Page 1

“Le cul sur la commode” Un cabinet des sex'curiosités réalisé par Angèle Maleyre et Vincent Normand

Printemps 2012


PREFACE

U

n enfant réveillé en

pleine nuit par des bruits provenant de la chambre de ses parents, se lève et s'approche de la porte de la chambre à coucher. Il jette un oeil discrètement par le trou de la serrure et se dit : “Quand je pense qu'ils m'interdisent de mettre les doigts dans mon nez!”


LE PROJET

SA NATURE Il s'agit d'une exposition arts plastique, qui se présente sous la forme d'une installation: trois étagères en carton au sein desquelles seront rassemblés des travaux de diverses natures (dessins, modelages, peintures, sculptures,...). Aucune oeuvre ne sera le résultat d'une captation directe du réel (telle que la photographie ou la vidéo). Cette proposition s'allie à notre envie de traiter la thématique du sexe et de l'érotisme.

Pourquoi sexe et érotisme ? Parce que nous souhaitons représenter le sexe sous diverses formes en utilisant les techniques du dessin, du modelage, de la peinture. Le représenter par des lignes, des ombres, des couleurs, parfois sous des traits réalistes mais également imaginaires, fantasques. Montrer le sexe, voilà un point important, et puis aussi le suggérer, le laisser deviner sous des tissus, ou de la dentelle, derrière une porte d'où s'échappe un filet de lumière. Tantôt montrer, tantôt cacher, dévoiler des sexes ou les dissimuler dans un paysage de matières. Le sexe comme simple appareil génital, le sexe comme simple partie du corps et le sexe comme fantasme, comme pratique, comme sujet de désir, d'amour et de plaisir par l'acte sexuel ou son imagination. Un nu ou une scène d'acte sexuel, une chevelure ou un homme léchant le sexe d'un autre homme, une femme se masturbant... Nous n'abordons dans cette exposition que la question du sexe et sa représentation dans des pratiques toujours adultes, libres et consentantes. En prenant le sexe comme sujet de représentation artistique nous aborderons des thématiques liées à lui: ceux par exemple de la sensualité, de l'homosexualité, de


l'hétéro sexualité, de la nudité, du charnel mais aussi d'autres plus compliqués à traiter à l'image comme celui par exemple de la pornographie, de l'obscène, de l'excitation, du voyeurisme. Nous effleurerons certains sujets, nous jouerons à en confronter, à soulever ce que nous considérons comme étant parfois des tabous. Tabou : voilà également un mot clé au sujet duquel nous nous sommes questionnés. Le sexe est-il aujourd'hui tabou ? Malgré un défrichage massif des écrivains, des dessinateurs, des cinéastes, et d'autres artistes encore sur la question du sexe ; malgré des efforts de communication et de sensibilisation toujours plus performants des secteurs de la santé sur la question du sexe : le sexe est-il tabou ? Nous n'avons pas de réponses à cette question mais il semblerait que parfois il ne soit pas aisé de parler du sexe sous toutes ses formes et pratiques en dehors de cadres donnés. Ce que nous voulions c'est apporter un regard personnel, un brin décalé et emprunt de beaucoup de fraîcheur. Oser montrer sans peur de heurter car il nous paraît possible d'amener plus de légèreté et de curiosité par le biais de la poésie des couleurs, des matières, des sons, des formes. Nous prenons en effet le sexe dans sa dimension de plaisir: un plaisir naturel, un plaisir créatif et ludique. Nous pouvons en sourire, en rire, le sublimer, lui laisser sa pudeur, lui restituer son animalité, l'imaginer autrement... L'enjeu de cette exposition est d'aborder le sujet de façon ludique, tant dans la conception du projet que dans sa réception. Nous souhaitons nous emparer du sujet en jouant avec les matières, les couleurs, les formes et leur capital créatif et proposer une forme dynamique et participative au public. En prenant le parti pris de construire chaque élément qui composeront l'installation plastique et de les mettre en scène, nous souhaitons inviter le spectateur dans un univers singulier.


Le cul sur la commode  

Exposition 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you