Issuu on Google+

PORTFOLIO AMIRA MAHFOUZ 2010-2014


CONTENT ATELIER_SELECTED WORKS

Year 3_BA6_Land and Ownership_My House, my Castle_A+M Fröhlich. _BA5_Land and Ownership_Elevated Street_A+M Fröhlich. Elevated Street perspective

Courtyard corridor References 1 : 500

_BA5 _Utopia City_Rural Urbanity_A+M Fröhlich

Elevated Street Reference 1 : 500

Zinshaus, Budapest, 1890

Hoogkwerf building, Diener & Diener, Amsterdam, 2000

Justus Van Effen complex, Michiel Brinkman, Rotterdam, 1922

AMIRA MAHFOUZ_ADRIEN MULLER / EAST

Year 2_BA4_10 images for Lugano_Piazza della Posta_Dürisch & Nolli

_BA3_10 images for Lugano_Pavillion_Dürisch & Nolli

Year 1_BA2_Archipelago Cities_Experiencing Thickness_Dietz_Cheung

_BA1_Visible World_Living the Fold_Dietz_Formery STUDIES_SELECTED WORKS

Year 2/3 _BA5_Gubbenmann Bridge_Structure_Weinand

_BA4_Housing project in African cities_Douala_Chenal

_BA3/4_Computer/ Drawing_J. Zufferey/ M. Zufferey


CURRICULUM VITAE AMIRA MAHFOUZ 16/12/1992, Genève, Suisse Chemin de la Rochette 4 1202 Genève, Suisse Tel: +41 79 828 73 91 E-mail: amira.mahfouz@epfl.ch FORMATION 2010 - 2014 1996 – 2010

Bachelor en architecture – Ecole Polytechnique de Lausanne Certificat Suisse de maturité bilingue anglais Fédérale Collège du Léman

LANGUES Français Anglais

LOGICIELS MAÎTRISÉS Bases Architecture 2D/3D Montages/retouches

Word, Excel, Internet, PowerPoint Vectorworks, Autocad, Rhinocéros Photoshop, Illustrator, Indesign, Artlantis

CENTRES D’INTÉRÊTS Activités

Croix-rouge jeunesse, dessin, peinture, taille de pierre, photographie, lecture, voyages Sport Natation, course à pied, basketball

Portfolio

Courant Courant : Cambridge first certificate, International General Certificate of Secondary Education ( IGCSE ) Allemand Niveau base scolaire Arabe Parlé couramment, lu et écrit


Elevated Street perspective

Courtyard corridor References 1 : 500

Elevated Street Reference 1 : 500

Zinshaus, Budapest, 1890

Hoogkwerf building, Diener & Diener, Amsterdam, 2000

Justus Van Effen complex, Michiel Brinkman, Rotterdam, 1922

AMIRA MAHFOUZ_ADRIEN MULLER / EAST

Year 3_BA6/5 Land and Ownership Atelier_EAST Laboratory Professeurs_A+M FRĂ–HLICH


MY HOUSE, MY CASTLE

Year: 2014 Situation: Switzerland, Renens Programms: housings_shops_barbershop

model_interior perspective


Un projet qui prend place à Renens, en Suisse. Situé dans un quartier résidentiel proche de la gare, une zone en friche. Avec nos parcelles données, nous devions construire des logements pour des familles multiples, avec comme base une liste de clients différents. Ils recherchent un château qui leur est propre. Nous avions trois règles à suivre: limitation de hauteur à 15 mètres, marquer un socle au rez de 4 mètres et l’utilisation de plâtre en façade. Mon processus a commencé en prenant la parcelle comme une masse extrudée, que j’ai excavé, créant des balcons adaptés aux besoins des habitants. Après un travail en plan et en coupe, chaque niveau présente des «boîtes» qui s’articulent permettant l’instauration de ces balcons. Pour une question de double orientation d’espaces et de gain de surface, j’ai décidé de les assembler en diagonal, donnant des duplexes. L’arrangement intérieur suit le même concept de boîte. En effet la vision de l’intérieur se fait en diagonal à travers les volumes, une typologie en baillonnette, qui se termine en une vue sur l’extérieur. Pour améliorer la qualité lumineuse, j’ajoute un second type de fenêtre avec un protection solaire verticale en métal. La structure tient sur des murs en béton laissés apparents à l’intérieur. Finalement, pour le revêtement de façade on trouve un plâtre projeté homogène, où j’ai choisi de laisser les dalles en béton derrières se manifester en un trait fin.

20m 10m

mass plan

A project that takes place in Renens, Switzerland. Situated in a residential quarter near the train station, a negleted area that will soon be structured. With our given parcels, we were asked to design a multifamily residence, with a list of different clients as a base. They are looking for a castle of their own. We had to follow three rules: Height limit of 15 meters, 4 meters groundfloor socle that stands out and the use of plaster on the façade. My process began by taking the parcel as an extruded mass, that I excavated, creating balconies adapted to the inhabitants’ needs. After working in plans and section, each level shows boxes that move to let the balconies take place. For a question of double oriented spaces and a gain of floor surface, I decided to assemble them in diagonal, making duplexes. The interior arrangement follows the same box concept. In fact the inside view is always diagonal through volumes, a «baillonette» typology, that finishes with a sight on the outside. To improve light quality I added a second type of opening, a window with vertical solar metal protection. The project’s structure relies on bare concrete walls. Finally, for the façade cover, we find a homogeneous projected plaster where I chose to let the concrete stabs behing mark their presence with a thin line.


Roof Floor Plan 1:100

N 3 2

Amira_Mahfouz

1 0

S

groundfloor plan

Duplex diagram 1:200

Amira_Mahfouz

plan_floor 1

Single Flat 1:50

plan_floor 2

plan_duplex floor 1 + 2


Amira_Mahfouz

Commun II_EAST_22.05.2014

Amira_Mah

Amira_Mahfouz

Commun II_EAST_22.05.2014

Amira_Mah

Detail Section 1:20

section_construction detail

Detail Section 1:20

elevation_plaster faรงade


ELEVATED STREETS

Year: 2013 Situation: Germany_Berlin_Boxhangen Strasse Programms: housings_shops In collaboration with Adrien Muller.

synthetic image_elevated street


site mass plan

A Berlin, ce site est situé dans une zone de développement appelée «Traveplatz-Ostkreuz», faisant partie du quartier de Boxhangen qui est situé au sud de Frankfurter Allee. Une zone de haute densité au beau milieu de bâtiments datants du dix-neuvième siècle. Ce projet a comme but la planification d’un quartier qui accueillerait de nouveaux logements pour la ville. Nous voulions garder une continuité dans le tissu urbain de Berlin, ainsi le plan de masse possède cette même typologie à cour. Quatre blocs, percés de cours, sont mis en place autour des rues existantes de manière à former une place centrale dans le site. Trois différents types de programmes se superposent en élévation, des commerces au rez, des appartements du premier au troisième étage puis des maisons familiales et des duplexes au quatrième étage. La distribution se fait sous la thématique de la «rue en l’air», que nous voyons apparaître lors de la transition de la rue publique à la rue privatisée perçue comme rue corridor. En abordant la notion de propriété il fallait organiser la répartition du parcellaire, nous avons choisi de diviser chaque cour en deux parcelles en gardant le centre de la cour comme une parcelle commune au voisinage.

site parcel plan

In Berlin, this site is situated in a developped zone called «Traveplatz-Ostkreuz», and is part of the Boxhangen district that is located in the South of Frankfurter-Allee. An area of high density right in the middle of buildings coming from the nineteenth century. The project’s purpose is the planning of a district that would offer new housing for the city. We wanted to keep a continuity in Berlin’s urban pattern, so the mass plan possesses the same courtyard typology. Four blocks, opened with courtyards, are set up around the existing streets in a way to create a central square in the site. Three different types of programms are superimposed, businesses on the groundfloor, appartments from first to third floor with family housings and duplexes on the fourth floor. The distribution is developped under the theme of the «street in the air», that we notice through a transition from the public street to a privatized one seen as the corridor street. While working on the notion of ownership it was necessary to define the fragmentation of the parcels, we chose to divide every courtyard into two plots of land while keeping the central space as a common land for the neighborhood.


synthetic image_inside courtyard


Parcel and housing type

20m 10m

mass plan

Circulation System


RURAL URBANITY

Year: 2050 Situation: Switzerland_Lausanne_Avenue de Chailly Programms: housings, public infrastructures In collaboration with Alessandra Patarot.

synthetic image_view from the road


A Lausanne, le site de ce projet se trouve dans une partie peu dense à proximité de la zone rurale. L’idée est de projeter une optique utopique en Suisse. Nous avons démarré nos recherches par une analyse historique du site, pour comprendre que dans les siècles passés Chailly était une zone d’agriculture où l’on construisait les quelques habitations en respectant la topographie du terrain. Nous nous sommes donc basées sur un plan historique pour retrouver les lignes directrices de ces sentiers qui suivaient les courbes de niveaux. Nous y avons inséré une trame urbaine qui réunirait des constructions récentes et anciennes dans un même quartier. Chaque entité est reliée aux autres par une route principale qui traverse le domaine. L’utopie serait de trouver un juste milieu entre le monde urbain et le monde rural, construire sans détruire ce qui nous entoure, la nature. Nous avons fait des recherches sur les constructions du futur et sommes tombées sur un mouvement lancé par l’architecte Michael Green, à savoir cultiver de manière intelligente des arbres nouveaux qui seront utilisés pour les constructions à venir. Le bois permettrait un mode de construction durable qui réduit les émissions de gaz à effet de serre avec l’introduction de panneaux de bois préfabriqués qui sont de plus en plus résistants. Perspective montage_main road_walk_density_garden city_wood

Housing axonometry 1

Housing typology and materiality 1, an outside roof garden

Found object 1, Avenue de Chailly, Lausanne

Perspective montage_main road_walk_density_garden city_wood

Housing typology and materiality 2, an inside roof garden Housing axonometry 2

garden city_wood

Housing axonometry 1

Housing typology and materiality 1, an outside roof garden

Found object 1, Avenue de Chailly, Lausanne

10m

Rural urbanity ation

Popul

te

*3 mix

Green zone 65 000 m2

Students Housings area / Flat Roof Garden

20m

Found object 2, Chemin de la Fauvette, Lausanne

mass plan

Perspective montage_main road_walk_density_garden city_wood

Fam ilie

zone

In Lausanne, the site of this project is in a low density zone near the rural area. The idea is to propose an utopic idea in Switzerland. We started our researches with a historic analysis of the site to understand that through the past centuries Chailly was a zone of agriculture where we built some houses respecting the ground’s topography. Thus we took a historic plan as a starting point in order to find the guidelines of these paths which followed the level curves. We then inserted an urban grid which would combine recent constructions and former ones in the same district. Every entity is connected with the others by a main road that crosses the domain. 1/800e The utopia would be to find a happy medium between the urban world and the rural world, to build without destroying what surrounds us, nature. We examined the constructions of the future and fell on a movement launched by the architect Michael Green, that is to cultivate in a intelligent way new trees which will be used for the constructions to come. The wood would allow a way to build long-lasting constructions that reduces greenhouse gas emissions with the introduction of prefabricated wood pannels that are becomming more and more resistant.

sa

nd

Eld

erly

Ho

usin

gs

are

a/

Slo

Ro Housing typology and materiality 1, an outside roofpegarden of G ard Housing axonometry 2 en

Housing 3 Found object 1, Avenue de Chailly, Lausanne Housing typology and materiality 2, anaxonometry inside roof garden

Housing typology Found object 2, Chemin de la Fauvette, Lausanneand materiality, a garden for production

Found object 3, Chemin du village, Lausanne

Alessandra Pattarot_Amira Mahfouz_Studio Fröhlich&Fröhlich_Rendu02_29.10.13


Year 2_BA4/3 10 images pour Lugano Atelier_D&N Professeurs_P. D端risch et A. Nolli


Year: 2013 Situation: Switzerland_Lugano_Piazza della Posta Programms: bus area_shops_offices_housings

PIAZZA DELLA POSTA synthetic image_view from the street


A Lugano, en Suisse italienne, le lieu du projet se trouve en plein centre ville, à côté de la Poste centrale et du siège central de la banque UBS. Ce site accueil aussi la gare centrale des autobus, caractérisée par la couverture de Mario Botta. L’endroit est en friche et mal défini, mais possède un emplacement stratégique, la zone de transition entre ancienne et nouvelle ville. Pour créer un nouveau lieu, avec des espaces publics généreux, mon projet s’articule autour d’une cour centrale à plan rectangulaire. Au niveau du rez elle tente de définir une partie protégée du trafic où pourraient s’installer des bars/restaurants et des commerces au niveau du rez. L’idée serait que les piétons soient attirés par la lumière émanant de la cour. Pour l’abri bus qui se trouve en-dessous du complexe, des patios viennent percer l’épaisseur pour fournir un apport de lumière adéquat. La grille modulaire, définie par le contexte, est primordiale puisqu’elle régie l’entier du projet. Cette trame permet de fixer les typologies des étages de bureaux ainsi que des logements. De plus elle insère une structure porteuse ponctuelle offrant une flexibilité programmatique dans l’usage de l’espace. On trouve une dalle imposante au rez inspirée des dalles à caisson en béton-armé permettant la descente des charges des étages supérieurs, une sorte de «table rigide».Au niveau des façades les ouvertures rythmées par le module, reflètent ce qui se passe à l’intérieur. In Lugano, in the Italian part of Switzerland, the project is located in the city center, next to the Central post and to the UBS bank’s central siege. This site also offers the central station for buses, designed by Mario Botta’s cover. The place is neglected and badly defined, but is in a precise place, the transition zone between the old and new town. To create a new place, with generous public places, my project is articulated around a central courtyard in a rectangular plan. On the ground level it attempts to define a protected area from the traffic congestion where we could settle down bars / restaurants and businesses. The idea is to attract the pedestrians with the emanating light from the courtyard. For the bus stops that are below the complex, patios come to drill the thickness to supply an adequate contribution of light. The modular grid, defined by the context, is essential because it sets up the entire project. This grid lets the definition of the office and housing levels’ typologies. Moreover it inserts a punctual structure that offers a programmatic flexibility for the space. We find an impressive stab on the groundfloor inspired by paving boxes in armed concrete allowing the resumption of loads coming from the upper floors, a kind of « stiff table».For the facades the openings are rhythmed by the module, they reflect what takes place inside.


situation plan_satellite view

site analysis


transversal section A-A’

C

A

A'

B

B'

C'

Plan de Rez échelle 1:200

20m

groundfloor plan

10m

transversal section B-B’

structural axonometry


osta

C'

Coupe A-A' 1:500

10.5 m

5.25 m Plan de Rez échelle 1:200

2.6 m 1.3 m

Station de bus Noyau de circulation

Cour

Noyau de circulation

Commerces Bar/Restaurant

Caféteria bureaux Schéma des circulations au rez Module Noyaux

Module Bureaux

Module Toilettes bureaux

La piazza della posta, zone de transition entre la ville ancienne et la ville nouvelle, est aujourd'hui un endroit mal défini. Mon projet s'articule autour d'une cour centrale rectangulaire qui tente de définir une partie protégée du traffic où pourraient s'installer des bars/restaurants et des commerces au niveau du rez. L'idée serait que les piétons soient attirés par la lumière émanant de la cour. L'abri bus se trouve en-dessous du complexe, un apport lumineux se fait par des patios. Une grille modulaire est définie par le contexte et régie le projet. Les modules permettent une flexibilité programmatique de l'espace. Avec une structure imposante au rez inspirée des dalles à caisson en béton armé permettant une reprise des charges des étages supérieurs, une sorte de "table" rigide. Au niveau des façades les ouvertures rythmées par le module, refète ce qui se passe à l'intérieur.

Module Logements

Module Commerces/Restaurants

Plan du 1er et 2ème étage Bureaux échelle 1:200

ATELIER DURISCH + NOLLI

Piazza della Posta

Critique Finale

29-30.05.13

Grille modulaire définie par le contexte et le programme

floor 1 and 2 plan_offices

modular grid scheme

ATELIER DURISCH + NOLLI

Piazza della Posta

Critique Finale

29-30.05.13

Amira Mahfouz

Amira Mahfouz

Assistant: Nazario Branca

floor 3 plan_housing Assistant: Nazario Branca

Plan du 3ème étage Logements échelle 1:200

Critique Finale

29-30.05.13

Amira Mahfouz

Assistant: Nazario Branca

longitudinal section


cardboard model

cardboard model

cardboard model

plaster model


Year: 2012 Situation: Switzerland_Lugano_Parco Ciani Programms: public pavillion_flower market

FLOWER PAVILLION

wood and textile model


A Lugano, en Suisse italienne, le projet prend place dans le contexte simplifié du Parco Ciani. Le pavillon est pensé comme un simple espace d’exposition et de vente des fleurs où trouver un moment d’introspection par rapport à l’ampleur et la générosité du paysage du parc et du lac. Le projet se présente comme un abri ouvert inspiré de la structure de la serre. Par sa forme organique et ses proportions importantes ce passage incite l’entrée de lumière solaire. Un long tapis de fleur en est protégé permettant au promeneur une découverte sensorielle et pourra même en acheter à la fin du parcours en s’arrêtant au cabanon en bois. Il se trouve au cœur du parc là où le passage des habitants est importante. Des arbres l’entourent ce qui évite une confrontation directe avec les bâtiments voisins. Pour des questions de légèreté la structure est montée en acier soudé avec la présence de trois arches de directions différentes qui se joignent dans un même plan. Les efforts se transmettent donc comme dans un treillis en un point, le nœud. Les fondations sont peu profondes car le pavillon est éphémère.

In Lugano, in the Italian part of Switzerland, the project takes place in the simplified context of the Parco Ciani. The detached pavillion is thought as a simple space of exhibition and a place where flowers can be bought. A moment of introspection can be found there regarding the generosity of the parc’s landscape and the lake’s view. The project appears as an open shelter inspired by the structure of the greenhouses. By its organic shape and its important proportions this passage offers a big entry of sunlight. A long carpet of flowers is protected allowing the walker a discovery of scents with also the possibilty to buy some at the end of the walk by stopping in the small wooden house. It is at the heart of the park where the inhabitants’ flow is important. Trees surround the shelter avoiding a direct confrontation with the nearby buildings. To reach lightness the structure is constructed in steel, therefore it is composed of three arcs in different directions that join in the same plan. The efforts are thus passed on as in a wire-mesh in a point, the knot. The foundations are little deep because the pavillion is a temporary manifestation.


site plan_satellite view


5m 2m

plan and section


South elevation


interior synthetic image

structural axonometry


Year 1_BA2/1 Archipelago Cities/ Visible World Atelier_Dietz Professeurs_T. Cheung/ S. Formery


EXPERIENCING THICKNESS Pour aborder les notions de base de l’architecture, en première année, nous avions comme limite spatiale une matrice en bois constituée de deux grilles emboîtées. Chaque studio de projet l’interprétait de manière différente. Notre approche à la question fut abstraite, la grille une limite physique ou psychologique? Au fil de mon processus je me suis dirigée vers le concept d’un mur articulé. La grille viendrait comme un outil de découpe qui se projetterait sur l’épaisseur d’un mur placé dans la matrice, ce dernier «s’épluche» ou s’articule le long de ces lignes de coupe. Le mur possède deux faces. La première orthogonale, créé un endroit où l’on pourrait s’arrêter ou s’installer durablement. La deuxième possède des dalles et des parois inclinées, une manière conceptuelle de représenter un espace instable en mouvement constant, éphémère. Pour éviter tout objet additif, la circulation suit le même concept, l’escalier s’insère donc dans l’épaisseur du mur. Par l’articulation de tous ces éléments architectoniques des effets de dégradés de lumière sont apparus, le mur devient comme un voile illuminé où la vision du tout dépend de l’emplacement de l’observateur.

Through our first year, in order to approach the basic notions of architecture we had for spatial limit a wooden matrix formed by two fitted grids. Every project studio interpreted it in a different way. Our approach for the matter was abstract, the grid a physical or psychological limit? During the project’s process I developped the concept of an articulated wall. The grid would come as a cutting tool that is projected on the wall placed in the matrix, the former «peels» or articulates along these lines. The wall possesses two faces. First the orthogonal one, creates a place where we could stop or settle down durably. The second side possesses its stabs and walls tilted, an abstract way of representing an unstable space, a short-lived movement. To avoid any additive object, the circulation follows the same concept, therefore the staircase fits into the wall’s thickness. By the composition of all these architectonic elements an effects of light gradation appeared, the wall becomes like an illuminated veil where the overall view depends on the observer’s location.

hand drawing layout


cardboard model


hand drawing layout


cardboard model


INHABITING THE FOLD In collaboration with Romain Konde.

Ce projet débute à la suite d’un exercice de deux semaines sur des écrans de vision. Nous avions moulé en plâtre de modelage quatre écrans percés formant un moucharabieh d’une épaisseur de 1.3 centimètres. En partant d’un des percements il fallait que l’on en tire un concept: habiter le repli. Nous avons fait une analogie avec un papier qui se plie et qui formerait tous les espaces adjacents. Le processus s’est fait par un travail de recherche par le dessin à la main et des essais en maquette en carton et en plâtre. Le projet devient un abri ouvert, construit autour des proportions de l’homme et du regard qu’il peut porter au loin. L’escalier suit le même principe et vient plier l’épaisseur du matériau même. Une ouverture est prévue pour cadrer le regard du personnage sur le paysage.

This project begins after an exercise of two weeks on vision screens. We molded with a special modelling plaster four drilled screens forming a moucharabieh with a thickness of 1.3 centimeters. We had to choose one of the drillings and find out a certain concept quality: live in the fold. We made an analogy with a paper that folds and would form all the spaces. The process included work research through hand drawings and cardboard and plaster model experiments. The project becomes an open shelter, designed according human proportions and his vision of the surroundings. The staircase follows the same principle and comes to fold the thickness of the material. An opening is planned to frame the character’s view on the landscape.


plaster model


plaster model


BA5 Grubbenmann Bridge Course_Structure Professors_Y. Weinand, S. Roche


Pour ce cours nous avons abordé en groupe l’analyse structurelle d’un pont qui a marqué l’histoire, le pont Grubbenman. Une construction en bois minutieuse où chaque élément structurel possède un rôle dans la reprise des charges de ce pont à deux travées. L’objectif était de proposer des variantes de ponts en trouvant des thématiques propres à chacune en trouvant les modes constructifs adéquats. La première variante se concentre sur la notion d’une poutre treillis qui permet l’ouverture intérieure de l’espace. La seconde se concentre sur l’arc, d’une largeur importante, qui devient structure porteuse du tablier et de la toiture, ainsi s’établit une hiérarchie entre les éléments.

GRUBBENMANN BRIDGE In collaboration with Capucine Previtali, Elea Dubochet, Nina Blatter, Patricia Arce, Samuel Thomas.

For this course we approached in a working group of six people, the structural analysis of a bridge that was important through history, Grubbenman bridge. A meticulous wooden construction where every structural element possesses a role in the resumption of the loads of this deck in two spans. The objective was to propose variants of bridges by finding appropriate themes to each, finding adequate ways to contruct them. The first variant concentrates on the notion of a beam wire-mesh which allows the opening of the interior space. The second concentrates on the bow that has an important width, that becomes an expanding structure that carries the apron and the roof, it establishes a hierarchy between elements.


DETAIL - DESSIN D’UNE SECTION DE POUTRE ADENTEE 80.00

30.00

23.88 191.42 68.64 177.61

120.00 220.00

 

Initial bridge

plan and elevation

DETAIL - DESSIN DETAIL D’UNE - DESSIN SECTION D’UNE DESECTION POUTRE DE ADENTEE POUTRE ADENTEE

axonométire du montage du la pièce

80.00

30.00

80.00

30.00

20.00

23.88 191.42

23.88 191.42

933.68 8.16

183.96

68.64 177.61

15.29 8°

95.22

6.77

73.27

7° 407.06

68.64 177.61

8.16

72.97

167.99 6.77

120.00

120.00

220.00

220.00

60.00 947.63

élévation du détail

axonométire du montage axonométire du la pièce du montage du la pièce

beam construction detail

wood model


interior perspective view


5.5

9.9 6.4

6.2

57.4

63

Système à tôles clouées

Détail diagonales toiture. section

2 .

En des préperçage,

,

.

3

Variant 1_treillis 0. 3

2 0. 3

0. 6

4

3

5 4 1 1

5

e

.

échelle

construction detail

wood model


62.762.7

57.2

2

2 1.2

1.2

6.6

11.4

11.4

0.7

4.6

10.5

0.7

3.6

3.6

5.8 5.8

0.1

12

12

0.1

5.8

5.8

7.8 7.8

63.363.3

57.7 121

Variant 2_arch 5.8

5.8

6.

2

6.

6.

6.

2

2

3

0.7

0.7

7.80.7

2

2 3.1 0.8

0.76.5 0.7

detail 7.8 construction 7.8

3.1

6.5

0.8

0.3

6.5

0.8 0.3

0.70.1

0.7

7.8 0.1

0.8 0.3

0.1

6.5

0.3

7.1

7.1

0.1

3.1

3.12

0.7

2

2.

3 2.

2.

3

3.2

0.7

0.7 0.2

0.2 3.2

0.7 0.2

2.

3

3.2

2

7.1

3.2 0.2

5.8

7.1

5.8

0.7

wood model


BA4 Housing Projects in African Cities Cours_ENAC Professors_Chenal, Bolay, Laurent


Year: 2013 Situation: Cameroon_Douala Programms: housings_public infrastructures_streets

Douala

In collaboration with Aymen Achich (GC), Gudmundsson Einar (GC), Chevalley Yvan (SE), Vennemann Xenia (AR).


Réseau routier

Situation géographique

traffic infrastructure

electricity/ water points

natural drainage

Durant cette semaine ENAC, nous avons collaboré avec nos collègues de génie civile et des sciences de l’environnement. Cette unité d’enseignement vise à sensibiliser les étudiants aux différents processus de production de villes en Afrique permettant de découvrir trois composantes majeures: -La restructuration urbaine des quartiers précaires; -Les extensions urbaines sous forme de lotissements ou trames urbaines; -La mise en place des infrastructures nécessaires au quartier. Nous avons travaillé sur un projet de lotissement de la ville de Douala au Cameroun. Après l’étude de la topographie du site nous découvrons une zone à faible dénivelé face à une autre chargée de courbes de niveaux. Notre proposition résulte en une superposition de deux grilles de nature différente, l’une régulière et l’autre irrégulière et sinueuse, contourne le terrain. Une hiérarchie s’établit entre des rues principales, secondaire et tertiaires avec l’emplacement de points stratégiques pour les infrastructures tel que les branchements électriques, le drainage de l’eau, ainsi que les équipements essentiels au quartier comme les commerces et les hôpitaux.

During this ENAC week, we collaborated with our colleagues in the ingeneer and environmental sciences sections. This unit aims to raise the students’ awareness through the various process of cities planning in Africa letting us dicover three major components: - the urban restructuring of precarious districts; - the urban extensions in the form of housings or urban networks; - the implementation of necessary infrastructures for the district. We worked on a project of housing restructuration for the city of Douala in Cameroon. After the study of the site’s ground topography we discovered a zone of flat ground in contrast with an other one covered in slopes. Our proposal results in an overlapping of two grids of different nature, one regular and the other irregular and sinuous. A hierarchy is established between main streets, secondary ones and tertiary ones with the implantation of strategic points for infrastructures such as electric connections, water drainage, as well as essential equipments in the district such as businesses and hospitals.


City

Douala

Sizes of the lots

Width

Length

Surface

Type 1

12 m

24 m

288 m2

Type 2

16 m

30 m

480 m2

Surface area

m2

%

Lots

645'640

67

TrafďŹ c infrastructure

208'987

22

Equipments

101'907

11

TOTAL

956'534

100


Equipment Commerce Culture Health Industry/ arts and crafts Transport Natural context Floodable zone (natural drainage) Non constructable zone (gradient) Marsh


Bachelor_3/4 Courses_Computer/Drawing Professors_J. Zufferey, M. Zufferey


photomontage of a 3D jewellery


Art de la Couleur II, Acte I Art de la Couleur II, Acte I

Theater Scene

Amira Mahfouz

"L architecture est le jeu, savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière. " Le Corbusier

Nous sommes parties de l’image de Craig car c’était celle qui correspondait le plus avec plaster "L architecture est le jeu, savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière. " model notre vision d’une scène de théâtre. L’idée que l’on voulait était cette transformaLegarder Corbusier tion de la colonne avec cet escalier courbe qui lui tourne autour, en cherchant à donner Nous sommes parties de l’image de Craig car c’était celle qui correspondait le plus avec vie à la scène. Notre approche débuta avec des croquis puis rapidement une maquette notre vision d’une scène de théâtre. L’idée que l’on voulait garder était cette transformaen carton pour voir la disposition de ces éléments de la composition, voir les images 1 tion de la colonne avec cet escalier courbe qui lui tourne autour, en cherchant à donner et 2. On observe des cannelures verticales sur cette maquette qui permettait d’amplifier vie àPour la scène. Notre approche débuta avec des croquis puis rapidement une maquette ce travail lumineux nous sommes avec une image référence de l’artiste Edward Gordon Craig l’effet de dégradé surparties la colonne. Nousdeavons continuer nos recherches en en carton pour voir la disposition de ces éléments de la composition, voir les images colonne abstraite dans un théâtre. réinterprétée dans un réagirait nouvelle scène travail- 1 coulant d’une en plâtre tous les éléments pourNous voirl’avons comment une masse à laen lumière. et 2.lant Onsurobserve des cannelures verticales surdifférents cette maquette permettait d’amplifier la par lumière, l’exposition les contrastes sur les éléments enqui plâtre. En complétant ailleurs notreetscène par des bandes fines de sagex ce qui offrait un l’effet de dégradé lumineux sur la colonne. Nous avons continuer nos recherches en nouveau type de modulation de la lumière qui nous a beaucoup captivé car elle se coulant en plâtre tous les éléments pour voir comment une masse réagirait à la lumière. projetait sur la scène ainsi que sur la colonne. L’escalier et les arches permettent de En complétant par ailleurs notre scène par des bandes fines de sagex ce qui offrait un donner For unethisnotion d’échelle étant made d’environ 1m de large et 17cm deanhauteur. work we fromlaamarche reference by the artist Edward Gordon Craig of abstarct nouveau type destarted modulation de laimage lumière qui nous a beaucoup captivé car elle se Voici en-dessous nos essais photographiques. J’ai choisi la photo ci-dessus car le jeux projetait scène ainsi que sur colonne. L’escalier etlight, les exposure arches and permettent columnsur in ala theater. We reinterpreted it in alanew theater scene working on contrasts de de clair-obscure mettaient à mon avis le plus en valeur la scène avec cette empreinte donner notion d’échelle la marche étant d’environ 1m de large et 17cm de hauteur. on theune differents plaster elements. des lammelles sur la colonne, l’arche derrière se trouve dans la pénombre alors qu’à Voici en-dessous nos essais photographiques. J’ai choisi la photo ci-dessus car le jeux gauche l’entrée forte de lumière nous laisse croire que quelqu’un s’aprète à jaillir de loin de clair-obscure mettaient à mon avis le plus en valeur la scène avec cette empreinte des lammelles sur la colonne, l’arche derrière se trouve dans la pénombre alors qu’à


de clair-obscure mettaient à mon avis le plus en valeur la scène avec cette empreinte Voici en-dessous essais photographiques. choisi dans la photo ci-dessus car le qu’à jeux des lammelles surnos la colonne, l’arche derrière J’ai se trouve la pénombre alors de clair-obscure mettaient à monnous avislaisse le plus en valeur la scène s’aprète avec cette empreinte gauche l’entrée forte de lumière croire que quelqu’un à jaillir de loin des lammelles sur la colonne, l’arche derrière se trouve dans la pénombre alors qu’à gauche l’entrée forte de lumière nous laisse croire que quelqu’un s’aprète à jaillir de loin

- essai carton: colonne + dégradé graduel, trop - essai carton: on voit mieux l’arche +escalier, - essai platre: on ne voit pas assez l’arche, d’ombre, éléments pas assez visibles lumière diffuse, endes valeur - sous la lumière. présence d’ombres parasites, contraste à « L’architecture est lebien jeu savant, correctescalier et magnifique volumes » - essai carton: colonne + dégradé graduel, trop - essai carton: on voit mieux l’arche +escalier, -garder essai platre: ne voit- pas assez l’arche, sur les on lamelles Le Corbusier d’ombre, éléments pas assez visibles lumière bien diffuse, escalier en valeur présence d’ombres parasites, contraste à garder sur les lamelles -

- essai plâtre: chute lumineuse en haut à droite, empreinte au sol de l’arche, courbe projetée sur -laessai plâtre: colonne - chute lumineuse en haut à droite, empreinte au sol de l’arche, courbe projetée sur

concentration de lumière derrière la colonne, lumière parait trop artificielle, contraste bien concentration de lumière défini sur les lamelles - derrière la colonne, lumière parait trop artificielle, contraste bien

- essai plâtre: lumière embrase depuis la gauche, arches dans la pénombre - essai plâtre: lumière embrase depuis la gauche, arches dans la pénombre -


Stone Sculpture_experiencing the past... La descente biaise est composée d’une voûte biaise. Nous avons au sein du semestre analysé la composition d’une voûte en corne de vache. Sa géométrie, sa structure statique et son effet perspectif. Voià donc trois images montrant notre travail sur différentes matérialités: le ciment, la terre cuite et le plâtre.

Montage de la descente incrustée dans une montagne. Je voulais voir ce que son implantation dans un milieu pouvait donner pour ainsi rendre plus concrete cet objet étudié.


AMIRA MAHFOUZ 16/12/1992, Genève, Suisse Chemin de la Rochette 4 1202 Genève, Suisse Tel: +41 79 828 73 91 E-mail: amira.mahfouz@epfl.ch


Amira M Portfolio 2014