Issuu on Google+

| www.nice2013.fr |


Sommaire Edito Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie............................................................................. 3 Edito de Christian Estrosi, Président du Comité National des Jeux de la Francophonie.............................. 4 La Francophonie, une langue, un espace, une communauté.................................................................. 5 Les Jeux de la Francophonie............................................................................................................................ 7 Nice, France, ville hôte des 7èmes Jeux de la Francophonie.................................................................... 11 Nice, capitale mondiale de la Francophonie.............................................................................................. 12 Le programme, sport, culture et animations.................................................................................................... 15 Les délégations engagées.............................................................................................................................. 22 Informations utiles............................................................................................................................................. 23 Contacts............................................................................................................................................................... 23 Les partenaires institutionnels....................................................................................................................... 24 Les partenaires privés...................................................................................................................................... 25 Les partenaires médias................................................................................................................................... 26

Pour leur septième édition, les Jeux de la Francophonie ont choisi la France et vont s’installer à Nice. Pendant dix jours, près de trois mille jeunes issus d’une soixantaine de pays se retrouveront pour une manifestation dont le concept est unique au monde.

2 3

Dossier DE présentation


édito A bdou Diouf,

Secrétaire général de la Francophonie

7ème édition des Jeux de la Francophonie Place aux jeunes talents sportifs et culturels ! La 7ème édition des Jeux de la Francophonie, événement rassembleur de la jeunesse francophone, se tient en France, à Nice, du 7 au 15 septembre 2013. Les valeurs qu’elle professe - solidarité, diversité et dialogue - sont celles de la Francophonie toute entière, bannière sous laquelle se signale l’humanisme qui est le nôtre, réponse offerte à notre époque troublée. Au travers de compétitions sportives et de concours culturels en épreuves individuelles ou par équipes, ces Jeux placés sous l’égide de l’Organisation Internationale de la Francophonie rapprochent, tous les 4 ans, 3 000 jeunes qui sont la promesse de notre avenir. La solidarité internationale est l’énoncé mobilisateur de ce grand événement. Au sein des pays membres de la Francophonie, ces Jeux offrent l’opportunité d’une mobilisation dont l’impulsion s’appelle l’enthousiasme, l’inspiration, le talent, l’ambition et l’excellence. Aussi, j’invite les professionnels du monde des arts à venir rencontrer, à Nice, les jeunes talents artistiques sélectionnés, dans le cadre des Jeux, car nous voulons fortement encourager leur émergence sur la scène artistique internationale. Il s’agit aussi pour nous de contribuer à la préparation de la relève sportive francophone afin qu’elle accède à des événements sportifs qui consacrent un succès, une carrière. Nice, dont les magnifiques infrastructures nous accueillent, contribuera fortement au renom des Jeux de la Francophonie dont les résultats des compétitions sont enregistrés et publiés et les épreuves sportives, régies par les règlements des fédérations internationales, intégrées à leurs calendriers. Les Jeux, c’est aussi l’occasion de renforcer les liens entre les pays de la francophonie et le pays hôte. La France leur a légué, avec sa langue et sa culture, une certaine idée d’elle-même qui fonde en citoyenneté l’identité francophone. Cette année, les Jeux de la Francophonie ont une marraine et un parrain, c’est une première : Madame Adèle Safi Kagarabi, présidente de la Coordination nationale de la marche mondiale des femmes, qui lutte contre les viols, les persécutions sur les femmes et la terreur menée par les groupes armés au Congo et Monsieur Christophe Lemaître, champion d’Europe et de France de sprint. A la fois culturels et sportifs, les Jeux de la Francophonie, c’est aussi une façon toute conviviale de donner sa mesure à cette langue française revivifiée à chacune de nos retrouvailles. Je me réjouis que la Francophonie ait choisi Nice, ville de sport et de culture, pour accueillir ces Jeux. Par son dynamisme, son rayonnement et sa dimension internationale, Nice peut jouer un rôle majeur et établir un lien naturel entre les pays du Sud et du Nord. J’adresse tous mes vœux de succès aux organisateurs ainsi qu’aux participants. Abdou DIOUF

Secrétaire général de la Francophonie


édito C hristian Estrosi,

Président du Comité National des Jeux de la Francophonie

La francophonie, c’est le sel de la langue, ce condiment qui relève les saveurs les plus plates et s’avère indispensable à la bonne santé. Le français en partage, c’est la langue qui brave, qui porte, qui dérange. Ce n’est pas la langue du consensus mou et mercantile. Et demain, quand, dans l’exemple des grands ancêtres, Léopold Sédar Senghor, Charles De Gaulle, Jean-Marc Léger, Norodom Sihanouk, les jeunes générations voudront se reconnaître, c’est par leurs mots de liberté, d’égalité, de fraternité qu’ils s’uniront, et même celui de résistance. Aujourd’hui, et c’est un des objectifs de ces jeux, le français n’est plus la langue de l’élite. Il porte les espoirs, les goûts, les pensées de tous ceux qui le pratiquent, toutes classes sociales confondues. Il dépasse les murailles crénelées de l’aristocratie européenne pour chanter entre les lèvres du paysan africain, de l’ouvrier québécois, de l’employé vietnamien. Il est dans les musiques, il est dans les poésies du monde, et il en fait toute la diversité, par sa sonorité, son phrasé, son rythme particulier. En un mot, il crée une communauté de coeur, et cette communauté, c’est à Nice qu’elle se retrouve. Voilà ce que nous voulons dire, à Nice, à l’occasion de ces Jeux de la Francophonie. A Nice, oui, dernière grande ville à être devenue française, il y a cent cinquante ans à peine, et pourtant, ville où le français était déjà omniprésent. Mais sous une forme élitiste, celles des princes, des diplomates, des millionnaires qui s’y donnaient rendez-vous pour en éprouver les douces beautés hivernales. La forme d’hier, en somme, que Nice illustre parfaitement dans son riche patrimoine mais qu’elle veut dépasser aujourd’hui par le dynamisme de sa jeunesse, la qualité de son accueil, la vitalité de ses structures institutionnelles et associatives. Alors, les Jeux de la Francophonie, à Nice, c’est à la fois un immense clin d’oeil à l’Histoire et un puissant appel pour demain. Demain, c’est un monde plus largement ouvert, plus ouvertement brassé. Demain, c’est un monde plus profondément uniforme, sous la fascination d’un mode de vie unique, normalisé et consommateur. Et certains nous imaginent, vêtus de la même casquette de baseball et d’innombrables déclinaisons du même T-shirt, chavirer de bonheur au moment de la sortie planétaire d’un seul et même produit. A nous tous, femmes et hommes de langue française, de faire mentir cette ennuyeuse perspective. A nous tous, femmes et hommes de langue française, de dire aux jeunesses de nos nations, de nos continents, toute la liberté que porte la francophonie. Et à nous tous, femmes et hommes de langue française, de montrer, ici, à Nice, en 2017, à Abidjan, et dans d’autres villes du monde, plus éloignées encore dans l’espace et dans le temps, que nous voulons rendre à l’humanité l’égale diversité de ses couleurs, de ses cultures et de ses esprits ! Christian ESTROSI

Député-Maire de Nice Président du Comité National des Jeux de la Francophonie

4 5

Dossier DE présentation


La Francophonie, une langue, un espace,

une communauté

Comme l’écrit Stellio Farandjis, « l’histoire de la langue française est longue, l’histoire de la francophonie est courte ». Un géographe français, Onesime Reclus, va forger en 1880 le mot « francophonie » pour désigner les habitants de la planète qui parlent français. Plus de cent trente ans après, 220 millions de francophones sont recensés sur les cinq continents. Encore faut-il préciser que cette population est en croissance régulière, l’Afrique étant en effet, à la fois le continent le plus représenté au sein de cette communauté linguistique, (près de la moitié) et le plus dynamique en matière de natalité. Le terme de francophonie va au-delà de la seule pratique de la langue française. Il véhicule des valeurs universelles et recouvre une appartenance reposant sur le respect d’une culture, de cultures. Elle est ainsi à l’image de son institution mère, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) composée de 77 états ou gouvernements membres ou observateurs. Monsieur Abdou Diouf, ancien Président du Sénégal, en est aujourd’hui le Secrétaire général. Cette Francophonie dite « institutionnelle » s’appuie sur un document écrit, la Charte de la Francophonie, adoptée à Hanoï en 1977, pour promouvoir la langue française et les relations de coopération entre les états membres de l’OIF.

Le français, la langue officielle des plus hautes instances internationales Langue de communication et de négociation, le français bénéficie d’un statut privilégié dans les principales enceintes internationales. Souvent considérée comme la langue officielle et/ou de travail, la langue française est utilisée dans les relations économiques et commerciales, dans les milieux diplomatiques tels qu’à l’ONU où elle figure parmi les deux langues de travail officielles aux côtés de l’anglais, à l’OCDE où elle est la deuxième langue officielle. Le français compte également comme l’une des trois principales langues de l’UE et de la Commission Européenne. Pour renforcer l’usage du français et le plurilinguisme au sein des grandes instances internationales, l’OIF propose d’ailleurs des formations aux diplomates et fonctionnaires des Etats qui n’auraient pas le français comme langue officielle. Dans le monde du sport aussi, le français occupe une place de choix. Il est aujourd’hui la langue officielle de plus de 2/3 des 85 organisations et fédérations sportives internationales, dont le CIO, la FIFA, l’IAAF, la FINA, l’UCI, l’UEFA, l’AMA… Le français est également la langue de travail de ces organisations. La charte olympique mentionne dans sa règle 24 que « le français et l’anglais sont les deux langues officielles du mouvement olympique », mais elle précise qu’en cas de litige « la langue française fait foi. » Le français est ainsi la langue officielle des Jeux Olympiques, mais aussi des Jeux Olympiques de la Jeunesse.


Autre chiffre : 27 membres du Comité International Olympique sont issus du monde francophone. Parmi eux, le président (jusqu’au 10 septembre 2013) Jacques Rogge (Belgique), une vice-présidente, Nawal El Moutawakel (Maroc), un membre de la Commission exécutive, René Fasel (Suisse). La Francophonie existe également sous la forme d’une institution, la CONFEJES (Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie), qui compte 43 états et gouvernements membres et œuvre pour la promotion de la jeunesse, du sport et des loisirs au sein de l’espace francophone. Elle se matérialise aussi, tous les quatre ans depuis 1987, par l’événement que sont les Jeux de la Francophonie.

La Francophonie : une réponse à la mondialisation ? Le français avec l’anglais, sont les seules langues à être apprises et parlées sur les cinq continents. La Francophonie s’affirme comme une alternative à l’uniformisation générée par la mondialisation. Une langue permet de s’exprimer et transmet également la manière de penser et la culture qui l’ont façonnée. Préserver l’usage de langues différentes est aussi important que de préserver la biodiversité. Les échanges dématérialisés permis par Internet et les réseaux sociaux confèrent toute leur importance aux langues utilisées. Il en est de même pour les jeux vidéo. De cet aspect essentiel des modes de communication, le français ne doit pas être tenu à l’écart mais, au contraire, occuper toute sa place.

La Francophonie en chiffres

(Source OIF)

> 220 millions de francophones dans le monde, soit 13% de la population mondiale, vivant dans un espace économique de 880 millions d’habitants > 60 % des francophones ont moins de 60 ans > L e français est la 5ème langue la plus parlée au monde > 900 000 professeurs enseignent le français dans le monde > 116 millions de personnes suivent un enseignement du, ou en, français dans le monde > 77 Etats et gouvernement sont membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie > L e français est langue officielle de 68% des 85 fédérations et institutions sportives internationales, dont le CIO, la FIFA, l’IAAF et l’UEFA.

6 7

Dossier DE présentation


Les Jeux de la Francophonie Le plus grand événement sportif et culturel dédié à la jeunesse francophone Du 7 au 15 septembre prochain, Nice accueillera la 7ème édition des Jeux de la Francophonie. Durant dix jours, plus de 3 000 jeunes athlètes et artistes de 55 délégations du monde entier, qui ont pour point commun la langue française, sont invités à participer à ce grand rendez-vous, qui mêle épreuves sportives et concours artistiques. Ces Jeux sont une occasion unique d’échanges et de partage pour ces jeunes venus des quatre coins du monde. Forts de leurs succès, les Jeux de la Francophonie sont suivis par plus de 80 millions de téléspectateurs et 50 millions d’auditeurs à travers le monde.

Les Jeux : arts, sports et langue française … La décision de créer les Jeux de la Francophonie a été prise en 1987, à Québec, au cours du deuxième Sommet de la Francophonie. Les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne ont été voulus par Pierre de Coubertin, fervent défenseur du sport dans l’éducation. Les Jeux de la Francophonie respectent cet esprit en mettant au même programme des compétitions sportives et des concours culturels. En 1989, les villes marocaines de Rabat et Casablanca partageaient l’organisation de la première édition, qui a rassemblé jusqu’à 1 500 sportifs et artistes provenant de 39 délégations. Depuis, ils sont organisés tous les 4 ans - en année post-olympique - en alternance dans un pays du Nord et un pays du Sud. Des deux comités organisateurs, l’un est provisoire, le CNJF (Comité National des Jeux de la Francophonie), l’autre est permanent, le CIFJ (Comité International des Jeux de la Francophonie). Tous deux sont placés sous l’égide de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). Les compétitions sportives proposent un choix original de disciplines individuelles (athlétisme, judo, tennis de table, lutte libre et lutte africaine, cyclisme), de sports collectifs (basket féminin, football masculin des moins de 20 ans), d’épreuves handisport (athlétisme). Les concours artistiques offrent au public un voyage dans le temps et l’espace, avec des arts de la rue et des arts visuels, des contes, de la chanson, mais aussi des créations numériques et une épreuve de création écologique et développement durable. Un rendez-vous au cours duquel s’exprime la diversité sportive et culturelle des 55 pays participants.


Un événement privilégié pour la détection de jeunes talents Souvent, première expérience de la compétition internationale pour les champions en devenir, les Jeux de la Francophonie ont révélé : - des athlètes comme les canadiens Bruny Surin et Donovan Bailey, (ancien recordman du monde du 100 m), le boxeur mauricien Giovanni Frontin, l’athlète sénégalaise Amy Mbacke Thiam, (championne du monde du 400 m), le Marocain Khalid Skah, (champion olympique du 10 000 m), - des artistes comme le célèbre compositeur suisse de jazz, Nicolas Fraissinet, l’écrivain libanais Alexandre Najjarla ou la chanteuse et guitariste camerounaise Kareyce Fotso y ont connu leurs premiers succès.

Un tremplin vers la scène internationale La française Marie-José Pérec remporte en 1989, au Maroc, sa première médaille d’or internationale. Lors de l’édition 1994 des Jeux en France, David Douillet sera le grand vainqueur, deux ans avant d’être médailllé olympique, à Atlanta. Sans oublier Patricia Girard (athlétisme), Frédérique Jossinet, Marie-Claire Restoux, Stéphanie Possamaï, Ugo Legrand (judo), Jean-Paul Mendy, Daouda Sow, Alexis Vastine (boxe), qui ont révélé leur talent en participant aux épreuves avant d’enrichir leur palmarès de médailles mondiales et/ou olympiques.

Les disciplines au programme des 7èmes Jeux de la Francophonie

> 8 disciplines sportives : athlétisme, lutte libre, lutte africaine, basket-ball féminin, football (moins de 20 ans), handi-athlétisme, judo, tennis de table, cyclisme sur route en démonstration > 12 concours culturels : chanson, conte, danse, littérature, photo, arts visuels (peinture et sculpture), arts de la rue (hip-hop, marionnettes géantes et jonglerie) > 2 activités de développement : création écologique et développement durable, création numérique Les compétitions sportives • Athlétisme (h/f, 18-35 ans) • Basketball (f, 18-25 ans) • Football (h, moins de 20 ans) • Handi-athlétisme (h/f, 18-35 ans) • Judo (h/f, 18-25 ans) • Lutte libre • Lutte africaine (h/f, 18-30 ans) • Tennis de table (h/f, 18-21 ans) • En démonstration : cyclisme sur route (h, 19-22 ans et f, 18-35 ans)

Les concours culturels • Arts de la rue (h/f, 18-35 ans) : hip hop, jonglerie, marionnettes géantes • Arts visuels (h/f, 18-35 ans) : peinture, sculpture • Chanson (h/f, 18-35 ans) • Conte (h/f, 18-35 ans) • Danse de création (h/f, 18-35 ans) • Littérature (h/f, 18-35 ans) • Photographie (h/f, 18-35 ans)

Les activités de développement • Création écologique et développement durable (h/f, 18-35 ans) • Création numérique (h/f, 18-35 ans)

8 9

Dossier DE présentation


Les Jeux de la Francophonie pour la diversité et la jeunesse En associant sport et culture, les Jeux de la Francophonie touchent aux valeurs les plus nobles, telles que la performance, l’excellence, mais aussi la solidarité, la diversité et le partage. Ils représentent une occasion unique de : > Promouvoir la paix et le développement à travers les rencontres et les échanges de jeunes francophones > Rapprocher les pays de la francophonie et contribuer à la solidarité internationale > Favoriser l’égalité entre les genres > Développer les échanges artistiques entre les pays francophones et faire connaître l’originalité des cultures francophones > Favoriser l’émergence de jeunes talents artistiques francophones sur la scène internationale > Contribuer à la relève sportive francophone en vue de sa participation à d’autres grands événements > Promouvoir la langue française

Six éditions inoubliables 1989 - Maroc Rabat et Casablanca

2001 - Canada Ottawa

1994 - France Evry-Bondoufle

2005 - Niger Niamey

1997 - Madagascar Antanarivo

2009 - Liban Beyrouth

2013 - France Nice

La 8ème édition des Jeux de la Francophonie, en 2017, a déjà été attribuée par le Comité International des Jeux de la Francophonie (CIJF) à Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire.

Les Jeux à l’ère du digital A Nice comme ailleurs, la Francophonie se vit désormais sur la toile et les réseaux sociaux. Une existence virtuelle qui contribue à son rayonnement et favorise sa diversité. Les Jeux de la Francophonie 2013 en constituent l’exemple le plus marquant. Ils se déclinent sur Internet via un site officiel www.nice2013.fr, une page Facebook www.facebook.com/LesJeuxDeLaFrancophonie2013ANice et un compte Twitter http ://twitter.com/nice2013_fr (@nice2013_fr / #7JFNice2013). Les réseaux Facebook et Twitter, actifs depuis janvier 2013, ont construit pierre après pierre une communauté de francophones où se retrouvent athlètes, artistes et officiels, passés ou présents, bénévoles, partenaires institutionnels, journalistes et passionnés.


Sur Facebook, la page officielle recense des milliers de fans francophones de France, du Sénégal, de Madagascar, de Côté d’Ivoire, de Tunisie, du Canada… Sur Twitter, le compte de l’événement est largement suivi notamment par des niçois, très actifs dans la campagne de recrutement des bénévoles. Ce réseau planétaire ne se dissoudra pas au soir de la cérémonie d’ouverture. A l’image d’une organisation dont le savoir-faire sera transmis à la Côte d’Ivoire, hôte des Jeux en 2017, la communauté virtuelle née au cours des derniers mois vivra au-delà du 15 septembre 2013.

Une manifestation éco-responsable L’édition 2013 des Jeux de la Francophonie est placée sous le signe du développement durable. Pour preuve, l’obtention par le Comité National des Jeux de la Francophonie Nice-France 2013, du label « Développement durable, le sport s’engage », décerné par un jury du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). Ce label atteste que les engagements politiques et les actions de développement durable entrepris par le CNJF pour organiser l’événement niçois sont conformes aux objectifs de l’agenda 21 du sport français et de la charte du sport français pour le développement durable. Une reconnaissance du monde sportif pour Nice, « ville verte » de la Méditerranée, et pour l’engagement éco-responsable du CNJF, concrétisé notamment par l’entrée au programme des Jeux d’un concours de création écologique et développement durable. L’agenda 21 du sport français est organisé autour de quatre grands domaines d’action : • Le développement durable, une nouvelle approche des politiques sportives et de l’olympisme • La solidarité sportive au service du développement durable • Une gestion et une organisation du sport respectueuse de l’environnement • Une économie du sport au service du développement durable Pendant l’événement, la démarche éco-responsable du CNJF se traduira par toute une série d’actions concrètes : tri et valorisation des déchets, déplacement des athlètes, officiels et bénévoles en transports en commun, voire à pied sur des distances courtes, utilisation de véhicules électriques par l’équipe du CNJF, bilan carbone de l’événement, rationalisation de la gestion de l’eau potable…

10 11

Dossier DE présentation


Nice, France, ville hôte

des 7èmes Jeux de la Francophonie Les Jeux de la Francophonie reviennent en France, presque vingt ans après une édition 1994 organisée en région parisienne. Un retour aux sources, ou presque, dans la ville de Nice, cinquième ville française par sa population.

Une Histoire riche Dès les premières décennies du XXe siècle, des francophones prennent conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, propice aux échanges et à l’enrichissement mutuel. Dès 1950, est créée l’Union internationale des journalistes et de la presse de langue française (UIJPLF) qui deviendra en 2011 l’Union internationale de la presse francophone (UPF). Elle regroupe aujourd’hui 3000 journalistes, responsables et éditeurs de la presse écrite et audiovisuelle, de 110 pays. En 1970, sous l’impulsion des présidents Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Hamani Diori (Niger), Habib Bourguiba (Tunisie) et du prince Norodom Sihanouk (Cambodge), 21 pays signent le traité instituant l’agence de coopération culturelle et technique (ACCT), qui deviendra en 1998 l’Agence intergouvernementale de la Francophonie et, en 2005, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Le Québécois Jean-Marc Léger sera le premier Secrétaire général de l’ACCT. Le 17 février 1986 a lieu à Versailles le premier Sommet de la Francophonie. 42 pays participeront à la première Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement ayant en commun l’usage du français. En 1997, pour son VII Sommet (Hanoï), la Francophonie se dote d’un Secrétaire général, clé de voûte du système. Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général des Nations Unies sera le premier à être élu à ce poste. Fonction qu’il exercera de 1998 à 2002. Depuis 2003, Abdou Diouf, ancien président du Sénégal, occupe le poste de Secrétaire général de l’OIF. L’Organisation Internationale de la Francophonie s’appuie également sur 4 opérateurs. L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), créée en 1961 pour instituer entre les universités de langue française un lien de coopération permettant d’intensifier leurs échanges. L’Université Senghor d’Alexandrie créée en mai 1989 est consacrée au développement africain. Cette université internationale en langue française a pour vocation de former et de perfectionner des cadres et des formateurs de haut niveau. TV5 Monde, opérateur de l’OIF depuis 2001 est la première chaîne panafricaine internationale en langue française. L’Association International des Maires Francophones (AIMF), créée en 1979 à l’initiative des maires de Paris et Québec MM. Jacques Chirac et Jean Pelletier, concourt à une meilleure gestion des collectivités, favorise les échanges d’expériences.

Quelques dates marquantes : 1926 : Des écrivains créent l’association des écrivains de langue française. Les journalistes francophones s’inscrivent dans cette démarche en 1950 et cinq ans plus tard une communauté des Radios Publiques francophones sera fédérée. 1960 : La première institution intergouvernementale francophone voit le jour avec la conférence des ministres de l’Education. Le mouvement s’élargira aux parlementaires et aux universitaires 1986 : le premier sommet francophone se tient à Versailles. Il réunit 42 pays et s’élargit progressivement, les sommets se tenant tous les deux ans. Il est à noter qu’en 2000, au Mali, la Déclaration de Bamako est le premier texte normatif de la francophonie en matière pratique de la démocratie, des droits et des libertés. 2013 : Jeux de la Francophonie à Nice. La France devient le premier pays à accueillir deux fois l’événement. Une édition marquée par un record de participation, avec 55 pays engagés et plus de 3 000 athlètes et artistes.


Nice, capitale mondiale de la Francophonie Longtemps provençale, puis savoyarde-piémontaise pendant près de cinq siècles, de 1388 à 1860, Nice est à la fois une cité ouverte sur le monde faisant une place importante à la Diversité, en même temps qu’une ville de Tradition. A l’intersection de l’axe Londres-Milan et de l’arc alpin, Nice est de plus une capitale méditerranéenne où le dynamisme économique se conjugue à des atouts naturels remarquables, faisant voisiner mer et montagne dans un écrin abritant des paysages aux multiples facettes.

Nice, Ville de Culture Lieu d’épanouissement de l’art et de la culture, Nice est riche d’un extraordinaire patrimoine culturel et artistique, auquel les plus grands peintres, écrivains et musiciens ont apporté leur contribution. Musées, théâtres (dont une scène nationale), opéra, conservatoire à rayonnement régional, cinémathèque, bibliothèques, lieux dédiés à la création, aux pratiques artistiques et aux échanges, Nice propose un large éventail d’établissements culturels variés et dynamiques. Ville de culture et d’ouverture, de mémoire et d’innovation, Nice jouit d’un patrimoine archéologique, baroque, art-déco… unique qui continue de se construire jour après jour. Ce foisonnement culturel constitue un cadre d’expression sans égal pour les artistes en compétition aux Jeux de la Francophonie 2013. Terre d’événements, Nice compte un Carnaval et un Festival de Jazz de renommée internationale, sans oublier un Salon du Livre réunissant les plus grands noms de la littérature. En quelques semaines, l’exposition « Nice 2013. Un Eté pour Matisse », célébrant les 50 ans de son musée, a déjà attiré 170 000 visiteurs sur huit sites dans la ville.

Nice, Intensément Sport Nice, et plus largement la Métropole Nice Côte d’Azur, offre un cadre unique pour la pratique sportive, entre mer et montagne. Son climat exceptionnel permet d’organiser et d’accueillir de grands événements sportifs nationaux et internationaux dans les meilleures conditions (Paris-Nice, Iron Man, Open de Tennis Nice Côte d’Azur, Europétanque, Marathon des Alpes-Maritimes, Extreme Sailing Series…). Près de 300 manifestations sont soutenues par la ville chaque année. L’année 2012 aura été marquée par les Jeux Olympiques et le succès des nageurs niçois à Londres. L’année 2013 est un grand cru avec notamment le contre la montre Nice-Nice de la 100e édition du Tour de France le 2 juillet dernier, les championnats de France de VTT à Auron du 11 au 14 juillet et bien entendu les 7e Jeux de la Francophonie. Les thématiques principales de la politique sportive de la ville de Nice : rendre le sport accessible à tous les Niçois et Niçoises, développer un plan de construction et de rénovation des équipements sportifs d’envergure et soutenir les associations.

12 13

Dossier DE présentation


Les sites des compétitions Opéra de Nice - 9, rue Raoul Bosio, 06000 Nice - Chanson Un théâtre lyrique municipal, situé dans le Vieux-Nice, fort de plus de 1 000 places

Théâtre National de Nice - Promenade des Arts, 06300 Nice - Conte et conteurs, danse de création Inauguré en 1989, il se compose d’une salle à l’italienne de 900 places et d’un amphithéâtre pour 300 personnes

Théâtre de Verdure - Espace Jacques Cotta, 06000 Nice - Jonglerie, Hip Hop Construit en 1945 au coeur du Jardin Albert 1er, face à la mer, il peut accueillir 1 850 spectateurs assis et 3 200 debouts.

Place Garibaldi - Marionnettes géantes La plus ancienne grande place de la ville, elle est située en bordure nord du Vieux-Nice.

Bibliothèque Louis Nucéra - 2, place Yves Klein, 06300 Nice - Littérature Située dans le prolongement du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, elle est constituée d’un vaste espace de plain-pied de 10 000 m2.

Acropolis - Esplanade Kennedy, 06000 Nice Peinture, sculpture, photographie, création numérique, création écologique Un vaste complexe composé de deux structures, un Palais des Congrès et un Palais des Expositions, tous les deux rénovés en 2010/2011.

Parc des sports Charles Ehrmann - 155, route de Grenoble, 06200 Nice Athlétisme, handi-athlétisme, football, lutte africaine Anciennement Parc des Sports de l’Ouest, il a longtemps accueilli le meeting d’athlétisme du Nikaïa. Situé non loin de l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, il compte environ 8 000 places assises.

Halle des Sports Charles Ehrmann - 155, route de Grenoble, 06200 Nice - Tennis de table Logée dans le Parc des Sports du même nom, à proximité immédiate du stade d’athlétisme, elle a été rénovée en septembre 2012.

Salle Leyrit - 16, rue Fornero Meneï, 06300 Nice - Basket-ball Salles Brancolar - 3, avenue Seilern, 06000 Nice - Basket-ball

Deux salles multisports, la première située dans le quartier Saint-Roch, la seconde dans le quartier de Cimiez.

Stade Méarelli - 20, route de Grenoble, 06300 Nice - Football Entièrement rénové en 2011, il compte aujourd’hui une tribune flambant neuf de 610 places.

Complexe de la Plaine - 72-76, bd Jean Luciano, 06000 Nice - Football Complètement rénové par la ville de Nice, ce complexe multisports, située à proximité du Parc des Sports Charles Ehrmann, compte deux terrains de football en revêtement synthétique.

Salle Nikaïa - 163, route de Grenoble - 06200 Nice - Lutte libre, Judo La plus grande salle de Nice, avec ses 9 000 places, elle est située à proximité du Parc des Sports Charles Ehrmann.


Le Ministère de l’Education Nationale fortement impliqué !

Les Jeux de la Francophonie représentent une occasion unique de démonstration des valeurs véhiculées par l’école de la république. C’est l’académie de Nice qui a mobilisé ses établissements scolaires, particulièrement dans les Alpes-Maritimes, durant une année complète autour de l’événement. Suite à un appel à projets, de nombreuses activités éducatives (ateliers pédagogiques, concours, démonstrations en lien avec l’esprit des Jeux, spectacles…) seront organisés tout au long de la manifestation, associant et rassemblant très largement la communauté éducative. Le succès était au rendez-vous ! C’est ainsi que, près de 8 000 élèves participeront à l’opération : 4000 élèves assisteront aux diverses compétitions et 3 600 élèves seront acteurs de 25 grands projets éducatifs, artistiques, culturels, journalistiques… ces projets, variés et très diversifiés, offrent une approche originale et créative de la Francophonie. En voici quelques exemples : • Méga chorale de 457 enfants au Théâtre de verdure le 6 septembre • Les petits artistes à l’école de la Francophonie : 1680 écoliers ont réalisé 55 panneaux représentant chacun un des 55 pays participant aux Jeux. Ils seront exposés à Acropolis • La Fête de la Pub francophone au Théâtre National de Nice le 6 septembre • Création chorégraphique « Tourbillon », E. Oberdorff : 40 élèves présenteront un spectacle de leur création • Les premiers sportifs de la Côte d’Azur : une version préhistorique des Jeux (tir à l’arc, javelot…) qui mettra aux prises près de 300 élèves, avec une finale disputée le 15 septembre au Parc des Sports Charles Ehrmann. • 14 collégiens se mettront le temps des Jeux dans la « peau » de jeunes-reporters et réaliseront des reportages durant l’événement.

14 15

Dossier DE présentation


Le programme Les différents concours dans les domaines du sport et de la culture sont ouverts à de jeunes sportifs ou artistes âgés de 18 à 35 ans ressortissants des États et gouvernements membres ou observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Le choix des disciplines est fondé sur le respect de la parité hommesfemmes et de l’équité des chances entre les participants des différents pays francophones. Pendant dix jours, les 3 000 artistes et sportifs venus des cinq continents vont donner le meilleur d’eux-mêmes au cours des différentes compétitions.

Les compétitions sportives Athlétisme : 10 au 15 septembre, Parc des Sports Charles Ehrmann 9 disciplines de l’athlétisme seront au programme : • Epreuves de sprint : 100 m ; 200 m et 400 m • Epreuves de demi-fond : 800 m ; 1 500 m • Epreuves de fond : 5 000 m ; 10 000 m • Relais : 4 x 100 m ; 4 x 400 m • Marche : 20 km • Haies : 100 m (femmes) ; 110 m (hommes) ; 400 m ; 3 000 m steeple • Sauts : hauteur, longueur, triple-saut ; perche • Lancers : poids ; disque ; marteau ; javelot • Epreuves combinées : décathlon (hommes) ; heptathlon (femmes).

Handi-athlétisme : 10 au 12 septembre, Parc des Sports Charles Ehrmann 3 des 18 disciplines qui composent les épreuves internationales d’athlétisme handisport figureront au programme des 7èmes Jeux de la Francophonie : • 400 m T54 (hommes) • Saut en longueur F13 (hommes) • Lancer du disque F32/33/34 (hommes)

Basketball : 6 au 14 septembre, gymnase Leyrit et Brancolar Aux Jeux de la Francophonie, l’épreuve de basketball sera exclusivement féminine. 16 équipes nationales, réparties en 4 poules de 4 se rencontreront. En phase préliminaire, toutes les équipes d’une même poule s’affronteront pour tenter de décrocher une place en quarts de finale et prétendre au titre de championne.


Cyclisme - en démonstration : 8 septembre, Promenade des Anglais L’épreuve de « cyclisme sur route » se tiendra le 8 septembre et sera ouverte aux hommes et aux femmes. 28 participants dont 19 hommes et 19 femmes prendront le départ de cette course et parcouront respectivement 180 km et 140 km.

Football : 6 au 15 septembre, Complexe de la Plaine et Stade Alfred Méarelli L’épreuve de football des Jeux de la Francophonie sera exclusivement masculine et réservée aux moins de 20 ans. 16 équipes nationales composées de 20 joueurs âgés de moins de 20 ans, et regroupés en 4 poules de 4 équipes s’opposeront lors d’un tour préliminaire, qui sera suivi des quarts de finale, des demi-finales et des finales.

Judo : 11 au 13 septembre, Palais Nikaïa Comme lors de toute compétition officielle, les sportifs seront répartis en plusieurs catégories en fonction de leur poids : allant des super légers aux lourds chez les hommes et des supers légers aux mi-lourds chez les femmes. Les compétitions seront réservées aux judokas âgés de 18 à 25 ans.

Lutte : 8 au 10 septembre (lutte libre) Palais Nikaïa

12 au 14 septembre (lutte africaine), Parc des Sports Charles Ehrmann

Les épreuves de lutte présentes aux Jeux de la Francophonie seront réparties entre deux compétitions pour deux différents types de lutte : la lutte libre et la lutte africaine. La première consiste à mettre son adversaire au tapis en lui plaquant les épaules au sol alors que la seconde intègre davantage de techniques empruntées à la boxe et nécessite de recourir au corps à corps pour obtenir la victoire. Les épreuves de lutte libre et de lutte africaine verront s’affronter 16 combattants chez les hommes ainsi que chez les femmes pour chacune des 7 catégories de poids sélectionnées. La compétition de lutte africaine opposera 16 combattants chez les hommes ainsi que chez les femmes pour chacune des 5 catégories de poids sélectionnées.

Tennis de table : 7 au 13 septembre, Halle des Sports Charles Ehrmann La compétition de tennis de table accueillera 40 délégations de 2 athlètes dont 1 homme et 1 femme pour chacune des nations sélectionnées : Bénin, Cameroun, Canada, Canada Québec, Chypre, Communauté française de Belgique, Congo (Brazaville), Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, France, Gabon, Haïti, Liban, Luxembourg, Madagascar, Maroc, Maurice, Monténégro, Niger, Pologne, Roumanie, Seychelles, Suisse, Togo, Tunisie, Vanuatu. Différentes épreuves seront présentées : la compétition par équipe, (un homme et une femme disputeront chacun un simple et un double mixte) et la compétition individuelle en simple dames et simple messieurs ainsi qu’en double mixte.

16 17

Dossier DE présentation


Les concours culturels Chanson : 8 au 12 septembre, Opéra de Nice Choisis par leur état et gouvernement respectif, 20 chanteurs y interpréteront des morceaux récents, issus de leur composition, imaginés et conçus durant les 24 mois précédant les Jeux de la Francophonie. Chaque participant disposera de 15 à 25 minutes de concert pour faire ses preuves, en français ou dans la langue nationale du chanteur.

Conte : 7 au 12 septembre, Théâtre National de Nice 20 conteurs présenteront leurs œuvres en langue française. Les participants auront le choix entre la narration personnelle d’histoires vraies, fictives ou symboliques et disposeront chacun de 25 minutes.

Danse de création : 8 au 13 septembre, Théâtre National de NIce L’épreuve permettra à 20 groupes, composés de 2 à 10 personnes, d’offrir au public une véritable prestation de danse de création de 25 minutes. Cette danse particulière se caractérise comme « une activité de production de formes corporelles », où les danseurs laissent libre court à leur imagination pour produire un spectacle visuel, plein d’émotion. Chaque spectacle a été spécialement créé pour les Jeux 2013.

Arts de la rue - Hip Hop : 11 et 12 septembre, Théâtre de Verdure L’épreuve de danse de Hip Hop qui opposera 20 groupes, sélectionnés au préalable et constitués de 2 à 5 artistes. L’épreuve se divise en plusieurs temps : dans une première phase, les participants ont 8 minutes pour faire leur preuve. A l’issue de cette première sélection, les 10 groupes sélectionnés sont invités à présenter une nouvelle chorégraphie, de 5 minutes. Enfin, les 5 meilleurs groupes s’affronteront lors d’une « battle » finale, qui sacrera les trois médaillés.

Arts de la rue - Marionnettes : 10 au 13 septembre, Place Garibaldi Le grand concours de marionnettes géantes, à taille humaine, faites à partir d’objets de récupération et de matières tels que la terre, le ciment... opposera 20 marionnettistes ou groupes. Ils assureront un spectacle de 20 minutes durant lequel ils devront interpréter plusieurs œuvres sur un espace délimité.

Arts de la rue - Jonglerie : 9 et 10 septembre, Théâtre de Verdure Les 20 troupes sélectionnées pour participer aux Jeux de la Francophonie devront jongler avec un objet de forme ronde. L’épreuve se divise en deux phases : une phase qualificative comprenant une chorégraphie de 8 minutes puis un défi qui opposera les deux groupes finalistes en face à face. La troupe gagnante sera choisie sur divers critères : la créativité, le contrôle et la difficulté, le style, l’esprit d’équipe, l’originalité et la détermination.

Arts visuels - Peinture et sculpture : 7 au 13 septembre, Acropolis, salle Rhodes Les arts visuels comprennent la peinture et la sculpture. 30 artistes s’opposeront sur le concours de peinture et 21 sur le concours de sculpture. Concernant l’exposition, les participants devront réaliser une œuvre récente, spécialement pour les Jeux de la Francophonie. Une seconde œuvre sera créée en atelier, autour d’un thème imposé, celui de l’assemblage avec les matériaux donnés. Toutes formes de matériaux pourront être utilisées pour la sculpture. La dernière phase du concours sera consacrée à la rencontre et l’animation.

Littérature : 8 au 11 septembre, bibliothèque Louis Nucéra Les écrivains devront présenter une nouvelle inédite en langue française. Cette nouvelle doit respecter une longueur de 7 à 8 pages et 15 000 signes maximum. 5 critères seront jugés : l’originalité et l’accessibilité de l’œuvre proposée, la cohérence entre le texte et l’émotion suscitée, la force de suggestion des images, la portée du texte et la maîtrise de la syntaxe.


Photographie : 7 au 13 septembre, Acropolis, salle Rhodes 29 photographes sélectionnés présenteront, en premier lieu, leurs œuvres récentes, spécialement créées pour les Jeux. Les artistes proposeront chacun 4 photographies mêlant originalité, créativité, cohérence et technicité pour la partie exposition. Pour la seconde phase atelier, les photographes réaliseront une création nouvelle en utilisant la photographie numérique.

Création numérique : 10 au 13 septembre, Acropolis, salle Rhodes Le concours de création numérique qui consistera en la création d’une œuvre audiovisuelle. Pour cette 7ème édition des Jeux de la Francophonie, la thématique imposée est « Droits de l’homme, paix et démocratie ». Les créations doivent être récentes et présentées, le jour du concours, en 15 minutes. La qualité du graphisme et de l’animation, le respect de la thématique, la bande-son et l’intégration multimédia seront particulièrement jugés. Les créations seront présentées au public, en avant-première, à l’Espace Conférences les 8 et 9 septembre.

Création écologique : 8 au 13 septembre, Acropolis, salle Rhodes L’épreuve de création écologique aura pour thème : « Création et innovation pour le développement ». Les 7 états et gouvernements participants disposeront de 15 minutes pour présenter leur création ou leur invention et mettre en avant le potentiel du produit.

Le programme des animations Durant 10 jours, les spectateurs pourront profiter de nombreuses animations, proposées gratuitement sur les différents sites de compétition et dans le Village des partenaires.

Le Village des partenaires Centre névralgique des Jeux de la Francophonie, le Village officiel regroupera l’ensemble des partenaires majeurs de l’événement. Gratuit et ouvert à tous, idéalement situé sur la Place Masséna, il sera le carrefour de la Francophonie, où visiteurs et participants pourront se retrouver. Le Village est organisé en deux espaces : la scène et l’Espace « Conférences », qui accueilleront de nombreuses animations, des conférences sur des thèmes variés et des ateliers autour de l’art culinaire.

Le Podium des Jeux Sur une scène de 75 m² le public assistera quotidiennement à des spectacles d’artistes locaux, à des démonstrations sportives dans une ambiance de convivialité et de fête.

L’Espace Conférences Chaque jour, le public assistera à des conférences autour du sport et de la culture animées par des spécialistes.

18 19

Dossier DE présentation


Programme jour par jour Vendredi 6 septembre

Lundi 9 septembre

n Basket, Salle Leyrit - Salle Brancolar - Matchs de poule n Football, Complexe de la Plaine - Stade Méarelli - Matchs de poule

n Lutte libre, Nikaïa n Basket, Salle Leyrit - Salle Brancolar - Matchs de poule n Tennis de table, Halle des Sports Charles Ehrmann Finale par équipe, finale du double n Football, Complexe de la Plaine - Stade Méarelli - Matchs de poule

n Animation, Théâtre de verdure - Chorale de 457 Enfants n Animation, Villa Masséna - Prix de l’économie Francophone (FFA) n Animation, TNN - La Fête de la Pub Francophone

Samedi 7 septembre n Basket, Salle Leyrit - Salle Brancolar - Matchs de poule n Tennis de table, Halle des Sports C. Ehrmann n Football, Complexe de la Plaine - Stade Méarelli - Matchs de poule n Conte, TNN - Sélection groupe A n Arts visuels (Peinture, Sculpture), Acropolis - Vernissage n Photographie, Acropolis - Vernissage n Officiel, Place Masséna Cérémonie d’ouverture des Jeux de la Francophonie n Village, Place Masséna - Inauguration du Village, Conférences : Solidarsport, Moulins à paroles n Animation, Acropolis Exposition : Les Petits Artistes à l’école de la Francophonie n Animation, Acropolis Exposition : L’histoire des Jeux de la Francophonie

Dimanche 8 septembre n Lutte libre, Nikaïa n Basket, Salle Leyrit - Salle Brancolar - Matchs de poule n Tennis de table, Halle des Sports C. Ehrmann n Football, Complexe de la Plaine - Stade Méarelli - Matchs de poule n Cyclisme sur route, Promenade des Anglais n Chanson, Opéra - Sélection groupe A n Danse de création, TNN - Sélection groupe A n Conte, TNN - Sélection groupe B n Littérature, Bibliothèque Louis Nucéra - Lecture publique n Photographie, Acropolis - Exposition et ateliers n Arts visuels (Peinture, Sculpture), Acropolis - Exposition et ateliers n Village, Place Masséna - Taï-Chi, Casa-Capo Verde, Tournoi d’échecs des « espoirs francophones », Présentation de la création numérique, Animations culinaires (stand de la Suisse) n Animation, Complexe sportif La Lauvette - Tournoi de football U13

n Chanson, Opéra - Sélection groupe B n Danse de création, TNN - Sélection groupe B n Conte, TNN - Sélection groupe C n Littérature, Bibliothèque Louis Nucéra - Lecture publique n Photographie, Acropolis - Exposition et ateliers n Arts visuels (Peinture, Sculpture), Acropolis - Exposition et ateliers n Arts de la rue (Jonglerie), Théâtre de Verdure nO  fficiel, Villa Masséna - Signature du jumelage Nice - Abidjan n Village, Place Masséna - Gym seniors, Max M : Tribute à Baudelaire, Conférences : Immigration au Québec, étudier - Vivre - Travailler au Canada, Présentation de la création numérique, Sportifs francophones dans l’histoire, Animations culinaires « Les Toques Brûlées » n Animation, CUM - Tournoi de Scrabble

Mardi 10 septembre n Athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Handi-athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Lutte libre, Nikaïa n Football, Complexe de la Plaine - Stade Méarelli - Matchs de poule n Chanson, Opéra - Sélection groupe C n Danse de création, TNN - Sélection groupe C n Conte, TNN - Sélection groupe D n Littérature, Bibliothèque Louis Nucéra - Lecture publique n Photographie, Acropolis - Exposition et ateliers n Arts visuels (Peinture, Sculpture), Acropolis - Exposition et ateliers n Arts de la rue (Jonglerie), Théâtre de Verdure - Demi-finales et Finale n Arts de la rue (Marionnettes géantes), Place Garibaldi n Création numérique, Acropolis n Création écologique, Acropolis n Village, Place Masséna - Tai Chi, Artistic Events, Conférences : Le sport comme vecteur d’autonomisation des femmes, Mode de production durable, Rêves de Louisiane et d’Acadie, Sportifs francophones dans l’histoire, Animations culinaires « Les Toques Brûlées » n Animation, CUM - Tournoi de Scrabble, Colloque de la FFLutte n Animation, Opéra - Questions pour un champion


Mercredi 11 septembre n Athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Handi-athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Basketball, Salle Leyrit - Quarts de finale, Salle Brancolar - Matchs de classement n Tennis de table, Halle des Sports Charles Ehrmann n Football, Complexe de la Plaine - Stade Méarelli - Matchs de poule n Judo, Nikaïa n Chanson, Opéra - Sélection groupe D n Danse de création, TNN - Sélection groupe D n Littérature, Bibliothèque Louis Nucéra - Finale n Arts de la rue (Hip-hop), Théâtre de Verdure n Arts de la rue (Marionnettes géantes), Place Garibaldi Sélection groupe A n Création numérique, Acropolis n Création écologique, Acropolis n Village, Place Masséna - Gym seniors, Animation musicale, Nissa pilou, Conférences : étudier - vivre - travailler au Canada, Méditerranée 2000, Mobilité jeunesse, Culture Orale et développement durable, Sportifs francophones dans l’histoire, Animations culinaires « Les Toques Brûlées », Nocture Village des Partenaires, Chasse aux Trésors n Animation, CUM - Tournoi de Scrabble n Animation, Opéra - Spectacle : Diva Franco Fun n Animation, Complexe sportif La Lauvette - Tournoi de football U13

Jeudi 12 septembre n Athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Handi-athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Lutte africaine, Parc des Sports C. Ehrmann n Basketball, Salle Leyrit - Demi-finales Salle Brancolar - Matchs de classement, n Tennis de table, Halle des Sports Charles Ehrmann n Judo, Nikaïa n Chanson, Opéra - Finale n Conte, TNN - Finale n Photographie, Acropolis n Arts visuels (Peinture, Sculpture), Acropolis n Arts de la rue (Hip-hop), Théâtre de Verdure Demi-finales et Finale n Arts de la rue (Marionnettes géantes), Place Garibaldi Sélection groupe B n Création numérique, Acropolis n Création écologique, Acropolis n Village, Place Masséna - Tai Chi, Défilé éthnique, Conférences : FFA Economie du sport, Réseau Jeunesse, étudier - vivre - travailler au Canada, FFA - Urgence de la préservation de la Mediterranée, Sportifs francophones dans l’histoire, Animations culinaires « Les Toques Brûlées »

n Animation, CUM - Colloque sur l’enseignement du français n Animation, Opéra - Chanson de la francophonie et « mail-art » n Animation, TNN - Création chorégraphique « Tourbillon », E. Oberdorff

Vendredi 13 septembre n Athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Lutte africaine, Parc des Sports C. Ehrmann n Tennis de table, Halle des Sports Charles Ehrmann - Finales n Football, Stade du Ray - Demi-finales n Judo, Nikaïa n Danse de création, TNN - Finale n Photographie, Acropolis - Finale n Arts visuels (Peinture, Sculpture), Acropolis - Finale n Arts de la rue (Marionnettes géantes), Place Garibaldi - Finale n Création numérique, Acropolis - Finale n Création écologique, Acropolis - Finale n Village, Place Masséna - Gym seniors, Trinity-Vitto Rodrigues, Conférences : Solidarsport, Moulins à paroles, France Autriche, étudier - vivre - travailler au Canada, Sportifs francophones dans l’histoire, Animations culinaires « Les Toques Brûlées » n Animation, CUM - Colloque sur la promotion de la langue française et la diversité culturelle

Samedi 14 septembre n Athlétisme, Parc des Sports C. Ehrmann n Lutte africaine, Parc des Sports C. Ehrmann - Finales n Basketball, Salle Leyrit - Match pour la 3ème place et Finale nO  fficiel, Acropolis - Gala des Lauréats n Village, Place Masséna - Tai Chi, éveil ton art, Conférences : étudier - vivre - travailler au Canada, Quelle place pour les personnes handicapées dans les pays francophones ?, Découverte des jeux pratiqués habituellement dans des pays francophones nA  nimation, CUM - Colloque sur la promotion de la langue française et la diversité culturelle n Animation, Port de Nice - Fête du port de Nice « Lou Festin fête ses 10 ans »

Dimanche 15 septembre n Football, Parc des Sports C. Ehrmann - Match pour la 3ème place et Finale n Officiel, Parc des Sports C. Ehrmann - Cérémonie de clôture n Animation, CUM - Colloque sur la promotion de la langue française et la diversité culturelle n Animation, Parc des Sports C. Ehrmann - Finale du tournoi de foot U13

Les informations contenues dans cette double page sont susceptibles de modifications.

20 21

Dossier DE présentation


La cérémonie d’ouverture : 7 septembre, Place Masséna

Préambule festif d’un événement placé sous le signe de la diversité, la cérémonie d’ouverture lancera officiellement les Jeux de la Francophonie. Plusieurs milliers de spectateurs pourront assister à ce grand moment Place Masséna, en présence du Président de la République française, de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement, de personnalités, des compétiteurs et des bénévoles. La cérémonie d’ouverture des Jeux débutera par un défilé des compétiteurs par délégation, menés par leur porte-drapeau. Leur succéderont les allocutions de Christian Estrosi, Maire de Nice et Président du Comité National des Jeux de la Francophonie, d’Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Enfin, il reviendra au Président de la République française de prononcer l’ouverture des Jeux. Après les serments et les hymnes, place au spectacle ! Les meilleurs talents francophones - chanteurs, danseurs, sportifs, artistes viendront se produire tout au long de cette cérémonie. 5 « tableaux » qui mettront à l’honneur toute la diversité du monde francophone : la mer, les continents, la Méditerranée et Nice, le patrimoine écologique de la Francophonie. Le dernier tableau rassemblera tous les artistes, comme symbole de l’unité des 5 continents de la communauté francophone.

Le plateau d’artistes : L’Orchestre Philharmonique de Nice Grand Corps Malade Magic System Patricia Kaas pour représenter l’Europe, Manu Dibango en tant qu’ambassadeur africain, Isabelle Boulay qui incarnera l’Amérique, le Collectif Vietnam et le Collectif Siapo représenteront respectivement l’Asie et l’Océanie. La cérémonie sera retransmise en direct par France Télévision et les 50 chaînes de télévisions nationales des pays en compétition.


Les délégations engagées Sur les 77 Etats et gouvernements membres ou observateurs de l’OIF, 55 Etats et gouvernements ont répondu présents pour ces 7èmes Jeux de la Francophonie : Andorre

Chypre

Gabon

Pologne

Arménie

Comores

Guinée

Quatar

Autriche

République du Congo

Guinée Bissau

Roumanie

Guinée Équatoriale

Rwanda

Haïti

Sainte-Lucie

Burkina Faso

République Démocratique du Congo

Liban

Sénégal

Burundi

Côte d’Ivoire

Luxembourg

Seychelles

Cambodge

Djibouti

Madagascar

Slovaquie

Cameroun

Egypte

Mali

Suisse

Canada

Estonie

Maroc

Tchad

Canada Nouveau-Brunswick

Ex-République yougoslave de Macédoine

Maurice

Togo

Mauritanie

Tunisie

Monaco

Uruguay

Monténégro

Vanuatu

Niger

Vietnam.

Bénin Bulgarie

Canada Québec Cap-Vert Centrafrique

Fédération Wallonie-Bruxelles France

Focus sur la délégation française A domicile, la France aura à cœur de réussir ses Jeux. Les artistes et sportifs sélectionnés voudront faire honneur au maillot tricolore et suivre la trace de leurs glorieux aînés. La France sera représentée à Nice par une délégation de près de 250 membres. Une délégation ambitieuse menée par des athlètes tels que Muriel Hurtis, Renaud Lavillenie et Ladji Doucouré et la compagnie de Hip hop mondialement connue, Pokemon Crew. L’ensemble des artistes et sportifs tentera de faire aussi bien que lors des éditions précédentes à l’issue desquelles la France a terminé à cinq reprises à la 1ère place du classement.

La France est engagée dans les disciplines suivantes : • L es compétitions sportives : athlétisme, handi-athlétisme, basketball, cyclisme sur route, judo, lutte et tennis de table. • Les concours culturels : chanson, conte, danse de création, hip-hop, jonglerie, peinture et photographie. • Les activités de développement : création écologique, création numérique.

22 23

Dossier DE présentation


Informations utiles Centre International des Médias Acropolis : Esplanade Kennedy – 06000 Nice Accès : Tramway : arrêt Acropolis Idéalement installé au cœur de Nice au Palais Acropolis, le Centre International des Médias permet aux journalistes de suivre l’ensemble de l’actualité des Jeux, en étant situé à quelques minutes à pied ou en tramway de la majorité des épreuves culturelles (Ligne 1 Hôpital Pasteur - Las Planas, station Acropolis).

Accréditation médias Sous réserve de présentation de la carte de presse, les journalistes auront la possibilité de retirer leur accréditation au Centre des Accréditations à partir du 4 septembre 2013, situé à l’Acropolis (Esplanade Kennedy)

Horaires d’ouverture • Du 4 au 11 septembre : de 08h00 à 21h00 • Du 12 au 14 septembre : de 08h00 à 23h00 • Le 15 septembre : de 08h00 à 12h00 • Le 16 septembre : de 08h00 à 18h00

Contacts Presse nationale et internationale : Havas Sports & Entertainment Sonia Berkani Anne-Christine Dugény +33 (0) 6 28 41 65 72 +33 (0) 6 75 87 66 22 sonia.berkani@havas-se.com anne-christine.dugeny@havas-se.com

Presse locale : CNJF Sylvia Rollin Anne-Marie Randriamanandraitsiory +33 (6) 20 77 89 69 +33 (6) 63 26 39 39 sylvia.rollin@nicecotedazur.org anne-marie.randria@nice2013.fr


Les partenaires institutionnels La 7ème édition des Jeux de la Francophonie est organisée sous l’égide de l’Etat français (ministères des Sports et de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et de la Vie Associative ; de la Culture et de la Communication ; des Affaires Étrangères ; de l’Éducation Nationale), de l’OIF et des collectivités territoriales (Ville de Nice et Métropole Nice Côte d’Azur, Conseil général des Alpes-maritimes, Conseil régional PACA). Au-delà de la compétition où chacun s’appliquera à être le meilleur, cette manifestation, qui constitue le plus grand rassemblement de jeunes francophones au monde, sera avant tout une occasion de partage : dans un univers de plus en plus mondialisé, une nouvelle génération issue des cinq continents se retrouvera autour d’une matrice commune - la langue française - et des valeurs qu’elle véhicule, solidarité et coopération. Un retour aux sources qui sera une manière de s’interroger pour préparer l’avenir : plus que jamais, la Francophonie démontrera son actualité et son dynamisme.

Ministère des sports

Ministère de la culture et de la communication

Comité international des Jeux de la Francophonie

Région Paca

24 25

Organisation internationale de la Francophonie

Conseil général des Alpes-Maritimes

Dossier DE présentation

Ministère des affaires étrangères

Ministère de l’éducation nationale

CNOSF Comité National Olympique et Sportif Français

Métropole Nice Côte d’Azur

Ville de Nice


Les partenaires privés

Total

District d’Abidjan

EDF

Eiffage

Ooredoo

Air France

Atol

CCI Nice Côte d’Azur

Eutelsat

Saint Honoré Montres

Sport Akileïne


Les partenaires médias

26 27

Direct Matin

Nice Matin

Le groupe l’équipe

La Strada

France Ô

France 3 Côte d’Azur

Radio France

France Bleu Azur

TV5 Monde

Africable Télévision

Jeune Afrique

France Médias Monde

Dossier DE présentation


Notes ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................


COMITE NATIONAL DES JEUX DE LA FRANCOPHONIE 2, rue de la Préfecture 06364 Nice CEDEX 4 Tel : +33 4 97 13 57 00 Fax : +33 4 97 13 57 20 E-Mail : contact@nice2013.fr


Dossier de Présentation des 7èmes Jeux de la Francophonie