Page 15

Par le fait même, ces personnifications d’états d’âmes propagent des climats émotionnels autant que de singulières constructions mentales. Les effigies, par analyse ou intuition, procurent donc d’éprouvantes illuminations. Qu’est-ce que le réel? Qu’est-ce que l’illusion? Qui êtes-vous? Où êtes-vous? Pourquoi êtes-vous ici? Les êtres du Dæmondala, par leurs enchevêtrements monstrueux et le pouvoir du cercle, répondent à ces énigmes.

Le « rite » du Dæmondala Le processus d’élaboration d’une créature se veut souple et dynamique. Aucun élément de l’œuvre n’est prévu d’avance. De nombreux morceaux, parfois perdus, délaissés, échangés ou transformés, s’élaborent en cours de route. Les effigies s’érigent donc au cours de multiples choix et combinaisons, inversions, retours en arrière et dérivations. Derrière leur production, l’ordre et le chaos s’y côtoient et dansent d’une impulsion dæmonique, créative et passionnelle! Cinq étapes conduisent à la création d’un portrait du Dæmondala: 1. Un tracé aléatoire (dessin de coin de page). 2. Prévisualisation paranoïaque. 3. Manipulation de symétries. 4. Coloration et photo-montage 5. Finalisation et impression.

DÆMONDALA – Les Effigies de la folie 17

Daemondala - Les effigies de la folie (demo)  
Daemondala - Les effigies de la folie (demo)  
Advertisement