__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

EN LIGNE SPÉCIAL CONFINEMENT / COVID-19

LES ÉMOTIONS EN MOUVEMENT Un portrait sensible des émotions exprimées et des écoutes empathiques réalisées pendant le confinement

Janice C. GENDRON Karine MINIDRÉ

Juin 2020


REMERCIEMENTS

Tous les remerciements à la brigade de la Police des Émotions !

2


SOMMAIRE Introduction …………………………………………………………… 4

Partie II - Analyse des écoutes effectuées …………………………. 21 1| Les émotions : répartition par âge et par sexe……………………… 22

Partie I - Analyse de tous les rapports reçus…...………...…...…….. 5 1| Les émotions : répartition par âge et par sexe………………………… 6 1.2| Les émotions : fréquence et mouvement ………………………….. 7

1.2| Les émotions : fréquence et mouvement… ……………………… 23 Des émotions dites « désagréables » plus visibles en tête de liste…… 24 1.3| Les émotions par sexe chez les femmes écoutées

........................ 25

Des émotions plutôt « agréables » en tête de liste ……………… 8

Des émotions perçues majoritairement comme « désagréables » …. 26

1.3| Les émotions par sexe chez les femmes.............................................. 9

1.4| Les émotions par sexe chez les hommes écoutés ………….……… 27

Une permanence d’émotions « agréables » en tête de liste chez les

Des émotions équilibrées entre « agréables » et « désagréables » ... 28

femmes, tous âges confondus ………………………………………… 10

1.5| Les émotions par âge (H/F) ………………………………………..29

1.4| Les émotions par sexe chez les hommes……………………………11

Des émotions plus homogènes chez les 31-40 ans .................... 30

Une présence plus marquée d’émotions dites « désagréables » chez les hommes…………….…………………………………………. 12

1.6 | Les émotions par âge, chez les femmes …………………………. 31 Chez les femmes, des émotions globalement « agréables », mais

1.5| Les émotions par âge (H/F) ………………………………………. 13

majoritairement « désagréables » en tête de liste ….…………………. 32

Des émotions plus contrastées………………………………………14

1.7 | les émotions par âge, chez les hommes ………………………… 33

1.6 | Les émotions par âge, chez les femmes …………………………. 15

Des émotions exprimées considérablement différentes de celles de

Des émotions toujours contrastées et marquées par le genre… 16

femmes ………………………………………………….………………….. 34

1.7 | Les émotions par âge, chez les hommes …………………………. 17

1.8 | L’intensité des émotions dans l’ordre des choix émotionnels …… 35

Des émotions discontinues chez les femmes…………………… 18

Des émotions intenses et plutôt « agréables » ……………….. 36

1.8 | L’intensité des émotions dans l’ordre des choix émotionnels …… 19 Des émotions moins récurrentes, mais intenses ………………. 20

2 | LES PRINCIPAUX BESOINS IDENTIFIÉS ……………………

37

Les besoins identifiés au cœur du confinement ……………… 38 3 | LES PRINCIPALES STRATÉGIES / RECOMMANDATIONS … 39 Des « bon pour » très tournés sur la connexion à soi …………. 40

3


INTRODUCTION Cette analyse a comme objectif principal d’avoir un regard global sur les émotions plus présentes chez les personnes qui ont envoyé un rapport à la « Police des Émotions (PE) », spécial en ligne à l’occasion du confinement. Ces rapports émotionnels ont été envoyés à partir de l’outil virtuel « l’ampli à émotions » mis en place par le lejokcoeur.fr. Tout rapport reçu faisait objet d’une proposition d’écoute empathique de la part d’un· e agent· e de la brigade en ligne. Au total, la « Police des émotions » a reçu 67 rapports émotionnels et a réalisé 36 écoutes, de mars à mai 2020. Même si toute personne ayant envoyé un rapport a reçu une proposition d’écoute empathique, une partie considérable n’a pas donné suite. Les raisons pour lesquelles les personnes envoyant un rapport ne se sont pas prêtées au jeu jusqu’au bout sont inconnues, néanmoins quelques hypothèses peuvent être des pistes de compréhension : contexte physique et familial de confinement inapproprié pour avoir un temps d’intimité ; incompréhension sur la suite du « jeu » de l’ampli à émotion ; envie de jouer en faisant juste le constat émotionnel ; sentiment de ne pas être prêt pour parler de ses émotions (une fois la proposition d’écoute arrivée). Toutefois, ces données analysées sont parlantes et nous montrent une tendance sociologique intéressante en ce qui concerne les émotions exprimées par des hommes et des femmes et selon les tranches d’âge. Nous avons choisi de diviser l’analyse en deux parties car il nous semblait intéressant de connaître la tendance émotionnelle de tous les rapports envoyés et de les comparer, ensuite, avec ceux ayant donné suite à une écoute empathique. 4


Partie I ANALYSE DE TOUS LES RAPPORTS REÇUS

5


1 | LES EMOTIONS

1.1 | Répartition par âge et par sexe Par sexe

Par tranche d’âge

6


1.2 | Les émotions : fréquence et mouvement Émotions dans l’ordre des choix émotionnels (1 à 5)

Tranquilité

Confiance

Amour

Confiance Frustration Tristesse

Joie

Amour

Liberté

Gratitude

Tranquilité Tristesse Fatigue

Frustration Déception Gratitude

Tristesse

Solitude Frustration

Confiance Anxiété

Fatigue Amour

Peur

Solitude Peur

Curiosité

Solitude

Liberté

Anxiété

Frustration

Fatigue Colère

Emotion 1

Emotion 2

Emotion 3

Emotion 4

Emotion 5

7


Des émotions plutôt “agréables” en tête de liste sur tous les choix émotionnels

À travers ce graphique en rubans (ci-haut), nous pouvons observer les mouvements des émotions, selon la fréquence avec laquelle elles apparaissent et dans l’ordre de choix émotionnels. Nous constatons que l’émotion “tranquillité” est celle qui était la plus présente en tant que premier choix émotionnel (première colonne, émotion 1). Ensuite, il passe à la 7ème position lorsque nous analysons l’ordre d’apparition du deuxième choix émotionnel. La “confiance”, qui apparaît en dernière position du premier choix émotionnel (émotion 1), est désormais l’émotion la plus récurrente en deuxième choix émotionnel (émotion 2), et ensuite, dans le quatrième

choix

émotionnel (émotion 4). L’épaisseur et les mouvements des rubans au travers les colonnes d’émotions, nous montrent les émotions les plus présentes dans les rapports que nous avons reçus lors de ce confinement : tranquillité, joie, amour, confiance, gratitude, tristesse, fatigue…

8


1.3 | Les ĂŠmotions par sexe : frĂŠquence et mouvement chez les femmes

9


Une permanence d’émotions “agréables” en tête de liste chez les femmes, tous âges confondus

Quand nous analysons les émotions de la perspective des femmes, nous observons que la tendance de la présence des émotions dites “agréables” continue dans la même lignée de l’analyse globale. Néanmoins, nous observons la présence de la “solitude”, plutôt que la tristesse dans les cinq principales émotions du premier choix émotionnel. Nous remarquons que le sentiment de “honte” apparaît dans le top 5 du choix émotionnel cinq, alors que ce sentiment n’apparaît pas dans les émotions les plus fréquentes de façon globale.

OBS: Cela ne veut pas dire que c’était très présent chez les femmes, seulement que quand il est apparu, même si très peu, il était ressenti majoritairement par des femmes.

10


1.4 | Les ĂŠmotions par sexe : frĂŠquence et mouvement chez les hommes

11


Une présence plus marquée d’émotions dites “désagréables” chez les hommes

L’analyse des émotions plus présentes chez les hommes nous montre une présence plus marquée des émotions dites “désagréables”: deux fois en tête de liste (émotion 3 et 4 : tristesse et frustration). La “peur” apparaît également seulement chez les hommes dans un “top 5” d’un choix émotionnel. Ce qui est encore plus marquant est que cette émotion apparaît en troisième position du premier choix émotionnel (émotion 1).

Dans le même registre, la “colère” apparaît également dans les principales émotions seulement chez les hommes. Le premier choix émotionnel est très différent de celui de femmes, il est composé majoritairement d’émotions “désagréables », alors que chez les femmes la tendance est plutôt inverse.

12


1.5 | Les émotions par âge : fréquence et mouvement (H/F)

13


Des émotions plus contrastées

Ce tableau nous montre que quand nous opérons une analyse par tranche d’âge, les émotions en tête de liste apparaissent de façon plus contrastées. Chez les mois de 30 ans, les deux premières émotions les plus présentes sont la « fatigue » et la « tristesse ». La tranche d’âge qui suit (31-40), continue dans la même tendance des émotions ressenties comme « désagréables » et ont comme principales émotions : « frustration » et « solitude ». De façon contrastée, les tranches d’âges 51-60 et 60+ présentent, respectivement, les émotions « Frustration », « confiance », « tranquillité » et « solitude ». L’ « anxiété » apparaît – parmi les cinq émotions les plus présentes - seulement dans la tranche d’âge de 60+.

14


1.6 | Les émotions par âge : fréquence et mouvement chez les femmes

15


Des émotions toujours contrastées et marquées par le genre

Lors que nous analysons la présence émotionnelle sous l’angle de tranches d’âges et de la perspective de femmes, nous constatons une continuité de contrastes importants dans les émotions ressenties, avec une tendance plus forte vers des émotions désagréables en tête de liste (par rapport au graphique sans découpage homme/femme). L’ « anxiété » est toujours présente majoritairement chez les femmes de 60+ (ce qui est cohérent dans un point de vue statistique, car les femmes sont plus nombreuses que les hommes dans cet échantillon d’analyse). A celle-ci s’ajoute la « solitude », qui est en deuxième place dans cette tranche d’âge. La « tristesse », la « tranquillité » et la « joie » sont les émotions les plus présentes chez les femmes de -30 ans. La « fatigue » et l’ « amour » sont les émotions les plus présentes chez les 31-41 ans. Ce qui peut nous faire avancer l’hypothèse que cela est dû à l’âge plus actif professionnellement où il faut concilier télétravail avec les enfants à la maison, plus les tâches ménagères. Un clin d’œil sur l’égalité homme-femme ? En effet, la fatigue apparaît en première place dans cette catégorie d’âge chez les femmes, alors que chez les hommes elle apparaît en quatrième position (voir le tableau suivant). L’”amour” est une émotion très présente chez les femmes et traverse toutes les tranches d’âges, alors qu’elle n’apparaît qu’en troisième place chez les hommes et uniquement dans la tranche d’âge de +60 ans. 16


1.7 | Les émotions par âge : fréquence et mouvement chez les hommes

Par tranche d’âge/hommes

17


Des émotions discontinues chez les hommes

Ce découpage nous montre une absence assez remarquable de l’émotion « amour » parmi les cinq (voire plus) émotions plus présentes. Elle n’apparaît pas dans les tranches d’âge -30 ans et 41-50 ans chez les hommes. Alors que chez les femmes de -30 ans c’est la « tristesse » l’émotion la plus présente. Chez les hommes c’est la « fatigue ». La « solitude », la « frustration » et la « tristesse » sont en tête de liste chez les 31-40 ans. Ce qui fait une différence importante avec le schéma émotionnel féminin de cette même tranche d’âge (fatigue, amour, gratitude). La « tranquillité » et la « liberté » apparaissent en tête de liste chez les + 60 ans.

18


1.8 | L’intensité des émotions dans l’ordre des choix émotionnels

19


Des émotions moins récurrentes, mais intenses

L’analyse d’intensité des émotions nous montre une tendance assez intéressante, car nous observons que des émotions qui n’étaient pas très représentative de façon global (en termes de récurrence), apparaissent en première place dans ces graphiques. Nous observons que le sentiment de « honte », absent parmi les premières cinq émotions les plus présentes dans tous les choix émotionnels, apparaît en première place dans l’intensité des choix émotionnels 1 et 3. Cela veut dire que : même si cette émotion est moins fréquente, quand elle est choisie, elle est exprimée avec une plus forte intensité que les autres. Dans le même registre, nous observons la « gratitude » et la « joie » en tête du choix émotionnel 2. La « fierté » et la « gratitude », en tête du choix émotionnel 4. La « joie » et la « déception », en tête d’intensité dans le choix émotionnel 5.

20


Partie II ANALYSE DES ÉCOUTES EFFECTUÉES

21


1 | LES EMOTIONS

1.1 | L’âge et le sexe des écoutés

Par tranche d’âge

Par sexe

22


1.2 | Les émotions : fréquence et mouvement des écoutes réalisées

23


Des émotions dites “désagréables” plus visibles en tête de liste

La photographie sensible des émotions exprimées par les personnes qui ont joué le jeu jusqu‘au bout, c’est à dire, qui ont accepté l’offre d’écoute et fait le constat de leur état émotionnel avec un.e agent.e de la brigade, est considérablement différente de celle de l’analyse faite avec tous les rapports envoyés à la « Police des émotions » (partie I). Les émotions dites « agréables » sont toujours majoritaires dans les émotions les plus présentes, néanmoins, nous constatons une inversion de la tendance parmi les premières émotions de chaque choix émotionnel. Alors que dans l’analyse de tous les rapports reçus, toutes les émotions en tête de liste étaient des émotions considérées comme « agréables », dans ce graphique, nous observons une présence majoritaire d’émotions dites désagréables en tête de liste (trois sur cinq) : tristesse (émotion 3), solitude (émotion 4), fatigue (émotion 5). L’« anxiété » est plus visible dans ces écoutes effectuées. La « peur » apparaît de façon plus récurrente dans les cinq émotions principales (émotions 1 et 3). Dans cette analyse globale (sexe, âge et toutes écoutes confondues), les émotions les plus visibles, sur la totalité du graphique, sont néanmoins assez équilibrées entre « agréables » et « désagréables ».

24


1.3 | Les émotions par sexe : fréquence et mouvement chez les femmes écoutées

25


Des émotions perçues comme « désagréables » majoritaires pour les femmes, sur l’ensemble du graphique

Chez les femmes, la majorité des émotions en tête de liste (trois sur cinq) sont des émotions dites « agréables ». Les têtes de liste dans les cinq choix émotionnels sont : « tranquillité » et « confiance », suivi de « tristesse », puis à nouveau, « confiance » et enfin « fatigue ». Sur l’ensemble du graphique, les émotions les plus visibles sont majoritairement des émotions perçues comme « désagréables ». Nous remarquons notamment que dans les trois derniers choix émotionnels (3,4,5), les émotions les plus présentes sont : « tristesse », « peur », « déception », « frustration », « solitude » et « anxiété ».

26


1.4 | Les émotions par sexe : fréquence et mouvement chez les hommes écoutés

27


Des émotions équilibrées entre « agréables » et « désagréables » chez le peu d’hommes écoutés

L’analyse des émotions chez les hommes montre tout d’abord le faible nombre d’écoutes réalisées auprès de ce public. Cela montre, néanmoins, une présence assez équilibrée entre émotions dites « agréables » et « désagréables ». Comparativement - par rapport aux émotions plus présentes chez les femmes -, nous observons une faible présence de l’émotion « amour » dans la globalité du graphique. Dans le même registre, l’émotion « tristesse » est également peu présente (seulement dans le choix émotionnels 3 et 4). En contre partie, la « solitude » est l’émotion qui apparaît de façon la plus récurrente parmi les choix émotionnels (quatre sur cinq). La « liberté », est également une émotion que traverse plusieurs choix émotionnels (quatre sur cinq). Contrairement au graphique de femmes - qui montre une présence de l’« anxiété » dans tous les choix émotionnels (même si par forcement dans les cinq émotions plus présentes) - chez les hommes, cette émotion est présente seulement dans les deux derniers choix émotionnels.

28


1.5 | Les émotions par âge : fréquence et mouvement (H/F)

29


Des émotions plus homogènes chez les 31-40 ans

Ce tableau nous montre deux choses : d’une part, que la tranche d’âge de 31-40 ans a été le public le plus présent dans les écoutes, et, d’autre part, que les émotions sont plus homogènes. Les émotions les plus ressenties sont présentes dans cette catégorie d’âge sont majoritairement « agréables », même si la plus récurrente est la « fatigue ». La « confiance » et l’ « amour » suivent dans la tête de liste. La « tristesse » et la « solitude » finissent la liste des « top 5 ». Dans les autres catégories d’âge, les émotions sont moins tranchées en ce qui concerne la récurrence. Nous observons d’autres émotions qui traversent tous les âges (pas forcement avec une forte récurrence) : la « tristesse », l’ « anxiété », la « peur », la « fatigue » et l’ « amour ». La « tranquillité » est l’émotion la plus présente chez les -30 ans, la « solitude » est la plus présente chez les 4150 ans, la « frustration » la plus présente chez les 51-60 ans et la « tranquillité » revient en tête de liste chez les +60 ans. La « colère » apparaît pour la première fois en deuxième place chez les + 60 ans.

30


1.6 | Les émotions par âge : fréquence et mouvement chez les femmes

31


Chez les femmes, des émotions globalement « agréables », mais majoritairement « désagréables » en tête de liste

Chez les femmes écoutées, et parmi la majorité des tranches d’âges (quatre sur les cinq), les émotions « désagréables » occupent la première place. Seulement chez les - 30 ans il s’agit d’une émotion dite « agréable », la « tranquillité ». Mis à part les têtes de liste, globalement les émotions présentes sont plutôt « agréables ». L’« anxiété » apparaît de façon plus marquante dans les cinq émotions les plus visibles (31-40 ans et + 60 ans). Elle traverse toute les tranches d’âges, même si avec peu de récurrence. La tranche d’âge de + 60 constitue la catégorie avec plus de présence d’émotions dites « désagréables » : « frustration », « anxiété », « tristesse », « solitude ». Les catégories d’âges 31-40 et 41-50 présentent des émotions plus concentrées et contrastées en tête de liste : d’un côté, « fatigue » et «gratitude » sont les émotions les plus présentes dans la première catégorie ; d’un autre côté, « solitude » et « confiance » sont les plus présentes dans la deuxième tranche d’âge. La « peur » suit le même schéma de l’analyse sans découpage par âge : elle est présente parmi les cinq émotions les plus présentes chez les - 30 ans et les 41-50 ans. 32


1.7 | Les émotions par âge : fréquence et mouvement chez les hommes

33


Des émotions exprimées chez les hommes considérablement différentes de celles de femmes

Malgré le peu d’écoutes effectuées chez les hommes, nous observons une tendance globale plutôt équilibrée entre émotions « agréables » et « désagréables », même si les émotions les plus présentes en tête de liste des catégories d’âges - 30 ans et 31-40 ans sont marquées par des émotions « désagréables ». Nous constatons ainsi que, respectivement, les émotions plus présentes sont : « fatigue », « ennui », « tristesse », « solitude », « tristesse », « frustration ». Chez les hommes de – 30 ans, le tableau émotionnel est considérablement différent de celui des femmes, car chez les femmes les émotions les plus présentes dans cette tranche d’âge étaient majoritairement dites « agréables ». Nous remarquons une autre différence remarquable entre femmes et hommes de + 60 ans écouté.e.s, en ce qui concerne les émotions exprimées : chez les femmes les émotions étaient majoritairement « désagréables », alors que chez les hommes,

elles sont majoritairement « agréables » : « tranquillité », « liberté », « confiance », « colère »,

« amour ». Les tranches d’âges 41-50 ans et 51-60 ans n’ont pas eu d’écoutes effectuées chez les hommes.

34


1.8 | L’intensité des émotions dans l’ordre des choix émotionnels

35


Des émotions intenses et plutôt « agréables »

L’intensité des émotions chez les individus qui ont effectué des écoutes empathiques continuent dans la même tendance des constats faits dans la première partie de l’analyse : des émotions moins récurrentes, mais ressenties de façon intense. Chez les personnes écoutées, les émotions les plus intenses, dans chaque choix émotionnel, sont majoritairement agréables. La « honte » apparaît seulement 1 fois en tête de liste (alors que dans l’analyse de tous les rapports reçus elle apparaît 2 fois). La « déception » apparaît comme l’émotion la plus intense dans le cinquième choix émotionnel, alors qu’elle n’apparaît pas en tête de liste d’aucun choix émotionnel de l’analyse de tous les rapports reçus. Dans le même registre, la « curiosité » est devenue l’émotion la plus intense dans le choix émotionnel 2, alors qu’elle n’a occupé la première place dans aucun choix émotionnel de la première partie de l’analyse.

36


2 | LES PRINCIPAUX BESOINS IDENTIFIÉS

On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. Antoine de Saint-Exupéry

37


Les besoins identifiés au cœur du confinement

Nous avons fait une analyse qualitative des principaux besoins exprimés et enregistrés par les écoutants dans le PV. Ce repérage, fait manuellement, traduit des grandes tendances des besoins exprimées. Dans ce nuage de mots, plus la taille du mot est grande, plus le besoin était récurrent. Ainsi, nous pouvons constater que les besoins les plus ressentis (et cités dans les PV’s), sont : « sécurité », « partage », « liberté », « intimité »… ce qui traduit de façon cohérente les besoins liés à la situation de confinement. Il est intéressant de remarquer que le besoin de « sécurité », souvent lié à un sentiment de peur apparaît de façon centrale, alors que la « peur » n’est jamais apparue de manière forte dans les rapports émotionnels. Une difficulté de traduction de ses émotions en besoin (et vice versa) ? Un besoin social de clarté de ce qui se passe dans notre vie intérieure ?

38


3 | LES PRINCIPALES STRATÉGIES / RECOMMANDATIONS

39


Des « bon pour » très tournés sur la connexion à soi

L’analyse des besoins et des recommandations/stratégies a été réalisée manuellement car il s’agissait d’une partie basée sur les écoutes empathiques et donc de données qualitatives, notés par chaque agent· e de la brigade sur le « Pour Verbaliser » (PV). Ces PV’s constituent l’aboutissement de l’écoute, en accompagnant l’écoutant à trouver ses propres stratégies pour nourrir les besoins identifiés. Ses stratégies sont notées dans la partie du PV nommée « bon pour » et elle sert de repère à l’écoutant dans son cheminement pour chercher à nourrir ses besoins identifiés. Nous remarquons que les stratégies les plus présentes pour répondre aux besoins identifiés sont, dans l’ordre de récurrence : « auto-empathie », « prendre soin de soi », « expression de soi / chaleur humaine /partage physique », « célébrer les petites réussites » et « s’accueillir », « auto-compassion ». Ces écoutes empathiques nous montrent une tendance des individus confinés – et qui ont cherché un soutien à la clarté de son vécu – à aller plutôt vers des stratégies intrapersonnelles de connexion à soi et d’écoute de ses propres émotions et besoins, de façon plus pérenne.

40


https://www.lejokcoeur.fr/

Contacts:

Karine MINIDRÉ, Créatrice du JoKcoeur lejokcoeur@gmail.com

Janice C. GENDRON, Sociologue Janice.cavalcanti@gmail.com

41

Profile for janice cavalcanti

Les émotions en mouvement  

Advertisement
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded