Page 1

Marc Quaghebeur  > Directeur des AML, commissaire de l’exposition marc.quaghebeur@aml-cfwb.be / 02 519 55 76

Frans De Haes > Contact presse néerlandophone

frans.dehaes@aml-cfwb.be / 02 519 55 79

Anne Ransquin > Contact presse francophone anneransquin@gmail.com / 0486 24 99 71

DOSSIER DE PRESSE

C ontacts  :

L ’œuvre en chantier du 24/09 au 23/12/2008

Les Archives & Musée de la Littérature fêtent leur 50e anniversaire 1958/09 > 2008/09 une exposition organisée à la Bibliothèque royale de Belgique


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Sommaire 2008 Archives du futur

02

En guise d’introduction

L’Œuvre en chantier

03

Exposition du 24/09 au 23/12/2008

« La Belgique en toutes lettres »

06

Anthologie des lettres belges. éditions Luc Pire, 2008

Passa Porta

08

Exposition du 14/10 au 16/11/2008

Les publications

09

L’Afrique centrale à l’honneur, les travaux patrimoniaux et les publications savantes

Un Colloque

13

« Violence et vérité dans les littératures francophones », organisé au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris, 19-21/11/2008

Le Musée : 50 ans d’histoire

15

Les Archives & Musée de la Littérature au fil des ans

Renseignements pratiques

17

Conférence de presse et vernissage Informations sur l’exposition

01


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Archives du futur Un anniversaire, ça se fête… Et cela s’échelonne dans le temps. Ainsi de la lente gestation des Archives & Musée de la Littérature depuis les premiers débats, au tournant des XIX et XXes siècles, sur la création d’un musée de la Littérature. Cet anniversaire, c’est celui d’une institution francophone pleine de projets, avec la Communauté française de Belgique, et la commémoration d’une longue histoire avec la Bibliothèque royale, tout aussi porteuse d’avenir. Un modèle de synergie et d’autonomie en somme. Les façons de faire des auteurs d’hier, leur manière de conserver, la genèse de leurs œuvres, sont à l’honneur dans cette exposition. Qu’en sera-t-il pour le futur ? Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ont profondément bouleversé le monde des Lettres et les modes de diffusion des œuvres. Aujourd’hui, les supports se multiplient, se vulgarisent. Internet permet à quiconque de « publier » du contenu, des textes mais aussi de l’image et du son… Penser le futur et la pérennité de notre institution, c’est aussi relever ces nouveaux défis, tant technologiques qu’idéologiques et sémiotiques. 2008 fait le bilan d’une action, 2009 ouvrira des perspectives sur l’avenir. Le menu de l’an prochain sera tout aussi riche que le cru 2008.

02


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

L ’œuvre en chantier

Deux siècles de littérature francophone en Belgique

L’exposition [24/09 > 23/12/2008 ] Pour ouvrir les manifestations commémorant le 50 e anniversaire de leur fondation en 19581959, les Archives & Musée de la Littérature déploient quelques-uns de leurs trésors au rez-de-chaussée de la Bibliothèque royale, dans l’espace de la Chapelle de Nassau ainsi qu’au troisième étage, dans leur Salle de lecture. Des photos réalisées par Paul Nougé (restaurées et tirées par Marc Trivier) et Guy Vaes ouvrent le parcours dans le couloir menant du Forum à la Chapelle. Une vidéo d’interviews présentera 12 auteurs belges (William Cliff, Jean Bofane, Véronique Bergen, Thomas Gunzig, Pascale Fonteneau, etc.), interrogés sur leur rapport à la Belgique en tant qu’auteurs, leur lien à Bruxelles, ainsi que sur leurs habitudes de travail et d’archivage. Cette installation vidéo partage l’espace dédié à 20 photos-créations de la photographe Alice Piemme en complicité avec 20  auteurs de théâtre belges. Jean Louvet s’y présente en sachem et Pascal Vrebos en pharaon. Le tout sous le regard du Masque de Jocaste, réalisé par Philippe Hekkers, pour la quatrième mise en scène de la pièce par Marc Liebens. Avec, en face, Michèle Fabien en costume élisabéthain. Dans la chapelle de Nassau, 24 vitrines donnent à voir les traces de la genèse d’œuvres majeures du patrimoine littéraire francophone de Belgique : des Serres chaudes de Maeterlinck et de Bruges-la-morte de Rodenbach à Marie qui louche de Simenon, Antigone d’Henry Bauchau ou La Confession anonyme de Suzanne Lilar. De superbes marionnettes de Paul Willems préparant son théâtre, ou de Raymond Charriaud pour le théâtre de Michaux, font écho à la maquette de la création du Cocu magnifique à Moscou, pièce dont on trouvera par ailleurs diverses étapes des manuscrits. Aux cimaises, d’autres surprises. Un superbe portrait de Dominique Rolin par son second mari, Bernard Milleret ; un autoportrait de Jean-Claude Pirotte signé de son pseudonyme Ange Vincent ; un montage d’Eugène Savitzkaya à partir de manuscrits de son dernier livre Le Lait de l’ânesse ; ou le collage de Marcel Mariën, L’Irréversible et la Nostalgie réalisé à partir d’enveloppes envoyées aux diverses adresses européennes où séjourna Arthur Rimbaud.

03


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Témoignage de la vitalité d’une institution dont les collections ne cessent de s’accroître, un buste du poète Jacques Izoard (1936-2008), réalisé par Nina Rodriguez-Castinado, et achevé par l’artiste pour l’exposition trouvera une place de choix parmi les œuvres exposées. Au jubé de la Chapelle de Nassau, dix-huit bustes d’écrivains contemplent les visiteurs qui observent les trésors laissés par eux et leurs successeurs. à la façon d’élèves sagement installés sur les bancs d’école. à l’étage, la Salle de lecture des Archives & Musée de la Littérature plonge le visiteur dans un autre espace de la vie des Lettres, celui de l’édition. Les traces d’Hugo ou de Maeterlinck y dialoguent avec celles des auteurs contemporains pris en charge par André De Rache ou Jacques Antoine. Le superbe travail de l’éditeur Edmond Deman pour Verhaeren ou Mallarmé permet de découvrir par exemple Le Corbeau réalisé par Manet pour la traduction des Poèmes de Poe, par Stéphane Mallarmé. Aux cimaises, on découvre le jeu dialectique entre les poèmes de François Jacqmin et les gravures de Gaston Bertrand. Deux tableaux rares et méconnus attendent aussi les visiteurs : La Belgique littéraire, de Paul Delvaux et de ses élèves réalisé pour l’Exposition universelle de 1958 ; et  L’Hommage au théâtre de Maeterlinck, la toile oubliée d’Allard l’Olivier, ce peintre des Maisons du Peuple et du Congo colonial.

Marc Quaghebeur, Directeur des Archives & Musée de la Littérature Commissaire de l’exposition du 50e anniversaire

04


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

Le

sept > déc 2008

catalogue

à l’occasion de l’exposition L’Œuvre en chantier est publié un catalogue complet, bilingue, de 144 pages, reprenant la description des œuvres exposées et le commentaire synthétique des vitrines d’écrivains. Vous le recevrez gratuitement sur les lieux de l’exposition. Cette publication comprend également une introduction de Marc Quaghebeur sur la question de la genèse des œuvres littéraires telle que l’exposition permet de la contempler. Celle-ci offre un panorama des processus créateurs et de l’interaction entre auteurs et artistes (plasticiens, peintres, photographes, etc.) dans le processus créatif. On y trouve également des pistes de réflexion sur la spécificité du champ éditorial francophone belge. Des illustrations agrémentent le catalogue : du manuscrit de Marie Gevers pour le Journal d’une Cave à la Robe de sa petite-fille, Suzanne Willems, réalisée à partir de mots et de collages du surréaliste E. L. T. Mesens, en passant par les photos de Paul Nougé ou de Guy Vaes. En couverture, le Masque de Jocaste, comme un rappel des sources foncières des littératures européennes. Le livre-catalogue est également disponible sur demande au Musée (contacter Saskia Bursens : saskia.bursens@aml-cfwb.be).

Le

dossier pédagogique

Les Archives & Musée de la Littérature réalisent désormais des dossiers pédagogiques pour l’enseignement secondaire supérieur. Les premiers seront consacrés à quelques exemples de genèse d’œuvres littéraires. Marie Gevers, la dame de Missembourg et Christian Dotremont, le créateur des logoneiges, ouvrent de façon contrastée la question des rapports au cosmos. Jean Louvet, défenseur de la spécificité wallonne, et Émile Verhaeren, le poète des Villes tentaculaires, inventent deux modalités d’une écriture créatrice du social. Marcel Thiry, confronté à la question de l’Histoire comme chroniqueur de la Campagne de Russie et comme romancier d’Échec au temps, ou l’écrivain-médecin, Louis Delattre, qui sauvegarde par les mots les savoirs traditionnels de la vie des campagnes, conduisent dans les arcanes de la transposition littéraire du réel. Des documents iconographiques, des reproductions de traces écrites ou de corrections d’imprimerie, donnent à voir tout l’enseignement que l’on peur retirer des archives. Le dossier se veut aussi ludique et propose des applications concrètes comme des ateliers d’écriture à partir de textes choisis tant pour leurs enseignements historiques différents que pour leur expérience esthétique spécifique. Ce dossier inaugure une série de dossiers que les Archives & Musée de la Littérature publieront chaque année mettant en synergie archives et enseignement. 05


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

La Belgique en toutes lettres Anthologie des lettres belges, éditions Luc Pire, collection Espace Nord

Double événement à la Bibliothèque royale de Belgique en septembre 2008. Pour leur cinquantième anniversaire, les Archives & Musée de la Littérature réalisent, outre une exposition autour de la dynamique de création littéraire et théâtrale francophone de Belgique, une publication qui fera date : La Belgique en toutes lettres, publiée par les éditions Luc Pire. Résultat d’une dizaine d’années de travail de chercheurs des Archives & Musée de la Littérature (AML), en collaboration avec des lecteurs de la Communauté française de Belgique dans les universités européennes, cette publication propose un itinéraire littéraire à travers la Belgique vue par des écrivains de chez nous et par de prestigieux voyageurs étrangers (Victor Hugo, Rainer Maria Rilke, Sigmund Freud…) Sous forme d’un coffret, cette anthologie en trois volumes a été conçue par Véronique Jago-

communiqué de presse

Antoine et Hugues Robaye, sous la direction de Marc Quaghebeur, directeur des AML. L’ouvrage propose un voyage en trois étapes à une découverte sensible de la Belgique : Le paysage et les villes (tome 1), L’histoire et les hommes (tome 2) et des Tranches de vie (tome 3). Entre pays réel et contrée fantasmée, trois cent cinquante textes, dont certains remontent aux XV - XVI es siècles, nous révèlent une vision attachante, impertinente ou décalée de la Belgique et de ses habitants. Deux cents auteurs, belges ou étrangers, évoquent la singularité du patrimoine littéraire et culturel belge en permettant de (re)découvrir des auteurs connus et moins connus. L’ouvrage (un coffret de trois volumes au format poche) est édité dans la collection Espace Nord aux éditions Luc Pire. Disponible au prix de 24 euros. Contact presse : Sophie Creuz : sophie.creuz@lucpire.be / 0475 77 03 73

06


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

Tome 1 : L e

sept > déc 2008

pays

Les fragments de paysages recueillis dans ces pages nous promènent dans un territoire inversement proportionnel à son exiguïté géographique. D’Anvers à Charleroi, d’Ostende à La Louvière, de l’Escaut aux bords de Meuse, l’espace se dévoile, à la fois imaginaire et très concret. Le XIXe siècle évoque une Belgique polarisée entre une Flandre d’eau et de ciel, et une Wallonie de terre et de pierre. Le XXe siècle y ajoute le développement des villes, de la ruralité, et illustre la modernité autant que les paradoxes intemporels de la condition humaine. Textes d’Emile Verhaeren, James Ensor, Achille Chavée, Marie Gevers, René Hénoumont, Jacques Izoard, Jacques Brel, Gaston Compère mais aussi Freud, Victor Hugo, Verlaine…

Tome 2  : L’ histoire

et les hommes

La Belgique : utopie multiculturelle ? Incongruité politique ? Son histoire plonge ses racines dans l’histoire millénaire de l’Europe occidentale. Ce deuxième volet multiplie les témoignages à travers le temps, ausculte le sentiment d’identité nationale de ce pays à la fois si complexe et si riche de ses contradictions. Voix plurielles, témoins des grands débats d’idées et du modèle sociétal du temps jadis. Textes de Charles De Coster, Henri De Man, Jules Destrée, Pierre Mertens, Conrad Detrez, Jean Muno, Julos Beaucarne…

Tome 3  : Tranches

de vie

La dernière escale de notre voyage en roue libre saisit une série d’instantanés de la vie quotidienne : portraits de famille, souvenirs d’enfance, travaux champêtres, industriels ; rituels et nostalgies du passé face aux nouveaux défis de la modernité… Autant de chemins de traverses personnels ou collectifs, qui basculent volontiers dans le fantastique, l’onirique et le surréaliste. Textes de Suzanne Lilar, Henri Michaux, André Baillon, Guy Goffette, Jacques Sojcher, Henry Bauchau, Nicole Malinconi, Caroline Lamarche… 07


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Passa Porta Les

e n ve l o p p e s d u d é s i r

> 14/10

au

16/11/2008

A l’heure où l’internet et les nouvelles fonctionnalités du courrier électronique révolutionnent les modes de communication, les visiteurs retrouveront dans cette exposition ludique le charme parfois désuet des correspondances manuscrites d’antan. Elle présente quelques précieuses traces d’échanges épistolaires d’auteurs au fil des décennies : de belles enveloppes, parfois illustrées, des lettres et cartes postales, témoins d’échanges littéraires, des dialogues entre ceux qui ont constitué la vie des Lettres (Baillon, de Boschère, Nougé, Elskamp...). L’exposition comprendra aussi une « installation » : des centaines d’enveloppes volètent au plafond de l’espace de Passa Porta, invitant le spectateur à laisser une empreinte de son passage. Une démarche culturelle participative qui encouragera nos jeunes auteurs/artistes à laisser une « trace papier », à l’heure où les nouveaux moyens de production des textes révolutionnent profondément les rapports de la recherche littéraire avec les traces de la genèse des œuvres. Auteurs d’aujourd’hui, confirmés ou en herbe, à vos plumes, stylos et pinceaux ! Une boîte aux lettres recueillera ces témoignages qui donneront lieu à une autre exposition des Archives & Musée de la Littérature en 2009.

46 rue Antoine Dansaert / 1000 Bruxelles / Belgique Contact : info@passaporta.be / Tél : 02 502 94 60

08


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Les publications L’A frique

centrale à l ’ honneur

À l’occasion du centenaire de la tutelle directe de la Belgique sur le Congo, quelque mille pages de la série Congo-Meuse, déclinées en 4 tomes, abordent des aspects de la culture à l’époque coloniale au Congo et au Ruanda-Urundi. Etudes, documents, rééditions. Qui se souvient du superbe entretien de Roger Bodart avec le premier romancier congolais, Paul Lomami Tshibamba ? Ou des articles du jeune Roger Lallemand de retour du Congo ?

• Aspects de la culture à l’époque coloniale au Congo, Rwanda et Burundi (Tomes VI-IX)

Tome VI : Formation ,

réinvention

Différents articles traitent de la formation des élites et de la réinvention ultérieure qu’elles réalisent de leur passé. D’autres textes, également riches en anecdotes savoureuses, visitent un passé colonial plus récent puisqu’ils retracent l’enfance de certains témoins-clés. Les effets de la colonisation sur les institutions universitaires et ceux qui les composaient trouvent également ici leur place, tout comme les questions des patrimoines culturel et naturel. Avec des documents d’archives privées. AML Éditions / L’Harmattan / 2008 / 25,50 €

Tome VII : L ittérature ,

théâtre

La question du champ littéraire lié à l’entreprise coloniale constitue une autre part importante du champ culturel. Viennent l’enrichir des contributions monographiques consacrées au Crépuscule des ancêtres et à La Pierre de feu de René Tonnoir, à Henri Drum ou à Dieudonné Mutombo, l’auteur de Victoire de l’Amour. D’autres contrepoints, d’ordre divers, sont égrenés au fil des pages : la correspondance des Périer, les poèmes de Robert Goffin, les textes de Marie Gevers ou de Suzanne Lilar, l’entretien de Roger Bodart avec Paul Lomami Tshibamba. Avec des inédits sur le voyage de Gide au Congo. AML Éditions / L’Harmattan / 2008 / 25,50 € / 62 Spécial 50e anniversaire (1958-2008)

Tome VIII : Presse ,

archives

Au-delà de quelques aventures significatives de la presse durant les années 1950 (Presse Africaine, L’Avenir, Hobe, Nkuruse, Congo), un focus particulier est mis sur l’image que trois grands journaux francophones belges de sensibilité différente – La Libre Belgique, Le Peuple et Le Soir – donnent des Congolais et du Congo. Ce survol se complète par la réédition d’un document singulier : les trois articles que le jeune Roger Lallemand publia dans le journal du Parti socialiste, Le Peuple, au retour d’un long voyage au Congo en 1956. Il y laisse entendre un autre son de cloche que celui du discours dominant… Avec des photographies d’époque. AML Éditions / L’Harmattan / 2008 / 25,50 €

Tome IX : L e

corps .

L’ image . L’ espace

Sont abordés trois thèmes qui relèvent tous de l’art de vivre en société : le corps à travers les sports et la rumba ; l’image à travers la peinture d’Auguste Mambour et de Ngandu Muela Kabengibabu, le tournant des années 19201950, la publicité et les films en Super 8 ; ou l’espace à travers l’architecture de Raymond Cloquet. Avec un carnet iconographique en couleurs. AML Éditions / L’Harmattan / 2008 / 25,50 €

09


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

L es

sept > déc 2008

travaux patrimoniaux

• Correspondance, de Michel de Ghelderode. Tome VIII : 1954-1957 Édition établie, présentée et annotée par Roland Beyen. Ce huitième volume est consacré en grande partie à la troisième et dernière phase de la « ghelderodite » parisienne. Tardive, la reconnaissance belge est, elle, éclatante ! Le 30 mai paraissent enfin Les Entretiens d’Ostende, dont l’activité épistolaire de Ghelderode permet de reconstituer les invraisemblables péripéties. Comme la fin de son succès coïncide avec le début du rayonnement international de son théâtre, Ghelderode consacre tout son temps à écrire des lettres d’affaires, plus documentaires que littéraires, mais qui n’en portent pas moins le cachet de son génie d’épistolier. Ce faisant, il en vient toutefois à négliger l’essentiel : l’achèvement de son théâtre complet… AML Éditions (Archives du futur) / éditions Luc Pire / 720 pages / 40 €

• Théâtre complet, de Jean Louvet. Tome II : 1973-1985 L’Aménagement, Conversation en Wallonie, L’homme qui avait le soleil dans sa poche, La Farce du sous-marin, Un Faust. Textes réunis et présentés par Vincent Radermecker. Préface de Marc Quaghebeur. Ce deuxième tome rassemble cinq pièces écrites entre 1973 et 1985, dont un inédit absolu La Farce du sous-marin. Correspondant à des moments forts de la création du dramaturge mais aussi de l’histoire du nouveau théâtre francophone en Belgique, elles sont créées, pour l’essentiel, durant une période décisive de l’histoire politique et culturelle du royaume de Belgique. AML Éditions (Archives du futur) / éditions Luc Pire / 620 pages / 32 €

• Poésie complète, d’émile Verhaeren. Tome V  Les Flamandes. Les Moines. Édition établie par Michel Otten, présentée par Véronique Jago-Antoine. Un jeune auteur, deux recueils contrastés : Émile Verhaeren au seuil de sa carrière littéraire, en 1883 et 1886. Cette double publication estampillée par les stéréotypes de l’identité belge façonnés par les Romantiques (picturalité, truculence et mysticisme) concrétise l’édification d’un art poétique singulièrement cohérent au moment où Verhaeren entame par ailleurs son œuvre de critique d’art. Baudelaire et Camille Lemonnier, d’une part ; Grünewald, Zurbaran, Rubens, Jordaens ou Meunier, de l’autre. Pour la première fois sont réunis les textes et les images qui ont soutenu et produit ces transpositions d’art chères aux Fins-de-Siècle. Étonnante vitrine d’une Belgique intense, vibrante et pluri-talentueuse qui se profile à travers le mythe de la Flandre littéraire et picturale. AML Éditions (Archives du futur) / éditions Luc Pire / 30 €

• Poésie complète, d’émile Verhaeren. Tome VI Les Bords de la route. Les Vignes de ma muraille. Édition établie par Michel Otten et présentée par Christian Angelet. Ces deux recueils anthologiques apparaissent comme des caisses de résonance des diverses manières de Verhaeren durant une période décisive de sa formation. Le lecteur peut y entendre les voix multiples du poète et y retrouver les motifs et les faits de style qui traversent son œuvre : transposition picturale, veines paysagiste, historique, religieuse ou érotique, poésie du voyage mais aussi de la terre natale. Il entrera ainsi dans l’atelier de l’artiste, et d’une façon d’autant plus saisissante que le jeu des variantes proposé par cette édition permet de suivre les bouleversements subis par chacune des pièces depuis leur parution en revue. AML Éditions (Archives du futur) / éditions Luc Pire / 264 pages / 22 €

10


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

L es

sept > déc 2008

publications savantes

• René Kalisky, une poétique de la répétition, par Agnese Silvestri. À l’occasion du 75e anniversaire de la naissance et du 25e anniversaire de la mort du plus révolutionnaire dramaturge belge de l’après-guerre paraît cette première monographie, centrée sur la question de la répétition du temps historique dans la clôture fictionnelle de la représentation dramatique. Editions Pie Peter Lang (Documents pour l’histoire des francophonies) / 415 pages / 47,20 €

• L’excédent de la formation romanesque. L’emprise du Mot sur le Moi dans l’œuvre de Pierre Mertens, par Bernadette Desorbay. L’étude de l’œuvre littéraire de Pierre Mertens aborde l’implication du sujet dans l’Histoire du XXe siècle, auquel le confronte utilement l’espace romanesque. Elle le fait à partir des aléas de la formation inconsciente. L’inquiétante emprise du Mot sur le Moi, grande préoccupation de la philosophie et de la psychanalyse, est au centre de cette étude, unique en son genre, qui plonge au cœur même de la modernité. Elle a relevé le défi que pose l’œuvre de Pierre Mertens dans le champ romanesque francophone des cinquante dernières années. éditions Pie Peter Lang (Documents pour l’histoire des francophonies) / 536 pages / 51,20 €

• Mémoires et Antimémoires littéraires du XXe siècle (I et II) La Première Guerre mondiale Actes du colloque de Cerisy-la-Salle (2005) édités par Annamaria Laserra, Nicole Leclercq et Marc Quaghebeur. Partant de l’idée d’Antimémoires chère à André Malraux, ces deux volumes attestent l’ambition de parcourir l’Histoire du XXe siècle à travers ses retentissements comme son rebrassage dans la matière littéraire, essentiellement francophone, mais aussi au gré des traces allemandes, anglaises, italiennes, polonaises ou portugaises de ce qui s’est passé sur le front occidental du conflit. Des notes au jour le jour de Georges Eekhoud dans Bruxelles occupée aux évolutions de la pensée de Thomas Mann, se dessinent certains des mouvements sismiques qui ont ébranlé des consciences majeures de l’intelligentsia européenne. L’impact du conflit sur des écrivains aussi contrastés que Céline ou Giono est tout aussi important. éditions Pie Peter Lang (Documents pour l’histoire des francophonies) / 2 tomes à paraître en novembre / 800 pages / 39,50 €

• Analyse et enseignement des littératures francophones. Tentatives, réticences, responsabilités (1974-1989). Actes du colloque de L’AEEF (31/05 au 02/06/2006) édités par Marc Quaghebeur. La richesse et la diversité de ce qui s’écrit aujourd’hui dans les pays francophones induisent de nouveaux axes de lecture tant des textes que du monde. Il faut en outre en trouver les voies pour l’enseignement. Les questions de transmission, de cadres d’analyse et d’interprétation, mais aussi de choix des œuvres se sont fait sentir. Ce colloque a abordé des auteurs tels que Cimpaye, Detrez, Ducharme, Farès, Glissant, Ionesco, Kalisky, KhaïrEddine, Labou Tansi, Ménil, Noël, Mudimbe, Velan… Avec une annexe méthodologique sur l’étude de l’œuvre de Mertens. éditions Pie Peter Lang (Documents pour l’histoire des francophonies) / Deux volumes à paraître en novembre 2008

11


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

La

surprise du

50 e

sept > déc 2008

anniversaire des aml

• Frans Masereel. Une biographie, par Joris van Parys, préface de Jacques De Decker. Édition française établie avec la collaboration de Thérèse Basyn et de Lydia Beutin. Le livre de Joris van Parys constitue à l’évidence une monographie de référence à propos de la vie et de l’œuvre de Frans Masereel. Il est parvenu à mettre en avant son enracinement historique et ses divers développements. À travers ce travail, il sera désormais possible de faire réémerger la figure de ce créateur engagé du XXe siècle, délaissé quelque peu ces derniers temps, sans doute du fait de la dimension expressionniste de l’œuvre. Avec des reproductions d’œuvres et d’archives. AML Éditions (Archives du futur) / éditions Luc Pire / 400 pages / 27 €

L’ aujourd ’ hui • Dire le mal (tomes 3 et 4) in : Balises, vol. 11-12 et 13-14. Après les textes de Claire Lejeune (qui nous a quittés tout récemment), de Jean-Claude Pirotte ou d’Henry Bauchau, Balises poursuit son enquête créatrice et critique sur les façons de poser aujourd’hui la question du mal. Avec des plongées dans les littératures brésilienne, portugaise, algérienne et roumaine ; un long inédit de Sarah Kaliski mêlant textes et images consacré à Max Jacob ; des créations de John Berger ; et, bien sûr, de nouveaux commentaires sur Les Bienveillantes de Jonathan Littell. AML Éditions / Didier Devillez Editeur / à paraître en décembre 2008 - janvier 2009

Un

regard venu d ’ ailleurs

• Album « Belgique » A l’initiative d’Annamaria Lasserra de l’Université de Salerne, un florilège de brèves contributions italiennes sur les mille et un aspects de la culture et de la vie en Belgique. De la bibliothèque de Juste Lipse à la musique d’Henri Pousseur, des délices du chocolat belge ou de la bière aux inventions littéraires ou architecturales, le lecteur reçoit nombre d’informations, jamais exhaustives, mais toujours significatives. Une certaine façon de faire l’Europe... à paraître en fin d’année dans la série belge de la revue Confluencias de l’Université de Coimbra

12


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Un colloque « V i o l e n c e

e t vé r i t é d a n s l e s l i t t é r a t u r e s f r a n c o p h o n e s  »

Comme l’écrit Nabile Farès, « la littérature exerce un étrange pouvoir de sens et de non-sens à la fois, interrogeant, pour nous lecteur, notre capacité d’être, à notre tour, inscrit, dans les histoires imaginées, vécues, remémorées, construites qu’elle nous rapporte de ce monde, sans doute vrai et imaginaire à la fois, monde d’entre-mondes, d’entre-histoires, d’entre-vies, d’entre-pages ; ces dernières souvent écrites, extraites des violences intenses qui sont devenues nôtres ; celles de notre temps : temps d’ici ou de là-bas qu’elle ne cesse d’interroger en ces leurres, brouilles, opacités, épreuves, éloignements, délestages, vérités… ». Il s’agit cette fois de s’adresser directement aux créateurs en les conviant à s’interroger et à débattre sur le thème « Violence et vérité » tant il nous semble que la littérature a le pouvoir de questionner le lecteur par des histoires imaginées, vécues ou remémorées. Peut alors s’opérer la plongée la plus intime dans les violences de notre temps, comme dans les leurres dont il s’agit de se défaire. Ces écrivains se concentrent, qui plus est, sur un de leurs ouvrages, particulièrement lié à la thématique du colloque. Les tables rondes feront, en fin de colloque, l’objet d’interventions et de commentaires d’un philosophe, d’un critique littéraire et d’une spécialiste de l’approche psychanalytique de la littérature. Ce matériau sera ultérieurement publié dans « Balises ».

Infos pratiques : Rencontres organisées par le Centre Wallonie-Bruxelles, l’Association européenne d’études francophones (AEEF) en collaboration avec les AML pour leur 50e anniversaire. Dates : du 19 au 21 novembre 2008 Contacts : Pierre Vanderstappen : p.vanderstappen@cwb.fr (Paris) Jean-Claude Kangomba : jean-claude@aml-cfwb.be (Bruxelles) Elise Machot-Chambry : emc@martray.com (Paris) Adresse : Centre Wallonie-Bruxelles, 46, rue Quincampoix, 75004 Paris, France. Renseignements : info@cwb.fr / www.cwb.fr Informations : www.aeef.be / www.aml-cfwb.be 13


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

I nvités /

participants

sept > déc 2008

:

Table ronde 1 : mercredi 19 novembre (après-midi) Dominique Edde, Pourquoi il fait si sombre ?, Le Seuil, 1999. Jean Bofane In Koli, Les Mathématiques congolaises, Actes Sud, 2008. Gaëtan Soucy, La Petite fille qui aimait trop les allumettes, 1re édition (Boréal, 1998). Animatrice : Catherine Pont-Humbert (productrice, France Culture et chargée de cours à l’Université de Paris IV).

Table ronde 2 : jeudi 20 novembre (matinée) Bouthaïna Azami-Tawil, Le Cénacle des solitudes, L’Harmattan, 2004. Patrice Nganang, Temps de chien, Le Serpent à plumes, 2001. Arezki Mellal, Maintenant, ils peuvent venir, Paris, Actes Sud, 2002. Animateur : Yves Chemla (critique littéraire).

Table ronde 3 : jeudi 20 novembre (après-midi) Jean-Claude Pirotte, Absent de Bagdad, La Table Ronde, 2007. Valentin-Yves Mudimbe, Shaba deux, Présence africaine, 1989. Hubert Haddad, Palestine, Zulma, 2007. Animateur : Marc Quaghebeur (directeur des Archives & Musée de la Littérature).

Table ronde 4 : vendredi 21 novembre (matinée) Annie Cohen, Besame mucho, Gallimard, 1998. Etienne Barilier, La Fête des lumières (sous presse). Nouredine Saadi, La Nuit des origines, L’Aube, 1991. Animateur : Peter Klaus (professeur émérite de la Freie Universität de Berlin, Allemagne).

Table ronde 5 : vendredi 21 novembre (après-midi) Débat sur l’ensemble des interventions précédentes pour un recadrage scientifique et un balisage des pistes futures. Bernadette Desorbay (chargée de cours à la Humboldt Universität de Berlin, Allemagne). Thomas Hunkeler (professeur à l’Université de Fribourg, Suisse). François Jullien (professeur à l’Université de Paris 7, France). Animateur : Yves Bridel (professeur émérite de l’Université de Saint-Gall, Suisse). 14


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Le Musée : 50 ans d ’histoire Cinquante ans depuis que Joseph Hanse et Herman Liebaers, avec la complicité de Lucien Christophe, de Carlo Bronne, de Luc Hommel et d’autres, ont mis en place l’embryon de la structure patrimoniale des lettres francophones de Belgique dont on parlait depuis le précédent tournant de siècle. Cinquante ans qui ont vu l’institution passer du nom de Musée de la Littérature à Archives & Musée de la Littérature, au moment où Pierre Wigny et Georges-Henri Dumont y intègrent le Musée de la parole fondé par Paul Hellyn - dégageant ainsi en son sein l’amorce d’un secteur multimédia qui n’a cessé de croître depuis, tant sur les plans de la documentation que de la production photographique, audiovisuelle ou sonore. Cinquante ans qui virent s’ajouter encore à ces secteurs une documentation littéraire internationale particulièrement riche dans les domaines des langues latines ; de l’Afrique centrale ; ou de la littérature clandestine de la Tchécoslovaquie. Cinquante ans qui ont permis l’épanouissement, depuis 30 ans, d’une documentation théâtrale exceptionnelle qui concerne aussi bien les auteurs que les compagnies, les spectacles que les metteurs en scène. Cinquante ans qui ont vu l’institution passer de la publication de catalogues d’expositions réalisées à la Bibliothèque royale à une activité éditoriale soutenue, déclinée sur plusieurs collections et partenariats, et qui a produit plus de 200 volumes en quelque vingt-cinq ans. Cinquante ans d’expositions dans et hors les murs dont Les Irréguliers du langage (1989), Papier blanc Encre noire (1991-92), Paul Nougé (1995), ou encore Verhaeren, un musée imaginaire (1997) dans la décennie écoulée. Cinquante ans de service aux lecteurs  ; de patients rassemblements des archives sous toutes formes de supports et d’importants colloques internationaux qui ont donné aux lettres belges de langue française des assises plus solides et créé un réseau d’études hors frontières.

15


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Cinquante ans d’avenir enfin, espérons-le. Les Archives et Musée ont entamé la création de deux banques de données, littéraire (Plume) et théâtrale (ASP@sia), la numérisation de 12.000 dias de spectacles du tournant des années  80 et de plus de 5.000 photographies noir et blanc relatives aux pays d’Afrique centrale qui furent sous tutelle belge, au théâtre (Closson, Crommelynck, Delacre, Frère, Ghelderode, Huysmans, Leblanc, Lepage, West... ), à l’histoire (La Belgique centenaire, Kessels, Lyr...) et à la littérature (Eekhoud, Gevers, Hellens, Willems...) Cinquante ans qui se déploieront, d’ici deux bonnes années, dans une double localisation (Bibliothèque royale/rue de la Paille) grâce aux locaux d’extension construits par la Communauté française de Belgique à proximité du Sablon. Y seront notamment rassemblées les fonctions de rapport au public. Le nouveau bâtiment sera en outre entièrement équipé en matériel audiovisuel (auditorium et salle multimédia), et comportera une salle d’exposition. Cinquante ans, enfin, en amont et en aval, d’un partenariat exemplaire avec la Bibliothèque royale de Belgique, et ses différents directeurs ou conservateurs, ainsi qu’avec la Culture française puis la Communauté française de Belgique.

16


50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

L’œuvre en chantier

sept > déc 2008

Renseignements pratiques : Conférence

de presse  :

Vous êtes cordialement convié à la conférence de presse qui se tiendra à la Salle de lecture des AML le  mardi  23/09 à 11  heures, au 3e étage de la Bibliothèque royale de Belgique. (Entrée Jardin du Mont des Arts, au fond à droite).

Visite guidée de l’exposition : Marc Quaghebeur, commissaire de l’exposition, vous propose à l’occasion de la conférence de presse une visite guidée, la remise du

catalogue

de l’exposition du cinquantième anniversaire

ainsi que l’anthologie La Belgique en toutes lettres. Merci de nous contacter si vous désirez un entretien particulier.

Vernissage officiel : Le mardi 23/09, à 18 heures, au Forum de la Bibliothèque royale (niveau zéro). L’exposition est ouverte au public du 24 septembre au 23 décembre 2008.

Contact presse : Anne Ransquin > Vernissage, conférence et dossier de presse, catalogue

Contact : anneransquin@gmail.com / 0486 24 99 71

Frans De Haes > Contact presse néerlandophone

Contact : frans.dehaes@aml-cfwb.be / 02 519 55 79

Paul-étienne Kisters > Exposition AML et catalogue

Contact : paul-etienne.kisters@aml-cfwb.be / 02 519 55 77

Sophie Creuz > La Belgique en toutes lettres, Luc Pire

Contact : sophie.creuz@lucpire.be / 0475 77 03 73

Yves De Bruyn > La Belgique en toutes lettres, Luc Pire et autres publications AML

Contact : yves.debruyn@cfwb.be / 02 413 21 19

Contact

aml

:

info@aml-cfwb.be / www.aml-cfwb.be 17


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Adresse des Archives & Musée de la Littérature : Archives & Musée de la Littérature, 3e étage de la Bibliothèque royale de Belgique. Entrée principale (Gutenberg), Jardin du Mont des Arts, 1000 Bruxelles. Service lecteurs : 02 519 55 81 / 82

Dates : Du mercredi 24 septembre au mardi 23 décembre 2008 Nocturne le 17 novembre de 17 à 22 heures (avec visite guidée fr/nl)

Heures d’ouverture : Du lundi au samedi, de 9 à 17 heures. Entrée gratuite.

Visites guidées : Réservation obligatoire pour les groupes et visites scolaires. Durée : 40 minutes Langues : français / néerlandais Contact : Hugues Robaye : 02 519 55 84 / hugues.robaye@aml-cfwb.be Véronique Jago-Antoine : 02 519 55 91 / veronique.jago@aml-cfwb.be

Accès : Train : Gare Centrale, Métro : Lignes 1A et 1B arrêt Gare Centrale Tram : 92 et 94 (arrêt Place Royale) Bus : 29 / 63 / 66 / 65 / 71 (Gare Centrale)  27 / 95 / 71 (Place Royale)  48 / 95 (Place Saint-Jean) Parking : Albertine (16 place de la Justice, 1000 Bruxelles) + Parking Grand-Place 18


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

LaLibre.be - Bienvenue sur la Libre Belgique

sept > déc 2008

http://www.lalibre.be/article_print.phtml?art_id=447434

Revue de presse LITTÉRATURE - ANNIVERSAIRE ET EXPOSITION

Tous nos trésors littéraires Guy Duplat Mis en ligne le 23/09/2008 -----------

"L'oeuvre en chantier", à la Bibliothèque royale. Une expo sur deux siècles de littérature francophone de Belgique. Pour le 50e anniversaire des archives &musée de la littérature, un trésor trop méconnu. Dans le bel écrin de la chapelle de Nassau, au coeur du labyrinthe de la Bibliothèque Royale, on peut découvrir quelques trésors de 200 ans de littérature belge francophone. A commencer par les superbes photos surréalistes de Paul Nougé (notre photo). Des négatifs rachetés par le musée de la littérature, nettoyés et retirés par Marc Trivier. A l'entrée toujours, des interviews, sur vidéos, de 12 auteurs belges actuels. Dans la chapelle même, on découvre des manuscrits et objets de 24 auteurs, depuis Maeterlinck, Ghelderode et Rodenbach jusqu'à Jean Louvet et Dominique Rolin. On peut voir littéralement la gestation d'oeuvres célèbres. Et LLB découvrir des curiosités comme Paul Desmeth qui n'a écrit qu'un seul livre sans cesse repris ou le collage de Marcel Marien qui a envoyé une lettre à Rimbaud dans tous les lieux où le poète est passé et a reçu les lettres en retour avec la mention "inconnu à cette adresse". Ou le beau portrait des frères Simenon par Sarah Kalisky, ou la maquette animée du "Cocu Magnifique" joué à Moscou. Ou encore les tickets et bouts de papier sur lesquels Marcel Moreau a réalisé son écriture tourbillonnante. Sur le balcon, 18 bustes d'écrivains sont alignés comme s'ils assistaient à la fête de notre littérature. Communautaire et fédérale Au troisième étage de la Royale, l'expo se poursuit par un hommage aux éditeurs littéraires belges et aux nombreuses revues littéraires que nous avons connues. Souvent des éditions rares sous le regard de la grande peinture que Paul Delvaux fit en 1958 à la gloire de nos lettres. Cette expo est le premier volet d'une suite de festivités qui sont organisées pour le 50e anniversaire des "Archives&musée de la littérature". Une institution méconnue et "rare" car nos voisins n'ont pas ce genre de musée. Son "architecture" institutionnelle est étonnante aussi puisque, si elle est financée par la Communauté française (par un contrat-programme et une subvention annuelle de 1,25 million d'euros), elle est néanmoins abritée dans les locaux de la Bibliothèque royale, un établissement scientifique fédéral, et ses collections sont composées de documents et d'ouvrages appartenant tantôt à la Communauté française, tantôt à la Royale (dont à l'Etat fédéral). De manière si entremêlée qu'on ne pourrait imaginer un jour les séparer. Personne heureusement n'y pense. Les "archives&musée de la littérature" sont à la veille d'une autre étape importante. Fin 2010, devrait être inauguré leur nouvelle "aile", sur la rue de la Paille, sur le terrain de la maison où naquit Cobra, près de la place du Sablon. Un bâtiment de l'architecte Pierre Blondel et qui sera comme la vitrine du musée, avec un auditorium, une partie des collections, des bureaux, une salle d'expo. Les locaux des archives et le musée seront alors répartis entre la Royale et le nouveau site. Une extension d'autant plus nécessaire que les collections ne cessent de croître. Marc Quaghebeur dirige le musée depuis 1977. Il rappelle que l'idée d'un musée est née en 1958 de Joseph Hanse. Le directeur de la Royale, Herman Liebaers, a soutenu et hébergé ce projet. Il devait y avoir un pendant flamand, mais on y renonça car l'équivalent existait déjà à Anvers.

1 sur 2

19

25/09/08 12:47


http://www.lesoir.be

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

L’œuvre en chantier

sept > déc 2008

Cliquez ici pour reprendre votre lecture

L’ASBL, logée à la Royale, a vite grandi en ajoutant les archives du théâtre et de l’audiovisuel. Les archives ont aujourd’hui plus de 20.000 livres, 6.000 titres de revues et d’innombrables documents dont 35.000 clichés des répétitions de Béjart. Il y a quatre sections : la littérature belge, le théâtre belge, l’international et l’audiovisuel. Le musée a organisé de nombreuses expos en Belgique

culture et à l’étranger (au Botanique, à Orsay, à Séville etc.) et publié de nombreux ouvrages savants. Les Archives et le Musée emploient livres 25 personnes et continuent à recevoir des archives (Louvet, Sigrid, Bourdouxhe, Willems, celles de l’Adac et de l’Esprit frappeur, etc.). Un grand travail de numérisation des collections est en cours mais demandera du personnel supplémentaire.

LIVRES / A la Bibliothèque royale Cette exposition à la Bibliothèque royale est une excellente occasion de découvrir un peu des nombreux trésors de notre littérature

Les archives évoluent belge francophone qui ont pu ainsi être conservés. « L’œuvre en chantier, deux siècles de littérature francophone en Belgique », à la Bibliothèque royale, à Bruxelles.

ADRIENNE NIZET

Jusqu’au 23 décembre, du lundi au samedi de 10 h à 17 h. Cet article provient de http://www.lalibre.be [23/09/2008] http://www.lesoir.be/outils/imprimer/index.php?story_url=/cul...

mercredi 24 septembre 2008, 09:51

LES DOCUMENTS littéraires n'ont plus la même forme qu'en exposition le prouve par l'exemple. Manuscrit d’Antigone 92 (1re version, cahier 2) © Doc AML.

Cliquez ici pour reprendre votre lecture

culture / LIVRES / A la Bibliothèque royale Culture livres

Les archives évoluent Les archives évoluent LIVRES / A la Bibliothèque royale

ADRIENNE NIZET ADRIENNE NIZET

mercredi 24 septembre 2008 mercredi 24 septembre 2008, 09:51

LES DOCUMENTS littéraires n'ont plus la même forme qu'en 1958. Une

exposition le prouve par l'exemple. LES DOCUMENTS littéraires n’ont plus la même forme qu’en 1958. Une exposition le prouve par l’exemple. Dans la marge, à gauche,

Antigone telle que l’imaginait Bauchau. On n’archive plus aujourd’hui comme on archivait il y a cinquante ans. Un simple détour

DansdelaBelgique, marge, à gauche, Antigone que l’imaginait Bauchau. par l’exposition L’œuvre en chantier, qui s’ouvre aujourd’hui à la Bibliothèque royale suffit pour nous telle en convaincre. 92 (Première version, cahier 2) © Doc AML. Dans la première salle, des auteurs contemporains (Thomas Gunzig, William Cliff, Pascale Fonteneau) répondent brièvement, sur

On n'archive plus aujourd'hui comme on archivait il y a cinquante

un DVD, à quelques questions concernant l’écriture, l’archivage, Bruxelles. La plupart d’entre eux ne conservent rien, ou presque.

par l'exposition L'œuvre en chantier, qui s'ouvre aujourd'hui à la B Belgique, suffit pour nous en convaincre.

Utilisent surtout des ordinateurs pour rédiger.

Dans la marge, à gauche, Antigone telle que l’imaginait Bauchau. Manuscrit d'Antigone 92 (Première version, cahier 2) © Doc AML.

On n'archive plus aujourd'hui comme archivait il y a cinquante ans. Un simple des détour archives « sacrées », sacralisées en tout cas par le décorum. Les manuscrits de Dans la Chapelle de onNassau, par contre,

Dans la première salle, des auteurs contemporains (Thomas Gunzi Pascale Fonteneau) répondent brièvement, sur un DVD, à quelque

par l'exposition L'œuvre en chantier, qui s'ouvre aujourd'hui à la Bibliothèque royale de

Belgique, suffit pourles nous enmarionnettes convaincre. Maeterlinck, de Paul Willems, 18 bustes d’auteurs belges (rejoints par celui de Jacques Izoard, finalisé pour l’exDans la première salle, des auteurs contemporains (Thomas Gunzig, William Cliff, position),

Pascale Fonteneau) répondent brièvement, sur un DVD, à quelques questions concernant

des notes de lecture, entre autres… Les Trésors des Archives et Musée de la Littérature. « Avec cette exposition, nous terminons 1 sur 2

1 sur 2 cinquante années d’existence, explique le directeur des AML, Marc Quaghebeur. Nous avons un défi pour les cinquante prochaines 29/09/08 10:07

années à venir, avec les nouvelles formes de documentation et d’archivage. » Pour remplir les 24 vitrines (l’exposition continue au troisième étage), il a fallu faire des choix dans les archives accumulées. « Nous avons d’abord sélectionné les auteurs qui ne pouvaient pas ne pas être présents. Maeterlinck, Verhaeren… Puis nous avons sélectionné Paul Desmeth, par exemple, même s’il est méconnu, il est tellement particulier. » On découvre ainsi cet auteur qui a passé sa vie sur un seul livre, Simplifications. Qu’il épurait de version en version, cela va sans dire. A côté de lui, par contre, les archives de l’oeuvre de Marcel Moreau. L’écrivain notait ses idées partout, tout le temps. Même sur ses tickets de métro. C’est une des grandes qualités de l’exposition, un rien trop figée. Outre la qualité des pièces, elle les fait réagir entre elles. Les lettres qui ont inspiré Dominique Rolin trouvent un pendant dans celles qui animèrent Suzanne Lilar, les auteurs de théâtre sont voisins, etc. Et surtout, les auteurs contemporains, de théâtre ou non, photographiés ou filmés, offrent un contrepoint plus vivant aux Trésors. Les archives de demain. L’oeuvre en chantier, jusqu’au 23 décembre à la Bibliothèque royale, au Mont des Arts à Bruxelles. www.aml-cfwb.be Cet article provient de http://www.lesoir.be [23/09/2008]

20


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Article publié dans Vers l’Avenir [24/09/2008]

21


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

Article publié dans Trends Tendance [02/10/2008]

L'agenda culturel officiel - agenda.be el officiel - agenda.be

http://www.agenda.be/fr/DevEvent/179863/l-oeuvre-en-c http://www.agenda.be/fr/DevEvent/179863/l-oeuvre-en-chanti...

Bruxelles-Capitale

L'OEUVRE EN CHANTIER. DEUX SIÈCLES DE L'OEUVRE EN CHANTIER. DEUX SIÈCLES DE LITTÉRATURE FRANÇAISE EN BELGIQUE. LITTÉRATURE FRANÇAISE EN BELGIQUE.

Bruxelles-Capitale

(Chapelle de Nassau) (Archives & Musée de la Littérature ) (Chapelle de Nassau) (Archives & Musée de la Littérature )

les manifestations commémorant le 50 e Pour ouvrir les manifestations commémorant Pour le 50 ouvrir e « » SEPTEMBRE 2008 anniversaire de leur fondation en 1958-1959, anniversaire les Archives de & leur fondation en 1958-1959, les Archives & Musée de la Littérature déploient Musée de la Littérature déploient quelques-uns de leurs L Mquelques-uns M J V deS leurs D rez-de-chaussée de la Bibliothèque royale, dans trésors au rez-de-chaussée de la Bibliothèquetrésors royale,au dans 01 02 03 04 05 06 07 l’espace de la Chapelle de Nassau ainsi qu’au l’espace troisièmede la Chapelle de Nassau ainsi qu’au troisième 08 09 11 12 13 14par dans Des10photos réalisées étage, dans leur Salle de lecture. Des photos étage, réalisées parleur Salle de lecture. Paul et Nougé par Marc Trivier) et Guy Paul Nougé (restaurées et tirées par Marc Trivier) Guy (restaurées et tirées 15 16 17 18 19 20 21 Vaes le parcours dans le couloir menant du Forum à Vaes ouvrent le parcours dans le couloir menant duouvrent Forum à 22 23 présentera 24 25 26 1227auteurs 28 Chapelle. la Chapelle. Une vidéo d’interviews présenterala12 auteurs Une vidéo d’interviews belges (William Véronique Bergen, Thomas belges (William Cliff, Jean Bofane, Véronique Bergen, ThomasCliff, Jean Bofane, 29 30 Gunzig, Pascale Fonteneau, etc.), interrogés sur leur rapport Gunzig, Pascale Fonteneau, etc.), interrogés sur leur rapport à la Belgique à la Belgique en tant qu’auteurs, leur lien à Bruxelles, ainsien tant qu’auteurs, leur lien à Bruxelles, ainsi que Cette sur leurs habitudes de travail et d’archivage. Cette que sur leurs habitudes de travail et d’archivage. vidéo partage l’espace dédié à 20 photosinstallation vidéo partage l’espace dédié à 20 installation photosla photographe Alice Piemme en complicité avec créations de la photographe Alice Piemme en créations complicitéde avec auteursen de théâtre belges. Jean Louvet s’y présente en 20 auteurs de théâtre belges. Jean Louvet s’y20 présente et Pascal VrebosRECHERCHER en pharaon. Le tout sous le regard sachem et Pascal Vrebos en pharaon. Le tout sachem sous le regard du Masque du Masque de Jocaste, réalisé par Philippe Hekkers, pourde la Jocaste, réalisé par Philippe Hekkers, pour la PÉRIODE DU mise en scène de la pièce par Marc Liebens. Avec, quatrième mise en scène de la pièce par Marcquatrième Liebens. Avec, en face, Michèle Fabien en costume élisabéthain. en face, Michèle Fabien en costume élisabéthain. AU

lu. au ve. 10 à 17h, fer. j.f.

LUN MAR MER JEU

29 30 01 02

. . . .

09 09 10 10

@ @ @ @

LUN MAR MER JEU

29 30 01 02

. . . .

09 09 10 10

@ @ @ @

M

M

J

V

S

D

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

RECHERCHER PÉRIODE DU AU

Bruxelles-Capitale

RÉGION

Bruxelles-Capitale

CATÉGORIE

choisir

CATÉGORIE

choisir

rechercher

Soumettez votre événement à

»

L

RÉGION

Cet article provient de http://www.agenda.be lu. au ve. 10 à 17h, fer. j.f.

SEPTEMBRE 2008

«

rechercher

Soumettez votre événement à agenda.be en cliquant ici

22


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

23


50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

L’œuvre en chantier

sept > déc 2008

En coproduction avec :

  Un jeudi par mois, pendant la pause de midi, BOZAR Littérature, le Service de la Promotion des Lettres et le Rideau de Bruxelles donnent rendez-vous aux amoureux de la littérature. Programmés en fonction de l’actualité éditoriale et culturelle, présentés par Rony Demaeseneer, les Jeudis Lire proposent une rencontre singulière avec En coproduction avec : des auteurs – principalement belges – dans une atmosphère conviviale. PALAIS DES BEAUX-ARTS rue Ravenstein 23 · 1000 Bruxelles Info 02 413 23 21 / 02 507 83 60

Entrée libre

Programme de la première partie de saison - septembre 08 > décembre 08

 ENQUÊTES

Un jeudi par mois, pendant la pause de midi, BOZAR Littérature, le Service de (Belfond) Xavier Hanotte LeLettres couteau Jénùfa de la Promotion des et de le Rideau Bruxelles donnent rendez-vous aux Alain Berenboom Périls en ce royaume (B. Pascuito Éditeur) amoureux de la littérature. STUDIO JE 18.09 - 12:30 >13:30 de l’actualité Programmés en fonction éditoriale et culturelle, présentés par Rony Demaeseneer, les Jeudis Lire proposent une rencontre singulière avec La Belgique, paradis du roman policier ? Ce n’est pas la mémoire de Georges des auteurs – principalement belges – dans une atmosphère conviviale.

Simenon ou de Stanislas-André Steeman qui nous contredira... Et l’actualité littéraire PALAIS DES BEAUX-ARTS rue Ravenstein · 1000 Bruxelles nous donne elle aussi raison ! Xavier 23 Hanotte ressuscite son célèbre et truculent insInfo 02 413 23 21 / 02 507 83 60 pecteur Dussert sur fond de réforme des polices tandis qu’Alain Berenboom se penche Entrée libre période de la Libération en Belgique avec une inquiétante disparition. sur la trouble Tremblez dès maintenant ! Programme de la première partie de saison - septembre 08 > décembre 08

ENQUÊTES LA BELGIQUE PAR LES TEXTES

- Soirée spéciale

Xavier Hanotte Le couteau de Jénùfa (Belfond) Pire, collection Anthologie dirigéePérils par Marc Quaghebeur Pascuito Éditeur) Archives du futur) Alain Berenboom en ce royaume (B.(Luc STUDIO JE 16.10 22:00 STUDIO 18.09 - 20:00 12:30 > >13:30 Avec cette très belge du tendance à l’effacement et àpas l’autodénigrement, on oublie bien La Belgique, paradis roman policier ? Ce n’est la mémoire de Georges souvent que la Belgique, ses mœurs, ses paysages et ses habitants ont inspiré de Simenon ou de Stanislas-André Steeman qui nous contredira... Et l’actualité littéraire nombreux poètes, peintres autres écrivains belges et étrangers. Cette insimnous donneartistes, elle aussi raison ! XavieretHanotte ressuscite son célèbre et truculent posante Dussert anthologie de découvrir cestandis regards extérieurs, curieuxse oupenche décapecteur surnous fond permet de réforme des polices qu’Alain Berenboom lés, la portés surpériode notre plat Une soirée de découvertes passera par la lecture et sur trouble de pays. la Libération en Belgique avec unequi inquiétante disparition. les rencontres... Tremblez dès maintenant ! RÉSERVATION www.rideaudebruxelles.be 02 507 83 61 du lundi au samedi de 9h à 19h

LA BELGIQUE PAR LES TEXTES

- Soirée spéciale

COMMUNIQUE DE PRESSE – Rideau de Bruxelles 0809

Anthologie dirigée par Marc Quaghebeur (Luc Pire, collection Archives du futur) Service de presse Marie Maloux | T +32 (0)2 507 83 93 | presse@rideaudebruxelles.be STUDIO JE 16.10 - 20:00 > 22:00 Avec cette très belge tendance à l’effacement et à l’autodénigrement, on oublie bien souvent que la Belgique, ses mœurs, ses paysages et ses habitants ont inspiré de nombreux artistes, poètes, peintres et autres écrivains belges et étrangers. Cette imposante anthologie nous permet de découvrir ces regards extérieurs, curieux ou décalés, portés sur notre plat pays. Une soirée de découvertes qui passera par la lecture et les rencontres...

1/2

24


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

25


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

26


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

27


L’œuvre en chantier

50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

sept > déc 2008

28


50 e anniversaire des Archives & Musée de la LittératUre

L’œuvre en chantier

MARDI 30 DÉCEMBRE 2008

CE

LIVRES

ARCHIVES ET MUSÉE DE LA LITTÉRATURE

Marc Quaghebeur d’hier à demain

� UN SITE

Le Tournaisien Marc Quaghebeur dirige le Musée de la Littérature. Il en a fêté les 50 ans par des expos, des publications, des colloques.

Un site internet www.aml.cfwb.be permet de se rendre compte du travail et des richesses des Archives et Musée de la Littérature. Il révèle des richesses insoupçonnées.

� Interview Michel VOITURIER

� UNE DÉFINITION

N

é à Tournai en 1947, Marc Quaghebeur est connu en tant que poète : L’Herbe seule, Chiennelures, Les Carmes du Saulchoir, La Nuit de Yuste et plus récemment Clairs obscurs, recueil dans lequel se lisent des allusions à la cité natale. Son travail scientifique de chercheur l’a amené à produire nombre de travaux consacrés à la littérature, comme Vivre à la mort, parler, n’être rien, être personne ou Entre absence et magie, et dont le plus célèbre reste Balises pour l’histoire des lettres belges de langue française. Il a également publié des anthologies dont Entre réel et surréel. Directeur actuel des Archives et Musée de la Littérature, il a organisé une expo à l’occasion des 50 ans de cet organisme.

Si on demande à Marc Quaghebeur de définir en une brève phrase la littérature francophone belge, il déclare : « En décalage constant avec la langue mais jamais de révolution ».

� UN HASARD Une dame voulant que ses enfants héritent immédiatement a proposé au musée des lettres de Victor Hugo à propos de « Les Misérables ». D’où une acquisition inestimable, sans risque de voir les écrits se disperser au gré de dissensions entre héritiers.

� DU CIVISME Certains antiquaires et bouquinistes proposent en priorité des pièces aux archives afin qu’elles ne quittent pas le territoire de la Belgique et se retrouvent à l’étranger dans des collections publiques ou privées.

Quelle est l’origine de cette institution ?

Dans les années 50, Joseph Hanse, le premier à enseigner la littérature belge à l’université de Louvain, prépare un ouvrage sur notre histoire littéraire. Il se rend compte qu’à la Bibliothèque royale les archives ne sont pas classées. Il propose de fonder une section susceptible de s’en charger. Ce sera chose faite avec l’aide de l’Académie. En 1960, Georges-Henri Dumont qui s’occupe du Musée de la Parole rassemblant des enregistrements de nos écrivains

� UN FILM Alice Piemme et son équipe ont réalisé l’interview d’une douzaine d’écrivains (Baronian, Bergen, Cliff, Fonteneau, Gunzig, Hanotte…). La projection en boucle permet d’entendre leur conception des lieux d’écriture, de la conservation de leurs archives.

Il s’agit de faire en sorte que la production francophone belge soit reconnue. est confronté à des problèmes de gestion. Son département est adjoint à ce qui existe. Depuis les années 70-80, l'institution s’occupe des lettres belges, du théâtre francophone, de la documentation littéraire étendue à l’Afrique et à l’Amérique du Sud, de l’audiovisuel. Au vu de ses missions et entre autres de la conservation, ne risquez-vous pas d’être à l’étroit ?

Dans les deux ans, il est prévu une expansion grâce à des locaux nouveaux installés dans le prolongement de la bibliothèque Albertine, en un lieu qui accueillit le mouvement Cobra. Des salles permettront des expos, un auditorium accueillera conférences et colloques, des aménagements conviviaux seront conçus pour un meilleur rapport avec le public.

En quoi consistent précisément vos fonctions ?

Je suis devenu directeur puis administrateur délégué. Mon travail est celui qui a toujours rempli ma vie professionnelle

Marc Quaghebeur est responsable des destinées de la conservation et de la valorisation de nos archives littéraires. ÉdA

10

sept > déc 2008

consacrée à la recherche. Il s’agit d’inscrire la production francophone belge dans les cultures européennes, faire qu’elle soit reconnue. Ensuite de mettre en valeurs les archives rassemblées. Pour ce, j’ai mis en œuvre une collection « Archives du Futur » qui comprend essais et rééditions d’ouvrages importants. Il y a eu également une trentaine de colloques dont les actes sont publiés. Il y a des anthologies, des publications à propos des écrivains et du Congo, des expos, etc. Le rôle de l’institution n’est ni de faire du socioculturel, ni d’être un musée muséifiant qui se contente de conserver des documents. Dans l’immédiat, quels projets ?

Valoriser les 5 000 pages éditées, mettre l’accent sur le théâtre, numériser ce qui est conservé, réfléchir sur quelle logique patrimoniale poursuivre l’action entreprise. Et élaborer des dossiers pédagogiques notamment pour le secondaire. �

La Belgique en toutes lettres et en trois livres Quaghebeur et ses collaborateurs (dont l’Ellezellois Hugues Robaye) explorent la Belgique à travers des textes littéraires. Les auteurs sont de chez nous. Certains sont plus spécifiquement de Wallonie picarde puisqu’on retrouve le prince de Ligne, Rodenbach, Libbbrecht, Scutenaire, Delcarte, Devolder, Vaneigem ou Nabulsi. D’autres apportent le témoignage de l’étranger : Hugo, Taine, Nerval, Verlaine, Rimbaud, Freud, Dumas, Rilke, Cocteau, Venaille. Poésie, nouvelles, romans, théâtre, essais s’appliquent à donner une image assez précise du pays en sa géographie, de ses diversités tant sociales et politiques que linguistiques, de la vie quotidienne et des traditions. Un régal de découvertes, de surprises, de réflexion.

> La Belgique en toutes lettres, éd. L. Pire, coll. Espace Nord, 3 volumes 1048 p (24 �)

La Belgique en chantiers Pour fêter les 50 ans des Archives et Musée de la littérature, une expo survole 150 ans de création littéraire. es photos de Nougé montrent comment un surréaliste joue avec » la subversion des images ». Celles d’Alice Piemme mettent en scène 20 dramaturges déguisés en personnage de leur choix. Celles du romancier Vaes mettent en rapport vie et mort. Plus d’une vingtaine de vitrines attestent l’évolution et la diversité de notre littérature de De Coster à Pirotte, via Dotremont ou Moreau. Manuscrits, carnets de notes ou de dessins, correspondance, affiches, coupures de presse, éditions bibliophiliques à tirage limité se partagent l’espace.

ÉdA

D

Un détail du tableau peint par Paul Delvaux à propos de la Belgique littéraire, à l’occasion de l’expo 58.

Ceci permet à la fois de redécouvrir des écrivains méconnus comme de Boschère, soit de percevoir l’œuvre du côté du tra-

vail de l’écriture grâce aux ratures, corrections et annotations. S’y ajoutent divers objets, afin de mieux cerner les univers de

Ghelderode, Bauchau, Simenon, Thiry. Voici des textes de Scutenaire illustrés par Magritte. Une robe en papier décorée de

vers de Mesens. Un tableau d’Allard l’Olivier en hommage aux pièces de Maeterlinck. Il y a aussi d’étonnantes choses. Le coffret rempli de mèches de cheveux qui inspira à Rodenbach un de ses plus célèbres poèmes. L’encrier d’Elskamp, le moulage de sa main ainsi que la machine à écrire de Louvet. Des marionnettes ayant interprété le très peu connu théâtre de Michaux et des pantins destinés à des personnages de Willems. Un portrait de Pirotte par luimême et un de Desmeth par Baltus. Un buste torturé d’Izoard par Rodriguez-Castinado. Un dessin de pin up signé Bauchau en regard de son Antigone. Ajoutons à tous ces documents une autre série de vitrines développant le foisonnement des revues littéraires. Cela s’étend de la Jeune Belgique des années 1880 au toujours vivant Journal des Poètes en passant par Phantomas ou Savoir et Beauté. � M.V.

(c) LES EDITIONS DE L’AVENIR S.A. CE JOURNAL EST PROTEGE PAR LE DROIT D’AUTEUR. LA REPRODUCTION DE TOUT ELEMENT (TEXTE, PHOTO, INFOGRAPHIE), PAR QUELQUE MOYEN QUE CE SOIT, EST SOUMISE A AUTORISATION. TEL : +32 81/248.801 FAX : +32 81/222.840

29

Archives et Musée de la Littérature  

50 ans, des expo, colloques, publications

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you