

CE

PR

IV

É

ES

PA

ES

CE

PA

CE

PU

BL

IN

TE

IC

RM

ÉD

IA

IR

E

450 places

Espace tampon public - privé

Plan d’un appartement T3

Axonométrie logements

Maquette escaliers

110 places

Projet de PFE - Au-delà des façades - participation de Rémi Mayer, Lise Derule, Marion Hermann, Mélodie Pezet et Sarah Rosak.


R+2 LOGES & COURSIVE TECHNIQUE

Acrotère Circulation principale

R+1 SALLE DE SPECTACLE

Isolant thermique Plancher collaborant (masse) Isolant acoustique (ressort) Plafond BA25 (masse) Poutre treillis transversale

RDC ACCÈS PUBLIC : HALL & ACCUEIL

R-1 TOILETTES, VESTIAIRE & STOCKAGE

Schéma structure (type pont)

Axonométrie salle de spectacle

Façade : tôle acier brut vernis (masse) Isolant thermique Poutre treillis longitudinale Circulation technique Isolant acoustique (ressort) Paroi BA25 (masse)

Dalle béton (masse) Isolant acoustique (ressort) Plancher collaborant (masse) Poutre alvéolaire HEB 500

Coupe de la salle de spectacle

Isolant thermique Tôle acier brut micro-perforée Plénum technique

Mur rideau Caniveau Revêtement béton ciré Chape Plancher chauffant Dalle béton Sous-sol

Perspective hall de la salle de spectacle

Coupe détail Structure salle de spectacle


MP. atelier d’architecture


L’un des principaux projets sur lequel j’ai été amené à travailler chez MP atelier d’architecture fut la restructuration de combles hausmanniens dans le XVIIe arrondissement de Paris. Cette intervention consistait à transformer une centaine de chambres de bonne en un ensemble de 24 appartements. Le caractère hausmannien du bâtiment et la protection patrimoniale de la zone ont été deux éléments important de ce projet. Etant principalement impliqué dans la phase de DCE, j’ai travaillé sur des problématique spatiales mais aussi sur des détails de toiture, de structure. et sur les éléments décoratifs typiques du style du bâtiment. Pour cette opération j’ai aussi travaillé sur la réfection de la cour d’honneur du bâtiment, ce travail suplémentaire m’a demandé une certaine réflexion sur l’usage de la cour, les matériaux ainsi que les végétaux à privilégier. Vue depuis la place du Général Catroux

R

ENTREE UNIVERSITE PARIS SORBONNE

rette

cou

C

COUR 5 COUR 2 rette

cou

R+5+C

D

rE

alie

Esc

rette

cou

courette E

D

R+3+C

courette F

Escalier D

escalier A

courette G

R+5+C PLA

A

24

CE

courette

COUR D'HONNEUR

DU

rette

cou

R

22

ERA GEN

L OUX

MALESHERBES

R CAT

BOULEVARD

courette H

rette

cou

alier

Esc courette

M

F

K

R+5+C

Plan de situation

escalier B

courette J

courette I

R+5+C rette

cou

L

COUR 4

R+3+C

Photo d’un projet similaire achevé de MP

R+2+C

N

COUR 3


Coupe

Extrait de plan T1 et T2

Plan de l’aménagement de la cour


Chez MP atelier d’architecture j’ai aussi réalisé la réhabilitation de nombreux appartements hausmanniens dans Paris. En mission complète, j’ai suivi ces projets de la conception à la réalisation. Ces projets m’ont appris les différents codes du style hausmannien, l’étude des offres des entreprises, l’étude des détails constructifs et le suivit de chantier. Travaillant en autonomie sur ces projets, je me suis confronté à l’ensemble de la mission de l’architecte de manière accélerée. Cela m’a apporté un tout autre regard sur la fonction d’architecte. Pour la première fois ,j’ai du prendre en compte les notions de délais, de coordination des travaux, de coûts, de la gestion des imprévus et de la gestion des rapports humains des différents acteurs d’un projet.

Etat existant

Etat existant

Etat final


Etat final

Etat final

Plan d’aménagement d’un appartement


En plus du travail sur la rénovation, j’ai été impliqué dans les phases chantiers de deux opérations de logements sociaux neufs. J’ai du étudier les plans techniques transmis par les différentes entreprises, mettre à jour l’ensemble des documents architectes, interagir avec les clients et les futurs propriétaires et suivre le chantier.

Perspective

Photo phase gros-oeuvre

Plan masse


Perspective

Extrait du plan de RDC

Photo

Profile for antoine.digonnet

Portfolio Antoine Digonnet FR 2019  

Portfolio Antoine Digonnet FR 2019  

Advertisement