Page 42

Le Disphokhan front, masque, sangsue 40%

40%

10%

10%

Derrière cette double façade je souffre, transit de craintes et de rages. D'existences ennuyeuses et pathétiques je m'éloigne, par ma peur, mon mal, mon atonie, mon découragement, mon indifférence. Triste, mes joues sont si lourdes... Mes yeux n’expriment plus que le vide et quelques fissures.

ous une majestueuse couronne de flammes, le Disphokhan illustre un sombre acharnement. Par sa sangsue frontale, gluante, violacée et noirâtre, le Disphokhan palpe un sang savoureux mais hautement toxique.

S

« En la fibre de mon ossature translucide, une tare poisseuse et aquatique s'est incrustée.

Charnues, mes lèvres attendent les siennes. Or, cette tare me rend si sérieux, si lourd, si empesé. Un jour la masquarade prendra fin. Par des larmes qui jamais ne coulent, mon masque de chair s'effritera. Puisse la sangsue de mon égoïsme l’imiter. »

J’aimerais ignorer son existence. Or malgré moi, cette chose demeure, là, sur mon front. Ce mollusque sans forme suce ma personnalité, me déconcentre, me perturbe. Ornement du masque de mon visage torturé, le parasite cherche à s'emparer de ma couronne, me faire disparaître dans le néant.

DÆMONDALA – Les Effigies de la folie 44

Daemondala - Les effigies de la folie (demo)  
Daemondala - Les effigies de la folie (demo)  
Advertisement