Page 1

PORTFOLIO

Sélection de travaux et inspirations 2012 - 2018

Amelie Matricon


CONTENU

04

CURRICULUM VITAE EXPÉRIMENTER

08 12

Design Build/Lab La course du soleil

CONCEVOIR logements

16 18

Logements multigénérationnels Colocation intergénérationnelle

équipements publics

20 24 26 28

Laboratoire de co-création Centre culturel Ecole de musique Kiosque à livres

urbanisme

30

Aménagement «cœur de ville»

DÉCOUVRIR 34 36

Mémoire de recherche Voyages


Architecte Diplômée d’Etat

juin 2018

15, Place Gustave Rivet 38000 Grenoble

Experiences Professionnellles C A M P architecture

mobile : +33 (0)6 59 87 64 82 email : amelie.matricon.pro@gmail.com 23.12.1993 permis B - véhicule appliquée - rigueur - aisance relationnelle - dynamique - optimiste - sensible - travailleuse

Formation 2016 - 2018 : Master Architecture, Environnement & Cultures Constructives Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (38) 2013 - 2016 : Licence d’architecture Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand (63)

2015 - 2016 : Politecnico di Torino (Italie) - Echange universitaire

juin-septembre 2017 Stage formation pratique professionnelle CAMP Architecture - Duingt (74) Travail sur un concours d’aménagement de ‘cœur de ville’ avec une paysagiste, un bailleur social et un promoteur privé; études de faisabilité en milieu rural et urbain, réalisation de pièces graphiques principalement plans, croquis, coupe paysagère juin-juillet 2016

Stage de première pratique professionnelle Atelier PREAU - Saint Jorioz (74) Relevé d’habitat et dessin d’esquisse pour extension, travail administratif (permis de construire, permis de construire modificatif), assistance sur suivi d’un chantier de 12 logements (4 individuels et 8 collectifs)

juin 2015

Stage Suivi de Chantier B.Brun Architecte - Clermont-Ferrand (63) Préparation de pièces graphiques pour un projet de réhabilitation en site protégé, observations de réunions de chantiers et de l’organisation au sein de l’agence

2010 - 2014

2012 - 2013 : Licence d’histoire (1ère Année) Université Jean Moulin - Lyon 3 (69) 2009 - 2012 : Baccalauréat Scientifique Sciences de l’Ingénieur Section européenne Lycée L’oiselet - Bourgoin-Jallieu (38)

divers travails d’appoints (38, 74) été 2013 : serveuse dans un bar- restaurant / Thônes 2012- 2013 : salarié dans une grande surface mi temps travails estivales sur des plateformes logistiques

Compétences Informatiques Domaine de Compétences

Langues

Diagnostic & étude architecturale Conception spatiale à différentes échelles Représentation graphique Relation clientèle Construction bois & terre Appropriation des normes et obligations administratives Gestion et organisation de planning

Français : langue maternelle Anglais : compréhension/ écrit : bon niveau - parlé : niveau intermédiaire Italien : compréhension/ écrit : bon niveau - parlé : niveau intermédiaire

Centres d’Intérêts

Sports (boxe française, ski alpin, course à pied) Voyages Travaux manuels

archicad

power point

autocad

qgis

artlantis

rhinoceros

excel

sketchup

illustrator

word

indesign omniplan photoshop


EXPERIMENTER Design Build/Lab La course au soleil


DESIGN BUILD LAB

EXPERIMENTER - Design Build Lab

Expérimentations de matériaux

Conception d’un pavillon d’expérimentations de divers matériaux biossourcés Master 1 LES GRANDS ATELIERS (38) travail de groupe dirigé par Marie & Keith Zawitowsky

Ce travail d’expérimentations a été réalisé avec un groupe de 24 étudiants entre le mois d’avril et de juin 2017 aux Grands Ateliers. Les étudiants étaient répartis par petit groupe sur le travail du béton de site, de la terre crue et du bois. J’ai dans un premier temps travaillé sur la question de la terre crue et plus particulièrement l’adobe. Entouré du personnel d’Amacò (Atelier Matière A Construire), nous avons élaboré un protocole afin de créer des murs d’adobe préfabriqué pouvant accueillir une charpente en son sommet alors que l’adobe est traditionnellement créer en petites briques et montées en maçonnerie.

Premiers bastings pour soutenir le tout

Pose du fond vissé par l'intérieur

Pose du moule

Pose des cadres pour rigidifier le moule

Installation des lisses latérales et réservations en pied

Moulage jusqu'à la moitié

À la moitié, pose de la tige filtée

Une fois terminé et lissé, on enlève l'élément amovible du moule

Démoulage

On enlève les lisses et réservations Séchage

GSPublisherVersion 0.0.100.100


Les expérimentations aux Grands Ateliers c’est aussi apprendre à travailler et à vivre en communauté; accepter les autres tels qu’ils sont avec leurs qualités, leurs faiblesses, leur folie et leur fatigue.

Pour plus d’informations : http://www.designbuildlab.org/material-experimentations/ - Sieste https://issuu.com/amelie321/docs/une_ann__e_aux_gaia

- Faire vivre la terre -

Espace de fabrication des mégadobes Dans un second temps, j’ai participé à un atelier pour la réalisation d’un mur en béton de site. Après avoir creusé et réalisé des fondations; nous avons monté un mur de 2,80m de haut pouvant accueillir une charpente bois. Ce béton de site a été réalisé avec de la terre prise sur le terrain qui a été tamisé par nos soins. Une fois le tamisage effectué, la préparation du béton de site est assez similaire à un béton classique avec seulement 4% de ciment.

- Faire vivre la terre -

- 100 -

Photos ci-contre : en haut à gauche : réalisation des fondations, en haut à droite: mur achevé, en bas : mur en cours de réalisation. - 104 -

La vie des


LA COURSE AU SOLEIL La course au soleil

Expérimentation des matériaux terre, bois, paille durant une semaine LES GRANDS ATELIERS DE L’ISLE D’ABEAU (38) travail de groupe (10 étudiants) dirigé par Marie-Hélène Gay-Charpin - Licence 1

EXPERIMENTER - Workshop matières et matériaux

Une semaine d’expérimentation de la matière et des divers matériaux qui s’offrent à nous à travers un travail de construction à échelle 1 permettant de prendre conscience de la relation entre le corps et l’espace qui l’entoure.

Après plusieurs ateliers pour prendre possession de la matière (atelier sur le bois, la brique, le bambou, la paille...) et la technique d’assemblage de chacun; un petit travail de groupe a été réalisé permettant ainsi de faire une synthèse de chaque matériau et réaliser des qualités spatiales que peut générer chacun des matériaux. La création d’un observatoire temporaire a aussi permis d’apprivoiser le travail du seuil, de l’intimité et du confort.

réalisation de groupe

atelier sur la brique

réalisation de groupe

atelier sur le bois


CONCEVOIR Logements Equipements publics Urbanisme


LOGEMENTS MULTI-GÉNÉRATIONNELS Logements multi-générationnels

Réflexion et conception d’un bâtiment avec des logements et un relai médical dans une commune de moyenne montagne MANIGOD (74) travail en trinôme dirigé par Nicolas Dubus, Claude Salerno & Guillaume Pradelle - Master 2 PFE (en cours)

Le projet Mârçhe d’apré la lanjeu d’ton pa (issu du patois, signifie Marche selon la longueur de ton pas), est une proposition de logements multi-générationnels et de relai médical à Manigod, village haut-savoyard de la chaîne des Aravis.

CONCEVOIR - Logements N

Dans un contexte d’allongement de la durée de vie et de modification des modes de vie, nous proposons une alternative au placement en EHPAD. Le projet a pour vocation de

permettre de vieillir en bonne santé et entouré dans un environnement adapté aux besoins et spécificités non seulement du grand âge mais de toutes les étapes de la vie. Il leur permet de conserver leur autonomie tout en offrant la possibilité d’une aide et d’un soutien notamment médicalisé chez-soi. Afin de maintenir l’autonomie des habitants d’un territoire de montagne, pentu, soumis à un climat parfois vigoureux et à une dépendance à la mobilité automobile ; nous retissons les liens entre le chef-lieu et ses environs, grâce à un réseau de différents types de mobilité, une continuation et sécurisation des cheminements piétons, des abris mutli-usages et des ré-aménagements ponctuels des services communaux. L’utilisation de matériaux simples, non transformés et locaux comme la paille et le bois permettent de créer un environnement sain sur l’intégralité du cycle de vie du bâtiment, tout en valorisant les ressources locales.

plan masse

Cette démarche, permet d’ouvrir d’autres perspectives à la commune sur le développement futur du chef-lieu, l’organisation des services communaux et les grands projets à développer pour anticiper à temps l’évolution de la population manigodine, du climat et de gestion des ressources locales.

schéma programmatique

coupe perspective


COLOCATION INTERGÉNÉRATIONNELLE

CONCEVOIR - Logements

Contexte du projet :

Colocation intergénérationnelle

Conception d’une maison individuelle pouvant accueillir une colocation de tout âge et devant, par conséquent, répondre aux besoins de chacun. CLERMONT - FERRAND (63) travail individuel dirigé par Gérald Lafond - Licence 1

Ce projet de colocation intergénérationnelle débute par un travail d’analyse de site réalisé par groupe de 4 étudiants. Dans notre cas, nous avons fait le choix de s’implanter tous sur la même parcelle de terrain. Une réflexion d’aménagement à dû donc être fait pour permettre à chaque projet d’avoir un accès à son bâtiment. C’est cette réflexion qui m’a poussé à travailler un bâtiment étroit et tout en longueur.

Réflexion sur le bâtiment : Ce bâtiment est composé de deux volumes accolés ayant subit une translation, et permettant de créer un véritable seuil d’entrée à l’Est et une terrasse à l’Ouest. Le premier volume, étroit, permet de desservir les différents étages. Le second volume accueille les pièces de vie et les chambres. Le lien entre ces deux volumes se fait grâce à une grande bibliothèque murale que l’on retrouve à chaque étage et qui s’adapte aux conditions et besoins des habitants à chaque niveau. L’aspect étroit du premier volume est accentué par des ouvertures étroites mais longues permettant donc à la lumière de pénétrer en profondeur dans les espaces de lecture. Dès ce projet j’ai commencé à réfléchir sur la façon dont vivent les gens les espaces intérieurs de leur logement et à prendre conscience du besoin d’adaptabilité de chaque logement.

coupe longitudinale

plan du rez-de-chaussée

N

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

N

croquis d’ambiances


LABORATOIRE DE CO-CRÉATION

CONCEVOIR - Equipements publics

Contexte du projet :

Laboratoire de co-création

Conception de bureaux individuels et en open-space et un espace d’expérimentation de la matière VILLEFONTAINE (38) travail de groupe (24 étudiants) dirigé par Marie & Keith Zawitowsky & Paul-Emmanuel Loiret - Master 1

Ce projet est issu d’une commande faite par la CAPI (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère) et en partie financée par la région Auvergne Rhône-Alpes. Le désir est de concevoir un bâtiment démonstrateur tant sur les techniques de réalisation que sur l’aspect pédagogique. C’est à 24 étudiants que nous avons conçu ce bâtiment installé sur le Campus du

Développement Durable accueillant des bureaux individuels ou en open-space et un espace d’expérimentation en lien avec la plateforme ASTUS et les Grands Ateliers. Ce travail s’est déroulé d’octobre à décembre où le permis de construire à été déposé en mairie. Il s’est ensuite poursuivi jusqu’au mois d’Avril avec la réalisation des plans d’exécution accompagnée par différents bureaux d’études ( BET Structure et Enveloppe : Vessière; BET Fluides + Acoustique : Alto Ingénierie; VRD : SIAF Ingénierie). En plus de la participation à la conception du bâtiment, j’ai managé l’ensemble des étudiants dans le montage du dossier de permis de construire (rendez-vous sécurité, mairie, société d’aménagements; répartition des tâches par équipe, contrôle des pièces du permis de construire...).

axonométrie du projet

REZ-DE-PLACE 1/100

Salle de réunion modulable

Bibliothèque - Détente Salle à manger - Réunion

Bureau - Accueil

Exposition

Bureau

Cuisine

0

1

2

5

10 M

N Projet | Lieu :

0

plan de rez-de-chaussée

1

2

5

LABORATOIRE DE CO-CRÉATION

10 M

CAMPUS DE LA CONSTRUCTION DURABLE 79 IMPASSE DU PONT - 38092 Villefontaine

Titre :

Maîtrise d'Ouvrage :

Equipe de Maîtrise d'Oeuvre :

Les Grands Ateliers

onSITE architecture

Architecte mandataire

BET Sructure et Enveloppe

Michel-André Durand

Marie Zawistowski

.Bernard SCHMITT

A : boulevard de Villefontaine 38092 Villefontaine T : 04 74 96 88 70 M : michel-andre.durand@lesgrandsateliers.fr

A : 10 rue de Penthièvre 75008 Paris T : 06 58 28 28 95 M : marie.keith@onsitearchitecture.com

plan de sécurité incendie

VESSIERE

A : 22 rue Charrel 38000 Grenoble T : 04 76 89 00 85 M : bernard.schmitt@vessiere.com

BET Fluides + QE :

BET VRD :

ENERTECH

SIAF Ingénierie

Christel CORRADINO

Cédric MICHEL

A : Les balcons de l'Amourier 26160 Pont de Barret T : 04 75 90 18 54 M : contact@enertech.fr

A : Chemin de Savoyen 38540 Heyrieux T : 04 26 99 44 26 26 M : tochon@lasa.fr

PC40 - INCENDIE - PLAN BATIMENT NIVEAU R+1

Nom du fichier : labcc_pc_bat_pl_n2_1.dwg Echelle : 1:100

Date : 29/12/2016

EMETTEUR

CODE PROJET

PHASE

TYPE DE DOCUMENT

N° DOC

INDICE

LABCC

LABCC

PC

PLN

PLN_02 PLN_00

A


Réflexion sur le bâtiment : Toute la réflexion architecturale s’est orientée autour d’espace de travail agréable à vivre dans un bâtiment économique et éco-responsable. Nous avons ainsi opté pour des fondations en béton de site, des murs en terre crue et des blocs techniques en bois préfabriquées. La conception des espaces et le choix des matériaux nous a permis d’avoir une efficacité énergétique qui tend vers le passif.

élévation ouest

Ce travail a été réalisé avec les 24 étudiants du Master 1 AECC de l’ENSA Grenoble : Lubin Aimé, Marilou Barbier, Sofiia Bondarenko, Jean-Pierre Calandrino, Mathilde Chauvin-Aymot, Diwan Corre, Véronique Côté, Luca Dessagneaux, Amélie Garreau, Geoffrey Genay, Lila Guillon, Mathilde Hirlemann, Elena Koch, Hugo Maleysson, Amélie Matricon, Ana Melnicenco, Baptiste Névoret, L»a Pfister, Hugo Thibaudeau, Jeanne Thoviste, Maëlle Valfort, Benjamin Verney-Carron. ambiances intérieures

détail technique


CENTRE CULTUREL

CONCEVOIR - Equipements publics

Centre culturel

Conception d’un centre culturel avec aménagement d’une place public. Réflexion sur l’adaptabilité des bâtiments publics aux multiples usages. CLERMONT - FERRAND (63) travail individuel dirigé par Arnaud Boyer & Loïc Parmentier - Licence 2 détail brise soleil en toiture

élévation Est plan masse

Contexte du projet : Une analyse de site sur le futur éco-quartier de Trémonteix à Clermont-Ferrand a été réalisé par petit groupe d’étudiants. Suite à cette analyse, le constat a été fait qu’il manquait de structures permettant d’accueillir des événements proposés par des associations au Nord de Clermont-Ferrand.

Réflexion sur le projet :

axonométrie du projet

Ce projet de centre culturel s’installe a l’entrée du quartier. Il est composé d’une place et d’un bâtiment très largement vitré. A l’intérieur de ce dernier, plusieurs modules aux proportions variables et accueillant respectivement une salle de spectacle, une salle de danse, une salle de théâtre, un atelier photo, un atelier vidéo, une buvette et des sanitaires. Ce projet, malgré une dimension importante se veut ouvert et permettre une libre déambulation des utilisateurs et des habitants du quartier. Il met ainsi a disposition des espaces ouverts extérieurs et intérieurs ainsi que des salles pour les diverses activités proposées.


ECOLE DE MUSIQUE Ecole de musique

Conception d’une école de musique avec auditorium et restaurant et d’aménagements extérieurs proposant des jardins partagés, des aires de jeux et du stationnement. CLERMONT - FERRAND (63) travail individuel dirigé par Fabien Palisse & Clément Rabourdin Licence 2

CONCEVOIR - Equipements publics

Contexte du projet :

Réflexion sur le bâtiment :

Après une analyse de site, faite par petit groupe d’étudiants; chaque projet se développe sur l’intégrité de la place des Salins, qui était, à l’époque, la gare routière de Clermont-Ferrand. Ce bâtiment public accueille une école de musique, un auditorium, un restaurant et une galerie d’exposition.

La réflexion s’est essentiellement portée sur le travail de la façade et de sa signification. Un travail de cherche sur les différents rythmes verticaux en aluminium a été fait pour faire référence à la légèreté que l’on peut retrouver dans l’art de la musique; on retrouve également une couronne de végétaux pour asseoir l’institution qu’est un conservatoire de musique.

élévation Est

plan masse

détail technique de façade


KIOSQUE À LIVRES

CONCEVOIR - Equipements publics

Kiosque à Livres

B

Conception d’un espace ­d’emprunt et de consultation de livres accessible à tous et niché au coeur d’un parc public CLERMONT - FERRAND (63) travail individuel dirigé par Loïc Parmentier & Simon Teyssou - Licence 1

C

A’

A

C’

plan

plan masse

Ce projet a été réalisé en 4 semaines. L’objet était de créer un objet architecturale fort au sein d’un parc public situé sur les hauteurs de Clermont-Ferrand. A travers ces deux volumes, la volonté d’opposer la masse et la légèreté, la déambulation et le statique, les espaces baignés de lumière et le clair-obscur. Nous avons donc un premier volume d’accès, en acier, léger, qui permet de choisir un livre. Puis l’accès à un second volume, plus massif afin de s’installer pour feuilleter le livre de son choix.

coupe transversale

B’


AMÉNAGEMENT «COEUR DE VILLE» Aménagement ‘Cœur de ville’

Conception de logements sociaux et en accession, aménagements extérieurs et réflexions sur l’aménagement de la voirie MARIGNIER (74) Concours non lauréat réalisé lors de mon stage chez CAMP Architecture

CONCEVOIR - Urbanisme

Ce concours a été lancé par la commune de Marignier afin de réaménager le centre de la ville. La commune a deux problématiques principales : la circulation avec le flux important de véhicules empruntant la départementale qui traverse le centre ville; et le manque de logements sociaux et en accession privée. Pour répondre à ce concours, l’équipe de travail est composé du promoteur immobilier Edouard Denis, du bailleur social Semcoda,

d’une paysagiste Anne Gardoni et des architectes de chez CAMP Architecture. Les bâtiments s’organisent en U autour d’un grand espace commun végétalisé. Au total c’est une centaine de logements qui sont proposés, des locaux d’activités en rezde-chaussée (supérette, boulangerie, tabac et crèche), des stationnements publics et privées et un travail de hiérarchisation des voiries et des espaces de circulation tout autour du projet. Travailler sur ce projet m’a permis de rencontrer les différents acteurs d’un projet public, d’assister à toutes les réunions de projet et de faire partie intégrante de l’équipe de travail, de la première phase à la remise du concours. COUPE DE PR INCIPE Bâtiment A

h. max

ENT R EE LOCA L

A CCES SOUS-SOL

LOCA L

Zone Humide

100 m 2

84 m 2

78 m 2

154 m 2

LOCA L 01

LOCA L 02

LOCA L 03

CR ECHE

226 m 2

Coursive

BOULA NGER IE / SNA CK

T3 Duplex

Balcon

T2

Balcon

T2

Terrasse

Commerce

T2

T2

ENT R EE T2

SURFA CE HA LL

T3

T2

LOCATIF SOCIAL

BA TIMENT B

RDC

LOCA L HA LL

R+1 R+ 2 R+3 Combles

ENT R EE

T3

terrasse

T3

T3

R EZ-DE-CHA USSEE

T2

T2

586,70 2198,7

10 52,1

logements

TOTAL logements 1585,6 Surface moyenne PLAN DE LOCA LISA TION

balcons

RDC R+1 R+ 2 R+3 Combles

terrasse

T2

16 43,2

logements

Nbre lgt

2 11 11 10

8 85,8

16 58,6

34

Nbre lgt 8 8 8 8

-­‐ -­‐

BATIMENT C SDP  m² Typologie T2 T3 T4 336,9 3 2 1 353,3 1 4 1 353,3 1 4 1 353,3 -­‐ 1 6 129,4 -­‐ dupl. dupl.

ACCESSION LIBRE

T4

T3

T3

T2

terrasse

16 69,2

BATIMENT B SDP  m² Typologie T2 T3 T4 396,4 4 4 -­‐ 396,4 4 4 -­‐ 396,4 4 4 -­‐ 396,4 4 4 -­‐

ACCESSION LIBRE RDC R+1 R+  2 R+3

LOCA L

T3

commerces logements

TOTAL commerces logements Surface moyenne

cour sive

T4

BATIMENT A SDP  m² Typologie T2 T3 T4 586,7 143,4 2 -­‐ -­‐ 669,2 4 4 3 669,2 4 4 3 467,9 -­‐ 8 2 249 -­‐ dupl. dupl.

T2

32

Nbre lgt 6 6 6 7

ENT R EE

LOCA L

BOULA NGER IE / SNA CK

100 m 2

84 m 2

78 m 2

154 m 2

LOCA L 01

LOCA L 02

LOCA L 03

CR ECHE

226 m 2

A CCES SOUS-SOL

LOCA L

HA LL

T2

11 59,8

9 79,9

25

T3

T2

5 47,4

T2

T2

1526,2

T2

ENT R EE

TOTAL logements Surface moyenne

LOCA L HA LL

T3

Nbre lgt

T2

commerces logements

T2

T2

131 m

TABAC 2

LOCA L

cour sive

TE

ENTREE

315 m

SUPER ET 2

T3

T3

balcons

RDC R+1 R+ 2 R+3

T3

T3

SEMCODA

cour sive

T4

ENT R EE

terrasse

balcon

T2

balcon

T2

T3

BATIMENT D SDP  m² Typologie T2 T3 T4 447,1 -­‐ -­‐ -­‐ 427,8 4 4 -­‐ 427,8 4 4 -­‐ 427,8 2 3 2 T4

T2

T2

T3

T3

T3

T2

T4

terrasse

HALL

LOCAL

balcon

ACCES SOUS-SOL

balcons

ETAGE COUR A NT N

Jean Loui s Dur et Ar chitecte D.P.L.G. - Ur baniste 296 Route d 'Annecy - 7 4410 DUINGT Tel: 04 50 52 42 27 - F ax: 04 50 52 63 87 E mail: cabi net@dur et-ar chi .com

OPERAT ION " COE UR DE V ILLE " GROU P E E DOU ARD DE NIS

SE M CODA

APPE L A PROJE T CE SSION F ONCIE RE POUR LA RE ALISAT ION DE LOGE ME NT S ET COMME RCE S

Pl ans de ni v eau Bât i ment A

02.3.1 1:400

07/ 09/ 2017

8 8 7


DECOUVRIR Mémoire de recherche Voyages


MÉMOIRE DE RECHERCHE

DECOUVRIR - Mémoire de recherche 27 02. L’ habitant accompaGné et non simpLement observateur Un accompagnement global L’accompagnement par un architecte L’accompagnement par des associations, AMO, entreprises spécialisées...

Les modes de contribution pour L’habitat Les modes de contribution pour l’habitat participatif au moment de la construction

participatif au moment de La construction

Amélie Matricon

e les modes de habitat participaa construction. Il nnovations éconoenvironnementales à travers les difféojet. e de conception et es que celle-ci peut ation personnelle struction ainsi que du chantier une effectué.

Les origines de l’habitat participatif en France L’histoire de l’habitat participatif à Grenoble Des changements ces dernières années

Mémoire de Recherche

03. p rendre des décisions et faire des choix coLLectivement

Prendre en considération le contexte du projet

Les modes de contribution pour l’habitat participatif au moment de la construction

e coLe n ationaLe s upérieure d ’a rchitecture de G renobLe a rchitecture , e nvironnement & c uLtures c onstructives a méLie m atricon

m émoire m aster i

mai

33

Des prises de décisions accompagnées

II. L’IMPLICATION PERSONNELLE DANS LA PHASE DE CONSTRUCTION: UNE SOURCE D’INNOVATIONS SOCIALES, ÉCONOMIQUES ET ENVIRONNEMENTALES 01. L’ autoconstruction : une participation unique pour un projet

travail individuel dirigé par Hubert Guillaud - Master 1

2017

Sommaire

Ce mémoire aborde les modes de contribution pour l’habitat participatif au moment de la construction. Il met l’accent sur les innovations économiques, sociales et environnementales de l’autoconstruction à travers les différentes phases d’un projet. Il revient sur la phase de conception et les réponses novatrices que celle-ci peuvent engendrer; l’implication personnelle dans la phase de construction ainsi que l’influence bénéfique du chantier une fois l’emménagement effectué.

unique Définition de l’autoconstruction Le travail manuel comme catalyseur de l’implication personnelle Histoire de l’autoconstruction en France Histoire de l’autoconstruction à l’étranger Les évolutions récentes

37 37

02. L’ autoconstruction , une aLternative pédaGoGique à L ’ habitat traditionneL De nombreuses propositions de formations disponibles Les chantiers participatifs

46

03. p ratiquer et innover sans craintes Grâce à L ’ accompaGnement Introduction

11

I. DÈS LA PHASE DE CONCEPTION DES RÉPONSES NOVATRICES AUX «INQUIÉTUDES» ACTUELLES 01. L’ habitat participatif : une aLternative à L ’ habitat traditionneL

17 17

Définition de l’habitat participatif Une troisième voie de production de logements A chaque projet sa particularité L’autopromotion : un mode à part entière et sur mesure Les acteurs de l’autopromotion L’autopromotion : une alternative économique à l’habitat traditionnel Les origines de l’habitat participatif en France L’histoire de l’habitat participatif à Grenoble Des changements ces dernières années

02. L’ habitant accompaGné et non simpLement observateur

Un accompagnement global L’accompagnement par un architecte L’accompagnement par des associations, AMO, entreprises spécialisées...

03. p rendre des décisions et faire des choix coLLectivement

Prendre en considération le contexte du projet Des prises de décisions accompagnées

II. L’IMPLICATION PERSONNELLE DANS LA PHASE DE CONSTRUCTION: UNE SOURCE

professionneL Un accompagnement professionnel adapté Les réunions: une importance cruciale dans le suivi de

51

chantier

III. L’INFLUENCE BÉNÉFIQUE DU CHANTIER DANS L’UTILISATION DE L’HABITAT PARTICIPATIF 01. L’ impact positif sur L ’ intimité Besoin de se retrouver au sein de son foyer

57 57

Besoin de se retrouver au sein du groupe, une famille

02. L’ impact sur La viLLe , L ’ environnement

62

03. u ne impLication constante

65

Une ouverture au voisinage proche Une meilleure intégration dans la ville, le village

27

33

Garder le dynamisme du chantier Un habitat qui évolue

Conclusion Annexes Bibliographie Iconographie

69 73 89 93


VOYAGES

DECOUVRIR - Voyager

Stockholm

Londres

Munich

Lustenau

Salzburg

Vals

Innsbruck

Procida

Sienne

PompĂŠi

Naples

Paris

Bonifacio

Turin

Cinque Terre

Rome


Merci de votre attention

Portfolio_amelie_matricon  
Portfolio_amelie_matricon  
Advertisement