Page 1


Actualités

Page 1

Investissement et climat des affaires

Page 2

Aquaculture et secteur halieutique

Page 3

Recherche et développement

Page 4

E-News

Page 5

Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture | Edition N°90-28 février 2013


L’OCP décroche 150 millions de dollars de la BID Le Groupe OCP et la Banque Islamique de Développement (BID) ont signé, hier à Casablanca, un accord de financement de 150 millions de dollars. Ce montant est destiné au financement partiel du projet d’extension et de réhabilitation des infrastructures portuaires exploités par OCP au port de Jorf Lasfar. Le Directeur Exécutif en Charge du Pôle Finance et Supports de Gestion du Groupe OCP, Mohamed El Hajjouji, déclare que "cette opération inaugure un partenariat de long terme avec le Groupe Banque Islamique de Développement. Elle s’inscrit aussi dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique de financement du Groupe OCP visant, entre autres, à la diversification des sources de financement mobilisées auprès d’organismes financiers internationaux de premier ordre ». Page 2

Tanger Med : Le port reprend des couleurs Le Port de transbordement de Tanger Med a enregistré une croissance de 24% par rapport à l’an dernier. Il s’agit du résultat direct de la normalisation de la situation sociale au sein du port avec un retour de la confiance des opérateurs. Le port de TangerMed continue la préparation de son extension, annonçant un taux de réalisation à 65% avec une entrée en service prévue au courant de l’année 2015. Par ailleurs, le Port dispose d’un centre de simulation dernier cri pour la formation et les études. Page 6

Salon international de l’agriculture : Le Maroc fortement représenté La participation du Maroc au Salon international de l’agriculture de Paris (SIA) ne passe pas inaperçue. En effet, le pavillon marocain ne désemplit pas. Aussi, placé sous le signe «Terroirs du Maroc, trésors du monde», le stand inauguré par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, est une invitation à la découverte et à la dégustation des produits du terroir, présentés par pas moins d’une vingtaine de coopératives et groupements d’intérêt économique (GIE) de différentes régions du Maroc, représentant diverses branches de la filière agricole. Ainsi, dressé au pôle «Délices du Monde», sur une superficie de 400 m2, le stand marocain est une vitrine exceptionnelle pour la promotion des produits du terroir national auprès des professionnels français et européens et des consommateurs en général. Page 11

Le Maroc en force au salon agro-alimentaire «Gulfood» de Dubaï Les entreprises marocaines opérant dans le secteur agroalimentaire ont participé en masse à la 18e édition du Salon International des produits alimentaires «Gulfood» qui ferme ses portes aujourd’hui à Dubaï, avec la participation de plus de 4 000 entreprises, représentants plus de 50 000 marques de 80 pays dont le Maroc. En effet, ce ne sont pas moins de 35 entreprises marocaines qui ont pris part à cet évènement, avec l’appui du Centre marocain de promotion des exportations, Maroc Export. Composé de trois stands, le pavillon marocain s’étale sur une superficie de 240 m2. La Matin Eco- Page 2

Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture | Edition N°90 – 28 février 2013


L’agriculture, un autre baromètre de la coopération Marco-France Le Maroc et la France vont inaugurer «une nouvelle ère de coopération et de collaboration» dans le domaine agricole, avec un focus sur la formation et la recherche, mais également sur le développement des interprofessions dans le Royaume. Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch et son homologue français, Stéphan le Foll procéderont à la signature de la convention annuelle relative au Stage 250, établi en France, au profit des étudiants de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II. Au programme aussi, des rencontres avec des responsables et des représentants des interprofessions en France concernés par les perspectives de coopération franco-marocaine. La sécurité sanitaire des produits agricoles, la gestion des ressources humaines, le conseil agricoles l’enseignement technique agricole, la veille stratégique et les systèmes d’information, les perspectives de jumelages entre les directions régionales des deux pays, seront les principaux axes discutés lors des rencontres. Page 11

BID : Un partenariat de 2 milliards de DH

de dollars l’agriculture, supérieur.

Coup de pouce pour les investissements MRE

Un accord de partenariat stratégique de 3 ans vient d’être signé entre le Maroc et la Banque islamique de développement (BID). Le partenariat porte sur 2 milliards pour des investissements dans l’infrastructure et l’enseignement

Une convention relative à la gestion du Fonds de la promotion des investissements des Marocains résidant à l’étranger «MDM invest» vient d’être signée hier à Rabat par le ministre de l’Economie et des finances, celui chargé des MRE et le directeur par intérim de la Caisse centrale de garantie. Des réajustements ont été introduits au programme qui a été lancé en 2009 pour inciter les compatriotes marocains à l’étranger à investir dans leur pays

DBS

DBS

Grand Casablanca Hausse de 69% du volume d'investissement en 2012 Le volume d'investissement dans la Région du Grand Casablanca a atteint plus de 24 milliards de dirhams (MMDH) en 2012, contre 14 MMDH en 2011, soit une hausse de 69%, a annoncé mardi le directeur du Centre régional d'investissement (CRI) de la région, Hamid Benelafdil. Lire l’article

Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture | Edition N°90-28 février 2013


Le refoulement de poissons marocains en Europe est un cas isolé Suite aux informations ayant circulé sur le refoulement de lots de poissons marocains par les autorités européennes, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a réagi au début de cette semaine pour couper court à toute rumeur et apporter à l’opinion publique les éclaircissements nécessaires. Ainsi, le ministère fait savoir que l’incident date de près de deux mois et précise que les services sanitaires marocains avaient immédiatement réagi selon les procédures en vigueur à travers la destruction des lots refoulés et la suspension de la certification des produits émanant de la société exportatrice de ces produits, et ce, depuis plus d’un mois en attendant la mise en œuvre des mesures correctives qui s’imposent. Ce refoulement, explique-t-on, concerne deux lots de produits. Le premier de 24 tonnes, retourné au Maroc par les autorités espagnoles suite à une alerte donnée le 9 janvier et détruite par les services vétérinaires à Laâyoune le 18 janvier. Le deuxième, un lot de 24,6 tonnes, fait suite à une seconde alerte, donnée le 18 janvier et a été détruit par les services vétérinaires de la même ville le 29 janvier, révèle-t-on de même source. Un troisième container de 16 tonnes émanant de la société en question avait fait l’objet d’une alerte par les autorités italiennes le 18 décembre 2012. Il n’a pas encore été retourné au Maroc. Le ministère de tutelle explique que le problème est dû à une rupture de la chaîne de froid dans le camion du transporteur lors de l’acheminement du produit vers sa destination. La Matin Eco- Page 2

Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture | Edition N°90 – 28 février 2013


Formation : Un cadre national pour bientôt Le cadre national des certifications (CNC) que le Maroc envisage de mettre en œuvre vise à assurer la transparence et la comparabilité des diplô mes et certificats délivrés par les établissements de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de l'éducation nationale, a souligné mercredi à Rabat M. Abdelouahad Souhail, ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle. Techniquement, le CNC correspond à un outil de classification des certifications obtenues au Maroc. C’est une grille de références composée de 8 niveaux, comportant chacun 6 descriptibles : savoir, savoir faire, complexité, responsabilité, autonomie, adaptabilité et communication. L’objectif est de positionner le Maroc par rapport aux pays de l’Europe. Concrètement, le nouveau dispositif vise à promouvoir la mobilité des étudiants et des salariés entre les deux rives de la Méditerranée. Page 10

Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture | Edition N°90-28 février 2013


Interview : Baraka parle aux espagnols

Associations marocaines : Un cadeau japonais de 3,5 millions DH

L'économie marocaine offre d'énormes opportunités d'investissement aux entreprises espagnoles dans divers secteurs, a souligné le ministre de l’Économie et des Finances, Nizar Baraka, dans un entretien au journal espagnol "Cincodias" publié hier, ajoutant que le Maroc peut ainsi aider l’Espagne à sortir de la crise. Le Royaume adopte une politique économique ouverte et "offre une stabilité et un potentiel de croissance élevé", a dit Baraka. Le Maroc est "fortement intégré dans l'Union européenne" et plus de 60% de ses échanges commerciaux se font avec les pays européens, notamment la France et l'Espagne, a-t-il précisé. Le ministre a également rappelé que l'Espagne est devenue le principal fournisseur du Maroc, après la France.

Le Japon a octroyé des dons d'une valeur de 309 208 euros (environ 3,5 millions DH), en faveur de 4 associations marocaines œuvrant dans les domaines liés au développement durable local, a indiqué l'Ambassade du Japon au Maroc. Ces dons, dont les contrats ont été signés hier à Rabat par l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Maroc, Toshinori Yanagiya et les représentants des associations bénéficiaires, s'inscrivent dans le cadre de du programme de l'aide non-remboursable aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL), a précisé l'ambassade dans un communiqué.

Lire la publication

Lire la publication

Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture | Edition N°90 – 28 février 2013

RP février  

Cette revue de presse a été élaborée en vue de ..........

Advertisement