Issuu on Google+

TU_97_p01

Bulletin interne du Comité d’Entreprise

Trait

d’Union

97

OCTOBRE AVRIL 2008


TU_97_p02

TU_97

2

françois, jean-paul

vincent, en direct ...

avec nos agences

caisses

HUBERT STRAUEL

le regain d'inflation, Smic scotché au minimum, fermetures d'entreprises et plans sociaux qui s'accumulent, refonte du contrat de travail selon les critères du Medef, révision du Code du travail. La liste non exhaustive est trop longue, bien trop longue. Décidément, rien n'est épargné aux salariés de ce pays et à leurs familles. Les caisses sont vides, qu'on vous dit, il n'y a pas d'autres solutions possibles ! Après la case austérité, tout ira mieux, braves gens, dormez en paix.

vides !

« Exit » les promesses, voici le temps des sacrifices. Pas un jour sans son lot de mesures aptes à conjurer la crise des subprimes et/ou l 'endettement colossal de l'Etat. A l'évidence, ce ne sont pas ceux qui sont responsables de la fuite en avant spéculative qui paieront les pots cassés. Tarifs sociaux de la SNCF, hold-up sur les allocations familiales, nouvel allongement de la durée de cotisation pour la retraite, remise en cause permanente des services publics et coupe sombre dans les effectifs... Pression sur les salaires malgré

Comment, étant aide-comptable, peut-on devenir chauffeur du HUBERT STRAUEL Texte

et les autres...

HUBERT STRAUEL

Non, ce n'est pas une publicité pour un film de Claude Sautet ! Il y ceux qui partent en catimini, discrètement, comme ils sont arrivés, sans crier gare... Il y a ceux qui, dans la grande tradition festive du Livre, font les choses en grand... En voilà trois qui n'ont pas hésité à inviter tout le personnel de l'entreprise. Un grand coup de chapeau !

inter

journal « L'ALSACE » et délégué majeur de la FILPAC-CGT? Si cette question semble incongrue, vous trouverez la réponse auprès de Vincent Cozzo. Avec, comme qui dirait, une prédisposition naturelle. Certains se souviennent encore de la façon dont Vincent a mis le pied à l'étrier syndical. Au cours de l’année 1993, les salariés de l'expédition, après des années de luttes acharnées, arrachent le passage de la convention collective employés à celle des ouvriers. Pour mener ces négociations à terme, il était important que des élus du service s'impliquent. Or, aucun chauffeur ne se porte spontanément candidat aux élections. Notre section syndicale fait le forcing, et finalement les chauffeurs

enzo, le syndicalisme dans


3

le sang... chaud!

à leurs patrons. Face à cette France de toutes les injustices, le duo Sarkosy/Fillon choisit clairement son camp : 15 milliards d'euros de ristourne d'impots, bouclier fiscal, 68 milliards pour les diverses aides à l'emploi, 25 milliards de baisse de « charge sociale », autant de mesures qui, loin de contribuer au redressement d'une croissance moribonde, creuse le fossé des inégalités : 700 000 retraités sous le seuil de pauvreté, 7 millions de salariés pauvres. Telle est la France du XXI e siècle, censée être

désignent Vincent Cozzo à l'unanimité. Avouez qu'en matière de démocratie, on ne pouvait espérer mieux. Au cours des premières réunions, comme à son habitude, le directeur technique ne cesse d'allumer notre nouveau délégué, histoire de le tester. Mal lui en pris. Ce fut l'étincelle qui transforma cet homme, d'un caractère en apparence placide et réservé, en défenseur acharné des salariés de l'entreprise. Un homme qui, très vite, força le respect par sa capacité d'analyse et sa faculté de porter des propositions constructives. Bon nombre de problèmes d'organisation interne à son service ont trouvé des réponses sous son impulsion. Par la pertinence de ses réflexions, il contribua à faire de notre syndicat ce qu'il est aujourd'hui. Un militant, convaincu que nos succès sont indissociables de la construction du rapport de force, et du renforcement du syndicat, pour lequel il ne cessa de s'impliquer. Son itinéraire le conduisit à assumer très vite des fonctions de responsabilités, élu D.P., puis C.E., au CHST-CT, en commission de formation, au bureau de la section syndicale. Il se dévoua également corps et âme dans l'intérêt des

un modèle de civilisation. Cette situation n'est pas fatale. La mobilisation grandit de toute part. Certes, pas encore suffisamment pour freiner les ardeurs ultralibérales du patronat et du gouvernement. Mais chacun, lucide et conscient des défis qui sont les notres, peut apporter sa pierre à l'édifice de la mobilisation nécessaire. A l'heure où les patrons de presse clament leur volonté de réviser le modèle social qui régit nos professions, nous sommes d'autant plus concernés. <

Leur problème, c'est que les braves gens ne sont pas prêts à se reposer sur leurs lauriers de plus en plus fanés ! Leur problème, c'est que les braves gens n'aiment pas que l'on se foute d'eux, comme dirait feu l'ami Brassens. Car, dans le double fond de la caisse vide, il y a la France de l'opulence, celle qui s'enrichit en dormant : 4800 milliards d'euros de capitalisation boursière, rien qu'à Paris; les sociétés du CAC 40 qui font 100 milliards d'euros de bénéfice net, qui en redistribuent 40 aux actionnaires, qui octroient des « salaires » en hausse de 40% entre 2006 et 2007

<

ns

TU_97_p03

dans lequel son engagement est apprécié depuis de nombreuses années.

porteurs, salariés auxquels il était très attaché. Vincent, ce sont également des envolées lyriques extrêmes et des polémiques sans fin autour du foot. Ce grand admirateur du football italien, dont la passion frôlait par moment le chauvinisme, devenait bouillonnant dès que des voix discordantes se levaient. Votre serviteur est bien placé pour le confirmer: il était hors de question de critiquer l'approche tactique des Transalpins, et encore moins de porter un jugement négatif sur le grand Milan, monstre sacré parmi les monstres. Ce qui n'empêche nullement Vincent d'être également un dirigeant et entraîneur des jeunes du FC Kingersheim, secteur associatif

Son départ en PMS en février dernier laisse un certain vide dans notre organisation. On ne peut douter que les graines qu'aura semées Vincent pendant près de quinze ans dans notre entreprise et dans son service seront porteuses d'émulation et de nouvelles vocations militantes. Vincent, au nom de tous les camarades de la section FILPAC-CGT et de tes collègues de travail, je te souhaite beaucoup de joie et de bonheur auprès de ton épouse, Maria-Magdalena, de tes enfants, François et Catherine, et de tes proches. Ciao bambino et arrivederci!


TU_97_p04

TU_97

4

Comptes rendus des 12 décembre et 28 février 2008 -- 12 décembre -1. L'approbation du PV du 11 septembre 2007 est reportée au prochain CHSCT 2. Présentation du projet d'aménagement de l'agence de Mulhouse Les travaux débuteront à la mi-janvier et devraient durer jusqu'à la mi-juin 2008 pour les locaux au 1er étage de l'avenue Kennedy et de l'ancien bureau de tabac qui a été racheté. Le personnel sera installé provisoirement au siège, aménagement de l'espace multimédia, informatique et salle de réunion des journalistes, pour 19 postes de travail et 2 postes photos pour toute la durée des travaux. L'aménagement des nouveaux locaux se fera en concertation avec le personnel. Il est demandé de vérifier les nouvelles normes pour les toilettes handicapées. A l'étude un projet de déplacement des archives vers le siège. 3. Application de l'interdiction de fumer Un point sera fait, agence par agence, au courant premier trimestre 2008. Au siège : trois projets d'espaces fumeurs sont à l'étude, le premier près du garage, le deuxième à la sortie de la salle d'expédition, le troisième sur les espaces verts. Mise en place d'une aide financière pour le personnel fumeur souhaitant arrêter de fumer, sous forme d'un remboursement de 75 € de l'entreprise et 75 € de la CAIRPSA sur présentation d'un justificatif. 4. Déménagement de l'Agence de Colmar : Le déménagement est prévu samedi 22 décembre 2007. La nouvelle agence sera visité par le personnel vendredi 14 décembre à 9 heures, afin d'apporter d'éventuelles modifications. Trois vélos seront mis à la disposition du personnel de l'agence.

5. Divers : Plusieurs problèmes de climatisation-chauffage ont été signalés dans les agences de Guebwiller, Thann et Altkirch. Des masques sont demandés par les journalistes en intervention sur les sites à risques chimiques. M. Ramstein propose une rencontre avec les responsables de la CRAM, les pompiers de Saint-Louis et les responsables de rédaction courant janvier 2008. Travaux dans les agences : - Strasbourg : l'installation de la climatisation est prévue en 2008 - Thann : l'enseigne est à revoir. - Belfort : réfection de l'accueil - Wittelsheim : les deux sièges de l'accueil seront remplacés. En chiffres : - 17 véhicules de service seront remplacés en 2008. - 206 écrans d'ordinateurs seront remplacés par des écrans plats en 2008. La mise à jour du tableau d'affichage près du poste de garde n'a toujours pas été effectuée. Les rotativistes demandent le remplacement du produit de nettoyage industriel K 80. Présentation du plan de prévention 2008 et annonce par la direction de l'obtention du label vert pour l'entreprise.

-- 28 février -1. Visite de l'agence de Belfort Rez-de-chaussée : à voir les infiltrations au plafond, tous les blocs de secours HS; prévoir de l'anti - dérapant sur les marches; jeter le séchoir et le matériel de film au WC du RdC. Monsieur l'inspecteur de la CRAM préconise de revoir le positionnement des postes de travail, ainsi que l'isolation phonique. 1er étage : fixer la rambarde en aluminium ; supprimer les câbles au sol au bureau du secrétariat

2e étage : à revoir les stores HS. 3e étage : à changer ou à réparer : tous les stores des Velux à la rédaction; à prévoir du film solaire adapté pour les vitres; à changer un volet à la rédaction, plus un siège; à nettoyer les toiles d'araignées. 2. Plan de prévention 2008 Au mois de mars la médecine du travail a prévu d'effectuer des analyses et des mesures sur les laveurs en fin de production à la rotative. Le plan de prévention pour 2008 est adopté, avec des rajouts éventuels en cours d'année 3. Point sur les travaux en cours (agence de Mulhouse et Colmar) Colmar : voir finition de l'agence, ainsi que la mise à disposition des vélos. En attente la mise en place de la borne Wifi. Mulhouse : à voir avec l'architecte, la mise en place d'un WC handicapé. 4. Avis du CHSCT sur le projet de charte informatique Après discutions, le CHSCT convient d'une réunion spécifique sur la charte informatique, à programmer dans les semaines à venir. 5. Divers Un stage de la prévention routière est prévu courant avril par la CRAM. A voir : le stationnement des véhicules privés sur le parking de l'entreprise en journée. A prévoir : le remplacement du véhicule de relivraison qui affiche environ 400 000 km au compteur. A revoir : tous les diffuseurs HS dans les toilettes et vestiaires ; le remplacement des bancs dans celui-ci ; la mise à disposition d'un fenwick à gaz, en cas de panne, pour le cariste. A livrer : deux sièges neufs à l'agence de Wittelsheim et prévoir le remplacement de trois néons.


TU_97_p05

5 Il est loin, le temps où la section de tennis de table de « L’Alsace » Colmar alignait trois équipes en championnat corporatif. Désormais, c'est une seule équipe qui défend les couleurs du journal dans cette compétition qui, il faut le rappeler, a été créée dans les années… soixante (!) par la rédaction sportive de Colmar, à savoir Francis Braesch, Raymond Claudepierre et André Schreiber. Et quand on dit une seule équipe, il convient de préciser qu'elle s'aligne le plus souvent

à deux joueurs, deux vétérans qui plus est. La saison 2007/2008 est donc placée sous le signe de la résistance. Mais il faut croire que nos deux papis s'y entendent bien question résistance : après 14 matches (sur un total de 20 pour l'ensemble de la saison) « L'Alsace » se classe 8e sur 11 en promotion d'honneur, avec un capital de 36 points (cinq victoires, un match nul, huit défaites). En principe, le maintien devrait pouvoir être assuré, surtout si, pour les rencontres à venir, Mathieu Lerch, le troisième homme (le plus

RAYMOND CLAUDEPIERRE

Michel Schlienger

font de la résistance

René Marmillot André Galli

les colmariens

jeune et donc le plus frais) parvient à se libérer de ses contraintes professionnelles pour être présent en salle… avant 20 h. Au classement individuel, Théo Rittelmeyer (classé 40) pointe à la 8e place, avec 29 matches gagnés sur 42 disputés, et Raymond Claudepierre (classé 45) est 19e, avec 19 victoires pour 42 matches. Pas si mal pour des joueurs dont le premier est largement quinquagénaire et le second nettement sexagénaire. Reste à espérer que, dans les temps à venir, de jeunes talents se manifestent au sein du personnel de l'agence de Colmar, afin que « L'ALSACE » continue de bien figurer dans ce championnat que le journal a lancé il y a plus de quarante ans.


TU_97_p06

TU_97

6 BUDGET SOCIAL

Tout comme l'année précédente, plusieurs changements sont intervenus au sein des équipes dirigeantes des sections, principalement dû aux départs à la retraite. Notamment, la section Tennis, Jérôme ARNOUX reprenant le flambeau de François HARTMANN ; Jérôme STUMBE nouveau président de la section Volley-ball suite au départ de Yves SOLLER ; La section Cyclo quand à elle accueille un nouveau secrétaire Gilles SANTALUCIA, la section Tennis de table Mulhouse un nouveau trésorier, René MARMILLOT et la section Athlé une nouvelle trésorière Marine DELLA ROCCA. Félicitations et encouragements aux nouvelles équipes. Côté finances, entre compétitions, rencontres, sorties, achats de maillots et assemblées générales la subvention 2007 a été comme d'habitude bien maitrisée par l'ensemble des sections. Concernant le budget 2008, une subvention à la hausse a été alloué à plusieurs sections, leur permettant ainsi de mieux faire fasse à la hausse du célébrissime indice « le coût de la vie ». Gagner plus pour bouger plus ! Comptes d'exploitation : Côté social : on peut se féliciter de la bonne fréquentation de la billetterie, des sorties, de la fête de Noël et des locations vacances. Presque l'ensemble des rubriques ont un solde positif, cela se traduit par un solde final du compte d'exploitation de 45000 €. Des investissements sont en cours actuellement comme le changement des vitrages et volets à Balaruc pour la somme de 5800 € et les travaux à l'étang pour un montant de 4500 €. Côté fonctionnement : dans la grande majorité des rubriques le budget a été maitrisé. Un solde final de 9300 €, permettra notamment de mettre en place cette année une formation économique.

BILAN FINANCIER 2007 Compte social Compte Fonctionnement Section Athlétisme Section Tennis de Table Colmar Section Tennis de Table Mulhouse Section Volley Section Randonnées Section Musculation Section Cyclotourisme Section Tennis Section Ski Section Pêche Section Ball-Trap Section Football Mulhouse Section Badminton Section ARA Section Vacances Caisse Social Caisse Fonctionnement Devises étrangères Chèques à encaisser Billetterie à encaisser Diverses commandes à encaisser Aide exceptionnelle Placement bancaire Billetterie Boissons Divers ACTIF Renouvellement patrimoine A débiter sur Social A débiter sur Fonctionnement PASSIF SOLDE NET (actif - passif) en excédent

Sous-total 21 503,07 17 073,95 813,90 5 369,61 579,28 991,00 800,00 637,00 229,84 325,45 -893,29 4 823,30 825,00 -145,00 319,20 240,15 14 536,58 741,62 48,50 133,47 854,15 622,40 0,00 7 905,00 43 857,25 5 848,00 0,00 0,00

prévisionnel 2008

Les sections sportives : Début février 2008 a eu lieu la réunion annuelle de l'ensemble des présidents et trésoriers des sections sportives de « L'ALSACELE PAYS ».

bilan 67 374,04 923,59

9 381,55

5 848,00 127 384,43 20 000,00 - 1 518,66 133,85 21 652,51 105 731,92

2007, LAURENT BELTZUNG

Subvention 2007 Section Athlétisme Section Tennis de table Colmar Section Tennis de table Mulhouse Section Volley Section Randonnée Section Musculation Section Cyclotourisme Section Tennis Section Ski Section Pêche Section Ball-trap Section Football Mulhouse Section Badminton Section ARA Emprunts appartements Aide exceptionnelle Sortie Enfants Artistes amateurs Fête de Noël Bons d’achat Noël Bons d’achat vacances Retraités Mutuelle Retraités Colis de Noël Retraités Sorties Tickets restaurant Abonnements Sport / Loisirs / Culture Billets Sport / Loisirs / Culture Chèques achats Frais de personnel Divers Investissements Subvention Fonctionnement TOTAL SOCIAL

BUDGET FONCTIONNEMENT Subvention 2007 Frais juridiques Frais de déplacement Frais de formations / études Frais affiliations organismes Rencontres CE Comission études-investissements Abonnements revues Frais assurances Trait d’Union Fournitures bureau Frais de fonctionnement Divers Frais de personnel TOTAL FONCTIONNEMENT

Subv

15

Prév

40

COMPTE D’EXPLOITATION 2007

Eta Dotation 2007 Budget prévisionnel 2007 Solde 2007

19


mar house

s / Culture ture

NNEMENT

ements

NT

TU_97_p07

7 Subventions 2 000,00 1 600,00 1 000,00 1 500,00 800,00 1 600,00 3 500,00 4 400,00 1 700,00 5 000,00 800,00 400,00 1 500,00 1 700,00 0,00 0,00 2 000,00 4 500,00 14 000,00 10 000,00 30 000,00 0,00 12 000,00 5 000,00 14 000,00 150,00 5 000,00 0,00 12 000,00 5 000,00 11 700,00 152 850,00 Etat Prévisionnel 100,00 4 000,00 2 500,00 900,00 4 000,00 1 300,00 500,00 1 700,00 6 800,00 2 000,00 13 800,00 0,00 2 400,00 40 000,00 Etat

ON 2007

007

Etat général

Débit

Crédit 192 500,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 1 500,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 7 745,00 300,00 0,00 1 600,80 0,00 0,00 0,00 0,00 1 310,00 5 918,74 0,00 32 737,24 13 335,50 0,00 5 254,07 0,00

2 000,00 1 600,00 1 000,00 1 500,00 0,00 1 600,00 3 500,00 5 900,00 1 700,00 1 476,70 800,00 545,70 1 500,00 1 700,00 0,00 3 450,00 1 404,51 3 311,18 12 620,23 8 358,77 25 306,40 0,00 12 022,71 2 378,00 16 581,50 0,00 38 448,16 9 000,00 11 040,97 8 362,48 0,00 40 000,00 217 107,31 262 201,35 45 094,04 Débit Crédit 40 00,00 0,00 0,00 3 266,12 60,10 202,00 77,00 1 642,00 0,00 2 844,95 0,00 164,00 0,00 254,00 0,00 2 153,22 240,91 5 788,64 0,00 1 303,65 25,63 11 706,56 0,00 0,00 0,00 1 772,03 0,00 31 097,17 40 403,64 9 306,47

248 204,48

302 604,99

54 400,51 192 500,00

192 850,00 -350,00

Solde 0,00 0,00 0,00 0,00 800,00 0,00 0,00 0,00 0,00 3 523,30 0,00 -145,70 0,00 0,00 0,00 4 295,00 895,49 1 188,82 2 980,57 1 641,23 4 693,60 0,00 -22,71 3 932,00 3 337,24 150,00 -710,92 4 335,50 959,03 1 891,59 11 700,00

Budget prévisionnel 2008 : Donc, pour rappel, il a été voté une rallonge substantielle à plusieurs sections sportives, ainsi qu'à la section des retraités du journal « L'ALSACE-LEPAYS », l'ARA, suite à la non reconduction pour cette année de la sortie retraités. Autre mise « en stand-by » pour cette année, les « Artistes Amateurs », mais une expo lors du jour de la fête de Noël restera possible pour les artistes voulant faire partager leurs œuvres. Côté vacances, en plus de la palette actuelle, deux nouveaux sites sont proposés, Rosas en Espagne et la Toscane en Italie. Un budget de 20000 € est prévu pour le remplacement début 2009 du mobile-home au camping de Vias. Les bons d'achats vacances et les bons d'achats Noël seront revalorisés. Ainsi, les bons d'achats vacances passeront à 75 € et les bons d'achats Noël à 30 €. Ils seront délivrés sous forme de chèques cadeaux utilisables auprès de plusieurs enseignes de magasins. La dotation pour l'année 2008 restera inchangée, à savoir 152500 € pour le Social et 40000 € pour le Fonctionnement.

COMMISSION VACANCES Bilan 2007 Balance 100,00 793,98 2 375,00 -742,00 1 155,05 1 136,00 246,00 -212,31 1 011,36 721,98 2 093,44 0,00 627,97

ANTIBES ARDÈCHE AVORIAZ BALARUC MALBUISSON PORT-BOURGENAY VERDON VIAS Déplacements Investissements Divers

Résultats au 31/12/2007 Situation au 31/12/2007 Répartition Livret dépôt Compte courant Espèces

2 628,63 -102,49 1 099,95 806,18 -380,80 2 219,15 -667,20 135,41 -3 502,56 -5 980,03 -498,85

-4 242,61 14 536,58 9 487,40 4 799,18 250,00

PRÉVISIONNEL 2008

2007 2008 Section Athlétisme 2 000,00 2 000,00 Section Tennis de table Colmar 1 600,00 1 000,00 Section Tennis de table Mulhouse 1 000,00 1 600,00 Section Volley 1 500,00 1 500,00 Section Randonnée 800,00 800,00 Section Musculation 1 600,00 1 800,00 Section Cyclotourisme 3 500,00 3 700,00 Section Tennis 4 400,00 3 600,00 Section Ski 1 700,00 1 800,00 Section Pêche 5 000,00 5 000,00 Section Ball-trap 800,00 800,00 Section Football Mulhouse 400,00 600,00 Section Badminton 1 500,00 2 500,00 Section Basket-ball 0,00 0,00 Section ARA 1 700,00 2 000,00 Emprunts appartements 0,00 0,00 Aide exceptionnelle 0,00 0,00 Artistes amateurs 4 500,00 0,00 Sortie Enfants 2 000,00 2 000,00 Fête de Noël 14 000,00 14 000,00 Bons d’achat Noël 10 000,00 12 000,00 Bons d’achat vacances 30 000,00 30 000,00 Retraités Mutuelle 0,00 0,00 Retraités Colis de Noël 12 000,00 12 000,00 Retraités Sorties 5 000,00 0,00 Tickets restaurant 14 000,00 14 000,00 Abonnements Sport / Loisirs / Culture 150,00 150,00 Billets Sport / Loisirs / Culture 5 000,00 5 000,00 Chèques achats 0,00 0,00 Frais de personnel 12 000,00 12 000,00 Divers 5 000,00 5 000,00 Investissements 11 700,00 18 000,00 TOTAL BUDGET SOCIAL 152 850,00 152 850,00 BUDGET SOCIAL RÉEL 100,00 Frais juridiques 100,00 100,00 Frais de déplacement 4 000,00 4 000,00 Frais de formations / études 2 500,00 2 500,00 Frais affiliations organismes 900,00 900,00 Rencontres CE 4 000,00 4 000,00 Comission études-investissements 1 300,00 1 300,00 Abonnements revues 500,00 500,00 Frais assurances 1 700,00 2 000,00 Trait d’Union 6 800,00 6 800,00 Fournitures bureau 2 000,00 2 000,00 Frais de fonctionnement 13 800,00 13 500,00 Divers 0,00 0,00 Frais de personnel 2 400,00 2 400,00 TOTAL BUDGET FONCTIONNEMENT 40 000,00 40 000,00 BUDGET FONCTIONNEMENT RÉEL 0,00 192 850,00 192 850,00 TOTAL GÉNÉRAL BUDGET TOTAL RÉEL 0,00 0,00


TU_97_p08

TU_97

8

mor

jean-paul

« 53 ans, ce n'est pas un âge pour arrêter de travailler.» Le mot de la fin de Jean-Paul, qui en dit long sur l'état d'esprit face à une telle échéance. Pourtant, on ne peut imaginer que la vie active ne le restera pas pour ce typographe, metteur en pages de longue date avant son affectation au service publicité, toujours prêt à s'investir et à œuvrer pour le bien de la collectivité. Car, entre son métier, son engagement dirigeant au FC Staffelfelden, de gentil organisateur de manifestations en tout genre, de conseiller municipal et d'adjoint au maire à Heimsbrunn, son village d'adoption, nous étions nombreux à nous demander comment un seul homme pouvait se démultiplier tant sans recourir à un clone ! Seuls ceux qui n'ont pas fréquenté la fameuse Fête des lentilles à Heimsbrunn ignorent la contribution pantagruélique de Jean-Paul au succès de ces agapes automnales. La vie n'étant décidément pas un long fleuve tranquille, Jean-Paul vient de vivre la cruelle désillusion d'une défaite électorale : le suffrage universel est impitoyable. Mais nous savons que celui que nous surnommions affectueusement Paulo n'est pas du genre à se laisser abattre, malgré un côté un tantinet râleur : quoi qu'il arrive, nous serons toujours accueillis royalement si d'aventure nos chemins se croisent. Nous te souhaitons un avenir radieux, des projets plein la tête, du bonheur plein les jours, le tout partagé avec ton épouse Marie-France et tes enfants Michaël, cadre rotativiste à « L'ALSACE », et Maxime. Bon vent! Un jetz geht's einà !


TU_97_p09

hartmann

9

françois C'est avec une certaine pointe de nostalgie que nous voyons partir un des piliers représentatifs d'une profession ancestrale du Livre : le photograveur. De surcroît, un de ceux qui croyaient dur comme fer à la défense d'un savoir-faire, d'une qualité de travail, d'une conscience professionnelle. Et nous ne pouvons humblement lui donner tort sur le fond, tant la qualité d'impression des photos montre, jour après jour, que l'intervention humaine reste essentielle. Ses coups de gueule anti-filtre automatique sont légendaires. Nous retiendrons aussi la fabuleuse chorale de tennismen qui, dans une partition pas vraiment flatteuse, mais toujours sympathique, a rendu un hommage appuyé à son président lors de son pot d'adieu. Tel un grand oiseau migrateur, François va (rou)couler des jours heureux avec son épouse Dominique au chaud soleil de Provence, son nouveau lieu de résidence. Qu'on se le dise : tous les adeptes de tennis ne manqueront pas d'aller y faire un tour pour partager quelques coups de raquette avec François. Ils seront toujours les bienvenus.

Ndlr : Les départs en PMS étant bien trop nombreux, ceux qui ne figurent pas (ou pas encore) dans cette rubrique ne nous en voudront pas. La pagination n'est malheureusement pas extensible à l'infini. Nous saluons donc les camarades de travail qui sont partis lors des derniers mois et leur souhaitons de profiter pleinement de leur nouvelle vie.


TU_97_p10

TU_97

10 Jean Rodarie, pour tous les journalistes des locales

Tout petit déjà, dès l'âge de 8-10 ans, il était un fidèle lecteur de « L'ALSACE » et l'un des sujets qui l'avaient le plus intéressé était la révolution hongroise de 1956. Il se souvient aussi de la création de « L'ALSACE » Lundi en 1962 : « Plus besoin d'acheter les DNA pour lire les sports du dimanche ! »

de « L'ALSACE », c'était la voix du service Région. Le soir en particulier, quand le secrétaire de rédaction de « la Région » était l'interlocuteur privilégié, et souvent unique, en cas de fait divers tardif. Cette voix -- rassurez-vous -- ne s'est point tue mais désormais elle s'exerce à titre strictement privé : Jean Rodarie, mais oui, a pris sa retraite !

Jean lors de son pot de départ à la retraite il y a quelques semaines au siège.

Jean Rodarie (2e à partir de la droite) en novembre 1969 avec l'équipe de foot de la Juventus de Mulhouse

jean rodarie le BAT d’une carrière bien

Photo Daniel Schmitt

A l'échelle de notre journal, il était une forme de monument et, comme tout monument, semblait installé là à tout jamais : presque trente-cinq années d'activité à des postes-clés, cela marque une entreprise ! Jean est en effet entré à « L'ALSACE » le 1er novembre 1973 et n'a plus jamais quitté le journal.

Déclarant en douane et facteur remplaçant

DOMINIQUE MERCIER

*

remplie *«BAT» : « b o n à t i r e r » q u e l e s e c r é t a i r e d e r é d a c t i o n délivre quand la page est terminée. Pour Jean Rodarie, ce serait plutôt un « bon à se tirer »….

Avant d'embrasser la carrière de journaliste, il avait poursuivi des études littéraires, accompagné son épouse partie travailler en Ecosse, exercé le noble métier (pendant six mois) de déclarant en douane à Bâle et celui de facteur remplaçant dans la région de Châtenois où il habitait alors. Il se souvient avec délectation du poids des catalogues de la Redoute qu'il fallait livrer à vélo et à la force du mollet ! A « L'ALSACE », il entre comme localier à Mulhouse, au SDLRM (« Service de la région mulhousienne ») alors dirigé par Patrice Hovald. Faits divers, tribunal, reportages : il y fait ses gammes pendant six mois avant d'entrer au service de nuit où il rejoint deux

autres personnages du journal : Willy Knab et Jean-Jacques Roller. Trois ans plus tard, retour à la locale Mulhouse, cette fois comme secrétaire de rédaction. Mais il s'occupe aussi du théâtre dialectal et… du foot en Bundesliga à la demande du chef des sports de l'époque, André Bruder. Il restera à la locale jusqu'en mai 1989 : il est alors muté à la Région en remplacement de Bernard Lederer.

« Rien n'est jamais figé » Des souvenirs, il en a accumulés pendant presque vingt années de SR à la Région, mais celui qui l'a le plus marqué, c'est le crash de l'Airbus au Mont Sainte-Odile : « Ce fut très difficile à gérer, mais aussi exaltant sur le plan professionnel, se souvient-il. Les rédactions, et en premier lieu celle de Sélestat, se sont mobilisées de manière exemplaire, ce qui nous a permis d'arriver très tôt sur les lieux du drame.» A cette occasion, il a sans aucun doute eu droit à ce « shoot d'adrénaline » qu'il appréciait tant dans ce métier « où tout est toujours remis en question, où rien n'est jamais figé ». Souhaitons-lui, en compagnie de son épouse, de sa fille et de sa petite-fille, de passer une retraite à l'image de sa carrière de journaliste : un long moment de vie « où rien n'est jamais figé » !


ur ire

TU_97_p11

nous sommes plus forts !

A présent, les données sont claires : le patronat de la presse a décidé d'en finir avec un certain esprit paritaire, tel qu'il existait encore jusqu'à peu. 2008 doit être considéré comme un tournant dans les relations sociales, l'année de la rupture la plus radicale. Les négociations salariales en PQR en sont une illustration édifiante, de même que l'évolution des relations sociales dans bon nombre de titres.

nde

que a ont

u e

ier n

te :

Le 29 avril dernier, ces négociations se soldent par un échec cuisant : alors que se profile une forte hausse de l'inflation, de l'ordre de 3 à 4 % suivant les prévisions, le patronat se contente de proposer une hausse totalement déconnectée des indices, à hauteur de 1,4%. Pis, il ne veut plus entendre parler de clause de sauvegarde. Bref, quel que soit le niveau d'inflation, les salariés devraient accepter une baisse importante de la rémunération de leur travail. En cause, la baisse de la diffusion, des recettes publicitaires et les résultats économiques négatifs des entreprises. Ce déclin, présenté comme inéluctable, n'empêche pas de grands groupes financiers d'investir massivement dans les entreprises de presse : LVMH, Hersant Média, Lagardère, Crédit Mutuel, autant d'empires loin de pouvoir être considérés comme des philanthropes. Si ces gens investissent, c'est bien pour en tirer de substantiels profits. Et, pour bien faire

HUBERT STRAUEL

unis,

11 les choses, ils n'hésitent pas à s'attaquer à ce qui fait la force des entreprises : les salariés et leurs acquis sociaux. Emblématiques de ce phénomène, les nouvelles règles sociales avec la liquidation de 130 emplois au « Monde », navire amiral de la presse nationale et garant des accords paritaires dans la branche, le démantèlement des acquis, aux DNA comme ailleurs. Chacun a encore en mémoire les débrayages du mois de janvier à « L'ALSACE-LE PAYS »! L'histoire de la presse est émaillée de grandes batailles revendicatives pour le progrès social. Ces batailles ont conduit à des avancées considérables sur le temps de travail, les salaires, la protection sociale, le statut professionnel. Salaire minimum de 1404 euros (soit SMIC + 13,5%), 14 mois de salaire, 14 jours de RTT, indexation des salaires sur les indices garantie par une clause de sauvegarde, prime de transport revalorisée chaque année, grille évolutive des qualifications employés et journalistes, convention collective de l'encadrement. De tels acquis sont le fruit d'un très fort potentiel syndical. La FILPAC-CGT a toujours eu le souci d'unir tous les salariés autour des objectifs revendicatifs et de construire le rapport de force nécessaire pour gagner. Cette exigence est aujourd'hui de la première nécessité. Considérer que les services techniques seuls, a fortiori limités au centre d'impression, voire au prépresse publicité ou à l'expédition, peuvent contrebalancer l'offensive patronale et imposer de nouvelles avancées majeures serait utopique. Le rapport de force s'est profondément transformé, particulièrement depuis le PMS. Toutes les prises de position patronales le démontrent : l'emploi est devenu

la seule variable d'ajustement pour accompagner la restructuration permanente des entreprises de presse, avec la disparition de secteurs d'activité traditionnels et l'émergence de sociétés filiales d'un type nouveau. On retrouve cette donne dans notre entreprise, avec le remodelage du « PAYS » et la disparition de plusieurs agences, accompagnée de la création de Simply Web. Question : où cette politique s'arrêtera-t-elle? Nul ne peut le dire. Dans ce contexte, la défense des secteurs éditoriaux prend une importance vitale: l'entreprise de presse est-elle en capacité de répondre à l'exigence de son développement dans un contexte permanent de baisse des effectifs ? Pour la FILPAC-CGT, la réponse est clairement non ! Mais il ne suffit pas de l'affirmer. La FILPAC-CGT entend contribuer à construire un rapport de force durable, large, unissant journalistes, employés, cadres et ouvriers. Nul n'est obligé d'être en accord avec tout ce que nous disons ou faisons. Mais chacun peut trouver sa place dans notre organisation, porteuse de valeur de luttes, de combativité, de fraternité. A l'heure de la numérisation globale, tous ensemble, nous pouvons contribuer à inverser les tendances négatives et élaborer les réponses aux inquiétudes persistantes.

Cette tribune est ouverte à tous les syndicats désirant communiquer par le biais du « Trait d’Union » à l’ensemble des salariés du journal « L’ALSACE-LE PAYS »


TU_97_p012

TU_97

12 C’est une tradition bien établie au sein du journal : chaque année, avant les fêtes, les salariés du journal montrent qu’ils sont aussi des artistes.

MARINA DELLA ROCCA

d’artistes

Nos créateurs maison sont invités à montrer leurs œuvres, celles qu’ils peaufinent amoureusement durant leur temps libre et que leurs proches sont souvent seuls à connaître. Pas moins d’une trentaine d’adultes et environ vingt-cinq enfants ont répondu présent pour l’édition 2007.

Léa Thierbach

une palette

Sarah Witz

dessin

de 3 à 7 ans 1er : Léa Thierbach 2e : Johanna Witz 3e : Clara Hummel

de 8 à 12 ans

enfants

1er : Jérémy Lindecker 2e : Léa Erhart 3e : Ikaria Van-Chin

plus de 13 ans 1er : Mégane Lindecker 2e : Noémie Van-Chin 3e : Charlotte Lang

travaux manuels de 6 à 11 ans

1er : Théo Schmitt 2e : Léonie Hoff 3e : Zoé Baum

de 12 à 16 ans er

1 : Sarah Witz 2e : Lucille Haentzel 3e : Oriane Schwindenhammer

prix d’encouragement Zoé Baum Vasco Baum

Mégane Lindecker


TU_97_p13

13

peinture 1er : Loïc Boigeol 2e : Nicole Thierbach 3e : Anne Baum

photo 1er : Patrice Lang 2e : Louis Lang 3e : Jérôme Stumbe 1er : Raymond Waegele 2e : Laetitia Duss 3e : Patrice Lang

travaux manuels

coup de cœur chocolat

1er : Isabelle Schmitt 2e : Céline Anheim 3e : Nicole Thierbach

Gérard Zerafa

coup de cœur

concours culinaire

coup de pouce

1er : Charlotte Lang 2e : Laetitia Duss 3e : Sandrine Debenath

Martine Witz

chocolat

Loïc Boigeol

Jérémy Lindecker

Loïc Boigeol

adultes

sculpture modélisme


TU_97_014

TU_97

14 La fête de Noël 2007, organisée par la commission sociale du CE le 9 décembre, s’est déroulée à l’Espace

la magie de noël

MARINA DELLA-ROCCA

110 à Illzach. Comme l’a rappelé Hubert Strauel, notre secrétaire du comité d’entreprise : « C’est la fête pour les enfants de tout le personnel de L’ALSACE-LE PAYS ! » Deux mascottes ont accueilli le personnel du journal à l’entrée de la salle des fêtes. Danseuses, magiciens, clown se sont succédé sur la scène pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Les enfants ont pu, comme les années précédentes, se faire maquiller aux couleurs

de leurs personnages préférés : princesses, chat, Spider Mann, loup… Nouveauté cette année, un stand de crêpes avec garnitures au choix qui a eu du succès; plus de 200 crêpes ont été distribuées. Pendant l’entracte, la tombola a fait de nombreux heureux et, en fin d’après-midi, comme par magie les mères Noël ont fait apparaître le Père Noël pour la distribution de cadeaux.


TU_97_p15

15

outre les nombreux lots gagnés, le tirage de la tombola a donné lieu à une belle tranche de rire

la magie est parfois un jeu d’enfants !

le bonheur de nos bouilles, fardées pour un jour par de talentueuses maquilleuses

l’arrivée du Père Noël ne laissa personne indifférent


TU_97_p16

TU_97

16

le lubéron

vers une épreuve festive, ouverte à tous les coureurs, qui favorise la convivialité et la dégustation des produits du terroir à la chasse aux chronos. Parcours vallonné empruntant parfois le vignoble, le marathon du Lubéron proposait, pour sa 11e édition, trois parcours de 10, 21 et 42 kilomètres pour satisfaire chaque coureur. La région de Pertuis offrait évidemment un soleil automnal bienvenu, mais personne n'avait prévu une température égale à 0° le matin, au départ des trois courses. Bref, cette année, pas de piscine possible avant et après la course mais un plaisir évident de se retrouver pour passer trois jours dans le Sud de la France. Richard Schneider -- qui a passé la présidence au tandem Denis Sollier / Karine Ehrart en prenant sa retraite -- était de retour, toujours aussi affûté malgré un genou douloureux. Autre retraité indispensable à la bonne marche de la section, Jean-Marie Ziss qui, malgré des soucis de santé, a tenu à participer au 10 kilomètres.

de la ville, que toute l'équipe a pu admirer le coucher de soleil. La soirée s'est terminée autour d'une bonne table à La Grotte, dans les calanques de Callelongue. Vive les cross ! Tous les volontaires souhaitant renforcer l'équipe du journal sont évidemment les bienvenus. (Contact auprès de denis.sollier@alsapresse.com)

Toujours aussi sympa, Jean-Marie termine 11e dans sa catégorie des vétérans 4, juste derrière Marina qui participait à sa première course sur route. Chapeau à tous les deux et félicitations au nouveau duo qui a repris la section.

A peine remis de nos efforts une virée à Marseille s'imposait. C'est à la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, un des points culminants

marathon Karine Ehrart 292/576 en 4h00’01’’ (3e de sa catégorie)

les résultats

Karine, la seule inscrite sur le marathon, termine 3e de sa catégorie et signe le premier podium de la section sur une épreuve internationale, alors que Denis termine en tête du quatuor du journal inscrit au semimarathon. Ils ont visiblement retenu la leçon de Richard qui, quand il était président, mettait systématiquement un point d'honneur à finir devant ses coureurs.

LAURENT G ENTILHOMME

à grandes enjambées

Pour sa sortie annuelle, la section athlétisme du journal avait décidé de se tourner

semi-marathon Denis Sollier 196/1081 en 01h39’36’’ Laurent Gentilhomme 221/1081 en 01h41’21’’ Pascal Binder 328/1081 en 01h45’53’’ Sophie Ziss 844/1081 en 02h05’30’’

10 kilomètres Richard Schneider 119/750 en 48’28’’ Arnaud Buffler 120/750 en 48’29’’ Marina Della-Rocca 642/750 en 1h07’54’’ Jean-Marie Ziss 647/750 en 01h08’16’ (11e de sa catégorie V4)


’21’’

TU_97_p17

17

GILLES LEGEARD

C'est à nouveau sous le signe de la convivialité que se sont retrouvés les cyclos de « L'ALSACELE PAYS ». C'était le vendredi 25 janvier au restaurant Le Gargantua de Mulhouse, pour leur traditionnelle assemblée générale; les vélos étant remisés ce soir-là. Nombre de montures sont déjà sorties depuis le 1er janvier et certains -- dont un Gérard Zerafa affûté comme aux beaux jours ainsi que son voisin de table Daniel Fricker ont eux aussi accumulé les kilomètres. Notre président bienveillant Eric Iselin n'est pas mal non plus et l'inusable Pierrot Thirion n'a pas dit son dernier mot. D'ailleurs, c'est dans les

Mais carte à la main, les cyclos ont pu se familiariser avec les difficultés qui les attendent du côté de la Chartreuse, une partie occidentale des Alpes « gratinée ». Col de Porte, col du Cucheron ou encore col du Granier réservent de belles surprises. Du côté des décors bien sûr, mais surtout du côté des pentes avec des moyennes au-dessus de 5% avec un maximal autour de 9%. Les étapes seront assurément dignes des professionnels, attention à la préparation. Les sorties en amont permettront de poser de précieux jalons. Pour les absents, une séance de rattrapage est prévue fin septembre en Italie. Le lac de Garde a déjà rassemblé par le passé et il n'est pas exclu qu’il en soit de même cette année encore. Côté régime alimentaire, la section et sa trentaine de présents ont effectué une petite entorse en ce soir de janvier, en compagnie d'une représentation du comité départemental FSGT, Pierre Holder, amateur lui aussi de « la sacro-sainte convivialité ». L'assurance a avant tout retenu l'attention des cyclos, toujours soucieux d'évoluer dans les meilleures conditions. Chacun aura eu plaisir à entamer sa saison 2008 par une assemblée générale chaleureuse; elle va se poursuivre le nez dans le guidon.

jeudi 15 mai : sortie d'environ 140 km

programme 2008

vivement

les alpes !

Pyrénées que sa préparation automnale s'est effectuée. La lutte promet d'être belle tout au long de la saison, qui a débuté le jeudi 20 mars avec une sortie printanière d'environ 80 kilomètres.

du lundi 2 au mercredi 4 juin : sortie annuelle dans les Alpes jeudi 31 juillet : sortie d'environ 140 km mercredi 10 septembre : sortie d'environ 140 km du lundi 22 au mercredi 24 septembre : Italie jeudi 23 octobre : sortie automnale vendredi 21 novembre : sortie VTT, Sundgau


TU_97_p18

TU_97

18

La section badminton prend son envol dans la joie et la bonne humeur. Le lancement de cette nouvelle section sportive dans notre

l’envol

du badminton

JEAN-JACQUES DOUTAU

entreprise n'a pas encore atteint sa phase de maturité, et nous avons le plaisir de rencontrer de nouvelles recrues. La section a pour vocation de se faire plaisir autour d'un volant qui aura la lourde tâche de supporter les coups de son lanceur, plus ou moins violents suivant l'adversaire et la tactique déployée pour gagner les matches conviviaux entre nous. Au-delà de nos entraînements, 7 vaillants joueurs combatifs, 2 femmes et 5 hommes portent les couleurs de « L'ALSACE » en dehors des frontières de l'entreprise, dont une première participation a fait frémir les adversaires dans les rencontres interclubs. Les interclubs rythment l'ensemble de la saison et s'étalent sur 10 journées sous la forme de 6 matches (1 double homme, 1 double mixte, 1 simple dame, 3 simples homme) et selon une formule de rencontre aller-retour. Cette compétition, souvent méconnue car elle

oppose des équipes issues de comités d'entreprises et non des clubs, constitue aussi un axe de développement du badminton. Elle fonctionne comme un championnat classique sous la forme de rencontres aller-retour. En 2007-2008, 6 équipes disputent ce championnat (Crédit Mutuel - DSM -CLEMESSY - PSA1 - PSA2 - et le Journal « L’ALSACE »). Rappel : les entraînements internes se déroulent tous les mardis de 12 h 15 à 13 h 45 au Squash 3000. Un créneau horaire devrait être mis en place le matin ou l'après-midi (non défini pour le moment).

de gauche à droite : Jean-Jacques, Yannick, Sophie, Marc, Christophe et Eve


TU_97_p19

19

en piste

pour la glisse !

J-CLAUDE SCHMOCKER

Sortie du 2 mars 2008 en Suisse, initialement prévue au Flumsberg, a été modifiée pour la destination de Grindelwald. Les six participants de « L’ALSACE-LE PAYS » ont profité d’une belle journée de ski avec la bonne neige, un temps variable et un repas pris en commun en terrasse.

L’Alpe-d’Huez, une semaine au Club Med du 9 au 16 mars. Un groupe de 26 personnes (14 Alsace/Pays et 12 extérieurs). Une semaine avec un temps mitigé, de la bonne neige fraîche, un soleil radieux, a satisfait tous les goûts. La Sarenne, piste de 19 km, la plus longue avec le plus grand dénivelé d’Europe, départ du Pic Blanc à 3380 m et sa vue imprenable ont été fortement appréciés. Au club, l’animation était toujours aussi bien assurée. Attention au régime avec la nourriture de qualité et les boissons à volonté ! L’ensemble du groupe s’est retrouvé chaleureusement mercredi soir au restaurant typique du club autour d’une pierrade et d’une fondue. René, le moniteur de l’ESF, s’est adapté au niveau du groupe « L’ALSACE-LE PAYS » d’environ 12 personnes. Nous souhaitons un prompt rétablissement à Mlle Danielle Hantz qui, suite à un accident survenu en février 2008 pendant ses vacances au soleil, se trouvait parmi nous à la neige, dans un fauteuil roulant. La piscine, le sauna, le stretching et la salle de musculation ont comblé les amateurs. Vivement l’année 2009 pour un nouveau projet à définir !


TU_97_p20



 MULHOUSE Cinéma Kinépolis ...................................... 6,20  WITTENHEIM Salle Gérard-Philipe

Réduction sur présentation de la carte du CE

 EUROPAPARK

 FOOT MULHOUSE / STRASBOURG / SOCHAUX

Adulte : carnet de 10 .......................................................................................................... 17,50€ Enfant/étudiant : carnet de 10 .................................................................... 12,50€

 RIXHEIM Tarif réduit sur présentation de la carte CE

Entrée enfant ............................................................................................................................................ 2,20€ Location patins .................................................................................................................................... 2,20€

 BILLETTERIE SPECTACLE 

 MULHOUSE

Abonnement spectacle 20% sur présentation de l’abonnement

 RUC/ALSATIA/ESPACE CULTURE 

30% sur présentation du carnet ou abonnement



 3 heures

Adulte ...................................................................................................................................................................... 6,80€ Enfant ........................................................................................................................................................................ 5,25€



Bons à 8€ (valeur 10€) (sauf presse et promo)

Jusqu’à épuisement du budget, limité à 1 carnet/mois : valeur du chèque : 3,20€, avec participation du salarié de 50% par chèque. Conditions : uniquement personnel des agences. Cartes restaurant d’entreprise Clemessy disponibles au CE : équipes de jour, administration et personnel travaillant toute la journée.

 Adulte journée

 ZOOS

 Enfant journée

 MULHOUSE

Du lundi au vendredi .................................................................................................................. 7,70€ Samedi, dimanche ou férié .................................................................................... 8,05€ Du lundi au vendredi ............................................................................................................ 5,95€ Samedi, dimanche ou férié .................................................................................... 6,30€

 MUSCULATION



Achats en gros : se renseigner au CE

 MUSÉES



Prix de groupe sur présentation de la carte du CE ou 20% sur présentation du billet d’entrée.

 TOURISME ANIMALIER  KINTZHEIM : Montagne des singes, Volerie des aigles; HUNAWIHR : Cigognes.

 REMBOURSEMENTS

Tarif réduit sur présentation de la carte du CE

 BÂLE

Adulte ..............................................................................................................................................................................7,50€ Enfant (6 à 12 ans)............................................................................................................................2,50€

 Vita Impex, Devianne, Bijouterie Delatour : 10% sur présentation de la carte CE.

 Fourni Pros Plein Ciel à Wittenheim : 20% sur présentation de la carte CE, sauf promos (étiquettes vertes) et sur les toiles

 Point S : 5% sur présentation de la carte CE

 Complexe CMCAS EdF/GdF à Zimmersheim Individuel « L’Alsace/Le Pays » à l’année..................................................60€ Couple « L’Alsace/Le Pays » à l’année ......................................................105€ Extérieur à l’année ..............................................................................................................................160€

 METRO  FRIBOURG (Allemagne)

 TICKETS RESTAURANTS

 Pour les piscines hors de Mulhouse

La saison de tennis de la section reprend au TC Wittelsheim (sur terre battue). Tous les sportifs qui souhaitent renforcer l’équipe peuvent s’adresser à : Jérôme Arnoux au 03 89 32 70 03 ou Christophe Witz au 03 89 32 75 36.

 PATINOIRE

2 billets /an ou 20% sur présentation de l’abonnement rencontres sportives





Bons à 9€ (valeur 10€), 13,50€ (valeur 15€), 27€ (valeur 30€), 67,50€ (valeur 75€)

2 billets/an, 15€ maxi par personne

 PISCINES

info section tennis

 BONS DECATHLON

 Autres rencontres sportives

Noël : du 15 mars au 2 novembre 2008 Tarif unique à partir de 4 ans .................................................................... 26 €

 LAGUNA

 BILLETTERIE SPORTIVE

 MOBICARTE Horaires CE Renseignements complémentaires : Gisèle Fawer 03 89 32 70 34 Lundi 8 h 30 à 11 h - Mardi 14 h 30 à 17 h 15 Jeudi 8 h 30 à 11 h - Vendredi 14 h 30 - 17 h

Le CE est fermé le mercredi 18, rue de Thann, TSA 68001 68945 Mulhouse Cedex 9

Valeur 25 + 5€ ................................................................................................................................................ 24€ valable 2 mois

N’hésitez pas à vous renseigner sur les nouveaux sites vacances proposés par le CE en Toscane (Italie) et à Rosas (Espagne).

DEF - ABC

 CINÉMAS

Bulletin réalisé et confectionné par les travailleurs du Livre syndiqués du journal

Sport, loisirs, vacances, achats: le comité d’entreprise vous propose un large éventail de tarifs réduits. Certaines possibilités sont connues, d’autres moins. Voici une liste réactualisée des activités, spectacles, etc. bénéficiant d’une réduction. La billetterie marquée du signe  est accessible aux retraités.


Trait d'Union n°97