Issuu on Google+

Les plaies et traumatismes de la face: CAT pratique W. Etienne; Pr V. Darsonval; H. Charrot; S. Cornu; G. Drossard; Le sommaire ( réalisé par JP Alamy ) est sur les 2 diapos suivantes: - cliquez sur le lien d’un titre pour atteindre la diapo - cliquez sur l’icône « maison » pour revenir au sommaire


Sommaire: diapo 1/2 FACE Rappel anatomique Muscles de la face Artères et veines de la face Nerfs de la face Anesthésie Désinfection, parage Sutures: principes Points

diapo 4 diapo 5 diapo 6 diapo 7 et 8 diapo 9 à 11 diapo 12 diapo 13 et 14 diapo 15

Ordonnance, consultation ultérieure Particularités topographiques

diapo 16 diapo 17 à 26

DENTS

Luxation, fracture, conservation

diapo 27

OEIL

Examen clinique Ordonnance-type Contusions Corps étrangers Plaies Brûlures Quand appeler ? Consultations au CHU: mode d’emploi Quelques remarques

diapo 28 diapo 29 diapo 30 diapo 31 diapo 32 diapo 33 et 34 diapo 35 diapo 36 diapo 37


Sommaire: diapo 2/2

FRACTURES DU MASSIF FACIAL Principes de prise en charge Fractures du nez Fractures de la mandibule Disjonction cr창nio-faciale

BIBLIOGRAPHIE Diapo 45

diapo 38 diapo 39 et 40 diapo 41 et 42 diapo 43 et 44


La face 

Rappel anatomique

Muscle: occipito frontal, orbiculaire de l’œil, petit et grand zygomatique, orbiculaire de la bouche Glande: parotide et canal de Sténon Artères et veines: branche de carotide externe - pédicule temporal superficiel - pédicule facial Nerf: - moteur = nerf facial (VII) - sensitif = nerf trijumeau (V)

 


Muscle de la face


Artères et veines de la face


Nerfs de la face


Anesthésie 

Blocs loco-régionaux - supra orbitaire - sous orbitaire (intra ou extra buccal) - mentonnier (intra ou extra buccal)


Blocs loco-régionaux - auriculaire (toute l’oreille sauf conque et CAE). Attention aux vaisseaux temporaux


Blocs loco-régionaux - nasal. Infiltration nasale direct est très douloureuse


1.Généralité  Désinfection/parage

- attention à bétadine+eau oxygénée: réaction exothermique - pas d’eau oxygénée sur les plans de décollement - chlorexydine: toxicité cornéenne et otologique - parage a minima


 Suture

- plan profond: +++, à respecter,points séparés, nœuds inversés (vicryl ou monocryl 5/0) - plan cutanée: points séparés, flexocrin 6/0 (à défaut 5/0) - ne pas fermer à tout pris: intérêt de la cicatrisation dirigée (plan profond+ gras ou fucidine) voire méchage si sale - colle biologique: plaie courte, linéaire, plan profond intègre ou suturé


Suture plan profond


Les points 

Plan profond

Plan cutané


 Ordonnance

- Augmentin 1g3/jour pendant 5 à 6 jours - Héxomédine pour désinfection matin et soir - Fucidine pommade pour application locale matin et soir - Laisser à l’air - Si pansement: compresses+steristrip  Consultation

Systématique en plastie à J5-J6 ( des fils)


2. Particularités topographiques Rmq: cuir chevelu= gros points profonds au 3/0, suture de la galéa(vascularisation)  Front

queue du sourcil= zone rouge rameau frontal du VII. Si paralysie  appel  Tempe

Vssx temporaux superficiels en avant du tragus Branches du VII à la ½ de l’arcade zygomatique


 Sourcil

- racinepédicule V/N supra-trochléaire - en arrièrepédicule supra-orbitaire branches sensitivesexamen détaillé  Paupière

- Supérieure Pas de points profonds. Si atteinte profondeappel (releveur paupière sous septum orbitum) - Inférieure Idem en moins grave


 Nez

lavage au sérum ϕ examen endonasal++. Si plaie vicryl 4/0 hématome de paroi? appeler si: - plaie transfixiante - atteinte cartilagineuse - désinsertion columelle et/ou ailes du nez


 Lèvres

Plan profond est capital Respect de l’unité esthétique: 1er point à la jonction lèvre rouge/lèvre blanche Respect du phyltrum


DĂŠcalage


 Joue

- 1/3 post : VII sous la parotide - 1/3 moyen : VII (br zygomatique) canal de Sténon - 1/3 ant : VII protégé car intra musculaire A et V faciale en avant sillon malaire Rmq : bain de bouche pour plaie interne (vicryl 4/0)  Menton

rameau mentonnier du VII (1/2 de br mandibule) V3 reste profond


Illustration


 Oreille

- Pavillon : bien laver, points cutanés seuls (avec ou sans plaie cartilage) si lambeau  appel - CAE : laver à eau oxygénée (tympan perforé pas une CI mais risque de vertige) Gellonet ou tulle gras Cs ORL à J5 - Othématome : drainage + compression par bourdonnet (risque de nécrose)+++


Les dents  Luxée

- Intègre  appel pour réinsertion (6h) - Subluxée  Cs le lendemain Panoramique + réimplantation - Simple mobilité  Cs pour panoramique  Fracture

Cs dentiste pour dévitalisation  Conservation

liquide de Hanks ou lait


L’œil 

Examen clinique

douleur, rougeur, acuité visuelle Aspect de la pupille +++(ronde ,symétrique) Tonicité du globe oculaire

 

Rmq: collyre anesthésiant que pour l’examen, pas de prescription: toxicité cornéenne


Ordonnance type - Rifamycine collyre: 1 goutte×3/jour - Vitamine A collyre: 1 goutte×3/jour QSP 1 Sem à 10j


1. Les contusions 2 cas possibles: a. Examen clinique normal ⇒ Cs à J5 pour FO b. BAV et/ou hémorragie sous conjonctival ⇒Cs dès J1 si dlr type brûlure→pommade rifa+pansement si dlr due au coup→antalgiques per os


2. Les corps étrangers (superficiels) 

Examen clinique standard

± Rx orbite face+profil si CE metallique

Si pas de signes de gravité: -pommade rifa+pansement occlusif -Cs à J1


3. Plaies 

Plaies de paupières sont du recours de l’oph si atteinte du bord libre

Particularité de la paupière inférieur en dedans des canalicules lacrymaux fait suspecter une plaie de canal ⇒A jeun pour bloc en urgence

Plaies du canthus interne même isolée=idem paupière inf


4. Les brûlures 

UV et coup d’arc à souder (souvent bilatéral) -rifa+pansement occlusif bilatéral -ordonnance type -Cs à J1 si persistance dlr le lendemain

Chimiques (base>>acide) dans tous les cas rinçage abondant (sérum ϕ)


4. Les brûlures 

Chimiques 2 motifs de consultation: a. simple contrôle, peu algique ordonnance type Cs à J1 si douleur persiste b. algique, œil rouge ⇒appel oph. A fortiori si base!!!


Quand appeler?  

Pupille déformée+++ Plaie du bord libre de la paupière et/ou suspicion atteinte voies lacrymales et/ou plaie du canthus interne Brûlure chimique avec signes de gravité

Glaucome aiguë (douleur, rougeur, BAV, nausées et/ou vommissement, hypertonie) BAV brutale Douleur sous lentilles (abcès?)


Les consultations (mode d’emploi) 

En semaine: 8h30 – 18h appeler le matin à l’ouverture pour Cs l’aprèsmidi (ne pas se présenter directement)

Le week-end: 11h et 18/19h aux hospitalisations


Quelques remarques   

Toujours pommade sous pansement occlusif Attention à bien fermer œil sous pansement occlusif Œil rouge douloureux mais sec=pas conjonctivite. ⇒Cs à J1 (uvéite?) Hémorragie sous conjonctival simple sans BAV ⇒Cs à J5


Fracture massif facial  Principe

- Liberté VAS - Ex clinique précoce avant œdème et hématome - Bilan radio - TDM indispensable pour : .fracture centro faciale .fracture basi cranienne .fracas


1. Fracture du nez 3

urgences :

 épistaxis - surgicel si AAP + lavage + AB 8 jours - sinon mérocel à  à 48h  hématome de cloison incision  fracture ouverte (cf protocole) - fermeture + AB (Cs à J5 si déplacée)


 Pas

d’indication à réduction chirurgical en urgence : - antalgique - anti-inflammatoire - antibiotique - chirurgie dans les 10 jours


2. Fracture de la mandibule  Urgence

: parasymphisaire bilatéral+++  50% des fractures de la face  Condyliennes sont les plus fréquentes (36%)  Portion dentée : canal mandibulaire  Trouble de l’articulé dentaire = commun, sauf pour fracture des coronés


RĂŠpartition


3. Disjonctions cranio-faciale 2

signes clinique pathognomoniques :

 trouble articulé dentaire  mobilité de l’arcade dentaire maxillaire  Classification

de Lefort :

- I : totalement et uniquement plateau maxillopalatin - II : respect du malaire - III : disjonction vraie, risque brèche méningée


Lefort


Bibliographie  Anesthésie

locale en chirurgie dermatologique; ed arnette  EMC; urgence; 24-104-A-10  Impact internat n°21; stomatologie  Manuel illustré d’anesthésie loco-régionale ed medsi  Sobotta tome 1; ed em inter


Traumas -face