Page 1

Page-01_Couverture 07/09/2016 21:41 Page 1

Mag Le

des clubs

L’été, la saison des meetings et des balades ! Et aussi : la fin de la saga Imperial, la Route 66...

23

Automne 2016


Page-02_Ours 07/09/2016 21:41 Page 1

Disponible dans 3 mois environ.

Mag Le

#23 Automne 2016

des clubs

Welcome !

Bulletin d’information inter-clubs édité par : AmeriSud 53, rue Abbé Brémond 64000 Pau

En collaboration avec le V8 Forever, l’US Cars Club Normandy et l’American Feeling 31. Bienvenue chez AmeriSud, le V8 Forever, l’USCCN et l’American Feeling 31, qui ensemble vous proposent ce bulletin d’information consacré aux voitures américaines et leurs activités. Ci-dessous, retrouvez la localisation des clubs participant à cette édition sur la carte de France.

USCCN

Directeur de publication : Philippe Courant Rédacteur en chef : Frédéric Mardon Publicités dans le Mag : didier.hardy8@orange.fr V8-Forever

Photo de couverture : publicité Chevrolet 1955. Quatrième de couverture : publicité Clipper 1955. Impression par : impressiondemagazine.fr Dépôt légal : Octobre 2016. ISSN : 2272-9542.

AMERICAN FEELING 31

Pacy-sur-Eure (27)

Léguevin (31)

AMERISUD

V8-FOREVER

Pau (64)

Belmont d’Azergues (69)

N U M É R I Q U E S

ARCHIVES

US CARS CLUB NORMANDY

AmeriSud

American Feeling

Retrouvez toutes les coordonnées des clubs dans les pages dédiées à chacun d’entre eux dans ce numéro (voir le sommaire ci-contre).

Pour consulter un ancien Mag en ligne, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous en remplaçant XXX par le numéro du Mag. A ce jour, les archives vont du 001 au 021. Le Mag XXX : http://issuu.com/amerisud/docs/asmXXX Exemples : Le Mag 001 : http://issuu.com/amerisud/docs/asm001 Le Mag 016 : http://issuu.com/amerisud/docs/asm016 Sinon, vous pouvez aller directement sur la ‘‘homepage’’ d’AmeriSud sur Issuu pour voir toutes les revues d’un coup (code QR à droite aussi pour y aller direct en le scannant) : http://issuu.com/amerisud/ Bonne (re)lecture !

Pour plus d’information sur ce magazine (contacts), connectez-vous sur le site Internet d’AmeriSud : www.amerisud.fr QUI SOMMES-NOUS ?


Page-03_Edito-Sommaire 07/09/2016 21:43 Page 1

Sommaire Pour ce 23ème numéro du Mag, voici le sommaire : - 04 - News de Detroit. - 06 - Les Fiches : DeSoto Suburban & Carry-All 1946-52. - 08 - Les Fiches : Oldsmobile Toronado 1966-67.

Activités d’AmeriSud -

10 11 14 16 18

-

Coordonnées, édito, calendrier. Country Festival de Mirande. Journée US à Gamarde-les-Bains. Country Rock Festival de Salardú. 18ème Custom Week à Ger.

Activités du V8 Forever -

20 21 22 24 26 28

-

Coordonnées, édito, calendrier. Présentation club : les 3A. Les 20 ans du MCD5. Spring & Summer Party. Balades estivales. Un adhérent, une histoire, des autos.

Activités de l’American Feeling 31 - 32 - Coordonnées, édito, calendrier. - 33 - Un été American Feeling 31.

Activités de l’US Cars Club Normandy

-

48 52 57 58

- 38 - Coordonnées, édito, calendrier. - 39 - Campigny Country Days. - 40 - One day trip. - 42 - Summer Ride. - 44 - Rencards estivaux. - 46 - Rencontre interclubs. - Chrysler Imperial 1990-93 : la fin de la saga. - Route 66, suite et bientôt fin du périple. - Books & Co. - Le bon vieux temps. Bonne lecture à toutes et à tous !

Le Mag

03


Page-04-05-Detroit_News 07/09/2016 21:44 Page 1

News de Detroit Image © Fiat Chrysler Automobiles

Chez Cadillac, la marque annonce l’arrivée d’une CT6 plug-in hybride pour bientôt, histoire de baisser les consommations. Ce n’est pas pour autant que la marque pourra conquérir le marché européen dominé par les marques allemandes.

Ça sent le roussi pour Chrysler... En juillet dernier, le groupe a annoncé l’arrêt de la production de la 200 (image ci-contre) pour la fin de l’année (décembre 2016). Sa soeur, la Dodge Dart, quant à elle, ira rejoindre le cimetière un peu plus tôt, en septembre de cette année... A la place, une Fiat Tipo rebadgée Dodge Neon fabriquée en Turquie verra le jour. Le groupe justifie ces décisions par la mévente des modèles (même pas 100.000 ventes annuelles pour la Dart sur le marché US, et entre 120.000 et 180.000 pour la Chrysler), et le besoin de se focaliser sur les crossovers et SUV dont les ventes crèvent les plafonds. Restera alors au catalogue Chrysler la vieillissante 300 et le minvan Pacifica (ex-Town & Country). Après Lancia, Chrysler sera probablement la prochaine marque à disparaître... Dommage, en 2024, la marque aurait 100 ans.

Image © Cadillac

Tesla, qui n’arrive toujours pas à augmenter ses cadences de production, se retrouve dans le viseur de l’administration US suite à un accident mortel en Floride alors que le pilote automatique - qui porte très mal son nom - était enclenché : le systeme, et le conducteur, n’ont vu ni détecté le camion qui tournait devant eux. Le conducteur par ailleurs semble avoir eu l’attention détournée par le visionnage d’un DVD... La fameuse fonction de pilotage automatique (qui ne marche d’ailleurs vraiment que si le marquage au sol est présent) n’est pas vraiment un pilotage automatique. Ça tient plus du super-régulateur de vitesse que de la voiture autonome qui se débrouille toute seule de A à Z. Mais ça c’est pour bientôt. Restera à voir comment le conducteur lambda s’adaptera à ces voitures ultra-connectées qui se débrouillent seules, et ce sans véritable formation préalable... En parallèle, l’installation de bornes de recharge rapide continue en France, et la marque a réintroduit un modèle d’entrée de gamme, la 60, dont les prix débutent à 70.800 euros. 04

Le Mag


Page-04-05-Detroit_News 07/09/2016 21:44 Page 2

Nouveau concept chez Cadillac sous la forme d’un vaisseau du nom de Escala (échelle en espagnol). V8 bi-turbo de 4.2 litres, en avant-goût de futures motorisations chez le constructeur. Pour des raisons de réduction des émissions, n’espérez pas rouler sur 8 cylindres tout le temps...

Image © Cadillac

Image © Cadillac

Image © Cadillac

Image © Opel

Voici l’Ampera E... qui devrait vous rappeler une autre voiture du groupe GM. Trouvé ? Il s’agit en effet de la Chevrolet Bolt badgée Opel. En somme, quand une Chevrolet traverse l’Atlantique, elle prend le logo Opel (Volt et Bolt qui deviennent Ampera et Ampera E). Mais quand une Opel traverse l’Atlantique, elle prend le logo de... Buick (Insignia qui devient Regal, Mokka qui devient Encore). Et si une Chevrolet faisait l’aller-retour, que se passerait-il ? Image © Opel

Le Mag

05


Page-06-07-CarryAll_CASub 07/09/2016 21:44 Page 1

Les Fiches DES-02

DeSoto Carry-All / Suburban 1946-1952 Marque commerciale : DeSoto Modèles : Carry-All et Suburban Années : 1946-52 (Suburban) et 1949-52 (Carry-All) Carrosserie : berline 4 portes, 6 ou 9 places. Groupe d’appartenance : Chrysler Corporation Fabricant : DeSoto Division *** Bref historique : Après la seconde guerre mondiale, DeSoto, comme les autres, s’empresse de ressortir les modèles 1942, légèrement reliftés : pas le temps ni l’argent de concevoir de nouvelles autos, on attendra quelques années, 1949 en l’occurence. Pourtant, en pensant que les familles seraient très prolifiques ou voyageuses, la division présente le ‘‘Suburban’’ : c’est une berline 9 places, identique aux limousines DeSoto mais présentant un intérieur ‘‘transformable’’ : pas de strapontins mais 2 banquettes arrière à dossiers rabattables, la dernière pouvant se replier et dégageant un énorme coffre recouvert de lattes de bois. De plus une immense galerie de toit est installée de série. Succès mitigé mais il s’en vend quand même 2 fois plus que la berline 7 passagers classique entre 1946 et 1948. Et pourquoi ne pas appliquer le principe à une sedan normale ? Aussitôt dit, aussitôt fait, en 1949 apparaît le ‘‘Carry-All’’ dont la banquette arrière repliée permet 2 m3 de volume ! Ce concept (aussi présent dans le Vagabond de KaiserFrazer) arrivera 30 ans plus tard sur nos voitures françaises. Technique : Moteurs : 6 cylindres en ligne à soupapes latérales - 237 ci (3880 cm3), 109 chevaux carburateur simple corps (1946-50). - 250 ci (4106 cm3), 116 chevaux, carburateur simple corps (1951-52). Transmission : semi-automatique 4 vitesses Gyro Fluid Drive (Tip-Toe shift) sur les Suburban (option sur Carry-All), 3 vitesses manuelle sur Carry-All. Freins : tambours (assistés en option en 1952). Suspensions : ressorts hélicoïdaux à l’avant, lames à l’arrière. Pneus : 7.00 puis 8.20 x 15 (Suburban), 7.60 x 15 (Carry-All). Dimensions : - Empattements : 3,54 m (Suburban) / 3,19 m (Carry-All). - Longueurs : 5,70 m (Suburban) 5,30 m (Carry-All). Poids : de 1650 à 2000 kg. Equipement : en ces temps anciens, point de direction ou freins assistés, de vitres électriques. Fallait du muscle ! Et pourtant c’est pas un ‘‘muscle-car’’... La boîte semi-automatique au maniement étrange ne disparut qu’en 54 chez DeSoto. Evolution : La deuxième série (1949-52) modernisa un peu les mastodontes de 1946-48: ailes avant partiellement intégrées, calandre plus ‘‘carnassière’’. Les ventes de Suburban plongèrent, le Carry-All, après deux bonnes années, ne faisant guère mieux. En fait les Américains préféraient un vrai ‘‘break’’ que DeSoto introduisit d’ailleurs en 1949 (superbe ‘‘woody’’). DeSoto produisit aussi de nombreux taxis sur l’empattement long des Suburbans. Cote : (en état concours US) 8250$ (Suburban) / 7500$ (Carry-All) Club : National DeSoto Club, Alan Ralston, P. O. Box 50652, Mendota, MN 55150. Web : www.desoto.org

06

Le Mag


Page-06-07-CarryAll_CASub 07/09/2016 21:44 Page 2

DeSoto Carry-All / Suburban 1946-1952 Production : Suburban : - 1946-48 : 7.500 exemplaires à 2631$. - 1949 : 129 exemplaires à 3179$. - 1950 : 623 exemplaires à 3179$.. - 1951-52 : 343 exemplaires à 3734$ Carry-All : - 1949 : 2.690 exemplaires à 2075$. - 1950 : 3.900 exemplaires à 2191$. - 1951-52 : 1.700 exemplaires à 2572$.

A droite, la berline Carry-All avec son revêtement en bois et banquette rabattable. Elle a la carrosserie de la berline. Ci-dessous, la version Suburban, qui adopte la carrosserie de la limousine, nantie d’une galerie de toit et d’un intérieur adapté.

Les Fiches DES-02

1949 Carry-All

A droite, la gamme 51 : la marque adopte progressivement les ‘‘dents’’ de calandre qui deviendront la caractéristique de la marque pendant quelques années (jusqu’en 1955 précisément). Ci-dessous, un Suburban de 1950 (les dents ne sont pas encore très prononcées). Tout en bas, le tableau de bord d’un modèle 1948, dans le plus beau style des années 40. Un chef-d’oeuvre de décoration.

A droite, un modèle Suburban 1950 en deux tons.

A droite, un Suburban de 1947. La distinction entre les modèles 1946, 1947 et 1948 est impossible ou presque...

Le Mag

07


Page-08-09-Toronado_Toro 07/09/2016 21:45 Page 1

Les Fiches

Oldsmobile Toronado 1966-1967

OLD-03

1966

Marque commerciale : Oldsmobile Modèle : Toronado Années : 1966-67 Carrosserie : coupé 2 portes hardtop Groupe d’appartenance : General Motors Fabricant : Oldsmobile Division ***

Bref historique : 35 ans après la Cord, GM jette un pavé dans la mare quand en 1966 elle présente sa première traction (avant), la Toronado, qui sera suivie l’année suivante par la Cadillac Eldorado. Non seulement la technique est osée mais aussi la ligne de W. L. Mitchell, même si elle partageait la cellule avec la Riviera et plus tard l’Eldo... Lourde et vorace (en carburant comme en pneus avant !) elle effraya les acheteurs qui se tournèrent plutôt vers les modèles GM plus conventionnels. Côté technique, le V8 (longitudinal) était idéalement placé au dessus du train avant, le convertisseur de couple étant relié à la boîte (installée sous les cylindres gauches) par une chaîne indestructible d’après la pub... Technique : Moteur : V8 fonte, 425 ci (6964 cm3), 385 chevaux, carburateur 4 corps. Transmission : aux roues avant. Boîte automatique Turbo Hydramatic 3 vitesse. Freins : tambours avant et arrière (assistés). Suspensions : barres de torsion avant, lames à l’arrière (4 amortisseurs). Pneus : 8.85 x 15. Dimensions : - Empattement : 3,02 m. Longueur x largeur : 5,36 x 1,99 m. Poids : 2030 kg. Equipement : la version ‘‘Deluxe’’ était légèrement mieux pourvue, avec accoudoir avant, enjoliveurs spéciaux, etc... D’ailleurs il s’en vendit beaucoup plus que des ‘‘standard’’. La Toronado atteignait 135 mph (217 km/h) et fut élue ‘‘car of the year’’ par le magazine Motor Trend. Evolution : La version 67 n’a que peu de différences avec la 66. La grille de calandre devient croisillonnée, un sigle ‘‘Toronado’’ y apparaît. Les phares restent bien sûr cachés, d’ailleurs quand ils sont apparents l’effet n’est pas très heureux. Le toit recouvert de vinyle est désormais dispobible en option, et le double circuit de freinage fait aussi son apparition. En 1968, le premier restyling fera perdre beaucoup de l’agressivité latente des deux premières années même si le style originel sera respecté jusqu’en 1970. Après, la ‘‘Toro’’ deviendra un lourd coupé luxueux et arrogant, à 100 lieues des ‘‘muscle cars’’ des sixties. Cote : (en état concours US) 24.000$ (+3% pour les modèles Deluxe). Clubs : Toronado Owners Association, P.O. Box 373, Hubertus, WI 53033-0373. Courriel : toa@toronado.org Web : www.toronado.org Toronado-Aurora Chapter, Oldsmobile club of America. Jeff Draugelis, P.O. Box 1010, Torrance, CA 90505. Web : www.oldsmobileclub.org

1966 08

Le Mag


Page-08-09-Toronado_Toro 07/09/2016 21:45 Page 2

Les Fiches

Oldsmobile Toronado 1966-1967

OLD-03

Prix et production : 1966 : - 6.333 ‘‘standard’’ à 4585$ (puis 4617$). - 34.630 ‘Deluxe’’ à 4779$ (puis 4812$). 1967 : - 1.770 ‘‘standard’’ à 4674$. - 20.020 ‘‘Deluxe’’ à 4869$.

A gauche, le châssis et le groupe moto-propulseur. Tout est à l’avant bien sûr, ce qui permet d’avoir un plancher totalement plat. Ci-dessus, le moteur (vu de l’arrière) et la boîte de vitesse sur son flanc inférieur gauche. Le cache en forme de patate contient la chaîne qui relie le moteur et la boîte. Photo par Michael - www.flickr.com

A gauche, le moteur, vu de l’avant. 1967

Photo par GmanViz - www.flickr.com

Ici, un modèle 1967 avec le toit vinyle, qui le rend plus classieux.

Le Mag

09


Page-10-AMS-Ours_AmeriSud Ours 07/09/2016 21:46 Page 1

The AmeriSud Section Le mot du chef... = Coordonnées = AmeriSud 53, rue Abbé Brémond 64000 Pau amerisud@sfr.fr

Comme j’ai une source divine avec l’ours d’American Feeling, je ne vais pas me priver de m’inspirer de Jean-François en notant qu’effectivement les mois de septembre (et d’octobre) sont comme d’habitude gavés de sorties, et les adhérents ne sachant plus où aller, et ben ils restent à la maison ! Entre Dunes et Idron je me réserve un week-end de ‘‘j’fous rien’’ car ça commence à saturer aussi du côté de la direction ! Enfin, la fin d’année s’annonce ‘‘light’’, ça permettra de se ressourcer pour 2017 qui commencera chez nous par... l’A.G., le 28 janvier, avec un lieu à définir mais ce sera assemblée générale l’après-midi et repas + groupe de musique (Bootleggers) le soir.

= Contacts = Président : Philippe Courant 06 83 86 93 12 phil.courant@amerisud.fr

Je termine par une pensée pour Reine Mendez, décédée ce mois d'août, qui accompagna toujours François dans une de ses Dodge ‘‘Fifty’’. Phil Courant

Trésorier : Didier Hardy 06 72 30 65 24 didier.hardy8@orange.fr Animateurs : tout le monde ! Webmaster : Philippe Courant 06 83 86 93 12 phil.courant@amerisud.fr = Internet = Web : http://www.amerisud.fr Forum web : http://www.amerisud.fr/forum Cotisation : 43€/an

***

Le Calendrier

Affiches, détails, inscriptions sur : http://www.amerisud.fr/

23/25 septembre : Idron Bike (64). 8/9 octobre : participation au ‘‘Classic Festival’’ à Nogaro (32). 28 janvier 2017 : AG du club. 25/27 août 2017: festival Country Rock #4 de Salardú (Val d'Aran - Espagne). Sans oublier le rencard mensuel Spécial US le dernier vendredi du mois à 19h30 au Café Racer Diner de Lescar (64). ATTENTION : pas de rencard au Café Racer le 30/9 car décalé le 7/10 à cause de son anniversaire ! Retrouvez le club sur le réseau social Facebook. www.facebook.com/AmeriSud

10

www.AMERISUD.fr

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-11-13-AMS-Mirande_Mirande 07/09/2016 21:47 Page 1

AmeriSud

Pour ma part, Mirande a commencé le mardi 12 en y amenant le camping-car (avec tout le matos dedans) et le scooter, retour le soir et je repars le lendemain avec ‘‘Titi’’ qui conduisait la Ford durant les 5 jours (il avait déjà conduit la veille pour me ramener...) et Mirande a fini pour nous le 18 juillet en ramenant l’Imperial et la Ford le matin, rebelote l’après-midi avec le camping-car et le scooter ! Y en avait un peu marre le soir, car tout cela implique chargements et déchargements...

ront... Merci aux participants, aux bénévoles, à Mirande, au festival, et tous ceux que j’oublie ! A l’année prochaine, Philippe Courant ***

Deuxième édition du ‘‘new festival’’ avec une fréquentation en voitures US assez disparate (de 40 à 50 le samedi, moitié moins la veille !) mais toujours avec une excellente ambiance.

Question festival c’était un peu bizarre, le ‘‘in’’ débutait avec trois concerts le 13 au soir pour se terminer le samedi 16 au soir. Néanmoins le festival continuait toute la journée du 17, avec seulement le ‘‘off’’ le soir. Voici donc les photos, seulement quelques voitures la journée du 13 puisque l’accueil AmeriSud ne commençait que le lendemain. La journée du 14 nous vit faire une parade en ville. Le coup de massue que la plupart ont entendu au réveil le lendemain a plombé la suite du festival. Il est sûr que les stands ou les concerts ont attiré moins de monde en 2016 qu’en 2015 mais je pense que l’évènement niçois y est pour une partie. Les deux derniers jours, deux balades, un cruising de 50 km (car on n’a pas pris le plus court...) vers le domaine de Bilé près de Bassoues et le deuxième le dimanche à la ferme du Courdou (aux Aussats).

Camping-car bar restaurant meeting point.

Bonne visualisation, certains diront ‘‘j’y étais’’, d’autres regretteCountry Festival de Mirande - 14-16/07/2016

www.AMERISUD.fr

11

Country Festival de Mirande

Et dire que votre rédacteur en chef se prend la tête pour garer une banale New Yorker 1966...


Page-11-13-AMS-Mirande_Mirande 07/09/2016 21:47 Page 2

Ford LTD Country Squire 1970 en balade.

Cadillac poursuivie par une Chrysler.

Feu d’artifice (pas facile à photographier !!!)

12

www.AMERISUD.fr

Country Festival de Mirande - 14-16/07/2016


Page-11-13-AMS-Mirande_Mirande 07/09/2016 21:48 Page 3

Ci-dessus, le Sheriff veille. Ci-contre, équipement complet pour passer un festival de Mirande dans le confort : table, chaises, van équipé (un Ford Econoline 150), drapeau US, parasol pour se protéger du soleil...

Country Festival de Mirande - 14-16/07/2016

www.AMERISUD.fr

13


Page-14-15-AMS-Gamarde_Gamarde 07/09/2016 21:48 Page 1

Journée US à Gamarde-les-Bains

AmeriSud

Imperial Crown 1957 et Ford Mustang ultra-youngtimer.

Petite bourgade de la Chalosse (sud des Landes), Gamarde organisait sa journée US début avril. Retour sur cette journée. Passé à la trappe du Mag 22 à cause du manque de place, il fallait bien faire un reportage sur ce dimanche d’avril où Gamarde-les-Bains (Landes) organisait dans ses arènes couvertes un rodéo US. Afin d’agrémenter le lieu, étaient conviées les voitures et motos US des environs ainsi que des clubs de line dance. AmeriSud présentait une dizaine de véhicules, des années 50 (j’étais bien seul !) aux années 2000. Merci aux organisateurs pour les repas et les entrées ! Philippe Courant

14

www.AMERISUD.fr

Journée US à Gamarde - 04/2016


Page-14-15-AMS-Gamarde_Gamarde 07/09/2016 21:48 Page 2

Cadillac Seville à la manoeuvre, avec radar de redul d’époque : en cas de ‘‘boum’’ (et sans ‘‘bip-bip’’), c’est que c’est trop tard... Journée US à Gamarde - 04/2016

www.AMERISUD.fr

15


Page-16-17-AMS-Salardu_Salardu 07/09/2016 21:49 Page 1

Le décor est planté : des paysages magnifiques, un beau village, des V8 à chaque coin de rue, et de la musique !

(Val d’Aran)

Country Rock Festival de Salardú

AmeriSud

Salardú est un des principaux villages de la Vath d’Aran, une magnifique vallée ‘‘occitane’’. A près de 1300 mètres d’altitude il faisait quand même bien chaud en cette fin d’août pour le 3ème festival !

gergue, toujours reçu par le maire qui nous fait la visite de son magnifique village fleuri (100 habitants) puis visite et dégustation à la fromagerie. Auparavant on avait franchi le Port de la Bonaigua (2072 m), record d’altitude pour ma Ford ! Autre record, le prix de la plus ancienne voiture... pour moi ! (soit donc 1970).

Le val d’Aran est une ‘‘vath’’ bien particulière, on y parle l’aranais (dérivé de l’occitan), langue officielle depuis 1990 et donc tous les panneaux d’informations sont en 4 langues : aranais, catalan (car le val d’Aran est dans la province de Catalogne), espagnol (car on est en Espagne) et français car depuis des siècles cette vallée orientée vers la France n’a eu que notre pays comme débouché, ce qui explique qu’on y parle assez bien le français, ça aide ! C’est aussi où naît la Garonne et où on trouve de somptueux paysages de lacs, rochers et forêts de pins.

J’espère qu’on sera bien plus nombreux en 2017, le problème sera de trouver des parkings ! Lien web : www.salarducountryrockfestival.org Philippe Courant

*** Vue plongeante sur la Corvette C6 de Rudy et Viviane.

Mais on étais là-bas (à 4 voitures) pour le festival Country Rock, car Victor, son président, nous avait ‘‘démarché’’ à Mirande depuis 2015 pour y participer. On n’a pas été déçu ! Un super accueil, une superbe ambiance, un décor exceptionnel, des églises romanes côté culture, avec la Maladetta (Aneto) en toile de fond. La plupart des américaines étaient récentes, comme les Corvette venant de Barcelone, bien plus loin que nous... Deux cruisings, un à Bossost (réception par le maire) le samedi et un à Ba16

www.AMERISUD.fr

Country Rock Festival de Salardú - 27-28/08/2016


Page-16-17-AMS-Salardu_Salardu 07/09/2016 21:49 Page 2

Le Dodge Nitro de Françoise et Pierre, et la déménageuse du boss.

La Corvette C3 1980 blanche de Jean-Claude et Bernadette.

Country Rock Festival de Salardú - 27-28/08/2016

www.AMERISUD.fr

17


Page-18-AMS-Ger_ger 07/09/2016 21:50 Page 1

18ème Custom Week à Ger

AmeriSud

Votre rédacteur en chef a un faible avéré pour les carrosseries fastback GM des années 40... Comme chaque année, AmeriSud participe à ce meeting le dernier week-end de juillet à Ger (65) avec en ouverture un sympathique apéro-dinatoire chez Cathy et Stéphane à Pontacq. L’organisation de ce meeting par le Free Styl’ Custom Club est comme à l’habitude excellente, merci à eux pour l’accueil, le cruising dans Lourdes et toutes les animations et concerts... Philippe Courant

18

www.AMERISUD.fr

Custom Week à Ger - 07/2016


Page-19-AMS-Pub_Pub 07/09/2016 21:50 Page 1


Page-20-V8-Ours_Ours V8 07/09/2016 21:52 Page 1

The V8 Forever Section About this Mag... = Coordonnées = V8 Forever 49 impasse du Lavoir 69380 Belmont d’Azergues club.v8forever@orange.fr

Les articles du Mag ont deux raisons fondamentales d’être : 1/ pour les manifs où vous étiez, vous y retrouvez vos portraits et la bonne humeur de ces vécus encore chauds, 2/ celles où vous n’étiez pas disponibles, vous y voyez ceux des amis présents et l’ambiance qui vous fera y participer à la prochaine édition. 9 ou 10 pages 100% consacrées à votre club et pour quelques 2,50 € par numéro (hors timbres), ce rapport qualité/prix est sans équivalent dans le monde de la presse.

= Contacts = Président : Philippe Letuvée 06 26 43 10 99 president@v8forever.com Vice-président : Jean-Pierre Pittore 06 07 34 46 53 vice-president@v8forever.com Finances : Dominique Letuvée 06 34 01 02 36 Contrôle-Gestion : Babette Lagadeuc

Envoyez votre article personnel et les photos pour une page entièrement à vous afin de nous raconter l’historique forcément originale du comment-quoi-qu’est-ce-que-pourquoi vous roulez en belle américaine avec des amis (comme Alain Soudan l’a fait page 42 du Mag n°22, relisez son article). A vous lire et vous publier, Le Chef

Le Calendrier

Affiches, détails, inscriptions sur : http://www.v8forever.com/crbst_141.html

Secrétaire : Christian Chalamel 06 36 68 50 63 cchalamel@numericable.fr Logistique : Alain Patrat 06 20 12 60 93 logistique@v8forever.com Animateur : Loïc Chaboud 06 08 80 44 65 animateur@v8forever.com Casting : Mily Amann 06 44 81 26 24 casting@V8forever.com Webmaster : en cours de réorganisation Salons : Christian & Christiane Thomas 06 10 61 77 16 salons@V8forever.com

16 octobre : ‘‘Rétrotal’10’’ à Taluyers (69). 04/06 novembre : salon Epoqu’Auto à Lyon-Eurexpo (69). Lorsque vous recevrez ce Mag 23, notre grand Festival de La Tour de Salvagny de septembre sera passé. Vous en avez reçu le programme en juillet. Alors le plus fort rendez-vous suivant et qui clôturera la saison 2016 : ce sera le 38ème Epoqu’auto à Lyon-Eurexpo. En voici l’affiche, les détails vous seront indiqués par emails quelques semaines avant. Le thème en sera Cuba, nous aurons un stand de 90 m2 avec 2 V8 des années 50 (car à Cuba, tout s’est arrêté en 1959). Ainsi qu’un bar d’accueil typé exotique - à suivre...

= Internet = Web : www.v8forever.com Forum web : www.amerisud.fr/forum/ Cotisation : 49€/an pour un couple revue incluse

20

www.V8FOREVER.com

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-21-V8-3A_3A 07/09/2016 21:53 Page 1

Les 60 ans des ‘‘3A’’

Les 3A à Lyon (3A pour Amateurs d’Automobiles - et motos - Anciennes) ont été co-fondateurs de la FFVE dont ils ont la carte de membre n°2 sur actuellement 1200 clubs. Son premier président a été Paul Melot né en 1887. Il est admirable et infiniment respectable que cette association qui a fêté le 28 mai 2016 son 60ème anniversaire soit non seulement toujours hyper-active avec un succès en développement chaque année (quand tant d’autres clubs de voitures de collection n’ont eu que des existences éphémères ou peu actives) mais soit aussi devenue à travers sa manifestation Epoqu’auto chaque début novembre à Lyon depuis 38 ans incontournable internationalement face à des Rétromobile ou Automédon parisiennes. Les belles provinces de France savent être très performantes. Après tout, Lyon fut capitale Le V8 Forever traverse Lyon ! des Gaules et a compté une cinquantaine de constructeurs automobiles dès le début du Honneur aux ancêtres pour une parade. XXème siècle. Vous pouvez retrouver plus d’information sur ce club sur leur web : www.les3a.com. Pour fêter leur 60ème anniversaire, les 3A ont organisé une journée à l’Hippodrome de Parilly (69) le 28 mai dernier en y invitant tout particulièrement les clubs participant le plus fidèlement à Epoqu’auto tout en limitant le nombre total de voitures à 250. Il y a 115 clubs exposés à Epoqu’auto, le V8 Forever y est présent depuis 11 ans, nous avions un quota de 10 V8 et nous en remercions les 3A. La sélection parmi nos adhérents fut donc délicate. Il y avait 10 convois (accompagnés chacun par des responsables des 3A) démarrant des A droite, Jean-Paul Bessy, Président ac9 arrondissements de Lyon plus un dixième tuel des 3A avec Christiane du V8 Forever. partant de Caluire et Cuire. Ensuite, traversée de Lyon et installation à midi à l’hippodrome pour une tablée autour d’une assiette de grande qualité entre tous les équipages, soit plus de 500 personnes. Enfin, le public était invité à admirer ces 250 belles machines à partir de 14h00. Philippe Letuvée La plupart des adhérents présents... Ci-dessous, les ‘‘avant la première guerre’’ venues d’un grand club helvétique. Chapeau !

Ici une Tatra du constructeur tchécoslovaque qui dès 1897 produisait un bi-cylindre en Moravie. Datant de la fin des années 30 avec un V8 arrière, elle atteint les 160 km/h !!! Les 60 ans des 3A.

www.V8FOREVER.com

21


Page-22-23-V8-Taluyers_MCD5 07/09/2016 21:54 Page 1

Les 20 ans du MCD5

V8 Forever

22

Les 5 motards du MCD5. Photographie par Lecerf P. Notre club ami le MCD5 a fait fort pour sa 20ème édition le 15 mai dernier. Pour ce puissant rencard d’abord axé bikers, il avait réservé un emplacement exclusif bon chic aux américaines du V8 Forever dans la cour du Prieuré de Taluyers (69) avec un orchestre rienque-pour-nous et repas/boissons offerts sans aucune modération, fidèles à leur philosophie. Les voici les 5 du Moto Club devant nos V8 dans la cour du château... Philippe Letuvée

***

www.V8FOREVER.com

Le moto-wash, ça vous dit ? Notez l’éponge rose assortie (photo par Michel La Logo, membre du MCD5 avec son aimable autorisation).

20 ans du MCD5 - 15/05/2016


Page-22-23-V8-Taluyers_MCD5 07/09/2016 21:54 Page 2

Henri & Marie-Claude en Buick Skylark 1972.

Jacques et sa Pontiac GTO 1971.

Ci-dessus, nos V8 dans la cour du château. Totalement à gauche, une vue aérienne par un drone. en haut à gauche, Dominique le boss et Audrey, une artiste. Ci-contre, les américaines hors V8 Forever en extérieur du château. Bref, une jolie brochette de motos et d’autos pour les 20 ans du MCD5. Loïc notre photographe en chef et sa célèbre Pontiac Transam 1977.

Jean-Pierre et sa Mercury Cougar X7R 1972. 20 ans du MCD5 - 15/05/2016

www.V8FOREVER.com

23


Page-24-25-V8-Ardeche_SSP6 07/09/2016 21:55 Page 1

Srping & Summer Party

V8 Forever

Depuis 12 ans, et en cette 6ème édition, cette hyper-manifestation Spring & Summer Party, marque déposée (SSP6) a de nouveau été formidable mi-juin. Vous l’aurez compris, 12 ans mais 6ème opus signifie que la manifestation a lieu tous les 2 ans, les années paires pour être précis, ce qui permet d’atteindre la perfection en organisation : pari gagné par Boris Ithier, amoureux de Rock’n’Roll, de V8 vintage, et par ailleurs professeur de danse (le Cabaret de Betty). Nous avions donc réservé des mobilhomes dès février dans ce camping pour profiter, sans autre déplacement durant 3 jours, car tout se déroule dans un cadre champêtre au bord de l’Ardèche où météo aidant, certains se sont même rafraîchi car en ce printemps au ciel pas sympa nous avons eu plein soleil pendant 3 jours et jusque 30° à l’ombre des arbres ardéchois. Les ombrelles ont remplacé les parapluies ! La perfection disais-je.

Ci-dessus : quelques bouteilles pour se rafraîchir. Tout en haut : la Lincoln de Jean-Jacques et Noëlle du V8 Forever.

Les photos sont de Loïc, Philippe, et un professionnel (LM Photos) qui attendait chaque V8 à leur arrivée.

Philippe Letuvée

A droite, Noëlle et Christiane : les ombrelles ont remplacé les parapluies. On ne va pas s’en plaindre. 24

www.V8FOREVER.com

SSP6 - 10-13/06/2016


Page-24-25-V8-Ardeche_SSP6 07/09/2016 21:55 Page 2

Pascal et Sylvie, nouveaux adhérents, première sortie avec le V8.

Chrysler Windsor de 1961 : attention aux piétons en reculant !

Boris Ithier, l’organisateur. Bref, le meilleur festival vécu depuis 11 ans, le site le plus agréable et de loin, la plus forte présence d’ américaines des plus belles années, le soleil, le calme, la rivière, une restauration multi-choix, de la musique, de la danse, des boutiques, 15 adhérents du V8 Forever dont 3 primés plus le club lui-même primé en tant que tel, des centaines d’internautes ont félicité Boris Ithier. Que 2018 nous semble loin ! A gauche, Chris et sa Cadillac. Il fait partie du V8 Forever et aussi du Club Players Gang de Haute-Savoie qui a été récompensé en sa qualité de Club très présent. Ci-dessous, avec Philippe, Christiane & Christian (et leur Mustang), et Loïc notre meilleur photographe. L’attelage d’Hubert, également primé.

Jean Aguilera, du V8-forever, a été primé pour son Rod (ci-dessus). SSP6 - 10-13/06/2016

www.V8FOREVER.com

25


Page-26-27-V8-PanissieresDriveIn_PanDrive 07/09/2016 21:56 Page 1

Balade estivale

V8 Forever

26

En route pour Panissières dans le département de la Loire (42). Il était une fois dans l’ouest lyonnais une bande de 9 belles américaines qui un 21 mai a organisé une sympathique sortie plein soleil... Pour une fois sans concerts ni cowboys, du tourisme champêtre. Place aux photos ! Philippe Letuvée ***

Ci-dessus, Michel & Danielle en Ford Gran Torino station-wagon. Ci-dessous, Robert & Nicole avec leur ‘‘récente’’ Mustang. A droite ici et page suivante en haut à gauche, visite d’un musée de la cravate : Gabriel et Babeth s’offrent une pose.

www.V8FOREVER.com

Panissières / Drive-in


Page-26-27-V8-PanissieresDriveIn_PanDrive 07/09/2016 21:56 Page 2

Les lecteurs assidus que vous êtes auront reconnu la voiture à droite... Top départ le matin.

Fin de journée à Tarare (69) à la brasserie.

La panne pour la Falcon de Jean-Louis.

Drive-in

Depuis juin 2014, la salle de Concerts ‘‘Le Tansbordeur’’ en bord de périphérique à la limite entre Lyon et Villeurbanne nous a conviés à six reprises pour exposer nos V8 devant un grand écran pour des séances de cinéma en plein air évidemment offertes. Le principe : - Nous prêtons la banquette avant des V8 au public avec accord sur les candidats qui se présentent alors que nous-mêmes regardons le film devant écran dans des chaises longues fournies. - Limité à 10 V8 pour être bien placés en pole-position. - L’organisateur offre à 2 par V8 un fabuleux hamburger-frites-bière et l’ambiance est très bon enfant avec le public payant (génération 1980-90 le public souvent costumé vintage, la relève est assurée !). - Donc nous arrivons à 19h00 puis fin de soirée vers minuit. - On nous offre aussi deux concerts en salle à choisir sur internet dans les 8 mois de la saison suivante. Sympa, non ? Philippe Letuvée

*** Panissières / Drive-in

www.V8FOREVER.com

27


Page-28-V8-Adhérent_Adhérent 07/09/2016 21:56 Page 1

Pontiac Firebird 1979

Un adhérent, une histoire, des autos

V8 Forever

Je me présente, Philippe Goutte, 53 ans, habitant l’Ain près de Bourg-enBresse, travaillant dans le nucléaire et propriétaire d’une Pontiac Firebird 79 depuis un an. J’ai intégré le club du V8 Forever depuis quelques mois, et, à l’occasion de la sortie du 21 mai 2016, qui était notre première sortie avec le club, il m’a été demandé de décrire le cheminement qui m’a amené à la voiture américaine de collection et à mon arrivée au club. Depuis ma plus tendre enfance, nous avons avec mon frère cadet, baigné dans la culture américaine, à travers les films, tous genres confondus. Nos acteurs favoris étaient entre autres James Stewart, Robert Mitchum, Steve mac Queen, et bien sur pour moi, John Wayne... Lorsque nous achetions des véhicules miniatures, les américaines des années 70, telles les Mercury, Plymouth Fury 71, Dodge Challenger des séries policières, avaient notre préférence. Devenus jeunes adultes, nous avions aussi eu le projet d’acquérir à deux une Jeep Willys pour nous produire sur les manifestations de véhicules de collection, il suffisait à l’époque, début des années 80, de 20.000 francs. A cette époque, mon parcours professionnel m’ayant obligé à quitter le domicile familial, ce projet est tombé à l’eau, et j’ai découvert d’autres activités tel le tir, qui a ouvert la porte à ma troisième passion, les armes à feu western. Je possède aujourd’hui une assez belle collection de carabines Winchester (Amérique me revoilà !). Je tire donc aujourd’hui vêtu de santiags en stetson en pur cowboy et mon surnom... devinez !

Avec le club lors d’une sortie (où se cache Philippe ?)

Seul impératif, qu’elle soit décapotable. Le problème est que nous sommes trois. Mes recherches me permettent de définir un budget moyen, qui met hors d’atteinte tout ce qui est Mustang, Camaro pré-70 ou autres modèles du genre. Je ne tiens pas à une voiture trop récente. La Corvette C3 me plais Avant d’aller plus loin, un léger retour bien, mais seulement 2 places. en arrière s’impose. J’allais oublier de vous parler de ma première passion Aussi, je me souviens de cette soirée l’aviation, surtout les chasseurs de la d’été de 1984, à Lyon, où sortant de seconde guerre mondiale, et bien en- mon travail, vers minuit, à bord de mon tendu, les chasseurs américains... Le cabriolet Fiat X1/9, sur la place Bellemoteur en étoile de 18 cylindres Pratt cour, j’entends un bruit puissant & Whitney est aux avions ce que le V8 quoique étouffé, celui d’un V8. Une est à l’automobile, et dans ce domaine Pontiac Trans-am noire vient se posima préférence a toujours été au tionner au feu à mes côtés. Je me souChance Vought F4U Corsair (celui de viens alors de la sensation que j’ai eue d’être un enfant dans un jouet à coté de têtes Brulées du major Boyington). cette masse impressionnante dégaSur le plan musical, je me dois de pré- geant autant de puissance. A cet insciser que je suis fan de swing (Glenn tant, cette pensée m’a traversé l’esprit Miller) boogie, rock’n’roll, ce que d’au- avec fulgurance : un jour j’aurai une cuns appelleraient à ce jour le rocka- Trans-am. Et me voilà, plus de trente billy (faisant ainsi référence à Bill ans après, en train de vivre ce rêve. Le Halley) et comme vous le constatez en- plaisir à son volant est complet et je core l’influence américaine. Mais reve- profite de chaque instant que je passe à son bord. nons à nos... voitures. Ma situation professionnelle me permet aujourd’hui de me passer de véhicule personnel, j’ai décidé, avec l’accord de ma charmante épouse Annie, de faire l’acquisition d’une voiture américaine.

28

La Pontiac Firebird 1979, Monsieur et Madame. Et de la place pour 4 à bord : plus pratique.

www.V8FOREVER.com

Une journée comme celle de samedi, me permet de profiter bien sur du plaisir d’être au volant de ma Pontiac en présence de ma femme, entouré de véhicules de rêve, d’une bande de nou-

veaux compagnons de route qui deviendront, je n’en doute pas des amis dans une atmosphère franchement amicale ! Longue vie au V8 Forever ! Un adhérent, une histoire, des autos.


Page-29-V8-Pub_Pub 07/09/2016 21:57 Page 1


Page-30-Centrale_Centrales 07/09/2016 21:57 Page 1

Rencard & piqueUS Cars Club Normandy


Page-31-Centrale_Centrales 07/09/2016 21:59 Page 1


Page-32-AF31-Ours_American Feeling 31 07/09/2016 21:59 Page 1

The American Feeling 31 Section = Coordonnées = American Feeling 31 11 route de la Salvetat 31490 Léguevin 31americanfeeling@gmail.com = Contacts =

Le mot du chef et plus ! Comme tous les ans, la période allant de mai à début octobre est abondante en manifestations diverses et variées. Cette année, je vais mettre l’accent sur une manifestation qui commence tôt le matin et se termine après 23h00 avec un concours d’élégance qui a lieu dans le parc qui se trouve à côté de la mairie de Tonneins. Nous irons aussi à Boussens. Si vous allez sur le site dans la colonne calendrier, vous pourrez voir notre programme des manifestations dont nous avons connaissance actuellement. En vous promenant dans 2016, vous trouverez aussi des séries de photos prises au cours de chaque manifestation à laquelle nous avons participé.

Président : Jean-François Thépenier 05 61 86 54 78 jean.francois.thepenier@gmail.com

Jean-François Thépenier

Vice-Président : Hervé Teychene corvette50th.herve@wanadoo.fr Vice-Président : André Palis 05 61 92 97 71 ou 06 15 63 09 44 Secrétaire : Rose-May Thépenier 05 61 86 54 78 rosemay.thepenier@gmail.com Trésorière : Cécile Marty 05 61 92 98 05 Quand vous appelez, présentez-vous, ce sera plus facile et plus simple, votre interlocuteur vous en remercie par avance !

Le Calendrier

Affiches, détails, inscriptions sur : http://www.ameling31.com/calendrier.html

17/18 septembre : Tonnerre Mécanique, American Feeling sur place... 23/25 septembre : Samatan. Au programme du dimanche 25 : exposition sur divers univers : américaines, Cox, rétros, sportives... L’organisateur nous propose 1 repas offert par véhicule pour toute réservation avant fin juillet. Attention : 200 repas offerts maximum, donc premier arrivé, premier servi. 24/25 septembre : 2ème festival américain de Castelnaudary. 1/2 octobre : Aurignac sous pression.

= Internet = Web : http://www.ameling31.com Cotisation : 45€/an

***

Retrouvez le club sur le réseau social Facebook. www.facebook.com/americanfeeling31

32

www.AMELING31.com

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-33-37-AF31-TBR_Tonneins Boussens Rouffiac 07/09/2016 22:00 Page 1

B

American Feeling 31

Un été American Feeling 31

Ford Fairlane Victoria 1955. A Tonneins, c’est le même programme chaque année (on y va depuis 3 ans). Tout d’abord, à 8h30, rendez-vous au parc de Vénès pour l’accueil des équipages de véhicules anciens et du public. Ensutie, exposition des véhicules sur le pré. 10h00 : messe en plein air. Puis à 11h15 : bénédiction des véhicules anciens. Vers 12h30, l’apéritif est offert, suivi des intronisations dans la Confrérie du jambon de Tonneins. En début d’après-midi, c’est l’heure du repas officiel (sur réservation) ou

pique-nique, restauration rapide. A 15h00 : animations diverses, balade en véhicule ancien.17h00 : remise des diplômes et coupes. 21h00: au jardin public en centre-ville, le concours d’élégance a lieu en nocturne, avec défilé de véhicules d’époque et de leur équipage. A 23h00, la soirée s’achève avec un feu d’artifice.

sont représentées, dont une que je ne connaissais pas, à savoir la marque Singer, dont le cote varie de 5000 à plus de 65000€. Nous avons pu aussi admirer l'unique exemplaire restant en France d’un car Citroën en excellent état. Photos André Palis, Rose-May et JeanFrançois Thépenier.

Il y en a pour tous les amateurs de voitures anciennes. Parmi la centaine de véhicules, de nombreuses marques

B

Avec la météo, les cabriolets sont restés capotés le temps que le soleil arrive un peu plus tard. Tonneins / Boussens / Rouffiac 2016

www.AMELING31.com

33


Page-33-37-AF31-TBR_Tonneins Boussens Rouffiac 07/09/2016 22:00 Page 2

B

Cadillac 1958 ou 1957 ? Un tel cliché permet de se rendre compte que les 58 sont très similaires aux 57. T

Ci-dessous, défilé d’élégance militaire. Jeep, remorque et drapeau bien sûr !!!

T T T

T 34

www.AMELING31.com

Tonneins / Boussens / Rouffiac 2016


Page-33-37-AF31-TBR_Tonneins Boussens Rouffiac 07/09/2016 22:00 Page 3

T

T

T

T T

Une Peugeot de 1911.

T

Pas tout à fait une ancienne...

T Tonneins / Boussens / Rouffiac 2016

T www.AMELING31.com

35


Page-33-37-AF31-TBR_Tonneins Boussens Rouffiac 07/09/2016 22:00 Page 4

R

R

R Rouffiac a eu lieu lors du dernier week-end d'aout et a fait le plein de voitures américaines dont voici quelques exemples. Légende : T (Tonneins), B (Boussens), R (Rouffiac). R

R

T

R 36

www.AMELING31.com

Tonneins / Boussens / Rouffiac 2016


Page-33-37-AF31-TBR_Tonneins Boussens Rouffiac 07/09/2016 22:00 Page 5


Page-38-USCCN-Ours_USCCN 07/09/2016 22:01 Page 1

The US Cars Club Normandy Section Le mot du chef... = Coordonnées = US Cars Club Normandy 9, rue des fauvettes 27120 Pacy-sur-Eure contact@uscarsclubnormandy.fr = Contacts = Président : Alain Lubat 06 18 75 07 88 Vice-Président : Pascal Nadji 01 30 55 63 83 Secrétaire : Michèle Bertocchi 02 32 36 29 97 Trésorier : France Lenglet Trésorier adjoint : Jacques Fayolle 06 86 53 28 17

Comme le déclamerait notre talentueux reporter-poète JCS, ‘‘oyez, oyez preux cavaliers et gentes dames, votre blason aura festé ses cinq ans d’existence le 6 fructidor 2016.’’ Après une première année prometteuse nos effectifs se sont stabilisés autour de 80 adhérents avec un noyau très fidèle d’une bonne cinquantaine de membres qui nous renouvellent leur confiance depuis. Aussi, nous fêterons cela lors de notre prochaine assemblée générale le 5 mars 2017. Pour notre dernier trimestre 2016, il faut retenir La Champagne Party les 22 & 23 octobre qui affiche complet et notre repas annuel qui se tiendra cette année, exceptionnellement sur proposition d’une bonne table par Denis - La Table de Tom au Neubourg - le 4 décembre. Notre moment fort 2017 sera comme chaque année le rallye. Vous savez déjà combien il est difficile de faire durer cet événement d’année en année, je vous en ai déjà entretenu. Pour cause des commémorations du débarquement et Pentecôte 2017 tombant le 5 juin, le bureau a décidé de modifier le lieu initialement prévu dans le Cotentin. Il se déroulera donc en région de Briare, une région riche en paysages variés, en châteaux dont celui de Guédelon où nous passerons une journée spéciale, et en patrimoine architecturale et artistique remarquable. Vos dévoués serviteurs sont d’ores et déjà à l’ouvrage pour vous proposer un programme du niveau habituel de cette sortie. Au programme, une proposition de voyage de 15 jours dans l’ouest américain, préparez vos passeports et au 4ème trimestre un voyage organisé au Manoir de l’automobile de Lohéac. Et comme cette année, nous comptons sur vous afin d’organiser une sortie dès le mois d’avril. N’hésitez pas à faire connaitre vos propositions pour les mois de mai, juillet et août. Merci d’avance.

Membres du bureau : Eric Catillon Christian Français Gérard Gougé Jacques Gancarz Correspondants région de Caen : Samir Briki & Marc Leloire

Alain Lubat

Le Calendrier

Détails & inscriptions sur : http://www.uscarsclubnormandy.fr/

= Internet = 18 septembre : Mot’Art au Parc de Navarre à Evreux [Mot'Art de Vernon]. Web : www.uscarsclubnormandy.fr Forum web : www.amerisud.fr/forum

24/25 septembre : salon Auto Retro à Rouen [Parc Expo]. 26 septembre/9 octobre voire plus : USA Hershey et le reste...

Cotisation : 50€/an ***

2 octobre : rencard rue Lemeur. 22/23 octobre : Champagne Party à Congy (51) [USCCN]. 11 équipages inscrits. Reste une place de disponible (en individuel ou couple). 6 novembre : rencard mensuel. 4 décembre : repas du club au Neubourg après le rencard de Pacy [USCCN]. Et toujours le rencard le 1er dimanche de chaque mois à Pacy-sur-Eure (10H-13H).

38

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Coordonnées - Le mot du chef - Calendrier


Page-39-USCCN-Campigny_CCD 07/09/2016 22:02 Page 1

Il était une fois Campigny, petite ville de l’Eure, qui décida d’organiser une fête country ‘‘Campigny Country Days’’. Et voilà comment l’US Cars Club Normandy se trouva embarqué dans cette aventure.

US Cars Club Normandy

Pour une première, ce fut réussi. Il faut dire que les organisateurs s’étaient entourés de professionnels en la personne de Dany Boy précurseur du rock français des années 60 et ses complices Mat Valens, chanteuse et Freddy Della, chanteur et joueur d’harmonica. Madame avec Dany Boy devant la Cad 59.

Et pour bien finir le week-end, nous avons recommencé le dimanche, plus nombreux avec le soleil et une quinzaine de voitures. Merci aux participants de l’US Cars Club Normandy qui ont répondu présents à ce galop d’essai qui nous l’espérons, sera renouvelé en 2017. Christian Français

Ci-dessous, Freddy Della au volant et les groupies du club... Ci-dessus, où est la vedette ? (question piège)

Campigny Country Days 2016

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Campigny Country Days

Pour la journée du samedi, le club avait rassemblé cinq voitures rejointes par d’autres possesseurs de belles américaines. Quatre clubs country ont animé cette journée. Il faut noter la présence d’un club Harley Davidson pour clôturer un magnifique concert de plus de deux heures.

39


Page-40-41-USCCN-OneDayTrip_ODT 07/09/2016 22:02 Page 1

Belle pelouse verte pour les nobles V8 (et autres mécaniques aussi !).

One Day Trip @ Beaumesnil

US Cars Club Normandy

Nous sommes en 1633 à Beaumesnil, demeure du Comte de Nonant et piedà-terre de plusieurs engeances nobles qui s’y attardèrent. Et moi petite roturière, je suis en charge par cette épître, pour et au nom du bailli, de vous faire vivre cette journée vécue par un très ancien club médiéval, je cite, ‘‘les charrettes normandes’’. Comprenez par là l’US Cars Club Normandy, invité de cette notabilité. N’ayant rien d’une cassine, c’est un castel admirable qui vit débarquer nos fidèles destriers. Je pense que moi simple asservi, que si les rois vivaient à notre époque, ils auraient choisi la voiture américaine et sûrement... la Cadillac. Au bout d’une longue allée revêtue de pavés et gravillons, se dresse ce superbe château ceint de douves ennoyées avec une perspective face sud sur un très joli parc de verdure. Le bâtiment conjugue allure élancée et briques enliées, avec moellon de pierre blanche et décorum des portes et fenêtres d’inspiration italienne représentant les masques de la Commedia Dell’Arte. Les occupants de ce domaine ont mis un point d’honneur à faire briller les arts de la table avec ses cuisines. Une démonstration de caramel de Beaumesnil nous fit saliver, et je pense qu’en voyant les tables à manger dressées comme à cette époque, avec un tel luxe de linge de table, qu’il ne fallait pas être un gâtesauce en cuisine. Dans une splendide bibliothèque, on peut admirer l’art de la reliure avec cer-

40

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

One Day Trip - 10/07/2016


Page-40-41-USCCN-OneDayTrip_ODT 07/09/2016 22:02 Page 2

tains ouvrages inestimables, sans vous parler de la beauté des peintures, des carrelages surprenant, des costumes etc... Après tout, les absents n’avaient qu’à venir, et ils ont raté une très belle journée culturelle et pleine de bonne humeur.

La troupe attentive de l’USCCN au château.

Mais déjà l’heure de la faim arrive, et loin d’une ripaille, un panier régional nous attend avec terrines diverses bien sûr arrosées d’un cidre local, chacun muni de sa sébile s’attabla en plein air. Après cela, la chaleur nous fait faire une coction bien méritée, certains lanternant une dernière fois dans le parc. Puis le temps arrive d’inférer pour moi, et c’est avec une certaine satiété que je cesse mon sabir et chacun retourne dans ses pénates. Et si mon idiome vous paraît inadéquat, sachez que moi, pauvre affranchi, est prêt à céder ma place et mon heaume pour un stetson plus adapté à l’US Cars Club et de regagner pour moi mon ergastule... J.-C. S.

Demi-V8 cabriolet par la RNUR. Vivement le V8 complet.

One Day Trip - 10/07/2016

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

41


Page-42-43-USCCN-Summer Ride_SR 07/09/2016 22:07 Page 1

Au domaine de Villarceaux.

Summer Ride

US Cars Club Normandy

Espérance dépassée, carton plein pour les bords de Seine US cars. Du coté ‘‘il’’ : tout le monde a chez lui ou au moins entendu parler de la 3G ou 4G (le haut débit), voire plus et bien nous, nous avons le 2G US Cars à très très haut débit. 2G comme Gérard Gougé dit G.G. Du coté ‘‘elle’’ : tout le monde se rappelle en son enfance de Martine à la ferme ou Martine à Paris et bien là, nous à US Cars, nous avons Martine co-organisatrice de cette journée. Pour vous dire que il notre G.G. et elle notre Martine, jeune couple… dans l’organisation, ont réuni leurs talents pour nous faire passer en ce 21 août une journée de convivialité très appréciée à l’US Cars Club Normandy. Journée de découverte sur un site assez remarquable, journée éducative par ses jardins et ses plantes, et enfin journée détente en fin d’après-midi, tout cela en détails et en photos pour nos lecteurs.

vres sur le parking, très investi notre G.G. Il faut quand même réussir à placer nos 15 américaines et nos 32 adhérents en expo pour les badauds. Comme je l’ai dit en préface, la journée conviviale commence, avec un excellent choix de restaurant tant en quantité qu’en qualité dans une salle réservée pour nous. Mais déjà Gérard sonne le rappel, direction le domaine de Villarceaux où la journée découverte prend toute son ampleur : superbe château où parc, jardin, pièces d’eau ne sont là comme pour n’être qu’admirés, ce qui fut fait. Journée éducative aussi, nous étions accompagnés d’un guide tout au long de cette visite, expliquant très bien avec beaucoup de compétences. Mais tout cela nous a fait digérer, et la montée jusqu’au château Ci-dessous, Oldsmobile 1960 au prealors que le soleil nous accompagnait a mier plan. Parfaitement garée et alidonné soif à plus d’une, nous les gnée comme il se doit. hommes, on a supporté... Mais enfin vi-

D’abord un premier convoi partant de Pacy où nous attendaient Alain et Michelle, avec toujours un p’tit café, c’est un plaisir sans cesse renouveé. A 10h00, départ, le boss comme à son habitude, et là je m’attends à tout, nous avait préparé un itinéraire balade en direction de la Roche Guyon où nous attendaient il et elle. Mon inquiétude s’avérait exacte, les routes sont moins larges que nos voitures, enfin... il aime bien le Boss. A La Roche Guyon, sur les bords de Seine, notre G.G. dirige les manœu42

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Summer Ride - 21/08/2016


Page-42-43-USCCN-Summer Ride_SR 07/09/2016 22:07 Page 2

vement la suite avec la journée détente qui nous attendait au Golf à deux trous de là. Rassemblement à la G.G., qui m’aime me suit... Aucun retardataire, tous au Golf de Villarceaux pour la fin de cette excellente journée et d’un pot de départ pour le retour. C’est dans ce sublime décor de carte postale que les voeux de ‘‘bons retours’’ s’échangent. Je voudrais tellement encore vous faire participer à cette journée superbe par mes écrits mais il est temps pour moi de reposer ma plume car j’espère vous avoir mis l’eau à la bouche et que vous viendrez encore plus nombreux à ses journées US Cars Club. Au nom de tous les adhérents présents, un dernier très très grand merci à notre il et notre elle, les bien nommés Gérard et Martine ! J.-C. S. Epoque vestimentaire révolue...

Pontiac Grand Prix 1978.

Quiz : qui sont il et elle sur cette photo ? G.G. et Martine bien entendu ! Merci à eux pour cette journée superbement organisée.

Summer Ride - 21/08/2016

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

43


Page-44-45-USCCN-Rencard_Rencard 07/09/2016 22:09 Page 1

Par où j’me gare, chef ?

Rencards estivaux

US Cars Club Normandy

Les rencards se suivent et... ne se ressemblent pas. Ils ont été riches en événements cet été. D’abord celui de juin. Patrick et Francine avaient invité les adhérents qui le souhaitaient à leur événement Four à Pain. Il se tenait le même jour que le rencard mensuel de juin à Saint Germain du Pasquier. Dès 12h30 le cortège, parti de Pacy-sur-Eure par les routes de campagne, nous promena dans des parcours encore inexploités par nous dans la magnifique vallée de l’Oison. Nos hôtes avaient bien fait les choses et leurs pizzas et quiches étaient excellentes. Outre le four à pain et les producteurs fermiers, seuls les absents ont des raisons de regretter cette journée festive bien agréable sous un soleil qui s’était réveillé. A l’arrivée nous croisions une armada de Vespa de toutes les couleurs en ballade comme nous dans la vallée. Voilà Le sheriff veille. des petites initiatives qui plaisent et qui sont bien plus agréables que les standings dans les meetings désormais trop nombreux en saison d’été et qui finissent pas décourager les plus valeureux des adhérents. Comment dit-on, l’offre tue l’offre…à transposer.

Au four à pain (juin).

Nos hôtesses dévouées (juin). Le soleil fut très paresseux en ce mois de juin, en attestent l’herbe ultra-verte et les manteaux des uns et des autres... Deux youngtimers au rencard de juin.

Puis vint juillet et l’A.C.O. L’Automobile Club de l’Ouest Normandie proposait le jour de notre rencard un premier événement cyclique à Saint Pierre des Fleurs. Après notre rencard, seuls quelques valeureux adhérents n’ayant pas peur de la pluie firent le voyage. l’A.C.O. étant devenu le co-organisateur du salon Auto Rétro Moto de 44

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Rencards estivaux 2016


Page-44-45-USCCN-Rencard_Rencard 07/09/2016 22:09 Page 2

Rouen, nous nous sommes efforcés d’y avoir une présence. Peu de véhicules au rendez-vous, sous une pluie incessante. Normal. Ce fut néanmoins l’occasion d’échanger un peu plus longuement sur la proposition faite à l’organisateur Rouen Evénements de monter une expo de 12/14 Cadillac en 2017, retraçant au mieux la production de 1907 à nos jours avec les nombreux véhicules de cette marque au sein du club.

Août.

Enfin août et le désormais traditionnel piquenique estival. Un grand succès tant en voitures ce jour-là qu’en participants au BBQ. De l’avis des participants, une bonne journée de passée entre amateurs d’américaines. A remarquer au rencard ce jour-là, une rare Marmon avait fait le voyage.

Ci-dessous, la Marmon au rencard du mois d’août. Le soleil était enfin au rendez-vous. Ça changeait des deux rencards précédents.

Cadillac aoûtienne. Juin.

Juillet.

Bugatti au rencard de juin.

Rencards estivaux 2016

Les présents au rencard de juillet.

Pontiac Firebird juilletiste.

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

45


Page-46-47-USCCN-InterClub_IC 07/09/2016 22:10 Page 1

Espace entièrement pris par les équipages. Très belle sortie ensoleillée et fleurie.

Rencontre interclubs

US Cars Club Normandy

46

Tout le monde connait des André, des Alain, des Jacques mais des Raymond comme celui-là, moi j’en connais qu’un, un ch’tiau gars de ChNord avec une ch’tiaute filliotte Danie, qui à eux deux ont relevé le défi de faire passer à US Cars Club une journée sans pluie avec soleil et chaleur, il faut oser. Rien n’arrête un ch’ti avec du talent. Journée pique-nique avec participation importante d’US Cars, bravo ! Cela fait plaisir à l’organisateur, on comptait 28 équipages ce qui fait déjà un très joli et remarqué convoi.

nous plaisait. Enfin ! Mais les aiguilles de l’horloge avaient déjà changé la date qu’il urgeait d’aller s’pieuter, et oui en ChNord on s’pieute. Mais les choses sérieuses commencent, dimanche 10h00 rencart au pied du château de Crèvecœur le Grand où nous attendaient dans la salle du château, relation oblige merci M. le Maire et merci Raymond, café et viennoiseries. Bientôt le parking est comble, comme je vous l’ai dit 28 voitures que le public assez nombreux ma foi a pu admirer et photographier à loisir.

Mais laissez-moi revenir un instant en arrière, nous avons eu le privilège, Alain, moi et nos aimantes respectives d’avoir été les hôtes du samedi sous un excellent prétexte, de faire quelques mises aux points sur la journée du dimanche, c’est du pipeau, mais ça fait bonne conscience car nos amis Raymond et Danie avaient déjà œuvré de manière magistrale et tout était top, ce qui nous a permis de nous détendre.

Soudain la voix de stentor de notre organisateur Raymond se fait entendre pour se préparer à notre balade concoctée par ce même Raymond, excellente balade campagnarde par vaux En haut, barbecue froid ch’ti. Ci-dessus, et par monts ; ce qui surprit tout le marché aux fleurs très coloré. Ci-dessous, monde c’est cet aspect très vallonné l’organisateur, très occupé en ce week-end ! que nous ne connaissions pas ou peu, très belle balade encore une fois sous le soleil picard, les convertibles ont même décapoté, exceptionnel pour le Raymond et Danie nous emmènent à nord, retour à notre château, on entenun jet de pierre sur la place du village dit le cri préféré de notre picard... A-Poù une fête battait son plein, saluant le E-R-O ! maire qui pour ce jour se produisait dans un grand orchestre local et inter- Un bonheur n’arrivant jamais seul touprétait la symphonie pour Boule Quiès jours avec la complicité du soleil, le et Harmonica..., nous laissons là la pique-nique se fait dans le parc où amfoule en liesse et Raymond nous pro- biance et bonne humeur accompapose un truc de ch’ti intitulé A-P-E-R-O, gnent notre repas barbecue, tenez à nous on ne connaissait pas... C’est propos savez-vous ce qu’est un barbebien, puis passons à table bien sûr on cue picard et bien c’est un barbecue a parlé que boulot d’ailleurs, je crois froid, ça cuit sans braise Ha ha ha ! et que certaines personnes en ont pleuré surtout ne vous moquez pas c’est leur voire frôlé le fou rire tellement le travail truc... Sacrés Picards. Et pendant que www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

Rencontre interclubs - 19/06/2016


Page-46-47-USCCN-InterClub_IC 07/09/2016 22:10 Page 2

j’y suis encore une spécialité picarde voire detoisienesque et bien notre Raymond il a des arbres carrés avec des branches carrées... Hen ? Ça vous la coupe ! Mais bon n’allez pas le contrarier, il croit que j’y crois, et puis à Crèvecœur le Grand devinez quoi ? Notre Raymond nous annonce que dans son bled il voit passer des choses étranges, un jour scrutant le ciel il a vu des vols de tronçonneuse partir pour le Canada, je lui répondis qu’un vol de tronçonneuse cela doit être très aérien. Ah ces Picards il faudrait qu’on les sortent un peu car aussi mettre Marseille à 11 km de Crèvecœur en Picardie* c’est le comble le mieux serait de les sortir avec US Cars Club car nous on voyage et nous autres Normands nous savons que Marseille n’est pas en Picardie mais bien en Alsace. Alors !

Une petite partie des équipages...

Mais je reviens, car l’heure tourne, sur cette journée mémorable et d’une réussite sans faille pour autoriser à ma plume et au nom de US Cars et de tous les adhérents présents d’abord de féliciter Raymond et Danie de nous avoir fait passer une excellente journée et de leur dédier nos plus grands remerciements sans oublier son frère et belle-sœur qui mirent la main à la pâte. Et si je devais trouver une morale à cette journée, et bien je suis sûr que côtoyer ses gens-là, c’est une leçon d’humanité et de chaleur avec un cœur énorme. Encore merci Danie et Raymond. Et vive les Picards ! *Marseille-en-Beauvaisis ;-)

Une autre partie des équipages...

Dodge Dart 1960

Rencontre interclubs - 19/06/2016

www.USCARSCLUBNORMANDY.fr

47


Page-48-51-Imperial_Mise en page 1 07/09/2016 21:39 Page 1

Imperial : la relance, partie 2

1990s

Parler d’une auto si récente, si confidentielle, pas facile. Pourtant, pour compléter la saga Imperial commencée au numéro 2 du Mag, il fallait bien traiter les modèles de 1990 à 1993, les derniers à porter le logo de l’aigle Classons-les donc dans la catégorie Youngtimers, cette génération atteignant déjà le quart de siècle...

Bye-bye forever... 48

Le Mag

1990-1993 - C’EST VRAIMENT LA FIN Cet article est un peu la double peine : non seulement l’auto est récente (et peu de personnes y portent un intérêt), mais en plus, elle n’évoluera quasiment pas au fil des quatre millésimes... Mais tentons d’en parler un petit peu tout de même. La dernière Imperial (ou Chrysler Imperial) tomba de chaîne en 1983, sous la forme d’une coupé luxueux. Basé sur la Chrysler Cordoba, ce ne fut pas un succès. Les années 80 virent aussi la Chrysler Corp. décliner la plateforme K sous toutes les formes, les fameuses ‘‘K-Cars’’ (si vous avez lu un article récent dans ce Mag, vous savez de quoi on cause). Et l’Histoire étant un éternel recommencement, devinez ce qui arriva : la tentation fut grande, et le groupe remit le couvert pour l’année-modèle 1990, avec une toute nouvelle Imperial, et bien évidemment, en utilisant un dérivé de la plateforme K.

ler New Yorker Fifth Avenue, puis Chrysler Imperial en haut. Ou comment créer quatre modèles à partir de pas grand chose... A part, on trouvait la LeBaron (qui fut importée chez nous) ainsi que le Town & Country, baptisé Voyager (le monospace, lui aussi disponible en Europe). Différencier les trois New Yorker entre elles nécéssite un oeil avisé, surtout entre la Fifth Avenue et la Landau. L’Imperial quant à elle avait reçu un traitement particulier qui la rend facilement reconnaissable. A l’avant, on retrouve un museau pointu avec des phares cachés (comme depuis 1969) de chaque côté d’une calandre rappelant un peu celles des modèles 1974-78, et à l’arrière, un bandeau de feux rouges occupant toute la largeur de la voiture est flanqué des lettres du modèle.

Autres caractéristiques voulues par l’époque Cette fois-ci, l’affaire est plus simple, et on et la mode automobile du moment, on rerevient aux premières années du nom Impe- trouve un demi-toit ‘‘landau’’ en vinyle, des rial : il s’agit d’une Chrysler Imperial, et non pneus à liseré blanc, des enjoliveurs ‘‘fil’’ très pas d’une Imperial ‘‘quelque chose’’ comme de 1955 à 1975. La carrosserie est unique (une berline, aucun coupé ni de cabriolet), une seule finition, et pratiquement aucune option. Le choix était simple, et cohérent dans la gamme Chrysler : Chrysler New Yorker Salon en bas, Chrysler New Yorker Landau, ChrysChrysler Imperial 1990-93


Page-48-51-Imperial_Mise en page 1 07/09/2016 21:39 Page 2

A gauche, la New Yorker Fifth Avenue de 1990. Sièges (fauteuils !) capitonnés, boiseries et un style vraiment d’époque avec la lunette arrière droite.

*** Chiffres de production *** *** par année-modèle *** - 1990 YCP 4d sdn

Prix $24995

Production 14968

Moteur : - V6 3.3L 147ch - série - 1991 YCP 4d sdn

A droite, la New Yorker Landau, très semblable à la Fifth Avenue. La différence tient en un empattement légèrement plus court, et l’absence de troisième vitre latérale comme sur sa grande soeur.

$26798

Moteur : - V8 3.8L 150ch - série - 1992 YCP 4d sdn

$28453

- 1993 -

Enfin, tout en bas de la gamme New Yorker, la ‘‘Salon’’. En fait, pas vraiment une New Yorker, mais plutôt une Dodge Dynasty ‘‘upgradée’’ en Chrysler.

A l’intérieur, grâce à l’empattement rallongé, l’espace aux jambes est généreux, et les passagers peuvent s’enfoncer dans les fauteuils en cuir, vinyle et tissu Mark Cross ou cuir et vinyle Mark Cross (une option, avec quelques petits aménagements supplémentaires par rapport à la sellerie standard). Les années 80 sont aussi la décennie des tableaux de bord à affichage électronique, et on retrouve (en option) un combiné entièrement numérique avec compteur de vitesse, niveau d’essence, température moteur, témoins d’huile et de batterie. La climatisation est contrôlée automatiquement, et un radiocassette Dolby pour ravir les oreilles (inutile de dire que ce côté-là, c’est totalement dépassé avec les auditoriums ambulants que sont devenus les véhicules premium 25 ans après...). De même, avec les derniers écrans très hautes définitions, les compteurs numériques de l’époque paraissent bien chiches...

7643

Moteur : - V8 3.8L 150ch - série

YCP 4d sdn

chics et rafinés, ainsi que du chrome ‘‘en veux-tu en voilà’’ un peu partout : bas de caisse, joues d’ailes, pare-chocs, encadrements de vitres (avant) et de pare-brise. Comme quoi avec un peu de déco, on transforme une banale K-car en un objet d’apparence luxueuse.

11601

option, on retrouve la suspension pneumatique, le pack ‘‘électronique’’ (combiné de tableau de bord numérique, rétroviseur jour/nuit automatique, alarme, ordinateur de bord, système audio Infinity II), ou l’alarme seule. Dix teintes de carrosserie sont disponibles, ainsi que le toit ouvrant, ou le lecteur CD.

$29481

7064

Moteur : - V8 3.8L 150ch - série

*** Chiffres de production *** *** par année calendaire *** 1989 1990 1991 1992 1993

: 5740 ex. : 16280 ex. : 9335 ex. : 6527 ex. : 3394 ex.

Parmi les couleurs au catalogue, on retrouve un rose dénommé ‘‘Dusty Rose Pearl Coat’’, probablement la plus rare. A voir en vrai ce que ça donne, mais encore faut-il en trouver une... Vu l’abondance de chromes, il valait mieux choisir une couleur foncée pour le rendu final, et avoir cet aspect un peu clinquant des voitures US de l’époque.

Mécaniquement sous le capot, un 6 cylindres en V de 3,3 litres, placé transversalement, développe 147 maigres chevaux à 4800 tours, pour 251 N.m de couple à 3600 tours. C’est le premier moteur 6 cylindres en V à 60º de Chrysler qui ne dérive pas d’un V8 et destiné à des tractions. Lancé pour les modèles 1990, lui et sa variante de 3,8 litres auront un très longue carrière, jusqu’en 2011 (2010 pour le 3,3). Ce groupe était associé à une boîte automatique à quatre rapports. Nouveauté oblige, le premier millésime sera le plus vendu, avec une production calendaire pour 1990 de plus de seize mille unités. Ensuite, l’histoire se répètera comme à chaque fois avec Imperial, les ventes s’effondrant : de presque 15.000 modèles 1990, Chrysler n’en produira même plus la moitié en 1993, avec à peine 7.000 exemplaires.

Pour ce qui est des équipements, l’Imperial avait quasiment tout : ABS, airbag (conduc- Pour sa deuxième année de carrière, le teur), toutes les assistances électriques. En seul changement apporté au modèle est le Chrysler Imperial 1990-93

Le Mag

49


Page-48-51-Imperial_Mise en page 1 07/09/2016 21:39 Page 3

remplacement du 3,3 litres par un 3,8 litres. La puissance monte de manière ridicule (3 chevaux de plus à 150 en tout), et le couple quant lui grimpe un peu plus significativement : avec plus de cylindrée, le bloc délivre désormais 292 N.m à 2750 tours, ce qui donne à l’auto un peu plus de force. De toute façon, il n’était pas prévu d’en faire une bête de course. La philosophie de la voiture était plutôt de transporter ses passagers dans une ambiance feutrée, et isolée de l’extérieur (bon, pas autant déconnectée toutefois de la route comme les barges des années 70). Au niveau des équipements, c’est quasiment une reprise de l’année précédente : on voit toutefois l’apparition en option de l’ouverture à distance des portes avec télécommande, ou encore la possibilité pour le client de se faire installer en concession un système GSM. La garantie est toujours de 50.000 miles ou 5 ans (7 ans pour le groupe motopropulseur), dont la documentation de l’époque ne se privait pas de montrer la supériorité face à la concurrence, Rolls-Royce compris (une garantie misérable de 3 ans seulement). L’année suivante, 1992, verra l’apparition d’un nouveau combiné digital avec des jauges différentes (voir ci-contre)... et ce sera tout en ce qui concerne les modifications. D’ailleurs, sur les catalogues de 1990 à 1993, on retrouve les mêmes photos à quelques exceptions près. Les couleurs varieront peu aussi. Les ventes feront de même : une fois retombées des hauteurs de 1990, elles plafonneront autour de 7000 unités par an pour les deux dernières années. Après un peu plus de 40.000 exemplaires produits, lmperial est supprimée du catalogue comme prévu. Et ce sera la dernière Ci-dessus, les deux versions du combiné digital (optionnel). En 1990 et 1991, les jauges sont des petites barres verticales qui se déplacent horizontalement. En 1992 et 1993, les quatre jauges sont des aiguilles électroniques. Pour le reste, on remarque que le logo Imperial (l’aigle) n’est même pas sur le centre du volant. C’est une Chrysler, donc on y a mis le Pentastar. Là, au moins, on sait qu’on conduit une Mopar. Ci-dessous, l’intérieur de 1993 (identique depuis 1990...).

50

Le Mag

Chrysler Imperial 1990-93


Page-48-51-Imperial_Mise en page 1 07/09/2016 21:39 Page 4

fois que le nom sera donné à un modèle. Là, du coup, ça fait un bail. Il y aura bien un concept car présenté en 2006, mais il n’y aura aucune suite. Et étant donné la situation de Chrysler aujourd’hui, aux mains de Fiat, l’appétit des consommateurs pour les crossovers et SUV, il se peut que ce soit Chrysler qui disparaisse tout court à l’avenir. Alors un retour d’Imperial, il n’y a personne pour y croire. Ces voitures atteignant bientôt les 30 ans, une importation sans passer la case Service des Mines pour l’homologation pourra s’envisager bientôt pour ceux désirant préserver ces autos devenues rares. Sans tare absolue ni défaut majeur de conception ou de construction, il faudra juste composer avec l’électronique omniprésente à bord, qui pilote beaucoup d’organes : la boîte, la gestion moteur, la suspension, les équipements de confort divers et variés... Encore faut-il en trouver une bien préservée des ravages du temps et de la circulation. Voilà, la sage est désormais terminée. Rendez-vous dans un futur numéro pour une autre longue histoire... Construction monocoque, traction avant, moteur transversal, déclinaison à toutes les sauces : on a là les gènes des K-Cars qui sauva Chrysler. Beaucoup d’économies à clé, mais le système trouvera rapidement ses limites. Les voitures se ressemblent toutes, et le rajout de chromes, d’extensions en plastique et de quelques badges font difficilement d’une K-Car une berline de luxe qui était facturée 30% de plus qu’une New Yorker...

Chrysler Imperial 1990-93

Le Mag

51


Page-52-55-Route66_Route 66 07/09/2016 22:12 Page 1

Textes par Alain Lubat (USCCN) *** De Needles à Los Angeles

La Route 66 - Le périple

Ça sent la fin... et déjà le regret que ce soit passé si vite. Mais la route nous réserve encore quelques belles surprises. Des noms qui font chanter la route qui ne proposent plus que quelques stations isolées et des village disparus ou presque : Cadiz, Chambless, Amboy, Bagdad, avec son café où nous passerons un moment à déchiffrer les nombreux souvenirs accrochés aux murs ou au plafond en prenant un rafraîchissement. Photo avec la propriétaire des lieux. Souvenir sympa. On repart, c’est encore le désert, Ludlow une bourgade, Newberry Spring, Puis Barstow. Son motel Route 66 attire notre attention. Puis descente vers San Bernardino par la vielle route Cajun dans une vallée où route et chemin de fer se côtoient. Nous passerons la nuit à San Bernardino. Ce sont les prémices de Los Angeles. Depuis San Bernardino, nous sommes en banlieue de ‘‘L.A.’’ où les images se succèdent, des plus sèches aux plus vertes. Notre parcours s’efforce de suivre l’ancien tracé de la 66. Surprenant. Nous sommes bien en Californie. On découvre ici les prémices des espaces verdoyants à grand renfort d’arrosage, les rues secondaires qui annoncent Beverly Hills, le farniente de l’ouest. Notre dernier hôtel nous attend à Santa Monica près de la place et du Pier, là où se trouve le point officiel de fin de la ‘‘mother road’’. Alors aujourd’hui, surtout des photos de ces quelques 500 derniers kilomètres qui vous ramènent dans la civilisation contemporaine. L’esprit de la route n’est plus là. Le dernier reportage dans le prochain numéro sera exclusivement consacré à Los Angeles et Santa Monica fin de la route, qui nous fera découvrir une ville tentaculaire ou il fait bon vivre. Une dernière fois, à suivre...

Ci-dessus, shooting de haute voltige pour immortaliser cette Forties dans le rétroviseur. Ci-dessous, Bono’s Orange Stand, construit en 1936.

Gérard, au Bagdad Café. Ou était-ce le Brest Café ? Quelques Bretons sont certainement passés par là... 52

Le Mag

The Mother Road


Page-52-55-Route66_Route 66 07/09/2016 22:12 Page 2

The Mother Road

Le Mag

53


Page-52-55-Route66_Route 66 07/09/2016 22:12 Page 3

Faire autant de kilomètres pour tomber sur une... Citroën à Los Angeles ! Un périple sur la N7 aurait coûté moins cher...

54

Le Mag

The Mother Road


Page-52-55-Route66_Route 66 07/09/2016 22:12 Page 4

I was there !!!

Coucher de soleil sur le Pacifique. La Route 66 est désormais intégralement derrière nous... The Mother Road

Le Mag

55


Page-56-Pub_Page 56 07/09/2016 22:13 Page 1


Page-57-Books_Books 07/09/2016 22:14 Page 1

Books

Par Didier Hardy

Dans la suite de la présentation de ‘‘Cars of the fabulous ‘50s’’, nous allons, ce trimestre, jeter un œil sur une autre décennie de l’industrie américaine de l’automobile. Nous allons donc nous plonger dans les Fortie’s avec ‘‘Cars of the fascinating ‘40s’’. Il s’agit toujours d’un ouvrage collectif présentant dix années de fabrication d’objets roulants. Il y a touj o u r s énormément d’illustrations et ce voyage dans les années 40

nous permet de nous plonger dans l’Amérique de la fin à la fois de la 2nde guerre mondiale et de la crise économique. Cette décennie a produit les premières générations de voitures ‘‘grand format’’ aux formes arrondies et ‘‘aérodynamiques’’ préfigurant le style des années 50. Cet ouvrage nous présente la production de cette période classée par année et par fabricant. Si aujourd’hui, certains se plaignent de l’uniformité des designs de la production automobile, on s’aperçoit que déjà dans cette décennie, les bureaux de style s’inspiraient les uns les autres. Editions : Publications International Ltd. 320 pages et plus de 1400 images. Disponible à la vente.

Le Mag

57


Page-58-OldDays_Temps Anciens 07/09/2016 22:14 Page 1

Back to the past

Longues files d’attente à cette station-service. Crise du pétrole ? Non, nous sommes vers 1957. En fait, le carburant était en promotion : pour 5 gallons achetés, le 6ème était gratuit. A côté, nos ‘‘promotions’’ actuelles du ‘‘prix coûtant’’ semblent totalement dérisoires... Il est un temps que les moins de... 50 ans ne peuvent pas connaître...

58

Ci-dessous, on peut constater que la façon de fabriquer une automobile a bien changé depuis les années 40. Ici, nous avons des carrosseries de Buick qui se promènent entre les ateliers afin que leurs constructions puissent arriver à leur terme. Qu’il vente, pleuve ou neige, les carrosseries (sans châssis) et incomplètes (absence d’ailes et de toute la partie avant) étaient chargées sur des remorques spéciales nanties de rails sur lesquels elles glissaient. On peut également voir les railes côté bâtiment avec deux carrosseries qui se font ‘‘avaler’’ pour la suite des opérations. Ce procédé a complètement disparu depuis longtemps. A se demander comment Detroit pouvait fabriquer autant de voitures ainsi...

Le Mag

Rendez-vous au prochain numéro ...


Page-59_3ème de couverture 07/09/2016 22:15 Page 1


Page-60_4ème 07/09/2016 22:16 Page 1

Profile for AmeriSud

Le Mag des Clubs #23  

Le Mag des Clubs #23

Le Mag des Clubs #23  

Le Mag des Clubs #23

Profile for amerisud
Advertisement