Issuu on Google+

Journées européennes du

Patrimoine

Les patrimoines cachés

15 et 16 sept. 2012


Invitation à la curiosité et à la découverte, la 29e édition des Journées européennes du Patrimoine se déclinera sous le thème Les patrimoines cachés. Secrets d’histoire, trésors enfouis, coulisses et machineries, envers du décor… pendant deux jours le public est invité à découvrir un patrimoine rarement accessible, parfois méconnu et souvent insoupçonné.

Programme susceptible d’être modifié - Ne pas jeter sur la voie publique En couverture : Jaume Plensa, Nomade, 2010. Sculpture monumentale, bastion Saint-Jaume. © Adagp, Paris, 2012 Conception graphique Ville d’Antibes Juan-les-Pins Direction Presse Communication - © Photos : J. Brosset, P. Ducap, Marine nationale - Septembre 2012


Musée Picasso Château Grimaldi, place Mariejol, 06600 Antibes Tél. 04 92 90 54 20 / 26, antibes-juanlespins.com/les-musees/picasso musee.picasso@ville-antibes.fr ou publics.musees@ville-antibes.fr Visites libres • Samedi 10h - 18h • Dimanche 10h - 12h et 14h - 18h Visites guidées / ateliers • Samedi : 10h15 - 12h15 : atelier jeune public (enfants de 6 à 13 - Inscription au moins 48h à l’avance) • 15h visite dialogue • Dimanche : 10h15 - 12h15 : atelier parents-enfants (enfants à partir de 5 ans et parents - Inscription au moins 48 h à l’avance) • 15h visite réservée aux enfants (de 7 à 13 ans) Entrée gratuite Accès handicapés : place handicapés à proximité. Musée d’art moderne et contemporain dans un monument historique. Le château Grimaldi devient ˝musée Picasso˝ en 1966. En 1946, Picasso y réalise de nombreuses œuvres qu’il laisse en dépôt à la ville d’Antibes et qui seront exposées dès 1947. Depuis lors, différents dons et achats, des dépôts issus de la dation de Jacqueline Picasso en 1991, enrichiront la collection Picasso du musée. Des œuvres de Nicolas de Staël, de Hans Hartung et Anna-Eva Bergman et d’artistes importants du XXe siècle sont présentées. À voir Sous la surface picturale : le caché et le visible Si Picasso peignait rapidement, la surface de ses œuvres est particulièrement animée, variée, riche de chacun de ses gestes et de très nombreux repentirs dont la vie court encore sous la peinture. Ces changements dans la composition, parfois visibles, parfois cachés, pouvaient transformer radicalement ses œuvres. Les supports qu’il choisit viennent aussi jouer avec la surface, matière et couleurs affleurantes, ou présence fantomatique lorsqu’il réutilise des toiles. 3


Musée d’Archéologie

Bastion Saint-André, 06600 Antibes Tél. 04 92 90 53 31 / 04 93 95 85 98, musee.archeologie@ville-antibes.fr Entrée gratuite. Accès handicapés partiel Visites guidées / ateliers • Samedi 15 : de 10h à 12h et 14h à 18h 15h30 : visite guidée de la collection permanente du musée. 14h - 15h atelier créatif : Animaux dans l’arène Découverte des spectacles de l’amphithéâtre à travers les représentations figurant sur les lampes, des peintures et des mosaïques. Pour les enfants scolarisés à partir de 3 ans et jusqu’à 8 ans, les enfants de moins de 5 ans doivent être accompagnés par un adulte - inscriptions au moins 48h à l’avance. • Dimanche 16 de 10h à 13h et 14h à 17h 14h et 16h visite exceptionnelle Un patrimoine caché : les blocs de mausolée gallo-romain de la Brague. Inscription préalable obligatoire. Installé depuis sa création en 1963 dans le bastion Saint-André, fortification militaire construite par Vauban à la fin du XVIIe siècle, le musée d’Archéologie rassemble les découvertes archéologiques, terrestres mais aussi sous-marines, permettant de retracer l’histoire d’Antibes pendant l’Antiquité. Céramiques, amphores, mosaïques, monnaies et objets de la vie quotidienne témoignent du riche passé de l’antique Antipolis.

Association RAJAC Les Casemates Boulevard d’Aguillon, 06600 Antibes Ouverture de 9h à 19h samedi et dimanche. Entrée gratuite Démonstrations de céramiques et visite d’atelier 4


Fort Carré

Avenue du 11 novembre, 06600 Antibes Tél. 04 92 90 52 13 / 06 14 89 17 45, musees-fortcarre@ville-antibes.fr Entrée gratuite Visites guidées gratuites toutes les 20 minutes. • Samedi : 10h - 16h • Dimanche : 10h - 16h Dressé sur un ancien site de culte romain, le Fort Carré domine le port Vauban depuis quatre siècles et demi et s’ouvre à tous ceux qui souhaitent découvrir l’un des joyaux du patrimoine de la ville d’Antibes Juan-les-Pins. Classé monument historique en 1906 et 1913, il est placé en zone de protection en 1937 et racheté par la ville en 1997. Entouré d’un parc de 4 hectares propriété du Conservatoire du Littoral il est intégré au projet Natura 2000.

Les archives municipales 12 rue Andréossy, 06600 Antibes Tél. 04 92 90 54 10 • Samedi 15 et dimanche 16 de 10h à 12h et de 14h à 18h • Accès PMR. Entrée gratuite Le service ouvre ses portes pour mieux faire connaître la richesse des archives municipales (parchemins, plans, cartes postales, photos…) dont les documents les plus anciens remontent à 1307. L’ouverture exceptionnelle des magasins d’archives fera connaître la manière dont les documents sont conservés pour sauvegarder, au bénéfice de tous, curieux ou passionnés par notre histoire, ces témoins de notre passé. À voir • Exposition ˝Naissance et jeunesse d’une station : Juan-les-Pins 1882 - 1930˝ • Exposition ˝Patrimoine caché : l’aqueduc de Fontvieille˝ 5


Musée Peynet et du dessin humoristique Place nationale, 06600 Antibes Tél. 04 92 90 54 30 / 29, musee.peynet@ville-antibes.fr Entrée gratuite. Accès handicapés. Visites commentées / ateliers • Samedi 15 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h 15h visite-commentée : Secrets d’histoire Dans un savoureux ˝jeu du chat et de la souris˝, découverte au travers de quelques œuvres des subterfuges et symboles utilisés par les dessinateurs politiques du XIXe siècle à nos jours, proposée par Marc Goujon, responsable du musée. • Dimanche 16 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h 15h atelier jeune public : C’est un secret Découverte des objets et figures cachés dans les œuvres de Raymond Peynet. Pour les enfants de 5 à 13 ans - Inscriptions au moins 48h à l’avance. Musée consacré dans une première partie à l’œuvre du dessinateur Raymond Peynet puis dans une seconde partie au dessin humoristique de presse du XIXe siècle à nos jours.

Galerie municipale Les Bains Douches Bd d’Aguillon, 06600 Antibes, Tél. 04 93 34 74 30 Entrée gratuite. • Samedi 15 : 10h - 18h • Dimanche 16 : 10h -12h et 13h - 18h Installée dans une ancienne casemate de la Courtine, la Galerie Municipale Les Bains Douches est devenue un espace artistique et d’expositions. À voir • Expositions Emmanuelle Ordener (Icônes), Luc Pradel (Peintures) et Jean-Charles Stora (Sculptures) • Exposition dans le cadre du Festival d’Art Sacré d’Antibes 6


Bastion Saint-Jaume

Jaume Plensa, Nomade, 2010. © Adagp, Paris, 2012

Port Vauban, 06600 Antibes Ouverture du site 10h à 20h. Site historique ouvert au public où est installé la sculpture de Jaume PLENSA / Nomade. Entrée gratuite. Le Nomade au bastion Saint-Jaume : l’alchimie d’une rencontre entre un lieu et une œuvre. C’est une alchimie instantanée et presque magique qui durant l’été 2007, s’est produite entre le Nomade de Jaume Plensa et le bastion Saint-Jaume restauré. Une rencontre entre un lieu et une œuvre alors célébrée par des milliers de visiteurs séduits par la présence de cette sculpture monumentale, assise sur les remparts de la Ville, le regard imaginaire plongé vers l’immensité de la Méditerranée.

Musée Notre École Av de Verdun, 06600 Antibes Tél. 04 93 74 00 81, notre.ecole06@free.fr, http://www.notreecole06.free.fr Ouvert de 14h30 à 18h, accès PMR. Entrée gratuite. Visites guidées et animations • Le Musée de l’École présente des objets, photographies ayant trait à l’École et à l’histoire de celle-ci : les fusils scolaires, les porteplumes originaux, les textes des cahiers, les méthodes de lecture, la collection de certificats d’études. • Atelier d’écriture à la plume. 7


La Villa Eilenroc Av Beaumont, 06160 Cap d’Antibes, Tél. 04 93 67 74 33 Visite samedi et dimanche de 10h à 18h. Jardins avec accès PMR. Entrée gratuite La villa Eilenroc a été édifiée sur les plans de l’architecte Charles Garnier, architecte de l’opéra de Paris, pour un riche citoyen hollandais, Hugh-Hope Loudon, ancien gouverneur des Indes Néerlendaises, en 1873. Ce dernier donna à la demeure le nom d’Eilen Roc, anagramme du prénom de son épouse Cornélie. Le domaine fut vendu à un écossais sir James Willye, bienfaiteur de la ville. Il passa ensuite à Sir Coleridge Kennard, Harris Sudreau, et enfin à Louis Dudley Beaumont en 1927, qui fit entièrement réaménagé la demeure. Lady Helen Beaumont, sa veuve, en fit don à la ville en 1982.

La Noria Lycée Horticole, 1285 Av Jules Grec, 06600 Antibes, Tél. 04 92 91 44 44 Ouverture le samedi 15 de 9h à 12h et de 14h à 18h Accès PMR. Entrée gratuite Machine hydraulique formée de godets attachés à une chaîne sans fin pour remonter de l’eau d’un puits à l’aide d’un cheval ou d’un âne. Cette Noria vient d’être déplacée de 30 mètres et elle se trouve actuellement sur le site de l’ancien puits au Lycée Horticole sur le parking de l’entrée.

Le Parc Exflora Parc Exflora, Antibes-les-Pins, 06160 Antibes-les-Pins Ouverture du parc : 9h30 à 19h Accès PMR. Entrée gratuite Jardin public de 5 hectares qui recèle les différentes expressions du jardin méditerranéen. 8


L’Espace du Littoral et du milieu Marin Batterie du Graillon Bd J.-F. Kennedy, 06160 Juan-les-Pins, Tél. 04 93 61 45 32 Entrée gratuite • Samedi 15 de 10h à 18h • Dimanche 16 de 10h à 18h Tour fortifiée composée de deux grandes salles circulaires avec terrasse offrant une vue panoramique sur le Cap d’Antibes et les îles de Lérins. Grand parc. À voir • Exposition ˝COUSTEAU˝ avec la barre de la Calypso • Exposition ˝Les richesses sous marines du cap d’Antibes˝ : Cette exposition vous permet de découvrir les habitats et les habitants qui cachés aux yeux des terriens s’épanouissent sur nos côtes. Placé sous l’égide de la Commune d’Antibes Juan-les-Pins, cette exposition a été réalisée grâce à la participation de la F.F.E.S.S.M et de l’Hôtel du Cap Eden Roc.

La Courtine et la Porte Marine Bd d’Aguillon , 06600 Antibes Vestige des fortifications encerclant la ville, la courtine est construite au XVIIIe siècle. Affectée au casernement des troupes au XIXe siècle, elle échappe à la destruction au moment de l’arasement des remparts. Appelée caserne Vial, une partie des casemates est affectée, en 1893, au corps de garde de la Porte Marine et aux magasins des douanes, d’où son autre appellation de caserne des Douanes. En 1929, une nouvelle porte est ouverte à côté de la première Porte Marine pour faciliter la circulation. À la même époque, la courtine est aménagée pour accueillir un certain nombre de services administratifs et sociaux dont des bains-douches. Ces derniers sont réalisés grâce au legs Piedefer. 9


Les Jardins de la Villa Thuret 90, chemin Raymond, 06160 - Juan-les-Pins, Tél. 04 93 61 94 50 / Tél. 04 97 21 25 00 jardin www.sophia.inra.fr/jardin_thuret, thuret@sophia.inra.fr Entrée gratuite • Dimanche 16 septembre de 10h à 17h Visites Individuel groupe : libre en permanence. Visite guidée sur demande En 1857, Gustave Thuret découvre le Cap d’Antibes merveilleux et sauvage. Il achète cinq hectares, y fait construire une villa et entreprend la réalisation d’un parc fabuleux, un des premiers jardins d’acclimatation de la Côte d’Azur. Sa superbe collection d’arbres et d’arbustes exotiques de climat méditerranéen, et son exceptionnel potentiel végétal servent, notamment à la pédagogie et à la diversification des espèces ornementales cultivables sur le littoral méditerranéen. Visite du jardin Il s’agit d’un jardin botanique dont les collections sont des arbres et des arbustes. C’est également un arboretum de 3,5 Ha dans lequel on fait de l’acclimatation depuis plus de 150 ans. Même si les collections évoluent au fil du temps, car les plantes sont vivantes, donc mortelles, le jardin Thuret a conservé son dessin originel du XIXe siècle, assez classique pour l’époque avec ses allées aux courbes douces, ses pentes légères et ses massifs foisonnants. Doté d’une richesse végétale rendue exceptionnelle par l’originalité des espèces, leur nombre et le développement de certaines d’entre elles (il comprend, pas moins de 1600 espèces, principalement exotiques, soit 2500 arbres et arbustes), ainsi que par la dynamique de renouvellement des collections (introduction annuelle de 200 espèces nouvelles à partir de graines). Animations tous âges - Jeux avec le CPIE dans les jardins, et expositions photographiques ˝Regards Naturalistes˝, Faunes et flore, Visites guidées. 10


Le Sanctuaire de la Garoupe La garoupe, 06160 Le Cap, Tél. 06 71 63 32 46, garoupe@free.fr En partenariat avec l’association les Amis du Sanctuaire de la Garoupe Entrée gratuite • Dimanche 16 septembre : Messe à 11h30 avec l’Harmonie d’Antibes • Visite guidée du site de 14h à 18h • Visite libre de 10h à 18h Le Plateau de la Garoupe se situe à une altitude de 78 m, et a une superficie d’environ 10 000 m2. On y trouve plusieurs bâtiments et antennes. Arrivant par le chemin du Calvaire, devant nous, se trouve une esplanade avec à droite la table d’orientation, et en arrière une croix en fer forgé datée de 1808. Tournant à gauche, nous passons devant l’oratoire de Ste Hélène avec son puits et une citerne (qui servait à recueillir les eaux de pluie).. Ensuite nous trouvons deux reposoirs du calvaire. Sur notre gauche nous avions le plus vieux pylône qui datait de1933, (à l’époque il y avait deux pylônes qui servaient à la radiogoniométrie), il supportait des antennes de téléphonie avec un point d’observation sur Antibes, la baie des anges, Nice et les montagnes environnantes. Il a été remplacé par une antenne plus moderne qui se trouve à côté du sémaphore (2001). En avançant, sur la droite, nous longeons la maison du gardien du phare. En continuant, nous voyons la tour du sémaphore, bâtiment qui appartient à la Marine Nationale (Surveillance de la Méditerranée). À droite se trouve la chapelle du calvaire (malheureusement désaffectée) la dernière station du calvaire, et la villa de l’atelier Cogné . Continuant notre promenade vers le plateau nous passons devant l’entrée principale du Phare. Enfin nous nous trouvons sur la grande esplanade avec la vue sur Juan-les-Pins, les îles de Lérins, Cannes et au loin l’Esterel. Avant de nous diriger vers l’entrée du sanctuaire, faisons une petite halte devant le Calvaire de Notre Dame des Amoureux de Peynet. Sous nos pieds se trouve une réserve d’eau pour la ville. Maintenant que nous avons vu l’ensemble du plateau, il ne nous reste plus qu’à remarquer sur la façade de la maison du gardien du sanctuaire (l’ancien monastère) une petite échauguette qui permettait de voir de tous les côtés. Nous pouvons enfin entrer dans le sanctuaire... Chapelle dédiée à la vierge Marie. 11


Le Port de L’Olivette 1471 bd Maréchal Juin, 06160 Juan-les-Pins Tél. 06 22 37 27 52, http://www.olivette.asso.fr, olivier.occelli@voila.fr • Promenades gratuites. • Le samedi à partir de 14h, exposition de pointus sur la plage et si la météo le permet, promenade en mer pour les visiteurs de 14h30 à 16h30. • Le dimanche, exposition de bateaux du patrimoine toute la journée et à partir de 14h30, sorties en mer à bord de pointus jusqu’à 16h30.

Le Sémaphore 760 Route du Phare, 06160 Juan-les-Pins, Tél. 04 93 61 32 77 • Samedi 15 septembre : de 14h à 18h • Dimanche 16 septembre : de 9h à 12h et de 14h à 17h 30. • Fermeture des portes à 17h Les visiteurs majeurs devront se munir d’une pièce d’identité ou d’un passeport valides. Les caméras ou appareils photos seront interdits et l’utilisation des portables sera limitée (prise de photo) à l’intérieure de l’enceinte militaire. Les sacs devront être déposés au portail du sémaphore.

Traces et Rivages 120B Bd Wilson, 06160 Juan-les-Pins, Tél. 06 14 76 02 24, tracesetrivages@yahoo.fr Visites guidées le samedi 15 septembre à 10h Un voyage à travers les traces du passé et les secrets de la pinède, grands pins parasols centenaires en bord de mer, monument naturel et historique, site classé d’Antibes Juanles-Pins, lieu emblématique d’hier et d’aujourd’hui. À voir • La Pinède, Square Frank Jay Gould et ses alentours. Période 19e et 20e s. Site classé 12


La Chapelle St Bernardin Rue Rostan, 06600 Antibes, Tél. 04 93 34 47 17 Accès PMR. Entrée gratuite • Samedi 15 septembre : 9h - 12h et 13h - 17h • Dimanche 16 septembre : 10h à 13h et 14h à 18h en partenariat avec la Ville et l’association des Amis de la Chapelle St Bernardin Sa date de construction est encore à déterminer. La Chapelle Saint-Bernardin abrite, de 1581 à la Révolution, la confrérie des pénitents blancs de Saint-Bernardin. À la Révolution, elle devient bien nationale et, en 1792, le bâtiment est réquisitionné pour le logement du 72e régiment cantonné à Antibes. Le bâtiment est rendu au culte en 1827, comme chapelle de secours, puis administré par la Fabrique. En 1833, l’ancien réfectoire de la chapelle est aménagé pour recevoir l’école communale élémentaire. Lors de l’aménagement de la rue du Passage (actuelle rue Rostan), en 1846, il est prévu d’aménager une placette face à l’église pour faciliter la fréquentation de l’édifice les jours de culte. Le portail, réalisé en noyer et sapin, aurait été offert par la population antiboise en remerciement de la protection divine accordée, Antibes ayant été épargné par la peste sévissant en Provence en 1580. Édifiée au XVIe siècle, cette chapelle dont le patron est St Bernardin vient d’être entièrement restaurée. Vous pourrez y admirer les magnifiques fresques du XVIe siècle et celles du début du XXe siècle. À voir • Retable du XVIIe : Le retable du XVIIe siècle en bois polychrome a été entièrement restauré. • Deux tableaux d’Antoine AUNDI (école de Bréa) sont exposés dans la salle voûtée spécialement aménagée pour eux. 13


La Cathédrale Rue St Esprit, 06600 Antibes Tél. 04 93 34 06 29 Entrée gratuite • Samedi 15 ouverture de 8h30 à 12h et de 15h à 18h30 • Dimanche 16 ouverture de 8h30 à 12h et de 16h à 18h30 La cathédrale d’Antibes fut, dit-on, élevée sur les fondations d’un temple païen. Durant plusieurs siècles, Antibes fut ville épiscopale. Du Ve au XIIIe siècle, une quarantaine d’évêques se succédèrent (jusqu’en 1236). Le premier fut Saint Armentaire (442), nommé par le pape Saint-Léon le grand. Il consacra sa toute nouvelle cathédrale à la Vierge Marie. Le bâtiment fut à maintes reprises détruit et reconstruit : en 1124, d’abord, après une incursion des barbaresques (qui anéantit en grande partie la ville) ; En 1608, puis en 1746, après le bombardement de la ville lors de la guerre de succession d’Autriche. (C’est Louis XV qui offrit la façade de la cathédrale.) Enfin, au 19e siècle, la façade fut rénovée par l’adjonction de colonnes en stuc et d’un faux chapiteau...

L’Atelier du Safranier Bd d’Aguillon, 06600 Antibes Galerie Les Bains douches (salle N°5), Tél. 06 09 55 91 58 , atelierdusafranier@free.fr Accès PMR. Entrée gratuite À voir • Animation ˝Expression de l’impression˝. • Présentation d’une presse à gravure • Atelier de gravure et exposition de 10h à 18h • Exposition actuelle : GALASSI 14


La Terrasse du bastion St-André Entrée gratuite La terrasse du bastion St-André a été entièrement restaurée grâce au plan de relance de l’État. Le bastion Saint-André est l’un des vestiges les plus importants des remparts qui, accusés d’étouffer la ville, furent arasés à la fin du XIXe siècle. Il est l’un des principaux éléments du nouveau système de défense dont la ville est dotée à la fin du XVIIe siècle, sous l’impulsion de Vauban et sous la direction de l’ingénieur Antoine Niquet. Il comporte une importante citerne pour recueillir l’eau de pluie et un four à pain. Ses canons, en partie dirigés vers la Salis et le Cap, permettaient de défendre l’accès à la ville du côté du ruisseau de Laval. Depuis 1963, il abrite les riches collections du Musée d’Archéologie.

Les Remparts du Quai Rambaud Quai Rambaud, 06600 Antibes Cette portion de remparts a été construite entre 1680 et 1685 sous l’impulsion de Vauban et a été entièrement restaurée et mise en lumière dans le cadre du plan de relance de l’état. Le chemin de ronde d’une longueur de 226 m avec ses 102 meurtrières est ouvert au public. Il emmène les promeneurs directement sur l’esplanade du Bastion St Jaume pour y admirer la mer et le Nomade de Plensa.

L’Aqueduc Romain de Fontveille Visible Avenue de Verdun, 06600 Antibes La redécouverte et la restauration de l’aqueduc romain de Fontvieille, sous la direction de Louis d’Aguillon, colonel du Génie, permet de solutionner le problème de l’approvisionnement en eau de la ville d’Antibes intra-muros à la fin de l’Ancien Régime. 15


La Fontaine des Vétérans

Bd d’Aguillon , 06600 Antibes

La fontaine du boulevard d’Aguillon, dite aussi fontaine des vétérans, est construite en 1786. Elle est associée à un lavoir détruit en 1929, en raison du percement de la seconde Porte Marine. La plaque qu’elle arbore depuis 1824, était initialement placée sur la fontaine de la rue George Clémenceau. Elle retrace son histoire : “Sous le règne de Louis XVI la reconnaissance a élevé ce monument à Monsieur d’Aguillon, brigadier des armées du roi au corps royal du génie dont les soins et les talents ont rendu à cette ville les eaux qu’elle devait à la bienfaisance des romains, par la découverte et le rétablissement de l’aqueduc qui les y portait. Détruite par l’anarchie en 1793, cette inscription a été rétablie par le corps municipal sous le règne de Louis le Désiré en 1824”. C’est Jean Reinaud, tailleur de pierre de Biot qui construira la fontaine et le lavoir associé pour 1290 livres. Le contrat est passé en présence de Louis d’Aguillon.

La fontaine Fontvieille Rue Vauban, 06600 Antibes Cette source, connue depuis l’Antiquité, est le seul point d’eau de la cité pendant des siècles. En 1700, Jacques de L’Huillier, commandant pour le roy, y fait tenir une sentinelle pour que l’eau n’y soit pas gâtée. En 1710, elle est réparer par les frères Jean et Angtoine Foucard, maçons. Mentionnée comme ”puits public“, elle fait l’objet d’aménagements importants en 1803 : elle est équipée d’une pompe, recouverte et fermée. La fontaine est construite en 1853 ”dans l’intérêt des citoyens et pour embellir la cité“, comme le mentionne son inscription. Il était interdit d’y faire boire les bêtes. 16


La Fontaine de la rue Clémenceau Rue Georges Clémenceau, 06600 Antibes La fontaine de la rue Georges Clémenceau, construite en 1786, est liée, comme la fontaine du boulevard d’Aiguillon à la restauration de l’aqueduc de Fontvieille. On peut l’appeler fontaine de la Miséricorde, du nom de la chapelle qui lui faisait face jusqu’à la Révolution, fontaine de l’Aigle, un oiseau aux ailes déployées reposant jusqu’en 1793 sur une boule surmontant le chapiteau ou encore fontaine des Dauphins en raison du décor de ses bouches d’eau. Sa colonne est romaine. Elle portait également les armes du Roi, de la Province, la Provence, et de la ville. Classée à l’inventaire des monuments historiques le 31 mars1928, la fontaine de la rue Georges Clémenceau a été restaurée en 1987. C’est un maître fontainier de la ville de Toulon, le sieur Mauric, qui est chargé de faire exécuter la construction de la fontaine de la rue du Puits-Neuf en 1786. Les sieurs Valentin et Seytour assurent l‘entretien des outils pour réaliser les déblais de terre et le transport des matériaux. George Savoye, natif de la paroisse de Campille en Piémont, mais résidant à Antibes, taille la pierre. Le marbre est travaillé par le sculpteur Pierre Moise, natif de Rome. Le piédestal porte sur trois faces les armes du roi, de la province et de la ville. La quatrième face s’orne d’une inscription à la gloire de Louis XVI. Il supporte la colonne de ”granit oriental“ donnée par le sieur Vial et qui gît prés de la chapelle de la Miséricorde. Le chapiteau est surmonté d’une boule ”bien arrondie“ supportant un aigle, les ailes étendues, regardant couler les eaux sortant de ”quatre roses, ou grenouilles“.

La fontaine de la Tourraque Rue de la Tourraque en face du lavoir, 06600 Antibes Le quartier de la Tourraque était l’un des quartier les plus peuplés de la ville. Dès 1784, le conseil de ville souhaite y installer une fontaine. Mais les difficultés techniques d’alimentation retarde la construction de la fontaine jusqu’en 1851-1852. La fontaine est associée au petit lavoir du même nom.

La fontaine du Pissacan Angle rue James Close et Bd de la République, 06600 Antibes Cette petite fontaine est connue sous le nom de fontaine du Pissacan, à l’époque lointaine où nos amis à quatre pattes l’utilisaient comme ”sanisette“. Son inscription en latin est ”parvus sed gratus“. 17


La Statue La Baigneuse Promenade du Soleil, 06160 Juan-les-Pins La statue, réalisée par Alphonse Grebel (1885-1968), artiste Antibois d’adoption, est commandée par la ville en 1939 et mise en place en septembre 1940. La baigneuse nue symbolise la belle saison de Juan-les-Pins. En 1995, la statue reçoit une nouvelle mise en valeur. Elle affleure les eaux du canal central du bassin réalisé dans le cadre de la réfection de la Promenade du Soleil entre le ponton Courbet et la rue Maréchal Joffre.

La fontaine de la place de Gaulle Place de Gaulle, 06600 Antibes C’est en 2005 qu’est réalisée la fontaine, dans le cadre du réaménagement de la place de Gaulle. Cette fontaine sèche se compose de trois bassins et de quatre-vingt-onze jets d’eau dont quatre-vingt-un disposés en carré face au Grand Hôtel. Elle est agrémentée de jeux de lumière. L’ensemble est géré par informatique.

La fontaine du jardin Albert 1er Jardin Albert 1er, 06600 Antibes En 2001, le jardin Albert 1er est réaménagé. Quatre grands bassins en cascade, couvrant une surface de 150 m2 s’inscrivent dans la perspective du boulevard Albert 1er.

La Colonne de la Place Nationale Place Nationale, 06600 Antibes En 1882, Robert Soleau, alors conseiller municipal, fait un don de 4 000 francs pour la réalisation de la partie décorative d’une fontaine monumentale que la ville souhaite établir sur la Place Nationale, à l’emplacement de la colonne commémorative élevée en 1818 en reconnaissance à Louis XVIII. C’est en effet à ce monarque qu’Antibes doit d’avoir été élevée au rang de Bonnes Villes du royaume de France. La colonne est finalement conservée et sert d’axe à la fontaine agrémentée d’un bassin circulaire, pour laquelle Robert Soleau, maire cette fois, fait un nouveau don de 500 francs. Le bassin sera démoli 1963. 18


La médiathèque communautaire Albert Camus Bd Foch, 06600 Antibes, contact@mediatheque-casa.fr Entrée gratuite • Samedi 15 septembre de 10h à 18h La médiathèque présente le samedi à 16h les trésors de son fond patrimonial, ainsi que les dernières acquisitions. Exposition de livres d’artistes contemporains

L’Accueil Touristique du Vieil Antibes 32 boulevard d’Aguillon, 06600 Antibes, Tél. 04 93 34 65 65, vieil.antibes.accueil@wanadoo.fr L’accueil du vieil Antibes propose des initiations gratuites en Gyropode le samedi de 10h à 18h, un moyen original de découvrir les patrimoines cachés de notre commune. Sans réservation.

L’Office de Tourisme & des Congrès 11 Place de Gaulle, BP 37, 06601 Antibes Cedex - France Tél : +33 (0)4 97 23 11 11/10 , accueil@antibesjuanlespins.com, www.antibesjuanlespins.com • Samedi 15 septembre de 14h à 15h30 : visite guidée gratuite à pieds ”Antibes, un voyage dans le temps“. Continuez votre voyage au cœur d’Antibes en découvrant l’évolution de la vieille ville et de ses monuments à travers différentes époques. Départ de l’Office de Tourisme d’Antibes - Place de Gaulle. ”Les Trésors cachés d’Antibes“. RDV devant le Restaurant Le Transat, av. du 11 novembre à 14h. • Dimanche 16 septembre de 10h30 à 12h : visite guidée gratuite à pieds ”Les voyageurs de Juan-les-Pins“. Créée à la fin du XIXe siècle, la station de Juan-les-Pins a vu de nombreux voyageurs étrangers y séjourner. C’est grâce à l’investissement de ces personnalités qu’elle devint le lieu à la mode pendant les années folles. Suivez les empreintes laissées au fil des années par ces amoureux de Juan-les-Pins. Départ de l’Office de Tourisme de Juan-les-Pins, 55, boulevard Charles Guillaumont. Réservation obligatoire au 04 97 23 11 25/24. Nombre de participants limité (30 personnes par visites maximum). 19


Musée Picasso Musée d’Archéologie Association RAJAC Fort Carré Les archives municipales Musée Peynet et du dessin humoristique Galerie municipale Les Bains Douches Bastion Saint-Jaume Musée Notre École La Villa Eilenroc La Noria Le Parc Exflora L’Espace du Littoral et du milieu Marin La Courtine et la Porte Marine Les Jardins de la Villa Thuret Le Sanctuaire de la Garoupe Le Port de L’Olivette Le Sémaphore Traces et Rivages La Chapelle St Bernardin La Cathédrale L’Atelier du Safranier La Terrasse du bastion St-André Les Remparts du Quai Rambaud L’Aqueduc Romain de Fontveille La Fontaine des Vétérans La fontaine Fontvieille La Fontaine de la rue Clémenceau La fontaine de la Tourraque La fontaine du Pissacan La Statue La Baigneuse La fontaine de la place de Gaulle La fontaine du jardin Albert 1er La Colonne de la Place Nationale La médiathèque communautaire Albert Camus L’Accueil Touristique du Vieil Antibes L’Office de Tourisme & des Congrès

p. 3 p. 4 p. 5 p. 6 p. 7 p. 8 p. 9 p. 10 p. 11 p. 12 p. 13 p. 14 p. 15 p. 16 p. 17 p. 18

p. 19

Samedi 15 septembre à 15h place Mariejol

Concert du patrimoine avec l’Harmonie Antiboise sous la Direction de Daniel Jeangeorges

www.antibes-juanlespins.com


Journées du patrimoine à Antibes