Issuu on Google+

VERTIGES PM ROY 27-2-2001


Définition 

« Illusion de mouvement »

Signes associés fréquents : 

Signes végétatifs 

 

Nausées-vomissements…

Instabilité posturale Nystagmus


Rappel : appareil vestibulaire 

Récepteurs  

Cils – cristaux Équilibre / canaux

Transmetteur 

Nerf cochléaire


Rappel (2)  

Noyau du VIII Connections vestibulo-oculaires 

connections vestibulo-spinales 

Mouvements des yeux dans le sens opposé aux mouvements de la tête Réflexes de posture

Connections vestibulo-cérébelleuses 

Contrôle par la fixation oculaire des réflexes vestibulo-oculaires


Prise en charge…   

Est-ce un vertige ? Est-il d’origine périphérique ou centrale ? Y a t-il une intervention médicale urgente de nécessaire ?

L’urgence est NEUROLOGIQUE


Motifs de recours   

Malaises… Ivresse Troubles digestifs  

Trouble de la marche 

Déficit, AVC…

Troubles visuels 

Gastroentérite Intoxication alimentaire

Syndrome méningé…

Palpitations, troubles du rythme…


Examen… 

Interrogatoire    

Description… (ni vrai ni faux!) Durée Facteurs déclenchants Signes associés

Vestibulaire 

Nystagmus : 

 

lunette de Frenzel – fixation du regard…

Marche militaire (S de Fukuda) Romberg


Et les autres… 

Signes cochléaires ?   

Hypoacousie Sensation d’oreille pleine Rinné – Weber

Signes neurologiques ?    

Ne pas oublier -les antécédents -Les facteurs de risques vasculaires

Céphalées Dysmétrie Diplopie Déficit sensitif pur thermoalgique


Comment s’orienter… 

Signes cochléaires..

Signes neurologiques


Le nystagmus


La durée… Cause ORL Vertige paroxistique bénin positionnel Quelques minutes Maladie de à quelques heures ménière < 1 minute

Plus d’une journée

Neuronite vestibulaire … neurinome

Cause Neurologique AIT vertébrobasilaire AIT vertébrobasilaire AVC vertébrobasilaire … SEP


La neuronite vestibulaire 

Clinique :   

Installation sur quelques heures Syndrome vestibulaire pur Syndrome végétatif marqué

Traitement : 

Tanganil : 3 amp/IV par 24h ou per os (Tanganil : 6 cp par 24h) en l’absence de vomissements 

Arrêt des antivertigineux à la fin de la crise

Primpéran : 3 amp/IV par 24h si besoin durant la crise ou per os si sortie Mobilisation précoce (sinon prolongation du vertige).


Maladie de Ménière 

Clinique : 

Diminution de l’audition précessive et fluctuante Épisodes antérieures

Traitement :  

Symptomatique Prise en charge ORL diagnostique et thérapeutique


VPBP Physiopathologie

Clinique :

Déclenché par les mouvements de la tête 

Très bref


Méthode de Dix et Hallpike  

Test diagnostique La manœuvre : 

Tête à 45° à droite pour le canal semi-circulaire droit Tête à 45° à gauche pour le canal semi-circulaire gauche

Résultat :  

Latence 3 à 4 s Nystagmus géotropique ( vers le sol ) et vertical supérieur Phénomène épuisable


Méthode de Dix et Hallpike


Manœuvre d’Epley  

Manœuvre thérapeutique Vise à remettre les cupulolithiases dans le vestibules Alternative : manœuvre de Semont  

Beaucoup plus brusque Pas chez les personnes âgées


Manœuvre d’Epley


Après manœuvre d’EPley 

Si réussite :  

 

Dormir assis à 45° pendant 48 heures Pendant une semaine, dormir sur le dos ou sur le côté non déclenchant Ne pas lever la tête ou le menton Pas de traitement antivertigineux…

Si échec : 

Consultation ORL  

Lithiase canal latéral Tumeur du vermix…


Quelques références 

Furman JM, Cass SP. Benign paroxysmal positionnal vertigo. N Engl J Med 1999; 341 : 1590-96 Hotson JR, Baloch RW. Acute vestibular syndrome. N Engl J Med 1998; 339 : 680-685 Guyot JP. Diagnostic de vertiges : un art subtil. Med et Hyg 1996 ; 54 : 1949-52


vertiges