Page 1

SONDAGE MONDIAL

ATTITUDES FACE À LA TORTURE


Selon un sondage réalisé auprès de plus de 21 000 personnes dans 21 pays situés sur les cinq continents : • près de la moitié (44 %) des personnes interrogées craignent d’être torturées en cas d’arrestation ; • l’immense majorité d’entre elles (82 %) sont favorables à des lois interdisant sans ambiguïté la torture ; • plus du tiers (36 %) estiment que la torture peut être justifiée dans certains cas, lorsque la sécurité de la population est en jeu.

SONDAGE MONDIAL Au total, 21 221 personnes habitant dans 21 pays ont été interrogées, soit en entretien en tête-à-tête, soit par téléphone, entre le mois de décembre 2013 et le mois d’avril 2014. Elles ont été invitées à indiquer si elles étaient totalement d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord ou absolument pas d’accord avec les affirmations suivantes : 1) Si j’étais arrêté(e) par les autorités de mon pays, je suis persuadé(e) que je ne courrais aucun risque. 2) Il est essentiel que des règles claires proscrivant la torture soient en place, car la torture est immorale dans tous les cas et ne peut que porter atteinte aux droits humains garantis par le droit international. 3) La torture est parfois nécessaire et acceptable, lorsqu’elle vise à obtenir des informations susceptibles de permettre d’assurer la sécurité de la population. Pays : Allemagne, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, Grèce, Inde, Indonésie, Kenya, Mexique, Nigeria, Pakistan, Pérou, Royaume-Uni, Russie et Turquie. Ce sondage a été réalisé pour le compte d’Amnesty International par le bureau d’études internationales GlobeScan, en partenariat avec ses correspondants dans les pays concernés.

Les pourcentages ont été arrondis au nombre entier le plus proche, ce qui explique que la somme des chiffres figurant dans les tableaux puisse parfois ne pas être égale à 100 %.


1.

SI J’ÉTAIS ARRÊTÉ(E) PAR LES AUTORITÉS DE MON PAYS, JE SUIS PERSUADÉ(E) QUE JE NE COURRAIS AUCUN RISQUE

44% NE SONT PAS D’ACCORD

23%

25%

24%

20%

7%

TOTALEMENT D’ACCORD

PLUTÔT D’ACCORD

PLUTÔT PAS D’ACCORD

ABSOLUMENT PAS D’ACCORD

NE PEUT PAS RÉPONDRE À LA QUESTION

Plus de quatre personnes sur 10 ne se sentent pas à l’abri de la torture en cas d’arrestation.

C’est au Brésil et au Mexique que la crainte de la torture est la plus forte. Dans ces deux pays, la majorité des personnes interrogées disent ne pas s’estimer en sécurité en cas d’arrestation.

ABSOLUMENT PAS D’ACCORD / PLUTÔT PAS D’ACCORD

Elle est en revanche relativement faible au Royaume-Uni, en Australie et au Canada, où plus des trois quarts des personnes interrogées estiment qu’elles ne risquent pas d’être torturées en cas d’arrestation. Brésil

80%

Mexique

64% Turquie

58% Pakistan

58%

Kenya

58%

Grèce

57%

Indonésie

54%

18% 21% 36% 39% 40% 34% 34%

Corée du Sud

54%

Pérou

54%

Nigeria

50%

Argentine

49%

Russie

48%

Espagne

45%

Inde

34%

TOTALEMENT D’ACCORD / PLUTÔT D’ACCORD NE PEUT PAS RÉPONDRE À LA QUESTION

38% 35% 49% 34% 39% 47% 55%

États-Unis

32%

Chili

30%

Allemagne

30%

Chine

25%

Canada

21%

Australie

16%

Royaume-Uni

15%

Le sentiment de vulnérabilité éprouvé face à la torture varie beaucoup selon les pays.

66% 45% 66% 72% 77% 83% 83%


2.

IL EST ESSENTIEL QUE DES RÈGLES CLAIRES PROSCRIVANT LA TORTURE SOIENT EN PLACE, CAR LA TORTURE EST IMMORALE DANS TOUS LES CAS ET NE PEUT QUE PORTER ATTEINTE AUX DROITS HUMAINS GARANTIS PAR LE DROIT INTERNATIONAL

82%

57%

25%

9%

TOTALEMENT D’ACCORD

PLUTÔT D’ACCORD

PLUTÔT PAS D’ACCORD

6%

SONT D’ACCORD

ABSOLUMENT PAS D’ACCORD

4%

NE PEUT PAS RÉPONDRE À LA QUESTION

L’opinion publique mondiale est favorable à des règles internationales contre la torture.

C’est en Argentine, en Inde, au Mexique, au Nigeria et au Pérou que l’opinion est la moins favorable à des règles internationales contre la torture – dans ces pays, moins des trois quarts des personnes interrogées estiment que de telles règles sont indispensables.

TOTALEMENT D’ACCORD / PLUTÔT D’ACCORD ABSOLUMENT PAS D’ACCORD / PLUTÔT PAS D’ACCORD

L’opinion y est en revanche particulièrement favorable en Grèce, en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni, en Australie, au Canada, en Corée du Sud et au Chili. Corée du Sud

89%

7%

84% 83%  83%  82% 

13%

82%

77%

20%

74%

18%

Nigeria

16%

74%

25%

Inde

16%

73%

16%

Argentine

13%

72%

18%

Pérou

Allemagne

13%

17%

Mexique

Russie

11%

Royaume-Uni

86%

12%

Brésil

12%

Espagne

86%

84%

81%

États-Unis

Kenya

11%

Australie

87%

11%

Turquie

10%

Chine

87%

86%

Chili

10%

Canada

88%

Pakistan

Indonésie

Grèce

89%

NE PEUT PAS RÉPONDRE À LA QUESTION

16%

71%

De manière générale, dans tous les pays, une majorité est favorable à des règles contre la torture.

20%


3.

LA TORTURE EST PARFOIS NÉCESSAIRE ET ACCEPTABLE, LORSQU’ELLE VISE À OBTENIR DES INFORMATIONS SUSCEPTIBLES DE PERMETTRE D’ASSURER LA SÉCURITÉ DE LA POPULATION

36%

12%

24%

21%

39%

PLUTÔT D’ACCORD

PLUTÔT PAS D’ACCORD

ABSOLUMENT PAS D’ACCORD

SONT D’ACCORD

TOTALEMENT D’ACCORD

3% NE PEUT PAS RÉPONDRE À LA QUESTION

Plus du tiers des personnes interrogées estiment que la torture peut être justifiée dans certains cas, lorsque la sécurité de la population est en jeu. Une majorité de personnes interrogées en Chine et en Inde considère que la torture peut parfois se justifier.

TOTALEMENT D’ACCORD / PLUTÔT D’ACCORD ABSOLUMENT PAS D’ACCORD / PLUTÔT PAS D’ACCORD

L’idée selon laquelle la torture ne peut jamais être justifiée, même lorsque la sécurité de la population est en jeu, est particulièrement forte en Grèce, en Argentine, en Espagne, en Allemagne, au Brésil et au Chili. Chine

74%

Indie

74%

Kenya

66%

Nigeria

64%

25% 16% 33% 34%

Pakistan

56%

42%

Indonésie

50%

40%

Turquie

32%

Mexique

29%

Royaume-Uni

29%

Corée du Sud

27%

55% 65% 67% 70% 71%

Russie

46%

États-Unis

45%

Pérou

NE PEUT PAS RÉPONDRE À LA QUESTION

25% 25% 

21% Brésil

19% Allemagne

19% Chili

18% Espagne

17%

78% 80% 78% 77% 81%

Argentine

66%

Canada

53%

Australie

15%

76%

Grèce

74%

12%

L’opinion mondiale est plus divisée sur la question du recours à la torture pour obtenir des renseignements.

87%


SOUTIEN À DES RÈGLES CONTRE LA TORTURE Contre JUSTIFICATION DE LA TORTURE 80%

76%

74%

72%

Grèce

Australie

Canada

Allemagne

5%

5%

8%

6%

71%

70%

69%

69%

Espagne

Royaume-Uni

Corée du Sud

Chili

5%

8%

7%

7%

64%

58%

57%

56%

Brésil

États-Unis

Kenya

Russie

4%

14%

36%

6%


53%

51%

49%

47%

Pakistan

Argentine

Inde

Indonésie

16%

3%

25%

15%

43%

41%

38%

33%

Pérou

Nigeria

Turquie

Chine

13%

31%

5%

31%

27% Mexique

10%

TOTALEMENT D’ACCORD AVEC L’AFFIRMATION 1

Il est essentiel que des règles claires proscrivant la torture soient en place, car la torture est immorale dans tous les cas et ne peut que porter atteinte aux droits humains garantis par le droit international

TOTALEMENT D’ACCORD AVEC L’AFFIRMATION 2

La torture est parfois nécessaire et acceptable, lorsqu’elle vise à obtenir des informations susceptibles de permettre d’assurer la sécurité de la population


GLOBESCAN GlobeScan est un bureau de recherche dont la mission est de fournir aux organisations internationales des informations étayées par des éléments concrets, afin de leur permettre de définir leur stratégie et d’orienter leurs communications. Un grand nombre d’entreprises, d’institutions multilatérales, de gouvernements et d’ONG font aujourd’hui confiance au savoir-faire exceptionnel de GlobeScan en matière de gestion de l’image, de développement durable et de relations entre parties intéressées.

AMNESTY INTERNATIONAL Amnesty International est un mouvement mondial regroupant plus de 3 millions de sympathisants, membres et militants, qui se mobilisent dans plus de 150 pays et territoires pour mettre un terme aux violations des droits humains. La vision d’Amnesty International est celle d’un monde où chacun peut se prévaloir de tous les droits énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et dans d’autres textes internationaux relatifs aux droits humains. Essentiellement financée par ses membres et les dons de particuliers, Amnesty International est indépendante de tout gouvernement, de toute tendance politique, de toute puissance économique et de tout groupement religieux. amnesty.org/fr/stoptorture Index : ACT 40/005/2014 Français, mai 2014 © Amnesty International 2014 Amnesty International Ltd Peter Benenson House 1 Easton Street Londres WC1X 0DW Royaume-Uni

Signataire du Pacte mondial des Nations unies, GlobeScan effectue des travaux de recherche dans plus de 90 pays. Fondé en 1987, GlobeScan est une entreprise indépendante et appartenant à ses dirigeants, qui dispose de bureaux à Toronto, à Londres et à San Francisco. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.GlobeScan.com  

Attitudes face à la torture - Un sondage  

Au total, 21 221 personnes habitant dans 21 pays ont été interrogées, soit en entretien en tête-à-tête, soit par téléphone, entre le mois de...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you