Page 1

| Oktober — 2014 |

Bain linguistique …..…… Spontan interaksjon ..… La Francophilophonie.... On écrit de l’histoire…….

p. 4 p. 8 p. 11 p. 16


Le bureau/ Sommaire

FRANSKLÆRERFORENINGENS STYRE

André Avias epost: andre.avias@hiof.no Høgskolen i Østfold 1757 Halden tlf: 99 59 76 64

Eli Godaker Grevinneveien 88B 3118 Tønsberg epost: egodaker@hotmail.com

Pierre Lederlin epost: pierre.lederlin@hiof.no Skovveien, Oslo tlf: 22 56 04 70

Mona Elset epost:

Ingvild Nielsen epost:

ingvild.nielsen@berg.vgs.no Øvre Prinsdalsvei 47 F 1263 Oslo tlf: 97 59 08 94

Estelle D. Fohr-Prigent Rolfstangveien 5 B, 1367 Snarøya tlf: 46 94 43 91 epost: estelle.fohrprigent@bjornholt.sk.oslo.no

tlf: 40 76 59 66

mona.elset@eikeli.vgs.no Arnebråtveien 75D 0771 Oslo tlf. 22 14 81 12 67 16 21 68

SOMMAIRE/INNHOLD:

Redaksjonelt………….………………….... Bain linguistique ............................. Nouvelles de l’IF ............................. Spontan interaksjon ....................... La Francophilophonie .......………….. On écrit l’Histoire ...........…………….. Kursdag 7. november .........…………. Spécial didactique .………....………….. Ny språkdag i 2015 ......………...……..

3 4 7 8 11 16 19 20 31

John Riise Framnes Terr. 3B, 0270 Oslo tlf: 47 05 80 60 epost: john@msmg.org Solena Pradayrol Lundliveien 12, 0584 Oslo tlf: 91 89 30 52

solenanorvege@hotmail.fr

Ragnhild Krog

Frits Kiærsvei 20 b, 0383 Oslo tlf: 93 62 04 00 ragnhild.krog@lambertseter.v gs.no>

Line Håberg Sekkenveine 7 6057 Ellingsøy

IF : Språkattaché: Catherine Macquart-Martin tlf. 23 20 30 61 epost: cmacquart@france.no www.france.no

+ PAGES SUR INTERNET/ NETTSIDER FOR FRANSKLÆREREN : http://www.fransklaereren.no/ Ansvarlig: André Avias www.velgfransk.no Ansvarlig: Pierre Lederlin

Photos: Beaubourg, André Avias, 2012.

Line.haaberg@hotmail.com tlf: 90 64 24 49

Styreleder: Ingvild Nielsen Ansvarlig redaktør: André Avias

[FLF: stiftet 13. februar 1986, på Stabekk gymnas] FLF | Org. nr. 983 845 800 | © 2014 ISSN: 0808-629X

2


EDITO

REDAKSJONELT

Vous avez en main notre deuxième livraison de cette année 2014. Plusieurs articles très intéressants, ainsi que des pages de didactique attendent votre lecture ! Jeg vil nevne først artikkelen til vårt nye styremedlem: Line Håberg. Anbefales! Line forteller om egne erfaringer og viser godt der at det NYTTER å reklamere for fransk. Takket være henne—og hennes stor entusiasme—blir fransk igjen undervist i noen skoler i skoler rundt Ålesund. Vi har også artikler om opphold både ved la Côte d’Azur og Graz i Østerrike. Til ettertanke og inspirasjon! Vous retrouverez sur notre site www.velgfransk.no, les gagnants 2014 de notre concours de clips pour promouvoir le français. Ces vidéos d’élèves sont à la fois plaisantes, informantes et utiles pour présenter le français. Les médias norvégiens font si peu de cas du monde francophone que nous devons tous essayer, avec nos moyens, de montrer que ce monde existe. Le paradoxe est que jamais autant de personnes n’ont parlé le français dans le monde qu’aujourd’hui, et au même moment en Norvège plusieurs ‘décideurs’ trouvent le français superficiel. A nous de prouver le contraire ! A ce sujet je tiens à promouvoir le rapport de Jacques Attali rendu au Président Hollande en août cet été sur l’état des lieux de la ‘Francophilophonie’ (nouveau mot!). En voir un extrait avec une synthèse ici-même. Le rapport est d’accès libre sur les pages de la Présidence à l’Elysée. Nouveauté cette année: Nous préparons une carte de visite pour les membres du bureau, ceci afin d’avoir la possibilité dans nos rencontres de la donner à de nouveaux contacts. Nous envisageons aussi de publier une nouvelle plaquette de promotion du français de format A5, recto-verso. Affaires à suivre. Nye styremedlemmer: Vi ønsker oss flere aktive styremedlemmer. Er du interessert eller kjenner du noen som kunne være det, si i fra. Ikke vær beskjeden, ta kontakt med oss! Franskkurs : FLF vil den 7. november organisere et franskkurs i samarbeid med Utdanningsforbundet. Det vil finne sted i Bergen. Meld deg på! Språkdag 2015: Ny språkdag skal organiseres i 2015, den 21. mars! Noter datoen! André (red.) ————————————————————————————————————————————————

Cette année, une version française de Villanden (Le canard sauvage) a été mise en scène au festival Ibsen de Nationaltheatret. Bravo !

3


Bain linguistique!

”Bain linguistique, culinaire et culturel” Les Brunets 24.6 – 7.7. 2014: Eli Godaker

Jeg var deltaker på et fantastisk kurs i sommerferien. Å beskrive dette kurset med få ord er vanskelig. Navnet på kurset er «Bain linguistique, culinaire et culturel» Les Brunets. Det innfridde navnet sitt: Dette ble et språkbad, og vi ble godt kjent i området Charente Maritime, med næringsveier, matretter og kultur. I tillegg kom det faglige fokus, nemlig tilpasset opplæring og det å lære språk ved å ta det i bruk fra første stund. Programmet var tett, men variert og lærerikt. Det inneholdt tre elementer; ekskursjoner, konversasjonsøkter med fransktalende mennesker fra området og faglige seminar. En av kurslederne presenterte hvordan elevene hennes lærte fransk ved hjelp av bl. annet metoden Simulation globale, vi fikk se eksempler på elevarbeid, og på slutten av kurset skulle vi presentere vår egen Simulation globale i grupper på 3.

I Côte de Bourg var vi på Château Mercier og hadde en tur til fots mellom vinranker, fikk omvisning i produksjonshallen, etterfulgt av vinsmaking og lunsj. Vi var også i Saintes hvor det er romanske kirker, katedral, triumfbue og romersk amfiteater. På landsbymarkedet var det « foredrag » om Metoden går kort beskrevet ut på å forestille seg ost, etterfulgt av ostesmaking. Det var et utrolig at en er et sted i Frankrike. En beskriver tid, stort utvalg. sted og situasjon. Videre skal elevene velge å være en person i denne situasjonen / på dette Østersproduksjon fikk vi også oppleve. Det var stedet og presentere seg selv og sin rolle, følel- en fantastisk utflukt med franskmenn som gikk ser osv. Til slutt har de et rollespill, hvor de grundig til verks da de forklarte om oppdrettet. fremdeles er fiktive personer. Vi vandret rundt og så det ene bassenget etter Utgangspunktet for Simulation globale ble en av det andre, ble vist metoder og redskaper de brude mange ekskursjonene vi var på. ker, så en liten hytte hvor en dame sorterte øsVi møtte borgermesteren på hans kontor på ters og til slutt ble det prøvesmaking. Faktisk rådhuset og fikk informasjon om landsbyen, smakte nesten alle, men smaken er fremmed og hans rolle, politikk og valg i Frankrike, samt det var ikke alle som likte østers. omvisning i den lille landsbyen hvor vi besøkte Vi var også på omvisning hos en cognacproduskolen og kirken. sent I Royan var vi på et livlig søndagsmarked hvor de hadde «alt»: Kjøtt, fisk, blomster, klær, vesker, knapper, stoffer, sko....

Ekskursjonene ble bearbeidet i de faglige seminarene. På programmet sto også film i undervisningen,

4


Bain linguistique! vurdering av eksamensoppgaver og generelt om vurdering, bruk av Internett, lærebøker og litteratur. Her kom også deltakerne med innspill, og vi lærte mye av hverandre. Konversasjonene foregikk tête – à - tête ved småbord i den store hagen. Franske mennesker i ulike aldre og med ulike yrker kom og snakket med oss. Samtalene gikk livlig, og dette var utrolig lærerikt. Den ene dagen var jeg ekstra heldig, da snakket jeg med en ung kokkelærling og læreren hans. De snakket med iver og glød. Læreren hadde fått mange utmerkelser og lærlingen fortalte om sine drømmer om sitt fremtidige yrke. Det var moro å snakke med noen med slik yrkesstolthet. Noen av samtalepartnerne hadde vært i Norge, og noen ville gjerne dra dit. Jeg måtte også fortelle om Norge og vår kultur. Tiden som var avsatt, gikk fort.

sikker på at vi alle kommer til å få bruk for det vi har lært, slik at elevene våre lettere kan tilegne seg språk/fransk. Det betyr ikke at alle nå kommer til å bruke SG og legge vekk lærebøkene, men at den enkelte vil tilpasse sin undervisning. Jeg kan anbefale dette kurset. Både kursopplegg og kurssted er supert! De fleste av oss bodde i gjestehuset, hvor de fleste bodde på dobbeltrom. Vi var 13 deltakere, og 5 hadde enkeltrom. 3 lærere bodde hos naboen. Der spiste vi alle måltidene: Frokost, lunsj og middag. Vi ble servert de lekreste retter. Maten var utrolig god. Vi var sammen hele dagen/ kvelden. Vi snakket også mye fransk både i undervisningssituasjonen, på ekskursjoner og rundt bordet. Her fikk vi anledning til å reflektere over vår egen undervisning. Som en sa, lærere har jo ofte en tanke om at en gjerne skulle gjort noe annerledes/ fornyet seg/prøvd å nå enda flere elever, men i

Den siste dagen hadde vi fremføring av vår egen Simulation globale. Min gruppe valgte søndagsmarkedet i Royan som tid og sted. Persongalleriet vårt ble Carol, en engelsk journalist, hennes venninne, Christine, en fransk dame fra Paris, nå bosatt i Royan og hennes svigerinne, Josephine som hadde en bod på markedet. Vi lagde en beskrivelse av byen Royan og markedet. Hver og en av oss fortalte vår historie. Det ble en lærerik, nyttig og morsom erfaring. Spørsmålet om tilpasset opplæring ble knyttet til alle kurselementene slik at den faglige delen av kurset ble behandlet gjennom de erfaringene vi selv gjorde.

en travel hverdag blir det ikke alltid tid/ overskudd til å tenke nytt og få tid til å reflekteHagen ble gjort om til klasserom og grupperom. re rundt egen undervisning sammen med andre. Vi hadde felles undervisning rundt langbord, Den tiden har vi hatt her, og det har vært flott. småbord ble satt fram når det var samtaler mel- Det at vi fikk presentert både tenkning rundt lom franskmenn og de norske lærerne. Vi var språklæring og konkrete eksempler var viktig. også i stua og på kjøkkenet noen ganger, fordi det regnet eller fordi vi skulle bruke datamaskin Jeg tok tog fra Saintes til Paris. Solsikkeenger, og TV. maisåkre, de vakre landsbyene med stokkroser, det flate landskapet i Charente Maritime var Det var ikke mye egentid, men vi hadde tid til å snart mil unna. Men minnene vil vare! gå tur, svømme, bruke Internett. Vi hadde også Hilsen en strålende fornøyd kursdeltaker, en hel dag til egen disposisjon. Alle deltakerne fikk utbytte av kurset og jeg er Eli Kristin Garaas Godaker

5


”Dis-moi dix mots”

6


Institut français

Entre nouveautés et continuité à l’Institut Français de Norvège 

Une équipe renouvelée

Le 1er septembre 2014, Frédéric REMAY et Catherine MACQUART-MARTIN ont pris leurs fonctions à l’Institut Français de Norvège respectivement comme Conseiller Culturel (COCAC) et Directeur de l’Institut et comme Attachée de Coopération pour le Français et Directrice des cours. Frédéric REMAY mène à la fois une carrière au Ministère de la Santé et des Affaires Sociales et au Ministère des Affaires Etrangères puisqu’il a exercé les fonctions de COCAC adjoint à Belgrade pendant 5 ans. Avant de rejoindre l’Institut Français, Catherine MACQUART-MARTIN a été enseignante, auteure de manuels de Français Langue Etrangère, formatrice de formateurs et consultante internationale. 

La médiathèque prend une nouvelle dimension avec Culturethèque

Depuis chez vous et grâce à votre connexion internet, accédez désormais à une grande offre de magazines, journaux, spectacles, conférences, films et à des milliers de livres numériques... en français ! Découvrez Culturethèque GRATUITEMENT pendant 3 semaines en allant sur http:// www.france.no/if/oslo/mediatheque-ressources 

Et toujours…

L’équipe du Pôle Educatif et Linguistique est à votre écoute pour : . mener des animations linguistiques et interculturelles auprès de vos élèves, . faire découvrir à vos classes les programmes « Lycées » qui accueillent des jeunes Norvégiens en France pour des formations d’un à trois ans dans des établissements d’enseignement professionnel ou généraux. Visitez la page Facebook consacrée aux programmes « Lycées » https://www.facebook.com/ vgsifrankrike A très bientôt dans nos locaux à Oslo et à Stavanger ou sur www.france.no !

7


Interaction orale

Noen forslag til spontan muntlig interaksjon (SPINT!): Ragnhild Krog

· Et sete hjem: Alle skal reise hjem fra flyplass X, men det er bare ett sete igjen. Det blir gitt rollekort, og ut ifra det skal elevene bestemme hvem som får komme med flyet ved å høre på de andre. Feks. Foreldre med sykt barn, popstjerne, brudgom, begravelse, osv.. Elevene kan også lage eget rollekort. Grupper på 4-6. en variant: en i flyselskapet kan bestemme hvem som får plassen. En versjon for de svakere: la to og to få samme rollekortet.

selv og bruke ulike spørreord (où, quand, pourquoi, quand, osv). · Kartbeskrivelser (par): Bruke et kart fra en by i Frankrike og be elevene beskrive veien fra et sted til et annet. · Tegneoppgaver (par): En elev beskriver et bilde fra boka el. Annet og den andre eleven skal tegne det den hører. Fint med fargeblyanter.Blir morsomme resultater :) Å beskrive bilder er et godt utgangspunkt for Spint samtaler også. Fint å bruke til eksamen

· Et restaurantbesøk: Gjesten klager på noe. Hvordan løser restauranten dette? Feks. Suppen er kald, osv.

· Mikrosamtaler: Pararbeid.Elevene får en eksempelsamtale på fransk ( kort utdelt) og så skal de lage nye samtaler gjennom å bytte ut enkelte ord. ( nektelse, eiendomspronomen, preposisjon. Osv)

· Klassefesten: Et møte mellom elevene 20 år senere ·

Et besøk på ambassaden: bli kjent med andre, fortelle om seg selv, stille spørsmål: Elevene har forberedt sin “rolle” Har på forhånd arbeidet med spørsmål og svar på sin rolle. Kan få hjelp på forhånd med et spørsmålsark, men de kan ikke bruke det når de går rundt og mingler. For den spontane delen: læreren går rundt og stiller oppfølgingsspørsmål. Servering av forfriskninger og snacks.

·

Klassevandring: Bruke utfyllingsoppgaver som du har klippet opp og lar ligge på kateteret. Hver elev trekker en lapp og skal deretter gjøre oppgaven på pulten sin. Så kommer de opp til læreren og får sjekket om de har gjort oppgaven riktig. Hvis den er riktig, får eleven gjøre oppgaven sammen med en annen elev. Deretter trekker de ny lapp. Da får elevene feedback fra lærer + samarbeide med andre.

· Lukten av gamledager: Bruke mange bokser som man putter noe som lukter oppi. Snakke om hva man lukter og hva lukten minner personen om.

·

Lapper med setninger på veggene (pararbeid): Lærer henger opp lapper på veggene i klasserommet med samme tekst. Elevene jobber i par og finner en lapp, lærer begynnelsen på teksten utenat, og løper tilbake til medeleven og dikterer. Medeleven skriver ned setningen. Halvveis i opplegget bytter elevene roller. Førstemann til mølla, trigger elever med konkurranseinstinkt.

· Kortskalle: Gruppearbeid Eleven skriver navnet til en kjent person ( død/ levende, faktisk/ fiktiv) på en post itlapp og gir den videre til en medelev som fester den i panna og ikke . Elevene skal nå gjette hvem de ”er”, ved å kun stille ja/neispørsmål.. Driller ja/ nei-spørsmål. Variasjon: la elevene få stille tre spørsmål om seg

8


Séminaire Graz Mimelek: I samlet klasse eller i mindre grupper Lærer gir en elev en setning på fransk. Eleven mimer så, ett og ett ord De andre elevene gjetter ordene og skal til slutt komme frem til den oppgitte setningen. Man kan drille et bestemt ordforråd eller grammatikk.

Le thème du séminaire était: Comment renforcer le réseau entre les collègues des langues étrangères à travers l’Europe? Voir l’invitation: http://lacs.ecml.at/M1/tabid/2937/language/ en-GB/Default.aspx

Un des objectifs était d’informer les participants sur les projets déjà réalisés sous la régie de · Terninger med bilder: ECML/LACS. L’ambition était de disséminer les Elevene jobber i par eller grupper. De lager résultats de ces projets et bien sûr aussi inspirer en setning til hvert bilde i fellesskap. Eleve- à un meilleur enseignement. Récemment le ne kan også prøve å lage en sammenheng- centre a réorganisé ses sites internet, et mainteende historie. Kan bruke Story cubes, feks. nant c’est plus facile de trouver de bons projets Trener på å lage setninger, ordforråd pour se laisser inspirer et aussi trouver des enm.m. seignants de compétences exceptionnelles de toute l’Europe. Voir : http://www.ecml.at/ · NAF ruteplanlegging: Resources/Experts/tabid/115/language/en-GB/ Velge en reise. Da får man opp hvor langt Default.aspx det er, hvor lang tid det tar å kjøre, om man må ta ferger, bompenger. Man øver tall og Un autre objectif était d’établir des projets répreposisjoner. Tips: db navigator – jernba- gionaux. La Norvège appartient à la région nornen i Europa. dique-balte. Les autres pays appartenant à cette région étaient la Finlande, la Russie, l’Estonie, Bonne chance! la Lettonie, la Lituanie, la Suède, le Danemark, ———————————————————————— l’Islande, et la Norvège. La plateforme commune: on est des professeurs des langues étranSéminaire à Graz pour des enseigères avec des défis communs. Alors pourquoi gnants de langues étrangères, mai pas collaborer? Trouvons de l’inspiration d’un

2014

Le Centre du Conseil Européen des langues modernes (ECML) se trouve à Graz, Autriche. ECML/ LACS (Language associations and Collaborative support) a invité à un séminaire le 22 et 23 mai 2014. Un participant de chaque pays d’Europe était invité. C’était un groupe d’enseignants de niveaux différents, et un groupe très inspirant représentant des idées pédagogiques diverses. Il y a comme vous savez, des chemins différents pour atteindre le but. Les professeurs de L’Europe de l’Est m’ont surtout impressionné avec leurs très bonnes connaissances de la langue française. Il y a de quoi apprendre, c’est évident à mes yeux.

ou des projet(s) déjà réalisé(s). On a maintenant une banque formidable sur les sites de LACS/

9


Jens Stoltenberg ECML. Voir: http://www.ecml.at/Resources/ ECMLPublications/tabid/277/language/en-GB/ Default.aspx En somme c’était un séminaire inspirant. Un grand merci à Fremmedspråksenteret qui m’a donné la possibilité d’y assister.

Ragnhild Krog

————————————————————————

10


Francophilophonie

Finn den her : http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/remise-du-rapport-de-mjacques-attali-sur-la-francophonie-economique-2/ 11


Francophilophonie

12


Francophilophonie

13


Francophilophonie

14


Francophilophonie

Funnet pĂĽ Facebook !

15


On écrit de l’histoire!

”On écrit de l’Histoire” Line Håberg, Ellingsøy

maintenant? Mon professeur de collège était bien content de lui-même. Il m’a dit: ”avoue le….tu adores étudier, tu l’a toujours fait et maintenant tu vas faire comme je te dis. Tu vas formaliser ton français et tu vas apprendre aux jeunes à Ålesund à parler cette belle langue. Ton avenir est dans le français en tant que professeur, pas dans le tourisme”.

Il y a cinq ans j’ai commencé à travailler à ”Ellingsøy Ungdomsskole”, un après-midi par semaine. Ils m’ont téléphoné car ils leur manquaient du personnel. Je me suis dit: ”oui, pourquoi pas”, mais je n’avais aucune intention de travailler en tant que professeur à plein temps. À l’époque je travaillais dans le tourisme et cela me plaisait énormément. Donc, je ne sais pas pourquoi un jour j’ai changé d’avis sur mon avenir dans le système scolaire. Bon…mon professeur de collège y travaillait aussi. Il avait autour de 62 ans et il avait commencé déjà à penser à sa retraite. Je me souvenais de lui comme d’un professeur très doué. Donc, pour moi, ses paroles avaient quand même une certaine importance. Chaque matin en arrivant au travail il me disait: ”Il me reste une dernière chose à régler avant de quitter mon poste. Je vais te faire commencer une formation de professeur”. J’ai bien rigolé et je pense même lui avoir répondu : ”jamais….le tourisme me plaît trop”. Bon… après avoir écouté ses tirades de pourquoi je devrais quitter le tourisme pour le système scolaire pendant quelques mois….j’ai vécu un changement d’esprit. C’était quoi ce nouveau sentiment qui se bâtissait à l’intérieur de moi? Avais-je vraiment envie de recommencer une nouvelle formation? Ne m’étais-je pas dit il y a quelques années que j’étais si heureuse d’avoir fini les études? Alors, c’était quoi ces ”bêtises” dans ma tête

Donc, je me suis mise à chercher sur internet pour trouver des études qui me convenaient. Et voilà…”je suis tombée sur” Høgskolen i Østfold. Je me suis dit: ”ça a l’air génial” et je ne me suis pas trompée. J’ai adoré cette institution et les professeurs qui y travaillent. Ils étaient tous si humains, si professionnels, si chaleureux et compétents. Je les admirais depuis le début et ils sont tous devenus une grande inspiration dans ma vie. Dans la manière dont je fais mon travail…. et aussi dans la manière dont je regarde mon travail. Mes professeurs à ”Høgskolen i Østfold” ont ouvert mes yeux et aussi plusieurs portes professionnelles. Pour cela, je leur suis éternellement reconnaissante. Après six mois, je me suis mise à travailler à plein temps dans l’école. Donc… j’ai dû avaler mes mots de ”JAMAIS”. Le travail me plaisait beaucoup. J’ai enseigné le norvégien pour les étrangers, l’anglais, les science sociales et la religion…., mais pas de français. Car chez nous l’espagnol ou l’allemand ont toujours été les langues étrangères enseignées. En tant qu’ancienne élève de français oral, la principale a pourtant toujours voulu proposer le français. Donc, depuis les trois dernières années on leur a proposé le français, l’allemand et l’espagnol. À cause d’une économie plutôt pauvre dans la commune…. on ne peut seulement commencer qu’UNE seule langue, MALHEUREUSEMENT. Chaque année, il y a eu des élèves qui ont voulu apprendre le français, mais il y en a eu plus qui ont voulu apprendre l’espagnol. Pour finir je

16


On écrit de l’histoire! m’étais dit qu’il fallait oublier cette histoire si de visiter quelques écoles qui ne se trouvaient d’enseigner le français. Ce n’était qu’une utopie. pas loin de chez moi. Parmi les élèves que j’ai rencontrés il y avait bien sur ceux qui étaient C’est alors, qu’un soir j’ai reçu un courriel d’un sur le point de commencer dans notre collège. de mes professeurs de Høgskolen i Østfold, monsieur André Avias. Il m’a demandé de re- Avant d’y aller je me suis dit que voilà maintejoindre leur travail dans le bureau de l’ANEF. nant il est très important que tu sois enthouJ’ai relu le courriel au moins quatre fois…. je siaste et ”patati et patata”…. Je ne sais pas pourvous jure… et je me suis dit: ”mais…je rêve ou quoi je me suis dit cela… car je suis TOUJOURS quoi?” Bien sûr que j’ai envie! Même très envie, très enthousiaste quand je parle de la langue mais bien sûr aussi…. que je n’oserais pas…. les française. Donc, il me suffisait largement d’être autres sont sûrement tellement au-dessus de naturelle. Bon, j’étais sûrement un peu nermon niveau…”. Vous voyez la discussion dans veuse. C’est après tout la nature humaine. ma tête? Bon, pour finir je me suis mise en accord avec moi-même. Je me suis dit que si mon- Les élèves étaient adorables. Ils posaient des sieur Avias pense que je mérite une place parmi questions et ils ont montré de l’intérêt. J’étais eux, je vais y croire aussi. Et voilà…. comment je heureuse et bien contente. Par contre ils avaient suis entrée dans leur beau groupe de franco- pas mal de soucis concernant la langue franphones. çaise. La plupart d’entre eux avaient entendu que le français était bien plus dur à apprendre Comme vous le savez, l’association travaille que l’espagnol. Peut-être même LA langue la pour promouvoir le français en Norvège, et on plus difficile à apprendre dans le monde entier collabore aussi avec des organisations pour pro- (comme il l’a dit un petit monsieur de 13 ans). mouvoir le français dans le monde entier. Alors, quoi répondre….? Comme j’habite à Ålesund et les réunions se trouvent à Oslo, j’assiste aux réunions par l’aide de Skype. On a eu quelques problèmes de sons, donc parfois je ne comprends seulement que la moitié (et par conséquence je me sens quelques fois comme une petite ”bébête” devant l’écran :D ) de ce qui se passe dans la pièce où se trouve les autres, mais je suis quand même très ravie de les voir. Au moins j’ai compris ce qu’ils voulaient que je fasse ici dans mon coin de la Norvège. On a beaucoup discuté sur ce qu’il faut faire pour promouvoir le français et comment le faire. Pour finir on a décidé de rendre visite aux élèves dans leurs écoles. Leur faire une petite présentation sur pourquoi le français est une langue utile et très importante pour l’avenir, et également on leurs a fourni des petites brochures d’information pour ramener aux parents. Je sais que mes collègues à Oslo ont (heureusement) visité un peu plus d’écoles que j’ai réussi à faire ici à Ålesund. Cela veut dire que cette année je dois me mettre ”sur la route” bien avant, car l’année passée je me suis trompée du temps disponible à la fin de l’année scolaire. Tout d’un coup il y avait plein de chose qui se passaient dans l’école où je travaille et je ne pouvais pas ”quitter mon poste”. J’ai donc choi-

Je leur ai dit: ”Oui, la langue française peut être difficile si tu n’as pas envie de faire un effort, mais si tu la regardes comme des pièces de lego et si tu es prêt à faire un petit effort…. tout le monde peut apprendre le français. Tu construis tes connaissances petit-à-petit…. comme tu le fais quand tu construis des créations de lego. S’il te manque des pièces importantes au début

17


On écrit de l’histoire! de la construction, il est difficile à atteindre l’ob- Il n’y a que deux ”problèmes”: jectif. Mais si tu fais attention de ne pas rater ces pièces importants au début, tu y arrives avec 1) on n’a pas vraiment de classes suffisamment un peu de concentration. grandes pour 24 élèves…. mais on s’en fiche! Quand on a du cœur il y a de la place pour tous ! :D. 2) Comme j’adore Tellement le français et comme j’ai Tellement envie que mes élèves APPRENNENT à parler la langue, bah…je travaille tout le temps :D. Pour atteindre mon objectif à nouveau; je suis curieuse et je fais toujours ”mes devoirs” (qui sont maintenant les préparations de classe). Je regarde un tas de petits podcast de français authentique, des chansons et des autres ”trucs” sur Youtube… bref, je cherche perpétuellement des choses utiles pour mon enseignement du français. J’ai deux-trois élèves dyslexiques dans le groupe et je me suis dit que pour cette raison il faut que j’aie pas mal d’enseignement visuel et auditif aussi. (Et je me suis assez vite rendu compte que cela plaît aux autres aussi). Je me fais constamment des soucis pour les devoirs de mes élèves…. Vont-ils arD’apprendre (ou pas) une langue est souvent lié river tout seuls à la maison ou encore pire, vontà nos sentiments. Moi, par exemple, j’ai tou- ils essayer de faire leurs devoirs à la maison…? jours voulu apprendre le français (depuis que Les parents ne peuvent pas les aider, et en tant j’étais toute petite), mais j’ai dû commencer par que mère d’une collégienne de treize ans, je sais apprendre l’espagnol…. ensuite l’allemand, car que la plupart ont besoin d’un peu d’aide avec le français n’était pas proposé comme langue les devoirs. Que ça soit les maths, le norvégien étrangère. Donc, comme mon cœur n’y était pas ou le français. C’est donc la raison pour laquelle vraiment… ni pour l’espagnol ni pour l’alle- (et pour avoir la conscience tranquille), je leur mand…. j’ai trouvé les deux langues assez com- ai proposé de rester une heure après l’école pliquées et difficiles. Pourtant quand j’ai pu chaque mercredi. Comme ça je peux jouer un choisir le français au lycée, mon cœur s’est mis peu leur maman nr 2 et les aider avec les deau travail et j’ai adoré chaque classe de français. voirs de français. Ceci est bien sûr entièreJ’avais toujours fait mes devoirs et j’étais tou- ment volontaire et les élèves peuvent venir jours curieuse. J’avais envie d’apprendre plus et quand ils ressentent le besoin de cette aide. Jusje posais des tas de questions pour atteindre qu’à maintenant il y a eu autour de onze-douze mon objectif. Donc, ce que j’essaye de vous dire élèves qui ont choisi d’en profiter. c’est que pour choisir TA langue étrangère, il faut chercher dans ton cœur. Quelle est LA Pour la première fois, (et après pas mal de tralangue que ton COEUR a envie de connaître? vail), on enseigne le français à Ellingsøy Ungdomsskole. On écrit donc de l’histoire. Juste avant les vacances, la principale, m’a fait C’est un bon sentiment et c’est un bon commenvenir dans son bureau. Elle m’a dit que parmi cement pour l’objectif de l’ANEF dans cette réles 32 élèves, 17 avaient choisi le français, 9 gion de la Norvège. Je peux aussi ajouter que avaient choisi l’espagnol et 6 l’anglais. Si je ne suite à notre travail pour le français, le lycée me trompe pas! Comme on ne propose qu’une Akademiet à Ålesund a recommencé les cours langue chaque année, il y en avait quelques-uns de français cette année. Il nous reste pourtant qui ont du rechoisir. À la rentrée des classes beaucoup de travail, beaucoup d’élèves et de dij’avais donc 24 élèves dans la classe de français. recteurs à convaincre… ou disons plutôt à réJ’étais ravie….et je le suis toujours d’ail- veiller. Ce que j’ai appris cette dernière année, leurs :D:D. c’est que c’est très important et utile de promouvoir le français de la manière dont on l’a

18


Kurs i Bergen fait. En tant qu’enseignants et amoureux de cette belle langue, nous sommes TOUS ses ambassadeurs!! ————————————————————————--

ALORS, TRAVAILLONS ENSEMBLE POUR UNE LANGUE VIVANTE :D! SANTÉ, ET VIVE LE FRANÇAIS!! ————————————————————————--

19


Spécial didactique (ulike aktiviteter til franskklassen, på ulike nivåer, kilde: le Français dans le Monde)

20


Didactique

21


SpĂŠcial didactique

22


SpĂŠcial didactique

23


Didactique

24


Didactique

25


ActivitĂŠs de classe

26


ActivitĂŠs de classe

27


ActivitĂŠs

28


Doktor

Bilde (Jacky Billeau): (fra venstre) Prof. Hans-Petter Helland (UiO), Prof. Marianne Hobæk Haff (UiO), André Avias, Prof. Emeritus Jean-Michel Adam (Uni. Lausanne), Prof. Françoise Sullet-Nylander (Uni. Stockholm) Vi har gleden av å informere at André Avias disputert til Dok. Philos- graden den 6. juni ved UiO. ——————————————————————————————————————--

Her er en kopi av krigsmobiliseringen i august 1914 (”innkalling til menn i alder til å gå i krig”) ————————————————————-

29


Dictionnaires

30


Språkdag 2015

De tre språkforeningene (fransk, spansk og tysk) planlegger en ny felles språkdag, den 21. mars 2015 !

31


RETURADRESSE: André Avias HiØ, PB 700 1757 Halden e-post: andre.avias@hiof.no

(Photo: Beaubourg, Paris : André, 2012)

Kontingent: 150 kr. for enkeltmedlemmer Støtteabonnement: 250 kr. for institusjoner Kontakt Estelle Fohr-Prigent per brev eller epost for giro (se side 2), eller betal direkte via nettbank: Kontonummer ANEF/FLF: 9001 06 34147 v/ Estelle F.-P. NB: Skriv navn, adresse, epost og telefon på nettbankmeldingen. —————————————————————————————————— Frist for innsending av tekstbidrag og nyheter til bladet: For neste nummer: 20. février 2015 32

Nr2 2014  

Le deuxième numéro de notre revue pour l'année 2014.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you