Page 1

PORTFOLIO 2007-2013

Anaïs Pillu - étudiante à l’ENSA Nantes1


2


Sommaire Arpenter-Expérimenter..................................................................................................p.5 Analyse photographique p.6 Esquisse exploratoire p.8

Architecture..................................................................................................................................p.13 Fenêtre sur cour p.12 Un centre socio-culturel p.16

BAT.ie.ART p.20

Projets urbains...........................................................................................................................p.25 Sous les ondes p.26 Le M.I.R p.30 projet Bavière p.36 La boucle verte p.40 Quais du septime art p.44

3


4


Arpenter-ExpĂŠrimenter 5


Analyse photographique Saint Nazaire Licence 3 - Second semeste “La traversée du paysage”

L’entrée de ville Elle est marquée par un passage singulier : un pont dommine les voies ferrées.

Le paquebot Image de la ville de Saint-Nazaire. C’est un centre commercial comprenant des vitrines à rue.

6

L’anlyse urbaine, par un travail photographique, décripte le tissu de la ville. Pour partie reconstuite après la guerre, Saint nazaire possède sur un grand territoire un plan orthogonal. Confrontée à son histoire dans son plan et dans ses murs, la ville a aujourd’hui décidé de profiter de sa position stratégique et de tirer profit de ses monuments.

L’hôtel de ville Il est l’aboutissement de l’axe. Une rue perpendiculaire à la notre propose alors de rejoindre le port.

Le protocole de l’analyse est simple : a chaque intersection, un photographie est prise. Vers l’avant, à gauche et à droite. (travail réalisé en binome avec N. Martin) Voici ici les éléments les plus significatifs représentant la ville de Saint-Nazaire.

Le quartier du petit maroc Au bout de cet axe, la mer.


La base sous-marine Construit par les allemands cet édifice a longtemps été considéré comme une “verrue” dans la ville Aujourd’hui elle est devenue un élément fort et attractif. On peut accéder au toit, où G. Clément est intervenu. L’intérieur accueille des salles d’expositions et de concert. Ainsi que des espaces de circulation libre.

Le front de mer Aménagé, c’est un lieu très investi. Tant la plage que l’espace piéton. De nombreuses rues s’achèvent sur cet horizon. La ville tend aujourd’hui a se reconnecté a son paysage.

7


Workshop Esquisse Exploratoire Master 2 - Projet de fin d’étude “Les formes de la ville” Site : Bas Chantenay, Nantes Exercice : Retranscrire cinq semaines de perceptions sensibles et d’arpentage du territoire. (Réalisé avec M. Bianccini, K. Guillou et M. Doblado) Dans un premier temps, le travail a été de saisir par le croquis ses ressentis. Ils ont été de plusieurs ordres, évoluant avec la connaissance des lieux. Me sont apparus tout d’abord les contrastes qui existent sur le site (paisible/agité, coloré/gris, calme/bruyant.), puis m’est venue la perception de limite, de frontière. En réponse à ce premier travail, d’une perception subjective et fragmentée, il nous a été demandé de matérialiser plastiquement, par groupe, notre ressenti du site. Après échanges et réflexions, afin de représenter nos sensibilités, chacune singulière, nous avons cherché à recenser les lieux qui nous étaient les plus représentatifs, significatifs.

8


Etape 1 Croquis personnel exprimant la fracture du site dû à la voie ferrée et les différences entre les différentes franges du site.

Etape 2 Croquis communs (1) rassemblant tous les éléments marquants du territoire ; (2) synthèse de la première esquisse. Etape 3 Réalisation collective d’un tressage de tissus sur grille représentant l’esquisse première. Mis en situation dans un paysage urbain, l’objet rappelle son sujet : un morceau de territoire qui appartient à un ensemble. Le tressage nous intéressait pour de multiples raisons : il renvoie à la maille, au pixel, à l’unité mais aussi à la notion de tissu, de tissage, d’entrelacement. Le travail des différents matériaux, des opacités, du plein et du vide, de la couleur nous a permis de représenter nos ressentis et la complexité des notions qu’ils interpellent, tout en créant un niveau d’abstraction plus important que l’esquisse première. Nous avons travaillé cette composition en prenant en considération autant l’objet que l’ombre qu’il générait. La projection raconte autre chose, de nouvelles perceptions du site

9


10


Architecture 11


Fenêtre sur cour

Licence 2 - Premier semeste - “Le logement étudiant à travers la fenêtre” Site : Nantes - Ile de Nantes Projet : Logement étudiant Travail collectif, réalisé avec A. Hubert et B. Tamagno 3 phases : - Travailler à l’échelle d’une cellule (travail individuel) *concevoir un dispositif de facade *conservoir un plan d’une unité de logement - Proposer une implantation pour 100 logements - Réaliser un bâtiment pouvant accueillir 30 logements (travail individuel)

Le projet se trouve sur l’île de Nantes. Zone en plein renouvellement, elle cherche à conserver des traces de passé industriel tout en y développant des logements ainsi que de nouveaux pôles de création. S’y installent des écoles ainsi que des industries légères et des commerces. Le logement étudiant s’inscrit dans cette dynamique.

12


Le projet prend corps à partir de son territoire. Les vestiges de l’activité industrielle passée sont peu présents mais marquants. Le mur en pierre existant est conservé, marquant l’entrée dans un nouveau programme. Les bâtiments s’articulent autour d’un coeur d’îlot. C’est un lieu appropriable, pouvant accueillir des expositions temporaires. Il est accessible par les deux rues qui bornent la parcelle. Une majorité des logements s’orientent sur cet espace. Ces derniers sont répartis dans trois édifices. Le rez-de-chaussée est dédié aux activités collectives :parking à vélo, salle mutimédia, salle d’exposition. L’accès se fait depuis les deux rues qui bornent le site .

13


Le bâtiment au nord-ouest du site possède trois typologies de logements : -appartement privatif, -en collocation, -chambre individuelle avec des espaces collectifs (cuisinesalon) à chaque étage. Les logements sont desservis par des coursives extérieures. Les espaces collectifs donnent sur le jardin, disposant d’une orientation sud, tandis que les chambres s’ouvrent sur la rue, au nord.

Localisation du projet individuel

14


Coupe en coeur d’ilôt

15


Un centre socio-culturel

Master 1 - Second semeste - Projet architectural Site : Liège - Outremeuse Projet : Réhabiliter une ancienne dentisterie en un centre socio-culturel (travail individuel) Programme : - espace d’exposition - bureaux de la maison de quartier - bureaux d’associations (asbl) - ludothèque - pôle de documentation (bibliothèque, médiathèque, espaces de lecture) - salles polyvalentes - cafétaria Enjeux : Ce projet architectural s’inscrit dans une réfexion urbaine à l’échelle du quartier. Sur un territoire de 4hectares. L’’ancienne dentisterie est le seul bâtiment conservé de l’activité antérieure du site : un hôpital. Le bâtiment devait être détruit mais la ville a du se rétracter face à forte opposition de riverains et associations. Le programme tend à rendre ce monument à ses habitants. Un centre socio-culturel, accueillant de multiples fonctions, pour toucher un public varié.

16

Extention verticale : continuité de la bibliothèque se trouvant dans l’existant

Extention horizontale : espace d’exposition en connexion avec le dernier niveau de l’existant

Souhaitant conserver le caractère architectural du bâtiment, la réhabilitation vient jouer avec ses niveaux et ses dimentions, mais conserve ses facades et sa complexité spatiale. De plus, deux extentions viennent se greffer au monument. Les différents programmes prennent place dans les étages réhabilités. L’extention verticale reprend les dimentions du bâtiment, mais possède des niveaux équivalents. S’y trouvent les salles polyvalentes. Ainsi, les fonctions spécifiques trouvent l’espace qui leur est nécéssaire dans le bâtiment existant, et des activités peuvent se dérouler dans les salles polyvalentes. Le bâtiment est également réhaussé d’un niveau, accueillant une salle d’exposition et donnant un point de vue imprenable sur la ville.


Le processus d’extension Le bâtiment extistant possède une structure particulière. Au nord un large espace est dégagé de structure porteuse, tandis qu’au sud, le fractionnement des espaces par la structure est clair. La facade ouest se compose de trois décrochés. C’est à cette dernière que l’extension s’accroche, générant une faille entre les deux éléments. L’extention reprend les dimentions du bâtiment. A l’articulation entre le nouveau et l’ancien, un noyau de connexion. Il permet l’accès de l’un à l’autre, régularisant les différences de niveau.

Structure du Bâtiment existant

Création d’une extension

Connexion entre les deux bâtiments par une faille

En facade, la lecture des deux éléments est évidente, par le changement de matériaux (brique pour l’existant, peau en métal perforé pour l’extension). La répartition des fonctions dépend de leur besoins : la bibliothèque se développe sur tous les niveaux, dans les espaces dégagés au nord et se prolonge dans l’extension. Les autres structures se répartissent à chaque niveau dans l’existant.

Structure de l’existant et de l’extension

Référence pour la facade de l’extension Estudio Entresitio

Répartition des fonctions

17


Plan RDC : Accueil, accès à la bibliothèque, espace d’exposition, cafétaria. Ce niveau est un espace de déabulation ouvert au public Plan R+2 : Il s’apparenterait à un niveau d’étage courant, comprenant : Bibiliothèque, salle informatique, maison de quartier et salle polyvalente. Plan R+5 : La salle d’exposition se développe sur deux niveaux : le dernier du bâtiment existant et dans l’extention. Coupe a : Coupe dans la bibliothèque Coupe B : coupe dans la faille Coupe A

18


Références

Coupe B

19


BAT.ie.ART

Master 2 - Premier semeste “Architecture construite”

Site : Nantes - Chantenay Programme : Création d’une nouvelle enseigne de type “cité du bricolage” Concept : projet hybride fondé sur la mixité de plusieures fonctions : formation/négoce/ commerce

parking

Espaces de vente

Ateliers pédagogiques

Hall + showroom

Administration

Salles de séminaire

Cafétaria

Stockage Espace livraison

Diagramme programmatique Insertion dans le site

20 Coupe transverale


Coupe longitudinale

Facades du bâtment “espace de vente”

Le concept organisationnel est de regrouper les activités du programme dans des bâtiments différenciés. Elles sont associées en fonction des nécessaires connexions entre elles et de leur niveau de publicité (depuis le parking visiteurs jusqu’aux espaces de stockage). La morphologie des édifices s’inspire de la typologie du “hangar”, en référence à l’activité industrielle passée du site. Une galerie traverse l’ensemble des espaces, reconnectant les fonctions. Cette dernière tient ses proportions de la fréquence d’utilisation. Elle libère le sol entre les espaces de stockage, permettant des passages de véhicules et du stockage extérieur.

21


Les espaces extérieurs acceuillent différents aménagements : un jardin s’installe entre le parking et le bâtiment de vente ; un espace de chargement est positionné entre la vente et le stokage.Trois matériaux composent les bâtiments : verre, bois, métal. Les ateliers pédagogiques ainsi que les salles de séminaires se développent en mezannie au dessus des espaces de vente. Les espaces de stockages sont accessibles uniquement par les professionnels et l’administration. Les matériaux sont livrés aux professionels et chargé dans les véhicules des particuliers après commandes.

Plan RDC

Plan R+1 Vue intérieure - espace de vente

22


Plan R+2

Plan R+3

Vue intĂŠrieure - La galerie donnant sur le hall

23


24


Projets urbains 25


26


Sous les ondes

Licence 3 - Second semeste - “La traversée du paysage” Site : Saint Nazaire L’immaculée - étang de bois Joalland Programme : Analyse et installation paysagère (réalisé avec N. Martin) Constat : - Des disparités d’une berge à l’autre - La présence -ou plutôt l’absence- d’un village engloutti lors de l’aménagement du bassin pendant la Première Guerre Mondiale. Projet: Relier ces berges l’une à l’autre, par la convocation de ce lieu invisible, impalpable rendu au monde au travers des ondes sonores. Réseaux

Bâti

Végétation

Masses

Relevé sonore

Ressenti sensible

Etang du bois Joalland

27


Rive nord, le projet tend à reconnecter le bourg de l’immaculée à l’étang. La rue qui permet cette interraction est large et bordée de résidences pavillonaires. Le projet propose de redimentionner cette rue, la transformant en une rambla. Les berges se transforment en un parc sonore, accueillant de multiples installations.

Coupes sur la Rambla

RIVE NORD

Coupe générale

RIVE SUD Rive sud, les berges sont elles aussi réaménagées, quelques installations jalonnent le parcours proposé. Dans l’épaisseur du bois limitrophe, le parcours se prolonge, stimulé par des objets appropriables, utilisables, par le promeneur.

28

Aménagement des rives sud, installation de cloches au bord de l’eau

Aménagement de zones de loisirs

Chacunes des installations sont composées d’éléments générant des sons. La diversité sonore contribue à l’intéractivité du parcours.


Vue sur le parc sonore

Installations sonores dans la f么ret

Plan

29


Le M.I.R - Marché d’Interêt Régional

Licence 3 - Premier semeste - “Mais qu’est-ce donc qu’un espace public ?” Site : Basse Goulaine (Métropole Nantaise) Programme : Travail à différentes échelles : 1/2000 Programmation urbaine 1/500 Aménagement d’un espace public + conception architectural 1/50 Travail d’un détail (Réalisé avec A. Hubert et C. Smaga) Constat : Le territoire de projet est une zone périurbaine. Le site se partage entre un quartier résidentiel pavillonaire et une zone industrielle-commerçante composée de hangars et de bureaux. L’activité mono-fonctionnelle de la zone d’activité conduit le site à ne vivre qu’entre 8h et 18h. Les automobilistes (ceux qui pratiquent le plus le site) empruntent deux axes : la route de Clisson, axe principal, et une contre allée qui dessert les industries et les commerces sur la commune de Basse Goulaine. Enjeux : Comment redonner une identité au lieu et sa place à l’humain ? Perimètre de pertinence - relevé des axes structurants du territoire

30

Coupe sur l’ensemble du projet


500 x 500 Le projet : Ses essences émanent du lieu : un entrepôt en friche, une voie ferrée, et une ancienne route oubliée. L’entrepôt possède une emprise de 10 000 m². C’est un élément majeur du site. Sa présence dominante dans le paysage doit être remise en valeur. Le bâtiment est réhabilité en Marché d’Intérêt Régional. Il comporte ainsi en ses murs l’activité incessante du MIR, mais également un espace scénique et des espaces d’expositions. Il permet de rassembler les produits locaux et de les distribuer à différentes échelles : par le fret à échelle industrielle, mais également à échelle de l’acheteur, avec un marché qui prend place le long d’un axe piéton.

Maquette sensible du projet urbain

Le projet joue sur la temporalité et la polyfonctionnalité, redonnant une place au pieton, au visiteur, à une activité variée.

31


Sur de nouveaux rails _ Art et marchandises dans le mĂŞme wagon

32


50 x 50 Le bâtiment participe à l’identité du quartier, et, à plus grande échelle, devient un attrait périurbain. Le programme est mixte, permettant un usage temporel permanant : un Marché d’Intérêt Régional, une salle de spectacle et des espaces d’expositions, une station de tramway (pour le fret). Deux facades, deux ouvertures, deux programmes : côté route, le MIR, coté paysager, la scène. Le bâtiment reste poreux, des accès sont possibles de tous les cotés. L’axe de distribution fait interface entre le MIR et l’espace artistique. Le MIR est un lieu de transit de produits locaux. Il les stocke et les exporte. Plusieurs moyens de diffusion sont possibles: tram-train, camion. Un marché face au bâtiment propose également la vente locale des produits. La salle de spectacle s’ouvre sur un horizon viticole. La scène peut se retourner sur l’extérieur. L’installation d’un MIRador, un belvédère, permet un point de vue sur ce payage. La diversité des programmes contribue à retendre les mailles urbaines et programmatiques du lieu dans lequel il s’inscrit. Les activités conduisent à la cohabitation et à des interactions au sein du public varié qui habitera les lieux.

33


niveau R+3

niveau R+1

niveau RDC

niveau R-1

34


25m² Le travail de l’articulation entre les espaces : le rapport entre les vides et les masses, ainsi que celui avec l’extérieur. L’exercice a été de faire avec la topologie du site. Seule la création d’un quai en sous-terrain pour le fret (et le tram-train) fait exception. Les différents niveaux du bâtiment sont des espaces dédiés à des activités variées : - sous le bâtiment : l’arrivée des tram-train et du fret - en rez-de-chaussée : espace de réception des visiteurs, activités et expositions temporaires ; - la salle de spectacle se développe sur trois niveaux - un belvédère accueille un espace d’exposition, un café, une terrasse, ainsi que les bureaux gérant les activités artistiques.

35


Projet Bavière

Master 1 - Premier semeste - Projet urbain Site : Liège - Outremeuse Projet : Redynamiser un projet urbain en y incorporant des programmes sociaux, publics et culturels. (Réalisé avec T. Léonard, R. Rulmont et M. Simao)

Photos du triangle de Bavière

Outremeuse est une île au coeur de la ville de Liège. Elle est reconnectée à ses deux rives par de nombreux ponts. Le site de Bavière est aujourd’hui une friche de quatre hectars au coeur de Liège. Il accueillait anciennement un ensemble hospitalier. Un projet urbain a déjà été réalisé en 2005 pour reconquérir l’entrée de ville. Cela passait alors par la construction d’un nouveau quartier d’habitations, avec des commerces en dez-de-chaussée. Il a été abandonnné avant travaux par la ville, manque de moyens. Le projet urbain proposé par l’agence ANORAK se déployait en quatre phases.

36

Masterplan du projet de l’agence ANORAK


L’exercice de projet urbain est de retravailler la phase IV de l’opération, en y incorporant des programmes publics. Les Intensions urbaines qui se développent sont : - marquer l’entrée de ville - développer une place pietonne - proposer des activités directement en connexion avec le quartier d’habitations projeté. Mais encore...

PROGRAMME Pôle de design Cité de la musique

Centre socio-culturel Complexe sportif

Aboutissement du boulevard Création d’un Front bâti

Création d’une nouvelle place

3 places - 3 ambiances

Liaison avec le quartier Bressoux

Articulation entre les différents bâtiments

Aménagements liées aux fonctions qui habitent les bâtiments

Projet urbain - pointe du triangle de Bavière

37


38

Centre socio-culturel

Cité de la musique

Centre du design

Complexe sportif

Le site de bâvière acceuillait anciennement l’hôpital de bâvière. Il était omposé de multiples édifices en fonction des pathologies. Le bâtiment de la stomatologie est le seul élément survivant de cette époque. Le rendre accessible aux résidents du quartier est un geste symbolique. Une extension vient proposer des surfaces que la structure de l’exisant ne peut permettre.

Comprenant une salle de concert et des ateliers pédagogiques, C’est un pôle dynamiqueapportant une activité nocturne au quartier mais sans être nuisible de part la disance entre les derniers logements et le bâtiment. Une scène peut s’ouvrir sur l’espace public et le sol de ce dernier se soulève légèrement créant un gradin pour le public.

Il marque l’entée de la ville. Sa typologie de tour répond aux autres bâtiments de ce type qui s’élèvent en Outremeuse. L’axe voiture passe sous une passerelle qui reconnecte deux parties du programme (musée-logements et matériauthèque-administration) Marque ainsi le début d’une circulation au pas. Un parvis est travaillé marquant l’entrée du bâtiment et ouvrant la possibilité à des expostions extérieures. Il dessine également la fin du parc urbain et reconnecte les bords de meuse à la place.

Une salle de sport existe aujourd’hui. Vetuste et ne pouvant répondre à la demande du quartier, nous nous proposons d’en intégrer une au quartier. Directement en relation avec le quartier d’habitations, la salle de sport propose de multiples espaces permettant différentes activités. (ce que l’existante ne permettait pas) Face à la salle est proposé des éléments de skate parc intégré dans l’espace urbain.

Cité de la musique

Centre Socio-culturel

Complexe sportif


MASTERPLAN

1/200

Plan de rez-de-chaussĂŠe

39


La boucle verte

Master 1 - Premier semeste - Option d’urbanisme

Site : Bruges Programme : Création d’une piste cyclable - aménagement d’espaces publics (avec M. Garsoux, S. De Marchin et R. Winand) Concept : La ville de Bruges a développé une “couronne végétale” cerclant de la ville. Un concours propose aux participants de finir cette couronne en aménageant le nord de la ville, qui est aussi l’entrée de la zone industrielle.

Bilan

Perspectives visuelles

40

Mobilité (pietonne/voiture)

Le territoire de projet est un lieu stratégique à l’échelle de la ville : point d’articulation entre un quartier résidentiel, le centre ville et une zone industrielle. A l’issue de l’arpentage du territoire, nous constatons le peu de dialogue entre les différents quartiers. Le projet tend à connecter ces lieux, par de nouveaux espaces publics et des pistes dédiées à la mobilité douce.Le projet cherche également à dévoiler l’existant, par l’aménagement d’espaces aujourd’hui délaissés.

Intentions

Typologies du bâti

Séquences vertes

Créer du lien avec les quartiers limitrophes

Connexion au centre

Concept

Joindre les pistes cyclables existantes

Point nevralgique

Connexion verte - pôle d’intensité

zoom sur la zone concernée


Masterplan

Parcours déployé

41


2- Ecluse de Zeebruges

1- Entrepôt industriel

3- Skate parc + parking

5-Parc

4- Industrie alimentaire

Des éléments majeurs jalonent le site. Ils sont aujourd’hui peu accessibles aux pietons. Devennant moteurs d’une intervension urbaine forte, ils proposent de nouveaux usages.

42

Références


2 L’écluse du port de Zeebruges (2) est aménagé pour les piétons et les cyclistes, les berges permettent l’arret, lieux propices à la contemplation. Une partie de l’industrie alimentaire (4) se transforme en un musée de l’archéologie. Devant se déploie un parvis accueillant des terrasses de café.

2

4

4

43


Quais du septime art - une nouvelle industrie ligerienne Master 2 - Projet de fin d’étude - “Les formes de la ville” Site : Nantes Projet : Programmation urbaine du quartier du bas Chantenay Ce territoire a toujours été une zone d’activité, aujourd’hui accueillant des industries du secteur tertiaire et secondaire. Il est a noté qu’il existe un patrimoine industriel datant du début du siècle.

44

Le site est aujourd’hui enclavé entre une voie de chemin de fer et la Loire. Il est en perte d’identité. Les enjeux liés à la programation urbaine sont donc de retrouver une identité à ce territoire, affirmer son existance à l’échelle de Nantes, profiter de sa position stratégique dans la ville, tout en se saisissant du patrimoine existant.


Morphogenèse urbaine

1860

1890

Un territoire sans tissu urbain, ni urbanité - 1.Un patrimoine industriel

2.Frange ferroviaire

1920

3.Emprise végétale

Un patrimoine industriel

Silos portuaires Sidostock (1920)

rizerie levesque - Aujourd’hui Association Royal de Luxe (1866)

Fonderie atlantique industrie (1913)

L&L - Leroux et Lotz (1945)

45


Emprise vĂŠgĂŠtale et friche industrielle

Ligne ferroviaire - fracture urbaine

46


L’insularité comme élèment générateur de projet Relevé des éléments fondateurs

Loire Pénétrante urbaine

Loire Plusieurs composants de l’état existant:Emprise ferroviaire Pénétrante urbaine Parcelle 1- Les voies ferrées et le boulevard Maréchal Juin, Emprise ferroviaire Bati remarquable Parcelle sont aujourd’hui perçus comme des Quartiers éléments de limitrophes Loire Bati remarquable Loire rupture dans le tissu urbain. Pénétrante urbaine Quartiers limitrophes Pénétrante urbaine Emprise ferroviaire 2- Le patrimoine architectural. Emprise ferroviaire Loire Parcelle Parcelle 3- La Loire, aujourd’hui absente dans laPénétrante perception urbaine Bati remarquable Bati remarquable Loire Parcelle Quartiers limitrophes du territoire. Quartiers limitrophes Pénétrante urbaine

Loire Pénétrante urbaine Bâti Emprise ferroviaire patrimonial Parcelle Loire Bati remarquable Quartiers Pénétrante urbaine Quartiers limitrophes limotrophes Emprise ferroviaire Loire Parcelle Parcellaire Loire Pénétrante urbaine Bati remarquable existant Loire Pénétrante urbaine Loire Emprise ferroviaire Quartiers limitrophes Pénétrante urbaine Emprise ferroviaire Loire Pénétrante urbaine Parcelle Bati remarquable Emprise ferroviaire Parcelle Pénétrante urbaine Parcelle Parcelle Bati remarquable Quartiers limitrophes Parcelle Bati remarquable remarquable Emprise ferroviaire ecréer du lien Bati remarquable Bati limitrophes Nouveau bras de Loire Quartiers Loire Bati remarquable Quartiers limitrophes Parcelle Quartiers limitrophes Loire/ Quartiers limitrophes Nouvelle emprise ferroviaire Pénétrante urbaine Quartiers Pénétrante urbaine Une partie de l’emprise ferroviaire se transforme limitrophes Bati remarquable Nouveau bras de Loire Pénétrante urbaine Loire transport en commun Parcelle Nouveau bras de Parcelle limitrophes emprise / Quartiers en un nouveau bras de Loire, unNouvelle canal. Lesferroviaire voies Parcelle Nouvelle emprise ferroviaire / Loire Nouveaux quartiers Bati remarquable Bati remarquable transport en commun transport Loire Bati remarquable en commun Pénétrante urbaine de chemin de fer sont réduites à leur minimum. Quartiers limitrophes Quartiers limitrophes Nouveaux quartiers Loire Pénétrantequartiers urbaine Quartiers limitrophes Nouveaux Parcelle Nouveau bras de Loire Nouveau bras de Loire Trois zones sont identifiées comme support de de proPénétrante urbaine Parcelle Nouveau bras Loire Loire Bati remarquable Pénétrante urbaine Nouvelle emprise ferroviaire / emprise Nouvelle ferroviaire / Parcelle Loire Bati remarquable Nouvelle emprise ferroviaire / Pénétrante urbaine Loire jet urbain : Quartiersen limitrophes Parcelle transport transport en commun commun Nouveaux Bati remarquable Pénétrante urbaine Quartiers limitrophes transport en commun Parcelle Pénétrante urbaine Nouveau bras de Loire Bati remarquable Nouveaux quartiers Nouveaux quartiers 1- Au nord, des parcelles aujourd’hui coincées entre quartiers Quartiers limitrophes Parcelle Nouveau de Loire/ Nouveaux quartiers Bati bras remarquable Parcelle Nouvelle emprise ferroviaire Quartiers limitrophes Nouveau bras de Loire Bati remarquable Nouvelle emprise ferroviaire / Quartiers limitrophes le boulevard et les voies ferrées; Nouvelle emprise Bati remarquable transport en commun ferroviaire / Loire Loire Nouvelle emprise ferroviaire Quartiers limitrophes transport en commun Loire Nouveau bras de Loire/ limitrophes Nouveaux quartiers en commun Pénétrante urbaine Quartiers Pénétrante urbaine 2- A l’est : densifier le quartier de la transport grenouillère, transport en commun Nouvelle emprise ferroviaire / Nouveaux quartiers Pénétrante urbaine Nouvelle emprise emprise ferroviaire ferroviaire Nouvelle Nouveaux quartiers Parcelle Parcelle// Nouveaux quartiers transport ende commun qui aujourd’hui est en déclin; Parcelle transport en commun commun en Loire Intentions liaisons transport Bati remarquable Bati remarquable Nouveaux quartiers Loire Bati remarquable Nouveaux quartiers Nouveaux quartiers Pénétrante urbaine Noeuds entre les deux quartiers Quartiers 3- l’île. Quartiers limitrophes limitrophes Intentionslimitrophes de liaisons Intentions Loire Pénétrante urbaine Quartiers de liaisons Parcelle Nouvelle emprise ferroviaire / emprise ferroviaire Nouvelle / Noeuds entre les deux quartiers Pénétrante urbaine Parcelle Nouvelle emprise ferroviaire Noeuds/ entre les deux quartiers Loire Bati remarquable transport en commun transport en commun Parcelle Bati remarquable transport en commun Pénétrante urbaine Quartiers limitrophes e saisir des fractures Nouveaux quartiers Nouveaux quartiers Bati remarquable Quartiers limitrophes Nouveaux quartiers Parcelle/ NouvelleIntentions emprise ferroviaire Intentions de liaisons de liaisons Rendre une partie du territoire insulaire lui confère Quartiers limitrophes Nouvelletransport emprise ferroviaire / Intentions de liaisons Bati remarquable en commun Noeuds entre les deux quartiers Noeuds entre les deux quartiers Nouvelle emprise ferroviaire en commun Noeudsla entre les deux quartiers Quartiers limitrophes Nouveaux quartiers/ un nouveau statut. Il ne subit plus fracture ur- transport transport en commun Nouveaux quartiers NouvelleIntentions emprise ferroviaire de liaisons/ baine, mais jouit de ses limites. Les connexions Nouveaux quartiers Intentions decommun liaisons transport en Noeuds entre les deux quartiers Intentions liaisons Noeuds entre les deux quartiers Nouveauxde quartiers sont limitées, stratégiques. Un axe longitudinal Noeuds entre les deuxdequartiers Intentions liaisons traverse l’île d’est en ouest : il la reconnecte ainsi Noeuds entre les deux quartiers

Emprise ferroviaire Pénétrante urbaine Loire

R

Création d’un canal Nouvelle emprise ferroviaire

S

à ses deux quartiers limitrophes (aujourd’hui également isolés) et à plus grande échelle, au coeur de Loire Pénétrante urbaine Nantes.

Loire Parcelle Pénétrante urbaine Bati remarquable Parcelle Quartiers limitrophes Bati remarquable erméabilités ambiances Nouvelle emprise ferroviaire / Quartiers limitrophes Loire transport en commun Nouvelle emprise ferroviaire / Le quartier sud du boulevard est un tissu résidenLoire Pénétrantequartiers urbaine transport en commun Nouveaux Pénétrante urbaine tiel. L’île, divisée par l’axe de circulation, se constiParcelle Entreprises-petite industrie Nouveaux quartiers Parcelle Bati Pôle L’une de recherche (portremarquable Atlantique) industrie tue de deux bandes distinctes. mêlant sec-Entreprises-petite Bati remarquable Quartiers limitrophes Nouveau quartier d’habitations Pôle de recherche (port Atlantique) teur tertiaire et habitation, la seconde est une zone Zone Quartiers limitrophes Nouvelle emprise ferroviaire Parc-Espaces boisés/ quartier d’habitations Nouveau Nouvelle emprised’activités ferroviaire / d’activités. La construction longitudinale duen tissu transport commun Espaces publics Parc-Espaces boisés transport en commun Nouveaux quartiers Connexions Espaces publics urbain n’empêche pas le site de posséder une cerNouveaux quartiers Entreprises-petite industrie Connexions Quartier Entreprises-petite industrie taine porosité. Au sud du boulevard, une perméaPôle de recherche (port Atlantique) résidentiel Pôle de recherche (port Atlantique) Nouveau d’habitations bilité doit exister jusqu’au canal. En quartier opposition à Parc-EspacesNouveau boisés quartier d’habitations Parc-Espaces boisés la situation actuelle, l’île se veut elle aussi traverEspaces publics Espaces publics Connexions sable du nord au sud. Connexions

P

Nouvelles connexions

-

Nouvelles typologies d’habitats Secteur secondaire

47


Axes de mobilités

Espaces publics

Train Tramway Périphérique

Activités dominantes par îlot

Parc Place minérale Aménagement des berges

Résidentiel Secteur tertiaire Secteur secondaire Industrie du cinéma

Bâti Existant Réhabilité Nouveau bâti

Un rapport aux rives multiplié

48

Secteur résidentiel au Nord du canal

Secteur résidentiel et tertiaire au Sud du Canal, sur l‘île.

Secteur industrie du cinéma - Ecole de l’audiovisuel s’ouvrant sur les berges de la Loire


Synopsis - Zoom sur l’industrie du cinéma Le cinéma fait parti de ces secteurs qui n’avaient pas de reconnaissance sur le domaine économique et qui ont acquis un potentiel aujourd’hui. Il y a peu de temps que la décentralisation de cette activité est en marche en France.. Aujourd’hui, toutes les régions cherchent à développer leur propre pôle. Nantes possède une histoire plus ancienne au cinéma, à travers les films de Jaques Demy ou d’Agnès Varda.

L’ile propose donc d’accueillir cette nouvelle industrie, permettant de regrouper l’ensemble des corps de métiers liés de près ou de loin à ce domaine. C’est une réelle demande des producteurs ligériens, souhaitant développer leur filière et la diffusion, l’information, la rencontre, l’échange. Elle se divise en séquences différenciées, possédant chacune une dominante dans ce secteur.

5 1

2

3

4

Cinq séquences différenciées

PRODUCTION

DIFFUSION

FORMATION

PROJECTION

MANUTENTION

Bureaux de productions Studios de tournage, studios de montage

Catalogue des oeuvres, espace de consultation et des ressources

Ecole de l’audiovisuel

Espaces dédiés à la diffusion, à la communication, à l’échange

Association royal de Luxe, école des métiers manuels, ateliers

49


Place des géants - Entrée dans l’univers créatif À fleur d’eau En scène !

50


Nouveaux rapports à la Loire Polyfonctionnalités et espaces publics 51


À fleur d’eau Les berges donnant sur le canal apportent de nouveaux usages : la création d’un quai habité (péniches) et un aménagement en gradins donnent la possibilité d’effleurer l’eau. Sur la rive nord, le train file le long des berges. Au-dessus, se déploie un quartier résidentiel raccrochant le tissu urbain existant. Les anciennes limites ferroviaires ne fracturent plus le territoire. Le canal permet un dialogue entre rive nord et rive sud. Sur cette illustration, on peut observer le centre de diffusion de l’audiovisuel, lieu d’échanges et de promotion émergeant sur le boulevard, interpellant par sa typologie à caractère industriel.

52


Nouveaux rapports à la Loire Les berges de l’île deviennent un espace public continu, aménagé. Côté Loire, les quais existants sont réhabilités. L’espace public propose alors un parcours séquencé par les différentes activités qui s’y développent. La matérialité participe à ces changements de rythme : quais existants / nouveaux quais / Parvis minéral / Place végétale. L’alternance entre bâti industriel et architecture contemporaine apporte également une richesse à la composition urbaine. Différentes strates se superposent. Sur cette illustration, les hangars industriels sont réinvestis par une école d’audiovisuelle. S’ouvrant sur la Loire, un nouveau rapport aux berges se déploie, générant de nouvelles dynamiques, de nouveaux usages.

53


En scène ! La création d’un lieu regroupant des bureaux de production, des entreprises professionnelles, des associations (professionnels ou amateurs), des lieux d’échange et de communication, des studios de tournage, du matériel, etc. conduit à une meilleure communication entre les différents corps de métier du secteur de l’audio-visuel. Pour renforcer sa capacité économique, ces grandes orientations laissent néanmoins la place à toutes les échelles de production, pour que fourmille une diversité d’activités et de création. Ceci renforce, avec le développement d’un réseau d’espace public, la plurifonctionnalitédu lieu, et sa pratique, à différents temps urbains.

54


Place des géants - Entrée dans l’univers créatif L’association Royal de Luxe est présente sur le territoire. Aujour’hui confinée derrière ses murs, Le projet met en scène l’ancienne rizerie au coeur d’un important espace public. Ce dernier assure la liaison entre la gare de chantenay et la nouvelle île. Cet espace public est un élément traversant majeur dans l’organisation de l’île, il ouvre les portes sur le secteur d’activités cinématographiques et permet un nouvel accès à la Loire depuis les quartiers résidentiels des berges Nord. Mise en scène des machines, spectacles de rue, l’espace public s’anime. On s’appuie ainsi sur les associations en présence pour générer de l’urbanité.

55

Portfolio  

Portfolio regroupant mes travaux réalisés dans le cadre de mes études entre 2007 et 2013.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you