Issuu on Google+

K

FEED-BAC

LES PAPILLONS DE L’ESPOIR AU NICARAGUA Rappelez-vous!

effectivement recueilli presque 50.000 papillons colorés par les soins de ses sympathisants. Ces papillons sont maintenant acheminés vers le Nicaragua afin d’être intégrés à une action de solidarité de très grande ampleur qui aura lieu le 28 septembre, à l’occasion de la Journée pour la dépénalisation de l’avortement en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Dans le dernier kit d’action, nous vous demandions de participer à l’action “Papillons” en faveur de la dépénalisation de l’avortement au Nicaragua. Des élections présidentielles ayant lieu au mois de novembre 2011 dans ce pays, il s’agissait pour Amnesty International de soutenir le mouvement des femmes de ce pays, qui fait pression sur l’actuel président ainsi que sur ses opposants pour annuler l’interdiction totale de l’avortement. Grâce à nombre d’entre vous, c’est mission accomplie! Au niveau international, Amnesty a

Merci pour votre mobilisation ! Emilie Lembrée

DERNIER APPEL : «PAS D’ACCORD, J’ASSUME»

OCTOBRE 2011

UNE ACTION POUR LES JEUNES, UNE ACTION QUI NE PEUT SE FAIRE SANS VOUS! CONTINUEZ À EN PARLER DANS LES ÉCOLES PROCHES DE VOUS!

Après 

ces deux mois de vacances, nous profitons de ce numéro de rentrée pour lancer notre DERNIER appel. Pour rappel : le 21 octobre prochain, Amnesty International lancera la deuxième édition de « Pas d’accord, j’assume ». Cette journée, créée pour les jeunes, rassemblera toutes les écoles du secondaire et du primaire sous le symbole des droits humains. À Bruxelles ou en Wallonie, tous et toutes se mobiliseront dans leur établissement scolaire pour agir en faveur de la liberté d’expression.

K FEED-BAC

Beaucoup d’entre vous ont déjà pris ! POUVOIR URE A DU IONAL, contact avec certaines AT N G SI TA INTERNAT AMNESTY AT CONTINUE écoles de leur région leur parler de notre grand UE DE LE COMB pour RÉPUBLIQDU L’UNION R  ANMA événement. Plus de 100MYécoles se sont déjà inscrites dont 25 grâce à vous qui recevez ce kit d’action ! Merci à tous ! CONTINUEZ À PARLER DE LA JOURNÉE ! I, VOUS AUSS 10:59 Page1

CE QUE VOUS POUVEZ ENCORE FAIRE Bagan (situé

au centre

Bruxelles s, 1060 Rue Berckman Noël, 9, le : Marie

VOUS AVEZ R DU POUVOI

Bruxelles mans • 1060 37 29 9, rue Berck 77 • Fax : 02 537 81 sty.be Tél. 02 538 /jeunes www.amne amnesty.be 08 jeunes : www. 543 79 Programme : Laura Lhoir • 02 Contact nesty.be llhoir@am

responsab

reuses lles nomb ses nature itises des des riches de convo Malgré mar .), objets ), le Myan e, bois,.. (gaz, pétrol (Inde, Chine nnes voisines s de perso 30 million puissances pauvre où jour. es et euro par est un pays e, des homm la moins d’un rer par le mond vivent avec jours de pour amélio N Tous les nt leur vie ent cer les injuses risque ET POPULATIO majoritairem pour dénon des femm Ces vit URE ur. pays, CULT e meille Myanmar de leur est urbaà ation du un mond situation ent 27% conduits La popul , seulem vivre dans de culhumains, campagnes d’une mosaïque les tices, pour nt les droits dans aleme des ose groupes se comp , sont génér NTITÉ  : République de ine de défenseurs nt arnisée. Elle l’ordre établi d’une centa sont reconnus, sion. Souve FICHE D’IDE Nom  mar decontester de plus la répres ent la mens (135) du Myan cibles de ent tures, l’Union és. De nomdont certai tés, ils subiss Pourtant, premières (anciennem ethniques, ment opprim ne peuvent és, exécu ement. puis 1989 es sévère s, rêtés, tortur lement, l’enlèv itaires d’autr risque minor mais les els tradiharcè malgré Birmanie). es cultur uer leurs nace, le tielle et droits hu2 breux group e ou pratiq est essen pour les km . nneleur langu leur lutte 676553 se battre 2005, ancie enseigner uent de (depuis Superficie : ils contin Naypyidaw aît tions. Capitale : ation) appar mains. nuit, un). 2010, Amde la popul , jour et s (rapport culturelle, ment Rango hisme (85% sans repos diversité : 50 million ce Kivu loLe boudd t de cette ts dans travaillons Population  aadaptations un cimen « Nous des enfan – Fédér Nous ational). nce aux comme s. […] sur la les droits militaire nesty Intern par sa toléra admiNat, basé ue : Junte protégeant désagréable en faire un régions est e politiq ste des notamment surprises renant 14 nt pour ou non, culte animi les Systèm plein de comp Le amme n vivant pour cales. être, d’unio s const ué. ins, - lisme que tout ent pratiq les huma nous batton croyance tives. abazi Name . , est fortem digne pour un esprit ré- nistra l’État : Than Shwe monde ts ! », Murh par qui enfan ns de n. et les e. animé , une ONG Chef de les moye femmes lle : birma du BVES de la Christianism villages, e officie et In(85%), responsable dans l’Est nombreux télévision dhisme gabe, le Bu- Langu Animisme soldats la de à et ts Boud , rnes, Dans et festiles enfan Religions : Hindouisme tions mode ue du Congo habilite Les loisirs (3.5%), ei communica Démocratiq présents. (6%), Islam vie : 61,2 ans. - 2010) sont pas e le «  yok-th République ne , SCO de comm s, ternet comptant Espérance  : 56% (UNE ans traditionnel kavu. nnettes 4 scolarisation vités sont de mario isation : ulation Taux de à l’artic spectacle ne de scolar nnages pwe  », Durée moyen ine de perso une trenta (2010). e. sophistiqué vaste État IE GÉOGRAPH Myanmar est le plus de) L’(Union sud-est. d’Asie du é Yanreux a touch e Nargis et de nomb . Le bilan le cyclon gnages la lutte et Karen mai 2008, reux témoi e jour que 2,5 états Môn at En De nomb us, et de ent chaqu que les Ce comb et dispar nous prouv gon ainsi monde. 00 morts succès dans le de 138.0 partout fait état ue ! abris. doit se faire s de sans ici, en Belgiq à million commence à agir et l vous invite sonné ationa empri n Intern Amnesty un Birma l’oppresZarganar, devant se taire soutenir pays. de son refusé nt de pour avoir gouverneme e par le sion mené

pagodes, Temples et a 2005. ©Hinth

En , Belg ique ui, le droit aujourd’h t nous libremen acquis.

er de s’exprim

, un droit évidence fait d’exsemble une battre, le al. a fallu se Même s'il ble norm ion sem son opin les enseiprimer scolaire, e système urs à la Dans notr leurs toujo d'ail gnants sont ens d’ex e de moy erch rech té la liber ploiter ion d’expresl’express ercices, de le biais d’ex jeunes sont sion. Par tions... les , de disserta , les argu scénique er les mots és à utilis invit et exprimer ent souv se former s corps pour t les outil iven reço ments, leur Ils de deune opinion. onsables une idée, resp ens droit nir les citoy ocratie, le pour deve de la dém de voûte en danger. main. Clé est pourtant aines pression cert d'ex té de, à liber du mon , torbreux pays , arrêtées Dans de nom risonnées ses s sont emp té. Depuis personne cette liber e au nom de campagn turées,… national fait s esty Inter personne débuts, Amn inion, les nniers d’op ns, de priso ictio les conv pour de leurs elle... en raison tation sexu détenues orien nes, de leur ! leurs origi continue bat com ui, le Aujourd'h

Éditrice

22/06/11

_Mise

fardeDossier

1 en page

DE NOUVEAUX OUTILS POUR AGIR Pour agir : un nouveau dossier pédagogique, un dossier gratuit, un dossier sur la liberté d’expression Pour aider le responsable scolaire à mettre en place cette journée, Amnesty offre un kit pédagogique disponible dès maintenant. Le kit pédagogique reprend tout le matériel nécessaire pour aborder au mieux la liberté d’expression. Vous trouverez en annexe de cet envoi une invitation pour les responsables scolaires ainsi qu’un formulaire d’inscription. Pour s’inscrire et recevoir le kit pédagogique rien de plus simple, ils suffit de nous envoyer un email (llhoir@amnesty.be) avec les renseignements suivants : nom É T R E de l’école, adresse, nom de la personne LA LIB ION S responsable, adresse postale, e-mail et D’EDOXSSPIERREPÉSDAGOGIQUE si possible téléphone. Nous prendrons le relais et nous nous occuperons du suivi. Pour toutes questions ou informations supplémentaires, n’hésitez pas à me contacter soit par email à l’adresse llhoir@amnesty.be; soit par téléphone au 02/ 543 79 08. Laura Lhoir Responsable Programme Jeunes llhoir@amnesty.be 02/5437908

LA CIENCE, DE CONS ARATIONS LA LIBERTÉ SION, LES DÉCL ARATION DES T RIGH LA DÉCL D’EXPRES LIBERTÉ ET AMÉRICAINE, YEN, LE BILL OF PRESSION E CITO FRANÇAIS L’HOMME ET DU E, LA LIBERTÉ D’EXION, LIBERTÉ ES, DROITS DE, LIBERTÉ MONDIALLIBERTÉ D’EXPRESS ENT DES LIMIT RTÉ LA METT DE ICAIN N QUI AMÉR NITIO DE LA LIBE , LE LES ÉTATS HUI, DÉFI ASPECTS AUJOURD’ TALE, LES LIMITES,LES DIFFÉRENTS T À L’INFORMATION T DE IONS, LE DROISION, DES FONDAMENQUI EN ABUSENT, D’OPINION, LE DROI LA INFORMAT PRES S DES ÉTAT SION, LA LIBERTÉ DE RECEVOIR DESDE LA LIBERTÉ D’EX NS DE GARDE DE , LES T ATION NS CHIE PRES DROI D’EX LEURE , LES MOYELES MÉDIAS, LESICATION ET D’INFORM SAVOIR, LE UNE MEIL DROIT DE DES INFORMATIONS NDRE, COMMUN MÉDIAS POUR É DE CONSCIENCE, DE ENTE E USER GIES DIFF SE FAIR S TECHNOLO ON AUX ŒUVRE,LIBERT LA DÉCLARATION L’ÉDUCATI E, ELLE EN OUTILS POUR IE ?, NOUVMÉFAITS DES TIC, ÉGER, METTRE E ET AMÉRICAIN , CRAT ÇAIS PROT DÉMO FRAN RIGHT AMÉRICAINN ET LES ECTER, BIENFAITS N DES TIC, RESP LES DÉCLARATIONS LE BILL OFURD’HUI, DÉFINITIOLES UTILISATIOTÉ D’EXPRESSION, ET DU CITOYEN, AUJO LIMITES, LA LIBER TS DE L’HOMME RTÉ D’EXPRESSIONAMENTALE, LES ABUSENT, LES DES DROI MONDIALE, LA LIBE ,LIBERTÉ FONDÉTATS QUI EN RTÉ D’OPINION, LIBERTÉ RTÉ D’EXPRESSIONLIMITES, DES SION, LA LIBE RECEVOIR DE LA LIBE METTENT DESLA LIBERTÉ D’EXPRES IR, LE DROIT DE ÉTATS QUI TS ASPECTS DE , LE DROIT DE SAVODES DIFFÉREN À L’INFORMATION T DE DIFFUSER LIBERTÉ LE DROIT RMATIONS, LE DROI NS DE LA E DES INFO IONS, LES MOYELS POUR SE FAIR E INFORMATSION, DES OUTI CHIENS DE GARD LEURE D’EXPRES , LES MÉDIAS, LES S TECHNOLOGIES UNE MEIL CE, LES ENTENDRE CRATIE, NOUVELLE ORMATION, N AUX MÉDIAS POUR É DE CONSCIEN E ET D’INF CATIO RE,LIBERTIONS FRANÇAIS DE LA DÉMO ICATION ET TIC, L’ÉDU, METTRE EN ŒUV MUN OF RIGHT DÉCLARAT DE COM ET LES MÉFAITS DES R, PROTÉGERJURIDIQUE : LES CITOYEN, LE BILL N DE LA ON BIENFAITS DES TIC, RESPECTE NITIO UCTI ME ET DU TRAD N HUI, DÉFI UTILISATIOD’EXPRESSION LA DROITS DE L’HOMSION AUJOURD’ DES PRES LA LIBERTÉLA DÉCLARATION LA LIBERTÉ D’EX LIMITES, E, E, , LES AMÉRICAIN, LIBERTÉ MONDIALTÉ FONDAMENTALE S QUI EN AMÉRICAIN RESSION,LIBER LIMITES, DES ÉTATLIBERTÉ ENT DES ASPECTS DE LA LIBERTÉ D’EXP QUI METT DROIT À LES ÉTATS LES DIFFÉRENTS D’OPINION, LE T DE ABUSENT, SION, LA LIBERTÉDE SAVOIR, LE DROI T DE D’EXPRES ATION, LE DROIT IONS, LE DROIDE LA L’INFORM DES INFORMAT , LES MOYENS SE RECEVOIR DES INFORMATIONS OUTILS POUR DE DIFFUSERD’EXPRESSION, DESAS, LES CHIENS S LIBERTÉ NDRE, LES MÉDI IE ?, NOUVELLE ET CRAT ION FAIRE ENTE LA DÉMO COMMUNICAT ITS DES TIC,SATION MÉFA DE LES GARDE DEGIES ET E UTILI É DE MEILLEUR ŒUVRE,LIBERT IQUE : LES TECHNOLOATION, LES BIENFAITS EN POUR UNE L’HOMME SION D’INFORM ON AUX MÉDIAS ÉGER, METTRE TRADUCTION JURID DROITS DE PRES L’ÉDUCATI RESPECTER, PROTD’EXPRESSION LA DÉCLARATION DESE, LA LIBERTÉ D’EX, LES LIMITES, LES RTÉ DES TIC, CE, LA LIBERTÉ ET AMÉRICAINE, LA, LIBERTÉ MONDIAL FONDAMENTALEASPECTS DE LA LIBERECEVOIR CONSCIENIONS FRANÇAISE RIGHT AMÉRICAIN PRESSION,LIBERTÉLES DIFFÉRENTS IR, LE DROIT DEPRESSION, DES NOLOGIES DÉCLARAT YEN, LE BILL OF DE LA LIBERTÉ D’EXQUI EN ABUSENT, , LE DROIT DE SAVO LIBERTÉ D’EX S TION NS DE LA IE ?, NOUVELLES TECHAS POUR UNE ET DU CITOHUI, DÉFINITION À L’INFORMA ES, DES ÉTAT LES MOYE N AUX MÉDI CE, LA LIBERTÉDE , LE DROIT INFORMATIONS, E DE LA DÉMOCRAT AUJOURD’ METTENT DES LIMIT INION CIEN L’ÉDUCATIO TS D’OP DES DES TIC, BERTÉ DE CONS ION DES DROI HUI, ÉTATS QUI ION, LA LIBERTÉ T DE DIFFUSER LES CHIENS DE GARD MÉFAITS ARAT URD’ D’EXPRESSRMATIONS, LE DROINDRE, LES MÉDIAS,BIENFAITS ET LES RE EN ŒUVRE,LIICAINE, LA DÉCL PRESSION AUJO ES, DES , METT ENTE , LES E ET AMÉRLA LIBERTÉ D’EX DES LIMIT DROIT À DES INFO SE FAIRE ORMATION R, PROTÉGER FRANÇAIS METTENT OUTILS POURICATION ET D’INF TIC, RESPECTE DÉCLARATIONS RTÉ MONDIALE, LES ÉTATS QUI RTÉ D’OPINION, LE RMATIONS, INFO N DES IQUE : LES AMÉRICAIN, LIBE , LES LIMITES, SION, LA LIBE DE COMMUN USER DES DE GARDE DE LA TALE E UTILISATIO ON JURID T MEILLEUR SION LA TRADUCTI LE BILL OF RIGH RTÉ FONDAMENLIBERTÉ D’EXPRES , LE DROIT DE DIFF CHIENS DES TIC, DE LA RMATIONS , LES MÉDIAS, LES ET LES MÉFAITSLA LIBERTÉ D’EXPRES ET DU CITOYEN, D’EXPRESSION,LIBE ASPECTS DES INFO L’HOMME N DE LA LIBERTÉLES DIFFÉRENTS T DE RECEVOIR SE FAIRE ENTENDRE , LES BIENFAITS RE EN ŒUVRE,DE DIFFUSER , METT , LE DROIT DÉFINITIO EN ABUSENT, DE SAVOIR, LE DROIDES OUTILS POURON ET D’INFORMATION LIBERTÉ R, PROTÉGER IONS MÉDIAS LA ÉTATS QUIATION, LE DROIT D’EXPRESSION, DE COMMUNICATI DES TIC, RESPECTE DES INFORMAT NDRE LES L’INFORM NS DE LA LIBERTÉS TECHNOLOGIES E UTILISATION DROIT DE RECEVOIRSE FAIRE ENTE LES MOYE IE ?, NOUVELLE POUR UNE MEILLEUR T DE SAVOIR, LE DES OUTILS POUR SION DÉMOCRAT N AUX MÉDIAS ORMATION, LE DROI RTÉ D’EXPRES L’ÉDUCATIO, LE DROIT À L’INF NS DE LA LIBE D’OPINIONRMATIONS LES MOYE DES INFO

du pays),

Dès maintenant et jusqu’au 10 octobre, faites la promotion de cette journée auprès des professeurs, des éducateurs, des directeurs, des animateurs,... que vous connaissez. Que ce soit le niveau primaire ou secondaire, pas de différence, tous sont invités.

L’histoire 

se déroule au Moyen-Age, sur un vaste chantier. Un visiteur demande à un homme en pleine activité de lui expliquer ce qu’il fait. Et celui-ci répond : « Je suis en train de tailler une pierre ». Plus loin, le visiteur s’adresse à un autre ouvrier au travail. Celui-ci lui répond également : « Comme vous pouvez le voir, je taille la pierre avec un marteau et un burin ». Enfin, le visiteur s’arrête auprès d’un troisième ouvrier pour lui poser, à nouveau, la même question. Et l’homme à qui il s’est adressé lui dit : « Je construis une cathédrale... ». Les propositions d’actions contenues dans ce nouveau kit participent d’une

action collective en faveur de la justice. Vous le savez, bien sûr. Mais nous tenions à souligner le fait que chaque signature récoltée, chaque Dazibao affiché, chaque personne sensibilisée accroît la visibilité, la force et l’influence de notre combat commun pour le respect des droits humains. Vous pouvez dès aujourd’hui relayer ces actions dans votre village, votre ville, autour de vous. N’hésitez pas à vous faire aider par toutes les personnes de bonne volonté qui vous entourent. 1+1+… = 1000 ! Merci de défendre les droits humains.

EN ANNEXES ■ Dazibaos ■ Pétition Belarus ■ Cartes pour Zarganar ■ Formulaire d’inscription à la journée PADAJA

Antoine Caudron acaudron@amnesty.be 02/543 79 88

> > > > > > > > Prochain kit d’action : novembre 2011 > > > > >


DITES NON À LA PEINE DE MORT! Ce 10 octobre, 

c’est la Journée Mondiale contre la peine de mort. Elle se concentrera cette année sur les liens entre peine de mort et torture, et sur la nature cruelle, inhumaine et dégradante de son

CE QUE JE PEUX FAIRE

1. Affichez le dazibao partout : Le dazibao est un outil d’éducation aux droits humains, d’un côté affiche, de l’autre journal d’information, ici sur la lutte contre la peine de mort. Affichez les dazibaos que vous recevez et placez-les dans des lieux de passage !

application. Malgré l’interdiction sans équivoque de la torture au niveau international, Amnesty 2. Distribuez le International reçoit régulièrement dazibao : des rapports de cas de personnes Si vous souhaitez en condamnées à mort ou exécutées faire plus, n’hésitez pas après avoir été reconnues coupables à demander gratuitesuite à des « aveux » extorqués sous ment d’autres dazibaos la torture ou sous la contrainte. C’est (dazibao@amnesty. le cas, entre autres, en Chine, en be) et à les distribuer Guinée équatoriale, en Iran, au Japon, au maximum de en Arabie saoudite, au Soudan (veuillez personnes : dans noter que cela s’applique désormais au votre entourage, lors n ai m lèvent la Soudan uniquement et non au Soudan du de mort la peine de d’une fête locale, ur fave i sont en Sud), à Taïwan, dans les Émirats arabes Bent ceux Qu odstraf Que tous do de lors de concerts, à la or als je vo Hand op, unies et au Yémen. steeK je sortie des écoles, des cinémas, des bureaux, Amnesty International considère etc. Les possibilités sont infinies, laissez libre court à votre que la peine de mort est contraire à de imagination pour qu’ils parviennent entre les mains et sous les nombreuses règles internationales. À titre d’exemple, l’application yeux du plus grand nombre possible ! de la peine capitale viole la Déclaration universelle des droits ÉCHÉANCE DE L’ACTION : elle peut se faire toute l’année. de l’Homme, qui reconnaît à chaque individu le droit à la vie et Pour information, Amnesty International organise le 8 stipule que « nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou octobre, à 11h,, un grand rassemblement contre la peine de des traitements cruels, inhumains ou dégradants ». mort. La manifestation aura lieu à Bruxelles, Place Breughel (au C’est pourquoi, Amnesty International se mobilise contre bas de l’ascensceur du Palais de Justice). Rejoignez-nous ! l’application de la peine de mort qui est injuste et arbitraire, discriminatoire et surtout une décision irréversible. la peine

, ça finit de mort

s mal toujour

ijd slecHt diGt alt straf ein de dood

PÉTITION : HALTE À LA PEINE DE MORT AU BÉLARUS ! Le Bélarus 

est le dernier pays d’Europe et de l’ex-Union soviétique à procéder encore à des exécutions. Agissez dès maintenant et joignez votre voix à celle d’Amnesty International en appelant le président Loukachenko à mettre fin au recours à la peine capitale et à commuer la peine de tous les condamnés à mort.

CE QUE JE PEUX FAIRE Joignez votre voix à celle d’Amnesty International : signez et faites signer la pétition, que vous trouverez en annexe, adressée au Président du Bélarus, Loukachenko, contre le recours à la peine de mort dans ce pays… Photocopiez la pétition et récoltez

LA CAMPAGNE BOUGIES 2011

un maximum de signatures pour que l’application de la peine de mort cesse au Bélarus! ÉCHÉANCE DE L’ACTION : le 15 novembre 2011. Pétition à renvoyer à Amnesty International Belgique francophone, à l’attention de Julie Robeet – 9, Rue Berckmans – 1060 Bruxelles.

à votre mode de vie et à votre emploi du temps. Les bougies peuvent être vendues partout : à vos voisins, vos amis, votre famille, vos collègues CATALOGUE ou dans des endroits de grand passage. Le guide de la campagne bougies est visible sur notre site internet à la page www.amnesty. be/campagnebougies (sur cette page, vous découvrirez aussi notre catalogue présentant nos bougies et notre matériel promotionnel). Vous pouvez commander le guide par mail à fschmidt@ amnesty.be

2011

Cette 

campagne s’étend chaque année de la mi-novembre au 10 décembre, Journée mondiale des droits humains. Grâce à la vente massive de bougies, notre mouvement récolte des fonds indispensables pour continuer à agir en faveur des droits humains en toute indépendance. Des milliers de personnes y participent, partout en Belgique. La campagne bougies est aussi un moment clé de sensibilisation au combat d’Amnesty International. Cette année, nous mettrons l’accent sur la liberté d’expression, notamment via notre action pour l’artiste birman Zarganar. Il a été arrêté en 2008 et est condamné à 35 ans de réclusion pour avoir soutenu les victimes du cyclone Nargis.

CE QUE JE PEUX FAIRE

1. Vendre des bougies ! Tout le monde peut y participer en recevant gratuitement à domicile une ou plusieurs boîtes de bougies en dépôt pendant la durée de la campagne. Il suffit de vous signaler auprès de notre service campagne bougies : fschmidt@amnesty.be Peut-être, d’ailleurs, avez-vous déjà été contacté pour préparer avec nous une campagne bougies locale. Si c’est le cas, nous vous rappellerons ce mois-ci, pour finaliser la commande de bougies et de matériel et pour gérer les aspects logistiques avec vous. Pour tous, nous avons créé un guide pour faciliter la préparation d’une campagne bougies locale. Ce guide vous donnera des pistes et astuces pour construire une campagne bougies adaptée

2. Commander des cartes pour soutenir Zarganar Vous avez été beaucoup à agir pour Zarganar. Malheureusement, Zarganar reste toujours emprisonné et la poursuite d’un procès équitable est très peu probable. Pour continuer à soutenir Zarganar, vous trouverez dans ce kit un exemplaire de la carte « Isavelives » vous permettant d’agir et faire agir en faveur de Zarganar. Ces cartes sont personnalisables (dessins, phrases de soutien, etc.) et vous pouvez les distribuer aux écoles les plus proches pour sensibiliser les enfants, à vos collègues, dans votre famille ou salle de sport. Plus elles seront diffusées, plus le soutien à Zarganar sera grand… Pour commander plus de cartes, une adresse mail : jrobeet@amnesty.be ÉCHÉANCE DE L’ACTION : La campagne a lieu du 15 novembre au 10 décembre. Pour participer, contactez-nous avant le 30 octobre. Chaque participation compte, merci pour votre engagement. François Schmidt Responsable campagne bougies et merchandising fschmidt@amnesty.be 02/543 79 85


Relais locaux — Kit Action octobre 2011