Issuu on Google+

la France au Laos La lettre d’information de l’Ambassade de France au Laos Numéro 30 - Exemplaire gratuit

Juillet - Septembre 2013

Crédit photo: Bruno Michelin

À la Une

Les élèves du Lycée Hoffet ont dévoilé le 17 mai leur adaptation originale d'une fresque de Marc Leguay.


Sommaire Le Mot de l'Ambassadeur

3

Événement Du nouveau pour l'adoption au Laos?

3

Agenda

4

Rencontre 4 Rénovation du cimetière français de Vientiane Francophonie 5 A la rencontre des jeunes assistants techniques

À l’affiche de l'Institut français Fête de la musique 2013

10

Recherche 11 L'Institut de Recherche et de Développement Art et culture Nouveau bureau à Vientiane Accueil

12

Carnet d’adresses Le Riverside Boutique Resort à Vang Vieng

13

En bref Coopération 6 Associations Revue de portefeuille de la coopération française Départs-Arrivées A savoir Entreprise 7 Entretien avec Antoine Meyrignac, Directeur général Publicités d’Europ Continents Laos et Birmanie

14

15-16

Dossier spécial 8-9 Josué Hoffet, un lycée exemplaire à Vientiane

Experts en Asie depuis plus de 20 ans Vientiane: 15 Kaysone Road, Vientiane, Laos PDR Luang Prabang: 44/3 Ban Vat Nong, Khem Kong Road, Luang Prabang, Laos PDR Email: laos@exotissimo.com


Événement Le Mot de l'Ambassadeur Adopté au cours du trimestre écoulé, le plan d'action de l'ambassade approuvé par le ministre reflète nos priorités pour les années à venir, c'est en quelque sorte notre feuille de route dont les étapes seront réexaminées chaque année. Sans entrer dans le détail, je crois utile à nos lecteurs d'en connaître les principales orientations : 1. Renforcer la présence de nos entreprises. 2. Accroître l’efficacité de notre action dans les secteurs prioritaires que sont les besoins de base (agriculture, santé, enseignement) et l’essor économique (aménagement urbain et patrimoine) tout en favorisant notre rayonnement (francophonie). 3. Mutualiser nos actions et tirer parti d'un environnement régional particulièrement dynamique 4. Contribuer à l’édification progressive d’un Etat de droit et améliorer la sécurité juridique. 5. Accompagner les Français du Laos et d’origine laotienne Le premier point s'illustre, comme indiqué dans mon précédent éditorial, dans une initiative conjointe de cette ambassade et de la communauté d'affaires française et européenne avec l'appui de la chambre de commerce et d'industrie européenne (ECCIL) : les "rendez vous de Vientiane" de la dernière semaine de novembre 2013. C'est une semaine qui associera pleinement nos amis laotiens puisque les autorités municipales et gouvernementales de la RDP lao, enthousiasmées par cette initiative sans précédent, ont décidé de s'impliquer à haut niveau dans son organisation. De quoi s'agit-il ? Pendant la semaine du 25 au 30 novembre vont se dérouler successivement un salon professionnel présentant le meilleur de la présence économique française au Laos et dans sa région, un séminaire "investir au Laos" destiné à mettre en exergue les atouts de ce futur pays émergent, un colloque sur les villes émergentes débouchant sur des rencontres professionnelles autour du thème "mieux vivre en ville", et tout au long de la semaine des manifestations culturelles, notamment musicales, gastronomiques et sportives – la pétanque y aura bien sûr sa place. De nombreuses personnalités françaises ont déjà marqué leur souhait de visiter le Laos en cette occasion. Entre fêtes du That Luang et fête de l'indépendance, cette semaine a vocation à prendre durablement place dans le calendrier laotien et j'invite tous nos lecteurs à réserver dès maintenant leur agenda.Tous les détails des événements, notamment des lieux où ils se dérouleront, dans nos prochaines éditions ! Bien cordialement,

Du nouveau pour l'adoption au Laos ?

L

e 9 janvier 2012, le bureau du Premier ministre du Laos a suspendu l’adoption internationale. Depuis, seules les demandes d’adoption présentées par les étrangers d’origine laotienne ayant des liens familiaux avec l’enfant adopté sont examinées

Mais les choses évoluent : du 9 au 11 avril dernier, une délégation laotienne, emmenée par le Vice-ministre de la Justice laotien, M. Ket Kiettisak, s’est rendue en France. Des représentants du ministère de la Sécurité intérieure et des Affaires sociales étaient également présents. L’objectif de ce déplacement était de rencontrer le service de l’adoption internationale du Ministère des Affaires étrangères. Le gouvernement laotien cherche en effet à rédiger un nouveau décret sur l’adoption internationale, notamment depuis la rencontre en novembre dernier entre le président de la République François Hollande et son homologue, M. Choummaly Sayasone. Le service de l’adoption internationale a proposé d’accompagner les autorités laotiennes dans leur réflexion et dans la rédaction du nouveau décret. Des réunions de travail ont donc été organisées à Paris, autour des thèmes centraux de l’adoption internationale  : constitution d’une autorité centrale, mise en œuvre des principes éthiques de l’adoption internationale, encadrement des procédures, suivi des enfants adoptés... Après avoir rendu visite à plusieurs acteurs de l’adoption internationale (un Conseil général, un Tribunal de grande instance et l’hôpital Sainte-Anne), la délégation a assisté à un goûter, organisé spécialement avec plusieurs enfants adoptés au Laos entre 2010 et 2013. Un moment très apprécié par les Laotiens.

Yves Carmona

La France au Laos

3


Agenda

JUILLET Dimanche 14 Célébration de la fête nationale Mercredi 17 Atelier numérique à l'Institut Français Install Party : Lubuntu AOÛT Mercredi 28 Atelier numérique à l'Institut Français Le courrier électronique + Thunderbird

SEPTEMBRE Mercredi 11 Atelier numérique à l'Institut Français Les bases de données + Base (LibreOffice) Mercredi 25 Atelier numérique à l'Institut Français Informatique personnelle et sécurité Samedi 28 Portes ouvertes de l'Institut Français

Du 5 au 30 août Les ateliers d'été de l'Institut français

Rencontre

Rénovation du Cimetière français de Vientiane

C

omme chaque année, une cérémonie du souvenir s’est tenue le 8 mai dernier au cimetière français de Vientiane. L’occasion d’apprécier la rénovation du lieu, dirigée par Bruno Chaillou.

Bruno Chaillou vit au Laos depuis 2007. En juillet 2012, il prend connaissance de la situation du cimetière français de Vientiane (Km 8, Route de Luang Prabang) alors laissé à l’abandon, lorsqu’il est prend ses fonctions de Délégué Général du Souvenir Français pour le Laos . Ancien militaire, Bruno Chaillou s’émeut de l’état du site, inondé et délabré. Désireux de rendre aux morts pour la France un lieu de mémoire digne, il avance de sa poche les 25 000 dollars nécessaires au lancement de travaux qui seront finalement pris en charge par le ministère de la Défense. Une équipe de quatre personnes et d’une demi-douzaine de journaliers commencent les travaux de rénovation au début du mois d’août 2012. Sept jours par semaine, dans des conditions parfois difficiles (on était en pleine saison des pluies et il n’était pas rare que les serpents viennent se mêler aux travaux), l’équipe désherbe, débroussaille et

4

assainit le site, avant de mettre au point un ingénieux système d’évacuation des eaux de pluies. Les fossés d’écoulements sont remis à niveau, les différents points d’entrée de l’eau sont colmatés, un réservoir et trois pompes sont installés. Le dispositif permet à l’eau pompée d’être acheminée directement vers un canal d’irrigation en amont de la route 13, qui longe le cimetière. On restaure enfin les stèles, les tombes, l'entrée et les murs de l’enceinte, tandis qu’un nouveau gazon et des gravillons viennent donner au cimetière l’agréable aspect qu’on lui connaît aujourd’hui. Sa rénovation achevée début novembre, le cimetière accueille sa première cérémonie le 11, lors des commémorations de l’Armistice de 1918. Le 8 mai dernier, l’Ambassadeur de France, l’Attaché de Défense et Bruno Chaillou ont déposé une gerbe devant le monument aux morts.

La France au Laos


Francophonie

A la rencontre des jeunes assistants techniques

L

a francophonie est un élément central de la coopération française au Laos. Répartis dans les différentes facultés de Vientiane, une équipe de jeunes assistants techniques joue un rôle clé dans l’enseignement du français au Laos. Nous leur avons demandé de se présenter... Gaylord GIORDANINO, Expert Technique International, Rectorat de l’Université nationale du Laos (UNL), en poste depuis janvier 2013.

La politique de valorisation de la langue française au Laos est pilotée à travers le projet de Fonds de Solidarité Prioritaire CEFASE (Consolidation de l'enseignement du français en Asie du Sud-Est) jusqu’en 2014. Basé au Rectorat de l’UNL, je coordonne les actions menées dans l’enseignement supérieur : la formation continue des professeurs, le développement de filières professionnalisantes en français et de liens avec l’expertise française en termes d’ingénierie pédagogique, la coordination de l’assistance technique dans les Facultés et l’appui à la constitution d’outils de pilotage institutionnel destinés au Ministère de l’Éducation laotien. Parallèlement, j’appuie le développement d’outils de mutualisation des compétences et des ressources au niveau national et régional. Le volontarisme des autorités laotiennes dans le sens d’une modernisation du système universitaire nous conforte dans la pertinence de notre action et dans la sensation d’être à une période charnière de l’évolution du dispositif éducatif. Claire ALBERGEL, Université des Sciences de la Santé, en poste depuis mai 2013 Je me présente, Claire, 27 ans, ancienne étudiante en Master 2 recherche Didactique des Langues et des Cultures à l’INALCO (Paris), je suis arrivée à Vientiane début mai comme chargée pédagogique au sein de l’USS. Ma mission ici consiste à enseigner le français aux étudiants et à les aider dans leurs projets de recherche, à former les enseignants de français, à élaborer du matériel pédagogique en français orienté médical (notamment pour la faculté d’odontologie), et à contribuer à l’organisation d’événements culturels ou de promotion du français au Laos. Servane TEINTE-GASNIER, faculté de Lettres (UNL), en poste depuis juin 2013 Récemment arrivée en poste, ma mission consiste avant tout à assurer la formation continue des enseignants de français. Parallèlement, j’accompagne le Département dans

La France au Laos

le développement d’une nouvelle offre de cours en créant un matériel pédagogique adapté et en proposant des formations idoines aux professeurs impliqués. Je suis également impliquée dans l’enseignement du français auprès des jeunes élèves des Classes Bilingues et je participe à l’animation francophone du campus de Dong Dok en assurant des activités culturelles centrées sur la langue française.

Maysoun EL GHEZAL, faculté de Droit et de Sciences politiques (UNL), en poste depuis novembre 2011 Je forme les professeurs de français stagiaires de la faculté de droit, sur les plans linguistique et pédagogique et j’assure des cours de français aux étudiants en Relations Internationales. J’aide mes collègues à mettre en place des partenariats avec les établissements d’enseignement supérieur français, comme la faculté de Droit de l’Université Lyon 3. Le premier master de droit international francophone devrait d'ailleurs bientôt ouvrir à la faculté de droit de Vientiane. Nous animons également des séances de français ludique dans deux écoles de Vientiane (Nahaidiao et Sokpaluang), et nous travaillons à l’animation d’activités et à la création de spectacles et d’événements pour la promotion du français au Laos. Josépha LABARRÈRE, faculté des Sciences de l’Éducation (UNL) et Institut de recherche pour les Sciences de l’Education (IRSE), en poste depuis septembre 2012 J’assure le module de formation à l’enseignement des langues et travaille à la création de contenus réactualisés.En parallèle, je participe à la vie culturelle du Pôle d’Activités Francophones en animant le Ciné-club francophone et en participant à un atelier chanson en lien avec l’AUF. En dehors de l’université, j’interviens à l’IRSE. Je me suis jointe à l’équipe qui élabore les nouveaux manuels d’enseignement du français LV2 à destination du collège et du lycée. Nous sommes également en cours d’enregistrement des supports audio qui devraient les accompagner.

5


Coopération

Revue de portefeuille de la coopération française

L

e 30 mai dernier avait lieu la revue du portefeuille de la coopération bilatérale franco-laotienne. Tenue au Ministère du Plan et de l’Investissement, cette réunion annuelle permet de passer en revue tous les aspects de l’aide française dans le pays et d’en discuter le futur avec le gouvernement laotien. En présence de tous les responsables des projets de coopération des deux pays, cette revue de portefeuille était co-présidée par M. Somchit Inthamith, Vice-ministre du Plan et de l’Investissement, M. Yves Carmona, Ambassadeur de France au Laos et M. Yves Guicquero, Directeur-Adjoint Asie de l’Agence Française de Développement.

Réunion ministère du Plan et de l'Investissement

Avec une aide annuelle de plus de 15 millions de dollars, la France est l’un des principaux bailleurs de fonds au Laos. A cette somme s’ajoutent celles allouées à de nombreux projets régionaux et multilatéraux bénéficiant au Laos via de nombreux fonds. La France contribue par exemple à hauteur de 360 millions

d’euros par an au Fonds Mondial de lutte contre le VIH-Sida, le Paludisme et la Tuberculose. . La coopération entre la France et le Laos repose par ailleurs sur un dispositif humain et institutionnel exceptionnel, basé au Laos afin d’assurer une coopération de proximité : Institut de Recherche pour le développement (IRD, voir page …), Ecole française d’Extrême Orient (EFEO), Centre international de Recherche agronomique pour le développement (CIRAD), Institut Pasteur, Institut Meyrieux, Institut français pour la médecine tropicale (IFMT), Institut français du Laos, Lycée Josué Hoffet… La France a notamment apporté une contribution majeure dans les secteurs de la santé (création des cursus de formation des médecins spécialistes), de l’agriculture et du développement rural (organisation des producteurs de café des Bolovens), des infrastructures et de la gouvernance (soutien au développement de l’Etat de droit). Par ailleurs, cette coopération historique et riche entre les deux pays est marquée par des réalisations reconnues en matière d’enseignement supérieur et de recherche, de culture (restauration du théâtre royal de Luang Prabang), de francophonie (voir notre article page) et de valorisation du patrimoine (restauration et valorisation des sites classés de Luang Prabang et du Vat-Phu à Champassak).

Soutien au Centre de réhabilitation des femmes handicapées du Laos (LDWDC). De 2010 à 2013, l’Ambassade de France au Laos a soutenu financièrement le Centre des femmes handicapées de Vientiane via son Fonds social de développement. Le centre, situé à proximité du Pont de l’amitié, offre un service d’utilité publique d’hébergement et de formation professionnelle pour 70 femmes handicapées, venues de tout le Laos. L’aide française a notamment permis de financer la formation d’une vingtaine de jeunes femmes du centre au Reiki, une technique de soins énergétiques d’origine japonaise, dont le but est de soulager les souffrances. Cette formation devait permettre à la moitié d’entre elles d’ouvrir leur propre centre de soins à travers le Laos, dans les provinces d’Oudomxay et de Champassak notamment. Les autres praticiennes proposent des séances à faible coût (50  000 kips l’heure) dans les locaux du centre et s’adressent à tous les publics, adultes et enfants.

6

La France au Laos


Entreprise

Entretien avec Antoine Meyrignac, Directeur général d’Europ Continents Laos et Birmanie

I

nitialement spécialisée dans la livraison de véhicules, automobiles et engins de chantier, la société a décidé de réorienter son coeur de métier vers les équipements médicaux et de laboratoire. Europ continent est installée au Laos depuis 1994, et compte aujourd'hui 350 employés, dont une trentaine de Français ainsi qu'une direction française. Quel est le trait distinctif d’Europ Continents, représente encore aujourd’hui 50% de sa « marque de fabrique » par rapport à la notre activité, qui s’oriente néanmoins concurrence? de plus en plus vers le semi-privé et le privé. Antoine Meyrignac - Nous sommes l’équivalent, en quelque sorte, de l’ Quelle analyse faites-vous de l’évolution « épicerie fine » dans le domaine de économique du Laos, et des difficultés l’équipement. Ce qui nous caractérise, auxquelles vous êtes confrontés en tant c’est d’abord la qualité du matériel que qu’entreprise ? nous apportons, destiné aux utilisations les plus pointues et exigeantes des Antoine Meyrignac - Indéniablement, métiers de la santé, de la recherche et de le pays se modernise, et a enregistré des l’industrie, mais aussi l’importance que avancées dans beaucoup de domaines, nous donnons à l’expertise technique comme les infrastructures, qui se sont de nos équipes, constamment formées notablement améliorées. D’importants Europ Continents a d’abord une longue au montage et à la maintenance du d’efforts sont encore à fournir pour histoire avec l’Afrique, à l’époque où elle matériel. Il ne s’agit donc pas simplement assurer au secteur marchand les s’appelait encore SEA (Société d’entreprises de logistique, comme le font beaucoup de meilleures conditions d’activités, mais je africaines, puis Société d’équipement pour concurrents, mais d’offrir une prestation note avec satisfaction le chemin parcouru, l’Afrique). A la fin des années 1980, elle fait globale. Pour ce faire, nous entretenons table rase pour se tourner exclusivement des relations étroites avec les fabricants. vers l’Asie du Sud-Est. Comment s’est opérée cette transformation ? Comment s’est déroulée votre implantation au Laos ? Antoine Meyrignac - L'entreprise a connu une double mutation à cette Antoine Meyrignac - Nous sommes période, aussi bien en termes de zone arrivés en 1994, d’abord sous la forme géographique que de métier. A l'origine, d’une co-entreprise avec un partenaire notre activité principale était la livraison local, puis une société anonyme de doit de véhicules, automobiles, camions et lao à capitaux 100% étrangers. Nous en observant chez les jeunes Laotiens engins de chantier. A partir de 1986, il avons d’abord démarré avec nos deux que nous recrutons une plus grande a été décidé de réorienter le cœur de principales divisions, laboratoire et santé, ouverture au métier et à l’international métier vers les équipements médicaux puis avons développé progressivement que chez leurs aînés. et de laboratoire, mais en conservant nos activités dans le matériel de sécurité La principale contrainte que nous toujours la philosophie initiale d'un et les géosystèmes. rencontrons réside, comme pour service intégré de qualité. Aujourd’hui, nous sommes en phase de beaucoup d’autres, dans la difficulté de Dans le même temps, le basculement lancement d’une activité « Gourmet » recruter du personnel qualifié. Nous géographique vers l'Asie du Sud Est, qui autour du café (Malongo) et du chocolat avons du mal par exemple à trouver des concentre désormais l'intégralité de nos (Montbana), des produits haut de gamme électriciens-mécaniciens. Le commerce activités, résulte de son identification pour les professionnels et les particuliers. frontalier informel est aussi un problème comme zone à fort potentiel. Aujourd'hui, Notre choix d’implantation au Laos sur certains équipements que nous nous sommes une grosse PME de 350 s’est appuyé sur le constat d’un pays à importons, puisqu’il difficile de rivaliser employés dont une trentaine de Français, forte croissance, et sur l’importance des avec l’avantage-coût de ce genre de une direction française,et une implantation programmes d’aide au développement. pratiques. dans tous les pays de l'ASEAN. L’aide au développement a été notre principal pourvoyeur de contrats et Propos recueillis par Emilien Roulot

La France au Laos

7


Dossier spécial

Josué Hoffet, un lycée exemplaire à Vientiane Le Lycée Josué Hoffet est conventionné avec l’Agence pour l'Enseignement Français à l'Étranger (AEFE). Preuve de succès, le lycée compte actuellement 500 élèves et ne cesse de croître. Cette fin d'année scolaire nous a offert une actualité riche, avec l'exposition des élèves consacrée aux Arts premiers, les excellents résultats au Bac des élèves de terminale, sans oublier la formidable victoire de la jeune Vissa, ambassadrice en herbe.

APP Monde "honneur aux arts premiers" : les élèves dévoilent leur fresque. Le 17 mai, devant une petite foule de parents enthousiastes, les élèves de CM1 et CM2 du lycée Hoffet levaient fièrement le voile sur leur réalisation : une fresque murale richement colorée, adaptée de celle de Marc Leguay, un artiste français ayant vécut au Laos de 1936 à 1975. La présentation de cette fresque (dont l’original est actuellement exposé à l’Ecole nationale des Beaux-arts de Vientiane), encadrée par Bruno Michelin, graphiste, peintre et professeur d’arts plastiques du lycée, était le moment fort de cette exposition. Avant de pouvoir exposer leur fresque, les artistes ont dû mener un long travail préparatoire. De nombreux croquis de pagodes, de palanquins, ou encore d’arbres et d’animaux ont été réalisés

avant de s’atteler à la peinture de la fresque. Au final, il aura fallu pas moins de 18 mois aux artistes en herbe pour la réaliser. Pour le plaisir de tous, elle sera prochainement exposée dans le centre ville de Vientiane, sous l’auvent de l’épicerie Pimphone, place Nam Phou. En plus de la fresque, les lycéens exposaient ce soir-là l’ensemble de leurs réalisations menées dans le cadre de l’Action Pilote Pédagogique Monde « Honneurs aux Arts premiers », une initiative de l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger (AEFE). Menée tout au long de l’année scolaire, l’objectif était d’offrir aux élèves des lycées français du monde entier une expérience artistique permettant de développer leur ouverture d’esprit.

Ainsi, de nombreux ateliers ont donné l’opportunité aux jeunes élèves du lycée Hoffet de laisser leur créativité s’exprimer. En témoignent les splendides robes réalisées par les élèves en compagnie d’Isabelle Beaudelot, ancienne styliste et illustratrice de mode. De février à avril 2012, Mlle Ghislaine Pouyat, intervenante, et Mme Thi-Von Muong-Hane, professeur d’histoire géographie ont encadré un atelier de broderie et de tissage laotien. Les élèves ont également pu découvrir l’art de la sculpture sur bois, au mois de juin 2012, grâce à l’intervention de M. Vilakhoun Nantakhouth, professeur à l’école des Beaux-arts de Vientiane. Des ateliers de tatouage et d’arts plastiques ont également été proposés aux élèves par les enseignants et les intervenants.

L’Action Pilote Pédagogique Monde « Honneurs aux Arts premiers » Initié par l’AEFE, l’APP Monde cherche à mettre en réseau l’art et la culture et à montrer aux élèves la convergence de ces Arts, que l’on disait autrefois « primitifs », vers l’universel. En février dernier, les élèves du lycée ont reçu la visite de l’historienne de l’art et anthropologue Michèle-Baj Strobel. A travers un diaporama présentant certaines des pièces les plus représentatives de la classification « Arts premiers », elle en a expliqué l’origine, la fonction essentiellement magico-religieuse des œuvres qui lui sont rattachées et son influence sur les artistes du XIXème (Gauguin, Douanier Rousseau…). Cette présentation a permis aux jeunes artistes de comprendre le sujet et de découvrir les collections du Musée du Quai Branly à Paris.

8

La France au Laos


100 % de réussite pour les bacheliers du lycée Hoffet ! Les terminales du lycée ont fait un beau cadeau de départ à Olivier Decloître. Le proviseur, qui quitte ses fonctions à la fin de l’année scolaire, peut être fier de ses élèves : ils ont tous décroché leur baccalauréat dès le premier tour ! 91 % d’entre eux ont même obtenu une mention (dont trois mentions Très bien), ce qui, en termes de résultats, place le lycée parmi les meilleurs de la région. Du côté du collège, les résultats sont aussi brillants : 100 % de réussite et 83 % de mentions au brevet. Lors de la cérémonie de remise des médailles Les Bacheliers 2013 du Lycée Josué Hoffet aux bacheliers, en présence de l’Ambassadeur de France, le proviseur a tenu à remercier et féliciter l’ensemble de l’équipe de l’établissement pour ces excellents résultats

Portrait au féminin Vissa, ambassadrice en herbe Élève de seconde au lycée Hoffet, Vissa Chanthaphassouk, jeune Laotienne de 15 ans, a remporté le 17 mai dernier la finale du tournoi des « Ambassadeurs en herbe ». Le tournoi s’est déroulé dans le cadre prestigieux du siège de l’Organisation des Nations unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), à Paris. Comme ses deux frères et sa sœur, Vissa a fait sa scolarité au lycée Josué Hoffet. Des années qui lui ont permis d’acquérir un excellent niveau de français alors même que ses parents ne sont pas francophones. Quand l’opportunité s’est présentée de participer au concours, elle n’a pas hésité. Organisé par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et parrainé par l’UNESCO, le tournoi a permis à des jeunes francophones du monde entier de se rencontrer lors de joutes oratoires. Les épreuves se déroulaient en français et dans la langue du pays des candidats, avec des synthèses d’interprétariat en anglais, ce qui supposait que les jeunes champions maîtrisent très bien les trois langues. « Tout le monde était très attentif quand j’ai parlé en lao, beaucoup de gens m’ont dit que c’était une très belle langue! » raconte Vissa dans un français parfait, mais qui parle aussi l’anglais et le chinois. 5000 au départ, ils n’étaient plus que 50 candidats au siège parisien de l’UNESCO, représentant les dix zones AEFE (Afrique, Amérique centrale, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Europe du Nord, Europe du Sud, Maghreb, Moyen-Orient/ Péninsule indienne/Proche-Orient et Océan indien). Après avoir successivement gagné le droit de représenter son lycée, son pays puis la zone Asie,Vissa s’est envolée pour Paris. Un programme chargé attendait les participants, entre préparation des épreuves et découverte de Paris. L’occasion aussi de se faire des nouveaux amis, venus du monde entier : « Nous avons appris beaucoup de choses sur nos différences de culture, en sachant que la langue française était notre lien commun » raconte la lycéenne. Le thème des débats du tournoi était l’égalité fille/ garçon et femme/homme, que Vissa avait préparé longtemps à l’avance : « Je me suis particulièrement adressée aux femmes ». En finale, son exposé sur le sujet « L’école joue-t-elle un rôle dans la discrimination filles/garçons » a enthousiasmé le jury qui l’a donc désignée ambassadrice en herbe. … une première étape vers une carrière dans la diplomatie ? Sans doute pas, la jeune fille se verrait bien architecte. Personne ne doute qu’avec un tel sérieux, elle saura réaliser son rêve : encore bravo Vissa !

La France au Laos

9


À l’affiche de l'Institut français

Fête de la musique 2013

L

e samedi 8 juin, c’était la fête de la musique au Laos ! Organisées parallèlement à l’Institut français, au café Kop Chai Deu et au Centre de Budo pendant plus douze heures, les festivités ont attiré plusieurs centaines de spectateurs, venus écouter des groupes amateurs ou confirmés. Si, à l’Institut français, la musique traditionnelle était à l’honneur, le Lao Japan Budo Center a quant à lui fait la part belle aux sonorités pop rock. Devant un public enthousiaste, les groupes se sont succédé sur scène, jusqu’au clou de la soirée : le groupe Pony Pony Run Run, invité d’honneur de cette édition de la fête de la musique 2013.

Pony Pony Run Run: "On est Bo Pen Nyang" A l’occasion de la fête de la musique, le public vientianais a eu l'occasion d’assister à un concert du groupe nantais Pony Pony Run Run, qui partage des liens intimes avec le Laos. En 2005, à Nantes, Amaël et Gaëtan Réchin Lê KyHuong font naître avec Antonin Pierre le groupe Pony Pony Run Run, aux sonorités rock-électro. Leur tube « Hey you » les propulse sur le devant de la scène en 2009 avant la consécration un an plus tard aux Victoires de la musique (Révélation du public de l'année). Amaël, le bassiste, et Gaëtan, le chanteur, descendent d’une famille de Laotiens : « Notre grand-père était Vientianais. Il y a toujours eu une identité, une culture asiatique dans la famille. On a grandi là-dedans », raconte Amaël. « Pour les fêtes à la maison, il y avait du laap, pas de la blanquette de veau ! ». Autant dire que leur première visite au Laos revêt une signification bien particulière : « On a toujours voulu venir, mais ça ne s’était jamais fait », l’invitation de l’Institut français leur a donné cette chance. Cette tournée au Laos prend d’ailleurs une dimension familiale : les deux frères sont accompagnés de leur mère, qui a quitté le pays enfant. Ils ont aussi l’intention de retrouver un cousin de Bangkok et un oncle de France devrait les rejoindre.

10

Si nos artistes ont eu un « choc rare » en arrivant au Laos, en découvrant un endroit totalement différent de ceux où ils avaient l’habitude de se produire, ils reconnaissent que leur lien familial avec le Laos a facilité leur adaptation : « C’est étrange. On a l’impression de découvrir une ambiance que l’on connaissait déjà » explique Gaëtan. « Je me reconnais complètement dans l’expression ‘Bo pen nyang’1 » s’amuse Amaël. Même Antonin, qui ne partage pourtant pas de lien particulier avec le pays, se dit profondément touché par l’ambiance calme et paisible de la ville et par ses couleurs. Il se lève à l’aube pour aller visiter les temples et assister à la quête des bonzes. Les trois musiciens avaient également prévu de visiter les alentours de Vientiane, de se rendre à Vang Vieng et de découvrir la musique traditionnelle laotienne, avant de rentrer en France. Pour bientôt revenir, c’est promis ! _________

Signifiant littéralement "peu importe" en laotien, l'expression évoque aussi une façon détendue de se comporter dans la vie, une capacité à prendre du recul face aux difficultés, voire faire preuve d'une certaine insouciance

1

La France au Laos


Recherche

Institut de Recherche pour le Développement

M

enant des actions de recherche au Laos depuis 1995, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche scientifique. Il répond, avec ses partenaires des pays du Sud, aux enjeux internationaux du développement. Au Laos comme ailleurs, l’IRD implique ses équipes de recherche dans des structures partenaires locales. En collaborant ainsi avec les universités du Laos, le ministère de la Santé ou encore l’Institut Pasteur, l’IRD participe au développement de ces structures d’enseignement et de recherche qui sont les clés du développement et de l’indépendance pour le Laos.

dans le nord du Laos, ou encore sur le développement rural, l’émergence des pathologies virales, la biodiversité... Actuellement, les thèmes prioritaires de l’IRD au Laos sont centrés sur les

- l’archéologie et l’histoire, les dynamiques urbaines, l’ethnicité, les migrations… Les projets sont donc nombreux et l’IRD continue de développer son action avec ses partenaires dans plusieurs directions : conservation des sols et services environnementaux, anthropologie de la santé (VIH notamment), santé de la mère et de l’enfant face aux infections tropicales, étude des maladies respiratoires aiguës, épidémiologie de la dengue, épidémiologie des agents infectieux liés à certains cancers...

Douze chercheurs et ingénieurs ainsi qu’onze personnels laotiens (assistants de recherche et administration) travaillent au sein de l’IRD au Laos. De nombreux chercheurs Enfin, plusieurs proy viennent également pour grammes sont régionaux, des missions de courte regroupant des interet de longue durée, et Prélèvements biologiques pour une étude sur l’état nutritionnel des enfants les partenaires laotiens venants du Laos, de sont fréquemment accueillis Thaïlande et du Vietnam. dans les bases françaises des unités de défis majeurs posés au développement C’est par exemple le cas du programme durable que sont la progression rapide de visant à caractériser les résistances aux recherche. l’économie du Laos, le développement de insecticides du moustique vecteur du A travers tous le pays, de nombreux l’intégration régionale, et les changements paludisme, porté par l’institut Pasteur du Laos avec la participation d’une équipe programmes de recherche ont ainsi été sociétaux qu’ils induisent. développés. Citons, par exemple : un de l’IRD basée en Thaïlande. projet sur les questions d’appartenance Sont ainsi particulièrement étudiés : et d’ethnicité (Dynamiques de l’ethnicité - les écosystèmes et la biodiversité, Marc Souris, représentant de l’IRD au au Laos), des travaux en géographie de le développement rural, les pratiques Laos (Marc.Souris@ird.fr), la Santé sur Vientiane (territoires et agricoles, les services environnementaux, soins à Vientiane), sur la gouvernance - la santé, et notamment les maladies Pour en savoir plus : et l’émergence des villes (politiques infectieuses émergentes ou réémergentes www.ird.fr des territoires urbains au Laos), sur (virologie, entomologie, épidémiologie, www.laos.ird.fr le changement d’usage des terres anthropologie…)

L'Institut de Recherche pour le Développement L’IRD, dont le siège est à Marseille, mène des activités de recherche, de formation et d’innovation en partenariat dans une cinquantaine de pays. Ses priorités scientifiques s’inscrivent dans un contexte global dominé par le changement climatique, une perte significative de la biodiversité, la montée des questions de sécurité alimentaire, l’émergence de nouvelles maladies infectieuses, l’intensification et la complexification de la mondialisation. Fondés sur l’interdisciplinarité, ses travaux traitent de questions cruciales pour les pays du Sud : maladies tropicales et de civilisation, relation entre santé et environnement, changements climatiques, ressources en eau, sécurité alimentaire, risques naturels, vulnérabilités et inégalités sociales, migrations, évolution du marché du travail…

La France au Laos

11


Art et culture

Nouveau bureau à Vientiane Accueil

V

ientiane Accueil a élu un nouveau bureau le 13 mai dernier. L’association offre aux expatriés un environnement convivial pour leur permettre de faciliter leur installation, mais également de participer à des activités culturelles, manuelles, sportives ou gastronomiques. En 2012-2013, 148 familles étaient membres de Vientiane Accueil.

armes traditionnelles vous intéresse, alors il faudra venir le lundi, de 18h30 à 19h30. Des cours de kravmaga (le jeudi de 18h30-19h30) et de self-défense féminine (le samedi, horaire à définir par les participantes), sont également au programme Affiliée à la Fédération internationale des accueils francophones à l’étranger (FIAFE), Vientiane Accueil est animée par une équipe de bénévoles, qui vous aideront à vous adapter à ce nouveau pays ainsi qu’à cette ville étrangère. Ils vous proposeront des informations pratiques, des rencontres amicales, de multiples activités culturelles, manuelles, sportives et gastronomiques.

Le club Créart de Isabelle Beaudelot continue ses activités (dessin, peinture…) à son domicile, tandis qu’un Café littéraire se tiendra à Monument Books dès septembre. Les bénévoles de Vientiane Accueil vous proposeront aussi

des soirées Loto, des cours de cuisine, des soirées danse et gastronomie, une rencontre dégustation de vins, sans oublier l’incontournable marché de Noël et les pots de bienvenue. Enfin, un repasrencontre à l'intention des nouveaux arrivants aura lieu durant le premier trimestre de l'année scolaire.

Pour réussir votre installation au Laos, n’hésitez pas à contacter les membres du nouveau bureau !

Les services proposés par l’association ne sont pas centrés sur la communauté francophone, au contraire, ils vous emmèneront à la découverte de la culture locale. De nombreuses activités vous seront proposées tout au long de la semaine à la rentrée de septembre. Envie de découvrir la danse orientale ? Il faudra venir le lundi, de 17h30 à 18h30, ou le jeudi, à la même heure. D’autres danses seront également proposées : l’association propose des cours de danse hip-hop le mardi de 18h à 19h30, de danse de salon (tango, valse, salsa, paso…) le mercredi, de 18h à 19h ou encore de danse classique (le dimanche matin). Si le maniement des

Les membres du nouveau bureau Président : Jean-Jacques Beaudelot (020 78 11 88 71) Vice-Président : Maïr Hyman (020 77 47 36 37) Trésorière : Phousone Chanal (020 23 02 20 84) Vices-Trésorières : Audrey Janson (020 77 53 87 01) Hoaï Paille (020 55 05 41 24)

12

Secrétaire : Florence Vérité (020 54 51 50 01) Vice-Secrétaire : Cathy Barret (020 55 65 97 66) Email : vientianeaccueil@yahoo.fr Page Facebook : www.facebook.com/vientianeaccueil

La France au Laos


Carnet d’adresses

Le Riverside Boutique Resort à Vang Vieng

I

déalement situé sur les rives de la rivière Nam Song à Vang Vieng, le Riverside Boutique Resort a ouvert ses portes en juillet 2012. Ses 34 chambres ainsi que sa superbe piscine, son bar et son restaurant offrent des vues spectaculaires sur les magnifiques montagnes de calcaire qui ont fait la réputation de la ville. La création de l'hôtel résulte d’un partenariat original entre les propriétaires du Green Park Boutique Hotel à Vientiane, et un Français, Stéphane Vigié, ancien représentant adjoint au Laos du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Ensemble, ils ont voulu donner au Riverside un caractère unique reflétant l’exceptionnelle diversité du Laos. Le résultat, très réussi, de leur long travail associe une architecture coloniale à un décor qui s’inspire des arts et traditions ethniques du pays. Les chambres, par exemple, ont toutes des décors originaux provenant de huit groupes ethniques différents: les Akha, Hmong, Katu, Lanten, Tai Daeng, Tai Lao, Tai Lue et Yao.

Cette combinaison de culture, traditions et confort moderne, avec en toile de fond les puissantes montagnes karstiques de Vang Vieng, Profitez d'une vue imprenable sur les montagnes garantie aux visiteurs un total dépaysement et leur permet d'apprécier pleinement le charme de l'hospitalité Lao. L’hôtel dispose par ailleurs d’une grande salle de réunion bien équipée, idéale pour organiser des séminaires, conférences, ou autres réunions loin du bruit et des distractions de la capitale. Situé à mi-chemin entre Vientiane et Luang Prabang, Vang Vieng est à la fois une parfaite étape pour les touristes voyageant entre les deux villes et une destination de week-end agréable pour les habitants de la capitale. Il faut environ trois heures pour rejoindre Vang Vieng en bus ou en voiture depuis Vientiane (160 km), et cinq heures depuis Luang Prabang (230 km). Le Riverside Boutique Resort est situé au sud de la ville, assez loin du centre pour être au calme, et assez prêt pour pouvoir s’y rendre à pied le soir. Site internet : www.riversidevangvieng.com Téléphone : 023 511 729

Librairie francophone Plus de 150 titres sur le Laos

Les plus grandes marques de jouets !

Livres sur l’Asie du Sud-Est Cartes, Guides, Presse et Magazines Romans, Livres pour enfants …

Et bien d’autres ..

Juillet :

Arrivage Mattel (Barbie, Fisher Price, Hot Wheels …)

Aout :

Arrivage Playmobil Arrivage Melissa & Doug

Sept.:

Arrivage Hasbro (Play-Doh, Playskool, Baby Alive, Nerf …)

Ouvert tous les jours ! Vientiane Rue Setthatirat, face a Wat Simuang Tél : (021) 252 100 Paksé Face a Champasak Plaza Tél : (031) 214 219

5% Remise sur presentation de ce coupon Offre valable jusqu’au 30.09.13

Web: www.monument-toys.com/laos Facebook : Monument Toys Laos

La France au Laos

Ouvert tous les jours. Vientiane

Ban Mixay , Rue Nokeokumman, Tél: (021) 243 708

Luang Prabang Ban Wat Nong Thou Gnai Thai Rd Tél: (071) 254 954

Paksé

Centre-ville + Aéroport Tél: (031) 214 219

Web: www.monument-books.com/laos Facebook : Monument Books Laos

13


En bref Départs - Arrivées

Association Vientiane Accueil Association d'accueil francophone au Laos, nous organisons diverses activités pour enfants et adultes, telles que dessin, musique, football, aquagym, natation, tir à l'arc, taïchi, laque, mah-jong, théâtre etc. Notre maître mot est la convivialité! Pour connaître le programme de nos activités et participer aux rencontres et manifestations culturelles organisées par notre association, contactez-nous: vientianeaccueil@yahoo.fr

- Mlle Myriam Abdennebi remplace Mlle Sophie Leban en tant que responsable de l’Espace CampusFrance. - Mlle Claire Albergel remplace Mlle Julie El Moutaoukil en tant que chargée de la valorisation du français à l'Université des Sciences de la santé. - Mlle Servane Teinte-Gasnier remplace Mlle Léonore Léautet en tant que chargée de la valorisation du français à la Faculté de Lettres de l'Université nationale du Laos. - M. William Charrier remplace Mlle Coraline Adam en tant qu'Attaché de presse de l'Ambassade.

Archives numériques Cette lettre d'information trimestrielle est éditée en français et en anglais. Les archives des anciens numéros sont téléchargeables au format PDF sur le site Internet de l'Ambassade : www.ambafrance-laos.org/484

Président: Jean-Jacques Beaudelot (020 78 10 45 08)

A SAVOIR Les numéros utiles et autres informations pratiques sont disponibles à tout moment sur le site Internet de l'Ambassade de France au Laos: www.ambafrance-laos.org Régulièrement mise à jour, la rubrique "Service aux Français" comprend de nombreuses informations sur les démarches consulaires, ainsi que des conseils de santé et de sécurité.

NUMEROS UTILES Ambassade de France (+856) 021 26 74 00 En cas d’urgence uniquement (+856) 020 555 14 751 Police Secours 191 Police de Vientiane (+856) 021 21 27 06 Pompiers (+856) 021 21 27 07 Centre médical de l’Ambassade (+856) 021 21 41 50 Urgences uniquement (+856) 020 56 55 47 94 Hôpital Mahosot (+856) 021 21 40 18/19 Hôpital de l’Amitié (urgences) (+856) 021 41 33 00 Centre ambulancier de Vientiane 195 ou 021 26 11 Maquette Mlle Maud Jäderholm & M. Victor Brunelli Contributions écrites M. Yves Carmona M. William Charrier M. Adrien Ansart Mlle Servane Teinte-Gasnier Mlle Josépha Labarrère Mlle Maysoun El Ghezal

14

Mlle Claire Albergel M. Marc Souris M. Emilien Roulot M. Bruno Michelin M. Gaylord Giordanino

Hôpitaux thaïlandais - Wattana Nong Khai (+66) 42 46 52 01 Contact international : M. Paul, (+66) 8 18 33 42 62 Contact au Laos: M. Assanai, (+856) 021 24 00 97 - Wattana Udon Thani (+66) 42 24 19 56 - Clinique AEK (Udon) (+66) 42 34 25 55 Alarm Center à Bangkok: (+66) 22 56 71 46 Service d’immigration du Pont de l’Amitié (+856) 021 81 20 40 / 81 20 37 Section locale UFE: ufelaos@gmail.com Section locale ADFE: adfe.fdm.laos@gmail.com

Mise en page Service de presse de l'Ambassade infopresse.vientiane-amba@diplomatie.gouv.fr Photographies M. William Charrier M. Bruno Michelin M. Stéphane Vigié M. Emilien Roulot M. Bruno Chaillou

Imprimeur

La France au Laos



La France au Laos, n°30