__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1


A mes parents, qui ont su transmettre à leurs enfants et à leurs amis un amour grandiose pour la montagne.

SUR

LA

COUVERTURE

Sunny Hill, Norway — Dôme enneigé, France Altitude — 1 100 M / 3 360 M


EDITO

E DI TO Depuis toujours, la Montagne fascine les alpinistes, les skieurs, les randonneurs de par les quatre coins du monde. Souvent prisée pour la glisse en hiver, elle a su se faire une place dans le coeur de nombreux amoureux de la nature. On y va pour se laisser rêver et se ressourcer, pour faire le plein de sensations fortes ou pour déconnecter de sa vie quotidienne. La Montagne n’appartient à personne, mais elle abrite pourtant des esprits créatifs, des sportifs dingues de grimpe, des personnalités toujours passionnées dont j’ai voulu regrouper les visions.

vec elle dans les Alpes françaises. J’ai d’abord su m’émerveiller devant cette nature dont on ne se lasse jamais, puis, pour passer le temps, je l’ai dessinée, j’ai peint la flore sur du bois avec ma Maman, j’ai filmé les exploits sportifs de mes soeurs et de mon père avec bande originale accapela et enfin, je décide de lui rendre hommage dans ce livre. Celle qui chaque été, chaque hiver, nous redonne le sourire en dévoilant ses courbes faites de roches et de sapins chaque matin, avec ou sans neige immaculée. Mais il n’y a pas que mes Alpes qui me fascinent.

Plus qu’un lieu de déconnexion, la Montagne a été ma première source d’inspiration. J’ai presque grandi a-

Au Nord, j’ai décidé de partir 4 mois, vivre en Norvège et côtoyer de nouveaux sommets : ceux des FR


EDITO

Montagne. Vous entrez donc dans un livre pour toute la famille, pour les petits, pour les grands, pour les connaisseurs, pour les curieux, pour les français, pour les norvégiens, pour les passionnés de montagne de partout ailleurs, pour ceux qui marchent et ceux qui pédalent, pour ceux qui escaladent et ceux qui dévalent les pentes, pour ceux qui découvrent et ceux qui redécouvrent les volumes, les élements, la magie des sommets.

Alpes Scandinaves, où l’altitude est moindre mais les sensations toutes aussi intenses. Bien que la Montagne soit universelle, j’ai décidé de dresser dans ce livre le portrait de deux copines, deux Alpes qui ont beaucoup à partager, qui se rejoignent parfois, qui se différencient souvent. Celles qui mettent au défi par toutes saisons randonneurs, skieurs, alpinistes passionnés français, norvégiens et d’ailleurs, celles qui fascinent les montagnards et les citadins, celles qui ne se laissent que difficilement dompter. Ce livre est surtout l’occasion d’accompagner la lecture par une facette qui me tient très à coeur : grandir avec la

Avec vous au fond du sac à dos ou dans la bibliothèque du chalet, à travers témoignages, pensées, illustrations, il accompagne la famille de ses premiers pas à ses derniers sommets. NO


EDITO

EDITORIAL knew how to marvel at the nature of which we never get tired, then, to pass the time, I drew it, I painted the flora on wood with my Mom, I filmed the sporting achievements of my sisters and father with original soundtrack and finally I decided to pay homage to him in this book. The one that every summer, every winter, gives us a smile by unveiling its curves made of rocks and fir every morning, with or without pristine snow. But my Alps weren’t my only fascination.

The Mountain has always fascinated mountaineers, skiers, hikers from all over the world. Often popular for skiing in winter, it has gained a place in the hearts of many nature lovers. We go there to let ourselves dream and recharge, to fill up with thrills or to disconnect from his daily life. The Mountain belongs to no one, but it still shelters creative spirits, climbing sportsmen, passionate personalities whose visions I wanted to gather. More than a place of disconnection, the Mountain was my first source of inspiration. I almost grew up with her in the French Alps. I first

In the North, I decided to leave for 4 months, to live in Norway and to cottoyer new heights: those of

FR


EDITO

the Scandinavian Alps, where the altitude is less but the sensations all equally intense. Although the Mountain is universal, I decided to draw up in this book the portrait of two girlfriends, two Alps who have a lot to share, who sometimes meet, who often differ. Those who challenge by all seasons hikers, skiers, mountaineers passionate French, Norwegian and elsewhere, those that fascinate the mountaineers and city dwellers, those who are left with difficulty tamed. This book is especially an opportunity to accompany reading with a facet that is very close to my heart:

growing up with the Mountain. You enter a book for the whole family, for the little ones, the big ones, the connoisseurs, the curious, the French, the Norwegians, the mountain enthusiasts from all over the world, those who walk and those who who pedal, for those who climb and those who descend the slopes, for those who discover and those who rediscover the volumes, the elements, the magic of the peaks. With you in the backpack or in the library of the chalet, through testimonies, thoughts, illustrations, it accompanies the family from its first steps to its last summits.

NO


SOMMAIRE

02

TEEN

1 750 M 2 385 M 2 750 M 2 752 M

01

youth

0M

Découvrir

910 M

Les détails

1 100 M

La neige et le ciel

1 102 M

L’endurance et la hauteur

1 200 M

Les saisons

1 656 M

Espace

1 700 M

Design ton équipement

2 753 M 2 973 M

FR

Ressentir Les heures créatives Nature Sport Contemplation Stylish on the rock


TABLE

OF

CONTENTS

04

VINTAGE

4 478 M

Se souvenir Daily Life Carte de route Le partage Sommets

4 810 M

Remerciements

3 752 M 4 248 M 4 322 M 4 432 M

03

Adult

3 010 M 3 560 M 3 613 M 3 638 M 3 697 M 3 748 M

Respirer Les aventures Elements The Nature Air Air La revanche

NO


DISCOVER

1 750 M

0 M

FR


YOUTH

NO


DISCOVER

Marcher à peine, skier déjà — Barely walking, already skiing

0m

Fév. 1990 | Pistes de Bessans, France | Altitude — 1 750 M

FR


YOUTH

oppdage

We remember very little of the first time we saw snowfall, the first time we felt the fresh air browse our child’s face. Some will say that this kind of detail disappears from our memory as we grow up. Yet, for others, the sense of well-being encircled from the summits is born at this precise moment and never leaves us for life.

On ne se souvient que très peu de la première fois où l’on a admiré la neige tombée au carreau, la première fois que l’on a pu senti l’air frais parcourir notre visage d’enfant. Certains diront que ce genre de détails disparaît de notre mémoire en grandissant. Pourtant, pour d’autres, le sentiment de bien-être encerclé des sommets naît à cet instant précis et ne les quitte alors plus jamais.

NO

0m

discover

dé cou vrir


DISCOVER

Compagnons de route — Fellow travelers

295 m

Aoû. 2017 | Parc national de Breheimen, Norway | Altitude — 910 M

FR


NO

295 m

YOUTH


DISCOVER

Scan to listen on Spotify Altitude — 0 to 1 750 M

FR


YOUTH

01

La Valse d’Amélie Poulain / Version orchestre YANN TIERSAN —

Nunovo Tango DVA — —

04

03

02

Les avions en papier BRUNO COULAIS

Autumn 3 / The Four Seasons / Recomposed by MAX RICHTER

VIVALDI — 05 The Story of The Impossible PETER VON POEHL — 06 La Montagne JEAN FERRAT — 07 Loud Places JAMIE XX — 08 Ave Maria JOHANN SEBASTIAN BACH —

09

Dreams FLEETWOOD MAC —

10

Suite Bergamasque / III Clair de Lune, Andante très expressif CLAUDE DEBUSSY —

11

Nero’s Nocturne CHILLY GONZALES —

from Far Away COLDPLAY — — 16

14

13

12

Postcards

Les Fleurs MINNIE RIPERTON

Cornfield Chase HANS ZIMMER —

15

Holocene BON IVER —

Mopedbart HUBBABUBBAKLUBB — 17 Stay Alive JOSÉ GONZALEZ

— 18 Hémisphère PARADIS — 19 Space Oddity DAVID BOWIE — 20 River LEON BRIDGES —

21

I Found You ALABAMA SHAKES —

Life MICHAEL GIACCHINO — —

24

23

22

Married

Life in Technicolor II COLDPLAY

The Only Thing SUFJAN STEVENS —

25

White Flag DIDO —

26

Mia & Sebastian Theme from La La Land JUSTIN HURWITZ —

27

Dust It Off THE DØ — 28 La Rivière O — 29 More FREDRIKA STAHL

— 30 Rusty Nails / Live MODERAT — 31 Retreat COCOON — 32 Chamber Of Reflection MAC DEMARCO — STAHL —

34

38

37

The World to Come FREDRIKA

Devi / Nieve PARRA FOR CUVA —

DEMARCO — TRA —

33

36

35

Salad Days MAC

Perpetuum Mobile PENGOUIN CAFE ORCHES-

Get Down Saturday Night OLIVER CHEATHAM —

Present Tense RADIOHEAD — 39 Grizzly Man ROCKETTOTHESKY

410 m

— 40 Kusanagi ODESZA.

NO


416 m

DISCOVER

FR


416 m

YOUTH

NO


910 m

DISCOVER

FR


YOUTH

Les détails par Amandine Loiseleur, FR

Je me souviens d’un trajet en voiture, j’avais 7 ans, nous allions comme chaque année, dans la vallée préférée de mon papa, à Bessans, en Savoie : la plus belle vallée du monde, vous dira-t-il. Ce jour-là, j’ai eu l’impression de découvrir pour la première fois ces Montagnes qui bordaient la route, cette route enneigée parfois difficilement accessible, ce soleil qui se lève et laisse des ombres douces sur les roches des sommets. Le blanc était contrasté par quelques zones sombres ne se laissant pas recouvrir par la neige. Mes yeux restaient bloqués sur cette nature que je redécouvrais et que je trouvais complètement fascinante. Je crois que ce jour-là, j’ai compris que ce sentiment ne me quitterait plus jamais.

aussi à faire du vélo et même à reconnaître les couleurs primaires avec ma grande soeur.

Je me souviens de ma toute première piste noire avec mon papa, des fondues savoyardes où mon bout de pain tombait toujours au fond du plat, de mes cours de troisième étoile avec une terrible angine qui m’empêchait de voir la

Je suis retournée à Bessans chaque été, chaque hiver. Là-bas, j’y ai appris à skier évidemment, mais NO

910 m

J’y ai surtout appris à vivre ensemble, à jouer à des jeux de société en famille, à partager un repas qui réchauffe le corps et le coeur, à contempler la nature.


DISCOVER

911 m

pente. Je me souviens des détails : le chocolat au lait Milka avec noisettes entières presque fondu au fond du sac à dos, les joues rouges qui chauffent après une journée entière de ski alpin, les après-midis pluvieux passés à enfiler de jolies perles colorées. Je me souviens des barrages de fortune que l’on faisait dans les ruisseaux ou des déjeuners dignes de chefs étoilés que l’on cuisinait pour nourrir les chèvres du refuge du Plan du Lac. Là où certains enfants ont connu des étés remplis de sable, d’eau salée et de jeux sur la plage, je suis fière d’avoir connu les étés à la fraîche où Maman faisait sécher quelques fleurs sauvages, où Papa partait affronter les plus beaux sommets des Alpes

françaises, suisses ou italiennes, où je passais quelques heures créatives avec mon amie Marie à créer toutes sortes de spectacles pour les clients du refuge de ses parents.

FR


911 m

YOUTH

NO


DISCOVER

1 100 m

La neige et les airs pins domptent le ciel, en créant toutes sortes de figures à chaque saut que leurs procurent des pentes jamais empruntées. On appelle ça le freeride et c’est impressionant.

On le connait tous le ski Alpin. Dévaler une piste enneigée est devenu un vrai plaisir pour grand nombre d’entre nous. D’abord, la descente combine la vitesse à l’état pur, une maîtrise technique et un courage à toute épreuve, mais il existe de nombreuses autres disciplines qu’englobe le ski Alpin : slalom, combiné, super G…

Plus tôt, les Jeux Olympiques proposaient déjà ce genre d’acrobaties avec la pratique du ballet : littéralement de la danse à ski. Plus qu’un sport, le ski peut donc devenir un jeu où le ciel fait partie intégrante de la pratique.

Aujourd’hui, plus que de dompter les pistes, les plus grand skieurs al-

FR


YOUTH

NO


DISCOVER

FR


YOUTH

NO


DISCOVER

L’endurance et la hauteur le Oslo, qui abrite l’un des plus important tremplin de saut à ski du monde à Holmenkollen.

1 102 m

Dans les pays scandinaves, on parle de ski Nordique, qui comprend le saut à ski, le ski de fond et le mix des deux appelé combiné nordique.

Ces deux disciplines ne sont pas à la portée de tous mais offrent des spectacles légendaires aux Jeux Olympiques d’hiver. Encore aujourd’hui, elles mériteraient plus de reconnaissance car elles offrent des sensations qu’on ne retrouve nul part ailleurs.

Au cours de mes aventures, j’ai eu la chance de vivre près de deux endroits clés du ski Nordique : ma petite station française Bessans, le centre International de Biathlon qui offre donc des kilomètres de pistes de ski de fond, et ma nouvelle vilFR


YOUTH

NO


DISCOVER

Endurance and height center of Biathlon which offers kilometers of cross-country ski runs, and my new town Oslo, home to one of the world’s largest ski jumping venues in Holmenkollen.

1 103 m

Lovers of the extreme are not satisfied only with Alpine skiing that we all know, because skiing spans many disciplines. In Scandinavian countries, we speak of Nordic skiing, which includes ski jumping, cross-country skiing and the mix of the two called Nordic combined.

These two disciplines are not within everyone’s reach but offer legendary shows at the Olympic Winter Games. Even today, they deserve more recognition because they offer sensations that are not found anywhere else.

During my adventures, I was lucky enough to live near two key places of Nordic skiing: my little French resort Bessans, the international

FR


YOUTH

Snow and air

Earlier, the Olympic Games already offered such acrobatics with the practice of ballet / freestyle: literally ski dancing. More than just a sport, skiing can therefore become a game where sky is an integral part of the practice.

Today, more than tame the tracks, the biggest alpine skiers dominate

NO

1 103 m

the sky, creating all kinds of figures at each jump provided by slopes never borrowed. This is called freeride and it’s impressive.

We all know Alpine skiing. Hitting a snowy slope has become a real pleasure for many of us. First, the descent combines pure speed, technical mastery and uncompromising courage, but there are many other disciplines that include Alpine skiing: slalom, combined, super G…


DISCOVER

winter

1 200 m

hiver

printemps spring

Une Montagne par toutes les saisons — A Mountain in a year Sommet du Charbonnel, France | Altitude — 3 752 M FR


— Hiver / Eté — Winter / Summer Le Charbonnel vu du Villaron, France | Altitude — 1 740 M

NO

1 200 m

YOUTH


1 201 m

DISCOVER

FR


YOUTH

autumn

été summer

NO

1 201 m

automne


DISCOVER

FR


YOUTH

Mai. 2001 | L’Ouille d’Arbéron, France | Altitude — 3 560 M

La Montagne, par ses grands espaces, a su montrer ô combien il est important de savoir se repérer. Par tempête ou par beau temps, les roches, les sapins, les ruisseaux se ressemblent et nous embrouillent l’esprit. En hiver, les pistes sont indéfinissables par jour blanc. Et soudain, les formes, les pentes disparaissent, la Montagne n’existe plus.

NO

1 656 m

Espace


DISCOVER

1 657 m

Space The Mountain, through its wide open spaces, has shown how important it is to know how to locate oneself. In storms or in fine weather, rocks, firs, streams are alike and confuse our minds. In winter, the tracks are indefinable by day white. And suddenly, the forms, the slopes, the Mountain no longer exist.

FR


YOUTH

NO


DISCOVER

FR


YOUTH

NO


1 740 m

DISCOVER

Tomber, se relever, grandir — Fall, get up, grow Pistes de Bessans, France | Altitude — 1 750 M

FR


1 740 m

YOUTH

NO


F E E L

3 010 M

1 750 M

FR


T E E N

NO


1 750 m

F E E L

Trois soeurs dans l’herbe — Three sisters in nature Aoû. 1999 | Lac du Mont-Cenis, France | Altitude — 1 974 M

FR


T E E N

On marche à travers les petits sentiers, parfois sous la pluie et on veut râler. Les plus jeunes sautent dans les flaques, les plus vieux discutent. L’été est souvent long par là-bas quand on a 15 ans, mais l’ennui libère la créativité. La Montagne devient alors un terrain de jeu où se mêlent freeride, musique épique, parapente et toutes autres activités qui font des sommets une parenthèse merveilleuse.

NO

E R FA R I N G

We walk through the small paths, sometimes in the rain and we want to grumble. The younger ones jump into the puddles, the older ones argue. Summer is often long over there when you are 15, but boredom frees creativity. The Mountain becomes a playground where freeride, epic music, paragliding and all other activities that make the summits a wonderful parenthesis in your life.

1 750 m

FEEL

RES SEN TIR


1 810 m

F E E L

Dépasser ses limites puis contempler le ciel — Exceed our limits and contemplate the sky Sept. 2017 | Trolltunga Hike, Norway | Altitude — 1 100 M

FR


1 810 m

T E E N

NO


F E E L

Scan to listen on Spotify Altitude — 1 750 to 3 010 M

FR


T E E N

01

Intro THE XX —

02

Somewhere Only We Know KEANE —

Ones, Pt. II MOBB DEEP —

04

06

Shook

Winter 1 / The Four Seasons / Recom-

posed by MAX RICHTER VIVALDI — FORCE —

03

05

We Got The Funk POSITIVE

We Light The Sunshine HYPHEN HYPHEN —

07

The

Weekend / Radio Edit MICHAEL GRAY — 08 You Are My High DEMON — 11

09

You PETIT BISCUIT —

Bye Bye Macadam RONE —

12

Lady (Hear Me Tonight) MODJO —

10

Time to Dance / SebastiAn Remix THE

SHOES — 13 The Gap CHUT ON VOUS ÉCOUTE — 14 A New Error / Live MODERAT —

15

Hunger Of The Pine ALT-J —

KLEINE / RONNIE FLEX — M83 — 20

18

17

16

Drank & Drugs LIL’

Waking Up ANTHONY GONZALEZ /

Intruder MODERAT —

Sleeping Lotus JOEP BEVING —

19

Fy Faen HIKEEM / TEMUR —

21

Meteora MOONWALK —

Night / Knox Fortune CHANCE THE RAPPER —

23

22

All

Wreckonize /

Remix Vocal SMIL-N-WESSUN — 24 Jumpman DRAKE / FUTURE — 25

Oh Darling SUPERTRAMP—

26

Surfin’ KID CUDI / PHARELL

29

Havanna KJARTAN LAURITZEN — 30 See You When You’re 40 DIDO

— 31 Shades DARK SKY — 32 Heat RAPSON / NATHAN THOMAS — 33

Sleepless FLUME — 34 Gunerius KARPE DIEM — 35 Last Night a D.J.

Saved My Life INDEEP — 36 Wild Bird BIGBANG — 37 My Moon My Man FEIST —

38

(You can’t blame ilt on) Anybody PHOENIX —

SAP — 40 Outro M83.

NO

39

O Eight

1 974 m

WILLIAMS — 27 Hey Jude THE BEATLES — 28 Territory THE BLAZE —


F E E L

2 385 m

LES H EU R E S C R ÉATIVE S

A l’inverse de certaines vacances sur les côtes, la Farniente n’est pas au coeur du programme dans les hauteurs. Le soleil n’y est pas brûlant, au contraire, on y va souvent pour les heures fraîches en été. Les virées n’y sont pas tranquilles, les pentes s’attaquent avec précision, les côtes sont raides, les descendes faites d’obstacles.

FR


La Montagne est donc une histoire de nature, de pauses sportives et de contemplation. La nature d’abord, est inspirante en s’imposant sur des courbes uniques. Le sport ensuite, permet de s’aérer l’esprit et de s’enrichir de sensations, elles aussi inspirantes. Enfin, la contemplation est la plus importante...

L’Arc enneigé — Cloudly Nordjord Bessans, FR / Nordjord, NO | Altitude — 1 750 M / 410 M

NO

2 385 m

T E E N


2 750 m

F E E L

L’Arc au Villaron — Rock shapes in Trolltunga Altitude — 1 740 M / 1 100 M

FR


T E E N

NATURE

Près du Hardangervidda, le plus grand plateau d’Europe, la sensation est la même. Se perdre sur les routes est un véritable plaisir. En sortant d’un simple tunnel, vous atterrissez au milieu d’une vallée faites de lacs, de maisons rouges, parfois jaunes au charme fou, et de cette nature des hauteurs qui rappelle les plateaux des Alpes. On peut alors prêter attention aux éléments, ceux qui façonnent les paysages, qui les font évoluer au coeur de l’année, tantôt recouverts de neige, tantôt brûlés par le soleil à la fin de l’été. L’eau fraîche des ruisseaux, les branches des sapins, le bois tout juste coupé pour l’hiver : les textures sont riches, infiniment variées et pleines de sens pour les esprits créatifs.

NO

2 750 m

La Norvège est réputée pour ses changements radicaux d’univers. A Oslo, tout en haut du tremplin de saut à ski, on peut y voir la nette différence entre le coeur d’Oslo et ses buildings, l’Oslofjord au fond du paysage, son eau claire et ses collines, et enfin dans l’arrière-pays, la forêt dense qui termine la ville dans un dégradé de vert profond.


2 751 m

F E E L

Relief du Charbonnel — Trolltunga Rock Altitude — 3 752 M / 1 100 M

FR


2 751 m

T E E N

Ruisseau des Alpes — Hardanger herb Altitude — 3 010 M / 910 M

NO


F E E L

S PORT Plus que des exploits sportifs, les créatifs ont su faire des activités en Montagne un véritable art. Il y a quelques années, la Production Sherpas Cinema nous époustouflait avec les films All.I.Can et Into the Mind, qui confrontaient le freeride et le réchauffement climatique à travers des parallèles en images riches de sens. Candide Thovex a ensuite démocratisé la pratique avec ses vidéos de freeride créatif enchaînant les figures sur tous types de support.

2 752 m

Aujourd’hui, RedBull TV, acteur important des sports extrèmes, produit un reportage incroyable sur le grand freerider et artiste selon moi, Jérémie Heitz, qui sait faire de ses virages une prestation époustouflante sur les pentes les plus difficiles et les plus pentues du Monde. En Norvège, Supervention promet des images tout aussi dingues avec des sommets côtoyant l’eau des fjords. Sur une bande originale qui vous transporte avec ces grands sportifs, impossible de ne pas tomber en amour de la Norvège en hiver. Enfin, en se baladant un peu sur Vimeo, vous tomberez sur de petits court-métrages indépendants sur les sports les plus fous et les plus inspirants que la Montagne peut nous offrir : windsuit, escalade et toutes sortes de roadtrip.

FR


T E E N

NO


2 753 m

F E E L

FR


T E E N

CON TE MPL AT I ON L’ennui invite la créativité. Je me souviens de ces balades bien trop longues qui me permettaient de créer des histoires folles avec lesquelles je pouvais jouer des heures en regardant la vue qui s’offrait à moi. Rentrée au chalet, je pouvais m’exprimer sur du papier par tous les moyens possibles.

7 ans plus tard, l’histoire est devenue réalité. Pour quelques mois, je contemple cette fois les hauteurs norvégiennes, qui m’inspirent tout autant que celles des Alpes. Sa grandeur donne envie de grands projets. Les vallées en France vous donnent l’impression d’être entouré de géants qui vous protègent. Les plateaux en Norvège vous libèrent et vous déconnectent de la ferveur des villes. En étant ado, je m’ennuyais parfois en rentrant d’une journée de ski. J’ai commencé à découvrir des créateurs, des graphistes, des vidéastes, des illustrateurs qui exposaient sur le web leur travail et qui m’inspiraient beaucoup. Les heures défilaient mais je ne voyais pas le temps passer. Et un jour, j’ai décidé de faire, moi aussi, un métier créatif. En Norvège aujourd’hui, continuant mon parcours créatif, j’ai la chance de travailler avec des esprits pleins d’idées, donnant au métier de graphiste cette part d’aventure. Jamais lassée des Montagnes, elles m’inspirent encore et toujours, ce livre en est la preuve. Et lorsque l’inspiration s’essoufle, elles ne sont jamais bien loin pour me redonner la foi en ce que je fais. NO

2 753 m

Dans un carnet en 2010, j’écrivais le début d’une histoire, de cette jeune fille française qui partait vivre en Norvège. Ce pays me faisait déjà de l’oeil.


F E E L

C R E AT IV E H OU RS

Near the Hardangervidda, the largest plateau in Europe, the sensation is the same. Getting lost on the road is a real pleasure. Leaving a simple tunnel, you land in the midst of a valley made of lakes, red houses sometimes yellow

Unlike some holidays on the coasts, la

with crazy charm, and of this nature of the

Farniente is not at the heart of the program

heights that recalls the plateaus of the Alps.

in the heights. The sun is not burning, on the contrary, we often go there for cool hours in summer. The roads are not quiet, the slopes are precise, the ribs are steep, the slopes are made of obstacles. The Mountain is therefore a history of nature, sports breaks and contemplation. Nature first, is inspiring by imposing itself on unique curves. The sport then, allows to air one’s mind and to enrich oneself with sensations, also they are inspiring. Finally, contemplation is the most important.

We can then pay attention to the elements, 2 754 m

those who shape the landscapes, which make them evolve in the middle of the year, sometimes covered with snow, sometimes burned by the sun at the end of summer. The fresh water of the streams, the branches of the fir trees, the wood just cut for the winter: the textures are rich and full of meaning for the creative minds.

S P O RT More than sporting exploits, the creatives have

N AT U R E

been able to make activities in the Mountain a real art. A few years ago, the Sherpas Cinema

Norway is known for its radical universe

production impressed us with the films

changes. In Oslo, at the top of the ski jump,

All.I.Can and Into the Mind, which confronted

you can see the clear difference between the

freeride and global warming through parallels

heart of Oslo and its buildings, the Oslofjord

in images rich in meaning. Candide Thovex

at the bottom of the landscape, its clear water

then democratized the practice with her

and its hills, hinterland, the dense forest that

creative freeride videos.

ends the city. FR


T E E N

Today, RedBull TV, an important actor in extreme sports, produces an incredible report

In a notebook in 2010, I wrote the beginning

on the great freerider and artist, Jérémie

of a story, this French girl who went to live in

Heitz, who knows how to make his turns

Norway. This country was already eyeing me.

a breathtaking performance on the most

7 years later, history became reality. For a few

difficult and steepest slopes in the world.

months I now contemplate the Norwegian heights, which inspire me as much as those

In Norway, Supervention promises equally

of the Alps. Its grandeur gives rise to great

crazy images with peaks bordering the

projects. The valleys in France give you the

water of the fjords. On an original band that

impression of being surrounded by giants

transports you with these great sportsmen,

who protect you. The plateaus in Norway free

impossible not to fall in love of Norway in the

you and disconnect you from the fervor of the

season of Winter.

cities to breathe.

Finally, while wandering a little on Vimeo,

Being a teenager, I sometimes get bored when

you will come across small independent short

I returned from a day’s skiing. I started to

films on the wildest and most inspiring sports

discover creators, graphic designers, illus-

that the Mountain can offer us.

trators who exhibited their work on the web and inspired me a lot. The hours went by but I could not see the time spent. And one day I decided to do a creative job. In Norway today, continuing my creative journey, I have the chance to work with minds full of ideas, giving the job of graphic of the mountains, they inspire me still and always, this book is the proof. And when the inspiration stops, they are never far away to give me faith in what I do.

CO NT E MPL ATI O N Boredom creates creativity. I remember those far too long strolls that allowed me to create crazy stories with which I could play hours watching the view that was offered to me. Back at the cottage, I could express myself on paper by any means possible.

NO

2 754 m

designer this part of adventure. Never tired


F E E L

2 973 m

STYLISH

ON THE ROCK Les modes changent, le style reste — Fashion changes, style remains Maurienne, France | Altitude — 1 750 M + FR


2 973 m

T E E N

NO


2 974 m

F E E L

FR


2 974 m

T E E N

Succès sur les pistes — Success on the slopes Maurienne, France | Altitude — 1 750 M + NO


B R E A T H E

3 752 M

3 010 M

FR


A D U L T

NO


3 010 m

B R E A T H E

Une randonnée pensive — A thoughtful hike Aoû. 1999 | Lac du Mont-Cenis, France | Altitude — 1 974 M

FR


A D U L T

puste

3 010 m

breathe

re spi rer

Une fois la Montagne rencontrée, une part de vous-même reste làbas. On en vient à se surprendre soi-même, en dépassant ses limites, que l’on soit sportif ou non, en prenant simplement le temps d’admirer la vue, que l’on soit habitué ou non. Les sommets sont prétexte à se libérer de ce qui nous phagocyte l’existence, aucune 4G mais beaucoup d’air pur, moins de confort mais plus de liberté.

NO

Once the Mountain is encountered, a part of yourself stays there. One comes to surprise oneself, going beyond its limits, whether one is sporting or not, simply taking the time to admire the view, whether one is accustomed or not. The peaks are a pretext to free ourselves from what we phagocyte existence, no 4G but a lot of clean air, less comfort but more freedom.


3 237 m

B R E A T H E

La roche, la glace et le ciel — Rock, ice and sky Massif du Mont Rose, France & Suisse | Altitude — 4 479 M

FR


3 237 m

A D U L T

NO


B R E A T H E

Scan to listen on Spotify Altitude — 3 010 to 3 752 M

FR


A D U L T

01

Pilentze Pee BULGARIAN STATE TELEVISION FEMALE CHOIR

— 02 Stayin’ Alive BEE GEES — 03 Feel ROBBIE WILLIAMS — 04 Summer 2 / The Four Seasons / Recomposed by MAX RICHTER VIVALDI — 05

Sleeping Lotus JOEP BEVING —

06

Mars Is no Fun CAMILLE —

07

Wasted SIN FANG / SÓLEY — 08 Hotel California EAGLES — 09 Agario Sostenuto ORSTEN — 10 Land Of Gold ISAAC DELUSION — 11 Should Have Known Better SUFJAN STEVENS — 12 I’ll Drown SÓLEY — 13 Ra / DAVID AUGUST Remix THE ACID — 14 All I Need AIR / BETH HIRSCH

VANESSA PARADIS — 17 Ash / Black Veil APPARAT — 18 Intro WEVAL — 19 Five Minutes HER — 20 Ceaseless PATRICK BELAGA — 21 One Of These Nights EAGLES —

22

Dangereuse CHRISTOPHE —

ALAIN CHAMFORT / PARADIS — —

25

No. 22 MODERAT —

GERALD —

27

26

24

23

Paradis

Words Remain MODERATOR

Full Circle / Boxed In GEORGE FITZ-

Un torrent & les filles O —

28

Not Alone Time —

29

In

Your Eyes MAUD GEFFRAY / FLAVIER BERGER — 30 Eating Hooks / Siriusmo Remix / Solomun Edit MODERAT — 31 Fivefold AGNES OBEL — 32 6AM GORGON CITY / TISH HYMAN — 33 Once Have I BOOGIE BELGIQUE — 34 Cellar Door ANGUS & JULIA STONE — 35 Prisoner’s Song NOVA NOVA — 36 Ville Morose NADINE SHAH — 37 Heartbreaker ALABAMA SHAKES — 38 Citrus Light SIN FANG / SÓLEY — 39 Adeline ALT-J — 40 Welcome Home, Son RADICAL FACE.

NO

3 310 m

— 15 Gimme Some WEVAL — 16 Did You Really Say No OREN LAVIE /


3 560 m

B R E A T H E

FR


A D U L T

Les aventures par Caroline Loiseleur, FR

Tous les souvenirs d’enfance, l’image des paysages enneigés, l’odeur si particulière de la nature impénétrable et cette sensation d’immensité tellement paisible. Des moments tous particuliers et privilégiés restent ancrés dans ma mémoire. Les courses en haute montagne d’abord – passion de mon papa qu’il m’a partagé. Certains pourront se demander pourquoi se donner autant de mal à gravir une montagne et se faire souffrir pour simplement revenir à la case départ ? Je vais vous le dire.

C’est une aventure humaine, une aventure ressourçante, une aventure qui vous amène à repousser vos limites physiques.

Se sentir si petit face à cette nature dangereuse et hostile vous permet de vous rappeler que la vie ne tient qu’à un fil. C’est un moment où vous pouvez enfin vous recentrer sur vous en prenant un peu de hauteur sur la vie. Mais c’est surtout une sacrée bouffée de bonheur partagé. La montagne se mérite : tout commence d’en bas, vous levez les yeux vers les cimes pour vous dire : « Demain je serai là-haut  !  », puis vous regardez vos petites jambes et leurs dites  : «  Je compte sur vous ! ». Vous voilà parti pour plusieurs heures de grimpe faites de réflexion sur tout et rien à la fois. Vous admirez le paysage, vous prenez le temps de regarder devant vous, vous offrez des sourires aux randonneurs que vous croisez…

NO

3 560 m

Quand ma petite sœur m’a demandé d’écrire un texte sur la montagne je me suis demandé que vais-je pouvoir raconter ? En quelques instants, tout est revenu.


3 561 m

B R E A T H E

Quelques heures seulement de sommeil et hop c’est le réveil à l’aube (3h du matin environ). Une sensation vous envahit comme celle que vous avez la veille d’un examen ou d’une compétition – vous doutez de vous et de vos capacités. Quelques tartines de pain complet, un grand bol de thé et vous voilà parti pour gravir la montagne dans la nuit ! La marche d’approche vers le glacier se fait dans le silence. Vous portez alors toute votre attention à vos pieds que vous éclairez avec votre lampe frontale.

Enfin, vous voilà arrivé au refuge, vous pouvez enfin souffler. Premier réflexe : vous faites le tour de vousmême et admirez le paysage à 360° en prenant une grande bouffée d’air pur ! Vous vous félicitez ensuite intérieurement d’être déjà arrivé jusque là et remerciez vos petites jambes ! Le soleil commence à tomber et vous commencez à reconnaître les randonneurs des alpinistes  : les randonneurs sont partis ; ne restent que les alpinistes qui vont partager le dîner et le dortoir avec vous. Un dîner en refuge est un moment de partage convivial et authentique - une vraie parenthèse à une vie citadine et parfois stressante.

Le soleil se lève doucement et avec un peu de chance, vous apercevez les habitants du coin : marmottes, chamois et bouquetins vous observent pendant que vous vous harnachez de vos crampons, baudrier, piolet pour grimper.

Après un petit shot de Génépi et un bol de tisane, vous pouvez aller vous coucher. Après un retour en enfance grâce à une bataille de polochon, vous vous emmitouflez dans votre couverture muni de votre doudoune et votre lampe frontale puis extinction des feux dans le dortoir.

FR


A D U L T

3 561 m

Dream team des années 90’s — 90’s dream team

Voilà donc la dernière section de la montagne : le glacier, c’est comme le glaçage sur un gâteau  : la plus belle partie mais la plus délicate à la fois. Elle demande de l’attention et de la rigueur pour apprécier son plaisir. La fatigue commence à se faire sentir mais le paysage et le dépassement de soi animent sa motivation. Et puis avec une cordée de choc entourée d’un papa spécialiste, d’un vieil ami guide de haute-montagne et d’un copain sportif, pas le droit de faiblir  ! On frôle les crevasses et embrasse la roche du sommet sans trop râler.

Enfin le sommet. Un paysage somptueux s’ouvre à vous.

Au-dessus des nuages, c’est un peu comme si vous veniez de gravir l’Everest. Même si vous n’êtes qu’à 3 800 M d’altitude, c’est quand même votre Everest ! Tout autour de vous, une vue à couper le souffle avec des sommets plus hauts les uns que les autres. Après un sentiment profond de satisfaction, vous pensez à vos petites jambes qui vous ont fait gravir cette montagne. Papa lit dans mes pensées et me félicite à son tour. Je croise son regard et je comprends que ses yeux pétillent de fierté, d’émotion et de bonheur. C’est ça, LA montagne.

NO


3 613 m

B R E A T H E

Relief du Charbonnel — Creek in Skjeggedal Altitude — 3 752 M / 416 M

FR


3 613 m

A D U L T

Pointe Marie — Folgefonna Glaciers Altitude — 3 360 M / 1 100 M

NO


B R E A T H E

The nature by Oda Ramsdal, NO

3 638 m

I grew up surrounded by nature in a small village located along the coast in Western Norway. Along the Norwegian coast you will find small patches of civilization; wooden houses scattered around in the woods, neatly placed between the ocean and the mountains. Growing up like that it’s hard not to get a close relationship with nature. As a child this type of scenery was my playground. Everyday was a new adventure. The world was filled with wonder, and I was determined to see it all. And I do really mean it all. I once spent a day following the path of a beetle. To my disappointment the beetle led a fairly boring life, mostly crawling aimlessly around in the gras. Based on this sad discovery I started to bring the beetles I encountered with me on my adventures. Just to bring some meaning to their otherwise uneventful existence1.

FR

When I grew older my relationship with nature changed. As a teenager I would mostly use it as a escape. At this moment, I would run off and either seek comfort in the mellow forrest, or walk my frustration off up a steep mountain side.

Nature allowed me to leave my troubles behind, and gave me the space I needed to reach a state of clarity. Instead of running around constantly looking for a new adventure

I just want to clarify that I also had human friends. It was however far between the houses. My best friend lived 10 km away from me, and I didn’t get a bike until I was 11 years old. So I was left with beetles, my younger siblings, and on rare occasions an injured bird.

1


3 638 m

A D U L T

NO


3 639 m

B R E A T H E

like I did as a child, I learned to stop to take a moment to breathe, and simply enjoy the silence. Since then my connection to nature has only grown stronger. While I don’t walk around with half dead beetles in my pockets anymore, I still experience the same childlike wonders while out hiking. The world slows down, and all my worries disappear. I even use my eyes differently, as if I see the world through the eyes of my six year old self, searching for the next outside adventure in my life. A lot has changed since I was a child, but even back then loved to push my own boundaries. I once jumped off a 3 meter tall rock just to see if I could do it. I landed flat on the ground. My head was spinning, and my entire body hurt. It was completely pointless, but in some weird way, it gave me a sense of amazing achievement.

FR


I had after all defeated my fear of heights. I have fortunately grown a bit wiser since then, but I still love pushing my own limits. So far in my life I’ve never picked the easy way out, and I have slowly realized that I need some hardship in my life. If life gets too easy I get bored and restless. This is part of the reason why I this summer decided to hike from Oslo to Bergen. 450 km through beautiful, but challenging terrain. While crossing Hardangervidda I was accompanied by seriously heavy wind, rain and fog. The peneplain landscape offers no shelter, and constantly having to walk against the wind drained me both physically and mentally.

NO

3 639 m

A D U L T


3 340 m

B R E A T H E

The wind acted like a bully; messing with my legs and pushing me over. At times I would just stand still and scream in frustration. After a couple of days the weather turned for the better. The wind settled, and as the fog slowly lifted I got my first glimpses of the majestic landscape surrounding me. It was breathtaking. All the pain and frustration from the past days vanished with the fog. Suddenly I had this burst of energy, and just like that time when I jumped off the rock as a child, I felt unstoppable. All the hardship from the previous days made the impressions of my surroundings incredibly more in-

FR

tense and memorable. I think this is part of the reason why I’m so drawn to nature. It’s highly unpredictable and ruthless, but at the same time hospitable and comforting. Nature will push you beyond your limits, but when you are later rewarded with stunning scenery or unforgettable wildlife encounters you forget about the pain, and you are left humbled by the experience. When I’m in nature I see life from a different perspective, and I’m forced to see beyond my everyday struggles.


3 340 m

A D U L T

Les courbes de Trolltunga — Trolltunga Shapes Trolltunga Lack, NO | Altitude — 1 100 M

NO


B R E A T H E

3 697 m

Air

Air Faune et flore de Norvège — Norwegian fauna and flora Fjærland, NO / Trolltunga Lack, NO | Altitude — 830 M / 1 100 M FR


3 697 m

A D U L T

NO


3 698 m

B R E A T H E

2 378 km séparent ses deux lacs... Lac de Chasseforêt, France | Altitude — 2 385 M FR


3 698 m

A D U L T

...which nevertheless seem to be neighbors Trolltunga Hike, Norway | Altitude — 1 100 M NO


3 699 m

B R E A T H E

FR


3 699 m

A D U L T

Creek in the end of Summer — Nature de début d’Automne Trolltunga Hike, NO / Village de Bessans, FR | Altitude — 1 074 M / 1 750 M NO


3 748 m

B R E A T H E

FR


A D U L T

par Stéphanie Loiseleur, FR

La Montagne ça vous gagne. Qui n’a jamais entendu cette célèbre phrase destinée à attirer les foules dans ce havre de paix si paisible, si authentique, si isolé ?

Toujours comparée à la mer, la montagne rivalise par ses multiples facettes. De tout temps, toute saison, le décor, l’ambiance et les couleurs changent. Deux écoles entrent ainsi en compétition : «  Vous allez où en vacances ? » -  « A la mer... » La mer, la mer, la mer… Snobée, mais pas démoralisée la montagne a su en tirer parti  : on la mérite LA montagne. Même qu’un peu (une semaine, quinze jours, un mois), on la mérite la montagne. Pas facile d’accès, l’hiver peut y être rude, déserté et parfois plus qu’enNO

neigé, pourtant on y va pour skier, se vivifier, se rafraîchir et se réchauffer, se reposer, se ressourcer, et souvent pour déconnecter. L’été, lui, y est brûlant et riche en activités, on y va pour les grandes randonnées, le canyoning, les sorties vélo, les balades à poney, une séance d’escalade, un glacier… Quoiqu’il en soit, on se retrouve toujours à la montagne pour partager, un repas en grandes tablées, un pique-nique, une soirée au chalet, un chocolat chaud, un thé, un fou rire, une nuit en refuge, des parties de jeux endiablées.

3 748 m

La revanche


3 749 m

B R E A T H E

En famille ou entre amis, on va à la montagne pour profiter, pour rire, pour jouer, pour échanger, pour se retrouver. Tout de suite et quoiqu’il en soit, dans ce petit coin reculé, on se sent toujours étrangement dépaysé, et humainement recadré par le partage et l’ambiance cocooning que cet endroit crée. Et puis les repas sont prétextes au partage et donc a (trop) bien mangé : de la fondue à la raclette, en passant par la charcuterie et la tartiflette, les chichis et autres churros proposés en bord de mer ne sont pas à la hauteur  ! Considérant que nous aurons tout le temps de nous priver, quand on est à la montagne, on se lâche, on profite encore et toujours, pour se rassasier, pour se recharger les batteries, avant de rentrer et de rêver à la prochaine virée montagnarde pour recommencer  ! Ainsi, la montagne ça nous gagne.

FR


3 749 m

A D U L T

Le Charbonnel, la famille, le bon temps — Charbonnel, family, good time Le Villaron, France | Altitude — 1 740 M

NO


R E M E M B E R

4 810 M

3 752 M

FR


V I N T A G E

NO


3 752 m

R E M E M B E R

Skis de rando aux pieds, sourire aux lèvres — Skis touring with feet, smile on the lips Mai. 2001 | L’Ouille d’Arbéron, France & Italie | Altitude — 3 560 M

FR


V I N T A G E

SOU VE NIR

REMEMBER

Ils la connaissent presque par coeur, chaque volume, chaque périmètre enneigé, chaque chemin, chaque piste, et pourtant, nombreux sont ceux qui ne se lassent jamais d’une même vallée. Les habitués s’émerveillent chaque année de retrouver leur endroit préféré, tantôt en dégradés de blancs, tantôt en dégradés de vert, mais avec toujours le même entrain.

NO

Å HUSKE

They know it almost by heart, every volume, every snowy perimeter, every path, every trail, and yet many never tire of the same valley. The regulars marvel each year to find their favorite place, sometimes in gradations of whites, sometimes in gradients of green, but always with the same enthusiasm.

3 752 m

SE


4 102 m

R E M E M B E R

L’un des trois plus beaux sommets de France — One of the 3 most beautiful peaks in France Aoû. 1999 | Barre des Ecrins, France | Altitude — 4 102 M

FR


V I N T A G E

NO


R E M E M B E R

Scan to listen on Spotify Altitude — 3 752 to 4 810 M

FR


V I N T A G E

Take The Long Way Home SUPERTRAMP —

03

02

Mary AGNES OBEL

Christmas Tree THE BEWITCHED HANDS —

04

Winter 2 / The

Four Seasons / Recomposed by MAX RICHTER VIVALDI — dchen / Original Mix TENSNAKE —

06

05

Freun-

Living For The City STEVIE

WONDER — 07 Under Pressure QUEEN / DAVID BOWIE — 08 Varðeldur SIGUR RÓS — 09 The Finishing STAVROZ — 10 Breathe TÉLÉPOPMUSIK—

11

La Ritournelle SÉBASTIEN TELLIER —

ANDREW SEISTRUP — —

14

13

12

To The Sky

Facing The Sun FRITZ KALKBRENNER

It’s Happening Again / Instrumental AGNES OBEL —

15

Heart of

Darkness BENJAMIN JAMES / JOHN MARK MCMILLAN — 16 My Willing Heart JAMES BLAKE — 17 I Can’t Go For That (No Can Do) DARYL HALL / JOHN OATES — MODERAT —

20

18

Retrograde JAMES BLAZE —

19

Running

A Golden Rush DAVID AUGUST / NELIA KIT —

21

Hell To The Liars LONDON GRAMMAR — 22 Baba O’Riley THE WHO — 23 I’m Not In Love 10CC — 24 Early Morning Rain IAN & SYLVIA — 25 Permission To Love HAYDEN JAMES — 26 A Horse With No Name AMERICA —

27

Truth ALEXANDER —

28

Shape Of My Heart STING —

29

Bloody Well Right SUPERTRAMP — 30 The Ghost On The Shore LORD HURON —

31

Blood THE MIDDLE EAST —

32

Through Your Hands

Love Can Shine / Turbotito Remix GIORGIO TUMA — 33 Into The Wild LP — 34 Swing Thing BOOGIE BELGIQUE — 35 If I Fall ISAAC DELUSION — —

37

36

And The Boys / Version Française ANGUS & JULIA STONE

42 COLDPLAY —

38

Forever and Ever BOOGIE BELGIQUE —

Politik COLDPLAY — 40 Smoke & Mirrors AGNES OBEL.

NO

39

4 109 m

01


4 248 m

R E M E M B E R

Le Chalet de Skridulaupbu — The Skridulaupdu Cottage Parc national de Breheimen, Norway | Altitude — 910 M FR


4 248 m

V I N T A G E

DAILY LIFE by Jan Duvaland, NO

My experiences from the Norwegian Mountain are mostly in the winter season. I was born in Lillehammer which is surrounded by Mountains, though not very high but beautiful enough. From the age of 5 I was skiing with my parents. As we did not have our own car, we mostly went by bus up to about 700 – 1000 meters altitude. We made some 10-15 km in the mountain tracks and went by ski down again, all the way back to our little lodge. In March and April, when the weather got warmer, it was usual to go NO

to the mountains with other families and spend the whole day outside, making comfortable seating in the snow, do ski jumping etc. We brought sandwiches, sometimes sausages which we roasted on an open fire, where the adults also made coffee.

Sometimes we stayed overnight in cottages. Thus I got familiar with the mountains and learned to love it.


4 249 m

R E M E M B E R

Getting older, I started to do downhill skiing, and from the age of 10 participating in competitions. Then we went up to higher mountains and some more challenging tracks. I remember when I was 13/14 years old we spent three days in a camp in mountains where international downhill competitions were held. We had an Austrian coach who learned us how to manage high speed in steep mountain slopes. I still do downhill and enjoy to manage the combination of high speed and technique. However, I do mostly cross country skiing now. It is a very good way of exercise for the whole body, as well for the mind. Doing kilometers of kilometers in a wonderful landscape, getting tired, return to a cottage and do snow bathing – it is as good as a sunny day at a beach in the Mediterranean sea!

FR


Les contrastes à six heures du matin — 6 am contrast Trolltunga Hike, Norway | Altitude — 910 M

NO

4 249 m

V I N T A G E


R E M E M B E R

FF R R


V I N T A G E

N NO O


4 432 m

R E M E M B E R

LE PARTAGE par Jean-Michel Loiseleur, FR

« Dis Papa, qu’est ce que c’est pour toi la Montagne ? » Lorsque tu m’as posé cette question des centaines d’images et de souvenirs sont revenus à mon esprit. La Montagne, c’est d’abord une formidable école de la vie. Que ce soit une ascension, une randonnée ou une folle descente à ski, nous pouvons ressentir une multitude d’émotions. Lors d’une ascension, on est d’abord excité puis anxieux.

notre meilleur ami, est absolue. L’amitié est telle qu’il suffira d’un simple regard pour savoir ce que l’autre ressent. Malgré la souffrance à chaque pas, la joie nous envahit toujours à l’approche du sommet. Cette joie se transforme en bonheur lorsque la victoire est partagée avec enfants ou amis. Lorsque la course est terminée, on se retourne une dernière fois pour contempler le sommet que l’on vient de gravir. C’est alors une certaine plénitude qui vous envahit.

Les liens qui unissent les membres de la cordée sont indestructibles. Nos vies sont liées à cette corde entre nous. La confiance portée à notre guide, surtout lorsque c’est FR


4 432 m

V I N T A G E

Partenaires de cordée — Partners of cordée Massif du Mont-Rose, Suisse | Altitude — 4 350 M NO


4 433 m

R E M E M B E R

Les hauteurs du Lyskamm Occidental — Western Lyskamm Aoû. 2008 | Massif du Mont-Rose, SUISS | Altitude — 4 479 M

FR


4 433 m

V I N T A G E

En Montagne on ne triche pas, on ne ment pas. Elle fait de nous ce que nous sommes vraiment.

NO


4 434 m

R E M E M B E R

FR


4 434 m

V I N T A G E

Terrasse du plus haut refuge d’Europe — The highest European refuge’s terrace Aoû. 2008 | Refuge Margherita, Suisse | Altitude — 4 554 M

La Montagne est synonyme d’amitié, de partage, d’effort, de responsabilité et de joie tout à la fois. Mais la Montagne, c’est aussi un élément naturel que l’on sait très dangereux. Combien d’amis se sont blessés ou ont même disparus comme Guy et Patrice. La Montagne n’est pas faite que d’exploits sportifs. Le bonheur est encore plus immense lorsque l’on porte ses jeunes enfants dans son dos pour leur faire découvrir les NO

lacs, les torrents, les marmottes et les chamois lors de simples randonnées. Enfin, le Grâal est pouvoir dévaler à tombeau ouvert une piste noire derrière sa plus jeune fille. Alors, cette Montagne est universelle, des sommets des Alpes passant par le Kilimandjaro et finissant par le fjord de Geiranger, sa beauté transperce les cœurs à tel point qu’on ne peut plus s’en passer.


4 478 m

R E M E M B E R

SOMMETS

PEAKS Les efforts récompensés — Rewarded efforts Dent d’Ambin / Pointe du Charbonnel, France | Altitude — 3 752 M FR


4 478 m

V I N T A G E

NO


4 479 m

R E M E M B E R

La Pointe Gniffeti brûlante — Fresh Peak Margherita Massif du Mont-Rose, Suisse | Altitude — 4 554 M FR


4 479 m

V I N T A G E

Un sommet, c’est aussi regarder le ciel — A summit is also looking at the sky Folgefonna, NO / Massif du Mont Rose, FR | Altitude — 1 100 M / 3 647 M NO


4 527 m

R E M E M B E R

Sommet du Lyskamm Oriental, Face Nord Aoû. 2008 | Massif du Mont-Rose, SUISS | Altitude — 4 527 M

FR


4 527 m

V I N T A G E

NO


4 554 m

R E M E M B E R

La Pierre aux pieds — View on the Charbonnel Lanslevillard, France | Altitude — 2 750 M FR


4 554 m

V I N T A G E

La langue des Trolls — View on Folgefonna Glaciers Trolltunga, Norway | Altitude — 1 100 M NO


4 748 m

R E M E M B E R

Au-dessus de l’Europe — European Peak Mont Blanc de Courmayeur, FR | Altitude — 4 748 M

FR


4 748 m

V I N T A G E

NO


4 810 m

T H A N K S

FR


REMERCIEMENTS Ce livre est dédié à ceux qui ont perdus la vie en Montagne — GUY FAVRE et PATRICE VINCENDET, et à ceux qui y renaîssent chaque année, mes parents d’abord ANNIE et JEAN-MICHEL LOISELEUR — mes soeurs et les familles qu’elles fondent à leur tour : STÉPHANIE et MATTHIEU DESCLOZEAUX — CAROLINE et ROMAIN DÉMAZURE — la nouvelle génération qui vit ses premiers instants dans les hauteurs et qui a tellement à découvrir, CLÉMIE et THÉO.

Je dédie ce livre aussi à ceux qui ont fait de ma montagne quelque chose d’encore plus beau — ma plus vieille amie MARIE TRACQ et ses parents JULIE et JEAN-CLAUDE TRACQ — ma Marraine MARTINE SAUDMON et son mari DOMINIQUE — la FAMILLE BANCE, NICOLE, GÉRARD et DAPHNÉ.

Je remercie mes nouveaux amis venus d’ailleurs et avec qui j’ai découvert les sommets Norvégiens : LANA SVENKLA, ILSE MARTENS, EMIL PAHL, LAURA MARTENS et JONAS BECH — ceux qui me parlent de ce merveilleux pays où ils ont grandit : ANDREA CLAUSSEN, RUTH IVERSEN, ODA RAMSDAL, IAN DUVALAND.

NO

4 810 m

THANKS


R E SO M ME MME BT S E R

4 810 M — MONT BLANC, FR 4 748 M — Mont Blanc de Courmayeur, FR 4 554 M — Pointe Gnifetti, Massif du Mont Rose, SUISS 4 554 M — Pointe Margherita, Massif du Mont Rose, SUISS 4 479 M — Lyskamm Occidentale, Massif du Mont Rose, SUISS 4 478 M — Cervin, SUISS 4 432 M — Pointe Parrot, Massif du Mont Rose, SUISS 4 102 M — Barre des Ecrins, FR 3 752 M — POINTE DU CHARBONNEL, FR 3 697 M — Dent Parrachée, FR 3 638 M — Albaron, FR 3 560 M — Ouille d’Arbéron, FR 3 010 M — LES BELLES PISTES NOIRES DE BONNEVAL-SUR-ARC, FR 2 973 M — Pointe de Tierce, FR 2 750 M — La Pierre aux pieds, FR 2 385 M — Lac de Chasseforêt, FR 1 974 M — Lac du Mont-Cenis, FR 1 810 M — Vallée du Ribon, FR 1 750 M — VILLAGE DE BESSANS, FR 1 740 M — Le Villaron, FR 1 200 M — Hardangervidda, NO 1 100 M — Trolltunga, NO 910 M — Parc national de Breheimen, NO 416 M — Village de Skjeggedal, NO 410 M — Nordfjord, NO 295 M — Geirangerfjord, NO 0M

FF R R


V CI RNETD AI TGS E

CRÉDITS PHOTOS — France | Jean-Michel Loiseleur — Stéphanie Loiseleur Norway | Katrine Almås — Oda Ramsdal — Amandine Loiseleur

TÉMOIGNAGES — France | Caroline Loiseleur — Stéphanie Loiseleur — Jean-Michel Loiseleur Norway | Oda Ramsdal — Ian Duvaland

DIRECTION ARTISTIQUE — ILLUSTRATIONS — RÉDACTION — Amandine Loiseleur

RELIURE — Amandine Loiseleur

SPECIAL THANKS TO — Oda Ramsdal Ian Duvaland Andrea Claussen Yann CM Bougaran Sunniva Mellbye Thomas Signollet Félix Girard Finn Silliton N NO O


Profile for Amandine Loiseleur

Ascension — Mountain Book  

Ascension is an 130 pages homemade book about Mountain. This book is about feelings, freedom and creativity in the summits from 0 to 95 year...

Ascension — Mountain Book  

Ascension is an 130 pages homemade book about Mountain. This book is about feelings, freedom and creativity in the summits from 0 to 95 year...

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded