Issuu on Google+

trophĂŠes de chasse

!

17 trophĂŠes hybrides vous regardent... exposition de 17 artistes

du 1er mars au 1er juin 2010


4 1

2

4

5

extraordinaires

3

3

victorinox

Lorsqu’il était encore de ce monde on pouvait le trouver dans le cirque Extravaganza.Ce cirque unique en son genre a fait naître cette créature par le biais de la science. Son apparence globale est celle de la girafe, d’une couleur jaune paille avec des taches marrons de nuances et tons différents. Ses yeux sont ceux de la libellule, globuleux et vert turquoise; à ce que l’on peut voir de son cou, c’est celui de la poule. De plus on trouve au niveau des yeux de chaque côté une paire d’ailes, ainsi qu’un bec de poule à l’extrémité du museau de la girafe.

1

firacle

Ceci est l’histoire fantasmagorique, farfelue et terrible du Firacle. Son monde n’est pas le nôtre, à vrai dire il est au dessus. Nos ancêtres l’appellent Numéabilis. En effet, dans l’Histoire, les personnes pensantes les plus sages, évoquaient le ciel en un lieu peuplé de créatures hybrides et fabuleuses. Le Firacle était l’un des gardiens des neufs portes de Numéabilis. Son pouvoir n’avait de prise que sur les eaux salées, la savane sèche, et la terre meule. Sa mort fut la torture la plus cruelle et la plus longue que l’on puisse imaginer . L’homme l’oubliant, les connexions entre les deux mondes se sont raréfiées, son énergie vitale s’affaiblissant il s’est démembré. Jusqu’à tomber sur terre, n’ayant plus que sa tête.

4

fulmonden

C’est un carnivore de la famille des dragons-mouches, vivant dans les régions montagneuses de la terre de Fang, dans des cavités aménagées où il accumule et protège un immense trésor. Il est de petite taille, pour un dragon, et est totalement inoffensif. Ce spécimen fût tué par un rôdeur et son compagnon barbare, dans une attaque destinée à s’emparer de ce fameux trésor.

2

goulloum

Son long cou peut engloutir d’un seul coup ses proies. Quand il part à la chasse, il fait du bruit tels que Glou... Gloum... Gloum... Il vit sur une lointaine planète nommée l’Angoulisme. Il fait son apparition tous les milles ans dans la région Champagne-Ardenne. Il aime particulièrement ce lieu pour ses forêts, mais aussi pour les longues plaines à perte de vue. Il se nourrit essentiellement d’oiseaux et de nombreux insectes qu’il déguste telles des friandises, dont il raffole. Il est plus facile de l’attraper en période de pleine lune car certaines couleurs de son corps brillent nettement plus à ce moment là. Lors de sa capture j’ai dû l’apprivoiser et établir un lien de communication entre nous. Car malgré tout c’est un animal très intelligent. Finalement en 1999, lors du décès, je l’empailla, le gardant ainsi toujours près de moi.

5

ligipou

C’est un animal d’une grande beauté qui eût son heure de gloire il n’y a pas si longtemps dans une petite contrée du Sud Américain du nom de Mendoza. Lorsqu’il était encore de ce monde on pouvait le trouver dans le cirque Extravaganza. Ce cirque unique en son genre a fait naître cette créature par le biais de la science. Son apparence globale est celle de la girafe, d’une couleur jaune paille avec des taches marrons de nuances et tons différents. Ses yeux sont ceux de la libellule, globuleux et vert turquoise; à ce que l’on peut voir de son cou, c’est celui de la poule. De plus on trouve au niveau des yeux de chaque côté une paire d’ailes, ainsi qu’un bec de poule à l’extrémité du museau de la girafe. C’est tout ceci qui le rend si exceptionnel.


6 12

15

12

crechinelle

Son vrai nom est Crechinelle. Il y eût son nom de scène, Hybridatis. Tout débute dans une contrée utopique difficile à déterminer : Ouest de la Tanzanie, forêt subtropicale sibérienne, glacier amérindien germanique. Cette contrée est peuplée d’animaux, sans hommes. Ils connurent un tel épanouissement, que des mutations génétiques touchèrent les nouvelles générations. Lapin à queue de poisson, cheval à plumes... Un de ces animaux s’appelait Crechinelle. Groin et oreilles de cochons, mandibules et carapace de crevette, pois de coccinelle. Quelques cirques mirent en place des milices secrètes pour localiser cette terre, et ainsi les montrer comme bêtes de foire. C’est le triste sort que connut Crechinelle. Les regards curieux, dégoûtés des spectateurs, les immobilisations pendant des heures et des heures durant... Un jour, elle réussit à s’échapper en subtilisant le monocycle d’un des clowns. Épuisée, bord de l’agonie, une vieille dame, Huguette, la trouva à l’orée d’un bois, et la recousut, et la pensa de ses mots. Elle passa ses vieux jours avec Huguette, à faire de la couture, du tricot.

15

saphir

Il y a de cela très longtemps, dans une période de grande guerre, une jeune femme et un jeune homme s’aimaient. Le matin du mariage, son fiancé était sur le front, mais une averse écourta le combat.Dans un bonheur immense, la jeune femme enfila sa robe blanche et courrut sur le champ de bataille. Elle n’y trouva que le corps inerte de son amour. De désespoir, elle se jeta dans la cascade la plus haute du monde...Sa douleur fut si intense que son sucide projeta son âme, Saphir, dans notre monde.Les légendes racontent également que son voile de mariée, s’envola quelques mètres plus loin pour former une petite chute. Celle-ci devint le logis de l’âme errante. L’âme se promenait la nuit se nourrissant de la lueur des étoiles, de l’air frais de la cascade. Un jour, somnolant au creux d’un arbre,elle n’entendit pas des garnements s’approcher. Effrayés par l’étrangeté de la créature, ils la lassèrent à coup de pierre.

13

14

16

17

13

marronodinus

14

petruska

17

Créé en 2137 à l’initiative du CNRC (Comité National de la Recherche Culinaire), le Marronodindus, croisement de flamand rose, de cerf, et de porc, devait offrir de nouvelles saveurs à la cuisine française, qui dépérissait dans la tradition. Les savants et cuisiniers misaient cher sur cette espèce qui devait être exotique, mais proche du terroir Français et cependant, facilement reproduisible à grande échelle. Malheureusement, lors de l’assemblage génétique, le clone de Claude François perdit un cheveu dans l’éprouvette, c’est alors que l’animal perdit tout son bon goût. Le gène de l’espèce fut ensuite racheté par le clone de Valérie Damidot qui servit de revêtement dans son émission D&co + futura 2125. Ce spécimen est une jeune femelle d’à peine huit mois, que j’ai trouvé au bord d’une rivière chantant « Alexandrie, Alexandra » et que j’ai moi-même écorché tant son cri était désagréable.

16

Lapin à queue de poisson, cheval à plumes... Un de ces animaux s’appelait Petruska. Groin et oreilles de cochons, mandibules et carapace de crevette, pois de coccinelle. Quelques cirques mirent en place des milices secrètes pour localiser cette terre, et ainsi les montrer comme bêtes de foire. C’est le triste sort que connut Petruska. Les regards curieux, dégoûtés des spectateurs, les immobilisations pendant des heures et des heures durant... Un jour, elle réussit à s’échapper en subtilisant le monocycle d’un des clowns. Épuisée, bord de l’agonie, une vieille dame, Huguette, la trouva à l’orée d’un bois, et la recousut, et la pensa de ses mots.

canevanito

Il vivait dans la forêt aux milles boutons puis fût recueilli par une riche famille issue de la Renaissance Italienne. Mi-vache, mi-poule, mi-crevette, il était devenu l’ange gardien de tous les enfants de la famille. Il était robuste et si doux à la fois. On pouvait voir se dessiner sur son corps l’histoire de sa vie et les personnes qui avaient marquées son existence. Il passait son temps à jouer dans les bois du royaume avec les enfants. Mais un jour, les deux filles aînées de la famille, partirent au petit matin, alors que toute la famille dormait profondément. Mais les parents constatèrent que les deux aînées manquaient. Ils laissèrent partir devant Canevanito pour qu’il puisse les retrouver au plus vite. Alors qu’elles couraient à travers les bois pour échapper à un monstre, Canevanito essaya de prendre le dessus, mais en vain. Il fût abattu par la méchante créature, en sauvant la vie de ses deux petites protégées.

silkypop

Dans une contrée lointaine du nom d’Hanna Dolce vivait un animal extraordinaire qui adorait se pavaner. Très coquet, il avait un pelage soyeux et coloré qui scintillait de mille feux. En 1968, un explorateur, James, découvrit Hanna Dolce. James fut alors très bien accueilli et au fil des jours le peuple lui conta son histoire fabuleuse. Il avait été recueilli par la fille du chef, elle et lui devinrent de grands amis. Mais un beau jour il partit, la fille avait osé dire que son pelage était mal brossé. Extrêmement susceptible, il repartit dans sa forêt. Touché par son histoire, James décida de le capturer pour le ramener à sa bien aimée, Lily étant sûre qu’elle l’adorerait. La fille du chef lui avait suggéré de le complimenter, de le flatter telle une majesté pour pouvoir arriver à l’attraper. Il se laissa approcher et se fit piéger. James le ramena à Lily elle en fut ravie. Ils devinrent très vite amis, ils étaient souvent devant la glace à se pomponner et se complimenter. Quand Silkypop disparut, Lily décida de le garder auprès d’elle et de le placer près de sa coiffeuse, là où il pourrait se comtempler.


5 6

9

6

bigote

1824, l’américain George Strabinsky, archéologue de son état fait une découverte qui bouleversera le monde scientifique. La Bigote, également connu sous le nom de Bigote d’église est découverte dans les profondeurs d’une forêt du nord de la Roumanie. La Bigote, autrefois légende était bien réelle.Aujourd’hui, analyses et études faites par les scientifiques nous en apprennent un peu plus sur cet étrange animal qui se nourrissait exclusivement de baies et de petits insectes affirme John Kougloff. « Le Bigotus Eglicus, plus communément appelé Bigote est aujourd’hui disparu et ne nous laisse guère plus que quelques informations sur lesquelles spéculées. Cependant, ce dont nous somme sûrs, c’est qu’il est apparenté à la famille des Gallinacés. Un ancêtre de notre paon actuel dans un certain sens conclut le chercheur. »

9

parazzitoz hypercérose flamand

C’est est un être qui aime voyager, il vient de la planète Savoledétour. Il a tendance à se glisser discrètement dans les valises des voyageurs terriens, car la planète est surpeuplée. Il est donc aisé de changer de valise facilement en cours de route. Son pelage lui permet de passer inaperçu parmis les vêtements féminins. Il est avide de nouveaux horizons fouine dans la valise ou il s’est installé le temps du périple. Il découvre ainsi différentes cultures en observant les objets et en concluant sur le mode de vie des personnes parasitées. Sa grande corne lui sert de porte manteau pour se camoufler dans les milieux peuplés (en plus de combattre pour impressioner les femelles) et lui permet aussi d’accrocher des bijoux, des portes-clefs. Ses trois becs lui servent à se fournir en brochures touristiques, à mieux comparer et apprécier les mets culinaires des lieux qu’il visite. Il aime particulièrement les musées et les bibliothèques dotées de livres géographiques...

7

7

8

10

11

coccodoodle

Arthur, un petit garçon de 9 ans observait souvent son père partir traquer le Coccodoodle. Un jour il décida de partir seul pour aller chasser lui même cette animal. Les scientifiques se convertirent dans le mouvement hippie mais n’arrêtent pas pour autant leurs expériences. Ils créent sous l’emprise de diverses drogues psychédeliques un animal combinant les caractéristiques du paon, du bouc et du poulpe. Dix ans après sa création, l’animal connu sous le nom de Jimmy von Poulpi, ayant appri les rudiments de la langue humaine, parcourt les états-unis à la recherche d’un endroit propice a son épanouissement. Un ans après il trouve un point de chute.

10

rétroctopuss

C’est un animal qui vit en forêt, généralement au bord des lacs. Il naît dans l’eau car ses tentacules se développent en premier. C’est un croisement entre un rapace et un poulpe. Il fut recueilli par une jeune femme, mourrant au bord d’un grand lac, déshydraté. Il devint une grande star de comédies musicales lorsque sa maîtresse découvrit qu’il avait des capacités vocales dignes des plus grands opéras. Il fût au sommet de sa gloire dans les années soixante-dix.

8

wazafargy

Au milieu des arbres de la forêt de Tamalocoup dans le pays de Wagazoubou vivait un animal à l’allure étrange. Yanaké, un petit garçon de 9 ans observait souvent son père partir traquer le Wazafargy. Un jour il décida de partir seul pour aller chasser lui même cette animal. Sur le chemin il rencontra un léopard, qui voulut accompagner l’enfant. On vit bientôt une orde d’animaux tel qu’une vache, une girafe ou encore des oiseaux s’allier au troupeau. Le Wazafargy se trouvait là, juste en face de l’enfant. Ayant tellement d’animaux face à lui, il se transforma en un animal hybride horrifiant. Effrayé mais entouré de tous ces animaux, Yanaké sorti de sa poche une petite fronde et visa les yeux du Wazafargy. Mourant et ne voyant plus ces proies la bête s’éteignit tout en gardant l’apparence des animaux qui accompagnaient l’enfant.

11

jimmy von poulpi

Voici la création d’anciens scientifiques du régime nazi expatriés vers les USA, travaillant pour le compte de la CIA dans le cadre d’expériences eugéniques et de tests des nouvelles drogues sur des patients d’asile psychiatrique (LSD...). Les scientifiques se convertirent dans le mouvement hippie mais n’arrêtent pas pour autant leurs expériences. Ils créent sous l’emprise de diverses drogues psychédeliques un animal combinant les caractéristiques du paon, du bouc et du poulpe. Dix ans après sa création, l’animal connu sous le nom de Jimmy von Poulpi, ayant appri les rudiments de la langue humaine, parcourt les états-unis à la recherche d’un endroit propice a son épanouissement. Un ans après il trouve un point de chute en Alabama. Sous l’emprise de LSD, Jimmy von Poulpi se retrouva sur la propriété d’un redneck, lequel ne se faisant pas prier pour abbatre ce qui allait devenir la légende de l’étrange animal de l’Aalabama.


Muséum d'Histoire Naturelle de Troyes