Issuu on Google+


Les sentiers se créent à force de fréquentation, l'itinéraire est influencé par les pas précédant. Il dépend à la fois de la condition physique de l'usager ainsi que du relief du milieu qui le supporte . Les propriétés physiques de la pierre font d'elle un matériau solide qui resiste aux piétons, le rendant perméable.


Alors qu'au contraire un sol est poreux et malléable. A force d'être utilisé il devient hostile au developpement de l'environnement qui précédait le chemin


EROSION : ensemble des actions externes, des agents atmosphériques qui provoque la dégradation du relief


Afin de les préserver les sites sont aménagés de manière à pouvoir accueillir un public qui est guidé par un ensemble de dispositifs propres à l'humain.

jardin botanique, Montréal, Canada


La chute est le rĂŠsultat d'un mouvement soumis Ă  l'attraction terrestre qui permet de garder les pieds sur terre


Mais plutôt que ce qu'implique cette présence étrangère,

l'intérêt est de pouvoir contrôler, maitriser, contenir cette pierre.


Pour permettre la traversée d'un milieu à priori hostile, nous avons recours à des moyens améliorant les capacités physiques de l'humain, augmentant sa puissance d'action.


Le volcan remet en question la stabilitĂŠ du sol sur lequel nous nous reposons


Lorsque la pierre ne peut plus être contournée nous mettons en place des dispositifs afin de résoudre le problème.


L'entrĂŠe en collision de deux blocs d'identitĂŠ distinctes provoque un tremblement de terre.


Un tremblement passager et involontaire qui naĂŽt d'une ĂŠmotion plus ou moins vive.


Le foyer peut à la fois faire écho au tremblement de terre et à l'incendie mais c'est aussi le lieu d'où provient l'épidémie.


Manifestation soudaine et fugitive, le feu est un signal, le signe de quelque chose ĂŠchappant Ă  toute logique.


La nationalité est un concept relatif qui renvoie à un groupe de personnes possédant la volonté d'exister.


Le mode de dĂŠplacement utilisĂŠ influence la perception de l'utilisateur et, peut uniformiser le paysage en focalisant l'attention sur un point de fuite unique et infini.


La montagne est un volcan au repos, il est conseillé à l'utilisateur de faire régulièrement une pause pour compenser la fatigue occasionnée par la monotonie de l'autoroute.


L'aire d'autoroute est un terrain aménagé de manière à occuper ce temps de repos, le rendre agréable.


En permettant toute sorte de ravitaillement, pour l'humain comme pour le vĂŠhicule.


ANAIS VIVIEN - juin 2016



Pourquoi les routes ?