Issuu on Google+

+

+

annabel vessaz

+

Architecte Diplômée d’Etat

+

,00m +260

00m +270,

+280,00m

+290,00m

+300,00m

C

,00m

A B

A' B'

C'

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

+33 6 61 26 59 36 annabel.vessaz@gmail.com

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

+290

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

+310,00m

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF


+CV+ EXPERIENCES 2014 HERMES INTERNATIONAL, Pantin - 6 mois - freelance Assistante chef de projet Dpt Evènements Internationaux.

*Scénographies d’évènements et d’expositions. Pièces graphiques, production et suivi de montage.

NICOLAS HUGOO ARCHITECTURES, Paris 6 mois - freelance

APD (pièces graphiques, pièces écrites) pour 31 logements sociaux neufs et réhabilités, rue de l’Ourcq, 75019. (Immobilière 3F) *Concours: équipement culturel (médiathèque/studio de danse) Valenciennes, 59. Projet désigné lauréat à l’unanimité. Réalisation de pièces graphiques des dossiers APS et PC pour 16 logements sociaux, rue de Candie, Paris (Paris Habitat). *Concours : 31 logements sociaux neufs et réhabilités, rue de l’Ourcq, Paris (Immobilière 3F). Projet lauréat.

2013 BANG ARCHITECTES, Paris - 4 mois - freelance

Concours: 31 logements sociaux, boulevard Ornano, Paris (SIEMP). Phase esquisse. *Concours: 16 logements sociaux, rue de Candie, Paris (Paris Habitat). Projet lauréat. Phase esquisse.

2011 BECKMANN N’THEPE, Paris - Stage libre - 5 mois

*Concours: ZAC Seguin – Rives de Seine. 165 logements libres, *46 logements aidés et un foyer ALIS, ilôt AA, Boulogne-Billancourt (Nexity). Projet lauréat. *Concours : Nantes Dervallières. 50 logements en accession. Projet lauréat. Concours d’idées pour la scénographie des boutiques Lanvin.

2010 2A+P/A, Matteo Costanzo et Gianfranco Bombacci (cofondateurs de San Rocco), Rome - Stage Master - 4 mois Compétition internationale « A101 Urban Block » : logements, Moscou Réalisation de pièces graphiques pour le chantier d’une boutique de vêtements de 80m2, Rome. Réalisation de pièces graphiques pour la conception d’un pavillon d’art, en collaboration avec l’artiste Carla Accardi, Rome. *Concours « AAA Architetti Cercasi » : logements, Milan. Mention honorable. Concours « Regalini » : bureaux/logements, Brescia.

2008 AGENCE D’ARCHITECTURE LX1, Lausanne, Suisse Stage Licence - 1 mois

Réalisation de pièces graphiques pour la réhabilitation d’une maison traditionnelle,Lausanne.

COMEDIE-FRANCAISE, Paris 1er - Stage ouvrier - 1 mois Assistante scénographie et fabrication d’accessoires.

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

| 2


COMPETENCES ARCHITECTURE

Phases Esquisse, APS, APD et PC sur concours publics d’architecture. Suivi de chantier et production sur scénographies.

INFORMATIQUE

Microsoft Office, Adobe Photoshop, Illustrator, Indesign CS4, AutoCad, VectorWorks, ArchiCad, Rhinoceros, Google Sketchup, Artlantis, V-ray.

LANGUES

Italien (bilingue), Anglais (courant), Espagnol (scolaire)

FORMATION 2014 LICENCE 1 PHILOSOPHIE Paris X Nanterre

FEV 2013 DIPLÔME D’ETAT D’ARCHITECTE

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais «Palerme : fiction sur les villas inachevées de Pizzo Sella. Relecture de Pasolini dans un territoire de ruines inversées.» Sous la direction de Luca Merlini et de François Magendie

FEV 2012

Mémoire: sous la direction de Jac Fol et de Yann Rocher. « Images de la modernité comme expérience du Sublime : Antonioni et Pasolini. (Les périphéries romaines dans l’Eclipse et Mamma Roma). »

SEPT 2009-JUIL 2010 MASTER 1 EN ECHANGE ERASMUS

Facoltà di Architettura dell’Università degli Studi di Palermo, Italie

EN PARALLELE... 2012-2013 PAVILLON DE L’ARSENAL

Visites guidées de l’exposition permanente / ponctuel

2011-2012 MAISON DU PROJET DE CLICHY BATIGNOLLES

Permanences. Informations et explication du projet aux visiteurs / ponctuel

2008-2013 PAVILLON DE L’ARSENAL

Mise en place des évènements / ponctuel

INTERETS PLASTIQUES

Photographie, quattrocento italien.

SPORTS

Natation, Yoga Iyengar, Course à pied

| 3


+indépendance+

Type: Etude Agence: Lx1 Client: Privé Programme: Transformation d’un sous-sol Situation: Lausanne, Suisse Année: 2008

+logement+

Restructuration du demi-sol d’une maison à Lausanne (Suisse). La cliente désirait modifier cet étage en une chambre autonome avec meuble-cuisine pour sa fille, qui comprendrait de plus une entrée séparée. L’espace devait pouvoir servir aussi de salle de travail pour la cliente, masseuse. Un unique meuble multifonction a été imaginé, afin de répondre aux demandes multiples et de perdre le minimum de place. Les fenêtres sont agrandies pour faire rentrer plus de lumière naturelle et la porte est augmentée d’une surface vitrée.

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

1 | 4


+relevé de l’existant

+façade projetée

+plan projeté

+façades intérieures projetées

+maquette du projet

1 | 5


+micro urbanité+

Type: Concours Agence: 2A+P/A Client: AAA - Architetti Cercasi Programme: 19500m2 logements Situation: Milan, Italie Année: 2010

+logement+

Ce concours réservé aux architectes professionnels de moins de 35 ans se développe dans une zone périurbaine de Milan, la Cascina Merlata. Cette zone, considérée depuis les années 90 comme stratégique dans le développement de la partie nordouest de Milan, résulte aujourd’hui intéressée par l’Expo 2015 ; elle se relie à l’autoroute Milan-Turin. Sur la parcelle de 10500m2 sont requis 19500m2 de SHOB, auxquels seront intégrés des équipements pour le quartier et pour les habitants. La première partie du projet s’est concentrée sur la recherche formelle et typologique de l’emprise du ou des édifices sur la parcelle. A l’aide de maquettes d’études, nous avons tout d’abord développé trois types d’emprise : la cour, la tour et la microurbanité. Après plusieurs réunions avec l’équipe et les agences en collaboration (tAg et T-Spoon), nous nous sommes finalement arrêtés sur la micro-urbanité, recréant à l’échelle de la parcelle un véritable morceau de ville, avec ses allées, ses places, ses parcours et ses espaces verts.

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

2 | 6


cm

sp

b ac sp

cm

B

ac

b

C

cs

b

k

cm

E sp

b

A 35mq

B 50mq

E 85mq

C 55mq

LINEA A

E

D

B

b

b

E

cs

A

F 100mq

D 70mq

B

cm b

F

C

cm

k

k sp D

ac

b

sp

cm

sp

cs

E

C 55mq

D 70mq

E 100mq

LINEA B C D

k

b

sp

ac

b

cm

C

sp F

A

cd

b

cs b

sp

C

cm

TORRE

ac

A

D 70mq

B 50mq

D

B

B

C 55mq A 35mq

cm

C

C B

b

ac

sp

B

B

C

b

C

C

F 100mq

sp

A ac

b

cm sp

b

C

ac

cm sp

cs

D

b ac

A 35mq

C 55mq

D 70mq

BALLATOIO

TIPI EDILIZI / PIANO TIPO - SCALA 1:500

TIPOLOGIE - SCALA 1:300

+typologies

24.00 21.00 18.00 15.00 12.00 9.00 6.00 3.00 0.00

+élévation

2 | 7


+axonomĂŠtrie

+perspective

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

2 | 8


+urban block+

+logement+

Type: Concours Agence: 2A+P/A Client: A101 Urban Block Programme: Logements Situation: Moscou, Russie Année: 2010

A101 Urban Block est un projet pour une ville nouvelle de 150 000 habitants et 13 millions de mètres carrés d’habitation près de Moscou. Le plan urbain a été élaboré par un groupe d’urbanistes dirigé par l’agence néerlandaise MaxWan. Le projet est entré dans une nouvelle phase – les projets détaillés d’une partie du site. Dans un futur proche, 1,2 million de mètres carrés d’habitations seront construits sur une aire de 154 hectares sur les bases d’un plan urbain dessiné par quatre équipes en compétition : MVRDV (Pays-Bas), KCAP/Next Architects (Pays-Bas), Hilmer Sattler Albrecht (Allemagne), EDDAE (Espagne). Dans le même temps Masshtab Company invite des architectes du monde entier à envoyer des projets pour un concours libre (open compétition) sur les urban blocks ; le résultat de la compétition ne sera pas seulement le choix d’un gagnant, mais la création d’un catalogue de différentes solutions possibles qui peuvent être appliquées sur différents sites et phases de réalisation du projet A101. La typologie choisie est la cour, modelée pour optimiser les apports lumineux et protéger contre les vents du nord. L’édifice est composé de deux bâtiments en L aux hauteurs différentes, reliés pour former un bloc caractérisé par des vides distributifs et d’espaces partagés. Des boîtes de différentes hauteurs et couleurs s’insèrent en quinconce sur des dalles principales, et dans les espaces entre les volumes sont confrontés privé et public : des terrasses communes et des jardins d’hiver sont les lieux publics où les gens peuvent se rencontrer, tandis que les terrasses privées sont des espaces ouverts et protégés, extensions naturelles des appartements.

3 | 9


+plan ĂŠtage courant

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

3 | 10


+coupe

+élévation

3 | 11


+le serpent et la Seine+

Type: Concours restreint Agence: Beckmann N’Thépé Client: Nexity Programme: Logements accession/sociaux Situation: Boulogne-Billancourt, France Année: 2011 Statut: Lauréat

+logement+

L’îlot AA présente autant d’atouts que de contraintes du point de vue urbain. Tout d’abord, son implantation : à l’extrémité de la rue Lefaucheux, c’est l’entrée de la ZAC depuis le quai. Sa situation lui confère des vues exceptionnelles sur la Seine, l’île de Billancourt lui faisant face et le nouveau parc urbain structurant la rive de Billancourt. Cependant, son orientation pratiquement Nord-Sud et sa morphologie triangulaire contraignent l’arrière de ce terrain dans une situation difficile à appréhender. De plus, la densité et les grandes hauteurs exigées par le programme orientent fortement l’implantation des bâtiments principaux sur le plus grand côté, le long de la voie principale. Tout conduit donc à installer une « barre » dans l’alignement des immeubles de la ZAC déjà projetés sur la rue Lefaucheux, au détriment des bâtiments arrière sur la rue Traversière et du jardin central, alors sans réelle vue ni beaucoup de lumière. Cette configuration est certes possible mais ne préfigure pas un confort de vie égal pour les futurs habitants, surtout à grande échelle ; le choix par la discrimination financière prend dans ce cas vite le dessus et s’affiche… L’idée du projet est donc de repousser puis étirer le centre du volume de la rue Lefaucheux en premier plan vers l’intérieur de l’îlot. Cette configuration permet ainsi d’ouvrir le jardin du coeur de la parcelle sur l’extérieur, en liaison avec le nouveau parc. De cette façon, lumière et vues sont offertes à un maximum de logements (4), et une véritable continuité paysagère contextuelle se crée. L’ensemble immobilier est moins « contraint » tout en gardant une cohérence globale maîtrisée. Enfin, cette rupture permet d’affirmer la verticalité souhaitée : l’immeuble de l’angle se détache clairement et devient ainsi la « troisième pièce maîtresse du Trapèze ».

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

4 | 12


+plan ĂŠtage courant

4 | 13


+coupe AA

+coupe BB

+ĂŠlĂŠvation sur la rue Lefaucheux

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

4 | 14


+briques blanches+

Type: Concours restreint Agence: Bang Architectes Client: Paris-Habitat Programme: 16 logements Situation: rue de Candie, Paris 11, France Année: 2012 Statut: Lauréat

+logement+

Ce quartier, typiquement faubourien, au charme indéniable, est caractérisé dans ce secteur, entre autres, par la présence de passages qui sont orientés perpendiculairement à la rue SaintAntoine : le passage Saint-Bernard longe le site de l’opération. L’hétérogénéité du bâti est une autre caractéristique du contexte, les hauteurs et les types de bâtiments sont très variés, même si des nombreux édifices sont « d’échelles intermédiaires ». La parcelle objet de l’opération (après division parcellaire) est remarquable car est elle située à l’angle de 3 rues. Sa position “en figure de proue” ou “tête de marteau” termine un îlot typique du faubourg Saint-Antoine, un îlot allongé et irrigué par un système de cours et d’arrière cours. L’îlot allongé sur lequel nous opérons est bâti selon des directions fortes (les perpendiculaires au faubourg saint Antoine) qui vont nous servir de matrices pour l’épanelage de notre bâtiment. Ces directions sont également celles des passages voisins, et de l’îlot situé de l’autre côté de la rue Candie, intégrant un équipement public à l’architecture remarquable. Nous travaillons donc dans le « sens » du tissu existant. Les bâtiments existants construits en limite de propriété offrent des murs d’héberges que nous estimons être les points d’accroches idéaux si l’ont veut articuler notre projet avec l’environnement bâti. La volumétrie que nous proposons fait écho aux ruptures d’échelles qui caractérise le bâti avoisinant. Au moyen de cette variation de hauteur le traitement de l’angle Saint Bernard / Candie est rendu plus dynamique. Ce travail sur la continuité des vides et du bâti selon les directions évoquées précédemment permet donc d’inscrire, en termes de volume, le projet dans le contexte. L’implantation du bâtiment en retrait (6m) de la future limite de propriété (créée au sud de la parcelle), ainsi que sa faible hauteur dans l’axe de l’arrière cour, permet de déboucher la perspective de cette dernière (copropriété du 161 rue du Faubourg St Antoine) et d’ouvrir l’espace vers le ciel. Nous pensons donc améliorer la situation actuelle pour les habitants du 161. L’héberge située face au 163 de la rue du faubourg Saint-Antoine est traitée comme le prolongement vertical du patio existant. Cette végétalisation de la façade sud, réalisée par des plantes aux feuilles caduques, s’estompera en hiver et permettra au mur de briques blanches de réfléchir la lumière vers les habitations du 163 orientées au Nord.

5 | 15


+perspective

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

5 | 16


+plan R+4

+plan R+1

+plan RdC

5 | 17


+chemins de traverses+

Type: Planification urbaine/reconversion Prof.: P.Simon Programme: Logements, commerces, équipements Situation: Bucarest, Roumanie Année: 2012

+urbanisme+

A Rahova, quartier proche du centre de Bucarest, nous sommes face à un sujet de ville poreuse et enclavée sur la parcelle d’entrepôts ferroviaire éponymes. De nombreux espaces vides sont oubliés dans de multiples barrières : barrières d’ordre économique (la parcellisation du lot) et d’ordre physique (les murs entre les différentes parcelles, le mur d’enceinte en maçonnerie autour de la parcelle, les voies rapides : boulevard Tudor Vladimirescu, Calea Rahovei, future voie Uranus). Comment redonner une porosité au lieu ? Comment redéfinir les sols et les limites ? La première étape sera de réunifier l’ensemble du lot, aujourd’hui dispersé dans des privatisations multiples qui finissent par détériorer son genius loci : la réhabilitation très malheureuse d’une des halles centrales en salles de réception en est l’exemple. Pour réunifier l’ensemble du lot, la réponse sera celle de fonctionnalités diverses autour d’un thème commun. Ainsi, locaux associatifs, théâtres en plein air, bibliothèque, école primaire, logements pour artistes, s’ajoutent aux fonctions déjà présentes dans le bâtiment The Ark, réhabilité en 2007 par l’architecte roumain Mario Kuibus : entreprises à dimension créative, salle de concert et café/restaurant. A cela s’ajoute la réflexion sur le large espace libre laissé à l’abandon, au sud de la zone d’étude. Ce grand terrain « vague », issu des destructions de Ceausescu, est resté en l’état, et n’a pas reçu, comme ses voisins plus au nord, les grands immeubles de logements qui longent aujourd’hui les grandes avenues plus proches du centre. Le lotissement de l’espace libre en longues parcelles perpendiculaires à la rue rappelle le tissu historique de Bucarest. De nombreuses venelles sont ainsi créées, en direction du fond de lot, donc du cœur du projet.

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

6 | 18


+plan de situation

6 | 19


+plan masse urbain

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

6 | 20


+parcelle vernaculaire adaptĂŠe

+principes urbains

+perspectives urbaines

6 | 21


+coupes transversales sur halle réhabilitée en logements pour artistes

+coupe longitudinale sur halle réhabilitée en logements pour artistes

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

6 | 22


+shop shop+

Type: Aménagement intérieur Agence: 2A+P/A Client: Privé Programme: Boutique de vêtements Situation: Rome, Italie Année: 2010 Statut: Realisé

+équipement+

Ce projet de transformation d’un local en boutique de vêtements se trouve dans le centre de Rome. En arrivant à l’agence, avant de commencer le premier concours, j’ai travaillé quelques jours sur les débuts du projet. Il s’agissait d’imaginer l’organisation interne de la boutique, de penser des meubles d’exposition tout en préservant le peu d’espace disponible de ce local exigu. J’ai d’abord dessiné les meubles sur AutoCad, avant de modéliser l’espace en 3d pour faciliter les réunions avec le client. Trois mois plus tard, entre deux concours, j’ai de nouveau travaillé sur le projet, en phase de chantier, sur les plans de l’implantation électrique. J’ai ainsi appris les différents symboles utiles au dessin de suivi de chantier. J’ai finalement pu voir les photos du chantier terminé il y a quelques semaines, pouvant ainsi apprécier le passage du projet au construit.

7 | 23


+plan d’installation Êlectrique

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

7 | 24


+photos de la boutique réalisée

7 | 25


+agri-culture pyrénéenne+

Type: Education Prof.: P.Mottini Programme: Centre de formation agricole Situation: Bedous, Fr Année: 2011-2012

+équipement+

Ce projet cherche à travailler sur la culture agricole de la vallée, afin de permettre une identité forte et attractive de la vallée au travers de cette culture. Comment mettre en place une structure qui permettrait à la fois d’associer la communication des savoirs et savoir-faire au sein d’une vallée vieillissante et peu attractive ? Par l’implantation d’une école agricole qui reprendrait à la fois les techniques agricoles déjà présente en vallée d’Aspe, l’agropastoralisme, et qui permettrait aussi l’implantation d’un savoir disparu, à savoir la culture maraîchère. Poser la question d’une école de formation agricole pose la question de l’enseignement : qui détient les savoirs dans la vallée ? Des agriculteurs, bien sûr, mais aussi des personnes âgées, en nombre grandissant dans la vallée. L’idée était ainsi de recréer ce « corps de ferme » traditionnel au sein duquel trois générations se rencontrent autour d’un partage d’un savoir et autour d’une convivialité partagée. Ainsi, des jeunes, des adultes actifs et des vieilles personnes inactives. Le projet crée une mixité sociale par un lieu d’échange intergénérationnel. A la manière du Vorarlberg, ce complexe rassemble différents usages afin de créer une interaction entre ceux-ci.

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

8 | 26


+plan masse

8 | 27


+la parcelle au coeur d’un territoire

+développement agricole le long du gave

+développement agricole à proximité des villages

+développement du travail en estives

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

8 | 28


+coupe structurelle sur une halle

+perspective sur le potager au sein du centre de formation

+ĂŠlĂŠvation

8 | 29


+carnezzeria+

Type: Scénographie théâtrale Prof.: I.Vesco Programme: “Carnezzeria”, E.Dante Situation: Palerme, Italie Année: 2009-2010

+scénographie+

Une forme pure, le triangle, porte toute la machine scénique. Un assemblage de triangles change de forme durant la pièce. Les triangles sont constitués de tissu blanc, tendu sur une légère structure tubulaire métallique. Ils sont eux-mêmes accrochés à une structure métallique plus large qui dirige l’entière machine scénique. MPalermu La structure triangulée forme un boîte, un espace clos, pour représenter l’idée de la maison dont personne ne sort. Dans le même temps, le mince espace entre les triangles illumine la scène de rayons lumineux, laissant entrevoir le monde extérieur, vers lequel les personnages désirent aller. A la fin du premier acte, de manière inattendue, la grand-mère de la famille meurt. A ce moment la boîte se brise accompagnée d’un bruit de verre cassé, et tous les triangles se séparent. Carnezzeria L’acte commence dans une atmosphère déjà tendue, qui annonce la suite de la pièce : un mariage arrangé qui finit en une scène de torture et de violences incestueuses. A la fin de l’acte, la structure tremble sur elle même et les triangles tombent brutalement au moment de la mort de Nina. Vita Mia Monde de folle tristesse, reflet de l’état d’esprit d’une mère qui a perdu ses trois fils. Tous les triangles sont tombés, l’espace même devient la représentation du désespoir et de la paranoïa. C’est un espace sans début ni fin, seulement des triangles tournés dans toutes les directions, certains verticaux, derrière lesquels les trois fils, comme des ombres, apparaissent et disparaissent, mettant en évidence leur inconsistance.

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

9 | 30


+Vita Mia

9 | 31


+M’Palermu

+Carnezzeria

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

9 | 32


+fiction sur des ruines inversées+

Type: PFE Prof.: F.Magendie/L.Merlini Programme: Ecole, bibliothèque, columbarium Situation: Palerme, Italie Année: 2013

+pfe+

Le projet de fin d’étude, amenant au diplôme d’état d’architecte, est un moment où il est possible de synthétiser les connaissances acquises tout au long du parcours scolaire, d’abord, et du parcours personnel, ensuite. Ces deux parcours se sont croisés en Italie, qui a été le cadre de mon mémoire de fin d’étude, qui traitait des images de la modernité dans les territoires péri-urbains à Rome des années soixante. Cette étude se développait autour d’œuvres cinématographiques, dont celle de Pasolini, Mamma Roma. L’approche de Pasolini par le mémoire m’a permis de découvrir la production littéraire de celui-ci, au sein de laquelle je trouve la matière de mon projet de fin d’étude. A ce travail s’ajoute celui sur les ruines entendues comme possibilité de projet ; ruines qui ponctuent à l’envi le paysage de la ville de Palerme en Sicile. Palerme, ville qui, par essence, est à la fois celle du possible et celle de l’inachevé, est le lieu du site sur lequel j’ai travaillé. Pizzo Sella, ou les ruines inversées, le chantier inachevé, se trouve aux confins de la ville, là où la terre s’arrête. « La ruine (…) c’est le temps qui échappe à l’histoire : un paysage, un mixte de nature et de culture qui se perd dans le passé et surgit dans le présent comme un signe sans signifié, sans autre signifié, au moins, que le sentiment du temps qui passe et qui dure à la fois. » Palerme fait partie de ces villes dans lesquelles la normalité absolue n’a pas lieu d’être. Imperfections, violences de toutes sortes, anomalies, éventrements, friches, ruines, fausses reconstructions, l’espace public toujours en danger. Mais ce même inachevé ou abandon devient en quelque sorte la normalité de Palerme en devenant une curiosité touristique et finit par contaminer ses habitants qui font du pire un mode de vie : « l’ordre du désordre », comme le nomme si bien Fabrizio Maccaglia . Quand hier tout aurait été vu comme un désastre, aujourd’hui cela fait office de promotion publicitaire – forme de distraction collective des fractures de l’histoire. A Palerme, histoire et fiction cohabitent comme un Golem. Le Golem, dans son acception hébraïque, indique un état inachevé de la création de l’homme. Cet état particulier d’inachevé marque la ville depuis sa naissance. Rien n’est jamais conclu. Pour cela il est impossible de se figurer une histoire linéaire, mais des histoires plurielles, parfois des sentiers, des traces, des fragments. Une ville chaque fois redessinée et chaque fois successivement effacée.

+plan de situation

Fragments d’enduit accrochés à des murs en lambeaux, signes éparpillés de leur passé oublié, façades abîmées de palaces princiers qui existent à la limite de l’effondrement… toute une mort qui

10 | 33


+pfe+

Centre historique: plus de deux mille ans 1ère couronne: 1850-1945 2ème couronne: 1945-1970 3ème couronne: 1970-2000

+développement urbain

émane des ruines et une vie fragile qui affleure dans les superficies consumées de la ville. Ces fragments sont précisément cette « perception sensorielle » chère à Walter Benjamin , c’est à dire ces atomes d’histoire et de mémoire du passé que nous reconnaissons seulement comme hiéroglyphes parce qu’ils sont hors du contexte perdu dans lequel ils trouvaient leur signification. Avec les mots de l’anthropologue Marc Augé nous pouvons dire que Palerme est « une promesse de ruine », où ce qui nait semble destiné à se traduire par un déjà présent inexorable. La « ruine » n’est pas un fait négatif ou dégénératif, en ce qu’elle représente le triomphe de l’inachevé et donc en ce qu’elle évoque une possibilité d’achèvement. « L’architecture assassinée », unique dans les nombreux dessins de Rossi, représente des fragments de ses architectures disposés au hasard dans un chaos déconstruit. Dans ce dessin de ruine de fragmentation, Peter Eisenmann lit une « possibilité d’architecture » en ce qu’elle survit, blessée et égarée, mais n’est pas encore morte.

+spectre visible

La ruine comme objet et forme, lieu et histoire, mais sans fonction devient le point de départ pour l’invention : le lieu de la possibilité. Le cas de Pizzo Sella se réfère à un phénomène relatif à l’histoire tristement criminelle de Palerme et de la Sicile. Ce ne sont pas des constructions publiques, comme dans le cas du groupe de recherche l’Incompiuto Siciliano , qui référence les différents chantiers inachevés sur le territoire italien, mais des maisons privées, des villas abusives dont la construction a été arrêtée en cours de chantier. Ces ruines du présent, que l’on chercher à dépasser pour leur passé honteux, s’avèrent en effet être un lieu d’expérimentation architecturale et de réflexion sur leur conservation, ou non, au cœur d’un site inhabituel. Les ruines de Pizzo Sella sont des ruines inversées, des anti-ruines en ce qu’elles existent comme objet inachevé. Ce territoire péri-urbain, et péri-légal, entre légalité et inégalité, rappelle quelque peu les territoires péri-urbains en mutation des les années soixante en Italie, territoires parcourus et racontés par Pier Paolo Pasolini, dans sa production cinématographique, bien sûr, mais d’abord dans sa production littéraire qui marque le début de sa carrière et surtout les premières années de son exil à Rome. Exilé, il raconte à travers le poème « Il pianto della scavatrice » (« Les pleurs de l’excavatrice »), le territoire qu’il arpente.

+les axes viaires de la villes

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

10 | 34


+174 villas

+le mont Pizzo Sella sur la ville

10 | 35


PLAN MASSE 50

60

70 80

90 10

0

0 11

12 0

10 20

13

30

0 40

14

0

0 15

50

20

16 0

60 50

70 17 0

80

18 0

90

19 0

100

11

0

170

120

180 190

20

360

30 40 370

320

330 380 340

390 350 360

400

410 420

493,7

430 440 426,7

0

511,8

51

420

10

500

44 0

20

0

40

40

0

41

30

43

42

0

0

390

450

380 524,4

50

460

370

70

17 0

10 0

0

90

0

0

19

12 0

11

470

80

18

60

510

360

0

35

20

13

500

340

0

14

0

0 490 330 480

15 490

0

480

16 0

510

500

320 472,7

520

470

0 48

0 43

42 0

310

440

0 450

0

0 47

380

54

0

460

400

320

340

0 48

460

310

390

49

51

0

50

350

46

0 0

470

360

47

0

0

52

0

53

370

55

410

557,2

280

0

0

19

18

0

270

17

14 0

130

300

330

15 0

290

450

440

12

160

0

110

430

0

10

10

80

90

40

70

60

20

420

30

50

410

400 39

0

38

0

37

381,9

0

383,6

35

0

450

410 410

35

0

34

0

440

40 0

33

390

430

31 30 0

380

0

32

0

0

420

370

36

0

250

100 350

110

34

120

240

0

393,0

130

33

20

0

0

140

32

0

Temps 1: Columbarium

0 39 29 0

310

27

0

280

26

128,0

0

300

0

0

24

25

150 160 170

180

190

0

23

290 200

22

280

0

210 270

0

21

220 260

20 0

230

250

240

18

240 180

0

220

19 0

17 0

250

230

0

17

220

260

15 0

210

14

270

0 200

13

248,1

0

0

280

12

11 0

290

190

10 0

300

31

0

180

170 320

160

330

90 80 340

70

150 350

0 46

0 45

150

60

100

50

0

0

47

140

Temps 2: Bibliothèque

0

49

360

0 48

110

80

510,2

70

130

120 60

0

0

0

70

40

42

0

41

0 43

90

44

0

40

110

60

50

80

39

100

0

0

0

35

31

0

32

0

33

0 34

36

0 37

0 38

90

27 0 0 28

0

30

0

0 24

23

29

26 0

0 30

40

0

25

0

0

19

18

20

0

21

0

0

22

0 17

0 16 0

0

0

14

15

12

0

11

25,0

0

13

Temps 1: Ecole

30

90

10

0

80

70

60

50

160 150

100

140

90

110

80

100

120

130

70

90 60

50

40

11,9

200

210

240

230

220

290

280

260

270

250

15,2

100

120

160

150

140

130

180

170

190

8,3

31,0

+plan masse. Villas occupées et abandonnées

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

10 | 36


Neuf, dans la nouveauté du monde, Libre – une ardeur, un souffle Que je ne puis décrire, emplissait la réalité

Sur lequel seul pouvait régner, Fantôme carré et jaunâtre, En cette brume, jaunâtre aussi,

Pauvre comme un chat du Co Je vivais dans une bourgade f Et de nuées de poussière, loin

Humble et sordide, immense et confuse, Qui fourmillait en ces faubourgs méridionaux, D’un sentiment de piété tranquille.

Percé de mille rangées identiques De fenêtres et de barreaux, le Pénitencier, Parmi les champs antiques et les hameaux assoupis.

Et de la campagne, coincé tou Dans un autobus branlant : Et chaque aller, chaque retou

Une âme, en moi, qui n’était pas tout à fait mienne, Une petite âme, en ce monde infini, Croissait, nourrie de l’allégresse

Les lambeaux de papier et la poussière qu’en aveugle Le vent léger entraînait ça et là, Les pauvres voix sans résonance

Etait un calvaire de sueur et De longues marches dans une De longs crépuscules devant l

De celui qui aimait, même sans être aimé. Et tout s’éclairait, à cet amour. Peut-être encore un amour d’enfant, héroïque,

D’humbles femmes venues des monts Sabins, de l’Adriatique, et qui maintenant Campaient là, avec des essaims

Entassés sur la table, et les c Les murettes, les masures end Avec leur murs nus, et des ri

Et pourtant mûri par l’expérience Qui naissait au pied de l’histoire. J’étais au cœur du monde, en ce monde

De gamins durs et amaigris, Hurlant, dans leur tricot déguenillés, Leurs culottes courtes délavées et brûlées,

Le marchand d’olives, le frip Venus de quelque autre bour Avec leur marchandise pouss

De hameaux tristes, bédouins, De jaunes prairies rabotées Par un vent qui jamais ne faisait trêve,

Les soleils africains, les violentes pluies Qui changeaient en torrents de boue Les chemins, les autobus en bout de ligne

Etre le fruit d’un vol, et l’all De jeunes gens vieillis parmi Comme ceux dont la mère es

Venant de la mer chaude de Fiumicino, Ou de la plaine, où se perdait La ville parmi les masures ; un monde

Enfouis, chacun dans son coin, Entre une dernière traînée d’herbe blanche Et quelque tas d’ordures, aigre et ardent…

LE TERRITOIRE PAR RAPPORT A PASOLINI

LE TERRITOIRE PA

LE SOMMET, L’ABO LE RETOUR SUR SOI

LE REGARD SUR LE L’ASCENSION

LA COMPREHENSI L’EPREUVE DE LA MEMOIRE

PROGRAMME

PROGRAMME

BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE

COLOMBARIUM ET

+le texte comme outil architectural (extrait)

10 | 37


+1er chapitre: passage de la ville au site+ VOIE ACCES PIZZO SELLA CIRCULATION VERTICALE

REFECTOIRE

PREAU

SALLES DE CLASSE PRIMAIRE

SALLES DE CLASSE MATERNELLE

ADMINISTRATION

VOIE ACCESSIBLE: VILLE CHEMINEMENT PIETON MUR DE RESTANQUE

+axonométrie programmatique

+collage de principe

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

10 | 38


REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

,00m +260

,00m +270

+280,00m

+290,00m

+300,00m

+310,00m

+2e chapitre: la bibliothèque et l’ascension+

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

,00m

+290

+plan masse. Bibliothèque

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF +Coupe axonométrique. Bibliothèque

10 | 39


+coupe AA. Bibliothèque

+coupe BB. Bibliothèque

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

10 | 40


+maquette. Bibliothèque

10 | 41


+3e chapitre: le columbarium+

+les vides inversĂŠs

+façade est sur villa-columbarium

+promontoire

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

10 | 42


+storyboard

10 | 43


+maquette de site

+Annabel Vessaz . +336 61 26 59 36 . annabel.vessaz@gmail.com+

10 | 44


Vessaz Annabel - ADE - Portfolio Thématique 2014