Le Mag des Clubs #27

Page 1

Page-01_Couverture 29/08/2017 08:46 Page 1

Mag Le

des clubs

Un ĂŠtĂŠ bien rempli de sorties ! Et toujours : Las Vegas, les fiches, les news de Detroit...

27

Automne 2017


Page-02_Ours 29/08/2017 08:50 Page 1

Disponible dans 3 mois environ.

Mag Le

des clubs

Bulletin d’information inter-clubs édité par : AmeriSud 53, rue Abbé Brémond 64000 Pau

#27 Automne 2017

Welcome !

En collaboration avec le V8 Forever, l’US Cars Club Normandy et l’American Feeling Car Club. Bienvenue chez AmeriSud, le V8 Forever, l’US Cars Club Normandy et l’American Feeling Car Club, qui ensemble vous proposent ce bulletin d’information consacré aux voitures américaines et leurs activités. Ci-contre, retrouvez la localisation des clubs participant à cette édition sur la carte de France.

USCCN

Directeur de publication : Philippe Courant - phil.courant@amerisud.fr Rédacteur en chef : Frédéric Mardon - fmardon@hotmail.com Publicités dans le Mag : Didier Hardy - didier.hardy8@orange.fr V8-Forever

Photo de couverture : Cadillac 1970 (AmeriSud). Quatrième de couverture : Publicité pour les utilitaires Dodge 1978. Impression par : impressiondemagazine.fr Dépôt légal : Octobre 2017. ISSN : 2272-9542.

US CARS CLUB NORMANDY

AMERISUD

Pacy-sur-Eure (27)

Pau (64)

V8-FOREVER

Léguevin (31)

Belmont d’Azergues (69)

N U M É R I Q U E S

ARCHIVES

AMERICAN FEELING CAR CLUB

AmeriSud

American Feeling

Retrouvez toutes les coordonnées des clubs dans les pages dédiées à chacun d’entre eux dans ce numéro (voir le sommaire ci-contre).

Pour consulter un ancien Mag en ligne, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous en remplaçant XXX par le numéro du Mag. A ce jour, les archives vont du 001 au 025. Le Mag XXX : http://issuu.com/amerisud/docs/asmXXX Exemples : Le Mag 001 : http://issuu.com/amerisud/docs/asm001 Le Mag 016 : http://issuu.com/amerisud/docs/asm016 Sinon, vous pouvez aller directement sur la ‘‘homepage’’ d’AmeriSud sur Issuu pour voir toutes les anciennes revues d’un coup (code QR à droite aussi pour y aller direct en le scannant) : http://issuu.com/amerisud/ Bonne (re)lecture ! Tous les codes QR que vous trouverez sont gérés par Unitag (www.unitag.io/fr)

La plupart des publicités d’époque de la revue proviennent de Alden Jewell - www.flickr.com/photos/autohistorian/ Utilisation des publicités et photos depuis flickr.com sous licence Creative Commons (utilisation non commerciale). QUI SOMMES-NOUS ?


Page-03_Sommaire 29/08/2017 08:52 Page 1

Sommaire Pour ce 27ème numéro du Mag, voici le sommaire : - 04 - News de Detroit. - 06 - Les Fiches : Chevrolet Corvette Sting Ray 1963 - 08 - Les Fiches : Plymouth Barracuda 1964-66

Activités d’AmeriSud -

10 11 14 15 16 18 19

-

Coordonnées, édito, calendrier. Grand Prix Historique de Pau. Pique-nique à Lucq-de-Béarn. Côtes de boeuf à Mazerolles. 19ème Adé Custom Week. Trip à Arthez. Mirande Revival #3.

Activités du V8 Forever -

22 23 24 26 27

-

Coordonnées, édito, calendrier. Classic Days à Magny-Cours. 10ème Rétrotal à Taluyers. Balade dans la Dombes. 37ème Fun Car Show à Illzach.

Activités de l’American Feeling Car Club -

32 33 36 38

-

Coordonnées, édito, calendrier. Rock & Cars à Lavaur. Mechanical Hard Day à Baziège. Tommy’s Diner à Labège.

Activités de l’US Cars Club Normandy

-

50 52 57 58

- 40 - Coordonnées, édito, calendrier. - 41 - American Custom. - 42 - Rétrofestival de Caen. - 44 - Sun Ride on Nationale 7. - Les Renault Dauphine version Amériques. - Las Vegas, troisième partie, avec le Vieux Las Vegas. - Books & Co. - Le bon vieux temps.

Bonne lecture à toutes et à tous ! Frédéric Mardon P.S. : on vous laisse compter les Imperial 1959 sur la photo ci-dessous...

Le Mag

03


Page-04-05-Detroit_News 29/08/2017 08:57 Page 1

News de Detroit Image © Dodge

C’est fini pour la Viper. Et pour l’usine Chrysler de Conner Avenue à Detroit aussi (qui en fait est située Conner Street, le panneau à l’entrée du site a tout faux). L’usine, créée par le fabricant de bougies Champion en 1966, avait été reprise par Chrysler en 1995 après que Champion ait quitté les lieux en 1990 (effet du downsizing et de la longévité accrue des bougies : moins de cylindres égale moins de bougies, et en plus, elles durent plus longtemps !). La marque y transféra la production de la Viper, jusqu’en 2010. En 2001, Dodge y transféra aussi la production du V10 qui animait le serpent venimeux. Après deux ans sans Viper au catalogue, la production de Viper reprit en décembre 2012, et s’est définitivement arrêtée fin août 2017. La raison ? De nouvelles normes fédérales américaines qui imposent désormais les airbags rideaux. Et sur une telle petite production, Chrysler préfère jeter l’éponge que de revoir la conception de la voiture (la production tournait autour des 650 exemplaires annuels). La firme a proposé d’autres postes dans les autres sites du groupe aux 86 employés impactés.

Image © Buick

Image © Buick

Chez Buick, on annonce la nouvelle Regal modèle 2018, avec un air de déjà-vu pour nous Européens. Normal, il s’agit de la nouvelle Insignia, qui est badgée Buick aux USA. Egalement, la marque annonce le nouveau Enclave, son grand SUV. 04

Le Mag


Page-04-05-Detroit_News 29/08/2017 08:57 Page 2

Image © Lincoln

Après le concept présenté il y a peu avec son escalier latéral pour monter à bord, voici la version définitive du nouveau Lincoln Navigator, avec des portes à l’ouverture nettement plus conventionnelle. Cela reste un énorme SUV, à l’échelle des espaces américains. Le confort à bord est également proportionnel à la taille de l’engin, il n’y a qu’à regarder la largeur délirante de la console centrale. Sous le capot, pour mouvoir un tel mastodonte, on retrouve un V6 3.5 litres bi-turbo de 450 chevaux et une boîte automatique à 10 rapports. Prix de base : 72055$ MSRP (hors taxes et hors livraison). Mais la facture peut largement dépasser les 100000$, quand on pioche dans le catalogue des options...

Image © Lincoln

Nettement plus accessible que le nouveau Lincoln Navigator, voici la toute première Tesla Model 3 de série tombée de chaîne. Le profil est très plaisant à regarder, et cette auto promet d’être un concentré de technologies à la Tesla, sachant que pour les 35000$ (hors taxes) du prix de base (aux USA), il ne faut pas s’attendre à avoir une auto ‘‘full options’’, et vu sa taille plus petite, l’autonomie ne sera pas aussi grande que celle de sa grande soeur, la Model S. Les 30 premiers exemplaires ont été livrés aux clients le 28 juillet dernier. Plus de 510000 personnes ont envoyé 1000 euros (ou 1000 livres, ou 1000 dollars...) en préréservation (mais déjà plus de 60000 ont annulé...). Il va falloir du temps avant de pouvoir livrer tout le monde... La marque espère atteindre le régime de croisière de 500000 voitures produites par an. Le chemin risque d’être long. Elle produit aujourd’hui un total de 25000 voitures par trimestre, Model S et Model X confondus.

Image © Elon Musk via Twitter

Il n’y a plus qu’à espérer que les réserves de lithium sur Terre soient suffisantes pour équiper toutes ces voitures mues à l’électron.

Le Mag

05


Page-06-07-Corvette_Sting Ray 29/08/2017 09:05 Page 1

Les Fiches

Chevrolet Corvette Sting Ray 1963

CHE-06

Marque commerciale : Chevrolet Modèle : Corvette Sting Ray Année : 1963 Carrosseries : coupé et roadster 2 places. Groupe d’appartenance : General Motors Fabricant : Chevrolet Division *** Bref historique : 1963 marque un grand pas dans l’évolution de la Corvette. On assiste cette année-là à la diversification de la gamme : la voiture qui n’existait qu’en cabriolet depuis 1953 est désormais disponible en coupé ! Cette diversification permettra d’augmenter sensiblement la production et, à partir de 1969, il en sera plus vendu que le cabriolet ! La Sting Ray, en deux mots et sans trait d’union, est le résultat des voitures expérimentales des années précédentes, XP-700 en particulier. L’inspiration des stylistes, dont Bill Mitchell le plus célèbre, a été fortement influencée par la mer et sa faune : les raies et les squales sont à l’honneur ! Techniquement Zora Arkus Dutov (‘‘M. Corvette’’) fit prévaloir ses idées. Il était par contre opposé à la lunette arrière divisée en deux parties (‘‘split window’’), si chère à Bill Mitchell. Un conflit entre ces deux hommes eut pu compromettre l’avenir du modèle. Heureusement le conflit s’apaisa... Ouf, on a eu encore chaud ! 1963 est la seule année de production du coupé Sting Ray à lunette arrière divisée, et c’est devenu un des grands classiques de la Corvette, rare et cher ! Technique : Moteur : V8 fonte, 327 ci (5358 cm3), 250 chevaux, carburateur 4 corps Carter. En option : ‘‘L75’’ de 300 chevaux, ‘‘L76’’ de 340 chevaux et ‘‘L84’’ injection de 360 chevaux. Sur Grand Sport : 377 ci alu (6177 cm3), 4 carburateurs Weber sur Ram induction, 485 chevaux (en réalité, plus de 550). Suite à des retards de fabrication la GS est équipée au début du ‘‘L84’’. Transmission : aux roues arrière. Boîte manuelle à 3 vitesses au plancher, boîte automatique ou boîte manuelle 4 vitesses en option. Freins : tambours (assistance en option !), 4 disques sur GS. Suspensions : ressorts hélioïdaux à l’avant, lames à l’arrière. Pneus: 6.70 x 15 Dimensions : - Empattement : 2,49 m. Longeur x largeur : 4,45 x 1,77 m. Poids : 1365 kg A noter que 16% des acquéreurs seulement choisirent les freins assistés. Par contre la boîte 4 en séduit 83 %... L’option Z06 ‘‘performance package’’ (BM4, Positraction, moteur L84, etc...) coûte 1818$ de plus !

Evolution : La série C2 continuera ainsi jusqu’en 67 mais la fameuse ‘‘split window’’ disparaîtra en 64. Quant aux Grand Sport, seulement 5 furent construites sur les 125 prévues. Malgré l’assentiment du big boss Chevrolet, Bunkie Knudson, la GM, invoquant une interdiction de 57, mit fin au projet. Les GS étaient des ‘‘light weight’’, armature ‘‘birdcage’’ en aluminium, roues indépendantes, jantes magnésium, etc... Les 5 modèles furent modifiés au cours des années suivantes (2 sont maintenant des roadsters) et gagnèrent aux mains de privés de nombreuses courses. Ces 5 GS existent toujours ! La deuxième génération de Corvette perdurera pendant 5 millésimes avant d’être remplacée par la C3 qui aura une très très longue carrière. 06

Le Mag


Page-06-07-Corvette_Sting Ray 29/08/2017 09:05 Page 2

Les Fiches

Chevrolet Corvette Sting Ray 1963 Cote actuelle : (en état concours US) Coupé ‘‘Split window’’ : 90.000$. Convertible : 65.000 $. +40% pour l’injection. +40% pour Z06. Grand Sport : inestimable !

CHE-06

Production et prix : - Coupé : 10594 exemplaires à 4257$. - Roadster : 10919 exemplaires à 4037$. - Grand Sport : 5 exemplaires.

Club : Corvette Club of America (depuis 61 ans !!) Web : www.vette-club.org Voir aussi : www.superchevy.com/features/1507-untold-stories-of-the-1963-chevrolet-corvette-grand-sport-003/ et pour les options (prix et nombre) :  http://auto.howstuffworks.com/1963-corvette3.htm Photo par Chad Horwedel - www.flickr.com

Photo par Stephen Hennessey - www.flickr.com

Photo par MR38 - www.flickr.com

Ci-dessous, la version à injection d’essence. La carrosserie porte un badge spécifique sur les ailes avant (voir ci-dessus et à droite).

Photo par George Thomas - www.flickr.com

Le Mag

07


Page-08-09-Barracuda_64-66 29/08/2017 09:08 Page 1

Les Fiches

Plymouth Barracuda 1964-1966

PLY-03

1965

Marque commerciale : Plymouth Modèle : Valiant Barracuda Années : 1964-66 Carrosserie : coupé 2 portes hardtop fastback Groupe d’appartenance : Chrysler Corporation Fabricant : Plymouth Division *** Bref historique : A deux semaines près, elle est contemporaine de la Mustang et exactement dans le même créneau. Mais pourquoi donc Chrysler n’y a pas cru ? Pourquoi s’est-il contenté de vanter le style et la modularité (‘‘a car with a broader appeal’’) sans vouloir copier l’offre Mustang avec ses interminables mais réelles options (moteur, freinage, etc...) ? Comme le fait remarquer Car & Driver en mai 64, pourquoi payer plus cher une Valiant Signet !!! Car la Barracuda s’appelle en réalité Valiant Barracuda et ne dispose que de 6 cylindres peu sportifs et un V8 ‘‘pépère’’ mais qui séduira 90% des acheteurs en 1964... Bref, c’était mal parti et effectivement la Mustang n’en a fait qu’une bouchée... En 1965 l’option ‘‘Commando’’ avec le V8 273 ci de 235 chevaux, souvent couplée à l’option Formula S (ce V8 + suspensions durcies, pneus BlueStreak) permettra enfin à la Barracuda de se frotter aux produits Ford et GM. Technique : Moteurs : bloc fonte. 6 cylindres 170 ci (1964 seulement) 2785 cm3, 101 chevaux, carburateur 1 corps. 6 cylindres 225 ci (option 1964, série 1965-66) 3687 cm3, 145 chevaux, carburateur 1 corps. En option : V8 273 ci (4473 cm3) 180 chevaux carburateur 2 corps ou 235 chevaux carburateur 4 corps (1965-66). Transmission : boîte manuelle 3 vitesses au volant. En option : boîte manuelle 4 vitesses au plancher (avec ou sans console), boîte automatique TorqueFlite 3 vitesses (commande à touches en 1964, au plancher en 1965-66). Freins : 4 tambours (assistance en option). Disques avant en option en 1966. Suspensions : barres de torsion à l’avant, lames à l’arrière. Pneus : 6.50 ou 7.00 x 13. En option : 6.95 x 14. Dimensions : - Empattement : 2,69 m. Longueur x largeur : 4,77 x 1,78 m. Poids : de 1300 à 1400 kg. Le pack Formula S (V8 235 chevaux, barres anti-roulis, pneus ‘‘racing’’, compte-tours) est à 258$ mais sans les bandes ‘‘racing’’ (30$)...

1965

Evolution : Dès 1965 on retouche un peu l’avant, le tableau de bord et le logo ‘‘Valiant’’ du coffre disparaît tout comme l’anémique 170 ci. Le modèle 66 change de nouveau de calandre et de tableau de bord mais surtout de logo en arborant pour la première fois le fameux ‘‘poisson’’. Un essai de Car & Driver sur une Formula S donne un 0-60 mph en 9,1 secondes et un 1/4 mile en 17,6 s. La musique changera dès 67 avec l’apparition des ‘‘big blocks’’ et culminera en 1970-71 mais ceci est une autre histoire... Cote : (en état concours US) 22.000$ (+20% Formula S). Curieusement c’est une cote qui n’a pas bougé depuis la version originale de cette fiche il y a 10 ans...

08

Le Mag


Page-08-09-Barracuda_64-66 29/08/2017 09:08 Page 2

Les Fiches

Plymouth Barracuda 1964-1966

PLY-03

Clubs : The Early Valiant and Barracuda Club, Roger Kizer 123 David Dr. Colchester, CT 06415. Web : www.earlycuda.org/index.html Voir aussi : www.allpar.com/model/cuda.html Prix et productions : 1964 : total = 23443 - 2647 exemplaires L6 à 2365$. - 20796 exemplaires V8 à 2496$. 1965 : total = 60168. - 18567 exemplaires L6 à 2502$. - 41601 exemplaires V8 à 2586$. 1966 : total = 36181. - 10645 exemplaires L6 à 2556$. - 25536 exemplaires V8 à 2637$. Ci-dessous, les 17 couleurs au catalogue 64 mais ça, vous l’aviez compris !

Les catalogues de la Barracuda mettent l’accent sur l’aspect pratique de la voiture et les personnalisations possibles : en 1965, le client pouvant choisir parmi 13 couleurs extérieures, 4 intérieures et 5 pour la bande ‘‘racing’’. Ci-dessous, le ‘‘poisson’’ au centre de la calandre du modèle 1966.

1966

Photo par Adam Minter - www.flickr.com

1964

Le Mag

09


Page-10-AMS-Ours_AmeriSud Ours 30/08/2017 11:53 Page 1

The AmeriSud Section Le mot du chef... = Coordonnées = AmeriSud 53, rue Abbé Brémond 64000 Pau amerisud@sfr.fr

Voici donc l’édito de rentrée, enfin pour ceux qui ‘‘rentrent’’... Je suis toujours aussi inspiré au moment d’écrire ces quelques lignes, faudrait que je délègue aussi ! Car on va tomber dans la banalité en disant que les sorties se sont bien passées, qu’il y avait toujours les mêmes (qui eux se demandent pourquoi les absents sont membres), qu’il reste de nombreuses activités pour le ‘‘fall 2017’’, voir calendrier ci-dessous. A ce sujet je voudrais mentionner le ‘‘Thanksgiving’’ week-end, où le club vous propose pour ceux venant de loin un hébergement gratuit sur place, Christian ‘‘le boss’’ souhaitant faire participer les autres clubs. Le programme sera sur le web bientôt (et envoyé au ‘‘staff’’ des clubs).

= Contacts = Et mon édito s’achève ! Je réfléchis à celui du 28... Président : Philippe Courant 06 83 86 93 12 phil.courant@amerisud.fr Vice-président : Jean-Claude Subira 06 66 34 09 31 jeanclaude.subira@sfr.fr Trésorier : Didier Hardy 06 72 30 65 24 didier.hardy8@orange.fr Secrétaire : Jean Michel Douillard 06 86 34 32 36 jm.dl@orange.fr

Phil Courant

Calendrier actualisé = www.amerisud.fr 23/24 septembre : Idron Bike à idron (64). 7/8 octobre : Classic Festival à Nogaro (32) et Fête du Maïs à Laas (64). 18/19 novembre : Thanksgiving Week-End à Pau (64) avec les Bootleggers le soir. 2 décembre : Téléthon, lieu à définir.

Secrétaire adjoint : Jean Robert 06 09 71 18 32 jeanrobert.pau@orange.fr Membres du CA : Léo Estachy & Phil ‘’De Ville’’ Webmaster : Philippe Courant 06 83 86 93 12 phil.courant@amerisud.fr = Internet = Web : www.amerisud.fr Forum web : www.amerisud.fr/forum Cotisation : 43€/an

Retrouvez le club sur le réseau social Facebook. www.facebook.com/AmeriSud

10

www.AMERISUD.fr

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-11-13-AMS-GPH_2017 29/08/2017 09:13 Page 1

AmeriSud

Cette année le GPH et les cieux étaient à l’unisson, tant pis pour les absents...

Point de ralliement pour ravitaillement en tous genres... Le Palais Beaumont à Pau.

Le mois de mai est synonyme de Grand Prix à Pau et en 2017 c’est ‘‘l’Historique’’ qui tombait sur le pont de l’Ascension. Comme le GPH ne dure que 2 jours c’est pas l’idéal pour la fréquentation surtout avec du beau temps, les locaux partant pour 4 jours à la mer ! Néanmoins les fanas d’anciennes ont répondu présent dans le superbe Parc Beaumont et comme chaque année il y avait du beau monde. Côté club on se retrouve sous la tente rouge et blanche autour d’un verre ou sur le bord du circuit, au paddock ou en tribune pour vibrer aux exploits des fous furieux de la piste. Bon les Bugatti men sont quand même plus calmes que les conducteurs de Porsche, Mini ou autres Rallye 2. Ensuite il faut reconnaître que c’est pas l’endroit idéal pour discuter longuement ou alors faut attendre les changements de plateau ou la neutralisation de la course, les anciennes F2 ou F3 sont tout sauf discrètes. Mais quel plaisir néanmoins d’entendre chanter ces moteurs au lieu des puants et cliquetants HDI qui nous font redescendre sur terre dès l’enceinte du circuit franchie ! ‘‘J’ai rêvé d’un autre monde...’’ Phil Courant

Grand Prix Historique de Pau - 27-28/05/2017

www.AMERISUD.fr

11

Grand Prix Historique de Pau

Le parterre réservé au club, avec banderole, drapeaux, et barnum (dont on aperçoit un tout petit bout sur la droite).


Page-11-13-AMS-GPH_2017 29/08/2017 09:13 Page 2

C’est par où le parking ? Les voitures du club avec le barnum derrière, sous une météo parfaite.

Un Grand Prix épuissant... 12

www.AMERISUD.fr

Grand Prix Historique de Pau - 27-28/05/2017


Page-11-13-AMS-GPH_2017 29/08/2017 09:13 Page 3

De Tomaso Mangusta (1967-1971), propulsée par un V8 Ford 289 (Europe) ou 302 (USA).

Le paddock, avec Bugatti, Alfa Roméo et quelques autres marques.

Rustique !

Grand Prix Historique de Pau - 27-28/05/2017

www.AMERISUD.fr

13


Page-14-AMS-Lucq_2017 29/08/2017 09:15 Page 1

Pique-nique à Lucq-de-Béarn

AmeriSud

Cadre verdoyant pour garer les autos des membres. Le dimanche 4 juin se déroulait le traditionnel pique-nique à Lucq-de-Béarn. En raison d’un temps maussade et menaçant, seulement 7 voitures ont fait le déplacement (ou étaient déjà sur place) pour un effectif d’une douzaine de personnes. Les conditions climatiques incertaines ont fait que le pique-nique s’est transformé en repas à l’intérieur du garage. Ceci nous a permis de mettre en œuvre une utilisation d’un pont 4 colonnes (impossible avec un 2 colonnes) comme table de banquet à hauteur réglable. J’ai cherché sur la documentation mais je n’ai pas trouvé trace d’instructions relatives à cette adaptation... Quoi qu’il en soit, le pique-nique s’est déroulé dans une bonne ambiance, les participants pouvant profiter quand même de la présence d’un producteur de Jurançon et d’une artiste en galets décorés. Didier Hardy Pratique le pont 4 colonnes...

14

www.AMERISUD.fr

Pique-nique à Lucq-de-Béarn - 04/06/2017


Page-15-AMS-Mazerolles_2017 29/08/2017 09:16 Page 1

AmeriSud

Côtes de boeuf à Mazerolles

Mustang, Corvette, Buick... et concurrence de bicylindres. Contacté mi-mars par le représentant de la Confrérie des gras doubles de Mazerolles (où nous avons un membre AmeriSud, en l'occurrence Alain), une expo est prévue fin juin pour la soirée ‘‘côte de bœuf’’. Après quelques allers-retours d’emails nous concluons pour un pot d’accueil et le demi-tarif du repas pour chaque chauffeur et passager(e). La côte de bœuf étant excellente et copieuse nous n’avons pas eu de regret. Le plus dur fut de rameuter nos troupes qui bien sûr n’ont répondu présent qu’après bien des coups de fil et emails. Nous avons donc fini par être 7 voitures plus la Corvette C3 d’Alain, en concurrence avec une pléthore de 2CV. La soirée s’est bien passée entre le champagne que nous avions acheté sur place, le saut des parachutistes de la base d’Uzein (quelle précision !), la bière du stand de nos hôtes et le cruising im- Il y en a une qui joue l’intruse. provisé en cabriolets ‘50s au lac de Vous l’avez trouvée ? l’Ayguelongue et au village de Larreule. Après quelques petits rocks au son de l’orchestre du moment nous sommes rentrés sans anicroche. Jean-Claude

Côtes de boeuf à Mazerolles - 24/06/2017

www.AMERISUD.fr

15


Page-16-17-AMS-Adé_Custom Week 29/08/2017 09:17 Page 1

Custom week à Adé

AmeriSud

Comme son nom le suggère, le rendez-vous à Adé est l’occasion de voir une multitude tods et customs. Comme il est de coutume avant de se rendre à cette 19ème édition de la Custom week, rendez-vous était donné chez Cathy et Stéphane. Ce moment toujours aussi chaleureux et sympathique est en quelque sorte une préparation physique et mentale pour entamer ce chaud week-end de fin juillet.

par le chemin des écoliers en traversant quelques petits villages où le son des V8 et des motos a fait sortir les habitants de leur maison, signe de la main, sourires, photos et même applaudissements, on se fait plaisir et on fait plaisir et c’est là bien l’objectif de ce Yeah, that’s my future car... type de manifestation.

Merci à Daniel, à son staff et aux memAux ordres du patron, le convoi s’est bres d’AmeriSud pour ce chouette tranquillement mis en place devant la weekend en espérant que la 20ème édidemeure de nos hôtes, ce qui ne tion soit un vrai feu d’artifice. manque pas de déclencher sourires et Jean-Michel émerveillement dans le voisinage. Après avoir quitté les lieux plus ou moins discrètement, direction Adé, une localité située à quelques encablures de la cité maritale où se tenait un autre type de pèlerinage. Menée de main de maître par la dynamique et sympathique équipe du Free Styl Custom Club de Lourdes cette édition nº19 a tenu ces promesses, plateau varié, ambiance, concerts et soleil surtout le samedi où la consommation de liquide houblonesque a certainement égalé voire dépassé la conso des véhicules présents. Le dimanche matin, le site s’est lentement réveillé avec la relative fraîcheur matinale après une courte nuit. En milieu de matinée, mise en route des moteurs et le très long convoi s’est dirigé vers le lac de Lourdes pour une collation charcuterie sangria, encadré par une super équipe de bikers afin d’éviter les cassures et assurer la sécurité aux passages délicats. A l’issue de cette agréable pause retour à Adé Chevrolet Aerosedan des Forties. 16

www.AMERISUD.fr

Custom week à Adé - 29-30/06/2017


Page-16-17-AMS-Adé_Custom Week 29/08/2017 09:17 Page 2

Chez Cathy et Stéphane, avant de partir pour Adé.

Custom week à Adé - 29-30/06/2017

www.AMERISUD.fr

17


Page-18-AMS-Arthez_2017 29/08/2017 09:18 Page 1

Trip à Arthez

AmeriSud

Un parking où il ne fait pas bon avoir des voitures trop basses sous peine d’y laisser un morceau sur la bordure du trottoir... Au bar Le Pingouin Alternatif d’Arthez de Béarn on ne s’ennuie pas... Le samedi 20 mai il y avait un super groupe US de Los Angeles, Triptide. Et Mathieu, le patron, nous avait invités à exposer et manger d’excellentissimes charcuteries familiales. Une bonne ambiance pour une bonne soirée ! Philippe Courant

***

Cette Cadillac bleue (en couverture aussi) est celle du trésorier. C’est pointu une C3 ! Une Chevrolet avec un diesel Cummins ou PSA ???

18

www.AMERISUD.fr

Trip à Arthez - 20/05/2017


Page-19-21-AMS-Mirande_2017 29/08/2017 09:19 Page 1

AmeriSud

Après l’édition 2016 plombée par les évènements de Nice il fallait absolument rebondir cette année. C’est chose faite !

Le parc, avec les voitures, visiteurs, participants...

Comme d’habitude le festival de Mirande demande beaucoup à s’investir pour les responsables du club, c’est long (4 jours), c’est loin et en plus cette année il n’y avait pas de logements pour les bénévoles, sauf à Auch (à 20 km...). Donc le fond du terrain d’exposition était occupé par des tentes, camping-cars et autres caravanes. Cela permet aussi de faire des barbec’ le soir, celui du samedi restera gravé dans les mémoires pour longtemps ! De mon côté j’y ai quasiment passé la semaine vu qu’il fallait amener différents ‘‘véhicules’’ et repartir le lendemain du dernier jour. Entre les allers-retours au Bureau du festival, les montages des barnum / banderoles / rubalises etc... les bénévoles n’ont pas chômé, heureusement on a notre frigo, nos apéros, le barnum étant le port d’attache vers 19h jusqu’à la fermeture à clé du réfrigérateur... Côté véhicules ce fut des jours avec et des jours sans, pas de rapport avec la météo qui fut parfaite les quatre jours. Les jeudi et dimanche furent plutôt creux, le vendredi (14 juillet) et surtout samedi remplirent le parking. Si j’étais malin ou commercial je dirais qu’il y a

Mirande Revival #3 - 13-16/07/2017

www.AMERISUD.fr

19

Mirande Revival #3

La Cadillac Eldorado 1957 de Bobby.


Page-19-21-AMS-Mirande_2017 29/08/2017 09:19 Page 2

eu 200 voitures*, mais comme je suis mégalo c’est pas moins de 300 voitures qui sont venues* !!! A noter la journée ou mieux soirée Elvis (Ricky Norton / Mel Bouvey) du vendredi soir, un franc succès. Faut dire que les tarifs d’AmeriSud (20€ pour les 4 jours avec 2 entrées / jour aux concerts) devrait inciter encore plus à s’inscrire, ça fait 2,50 € par jour et par personne et guère plus pour les non membres ! Donc vous savez où vous irez vers le 14 juillet en 2018... Merci aux bénévoles AmeriSud mais aussi à ceux du festival et aux Bielles d’Auch pour l’encadrement du cruising du samedi. Et évidemment Thanks à tous les participants ... Dodge Coronet 1959 (anciennement toute blanche, désormais en deux tons de bleu).

Phil Running * total sur 4 jours

Mise en place du barnum.

Cruising.

Jeep Wagoneer. 20

www.AMERISUD.fr

Mirande Revival #3 - 13-16/07/2017


Page-19-21-AMS-Mirande_2017 29/08/2017 09:19 Page 3

Truly Lover Trio

Mel Bouvey & the Memphis Band

Moot Davis Ricky Norton

Honey Ryder

Mirande Revival #3 - 13-16/07/2017

www.AMERISUD.fr

21


Page-22-V8-Ours_Ours V8 30/08/2017 10:04 Page 1

The V8 Forever Section Le jeu du chef... = Coordonnées = V8 Forever 49 impasse du Lavoir 69380 Belmont d’Azergues club.v8forever@orange.fr = Contacts =

Pour cet édito, on bouleverse un peu tout : le soleil estival a laissé des séquelles sur nos cerveaux, voici le jeu des sept erreurs : le chef offre le champagne à qui trouvera les sept fautes d’orthographe dans les pages de la section du V8 Forever dans ce Mag-ci, et vous laisse jusqu’au 31/12/2017 pour votre réponse individuelle bien sûr à l’adresse électronique du grand chef : president@v8forever.com. Ce jeu est ouvert aux membres des quatre clubs du Mag bien entendu. Si plusieurs gagnants et/ou gagnantes, alors plusieurs bouteilles sur mon compte personnel. Prêts ? Partez ! Philippe Letuvée

Président : Philippe Letuvée 06 26 43 10 99 president@v8forever.com Vice-président : Jean-Pierre Pittore 06 07 34 46 53 vice-president@v8forever.com Finances : Dominique Letuvée 06 34 01 02 36 Contrôle-Gestion : Babette Lagadeuc

Calendrier = www.v8forever.com/calendar Prochain grand rendez-vous : Epoqu’Auto !!! Rendez-vous les 10, 11 et 12 novembre à Lyon Eurexpo pour le 39ème Epoqu’Auto. Pensez à réserver vos tickets d’entrée en contactant president@v8forever.com.

Secrétaire : Christian Chalamel 06 36 68 50 63 secretaire@v8forever.com Logistique : Alain Patrat 06 20 12 60 93 logistique@v8forever.com Animateur : Loïc Chaboud 06 08 80 44 65 animateur@v8forever.com Casting : Mily Amann 06 44 81 26 24 casting@v8forever.com Webmaster : Alain Soudan 06 20 51 11 40 webmaster@v8forever.com Salons : Christian & Christiane Thomas 06 10 61 77 16 salons@v8forever.com = Internet = Web : www.v8forever.com Forum web : www.amerisud.fr/forum/

Entre octobre 2016 et août 2017, pas moins de 13 amis du V8 Forever ont parcouru les Etats-Unis (5 couples et 3 célibataires). Une soirée-photo pourrait être organisée après la dernière manifestation de la saison, soit donc entre mi-novembre et l’AG de fin d’hiver. A suivre.

Cotisation : 55€/an pour un couple 4 revues inclues

22

www.V8FOREVER.com

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-23-V8-Magny_Cours 30/08/2017 13:00 Page 1

V8 Forever

Classic Days à Magny-Cours

La ‘‘K-code’’ 1966 de Babeth & Yann (la code K venait avec un 289 ci ‘‘high-performance’’). Cette année il y avait lors d’un même weekend prolongé le 10ème Classic Days les 29 et 30 avril derniers (toutes marques de collection confondues) et le 26ème Mustang Days lundi 1er mai (mono-marque par définition et de tous millésimes). Plusieurs équipages en Mustang du V8 Forever s’y sont retrouvés le lundi avec cet individualisme bien de chez nous, c’est-à-dire sans s’être particulièrement concertés pour y aller ensemble mais ils s’y sont retrouvés.

Des Mustang à perte de vue...

Ça se passe sur le circuit de Magny-Cours près de Nevers (dans la Nièvre, département 58), à 250 km de Lyon comme de Paris, et il est prudent pour 2018 de réserver son hôtel plusieurs mois à l’avance... L’ambiance est garantie. Rendez-vous donc en 2018 pour les Classics au moins, on se tient au courant du lieu et de la date. Philippe Letuvée

Une partie des Lyonnais.

Classic Days - 29-30/04/2017

Petite pause dans un cadre bucolique.

www.V8FOREVER.com

23


Page-24-25-V8-Taluyers_Rétrotal 30/08/2017 09:27 Page 1

10ème Retrotal à Taluyers

V8 Forever

24

Corvette 1958 de Jean-Nicolas & Agnès. Pour ce dixième Retrotal à Taluyers (dans le 69), changement de Boss au Club MCD5 et évolution de style avec essentiellement des voitures et au lieu de 1000 motards, seulement des motos de collection. Mais la fête est toujours bonne. Philippe Letuvée Pas touche à ma ‘Vette !!!

Renault Vivastella des années 30 de Grégoire Cornillac (cousin de l’acteur) dont le job est fournisseur, mais fait aussi de la maintenance de flippers vintage.

En route pour la ballade !!!

www.V8FOREVER.com

10ème Retrotal - 01/05/2017


Page-24-25-V8-Taluyers_Rétrotal 30/08/2017 09:27 Page 2

Pause dégustation à la cave. A consommer avec modération.

Mustang de Yann & Babeth et Cadillac de Philipe & Dominique. < Le frigo roulant de 1960 est bien équipé pour distribuer quelques rafraîchissements et faire une pose déshydratation. Il sert aussi de banc pour propriétaire préposé à la glacière au contenu fort intéressant.

Déjeuner à l’ombre, sur l’herbe.

Corvette C2 (1963-1967) de Franck et Brigitte. 10ème Retrotal - 01/05/2017

www.V8FOREVER.com

25


Page-26-V8-Dombes_2017 29/08/2017 09:34 Page 1

Balade dans la Dombes

V8 Forever

Invitation au voyage, au romantisme... Une bien sympathique virée du club 1 dans la région dénommée ‘‘La Dombes’’ (féminin singulier avec un s, donc il n’y a pas de faute ici :-), les dombes elles-mêmes étant le nom des 1000 étangs artificiels destinés à l’élevage (carpes, écrevisses...) mais dans un cadre très nature. Donc juste au nord-est de Lyon (dans l’Ain), une balade de 100 km environ dans nos campagnes verdoyantes. Ce 8 mai, Alain S. nous a concocté à perfection ce ‘‘fun-tour’’ au Château de Fléchères (XVIIème siècle) avec des fresques et peintures murales remarquables. Le restaurant puis une chapelle puis les halles de Chatillon-sur-Chalaronne (de 1440 !) ont conclu cette joyeuse escapade.

2

4

Nous étions 17 dans 7 V8 et une récente de remplacement. Le principe décontracté de ces balades est d’établir un budget, suivi d’une réservation avec paiement préalable ce qui permet tout au long de la journée de ne jamais sortir sa carte bleue, bref c’est un voyage organisé et il a été remarquablement construit par notre administrateur web (webmaster en anglais). Philippe Letuvée (1) Un canal à Châtillon. (2) La chapelle de Beaumont, à quelques kilomètres (XVème siècle). (3) Les V8 garés pour la visite. (4) 16 sur la photo... et un qui prend la photo.

26

www.V8FOREVER.com

3 La Dombes - 08/05/2017


Page-27-29-V8-Illzach_2017 30/08/2017 13:01 Page 1

V8 Forever

37ème Fun Car Show à Illzach

A l’hôtel du Roi Soleil... (nettement plus modeste que Versailles). Un des buts du Mag est de vous faire découvrir les manifestations les plus réussies auxquelles les membres du V8 participent, qu’elles soient loin ou près de Lyon. Dans ce sujet, la manifestation à Illzach en Alsace (près de Mulhouse) est sans doute la plus forte de France. Distante de 400 kms, nous n’y étions qu’à deux Cadillac (ça fait un budget question essence). Puisse ce reportage vous inciter à y venir en 2018, ce sera sur 3 jours avec la Pentecôte donc les 19, 20 et 21 mai 2018. Franck Cuny Photographie

Les deux équipages sont allés visiter le musée Schlumpf à Mulhouse, dont le nom Le Fun Car Show, c’est aussi exact est désormais La Cité de l’Automobile plusieurs manches de Super - Collection Schlumpf. Stock Car avec des courses nocturnes, une expo old Philippe Létuvée school, des animations et shows divers.

Fun Car Show & musée Schlumpf - 03-05/06/2017

www.V8FOREVER.com

27


Page-27-29-V8-Illzach_2017 30/08/2017 13:01 Page 2

Départ de la course, puis à la fin...

Franck Cuny Photographie

Magnifique collection de voitures de Formule 1 au musée Schlumpf. F.P. Photography

amesyeux.fr

Photo HousyDJ.

Photo HousyDJ.

28

www.V8FOREVER.com

Fun Car Show & musée Schlumpf - 03-05/06/2017


Page-27-29-V8-Illzach_2017 30/08/2017 13:01 Page 3

F.P. Photography

Musée Schlumpf.

Franck Cuny Photographie F.P. Photography

Duo de Dodge Challenger R/T.

Quelques Corvettes à Illzach. Franck Cuny Photographie

A proximité de la Suisse et de l’Allemagne, on y rencontre des visiteurs de ces pays. Fun Car Show & musée Schlumpf - 03-05/06/2017

www.V8FOREVER.com

29


Page-30-Centrale_Centrales 29/08/2017 10:15 Page 1


Page-31-Centrale_Centrales 29/08/2017 10:16 Page 1

American Feeling


Page-32-AFCC-Ours_AFCC 29/08/2017 09:47 Page 1

The American Feeling Car Club Section = Coordonnées =

Le mot d’Hervé... Un vent de renouveau souffle...

American Feeling Car Club 11 route de la Salvetat 31490 Léguevin americanfeelingcarclub@gmail.com = Contacts = Président : André Palis 06 15 65 09 44 americancar59@gmail.com

Dans le précédent édito, Jean-François vous a rappelé les derniers changements intervenus lors de l’A.G. du 4 mars 2017, au niveau de l’organisation du club, mais pas que, puisque le logo a également été refondu et modernisé. Si aujourd’hui, la présidence est entre les mains d’André Palis, les finances ont été prises par Jean-François et le secrétariat est dévolu à Fred. Je pense ne rien vous avoir appris. Aujourd’hui, je reprends le flambeau pour les textes de la revue et ce nouveau numéro va être un exercice d’entraînement, car il faut un rodage avant de pouvoir accélérer. Encore une fois je pense ne rien vous avoir appris.

Vice-Président : Hervé Teychené 06 61 47 54 65 corvette50th.herve@wanadoo.fr

Vous avez l’habitude avec la mécanique de votre baby. Nous allons faire un tour de chauffe, puis nous mettrons le cruise et ce n’est qu’après que nous accélèrerons en évitant, je l’espère, que la mécanique ronronne trop. Merci de votre indulgence et avant de jeter l’eau du bain avec le bébé, accordez-moi un délai, le temps que je me rode.

Secrétaire : Louis Dunal 06 69 22 30 76 lfdunal@aol.com

Je vous promets un rodage en douceur avec pour commencer trois sorties qui avaient été organisées par des adhérents du club : Lavaur, Labège et Baziège. Merci à eux !! Remember you – Hervé Teychené

Trésorier : Jean-François Thépenier 06 79 04 58 92 jean.francois.thepenier@gmail.com Quand vous appelez, présentez-vous, ce sera plus facile et plus simple, votre interlocuteur vous en remercie par avance !

= Internet = Web : http://www.ameling31.com Cotisation : 50€/an

***

Calendrier et Infos = www.ameling31.com 01 octobre : de 9h00 à 19h00, American Feeling Day - une journée U.S. au Tommy’s Diner à Labège (31670, proche de Toulouse). Parking réservé aux voitures U.S. avec une remise de prix pour les plus beaux véhicules. Barbecue et chanteurs sur le parking. Vente des célèbres décorations des restaurants Tommy’s... Une journée à ne pas manquer ! Ouvert à tous les véhicules U.S. 07/08 octobre : Aurignac sous Pression (deux journées entières). 15 octobre : Retrojouets à Tournefeuille (31).

Retrouvez le club sur le réseau social Facebook. www.facebook.com/americanfeeling31

32

www.AMELING31.com

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-33-35-AFCC-Lavaur_2017 29/08/2017 09:48 Page 1

American Feeling Car Club

Je ne vous apprends rien, le grand ordonnateur de cet évènement depuis 10 ans est Mister Cadillac, dit Bobby pour les intimes. S’il n’existait pas il faudrait l’inventer. Je veux ici le remercier pour ce qu’il fait et fera. Il est vrai qu’il est ‘‘space rock and roll’’, mais tellement attachant dans le genre humain décalé.

Dr Feelgood.

Rock & Cars c’est son bébé. Encore une fois un grand cru grâce à la musique avec six groupes dont Dr Feelgood, mais aussi avec le concours des 400 voitures et 250 motos durant tout le week-end et le temps fort à l’heure du goûter du dimanche avec le car show où Corvette 427 GS, Cadillac 1952 et 1959, Dodge SRT, Rod, Buick, Mustang, Mercury 51... ont été primées. C’est ce qui plait le plus à... Bobby. Admirez les quelques caisses immortalisées sur pellicule (enfin, carte mémoire) et rêvons encore. Corvette Grand Sport II. Le car show ne serait rien sans les pin-up qui cette année étaient au meilleur de leur forme avec classe, élégance et grâce. Après quoi, la musique a repris son droit jusqu’en fin d’après-midi soldé par le démontage du chapiteau tel un cirque qui passe et reviendra l’année prochaine.

Rock & Cars à Lavaur

Pontiac et Ford Mustang.

L’année prochaine devrait être encore meilleure, mais là, ‘‘chut’’, je ne vous dévoilerai rien car il m’en voudrait. It will be the place where you must be next year. Hervé Teychené Cherchez l’intruse... Lavaur - 10-11/06/2017

www.AMELING31.com

33


Page-33-35-AFCC-Lavaur_2017 29/08/2017 09:48 Page 2

André Palis devant sa Cadillac, une coupe de vainqueur à la main, entouré de pin-up. Eddie and the Hot Rods

Deux cruisings sur de superbes départementales lors du festival, celui de samedi fut épique avec des lots de 10-20 voitures venant de directions différentes pour finir par se retrouver aux Caves du Domaine d’En Segur, fondé par la personnalité locale, Pierre Fabre. Visite du chai et de la boutique de vente... La balade du dimanche fut plus sage, pas de ‘‘pertes en route’’, faut dire que les participants étaient vigilants car à Marzens c’était un buffet campagnard qui nous attendait !

Au domaine d’En Segur. 34

www.AMELING31.com

Lavaur - 10-11/06/2017


Page-33-35-AFCC-Lavaur_2017 29/08/2017 09:48 Page 3

El Cadillac de Ecuador...

Cadillac 1952.

Mercury 51.

Pratique un pare-chocs de Cadillac 52 : on y tient Ă 5 assis dessus !!!

Lavaur - 10-11/06/2017

www.AMELING31.com

35


Page-36-37-AFCC-Baziège_2017 29/08/2017 09:49 Page 1

Mechanical Hard Day

American Feeling Car Club

Chevrolet Impala 1959 et ses ailerons en forme d’ailes de ‘‘mouette’’ si caractéristiques et devenus emblématiques. Deuxième édition du ‘‘mechanical Dodge Coronet 500. hard day’’ les 1er et 2 juillet dernier, organisé par Bruno Chauchard, éminent membre du club puisqu’il possède une Corvette C3. Il a réussi l’exploit de faire venir une centaine de véhicules de collection malgré une météo capricieuse qui a dû en décourager quelques-uns. Le principe tenant dans un melting pot de véhicules aussi bien européens que d’outre-atlantique, voire quelques japonaises. Cela a été une réussite avec le cautionnement et la participation du maire de la commune et la venue éclair, en voisine, de Pauline Ester que certains connaissent. Une Corvette noire a eu les roues arrière qui se sont affolées au point de faire fumer le bitume, sûrement qu’elle avait abusé d’un mélange de liquide explosif ou peut-être était-ce le chauffeur ? Jamais deux sans trois. Tout le monde s’est quitté enchanté au point de convenir de se retrouver le 30 Juin et le 1er Juillet 2018 pour une troisième édition. Hervé Teychené Corvette en plein ‘‘burn’’.

36

www.AMELING31.com

Baziège - 01-02/07/2017


Page-36-37-AFCC-Baziège_2017 29/08/2017 09:49 Page 2

Baziège - 01-02/07/2017

www.AMELING31.com

37


Page-38-39-AFCC-Labège_2017 30/08/2017 13:03 Page 1

Tommy’s Diner à Labège

American Feeling Car Club

Une Chevrolet Camaro SS 1969 arrive au Tommy’s. C’était une première, avec, je La Corvette GS II sous un autre angle. dois le reconnaître, une bonne organisation que j’avais un peu flagellée lors de l’AG. Le temps passe et certains se bonifient. C’est heureux. Le Tommy’s Diner est un resto tendance depuis 15 ans, ce qui a justifié un mémorable anniversaire samedi 17 juin dernier avec Elvis. Enfin presque, puisque c’était un ‘‘Triute to Elvis’’ par Mel Bouvey. Mais quel show ! Les deux jours nous étions présents sous un soleil de plomb avec une cinquantaine de voitures. Il fallait se désaltérer pour rester en forme et l’ombre était chère. Voici quelques photos des voitures présentes ce jour-là, parmi les plus moches. Nous remettrons le couvert le 1er octobre au Tommy’s Diner pour notre D-Day club, où nous attendons la crème de la crème de Detroit pour les plus belles photos qui soient. Si vous voulez faire la une ou les pages centrales des prochains Mag, soyez présents with your baby. See you soon guys ! Hervé Teychené Pontiac Chieftain 1958.

38

www.AMELING31.com

Tommy’s Diner Labège


Page-38-39-AFCC-Labège_2017 30/08/2017 13:03 Page 2

Diner, chromes et habits en rapport. Delicious !

Tommy’s Diner Labège - 18/06/2017

www.AMELING31.com

39


Page-40-USCCN-Ours_USCCN 29/08/2017 09:51 Page 1

The US Cars Club Normandy Section Le mot du chef... = Coordonnées = US Cars Club Normandy 9, rue des fauvettes 27120 Pacy-sur-Eure contact@uscarsclubnormandy.fr = Contacts = Président : Alain Lubat 06 18 75 07 88 Vice-Président : Pascal Nadji 01 30 55 63 83 Secrétaire : Michèle Bertocchi 02 32 36 29 97

La saison des sorties bat son plein sous une météo parfois peu engageante. Malgré cela vous répondez présent et c’est le meilleur encouragement que vous puissiez faire à nos organisateurs et organisatrices. Nous avons innové cette année avec une journée organisée par nos ladies et une journée photo qui ont toutes deux rencontré un bon succès. Les photos sont sur le site internet. Avec le salon de Rouen débutera le 23 septembre notre campagne de réabonnement 2018. Ce sera l’année du 10ème rallye organisé par vos serviteurs, il se déroulera dans une région méconnue de la plupart d’entre nous, en Cotentin, et comme c’est un anniversaire il y aura surprises et cadeaux à la clé. Ouverture des inscriptions dès septembre sur notre site. A bientôt, Votre Président

Calendrier/inscriptions = uscarsclubnormandy.fr !

Trésorier : France Lenglet Trésorier adjoint : Jacques Fayolle 06 86 53 28 17 Membres du bureau : Eric Catillon, Christian Français Gérard Gougé, Jacques Gancarz Correspondants région de Caen : Samir Briki & Marc Leloire = Internet = Web : www.uscarsclubnormandy.fr Forum web : www.amerisud.fr/forum

40

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-41-USCCN-American_Custom 29/08/2017 09:51 Page 1

Notre adhérent Jean-Fred et son épouse nous ont convié à une journée festive en ce mois de juin. Le but, rassembler des possesseurs de muscle cars, partager un cochon de lait sous les notes nostalgiques des rockers convoqués pour l’édition.

US Cars Club Normandy

Ce fut un bel essai, qui pourrait s’élargir l’an prochain, à voir. A voir, l’ancien rod de Johnny, une superbe Cobra et un pick-up préparé par JF.

L’ancien hot rod de Johnny.

American Custom

Véhicule présidentiel.

Le pick-up préparé par JF. American Custom à Beaumont-le-Roger

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

41


Page-42-43-USCCN-Caen_Rétrofestival 29/08/2017 09:52 Page 1

De droite à gauche, Corvette, Mustang, Buick, Mustang et Chevrolet du club.

Rétrofestival de Caen

US Cars Club Normandy

L’édition 2017 a vu le Rétrofestival revenir à l’hippodrome après une année au Parc Expo. L’extérieur, c’est superbe… s’il fait beau. Et justement la météo était ‘‘joueuse’’ mais à part quelques frayeurs dues à la présence de nuages inquiétants, ces deux jours se sont déroulés avec une température tout à fait raisonnable et supportable. L’US Cars Club Normandy alignait 7 à 8 voitures sur les deux jours. Pas si mal Lincoln et Excalibur complétaient le stand du club. pour un club qui avait envoyé aux USA une forte délégation (mais vous lirez ça plus tard…) au même moment. Comme à son habitude, le Rétrofestival accueillait des clubs mais aussi beaucoup de collectionneurs venus en indépendants avec souvent des modèles très intéressants voire même remarquables. Il y avait aussi une vente aux enchères (avec notamment une limousine ayant fait partie du convoi officiel des USA lors de la dernière célébration du débarquement), un concours d’élégance (ha... le charme désuet des costumes d’époque), et bien sûr le traditionnel concours d’état. A noter la présence très interessante d’un groupe d’amateurs en costume d’époque 1910-1920, leur passage n’est pas passé inaperçu. Un de nos membres n’a pu résister et a offert des tours de piste avec sa Mustang au profit d’une œuvre caritative, nous avons bien cru qu’on ne le reverrait pas tant les tours s’enchaînaient. Il n’y a pas à dire, la Mustang fait toujours rêver. Eric Catillon

42

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Rétrofestival de Caen - 01-02/07/2017


Page-42-43-USCCN-Caen_Rétrofestival 29/08/2017 09:52 Page 2

Cadillac limousine ex-gouvernement américain.

Des Ferrari comme s’il en pleuvait... !!!

Rétrofestival de Caen - 01-02/07/2017

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

43


Page-44-49-USCCN-RN7_Sun Ride 29/08/2017 09:54 Page 1

La troupe de l’USCCN.

9, 18, 36, 7, 17 et le numéro complémentaire : l’as.

Sun Ride on Nationale 7

US Cars Club Normandy

9, 18, 36, 7, 17, 1... Non ce ne sont pas les numéros du loto, mais ce sont les bons numéros d’un l’Auto à l’Américaine digne d’US Cars Club avec à la baguette notre magistral Président. Oui, je dis magistral car ce rallye c’est le sien ! c’est à lui ! c’est son bébé et il y tient - ainsi que les précédents - d’ailleurs. Je dis magistral car pour atteindre ce niveau d’organisation il faut non seulement être à la hauteur mais aussi beaucoup donner de soi-même. C’est le travail d’une année entière avec toujours son assistante préférée, Michèle, pour que nous, rallye-Men, passions 4 jours inoubliables. Et il l’a encore fait et réussi. Mais passons au tirage de ce l’Auto US Cars. La boule n°17, c’est le rallye et le cru 2017, cru basé sur les souvenirs, la nostalgie, tout cela entrecroisé d’histoire ou de géographie ce qui ne fait de mal à personne, cru très intéressant dans la diversité des sites où chaque étapes sollicite notre mémoire. Rallye très éducatif.

cabriolets. Apparemment quelques-uns sont à améliorer car on a vu à l’arrivée quelques costumes qui étaient bon pour un essorage, mais encore un souvenir ! La boule n°9, car c’est le 9ème rallye2 US Cars qu’organise notre Président Alain et ce n’est pas rien ! Première étape, à Mormant-sur-Vernisson, le Brit-Hôtel. Cela nous met tout de suite dans l’ambiance des années 50 ou 60. Très belle fresque de la RN 73 retraçant non seulement la distance qui sépare Paris de Menton, mais avec le souci du détail tant dans la reproduction des automobiles que des villes que l’on traverse et leurs monuments représentés, très belle peinture. Dans cette même salle de restaurant une multitude d’objets4 se rapportant à ces années 50-60 et trônant au centre de la salle une superbe Peugeot 204 du cru. Enfin pour ce premier jour l’apéritif est annoncé avec comme à l’habitude beaucoup de

Donc vendredi 2 juin départ Pacy-surEure, cela ne change pas beaucoup et direction Mormant-sur-Vernisson. Pour ceux qui n’était pas là, trop tard ! Et tant pis pour eux. Mormant se trouve sur la grande direction de Gien1. Sous un ciel plus que menaçant, cela ne manqua point, les orages nous ont accompagnés et parfois avec violence ce qui rendait la visibilité quasi nulle par les trombes d’eau qui nous enveloppaient. C’est là que l’on teste l’étanchéité des 44

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Sun Ride on RN7 - 02-05/06/2017


Page-44-49-USCCN-RN7_Sun Ride 29/08/2017 09:54 Page 2

plaisir, repas bien venu et un dodo réparateur s’impose afin d’être au top pour le lendemain. La boule n°18, direction Briare par la route bleue. 18 car 18 équipages, le rallye tient son succès, les habitués ont répondu présents et les nouveaux ont été conquis. A Briare après la visite guidée de la fabrique des Emaux (devinez le nom), expo de nos belles sur les quais réservés pour nous par l’office de tourisme. Midi nous échangeons nos V8 (qui sont de vrais bateaux) contre un bateau qui, celui-là, est vraiment conçu pour aller sur l’eau et de plus aménagé en un superbe restaurant ce qui intéresse beaucoup certains adhérents US Cars (les goinfres). La boule n°36, comme 36 personnes à caser autour des tables dans ce bateau est un exercice délicat, cela fait nous voilà partis sur les canaux de Briare. Passage d’écluse où là, certains cerveaux ne peuvent s’empêcher d’expliquer que si le bateau descend c’est qu’il y a des éclusiers qui aspirent l’eau avec une paille pour la remettre plus loin, enfin ! Un repas excellent et copieux nous est servi. Heureusement aucun iceberg ne nous a heurtés grâce à la vigilance du batelier. Balade de 3 heures encore une fois beaucoup de plaisir. Retour à quai et ayant prêté nos V8 contre bateau et bateau contre petit train, nous avons pu découvrir la ville de Briare et ses canaux vu de l’intérieur.

Le pont-canal de Briare. Le charme des vieux bidons d’huile.

Enfin, arrivée à l’hôtel, à Gien, très belle vue sur la Loire, après apéritif... Tient étonnant ! Repas, comme US Cars les aime, c’est-àdire à peine la digestion du midi faite que le gavage du soir est ordonné ‘‘bande de goinfres’’. Au dessert notre célèbre quiz se met en place. Cette année, orchestré par le vaillant Eric qui, ma foi, entre le sérieux des questions et l’humour d’Eric ‘‘qui est bien connu’’ je dois dire que nous avons encore

Sun Ride on RN7 - 02-05/06/2017

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

45


Page-44-49-USCCN-RN7_Sun Ride 29/08/2017 09:54 Page 3

La Peugeot 204 et la fresque sur la Nationale 7.

passé un moment mémorable mais surtout de franche rigolade. Bravo ! La boule n°7, comme Nationale 7, il faut être un peu ‘‘fou’’ pour la chanter... mais pas si fou que cela pour la faire comme tout nostalgique qui se reconnait. On se devait d’en faire un bout et bien le Boss nous l’a concocté de façon magistrale ‘‘tiens, voilà un mot qui n’est pas un hasard’’. De Montargis à Briare cette N7 est un ravissement. Et enfin on pourra toujours dire ‘‘on l’a faite’’. Merci le Boss…

Le Guédelon, château en cours de construction selon les méthodes du Moyen Âge.

Dimanche matin départ pour Guédelon, c’est dur, certains commencent à avoir des petits yeux et les valises ne sont pas que dans les coffres... Guédelon ? Un chantier de construction d’un château hors du temps, insolite, nous plongeant dans le Moyen Âge, tant la ressemblance est bluffante, et je suis toujours impressionné par l’engouement du public pour ce genre de démonstration, public très nombreux par ailleurs. Après la visite guidée du site, quelque chose nous tracasse, nous préoccupe ! J’en vois même quelques-uns de perturbés : un seul mot, manger ! ‘‘Et ben cré bon diou’’ s’ils ne connaissaient pas la voiture américaine à Guédelon je vous garantis qu’ils savaient manger, que dis-je festoyer, ripailler, car la part de chacun dans son assiette n’a pu être finie, de la mangeaille à gogo, nous étions en suralimentation, fin du repas, abandon par K.O. Retour à nos belles, direction la maison de Colette. Visite guidée, Colette qui nous fait rappeler à tous sa littérature de ‘‘Claudine à l’école’’ ou l’amour naissant titré ‘‘Le blé en herbe’’. Maison de maître et jardin splendide.

Toutes alignées pour la photo de groupe ! On vous laisse compter les cylindres.

Retour à l’hôtel bien mérité, toujours au dessert, encore une fois la prestation d’Eric pour notre fameuse tombola est sans bavure ‘‘il aura du talent le petit’’. Super 1er lot, un téléphone hyper sophistiqué (ce truc doit faire aussi brosse à dent), ainsi s’achève notre dimanche bien rempli. ZZZzzzzz.... La boule n°4, 4ème jours du rallye, 4ème et dernier, les paupières sont lourdes, les déplacements se ralentissent, le soleil tape. Ouf... Direction l’Abbaye de Fleury longeant la Loire, belle balade, et à l’arrivée, places réservées pour nos voitures sur le parvis. N’est-il pas un endroit plus prêt du ‘‘patron’’ pour la méditation, quelle qu’elle soit. Accueilli par Frère Joseph, un moine comment dirais-je... au top, jeune, Suédois, et surtout se revendiquant d’être un viking car dit-il, c’est grâce à eux que nous avons de si belles églises car lors de leurs arrivées chez nous, ils ont tout rasé, ‘‘humour de Frère Joseph’’, mêlant dans une parfaite maîtrise sa prestation de présentation de l’abbaye et son sel d’esprit apprécié et très remarqué par tous. Je pense que le théologien qu’il est n’est pas que spirituel car il s’intéressa aussi

46

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Sun Ride on RN7 - 02-05/06/2017


Page-44-49-USCCN-RN7_Sun Ride 29/08/2017 09:54 Page 4

Des amateurs d’Alpine croisés en chemin.


Page-44-49-USCCN-RN7_Sun Ride 29/08/2017 09:54 Page 5

Au Guédelon, les ouvriers sont aussi en tenue d’époque. Même les montres sont interdites.

beaucoup à nos voitures et nous laissa entendre que la tentation guette tout un chacun. Merci au Frère Joseph de nous avoir prévenus. Excellent ! Les moteurs tournent dans le sens du retour via l’auberge de Lorris au cochon grillé. Je crois que là il n’y a pas que le cochon qui est grillé. Les tablées US Cars commencent à être grillées aussi, mais on ne cédera pas, on mourra, mais à table, c’est une devise d’US Cars. Combien pèse le cochon ? Mais non pas toi, le grillé ? Il pèse 37 kg. 37 divisé par 32 convives cela revient à dire que nous avons engloutis plus d’un kilo de viande par personne, des goinfres. En réalité, notre président a intitulé ce 9ème rallye ‘‘Sun Ride on Nationale 7’’ mais il a oublié d’y ajouter ‘‘gastronomique’’ au titre, car depuis le début du rallye, les restaurants ont rivalisé dans les saveurs et dans la quantité. Chapeau le Boss. Ah ! J’en arrive à la boule du président, oh ! Pardon je voulais dire la boule du numéro complémentaire, j’ai nommé l’as car c’est bien cette appellation qu’il mérite le Boss, c’est un as. Encore un rallye top niveau car pour trouver les sites, les balades, les hôtels, les restos, tout cela pour près de 40 personnes, demande un travail de recherche énorme et c’est avec le talent qu’on lui connaît qu’il nous épate chaque année. Le message est le suivant, surtout n’arrêtez pas5. Donc au nom de tous les Rallye-Men, énorme ! et merci de nous avoir fait passer ces quatre jours inoubliables. J.-C. Souillard. Crédits photographiques : A. Lubat, C. Français, J.-J. Saillard

On croise de tout, comme cette Estafette Renault. 1

Relique de St Benoît.

48

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Il s’agit de la RN7 qui vient de Paris, passe à Montargis pour rejoindre Gien. 2 On parle de 9ème rallye alors que le club vient de fêter ses 5 ans d’existence. Oups ? En fait le président avait déjà organisé au titre d’ACCF Normandy des rallyes. Il s’agit donc d’une numérotation chronologique. 3 La fresque est de P. Dubois ardent défenseur de la Nationale 7. 4 L’hôtel a été construit sur le site de l’ancien musée de la RN7, en partie pillé par des vandales. Il y avait à cet emplacement une station-service, on la devine

encore sur la façade principale. Tous les objets viennent du musée. Les chambres sont toutes nommées du nom d’une des villes traversées et la décoration de la chambre est à l’avenant. Bonne adresse à quelques pas de Montargis. 5 Le président remercie l’encomiastique auteur de cet article. Néanmoins, si le plus grand soin est mis au montage des rallyes et à leur prix de revient très intéressant, chaque année ses organisateurs connaissent le doute de son remplissage toujours très tardif, ce qui n’est pas la meilleure façon de le pérenniser. A bon entendeur !

Sun Ride on RN7 - 02-05/06/2017


Page-44-49-USCCN-RN7_Sun Ride 29/08/2017 09:54 Page 6

Bouchon sur la Nationale 7... enfin, presque ! Qui a un GPS ? On prend à gauche ou à droite ?

Bateau à quai, et bateaux sur les quais... et quelques consommables cachant les V8.

Sun Ride on RN7 - 02-05/06/2017

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

49


Page-50-51-Dauphine_badge engineering 29/08/2017 10:02 Page 1

La Dauphine version Amériques

1950s 1960s

50

Tableau de bord d’une Dauphine USA, avec compteur gradué jusqu’à 75 mph.

A l’occasion d’une rencontre avec une Renault Dauphine version USA en Normandie, voici un bref aperçu de sa carrière en Amérique du Nord et du Sud, alors que le ‘‘badge engineering’’ battait son plein.

Le Mag

Dès sa sortie en France, quelques exemplaires de la Renault Dauphine sont envoyés aux USA pour le Motor show fin mars 1956. C’est un succès avec 1700 véhicules écoulés la même année.

Malheureusement, l’évolution du modèle US a été bien trop lente, l’inadaptation aux températures locales, et la protection anti-rouille inexistante notamment ont sonné la désaffection des Américains pour la Dauphine, d’autant qu’arrivaient les voitures amériLa finition est plus luxueuse sur les modèles caines compactes. export et elle est ‘‘adaptée’’ au monde américain. Compression de 8:1 au lieu de 7,25:1, 1960 fut la fin de la Dauphine US. Le succès tubulure AD-TECH directe Autobleu, com- passé faisait que les voitures arrivaient toumande des codes au pied, baguettes déco- jours mais ne se vendant plus, elles restaient ratives par exemple... sur les parcs et les ports. Certains cargos firent même demi-tour en pleine traversée, les En 1957 elle est présentée officiellement à quais étant saturés de Dauphine invendues. New York et subit à nouveau des adapta- La mévente des voitures plonge la Régie tions, pare-chocs renforcés, position des Renault dans de grandes difficultés en feux clignotants, éclairage de police, filtration France. d’air. En 1961 arrive l’Ondine rebaptisée aux USA En 1958 les circuits électriques passent au en Deluxe, mais ne change rien au pro12V, elle reçoit un chauffage ‘‘Grand froid’’ blème. De nombreuses autos seront rapaen 1959. Ce sont les années de son apogée triées en France. Certaines seront avec énormément de véhicules reconditionnées pour la compétition en vendus : 28000 en 1957, 57000 R1093. Elle sera néanmoins exportée ainsi en 1958, 102000 en 1959. Qui le que quelques Gordini jusqu’en 1967. Par savait ici ? La Régie avait même comparaison, alors qu’en 1959 il s’en était affreté 6 cargos de 1060 voitures vendu cent mille, seules 12106 trouvent prede capacité chacun pour livrer neurs en 1966. toutes les Dauphine. D’ailleurs, la publicité n’était pas en reste : Néanmoins, le succès fut suffisamment imhaute en couleurs, avec une portant pour qu’il ne soit pas rare de voir une touche d’humour et de mélange Dauphine sur les cartes postales amérifrançais anglais dans les textes, caines. la réclame pour le ‘‘car hot’’ est exquise. A un moment donné, Version électrique selon un article du Time de 1958, il se vendait plus de Dau- La Dauphine eut sa version électrique made phine que de Coccinelle dans 11 in USA, à la suite d’accords entre National Etats américains, y compris au Union Electric Company et Henney Motor Texas. Company, une firme bien connue aux USA, Dauphine USA / Henney / Willys / IKA


Page-50-51-Dauphine_badge engineering 29/08/2017 10:02 Page 2

qui assemblait entre autres, des ambulances sur base Packard. Henney Coachworks assemblait la caisse grâce à des outils et des pièces fournis par Renault. A la place du moteur thermique, on retrouve des batteries 36V (18 fois 2 volts) pour le modèle 1959, avec une autonomie de 40 miles. En 1960, Eureka Williams Company (qui appartenait à Henney, et qui avait développé la motorisation de la voiture) installe des batteries 72 volts (12 fois 6 volts), portant l’autonomie à 60 miles. De plus, les performances s’améliorent nettement : la vitesse max passe de 40 mph à 60 mph. La boîte de vitesse était automatique, à trois rapports. La production fut confidentielle : 100 exemplaires furent assemblés, et seulement 47 trouvèrent preneur. D’autres sources indiquent que si 100 caisses furent assemblées, seules 47 étaient fonctionnelles. Il semblerait qu’une petite quinzaine furent achetées par le grand public, le reste de la production servant à des entreprises dont le domaine d’activité était l’électricité. Une petite dizaine de modèles auraient survécu. Plus au sud... Alors que la Dauphine finit par faire un flop aux USA, elle poursuit sa carrière (confidentielle) au Brésil, produite sous licence par Willys Overland (do Brasil). La marque américaine y produisait l’Aero-Willys, la Jeep et la Rural, descendante de la Jeep Station Wagon. Les premiers modèles furent des Dauphine, lancées en 1959, aux performances médiocres : 48 secondes pour passer de 0 à 100 km/h avec les 31 chevaux (bruts) du 845 cm3 attaché à l’arrière. La suspension Aerostable était un cauchemar sur les routes défoncées du pays, et les propriétaires n’en faisaient qu’à leur tête en ce qui concernait la pression des pneumatiques, ce qui n’aidait en rien. Afin d’améliorer la situation, Willys lance la Gordini, avec 40 chevaux et boîte 4 en 1962. Willys ira même jusqu’à produire une ‘‘1093’’ de 53 chevaux à partir de fin 1963. La Dauphine produite localement est mise au placard fin 1964, et est remplacée par la ‘‘Teimoso’’ (‘‘têtu’’ en français), ultra-dépouillée. En 1966, la Gordini II fait son apparition avec une suspension repensée et quelques chromes en plus. L’année suivante, le modèle s’appelle Gordini III, avec freins à disque en option. 1967, c’est aussi l’année où Ford rachète Willys, et en 1968, il y aura la Willys Gordini IV, techniquement une Renault, badgée Willys, produite par Ford...

En haut à gauche, une publicité vantant les capacités de la Dauphine à affronter le climat canadien, et cidessus, une Willys Gordini brésilienne en plein décollage grâce aux 40 chevaux ‘‘d’émotion’’. Ils n’avaient pas peur de la publicité mensongère ! Cicontre à gauche, une rue aux USA, fin des années 50, avec une Dauphine, garée au milieu des rutilantes américaines. En bas à gauche, la gamme Willys produite par Ford do Brasil en 1969. Exit la Gordini IV, mais il y a encore l’Aero-Willys... et la Jeep.

A gauche, les batteries de la Henney. Placées à l’arrière et à l’avant, elles prenaient toute la place. Pour les bagages, il y avait la banquette arrière...

Un peu plus au sud encore, la Dauphine est également produite par IKA (Industrias Kaiser Argentina) à partir de 1960. Oui, il s’agit bien de Kaiser, la marque US (sous contrôle total de Renault en 1967). La Dauphine argentine est similaire à la brésilienne et à la Dauphine US, et évoluera un peu au fil du temps, jusqu’à la fin de sa production en 1970. Dauphine USA / Henney / Willys / IKA

Le Mag

51


Las vegas Three

Page-52-55-LasVegas_Vegas 29/08/2017 10:03 Page 1

Fremont Street et sa couverture lumineuse. Top délire ! Fremont est le plus vieux quartier de Las Vegas, là où tout a commencé pourrait-on dire. Ici, on trouve les plus vieux casinos de la ville, comme le Binion’s, le Fremont ou encore le 4 Queens, parmi tant d’autres. Voyant leurs casinos délaissés au profit des extravagantes constructions du Strip, les propriétaires des casinos de Fremont ont entrepris de reconquérir le public en couvrant la rue du même nom, d’un immense ciel de lumières et d’images dynamiques, en perpétuel changement de couleurs et de vues. S’y sont ajoutés une tyrolienne et pas mal de spectacles et attractions. On retrouve ici une ambiance plus proche de la fête foraine, tout au moins dans la rue. La rue qui devient ainsi le lieu de tous les excès avec des filles rabatteuses dévêtues et des chanteuses pas plus habillées. Le rock y a sa place sur des podiums régulièrement renouvelés. On peut y passer une soirée sans s’ennuyer. Les offres de restaurations y sont multiples et pléthoriques et à tous les prix. A ne pas manquer. Alain Lubat

Les tyroliennes qui sont en fait au nombre de 4 parcourent Freemont Street sur une grande partie de la rue. En vous délestant de vos dollars, vous pourrez alors survoler la foule depuis une bonne hauteur, sous le plafond lumineux. 52

Le Mag

Las Vegas


Page-52-55-LasVegas_Vegas 29/08/2017 10:03 Page 2

Le Golden Nugget

Le 4 Queens

Las Vegas

Le Mag

53


Page-52-55-LasVegas_Vegas 29/08/2017 10:03 Page 3

Entre néons et écrans géants, les casinos vous en mettent plein la vue.

54

Le Mag

Las Vegas


Page-52-55-LasVegas_Vegas 29/08/2017 10:04 Page 4

Dodge Viper à gagner. Tout est fait pour prendre vos billets verts en vous faisant miroiter un gain alléchant et tentant.

Toutes lumières éteintes, la façade du Fremont Casino est nettement moins tape-à-l’oeil. Sur la photo, la nuit est déjà tombée...

Très visibles sur Fremont Street, les clubs pour ‘‘gentlemen’’ comme ils disent là-bas ont pignon sur rue. Ici le Golden Goose (‘‘Oie Dorée’’). Las Vegas

Le House of Jackpot... Un peu comme la Française des Jeux, le gagnant est rarement celui qui joue aux casinos.

Le Mag

55


Page-56-Pub_Page 56 29/08/2017 10:04 Page 1

Publicité de 1974 pour le Jeep Wagoneer, la marque étant alors propriété d’American Motors Corporation. Pionnier à son lancement en 1963 (année-modèle), son seul vrai concurrent à l’époque était le Range Rover, lancé plus tardivement, en 1970.


Page-57-Books_Books 29/08/2017 10:05 Page 1

Books

Par Didier Hardy

Ce trimestre, je pensais vous parler de la culture des tulipes ou de la pèche à la mouche, mais je me suis souvenu que notre revue est dédiée au monde de la voiture américaine. Donc je vous présente un ouvrage qui y a plus sa place. Il s’agit de ‘‘Les grand constructeurs des USA’’ faisant partie d'une série nommée ‘‘Une histoire illustrée de l’automobile’’. Ce volume de plus de deux cents pages, après une introduction présentant l’histoire de l’automobile américaine en général, donne à lire pour chaque constructeur (13 au total) un historique détaillé accompagné d’illustrations des différents modèles depuis l’origine jusque à la fin des années 70.

tion technique des principaux modèles de la marque. Cet ouvrage permet d’acquérir de solides connaissances du monde de l’automobile américaine et de son évolution au cours de l’histoire. A recommander aux amateurs de savoir encyclopédique. Edition originale : Octopus Book Ltd, Londres. Auteur : Jonathan Wood. Edition française : Librairie Grund, Paris. Par : Paul Badré. 221 pages et beaucoup d'illustrationss. Disponible en occasion.

Chaque constructeur fait l’objet d'un historique complet et très détaillé présentant les fondateurs et dirigeants ainsi que la descrip-

Le Mag

57


Page-58-OldDays_Temps Anciens 29/08/2017 10:08 Page 1

Packard 1951 sur les Champs Elysées à Paris, vers 1953 probablement (à cause de la 203 immatriculée 7149 CF 75). La plaque de la Packard en TT1X indique un transit temporaire (TT) de 1951 (1) au port de Paris (X). Etant valable 6 mois, inutile de préciser que ce transit temporaire avait largement expiré lors de la prise de la photo...

Back to the past

Photo Robert Doisneau, vue sur le Hemmings

Quiz ultra-facile : identifiez toutes les voitures !!! Tout en haut, on a d’abord une MG TC ou TD. A l’étage du dessous, de gauche à droite, une Buick 1960, une Mercury 1957 et une Oldsmobile probablement de 1953. Ensuite, un étage plus bas, une Chevrolet Corvair, une Cadillac 1962, une Oldsmobile de la même année, une Pontiac Bonneville 1963 et une Cadillac 1963. En descendant encore d’un étage, toujours de gauche à droite, une autre Cadillac 1963, une Chevrolet Impala 1963, une Buick Riviera également de 1963, encore une Cadillac 1963, une Ford 1959 (probablement une Fairlane), et encore une Cadillac 1963. Et tout en bas, une Cadillac 1959, une Buick 1959 et une Imperial 1960. Photo prise à Chicago, en 1963 (vous aviez deviné l’année, n’estce pas ?). Photo par Shorpy. Sur une autoroute en Californie, vers la fin des années 50. Photo très intéressante, car on y fait le grand écart concernant la production mondiale : vous aurez remarqué la Renault 4CV, les américaines bien entendu, mais aussi la Rolls-Royce Silver Cloud et la VW Coccinelle qui roule dans le sens opposé. Au hasard, on y voit une Clipper (55 ou 56), une Chevy ‘‘gullwing’’ de 1959, des modèles 56, 57, quelques Forties devenues rares comme la Buick noire pré-1949 en bas à droite, quelques pickups, des Mopar Forward Look (Dodge 1957 en bas à droite dans le sens de la Coccinelle), mais aussi ce qui est probablement une automobile anglaise très étroite derrière le break Ford 1958 (lui-même derrière la Chevolet 1956 derrière la Buick pré-1949).

58

Le Mag

Rendez-vous au prochain numéro ...


Page-59_3ème de couverture 29/08/2017 10:08 Page 1

Musée de l’AACA à Hershey, Pennsylvanie, octobre 2016. Photo par F. Mardon.


Page-60_4ème 29/08/2017 10:09 Page 1