Page 54

voyage Maroc

Royaume du Maroc Marrakech : voyage au pays des couleurs Le nom du Maroc évoque les palais chérifiens entourés de somptueux jardins, les souks desquels s’échappe l’odeur mystérieuse des épices, la fantasia et ses rites éclatants. Mais il serait dommage d’en rester à ce somptueux décor de théâtre. Dans une médina, c’est en quittant les rues les plus larges que l’on s’immerge dans la vie populaire du Maroc, puis en osant quitter les ruelles pour accéder à de sombres impasses que l’on trouve les plus belles portes de la ville, celles derrière lesquelles s’épanouissent les plus luxueux palais du Maroc. Marrakech, place Jemaa-el-Fna, 17 h. Le choc. Le choc des cultures. La chaleur, ce jour-là, n'est pas au rendezvous, mais la foule, oui. Pour qui n'est habitué qu'au grouillement humain des grands magasins des boulevards parisiens, c'est un choc. Un choc que cette immense place où l'activité se fait protéiforme et la tchatche entendre en des mots de

54

bienvenue français, anglais, italiens, afin d'attirer l'Européen à admirer et consommer, en vrac : le cobra qui tournoie en dessinant de lentes et courbes volutes aux vibrations de la flûte de son maître-musicien, avoir les mains et les pieds ornés de tatouages dessinés au henné par des femmes voilées, boire un verre de jus d'orange à l'un des nombreux stands-charrettes, effectuer l'incontournable

Antoine & Lili  

Magazine pour la marque de vetements Antoine&Lili.

Advertisement