Page 1

PORTFOLIO 2013

Antoine CHABANAS Architecte

diplômé

d’Etat

92 rue Blomet / 75015 Paris antoinechabanas@gmail.com


Page 3

CURICULUM VITAE

Page 5

COURTS-CIRCUIT

Antoine Chabanas

Projet de Fin d’Etude ENSAV

Page 17

PENCIL TOWER

Un Hôtel à Bastille ENSAV

Page 23

MULTIPLICITY

Réhabilitation d’un Grand ensemble ENSAV

Page 27

METROCABLE

Urbanisation du plateau de Saclay ENSAV

Page 33

LOGEMENTS BBC

Construction de 12 logements sociaux M+Architectures

Page 37

AUTRES PROJETS EN AGENCE

Réhabilitation Appartement / Concours Groupe scolaire / ... M+Architectures / Clermont Architectures / GM Architectures

SOMMAIRE


2


EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Juin 2012/ Sept. 2012

Stagiaire

M+ Architecture (Mathieu Holdrinet), Paris

Ensemble de 12 logements sociaux à Remiremont / APS-PC Réhabilitation d’un appartement hasmannien à Paris / Esquisse Complexe scolaire à Ornex / Concours (pour François Clermont Architecte)

Juil. 2013

Stagiaire

VaDjerba Architectes, Tunisie Complexe touristique à Djerba / Etude

2007/ 2009

Stagiaire

Fabien Gantois - Damien Malige Architectures, Paris Europan 9 - Reims / Concours Extension d’une maison à Ermont / Esquisse Décors de la pièce Belshazar (avec Pierre Nouvel)

Sept. 2007

Stagiaire

Decorev’, Montcenis (71) Chantier, travaux de réhabilitation (pose de placo, peinture,...)

2006/ 2013

Jobs étudiant Paris

Restauration (Hippopotamus, Le Trocquet, Le Saotico)

FORMATION Juin 2013

Diplômé d’Etat en Architecture ENSA-Versailles

Pfe : Court-Circuit / Villefranche-De-Rouergue - Mention Très Bien Mémoire : La mixité sociale comme objectif de la Rénovation urbaine

Juin 2010

Licence d’architecture

Juil. 2006

Bac STI Arts-Appliqués

ENSA-Versailles

Lycée Jeanne-d’Arc, Palaiseau

COMPETENCES INFORMATIQUES Autocad 2D et 3D 3DS Max + Vray Photoshop / Illustrator / Indesign Suite Office

LOISIRS Voyages

Europe ( France, Italie, Espagne, GB, Belgique, Norvège, Suisse, Allemagne, Croatie, Autriche,...), Inde, Etats-Unis, Maghreb (Maroc, Tunisie)

Lectures

Architecture, Urbanisme, Sciences humaines, Presse, ...

DIVERS Permis B + Véhicule personnel

3

CURICULUM VITAE

Antoine CHABANAS Architecte

diplômé

d’Etat

92 rue Blomet / 75015 Paris antoinechabanas@gmail.com téléphone : 06 . 59 . 07 . 70 . 89 Né le 1er mars 1987 / 26 ans


4


Mon projet de Fin d’Etude propose un ré-emploi de la Bastide médiévale de Villefranche-De-Rouergue, qui est symboliquement et historiquement le centre de la ville. Villefranche-De-Rouergue subit les dérives de la ville post-moderne : étalement urbain, polarisation, centres commerciaux. De plus, alors qu’elle fut une capitale régionale au XVIIIe siècle, elle est déclassée depuis 200 ans, avec comme horizon la perte probable de son statut de sous-préfecture d’ici quelque années. La bastide semble se tourner timidement vers un rôle de pôle touristique, n’étant plus un centre d’échanges commerciaux. La bastide n’a-t-elle pas un rôle alternatif à jouer? Ne peut-elle pas être la clé de voûte d’un nouveau type de développement de la ville? En effet, la ville s’est étendue depuis 200 ans vers l’ouest, dans la plaine. La bastide se retrouve décentrée de la ville, en quasi contact avec son espace naturel, grâce à une topographie très marquée, empêchant le développement de la ville à l’est. Comment la Bastide peut-elle tirer parti de sa situation géographique privilégiée? Ce projet propose une stratégie urbaine pour la ville à travers la bastide, basée sur un nouveau type de développement s’appuyant sur son territoire environnant. Le front bâti situé entre la bastide et le coteau est démoli, la bastide s’ouvre sur ce coteau investit par de la permaculture avec des produit locaux comme la noix, l’ail, de la vigne,... Les dents creuses de la bastide sont investies au fil du temps par des tours de transformations de ces produits et la création d’une halle de marché permet la vente des produits frais ou transformés (vin, huile,...). Cette stratégie permet d’offir à la ville un système nourricier pour sa population. Mais elle permet surtout à la ville de lui offrir un pôle culturel, avec son territoire environnant comme socle de sa cuture, la bastide médiévale étant à l’origine fondée sur un espace bâti + un espace cultivable. La bastide peut jouir à nouveau de son statut de pôle commercial. Le coteau cultivé vient se confronter à la bastide, révélant ce lien naturel qu’elle avait perdu. Une promenade piétonne et des docks de déchargement mettent en scène ce lien retrouvé avec son territoire.

COURTS-CIRCUITS PROJET DE FIN D’ETUDE Ré-emploi de la bastide de Villefranche de Rouergue ENSAV / Mention Très Bien / Juin 2013

Directeur d’étude : François CHOCHON Jury : Jean-Patrice CALORI / Agis PANGALOS / Pietr OPELIK / Laurent PIERRE

5


2

3

6


1

COURTS-CIRCUITS PROJET DE FIN D’ETUDE STRATEGIE URBAINE / AXO

1 Exploitation de produit sur le coteau 2 Transformations des produits frais 3 Vente des produits frais et transformés

7


8


COURTS-CIRCUITS / Tableau de saisonnalité des produits cultivables

COURTS-CIRCUITS PROJET DE FIN D’ETUDE

... 9

EXPLOITATION DES PRODUITS

Les produits régionaux sont exploités en permaculture sur le coteau bordant la bastide. En contrebas s’étend la ville. La ferme produit la nourriture nécessaire à la population, mais c’est également un espace de découverte et de promenade.


10


COURTS-CIRCUITS / Typologies possibles de tours de transformations

COURTS-CIRCUITS PROJET DE FIN D’ETUDE TRANSFORMATIONS DES PRODUITS

Les dents creuses de la bastide sont investies par des espaces de transformations des produits cultivés. Le faible coût foncier dans la bastide permet à des artisans de s’installer. Chaque édifice de transformation peut avoir sa propre architecture. Lees typologies sont infinies. On vient y acheter ses produits, les goûter mais également découvrir leur fabrication.

11

COURTS-CIRCUITS / Maquettes de tours de transformations


COURTS-CIRCUITS / Maquette de la halle

12


COURTS-CIRCUITS / Coupe longitudinale

COURTS-CIRCUITS PROJET DE FIN D’ETUDE VENTE HALLE

13

DES DE

PRODUITS/ MARCHE

L’édification de la bastide selon deux axes, nord/sud et est/ouest, a laissé de grands espace en sa périphérie. Cet espace, ancienne cour du lycé récement déménagé, permet de l’investir pour y construire une halle de marché où les produits frais et transformés sont vendus. Cette halle accueille au 1er niveau un parking pour les habitants de la région et sur le toit des terrains de sport pour le collège et l’ecole primaire encore présents.


COURTS-CIRCUITS / Maquette 1/1000e fraisĂŠe dans du polystyrene

14


COURTS-CIRCUITS / Maquette 1/1000e d’étude

COURTS-CIRCUITS PROJET DE FIN D’ETUDE LIEN

NATUREL

RETROUVE

La bastide a retrouvé son lien naturel avec son environnement, spatialement traduit par son ouverture vers le coteau, coteau qui historiquement Etait dédié aux cultures.

15


16


Bastille. Une parcelle vide, témoin d’une bataille inachevée, sans vainqueurs. Non, ce n’est pas celle de 1789, dont il ne reste pas grand chose. Cette bataille est plus récente, entre l’ancienne voie de chemin de fer aérienne, l’hôpital des Quinze-Vingt et l’Opéra Bastille. Bataille inachevée car aucun de ces trois mastodontes ne s’est emparé de ce bout de ville, mais tous en ont besoin: L’ancienne voie de chemin de fer est aujourd’hui la coulée verte, cette parcelle est pour elle une fin improvisée. L’hôpital, avec son implantation en coeur d’îlot, fesant fi de vouloir ignorer la rue depuis plus de 50 ans serait bien embarassé qu’on lui enlève cette ouverture vers la ville et la lumière naturelle. Enfin, l’Opéra Bastille, dernier arrivé, n’a pas souhaité s’occupper de cet arrière, lui tournant le dos avec un mur aveugle de 25 mètres de haut et préférant s’attaquer à la place de la Bastille. Le programme : un hôtel de 500 chambres + centre de conférence + restaurant soit 15 000 m² sur cette parcelle de 1 000 m². Notre réponse : une tour la plus fine possible, haute de près de 200 m, accolé au pignon aveugle de l’Opéra. Ainsi, on reste poli avec l’hôpital et la place libérée sur la parcelle est traitée comme une fin pour la coulée verte. Et l’Opéra? Il peut s’ouvrir vers la coulée verte, avec le restaurant à hauteur de cette dernière. La tour, demesurée à l’échelle du bâti hasmannien, n’est plus qu’un signal à l’échelle de l’Opéra. Le calme est revenu, c’est maintenant une zone libre, laissant place à un parvis faisant symétrie à la place de la Bastille. Signe du hasard, la tour se dresse sur l’axe historique du pouvoir de Paris, à l’opposé de la Défense. Mais cette Fois-ci, à l’est, historiquement plus populaire et orientée à 30°. Une nouvelle bataille est-elle lancée?

PENCIL

TOWER

UN HOTEL A BASTILLE 5ème ANNEE / ENSAV / 2012

Avec Aïda AlMotamassik / Enseignants : Francois CHOCHON / Matthieu GELIN

17


18


PENCIL

TOWER

UN HOTEL A BASTILLE 5ème ANNEE / ENSAV / 2012

Avec Aïda AlMotamassik / Enseignants : Francois CHOCHON / Matthieu GELIN

19


20

Ă gauche PENCIL TOWER/ Coupe transversale de la tour


PENCIL

TOWER

UN HOTEL A BASTILLE 5ème ANNEE / ENSAV / 2012

Avec Aïda AlMotamassik / Enseignants : Francois CHOCHON / Matthieu GELIN

21

PENCIL TOWER/ Plans des étages courants


22


Le grand ensemble des Grandes Terres, construit en 1960 par Marcel Lods, se situe à Marly-Le-Roi. Au sein de la belle banlieue ouest parisienne, à proximité de Saint-Germain-En-Laye et de Versailles, ce grand ensemble est une copropriété recherchée pour sa situation géographique privilégié. Il offre en revanche des logements faiblement isolés (thermique et phonique) et ne corresondants plus aux exigences de confort d’aujourd’hui. Son urbanisme mettant en oeuvre les grands principes modernes rend les habitants dépendants de leur voiture et isole le grand ensemble du reste de la ville. L’idée est ici de densifier le grand ensemble (+30% de logements) pour permettre une réhabilitation des bâtiments sans engendrer de coûts pour les copropriétaires. Ce projet propose de venir ajouter de nouveaux batiment à la structure d’origine, offrant des typologies de logements variés ainsi que des bureaux. Le Rez-de-chaussée est investi par une dalle offrant des commerces en front de rue (et proposant une alternative au centre commercial existant) et offrant des espace mutualisés au 1er étage (Laverie, Salle de Sport,...). Ainsi, les bâtiments trouvent un rapport à la rue et les logements sont diversifiés pour permettre de s’adapter aux configurations familialles contemporaines.

M U LT I P L I C I T Y REHABILITATION D’UN GRAND ENSEMBLE 4ème ANNEE / ENSAV / 2012 Enseignant : Marie-Christine GANGNEUX

23


24


M U LT I P L I C I T Y REHABILITATION D’UN GRAND ENSEMBLE 4ème ANNEE / ENSAV / 2012 Enseignant : Marie-Christine GANGNEUX

25


26


Ce projet propose une réflexion sur l’urbanisation du plateau de Saclay, réflexion commandité par la CAPS. Ce projet à donc été présenté devant les élus des communes formant l’agglomération. Notre analyse démontre un enclavement du plateau, dû au dénivellé important entre la vallée, urbanisée et le plateau. D’autre part, l’arrivée du Grand Paris Express, à quelque centaines de métres du RER B, renforce cette bipolarité. Relier le plateau à la vallée, où sont déjà présents bon nombre d’équipements (hôpital, écoles, équipements sportifs), nous semble primordial. Pour cela, notre choix c’est porté sur le transport filaire, à savoir un télécabines, transport rapide, peu énergivore et surtout peu cher à la construction et à l’usage. Dès lors, comment construire ce nouveau quartier à partir de la composante du téléphérique ? Comment mettre en scène ce transport ? Que faire des bâtiments existants pour notre nouveau quartier ? Comment ce nouveau quartier se construit, à partir de quelle (s) trame (s)? Et comment desservir ce quartier avec ce nouveau transport câblé ? Pour la construction de ce nouveau quartier sur le plateau du Moulon, chaque groupe d’étudiants s’est vu attribué une parcelle afin de penser une nouvelle urbanisation avec une identité propre. Notre parcelle se situe au Nord de l’université Paris XI, s’étend à l’Ouest jusqu’à l’Institut Universitaire de Technologie et à l’est jusqu’ au Chemin de Chateaufort. , avec le passage du métrocable.

METROCABLE

URBANISATION DU PLATEAU DE SACLAY 4ème ANNEE / ENSAV / 2011

Collectif de 30 étudiants / Enseignants : Jean-Jacques TERRIN / Fabien DUCHENE / Thierry LAFONT. En collaboration avec la CAPS (Commu-

nauté d’agglomération du plateau de Saclay)

27


28


METROCABLE

URBANISATION DU PLATEAU DE SACLAY 4ème ANNEE / ENSAV / 2011

Collectif de 30 étudiants / Enseignants : Jean-Jacques TERRIN / Fabien DUCHENE / Thierry LAFONT. En collaboration avec la CAPS (Commu-

nauté d’agglomération du plateau de Saclay)

29

METROCABLE / Plan du tracé du métrocable


30


OCABLE / Coupe transversale de la salle omnisport

METROCABLE / Typologie des cabines du métrocable

METROCABLE

URBANISATION DU PLATEAU DE SACLAY 4ème ANNEE / ENSAV / 2011

Collectif de 30 étudiants / Enseignants : Jean-Jacques TERRIN / Fabien DUCHENE / Thierry LAFONT. En collaboration avec la CAPS (Commu-

nauté d’agglomération du plateau de Saclay)

31


32


L’implantation des nouveaux bâtiments est conçue de telle sorte à minimiser les mouvements de terrain sur la parcelle. Les 12 logements sont répartis dans deux bâtiments desservis par une circulation extérieure commune. Le premier bâtiment, dont le linéaire de façade est le plus important, s’implante en limite parcellaire et parallèlement à la pente, à l’instar des bâtiments de logements collectifs avoisinants. Le second bâtiment d’une hauteur de faîtage moindre (R+1+C) et comprenant seulement 4 logements, s’implante en retrait et perpendiculairement à la rue des Etangs Baguette suivant ainsi le sens de la pente naturelle du terrain. Ce bâtiment se rapproche de la volumétrie des constructions voisines type maison individuelle. De part sa situation altimétrique et de part l’implantation des bâtiments les vues vers le lointain sont préservées depuis la rue des Etangs Baguette. Quant aux résidents, les vues depuis leurs logements s’orientent vers les quatre points cardinaux du territoire. Agence M+

LOGEMENTS BBC

12LOGEMENTSSOCIAUX Agence M+ Architectures urbanisme Remiremont / Vosges / Livraison 2014

33


34


LOGEMENTS BBC

12LOGEMENTSSOCIAUX Agence M+ Architectures urbanisme Remiremont / Vosges / Livraison 2014

Réalisation des différentes pièces constitutives du dossier de permis de construire pour un ensemble de 12 logements BBC Effienergie pour le bailleur social Vosgelis.

35


36


Détails de la mission : Relevé des cotes de l’appartement Dessins des plans (existant + projeté) Recherche des matériaux Maquette + maquette virtuelle Propositions de projets

Détail de la mission Réalisation du plan masse et de shémas Participation à l’élaboration du projet

Détail de la mission Réalisation de shémas à l’échelle du territoire et de la ville Participation à l’élaboration du projet

Détail de la mission Réalisation d’une maquette Participation à l’élaboration du projet

37

REHABILITATION A p p a r t e m e n t h a u s m a n i e n

Agence M+ Architectures urbanisme Paris / Client privé / Livré en 2013

GROUPE SCOLAIRE C o n c o u r s FrançoisClermontArchitectures Agence M + Architectures Urbanisme Ornex / Ain / 2012

GHOST

Concours

HIGHWAY

Europan

9

Agence Gantoins Malige Architectures Reims / Marne / 2008

BALEINE DE JONAS

Extension d’un pavillon Agence Gantoins Malige Architectures Ermont / Val d’Oise / 2008


C O N T A C T Antoine CHABANAS Architecte

diplômé

d’Etat

92 rue Blomet / 75015 Paris antoinechabanas@gmail.com téléphone : 06 . 59 . 07 . 70 . 89

Portfolio antoine chabanas  

portfolio Antoine Chabanas Architecte d'etat

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you