Issuu on Google+

JDA Métropole

Centres de loisirs n° 519 • 8 - 14 avril 2009

1500 postes à saisir Administration

Tickets sport

Exposition

Le passeport devient biométrique

Pour les 6-17 ans, l’heure est à la découverte

Carte blanche artistique au Centre Jacques-Tati


Arrêts La vie en surMétropole images

ire

La vie en Métropole

12 000 spectateurs mais pas de vainqueur Avare en but, le stade de La Licorne a néanmoins fait le plein de spectateurs, lundi 6, pour le match nul entre Amiens et Lens. En ce soir de fête, les Amiénois ont montré un meilleur visage que lors de leurs précédentes sorties à domicile. Ils ont désormais trois points d’avance sur le premier relégable.

• ANIMATION 1 500 postes à pourvoir......................p. 4 • ADMINISTRATION Le nouveau passeport débarque........p. 5 • RECRUTEMENT La Marine ne connaît pas la crise......p. 6

On chine à Camon

• TRANSPORTS Améliorer la desserte des communes..........................................p. 6

C’est parti pour la saison des réderies. Dimanche 5, sous le soleil, les promeneurs étaient nombreux à chercher la perle rare.

Actifs ensemble • LOISIRS Un atelier qui fait recette.................p. 9

Sports • VACANCES L’opération tickets sport démarre...p. 10 • FOOTBALL FÉMININ Jolis jeux de jambes..........................p. 11

Culture et loisirs • SPECTACLE Ballet de coussins............................................. p. 12 • THÉÂTRE Jacques Bonnaffé explosif .................p. 12 • EXPOSITION Carte blanche à quatre plasticiens...p. 13 • ET AUSSI Agenda des sorties Programme des cinémas

JOURNAL D’AMIENS MÉTROPOLE

Ludique et pédagogique Comme Michel Strogoff, les aventuriers doivent relier Moscou à Irkoutsk. Dimanche 5, enfants et parents ont joué ensemble à la Maison Jules Verne.

La Terre, cette poubelle

Soldatesque du feu

Un siège de camion, un téléviseur, huit poubelles pleines de cannettes… À Glisy et Blangy-Tronville, une quarantaine de volontaires ne sont malheureusement pas revenues bredouilles de leur chasse aux déchets…

Vivement mercredi ! Le square Saint-Denis, rue de Noyon, appartient aussi aux enfants. Les 3-8 ans se retrouvent sur les balançoires, toboggans et tourniquets installés depuis vendredi 3 avril. 2 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

Le Centre de secours p r i n c i p a l C a te l a s d’Amiens a un nouveau chef. Bienvenue à Claudia Stonczewski, qui dirige désormais les 100 sapeurs-pompiers et les 60 volontaires.

photos : Jean-Marie Faucillon, Roselyne Hémart et Laurent Rousselin

BP 2720 - 80027 Amiens CEDEX Fax : 03 22 97 12 12 - http://www.amiens.fr • Direction de la publication : Annick Carbonnier • Rédaction en chef : Claire Moreau-Shirbon • Secrétariat de rédaction : Laurence Dubarle • Rédaction : Antoine Caux, Jean-Christophe Fouquet, Ingrid Lemaire et Lysiane Voisin • Maquette : Audrey Jamme • Photos : Sébastien Coquille et Laurent Rousselin • Ont collaboré à ce numéro : Coline Bergeon, Candice Cazé, Kaltoume Dourouri, Léandre Leber (photo) et David Monet • Conception graphique : Créa-Com Communication Créative • Impression : CirclePrinters, Mary-sur-Marne • Pour communiquer des informations au JDA Infos Métropole et Sports : 03 22 97 12 17 Infos Amiens : 03 22 97 12 10 Infos associations et culture : 03 22 97 12 14 Infos Métropole : 03 22 97 12 19 • Le JDA Métropole est une publication hebdomadaire de la Communauté d’agglomérations Amiens Métropole • Par mail et pour réagir à un article : initialeduprénom.nomdujournaliste@ amiens-metropole.com • Si vous ne recevez pas le JDA, appelez le 03 22 97 40 40.

JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009 • 3


La vie en Métropole

La vie en Métropole

ANIMATION

ADMINISTRATION

1 500 postes à pourvoir

Le passeport nouveau débarque

Amiens mène une campagne de recrutement d’animateurs saisonniers. Des candidats ont déjà décroché le premier rendez-vous du 10 avril.

Passeport été, centres de loisirs… C'est le moment d’y penser.

Quelque 1 500 postes sont à pourvoir. 666 rien que pour l’été. « Pour beaucoup de jeunes, animateur saisonnier est souvent le premier job. Le 10 avril, le service éducation jeunesse réunit les candidats pour évaluer leurs compétences et connaissances. Une première journée pour échanger et associer tout le monde au contrat d’objectif de la ville. Les priorités ? Le sport, la culture et la jeunesse. Ce contrat doit impliquer les jeunes Amiénois de tous les quartiers dans une démarche d’autonomie et de mobilité. Ils ont besoin de repères, d’informations et de possibilité de choix », explique Lucien Fontaine, adjoint au maire

4 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

en charge de la jeunesse. En fonction des besoins, l’opération devrait être renouvelée et annoncée sur le site Internet d’Amiens Métropole. Le recrutement concerne par ailleurs le Passeport été(1), le Jsport(2), les autres périodes de vacances, l’accueil périscolaire et l’encadrement des heures de repas. « Cette procédure de recrutement simplifiée est réalisée en toute transparence. Sans tri ni sélection préalable », insiste Lucien Fontaine. Ingrid Lemaire 1. Activités proposées l’été dans les centres de loisirs. 2. Activités sportives proposées aux 13 à 25 ans.

POUR POSTULER • www.amiens.fr puis cliquer sur “Deviens animateur saisonnier”. On télécharge les fiches de poste qu’on adresse ensuite à la mairie par mail ou par courrier. • Première journée de recrutement Vendredi 10 avril, 9h à 18h Cloître Dewailly Place Louis-Dewailly

Amiens est l’une des 16 communes de la Somme aptes à délivrer le passeport biométrique. Le passeport n’est plus électronique mais biométrique. Et il s’établit désormais en mairie. Depuis vendredi 27 mars, il est muni d’une puce sécurisée comprenant les données d’état civil et deux empreintes digitales enregistrées lors de la création du dossier. Ce dernier est numérisé puis transmis à la préfecture pour instruction et fabrication. Après une dizaine de jours, il est remis en mairie, exclusivement au demandeur car les empreintes sont vérifiées. Pour ceux qui ont établi un passeport avant le 27 mars, pas de panique, il reste valide jusqu’à la date d’expiration. Dans les six mairies de proximité de la ville, ce transfert de charge de l’État vers la collectivité a nécessité des aménagements et la formation des agents d’accueil. « Chaque année, environ 5 000 demandes de passeports sont enregistrées à Amiens. Depuis 2004, le service à la population doit s’adapter. La commune est la collectivité en première ligne des réformes européennes. Quant aux petites communes, elles perdent peu à peu des compétences », souligne Clarisse de Saint-Amour, adjointe au maire en charge de la population et de l’état civil. Ce sont donc tous les habitants de la Métropole et d’ailleurs qui peuvent faire leur demande en mairie d’Amiens. Rendu obligatoire par une directive européenne de 2004, le passeport biométrique doit permettre de lutter contre les usurpations d’identités et le terrorisme. Ingrid Lemaire

Tous les habitants d’Amiens Métropole et d’ailleurs peuvent désormais faire leur demande dans l’une des six mairies de proximité de la ville.

LES 16 COMMUNES ÉQUIPÉES • Abbeville • Ailly-sur-Noye • Albert • Amiens • Corbie • Doullens • Flixecourt • Friville-Escarbotin • Gamaches • Ham • Montdidier • Péronne • Poix-de-Picardie • Roye • Rue • Saint-Valéry-sur-Somme.

LES DÉMARCHES À SUIVRE • Pour qui ? Les personnes de nationalité française. Les enfants, dès la naissance, qui ne sont plus enregistrés sur le passeport des parents. • Pourquoi ? Pour voyager en dehors de l’Union européenne. • Où faire la demande ? Dans l’une des six mairies de proximité d’Amiens ou l’une des quinze autres communes équipées (voir encadré). • Quels documents fournir ? Le questionnaire officiel, l’acte de naissance ou de mariage, un justificatif de domicile, un justificatif d’acquisition de nationalité française, les timbres fiscaux (montant selon

l’âge) et deux photos (possibilité de les faire sur place). • Combien ça coûte ? Adultes : 88 € (photos fournies) ou 89 € (photos sur place). Jeunes de 15 à 18 ans : 44 € (photos fournies) ou 45 € (photos sur place). Moins de 15 ans : 19 € (photos fournies) ou 20 € (photos sur place). • À qui est-il remis ? Au futur détenteur. Les empreintes digitales sont vérifiées. Excepté pour les enfants de moins de 6 ans dont les empreintes, non définitives à cet âge, ne sont pas relevées.

JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009 • 5


La vie en Métropole

La vie en Métropole

RECRUTEMENT

MOBILITÉ

Apprentis cyclistes

3 500 postes à saisir cette année dans la Marine nationale. Avec plus de 50 métiers à exercer sur terre, en mer ou dans les airs. Un engagement qui promet de beaux horizons.

Savoir lire, écrire, compter et… pédaler. L’association Vélo Service enseigne aux écoliers de la Métropole à maîtriser un vélo. Reportage à l’école Beauvillé d’Amiens.

Spots publicitaires et site Internet interactif : la Marine nationale a mis toutes les chances de son côté pour séduire de nouvelles recrues. En effet, elle embauchera cette année 3 500 jeunes dans des domaines très variés : mécanique, opérations navales, systèmes d’information et télécommunications, aéronautique, sécurité, restauration… Qu’ils soient du niveau de la 3e au bac + 5, la Marine offre la possibilité aux garçons et aux filles, prêts à s’engager, d’évoluer tout au long de leur carrière. À 28 ans, le quartiermaître Natacha Coulombel peut se vanter d’avoir vu du pays. « Je suis née à Nibas, près de Friville-Escarbotin, en Picardie. J’aimais bien les armes et l’envie de voyager me tentait », sourit-elle. À 18 ans, un bac STI en poche, elle s’engage dans la Marine. Pendant

cinq mois, elle reçoit une formation maritime, militaire, sportive et de management à l’École de maistrance à Brest, avant de se spécialiser dans l’entretien des armes. Rémunérée 1 100 € pendant sa formation, Natacha Coulombel gagne aujourd’hui 1 500 € par mois, sans compter les primes d’embarquement dont le montant varie selon la dangerosité des missions. Mécanicienne d’armes, elle travaille sur le Bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme qui revient d’une mission de quatre mois au Liban. « Nous sommes cinq artilleurs à assurer la maintenance du canon et des mitrailleuses. Mais nos fonctions ne s’arrêtent pas là. » En effet, chacun contribue au bon fonctionnement du bâtiment, qu’il soit à quai ou en mer. Mousse, volontaire, matelot, officier marinier : tout

Natacha Coulombel, 28 ans, spécialiste de l‘entretien des armes.

marin, quels que soient son grade et son métier, doit savoir manœuvrer le bateau, manipuler une arme, éteindre un incendie… L’esprit d’équipe fait partie du métier, de même que la discipline. L’engagement n’est pas à vie mais sous forme de contrat. Un, quatre ou dix ans renouvelables. À chacun d’acquérir son expérience et de trouver sa place. Coline Bergeon

DEVENIR MARIN • Pour dialoguer en direct avec des professionnels : www.etremarin.fr. • Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) : marie d’Amiens 23-25, rue Jules-Barni 03 22 22 30 50 www.marinerecrute.gouv.fr

TRANSPORTS

Ce matin, cours un peu spécial. Pas de crayons de bois entre les mains mais un vélo entre les jambes pour Karl, Houcine et leurs copains de CM1, le casque vissé sur la tête. « Du vélo ? J’en fais déjà devant chez moi », se targue le petit Nicolas, 10 ans, un pro du dérapage qui habite la résidence Balzac à deux pas. Mais aujourd’hui, pas de dérapage.

Une alternative à la voiture « On propose un vrai cycle d’apprentissage avec sept séances, expose Laurent Maillet de Vélo Service. On commence par la maniabilité et on évolue vers la sécurité routière avec l’objectif de finir par une balade. Nous souhaitons montrer aux enfants comme à leurs parents que le vélo est une alternative à la voiture. Il faut donc leur donner les arguments, la possibilité d’être autonome et,

pourquoi pas, de venir à l’école à vélo. » Une autonomie qui passe par la pédagogie : « Que vérifie-t-on avant d’enfourcher son vélo ? », lance Laurent Maillet à son auditoire tout excité. « La selle », selon Houcine, « les pneus », pour Karl… la leçon de la première séance semble avoir été retenue. Celle du jour aussi : « Laurent nous a appris à nous arrêter au feu rouge, à respecter une distance de sécurité et à freiner des deux mains, résume Coralie. Avant je ne freinais que de l’avant ». Pour éviter les chutes, toutes les écoles publiques de la métropole amiénoise peuvent bénéficier de ces interventions gratuites. Alors, roulez jeunesse. Antoine Caux

Vélo Service Rez-de-Chaussée de la tour Perret 03 22 72 55 13

Jeudi 2, dans la cour de récré, vélos et plots ont remplacé les ballons.

STATIONNEMENT

Améliorer la desserte des communes Insuffisant, inadapté. Le service de bus est à repenser dans l’agglomération. Élus et techniciens rencontrent les habitants des communes pour changer la donne. La première consultation avait lieu à Poulainville. « Une desserte sinistrée. » Danièle Papin ne pèse pas ses mots. La maire de Poulainville s’est faite le porte-parole de ses administrés le 30 mars dernier. Thierry Bonté, viceprésident aux transports ainsi que des responsables d’Ametis étaient venus rencontrer la population. Une phase de consultation qui préfigure une réorganisation du réseau pour une amélioration du service très attendue dans les communes de la Métropole. Et à Poulainville en particulier.

Coline Bergeon

La Marine ne connaît pas la crise

« Les horaires sont complètement inadaptés aux heures de travail, rappelle Danièle Papin. La commune compte pourtant près de 350 emplois. Venir le matin à Poulainville relève de la mission impossible ». Rejoindre Amiens aussi. « Notre commune est pourtant à sa porte. Or il faut près d’une heure en autobus pour arriver dans le centre-ville amiénois, regrette la maire. Moi-même, pour me rendre aux réunions à l’hôtel de ville d’Amiens, je n’ai pas d’autre

6 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

solution que la voiture. Alors comment font les jeunes pour aller au cinéma ou une personne âgée pour consulter un médecin ? » Préconisant des services à la demande plutôt que des lignes régulières inadaptées, Thierry Bonté a pro-

mis les premières améliorations pour septembre. D’ici là, un questionnaire va être distribué à chaque foyer poulainvillois. Pour une offre au plus près des besoins. Antoine Caux

LES RÉUNIONS PRÈS DE CHEZ VOUS Camon Lundi 20 avril, à 18h30, salle Louis-Aragon. Cagny Mardi 26 mai, à 20h, salle de fêtes.

Parkings : le bout du tunnel Reprise du travail par les salariés, négociations entre la Ville et la SAGS pour résilier à l’amiable le contrat, lancement d’un nouveau marché : les parkings souterrains amiénois sortent de crise. La vie des six parkings souterrains gérés par la SAGS a repris son cours le 2 avril. Suite au conflit de deux mois entre la direction et ses employés, le contrat liant la société à la Ville depuis le 1er janvier devrait être rompu à l’amiable. « Nous étions salariés d’un grand groupe (Vinci, ndlr) et avions des avantages en conséquence. Puis nous nous sommes retrouvés avec la SAGS, une société qui ne respectait même pas le droit du

travail. La grève, soulignons-le, a été suivie par tous », exposait au lendemain de la grève Smahane Belrharib, employée de la SAGS. Le prochain prestataire des parkings ne pourra pas entrer en activité avant la fin de l’année, car il faut compter environ neuf mois pour mener à bien la procédure d’appel d’offres. Cette dernière cadrera d’ailleurs mieux les choses, notamment d’un point de vue social. Car si la société a tenté de rectifier le tir au fil du

conflit, elle n’a pas répondu à toutes les attentes. « Nous n’avons pu que constater l’impasse dans les négociations et l’absence totale de confiance entre les parties, rappelle Valérie Wadlow, adjointe au maire d’Amiens à l’urbanisme et au stationnement, qui a assumé le rôle de médiateur. Mais le contrat ne pouvait être dénoncé : la SAGS en respectait désormais les termes. Il fallait trouver une autre issue. » C’est chose faite. Aux

employés de prendre leur mal en patience pendant les neuf mois à venir : « On ne sait vraiment pas comment la transition se déroulera, a poursuivi Smahane Belrharib. Il y aura des tensions, mais si la mairie garde un œil sur ce qui se passe, cela devrait aller ». Une personne de la collectivité circulera donc trois à quatre heures par jour dans les six parcs de stationnement. Jean-Christophe Fouquet

JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009 • 7


La vie en Métropole FORMATION

Circuit alterné La formation en alternance, c’est quoi ? Un salon sur ce thème se tient le 15 avril à Étouvie. De quoi avoir les idées claires. Karim Diop, chef de projet “politique de la Ville” de la communauté ouest-centre d’Amiens, explique. JDA : L’alternance se décline à tout âge. Comment cela fonctionne-t-il ? Karim Diop : En faisant le lien entre l’éducation et l’entreprise. Pour les 16-25 ans, c’est le contrat d’apprentissage. Ils recherchent un employeur et intègrent un centre de formation par alternance pendant deux ans : une semaine en cours, la suivante en entreprise. Et obtiennent un diplôme d’État. À partir de 18 ans, et sans limite d’âge, il y a le contrat de professionnalisation, au bout duquel on reçoit un titre professionnel ou un certificat de qualification. JDA : Quels sont les avantages de ces dispositifs ? K. D. : C’est une voie royale. Le bâtiment, l’industrie, la restau-

AMIENS • Collectes décalées En raison du lundi de Pâques, les collectes des ordures ménagères et emballages (tri sélectif) sur la Métropole sont décalées. • À Amiens : la collecte du 13 avril est décalée au 14, celle du 14 avril au 15. • Pour les communes d’Amiens Métropole, les collectes sont décalées d’une journée : celle du 13 avril est reportée au 14, la collecte du 14 avril aura lieu le 15 avril, celle du 15 le 16 avril, celle du 16 le 17 avril et celle du 17 le 18 avril.

• Vaccinez-vous ! La Ville se mobilise lors de la Semaine européenne de la vaccination. Une première. Le 15 avril, place Gambetta, des médecins informent le public qui peut apporter son carnet de vaccination et se mettre à jour. Ces questions de santé sont aussi

ration sont très demandeurs. Pendant la formation, on touche entre 50 et 70 % du Smic. Plus de 80 % des jeunes qui sortent d’alternance décrochent directement un contrat durable. Dans un quartier comme Étouvie, avec 22 % de taux de chômage, il faut sensibiliser à ce système qui lutte contre le décrochage scolaire et favorise l’accès à l’emploi. Propos recueillis par J.-C.F.

Salon de l’alternance Le 15 avril, de 14h à 17h Salle des fêtes d’Étouvie rue de l’Île-de-France Association IDEA (Informer, défendre, entreprendre et aider) 06 32 18 08 84 abordées dans les quartiers : le 16 avril, à Amiens nord, de 14h à 16h et le 20 avril, à Étouvie, de 10h à 12h. Le Groupement régional de santé publique de Picardie, la Ville d’Amiens, le CHU et l’Association de la pédiatrie ambulatoire, organisateurs de l’événement, espèrent inverser la tendance nationale de baisse de la couverture vaccinale.

• Liberté, sécurité… parlons-en Dans un monde de plus en plus sécuritaire, quelle place pour la liberté des citoyens ? Aux côtés du préfet, des responsables de la sécurité publique, de la gendarmerie… des forums lancent le débat. Rendezvous : le 9 avril, à 18h30, salle des Provinces (rue de l’Île-deFrance) ; le 14 avril, à 18h30, salle Marivaux (rue Marivaux) ; le 21 avril, à 18h30, espace Eugène-Viandier, à Saleux (rue Jean-Catelas) ; le 23 avril, à

8 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

Actifs ensemble 18h30, salle Dewailly (3, place Louis-Dewailly) et le 27 avril, à 18h30, salle des fêtes de Longueau (place Louis-Prot).

• Un bowling au Petit-Saint-Jean Une réunion d’information sur le projet de construction d’un bowling rue Colbert, dans les anciens entrepôts de Martelle se déroule le 10 avril, à 18h, salle de l’Institut régional de formation aux fonctions éducatives, 12 rue des Deux-Ponts.

• Du business en 40 secondes Après le speed dating, voici le speed business meeting. Les entrepreneurs ont 40 secondes pour présenter leur activité et leur savoir-faire à sept interlocuteurs. À chacun d’être efficace avant de changer de table. Cela se passe le 16 avril, dès 17h, à la chambre de commerce et d’industrie. Inscriptions sur : bertrand.quique@amiens.cci.fr

• Se déplacer autrement Quels modes de déplacements alternatifs à la voiture peut-on imaginer pour demain ? Et combattre ainsi les effets du réchauffement climatique. Le 15 avril, à 18h, au 3, place Dewailly, Gilles Demailly et ses adjoints invitent les Amiénois à débattre de la place de l’automobile en ville.

CAMON • Concert du printemps L’école de musique Harmonia de Camon répète ses gammes et sera prête mardi 14 avril pour un concert, salle LouisAragon, 20h.

LONGUEAU • Les bons numéros Grand loto lundi 13 avril, salle Daniel-Féry, place de la Mairie, avec la Fédération des conseils des parents d’élèves. Les bénéfices seront reversés aux écoles et au collège de Longueau. Ouverture des portes à 13h. 03 22 50 09 84

PONT-DE-METZ • Nature propre Le 18 avril, à 9h, on débarrasse les déchets sur les sites de la Ballastière, du Pré du Moulin et autour du terrain de foot. Rendez-vous à l’espace Guy-Leclercq avec une paire de gants.

SAINS EN-AMIÉNOIS • Rallye VTT De 7 à 77 ans… et même un peu plus si les mollets suivent pour le 17e rallye VTT, lundi 13 avril avec cinq épreuves sur un parcours de 20 km . 4 €. 03 22 09 55 20

> ÉTAT CIVIL NAISSANCES Bayard Gabin • Ben Chaib Chamseddine et Hamza • Bizet Iness • Boubker Lucas • Coquart Léonie, Hébécourt • Cordellier Gaspard • De Witte Elio • Deneux-Jacquart Zoé • Ditte Gabin • Dubois-Lefebvre Charlotte • Errahmani Ayoub • Fauquet Yanis • Garnier Chléo, Salouël • Grigny Margot • Guedri Amine • Hatron Emilie • Koceïr Elya • Kozubski Arthur • Krim Achille • Lamoureux Hugo • Lecomte Clara, Camon • Leleu Suzie • Lermenier Paul, Pont-De-Metz • Ly Minh • Marmu-Cozette Illan • Matifas Luna • MaugrenierChatelain Mathis • Miette-Mortel Kenzo • Piroué Lou, Poulainville • Rivet Jeanne, Longueau • Savoy Lana Et Lilou. DÉCÈS Baco Jacques, 81 ans • Béthouart Gérard, 56 ans, Camon • Boyeldieu Jean-Claude, 38 ans • Brun Bernard, 59 ans • Desenclos Huguette, veuve Détré, 81 ans, Rivery • Dubois Albert, 77 ans, Saleux • Duhaupas Jean-Claude, 63 ans • Fourdinier Edouard, 92 ans • Gamain Michel, 68 ans • Lelièvre Colette, veuve Carlier, 65 ans • Lenfant Jean-Claude, 64 ans • Margueritte Raymond, 92 ans • Martinval Claudette, veuve Henry, 79 ans • Normand Joannie, veuve Hocquet, 90 ans • Pétrieux Raymonde, veuve Dauteville, 95 ans • Poret Sylviane, 57 ans • Pouillaude Yoland, 42 ans.

LOISIRS

Un atelier qui fait recette Chaque mercredi, les Toqués de la cuisine concoctent des petits plats. Et apprennent aussi les règles d’hygiène et les vertus des aliments. « Aujourd’hui, c’est cake aux trois fromages », annonce Marie-Agnès Defert, animatrice. Huit cuistots en herbe, âgés de 6 à 12 ans, toque vissée sur la tête et tablier noué au dos, sont prêts à mettre la main à la pâte. Avant toute chose, « on se lave les mains », lance Yohan, 12 ans. Car l’hygiène est essentielle. Puis les aliments classés par catégorie sont passés en revue. Une leçon pour enseigner aux jeunes, les vertus des protéines, des vitamines ou des sucres lents. Dans la cuisine, chacun s’affaire à trouver moules et ustensiles pour réaliser la recette du jour. « Nous, on adore cuisiner. Des fois, on mélange avec les mains, c’est super ! Et à la maison, je fais même des omelettes », commente Lili, 6 ans. Face à leur saladier, Janette, Adrien, Claire, Joséphine et Pauline cassent les œufs, pèsent la farine, cou-

pent le gruyère et rectifient l’assaisonnent. Leur animatrice en profite pour rappeler les règles de sécurité et leur apprendre le jargon culinaire… « Les enfants choisissent tout seuls de prendre des cours. D’anciens élèves sont même devenus cuisiniers. Joy, par exemple, est chef et Jérémy chocolatier à Rouen. En 2006, Théo a été récompensé à la Fête des confitures. C’est ainsi que naissent des vocations », sourit Marie-Agnès Defert, un brin de fierté dans la voix. Au menu ce soir à la maison, c’est cake aux trois fromages. Ingrid Lemaire

Les Toqués de la cuisine Salle Les Tilleuls Allée des Tilleuls 03 60 10 73 59 06 12 89 23 49 les.toques@yahoo.fr

Les jeunes cuisiniers mettent la main à la pâte. À la maison aussi.

LES TOQUÉS, C’EST AUSSI… • Des ateliers pour adultes en difficulté à la Maison pour tous de Rivery. • Des animations culinaires pour les élèves des classes relais aux collèges Guy-Maréchal et Édouard-Lucas. • Des goûters-rencontres et des ateliers adultes au collège Édouard-Lucas. • Des stages de vacances du 20 au 23 avril autour du chocolat. • Des ateliers “cuisinons ensemble” à l’Odyssée.

THÉÂTRE

L’honneur des sans-papiers Rester au pays ou tout quitter pour tenter sa chance ailleurs ? Un one-man show, mis en scène par une compagnie théâtrale sénégalaise, rend hommage aux travailleurs clandestins. « Il y avait les CDD et les CDI, maintenant il y a aussi les TDSI : temps de séjour à durée incertaine ! » s’exclame Djibril Goudhiaby. Comédien, seul sur scène, il conte avec humour et cynisme les tribulations d’un jeune Sénégalais qui fuit la misère de son pays pour tenter de vivre mieux ailleurs. Exil, travail au noir, expulsions… D’espoirs en désillusions, Le Destin du clandestin plonge les spectateurs au cœur de l’actualité. La compagnie sé-

négalaise Bou-Saana de Ziguinchor a répondu à l’invitation du Collectif amiénois des sans-papiers. « Nous existons depuis une dizaine d’années, explique Christine Foucault, l’une de ses membres. Nous nous battons pour les sanspapiers. À l’issue de la pièce, nous animerons un débat au côté du comédien. Et chacun pourra ensuite se retrouver autour d’un buffet. » Coline Bergeon

Le Destin du clandestin Samedi 18 avril, 20h30 Salle municipale 93, rue Valentin-Haüy Entrée libre 03 22 46 64 72 03 22 44 21 71 Collectif Amiénois des sans-papiers Contact : Jean Damay au 03 22 45 46 73 Compagnie Bou-Saana www.bousaana.com

Djibril Goudhiaby ou les les tribulations d’un jeune Sénégalais.

JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009 • 9


Sports

Sports

VACANCES

Opération tickets sport Pour les vacances de Pâques, de nombreuses activités gratuites sont proposées aux jeunes. Pour en profiter deux conditions : avoir entre 6 et 17 ans et habiter la Métropole. Du badminton au rugby en passant par les arts martiaux, l’heure est à la découverte. Associations Cercle des arts martiaux (aïkido) ASC athlétisme (course de haies - perche) AUC badminton Amiens Boves Métropole Basket-Ball Amiens Équitaton (manège et carrière) Poney club d’Amiens (équitation) Espérance sportive du pigeonnier d’Amiens (football)

Dates Du 20 au 24/4 de 14h à 16h A partir de 10 ans Le 24/4 de 14h à 16h A partir de 11 ans Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 14h à 17h Les 20 et 24/4 de 14h à 16h Les 20, 22, 27 et 29/4 de 10h à 12h (Sur réservation uniquement) Les 23, 24 et 30/4 de 14h à 16h (Sur réservation uniquement) Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 10h à 12h et de 14h à 16h

Amiens Sport Tennis de Table

Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 10h à 12h et de 14h à 16h Les 22, 24, 27 et 29/4 de 15h à 17h Du 20 au 24/4 de 10h à 12h Le 20/4 de 10h à 11h30 et le 24/4 de 14h à 15h30 Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 14h30 à 16h30 Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 14h à 16h Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 10h à 12h Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 14h à 16h Les 22 et 29/4 de 16h à 17h De 6 à 11 ans : les 21 et 22/4 De 12 à 15 ans : les 28 et 29/4 de 10h à 12h et de 14h30 à 16h30 Du 27 au 30/4 de 10h à 12h Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 14h à 16h

Amiens Métropole Volley-Ball

Du 20 au 24/4 et du 27 au 30/4 de 14h à 16h

CSA Montières Étouvie (football) Les Spartiates d’Amiens (football américain) ESCLAM Gymnastique Fémina Sport (gymnastique) Amiens Haltérophilie Musculation Amiens Picardie Hand (handball) Chés Barboteux d’Amiens (canoé kayak) Amiens Patinage Club RCA Rugby Tennis Club Amiens Métropole

Lieux Gymnase Jean-Renaux rue Utrillo 06 07 14 30 47 Gymnase Dupontreué rue Montaigne 03 22 44 75 98 Gymnase Janvier rue Just-Haüy 06 08 57 68 34 Gymnase de la Hotoie rue du Bâtonnier-Mahiu 03 22 43 27 84 Centre Equestre 101, avenue de l’Hippodrome 03 22 52 23 60

Le Meeting du lièvre a lieu samedi 11 avril au stade Urbain-Wallet d’Amiens en partenariat avec l’Amiens Université Club et des étudiants de l’IUT d’Amiens. Cette première édition est consacrée aux lancers. De 13h30 à 16h30, le club accueille les parents et leurs enfants, âgés de 7 ans à 11 ans. En binôme, ils s’essaieront à cette pratique athlétique. La journée se poursuit avec les démonstrations de 64 athlètes. 06 83 55 35 10

■ • Tous sur le green ! Golf

Comme chaque année, le golf club d’Amiens organise le Grand Prix d’Amiens Métropole. Centre Equestre De niveau national et très rue Albert-Camus, Salouël 03 22 89 60 97 prisée, cette épreuve attend près d’une centaine de joueurs. Gymnase avenue de la Paix Rendez-vous samedi 11 et (gymnase et terrain synthétique) 06 66 99 03 51 dimanche 12 avril. Golf club d’Amiens à Querrieu Stade de Montières 03 22 93 04 26 Rue de l’Ile-des-France 03 22 52 56 27 Entrée libre

Stade du Grand-Marais rue du Grand-Marais (Etouvie) 06 88 73 12 85 Gymnase Michel-Dupontreué rue Montaigne 03 22 53 86 57 Gymnase du Pigeonnier rue Winston-Churchill 03 22 44 57 82 Salle du club 25, rue de la Délivrance 03 22 47 33 42 Gymnase Jean-Marc-Laurent

Base nautique (île Sainte-Aragone) Ecluses de Montières 03 22 44 40 57 Patinoire du Coliseum rue Caumartin 03 22 91 52 52 Stade Charassaint 350, rue Saint-Fuscien 06 83 59 11 92 TCAM Chemin de Vauvoix 03 22 44 53 04 Salle Albéric-Labaume 304, rue Gaulthier-de-Rumilly 03 22 95 37 99 Gymnase Jean-Bouin rue Charles-Gounod 03 22 44 17 18 ou 06 84 01 65 65

Jolis jeux de jambes Et de huit pour le Club sportif d’Amiens Montières Étouvie qui attend de pied ferme les autres équipes inscrites à la nouvelle édition du tournoi international de football féminin. La gent féminine du club de football de Montières Étouvie voit grand et prépare une compétition internationale. Excusez du peu. Elles sont 48, âgées de 16 à 36 ans, à avoir rejoint la section féminine. Cette dernière, fondée en 1997, évolue en division d’honneur. Pourtant les

Piscine du Coliseum 03 22 71 12 12 Jeudi 9 Vendredi 10 Samedi 11 Dimanche 12 Lundi 13 Mardi 14 Mercredi 15

8h-20h 8h-21h 8h-18h 9h-12h 14h-17h 8h-21h 8h-20h

Piscine Le Nautilus 03 22 44 44 66 Jeudi 9 7h30-8h45, 12h-13h30 Vendredi 10 7h30-8h45, 17h-19h15 Samedi 11 10h-12h15, 14h30-17h15 Dimanche 12 Fermée Lundi 13 Fermée Mardi 14 7h30-8h45, 12h-13h30, 17h-19h15 Mercredi 15 8h30-11h45, 14h30-19h15

Piscine Vallerey

Gymnase Guynemer 03 22 47 55 84

Opération organisée par l’office des sports d’Amiens Métropole, le ministère de la Jeunesse et des Sports et Amiens Métropole. Pour toute information, contacter l’office des sports d’Amiens Métropole au 03 22 33 27 44.

10 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

Athlétisme ■ • Initiation au lancer

FOOTBALL FÉMININ

Handisport ■ • Bravo Julien Cocquet Julien Cocquet a tenté sa chance à Chambéry aux championnats de France de tir sportif handisport vendredi 27 et samedi 28 mars. Pour sa première participation, ce Messipontain de 26 ans ne s’est pas effondré face aux cibles électroniques. Il a gagné sa place pour le championnat de France 2010. Handisport Amiens Tir 06 75 51 15 59

03 22 22 24 60 Jeudi 9 8h-9h10 Vendredi 10 8h-9h10, 17h-19h45 Samedi 11 10h-11h45, 14h-17h45 Dimanche 12 Fermée Lundi 13 Fermée Mardi 14 8h-9h10, 17h-19h45 Mercredi 15 8h-19h45

Patinoires du Coliseum 03 22 71 12 12 Jeudi 9 14h-16h, 20h30-23h Vendredi 10 14h-16h, 20h30-23h Samedi 11 14h-17h Dimanche 12 10h-12h, 14h-17h Lundi 13 14h-17h Mardi 14 14h-16h Mercredi 15 14h-17h

jeunes femmes ne craignent pas d’affronter plus fortes qu’elles. « Les Roumaines ont de quoi nous impressionner, tout comme les filles de Juvisy en région parisienne ou l’équipe belge qui évolue en niveau national. Pour nous, c’est un super-avantage d’être confrontées à ces footballeuses ou à nos compatriotes de l’île de la Réunion. Toutes font le déplacement pour gagner. Pendant les matchs, actions, tension et enthousiasme sont forcément au rendez-vous », explique Magali Contant, coach de l’équipe Élite depuis un an. Elle voit deux fois par semaine des filles, certes en short mais qui ressemblent vraiment à des filles, fouler le sol du stade en discutant arbitrage, hors jeux ou penalty. « Le football féminin est joli à regarder. On est sur le terrain comme dans la vie », conclut Margot Louage, 16 ans. En plus d’ap-

partenir à l’équipe senior, cette Amiénoise suit les cours de 1re S au lycée de La Providence à Amiens avec l’ambition de devenir médecin. Mais une fois le maillot enfilé, Margot fait corps avec son équipe. Et pour le moment à quatre matchs du bonheur dans la saison régulière, la montée en Nationale 3 est garantie. Pas mal les nanas ! Kaltoume Dourouri

Tournoi international de football féminin Samedi 11 avril, 14h30 Dimanche 12 avril, 10h Stade de Montières Entrée libre 03 22 51 68 83 www.csame.footeo.com Quart de finale de la Coupe de Picardie Dimanche 26 avril contre Compiègne

Une fois ses leçons apprises, Margot Louage enfile short et baskets.

CAMON

Tour du monde en ballon La 25e édition du tournoi des 14 ans donne, plus que jamais, dans l’international. Des Roumains, des Portugais et même des Brésiliens se mesureront aux jeunes de l’Olympique de Marseille. Vingt-cinq ans que ça dure. Vingt-cinq ans que l’US Camon met les petits crampons dans les grands pour préparer le tournoi des 13-14 ans, “son tournoi”. Celui-ci a atteint une telle renommée qu’une équipe brésilienne a contacté le club via Internet. « Ça remonte au mois de septembre », se rappelle le vice-président Francis Gacquer. L’une de ses missions consiste à trouver des familles d’accueil aux 160 jeunes de 14 ans qui vont participer à l’événement et débarquer de Belgique, du Portugal, de Roumanie, de Hollande et de Po-

logne. Quant aux compatriotes de Ronaldhino, ils arrivent de Curitiba, au sud du pays. Deux d’entre eux seront hébergés chez François Debeugny, un dirigeant du club camonois : « L’an dernier, on avait eu des petits Anglais. Les gamins sont toujours sympas. Là, des Brésiliens, c’est encore une autre culture. Je ne sais pas si j’aurai souvent l’occasion d’en croiser, s’amuse-t-il. C’est intéressant pour mon fils de 13 ans, un grand fan de foot… » Le fils de Bruno Ringard, lui, est un supporter de l’Olympique de Marseille. Dans sa chambre, des

posters et des maillots de l’OM et bientôt deux petits Marseillais en chair et en os que sa famille accueille les 18 et 19 avril. Un week-end que ne ratent jamais les Hollandais de Waalwijk, des habitués du tournoi dont les parents, souvent présents, se chargent toujours de mettre l’ambiance à la buvette. Antoine Caux

Tournoi international de Camon, les 18 et 19 avril, à partir de 9h45 Stade Lucien-Jovelin 03 22 47 44 95

JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009 • 11


Culture & loisirs

Loisirs & culture Spectacle

Exposition

Ballet de coussins

Carte blanche en Technicolor

À quoi sert un traversin ? À dormir ou à se battre ? Et pourquoi pas à jongler ? Dernière création de la compagnie Les Objets volants, Pouf revisite l’art du jonglage et l’aire de jeux de nos chambres à coucher !

Tous les quatre habitent la région. Peintre, graphiste, plasticien ou illustrateur, ils exposent au Centre culturel Jacques-Tati. Confidences d’artistes.

« Un jour j’ai vu un tas de coussins en vrac dans un magasin. Je les ai regardés avec mon œil de jongleur et c’est comme ça qu’est né Pouf », sourit Denis Paumier, le directeur artistique de la compagnie champenoise Les Objets volants. Dans ce nouveau spectacle, les traditionnelles balles volent aux côtés de traversins et d’oreillers. Denis Paumier et Sylvain Garnavault, les deux amis jongleurs, exploitent avec fantaisie et agilité toutes les possibilités de ces objets mous et délicats à manipuler. Les compères ne se parlent pas mais usent du même langage : ils se défient, et jouent avec les coussins. Créé en partie au Centre culturel Léo-Lagrange, à l’occasion d’une résidence artistique, Pouf

Olivier Damiens, 39 ans. Designer, graphiste et illustrateur. Vit à Amiens. « Ces figurines me particularisent et me ressemblent. Cette démarche d’art appliqué en trois dimensions me permet d’échapper à l’écran de mon ordinateur. Elles ont été créées pour le décor d’une pièce jouée au théâtre d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, je ne m’étais jamais posé la question de leur pérennité. C’est la première fois qu’elles sont exposées. » www.olivierdamiens.com

y sera joué en avant-première. Poétique et drôle, ce ballet d’oreillers sur fond de musique électronique risque fort de faire pâlir d’envie les nostalgiques des batailles de polochons !

Pouf Le 9 avril, à 14h30 et 19h30 Le 10 avril, à 10h et 14h30 Le 12 avril, à 17h Centre Culturel Léo-Lagrange 12, place Vogel 03 22 92 39 11 Stage de jonglage par la compagnie Les Objets volants À partir de 14 ans Le 11 avril, de 10h à 13h et de 14h à 17h Le 12 avril, de 10h à 13h (Stage et spectacle : 50 €)

Concert

Dans les mains de Denis Paumier et Sylvain Garnavault, balles et oreillers défient la loi de l’apesanteur.

Théâtre

Tichot au Zénith

Bonnaffé explosif

Le Picard assure la première partie des groupes La Rue Kétanou et Babylon Circus.

Le truculent comédien croque à belles dents, dans des textes de son ami Jacques Darras.

JDA : Est-ce la première fois au Zénith d’Amiens ? Tichot : Oui. Je joue depuis treize ans et souvent dans des petites salles. Depuis 2003, mon producteur amiénois me fait confiance. J’ai déjà assuré les premières parties de Cali, Bénabar, Olivia Ruiz et Louis Chedid. De superbes expériences.

Né à Douai, Jacques Bonnaffé est un chantre de la langue picarde. Il interpréta pendant plusieurs années en patois, la pièce musicale Cafougnette et l’défilé. On le connaît à Amiens à travers ses prestations dans Le Mental de l’équipe de Denis Podalydès ou en solo dans L’Oral et Hardi, sur des textes de Jean-Pierre Verheggen. Explosif et désinvolte, il apparaît sur scène comme une bombe à retardement, dont le tic-tac haletant nous garde suspendu à ses lèvres. Jacques two Jacques : ce jeu de mots donne son nom au dernier spectacle du comédien et de l’auteur Jacques Darras, professeur à l’université de Picardie, faisant résonner toute

JDA : On vous connaît accompagné d’une accordéoniste. Quelle sera la formule samedi ? Tichot : En ce moment, je suis en pleine transition. Il n’y a plus d’accordéon, je joue avec un bassiste et un autre guitariste. Ces nouveaux sons donnent une ambiance plus anglo-saxonne, entre folk, blues et rock. Mais

Les Objets volants

Coline Bergeon

Thomas Girard, alias Druith, 25 ans. Artiste peintre pluridisciplinaire. Vit à Beauvais. « J’oriente mes peintures essentiellement sur les objets en faisant abstraction de toute narration. Pour la série Lorem Ipsum, je me détache de tout ce que la nature morte représente symboliquement. Je porte un regard neuf et tente de trouver ce moment où l’objet n’existe que par lui-même. Je travaille aussi sur des avatars qui reprennent ceux utilisés sur Internet et crée des œuvres numériques. » http://druithmicrocosme.net

samedi au Zénith, je serai seul avec ma gratte électrique. JDA : Revendiquez-vous vos racines picardes ? Tichot : Oui, j’assume complètement. Je ne me “parisianise” pas, au contraire. J’ai même le projet d’un album aux sonorités country, qui sortira en octobre. Propos recueillis par Candice Cazé

Tichot, La Rue Kétanou et Babylon Circus Samedi 11 avril, 20h Zénith Avenue de l’Hippodrome 0 892 704 204 www.ginger.fr

12 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

la complicité des deux hommes. De leur intarissable amour de la poésie, qu’ils ont l’habitude de clamer dans les jardins, les cuisines ou même les anciens abattoirs, est née cette pièce peu ordinaire. Bonnaffé joue les mots du poète Darras. Ou plutôt, sa chair les digère et il les incarne, les danse. Dans une transe de la langue vivante. À voir et à entendre… C. C.

Jacques two Jacques Mercredi 15 avril, 20h30 Jeudi 16, 19h30 Maison de la Culture Place Léon-Gontier 03 22 97 79 77 www.maisondelacultureamiens.com

Thomas Grember, 31 ans. Dessinateur, plasticien et enseignant. Vit à Sains-enAmiénois. « Je suis un fan de bandes dessinées, de mangas et de comics. Je crée des planches et m’approprie les superhéros pour les mettre en scène dans des œuvres picturales. Je détourne et parodie des sujets de société, l’art populaire, la religion… Ces dessins me valent parfois des critiques. Par exemple, la toile Le Supplice du spectateur caricature la télévision. Et depuis quatre ans, je suis le malheureux perdant du Festival de la bande dessinée d’Amiens. » http://thomasgrember. e-monsite.com

François Glineur, 35 ans. Peintre. Vit à Amiens. « Je crée inconsciemment mais l’inspiration me vient des images du quotidien. Des moments de ma propre vie finissent toujours par ressurgir. Le personnage de l’homme-loup apparaît souvent. Il représente l’animalité, l’antihéros, le mal, le bien, moi… En quinze ans, c’est seulement maintenant que je commence à me sentir peintre. Et plus je peins, plus l’immensité du travail à accomplir est évidente. » http://pixelites.hautetfort.com Propos recueillis Ingrid Lemaire

Carte blanche aux jeunes artistes et créateurs de la région Jusqu’au 18 avril Centre culturel Jacques-Tati Rue du 8-Mai-1945 03 22 46 01 14 www.ccjt.fr

JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009 • 13


DU 8 AU 14 AVRIL

Loisirs & culture

Jean-Pierre Bergeon aime : : un peu : beaucoup -

Ciné

Coup de jeune sur les planches

Et encore…

■Éveiller les petits à la musique

De l’énergie et de l’humour à revendre. Ces retraités profitent de leur temps libre pour s’improviser acteurs. Écriture, répliques et chant : ils touchent à tout et s’éclatent à fond. « Ça fait travailler la mémoire », « Les formateurs sont formidables », « On s’amuse beaucoup » Danielle, Simone, Jeanine et Jean-Louis, 250 ans à eux quatre, ont la pêche et le sourire. Une fois par semaine, ils se retrouvent aux Tréteaux-Retraités, atelier créé par Nicolas Derieux. « J’ai eu envie d’engager avec les retraités une forme de résistance par la prise de parole, explique le directeur artistique de La Soufflerie. Je me rends compte qu’ils sont très militants. L’aventure a commencé il y a sept ans et nous venons d’ouvrir un deuxième atelier pour pouvoir

accueillir tout le monde. » Outre les cours hebdomadaires, des stages de construction théâtrale leur sont aussi proposés. Cette année, ils ont bossé l’écriture avec Daniel Lemahieu et la danse avec Claire Cordelette-Lourdelle. Auteur et chorégraphe de L’Utopie à crédit les ont aidés à stimuler leur créativité. Des chansons, des poèmes, des textes en prose ont germé. « À présent, mon travail est de tirer une trame de cette matière, poursuit Nicolas Derieux. » En effet, une quinzaine de retraités montera bientôt sur scène pour jouer les œuvres produites lors des

Le succès est tel qu’un second atelier a démarré.

stages. « Je n’aurais jamais cru oser faire ça un jour », sourit Simone. Coline Bergeon

Les Tréteaux-Retraités Lles 16 et 17 avril, 20h30 Centre Culturel Léo-Lagrange 12, place Vogel 03 22 92 39 11 * Pensez à réserver

l’opéra de chambre de Mozart réorchestré par l’Ensemble PhilidOr sous la direction de Graziella Contratto, Orchestre de Picardie le Chœur régional de formation de Picardie interprète James Mac Millan et Jean Sibelius

mardi 14 avril 20h30

MAISON DE LA

vendredi 17 avril 20h30

MAISON DE LA

Ensemble orchestral d’ Amiens

l’Ensemble joue Berlioz, Gounod, Debussy et Borodine

vendredi 17 avril 20h30

ÉGLISE SAINT-LEU

Hot Chickens

fou, énergique, rythmé, acrobatique, sauvage et endiablé, samedi 18 avril c’est le rockabilly des Hot Chickens 20h30

LE CHARLESTON

Kébélu, 8 Uneven et Tys

trois groupes amiénois, trois sorties d’albums, six raisons d’écouter

samedi 18 avril 20h30

LUNE DES PIRATES

Le Livre imaginaire

un livre ouvre les portes d’un nouveau monde à 4 personnages joués par la compagnie La Baldufa

du 15 au 17 avril

CENTRE CULTUREL JACQUES-TATI

Esmar Civnir

exposition des peintures de l’artiste turque Esmar Civnir

jusqu’au 18 avril

PÔLE UNIVERSITAIRE

Engelen

l’artiste amiénois présente ses huiles et eaux-fortes

jusqu’au 2 mai

HARMONIA MUNDI

Ce qui demeure est le futur

collection moderne et contemporaine du Musée de Picardie

jusqu’au 2 mai

MAISON DE LA

Robert Mallet, bâtisseur de l’université

exposition de pièces d’archives en hommage à Robert Mallet, pour le 40e anniversaire de la fondation de l’université

jusqu’au 11 mai

CAMPUS

Philippe Lacoche

dédicace et débat pour la sortie de Petite garce et Veilleur de nuit

Mardi 14 avril 18h

MARTELLE

Cosi fan tutte

™

CLASSIQUE ™

ROCK ™

THÉÂTRE ™

ARTS VISUELS (EXPOSITIONS) ™

CULTURE

CULTURE

CATHÉDRALE

CULTURE

* * *

*

*

Les bibliothèques HélèneBernheim et Édouard-David s’associent à la Semaine de la petite enfance. En effet du 14 au 18 avril, les jeunes, de la naissance à 3 ans, partent à la découverte de la musique. D’ores et déjà, un spectacle concocté par l’association Les Cheveux de Bérénice et joué dans les deux bibliothèques, promet d’éveiller leur sensibilité. Hélène-Bernheim : 3, rue Georges-Guynemer, 03 22 69 66 20. Édouard-David : place du Pays-d’Auge, 03 22 43 07 79.

Saint-Maurice ■ se dévoile Le printemps est là et c’est le moment idéal pour (re)découvrir le patrimoine amiénois. Amiens ville d’art et d’histoire convie les curieux à un aprèsmidi dans le quartier SaintMaurice. Anciennement celui des teinturiers, il est devenu celui des étudiants. Rendezvous dimanche 12 avril, à 15h, devant le Jardin des Plantes (bd du Jardin des Plantes). Tarif : 3,50 €. 03 22 22 58 97

À Pâques, c’est spectacle à gogo Les enfants qui fréquentent les centres de loisirs d’Amiens pendant les vacances de Pâques, sont gâtés. Entre les séances de cinéma, Ponyo sur la falaise et Le Monde merveilleux d’Impy au Gaumont, les 23 et 24 avril et un ciné-concert Le Chimpanzé et Les Bons Petits Diables, les 28 et 29, à Musicaa, pas le temps de s’ennuyer ! Il y a aussi du théâtre avec des représentations de Toby par La compagnie de La Soufflerie, les 21 et 22 avril, au Centre culturel Léo-Lagrange et des tas d’autres activités. Alors vivement les vacances ! 03 22 97 13 63

: à la folie -

Gaumont Amiens

: pas du tout 5, bd de Belfort / 08 92 69 66 96 # 181 (0,34 € la min) www.cinemasgaumont.com

PONYO SUR LA FALAISE (2008) vf

Film d’animation d’Hayao Miyazaki

La jeune princesse Ponyo, du royaume des poissons rouges, 11h (di et lu) - 14h - 16h - 18h - 20h rêve de devenir humaine. Par l’auteur de Totoro. 22h

FAST AND FURIOUS 4 (2009) vf

De Justin Lin avec Vin Diesel, Paul Walker

Deux hommes s’associent malgré leurs différents pour lutter contre un ennemi commun.

11h (di et lu) - 14h20 - 16h45 - 20h 22h15

Licencié d’une banque après dix-sept ans de loyaux ERREUR DE LA BANQUE De Michel Munz et Gérard Bitton EN VOTRE FAVEUR (2009) avec Gérard Lanvin, Jean-Pierre Darroussin services, Julien Foucault prépare sa revanche.

10h50 (di et lu) - 14h - 16h10 - 18h20 20h45

LE MONDE MERVEILLEUX D’IMPY (2006) vf

Film d’animation de Reinhard Klooss et Holger Tappe

Pour son anniversaire, Impy, le dinosaure, reçoit un panda qui devient la coqueluche de l'île de Tikiwou.

11h05 (di et lu) - 13h45 - 15h30

CHÉRI (2009) vo

De Stephen Frears avec Michelle Pfeiffer, Kathy Bates

Début du siècle dernier. La courtisane Léa et le jeune Chéri sont contraints de mettre un terme à leur union. D’après Colette.

10h55 (di et lu) - 13h45 - 15h40 17h35 - 19h30 - 21h30

VILLA AMALIA (2009)

De Benoît Jacquot avec Isabelle Huppert, Jean-Hugues Anglade

Seule la musique compte pour elle. Quand Ann s’aperçoit que son homme la trompe, elle décide de tout quitter.

10h50 (di et lu) - 13h50 - 15h50 - 17h45 19h45 - 21h50

P’tit Pierre hérite d’un chat qui parle et semble pouvoir faire pas mal de choses grâce à ses bottes. D’après Perrault.

14h (me, sa, di et lu)

LA VÉRITABLE HISTOIRE Film d’animation de P. Hérold, DU CHAT BOTTÉ (2009) J. Deschamps et M. Makeieff SAFARI (2009)

D’Olivier Baroux avec Kad Merad, Lionel Abelanski

Six touristes français embarqués pour un safari en compagnie d’un guide qui a peur des animaux.

11h15 (di et lu) - 13h45 - 15h50 17h55 - 20h10 - 22h15

DRAGONBALL EVOLUTION (2009) vf

De James Wong avec Justin Chatwin, Emmy Rossum

Sangoku, sa queue de singe, son bâton magique, son nuage, ses boules de cristal… Le manga culte sur grand écran.

11h (di et lu) - 14h10 - 16h10 - 18h10 20h05 - 22h

MONSTRES CONTRE ALIENS (2009) vf

Film d’animation de Rob Letterman et Conrad Vernon

Les monstres d’une prison top-secrète, Dr Cafard en tête, sont libérés pour combattre un robot.

11h30 (di et lu) - 13h55 - 16h05 18h05 - 20h10

PRÉDICTIONS (2009) vf

D’Alex Proyas avec Nicolas Cage, Rose Byrne

Un statisticien découvre dans une suite de chiffres les prédictions de cataclysmes. Une course contre la montre s’engage.

11h30 (di et lu) - 14h30 - 17h - 19h25 22h

LA PREMIÈRE ÉTOILE (2009)

De et avec Lucien Jean-Baptiste avec Anne Consigny, Firmine Richard

Un homme ne tient pas toutes ses promesses. La dernière en date est d’emmener sa famille au ski.

10h50 (di et lu) - 14h20 - 16h20 18h20 - 20h15 - 22h10

WELCOME (2009)

De Philippe Lioret avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi

Un réfugié kurde veut traverser la Manche à la nage. Un maître-nageur décide de l’aider.

22h10

COCO (2009)

De et avec Gad Elmaleh avec Pascale Arbillot, Manu Payet

Coco, parti de rien, est arrivé à quelque chose. Son secret ? L’eau frétillante.

11h15 (di et lu) - 14h - 16h - 18h - 20h 22h

GRAN TORINO (2009) vf

De et avec Clint Eastwood avec Bee Vang, Ahney Her

Ancien du Vietnam empli de préjugés, Walt vit seul. Un jeune tente de lui voler sa Ford…

14h10 (je, ve et ma) - 17h30 - 19h45 22h

Ciné

St-Leu

33, rue Vanmarcke / 03 22 91 61 23 www.cine-st-leu.com

LE DÉJEUNER DU 15 AOÛT (2008) vo

De et avec Gianni Di Gregorio avec Valeria De Franciscis

Pour régler ses dettes, un homme accepte de garder une vieille femme pendant un week-end. Mais elle est victime d’un malaise.

je 16h30 - 20h / ve 14h30 - 20h15 sa 16h15 - 20h30 / di 17h / lu 20h ma 12h15 - 16h30

GRAN TORINO (2009) vo

De et avec Clint Eastwood avec Bee Vang, Ahney Her

Ancien du Vietnam empli de préjugés, Walt vit seul. Un jeune tente de lui voler sa Ford…

me 14h30 - 21h30 / je 12h15 / ve 21h45 sa 18h / di 19h / lu 14h / ma 21h45

DELTA (2008) vo

De Kornél Mundruczó avec Félix Lajkó, Orsolya Tóth

Un jeune homme revient chez lui et s’installe avec sa jeune sœur. Ça jase dans ce petit village au bord du Danube.

je 18h / ve 16h30 / sa 22h lu 16h30 - 21h30 / ma 18h

LE TEMPS DES AMOUREUSES (2009)

Documentaire d’Henri-François Imbert

Trente ans après Mes petites amoureuses, Henri-François me 17h / je 21h30 / ve 18h30 / sa 14h30 Imbert part sur les traces du film de Jean Eustache di 15h / lu 18h30 / ma 20h

IL ÉTAIT UNE FOIS… ZIC ZAZOU (2009)

Documentaire d’Émilie Chehid

Une projection pour fêter les 20 ans du groupe amiénois me 19h Zic Zazou à l’occasion de la sortie de leur DVD.

Ciné À L’AVENTURE (2008)

Orson Welles De Jean-Claude Brisseau avec Carole Brana, Arnaud Binard

GERBOISE BLEUE (2008) Documentaire de Djamel Ouahab

LITTÉRATURE ™

ALLEMAGNE, MÈRE BLAFARDE (1980) vo

14 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009

: passionnément -

Cinéma

De Helma Sanders-Brahms avec Eva Mattes, Ernst Jacobi

place Léon-Gontier / 03 22 97 79 77 www.maisondelaculture-amiens.com Sandrine est lasse. Elle veut changer sa vie et faire de nouvelles rencontres.

me 15h - 20h30 / je 18h15 ve 18h / sa 15h - 20h / di 19h30 lu 20h30 / ma 18h15

Dans les années 60, la France fait des essais atomiques dans le Sahara algérien. Retour sur les faits et témoignages de victimes.

je 20h30 / ve 15h - 20h / sa 22h di 17h / ma 20h30

Allemagne, 1939. Un couple vient de s’unir. Mais la guerre me 18h15 / ve 22h / sa 17h30 les sépare : l’homme est envoyé en Pologne. di 14h30 / lu 18h15

JDA Métropole n° 519 8 avril 2009 15


16 • JDA Métropole • n° 519 • 8 avril 2009


JDA_519