Page 1

Reportage sur les 10 ans de Bragelonne

Interview CHOC de Rodolph le renne !

Dossier le mythe du va m p i r e : S c a n d i n a v i e

Toute la vérité à propos du Père Nöel !

Retrouvez aussi : des idées cadeaux déjantées, critiques de livre et de film, les coups de coeurs 2010, des jeux...


4


• Anita Blake Fans & Asylum, le Forum

• Vampires et Sorcières, le forum

http://anita-blake.darkbb.com/

http://vampires-sorcieres.fr/forum/

• Anita Blake Asylum, le site

• Vampires et Sorcières, le site

http://anitablake-asylum.com/

http://vampires-sorcieres.fr/

• Anita Blake Forum & Asylum Gallery

• Vampires et Sorcières, le blog

http://anita-blake.abfa-gallery.com/

http://blog.vampires-sorcieres.fr/

• ABFA la boutique

• V&S la boutique

http://abfa-boutique.spreadshirt.fr/

http://vampires-sorcieres.spreadshirt.fr/

• FaceBook

• FaceBook

http://www.facebook.com/forum.ABFA

http://www.facebook.com/vampires.sorcieres

5


Bonjour mes chatons !! Une fois n’est pas coutume, abandonnons l’univers d’Anita pour ce numéro au profit de notre ami le Père Noël ! Je vous entends déjà dire que vous le connaissez bien : un vieux bonhomme qui livre des jouets le 24 décembre et vous êtes énervés de ne pas comprendre comment il fait. Je vous arrête tout de suite, vous ne savez rien de lui… Si, si, attendez de lire ce qui suit et vous verrez que j’ai raison. Par contre, je vous préviens, le Père Noël, il est sacré alors le premier qui rigole ou qui ose se moquer, je lui fais manger ses tibias. Vous voilà prévenus…

9


10


11


5

4

6 3

1

2 7

12


11

1. Un joli masque en cuir pour Asher 2. Une épée barbecue pour que Damian aide enfin à la cuisine

12

3. Pour que Belle-Morte fiche la paix à JC et Anita 4. Après les peluches... le pingouin vibro

10

5. Une de plus pour JeanClaude 6. Une niche pour Richard 7. Une litière pour Micah et Nathaniel

8

8. Un string funky pour Jason 9. Afin d’aider Bert 10. Un coffret défense pour Edward

9

11. Un peu de lecture pour Olaf… 12. Parce qu’il va servir à Anita !

13


Le mythe du vampire en Laponie et alentours Vous n’y échapperez pas, Noël est là et c’est une occasion qu’on ne peut pas laisser passer. En cet hiver neigeux et froid, on vous emmène en Scandinavie (au sens large) à la découverte des «vampires» du Grand Nord.

14


15


Fabrice Colin

la maison d’Editions Bragelonne a organisé une réception le vendredi 19 novembre dernier dans ses nouveaux locaux. A cette occasion, les sites Vampires et Sorcières et Anita Blake Fans and Asylum étaient de la partie en tant qu’invités. Voici un petit résumé de cette fameuse soirée. 19h00 : La soirée commence et ABFA et V&S se donnent rendez-vous devant les locaux pour rentrer tous ensembles. Les 2 communautés sont bien représentées : pour V&S : L’Exécutrice, Thomas et Chani ; pour ABFA : Arcantane, Mrs Symphonia et Tan. Nous sommes accueillis par César Bastos, le Community Manager de Bragelonne et Milady, et par Marie Lechevalier, attachée de presse de Castelmore, qui sont nos contacts directs et que nous avons plaisir à retrouver. Nous découvrons alors le lieu de la réception. Il y a déjà beaucoup de monde, plus d’une centaine de personnes et la soirée ne fait que commencer. Nous retrouvons d’autres communautés tels que le Monde de Francesca, Bit-lit.net… avec qui nous discutons un peu. Durant cette soirée, nous croisons aussi l’équipe de Bragelonne/Milady : Anne-Claire Payet, illustratrice à Bragelonne/Milady, 16

Isabelle Troin, traductrice des Anita Blake en français, Isabelle Varange, directrice éditoriale de Milady, Leslie Palant, attachée de Presse de Bragelonne, Alice Arslanagic du service éditorial... qui se sont gentiment prêtés au jeu des photos avec nous. 20h00 : C’est le moment du discours de Stéphane Marsan, Directeur éditorial et littéraire de Bragelonne. Il commence par remercier tous les gens qui les ont aidés à monter leur maison quand ils n’avaient rien d’autre qu’un projet et de la motivation. Son discours a pris un tour très émouvant lorsqu’il rend hommage aux personnes qui les ont quittés

César Bastos et Anne‑Claire Payet (haut gauche).


Régis et Duck.

au cours de ces dix dernières années : David Gemmel, Jennifer Rardin, Maurice Druon, Keith Parkinson, Louise Cooper et malheureusement beaucoup d’autres dont nous n’avons pas noté les noms. Après le discours, les différentes communautés du web invitées se rendent au 1er étage pour une visite guidée des locaux par César en personne. Nous découvrons l’Antre de la Bête. Après cette visite, nous redescendons pour boire et manger quelques petits fours. Notre goûteur personnel, Thomas peut en témoigner. De très nombreux auteurs étaient présents à cette soirée : Mélanie Fazi, Henri Loevenbruck, Erik Wietzel... Des illustrateurs étaient là aussi avec notamment la présence de Didier Graffet, bien connu pour son travail sur l’œuvre de David Gemmel. Nous avons pu discuter avec Fabrice Colin et Gilles Roussel alias Boulet.

rentrer chez nous. Un très bon moment passé et qu’on espère renouveler dans le futur. Pour finir, nous tenons à remercier Leslie Palant ainsi que toute l’équipe de Bragelonne et Milady pour cette magnifique réception et pour l’organisation de cette soirée. Arcantane et l’Exécutrice

Leslie Palant et Duck.

Une très bonne surprise attend les invités, le photographe attitré nous informe que nous pouvons retirer les photos prises tout au long de la soirée à des bornes photos. Un très bon souvenir. Il est déjà plus de 23h nous n’avons pas vu le temps passer, qu’il faut penser à

Isabelle Varange.

17


16


Pour 2011, les forums ABFA et Vampires & Sorcières ont décidé de proposer à leurs membres un challenge lecture. Le principe en est simple : lire un livre et écrire un avis. Rien à gagner sauf le plaisir de participer à une activité commune et de partager son opinion. Les règles :     

Le challenge se déroulera du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2011. Pour des soucis d’organisation, vous devrez vous inscrire impérativement avant le 31 décembre 2010. Aucun livre ne vous sera imposé ; les catégories des livres choisis le sont par contre. En tout, le challenge comptera 26 ouvrages : - 15 imaginaires (Science-fiction, Fantasy, Urban Fantasy, Romance paranormale, Young Adults en rapport avec le fantastique...) - 5 classiques (œuvre datant d’avant 1940 et non fantastique. Ex : Les Hauts de Hurlevent, Madame Bovary...Dracula sera classé dans les imaginaires) - 1 pièce de théâtre - 3 mangas, BD ou comics (en 1 ou 2 tomes, 3 grand maximum, pas de série à rallonge, il n’est pas question de critiquer le tome 54 de Détective Conan) - 1 Harlequin (un vrai de vrai de la marque Harlequin, les collections Darkiss, Luna, Mira et Nocturne sont exclues) - 1 livre bonus au choix Les livres devront faire un minimum de 150 pages, ce qui ne devrait pas être trop difficile à respecter. La pièce de théâtre, les BD et les comics devront eux faire un minimum de 45 pages. une histoire en deux tomes ne compte que pour un seul livre. Un auteur ne pourra être choisi plus de deux fois (même si la série est différente, le but est de diversifier un peu. Impossible de lire un Succubus, un Vampire Academy et un Cygne noir.).

Les avis peuvent être proposés de deux manières :  Vous avez un blog : dans ce cas, c’est très simple, vous rédigez votre avis chez vous, rajouter le logo ci-dessous au début ou à la fin de l’avis et vous nous envoyez le lien. On le rajoutera sur la page de synthèse de tous les participants. http://anitablake-asylum.com/sites/default/files/fofo/logo-vs&abfa2.jpg  Vous n’avez pas de blog : nous avons mis un en place pour permettre au plus grand nombre de participer. http://defi2011.abfa-gallery.com Il suffit donc de nous envoyer le texte par mail (fichiers doc, rtf ou txt) à conseilstlouis[at]gmail.com ou à executrice[at]vampiressorcieres.fr (remplacez [at] par @) et nous nous chargerons de la mise en ligne. Bien sûr vous resterez entièrement propriétaire de vos textes.  L’avis devra faire un minimum de 1500 caractères, l’orthographe devra être très soignée et nous nous réservons le droit en tant qu’organisateurs de refuser tout texte injurieux, raciste, à connotation pornographique, pédophile etc. Si vous avez des questions ou un doute, n’hésitez pas à nous contacter à l’une des deux adresses mail fournies plus haut. Bonne lecture à tous !!

19


Némésis : Bonsoir à toutes et à tous ! Ce soir, j’ai l’immense honneur de recevoir Rodolphe, le renne au célèbre nez rouge, compagnon le plus connu du Père Noël ! Rodolphe : C’est Bernard. N : Pardon ? R : Mon vrai nom, c’est Bernard. Rodolphe, c’est mon nom de scène. N : Pourquoi avoir changé de nom ? R : Bah, y’avait déjà Bernard l’ermite alors Bernard le renne, ça aurait fait de trop. N : pas faux, sans compter qu’il y a aussi Bernard Minet. R:… N : Ok… Question suivante : comment avez-vous connu le Père Noël ? R : Dans un bar. N : Un bar ? R : Ouais, j’étais en train de boire quand il est entré avec sa femme, la Mère Noël. Il a hurlé « Écoutez tous, j’ai maté les lutins ! ». Comme j’étais tout seul dans le bar, je me suis retourné pour écouter son histoire. A la fin, il m’a payé un verre et dit : « mon gars », je l’ai corrigé en lui disant que j’étais un renne. Alors il a repris « mon renne, je vais t’offrir la chance de ta vie. Toi et ton nez rouge allez devenir célèbres ! ». Et c’est comme ça que j’ai eu le job. N : Attendez, votre nez rouge, c’est votre vrai nez ? R : Bah oui, vous pensiez que c’était quoi ? N : Un faux nez comme les clowns. R : Non madame, c’est mon nez, 100% naturel  ! N : Mais comment vous faites pour qu’il soit rouge en permanence ?? R : Je bois. N : Vous buvez ? R : 2 litres de whisky par jour et le soir de Noël, je rajoute 3 litres de pastis. N : Et avec tout ça dans le sang, vous arrivez malgré tout à guider le traîneau ? R : Vous êtes dingue ?! Je saurais même pas reconnaître mes pattes avant de mes pattes arrière dans cet état alors guider le traîneau à travers le monde… Les enfants ne seraient pas prêts d’avoir leurs cadeaux.

20

N : Mais alors, à quoi vous servez, vous et votre nez rouge ? R : Les piafs. N : Comment ça les piafs ? R : Oui les piafs. Sans moi et mon nez, on se les prendrait tous en pleine poire, qu’est-ce que vous croyiez ? N : Que les oiseaux dormaient la nuit. R : Bah non. Et même avec mon nez, tous les ans, on se prend au moins deux pigeons. N : C’est con un pigeon. R : Je ne vous le fais pas dire. N : Sinon, concernant la rumeur sur… R : Je tiens tout de suite à démentir ! Je ne me suis jamais tapé Nana Mouskouri, ce ne sont que des calomnies du lapin de Pâques !! N : Je ne voulais pas parler de ça…Nana Mouskouri ? R : Oubliez… C’est quoi votre rumeur ? N : Certains disent que vous auriez un don de visionnaire, est-ce vrai ? Pouvez-vous nous dire quel va être le succès de cette année en matière de jouet ? R : Je vous arrête tout de suite, c’est faux, je me trompe tout le temps. N : Sérieux ? R : Ouais, j’étais sûr que les Pokémons allaient faire un flop et regardez, 10 ans après on entend toujours parler de ces trucs flippants. C’est comme High school musical, j’étais persuadé que les acteurs, enfin si on peut appeler ça des acteurs, allaient se jeter d’une falaise après le bide qu’aurait dû faire ce film. Et qu’est-ce qui s’est passé ? Ils en ont fait deux autres !! Alors vous voyez, je ne suis vraiment pas une source sûre. N : Mouais… Dernière petite question, vous avez un message pour tous ces enfants qui vous adorent ? R : Les enfants, le whisky faut jamais le couper avec du coca, c’est sacrilège. Un ou deux glaçons à la rigueur mais c’est tout. Un vrai whisky, c’est pur, sans rien… Et sinon, ça te dit d’aller boire un verre avec moi ? N : Autant que de me faire trépaner… Au revoir ! Némésis


Ingrédients :

Meringue Italienne :

1 litre de glace à la vanille 1/2 litre de sorbet framboise ou autres parfums 1/4 de litre de sirop à 30° Sirop de fraise 1 génoise en plaque

3 blancs d’œufs 100 g de sucre 25 g de glucose

Informations :

Pour : 6 personnes Durée : 1 h 30 Difficulté : Moyen

Retrouvez cette recette sur : meilleurduchef.com

Phases techniques : 1 Préparer tous les ingrédients ; 2 Chemiser un moule à cake de papier sulfurisé  ;

13 Préparer la meringue italienne. Pour cela, monter les blancs en neige ferme ; 14 Ajouter le sucre cuit à 121°C (sucre

3 Mouler la glace à la vanille sur le fond du moule, jusqu’au tiers de la hauteur ;

+ glucose) et battre jusqu’à complet refroidissement ;

4 Disposer une bande de génoise ; 5 Badigeonner la génoise avec le sirop de fraise ; 6 Mouler le sorbet à la framboise... 7 ...puis à nouveau la glace à la vanille. Lisser la surface ;

15 Masquer la surface du gâteau... 16 ...ainsi que les côtés de façon à former un pain rectangulaire ; 17 Décorer le gâteau de meringue...

8 Pour finir disposer une bande de génoise ; 9 Puncher la génoise avec le sirop à 30° parfumé au Rhum ou au Grand-Marnier ; 10 Rabattre la feuille de papier sulfurisé et laisser durcir au congélateur ;

18 ...à l’aide d’une poche à douille munie d’une douille cannelée ; 19 À l’aide d’un chalumeau, faire dorer uniformément la meringue ;

11 Préparer un plateau de la taille du moule recouvert de papier aluminium ; 12 Démouler la glace sur le plateau ;

20 Réserver au congélateur jusqu’au moment du service.

21


Cher glou...cteur ! Je préfère rester anonyme car j’ai honte de ce qui m’arrive. Peu avant Thanksgiving, j’ai été attaqué par... une dinde. Enragée j’en suis sûr. Depuis je ne me sens plus moi-même. J’ai des envies de picorer des graines tout le temps. De me rouler dans la terre aussi. GLOU GLOU ! Et je glougloute sans pouvoir me contrôler. Les gens commencent à me regarder bizarrement. J’ai peur de me transformer en dinde-garou juste avant Noël ! J’ai envie de me percher dans un arbre. Aidez moi ! A. Nonyme

Chère dinde,

Sache que je peux t’aider face à tout ça mais tu vas devoir suivre mes conseils à la lettre et sans poser de questions, c’est essentiel pour la réussite de ce projet ! Très bien, première chose à faire : va dans l’épicerie la plus proche et achète de la farce… fraîche la farce, c’est important ! Une fois que tu as la farce, rentre chez toi et fais chauffer ton four à thermostat 4 pendant 2h. Pendant ce temps-là, il va te falloir mettre la farce dans ton…comment dire ça…ton orifice anal… oui je sais mais tu veux aller mieux ou pas ? Alors fais ce que je te dis. Une fois les 2h écoulées, enlève tous tes vêtements, et rentre dans le four pendant 5 heures. Quoi ? Mais non, tu risques rien, tu me connais, je donnerais pas ce genre de conseils sinon… Hé les potes ! Y’aura de la dinde pour Noël !!!! Némésis qui en a l’eau à la bouche Chère Némésis, Je me tourne vers toi car je déprime sec cette année, je me sens seul et ignoré. Le problème tu vois, c’est que tous les ans, je me décarcasse pour que tous les bambins aient un cadeau en temps et en heure, et j’ai pratiquement rien en retour à part des reproches. Les mômes sont jamais heureux de nos jours : ça voulait un poney (saleté de gosses de riches), ça voulait la dernière console à la mode (monde de geek), ça voulait le CD de René la taupe (je vais me crever les tympans)…jamais contents ! En plus, je crois que la mère Noël se tape Rodolphe quand j’ai le dos tourné. Némésis, je n’en peux plus… Kevin, mon bilou ! J’ai mal au cœur en lisant ta lettre, quelle bande d’ingrats ! Oh chaton, laisse donc tous ces morveux qui ne savent que chialer et coller leurs crottes de nez sous les tables, ils ne te méritent pas ! Tu sais ce que tu vas faire pour Noël ? Tu vas venir chez moi : on va se péter la panse à la raclette et s’éclater avec un karaoké spécial Indochine. On terminera la soirée en allant effrayer des petits vieux tout seul chez eux et en éventrant Rodolphe !! Qu’est-ce que tu en penses ? Au fait, je peux avoir Johnny Depp comme cadeau ? Némésis égarée dans la vallée infernale… 22

(Note de Tan : Héé ! Je croyais qu’il y avait de la dinde à Noël !)


Arriverez-vous à retrouver les sept modifications, apportées à la couverture de Succubus Shadows ? Comment ça y’en a pas sept ? Si, si ! Hééé ! Les tricheurs, interdit d’aller voir les corrections, qui sont à la fin du magazine, avant d’avoir cherché ! Symph

24

Avant


? swodahS subuccuS ed erutrevuoc al à seétroppa snoitacfiidom tpes sel revuorter à suov-zerevirrA iuq ,snoitcerroc sel riov rella’d tidretni ,sruehcirt seL ! éééH ! is ,iS ? tpes sap a ne’y aç tnemmoC ! éhcrehc riova’d tnava ,enizagam ud nfi al à tnos

Après

hpmyS

25


Note : 3,5/5 Résumé : L’Arche de Noël, Les petites espérances de Duane Reilly,

Noël à Coldbath Fields et La fessée du Père Noël sont les quatre contes proposés dans ce recueil de Noël où l’Angleterre du 19ème est mise en avant.

Avis : Le premier conte L’Arche de Noël met en scène le jeune Amory Bolton, orphelin londonien chargé de l’entretien des abreuvoirs dans un quartier chic de la ville. Nous sommes en 1858 et cela fait seulement 6 ans que le Père Noël s’est fait connaître aux yeux des petits enfants. Amory va assister à une bien étrange discussion dans un club très select accessible aux Lords et Gentlemen uniquement. Eliot Doe, célèbre conteurs pour les enfants, vient s’entretenir de Noël avec la haute société. «Quelle horreur! Noël n’existe pas et tous ces contes sont des histoires de bonnes-femmes !». Mais le conteur va expliquer aux adultes l’origine de Noël et les relations passées qu’entretenaient le Bon Peuple avec les humains. Ce conte met en avant les croyances de Noël et l’utilité de sa magie. Véritable ode au monde de Féerie, cette courte histoire nous entraîne sur les pas des elfes. L’ambiance fait très clairement penser à celle de Mr Scrooge et on se délecte de l’atmosphère feutrée et douce mise en place; comme si nous étions devant un bon feu de cheminée à côté du sapin. Le caractère religieux de l’arche de Noé est ici transformé en un exil forcé des créatures féeriques repoussées par les humains. Le tout raconté par un vieil homme qui nous rappelle grandement quelqu’un... Le second conte Les petites espérance de Duane Reilly est beaucoup moins agréable à lire et même s’il reprend les thèmes de Noël comme la générosité, il lui manque cet esprit de Noël qui soufflait sur le précédent conte. L’histoire met en avant un petit Irlandais qui cherche désespérément une personne noble de cœur sans succès. Le personnage est certes touchant, mais le corps de l’intrigue n’est pas bien alléchant. Le troisième conte Noël à Coldbath Fields met en scène le pauvre Barnabas Witham sur lequel s’abat le sort. Victime d’une erreur judiciaire, il est accusé de meurtre quelques semaines avant Noël. De rebondissements en rebondissements, Barnabas, après avoir eu toute la malchance du monde, devient soudain le plus chanceux. Et si croire en la magie de Noël pouvait nous tirer d’affaire ? Une jolie fable pleine d’humour dont l’effet papillon est agréablement mené. Le dernier conte La fessée du Père Noël met brièvement en place la biographie du terrible Père Fouettard. Drôle et tendre à la fois, ce conte change notre vision du Père Fouettard. Les descriptions travaillées de l’auteur nous font ressentir aussi bien le crissement des pas dans la neige que le feu brûlant dans l’âtre ou les lumières clignotantes... Un beau moment de lecture. Arwen

Les + • ambiance de Noël respectée ; • écriture très soignée ; • humour et émotion se côtoient. 26

Les • trop courts notamment le premier et dernier conte.


Présentation : Kaamelott est une série télévisée française humoristique de fantasy historique créée par Alexandre Astier et Jean-Yves Robin diffusée depuis le 3 janvier 2005 sur M6. De plus en plus populaire depuis 2006, la série s’inspire de la légende arthurienne, qui se passe sur l’île de Bretagne à la chute de l’Empire romain, sur laquelle règne le roi Arthur en son château de Kaamelott, entouré de ses Chevaliers de la Table ronde. Ils sont peureux à l’instar de Bohort, préfèrent la nourriture tel que Karadoc, ou ont le QI d’une palourde comme Perceval. Lancelot est un petit arriviste qui veut Guenièvre et le royaume de Kaamelott et Merlin l’Enchanteur, ou plutôt le Crétin, ne sait rien faire des ses grimoires et est un vrai bordélique. Kaamelott introduit des personnages présents dans les légendes arthuriennes, mais aussi des personnages fictifs. D’une manière générale, tous les personnages ont été modifiés pour correspondre à l’aspect burlesque de la série. LA série se compose de 6 saisons ou plus précisément de 6 Livres. Les quatre premières saisons ont la même forme de diffusion que Caméra Café, c’est-à-dire des modules courts de quelques minutes. Chaque livre est alors composé de 100 épisodes. A partir de la cinquième saison, le mode de diffusion change, ce sont des épisodes plus longs d’une durée de 50 minutes. En 2009, la série s’arrête, non pas par faute d’audience, mais par une volonté d’Alexandre Astier. Il préfère consacrer les dernières heures d’Arthur Pendragon sur le grand écran en réalisant 3 films. Le premier sortira en 2012.

Avis : La série est franchement drôle, sympathique. Les trois premières saisons sont vraiment d’une réussite et les gags et autres situations font mouches. Les rôles sont bien distribués et bien interprétés. Le problème survient lors du changement de direction artistique qu’a voulu prendre Alexandre Astier à partir de la saison 4. Les épisodes sont plus sombres et l’humour est en perdition. La dernière saison diffusée en octobre 2009 est un parfait exemple de cette dualité humour-drame. La moitié de la saison est plutôt drôle mais le côte sombre et mélodramatique ressort dans le dernier épisode. La seule question qui se pose est de savoir quel tournant va prendre Alexandre Astier pour la suite cinématographique… Jack Harkness 27


Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1 Film de David Yates Avec Daniel Radcliff, Rupert Grint, Emma Watson Sortie : le 24 novembre 2010 S’il y avait un film particulièrement attendu fin novembre, c’était bien celui-ci. Première partie de l’épilogue de la saga phare de ces 10 dernières années, Harry Potter et les reliques de la mort partie 1 est sans aucun doute un Harry Potter qui ne ressemble à aucun autre. Pour celles et ceux qui ont lu le septième opus de J.K. Rowling, force est de constater que cette adaptation est la plus fidèle et la plus réussie de toutes. Malgré les quelques petites absences qui ne gênent guère le déroulement de l’histoire, la tension quasi désespérée, l’angoisse liée à la prise du pouvoir du Seigneur des ténèbres sont parfaitement mises en scène. L’impression de temps de guerre est très bien rendue, les scènes où Ron écoute sans cesse la radio permettant aux résistants d’annoncer les personnes disparues sont poignantes et renforcent le sentiment d’occupation, référence à notre triste histoire commune où le sang et l’origine des hommes et des femmes d’Europe étaient jugés. La période de fuite de nos 3 héros est accompagnée de nombreux silences et l’utilisation judicieuse de la musique beaucoup moins présente laisse un sentiment d’abandon. Harry, Ron et Hermione quittent la magie de Poudlard pour la triste réalité d’une vie qui s’annonce brutale, froide, meurtrière. La quête des horcruxes n’est pas sans difficulté et les moments de doute se mêlent habilement aux quelques passages d’euphorie quand le début d’une solution s’annonce. Le style caméra portée renforce le réalisme de nombreuses scènes, notamment celle des Rafleurs, et les plans longs sur nos protagonistes subliment cette espèce de calme avant la tempête. C’est beau, maîtrisé de bout en bout, lyrique mais déroutant. Certains déploreront l’absence de scènes importantes du début, comme celle des adieux aux Durlsey, le mariage de Bill et Fleur survolé ou l’histoire de Dumbledore trop succincte qui apparaît plus comme un vieux fou naïf que comme l’être manipulateur et froid conformément à la trame narrative de Rowling. Mais qu’importe, elles font place à quelques scènes rajoutées d’une grande intensité. La plus réussie à mes yeux est celle du début où Hermione quitte son domicile et dit adieu à sa vie de moldu, la voir disparaître petit à petit de toutes les photos de famille est particulièrement douloureux. Les personnes qui n’ont pas lu la saga et notamment ce septième opus (vous serez tous fouettés pour cet oubli impardonnable) risquent d’être déstabilisées et perdues par ce volet, voire ne pas l’aimer. Car il ne recèle pas de magie ostentatoire. C’est un film intimiste, profond, qui laisse place à l’émotion et à la psychologie des personnages. Quelques scènes comiques permettent de relâcher la tension mais l’ambiance générale du film est bien sombre, oppressante, lente et juste. Un grand moment de cinéma ! Elaura 28


Le coup de coeur d’Arcantane : Lost Girl - Série TV Ce n’est pas parce que c’est Noël que j’allais aborder une série sur ce thème. Mais on peut dire que ceci est mon cadeau de Noël, un de mes coups de cœur de cette année. Les raisons qui vont vous pousser à regarder cette série : - l’ambiance : pour une fois que ce n’est pas centré sur les vampires, après la déferlante de True Blood, Vampire Diaries, on est content que les scénaristes abordent d’autres thèmes tel que le monde des Feys ; - la plastique de l’héroïne (bah ils n’allaient pas prendre un thon pour jouer un succube !)  ; - le beau et mystérieux Dyson alias Kristen Holden-Reid (son visage vous dit quelque chose ? Normal il a joué dans Les Tudors ^^) ; - le style loufoque et le grain de folie de Kenzi : entre ses perruques et ses tenues, on est servi ! - la relation entre Bo et Dyson, notamment Bo qui est un personnage attachant ; - les différentes rencontres avec les feys qui abordent certains mythes. C’est une bonne surprise pour une série canadienne qui réunit tous les éléments pour en faire une bonne série : action, humour, amour, intrigue.... Lost Girl compte déjà 13 épisodes pour la 1ère saison et sûrement prometteuse pour la suite. On espère qu’elle finira par arriver sur nos écrans en France très prochainement. Résumé Bo n’est pas une jeune femme comme les autres, c’est un succube sans en être consciente. Ayant fui toute sa vie, son destin bascule lorsqu’elle sauve Kenzi, une jeune voleuse des mains d’un violeur. Ce que Bo ne sait pas, c’est qu’elle n’est pas la seule à être différente. Elle se retrouve alors propulsée dans le monde des Feys où elle doit choisir son camp : la Lumière ou l’Ombre. Contre toute attente, Bo décide de rester neutre et part à la recherche de ses parents afin de découvrir qui elle est réellement.... Arcantane

Le coup de coeur d’Arwen : La Belle et le clochard 2 - Dessin animé Je sais ce que vous allez dire : « Une suite Disney ? Mais t’es pas bien !! ». . Et pourtant, parfois, Disney réussit son pari (les suites du Roi lion par exemple…). Ce nouveau volet se focalise sur le petit fripon de la famille : Scamp, en pleine quête d’identité et de liberté. Les thèmes de la famille et de l’adolescence sont très largement abordés et le film met clairement en parallèle la vie de Scamp et celle d’un adolescent. À travers le jeune Scamp, les auteurs lancent un message aux enfants : le besoin de libertés n’exclut pas l’amour d’une famille. Cette problématique est illustrée par Le Caïd, chef des Sans-Collier. Arrogant, il est persuadé qu’une famille ne peut rien apporter de bon aux chiens. Sa devise : «chaque chien pour soi». Le film est ponctué de moments joyeux, drôles 30

parfois décalés, émouvants et poétiques. La scène des amoureux (très prisée par Disney...) est particulièrement réussie avec une jolie mise en scène incluant des lucioles. La fin du film est touchante et donne aux enfants une véritable notion de respect de l’animal. L’animation est surprenante avec des paysages de Nouvelle-Angleterre sublimes. La campagne est magnifiée par la lumière et l’ensemble ressemble à un beau livre d’images. Le romantisme prime dans la façon de filmer et rejoint complètement l’intrigue. Résumé Scamp est le seul mâle de la portée de la Belle et du Clochard. Un jour, il décide de s’enfuir de chez lui. Il rencontre une bande de chiens et surtout, Ange, une charmante chienne qui recherche une famille. Arwen


Le coup de coeur de Mrs Symphonia : Zombillénium - Bande Déssinée Lors d’un détour mortel (pour mon compte en banque) par le rayon bandes dessinées d’un magasin, mon regard a été attiré par une couverture très attrayante par ses couleurs vives et son dessin hypnotique : Zombillénium (rien que le nom, je savoure...) était dans mes mains ! Le fantastique au sens large est un crédo qui marche fort au box office, de ce fait, nous sommes noyés sous tout un tas d’ouvrages qui, parfois, ne mériteraient même pas de quitter le placard ! Heureusement, ce n’est pas le cas de cette truculente BD! Nous voilà partis pour un voyage dans un monde peuplé de créatures et autres bizarreries qui sont soumises au dictat d’un patron vampire abusif qui exploite une bande de monstres dans un parc d’attraction peuplé d’humains pour le moins aveugles. Le scénario est

rythmé, les personnages principaux sont présentés et j’attends avec impatience le tome 2 qui permettra, j’en suis certaine, de confirmer que Zombillénium, va devenir culte ! Résumé Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d’attractions Zombillénium. On n’embauche pas n’importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n’ont qu’à passer leur chemin, ici on ne travaille qu’avec d’authentiques loups-garous, vampires et momies. C’est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l’aider à faire ses premiers pas. Mrs Symphonia

Le coup de coeur de Némésis : Noël chez les Muppets - Dessin animé Eh oui j’ai gardé mon âme d’enfant et je la laisse chanter tous les ans avec ce film !! Noël chez les Muppets est un film sorti en 1992 et qui est l’adaptation du livre Un chant de noël par Charles Dickens. L’histoire, mondialement connue, est celle d’Ebenezer Scrooge, usurier sans cœur, qui reçoit la visite de 3 fantômes la nuit de Noël pour l’aider à changer son comportement et ainsi éviter de se retrouver en Enfer… Je ne vous en dirai pas plus, faudrait pas gâcher le suspense. Alors avec les Muppets, ça donne quoi ? Un film décalé qui plaît aussi bien aux enfants qu’aux adultes avec des chansons vraiment marrantes et des blagues à foison. On y retrouve toute la fine équipe du Muppet Show : Kermitt, Peggy, Gonzo et mention spéciale à Rizzo qui me fait mourir de rire. Scrooge est, quant à lui, incarné par Michael Caine qui se glisse à merveille dans la peau de ce personnage impitoyable. Pour la petite histoire, le personnage de Scrooge inspira Carl Barks pour la création de Picsou. Donc à Noël, on prend un bon chocolat chaud, on s’installe devant la télé et on chante à tue-tête « encore une nuit de sommeil et c’est noël… » Résumé Scrooge, homme cupide et brutal qui terrorise son entourage, est visité une nuit de Noël par les fantômes de ses anciens associés. Ils lui annoncent la visite de trois esprits qui bouleverseront à jamais son existence... Némésis 31


Le coup de coeur de l’Exécutrice : Le Grinch - Film Mon coup de cœur à partager en famille pour ces fêtes de fin d’année, c’est le film The Grinch avec Jim Carrey dans le rôle du grincheux bonhomme vert qui n’aime pas Noël. Ce film est très drôle, l’humour plaira autant aux petits qu’aux grands (j’ai fait le test ce week-end avec le mari et les enfants, tout le monde était hilare), mais sous des allures légères, ce film traite de problèmes plus sérieux comme la tolérance, l’amour, la différence et la discrimination. Le thème de Noël est bien sûr omniprésent, le film se passe à Chouville au moment de Noël. Les Chous adorent tous Noël et au milieu de cette effervescence, une petite fille, Cindy Lou, se pose des questions sur

le véritable sens de cette fête. Elle aimerait tant que cette fête représente quelque chose de plus que de se couvrir de cadeaux. Et c’est à ce moment-là qu’elle rencontre le Grinch qui est venu en ville pour jouer des mauvais tours aux Chous. Car le Grinch est méchant, n’aime personne et surtout pas Noël et les habitants de Chouville. Et à partir de cette rencontre, la petite Cindy Lou va essayer d’en apprendre plus sur le Grinch et tenter de faire sa connaissance, persuadée qu’il n’est pas si mauvais qu’il n’y paraît. Bref, une jolie histoire de Noël comme on les aime. A savourer en famille, blottis sous une couverture sur le canapé en ce froid mois de décembre. Exécutrice

Le coup de coeur de Tan : Lettres du Père Noël - Roman Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l’invention de la Terre du Milieu, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d’abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année entre 1920 et 1943, Tolkien a écrire une lettre (parfois deux) prétendument envoyée du pôle Nord par le Père Noël ou l’Ours Polaire. Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit très prenant des aventures de l’homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démêlés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d’un amoureux de Tolkien. (Pocket) Cette édition des Lettres du Père Noël est en fait une version enrichie de l’édition de 1995. Pour ceux qui l’avaient ratée, c’est l’occasion de s’offrir une cession de rattrapage alors que la saison est propice. Il y a 2 choses fascinantes dans ce livre. Tout d’abord la simple idée d’imaginer le grand Tolkien se glisser dans la peau du Père Noël. Et ensuite tout l’amour que véhiculent véritablement ces lettres. Année après année, alors que ses enfants grandissent et se succèdent, il a construit tout un univers autour de l’homme à la barbe blanche, imaginant sa maison, ses amis, ses caves où il range les cadeaux, ses routines annuelles et faisant mêmes des constatations sur le temps au pôle Nord en décembre. L’ours polaire devient vite le personnage balourd qui ne fait que des bêtises et les gobelins construisent des galeries pour s’introduire dans les réserves du père Noël. Le tout est richement illustré de la main même de Tolkien. Et on ne peut pourtant qu’imaginer la joie de la famille se regroupant pour faire une lecture à voix haute de la lettre de l’année. Une tradition qu’il est presque triste de voir s’arrêter. Alors profitez-en cette année ! Tan 32


Le coup de coeur de Xylara : Billy Brouillard - Le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël Roman illustré Ce troisième opus est la suite directe du premier tome de Billy Brouillard, le don de trouble vue. Pour les non connaisseurs, Billy est un petit garçon de sept ans qui, sans ses lunettes, voit ce que les autres ne voient pas : le monde des ténèbres, les créatures fantastiques. Sa fascination pour la mort est pourtant ébranlée le jour où son fidèle compagnon félin Tarzan décède. Pourquoi ? Comment ? Que faire pour ramener son ami à la vie ? De telles questions hantent Billy, jusqu’à ce qu’il se décide à écrire au Père Noël en quête de réponses. Malheureusement, il remet en question sa foi en ce vieil homme mythique quand il découvre, par hasard, un costume de Père Noël dans la chambre de ses parents. Le Père Noël n’existerait pas ? Serait-ce une invention des parents pour discipliner les enfants ? Et si on ne croit plus au Père Noël, le terrifiant Croquemitaine viendra-t-il nous dévorer la nuit ? Une énigme de plus pour Billy, qu’il va tenter de comprendre au fil des pages de ce magnifique ouvrage, agrémenté d’extraits de son Encyclopédie Curieuse et Bizarre de Cryptologie, de contes et poésies macabres, de pages de gazettes et articles pseudo-scientifiques. Plongez vous avec plaisir dans l’univers de ce petit garçon, de ses anecdotes drôles et morbides, de son interprétation de la vie et de la mort…quitte à ébranler vos propres convictions ! Xylara

Le coup de coeur Eddie Dresden : Iron Maiden : The Final Frontie - Musique 4 ans après la sortie de leur dernier album studio et la super tournée mondiale Somewhere Back In Time Tour, Iron Maiden est de retour. Quinzième album studio du groupe, The Final Frontier a divisé les gens. Mais on peut toujours essayer de trouver des erreurs, on ne peut point. Eddie est un extra-terrestre sur la pochette ? Et alors. Ils ont un certain âge ? Ils cartonnent toujours autant. Il faut arrêter de rager et écouter. Car cet album-ci, c’est du Iron Maiden et du bon. Tout en gardant le même style depuis le retour de Bruce (chant) et Adrian (guitare) sur Brave New World (2000), The Final Frontier renouvelle le tout en ayant sa propre atmosphère et des sonorités que nous ne nous attendions pas à entendre ici. Notamment l’introduction du premier titre très heavy, j’ai même envie de dire qu’on a du Heavy metal progressif avec

cette intro. On trouve une atmosphère prenante sur Isle of Avalon et les lignes de basses de Steve (basse) sont excellentes (notamment sur El Dorado et Satellite 15... The Final Frontier). D’autres titres sont plus classiques dans le registre Maidennien et bougent comme il faut, comme The Alchemist. Beaucoup de titres commencent en douceur (comme beaucoup d’autres sur les précédents albums) et les mélodies sont transportées en compagnie de la voix de Bruce qui continue à nous charmer et à monter en puissance encore aujourd’hui. Le coup de cœur de cet album qui est en soi déjà un coup de cœur, c’est When the Wild Wind Blows, un titre épique de 11 minutes qui m’a percé le cœur d’entré de jeu avant de me donner des frissons. Maiden n’est pas mort, cette frontière finale le prouve, ils sont encore là et ils sont toujours aussi bons. Eddie Dresden 33


CRéDITS Anne Claire Payet http://www.chrysantis.net/ BOKEH COLLECTION byproverbios31.deviantart.com Breloque http://www.decoclico.fr City Editions http://www.city-editions.com/ Disney_Stock http://disney-stock.deviantart.com/ Editions AdA Editions Bragelonne Editions Castelmore Editions Eclipse Editions Fleuve Noir Editions Gallimard Editions Michel lafon Editions Milady http://www.milady.fr/ Editions Orbit Editions Pocket Grunge Circus by WheelOf Fish http://wheeloffish.deviantart.com/ J’ai lu http://www.jailu.com/ Katanaz-Stock http://katanaz-stock.deviantart.com/

Laurell K Hamiton http://www.laurellkhamilton.org/ light bokeh. texture 06. by monxcheri http://monxcheri.deviantart.com/ Masks by WitsResources http://witsresources.deviantart.com/ Modèle couverture : Dreamstime.com Parchemin Info http://www.parchemin.info/ Parchment by Geek-Stock http://geek-stock.deviantart.com/ Photo libre http://www.photo-libre.fr/ Photos père noël http://itthing.com/the-history-of-santa-claus et Coca-Cola compagnie Raining Light Bokeh Pack http://regularjane.deviantart.com/ rubans de Noël http://www.deliciarum.info/ Sapin http://fr.academic.ru/ Si votre travail a été utilisé et n’est pas crédité, c’est uniquement par un malheureux oubli. Envoyez-nous un message à : conseilstlouis@gmail.com ou bien à executrice@vampires-sorcieres.fr nous ajouterons votre nom aux crédits.

35


ABFA et V&S HS N°1  

Quand les site Anita Blake Fans & Asylum et Vampires & Sorcières décident de faire un fanzine commun...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you