Page 27

DA NANG

Hyatt Regency Da Nang

Paradis vietnamiens

Si Ho Chi Minh City incarne la dynamique vietnamienne contemporaine -avec son taux de croissance accéléré, ses presque 10 millions d’habitants et ses projets tous azimut qui reflètent son statut de poumon économique avant la capitale Hanoï–, la mégalopole est pourtant loin de relayer la richesse et diversité naturelles du pays. Entre la profusion colorée des marchés flottants de Hué ou les régions montagnardes du nord qui vivent au contact de nombreuses minorités culturelles, on trouve Da Nang, ancienne base militaire à ciel ouvert datant de la guerre du Vietnam. A une dizaine de minutes de la vieille ville de Hoi An, classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1999, Da Nang s’est récemment donné des ailes en inaugurant une poignée d’hôtels de luxe qui réconcilie tradition et modernité, culture et héritage. A commencer par le Nam Hai, l’hôtel de tous les superlatifs… Là encore, un décor de cinéma à ciel ouvert. Après avoir raflé toutes les récompenses de l’industrie, le resort, ancré entre plages de sable fin et palmiers –œuvre de l’architecte français Reda Amalou, agence AW2– , dévide la grande vie dans un écrin néocolonial inspiré. Dès l’entrée, un immense escalier en

pierre grise ajoute une touche minérale au décor verdoyant. Posé au sommet, un vaste pavillon ouvert en bois sombre se pique de méridiennes recouvertes de soie. De là, le point de vue est spectaculaire : sur la mer d’abord, qui délimite un horizon bleuté, immédiatement relayé en premier plan par trois immenses bassins et piscines grisées agencés en cascade. Bordés par d’autres pavillons ouverts –interprétation moderne de l’architecture traditionnelle–, l’ensemble se découvre hors-cadre, comme si le Nam Hai dilatait l’espace temps, repoussait les limites terrestres. Animé d’ombres et lumières comme un immense cadran solaire le jour, il se pique de milliers de lumières à la tombée de la nuit… Sans aucun doute l’un des lieux les plus romantiques en Asie. A quelques centaines de mètres à vol d’oiseau, le Hyatt Regency Da Nang est une surprise contemporaine pour qui s’y aventure : une architecture moderniste qui rappelle les résidences désertiques de l’Arizona, accentuant, dans chaque détail, les savoir-faire locaux. Animé d’une brise constante, entre herbes hautes et pelouses vert acide, l’adresse se dévide jusqu’à la plage, piqué ci et là de belles assises “bulle” tressées utilisant la technique ancestrale des filets de pêche vietnamiens. Pour un peu on embraquerait

pour une demi-journée de pêche dans les eaux bleu curaçao. Difficile, alors, d’imaginer que, cinquante ans plus tôt, des avions militaires décollaient toutes les minutes, ou presque. A l’intérieur de l’hôtel, comme pour arrêter le temps, d’immenses suspensions aériennes comme des crinolines, des textiles colorés de bleus et rouges profonds, des tuiles luisantes couleur ocre, des céramiques locales… Tout, ici, rend hommage à la culture locale. Jusque dans l’assiette où, posée sur un plat en céramique décoré à la main de poissons agiles, une salade de crevettes, herbes fraiches et pomelos s’offrent comme un voyage des sens. Le Vietnam contemporain ? Une leçon d’art de vivre. Adresses: Park Hyatt Saigon : 2 Lam Son Square, District 1, Saigon Tel +84 8 3824 1234 - www.saigon.park.hyatt.com Temple Club : 29-31 Ton That Thiep Street Tel : +84 8 8299 244 L’Usine : www.lusinespace.com The Nam Hai : www.thenamhai.com Hyatt Regency Da Nang : www.danang.regency.hyatt.com PHPV 27

LIFESTYLE #18  
LIFESTYLE #18  
Advertisement