Issuu on Google+

1 HABITER

PLAN GUIDE

VIVRE À L’ORÉE DES BOIS

Replacer le village dans son contexte forestier et anticiper son développement.

Future Maison de Brocéliande

S I O SB

E D ÉE

R O ’ L

II.

Camping de la lisière

B’

d

La lande des déambulations Le verger partagé La lisière des perceptions L’activité forestière

Le potager sauvage

Zone d’activités sylvestre

Le verger partagé La lande des déambulations

A

La clairière de vie

li a v e h du C

e

s u h t n r Po

LES DYNAMIQUES VÉGÉTALES

Ê R O F E R T

Les jeux forestiers

Butte belvédère

Zones d’activités

Rues Dessertes d’activités Venelles piétonnes Promenades piétonnes Chemins et sentes Traverses en prairie Sentier contournant en forêt

Eaux de sources de Paimpont

taine de Jouvence

Petits collectifs

DÉPLACEMENTS

Parcelles individuelles, lôts libres soumis à une charte

Parc de l’étang

Impasse de la Fon

Parcelles individuelles côté espace pubic

PARCELLAIRE

e g r o F s e Rue d

s

La traverse des perceptions

I.

Etang de l’Abbaye de Paimpont

Parcelles individuelles

G N A T É T E T

EN

A’

e u n e v A

La découverte

Ecole

ESPACES PUBLICS / PARTAGÉS

La prairie de vie

s

Le potager sauvage La lande Le verger La pâture

ption

La prairie

erce

es p

Parcelles individuelles

Développer un quartier intégré à la clairière > une progression des espaces du coeur de la clairière vers la forêt Abbaye

se d

Parcelles collectives

aver

s e d e Ru

rs e i l a v Che

de n o R e l b a T e la

La tr

B

. I I I

V E G A Ç

N E ÉQU

S

L A T ÉGÉ

Verger théâtre

Rue

e n i a t n o de la F

n o t n e r de Ba

Cabinet de curiosités


I. ENTRE FORÊT ET ÉTANG

II. L’ORÉE DES BOIS

UN CONTINUUM ÉCOLOGIQUE COMME NOUVELLE DORSALE DE LA CLAIRIÈRE

UN ÉCOTONE COMME ESPACE DE LECTURE DE LA FORÊT

DÉPLOYER LA LISIÈRE : UNE EXPÉRIENCE VÉGÉTALE POUR ORGANISER LE QUARTIER

UNE LISIÈRE MOUVANTE ET INCERTAINE

Progression des espaces publics: le jardin des milieux

Une forêt

La traverse des perceptions

Principes de gestion et d’évolution du camping saisonnier

Bo Be uleau tu la pube pu sce be nt sc en s

+

à moduler

à observer

pour déambuler

à partager

Séjour en cabane

Campig de la lisière

+

La traverse des perceptions

Mise en pâture des parcelles, aménagements légers pour le camping, fauches saisonnières conduisant à terme à créer des sentes transversales reliant le quartier à la forêt.

Le Verger Théâtre

Pru yn Pr nelli a un er us sp ino sa Poi Py rier s ru au s p va yra ge ste r Pom M a mi e lus r à sp cidre .

on og

Au Cr bépin ata e eg us m

riu s

Un verger

Ge Cy nêt à tis ba us lais sc op a

a tiv Avo Av ine en as a

Ma Le rgue uc rite an c o th mm em un um e vu Lin lga Lin re um us ita tis sim Sei um g Se le ca le ce rea le Bl é Fa noir go py ru m es cu Mis len can tu m thu s

Ci b Av oule en tte as ati va Fen Av ouil en as ati Ca va r o Av tte en sau a s va ati ge va Asp Av erge en as ati va Ca Ca llune llu na vu lga ris Bru Er yère ica ce cil ndré iar e is

Un potager Une lande sauvage

Une prairie de vie..

Une rotation des usages pour préserver la lecture de l’enceinte boisée

+

+

+

à découvrir..

Coupe AA’ de l’espace public central au 275ème. Analogie entre la gradation des densités végétales et la progression des usages collectifs.

130 m²

oros rd su

d :p Sud

Est

le no

Ouest

Vene l

250-300 m²

Promen

ade ce

ntrale

Limites de propriétés plantées

Ouest

Sud

Est

Accès aux espaces publics centraux

Parking enherbé (raga)

Poches de conduction du végétal dans le quartier

Fruitiers complétant la trame existante

Ouest

Sud

Est

Vue depuis la traverse des perceptions vers le camping de la lisière et le verger théâtre Jardinets des collectifs participant à la lisière mouvante

PETITS COLLECTIFS

isue

lle

Jardin participant visuellement à l’espace public central

PARCELLE INDIVIDUELLE

Limites de propriétés plantées

ité v

Fruitier en limite de parcelle

ESPACE DE STATIONNEMENT

Une diffusion des dynamiques végétales pour orienter l’implantation humaine

III. UN SÉQUENÇAGE VÉGÉTAL DES RUES VERS L’ÉTANG Bouquets de Saules aux accroches des voiries

Alignements de Bouleaux pubescents

Alignements de Frênes

Rencontre avec la Rue des Forges Accroche avec un sujet de Frêne à fleurs

Coupe BB’ du séquençage des rues jusqu’à l’Étang de l’Abbaye au 275ème. Évolution du végétale du milieu humide vers le centre de la clairière

Séquences végétales le long des voiries du bourg

Vue de la progression des espaces publics jusqu’à la forêt depuis la clairière de vie. Espace de prairie modulable pour les différents usages culturels et fonctionnels de la commune (marchés, cirques, spectacles...).

Echelle 1-2500

Avenue forestière Rue plantée en lien avec l’étang Plantations séquencées


2

PARCOURIR CHEMINER EN FORÊT, LA RÉVÉLER À SON VISITEUR 240

Acquisition d’un linéaire le long d’un axe fréquenté

Baliser, jalonner, développer une prise de conscience du territoire

Animer, marquer, sensibiliser le public

DÉMARCHE DE MISE EN PLACE D’UN PARCOURS EN FORÊT

Redonner une cohérence au maillage piéton en Brocéliande

E R T S E V DE SYL

I.

A N E M O LA PR

2

1

0 1000

GR37

2500 Vallé e

II.

2000

500

1500

de l’

Aff

LE VALLON DES TABLEAUX

Fonctionnement, déroulement et rythmes d’une promenade le long du parcours des légendes. Se baser sur les structures spatiales de la forêt d’exploitation pour organiser les déplacements.

Echelle 1-5000

I. LA PROMENADE SYLVESTRE

PARCOURIR UN LINÉAIRE FORESTIER Le principe des densités croisées

Strate arbustive

Strate herbacée 6.50

Sentier équestre et piéton

Piste cyclable

D40 vers Campénéac

Analogie entre l’augmentation des densités végétales et le ralentissement des flux humains

2.5

3

6

Strate arborée 8

Coupe au 150ème. Le promeneur fait partie intégrante d’un processus végétal.

Animer le linéaire

500 1000 1500 2000 2500 Les 7 arbres sacrés constituant le Bosquet des Druides

Anne Rouat - Projet de Fin d’Etudes - 2010-2011

3000

JEU Pom NES Ma mie SE ET lus r BE AU sp TÉ .

SA Ch GESS Qu êne p E ET erc édo FOR us ncu CE rob lé ur

PR No OTEC Co isetie TION ryl r us av ell an a

PR Ho OTEC TIO Ile ux N xa qu ifo liu m

RÉ Au SISTA Al lne NCE nu gl s g uti lut neu ino x sa

PR Bo OTEC Be uleau TION tu E la pube T PU pu sce RE be nt TÉ sc en s

PU RE RIFIC Sa NAISS ATION Sa ule ANC ET lix bla E alb nc a

La symbolique de l’arbre : un outil pour jalonner le parcours

3500

Vue de la promenade sylvestre et ses chambres de mise en valeur des sujets arborés Création d’évenements culturels autour de cette promenade. «Le festival des chemins» La Forêt de Paimpont, un


LES CARREFOURS FORESTIERS, DES ESPACES DE PAUSE DANS LE TISSU FORESTIER 1

1 km

LE CARREFOUR BOUSSOLE, une chambre d’orientation

1 3 5 0.45

D40

Assise majestueuse pour souligner le carrefour forestier, le changement de direction et varier les échelles de lecture.

Développer une prise de conscience du territoire et d’une situation au coeur du massif de Paimpont.

Intégrer la traversée à la promenade. Aménagement d’un évenement directionnel pour reconnecter la promenade au maillage GR37 au sud et animer le linéaire forestier.

2

2 km

LE CARREFOUR DE LA LANDE DE HAUTE FORÊT, un espace de pause pour s’élever et contempler Ploërmel

Josselin

Loudéac

7 3 R G u a n o i x e n n Co

Forêt privée

Promenade sylvestre

Vélo

Bloc sanitaires

Le promontoire Stationnement

D40

Echelle 1-150 50

territoire à l’épreuve du temps

GR37

37

L Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage


2

PARCOURIR

II.

160

LE VALLON SAINT AMANT LE VALLON DES TABLEAUX

185

DÉMARCHE D’INTERPRÉTATION D’UN SITE NATUREL

Ploërmel Josselin

PAIMPONT

1 > UN THÈME SOUS JACENT : La lisière, une histoire d’ouverture.

Quand la forêt se délite la lisière se révèle

Loudéac

Brest...

120

2 > UN MODE DE GESTION : Le pâturage, un outil de maintien des structures paysagères. GR 37

3 > UNE APPROCHE DES MILIEUX : Moduler le cheminement pour révéler les milieux. CAMPÉNÉAC

De la forêt impénétrable au verger, un paysage naturellement séquencé.

Vue sur l’enfilade des chambres du vallon vers le couchant

4 > UN REGARD POSÉ SUR LES MILIEUX, UNE ÉCRITURE SUR LE PAYSAGE Intégrer une approche picturale et littéraire des milieux et espèces représentatives.

A la sortie de la forêt, une enfilade de chambres forestières confinées entre deux massifs schisteux.

PAIMPONT

D40

CAMPÉNÉAC

Fontaine de Saint Amant

Ouverture sur le paysage bocagé

Echelle 1-250 ème GR37

7 LE VERGER DES PLATEFORMES

6 LE TAPIS FORESTIER

Le musée des plantes «ordinaires», célébrer les espèces forestières

Mise en scène du végétal par le regard du promeneur. Installation de panneaux en plexiglas au coeur des chambres.

7

Se divertir autour de l’arbre

Pommiers à cidre Malus sp.

5

Lierre Hedera helix

Ressentir le passage

5 LA PORTE

Gaillet gratteron Galium aparine Myrtille sauvage Vaccinium uliginosum Géranium sauvage

4

4 L’ALCÔVE PÂTURÉE

3 LA CHAMBRE DES FOUGÈRES

Carotte sauvage Daucus carotta Graminées diverses en fonction du pâturage

Une pause dans le tissu forestier

3

Osmonde royale Osmunda regalis

S’isoler parmi les fougères

2 LA TERRASSE DES CIMES

1 LES PIEDS DANS L’EAU

Hêtre commun Fagus sylvatica Frêne commun Fraxinux excelsior

La passerelle de 70 m de long se détache du sol pour mener le visiteur aux creux des branchages

2

La plateforme de l’esprit libre

Vue

Cheminer au plus près des cimes

La plateforme pour se réunir

La plateforme à jouer

Mise en abîme des plantes de sous bois et de talus. Moduler les activités et les plateformes autour de l’arbre. Associer le verger à une approche, aux activités humaines. Anne Rouat - Projet de Fin d’Etudes - 2010-2011

L’alcôve pâturée constitue une respiration dans le tissu forestier. Elle devient le lieu de pâture du troupeau entretenant le vallon (Highland, espèce supportant les milieux humides).

Une chambre confinée au coeur des fougères majestueuses.

La Forêt de Paimpont, un territoire à l’épreuve du temps

L Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage


3 I.

RESSENTIR

JARDINER LES LÉGENDES, LÉGENDER LE PAYSAGE

L’HOTIÉ DE VIVIANE LE SANCTUAIRE DES LANDES

La terrasse du couchant

DÉMARCHE D’INTERPRÉTATION D’UN SITE DE LÉGENDE COMPOSER DE NOUVEAUX PAYSAGES ENTRE MYTHES ET RÉALITÉS Mettre en scène l’objet de légende Faire ressurgir la légende. Jardiner le mythe, les croyances.

Le magnétisme de l’horizon

Considérer le paysage comme le fond de décor d’une histoire.

Le balcon de Rauco

Sensibiliser et éduquer le public aux légendes et à la fragilité du lieu. Travailler les points de vue et déplacements autour d’un objet de légende.

L’enceinte des vibrations

Un tumulus belvédère Le Val Sans Retour Les Landes de Gautro

La lande déambulante 190

Les Landes de Rauco

SEPTENTRION

LEVANT

La terrasse du levant

COUCHANT MIDI

Echelle 1-250 ème

Le paysage comme fond de décor de la légende Sacraliser et protéger la lande centrale en la contournant

Souligner le magnétisme de l’horizon et la topographie

Animer par des floraisons saisonnières le tertre enfoui Contempler

Valoriser cette chambre par le regard d’artistes

+

Vue de l’espace central sacralisé par le contournement des déplacements Anne Rouat - Projet de Fin d’Etude s - 2010-2011

L’enceinte des vibrations

+

Un moment, le magnétisme de l’horizon

La terrasse du couchant

Coupe au 250ème du Tumulus de l’Hotié de Viviane. Point haut ouvert sur deux orientations majeures de la forêt de Paimpont.

+

Animer la surface du tertre par des plantations de bulbes à floraison saisonnière La Forêt de Paimpont, un territoire à l’épreuve du temps

L Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage


Diplôme de Fin d'Etude ENSNP de Blois