Issuu on Google+

Urbanism Architecture Research Scenography Graphic design Video

Summary Repères et conscience pietonne du territoire

Landmarks and pedestrian consciousness of the territory.

scenographie - galerie d ’ architecture paris L’architecture en jeu, Hubert & Roy architectes.

LE FRANCILIEN NOUVEAU EST ARRIVÉ

Paris et sa periphérie, ressentis par ses habitants en mouvement.

Scenography at the Galerie d’Architecture, Paris L’architecture en jeu, Hubert & Roy architectes.

Territoires d’autonomies Formes et equilibres au Mali Sub saharien

Forms and equilibria in Sub Saharan Mali

Places temporelles Centres evenementiels CrÈer un lieu autonome ‡ Marne- la-VallÈe

Densification, reconversion économique de tissus sectorisés, interstices flexibles. Densification, economical reconversion of zoned areas, flexible slits.

Autonomous territories

Anne Pellissier Idris Yangui

The new francilien is here

Paris and its perifephery, felt by its inhabitants in motion.

Places Temporelles, event centers

Creating an autonomous place in Marne-la-Vallée

Phoenix, une metropole dans le desert

Les paradoxes d’une domestication optimiste face à la menace du durable Phoenix, a metropolis in the desert

Paradoxes of domestication of nature facing the threat of sustainable

Une limite qualitative l'expansion de Pekin D e s i n d u s t r i a l i s a t i o n d e l a v a l l é e d e W a n F o Ta n g

A qualitative border of Beijing expansion Deindustrialization of Wan Fo Tang Valley

la Métropole sur le trottoir, le Corps à l’échelle Globale

Strategie urbaine pour Tremblay-en-France the Metropolis on the sidewalk, the Body at the Global scale Urban strategy for Tremblay-en-France


Pour que Wan Fo tang puisse renforcer son économie par le tourisme, il faut l’inscrire dans un territoire de fonctionnement bien plus large que ses propres limites. le village étant dépendant de pékin, de son étalement urbain, et d’un paysage industriel pollué susceptible de compromettre la réussite d’une opération touristique, il devient nécessaire de penser l’ensemble des vallées environnantes, de la plaine et de son rapport à la ville. Aujourd’hui, pékin s’oriente vers une ville globale et entame sa tertiarisation, ainsi qu’une politique écologique plus forte. c’est pour nous l’opportunité de démanteler le territoire industriel et de créer une limite qualitative à l’urbanisation. Ce seuil, une «frange urbaine dense» en regard de la plaine et tournée vers la ville, permettrait de contrer un étalement urbain qui n’est plus assez productif et de redynamiser ce tissu périphérique. Le contraste recherché entre front de ville dense et nature, pour qu’il soit durable, s’accompagne d’une réurbanisation de la plaine. Une maîtrise de l’étalement, propice au paysage, implique alors une forme urbaine autonome: « l’archipel», une organisation en villages denses, fonctionnant en réseau de pôles, spécialisés et complémentaires. La revégétalisation du territoire désindustrialisé et désurbanisé apporte un équilibre entre pékin et sa nature bordante, et place wan Fo tang dans un territoire naturel plus grand, potentiellement plus fort et plus attractif. Directement relié à pékin et aux autres vallées, il constitue un départ de parcours dans une nature préservée, et ainsi, économiquement durable. Florian Julien, Anne Pellissier, Idris Yangui. Juin 2009 enseignants : Bruno Jean Hubert, Gregoire Bigner - Tsinghua University, Ecole Nationale Superieure d’Architecture Paris Malaquais.

For wan Fo tang to be capable to strengthen its economy by the development of tourism, the town must be understood in a larger territory than its own borders. Wan Fo tang is dependant from beijing and its urban spreading, and from an industrial contaminated landscape inappropriate for tourism operation. therefore, we need to pay attention to the larger landscape of the surroundings valleys, of the plain ant its relation with the town. nowadays, beijing tends to be a global town, begins its tertiarisation and strengthens sustainable development in politics. it is for us a unique opportunity to dismantle the industrial territory and create a qualitative border for the urbanization. the threshold of a “dense urban fringe”, open on the plain and turned to the town could prevent the urban spreading, which is not enough productive, and could add dynamism to the fabric. For the contrast between dense urbanism and nature to be sustainable, it must be accompanied with a re-urbanization of the plain. to adapt this modification of the urban spreading, and to masterize it, a autonomous urban form has to be created, the “autonomous archipelago”: organised by dense villages, and networked, specialized and complementary centres. the new vegetalization of the formerly industrialized and urbanised territory contributes to the equilibrium between beijing and its bordering nature. this also locates wan Fo tang in a natural environment much larger and potentially more attractive. as wan Fo tang is related to beijing and the other valleys, it can be considered as the starting point of a route in a protected environment and thus economically sustainable. Florian Julien, Anne Pellissier, Idris Yangui. June 2009 teachers : Bruno Jean Hubert, Gregoire Bigner - Tsinghua University, Ecole Nationale Superieure d’Architecture Paris Malaquais.

Une limite qualitative à l'expansion de Pekin Desindustrialisation de la vallée de Wan Fo Tang A qualitative border of Beijing expansion Deindustrialization of Wan Fo Tang Valley


NATURE NATURE

CITY

VILLE

NATURAL BARRIER BARRIERE NATURELLE

REVEGETALIZATION

REVEGETALISATION

REGENERATION

REGENERATION

CHANG’AN AVENUE

WAN FO TANG

Aujourd’hui, Pékin s’oriente vers une ville globale et entame sa tertiarisation, ainsi qu’une politique écologique plus forte. C’est pour nous l’opportunité de démanteler le territoire industriel et de créer une limite qualitative à l’urbanisation.

Nowadays, Beijing tends to be a global town, begins its tertiarisation and strengthens the sustainable development in politics. It is for us a unique opportunity to dismantle the industrial territory and create a qualitative border for the urbanization.

QUARRY

iNDUSTRY

AGRICULTURE

RIVER

Les stèles de Wan Fo Tang : des etapes durables, transformables, autonomes, repères (strucuture minimales + eoliennes) Steles of Wan Fo Tang : sustainable stages, convertibles, autonomous, landmarks (minimal structures + wind pumps)

Desindustrialisation : un equilibre végétal construit Desindustrialization : vegetal balance design

ORIENTATIONS DES VUES REGARDS SUR LA NATURE 600 M

ètres

EFFET DE FAUBOURG DEPUIS LE BATI DENSE AUTOUR DES PLACES

URS

NTÉ

ORIE

SUD

80

0M

ètr es

TOUJO BATI

OLD AND NEW LIMITS, URBANIZED AREAS AND URBAN RESPIRATION ANCIENNES ET NOUVELLES LIMITES, ZONES BÂTIES ET RESPIRATION URBAINE

TR

AM

W AY

BUILT MODIFICATIONS

NEW STREETS NETWORKS

PROPRIETY AND ORIENTATION OF THE DENSE BUILT

MODIFICATION DU BÂTI

NOUVEAU RÉSEAU DE RUES

PROPRIÉTÉS ET ORIENTATION DU BÂTI DENSE

L’archipel : desindustrialisation et redefinition de poles The archipelago : desindustrialization and redefinition of poles

NEW BUILT

TRANSITION SPACE ESPACE DE TRANSITION

STARTING OF THE JOURNEY (BIKES AND PEDESTRIANS)

DÉPART PARCOURS PIÉTONS ET CYCLES

BATI NOUVEAU

e

u ven na

nga

Cha

CONSERVTION OF THE EXISTING CONSERVATION D’UN TISSU EXISTANT

PARKINGS

PARKING ÉCHANGE MODAL

Regeneration urbaine : un tissu dense lié à Pekin Urban regeneration : a dense fabric linked to Beijing


Tremblay-en-France. 34000 habitants, 50000 emplois, 40% de terres agricoles et l’emprise du 2ème aéroport européen en terme de passagers et 1er en terme de fret. 30 minutes du centre de Paris en RER B, mais - excepté ce trajet privilégié - un rapport de dépendance à la voiture pour les déplacements quotidiens. Nous remettons en questions les rapports d’échelles de fonctionnements de la ville, du local au global, à partir du corps. Tremblay comme cas typique, fonctionne à l’échelle de la métropole parisienne, pour les trajets domicile-travail comme pour ceux qui concernent les loisirs ou les services, et ce malgré l’importance du bassin d’emploi de la ville. Existe-t-il une véritable continuité entre tous ces trajets, ces parcours, qui nous permette ressentir la métropole à l’état local ? Le monopole de l’hyper-lien, qui permet d’effacer la distance grâce à la vitesse, serait responsable de la discontinuité des territoires et ainsi, d’une fracture entre proche et lointain. Nous proposons la mise en place d’une stratégie urbaine sur la ville de Tremblay. Il est question de ré-interroger la capacité actuelle de la ville à satisfaire les besoins de ses habitants qui ne possèdent pas de voiture et de mettre en place un rapport durable entre le corps et la ville, aussi bien à l’échelle locale (le quartier, le territoire quotidien) qu’à l’échelle globale (la métropole, le territoire de l’excellence). Le développement d’un transport en commun lent et linéaire, à l’échelle du corps, en réponse à un besoin de liaisons locales est aussi une couture fine qui donne à voir le territoire. Le trajet local pourra être intégré à un réseau plus étendu liant des zones commerciales, industrielles ou logistiques plus lointaines, mais appartenant à des repères et trajets hebdomadaires, voire quotidiens. Florian Julien, Anne Pellissier, Idris Yangui. Projet de Fin d’Etudes (PFE). Soutenance : juin 2010. ENSAPM, département : Ville, Architecture et Territoire (VAT). enseignants : Jérome Treuttel, Steven Melemis.

Tremblay-en-France. 34000 inhabitants, 50000 jobs, 40% of agricultural land and the infuence of the 2nd European airport in terms of passengers and 1st in terms of freight. 30 minutes from the center by RER B, but - except for this special trip - a strong car dependency for commuting. We are calling into question the functioning scales of the city : from local to global, and from the body. Tremblay as typical case, opertates throughout the Paris metropolitan area for commuting and also for leisure services, despite the importance of the employement area of the city. Is there a real continuity between all of these journeys, all of these courses, witch could make us feel the city at its local state ? The hyper-link monopole, which erase the distance with speed, would be responsible for the discontinuity of the territories, and in this way the dislocation between close and distant. We suggest the etablishement of an urban strategy for the city of Tremblay. It is about re-examining the current capacity of the city to meet the needs of its residents who do not own a car, and establish a sustainable link between the body and the city, locally (the district, the territory you feel every day) and at a larger scale (the Metropolis, the territory of the excellence). Developping a slow and linear transit, with a body scale, in response to a need of local connections can also be seen as a very thin sewing, which shows the territory in its globalilty. The local course could be integrated to a larger network, linking commercial, industrial or logistic areas, far in space, but belonging to landmarks and weekly - or even daily - courses. Florian Julien, Anne Pellissier, Idris Yangui. Diploma. Presentation : june 2010. ENSAPM, department : Ville, Architecture et Territoire (VAT). teachers : Jérome Treuttel, Steven Melemis.

la Métropole sur le trottoir, le Corps à l’echelle Globale Strategie urbaine pour Tremblay-en-France

the Metropolis on the sidewalk, the Body at the Global scale Urban strategy for Tremblay-en-France

THÉATRE

THÉATRE

BOUCHERIE

MEDIATHE QUE

CENTRE DE SOINS

SUPERMARCHÉ

SUPERMARCHÉ

THÉATRE

MEDIATHE QUE

CENTRE DE SOINS

SUPERMARCHÉ

SUPERMARCHÉ

LE FRANCILIEN NOUVEAU EST ARRIVÉ The new francilien is here

Paris and its periphery, felt by its inhabitants in motion.

Ce film de 15 minutes a pour thème Paris et sa périphérie, ressenti par ses habitants en mouvement. On s’interesse à la marche et aux transports en communs : le corps se déplace à differentes vitesses et dans des espaces, des paysages urbains plus ou moins continus. On suit un pieton qui se deplace dans Paris. A une double traversée de la ville - à pied et en métro - selon un même parcours (du nord-est au sud-ouest) s’additionnent des interviews de franciliens aux expériences diverses des transports et de la ville, ainsi que des images d’archives (remontant jusqu’aux années 40) posant déjà les questions très actuelles du Grand Paris.

Anne Pellissier, Idris Yangui. Le francilien nouveau est arrivé, 15:52, janvier 2009, enseignants : Ron Kenley, Jean Attali The subject of this 15 minutes movie is Paris and its periphery, felt by its inhabitants in motion. We look at the people who walk and use the public transportations : the body moves with different speeds, in spaces and urban landscape, experiencing different continuities. We follow a pedestrian who moves in Paris. To a double crossing of the city - by feet and by metro - following one course (from North-East to South-West) we add interviews (‘franciliens’ /anyone living in Ile-de-France / talking about their different uses of public transportation and feeling about the city) and old files (going back until the 40s) already asking most of the very actual Grand Paris’ questions.

Anne Pellissier, Idris Yangui. Le francilien nouveau est arrivé, 15:52, January of 2009, teachers : Ron Kenley, Jean Attali

SUPERMARCHÉ


Places temporelles Centres evenementiels CrÈer un lieu autonome ‡ Marne- la-VallÈe

Places Temporelles, event centers

Creating an autonomous place in Marne-la-Vallée Finding, reintroducing the qualities of an ancient city whose time has proven the durability, requires thinking about the aging of the territorial city but also its origin. It is not possible to replicate today the ancient city in all its formality, and imagine that it will work in the future. Admittedly the urban setting, the scenography of memories about the sustainable existing that reassures is a priori an obvious solution. Why going further when the story proved constructive qualities? This is because the Greek cities, the Haussmann streets, the old, hide their qualities far beyond their visible forms. Building sustainable without the support of the past seems so impossible. But the evidence of reproduction falls down when it comes to strategy for the future. The land is only fixed in terms of construction and destruction. It remains when it is rebuilt, it changes from what it is now and not from what it was. The new city which can claim to be following a time and the future of another is not the one who draws the future, but one that expects that the future can also destroy. The new city should be made of qualitative and non-directive options, adaptive opportunities and not pluripotent. Even economy, productivity of cities can not abdicate cultural choices. The new town is a town without a name, made of parts with names that are too generic.

Projections depuis le cinema dans la cour

Logements, commerces, bureaux Festival, Musique, Théâtre … Croissance spatiale

Réserve pour une eventuelle extension de l’activité spectacle à un T2

Congrès …

Croissance de la ville provoqué, par les besoins d'une activité. Expansion sur le territoire.

CHOC PETROLIER

Croissance d'une nouvelle entité

Cours animées : spectacle de rue, structures couvrantes et ou scenes mobiles

Indépendance d'une nouvelle centralité

Vision à long terme : scenario d’évolution et d’adaptation du quartier, en fonction du succès du projet et des évènements extérieurs. Long term vision: the scenario of evolution and adaptation of the neighborhood, according to the success of the project and external events.

Autonomie

Croissance liée à l'éphémère productif

amphithéatre

T3

T2

Amphitheatres - salles de spectacles ouvertes couvrables

Cours animées : spectacle de rue, structures couvrantes et ou scenes mobiles

Déclenchement de l'auto-entrainement par le développement des congrès.

Les festivals prennent de l'essor. Les congrès perdent de leur de l'importance

Croissance spatiale Nécessité d'une proximité, rapprochement des fonctions Fondamentales de la Ville. Essor du modele.

Congrès …

Croissance liée à l'éphémère productif Croissance spatiale Logements, commerces, bureaux

Festival, Musique, Théâtre …

Parkings Logements, commerces, bureaux

Congrès …

Festival, Musique, Théâtre …

Arrêt des Festivals

Arrêt des congrès

Contrainte de Mobilité

Augmentation de l'activité des Congrès

T1

Salle des congrès

L'évolution des activités se compense

Nécessité d'une proximité, rapprochement des fonctions fondamentales de la Ville. Essor du model.

T2

T1

T0

T7

T6

T5

T4

T3

T2

T1

T0

Auberges de jeunesse - hotel

T0

Florian Julien, Anne Pellisser, Idris Yangui. Places Temporelles, events centers June 2008, ENSAPM, teacher : Dominique Clayssen

Florian Julien, Anne Pellisser, Idris Yangui. Places Temporelles, centres evenementiels. Juin 2008, ENSAPM, enseignant : Dominique Clayssen

T3

Retrouver, réintroduire les qualités d’une ville ancienne, dont le temps a prouvé la durabilité, impose de penser le vieillissement territorial de la ville mais aussi son origine. Il n’est pas possible aujourd’hui de reproduire la ville ancienne dans toute sa formalité en imaginant qu’elle suffit à l’avenir. Certes le décor urbain, la scénographie de la mémoire qui rassure sur l’existant durable est une solution apriori évidente. Pourquoi aller plus loin quand l’histoire constructive à prouvée ses qualités ? C’est parce que les cités grecques, les rues haussmanniennes, l’ancien, cachent ses qualités bien au delà de ses formes visibles. Construire une essence durable sans le soutien du temps passé paraît si impossible. Mais l’évidence de la reproduction s’affaisse quand il s’agit des dispositifs d’avenir. Le territoire n’est figé qu’en termes de construction et de destruction. Il perdure au contraire quand il se reconstruit, quand il se change depuis ce qu’il est et non ce qu’il fut. La ville nouvelle qui peut prétendre être la suite d’un temps et l’avenir d’un autre n’est pas celle qui dessine l’avenir, mais celle qui s’attend à ce que l’avenir puisse déconstruire. La ville nouvelle doit être un corps de possibilités qualitatives et non directives, de possibilités adaptatives et non pluripotentes. Même l’économie, la productivité des villes ne peuvent s’abstraire des choix culturels, et doivent aussi habiter des structures identitaires. La ville nouvelle est une ville sans nom, faites de parties aux noms trop génériques.

Salle de cinema

festival Réaction : le nouvel équilibre établi par la croissance précédente implique la naissance de fonctions culturelles.

Salle de cinema

Cours animées : aménagements, jardins, jeux

Commerces Réserve pour commerces ou restaurants Cours animées : aménagements, jardins, jeux

T.1.

parkings

quotidien Salle de projection

Salles de congrès

Salle de cinema

Commerces

Salles de congrès Cours recouvertes, structure ephémere pour étendre les salles de congrès Hotels, auberges de jeunesse

Parkings Sallles de congrès

Congrès T.2. Salles de congrès

Promenade + marché sur les toits

Commerces

Réserve pour une éventuelle expansion de la promenade + marché sur les toits Cours recouvertes, structure éphémère hotels, auberges de jeunesse

parkings Marché dans les cours

Marché T.3.

Adaptabilité, transformabilité : differents visages du projet suivant les evenements accueillis. Adaptability, transformability : different faces of the project, according to the events allowed.


scenographie - galerie d ’ architecture paris l ’ architecture en jeu hubert et r oy Scenography at la Galerie d’Architecture, Paris The architecture brought into play, Hubert & Roy architectes.

Anne Pellissier, Idris Yangui. Scenographie d’une exposition pour l’agence parisienne Hubert & Roy architectes, à la Galerie d’Architecture. Idée originale, conception et montage. La Galerie d’architecture, 11 rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris, 17 mars 2010 - 10 avril 2010

Anne Pellissier, Idris Yangui. Scenography of an exhibition for the parisian studio Hubert & Roy architectes, at la Galerie d’Architecture. Original idea, conception and assembling. La Galerie d’architecture, 11 rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris, March, 17th, 2010 - April, 10th, 2010

CONSTRUCTION

OCCUPATION DU SOL

DESTRUCTION

NAISSANCE

IMMIGRATION

POPULATION

ÉMIGRATION

DÉCÈS

RÉGÉNÉRATION

RESSOURCES

DÉGRADATION

RICHESSE

Territoires d’autonomies

Formes et equilibres au Mali Sub saharien Autonomous territories

Forms and equilibria in Sub Saharan Mali

Cette recherche, basée sur l’exemple d’un territoire Malien, se veut à la fois contextuelle et théorique sur la question des formes d’organisations des hommes dans une géographie particulière, par rapport à toutes les contraintes existantes, quelles soient d’ordres naturels, topographiques ou climatologiques, culturels, ethnologiques ou anthropologiques, mais aussi politiques et économiques. A travers les formes de «pouvoirs» et de comportements «ethniques», nous chercherons à comprendre comment, à un moment charnière de l’évolution du Mali, les mécanismes de survie et de développement révèlent des pratiques fortes, parfois ancestrales, d’adaptations progressives ou spontanées des peuples avec leur territoire naturel, par le biais des parcours, mais aussi des matérialisations de l’espace: désert, villages, villes, etc. Grâce à la notion «d’autonomie» et ses diverses déclinaisons sur le territoire, nous chercherons à montrer comme la forme s’adapte aux contraintes et aux opportunités naturelles et économiques, par le biais de la déterritorialisation -au sens de Deleuze et Guattari in Traité de Nomadologie- qui s’exprime aux travers des formes de réseaux et de leur pratique Florian Julien, Idris Yangui. Territoires d’autonomies, forme et equilibres au Mali subsaharien. Mémoire de Master. Janvier 2010. ENSAPM, département Ville, Architecture et territoire (VAT), enseignant : Jean Attali

This research, based on the example of a Malian territory, is intended to be both contextual and theoretical question of the forms of men’s organizations in a particular geography, against all existing constraints, whether of natural, topographic or climatic, cultural, ethnological or anthropological, but also political and economic orders. Through the forms of «authority» and «ethnic» conduct, we seek to understand how, at a hinge moment in evolution of Mali, the mechanisms of survival and the development practices show strong, sometimes traditional, progressive or spontaneous adaptations of the people with their natural territory, through the course, but also realizations of the space: desert, villages, towns, etc.. With the concept of «autonomy» and its various variations on the territory, we will try to show how the form fits the constraints and opportunities for natural and economic, through deterritorialization (in the sense of Deleuze and Guattari in Traité de Nomadologie) which is expressed through the forms of networks and their practice. Florian Julien, Idris Yangui. Territoires d’autonomies, forme et equilibres au Mali subsaharien. Master thesis. January 2010. ENSAPM, department Ville, Architecture et territoire (VAT), teacher : Jean Attali

Phoenix une métropole dans le desert

Les paradoxes d’une domestication optimiste face à la menace du durable Phoenix, a metropolis in the desert

Paradoxes of domestication of nature facing the threat of sustainable

L’enjeu de cette recherche est de mettre en valeur les paradoxes liés à l’implantation d’une métropole et sa croissance rapide en plein désert. Phoenix, ville dont la croissance démographique et économique est l’une des plus fortes des USA, offre à ses habitants une qualité de vie particulière, une alternative à la grande ville traditionnelle, grâce à son dialogue permanent avec l’espace et la nature. La ville a su se vendre et attirer les migrations par la promotion d’un idéal de vie inspiré de l’esprit pionnier. Cette nature rêvée et recherchée est - pour répondre aux idéaux - domestiquée et conditionnée. Des prémices du développement de cette ville jusqu’à aujourd’hui, on associe à chaque pic de croissance un progrès technique : barrage et contrôle de l’eau, communication à distance et contrôle de l’espace, climatisation et contrôle de l’air. Dans les modes de vie qu’elle propose, la dépendance à des ressources finies est très notable : irrigation, mobilité motorisée, climatisation, et l’environnement est lui même souvent conditionné : surabondance de golfs, d’espaces naturels et de loisirs très consommateurs en eau à entretenir, quartiers à population contrôlée... Phoenix, qui a su créer un environnement vendu comme idyllique en quelques dizaines d’années (depuis les années 50), se retrouve aujourd’hui face à la question de la durabilité : les ressources finies qu’elle importe, et la détérioration de son propre environnement par l’usage même que sa mise en valeur et sa promotion implique. Anne Pellisser. Phoenix, les paradoxes d’une domestication optimiste face à la menace du durable. Mémoire de Master. Janvier 2010. ENSAPM, département Ville, Architecture et territoire (VAT), enseignant : Jean Attali

The aim of this research is to highlight the paradoxes related to the implementation of a metropolis and its rapid growth in the desert. Phoenix, a city whose population and economic growth is one of the strongest in the USA, offers its residents a special quality of life, a great alternative to traditional city, with its ongoing dialogue with space and nature. The city has been able to sell itself and attract migrations by promoting an ideal of life inspired by the pioneering spirit. This dreamed and desired nature is - to answer to the ideals - domesticated and conditioned. From the beginnings of the development of this town, until today, we can associate each growth sprurt to a technical progress : dam and water control, long distance communication ans space control, air conditioning and air control. In the lifestyle it offers, the dependance on finite resources in very significant : irrigation, motorizes mobility, air conditioning, and sometimes, the environment itself is conditioned : overabundance of golfcourses, entertaining open spaces which mantain needs lots of water, neighborhoods with controlled population... Phoenix, which has been able to create an environment sold has idyllic in a few decades (from the 50s), now finds itself faced with the question of sustainability : the finite resources that it imports, and the deterioration of its own environment by the uses that its promotion and emphasizing itself implies. Anne Pellissier. Phoenix, les paradoxes d’une domestication optimiste face à la menace du durable. Master thesis. January 2010. ENSAPM, department Ville, Architecture et territoire (VAT), teacher : Jean Attali


Repères et conscience pietonne du territoire

Densification, reconversion économique de tissus sectorisés, interstices flexibles.

Landmarks and pedestrian conciousness of the territory. Densification, economical reconversion of zoned areas, flexible slits.

A l’échelle du piéton, la mixité est possible si elle est accessible. En permettant à l’homme une lecture plus grande du territoire, on accentue son utilisation. Une conscience collective des potentiels urbains peut se faire grâce aux parcours quotidiens, en offrant à chaque étape un regard intelligible sur la ville. Nous voulons, par une logique de repères et de cadrages sur le territoire, offrir à l’homme sans intermédiaire, une compréhension plus forte de la multitude urbaine. Le paysage est historique. Il implique par son vécu une conscience mentale de la ville. Le sol, s’il n’est pas toujours vu physiquement, s’est installé dans l’imaginaire et la conscience collective. Les usines, au loin, marquantes par leur visage original, apparaissent comme un organe identitaire, devenu symbole. La Seine, élément naturel encore peu magnifié sort de son évidence paysagère pour être l’objet invisible mais compris. La gare, proche, est une porte ouverte sur le grand territoire. C’est un panorama déjà bien écrit qui rend possible une lecture de la ville, une mise en œuvre de l’urbain comme support de reconnaissance, contraitrement à l’OIN (opération d’Intérêt National) qui propose de détruire le site. Florian Julien, Anne Pellisser, Idris Yangui. Repères et conscience piétonne du territoire. ENSAPM, enseignant : Dominique Clayssen

At the pedestrian scale, mixity is possible if it is available. By allowing the man to better read most of the territory, it emphasizes its use. A collective consciousness of the urban potential can be achieved through the daily route, offering an intelligible look on the city at each step. We want, by a logic of landmarks and framing of the territory, to offer directly to the visitor a greater understanding of the urban complexity. The landscape is Historic. it implies by his experience a mental consciousness of the city. The ground, if not always seen physically moved into the imagination and the collective consciousness. The factories we can see behind, emphasized by their original face, appear as essential for the identity, and become a symbol. The Seine, a natural element still magnified is out of its landscape evidence, and becomes an invisible but understood object. The station, near, is a gateway to the larger territory. It is a well written overview that makes possible a reading of the city, as a first step for a urban recognition, not like OIN (Operation of National Interest), which suggests to destroy the site. Florian Julien, Anne Pellisser, Idris Yangui. Landmarks and pedestrian conciousness of the territory. ENSAPM, teacher : Dominique Clayssen

PARTAGER EN RY-C S VIT

VER TRE

PARTAGER ZONE INDUSTRIELLE

PARTAGER

LOGEMENT PAVILLONNAIRE

ENRICHIR

ENRICHIR

PARTAGER GRANDS ENSEMBLES

DÉVELOPPER

PARTAGER

ENRICHIR

ZONE INDUSTRIELLE ZONE INDUSTRIELLE

LA MIXITÉ NÉCESSITE UNE CONSCIENCE DU TERRITOIRE, ET LA CONSCIENCE D’ELLE -MÊME MIXITY requires consciousness OF THE TERRITORY and consciousness of itself DÉVELOPPER

DÉVELOPPER

Vue générale du projet : cheminements interieurs et principes de distribution. Changer de niveau et monter en conscience Overview of the project: interior pathways and distribution principles. The more you go up, the more consciousness grows.

PARTAGER

PARTAGER

an

ENRICHIR

PARTAGER

b esoins d es

flux

en

bes oin s de s flux

besoin des flux entran

ts

ts

PARTAGER ENRICHIR

tr

besoins des flux entrants

beso ins besoins des flux entrants

PARTAGER

DÉVELOPPER ENRICHIR

DÉVELOPPER

DÉVELOPPER

entrants

des fl ux en trants

Mouvements humains, un potentiel de mixité. Imbrication des fonctions et parcours dans l’immeuble Human movements, a potential for mixity. Nesting of functions and pathways in the building


Urbanism Architecture Research Scenography Graphic design Video Anne Pellissier born on 1987.09.22 in Grenoble Formation

Education

Experience professionnelle

Professionnal experience

Logiciels

Skills

Compétences

Areas of expertise

Juin 2010 : Diplomable de l’Ecole Nationale Superieure d’Architecture Paris-Malaquais. Fevrier-Juin 2009 : Echange avec Tsinghua University, Pékin 2008 : Concours pour l’environnement,HQE Vizzion Europe. Juin 2008 : Licence en architecture 2005-2007 : Resistance des materiaux 1 & 2, Conception des structures au CNAM 2005-2010 : Etudes d’architecture à l’ENSAPM Juin 2005 : Bac Scientifique, option internationale (OIB Italien), option Arts Plastiques, mention TB Decembre 2009-Avril 2010 : Scenographie pour l’exposition «L’architecture en jeu» à la galerie d’Architecture à Paris, pour Hubert & Roy architectes. 2009 : Réalisation de cartes historiques pour une publication : Rotterdam, portrait de ville, Thierry Mandoul et Sophie Rousseau. Juin-Septembre 2009 : Jacques Ferrier Architectures, Paris 13e, stage en agence. Juin-Septembre 2008 : Acoté Architecture, Paris 3e, stage en agence d’architecture. Septembre 2007 : Arcature Paris, Paris 15e, stage en agence d’architecture. Juillet 2007 : LD Façades, Annecy, stage ouvrier en chantier. Autocad, Archicad, Rhino, Artlantis, Cinema 4D, SketchUp, Photoshop, Illustrator, InDesign, Word, Excel, Final Cut Studio, Qgis, Arcgis. Architecture, urbanisme, scenographie, graphisme, illustration, 3D, web design, photographie, dessin, recherche, ecriture.

Langue

June 2010 : Diplomable de l’Ecole Nationale Superieure d’Architecture Paris-Malaquais. February-June 2009 : Exchange with Tsinghua University, Pékin 2008 : Competition for the environment,HQE Vizzion Europe. Juin 2008 : Bachelor in architecture (licence) 2005-2007 : Resitance materials 1 & 2, Structure Conception, at CNAM 2005-2010 : Architecture studies at ENSAPM Juin 2005 : Bac (French equivalent for A-Level) in science, with international option (Italian), Art option, with distinction. December 2009-April 2010 : Scenography for the exposition «L’architecture en jeu» at la galerie d’Architecture, in Paris, for Hubert & Roy architectes. 2009 : Realisation of historical maps for a publication : Rotterdam, portrait de ville, Thierry Mandoul and Sophie Rousseau. June-September 2009 : Jacques Ferrier Architectures, Paris 13e, intern in architecture. June-September 2008 : Acoté Architecture, Paris 3e, intern in architecture. September 2007 : Arcature Paris, Paris 15e, intern in architecture. July 2007 : LD Façades, Annecy, building site internship. Autocad, Archicad, Rhino, Artlantis, Cinema 4D, SketchUp, Photoshop, Illustrator, InDesign, Word, Excel, Final Cut Studio, Qgis, Arcgis. Architecture, urbanism, scenography, graphic design, illustration, 3D, web design, photography, drawing, research, writing.

Languages

Français : langue maternelle Anglais : Lu, parlé, ecrit, bonne maîtrise. Italien : Lu, parlé, ecrit, courant. équivalence en italien, niveau bac.

French : mother tongue English : Written and Oral, good skills. Italian : Written and Oral, fluent. equivalent for A-Level in Italian (litterature & history)

Interets, voyages

Interests, travels

Villes, civilisations et sociétés, géographie, graphisme, typographie, photographie, cinéma, littérature. France, Italie, Angleterre, Irlande, Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Republique Tchèque, Hongrie, Tunisie, Chine, Etats-Unis.

Idris Yangui

Cities, civilisations, geography, graphic design, typography, web design, photography, cinema, litterature. France, Italy, England, Ireland, Germany, Austria, Netherlands, Czech Republic, Hungary, Tunisia, China, United States.

born on 1987.11.17 in Aix-en-Provence.

Formation

Juin 2010 : Diplomable de l’Ecole Nationale Superieure d’Architecture Paris-Malaquais. Fevrier-Juin 2009 : Echange avec Tsinghua University, Pékin 2008 : Concours pour l’environnement,HQE Vizzion Europe. Juin 2008 : Licence en architecture 2005-2007 : Resistance des materiaux 1 & 2, Conception des structures au CNAM 2006 : Concours Wilmotte 2005-2010 : Etudes d’architecture à l’ENSAPM Juin 2005 : Bac Scientifique, option Arts Plastiques, avec mention

Experience professionnelle

Education

June 2010 : Diplomable de l’Ecole Nationale Superieure d’Architecture Paris-Malaquais. February-June 2009 : Exchange with Tsinghua University, Pékin 2008 : Competition for the environment,HQE Vizzion Europe. Juin 2008 : Bachelor in architecture (licence) 2005-2007 : Resitance materials 1 & 2, Structure Conception, at CNAM 2006 : Wilmotte Competition 2005-2010 : Architecture studies at ENSAPM Juin 2005 : Bac (French equivalent for A-Level) in science, Art option, with distinction.

Professionnal experience

Decembre 2009-Avril 2010 : Scenographie pour l’exposition «L’architecture en jeu» à la galerie d’Architecture à Paris, pour Hubert & Roy architectes. 2009 : Réalisation de cartes historiques pour une publication : Rotterdam, portrait de ville, Thierry Mandoul et Sophie Rousseau. Juin-Septembre 2009 : Poiesis architectes, Bandol, CDD. Octobre-Decembre 2008 : AAF, Paris, stagiaire. Octobre 2008 : Workshop Grand Paris, MVRDV, Rotterdam, stagiaire. Juin-Septembre 2008 : Le Grand Paris, ACS, AAF, MVRDV, Paris, stagiaire. Avril-Juin 2007 : Spoutnik Architecture, Paris, stagiaire. Aout 2006 : Service urbanime de Sanary-sur-mer, Sanary, CDD. Mai 2008 : Agence Ober, Bandol, mission d’infographie. Juillet-Aout 2005 : Agence Ober, Bandol, CDD d’infographiste. Juin 2003 : Urban Architecture, Marseille, stage en agence d’architecture. Mars 2001 : Martine Henriot, Trets, stage en agence d’architecture.

December 2009-April 2010 : Scenography for the exposition «L’architecture en jeu» at la galerie d’Architecture, in Paris, for Hubert & Roy architectes. 2009 : Realisation of historical maps for a publication : Rotterdam, portrait de ville, Thierry Mandoul and Sophie Rousseau. June-September 2009 : Poiesis architectes, Bandol, CDD. Octobre-Decembre 2008 : AAF, Paris, stagiaire. October 2008 : Workshop Grand Paris, MVRDV, Rotterdam, intern in architecture. June-September 2008 : Le Grand Paris, ACS, AAF, MVRDV, Paris, intern in architecture. April-June 2007 : Spoutnik Architecture, Paris, intern in architecture. August 2006 : Service urbanime de Sanary-sur-mer, Sanary, CDD. May 2008 : Agence Ober, Bandol, computer graphic design mission. July-August 2005 : Agence Ober, Bandol, computer graphic designer. June 2003 : Urban Architecture, Marseille, intern in architecture. March 2001 : Martine Henriot, Trets, intern in architecture.

Logiciel

Skills

Autocad, Archicad, Rhino, Artlantis, Cinema 4D, SketchUp, Photoshop, Illustrator, InDesign, Word, Excel, Final Cut Studio, City Engine, Qgis, Arcgis.

Compétences

Autocad, Archicad, Rhino, Artlantis, Cinema 4D, SketchUp, Photoshop, Illustrator, InDesign, Word, Excel, Final Cut Studio, City Engine, Qgis, Arcgis.

Areas of expertise

Architecture, urbanisme, scenographie, graphisme, illustration, 3D, web design, photographie, dessin, recherche, ecriture.

Architecture, urbanism, scenography, graphic design, illustration, 3D, web design, photography, drawing, research, writing.

Langue

Languages

Interets, voyages

Interests, travels

Français : langue maternelle Anglais : Lu, parlé, ecrit Villes, civilisations, technologies, géographie, économie, sciences pures, graphisme, typographie, web design, photographie, cinéma. France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Pologne, Republique Tchèque, Suède, Norvège, Danemark, Tunisie, Maroc, Liban, Chine, Canada.

French : mother tongue. English : Written and oral. Cities, civilisations, technologies, geography, economy, pure science, graphic design, typography, web design, photography, cinema. France, Italy, Spain, Portugal, Greece, Germany, Austria, Netherlands, Poland, Czech Republic, Sweeden, Norway, Denmark, Tunisia, Marocco, Lebanon, China, Canada.


Portfolio 2010 : résumé