__MAIN_TEXT__

Page 1

VACHERON CONSTANTIN TOUR DE L’ILE PIÈCE UNIQUE


2

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Importantes pièces d’horlogerie modernes et anciennes Important Modern & Vintage Timepieces

MONACO AUCTION Catalogue spécial pour le lot 304 Special catalogue for lot 304

DIMANCHE 24 JANVIER 2021 - 14 heures SUNDAY JANUARY 24TH, 2021 – 2 p.m. LOCALISATION DE LA VENTE AUX ENCHÈRES / AUCTION LOCATION

HÔTEL DE PARIS PLACE DU CASINO – MONTE-CARLO Sous l’égide du ministère de Maître Escaut-Marquet, huissier à Monaco Under the aegis of the ministry of Maître Escaut-Marquet, Huissier in Monaco

© 2021 Antiquorum Management AG – Aucune partie de ce catalogue ne peut être reproduite ou diffusée sans l’autorisation écrite expresse d’Antiquorum Management AG, Suisse / No part of this catalogue may be reproduced or transmitted without the express written permission of Antiquorum Management AG, Switzerland..


SPECIALISTS Auctioneers since 1974

ANTIQUORUM Romain Réa Chief Executive Officer +41 22 909 2850 romainrea@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM MONACO Maud Gibourdel Junior Specialist & sales coordinator +33 6 70 13 08 84 monaco@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM GENÈVE Etienne Leménager Director & Watch Expert +41 22 909 2850 elemenager@antiquorum.swiss

Julien Schaerer Managing Director & Watch Expert +41 22 909 2850 julien@antiquorum.swiss

Astrid Soyez Junior Specialist & sales coordinator +41 22 909 2850 astridsoyez@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM CANADA Michael Dahan Director & Watch Expert canada@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM PARIS Jérôme Lemoine Director & Watch Expert +33 1 42 61 43 44 paris@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM ASIA-PACIFIC Arnaud Tellier Director & Watch Expert +852 25 22 41 68 arnaudtellier@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM HONG KONG Connie Siu Managing Director +852 25 22 41 68 hk@antiquorum.swiss

ANTIQUORUM MILAN Giovanni Varesi Director & Watch Expert +39 02 87 66 25 milan@antiquorum.swiss

4

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Antiquorum Monaco, 24 janvier 2021, lot 304

Antiquorum Monaco, January 24th, 2021, lot 304

Notre maison de ventes aux enchères est honorée de présenter à sa clientèle de collectionneurs et autres amateurs ou investisseurs l’un des plus fabuleux garde-temps de toute l’histoire de l’horlogerie, véritable prouesse technique, scientifique et humaine : la «  Tour de l’Ile  » de Vacheron Constantin.

Our auction house is honoured to present to its clientele of collectors and other enthusiasts or investors one of the most fabulous timepieces in the history of horology, a true technical, scientific and human feat: the “Tour de l’Ile” by Vacheron Constantin.

Fondée à Genève en 1974 et active à Hong Kong depuis 1979, Antiquorum est spécialisée dans la vente aux enchères de pièces d’horlogerie de collection. Elle est présente à travers le monde avec des bureaux à Paris, Milan, Munich, Shanghai, Singapour et Bangkok. Depuis quelques années, Monaco est notre troisième centre de ventes et 2021 sera marquée par l’inauguration de notre nouveau bureau à Monte Carlo. La « Tour de l’Ile » est une montre-bracelet, voulue, pensée et fabriquée par la plus ancienne manufacture horlogère au monde encore en activité. Elle fut présentée au public et vendue le 3 avril 2005 lors de notre vente aux enchères thématique commémorant le 250e anniversaire de l’entreprise genevoise : « The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005 » (lot 249, vendu pour la somme de CHF 1 876 250.-). A l’époque de sa création, la « Tour de l’Ile » est la montrebracelet la plus compliquée jamais réalisée. Le projet « Tour de l’Ile » représente plus de 10 000 heures de travail consacrées à la recherche et au développement. La montre est dotée de 16 complications horlogères disposées sur deux cadrans et incorpore 834 composants. Seules, sept pièces seront produites, dont une, la première – celle-ci –, est emboitée en or rose et munie de cadrans de couleur noire. Vacheron Constantin ayant garanti qu’aucun autre exemplaire de ce modèle double-face ne serait habillé de cadrans noirs, faisant ainsi de ce garde-temps «  une pièce exceptionnelle et unique au sein de cette série exclusive de montres d’exception ».

Founded in Geneva in 1974 and active in Hong Kong since 1979, Antiquorum specialises in the auction of collector’s timepieces. It is present throughout the world with offices in Paris, Milan, Munich, Shanghai, Singapore and Bangkok. For several years now, Monaco has been our third sales centre and 2021 will be marked by the inauguration of our new office in Monte Carlo. The “Tour de l’Ile” is a wristwatch, wanted, planned and made by the oldest watch manufacturer in the world still in activity. It was presented to the public and sold on April 3rd, 2005 at our thematic auction commemorating the 250th Anniversary of the Genevan company: “The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005” (lot 249, sold for the amount of CHF 1 876 250.-). At the time of its creation, the “Tour de l’Ile” was the most complicated wristwatch ever made. The “Tour de l’Ile” project represents more than 10 000 hours of work devoted to research and development. The watch is equipped with 16 horological complications arranged on two dials and incorporates 834 components. Only seven pieces will be produced, the first of which – this one – is encased in pink gold and fitted with black dials. Vacheron Constantin having guaranteed that no other example of this double-faced model would be fitted with black dials, making this timepiece “an exceptional and unique piece within this exclusive series of exceptional watches”.

La montre est nommée en référence au quartier de Genève où les ateliers de la Maison Vacheron Constantin ont été situés pendant près de deux siècles ; au bout du lac Léman, en l’île, sur le Rhône, entre la rive droite et le quartier de Saint-Gervais où était la Fabrique et ses cabinotiers, et la rive gauche où se trouve la vieille-ville et les rues-basses.

The watch is named in reference to the district of Geneva where the workshops of the House of Vacheron Constantin have been located for nearly two centuries; at the end of Lake Geneva, en l’île (on the island), on the Rhône, between the right bank and the district of Saint-Gervais where the Fabrique and its cabinotiers (watchmakers and others craftsmen) used to be, and the left bank where the vieille-ville (old town) and the rues-basses (low streets) are located.

En 2005 et 2006, la « Tour de l’Ile » reçoit de nombreuses distinctions à travers le monde, dont l’«  Aiguille d’or  » au Grand Prix de l’Horlogerie de Genève (novembre 2005).

In 2005 and 2006, the “Tour de l’Ile” received numerous distinctions throughout the world, including the “Aiguille d’or” at the Grand Prix de l’Horlogerie de Genève (November 2005).

16 ans après, Antiquorum se réjouit de présenter pour la seconde fois en vente aux enchères cette pièce unique – la « Tour de l’Ile » « N° 1 », or rose, à deux cadrans noirs –, véritable tour de force et symbole du savoir-faire de la « Haute Horlogerie » suisse.

16 years later, Antiquorum is delighted to present for the second time at auction this unique piece – the “Tour de l’Ile” “No. 1”, pink gold, with two black dials – a true tour de force and a symbol of the know-how of Swiss “Haute Horlogerie”.

Je voudrais spécialement remercier ici Arnaud Tellier, l’un de nos Experts en horlogerie et notre Directeur Asie-Pacific, pour la rédaction de ce catalogue, qui je l’espère comblera les connaisseurs enthousiastes que vous êtes.

I would like to thank especially here Arnaud Tellier, one of our Watch Experts and our Asia-Pacific Director, for writing this catalogue, which I hope will satisfy the enthusiastic connoisseurs that you are.

Romain Réa, Antiquorum Worldwide, CEO

Romain Réa, Antiquorum Worldwide, CEO

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

5


Les complications horlogères De l’horloge monumentale à la montre-bracelet

Horological complications, from monumental clocks to wristwatches

La montre, inventée il y a plus de cinq siècles, a suscité de tout temps des améliorations. Que ce soit au niveau de la force motrice, du rouage, de l’échappement ou du balancier, les horlogers se sont ingéniés à en perfectionner toutes les parties ou les matériaux de manière à obtenir toujours plus de fiabilité dans leurs réalisations. Depuis toujours ces mêmes horlogers se sont évertués à produire des montres toujours plus précises (la chronométrie) et toujours plus petites ou toujours plus plates (la miniaturisation). Leur troisième « quête du Graal » est de produire des montres donnant toujours plus d’indications (les complications horlogères). La «  Tour de l’Ile  », jalon important de l’histoire de l’horlogerie, s’inscrit donc dans une tradition multi-centenaire que nous allons vous conter brièvement.

La naissance de l’horlogerie

The “Tour de l’Ile”, an important milestone in the history of watchmaking, is therefore part of a multi-centenary tradition that we will tell you about briefly.

The birth of watchmaking

L’horlogerie mécanique semble apparaître à la fin du XIIIe siècle, en différents endroits d’Europe, comme mécanisme servant à faire fonctionner une cloche ; celle-ci permet le réveil des religieux pour leur cycle de prières.

6

The watch, invented more than five centuries ago, has always been a source of improvement. Whether in terms of the driving force, the gearing, the escapement or the balance-wheel, the watchmakers have endeavoured to perfect all parts and materials in order to achieve ever greater reliability in their creations. These same watchmakers have always striven to produce watches that are ever more precise (chronometry) and ever smaller or flatter (miniaturisation). Their third “quest for the Holy Grail” is to produce watches with ever more indications (horological complications).

Mechanical watchmaking seems to have appeared at the end of the 13th century, in various places in Europe, as a mechanism used to operate a bell; this one allowed religious people to be awakened for their prayer cycle.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


L’horloge astronomique de l’hôtel de ville de Prague, mur sud, 1410, fin du XVe et début du XVIe siècle The astronomical clock of the Old Town Hall, southern wall, 1410, late-15th and early-16th century © Olga Gavrilova

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

7


Les complications horlogères / Horological complications

Dès cette époque, on rencontre des mécanismes astronomiques et astrologiques exceptionnels, tant sur le continent que sur les îles britanniques. Citons notamment : • La machine planétaire de l’abbaye de Saint Alban (Hertfordshire) de Richard de Wallingford (1292-1336)  ; objet uniquement connu par un texte anonyme, l’Opus quorundam rotarum mirabilium. • L’Astrarium (1348-1364) de Giovanni Dondi dell’Orologio (1330-1388)  ; le premier mécanisme montrant le mouvement des planètes ; objet connu par onze manuscrits qui ont permis plusieurs reconstitutions modernes. On ne sait si ces mécaniques sont conduites par des horloges au sens moderne du terme mais celles-ci existent avec certitude dès la fin du XIVe siècle. Ces horloges sont régulées par un foliot et mues par un poids moteur d’où le fait que ces mécanismes soient souvent placés au sommet d’une tour (clocher d’édifices religieux ou beffroi d’édifices civils). Ceci permet aussi de faire entendre au loin le son des cloches qu’elles actionnent automatiquement  ; cloches qui régulent la vie ecclésiastique et civile de l’époque. Citons notamment : • L’horloge de la cathédrale de Salisbury (Wiltshire) en Angleterre (1386)  ; la plus ancienne horloge en état de fonctionner. • Le Gros-Horloge de Rouen (Normandie) dans le nord-ouest de la France (1389 et 1527-1529) ; la première horloge de clocher à sonnerie des quarts, construite par Jehan de Felains. • L’horloge de la cathédrale de Beauvais (Picardie) dans le nord de la France (1323 1500). • L’horloge astronomique de la cathédrale de Wells (Somerset) en Angleterre (v.1390). • L’horloge astronomique de la cathédrale de Bourges (Berry) dans le centre de la France (1424). • L’horloge astronomique du Duomo de Florence (Toscane) en Italie, la cathédrale Santa Maria del Fiore (1443), dont le cadran est une fresque (4,7 x 4,7 m) de Paolo Uccello (1397-1475). • La Tour de l’Horloge de Mantoue (Lombardie) en Italie, piazza de Mercadanti (aujourd’hui piazza delle Erbe) (v.1470-1473), construite par Bartolomeo Manfredi. • La Tour de l’Horloge de Venise (Vénétie) en Italie , piazza San Marco (1500). • L’horloge astronomique de Prague (Bohême) en Tchéquie (v.1500).

8

From this time onwards, exceptional astronomical and astrological mechanisms were encountered on both the continent and the British Isles. These include: • The planetary machine of St Alban’s Abbey (Hertfordshire) of Richard of Wallingford (1292-1336); an object known only through an anonymous text, the Opus quorundam rotarum mirabilium. • The Astrarium (1348-1364) by Giovanni Dondi dell’Orologio (1330-1388); the first mechanism showing the movement of the planets; an object known from eleven manuscripts that have enabled several modern reconstructions. It is not known whether these mechanisms are driven by clocks in the modern sense of the term, but they certainly existed as early as the end of the 14th century. These clocks are regulated by a foliot and powered by a driving weight, hence the fact that these mechanisms are often placed at the top of a tower (bell tower of religious buildings or belfry of civil buildings). This also allows the sound of the bells they automatically ring to be heard in the distance; bells that regulated the ecclesiastical and civil life of the time. We can mention in particular: • The clock in Salisbury Cathedral (Wiltshire) in England (1386); the oldest working clock. • The Gros-Horloge of Rouen (Normandy) in the north-west of France (1389 and 15271529); the first belfry clock to strike quarters, built by Jehan de Felains. • The clock in the Cathedral of Beauvais (Picardy) in the north of France (1323-1500). • The astronomical clock in Wells Cathedral (Somerset) in England (c.1390). • The astronomical clock in the Cathedral of Bourges (Berry) in central France (1424). • The astronomical clock of the Duomo of Florence (Tuscany) in Italy, the Cathedral of Santa Maria del Fiore (1443), whose dial is a fresco (4.7 x 4.7 m.) by Paolo Uccello (13971475). • The Clock Tower of Mantua (Lombardy) in Italy, piazza de Mercadanti (today piazza delle Erbe) (c.1470-1473), built by Bartolomeo Manfredi. • The Clock Tower of Venice (Veneto) in Italy, piazza San Marco (1500). • The astronomical clock from Prague (Bohemia) in the Czech Republic (c.1500).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1 - 2 - La machine planétaire de l’abbaye de Saint-Alban, Richard de Wallingford (1292-1336) au travail et montrant son horloge Enluminures du manuscrit de Thomas de Walsingham, History of the abbots of St Albans, v.1380 The planetary machine of St Alban’s Abbey, Richard of Wallingford (1292-1336) at work and showing his clock Miniatures of the manuscript of Thomas of Walsingham, History of the abbots of St Albans, c.1380 © The British Library, London

3 - Giovanni Dondi dell’Orologio (13301388), l’« Astrarium » (1348-1364), le cadran de Vénus Dessin du manuscrit Tractatus astrarii, milieu du XIVe siècle Giovanni Dondi dell’Orologio (1330-1388), the “Astrarium” (1348-1364), the dial of Venus Drawing from the manuscript Tractatus astrarii, mid-14th century © Biblioteca Capitolare, Padova

1

2

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

3

9


Les complications horlogères / Horological complications

10

Les mécanismes de sonnerie développés dans les horloges vont amener à l’abandon des heures inégales et à l’adoption dans presque toute l’Europe d’une journée à heures égales ; les cadrans des horloges sont alors divisés en 24 heures. Au XVe siècle, la division du cadran en douze heures s’impose et est ensuite complétée d’un cadran subsidiaire donnant le quart d’heure.

The striking mechanisms developed in clocks led to the abandonment of unequal hours and the adoption in almost all of Europe of a day with equal hours; the dials of clocks were then divided into 24 hours. In the 15th century, the dial had to be divided into twelve hours and was then supplemented by a subsidiary dial giving the quarter of an hour.

Au fil des ans, ces horloges sont miniaturisées par leurs créateurs, notamment grâce à l’invention du ressort qui vient remplacer le poids moteur (v.1430). Ceci est le résultat des progrès techniques dans le domaine de l’armement et de la serrurerie, tant par la qualité de trempe de l’acier que dans la maîtrise de sa détente. Citons notamment : • L’« Horloge de la Sagesse  » (Horologium Sapientiae) d’Henri Suso (1295-1366), religieux dominicain allemand, texte rédigé vers 1328 1330, qui nous est parvenu dans environ 150 manuscrits des XIVe et XVe siècle ; ce texte est une allégorie, il ne s’agit donc pas d’une horloge au sens physique. • L’horloge planétaire épicyclique, dite de Oronce Fine (1494-1555), la plus ancienne des horloges planétaires conservées en France (Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève).

Over the years, these clocks were miniaturised by their creators, in particular thanks to the invention of the spring which replaced the driving weight (c.1430). This is the result of technical progress in the field of armament and blacksmithing, both in the quality of the steel’s hardening and in the control of its extension. We can quote in particular: • The “Clock of Wisdom” (Horologium Sapientiae) by Henri Suso (1295-1366), a German Dominican friar, text written around 1328-1330, which has come down to us in about 150 manuscripts from the 14th and 15th centuries; this text is an allegory, so it is not a clock in the physical sense. • The epicyclic planetary clock, known as from Oronce Fine (1494-1555), the oldest of the planetary clocks preserved in France (Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève).

Une autre innovation majeure est celle de la fusée qui permet de compenser la décroissance progressive de la force du ressort au fur et à mesure qu’il se détend. En Allemagne, à la fin du XVe siècle, un autre système de régulation de la force motrice existe, c’est le stackfreed.

Another major innovation is the fusee which compensates for the progressive decrease in the force of the mainspring as it relaxes. In Germany, at the end of the 15th century, another device for regulating the driving force existed, the stackfreed system.

Ainsi, dès le milieu du XVe siècle, ces innovations techniques libèrent l’horlogerie des contraintes du champ de pesanteur. La maîtrise de leur métier atteinte alors par les horlogers (tracé des profils des dentures, façonnage des dents, etc.) mais aussi la qualité des matériaux (aussi bien l’acier que le laiton) leur permettent la réalisation de nombreuses horloges d’intérieur, parallèlement à la poursuite de l’équipement des villes et des communautés religieuses en horloges publiques. Sociologiquement, c’est un phénomène important, puisqu’il traduit, plus qu’un emploi privé de la mesure du temps, la prise de conscience de la place de l’heure dans la vie quotidienne.

Thus, from the middle of the 15th century, these technical innovations freed watchmaking from the constraints of the field of gravity. The mastery of their craft attained by the watchmakers (tracing of tooth profiles, shaping of teeth, etc.) but also the quality of the materials (both steel and brass) enabled them to make many interior clocks, while continuing to equip towns and religious communities with public clocks. Sociologically, this is an important phenomenon, since it reflects, more than a private use of time measurement, an awareness of the place of time in daily life.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1 - Louis de Bruges (1422-1492), montrant une horloge astronomique Enluminure du manuscrit du Maître de Marguerite d’York, Bruges, v.1470-1480 Louis of Bruges (1422-1492), Lord of Gruuthuse, showing an astronomical clock Miniature of the manuscript of the Master of Marguerite of York, Bruges, c.1470-1480 © Bibliothèque Nationale de France, Paris

2 - Paolo Uccello (1397-1475), le cadran (fresque) de l’horloge astronomique de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence, 1443 Paolo Uccello (1397-1475), the dial (fresco) of the astronomical clock in the Cathedral of Santa Maria del Fiore in Florence, 1443 3 - Détail du portrait de Georg Giese (ou Gisze ; 1497-1562), marchand de la Hanse actif à Londres, avec devant lui une halsuhr (montre-tambour) Hans Holbein (v.1497-1543), dit le Jeune, 1532 Detail of the portrait of Georg Giese (or Gisze; 1497-1562), Hanseatic merchant active in London, with a halsuhr (drumwatch) in front of him Hans Holbein (c.1497-1543), known as the Younger, 1532 © Gemäldegalerie, Berlin

1

2

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

3

11


Les complications horlogères / Horological complications

L’étape suivante sera naturellement une miniaturisation plus poussée de l’horlogerie et la naissance de la montre, vers 1500, qui accentue la référence individuelle à l’heure.

The next step will naturally be a further miniaturisation of horology and the birth of the watch, around 1500, which accentuates the individual reference to time.

De nombreuses « querelles de clochers  » existent quant à l’« invention » de la montre. Italie, Allemagne, France ?… nul ne peut le dire avec certitudes mais nous pouvons mentionner des textes où sont cités les noms de : • Bartolomeo Manfredi à Mantoue (Lombardie) en Italie (1462). • Pietro Guido à Mantoue (v.1505). • Peter Henlein (ou Hele ; 1480-1542) à Nuremberg (Bavière) en Allemagne (1509-1518). • Julien Couldray à Blois (Val de Loire) dans l’ouest de la France (1518).

Many quarrels exist as to the “invention” of the watch; Italy, Germany, France… ? … no one can say for sure but we can mention texts where the names of the: • Bartolomeo Manfredi in Mantua (Lombardy) in Italy (1462). • Pietro Guido in Mantua (c.1505). • Peter Henlein (or Hele; 1480-1542) in Nuremberg (Bavaria) in Germany (1509-1518). • Julien Couldray in Blois (Val de Loire) in the west of France (1518).

Dans le cours du XVIe siècle, l’indication de la minute apparaît sur le cadran des heures mais il faut attendre la deuxième moitié du XVIIe siècle pour voir apparaître l’aiguille des minutes sur les horloges puis les montres, suite à l’invention du pendule en 1656-1657 et du spiral réglant en 1675 par Christiaan Huygens (1629-1695). Horloges publiques, horloges d’intérieur (de table, de parquet ou murale), puis montres, poursuivent des carrières parallèles, plus complémentaires que rivales, riches de nombreuses améliorations techniques.

Les montres de poche

Public clocks, interior clocks (table, longcase or wall clocks), then watches, pursue parallel careers, more complementary than rival, rich in numerous technical improvements.

The pocket watches

L’histoire de l’horlogerie et des montres de poche à complications horlogères est ponctuée de moments de gloire auxquels sont associés à jamais les noms de Thomas Tompion (1639-1713), George Graham (1673-1751), Julien Le Roy (1686-1759), Thomas Mudge (1715-1794), Ferdinand Berthoud (1727-1807), Abraham-Louis Breguet (1747-1823), Louis-Benjamin Audemars (1782-1833) et ses fils, Louis-Elisée Piguet (1836-1924), Ami Lecoultre (1843-1921), Victorin Piguet (1850-1937) et de bien d’autres horlogers actifs à Paris, Londres, Genève et à la vallée de Joux mais aussi à Glashütte, près de Dresde.

12

In the course of the 16th century, the minute indication appeared on the hour dial, but it was not until the second half of the 17th century that the minute hand appeared on clocks and then watches, following the invention of the pendulum in 1656-1657 and the regulating balance-spring in 1675 by Christiaan Huygens (1629-1695).

The history of horology and pocket watches with horological complications is punctuated by moments of glory to which the names of Thomas Tompion (1639-1713), George Graham (1673-1751), Julien Le Roy (1686-1759), Thomas Mudge (17151794), Ferdinand Berthoud (1727-1807), AbrahamLouis Breguet (1747-1823), Louis-Benjamin Audemars (1782-1833) and his sons, Louis-Elisée Piguet (1836-1924), Ami Lecoultre (1843-1921), Victorin Piguet (1850-1937) and many other watchmakers active in Paris, London, Geneva and the Vallée de Joux but also in Glashütte, near Dresden, are forever associated.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Abraham-Louis Breguet (1747-1823), Paris, N° 160, montre dite « Marie Antoinette », 1783-1827 Abraham-Louis Breguet (1747-1823), Paris, No. 160, “Marie-Antoinette” watch, 1783-1827 © Musée d’art islamique, Jérusalem (ancienne collection de Sir David Lionel Goldsmid-Stern-Salomons (1851-1925), 2e baronet, inventeur et auteur scientifique britannique) © Museum of Islamic Art, Jerusalem (former collection of Sir David Lionel Goldsmid-Stern-Salomons (1851-1925), 2nd Baronet, British inventor and scientific author)  « TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

13


Les complications horlogères / Horological complications

Leurs prouesses techniques sont notamment valorisées par des titres, puis des récompenses lors des expositions universelles de la seconde moitié du XIXe siècle. L’aura et les débouchés commerciaux qu’elles génèrent incitent leurs concepteurs à rivaliser d’ingéniosité pour construire des pièces d’une complexité inouïe. Allant parfois au-devant des exigences formulées par leurs clients, les manufactures qui apparaissent alors ont d’emblée créé des montres à complications exceptionnelles, qui ont nécessité des années de recherches interdisciplinaires (astronomie, mathématiques, mécanique de précision, etc.).

Les « Grande Complication »

The pocket watches

A la toute fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle, les horlogers de Genève et de la vallée de Joux, réalisent des montres de poche dites à « Grande Complication », incorporant 12 ou 13 complications horlogères. Ces pièces – véritables tours de force – regroupent les trois grandes familles de complications horlogères : • Indication sonore de l’heure écoulée (à la demande et/ou au passage). • Chronométrage (enregistrement) d’un ou plusieurs temps intermédiaires. • Indication du calendrier (pour le cycle de quatre ans des années bissextiles). A cette époque, l’indication du temps moyen (heures, minutes et secondes), le remontage et la mise à l’heure au pendant, l’échappement à ancre suisse, ne sont pas comptés comme complications horlogères car étant les standards de fabrication des montres de poche de qualités. Les plus grands maîtres horlogers peuvent «  facilement  » créer des montres dotées de 15 ou 16, voire 17 complications horlogères. Notons que ces pièces sont prévues pour avoir un mobile qui effectue une rotation en 48 mois (quantième perpétuel). Elles n’ont généralement qu’un seul cadran. Ces complications « classiques » sont : • Répétition à minutes (sur deux ou trois timbres) • Grande Sonnerie • Petite Sonnerie • Double barillet à remontage différentiel • Chronographe

14

Their technical prowess was rewarded with titles and awards at the universal exhibitions of the second half of the 19th century. The aura and commercial opportunities they generate encourage their creators to compete in ingenuity to build parts of unprecedented complexity. Sometimes anticipating the requirements formulated by their customers, the manufacturers that emerged immediately created watches with exceptional complications, which required years of interdisciplinary research (astronomy, mathematics, precision mechanics, etc.).

At the very end of the 19th century and in the first half of the 20th century, the watchmakers of Geneva and the Vallée de Joux produced pocket watches known as “Grande Complication”, incorporating 12 or 13 horological complications. These timepieces – real tours de force – bring together the three main families of horological complications: • Acoustic indication of elapsed time (on demand and / or automatically). • Timing (recording) of one or more split times. • Indication of the calendar (for the four-year cycle of leap years). At that time, the indication of the mean time (hours, minutes and seconds), the winding and the setting of the time on the pendant, the Swiss lever escapement, were not counted as horological complications because they were the manufacturing standards for fine pocket watches. The greatest master watchmakers can “easily” create watches with 15 or 16 or even 17 horological complications. These “classic” complications are: • Minute-repeater (on two or three gongs) • Grande Sonnerie • Petite Sonnerie • Twin-barrel differential-winding • Chronograph

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Vacheron Constantin, Genève, N° 402 833, la montre de Fouad Ier (1868-1936), 1927-1929 Vacheron Constantin, Geneva, No. 402 833, the watch of Fouad I (1868-1936), 1927-1929 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

15


Les complications horlogères / Horological complications

16

• • • • • • • • • • • •

Rattrapante Compteur de 30 ou de 60 minutes Compteur de 12 heures Quantième perpétuel Date du mois Jour de la semaine Mois de l’année Cycle de quatre ans des années bissextiles Age et phases de la lune Heures diurnes et nocturnes Indication de réserve de marche du train principal Indication de réserve de marche du train de sonnerie

• Rattrapante (split-seconds) • 30- or 60-minute counter • 12-hour counter • Perpetual calendar • Date of the month • Day of the week • Month of the year • Four-year cycle of leap-years • Age and phases of the moon • Diurnal (day-time) and nocturnal (night-time) hours (AM-PM indication) • Power-reserve indication of the gear train • Power-reserve indication of the striking train

On peut encore y adjoindre un mécanisme qui rend un peu plus volumineux le boitier de la montre et nous amène à 18 complications horlogères, c’est le : • Réveil (avec un timbre supplémentaire)

We can also add a mechanism that makes the watch case a little more voluminous and brings us to 18 horological complications, this is the: • Alarm (with an additional gong)

Pour aller plus loin et varier les plaisirs, les horlogers jouent avec ces combinaisons de complications ; ils en retirent certaines pour en rajouter d’autres afin de créer des garde-temps uniques.

To go further and vary the pleasures, watchmakers play with these combinations of complications; they take some out and add others to create unique timepieces.

Notons que ces pièces sont prévues pour avoir le même mobile qui effectue une rotation en 48 mois et plusieurs autres qui peuvent effectuer une rotation en une année. Ces montres peuvent aussi être double face. On peut y trouver : • Répétition à minutes de type carillon (sur trois ou quatre timbres), sonnerie Westminster (sur quatre timbres) • Millésime de l’année (siècle, décennie et année) • Heure du temps sidéral • Minute du temps sidéral • Seconde du temps sidéral • Heures et minutes du lever du soleil pour un lieu déterminé • Heures et minutes du coucher du soleil pour un lieu déterminé • Equation du temps, de type « marchante » ou de type « sectorielle » • Carte du ciel pour une latitude déterminée (de l’hémisphère nord ou de l’hémisphère sud) • Heures et minutes d’un deuxième méridien (avant 1884) ou d’un deuxième fuseau horaire (après 1884) • Indication de l’heure dans diverses villes du monde // Heures universelles

Note that these pieces are intended to have the same mobile that can rotate in 48 months and several others that can rotate in a year. These watches can also be double-faced. One can find: • Minute-repeater with carillon (on three or four gongs), Westminster chime (on four gongs) • Millesimal of the year (century, decade and year) • Hour of sidereal time • Minute of sidereal time • Second of Sidereal Time • Time of sunrise for a given location • Time of sunset for a given location • Equation of time, “running”-type or “sector”type • Sky chart for a given latitude (northern hemisphere or southern hemisphere) • Hours and minutes of a second meridian (before 1884) or a second time zone (after 1884) • Time indication in various cities around the world // World Time

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Vacheron Constantin, Genève, N° 415 810, la montre de Farouk Ier (1920-1965), 1931-1936 et 1946 Vacheron Constantin, Geneva, No. 415 810, the watch of Farouk I (1920-1965), 1931-1936 and 1946 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

17


Les complications horlogères / Horological complications

Parfois, les horlogers incorporent un mécanisme au niveau de l’échappement qui permet de corriger les erreurs de marche du garde-temps et d’améliorer ainsi sa marche, c’est le : • Régulateur à tourbillon (cage incorporant l’échappement ayant une rotation sur elle même en une ou plusieurs minutes) On peut aussi y adjoindre d’autres complications mécaniques, non considérées comme complications horlogères : thermomètre, baromètre, hygromètre, altimètre, compas magnétique, etc. De nombreux exemples de « Grande Complication » nous sont connus aujourd’hui, comme les montres livrées par les manufactures genevoises Patek Philippe aux magnats américains Henri Graves Jr (1868-1953) et James Ward Packard (1863-1929) ou celles de Vacheron Constantin offertes aux rois d’Egypte, Fouad Ier (1868-1936) et Farouk Ier (19201965). De 10 à 15 complications horlogères pour les premières et de 13 et 16 pour les secondes. D’autres grands noms de l’horlogerie, comme les maisons Louis Audemars et Audemars Piguet à la vallée de Joux, Breguet et Charles Oudin à Paris, Dent & Cie et S. Smith & Son à Londres, Dürrstein & Cie et Lange & Söhne à Glashütte, près de Dresde, Wittnauer & Cie aux Etats-Unis ou Gübelin à Lucerne, sont les signataires de « Grande Complication ». Aujourd’hui, on ne peut plus nier le fait que la quasi-totalité de ces pièces – jusqu’à un certain point de finition – sortent alors, sur commandes spéciales, de nombreux ateliers de la vallée de Joux, et, rendre hommage à leurs créateurs ayant pour patronymes : Aubert, Audemars, Capt, Golay, Lecoultre et LeCoultre, Meylan, Nicole, Nielson, Piguet, Reymond, etc. Il nous faut aussi évoquer les surnoms poétiques de leurs réalisations les plus célèbres  : «  L’Astronomique  », «  La Fabuleuse  », «  La Merveilleuse  », «  La Millésime  », «  La Royale  », « L’Universelle », etc.

18

Occasionally, watchmakers incorporate a mechanism in the escapement that makes it possible to correct errors in the running of the timepiece and thus improve its performance, i.e. the: • Tourbillon regulator (carriage incorporating the escapement which rotates on itself in one or more minutes) Others mechanical complications not considered as horological complications can also be added: thermometer, barometer, hygrometer, altimeter, magnetic compass, etc. Numerous examples of “Grande Complication” are known to us today, such as the watches delivered by the Genevan manufacturers Patek Philippe to the American magnates Henri Graves Jr. (1868-1953) and James Ward Packard (18631929) or those of Vacheron Constantin offered to the kings of Egypt, Fouad I (1868-1936) and Farouk  I (1920-1965). From 10 to 15 horological complications for the first ones and 13 and 16 for the second ones. Other great names in watchmaking, such as the houses Louis Audemars and Audemars Piguet in the Vallée de Joux, Breguet and Charles Oudin in Paris, Dent & Co. and S. Smith & Son in London, Dürrstein & Co. and Lange & Söhne in Glashütte, near Dresden, Wittnauer & Co. in the United States and Gübelin in Lucerne are the signatories of the “Grande Complication”. Today, we can no longer deny the fact that almost all of these pieces – up to a certain point of finishing – were made to special order by numerous workshops in the Vallée de Joux, paying tribute to their creators with the following surnames: Aubert, Audemars, Capt, Golay, Lecoultre et LeCoultre, Meylan, Nicole, Nielson, Piguet, Reymond, etc. We must also evoke the poetic nicknames of their most famous achievements: “L’Astronomique” (The Astronomical), “La Fabuleuse” (The Fabulous), “La Merveilleuse” (The Marvellous), “La Millésime” (The Vintage), “La Royale” (The Royal), “L’Universelle” (The Universal), etc.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


L. Leroy & Cie, Paris et Besançon, la « Leroy 01 » de António Augusto Carvalho Monteiro (1848-1920), 1897-1904 L. Leroy & Cie, Paris and Besançon, the “Leroy 01” of António Augusto Carvalho Monteiro (1848-1920), 1897-1904 © Musée du Temps, Besançon

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

19


Les complications horlogères / Horological complications

Les « super-complication »

The « super-compllcation »

Le couronnement de cette pratique culmine chronologiquement avec : •

20

The coronation of chronologically with:

this

practice

culminates

En 1901, la « Leroy 01 » de L. Leroy & Cie, Paris et Besançon (20 complications horlogères et cinq autres non horlogères), réalisée pour António Augusto Carvalho Monteiro (18481920), richissime héritier portugais de Lisbonne d’un empire du café du Brésil, grand amateur et collectionneur d’horlogerie qui voulut «  tout ce que la science et la mécanique permettraient de réaliser dans le volume d’une montre  ». La montre est entre 1900, date de sa présentation lors de l’Exposition universelle de Paris (Grand prix spécial du Jury), et 1989, l’une des deux plus compliquées jamais manufacturées.

• In 1901, the “Leroy 01” by L. Leroy & Co., Paris and Besançon (20 horological complications and five others non-horological), made for António Augusto Carvalho Monteiro (18481920), Lisbon’s extremely rich Portuguese heir to a coffee empire in Brazil, a great amateur and collector of horology who wanted “everything that science and mechanics could achieve in the volume of a watch”. The watch was one of the two most complicated watches ever made between 1900, when it was presented at the Universal Exhibition in Paris (Special Grand Prize of the Jury), and 1989.

• En 1920, la « Smith & Son » de Audemars Piguet, Le  Brassus, vallée de Joux (19 complications horlogères).

• In 1920, the “Smith & Son” of Audemars Piguet, Le Brassus, Vallée de Joux (19 horological complications).

• En 1932, la « Graves’ Supercomplication  » de Patek Philippe, Genève (24 complications horlogères).

• In 1932, the “Graves’ Supercomplication” of Patek Philippe, Geneva (24 horological complications).

Ces grandes montres de poche, chacune double face, démontrent l’ingéniosité et l’habileté de leurs créateurs, à une époque où l’ordinateur n’existe pas et où tout est calculé et réalisé entièrement à la main.

These large pocket watches, each double-faced, demonstrate the ingenuity and skill of their creators, in an era where computers do not exist and where everything is calculated and made entirely by hand.

Le pas à franchir entre une « Grande Complication », dotée généralement de 15 ou 16 complications horlogères, et une « super-complication » est alors énorme. Le fait de surenchérir de trois à huit autres complications relève de l’exploit ; pour preuve, seules trois montres pouvant se targuer du titre de « supercomplication  » sont alors exécutées. L’avenir nous donnera peut-être l’occasion d’en découvrir une ou deux autres.

The step between a “Grande Complication”, usually with 15 or 16 horological complications, and a “super-complication” is then enormous. To outbid three to eight other complications is a feat, as evidenced by the fact that only three watches that can boast the title of “super-complication” are then made. Perhaps the future will give us the opportunity to discover one or two more.

Dès les années 1980-1990, avec le renouveau de l’horlogerie mécanique et l’utilisation des premiers ordinateurs, notons que l’on retrouve la quasitotalité de ces complications horlogères réduites à la taille de la montre-bracelet. Il reste évident que plus il y a de complications dans ces garde-temps plus la fiabilité et la précision du produit sont difficiles à obtenir.

From the 1980’s to the 1990’s, with the revival of mechanical watchmaking and the use of the first computers, it should be noted that almost all of these horological complications were reduced to the size of a wristwatch. It remains obvious that the more complications there are in these timepieces, the more difficult it is to achieve product reliability and precision

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Patek Philippe, Genève, N° 198 385, la « Supercomplication » de Henri Graves Jr (1868-1953), 1925-1932 Patek Philippe, Geneva, No. 198 385, the “Supercomplication” of Henri Graves Jr. (1868-1953), 1925-1932 © Patek Philippe Museum, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

21


Les complications horlogères / Horological complications

Dans le même temps, deux très grandes montres de poche vont voir le jour ; grandes par la taille et grandissimes par leurs complications. •

En 1989, Patek Philippe dévoile à l’occasion de son 150e anniversaire, son « Calibre 89  », qui n’incorpore pas moins de 33 complications horlogères dont le calendrier pascal (quatre pièces réalisées).

• In 1989, on the occasion of its 150thAnniversary, Patek Philippe unveiled its Calibre 89”, which incorporates no less than 33 horological complications including the Easter calendar (four pieces produced).

En l’an 2000, la même manufacture lance son « Star Caliber  », avec 21 complications horlogères, dont de nombreuses nouveautés (20 pièces réalisées).

• In the year 2000, the same Manufacture launched its “Star Caliber”, with 21 horological complications, including many new ones (20 pieces produced).

En 2015, nec plus ultra, Vacheron Constantin, avec sa pièce du 260e anniversaire, la « Référence 57  260  », dotée de 57 complications horlogères dont plusieurs inédites, peut justement s’enorgueillir d’avoir produit la montre la plus compliquée de sa propre production mais aussi LA montre la plus compliquée du monde (pièce unique).

In 2015, nec plus ultra, with its 260th Anniversary timepiece, the “Reference 57 260”, equipped with 57 horological complications, several of which have never been seen before, Vacheron Constantin can pride itself on having produced not only the most complicated watch of its own production, but also THE most complicated watch in the world (unique piece).

Les montres-bracelets, des années 20 aux années 80

22

At the same time, two very large pocket watches will see the light of day; large in size and grandiose in their complications.

The wristwatches, from the 1920’s to the 1980’s

Dans le courant des années 1920, le port au poignet de la montre s’est généralisé. Rapidement, les horlogers relèvent le défi d’adjoindre à leurs nouveaux garde-temps des complications horlogères. Les problèmes de la miniaturisation des composants et de la fiabilité du produit trouvent au sein de quelques manufactures et ateliers suisses une réponse digne de leurs prestiges et de la demande de leurs clients.

During the 1920’s, the wearing of watches on the wrist became widespread. Watchmakers quickly rose to the challenge of adding horological complications to their new timepieces. The problems of miniaturisation of components and product reliability were met by a number of Swiss manufactures and workshops with a response worthy of their prestige and their customers’ demands.

Malheureusement à la suite de la crise économique de 1929 et de la Dépression des années 1930, la production des montres-bracelets à complications horlogères se trouve ralentie mais quelques maisons n’en continuent pas moins de produire des pièces d’exception. Citons les noms de Patek Philippe et Vacheron Constantin à Genève, ainsi que de Audemars Piguet au Brassus et d’autres manufactures et ateliers de la vallée de Joux, comme LeCoultre au Sentier (futur Jaeger-LeCoultre), Les fils de Louis-Elisée Piguet, Les fils de Victorin Piguet, etc., qui fournissent avant tout des mouvements et plaques additionnelles de complications.

Unfortunately, following the economic crisis of 1929 and the Depression of the 1930’s, the production of wristwatches with horological complications was slowed down, but a few companies nonetheless continued to produce exceptional timepieces. These include Patek Philippe and Vacheron Constantin in Geneva, as well as Audemars Piguet in Le Brassus and other manufactures and workshops in the Vallée de Joux, such as LeCoultre in Le Sentier (future Jaeger-LeCoultre), Les fils de Louis-Elisée Piguet, Les fils de Victorin Piguet, etc., which above all supply movements and additional complication plates.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Patek Philippe, Genève, le « Calibre 89 », 1980-1989 Patek Philippe, Geneva, the “Calibre 89”, 1980-1989 © Patek Philippe Museum, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

23


Les complications horlogères / Horological complications

Au début des années 1940, les trois grandes entreprises horlogères que sont Audemars Piguet, Patek Philippe et Vacheron Constantin mettent à leurs catalogues – donc en production courante – plusieurs types de montres-bracelets dotées de complications horlogères. Rolex, comme de nombreux autres fabricants, en produit de moins sophistiquées, tandis que Cartier bénéficiant du savoir-faire de Jaeger-LeCoultre (via la European Watch & Clock Co., Inc.) réalise quelques belles pièces. Depuis cette époque, ce genre de montres est toujours resté disponible à la vente dans les catalogues de ces marques. Avec le temps, les modèles ont naturellement évolué stylistiquement parlant et se sont diversifiés en termes de complications horlogères. C’est cette continuité et l’excellence de la production qui assure aujourd’hui le rayonnement de ces maisons. Toutes ces manufactures ont naturellement présenté de nombreux chronographes – tout d’abord monopoussoir, puis avec deux poussoirs indépendants pour les fonctions « départ  », «  arrêt  » et «  retour à zéro » –, avec ou sans compteurs de minutes et d’heures, parfois avec des mécanismes additionnels d’aiguille rattrapante ou de « retour en vol ». Si Rolex, Jaeger-LeCoultre et Vacheron Constantin font des « triple date » (ou « quantième simple » ; date du mois, jour de la semaine, mois de l’année), avec ou sans phases de lune, on est, en termes de complications horlogères, un cran au-dessus avec les quantièmes perpétuels de Audemars Piguet et Patek Philippe. Rappelons qu’un quantième perpétuel, en plus d’indiquer le jour, la date et le mois, tient compte du nombre de jours de celui-ci (28, 30 ou 31) et du 29 février des années bissextiles. Audemars Piguet, Patek Philippe et Vacheron Constantin manufacturent aussi des montresbracelets dotées de répétitions à minutes (60 à 80 chez PP, moins de 50 chez VC et mois de 20 chez AP).

24

At the beginning of the 1940’s, the three major watchmaking companies, Audemars Piguet, Patek Philippe and Vacheron Constantin, included several types of wristwatches with horological complications in their catalogues – thus in current production. Rolex, like many other manufacturers, produces less sophisticated items, while Cartier, benefiting from the know-how of JaegerLeCoultre (via the European Watch & Clock Co., Inc.) makes some fine pieces. Since that time, this type of watch has always remained available for sale in the catalogues of these brands. Over time, the models have naturally evolved stylistically speaking and have diversified in terms of horological complications. It is this continuity and the excellence of production that ensures the influence of these houses today. All these manufacturers naturally presented numerous chronographs – first with a single pushpiece, then with two independent push-pieces for the “start”, “stop” and “return to zero” functions – with or without minute and hour counters (recorders or registers, according to the use of the British or American English), sometimes with additional splitseconds or “fly-back” mechanisms. While Rolex, Jaeger-LeCoultre and Vacheron Constantin make “triple date” (or “simple calendar”; date of the month, day of the week, month of the year), with or without moon phases, we are, in terms of horological complications, a step ahead with the perpetual calendars of Audemars Piguet and Patek Philippe. Remember that a perpetual calendar, in addition to indicating the day, date and month, takes into account the number of days in the month (28, 30 or 31) and the 29th of February in leap years. Audemars Piguet, Patek Philippe and Vacheron Constantin also manufacture wristwatches with minute-repeaters (60 to 80 at PP, less than 50 at VC and less than 20 at AP).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Patek Philippe, Genève, le « Star Caliber », 1995-2000 Patek Philippe, Geneva, the “Star Caliber”, 1995-2000 © Patek Philippe, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

25


Les complications horlogères / Horological complications

Il nous faut encore citer les mouvements à heures universelles (HU), notamment ceux réalisés dans les années 1930-1960 par Louis Cottier (1894-1966) de Carouge (canton de Genève), principalement pour Patek Philippe, parfois pour Vacheron Constantin et Rolex ou Agassiz et Golay Fils & Stahl.

We should also mention the Universal Hour (HU) movements, notably those made in the 1930-1960’s by Louis Cottier (1894-1966) of Carouge (Canton of Geneva), mainly for Patek Philippe, sometimes for Vacheron Constantin and Rolex or Agassiz and Golay Fils & Stahl.

Le fait d’additionner ces complications et d’obtenir jusqu’à une « double complication  » (chronographe  /  quantième perpétuel ou répétition  /  quantième perpétuel) reste l’apanage des maisons Audemars Piguet, Patek Philippe et Vacheron Constantin jusque dans le courant des années 1980  ; Patek Philippe en produisant le plus (quelques pièces ou dizaines de pièces chaque année, selon le type de montre). La « triple complication » (chronographe / quantième perpétuel  /  répétition) est rarissime, voire unique chez ses marques ; tout comme l’est la fabrication de montre dotée de régulateur à tourbillon.

Adding up these complications and obtaining up to a “double complication” (chronograph /  perpetual calendar or repeater  /  perpetual calendar) remained the prerogative of Audemars Piguet, Patek Philippe and Vacheron Constantin until the 1980’s; Patek Philippe produces the most (a few pieces or dozens of pieces each year, depending on the type of watch). The “triple complication” (chronograph  /  perpetual calendar  /  repeater) is extremely rare, indeed unique among its brands; as is the manufacture of watches with a tourbillon regulator.

Le fait de continuer à produire des montresbracelets à complications horlogères reste donc tout à fait exceptionnel et les quantités réalisées minimes entre les années 1920 et 1980. Faut-il rappeler que la « crise du quartz » a fait à la fin des années 1970 des ravages dans l’industrie horlogère suisse mettant à mort de très nombreuses marques et sous-traitants (90 000 emplois en 1970 ; 30 000 en 1985).

26

Continuing to produce wristwatches with horological complications therefore remains quite exceptional and the quantities produced were minimal between the 1920’s and 1980’s. It should be remembered that the “quartz crisis” at the end of the 1970’s wreaked havoc in the Swiss watch industry, putting to death a large number of brands and subcontractors (90 000 jobs in 1970; 30 000 in 1985).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Vacheron Constantin, Genève, la « Référence 57 260 », 2005-2015 Vacheron Constantin, Geneva, the “Reference 57 260”, 2005-2015 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

27


Les complications horlogères / Horological complications

Les montres-bracelets, des années 90 à nos jours

The wristwatches, from the 1990’s to the present day

La fin des années 1980 marque un tournant dans l’histoire de l’horlogerie, avec le renouveau de l’horlogerie mécanique et, en 1989, le 150e anniversaire de Patek Philippe.

The end of the 1980’s marked a turning point in the history of watchmaking, with the revival of mechanical watchmaking and, in 1989, the 150th Anniversary of Patek Philippe.

Depuis quelques années déjà la montre-bracelet est devenue un objet de collection grâce à quelques acteurs du marché de l’art – notamment Gabriel Tortella (1940-2011) et Osvaldo Patrizzi (° 1945), cofondateurs de Antiquorum (apparition des montresbracelets dans les ventes aux enchères dès 1980) –, quelques publications et revues mais aussi et surtout les collectionneurs (avant tout italiens, allemands, suisses et japonais).

For several years now, the wristwatch has become a collector’s item thanks to a number of players in the art market – notably Gabriel Tortella (19402011) and Osvaldo Patrizzi (b.1945), co-founders of Antiquorum (wristwatches appeared in auctions as early as 1980) – some publications and magazines but also and above all collectors (mainly Italian, German, Swiss and Japanese).

Les manufactures lancent des séries spéciales ou limitées (« Artists series  » de Movado (1988)  ; « Officier » et « Heures Sautantes » de Patek Philippe (1989)  ; «  Reverso, 60e anniversaire  » de JaegerLeCoultre (1991), etc.), de nouvelles marques naissent ou renaissent (Blancpain (1983), Breguet (1987), Franck Muller (1991), etc.), tandis qu’est créée une Académie Horlogères des Créateurs Indépendants (AHCI, 1985) qui regroupe divers maîtres horlogers (Svend Andersen, Vincent Calabrese, Bernhard Lederer, George Daniels, Paul Gerber, François-Paul Journe, Antoine Preziuso, Philippe Dufour, Felix Baumgartner, etc.). Une émulation incessante depuis cette époque, malgré des crises économiques nationales ou internationales, amène à la création de chef-d’œuvre horlogers. Comme pour les montres de poche, le fait de passer d’une « triple complication » (10 à 12 complications horlogères) à une «  Grande Complication  » ou une «  super-complication  » (16 complications horlogères et plus) est un travail gigantesque, même si aujourd’hui les moyens informatiques et les autres nouvelles technologies sont incroyablement efficaces. Notons que la montre-bracelet permet aussi l’emploi d’un mécanisme de remontage automatique que l’on peut également considérer comme une complication horlogère, tout comme le tourbillon.

28

The manufacturers launched special or limited series (“Artists series” by Movado (1988); “Officier” (officer) and “Heures Sautantes” (jumping hour) by Patek Philippe (1989); “Reverso, 60th Anniversary” by Jaeger-LeCoultre (1991), etc.), new brands are born or reborn (Blancpain (1983), Breguet (1987), Franck Muller (1991), etc.), while an Académie Horlogères des Créateurs Indépendants (AHCI, watchmaking academy of independent creators, 1985) was created, bringing together various master watchmakers (Svend Andersen, Vincent Calabrese, Bernhard Lederer, George Daniels, Paul Gerber, François-Paul Journe, Antoine Preziuso, Philippe Dufour, Felix Baumgartner, etc.). Unceasing emulation since that time, despite national or international economic crises, has led to the creation of watchmaking masterpieces. As with pocket watches, going from a “triple complication” (10 to 12 horological complications) to a “Grande Complication” or “super-complication” (16 or more horological complications) is a gigantic task, even if today’s IT resources and other new technologies are incredibly efficient. It should be noted that the wristwatch also allows the use of an automatic winding mechanism, which can also be considered a watchmaking complication, just like the tourbillon.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Vacheron Constantin, Genève, la « Tour de l’Ile », 2000-2005 Vacheron Constantin, Geneva, the “Tour de l’Ile”, 2000-2005 © Antiquorum, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

29


Les complications horlogères / Horological complications

L’on constate donc que malgré le foisonnement d’idées et de nouvelles créations dans ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui la « Haute Horlogerie », rares sont les manufactures à même de mener à bien la réalisation de montres-bracelets mégacompliquées, qu’elles soient « triple complication », « Grande Complication », « super-complication » ou «  ultra-complication  »  ; projets qui demandent des années de travail. Citons ici treize de ces montres.

So, we can see that despite the abundance of ideas and new creations in what is today known as “Haute Horlogerie”, few manufacturers are in a position to produce mega-complicated wristwatches, whether “triple complication”, “Grande Complication”, “super-complication” or “ultra-complication”, projects that require years of work. Here are thirteen of these watches.

Notre liste de complications horlogères dites « classiques  » se trouvent aujourd’hui enrichies de nouvelles complications au grès des inventions des horlogers  ; la représentation du mouvement des astres est un champ qui trouve actuellement les faveurs de ceux-ci. On peut y voir un retour aux sources et aux mécanismes astronomiques et astrologiques du Moyen âge.

Our list of so-called “classic” horological complications has now been enriched with new complications as a result of watchmakers’ inventions; the representation of the movement of the stars is a field that is currently favoured by them. We can see a return to the source and to the astronomical and astrological mechanisms of the Middle Ages.

Comme le Dictionnaire de l’Académie française, cette liste des complications « classiques  », qui souvent prête à discussions et controverses, est en fait en perpétuel mouvement. Si l’acceptation d’un terme peut prendre du temps, le savoir-faire, l’ingéniosité mais aussi la sagacité des horlogers d’aujourd’hui font qu’immanquablement cette liste évoluera toujours  ; comme, on l’espère, le mouvement de notre Terre. Le 16 décembre 2020, l’horlogerie et la mécanique d’art franco-suisse sont inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’humanité  ; une reconnaissance internationale pour ce savoir-faire emblématique de «  l’Arc jurassien franco-suisse  » (de Genève à Schaffhouse) salué par l’UNESCO, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture.

Like the Dictionnaire de l’Académie française, this list of “classical” complications, which is often open to discussion and controversy, is in fact in perpetual motion. While the acceptance of a term may take time, the know-how, ingenuity but also the sagacity of today’s watchmakers mean that this list will inevitably always evolve; as, it is hoped, will the movement of our Earth. On December 16th, 2020, Franco-Swiss horology and artistic mechanics will be listed as part of the intangible cultural heritage of humanity; an international recognition for this emblematic know-how of the “Franco-Swiss Jura Arc” (from Geneva to Schaffhausen) hailed by UNESCO, the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation. History is on the move and our good old Earth continues to rotate!

L’histoire est en marche et notre bonne vieille Terre continue de tourner !

30

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Les complications horlogères / Horological complications

Les « triple complication » (qui regroupent les trois grandes familles de complications horlogères)

The “triple complication” (which includes the three main families of horological complications)

IWC, Schaffhouse, « Réf. 3770, Grand Complication » (11 complications horlogères) ; devient la Réf. 9270.

1990 IWC, Schaffhausen, “Ref. 3770, Grand Complication” (11 horological complications); becomes the Ref. 9270.

Blancpain, Le Brassus (vallée de Joux), « 1735 Grande Complication » (12 complications horlogères ; 30 pièces entre 1991 et 2009).

1991 Blancpain, Le Brassus (Vallée de Joux), “1735 Grande Complication” (12 horological complications; 30 pieces between 1991 and 2009).

IWC, Schaffhouse, « Réf. 1868, Il Destriero Scafusia », (12 complications horlogères ; 125 pièces entre 1993 et 1999).

1993 IWC, Schaffhausen, “Ref. 1868, Il Destriero Scafusia”, (12 horological complications; 125 pieces between 1993 and 1999).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

Audemars Piguet, Le Brassus (vallée de Joux), « Jules Audemars Grand Complication Automatique » ; (11 complications horlogères) ; son calibre 2885 est depuis emboîté sous diverses références (~ 40), dont des « Royal Oak ».

1995 Audemars Piguet, Le Brassus (Vallée de Joux), “Jules Audemars Grand Complication Automatique”; (11 horological complications); its Calibre 2885 has since been cased in various references (~ 40), including “Royal Oak”.

Patek Philippe, Genève, « Réf. 5208 P, Grande Complication Automatique » (11 complications horlogères).

2011 Patek Philippe, Geneva, “Ref. 5208 P, Grande Complication Automatique” (11 horological complications).

31


Les « grande complication »

(qui regroupent les trois grandes familles de complications horlogères et la Grande et Petite Sonnerie) The “Grande Complication” (which includes the three main families of horological complications and the Grande and Petite Sonnerie)

Franck Muller, Genève, & Paul Gerber, Zürich, « Superbia Humanitatis » (basée sur un mouvement Grande et Petite Sonnerie 14’’’ de Louis-Elisée Piguet, Le Brassus (vallée de Joux), datant de 1892 ; enrichie par Franck Muller d’un quantième perpétuel, emboîté et présenté en 1992 (« Calibre 92 ») ; enrichie par Paul Gerber d’un tourbillon volant (1995), puis d’un chronographe avec rattrapante, retour en vol et compteur (« Calibre 17 »)) ; la montre est aussi dénommée « Piguet / Muller / Gerber Grand Complication » ou « The Lord Arran » du nom de son premier propriétaire (17 complications horlogères et thermomètre ; pièce unique).

Lange & Söhne, Glashütte, « 1815 Grand Complication » (14 complications horlogères ; 6 pièces) Lange & Söhne, Glashütte, « 1815 Grand Complication » (14 horological complications ; 6 pieces).

Franck Muller, Geneva, & Paul Gerber, Zurich, “Superbia Humanitatis” (based on a Grande and Petite Sonnerie 14’’’ movement by Louis-Elisée Piguet, Le Brassus (Vallée de Joux), dating from 1892; upgraded by Franck Muller with a perpetual calendar, encased and presented in 1992 (“Calibre 92”); upgraded by Paul Gerber with a flying tourbillon (1995), then a split-seconds chronograph, fly-back and counter (“Calibre 17”)); the watch is also called “Piguet / Muller / Gerber Grand Complication” or “The Lord Arran” after its first owner (17 horological complications and thermometer; unique piece).

1992-2006

2013

Les « super-complication »  (au sens historique du terme, qui regroupent les trois grandes familles de complications horlogères, la Grande et Petite Sonnerie, et plus encore) la Grande et Petite Sonnerie, et plus encore)

The “super-complication” (in the historical sense of the term, which include the three major families of horological complications, the Grande and Petite Sonnerie, and more)

Franck Muller, Genève, « Aeternitas Mega 4 » (30 complications horlogères – 36 selon cette manufacture ; quelques pièces) Franck Muller, Geneva, “Aeternitas Mega 4” (30 horological complications – 36 according to manufacture; a few pieces)..

2010 32

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Les “ultra-complication”

(au sens moderne du terme, qui ne regroupent pas forcément les trois grandes familles historiques et classiques des complications horlogères et la Grande et Petite Sonnerie mais un nombre égal ou supérieur à 12 complications) The “ultra-complication” (in the modern sense of the term, which does not necessarily include the three major historical and classic families of horological complications and the Grande and Petite Sonnerie, but a number equal to or greater than 12 complications)

Patek Philippe, Genève, « Réf. 5002, Sky Moon Tourbillon » (12 complications horlogères) ; devient en 2013 la Réf. 6002 (boîtier décoré).

2001 Patek Philippe, Geneva, “Ref. 5002, Sky Moon Tourbillon” (12 horological complications); becomes in 2013 the Ref. 6002 (decorated case).

Vacheron Constantin, Genève, « Tour de l’Ile » (16 complications horlogères ; 7 pièces).

2005 Vacheron Constantin, Geneva, “Tour de l’Ile” (16 horological complications; pieces).

Patek Philippe, Genève, « Réf. 5175 R-001, Grandmaster Chime » (20 complications horlogères ; 7 pièces dont un exposé au Patek Philippe Museum de Genève) ; devient en 2016 la Réf. 6300 G-001 (quelques pièces), avec en 2019 la Réf. 6300 A-010 (pièce unique) et la Réf. 6300 G-010 (collection courante).

2014 Patek Philippe, Geneva, “Ref. 5175 R-001, Grandmaster Chime” (20 horological complications; 7 pieces including one exhibited at the Patek Philippe Museum in Geneva); becomes in 2016 the Ref. 6300 G-001 (a few pieces), with in 2019 the Ref. 6300 A-010 (unique piece) and the Ref. 6300 G-010 (current collection).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

Vacheron Constantin, Genève, « Maître Cabinotier Astronomica » (15 complications horlogères ; pièce unique).

2014 Vacheron Constantin, Geneva, “Maître Cabinotier Astronomica” (15 horological complications; unique piece).

Vacheron Constantin, Genève, « Les Cabinotiers Celestia Astronomical Grand Complication 3600 » (23 complications horlogères ; pièce unique).

2017 Vacheron Constantin, Geneva, “Les Cabinotiers Celestia Astronomical Grand Complication 3600” (23 horological complications; unique piece).

33


De 1990 à nos jours, 13 montres-bracelets parmi les plus compliquées au monde From 1990 to the present day, 13 of the world’s most complicated wristwatches

Complications horlogères Répétition à minutes (sur deux ou trois timbres)

IWC Bla… IWC AP PP 3770 1735 1868 2885 5208

FM PG

L&S 1815

Répétition à minutes avec carillon (sur trois ou quatre timbres), sonnerie Westminster (sur quatre timbres)

PP 5002

VC TdI

PP GMC

VC CA

VC CAGC

Horological complications Minute-repeater (on two or three gongs) Minute-repeater with carillon (on three or four gongs), Westminster chime (on four gongs)

Grande Sonnerie

Grande Sonnerie

Petite Sonnerie

Petite Sonnerie

Double barillet à remontage différentiel

Twin-barrel differential-winding

Barillet spécial / Deux, trois ou six barillets

Blocage de sécurité du train de sonnerie en fin de course

Safety locking of the striking train at the end of the stroke

Chronographe

Rattrapante Compteur de 30, 45 ou de 60 minutes

Compteur de 12 heures

Special barrel / Two, three or six barrels

Chronograph

Rattrapante (split-seconds)

30- or 45- or 60minute counter

12-hour counter

1/5 de seconde, dit foudroyante

1/5 of a second, known as foudroyante

Retour en vol

Fly-back

Quantième perpétuel

Perpetual calendar

Date du mois

••

Date of the month

Jour de la semaine

Day of the week

Mois de l’année

Month of the year

Numéro de la semaine de l’année

Millésime de l’année (siècle, décennie et année)

Number of the week of the year

Cycle de quatre ans des années bissextiles

• •

Four-year cycle of leap-years Millesimal of the year (century, decade and year)

Quantième de type séculaire (pour un cycle 100 ans)

Secular perpetual calendar (for a 100 year cycle)

Quantième de type séculaire (pour cycle 400 ans)

Secular perpetual calendar (for a 400 year cycle)

Age et / ou phases de la lune

34

FM AM4

Age and / or phases of the moon

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


De 1990 à nos jours, 13 montres-bracelets parmi les plus compliquées au monde From 1990 to the present day, 13 of the world’s most complicated wristwatches

Complications horlogères

IWC Bla… IWC AP PP 3770 1735 1868 2885 5208

FM PG

Déviation annuelle de la lune (mouvement angulaire) Heures diurnes et nocturnes

L&S 1815

FM AM4

PP 5002

VC TdI

PP GMC

VC CA

-

Heures et minutes diurnes et nocturnes

VC CAGC

Horological complications

Annual deviation of the moon (angular movement)

Diurnal (day-time) and nocturnal (night-time) hours Diurnal (day-time) and nocturnal (night-time) hours and minutes

Indication de réserve de marche du train principal

Indication de réserve de marche du train de sonnerie

Power-reserve indication of the striking train

Indication du couple de sonnerie

Power-reserve indication of the gear train

Striking mechanism “torque” (development) indication

Indication du type de sonnerie

Striking type indication

Indication d’isolation de la sonnerie

Striking isolation indication

Indication d’alarme (marche / arrêt)

Alarm indication (on / off)

Indication de position de la couronne

Crown position indication

Alarme sonnant l’heure (h + 1/4 + min)

Alarm ringing the time (h + 1/4 + min.)

Sonnerie de la date

Striking of the date

Heure du temps sidéral

Minute du temps sidéral

Hour of sidereal time

Minute of sidereal time

Seconde du temps sidéral

Second of sidereal time

Heures et minutes du lever du soleil pour un lieu déterminé

Time of sunrise for a given location

Heure et minutes du coucher du soleil pour un lieu déterminé

Time of sunset for a given location

••

Equation of time, “running”-type (•) or “sector”-type (• •)

Durée du jour

Duration of the day

Durée de la nuit

Duration of the night

Seasons, solstices, equinoxes and signs of the zodiac

Equation du temps, de type « marchante » (•) ou de type « sectorielle » (• •)

Saisons, solstices, équinoxes et signes du zodiaque

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

35


De 1990 à nos jours, 13 montres-bracelets parmi les plus compliquées au monde From 1990 to the present day, 13 of the world’s most complicated wristwatches

IWC Bla… IWC AP PP 3770 1735 1868 2885 5208

Complications horlogères

FM PG

Carte du ciel pour une latitude déterminée

L&S 1815

FM AM4

PP 5002

Carte du ciel pour un des deux hémisphères

VC TdI

PP GMC

VC CA

Sky chart for a given latitude

Calendrier annuel céleste

Horological complications

VC CAGC

Sky chart for one of the two hemispheres Celestial Annual Calendar

Indication du coefficient des marées

Tidal coefficient indication

Conjonction, opposition, quadrature Soleil-TerreLune

Conjunction, opposition, Sun-EarthMoon quadrature

Heures d’un deuxième fuseau horaire

•• •

Régulateur à tourbillon Remontage automatique

Time of a second time zone •

Tourbillon regulator Self-winding

••

Non-horological complications

Complications non horlogères Thermomètre, baromètre, hygromètre, altimètre, compas magnétique

-

Thermometer, barometer, hygrometer, altimeter, magnetic compass

Indication de l’équation du temps

-

Indication of the equation of time

Total des complications horlogères

11

12

12

11

11

17

14

30 12 (36)

16

22 (22)

15

23

Total of horological complications

NB : dans ce total des complications horlogères, les chiffres mentionnés entre parenthèses sont ceux donnés par les manufactures et peuvent différer de notre façon de les décompter NB: in this total of horological complications, the numbers mentioned in brackets are those given by the manufacturers and may differ from our way of counting them

36

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Vacheron Constantin, Genève, la « Référence 57 260 », vues du mouvement de la montre la plus compliquée au monde avec 57 complications horlogères, 2005-2015 Vacheron Constantin, Geneva, the “Reference 57 260”, views of the movement of the world’s most complicated watch with 57 horological complications, 2005-2015 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

37


Vacheron Constantin Genève Vacheron Constantin est la plus ancienne manufacture d’horlogerie au monde dont la fabrication de montres ne s’est jamais interrompue depuis sa fondation en 1755, soit depuis 265 ans. Vacheron Constantin is the oldest horological manufacture in the world, whose watch production has never ceased since its foundation in 1755, i.e. for 265 years.

L’entreprise en quelques dates

The company in a few dates

1751

1751

Jean-Marc Vacheron (1731-1805), cinquième fils de Jean-Jacques Vacheron (1685-1773), maître tisserand de Morat, près de Fribourg, est horloger « libre » à Genève, sa ville natale.

Jean-Marc Vacheron (1731-1805), the fifth son of Jean-Jacques Vacheron (1685-1773), a master weaver from Murten (Morat), near Fribourg, was a “free” watchmaker in his native Geneva.

1755

1755

Jean-Marc Vacheron ouvre un atelier dans la Cité, en vieille-ville de Genève, et signe ses montres « J M Vacheron AGenève ». Le 17 septembre, il engage son premier apprenti, Esaïe-JeanFrançois Hetier. C’est cette date qui est retenue comme étant l’acte de fondation de l’entreprise.

v.1785 Louis-André Vacheron (17551814) et Abraham Vacheron (1760-1843), fils de Jean-Marc Vacheron, travaillent avec leur père. Leurs premiers clients étrangers sont des membres de la noblesse française, mais la Révolution viendra assombrir le développement de l’entreprise.

38

Jean-Marc Vacheron opens a workshop in the Cité, in the vieille-ville (old town) of Geneva, and signs his watches “J M Vacheron AGenève”. On September 17th, he hires his first apprentice, Esaïe-Jean-François Hetier. This date is taken as the date of the company’s foundation.

Jean-Marc Vacheron (1731-1805) © Vacheron Constantin, Genève

c.1785 Louis-André Vacheron (17551814) and Abraham Vacheron (1760-1843), sons of Jean-Marc Vacheron, worked with their father. Their first foreign clients were members of the French nobility, but the Revolution would darken the company’s development.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1786

1786

Abraham Vacheron épouse Anne-Elisabeth Girod et entre en partenariat avec son père (2 octobre).

Abraham Vacheron marries Anne-Elisabeth Girod and enters into a partnership with his father (October 2nd).

1805

1805

Louis-André Vacheron et Abraham Vacheron succèdent à leur père. Les montres sont signées « Vacheron Frères Genève », puis « André Vacheron Genève » et « Ab. Vacheron Girod & Cie à Genève ».

Louis-André Vacheron and Abraham Vacheron succeed their father. The watches are signed “Vacheron Frères Genève”, then “André Vacheron Genève” and “Ab. Vacheron Girod & Cie in Geneva”.

1810 Jacques-Barthélémy (ou Barthélémi) Vacheron (1787 -1864), fils d’Abraham Vacheron et petits-fils de Jean-Marc Vacheron, reprend la direction de la maison et donne une importante impulsion au commerce (exportation vers l’Italie) et aux recherches pour le développement de nouveaux calibres et l’emploi de l’échappement à ancre. Il épouse Catherine-Etiennette Chossat. Peu après, Charles-Albert (1798-1849), 7e prince de Carignan (1800-1831), futur roi de Sardaigne, duc de Savoie et prince de Piémont (1831-1849), premier souverain de la Maison de Savoie, devient client de l’entreprise. Il est le père de Victor-Emmanuel II (1820-1878), premier roi d’Italie (1861-1878), qui lui aussi sera client de la manufacture comme nombre de leurs descendants.

1810

Abraham Vacheron (1760-1843) © Vacheron Constantin, Genève

1812

1812

Vacheron Girod s’installe dans la maison Favre, 226, rue de l’Ile.

Vacheron Girod settles in the Maison Favre, 226, rue de l’Ile.

1816 Jacques-Barthélémy Vacheron s’associe avec son beau-frère Charles-François Chossat. L’entreprise devient « Vacheron Chossat & Cie » (1er juillet). L’entreprise s’installe dans la maison Tremblay, 42, rue du Rhône. Début des relations commerciales avec l’Empire ottoman (Turquie).

Jacques-Barthélémy (or Barthélémi) Vacheron (17871864), son of Abraham Vacheron and grandson of Jean-Marc Vacheron, took over the management of the company and gave an important impetus to trade (exports to Italy) and research for the development of new calibres and the use of the lever escapement. He marries Catherine-Etiennette Chossat. Shortly afterwards, CharlesAlbert (1798-1849), 7th Prince of Carignan (1800-1831), future King of Sardinia, Duke of Savoy and Prince of Piedmont (1831-1849), the first sovereign of the House of Savoy, became a customer of the company. He was the father of Victor-Emmanuel II (18201878), the first king of Italy (18611878), who was also a customer of the manufactory as were many of their descendants.

1816 Jacques-Barthélémy Vacheron (1787-1864) © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

Jacques-Barthélémy Vacheron associate with his brother-in-law Charles-François Chossat. The company becomes “Vacheron Chossat & Cie” (July 1st). The company moves to the Tremblay house, 42, rue du Rhône. Beginning of commercial relations with the Ottoman Empire (Turkey).

39


1819

1819

Jacques-Barthélémy Vacheron et Charles-François Chossat réalisent qu’ils ne sont plus en mesure de gérer seul l’entreprise (production et commercialisation) ; il s’associe (1er avril) avec François Constantin (1788-1854), fils d’un négociant, Jacob Constantin (1755-1835). L’entreprise devient « Vacheron & Constantin ». Lors d’un voyage à Turin, dans une lettre datée du 5 juillet 1819, Constantin écrit à Vacheron « Faire mieux si possible, ce qui est toujours possible », phrase qui deviendra la devise de l’entreprise. Constantin entreprendra des voyages commerciaux (Naples, puis les années suivantes à travers l’Europe entière).

1827 2/3

François Constantin (1788-1854)

COLLECTIONS DU CENTRE D'ICONOGRAPHIE DE LA VILLE DE GENÈVE © Vacheron Constantin, Genève

1827

Abraham Constantin (1785-1855), frère de François Constantin, peintre sur porcelaine, crée des motifs ornementaux pour des montres. Il est depuis peu (1826) « Peintre officiel de la cour de France ». Il travaille entre 1813 et 1849 pour la Manufacture nationale de Sèvres. L’entreprise ouvre une école afin de former des horlogers étrangers.

Abraham Constantin (17851855), the brother of François Constantin, a porcelain painter, created ornamental motifs for watches. Recently (1826) he became the “Peintre officiel de la cour de France” (official painter of the French court). He worked between 1813 and 1849 for the Manufacture nationale de Sèvres (National Manufacture of Sèvres). The company opens a school to train foreign watchmakers.

1828 Charles-François Chossat quitte l’entreprise.

1828

1833

Charles-François Chossat leaves the company.

John Magnin devient le premier agent distributeur de Vacheron & Constantin à New York. La maison étend son activité à Philadelphie (1834), la NouvelleOrléans (1836), Rio de Janeiro (1840), La Havane (1843), les Pays-Bas et ses colonies (1848).

1833 John Magnin becomes Vacheron & Constantin’s first agent distributor in New York. The company extends its activity to Philadelphia (1834), New Orleans (1836), Rio de Janeiro (1840), Havana (1843), the Netherlands and its colonies (1848).

1834 L’entreprise installe des ateliers à l’« angle des Bergues ».

40

Jacques-Barthélémy Vacheron and Charles-François Chossat realised that they were no longer in a position to manage the company (production and sales) on their own; they formed a partnership (April 1st) with François Constantin (17881854), son of a merchant, Jacob Constantin (1755-1835). The company becomes “Vacheron & Constantin”. During a visit to Turin, in a letter dated July 5th, 1819, Constantin wrote to Vacheron “Faire mieux si possible, ce qui est toujours possible” (To do better if possible, which is always possible), a phrase that would become the company’s motto. Constantine undertook commercial journeys (Naples, then in the following years throughout Europe).

Abraham Constantin (1785-1855) © Bibliothèque de la Ville et Centre d’iconographie, Genève

1834 The company set up workshops at the “angle des Bergues” (corner of Les Bergues).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1839

1839

La maison signe un contrat avec George-Auguste Leschot (18001884), horloger-mécanicien (29 juin). Celui-ci construit des machines-outils pour la production mécanisée de toutes les parties de la montre, notamment un pantographe (1842). Ses inventions marquent le début de la fin de l’ère artisanale et l’aube de la production industrielle en horlogerie, permettant ainsi l’interchangeabilité des composants de la montres de même calibre.

The company signs a contract with George-Auguste Leschot (1800-1884), watchmakermechanician (June 29th). He built machine tools for the mechanised production of all parts of the watch, including a pantograph (1842). His inventions marked the beginning of the end of the artisanal era and the dawn of industrial production in horology, allowing the interchangeability of watch components of the same calibre.

1840

1840

The company sets up workshops at 11, rue Berthelier.

L’entreprise installe des ateliers 11, rue Berthelier.

1843

George-Auguste Leschot (1800-1884) © Vacheron Constantin, Genève

L’entreprise emménage dans la Tour de l’Ile ; elle y restera jusqu’en 1875-1880.

The company moved into the Tour de l’Ile; it remained there until 1875-1880.

1844

1844

The Société des Arts de Genève (Society for the Arts of Geneva) awards the Gold Medal of the Prix de la Rive – intended to reward “the discovery most useful to Geneva industry” – to Messrs Vacheron & Constantin and G.-A. Leschot.

La Société des Arts de Genève décerne la Médaille d’or du prix de la Rive – destiné à récompenser « la découverte la plus utile à l’industrie genevoise » – à MM. Vacheron & Constantin et G.-A. Leschot.

1862

1862

Vacheron & Constantin becomes a member of the Association pour la recherche des matériaux non magnétiques (association for the research of non-magnetic materials).

Vacheron & Constantin devient membre de l’Association pour la recherche des matériaux non magnétiques.

1863 Après les décès de François Constantin en 1854 et JacquesBarthélémy Vacheron en 1863, l’entreprise est reprise par différents héritiers, dont CharlesCésar Vacheron (1812-1868), fils de Jacques-Barthélémy Vacheron, avec qui il travaille depuis 1844. Celui-ci a développé de nouveaux marchés comme la Chine, l’Espagne, l’Inde ou Cuba. Les montres sont signées « César Vacheron & Cie ».

1843

1863

Charles-César Vacheron (1812-1868)

After the deaths of François Constantin in 1854 and JacquesBarthélémy Vacheron in 1863, the company was taken over by various heirs, including CharlesCésar Vacheron (1812-1868), son of Jacques-Barthélémy Vacheron, with whom he had worked since 1844.

© Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

41


1867

1867

Charles Vacheron (1846-1870) succède à son père Charles-César Vacheron, l’entreprise devient « César Vacheron, ancienne maison Vacheron & Constantin ».

Charles Vacheron (18461870) succeeded his father Charles-César Vacheron, and the company became “César Vacheron, ancienne maison Vacheron & Constantin”.

1870

1870

Suite au décès prématuré de Charles Vacheron, l’entreprise devient « Vve César Vacheron & Cie » (21 décembre).

Following the untimely death of Charles Vacheron, the company becomes “Vve César Vacheron & Cie” (December 21st); “Vve” means veuve (widow).

1872

1872

L’Observatoire astronomique de Genève organise ses premiers concours de réglage de précision ; Vacheron & Constantin y remportera de nombreuses distinctions.

1875-1880 Construction de la manufacture quai des Moulins, en l’Ile, par Jacques-Elisée Goss (1839-1921), architecte genevois, à la demande de Jean-François Constantin (1829-1900), neveu de François Constantin. On doit également à cet architecte le Grand Théâtre (1874-1879), l’hôtel National (auj. palais Wilson, 1875-1876), le siège de la fabrique Patek Philippe (18911894, 1907-1908) et la banque Fédérale (1900-1901). Le bâtiment Vacheron Constantin subira des transformations en 1938 et 1944.

The Astronomical Observatory of Geneva organises its first precision timing contests; Vacheron & Constantin wins numerous prizes. Charles Vacheron (1846-1870) © Vacheron Constantin, Genève

1876

1875-1880 Construction of the Quai des Moulins factory, en l’Ile (on the island), by Jacques-Elisée Goss (1839-1921), a Genevan architect, at the request of Jean-François Constantin (1829-1900), nephew of François Constantin. This architect was also responsible for the Grand Théâtre (18741879), the Hôtel National (now the Palais Wilson, 1875-1876), the headquarters of the Patek Philippe Manufacture (1891-1894, 1907-1908) and the Banque Fédérale (1900-1901). The Vacheron Constantin building underwent transformations in 1938 and 1944.

1876

Leschot améliore diverses parties de l’échappements à ancre

Leschot improves various parts of the lever escapement.

1880

1880

Ernest-Jacques Roux (1845-1906) devient directeur de l’entreprise. La « croix de Malte » est enregistrée comme logo de l’entreprise auprès du Bureau fédéral des marques de fabrique et de commerce de Berne.

Ernest-Jacques Roux (18451906) becomes Director of the company. The “Maltese Cross” is registered as a company logo at the Bureau fédéral des marques de fabrique et de commerce (Federal Trademark Office) in Berne. Ernest-Jacques Roux (1845-1906) © Vacheron Constantin, Genève

42

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1886

1886

Le Grand Conseil de la République et Canton de Genève crée une certification – le « Poinçon de Genève » –, destinée à protéger le savoirfaire de l’horlogerie genevoise et préserver celle-ci de l’usage abusif de son nom ; dès 1901, des garde-temps Vacheron & Constantin l’obtiendront.

The Grand Conseil de la République et Canton de Genève (Grand Council of the Republic and Canton of Geneva) creates a certification – the “Poinçon de Genève” (Geneva Quality Hallmark or Geneva seal) – intended to protect the know-how of Geneva watchmaking and preserve it from misuse of its name; from 1901, Vacheron & Constantin timepieces will obtain it.

1887

1887

L’entreprise est remaniée en une société par actions ; « Vacheron & Constantin, Fabricants, Genève » devient le nom officiel de l’entreprise.

The company is transformed into a joint stock company; “Vacheron & Constantin, Fabricants, Genève” becomes the official name of the company.

1896 Le nom de la compagnie devient « Vacheron & Constantin S.A. ». Lors de l’Exposition nationale Suisse de Genève, l’entreprise obtient une Médaille d’or et un Premier prix lors du Concours international de chronométrie à l’Observatoire astronomique de Genève.

1904

1896 Genève, la tour de l’Ile à la fin du XIXe siècle Auteur inconnu, 1886-1898 Geneva, the Tour de l’Ile at the end of the 19th century Author unknown, 1886-1898 © Bibliothèque de la Ville et Centre d’iconographie, Genève

1904

Pierre I (1844-1921), roi de Serbie (1903-1918), futur roi des Serbes, des Croates et des Slovènes (1918-1921), décerne l’ordre royal de Saint-Sava, pour les sciences et les arts, à l’entreprise dont il est client. er

Peter I (1844-1921), King of Serbia (1903-1918), future King of the Serbs, Croats and Slovenes (19181921), awarded the Royal Order of St. Sava, for science and the arts, to the company of which he was a client.

1906

1906

Inauguration de la première boutique Vacheron & Constantin à Genève, en l’Ile (1er août). Lors de l’Exposition internationale de Milan, l’entreprise obtient un Grand prix.

1911 L’entreprise acquiert ses premières montres pour son musée. D’après des photographies de l’époque, y sont aussi conservées des montres anciennes genevoises de grand luxe notamment faites pour le marché chinois (JaquetDroz, Piguet & Meylan, etc.).

The company’s name becomes “Vacheron & Constantin S.A.”. At the Swiss National Exhibition in Geneva, the company was awarded a Gold Medal and First Prize in the International Contest of Chronometry at the Astronomical Observatory of Geneva.

Genève, le quai des Moulins à la fin du XIXe siècle Auguste-Louis Garcin (1816-1895), av.1895 Geneva, the Quai des Moulins at the end of the 19th century Auguste-Louis Garcin (1816-1895), before 1895 © Bibliothèque de la Ville et Centre d’iconographie, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

Inauguration of the first Vacheron & Constantin boutique in Geneva, en l’Ile (August 1st). At the Milan International Exhibition, the company wins a Grand Prix.

1911 The company acquires its first watches for its museum. According to photographs taken at the time, it also houses some very luxurious antique Genevan watches, particularly those made for the Chinese market (by Jaquet-Droz, Piguet & Meylan, etc.).

43


1914

1914

Charles Constantin (1887-1954), arrière-petit-neveu de François Constantin entre dans la maison après avoir suivi les cours de l’Ecole d’horlogerie de Genève. Il rédigera (1927-1928) les Annales de l’entreprise, et devient (1936), administrateur de la société. Lors de l’Exposition nationale Suisse de Zürich, l’entreprise obtient une Médaille d’or, ainsi que lors de l’Exposition internationale urbaine de Lyon.

Charles Constantin (1887-1954), great-grand-nephew of François Constantin entered the house after attending the Geneva Watchmaking School. He will write (1927-1928) the Annales de l’entreprise (history of the company), and becomes (1936), Director of the company. The company was awarded a Gold Medal at the Swiss National Exhibition in Zurich and at the International Urban Exhibition in Lyon.

1929

1929

Début de la Grande dépression ; Vacheron & Constantin se retrouve dans une situation difficile, comme la totalité des entreprises horlogères suisses.

1936

Charles Constantin (1887-1954) © Vacheron Constantin, Genève

Charles Constantin prend la tête de l’entreprise ; c’est la première fois depuis les années 1850 qu’un représentant de la famille Constantin devient président de Vacheron & Constantin.

1936 Charles Constantin takes over the head of the company; this is the first time since the 1850’s that a representative of the Constantin family becomes President of Vacheron & Constantin.

1938

1938

Fusion entre Vacheron & Constantin et Jaeger-Lecoultre, la manufacture du Sentier (vallée de Joux). Georges Ketterer (1893-1969) devient directeur de l’entreprise.

Merger between Vacheron & Constantin and JaegerLeCoultre, the Manufacture of Le Sentier (Vallée de Joux). Georges Ketterer (1893-1969) becomes Director of the company.

1939

1939

Le nom de l’entreprise devient « Vacheron & Constantin ».

The name of the company becomes “Vacheron & Constantin”.

1940 Georges Ketterer rachète à Charles Constantin la majorité des actions de Vacheron & Constantin

1940 Georges Ketterer buys the majority of the shares of Vacheron & Constantin from Charles Constantin.

1947 Le nom de l’entreprise devient « Vacheron & Constantin S.A. ».

The Great Depression begins; Vacheron & Constantin finds itself in a difficult situation, as do all Swiss watchmaking companies.

Georges Ketterer (1893-1969) © Vacheron Constantin, Genève

1947 The name of the company becomes “Vacheron & Constantin S.A.”.

44

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1955

1955

200e anniversaire de l’entreprise. Présentation du calibre 1003, le plus plat du monde, certifié du « Poinçon de Genève ».

200th Anniversary of the company. Presentation of the Calibre 1003, the flattest in the world, certified with the “Poinçon de Genève” (Geneva Quality Hallmark or Geneva seal).

1969 Jacques Ketterer (1931-1987) succède à son père à la tête de Vacheron & Constantin.

1969 Jacques Ketterer (1931-1987) succeeded his father at the head of Vacheron & Constantin.

1972 Vacheron Constantin reçoit le « Diplôme du Prestige de la France » décerné par FrançoisXavier Ortoli (1925-2007), ministre du Développement industriel et scientifique (juin).

1974 Changement du nom de la compagnie qui devient « Vacheron Constantin S.A. ».

1972

Jacques Ketterer (1931-1987) et son père / and his father © Vacheron Constantin, Genève

1975

1975

1977

The “Quartz Crisis” which culminated in Switzerland in 1981.

222e anniversaire de l’entreprise. Présentation du modèle « 222 », dessiné par Jorg Hysek (° 1953), un jeune créateur allemand. Le nom de l’entreprise devient « Vacheron & Constantin Holding S.A. ».

1977 222nd Anniversary of the company. Presentation of the “222” model, designed by Jorg Hysek (b.1953), a young German designer. The name of the company becomes “Vacheron & Constantin Holding S.A.”.

1987 Sheikh Ahmed Zaki Yamani (° 1930), ancien ministre saoudien du Pétrole et des Ressources minérales (19621986), collectionneur passionné de montres, devient l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, avant d’incorporer Vacheron Constantin dans son portefeuille de titres personnels

Claude-Daniel Proellochs († 2010) est nommé PDG.

1974 Change of the company’s name to «Vacheron Constantin S.A.».

« Crise du quartz » qui culminera en Suisse en 1981.

1988

Vacheron Constantin receives the “Diplôme du Prestige de la France” (diploma of prestige of France) awarded by FrançoisXavier Ortoli (1925-2007), Minister of Industrial and Scientific Development (June).

1987

Sheikh Ahmed Zaki Yamani (° 1930) © Vacheron Constantin, Genève

Sheikh Ahmed Zaki Yamani (b.1930), former Saudi Minister of Petroleum and Mineral Resources (1962-1986), an avid watch collector, became the company’s majority shareholder before incorporating Vacheron Constantin into his personal portfolio.

1988 Claude-Daniel Proellochs (d.2010) is appointed CEO.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

45


1990

1990

Inauguration d’un nouvel immeuble.

Inauguration of a new building.

1992

1992

Publication de la monographie de Carole Lambelet et Lorette Cohen « L’univers de Vacheron Constantin » (Lausanne, Editions Scriptar S.A., Genève, Editions Vacheron Constantin S.A.).

Publication of the book by Carole Lambelet and Lorette Cohen “L’univers de Vacheron Constantin” (Lausanne, Editions Scriptar S.A., Geneva, Editions Vacheron Constantin S.A.).

1994 Inauguration du musée privée de l’entreprise. Vente aux enchères thématique organisée par Antiquorum, Genève, « The Art of Vacheron Constantin » (13 novembre) ; la montre de poche à « Grande Complication » No 415 810 (1930-1936), offerte par les autorités genevoises en 1946 à Farouk Ier (19201965), roi d’Egypte (1936-1952), est vendue pour la somme de CHF 1  158 500.-

1994 Inauguration of the private company museum. Thematic auction organised by Antiquorum, Geneva, “The Art of Vacheron Constantin” (November 13th); the “Grande Complication” pocket watch No. 415 810 (1930-1936), offered by the Geneva authorities in 1946 to Farouk I (1920-1965), King of Egypt (1936-1952), is sold for CHF 1 158 500.Claude-Daniel Proellochs († 2010) © Vacheron Constantin, Genèvee

1996

The entire share capital of Vacheron Constantin was bought by the Swiss group Vendôme (now Richemont), founded by the South African billionaire Johann Rupert (b.1950).

Tout le capital d’actions de Vacheron Constantin est racheté par le groupe suisse Vendôme (aujourd’hui Richemont), fondé par le milliardaire sud-africain Johann Rupert (° 1950).

1998

1998

Vacheron Constantin becomes a Swiss subsidiary of the Richemont group (June).

Vacheron Constantin devient une filiale suisse du groupe Richemont (juin).

1998

1998

Inauguration of the Ateliers Vacheron Constantin Vallée de Joux at Le Sentier.

Inauguration des Ateliers Vacheron Constantin Vallée de Joux au Sentier.

2001

2001

The “Lady Kalla”, a piece of fine jewellery, wins the “Aiguille d’Or” at the first Grand Prix d’Horlogerie de Genève (Geneva Watchmaking Grand Prix).

La « Lady Kalla », pièce de haute joaillerie, remporte l’« Aiguille d’Or », lors du premier Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

2003

2003 Le nom de l’entreprise devient « Vacheron & Constantin, Branch of Richemont International S.A. ». Durant une vente aux enchères organisée par Antiquorum, Genève, « Exceptional Horological Works of Art » (11 octobre) ; la montre de poche « triple complication » avec réveil No 408 710 (1928-1931), vendue en 1948 au comte Guy de Jacquelot du Boisrouvray (1903-1980), est vendue pour la somme de CHF 1 103 500.-

46

1996

Johann Rupert (° 1950) © Groupe Richemont, Genève

The name of the company becomes “Vacheron & Constantin, Branch of Richemont International S.A.”. During an auction organised by Antiquorum, Geneva, “Exceptional Horological Works of Art” (October 11th); the “triple complication” pocket watch with alarm No. 408 710 (19281931), sold in 1948 to Count Guy de Jacquelot du Boisrouvray (19031980), is sold for CHF 1 103 500.-

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


2004

2004

Inauguration du nouveau siège social et de la manufacture à Plan-les-Ouates, près de Genève (9 août). Le bâtiment est conçu par Bernard Tschumi (° 1944), architecte franco-suisse, et est cité pour son importance architecturale.

Inauguration of the new head office and factory in Plan-lesOuates, near Geneva (August 9th). The building was designed by Bernard Tschumi (b.1944), a Franco-Swiss architect, and is cited for its architectural importance.

2005 250e anniversaire de l’entreprise. Présentation de cinq créations lors de la vente aux enchères thématique organisée par Antiquorum, Genève, « The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005 » (3 avril) : la montre de poche à « Grande Complication » No 402 833 (1927-1929), offerte par la communauté suisse d’Egypte en 1929 à Fouad Ier (1868-1936), sultan (1917) puis roi d’Egypte (1922-1936), est vendue pour la somme de CHF 3 306 250.- ; la pendule « L’Esprit des Cabinotiers » est vendue pour la somme de CHF 2 206 250.- ; la montre-bracelet « Tour de l’Ile » est vendue pour la somme de CHF 1 876 250.Juan-Carlos Torres (° 1956) est nommé PDG (octobre). La « Tour de l’Ile » remporte l’« Aiguille d’Or », lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève (novembre).

2005

Plan-les-Ouates près de Genève, la nouvelle manufacture (2004) Plan-les-Ouates near Geneva, the new Manufacture (2004) © Vacheron Constantin, Genève – Maud Guye-Vuillème, Morges

2006

2006

On the occasion of the 100th Anniversary of its Maison en l’Ile in Geneva, the Manufacture opens its Atelier Cabinotiers Commande Spéciale (special order workshop).

A l’occasion des 100 ans de sa Maison en l’Ile à Genève, la manufacture ouvre son Atelier Cabinotiers Commande Spéciale.

2008

2008

Inauguration of the Maison Vacheron Constantin Twin Villas in Shanghai.

Inauguration de la Maison Vacheron Constantin Twin Villas à Shanghai.

2011

2011 Nouveaux critères du « Poinçon de Genève ». Création de l’Institut Vacheron Constantin pour le développement du capital humain et des métiers résolument tourné vers l’avenir.

250th Anniversary of the company. Presentation of five creations at the thematic auction organised by Antiquorum, Geneva, “The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005” (April 3rd): the “Grande Complication” pocket watch No. 402 833 (1927-1929), offered by the Swiss community of Egypt in 1929 to Fouad I (18681936), Sultan (1917) then King of Egypt (1922-1936), is sold for the amount of CHF 3 306 250.-; the clock “L’Esprit des Cabinotiers” is sold for the amount of CHF 2 206 250.-; the “Tour de l’Ile” wristwatch is sold for the amount of CHF 1 876 250.Juan-Carlos Torres (b.1956) is appointed CEO (October). The “Tour de l’Ile” wins the “Aiguille d’Or” at the Grand Prix d’Horlogerie de Genève (Geneva Watchmaking Grand Prix) (November).

Juan-Carlos Torres (° 1956) © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

New criteria of the “Poinçon de Genève” (Geneva Quality Hallmark or Geneva seal). Creation of the Vacheron Constantin Institute for the development of human capital and professions resolutely focused on the future.

47


2012

2012

Création du Cercle 250 composé d’entreprises mécènes de plus de 250 ans d’activité ininterrompue (mars).

Creation of the Cercle 250 made up of corporate patrons with more than 250 years of uninterrupted activity (March).

2013

2013

Inauguration d’une nouvelle manufacture au Brassus à la vallée de Joux.

Inauguration of a new factory in Le Brassus in the Vallée de Joux.

2015

2015 260 anniversaire de l’entreprise. Présentation de la Référence 57 260, la montre la plus compliquées au monde avec 57 complications horlogères (17 septembre). La « 57 260 » remporte le Prix du Jury lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève (novembre). Publication de la monographie de Franco Cologni, « Vacheron Constantin, Artistes du temps » (Paris, Editions Flammarion). e

Franco Cologni (° 1934) © Groupe Richemont, Genève

2016

2016

« Les Cabinotiers Celestia Astronomical Grand Complication 3600 » remporte le Prix de la montre d’exception mécanique lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève (novembre).

“Les Cabinotiers Celestia Astronomical Grand Complication 3600” wins the Prix de la montre d’exception mécanique (prize for the most exceptional mechanical watch) at the Grand Prix d’Horlogerie de Genève (Geneva Watchmaking Grand Prix) (November).

2017 Louis Ferla est nommé PDG, après avoir été Sales & Marketing Managing Director au sein de la maison depuis 2016 et avoir occupé différents postes à responsabilités au sein du groupe Richemont depuis 2001.

2017 Louis Ferla is appointed CEO, after having been Sales & Marketing Managing Director at the company since 2016 and having held various positions of responsibility within the Richemont group since 2001.

2020 La manufacture emploie près de 1 200 personnes à travers le monde, dont la plupart sont basées à Plan-les-Ouates, près de Genève, et produit environ 20 000 montres par an.

260th Anniversary of the company. Presentation of the Reference 57 260, the world’s most complicated watch with 57 horological complications (September 17th). The “57 260” wins the Prix du Jury (jury prize) at the Grand Prix d’Horlogerie de Genève (Geneva Watchmaking Grand Prix) (November). Publication of the book by Franco Cologni “Vacheron Constantin, Artistes du temps” (Paris, Editions Flammarion).

2020 Louis Ferla, actuel PDG de Vacheron Constantin (2017) Louis Ferla, current CEO of Vacheron Constantin (2017)

The Manufacture employs nearly 1 200 people worldwide, most of whom are based in Plan-les-Ouates, near Geneva, and produces around 20 000 watches a year.

© Vacheron Constantin, Genève

48

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Brevets d’invention et de design

1884

1884

Brevet américain d’invention N° 291 780 délivré le 8 janvier à Ernest-Jacques Roux (directeur de l’entreprise) et LouisUriel Fatio, Genève, pour un « watch regulator » (raquette de montre) ; un dispositif de régulation de précision pour l’avance / retard (au moyen d’une vis micrométrique) que l’on retrouve dans les chronomètres de poche et les meilleures montres de l’entreprise.

1889

U.S. invention patent No. 291 780 granted on January 8th to ErnestJacques Roux (Director of the company) and Louis-Uriel Fatio, Geneva, for a “watch regulator”; a precision regulation device for fast / slow (by means of a micrometric screw) found in pocket chronometers and the company’s best watches.

1889 Brevet américain d’invention No 291 780 de 1884 U.S. invention patent No. 291 780 of 1884

Brevet suisse d’invention No 468 délivré le 28 janvier pour un « Nouveau système de mise à l’heure ».

Swiss invention patent No. 468 granted on January 28th for a new time setting system (“Nouveau système de mise à l’heure”). Swiss invention patent No. 575 granted on February 28th for a new time setting system (“Nouveau système de mise à l’heure”).

Brevet suisse d’invention N° 575 délivré le 28 février pour un « Perfectionnement apporté aux mises à l’heure par le pendant ».

Swiss invention patent No. 694 granted on March 7th for a new system for attaching the ring [or bow] to the pendant of watches (“Nouveau système de fixage de l’anneau au pendant des montres”).

Brevet suisse d’invention N° 694 délivré le 7 mars pour un « Nouveau système de fixage de l’anneau [ou bélière] au pendant des montres ».

1901 Brevet suisse d’invention N° 21 561 délivré le 4 juin pour un « Mécanisme perfectionné de mise à l’heure ».

Invention and design patents

1901 Brevet suisse d’invention No 468 de 1889 Swiss invention patent No. 468 of 1889

1904

Swiss invention patent No. 21 561 granted on June 4th for an improved time setting mechanism (“Mécanisme perfectionné de mise à l’heure”).

1904

Brevet suisse d’invention N° 31 052 délivré le 24 mai à George Marin Grandjean, Genève (ancien directeur de l’entreprise), pour un « Dispositif perfectionné pour la manœuvre de la raquette » ; un nouveau dispositif de régulation de précision pour l’avance / retard (au moyen d’une vis micrométrique) que l’on retrouve dans les chronomètres de poche et les meilleures montres de l’entreprise.

Swiss invention patent No. 31 052 granted on May 24th to George Marin Grandjean, Geneva (former Director of the company), for improved device for operating the index-regulator (“Dispositif perfectionné pour la manœuvre de la raquette”); a new precision regulation device for fast / slow (by means of a micrometric screw) found in pocket chronometers and the company’s best watches. Brevet suisse d’invention No 31 052 de 1904 Swiss invention patent No. 31 052 of 1904

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

49


1922

1922

Brevet suisse d’invention No 101 652 délivré le 30 septembre pour une « Raquette de montre ».

Swiss invention patent No. 101 652 granted on September 30th for watch index-regulator (“Raquette de montre”).

1923

1923

Brevet suisse d’invention N 105 967 délivré le 5 octobre pour une « Raquetterie de montre ».

Swiss invention patent No. 105 967 granted on October 5th for watch index-assembly (“Raquetterie de montre”).

o

1925

1925

Brevet suisse d’invention N 112 829 délivré le 4 mars pour un « Barillet de montre ». o

1935 Brevet suisse d’invention No 184 994 délivré le 20 septembre pour un « Chronographe enregistreur ».

Brevet suisse d’invention No 101 652 de 1922 Swiss invention patent No. 101 652 of 1922

Brevet suisse d’invention No 644 980 délivré le 22 septembre (inventeur André Goy, Vessy) pour une « Tige de remontoir ».

1981 Swiss invention patent No. 644 980 granted on September 22nd (inventor André Goy, Vessy) for a “winding-shaft or stem (“Tige de remontoir”).

1991 Brevet américain de design No 339 532 délivré le 12 avril (inventeur Dominique Frappe, Croissy-sur-Seine, France) pour une « Wrist Watch » ; le dessin d’un boîtier de montre pour dame entièrement serti.

Brevet américain de design No 391 174 délivré le 28 août (inventeur Dino Modolo, La Chaux-de-Fonds) pour une « Wristwatch » ; le dessin du boîtier de la montre « Overseas ».

1935 Swiss invention patent No. 184 994 granted on September 20th for a recording chronograph (“Chronographe enregistreur”).

1981

1996

Swiss invention patent No. 112 829 granted on March 4th for a watch barrel (“Barillet de montre”).

1991 U.S. design patent No. 339 532 granted on April 12th (inventor Dominique Frappe, Croissysur-Seine, France) for a “Wrist Watch”; the design of a ladies’ watch case entirely set. Brevet suisse d’invention No 105 967 de 1923 Swiss invention patent No. 105 967 of 1923

1996 U.S. design patent No. 391 174 granted on August 28th (inventor Dino Modolo, La Chauxde-Fonds) for a “Wristwatch”; the design of the watch case “Overseas”.

Brevet américain d’invention No 6 119 315 délivré le 1er juillet (inventeur Jacques H. Gay, Vandœuvres) pour une « Button clasp » ; une boucle déployante pour bracelet de montre.

U.S. invention patent No. 6 119 315 granted on July 1st (inventor Jacques H. Gay, Vandœuvres) for a “Button clasp”; a folding buckle for a watch bracelet.

Brevet américain de design No 391 174 de 1996 American design patent No. 391 174 of 1996

50

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1997

1997

Brevet suisse d’invention N° 691 833 délivré le 25 septembre (inventeurs Patrick Cibien, Le Solliat, et Mathias Buttet, L’Abbaye, vallée de Joux) pour une « Module d’affichage pour pièce d’horlogerie, notamment montre-bracelet, comportant un affichage sautant des heures et un affichage rétrograde des minutes » ; le mécanisme de la « Saltarello ».

Swiss invention patent No. 691 833 granted on September 25th (inventors Patrick Cibien, Le Solliat, and Mathias Buttet, L’Abbaye, Vallée de Joux) for a display module for a timepiece, in particular a wristwatch, comprising a jumping hour display and a retrograde minute display (“Module d’affichage pour pièce d’horlogerie, notamment montre-bracelet, comportant un affichage sautant des heures et un affichage rétrograde des minutes”); the mechanism of the “Saltarello”.

1998 Brevet américain de design N° 423 953 délivré le 1er décembre (inventeur Vincent Kauffmann) pour une « Watch » ; le dessin d’une montre avec date rétrograde.

Brevet suisse d’invention No 691 833 de 1997 Swiss invention patent No. 691 833 of 1997

U.S. design patent No. 423 953 granted on December 1st (inventor Vincent Kauffmann) for a “Motor for clock watch movement – Moteur pour mouvement d’horlogerie”.

1999 Brevet mondial d’invention N° 62 129 délivré le 12 avril (inventeurs Tonino Giotto et Emmanuel Caminiti) pour un « Moteur pour mouvement d’horlogerie » ; un mécanisme à deux barillets.

1999 World Patent No. 62 129 granted on April 12th (inventors Tonino Giotto and Emmanuel Caminiti) for a “Moteur pour mouvement d’horlogerie – Motor for clock watch movement”; a mechanism with two barrels.

2000 Brevet américain de design N° 447 428 délivré le 27 mars (inventeur Dino Modolo, La Chaux-de-Fonds) pour une « Wrist watch » ; le dessin du boîtier de la montre « Malte Dual Time Régulateur Chronometer ».

1998

2000 Brevet américain de design No 423 953 de 1998 American design patent No. 423 953 of 1998

Brevet américain de design N° 444 398 délivré le 15 juin (inventeur Dino Modolo, La Chaux-de-Fonds) pour une « Watchcase » ; le dessin d’un boîtier de montre inspiré du modèle « 1972 » (en moins long).

U.S. design patent No. 447 428 granted on March 27th (inventor Dino Modolo, La Chaux-deFonds) for a “Wrist watch”; the design of the watch case “Malte Dual Time Régulateur Chronometer”. U.S. design patent No. 444 398 granted on June 15th (inventor Dino Modolo, La Chaux-deFonds) for a “Watchcase”; the design of a watch case inspired by the “1972” model (shorter).

Brevet américain de design No 447 428 de 2000 American design patent No. 447 428 of 2000

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

51


Montres importantes

Important watches

v.1790

c.1790

Création d’une montre de poche à complication horlogères, dotée d’un double quantième.

Creation of a pocket watch with horological complications, equipped with a double date.

v.1890

c.1890

Production de montres de poche avec répétition à quarts et musique.

Production of pocket watches with quarter-repeater and music.

1824 Création d’une montre de poche à heures sautantes digitales.

1845

1824 Jean-Marc Vacheron, v.1780 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 198)

Alexandre Nicolas Dolgoroukov, prince russe, acquiert une montre de poche ; l’une des plus belles produites alors par l’entreprise.

1855

Premières montres de poche à remontage et mise à l’heure par le pendant.

First pocket watches with winding and time setting by the pendant.

1865

1865 Vacheron, Chossat & Cie, 1816 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 302)

v.1870

The company delivered watch movements to Frédéric Boucheron (1830-1902), a Parisian jeweller, for his creations.

1875

1875

Vacheron & Constantin, 1824 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 324)

52

Creation of a pocket watch for Tongzhi (1856-1875), Emperor of China (1861-1875), tenth dignitary of the Qing Dynasty, with blue enamel case set with diamonds.

c.1870

La maison livre des mouvements de montres à Frédéric Boucheron (1830-1902), joaillier parisien, pour ses créations.

Ferdinand Verger (1851-1928) devient représentant (agent) de l’entreprise à Paris. Il créera des boîtiers et des cadrans de montres, notamment avec le miniaturiste parisien Fernand Paillet (1850-1918), peintre sur ivoire.

1845 Alexander Nicholas Dolgorukov, a Russian prince, acquires a pocket watch; one of the most beautiful watches produced by the company at the time.

1855

Création d’une montre de poche pour Tongzhi (1856-1875), empereur de Chine (1861-1875), dixième dignitaire de la dynastie Qing, avec boîtier en émail bleu serti de diamants.

Creation of a pocket watch with digital jumping hours.

Ferdinand Verger (1851-1928) becomes the company’s representative (agent) in Paris. He created watch cases and dials, notably with the Parisian miniaturist Fernand Paillet (1850-1918), a painter on ivory.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1884

1884

Création d’une montre de poche, double face, avec six complications horlogères (quantième perpétuel bissextile, âge et phases de lune) (mouvement N° 161 693).

Creation of a double-faced pocket watch with six horological complications (leapyear perpetual calendar, age and moon phases) (movement No. 161 693).

1885 Création d’une montre de poche non-magnétique contenant un assortiment complet fabriqué à partir de matériaux capables de résister aux champs magnétiques ; sa construction inclut un balancier, un ressort spiral et un axe d’ancre fabriqués en palladium; les bras de l’ancre sont en bronze et la roue d’échappement en or.

1885 Vacheron Constantin, 1884 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 155)

1887

1887

Le troisième œuf impérial de Pierre-Karl Fabergé (1846-1920) contient, comme « surprise », une petite horloge dont le mouvement est de Vacheron & Constantin. L’œuf est offert par le tsar Alexandre III (1845-1894), empereur de Russie (1881-1894), à sa femme Maria Fedorovna (1847-1928) pour la Pâques orthodoxe.

1889 Création d’une montre-bracelet pour dame, avec remontage et mise à l’heure par la lunette.

1901

Creation of a non-magnetic pocket watch containing a complete assortment made from materials capable of resisting magnetic fields; its construction includes a balancewheel, a hair-spring and an axis of lever made of palladium; the arms of the lever are made of bronze and the escapement wheel of gold.

The Third Imperial Egg of Peter Carl Fabergé (1846-1920) contains, as a “surprise”, a small clock with a movement by Vacheron & Constantin. The egg was presented by Tsar Alexander III (1845-1894), Emperor of Russia (1881-1894), to his wife Maria Feodorovna (1847-1928) for the Orthodox Easter. Pierre-Karl Fabergé, Saint-Pétersbourg, le troisième œuf impérial, mouvement de Vacheron Constantin, Genève, 1887 Carl-Peter Fabergé, St. Petersburg, The Third Imperial Egg, movement by Vacheron Constantin, Geneva, 1887 © Wartski, London

Obtention du premier « Poinçon de Genève ».

1889 Creation of a ladies’ wristwatch, with winding and time setting by the bezel.

1901 Obtaining the first “Poinçon de Genève” (Geneva Quality Hallmark or Geneva seal)

1904

1904

Création d’une montre de poche avec trois complications horlogères (chronographe, compteur de 60 minutes, compteur de 12 heures) (mouvement 17’’’ No 330 692 ; boîtier N° 200 334).

Creation of a pocket watch with three horological complications (chronograph, 60-minute counter, 12-hour counter) (17’’’ movement No. 330 692; case No. 200 334).

Vacheron Constantin, 1889 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 531)

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

53


1904

1904

Création d’une montre de poche avec répétition à minutes et carillon sur quatre timbres (mouvement 19 / 20’’’ N° 330 785 ; boîtier N° 205 043 ; manufacturée en 1904) ; livrée à Schippers, probablement à Anvers, pour être vendue à un membre d’une famille royale.

Creation of a pocket watch with minute-repeater and carillon on four gongs (movement 19 / 20’’’ No. 330 785; case No. 205 043; manufactured in 1904); delivered to Schippers, probably in Antwerp, to be sold to a member of a royal family.

1907

1907 Début de la production des montres de poche « Chronomètre Royal ».

Vacheron Constantin, 1906 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 655)

1909

1909 Creation of a pocket watch with six horological complications (simple calendar (day and date), age and moon phases, chronograph, 15-minute counter, alarm with arming by the lock on the left of the pendant) (22’’’ movement No. 346 669; case No. 213 334 ; sold in May 1921 to Bhupindra Singh (1891-1938), Maharajah of the Princely State of Patiala (1900-1938).

Création d’une montre de poche avec six complications horlogères (quantième simple (jour et date), âge et phases de lune, chronographe, compteur de 15 minutes, réveil avec armage par le verrou à gauche du pendant) (mouvement 22’’’ N° 346 669 ; boîtier No 213 334) ; vendue en mai 1921 à Bhupindra Singh (1891-1938), maharadjah de l’Etat princier de Patiala (1900-1938).

1911

1911 Premières montres-bracelets avec des mouvements 7, 8 et 9’’’ (lignes).

Start of production of the “Chronomètre Royal” (Royal Chronometer) pocket watches.

First wristwatches with 7, 8 and 9’’’ (lines) movements. Vacheron Constantin, 1907 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 035)

1912

1912 Start of the production of “tonneau”-shaped wristwatches.

Début de la production des montres-bracelets de forme « tonneau ».

1913

1913

Creation of a pocket watch with eight horological complications (perpetual calendar, moon phases, equation of time, hours and minutes of sunrise and sunset for the latitude of Paris) (19’’’ movement N°o. 367 058; case No. 226 781; manufactured between 1913 and 1917); sold in June 1917 by Max Barth, Biel, for “Senator”, Hotel du Rhin, Amsterdam.

Création d’une montre de poche avec huit complications horlogères (quantième perpétuel, phases de lune, équation du temps, heures et minutes du lever et du coucher du soleil pour la latitude de Paris) (mouvement 19’’’ N° 367 058 ; boîtier N° 226 781 ; manufacturée entre 1913 et 1917) ; vendue en juin 1917 par Max Barth, Bienne, pour « Senator », hôtel du Rhin, Amsterdam. Vacheron Constantin, 1915 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 144)

54

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1913-1914

1913-1914

Création d’un chronomètre de poche avec quatre complications horlogères (chronographe, rattrapante, compteur de 60 minutes, compteur de 12 heures) et balancier Guillaume (mouvement 18’’’ N° 366 251 ; boîtier N° 226 538 ; manufacturée entre 1913 et 1914) ; vendu en mai 1921 à Bhupindra Singh (1891-1938), maharadjah de l’Etat princier de Patiala (1900-1938).

1916 Création d’un bracelet-montre pour dame (platine et diamants) doté d’un petit mouvement, dit « tuyau », mesurant 26 mm de longueur sur 6,5 mm de largeur (mise au point en 1914-1915), précurseur des mouvements « baguette » ; vendu en mai 1921 à Bhupindra Singh (1891-1938), maharadjah de l’Etat princier de Patiala (1900-1938).

Creation of a pocket chronometer with four horological complications (chronograph, split-seconds, 60-minute counter, 12-hour counter) and Guillaume balance (18’’’ movement No. 366 251; case No. 226 538; manufactured between 1913 and 1914); sold in May 1921 to Bhupindra Singh (1891-1938), Maharajah of the Princely State of Patiala (19001938). Vacheron Constantin, 1909-1928 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 156)

Creation of a ladies’ watchbracelet (platinum and diamonds) with a small movement, known as a “tuyau” (pipe), measuring 26 mm. long by 6.5 mm. wide (developed in 1914-1915), a precursor of the “baguette” movements; sold in May 1921 to Bhupindra Singh (1891-1938), Maharajah of the Princely State of Patiala (19001938).

1916-1917 Création d’un chronomètre de poche avec trois complications horlogères (chronographe, rattrapante, compteur de 30 minutes) et balancier Guillaume (mouvement 19 / 20’’’ N° 364 441 ; boîtier N° 225 882 ; manufacturée entre 1913 et 1916), bulletins de marche des observatoires de Genève et de Kew-Teddington (mai 1916) ; vendu en mai 1921 à Bhupindra Singh (1891-1938), maharadjah de l’Etat princier de Patiala (1900-1938). Christie’s, New York, vente aux enchères, 15 juin 2011, lot 101, vendu pour la somme de US$ 25 000.-

1916

1916-1917

Vacheron Constantin, 1916 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 939)

1917

Creation of a pocket chronometer with three horological complications (chronograph, split-seconds, 30-minute counter) and Guillaume balance (19 / 20’’’ movement No. 364 441; case No. 225 882; manufactured between 1913 and 1916), bulletins de marche of the observatories of Geneva and Kew-Teddington (May 1916); sold in May 1921 to Bhupindra Singh (1891-1938), Maharajah of the Princely State of Patiala (1900-1938). Christie’s, New York, auction, June 15th, 2011, lot 101, sold for the amount of US$ 25 000.-

1917

Création de la première montre-bracelet avec chronographe mono-poussoir et compteur de minutes.

Creation of the first wristwatch with single-push chronograph and minute counter.

Vacheron Constantin, 1915 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 696)

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

55


1918 Début de la production des montres de poche avec chronographe destinées aux « Corps of Engineers » de l’armées des Etats-Unis d’Amérique. Suite à l’entrée en guerre des U.S.A. en 1917, les américains établissent un bureau d’achat d’équipement pour leur corps expéditionnaire (« American Expeditionary Forces ») qui commande plusieurs milliers de montres jusqu’en 1920. Spécialement destinées aux ingénieurs du génie, elles sont en argent inoxydable, supportent des différences de températures et possèdent des chiffres et aiguilles luminescents.

1918

Vacheron Constantin, 1917 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 237)

1918-1919

1918-1919 Création d’une montre de poche (or 20 carats) avec six complications horlogères (répétition à demi-quarts, Grande et Petite Sonnerie, chronographe, compteur de minutes) et balancier Guillaume (mouvement 19’’’, roues en or, N° 375 551 ; boîtier No 231 922) ; commandée par James Ward Packard (18631928), Warren, Ohio (U.S.A.), constructeur automobile (livrée via Armitage). Christie’s, New York, vente aux enchères, 15 juin 2011, lot 100, vendu pour la somme de US$ 1 762 500.-

Creation of a pocket watch (20-carat gold) with six horological complications (halfquarter-repeater, Grande and Petite Sonnerie, chronograph, minute counter) and Guillaume balance (19’’’ movement, gold wheels, No. 375 551; case No. 231 922); ordered by James Ward Packard (18631928), Warren, Ohio (U.S.A.), automobile manufacturer (delivered via Armitage). Christie’s, New York, auction, June 15th, 2011, lot 100, sold for the amount of US$ 1 762 500.Vacheron Constantin, 1918-1919 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 527)

Création du premier chronomètre de bord, avec indication de réserve de marche.

1920-1938 Vacheron Constantin continues to work with the Parisian house of Ferdinand Verger and his two sons, Georges-Albert and Henri-Louis; on December 1st, this company becomes “Verger Frères”. They are responsible for the creation of many Art Deco masterpieces and the registration of numerous patents (“à volets” watches, “bras-en-l’air” watches, table clocks, etc.).

1920-1938

56

1919 Creation of the first ship’s chronometer (deck-watch) with power reserve indication.

1919

Vacheron Constantin continue de travailler avec la maison parisienne de Ferdinand Verger et de ses deux fils, GeorgesAlbert et Henri-Louis ; le 1er décembre, cette entreprise devient « Verger Frères ». On leur doit la création de nombreux chefs-d’œuvre de l’Art déco et l’enregistrement de nombreux brevets d’invention (montres « à volets », montres « bras-en-l’air », pendules de table, etc.).

Start of the production of pocket watches with chronographs intended for the “Corps of Engineers” of the United States Army. Following the U.S. entry into the war in 1917, the Americans set up a purchasing office for equipment for their expeditionary forces – The American Expeditionary Forces – which ordered several thousand watches until 1920. Specially designed for engineers, they are made of stainless silver, withstand temperature differences and have luminescent numerals and hands.

Vacheron Constantin - Verger Frères, 1930 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 572)

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1921

1921

Production de quelques montresbracelets de forme coussin avec remontage et mise à l’heure à midi. Ce modèle est réinterprété en 2008 avec le lancement de la montre-bracelet « Historiques American 21 ».

Production of a few cushionshaped wristwatches with winding and time setting at noon. This model is reinterpreted in 2008 with the launch of the “Historic American 21” wristwatch.

1923

1923 Création d’une montre de poche dont le boîtier est orné d’une peinture sur émail, signée « Goll » – Marie Goll (1846-1933) ou Louise Goll (1853-1940) – représentant « Les Bergers d’Arcadie » (1628-1630) d’après Nicolas Poussin (15941665) ; la cuvette est gravée d’après l’œuvre « L’Arrivée des moissonneurs dans les marais Pontins » (1830) de Léopold Robert (1794-1835), surmontant un extrait de la partition de la « Symphonie pastorale » (18051808) de Ludwig van Beethoven (1770-1827) ; le mouvement est entièrement gravé et représente deux angelots inspirés par la « Madone Sixtine » (1512) de Raphaël (1483-1520). C’est une parfaite illustration du dialogue entre les métiers d’art et ceux de l’horlogerie.

1924 Création de montres Art déco, en cristal de roche, dont les mouvements extra-plats et squelettes sont en or.

Vacheron Constantin, 1921 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 677)

Vacheron Constantin, 1923 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 659)

1924 Creation of Art Deco watches, in rock crystal, with extra-flat skeleton movements in gold.

1925

1925

Création des premières montres Art déco à heures sautantes.

Creation of the first Art Deco watches with jumping hours.

Création des premiers chronographes présentés par paires pour le chronométrage sportif (dans des écrins spécialement adaptés à cet usage). Création d’une montre de poche avec sept complications horlogères (répétition à minutes, quantième perpétuel bissextile, phases de lune) (mouvement 19 / 20’’’ N° 400 725 (ancien N° 389 563 ; boîtier N° 249 887 ; manufacturée entre 1917 et 1929) ; vendue en novembre 1929.

Creation of a pocket watch whose case is decorated with a painting on enamel, signed “Goll” – Marie Goll (1846-1933) or Louise Goll (1853-1940) – representing “Les Bergers d’Arcadie” (The Shepherds of Arcadia; 16281630) after Nicolas Poussin (1594-1665); the cuvette (dome) is engraved after the work “L’Arrivée des moissonneurs dans les marais Pontins” (The Arrival of the Harvesters in the Pontine Marshes; 1830) by Léopold Robert (1794-1835), surmounting an excerpt from the score of the “Pastoral Symphony” (18051808) by Ludwig van Beethoven (1770-1827); the movement is entirely engraved and depicts two cherubs inspired by the “Sistine Madonna” (1512) by Raphael (1483-1520). It is a perfect illustration of the dialogue between the “métiers d’art » (crafts of art) and watchmaking.

Creation of the first chronographs presented in pairs for sports timing (in special fitted cases for this purpose).

Vacheron Constantin, 1928

Creation of a pocket watch with seven horological complications (minute-repeater, leap-year perpetual calendar, moon phases) (movement 19 / 20’’’ No. 400 725 (former N° 389 563; case No. 249 887; manufactured between 1917 and 1929); sold on November 1929.

© Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 059)

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

57


1926

1926

Production de trois chronomètres de marine, avec échappement à détente.

Production of three marine chronometers, with detent escapement.

1927

1927

Création d’une montre de poche avec six complications horlogères (quantième perpétuel bissextile, phases de lune) (mouvement 17 / 19’’’ N° 385 661 ; boîtier N° 252 271 ; manufacturée entre 1927 et 1929) ; vendue le 1er mars 1946 à Lugopl.

Creation of a pocket watch with six horological complications (leap-year perpetual calendar, moon phases) (movement 17 / 19’’’ No. 385 661; case No. 252 271; manufactured between 1927 and 1929); sold on March 1st, 1946, to Lugopl.

Création d’un chronomètre de poche avec huit complications horlogères (quantième perpétuel instantané, phases de lune, équation du temps, heures et minutes du lever et du coucher du soleil pour la latitude de …), bulletin de marche de l’Observatoire de Genève (mouvement 19’’’ N° 386 612 ; boîtier N° 250 975 ; manufacturée entre 1919 et 1929) ; encore en stock en 1933.

Creation of a pocket chronometer with eight horological complications (instantaneous perpetual calendar, moon phases, equation of time, hours and minutes of sunrise and sunset for the latitude of …?), Bulletin de marche of the Geneva Observatory (19’’’ movement No. 386 612; case No. 250 975; manufactured between 1919 and 1929), still in stock in 1933.

Vacheron Constantin, la « Boisrouvray », 1928-1948 © Vacheron Constantin, Genève

Creation of a pocket watch with 24-hour dial and compass.

Création d’une montre de poche avec cadran 24 heures et boussole.

Creation of an Art Deco pocket watch with three horological complications (simple date with apertures (day and date), moon phases) (17’’’ movement No. 403 854; case No. 252 315; manufactured in 1927); sold to Leroux.

Création d’une montre de poche Art déco avec trois complications horlogères (quantième simple à guichets (jour et date), phases de lune) (mouvement 17’’’ N° 403 854; boîtier N° 252 315 ; manufacturée en 1927) ; vendue à Leroux.

Creation of an Art Deco pocket watch with three horological complications (simple date with apertures (day and date), age and moon phases) (ultra-thin 17’’’ movement No. 403 488; case No. 252 349; manufactured between 1926 and 1927); sold on November 4th, 1940, Paris.

Création d’une montre de poche Art déco avec trois complications horlogères (quantième simple à guichets (jour et date), âge et phases de lune) (mouvement 17’’’ ultra-mince N° 403 488; boîtier N° 252 349 ; manufacturée entre 1926 et 1927) ; vendue le 4 novembre 1940, Paris. Création d’une montre de poche avec neuf complications horlogères (répétition à minutes, quantième perpétuel bissextile, âge et phases de lune, chronographe, compteur de 30 minutes) (mouvement 17 / 18’’’ N° 402 834; boîtier N° 250 973 ; manufacturée entre 1925 et 1927), Hambourg.

58

Vacheron Constantin, la « Boisrouvray », 1928-1948 © Vacheron Constantin, Genève

Creation of a pocket watch with nine horological complications (minute-repeater, leap-year perpetual calendar, age and moon phases, chronograph, 30-minute counter) (movement 17 / 18’’’ No. 402 834; case No. 250 973; manufactured between 1925 and 1927), Hamburg.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1928

1928

Création d’un chronomètre de poche avec régulateur à tourbillon d’une minute (mouvement 19 ou 22’’’ N° 401 562), bulletin de marche de l’Observatoire de Genève (1927-1928) ; vendu à Henry Graves Jr (1868-1953), New York.

Creation of a pocket chronometer (No. 401 562), Bulletin de marche of the Geneva Observatory (1927-1928); sold to Henry Graves Jr. (1868-1953), New York.

1929

1929 Création d’une montre de poche, savonnette, avec onze complications horlogères (répétition à minutes sur trois timbres, quantième perpétuel bissextile, phases de lune, chronographe, rattrapante, compteur de 30 minutes, réveil) et balancier Guillaume (mouvement 20 / 21’’’ N° 408 710 (ancien N° 370 600) ; boîtier N° 254 197 ; manufacturée en 1914 et entre 1928 et 1931) ; vendue le 17 janvier 1948 au comte Guy de Jacquelot du Boisrouvray (19031980), époux de Luz Mila Patiño y Rodriguez (1909-1958), fille de Simón Iturri Patiño (1860-1947), pionnier de l’exploitation de l’étain, multimilliardaire surnommé « le Rockefeller des Andes », et cousin (par sa mère) de Rainier III (1923-2005), prince souverain de Monaco (1949-2005). Antiquorum, Genève, vente aux enchères, « Exceptional Horological Works of Art », 11 octobre 2003, lot 134, vendu pour la somme de CHF 1 103 500.-

Vacheron Constantin, la « Fouad Ier » 1927-1929 © Vacheron Constantin, Genève

Création d’une montre de poche à « Grande Complication », avec 13 complications horlogères (répétition à minutes, Grande et Petite Sonnerie, quantième perpétuel bissextile à guichets, phases de lune, chronographe, rattrapante, compteur de 30 minutes)(mouvement 21’’’ N° 402 833 ; boîtier N° 251 058 ; manufacturée entre 1927 et 1929) ; offerte par la colonie suisse d’Egypte à Fouad Ier (1868-1936), sultan (1917) puis roi d’Egypte (1922-1936). Antiquorum, Genève, vente aux enchères thématique « The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005 », 3 avril 2005, lot 182, vendu pour la somme de CHF 3 306 250.La colonie suisse d’Egypte, nombreuse et fort bien considérée, est constituée en 1927 de 1 311 personnes (558 au Caire, 483 à Alexandrie et 270 dans le reste du pays) ; en 1937, elle est de 1 550 personnes (835 au Caire et 715 à Alexandrie).

Vacheron Constantin, la « Fouad Ier  » 1927-1929 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

Creation of a pocket watch, savonnette (hunting-case), with eleven horological complications (minute-repeater on three gongs, leap-year perpetual calendar, moon phases, chronograph, splitseconds, 30-minute counter, alarm) and Guillaume balance (20 / 21’’’ movement No. 408 710 (formerly No. 370 600); case No. 254 197; manufactured in 1914 and between 1928 and 1931); sold on January 17th, 1948, to Count Guy de Jacquelot du Boisrouvray (1903-1980), husband of Luz Mila Patiño y Rodriguez (19091958), daughter of Simón Iturri Patiño (1860-1947), pioneer of tin mining, multi-billionaire nicknamed “the Rockefeller of the Andes”, and cousin (by his mother) of Rainier III (19232005), Sovereign Prince of Monaco (1949-2005). Antiquorum, Geneva, auction, “Exceptional Horological Works of Art”, October 11th, 2003, lot 134, sold for the amount of CHF 1 103 500.Creation of a “Grande Complication” pocket watch with 13 horological complications (minute-repeater, Grande and Petite Sonnerie, leap-year perpetual calendar with apertures, moon phases, chronograph, split-seconds, 30-minute counter) (movement 21’’’ No. 402 833; case No. 251 058; manufactured between 1927 and 1929); offered by the Swiss colony of Egypt to Fouad I (1868-1936), Sultan (1917) then King of Egypt (19221936). Antiquorum, Geneva, thematic auction “The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005”, April 3rd, 2005, lot 182, sold for the amount of CHF 3 306 250.The Swiss colony of Egypt, which was large and highly regarded, consisted in 1927 of 1 311 people (558 in Cairo, 483 in Alexandria and 270 in the rest of the country); in 1937 it numbered 1 550 (835 in Cairo and 715 in Alexandria).

59


1930

1930

Production d’une montre-bracelet avec répétition à minutes (12’’’).

Production of a wristwatch with minute-repeater (12’’’).

1932

1932

Création d’une montre à heures universelles, avec des 24 fuseaux horaires et 31 indications de lieux du monde (Réf. 3372), par Louis Cottier (1894-1966) de Carouge (canton de Genève). Création de pendules de table squelette avec échappement à force constante. Création d’un chronomètre de poche avec douze complications horlogères (répétition à minutes, quantième perpétuel bissextile, âge et phases de lune, chronographe, rattrapante, compteur de 30 minutes, indication de réserve de marche, régulateur à tourbillon) et balancier Guillaume (mouvement …’’’ N° 415 946 » ; boîtier No 258 458 ; manufacturée entre 1930 et 1934), bulletin de marche de l’Observatoire de Genève (3 décembre 1934). Cette montre fit partie de la collection Esmond Bradley Martin (1915-2002), fils de Bradley Martin Jr (1873-1963) et de Helen Margaret Phipps (1876-1934) ; petit-fils de Bradley Martin (1841-1913), mondain américain qui organise le bal costumé Bradley-Martin à l’hôtel Waldorf de New York dans la nuit du 10 février 1897 ; petit-fils de Henry Phipps Jr (1839-1930), magnat de l’acier à Pittsburgh (Pennsylvanie), ami et partenaire de Andrew Carnegie (1835-1919), industriel et philanthrope écossais naturalisé américain. Sotheby’s, New York, vente aux enchères de la collection Esmond Bradley Martin, 22 octobre 2002, lot 39, vendu pour la somme de US$ 295 500.-

Creation of a watch with universal hours (World Time), with 24 time zones and 31 indications of places in the world (Ref. 3372), by Louis Cottier (1894-1966) from Carouge (Canton of Geneva). Vacheron Constantin, 1932 et 1946 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 182)

Vacheron Constantin, Genève, la « Esmond B. Martin », 1930-1934 © Sotheby’s, New York

Réalisation de montres dites « chronoscope », avec affichage digital de l’heure.

1936

Premières montres-bracelets pour automobilistes.

60

Creation of a pocket chronometer with twelve horological complications (minute-repeater, leap-year perpetual calendar, age and moon phases, chronograph, split-seconds, 30-minute counter, power reserve indication, tourbillon regulator) and Guillaume balance (movement …’’’ No. 415 946; case No. 258 458; manufactured between 1930 and 1934), Bulletin de marche of the Geneva Observatory (December 3rd, 1934). This watch was part of the Collection of Esmond Bradley Martin (19152002), son of Bradley Martin Jr. (1873-1963) and Helen Margaret Phipps (1876-1934); grandson of Bradley Martin (1841-1913), an American socialite who organised the Bradley-Martin costume ball at the Waldorf Hotel in New York on the night of February 10, 1897; grandson of Henry Phipps Jr. (1839-1930), steel magnate from Pittsburgh (Pennsylvania), friend and partner of Andrew Carnegie (1835-1919), a naturalized Scottish American industrialist and philanthropist. Sotheby’s, New York, auction of the Esmond Bradley Martin Collection, October 22nd, 2002, lot 39, sold for the amount of US$ 295 500.Production of so-called “chronoscope” watches with digital time display.

1936 Première montre-bracelet de forme « tonneau », avec répétition à minutes et quantième perpétuel rétrograde.

Creation of skeleton table clocks with constant force escapement.

First wristwatches for motorists (driver’s watch). Vacheron Constantin, 1929 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 152)

First “tonneau”-shaped wristwatch with minute-repeater and retrograde perpetual calendar.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1936 Création d’une montre de poche « géante » à « Grande Complication » avec 16 complications horlogères (répétition à minutes, Grande et Petite Sonnerie, quantième perpétuel bissextile, phases de lune, chronographe, rattrapante, compteur de 30 minutes, indications des réserves de marche, réveil) (mouvement 23’’’ N° 415 810 » (820 composants) ; boîtier N° 258 597 ; manufacturée entre 1931 et 1936) ; vendue en 1946 aux autorités genevoises et livrée à son excellence Boulent Raoul pour être offerte à Farouk Ier (19201965), roi d’Egypte (1936-1952). Antiquorum, Genève, vente aux enchères thématique « The Art of Vacheron Constantin », 13 novembre 1994, lot 111, vendu pour la somme de CHF 1 158 500.-

1936

Vacheron Constantin, la « Farouk Ier », 1931-1936 et 1946 © Vacheron Constantin, Genève

Production d’une série limitée de montres de poche en aluminium, dans le cadre d’une étude pour anticiper la pénurie de matériaux stratégiques, que pourrait engendrer la Seconde Guerre mondiale. Le choix de l’aluminium est une alternative entre d’autres métaux tels que l’acier, le laiton, le cuivre, le nickel ou les métaux précieux.

v.1940-1960 Production of about thirty wristwatches, very flat, with minute-repeater.

v.1940-1960

1945

Production d’une trentaine de montres-bracelets, très plates, avec répétition à minutes.

Production of six wristwatches with minute-repeater (Ref. 4261).

1945

v.1950-1960

Production de six montresbracelets avec répétition à minutes (Réf. 4261).

Charles « Carlo » Poluzzi (18991978) de Carouge, près de Genève, réalise des peintures sur émail sur des boîtiers de montres de poche et divers objets de bijouterie (poudrier, boîte à cigarettes, etc.).

1939 Production of a limited series of aluminium pocket watches, as part of a study to anticipate the shortage of strategic materials that could result from the Second World War. The choice of aluminium is an alternative to other metals such as steel, brass, copper, nickel or precious metals.

1939

v.1950-1960

Creation of a “giant” “Grande Complication” pocket watch with 16 horological complications (minute-repeater, Grande and Petite Sonnerie, leap-year perpetual calendar, moon phases, chronograph, split-seconds, 30-minute counter, power reserve indications, alarm) (23’’’ movement No. 415 810 (820 components); case No. 258 597; manufactured between 1931 and 1936); sold in 1946 to the Geneva authorities and delivered to His Excellency Boulent Raoul to be offered to Farouk I (1920-1965), King of Egypt (1936-1952). Antiquorum, Geneva, thematic auction “The Art of Vacheron Constantin”, November 13th, 1994, lot 111, sold for the amount of CHF 1 158 500.-

Vacheron Constantin, la « Farouk Ier », 1931-1936 et 1946 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

Charles “Carlo” Poluzzi (18991978) from Carouge, near Geneva, produced enamel paintings on the cases of pocket watches and various jewellery objects (powder case, cigarette box, etc.).

61


1952

1952

Premières montres-bracelets de forme carrée et galbée, avec triple date et phases de lune. Ce modèle est réinterprété en 1998 avec le lancement de la montre « Toledo », puis introduite en 2003 dans la collection « Les Historiques ».

The first wristwatches with a square and curved shape, with triple date and moon phases. This model was reinterpreted in 1998 with the launch of the “Toledo” watch, then introduced in 2003 in the “Les Historiques” Collection.

1954

1954 Premières montres-bracelets de forme rectangulaire aux contours inédits, comme l’« Aronde ». Ces modèles sont réinterprétés aujourd’hui dans la collection « Les Historiques ».

Vacheron Constantin, 1952 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 933)

1955

1955 Creation of the world’s flattest manual-winding movement, the Calibre 1003 (thickness 1.64 mm.), certified with the “Poinçon de Genève” (Geneva Quality Hallmark or Geneva seal). This model is reinterpreted in 2010 with the launch of the “Historique Ultra-fine 1955”.

Création du mouvement à remontage manuel le plus plat au monde, le calibre 1003 (ép. 1,64 mm), certifié du « Poinçon de Genève ». Ce modèle est réinterprété en 2010 avec le lancement de la « Historique Ultra-fine 1955 ». vendu pour la somme de CHF 1 158 500.-

1959

1959

Creation of a wristwatch with minute-repeater, “triple date” and moon phases.

Création d’une montre-bracelet répétition à minutes, « triple date » et phases de lune

1968

The first rectangular wristwatches with unusual contours, such as the “Aronde”. These models are reinterpreted today in the “Les Historiques” Collection.

1968 Vacheron Constantin, 1954 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 974)

Création du mouvement à remontage automatique extraplat, le calibre 1120 (ép. 2,45 mm). Ce modèle est réinterprété en 2010 avec le lancement de la « Historique Ultra-fine 1968 ».

Creation of the extra-flat selfwinding movement, the Calibre 1120 (thickness 2.45 mm.). This model is reinterpreted in 2010 with the launch of the “Historique Ultra-fine 1968”.

1972

1972

Presentation of the “1972” model, a wristwatch with an innovative look, characterised by an asymmetrical design and an oval-shaped movement.

Présentation du modèle « 1972 », montre-bracelet à l’allure novatrice, caractérisée par un dessin asymétrique et un mouvement de forme ovale.

Vacheron Constantin, 1972 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 766)

62

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


1977

1977

Lancement de la collection « 222 », une ligne de montrebracelet à remontage automatique sportive de luxe, boîtier monobloc, dessinée par Jorg Hysek (alors âgé de 23 ans), pour commémorer le 222e anniversaire de l’entreprise. Ce modèle est l’ancêtre de l’« Overseas ».

Launch of the “222” Collection, a line of luxury self-winding sports wristwatches with a onepiece case, designed by Jorg Hysek (then 23 years old), to commemorate the company’s 222nd Anniversary. This model is the ancestor of the “Overseas”.

1979

1979 Création de la « Kallista » (« la plus belle » en grec), l’une des montres-bracelets les plus chères au monde. Réalisée à partir d’un lingot d’or d’un kilogramme, sertie de 118 diamants taille émeraude totalisant 130 carats, près de 6 000 heures ont été nécessaire aux maîtres horlogers pour la fabriquer et plus de vingt mois aux joaillers pour la sertir. Son prix est alors de cinq millions de dollars ; en 2016, la montre est évaluée à près de onze millions de dollars.

Vacheron Constantin, 1977 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 524)

1988 Launch of wristwatches with perpetual calendar, classic or skeleton versions.

1988

1992

Lancement des montresbracelets avec quantième perpétuel, version classique ou squelette.

1992 Création du mouvement avec répétition à minutes le plus plat au monde, le calibre 1755 (ép. 3,28 mm) ; il sera produit à 200 pièces.

Creation of the “Kallista” (“the most beautiful” in Greek), one of the most expensive wristwatches in the world. Made from a onekilogram gold ingot, set with 118 emerald-cut diamonds totalling 130 carats, it took the master watchmakers nearly 6 000 hours to make it and more than twenty months for the jewellers to set it. Its price is then five million dollars; in 2016, the watch is valued at nearly eleven million dollars.

Creation of the world’s flattest minute-repeater movement, the Calibre 1755 (thickness 3.28 mm.); it will be produced in 200 pieces. Vacheron Constantin, 1979 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 10 150)

1993 Launch of wristwatches with perpetual calendar and oneminute tourbillon regulator.

1993 Lancement des montresbracelets avec quantième perpétuel et régulateur à tourbillon d’une minute.

Vacheron Constantin, 1990 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 497)

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

63


1994 Lancement de la collection « Mercator », hommage à Gerhard Kremer (1512-1594), dit Mercator, dont les cadrans sont réalisés en émail et peints de la reproduction des cartes hémisphériques tracées par le mathématicien et géographe flamand. Aiguilles bi-rétrogrades en forme de compas. Série limitée de 50 pièces ; cadrans de Lucie and Jean Genbrugge, peintres sur émail, château de Broechem, près d’Anvers (Belgique). Antiquorum, Genève, organise une vente aux enchères thématique, « The Art of Vacheron Constantin » (13 novembre) qui totalise CHF 4,2 millions de chiffre d’affaire et où est présentée et vendue l’exemplaire No 1 de cette montre pour la somme de CHF 86 000.(lot 286).

1994

Vacheron Constantin, 1994 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 473)

1996 Launch of the “Overseas” Collection, a line of luxury sports wristwatches; this model is redesigned in 2004 (antimagnetic screen), then in 2016.

1996 Lancement de la collection « Overseas », une ligne de montre-bracelet sportive de luxe ; ce modèle est revu en 2004 (écran antimagnétique), puis en 2016.

1997 Launch of the “Saltarello” Collection.

1997 Lancement de la collection « Saltarello ».

Launch of the Mercator Collection, a tribute to Gerhard Kremer (1512-1594), known as Mercator, whose dials are made of enamel and painted with reproductions of the hemispheric maps drawn by the Flemish mathematician and geographer. Bi-retrograde hands in the shape of a compass. Limited edition of 50 pieces; dials by Lucie and Jean Genbrugge, painters on enamel, Broechem Castle, near Antwerp (Belgium). Antiquorum, Geneva, organises a thematic auction, “The Art of Vacheron Constantin” (November 13th) with a total turnover of CHF 4.2 million, where example No. 1 of this watch is presented and sold for CHF 86 000.- (lot 286).

Vacheron Constantin, 1996 © Vacheron Constantin, Genève (Inv.11 705)

2000

2000 Launch of the “Malte” Collection.

2003

Lancement de la collection « Malte ».

Launch of “Egérie”, a Collection of wristwatches dedicated to women (curvex “tonneau”shape).

2003

2004

Lancement de « Egérie », une collection de montres-bracelets dédiées aux femmes (forme « tonneau » curvex).

Launch of the “Patrimony” Collection, a line of ultra-flat wristwatches.

2004 Lancement de la collection « Patrimony », une ligne de montre-bracelet ultra-plate. Vacheron Constantin, 1996 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 740)

64

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


2005 250 anniversaire de Vacheron Constantin avec la création et la présentation d’une pléiade de nouveautés : • « L’Esprit des Cabinotiers », une pendule mystérieuse (pièce unique). • La « Tour de l’Ile », une montre-bracelet incorporant 16 complications horlogères (834 composants ; 10 000 heures de recherche et de développement ; sept pièces seront produites). • Les « Métiers d’Art », un ensemble de quatre montresbracelets dotées du calibre 2460, offrant une lecture sans aiguilles au travers de quatre guichets (48 pièces seront réalisées, soit 12 coffrets de quatre pièces chacun). • La « Saint-Gervais », une montre-bracelet dotée du nouveau calibre 2250, avec réserve de marche de plus de dix jours, quantième perpétuel et tourbillon (55 pièces seront fabriquées). • La « Jubilée 1755 », une montre-bracelet dotée du nouveau calibre 2475, avec seconde au centre, date du mois, jour de la semaine et réserve de marche. Antiquorum, Genève, organise une vente aux enchères thématique, « The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005 » (3 avril) qui totalise CHF 18,1 millions de chiffre d’affaire et où sont présentées et vendues ces gardetemps exceptionnels.

2005

e

Vacheron Constantin, « L’Esprit des Cabinotiers », 2000-2005 © Vacheron Constantin, Genève

Vacheron Constantin, la « Tour de l’Ile », 2000-2005 © Vacheron Constantin, Genève

2007 Lancement de la collection « Métiers d’Art », « Les Masques », un groupe de montre-bracelet avec des reproductions miniatures de douze masques d’art primitifs du musée BarbierMueller de Genève (25 séries seront réalisées, soit 300 pièces).

250th Anniversary of Vacheron Constantin with the creation and presentation of a plethora of new products: • “L’Esprit des Cabinotiers”, a mysterious clock (unique piece). • The “Tour de l’Ile”, a wristwatch incorporating 16 horological complications (834 components; 10 000 hours of research and development; seven pieces will be produced). • The “Métiers d’Art”, a set of four wristwatches equipped with the Calibre 2460, offering hands-free reading through four apertures (48 pieces will be made, i.e. 12 boxes of four pieces each). • The “Saint-Gervais”, a wristwatch equipped with the new Calibre 2250, with a power reserve of more than ten days, perpetual calendar and tourbillon (55 pieces will be produced). • The “Jubilee 1755”, a wristwatch featuring the new Calibre 2475, with centre-seconds, date of the month, day of the week and power reserve. Antiquorum, Geneva, organises a thematic auction, “The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005” (April 3rd) with a total turnover of CHF 18.1 million, where these exceptional timepieces are presented and sold.

2007 Launch of the “Métiers d’Art” Collection, “Les Masques”, a group of wristwatches with miniature reproductions of twelve primitive art masks from the Barbier-Mueller Museum in Geneva (25 series will be produced, i.e. 300 pieces). Celebration of the 100th Anniversary of the “Chronomètre Royal” with the presentation of the “Chronomètre Royal 1907” in the “Historiques” line (100 pieces will be produced).

Célébration du 100e anniversaire du « Chronomètre Royal » avec la présentation dans la ligne « Historiques » du « Chronomètre Royal 1907 » (100 pièces seront réalisées). Vacheron Constantin, 2007 © Vacheron Constantin, Genève (Inv. 11 544)

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

65


2009

2009

Création de la « Kallania », un bracelet-montre avec 186 diamants taille émeraude totalisant environ 170 carats (pièce unique).

Creation of the “Kallania”, a bracelet-watch with 186 emerald-cut diamonds totalling approximately 170 carats (unique piece).

2011

2011

Lancement de la montrebracelet « Traditionnelles Heures du Monde », avec le calibre 2460 WT faisant l’objet d’un nouveau brevet.

Launch of the “Traditional Heures du Monde” (World Time) wristwatch, with the Calibre 2460 WT, which is the subject of a new patent.

2012 Lancement de la collection « Métiers d’Art », « Les Univers Infinis », une collection de montres-bracelets en l’honneur de la « tessellation » ou pavage périodique, un design de formes identiques entrelacées inspiré par le travail de l’artiste néerlandais Maurits Cornelis Escher (1898-1972).

2012 Vacheron Constantin, la « Maître Cabinotier Astronomica », Réf. 80174, 2014 © Vacheron Constantin, Genève

2013

2013

Launch of the “Patrimony ultraplat” (ultra-flat) wristwatch with minute-repeater, Calibre 1731 (thickness 3.9 mm.).

Lancement de la montre-bracelet « Patrimony ultra-plate » avec répétition à minutes, calibre 1731 (ép. 3,9 mm).

2014

2014

Creation of the “Maître Cabinotier Astronomica”, a wristwatch with 15 horological complications, Calibre 2555-B1 (unique piece).

Création de la « Maître Cabinotier Astronomica », une montrebracelet avec 15 complications horlogères, calibre 2555-B1 (pièce unique).

2015

2015

260th Anniversary of Vacheron Constantin.

260e anniversaire de Vacheron Constantin.

Launch of the “Harmony” Collection, with seven new models (September 17th).

Lancement de la collection « Harmony », avec sept nouveaux modèles (17 septembre). Création de la « Référence 57 260 », la montre la plus compliquées au monde, avec 57 complications horlogères (Ø 98 mm ; 960 gr.), commande spéciale d’un collectionneur ; le projet représente huit années de travail (pièce unique).

Launch of the “Métiers d’Art” Collection, “Les Univers Infinis”, a collection of wristwatches in honour of “tessellation” or periodic paving, a design of identical interlaced shapes inspired by the work of Dutch artist Maurits Cornelis Escher (1898-1972).

Vacheron Constantin, la « Réf. 57 260 », 2005-2015

Creation of the “Reference 57 260”, the most complicated watch in the world, with 57 horological complications (Ø 98 mm.; 960 gr.), special order from a collector; the project represents eight years of work (unique piece).

© Vacheron Constantin, Genève

66

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


2016

2016

Création d’une nouvelle montre-bracelet d’exception, « Les Cabinotiers Celestia Astronomical Grand Complication 3600 », avec 23 complications horlogères (pièce unique).

Creation of an exceptional new wristwatch, “Les Cabinotiers Celestia Astronomical Grand Complication 3600”, with 23 horological complications (unique piece).

2017

2017

Creation of the “Symphonia Grande Sonnerie 1860” (unique piece).

Création de la « Symphonia Grande Sonnerie 1860 » (pièce unique).

2018

2018

Launch of “Fiftysix”, a new collection of watches inspired by a 1956 model.

Lancement de « Fiftysix », une nouvelle collection de montres inspirées d’un modèle de 1956. Création de « Les Cabinotiers Répétition Minutes Tourbillon Carte Céleste » (pièce unique).

2019 Lancement de la « Twin Beat Quantième Perpétuel », dotée d’un calibre révolutionnaire.

Creation of “Les Cabinotiers Répétition Minutes Tourbillon Carte Céleste” (unique piece). Vacheron Constantin, la « Celestia Astronomical Grand Complication 3600 », Réf. 9720C, 2017 © Vacheron Constantin, Genève

2020

2019 Creation of the “Twin Beat Quantième Perpétuel” (perpetual calendar) with a revolutionary calibre.

2020

Lancement de « Egérie », une nouvelle collection de montres-bracelets dédiées aux femmes (forme ronde).

Launch of “Egérie”, a new collection of wristwatches dedicated to women (roundshape).

Création de « La Musique du Temps Les Cabinotiers Grande Complication chronographe à rattrapante (Tempo) », avec 24 complications horlogères (pièce unique).

Creation of “La Musique du Temps Les Cabinotiers Grande Complication chronographe à rattrapante (Tempo)” (Grande Complication splitseconds chronograph), with 24 horological complications (unique piece).

Création de « Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie (Ode à la musique) », avec 19 complications horlogères (pièce unique).

Launch of “Les Cabinotiers Grande Complication Astronomique à sonnerie (Ode à la musique)” (striking astronomical Grande Complication; Ode to Music), with 19 horological complications (unique piece).

Vacheron Constantin, la « Grande Complication astronomique à sonnerie (Ode à la musique) », Réf. 6620C, 2020 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

67


68

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

69


Lot 304 de la vente du 24 janvier 2021, Antiquorum, Monaco

Vacheron Constantin Réf. 80250, « Tour de l’Ile No 1 », cadrans noirs, 16 complications horlogères ; pièce unique L’une des montres-bracelets les plus compliquées jamais réalisées Exceptionnelle et unique montre-bracelet d’homme, or 18 carats, doubleface, à remontage manuel, de forme ronde à trois corps clippés, anses à côtés concaves, lunettes cannelées, glaces saphir, cadrans (18 carats) guillochés main de couleur noire, avec petite seconde à 6 heures (sur le tourbillon), 58 heures de réserve de marche et 16 complications horlogères : • Répétition à minutes sur deux timbres d’acier par deux marteaux (activée en tournant la lunette) Le premier cadran présente : • Age et phases de la lune (cadran subsidiaire gradué de 0 à 29 1/2 et ouverture à 3 heures ; correcteur à 4 heures) • Indication de réserve de marche (secteur à 8 :30) • Heure d’un deuxième fuseau horaire (cadran subsidiaire à 11 heures avec indication des heures diurnes et nocturnes ; aiguille des heures ajustable indépendamment par le correcteur à 2 heures) • Indication du couple de sonnerie (secteur à 1 heure) Le second cadran présente : • Quantième perpétuel semi-instantané • Date du mois (cadran subsidiaire à 2 heures ; correcteur à 11 heures) • Jour de la semaine (cadran subsidiaire à 10 heures ; indications données en français ; correcteur à 7 heures) • Mois de l’année (cadran subsidiaire à 12 heures ; indications données en français) • Cycle de quatre ans des années bissextiles (ouverture à 1 heure) • Heure du lever du soleil pour Genève (secteur à 8 heures) • Heure du coucher du soleil pour Genève (secteur à 4 heures) • Equation du temps de type « sectorielle » (secteur au centre) • Carte du ciel pour l’hémisphère nord avec Sirius en son centre (large ouverture dans la partie basse du cadran ; correcteur, poussoir vissé, à 5 heures) • Calendrier annuel céleste (petites ouvertures dans la partie basse du cadran) Autre complication horlogère : • Régulateur à tourbillon d’une minute (cage visible dans le cadran principal à 6 heures)

70

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Marque Modèle

Vacheron Constantin, Genève

Année Référence Mouvement Calibre

2005

Boîtier Bracelet

No 801 519

Dimensions Signature

Ø 47 mm

Accessoires

Écrin d’origine en bois avec carton de protection, duplicata du certificat d’origine (daté du 3 mars 2011), livret d’instructions, loupe, correcteur de quantième, tissus de nettoyage.

« Tour de l’Ile No 1 » ; pièce unique 80250 / 000R-9145 No 972 943 2750 (Ø 36 mm / H. 11,25 mm), 38 rubis, 18 000 alt. / h, Poinçon de Genève Cuir brun avec boucle déployante VC à fermoir double en or rose 18 carats Cadran, boîte et mouvement

Rapport de condition C 1 D 1-01 M 1 * Expert’s

Estimation EUR€ CHF US$ HK$

1 500 000 / 2 500 000 1 600 000 / 2 700 000 1 800 000 / 3 000 000 14 000 000 / 24 000 000

Provenance • Antiquorum, Genève, vente aux enchères thématique « The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005 », 3 avril 2005, lot 249, vendu pour la somme de CHF 1 876 250. • Collection particulière.

71


Lot 304 from the sale of January 24th, 2021, Antiquorum, Monaco

Vacheron Constantin Ref. 80250, “Tour de l’Ile No. 1”, black dials, 16 horological complications; unique piece One of the most complicated wristwatches ever made Exceptional and unique 18-carat gold gentlemen’s wristwatch, double-faced, manual-winding, round-shape with three clipped bodies, concave-sided lugs, fluted bezels, sapphire crystals, black colour hand-guilloché (engineturned) dials (18-carat) with small seconds at 6 o’clock (on the tourbillon), 58-hour power reserve and 16 horological complications: • Minute-repeater on two steel gongs by two hammers (activated by turning the bezel) The first dial features: • Age and phases of the moon (subsidiary dial graduated from 0 to 29 ½, and aperture at 3 o’clock; corrector at 4 o’clock) • Power-reserve indication (sector at 8 :30) • Two-time zone (subsidiary dial at 11 o’clock with AM-PM indication; hour hand independently adjustable by the corrector at 2 o’clock) • Striking mechanism “torque” (development) indication (sector at 1 o’clock) The second dial features: • Half-instantaneous perpetual calendar • Date of the month (subsidiary dial at 2 o’clock; corrector at 11 o’clock) • Day of the week (subsidiary dial at 10 o’clock; indications given in French; corrector at 7 o’clock) • Month of the year (subsidiary dial at 12 o’clock; indications given in French) • Four-year cycle of leap-years (aperture at 1 o’clock) • Time of sunrise in Geneva (sector at 8 o’clock) • Time of sunset in Geneva (sector at 4 o’clock) • “Sector”-type equation of time (sector in the centre) • Sky chart for the north hemisphere with Sirius in the centre (large aperture in the low part of the dial; corrector, screwed push-piece, at 5 o’clock) • Annual celeste calendar (small apertures in the low part of the dial) Other horological complication: • One-minute tourbillon regulator (cage visible inside the main dial at 6 o’clock)

72

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Brand Model

Vacheron Constantin, Geneva

Year Reference Movement Calibre

2005

Case Bracelet

No. 801 519

Dimensions Signature Accessories

Ø 47 mm.

« Tour de l’Ile No. 1 » ; unique piece 80250 / 000R-9145 No. 972 943 2750 (Ø 36 mm. / H. 11.25 mm.), 38 jewels, 18 000 vib. / h., “Poinçon de Genève” (Geneva Quality Hallmark or Geneva seal) Brown leather strap with 18-carat VC deployant clasp with double folding Dial, case and movement Original wooden fitted case with protective cardboard box, duplicate of the certificate of origin (dated March 3rd, 2011), instruction booklet, magnifying-glass, 18-carat gold and wood setting-pin (date corrector), cleaning cloths

Condition report C 1 D 1-01 M 1 * Expert’s

Estimate EUR CHF US$ HK$

1 500 000 / 2 500 000 1 600 000 / 2 700 000 1 800 000 / 3 000 000 14 000 000 / 24 000 000

Provenance • Antiquorum, Geneva, thematic auction The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005”, April 3rd, 2005, lot 249, sold for the amount of CHF 1 876 250.• Private collection.

73


Vacheron Constantin Réf. 80250, « Tour de l’Ile N° 1 »

74

La « Tour de l’Ile N° 1 » – l’une des montres-bracelets les plus compliquées jamais réalisées dans toute l’histoire de l’horlogerie –, faisait partie de l’édition commémorative de sept garde-temps spécialement réalisés pour le 250e anniversaire de Vacheron Constantin.

The “Tour de l’Ile No. 1” – one of the most complicated wristwatches ever made in the entire history of watchmaking – was part of the commemorative edition of seven timepieces especially made for the 250th Anniversary of Vacheron Constantin.

La genèse du projet « Tour de l’Ile  » remonte à l’année 2000 et est voulu par la direction de l’entreprise comme étant «  100  % maison  », avec diverses équipes de conception, création et développement technique et artistique, tant au niveau du mouvement que du boîtier  : une pièce imaginée, développée et manufacturée au sein de ses ateliers à Genève et à la vallée de Joux.

The genesis of the “Tour de l’Ile” project dates back to the year 2000 and is intended by the company’s management to be “100 % inhouse”, with various conception, creation and development teams, both technical and artistic, in terms of the movement and the case: a piece imagined, developed and manufactured in its workshops in Geneva and the Vallée de Joux.

En matière de montres-bracelets à complications horlogères, Vacheron Constantin a laissé son empreinte dans l’histoire de l’horlogerie avec ses chronographes, « triple date  » et répétitions à minutes des années 1940-1960. Le projet « Tour de l’Ile » marque donc, au début du XXIe siècle, le grand retour de la marque genevoise dans ce segment de produit et son actuel placement au firmament de la « Haute Horlogerie ».

In the field of wristwatches with horological complications, Vacheron Constantin has left its mark on the history of watchmaking with its chronographs, “triple date” and minute-repeaters from the years 1940-1960. The “Tour de l’Ile” project thus marks, at the beginning of the 21st century, the great comeback of the Genevan brand in this product segment and its current position in the firmament of “Haute Horlogerie”.

Le but de Vacheron Constantin n’est alors pas de faire la montre-bracelet la plus compliquée du monde mais de démontrer son savoir-faire et de relancer la production de montres-bracelets à complications horlogères. Le projet est mené à bien et la « Tour de l’Ile » est à sa sortie la montre-bracelet la plus compliquée jamais produite en série  ! Son mouvement, le calibre 2750, rentre dans l’histoire de l’horlogerie ; aujourd’hui, le calibre 2755 est son digne héritier.

Vacheron Constantin’s target was therefore not to make the world’s most complicated wristwatch but to demonstrate its expertise and relaunch the production of wristwatches with horological complications. The project is completed and the “Tour de l’Ile” emerges as the most complicated wristwatch ever produced in series. Its movement, the Calibre 2750, goes down in horological history; today, the Calibre 2755 is its worthy heir.

Les sept montres « Tour de l’Ile », emboîtées en or rose 18 carats, sont numérotées individuellement et dotées de cadrans réalisés en or 18 carats, entièrement guillochés à la main. Si le dessin du cadran principal (celui où sont affichés les heures) est commun au sept montres, le second cadran de chacune d’elles bénéficie d’un motif exclusif  ; ceci rend chaque montre unique. Afin de distinguer l’exemplaire « N° 1 » de cette petite série de sept, les deux cadrans de celle-ci sont exécutés de couleur noire, rendant ainsi la montre encore plus unique et désirable  ; les six autres étant livrées avec des cadrans argentés.

The seven “Tour de l’Ile” watches, encased in 18-carat pink gold, are individually numbered and feature dials made of 18-carat gold, entirely guilloché (engine-turned) by hand. While the design of the main dial (the one displaying the hours) is common to all seven watches, the second dial of each has an exclusive pattern; this makes each watch unique. In order to distinguish the “No. 1” example of this small series of seven, the two dials of this one were executed in black colour, making the watch even more unique and desirable; the other six come with silvered dials.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

75


Les 16 complications horlogères qui caractérisent cette merveille sont logées dans un boîtier mesurant 47 mm de diamètre. Malgré cette taille qui est, pour l’époque, surdimensionnée, son port au poignet reste très confortable. On notera des détails de fabrication comme les anses avec côtés concaves d’une rare élégance, spécifiques à toutes les montres lancées pour le 250e anniversaire (« Métiers d’Art », « Saint-Gervais » et Jubilée 1755 »).

The 16 horological complications that characterise this marvel are fitted in a case measuring 47 mm. in diameter. Despite its size, which was oversized at the time, it is still very comfortable to wear on the wrist. Noteworthy are manufacturing details such as the lugs with concave sides of rare elegance, specific to all the watches launched for the 250th Anniversary (“Métiers d’Art”, “SaintGervais” and “Jubilée 1755”).

La montre est constituée de 834 composants. Actuellement la « Tour de l’Ile N° 1  » est dotée de cames permettant de donner l’heure du lever et du coucher du Soleil pour la latitude de Genève. Il est toutefois possible de les changer au sein des ateliers de la manufacture afin d’obtenir la lecture de ces deux indications pour des villes placées à une autre latitude de l’hémisphère nord. La carte céleste représente le ciel étoilé de l’hémisphère nord avec en son centre Sirius, l’étoile la plus visible depuis nos contrées.

The watch consists of 834 components. Currently, the “Tour de l’Ile No. 1” is equipped with cams to give the time of sunrise and sunset for the latitude of Geneva. However, it is possible to change them in the workshops of the Manufacture in order to obtain the reading of these two indications for cities located at another latitude in the northern hemisphere. The celestial map represents the starry sky of the northern hemisphere with in its centre Sirius, the star most visible from our regions.

Si cette montre est avant tout l’œuvre d’une manufacture et de sa direction c’est aussi une aventure humaine duquel on retiendra quelques noms : • Bernard Guillaume-Gentil (1953-2007), directeur recherche & développement mouvements (vallée de Joux) ; • Jean-Luc Perrin, maître-horloger ; • Micke Pintus, maître-horloger ; • Yannick Pintus, maître-horloger ; • Vincent Kauffmann, designer-en-chef ; • Christian Selmoni, chef-de-projet, directeur produit de la marque ; • René von Kaenel, maître guillocheur indépendant.

If this watch is first and foremost the work of a manufacturer and its management, it is also a human adventure from which a few names will be remembered: • Bernard Guillaume Gentil (1953-2007), Director of Research & Development Movements (Vallée de Joux); • Jean-Luc Perrin, Master-watchmaker; • Micke Pintus, Master-watchmaker; • Yannick Pintus, Master-watchmaker; • Vincent Kauffmann, Chief-designer; • Christian Selmoni, Project-manager, Product-manager of the brand; • René von Kaenel, independent Masterguillocheur (engine-turner).

Les trois maîtres-horlogers qui travaillent à ce mouvement développeront ensuite la « Référence 57 260 », la montre la plus compliquée au monde.

The three Master-watchmakers working on this movement will then develop the “Reference 57 260”, the most complicated watch in the world.

La « Tour de l’Ile N° 1 » est vendue le 3 avril 2005, avec un ensemble exceptionnel de créations de la manufacture genevoise, lors de la vente aux enchères thématique «  The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005  », organisée à Genève par Antiquorum.

76

The “Tour de l’Ile No. 1” was sold on April 3rd, 2005, along with an exceptional collection of creations from the Genevan manufactory, at the thematic auction “The Quarter Millennium of Vacheron Constantin, 1755-2005”, organised in Geneva by Antiquorum.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Vacheron Constantin, Genève, la « Tour de l’Ile », vue du mouvement, recto, 2000-2005 Vacheron Constantin, Geneva, the “Tour de l’Ile”, view of the movement, recto, 2000-2005 © Vacheron Constantin, Genève

Vacheron Constantin, Genève, la « Tour de l’Ile », vue du mouvement, verso, éclaté, 2000-2005 Vacheron Constantin, Geneva, the “Tour de l’Ile”, view of the movement, verso, exploded view, 2000-2005 © Vacheron Constantin, Genève

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

77


78

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

79


Glossaire Glossary

Qu’est-ce qu’une montre compliquée ?

What is a complicated watch?

Une montre compliquée est une montre qui en plus d’afficher l’heure, les minutes et les secondes, propose de multiples indications visuelles ou sonores dénommées « complications horlogères  ». Cellesci ont fait l’objet de nombreux débats, à savoir si telle ou telle indication peut être considérée comme étant bien une complication horlogère ou pas. Un consensus est apparu à la fin des années 1980 avec la liste proposée lors du lancement du « Calibre 89 » de Patek Philippe mais ces dernières années cette liste est parfois remise en question avec la création de nouvelles montres. Notons que pendant longtemps le tourbillon et le carrousel ne furent pas considérés comme des complications horlogères à proprement parler ; ces dernières fonctions ne donnant pas une indication, mais permettant par exemple d’améliorer la précision de marche de la montre. De même pour les mécanismes de remontage au pendant et ceux dit « automatique » avec masse oscillante ou rotor.

Qu’est-ce qu’une sonnerie, une « répétition » et une « Grande et Petite Sonnerie » ?

80

A complicated watch is a watch that, in addition to displaying the hour, minutes and seconds, offers multiple visual or audible indications known as “horological complications”. These have been the subject of much debate as to whether or not a particular indication can be considered to be a horological complication. A consensus emerged at the end of the 1980’s with the list proposed at the launch of Patek Philippe’s “Calibre 89”, but in recent years this list has sometimes been called into question with the creation of new watches. It should be noted that for a long time, the tourbillon and the carrousel were not considered as horological complications strictly speaking; these latter functions did not provide an indication, but made it possible, for example, to improve the watch’s running accuracy. The same applies to the mechanisms for winding up by the pendant and the so-called “automatic” mechanisms with oscillating weight or rotor.

What is a striking mechanism, a repeater and a Grande and Petite Sonnerie?

Une sonnerie est un dispositif qui permet d’indiquer l’heure en sonnant au passage ou à la demande. Les différents mécanismes de sonnerie se divisent comme suit :

A striking mechanism is a device that indicates the time by striking, either automatically or on demand. There are different types of striking mechanisms, as follows:

• La sonnerie au passage dans laquelle les heures sont sonnées automatiquement. Ce système est le plus ancien, il apparaît dans les montres au XVIe siècle ; on réalise ensuite des montres qui sonnent en passant les heures et les quarts.

• Hour-striking (clock-watch striking), in which the hours are struck automatically. This is the oldest system, appearing in watches as early as the 16th century. Subsequently watches were made with striking on the hours and quarter hours.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Glossaire/ Glossary

• La sonnerie ou répétition à quarts, qui sonne un coup grave pour les heures et un double coup pour chaque quart écoulé ; le premier sur un timbre à son aigu et le second sur un timbre à son grave. • La sonnerie ou répétition à demi-quarts, qui sonne les heures et les quarts comme la précédente, mais frappe en plus, un coup sur un timbre à son aigu toutes les fois que les aiguilles marquent sept minutes et demie de plus qu’un quart. • La sonnerie ou répétition à cinq minutes, qui sonne les heures comme les précédentes, puis un coup sur un timbre à son aigu, pour chaque cinq minutes écoulées, sans sonner les quarts. • Un autre genre de répétition à cinq minutes sonne les heures et les quarts comme précédemment, plus un coup sur un timbre à son aigu, pour chaque cinq minutes qu’il y a en plus d’un quart. • La sonnerie ou répétition à minutes, la plus compliquée, mais aussi la plus répandue de nos jours. Elle sonne les heures et les quarts comme précédemment, puis les minutes, ces dernières sur un timbre à son aigu. • La Grande Sonnerie sonne les heures et les quarts en passant, c’est-à-dire automatiquement, et peut répéter, à volonté, par l’action d’un poussoir, les heures et les quarts écoulés, voire les minutes. • La Petite Sonnerie sonne automatiquement les heures et les quarts, mais sans répéter les heures aux quarts. • Le réveil sonne à une heure fixée à l’avance de façon continue sur un timbre  ; est généralement utilisé pour se réveiller à une certaine heure. Il existe aussi des répétitions où les quarts sont sonnés sur trois ou quatre timbres (voire cinq, six ou sept timbres) de tonalités différentes ; on les appelle généralement « carillon ». De toutes ces sonneries, la répétition à quarts et celle à minutes sont de loin les plus répandues, les autres se rencontrent rarement. Dans les gardetemps construits jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, les timbres sont des cloches d’airain. Après 1800, on utilise des ressort-timbres qui sont des lames d’acier trempé. Lorsqu’un timbre est construit avec plus d’un tour de métal enroulé sur lui-même, il est dit « cathédrale ». Dès le début du XIXe siècle apparaît la glissière (ou verrou), placée sur le côté du boîtier, qui permet de déclencher à la demande le mécanisme de répétition  ; c’est ce système qui est généralement employé depuis le dernier tiers du XIXe siècle.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

• Quarter-repeating (at will) in which a lowpitched sound indicates the hours and a double blow indicates each quarter hour; the first on a low-pitched bell and the second on a higherpitched one. • Half-quarter repeating, in which the quarters are struck as above, with an additional blow on a high-pitched bell seven and a half minutes after each quarter. • Five-minute repeating, in which the hours are struck, and then a single blow every five minutes, without striking the quarters. • Another type of five-minute repeating strikes the hours as above, then one blow on a higherpitched bell at five minutes past the hour. • Minute-repeating, the most complicated, but also the most common today. The hours and quarters are struck as above, then the minutes, on a higher-pitched bell. • Grande Sonnerie or grand strike, in which the hours and quarters are struck automatically and the hours, quarters, and minutes may be struck at will by means of a push-piece. • Petite Sonnerie automatically strikes the hours and quarters, but without repeating the hours in the quarters. • Alarm, striking on a bell at a pre-determined time; it is used when one wants to wake up at a particular time. There are also striking mechanisms in which the quarter hours are struck on three or four bells (even five, six or seven gongs) of varying pitch; these are often called “carillon”. Among all these types of striking, quarter and minute repeating are by far the most common. The other types are rarely found. Up until the end of the 18th century, the bells were made of a metal alloy with a copper base (“airain” in French). After 1800, gongs were used in place of bells; these were springs made of hardened steel. When a gong is constructed with more than one turn of metal wound on itself, it is called “cathedral”. As early as the beginning of the 19th century, the slide (“glissière” or “verrou” in French), placed on the side of the case, appeared, which allows the repetition mechanism to be triggered on demand; this is the system that has generally been used since the last third of the 19th century.

81


Glossaire/ Glossary Qu’est-ce qu’un chronographe, un compteur et une rattrapante ?

What is a Chronograph?

Un chronographe – dont le terme exact devrait être chronoscope – indique des intervalles de temps écoulés (étymologiquement le chronographe devrait techniquement les enregistrer par écrit).

A chronograph – whose exact term should be chronoscope – indicates intervals of elapsed time (etymologically the chronograph should technically record them in writing).

Le chronographe est une montre avec aiguilles des heures, des minutes et des secondes, auquel on ajoute un mécanisme commandant une aiguille de chronographe, placée au centre du cadran. En actionnant un ou des poussoirs, l’aiguille du chronographe peut être mise en marche, arrêtée et ramenée à zéro. L’aiguille de chronographe fait un tour en une minute.

The chronograph is a watch with hour, minute and seconds hands, to which is added a mechanism controlling a chronograph-hand mounted in the centre of the dial. By the operation of push-pieces, the chronograph-hand can be set in motion, stopped and returned to zero. It completes one revolution per minute;

Une seconde aiguille, dite aiguille de compteur, placée au centre de la montre ou dans un cadran subsidiaire, totalise le nombre de tours, soit les minutes. La graduation de son cadran indique généralement jusqu’à 30, 45 ou 60 minutes. La rattrapante est un mécanisme additionnel du chronographe qui permet à l’aide d’une deuxième aiguille centrale de décompter un temps intermédiaire.

Qu’est-ce qu’un quantième simple et un quantième perpétuel ?

The rattrapante or split-seconds is an additional chronograph mechanism that enables a second central hand to count down an intermediate time.

What is a simple calendar and a perpetual calendar?

Les montres dotées d’un mécanisme de quantième ont pour but de donner automatiquement, en plus de l’heure, la date (ou quantième) du mois et très souvent indiquent en plus les jours de la semaine et les mois de l’année, c’est-à-dire l’ensemble des préceptes que donnent l’astronomie, pour régler la vie sociale et civile, qui s’appelle le calendrier.

Watches with a date mechanism feature, in addition to the time, an automatic indication of the date or the month, and very often additionally indicate the days of the week and the months of the year, i.e. the body of elements offered by astronomy for the organisation of social and civic life, which we call the calendar.

• Quantième simple. Il indique généralement sur des cadrans subsidiaires ou dans des guichets le jour, la date et le mois ; on le dénomme quelquefois triple date. Lorsque la montre n’indique que le jour et la date, on le dit double date. Beaucoup de montres à quantième portent aussi un dispositif indiquant l’âge et les phases de la lune.

• Simple date. Here, the day, date, and the month are indicated, generally on subsidiary dials or in apertures; also called triple date. When the watch indicates only the day and the date, it is called double date. Many calendar watches also include a device indicating the age and phases of the moon.

• Quantième perpétuel. Il indique non seulement la longueur inégale des mois tout au long de l’année, 30 ou 31 jours et 28 jours en févier mais aussi le 29 de ce mois lors des années bissextiles. • Quantième perpétuel rétrograde. Un quantième est dit rétrograde, lorsque la date (ou quantième) du mois est indiquée par une aiguille sur un arc de cercle et non sur un cercle complet ou dans un guichet. Lorsque cette aiguille arrive sur les 28, 29, 30 ou 31e jour du mois, elle revient instantanément à son point de départ, soit sur le chiffre 1.

82

A second hand, known as the recorder-hand (sometimes counter-hand and in U.S.A. registerhand), placed in the centre of the watch or in a subsidiary dial, totals the number of revolutions, or minutes. The graduation of its dial generally indicates up to 30, 45 or 60 minutes.

• Perpetual date. Here, not only the varying length of the months throughout the year, is indicated, 30 or 31 days and 28 days in February, but also the 29th of that month in leap years. • Retrograde perpetual date. A date indication is called retrograde when the date is indicated by an index on a semi-circular scale, and not on a circular disc or another sort of aperture. When the index arrives at the last day of the month, whether it be the 28th, 29th, 30th or 31st, the index flies back to its starting point, i.e. the numeral 1.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Glossaire/ Glossary Qu’est-ce qu’un quantième perpétuel séculaire ?

What is a secular perpetual calendar?

Un mécanisme de quantième perpétuel traditionnel permet d’indiquer la date du mois, le jour de la semaine et le mois de l’année, en tenant compte de la longueur inégale de ce dernier (28, 30 ou 31 jours, mais aussi, tous les quatre ans, du 29 février des années dîtes bissextiles), et ce, sans aucune intervention manuelle.

A traditional perpetual calendar mechanism makes it possible to indicate the date of the month, the day of the week and the month of the year, taking into account the unequal length of the latter (28, 30 or 31 days, but also, every four years, the 29th of February in so-called leap years), without any manual intervention.

Si ce mécanisme prend en compte les années bissextiles, il doit par contre être réglé manuellement tous les 100 ans – trois fois de suite. Selon le calendrier grégorien, dans un cycle de 400 ans, l’année bissextile est supprimée trois siècles de suite et rétablie le quatrième siècle. En 2100, 2200, 2300, 2500, 2600, 2700, etc., l’année bissextile est supprimée alors qu’en 2000, 2400, 2800, etc., elle est rétablie ; ce sont ces dernières années qui sont dites séculaires.

While this mechanism takes leap years into account, it must be adjusted manually every 100 years – three times in a row. According to the Gregorian calendar, in a 400-year cycle, the leap year is removed three centuries in a row and restored in the fourth century. In 2100, 2200, 2300, 2500, 2600, 2700, etc., the leap year is suppressed, while in 2000, 2400, 2800, etc., it is re-established; it is these last years which are called secular.

Le mécanisme du quantième perpétuel séculaire se distingue donc du quantième perpétuel traditionnel par sa capacité de tenir compte de la règle du calendrier grégorien qui prévoit que toutes les années séculaires qui ne sont pas divisibles par 400 sont considérées comme années simples. Généralement, dans les constructions horlogères, il faut effectuer une correction manuelle tous les 400 ans ; soit les années 2000, 2400, 2800, etc.

The mechanism of the secular perpetual calendar thus differs from the traditional perpetual calendar in its ability to take account of the Gregorian calendar rule which provides that all secular years which are not divisible by 400 are considered simple years. Generally, in horological constructions, a manual correction must be made every 400 years; i.e. the years 2000, 2400, 2800, etc.

Qu’est-ce qu’une équation du temps ?

What is an equation of time?

L’équation du temps traduit l’écart, variable au cours de l’année, existant entre le temps solaire moyen et le temps solaire vrai. C’est la différence entre l’heure indiquée par un cadran solaire et celle indiquée par un garde-temps parfaitement réglé qui indiquerait midi au moment du passage du Soleil au méridien. Cet écart résulte de la combinaison des effets de deux caractéristiques du mouvement de la Terre autour du Soleil : son orbite elliptique (plutôt que circulaire) et l’inclinaison de son axe de rotation sur le plan de l’orbite. Mécaniquement parlant, en horlogerie, on rencontre deux types d’équation du temps :

The equation of time reflects the difference, which varies over the year, between mean solar time and true solar time. It is the difference between the time indicated by a sundial and that indicated by a perfectly adjusted timepiece that would indicate noon at the time of the passage from the sun to the meridian. This deviation results from the combined effects of two characteristics of the Earth’s motion around the Sun: its elliptical (rather than circular) orbit and the inclination of its axis of rotation to the plane of the orbit. Mechanically speaking, in horology, we find two types of equation of time:

• L’équation du temps de type « marchante » Type d’indication de l’équation du temps où le temps solaire est en permanence indiqué par une aiguille des minutes dotée d’un soleil. Celle-ci tourne, suivant ou précédant l’aiguille du temps moyen. De cette façon, le temps moyen, le temps solaire et l’incrément de temps les séparant peuvent être perçus d’un seul regard.

• The “running” equation of time (“running-type”) A type of indication of the equation of time where solar time is continuously indicated by a minute hand with a sun. This hand turns, following or preceding the average time hand. In this way, average time, solar time and the time increment between them can be seen at a glance.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

83


Glossaire/ Glossary

• L’équation du temps de type « sectorielle » Type d’indication de l’équation du temps où le temps solaire est en permanence indiqué par un index ou une aiguille sur un cadran subsidiaire gradué généralement en un secteur allant de +  15 à -  15 minutes. Pour connaître le temps solaire, il faut donc ajouter ou retirer ce laps de temps au temps moyen.

Qu’est-ce qu’une « triple complication » ?

What is a “triple complication”?

C’est une montre qui regroupe les trois grandes familles de complications horlogères :

It is a watch that brings together the three main families of horological complications:

• Indication sonore de l’heure écoulée (à la demande) : généralement une répétition à minutes.

• Audible indication of the elapsed hour (on request): usually a minute-repeater.

Chronométrage d’un ou plusieurs temps ntermédiaires : chronographe avec ou sans rattrapante et éventuellement un compteur de minutes et un second pour les heures.

• Indication du calendrier réalisée pour un cycle de quatre ans, dit bissextile : généralement un quantième perpétuel avec les phases de la lune.

Qu’est-ce qu’une « Grande Complication ?

84

• The “sectoral” equation of time (“sector-type”) A type of equation of time indication in which the solar time is continuously indicated by an index or hand on a subsidiary dial generally graduated in a sector ranging from + 15 to - 15 minutes. To know the solar time, this time must be added or subtracted from the mean time.

• Timing of one or more intermediate times: chronograph with or without split-seconds and possibly a minute counter and a second for the hours. • Calendar indication made for a four-year cycle, known as leap year: generally, a perpetual calendar with the moon phases.

What is a “Grande Complication”?

C’est une « triple complication  » avec en plus une sonnerie au passage sonnant automatiquement, soit avec l’adjonction d’un mécanisme de Grande et Petite Sonnerie.

It is a “triple complication” with the addition of an automatic striking at the passage, either with the addition of a Grande and Petite Sonnerie mechanism.

Ce type de montre nécessite un tout autre type de construction qu’une répétition à minutes, avec généralement un barillet supplémentaire et un engrenage différentiel pour le remontage au pendant des deux barillets, d’où sa rareté. Les horlogers partent de cette base – répétition à minutes avec Grande et Petite Sonnerie – pour « additionner » ensuite les complications horlogères (quantième perpétuel et chronographe avec ou sans rattrapante, etc.).

This type of watch requires a completely different type of construction than a minute-repeater, usually with an additional barrel and a differential gear for winding by the pendant the two barrels, hence its rarity. Watchmakers start from this base – minute-repeater with Grande and Petite Sonnerie – and then “add up” the horological complications (perpetual calendar and chronograph with or without split-seconds, etc.).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Glossaire/ Glossary

Qu’est-ce qu’une « super-complication » ? Au sens classique et historique du terme, c’est une montre qui regroupe les trois grandes familles de complications horlogères – soit une «  triple complication  » –, avec en plus la Grande et Petite Sonnerie – soit une « Grande Complication » –, et avec tout cela quelques autres complications horlogères ; en général plus de 16.

Qu’est-ce qu’une « ultra-complication » ? Au sens moderne du terme, c’est une montre qui ne regroupe pas forcément les trois grandes familles classiques et historiques de complications horlogères et la Grande et Petite Sonnerie mais un nombre égal ou supérieur à 12 complications ; toutes les variantes sont donc permises.

Qu’est-ce qu’un tourbillon ? Le tourbillon est un dispositif qui annule les écarts de marche induits par la gravité terrestre ; c’est une des créations les plus remarquables de l’histoire de l’horlogerie. Il consiste en une cage mobile circulaire qui porte tous les organes de l’échappement avec, en son centre, l’organe régulateur. La cage fait généralement un tour par minute  ; cette rotation annule les effets négatifs de la gravité sur l’échappement et en particulier sur le balancier.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

What is a “super-complication”?

In the classical and historical sense of the term, it is a watch that brings together the three major families of horological complications – either a “triple complication” –, with in addition the Grande and Petite Sonnerie – or a “Grande Complication” –, and, with all this, a few other horological complications; in general, more than 16.

What is “ultra-complication”?

In the modern sense of the term, it is a watch that does not necessarily include the three great classic and historic families of horological complications and the Grande and Petite Sonnerie, but a number equal to or greater than 12 complications; all variants are therefore permitted.

What is a tourbillon?

The tourbillon is a device that cancels the variations in rate induced by the Earth’s gravity; it is one of the most remarkable creations in the history of watchmaking. It consists of a circular mobile carriage holding all the escapement components, with, in its centre, the regulating organ. The carriage generally completes one revolution per minute; this rotation compensates the negative effects of gravity on the escapement and in particular on the balance-wheel.

85


Lexique horloger Horological lexicon Blanc, n. m. ; Blanc-roulant, n. m. Voir : ébauche.

Blank, n. (in French, also “blanc-roulant”) See: ebauche.

Cabinotier, n. m. Mot genevois dont l’usage remonte au début du XIXe siècle. Le terme de cabinotier découle du mot cabinet, « petite chambre  », que les artisans de la Fabrique louent, souvent à l’étage supérieur des maisons, là où la lumière est la meilleure.

Cabinotier, n. A word that came into use in Geneva during the early 19th century. The term cabinotier derives from the word cabinets (“petite chambre” in French), the small rooms that the craftsmen of the Fabrique rented for their work. These were often on the uppermost floor of houses, where the light was best.

Calibre, n. m. En horlogerie, ce terme est cité par Henry Sully (16801729), vers 1715, pour désigner la disposition et les dimensions des différentes parties du mouvement : piliers, roues, barillet, etc. Le terme a été employé ensuite pour désigner la forme du mouvement, des ponts, l’origine de la montre ou le nom de son constructeur et est synonyme de dimension. Chronomètre, n. m. Etymologiquement : tout appareil servant à mesurer le temps. L’usage consacre une deuxième acception : garde-temps qui en raison de son haut degré de précision mérite ce qualificatif. Originellement le chronomètre est une horloge ou montre marine, embarqué sur un navire, destinée à la détermination des longitudes. Ce type de gardetemps est doté d’un échappement libre à détente ressort ou à détente pivotée. Dans le courant du XIXe siècle, on donne aussi le terme de chronomètre à des montres avec échappement à ancre. Aujourd’hui, on désigne par chronomètre les montres ayant remporté des épreuves de marche dans les différentes positions et à différentes températures ; soit dans les observatoires astronomiques, soit au sein des ateliers des manufactures. Ces montres sont normalement accompagnées d’un bulletin de marche. Ebauche, n. f. Mouvement de montre incomplet. Jusque vers 1850, les ébauches ne comportent que la platine, les ponts, la fusée et le barillet. Les horlogers genevois appellent l’ébauche le mouvement en blanc. Ils disent remonter en blanc pour remonter un

86

Calibre, n. In horology, this word was used by horologist Henry Sully (1680-1729) around 1715, to denote the layout and dimensions of the various elements of the movement: pillars, wheels, barrel, etc. The term was subsequently used to indicate the shape of the movement and its bars, its place of origin or the name of its designer, and has become synonymous with dimensions. Chronometer, n. Etymologically, any instrument for measuring time. In actual usage, however, the word has been given another sense, viz; an instrument whose degree of precision makes it worthy of the name. Originally the chronometer was a clock taken aboard a ship and destined for the determination of longitude. This type of timekeeper had a spring detent or pivoted detent chronometer escapement. During the 19th century, the name of chronometer was also given to timepieces with lever escapements. Today, the term chronometer refers to timepieces which have passed timing tests in various positions and at various temperatures, either at astronomical Observatories or in the manufacturers’ workshops. Such timepieces are usually accompanied by a Bulletin de marche. Ebauche, n. An incomplete watch movement. In the past, until about 1850, the ebauche was composed of the bottom plate, bars, fusee and barrel; Genevan watchmakers called it a blank. When they spoke of “assembling in blank”, or “in the

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Lexique horloger/ Horological lexicon

mouvement de montre avant le dorage. En 1824, la Société des Arts de Genève, fonde une Ecole de blanc qui devient par la suite l’Ecole d’horlogerie de Genève. Jusqu’au début du XIXe siècle, l’ébauche est composée de deux platines avec piliers et ponts, du barillet, de la fusée, de la raquette, du cliquet et de la roue d’encliquetage et de quelques vis d’assemblage. Le tout est grossièrement travaillé à la lime et à la fraise. Les pièces d’acier et de laiton se fabriquent dans des ateliers spéciaux. L’ébauche se termine ensuite dans le comptoir d’établissage. Sont définies comme blanc-roulant les ébauches complètes des rouages fabriqués d’après le pantographe de Georges-Auguste Leschot (1800– 1884) inventé en 1842. L’ébauche moderne est un mouvement de montre, empierré ou nom, mais sans parties réglantes, ni ressort, ni cadran, ni aiguilles. Echappement, n. m. L’échappement est un mécanisme placé entre le rouage et l’organe réglant de la plupart des instruments horaires. L’échappement a pour fonction d’entretenir les oscillations de l’organe réglant, qu’il soit un foliot, un foliot circulaire, un pendule ou un balancier circulaire. Lors de chaque oscillation, l’échappement laisse passer – « échapper » – une dent de la roue d’échappement. Fabrique, n. f. Anthony Babel (1888-1979), historien, spécialiste de l’histoire économique et sociale de Genève, dans son ouvrage La Fabrique genevoise (Paris et Neuchâtel, Editons Victor Attinger, 1938, p. 13) la définit comme suit : « Le terme, dont l’usage remonte au début du XVIIIe siècle, a une signification locale : la Fabrique, c’est l’ensemble des arts et des artistes qui concourent à la création des montres et des bijoux. Le travail en est réparti entre une multitude de petits ateliers : par définition le terme Fabrique exclut l’idée de la grande manufacture pliant sous sa discipline de très nombreux ouvriers, et à plus forte raison de l’usine produisant mécaniquement en grandes séries. » Ligne (’’’) , n. f. La ligne est une ancienne unité de mesure encore employée aujourd’hui pour désigner la grandeur d’un mouvement ou d’un boîtier de montre. Une ligne équivaut à 2,256 millimètres ; c’est le douzième du pouce, lui-même le douzième du pied de roi. Les fabricants de boîtes mesurent, jusqu’au milieu du XXe siècle, leurs travaux en douzième de ligne ; 1/12 de ligne équivaut à 0,188 millimètres.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

grey”, they referred to the assembling of a watch movement before gilding. In 1824, the Genevan Société des Arts founded an Ecole de blancs (school for blank-making) which later became the Geneva Ecole d’horlogerie (horological school). Until the early 19th century, the ebauche was made up of two plates with pillars, bars, fusee, index regulator, click, the click work, and a few assembly screws. This assemblage had been roughly filed and milled. The steel and brass elements were made in specialised workshops. The ebauche was subsequently finished by the manufacturer. The term “blanc roulant” was used for ebauches complete with gear train, constructed using the pantograph invented by Georges-Auguste Leschot (1800-1884) in 1842. Modern-day ebauches are watch movements that may or may not be jewelled, but that do not include the timing system, mainspring, dial, or hands. Escapement, n. The escapement is a mechanism fitted between the train and the regulating organ of most timepieces. Its function is to maintain the oscillations of the regulating organ, whether it be a foliot, a circular foliot, a pendulum, or a circular balance (or balancewheel). With each oscillation, the escapement frees one of the teeth of the escape wheel. Fabrique, n. Anthony Babel (1888-1979), historian and specialist of the economic and social history of Geneva, in his book La Fabrique genevoise (Paris and Neuchâtel, Editions Victor Attinger, 1938, p. 13) defines it as follows: “The term, whose use goes back to the beginning of the 18th century, has a local signification: the Fabrique is an ensemble made up of the arts and artists who take part in the creation of watches and jewellery. The work is distributed among a multitude of small workshops: by definition, the term “Fabrique” excludes the idea of a large manufactory bending a great number of workers to under the weight of its imposed discipline, and even more so the idea of a factory with a mechanised production of large series.” Hairspring, n. Small coiled spring in the shape of an Archimedes’ spiral, attached by its extremities to the balancewheel and the balance-cock. The hairspring, together with the balance-wheel, is the watch’s regulating organ; it makes it possible to count the balance-wheel oscillations of portable timepieces, thus opening up the way to accuracy. It is Christiaan Huygens (1629-1695), a Dutch mathematician, physician and astronomer, who imagined it in 1675.

87


Lexique horloger/ Horological lexicon

Manufacture, n. f. Dans l’industrie horlogère suisse, on désigne sous ce nom la fabrique qui fait la montre à peu près entièrement, c’est-à-dire qui produit la totalité ou une partie de ses ébauches et, le cas échéant, des fournitures et des boîtes nécessaires à la fabrication de mouvements, par opposition aux ateliers de terminage dans lesquels on ne fait que le remontage, le réglage, la pose d’aiguilles et l’emboîtage.

Référence, n. f. Déclinée sous la forme d’un numéro, la référence désigne un type de boîtier.

Manufactory, n. Also: manufacture, factory, works, plant. In the Swiss watch industry, the term “manufactory” (“manufacture” in French) is used of a factory in which watches are manufactured almost completely, i.e. that produces the entirety or a large portion of its ebauches, and on occasion, parts and cases, as distinct from an “atelier de finissage”, which is concerned only with assembling, timing, fitting the hands and casing.

Remontoir, n. m. Mécanisme qui sert à armer le ressort ou remonter le poids des instruments horaires. On en trouve de plusieurs sortes, chronologiquement : le remontoir à clef, puis le remontoir au pendant.

Movement, n. Assembly comprising all the main parts of a watch, of which the essential parts are: the motor, the train, the escapement, the regulating organ (foliot, pendulum or balance-wheel).

Spiral, n. m. Petit ressort enroulé en forme de spirale d’Archimède, attaché par ses extrémités au balancier et au coq. Le spiral est avec le balancier l’organe régulateur de la montre ; il permet de compter les oscillations du balancier des garde-temps portatifs, ouvrant ainsi la voie à la précision. C’est Christiaan Huygens (16291695), mathématicien, physicien et astronome hollandais, qui l’imagine en 1675.

Reference, n. Declined in the form of a number, the reference designates a type of case. The hairspring is, together with the balance-wheel, the watch’s regulating organ;

Mouvement, n. m. Ensemble des organes principaux qui composent la montre, les principaux organes sont : le moteur, le rouage, l’échappement, l’organe régulateur (foliot, pendule ou balancier).

88

Line (’’’) , n. The line (or ligne) is a former unit of measurement, still in use today to designate the size of a movement or a watchcase. A line equals 2.256 millimetres; it is a twelfth of a pouce, which itself is a twelfth of a Pied de Roy (king’s foot). Until the mid 20th century, case makers measured their work in twelfths of a line, 1/12 of a line equalling 0.188 millimetres.

Winding mechanism (“remontoir” in French), n. Mechanism that winds the mainspring or raises the weight of a timepiece. Several types have existed historically, they are, in chronological order: the key-winding, then the pendant-winding (or keylesswinding).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Orientation bibliographique Bibliographical orientation Attali, Jacques, Histoires du temps, Paris, Librairie Arthème Fayard, 1982, réédition, Paris, Le Livre de Poche, 1993.

Attali, Jacques, Histoires du temps, Paris, Librairie Arthème Fayard, 1982, second edition, Paris, Le Livre de Poche, 1993.

Chaille, François, Audemars Piguet, Le maître de l’horlogerie depuis 1875, Paris, Edition Flammarion, 2011.

Chaille, François, Audemars Piguet, Master Watchmaker since 1875, Paris, Edition Flammarion, 2011.

Cologni, Franco, Vacheron Constantin, Artistes du temps, Paris, Editions Flammarion, 2015.

Cologni, Franco, Vacheron Constantin, Artists of Time, Paris, Editions Flammarion, 2015.

Dohrn-van Rossum, Gerhard, L’histoire de l’heure, L’horlogerie et l’organisation moderne du temps, Paris, Editions de la Maison des sciences de l’homme, 1997 (traduit de l’allemand par Mannoni, Olivier).

Dohrn-van Rossum, Gerhard, History of the Hour, Clocks and Modern Temporal Orders, Chicago, University of Chicago Press, 1998, second edition (translated from German by Dunlap, Thomas).

Fléchon, Dominique, La conquête du temps, L’histoire de l’horlogerie des origines à nos jours, découvertes – inventions – progrès, Paris, Editions Flammarion, 2011.

Fléchon, Dominique, The Mastery of Time, A history of timekeeping, from the sundial to the wristwatch: discoveries, inventions, and advances in master watchmaking, Paris, Editions Flammarion, 2011.

Foulkes, Nicholas, Patek Philippe, La Biographie autorisée, New York, Londres, Editions Penguin Random House, 2016.

Foulkes, Nicholas, Patek Philippe, The Authorized Biography, New York, London, Editions Penguin Random House, 2016.

Landes, David S., L’Europe technicienne ou le Prométhée libéré, Révolution technique et libre essor industriel en Europe occidentale de 1750 à nos jours, Paris, Editions Gallimard, Collection Bibliothèque des Histoires, 1975, nouvelle édition augmentée d’un épilogue, 2000.

Landes, David S., The Unbound Prometheus: Technological Change and Industrial Development in Western Europe from 1750 to the Present, Cambridge, New York, Press Syndicate of the University of Cambridge, 1969, second edition, 1978.

Landes, David S., L’Heure qu’il est, Les Horloges, la mesure du temps et la formation du monde moderne, Paris, Editions Gallimard, Collection Bibliothèque des Histoires, 1987. Osterhausen, Fritz von, Louis Elisée Piguet, Six générations d’horlogers de la Vallée de Joux, édité et réalisé par Jacques Frédéric Piguet & Estelle Hofer Piguet, Le Brassus, Imprimerie Baudat, 2014. Piguet, Marcel, L’histoire de l’horlogerie à la Vallée de Joux, 1895, Neuchâtel, Editions Antoine Simonin, 2016 (nouvelle édition commentée par Aubert, Daniel).

Landes, David S., Revolution in Time, Clocks and the Making of the Modern World, Cambridge, Massachusetts, London, Harvard University Press, 1983, second edition, 2000. Osterhausen, Fritz von, Louis Elisée Piguet, Six générations d’horlogers de la Vallée de Joux, edited and produced by Jacques Frédéric Piguet & Estelle Hofer Piguet, Le Brassus, Imprimerie Baudat, 2014. Piguet, Marcel, L’histoire de l’horlogerie à la Vallée de Joux, 1895, Neuchâtel, Editions Antoine Simonin, 2016 (new edition commented by Aubert, Daniel).

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

89


Auctioneers since 1974

Conditions générales de vente La présente vente aux enchères est une vente aux enchères publique tenue par Antiquorum Management AG (ci-après Antiquorum) en collaboration avec MC Luxury Auction S.A.M. (ci-après MC Luxury Auction) à Monaco. La participation à la vente aux enchères et / ou l’achat d’un quelconque lot implique une adhésion totale à tous les droits et obligations découlant des présentes conditions de vente. Les « Avis Importants » contenus dans ce catalogue sont considérés comme partie intégrante des présentes « Conditions générales de vente ». Les conditions de vente, avis importants ainsi que le contenu du catalogue ne pourront être amendés que par Antiquorum et MC Luxury Auction par des avis écrits ou oraux. Antiquorum et MC Luxury Auction agissent exclusivement comme mandataire et n’assument donc aucune responsabilité en cas de manquement(s) des acquéreurs et / ou vendeurs. Ces mêmes conditions sont applicables à toute transaction en relation à des pièces ou des lots faisant partie de la vente aux enchères et conclue en dehors de celle-ci. La vente aux enchères est conduite par un huissier de justice à Monaco qui prononcera les adjudications, s’assurera que les enchères soient correctement effectuées et plus généralement prendra toutes les mesures nécessaires au maintien de l’ordre au cours de la vente. L’huissier se réserve le droit à sa seule discrétion, et sans obligation de motiver sa décision, de poursuivre ou d’arrêter la vente, de retirer un ou plusieurs lots, d’accepter ou de refuser une enchère, de procéder à toute division, réunion ou retrait de lot. De manière générale, l’huissier a toute compétence pour prendre les décisions afin de régler tout litige surgissant lors de la vente. L’huissier lira les clauses essentielles avant le commencement des enchères. Les présentes conditions sont à disposition de tout intéressé. Elles sont affichées dans le local des ventes durant la durée de la vente. Seule la présente version française des « Conditions générales de vente » fait foi.

1. LOTS MIS EN VENTE a. Estimations Antiquorum et MC Luxury Auction ont inclus dans le catalogue des estimations de la valeur des lots mis en vente. Ces estimations ont été faites à la suite d’avis d’experts, de tests, et d’autres méthodes que Antiquorum et MC Luxury Auction ont jugé à leur entière discrétion comme appropriées selon les circonstances. Antiquorum et MC Luxury Auction n’encourront cependant aucune responsabilité en vertu d’une quelconque cause concernant les estimations de la valeur des lots. Chaque participant aux enchères sera responsable de procéder à sa propre estimation de la valeur des lots mis en vente. b. État des lots Tous les lots sont vendus dans l’état dans lequel ils se trouvent au moment de la vente avec leurs imperfections et défauts. Aucune réclamation relative aux restaurations d’usage et petits accidents ne sera possible. Il est de la responsabilité de chaque futur enchérisseur d’examiner attentivement chaque lot avant la vente et de se référer à son propre jugement afin de prendre connaissance de ses caractéristiques et de ses éventuelles réparations ou restaurations. Il ne sera admis aucune réclamation une fois l’adjudication prononcée. Antiquorum et MC Luxury Auction peuvent fournir aux personnes intéressées un rapport détaillé sur l’état des lots. De plus, les lots pourront être examinés avant la vente aux heures listées dans le catalogue. Tout lot vendu aux enchères peut être affecté par les lois sur les exportations du pays dans lequel il est vendu et les restrictions à l’importation d’autres pays. De nombreux pays exigent une déclaration d’exportation pour les biens quittant le pays et / ou une déclaration d’importation à l’entrée des biens dans le pays. Les lois locales peuvent vous empêcher d’importer un lot ou vous empêcher de vendre un lot dans le pays où vous l’importez. Veuillez noter que l’or de moins de 18 carats n’est pas considéré dans tous les pays comme de l’or et peut donc parfois être refusé à l’importation dans ces pays sous l’appellation « or ».

90

MONTRES ET HORLOGES (i) P  resque toutes les montres et horloges ont subi des réparations et des révisions au cours de leur durée de vie et peuvent donc éventuellement comporter des pièces que ne sont pas d’origine. Antiquorum et MC Luxury Auction ne garantissent pas l’authenticité d’un élément composant une montre ou une horloge. Les horloges peuvent être vendues sans pendules, poids ou clef de remontage et mise à l’heure. Les montres de poches peuvent également être vendues sans clef. (ii) L  es montres et horloges de collection ont souvent des mécanismes très fins et complexes, une révision, un changement de piles ou d’autres travaux de réparation peuvent être nécessaires. L’acquéreur en est responsable. Antiquorum et MC Luxury Auction ne garantissent pas le bon fonctionnement d’une montre ou d’une horloge. Les certificats et écrins ne sont pas disponibles sauf s’ils sont décrits dans le catalogue. (iii) L  a plupart des montres et pendules ont été ouvertes pour constater le type et la qualité du mouvement. Pour cette raison, les montres avec boîtier étanches peuvent ne pas être étanche. Il est recommandé de les faire vérifier par un horloger compétent avant utilisation. BIJOUX (i) L  es gemmes de couleur (telles que les rubis, les saphirs, les émeraudes, etc.) peuvent avoir été traitées pour améliorer leur apparence, par des méthodes comme le chauffage ou l’huilage. Ces méthodes sont acceptées par le commerce international de la bijouterie mais peuvent fragiliser la gemme et / ou nécessiter des soins particuliers au fil du temps. (ii) T  ous les types de pierres précieuses peuvent avoir été améliorés par une méthode quelconque. Il n’y a pas de rapport d’analyse gemmologique pour chaque pierre précieuse vendue, autrement dit elles n’ont pas nécessairement été testées par un laboratoire reconnu.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


Lorsqu’il y a un rapport d’analyse gemmologique provenant d’un laboratoire reconnu internationalement, celui-ci est décrit dans le catalogue. En raison des différences d’approche et de technologie, les laboratoires peuvent ne pas être d’accord si une pierre précieuse particulière a été traitée, la quantité de traitement ou si le traitement est permanent. Les laboratoires de gemmologie ne feront de rapport que sur les améliorations ou traitement connus des laboratoires à la date du rapport. (iii) P  our les ventes de bijoux, les estimations sont fondées sur les informations contenues dans tout rapport d’analyse gemmologique ou, si aucun rapport n’est disponible, supposent que les pierres précieuses peuvent avoir été traitées ou améliorées.

Les lots de haute valeur (identifiés par Antiquorum et MC Luxury Auction à leur entière discrétion) peuvent, à moins d’un accord préalable, être enchéris seulement par les acheteurs potentiels qui ont rempli un formulaire d’enregistrement pour les lots considérés de haute valeur.

c. Description des lots Malgré tous les efforts déployés pour assurer l’exactitude de la description de chaque lot du catalogue, Antiquorum et MC Luxury Auction ne garantissent pas qu’une telle description soit parfaitement exacte. Toute déclaration, qu’elle soit imprimée dans le catalogue ou non, en relation avec, sans limitation, l’authenticité, la provenance, l’origine, l’âge, la date, la condition, le prix de vente estimée, ou la qualité de tout lot, n’est que l’affirmation d’une opinion et, ni Antiquorum, ni MC Luxury Auction ne seront tenus responsables pour l’exactitude de toute opinion donnée.

Dans le cas où un prix minimum d’adjudication, dit « prix de réserve », aurait été arrêté d’un commun accord entre le vendeur et la maison de vente, l’huissier pourra enchérir au nom et pour le compte de ce dernier jusqu’à ce que le prix de réserve soit atteint.

2. LA VENTE AUX ENCHERES

En cas de conflit ou de tout autre question liée aux enchérisseurs, l’huissier pourra à sa seule discrétion déterminer l’enchérisseur gagnant, continuer les enchères, annuler la vente ou proposer de nouveau et remettre en vente l’article litigieux. Sa décision est consignée au procès-verbal, lequel fait foi. Le montant des surenchères est en règle générale de 10 %, l’huissier pourra cependant modifier les surenchères à tout moment, à son entière discrétion. Le montant minimal d’enchères est communiqué durant la vente aux enchères.

a. Enchérir Avant la vente, les acquéreurs potentiels sont invités à se présenter auprès de Antiquorum et MC Luxury Auction afin de s’enregistrer en fournissant leurs coordonnées ainsi que des garanties bancaires. Un numéro d’enchérisseur sera remis à toute personne enregistrée. Toute personne enchérissant pendant la vente est censée agir pour son propre compte et s’engage donc personnellement. Si vous enchérissez pour le compte d’une tierce personne, il est indispensable d’avertir Antiquorum et MC Luxury Auction en fournissant un mandat qui devra être enregistré. L’enchérisseur qui agit pour le compte d’un tiers engage son entière responsabilité personnelle, en particulier en ce qui concerne les obligations contractées dans le cadre de la vente aux enchères. Cette responsabilité s’étend notamment à la vérification de la qualité des lots achetés ainsi qu’au règlement ultérieur de la facture des lots acquis. Si les personnes intéressées ne peuvent pas assister à la vente, il est possible d’enchérir directement par téléphone. Il est nécessaire de se manifester au moins 24 heures avant la vente afin de faire enregistrer sa demande d’enchères par téléphone. Étant donné le nombre limité de lignes téléphoniques, Antiquorum et MC Luxury Auction se réservent le droit de ne pas accepter une demande d’enchères par téléphone. Aussi, ils ne pourront engager leurs responsabilités, notamment en cas de disfonctionnement technique ou d’omission et d’erreur relatives à l’enregistrement d’enchères par téléphone. En cas d’absence au moment de la vente, les personnes intéressées peuvent également déposer des ordres d’achat. Il s’agit d’un service gratuit et confidentiel. Antiquorum et MC Luxury Auction seront chargés d’exécuter vos ordres d’achat. L’enchérisseur est responsable de demander une confirmation écrite afin de s’assurer du bon enregistrement de son ordre en amont de la vente. Sans confirmation écrite, Antiquorum et MC Luxury Auction ne peuvent pas être tenus responsables en cas d’omission ou d’erreurs relatives à l’enregistrement d’ordres d’achat. Les lots seront achetés au meilleur prix en respectant le prix de réserve et les autres enchères. Dans le cas d’ordres identiques, c’est l’ordre reçu en premier qui sera préféré.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

b. Déroulement de la vente La vente sera conduite en français mais les enchères pourront être répétées en anglais. Les enchères seront conduites en euros. A titre indicatif, un convertisseur de devises au taux du jour de la vente (ou du jour ouvré précédent) pourra être visible pendant les enchères. Toutefois, seul le prix en euros fait foi.

Antiquorum et MC Luxury Auction sont en droit, selon leur libre appréciation, de retirer, de diviser ou de grouper différemment les lots faisant partie de la vente, ainsi que, de refuser l’adjudication de n’importe lequel desdits lots, et n’encourront aucune responsabilité de ce fait. Antiquorum et MC Luxury Auction se réservent le droit de refuser selon leur libre appréciation toute offre d’enchères.

Antiquorum et MC Luxury Auction sont autorisés à reproduire sur le procès-verbal de vente et sur le bordereau d’adjudication les renseignements qu’aura fournis l’adjudicataire avant la vente. Toute fausse indication engagera la responsabilité de l’adjudicataire. Dans l’hypothèse où l’adjudicataire ne se sera pas fait enregistrer avant la vente, il devra communiquer les renseignements nécessaires dès l’adjudication du lot prononcée. c. Droit de préemption Conformément à la loi (Article 2-1 loi no 1.014 du 29/12/1978), l’État Monégasque dispose d’un droit de préemption sur les œuvres vendues aux enchères publiques dans la Principauté de Monaco. L’exercice de ce droit intervient immédiatement après le coup de marteau. La décision de préemption est portée à la connaissance de l’huissier, et l’État se substitue alors au dernier enchérisseur. La préemption est alors mentionnée au procèsverbal et doit être confirmé dans les quinze (15) jours après la vente. En l’absence de confirmation, le lot revient au dernier enchérisseur.

3. PAIEMENT La propriété des lots est transmise dès la tombée du marteau de l’huissier adjugeant le lot à l’enchérisseur gagnant. L’acquéreur ne pourra révoquer son acceptation d’un quelconque lot postérieurement à la tombée du marteau de l’huissier. L’acquéreur accepte par la présente l’entier des risques et responsabilités liés au lot. En sus du prix de l’adjudication finale, l’adjudicataire (acheteur) devra acquitter par lot et par tranche dégressive les commissions et taxes suivantes :

91


• De € 1.- à € 500 000.- inclus : 30 % TVA incluse (25 % hors TVA)

accepte que Antiquorum et MC Luxury Auction disposeront de tous les droits du vendeur relatifs à la somme versée, selon la loi ou les présentes conditions de vente.

• De € 500 001.- à € 5 000 000.- inclus : 24 % TVA incluse (20 % hors TVA) •P  our tous montants au-dessus de € 5 000 001.- : 15 % TVA incluse (12,5 % hors TVA) Tous lots retirés à Monaco ou expédiés dans l’Union européenne sont soumis à la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) sur commission.

4. TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ Le transfert de propriété du lot au profit de l’acheteur a lieu au moment de l’adjudication. Dès l’adjudication prononcée (coup de marteau de l’huissier), tous les risques afférents au lot seront transférés dans leur intégralité et sans la moindre réserve.

La TVA sur commission peut être rétrocédée à l’adjudicataire sur présentation d’une preuve d’exportation hors Union européenne. 5. RETRAIT ET ENVOI DES LOTS La TVA sur commission n’est pas applicable pour l’adjudicataire de l’Union européenne (hors France et Monaco) justifiant d’un numéro de TVA intracommunautaire. Antiquorum et MC Luxury Auction ayant opté pour le régime de TVA sur marge, il ne sera délivré aucun document faisant ressortir la TVA. Les lots exportés hors Union européenne ne sont pas soumis à la TVA sur commission. Les taxes locales et droits de douane sont à la charge de l’adjudicataire. Ces taxes locales et droit de douane seront à payés directement au moment de la livraison au transporteur en charge de l’expédition du lot. L’adjudicataire est responsable du paiement de tous les droits et taxes d’importation et d’exportation applicables aux lots achetés. Pour les utilisateurs de la plateforme d’enchères Invaluable, des frais supplémentaires (5 % du prix d’adjudication) seront facturés. Les factures sont envoyées par email aux acquéreurs dans les 24 heures suivant la vente. L’acquéreur dispose d’un délai de dix (10) jours à compter du jour de la vente pour procéder à l’entièreté du règlement. Les lots marqués d’un astérisque (*) sont soumis à une TVA à l’importation de 20 % en sus des frais d’adjudication. La TVA sera entièrement rétrocédée sur présentation d’une déclaration d’exportation hors Europe validée par l’administration monégasque. Pour le paiement, l’adjudicataire pourra régler selon les moyens suivants : •E  n espèces : jusqu’à € 30 000.-, frais et taxes compris. Seule la devise euro est acceptée. • Par carte de crédit Visa ou MasterCard. • Par AMEX (frais supplémentaire).

Pour les acquéreurs ayant choisi un point de collecte à Monaco, les lots sont à leurs dispositions au 20, boulevard Princesse Charlotte, 98000 Monaco. Une prise de rendez-vous en amont est exigée. Une pièce d’identité sera également demandée lors de la remise du lot. Les lots vendus seront stockés gracieusement pour une période de deux mois à compter du jour de la vente. Au-delà de cette date, Antiquorum et MC Luxury Auction pourront déplacer les lots acquis dans un site de stockage aux risques et aux frais de l’acheteur. Pour les acquéreurs ayant choisi un point de collecte à Hong Kong, les lots peuvent être envoyés au bureau de Antiquorum Auctioneer (HK) Ltd., à Hong Kong, à la demande et aux frais de l’acheteur. Pour les acquéreurs ayant choisi un point de collecte « autre », les lots peuvent être envoyés à l’adresse souhaitée selon les instructions d’envoi et aux frais de l’acheteur. En cas d’exportation hors Europe, celle-ci doit être faite au plus tard un mois à compter de la date de la vente. MC Luxury Auction doit apparaître en tant qu’expéditeur sur le document d’exportation et l’acheteur en tant que destinataire. Les lots ne seront délivrés à l’acquéreur qu’une fois le prix d’achat intégralement versé. Les modalités d’emballage et d’expédition ainsi que les frais y afférent sont aux frais et aux risques de l’acquéreur. Une fois le paiement intégral effectué, Antiquorum et MC Luxury Auction pourront, en guise de service à l’acquéreur, faire emballer, assurer et expédier les lots acquis, sur demande et aux seuls frais de l’acquéreur. Dans ce cas, l’acquéreur accepte l’entier des risques liés à l’emballage, la manutention ainsi qu’à l’expédition des lots. Antiquorum et MC Luxury Auction n’encourront aucune responsabilité pour toute perte ou dommage causé aux lots à cette occasion.

• Par virement en euros sur le compte MC Luxury Auction. •P  ar chèque bancaire tirés d’une banque Française ou Monégasque à l’ordre de MC Luxury Auction S.A.M., incluant un délai de huit (8) jours ouvrables avant la délivrance du lot (temps d’encaissement définitif) et sur présentation d’une pièce d’identité. Les chèques tirés sur une banque étrangère ne sont pas acceptés. Le paiement ne sera considéré comme effectué intégralement qu’une fois que Antiquorum et MC Luxury Auction auront obtenu les fonds correspondant au montant du prix d’achat et aux commissions dues. En cas de défaut de l’acquéreur dans le paiement d’une partie ou de la totalité du prix d’achat pour un quelconque lot, et si Antiquorum et MC Luxury Auction choisissent pour autant de payer au vendeur une partie du produit de la vente, l’acquéreur

92

Antiquorum et MC Luxury Auction ne peuvent être tenu pour responsable d’un défaut de paiement de l’acquéreur et n’est pas redevable du paiement au vendeur. Antiquorum et MC Luxury Auction ne sont pas responsables et ne peuvent garantir l’expédition d’horloges, de meubles, d’objets volumineux, fragiles ou considérés comme «marchandise dangereuse» . Antiquorum et MC Luxury Auction enlèveront les bracelets faits de matériaux dérivés d’espèces menacées et / ou protégées (c’est-à-dire, de manière non exhaustive, alligator, caïman, lézard, serpent, requin, tortue, etc.) avant d’expédier les lots à l’étranger. Les

acheteurs

sont

responsables

du

respect

de

toute

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


réglementation applicable en matière d’exportation et d’importation. En outre, certains articles faits de matériaux soumis à la législation des CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) peuvent être soumis à des restrictions d’importation dans certains pays. Il est de la responsabilité de l’acheteur de consulter son autorité douanière locale afin obtenir des informations sur l’importation d’articles fabriqués dans ces matériaux.

6. PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE – REPRODUCTION DES ŒUVRES Antiquorum et MC Luxury Auction sont propriétaires du droit de reproduction de son catalogue. Toute reproduction de celuici est interdite et constitue une contrefaçon à son préjudice. En outre, Antiquorum et MC Luxury Auction disposent d’une dérogation lui permettant de reproduire dans son catalogue les œuvres mises en vente, alors même que le droit de reproduction ne serait pas tombé dans le domaine public. Toute reproduction du catalogue de Antiquorum et MC Luxury Auction peut donc

constituer une reproduction illicite d’une œuvre exposant son auteur à des poursuites en contrefaçon par le titulaire des droits sur l’œuvre. La vente d’une œuvre n’emporte pas au profit de son propriétaire le droit de reproduction et de présentation de l’œuvre.

7. DROIT APPLICABLE En cas d’incompatibilité d’une quelconque information ou disposition du catalogue avec les présentes conditions de vente, seules les conditions de vente feront foi. Chacune des dispositions de ces conditions sont indépendantes les unes des autres. La nullité d’une disposition ne saurait entrainer la non-applicabilité des autres. La vente et les présentes conditions générales de vente sont régies par le droit monégasque. Toute contestation relève de la compétence exclusive des juridictions de la Principauté de Monaco.

RÉFÉRENCE BANCAIRES (virement à effectuer en euros ; frais bancaires à charge du donneur d’ordre)

Account holder: SAM MC LUXURY AUCTION Bank name: Banque Populaire Méditerranée Euro account: No. 70921309272 IBAN: MC 58 1460 7007 6470 9213 0927 27 Swift code: CCBPMCM1XXX

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

93


Auctioneers since 1974

General terms & conditions of sale The present auction is a public auction held by Antiquorum Management AG (hereinafter Antiquorum) in collaboration with MC Luxury Auction S.A.M. (hereinafter MC Luxury Auction) in Monaco. Participation in the auction and / or the purchase of any lot implies full adherence to all the rights and obligations arising from these terms and conditions of sale. The “Important Notices” contained in this catalogue are considered an integral part of these “General Terms and Conditions of Sale”. The conditions of sale, important notices and the contents of the catalogue may only be amended by Antiquorum and MC Luxury Auction by written or oral notices. Antiquorum and MC Luxury Auction act exclusively as agents and therefore assume no liability in the event of default(s) by the purchasers and / or sellers. These same conditions are applicable to any transaction relating to items or lots forming part of the auction and concluded outside the auction. The auction is conducted by a huissier de justice (hereinafter bailiff) in Monaco who will pronounce the bids, ensure that the bids are correctly made and more generally take all necessary measures to maintain order during the sale. The bailiff reserves the right at his sole discretion, and without obligation to justify his decision, to continue or stop the sale, to withdraw one or more lots, to accept or refuse a bid, to proceed with any division, meeting or withdrawal of a lot. Generally speaking, the bailiff is fully competent to take decisions in order to settle any dispute arising at the time of the sale. The bailiff will read the essential clauses before the auction begins. The present conditions are available to any interested party. They are displayed in the sales room for the duration of the auction. Only the present French version of the “General Terms and Conditions of Sale” is authentic.

1. LOTS OFFERED FOR SALE a. Estimates Antiquorum and MC Luxury Auction have included in the catalogue estimates of the value of the lots offered for sale. These estimates were made following expert opinions, tests, and other methods that Antiquorum and MC Luxury Auction in their sole discretion deemed appropriate in the circumstances. Antiquorum and MC Luxury Auction will not, however, incur any liability under any cause whatsoever in respect of estimates of the value of the lots. Each auction participant will be responsible for making his own estimate of the value of the lots put up for sale. b. Lots status All lots are sold in the condition they are in at the time of sale with their imperfections and defects. No claims relating to customary restorations and small accidents will be possible. It is the responsibility of each future bidder to carefully examine each lot before the sale and to refer to his own judgement in order to take note of its characteristics and its possible repairs or restorations. No claims will be accepted once the adjudication has been pronounced. Antiquorum and MC Luxury Auction can provide interested parties with a detailed report on the condition of the lots. In addition, lots may be examined before the sale at the times listed in the catalogue. Any lot sold at auction may be affected by the export laws of the country in which it is sold and the import restrictions of other countries. Many countries require an export declaration for goods leaving the country and / or an import declaration upon entry of the goods into the country. Local laws may prevent you from importing a lot or prevent you from selling a lot in the country into which you are importing it. Please note that gold of less than 18 carats is

94

not considered to be gold in all countries and can therefore sometimes be refused to be imported into these countries under the name “gold”. WATCHES AND CLOCKS (i) A  lmost all watches and clocks have undergone repairs and overhauls during their lifetime and may therefore possibly contain non-original parts. Antiquorum and MC Luxury Auction do not guarantee the authenticity of any component part of a watch or clock. The clocks can be sold without pendulums, weights or winding and time setting key. Pocket watches can also be sold without a key. (ii) C  ollector’s watches and clocks often have very fine and complex mechanisms, an overhaul, a battery change or another repair work may be necessary. The purchaser is responsible for this. Antiquorum and MC Luxury Auction do not guarantee the correct functioning of a watch or a clock. Certificates and boxes are not available unless they are described in the catalogue. (iii) M  ost watches and clocks have been opened to see the type and quality of the movement. For this reason, watches with water-resistant cases may not be waterresistant. It is recommended to have them checked by a competent watchmaker before use. JEWELS (i) C  oloured gems (such as rubies, sapphires, emeralds, etc.) may have been treated to improve their appearance by methods such as heating or oiling. These methods are accepted by the international jewellery trade but may weaken the gem and / or require special care over time. (ii) A  ll types of gemstones may have been improved by any method. There is no gemmological analysis report for every gemstone sold, meaning they have not been tested by a recognized laboratory). When there is a gemmological analysis report from an internationally

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


recognised laboratory, it is described in the catalogue. Due to differences in approach and technology, laboratories may disagree on whether a particular gemstone has been treated, the amount of treatment, or whether the treatment is permanent. The gemmological laboratories will only report on improvements or treatments known to the laboratories at the date of the report. (iii) F  or jewellery sales, estimates are based on the information contained in any gemmological analysis report or, if no report is available, assume that the gems may have been processed or improved. c. Description of the lots Although every effort has been made to ensure the accuracy of the description of each lot in the catalogue, Antiquorum and MC Luxury Auction does not guarantee that such a description is perfectly accurate. Any statement, whether printed in the catalogue or not, in relation to, without limitation, the authenticity, provenance, origin, age, date, condition, estimated selling price, or quality of any lot, is only the assertion of an opinion and neither Antiquorum nor MC Luxury Auction will be liable for the accuracy of any opinion given.

2. AUCTION SALES a. Bidding Prior to the sale, potential buyers are invited to visit Antiquorum and MC Luxury Auction to register by providing their contact details and bank guarantees. A bidder’s number will be given to all registered bidders. Anyone bidding during the sale is deemed to be acting on his or her own behalf and is therefore personally liable. If you are bidding on behalf of a third party, it is essential that you notify Antiquorum and MC Luxury Auction by providing a power of attorney, which must be registered. The bidder acting on behalf of a third party is personally liable, in particular with regard to the obligations entered into within the context of the auction. This responsibility extends in particular to the verification of the quality of the lots purchased as well as the subsequent payment of the invoice for the lots purchased. If interested parties cannot attend the auction, it is possible to bid directly by telephone. It is necessary to come forward at least 24 hours before the sale in order to register your bidding request by telephone. Given the limited number of telephone lines, Antiquorum and MC Luxury Auction reserve the right not to accept a telephone auction request. Therefore, they may not be held liable, in particular in the event of technical malfunctions or omissions and errors relating to the registration of bids by telephone. In the event of absence at the time of the sale, interested parties may also place purchase orders (written bids). This is a free and confidential service. Antiquorum and MC Luxury Auction will be responsible for executing your purchase orders. It is the bidder’s responsibility to request written confirmation in order to ensure that his order has been properly registered prior to the sale. Without written confirmation, Antiquorum and MC Luxury Auction cannot be held liable for omissions or errors relating to the registration of purchase orders. Lots will be purchased at the best price respecting the reserve price and other bids. In the case of identical orders, the order received first will be preferred. High value lots (identified by Antiquorum and MC Luxury Auction at their sole discretion) may, unless otherwise agreed in advance, only be bid on by potential buyers who have completed a registration form for lots considered to be of high value.

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

b. Conduct of the sale The sale will be conducted in French but bids may be repeated in English. Auctions will be conducted in euros. As an indication, a currency converter at the rate of the day of the sale (or the previous working day) may be visible during the auctions. However, only the price in euros is authoritative. In the event that a minimum auction price, known as the “reserve price”, has been agreed between the seller and the auction house, the bailiff may bid in the name and on behalf of the latter until the reserve price has been reached. Antiquorum and MC Luxury Auction are entitled, at their own discretion, to withdraw, divide or group differently the lots forming part of the sale, as well as to refuse the adjudication of any of the said lots, and will not incur any liability as a result. Antiquorum and MC Luxury Auction reserve the right to refuse any bid at their own discretion. In the event of a dispute or any other matter relating to the bidders, the bailiff may, at his sole discretion, determine the winning bidder, continue the bidding, cancel the sale or re-offer and put the disputed item up for sale again. Its decision shall be recorded in the minutes, which shall be authentic. The amount of the higher bids is, as a general rule, 10 %; however, the bailiff may modify the higher bids at any time, at his own discretion. The minimum bid amount is communicated during the auction. Antiquorum and MC Luxury Auction are authorised to reproduce the information provided by the successful bidder prior to the sale on the auction minutes and on the bidding form. Any false indication will engage the responsibility of the successful bidder. In the event that the successful bidder has not registered before the sale, he will have to communicate the necessary information as soon as the lot has been sold. c. Right of pre-emption In accordance with the law (Article 2-1 Law No. 1.014 of December 29, 1978), the Monegasque State has a right of pre-emption on works sold by public auction in the Principality of Monaco. The exercise of this right takes place immediately after the hammer blow. The pre-emption decision is brought to the attention of the bailiff, and the State then substitutes itself for the last bidder. The pre-emption is then mentioned in the minutes and must be confirmed within fifteen (15) days after the sale. In the absence of confirmation, the lot goes to the last bidder.

3. PAYMENT Ownership of the lots is transferred as soon as the bailiff’s hammer falls and the lot is awarded to the winning bidder. The buyer may not revoke his acceptance of any lot after the bailiff’s hammer has fallen. The purchaser hereby accepts all risks and responsibilities associated with the lot. In addition to the price of the final award, the successful bidder (buyer) shall pay the following commissions and taxes per lot and per degressive tranche: • From € 1.- to € 500 000.- included: 30 % VAT included (25 % VAT excluded) • From € 500 001.- to € 5 000 000.- inclusive: 24 % VAT included (20 % VAT excluded) • For all amounts above € 5 000 001. 15 % VAT included (12.5 % VAT excluded)

95


All lots collected in Monaco or shipped to the European Union are subject to VAT (Value Added Tax) on commission. VAT on commission may be passed on to the successful bidder on presentation of proof of export outside the European Union. VAT on commission is not applicable for the successful bidder from the European Union (excluding France and Monaco) who can prove an intra-community VAT number. As Antiquorum and MC Luxury Auction have opted for the VAT margin system, no documents showing VAT will be issued. Lots exported outside the European Union are not subject to VAT on commission. Local taxes and customs duties are the responsibility of the successful bidder. These local taxes and customs duties must be paid directly at the time of delivery to the carrier in charge of dispatching the consignment. The successful bidder is responsible for the payment of all import and export duties and taxes applicable to the lots purchased. For users of the Invaluable auction platform, additional fees will be charged (5 % of the auction price). Invoices are emailed to buyers within 24 hours of the sale. The buyer has a period of ten (10) days from the day of the sale to pay in full. Lots marked with an asterisk (*) are subject to 20 % import VAT in addition to the auction fees. VAT will be entirely retroceded on presentation of a declaration of export outside Europe validated by the Monegasque administration. For payment, the successful bidder may pay in the following ways: • In cash: up to € 30 000.- including fees and taxes. Only the euro currency is accepted. • By credit card Visa or MasterCard. • By AMEX (additional charge).

5. COLLECTION AND SHIPMENT OF THE LOTS For purchasers who have chosen a collection point in Monaco, the lots are available at 20, boulevard Princesse Charlotte, 98000 Monaco. An appointment must be made in advance. An identity document will also be requested when the lot is handed over. Sold lots will be stored free of charge for a period of two months from the day of sale. After this date, Antiquorum and MC Luxury Auction may move the acquired lots to a storage site at the buyer’s risk and expense. For purchasers who have chosen a collection point in Hong Kong, the lots can be sent to the office of Antiquorum Auctioneer (HK) Ltd. in Hong Kong at the request and expense of the purchaser. For purchasers who have chosen an “other” collection point, the lots can be sent to the desired address according to the shipping instructions and at the purchaser’s expense. In the case of export outside Europe, this must be done no later than one month from the date of sale. MC Luxury Auction must appear as sender on the export document and the buyer as consignee. The lots will only be delivered to the purchaser once the purchase price has been paid in full. Packing and shipping arrangements and the related costs are at the expense and risk of the purchaser. Once full payment has been made, Antiquorum and MC Luxury Auction may, as a service to the purchaser, arrange for the packaging, insurance and shipment of the lots purchased, on request and at the purchaser’s sole expense. In this case, the purchaser accepts all risks related to the packaging, handling and dispatch of the lots. Antiquorum and MC Luxury Auction will not be liable for any loss or damage caused to the lots on this occasion.

• By transfer in euros to the MC Luxury Auction account. • By cheque drawn on a French or Monegasque bank to the order of MC Luxury Auction S.A.M.,including a period of eight (8) working days before delivery of the lot (final collection time) and on presentation of proof of identity. Cheques drawn on a foreign bank are not accepted. Payment will only be considered to have been made in full once Antiquorum and MC Luxury Auction have received the funds corresponding to the amount of the purchase price and the commission due. In the event of default by the purchaser in the payment of part or all of the purchase price for any lot, and if Antiquorum and MC Luxury Auction nevertheless choose to pay the seller a part of the proceeds of the sale, the purchaser agrees that Antiquorum and MC Luxury Auction shall have all the rights of the seller in respect of the amount paid, whether by law or under these terms and conditions of sale.

Antiquorum and MC Luxury Auction cannot be held responsible for any non-payment by the buyer and is not liable for payment to the seller. Antiquorum and MC Luxury Auction are not responsible for and cannot guarantee the shipment of clocks, furniture, bulky and fragile objects or items considered as “dangerous goods”. Antiquorum and MC Luxury Auction will remove bracelets made from materials derived from endangered and / or protected species (i.e., in a non-exhaustive way, alligator, caiman, lizard, snake, shark, turtle, etc.) before shipping lots abroad. Buyers are responsible for compliance with all applicable export and import regulations. In addition, certain items made of materials subject to CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora) legislation may be subject to import restrictions in some countries. It is the purchaser’s responsibility to consult their local customs authority for information on the importation of items made from these materials.

4. TRANSFER OF OWNERSHIP The transfer of ownership of the lot to the buyer takes place at the time of the auction. As soon as the auction has been pronounced (the bailiff’s hammer strike), all risks relating to the lot will be transferred in their entirety and without the slightest reservation.

96

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


6. INTELLECTUAL PROPERTY – REPRODUCTION OF WORKS

7. APPLICABLE LAW

Antiquorum and MC Luxury Auction are the owners of the reproduction rights to its catalogue. Any reproduction of the latter is prohibited and constitutes an infringement to its prejudice. In addition, Antiquorum and MC Luxury Auction have an exemption allowing them to reproduce in their catalogue

In the event of incompatibility of any information or provision of the catalogue with these terms and conditions of sale, only the terms and conditions of sale shall be binding.

the works offered for sale, even if the reproduction right has not fallen into the public domain. Any reproduction of the Antiquorum and MC Luxury Auction catalogue may therefore constitute an illicit reproduction of a work exposing its author to infringement proceedings by the holder of the rights to the work. The sale of a work shall not entail for the benefit of its owner the right of reproduction and presentation of the work.

Each of the provisions of these terms and conditions are independent of each other. The nullity of one provision shall not result in the non-applicability of the others. The sale and the present general terms and conditions of sale are governed by Monegasque law. Any dispute falls within the exclusive jurisdiction of the courts of the Principality of Monaco.

BANK REFERENCES (transfer to be made in euros; bank charges to be borne by the client)

Account holder: SAM MC LUXURY AUCTION Bank name: Banque Populaire Méditerranée Euro account: No. 70921309272 IBAN: MC 58 1460 7007 6470 9213 0927 27 Swift code: CCBPMCM1XXX

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

97


CATALOGUE SUBSCRIPTION ANNUAL SUBSCRIPTION ORDER

CHF 480

INDIVIDUAL SUBSCRIPTION ORDER

CHF 75

SELECT AUCTION/SALE

TOTAL AMOUNT

CHF

PLEASE COMPLETE THE FORM BELOW AND FORWARD WITH YOUR REMITTANCE TO: ANTI Q UORUM G E NÈ V E SA 3, RUE DU M O NT -BLANC , 12 01 G E NE V A TEL.+ 412290 92 850 F AX.+412 2 9092 860 WWW.ANTIQUO RUM .S WIS S | E M AI L G E NE V A@ANT I QU ORU M .SW I SS Last name (s) :

First name :

Address : Zip / Postal code :

City / country :

Email : Telephone :

METHOD OF PAYMENT: (THE BOOKS WILL BE SENT UPON RECEIPT OF PAYMENT) BANK TRANSFER (PLEASE ADD THE WIRE TRANSFER FEE TO THE INVOICE TOTAL) : BANK: UBS IBAN: CH850024024012115501X SWIFT NO: UBSWCHZH80A DATE

98

SIGNATURE

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


ANTIQUORUM WORLDWIDE SWITZERLAND ANTIQUORUM GENÈVE SA showroom and Administration 3, rue du Mont-blanc,b1201 Geneva tel. +41 22 909 28 50 fax. +41 22 909 28 60 e-mail: geneva@antiquorum.swiss

GERMANY

FRANCE ITALY

HONG-KONG

FRANCE ANTIQUORUM PARIS RIVE GAUCHE 26, rue du Bac, 75007 Paris tel. +33 1 42 61 43 44 e-mail: paris@antiquorum.swiss HONG KONG ANTIQUORUM AUCTIONEERS (HK) LTD. Showroom and Administration, Room 706, 7/Floor, The Galleria, No 9 Queen’s Road Central, Central, Hong Kong tel. +852 2522 4168 fax. +852 2522 4138 e-mail: hk@antiquorum.swiss CHINA ANTIQUORUM SHANGHAI Room 322, 3/F., No. 569 South Xizang Road, Huangpu District, Shanghai tel. + 86 21 6335 1268 e-mail: shanghai@antiquorum.swiss ITALY ANTIQUORUM MILAN Piazza Duomo, 21, 20121 Milano tel.+3902876625 fax.+3902877915 e-mail: milan@antiquorum.swiss GERMANY ANTIQUORUM MÜNCHEN Goethestr. 66, 80336 München tel. +49 89 54880758 fax. +49 89 51563729 e-mail: munchen@antiquorum.swiss MONACO IN ASSOCIATION WITH MC LUXURY AUCTION 20 Boulevard Princesse Charlotte, 98000 Monaco Tel : +377 97 98 31 44 E-mail. : monaco@antiquorum.swiss SINGAPORE ANTIQUORUM SINGAPORE 04-114 far east plaza scott Road - Singapore 228213 tel. +6596355544 e-mail: singapore@antiquorum.swiss

CHINA

SWITZERLAND

SINGAPORE THAILAND

EUROPE ASIA ASIA-PACIFIC Director & Watch Expert Arnaud Tellier

Chairman Giulio De Lucia Chief Executive Officier Romain Réa

GENEVA Managing Director & Watch Expert HONG KONG Julien Schaerer Managing Director Co-Director & Watch Expert Connie Siu Etienne Lemenager Chief Accountant Logistics Director Agnes Chan Armelle De Medeiros Business Coordinator Information Technology Director Sophie Chan Jorge Robelo Admin & Accounts Assistant Chief Accountant Terry Wan Franck Giorgini Senior Consultant Watchmaker & Restorer Alex Ho Takahiro Hamada Inventory Control Assistant BEIJING Manuele Brizzi Partner Agent Junior Specialist & Sales Coordinator Phoebe Jin Astrid Soyez SHANGHAI Connie Siu SINGAPORE Consultant Ho Popaya Business Coordinator Jackie Yang Chana

THAILAND ANTIQUORUM BANGKOK 4 central world floor 4 Room b417 Bangkok 10330 Thailand tel. +66 91-954 5626 e-mail: bangkok@antiquorum.swiss

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN

MILAN Director & Watch Expert Giovanni Varesi Administrative Assistant Nicoletta Marrini MUNICH Director & Watch Expert Etienne Lemenager Representative Deborah Sundheimer PARIS Director & Watch Expert Jérome Lemoine MONACO Junior Specialist & Sales Coordinator Maud Gibourdel

99


Remerciements /Acknowledgements L’auteur tient spécialement à remercier : Antiquorum M. Romain Réa, Chief Executive Officer M. Etienne Leménager, Director & Watch Expert Mme Astrid Soyez, Junior Specialist Mme Maud Gibourdel, Junior Specialist Vacheron Constantin M. Christian Selmoni, Style & Heritage Director Mme Lysiane Blanchet, Coordinatrice base d’image patrimoine / Heritage Image Database Coordinator Agence SGMKG M. Stéphane GURY, Directeur Conseil / Director Council Mme Olga GURY, Coordinatrice Administrative / Administrative Coordinator

Impressum /Impressum Conception, textes français et traduction anglaise Arnaud Tellier, Director & Watch Expert Conception graphique et mise en page Agence SGMKG, Saint-André-de-la-Roche, France Impression Schefenacker, Esslingen, Allemagne

Photographies / Photographs Antiquorum, Genève Biblioteca Capitolare, Padoue Bibliothèque de la Ville et Centre d’iconographie, Genève Bibliothèque Nationale de France, Paris Bibliothèque royale de Belgique, Bruxelles British Library, Londres Franck Muller, Genthod, Genève Gemäldegalerie, Berlin Mme Olga Gavrilova M. Paul Gerber, Zürich A. Lange & Söhne, Glashütte Musée d’art islamique, Jérusalem Musée du Temps, Besançon Patek Philippe, Genève Patek Philippe Museum, Genève Groupe Richemont, Genève Sotheby’s, New York Vacheron Constantin, Genève Wartski, Londres

© Antiquorum, janvier 2021 – Toutes reproductions, adaptations, traductions ou représentations intégrales ou partielles, par quelque procédé que ce soit, du texte et / ou des images contenus dans le présent ouvrage, et qui sont la propriété des auteurs, sont réservés pour tous pays. © Antiquorum, January 2021 – All rights reserved, no part of this work, neither texts nor photos which are the property of the authors may be reproduced, adapted, translated, or transmitted in any form or by any means.

100

« TOUR DE L’ILE » DE VACHERON CONSTANTIN


IN ASSOCIATION WITH

MC LUXURY AUCTION

Profile for Antiquorum Genève SA

Important Modern & Vintage Timepieces  

MONACO AUCTION Special catalogue for lot 304 SUNDAY JANUARY 24TH, 2021 – 2 p.m.

Important Modern & Vintage Timepieces  

MONACO AUCTION Special catalogue for lot 304 SUNDAY JANUARY 24TH, 2021 – 2 p.m.