Page 1

parlez le

langage du cerveau


sommaire

parlez le langage du cerveau Chapitre   i llustré, extrait de «Convaincre en 2 minutes» de Nicholas BOOTHMAN, publié aux éditions Marabout.

2


l’information positive page 6

l'humeur plutôt que l'action page 8

la cause et l’effet page 10


images

sons ode

urs

exp

erie

n ce s

sensations

4

z e H g me d

Y t -&

s r R 67


s i kj t


parlez le langage du cerveau

l’information positive

Votre cerveau peut seulement gérer l’information positive.

donner de coup de pied à un chien ? Cela est impossible parce que le cerveau ne peut gérer des informations négatives.

Le langage du cerveau s’illustre par des images, des sons, des sensations. Le langage parlé ne vient qu’après l’impulsion donnée par les sens. Pouvez-vous vous représenter mentalement en train de ne pas

Votre cerveau ne peut travailler qu’avec de l’information positive. Il tire celle-ci des expériences de vos cinq sens, qu’il agite ensuite dans le mixeur émotionnel que nous nommons imagination.

odeurs

sons images

v

6

sensations gouts


Prenons un exemple. Vous apprenez à un chien à sauter en lui disant « Saute », mais que pensez-vous qu’il fera quand vous lui direz « Ne saute pas » ? Eh bien oui, le chien va sauter ! Même lorsque nous autres, humains, qui savons pourtant décoder le langage, nous entendons « Ne saute pas  », nous devons d’abord penser au fait de sauter, puis choisir de faire autre chose. En fait, « ne pas », comme toute autre négation, ne constitue pas un véri-table langage.

Prenez conscience des messages latents que contiennent vos paroles. Dîtes « Avec plaisir ! » ou « Je vous en prie » plutôt que « Pas de problème ».

aucun PRO problème !

Sachant que le cerveau doit d’abord penser à un comportement pour envisa-ger, ensuite, son opposé. Quelles pensées faîtes-vous naître dans l’esprit de vos clients, supérieurs ou employés quand vous vous exprimez de façon négative ? En effet, si « ne pas  », ou toute autre négation, n’est âs enregistré par le cerveau, à quoi ma fille va-t-elle d’abord penser si je lui dis « Sois gentille, ne mets pas de bazar dans la chambre » ?

B

E M E L

?


parlez le langage du cerveau

l’HUMEUR plutôt que l’action

Tandis que le cerveau humain traite l’information et les expériences que lui transmettent nos cinq sens, les sensations se transforment en langage : nous traitons nos expériences pour les traiter en mots et les communiquer. Chaque jour, nous vivons des expériences diverses à travers nos sens. Puis, nous expliquons nos expériences, d’abord à nous même et ensuite à notre entourage. Chacun a un style propre pour donner des explications. Bien entendu, ces styles comportent de nombreuses nuances, mais il est possible de les répartir en deux catégories, l’une positive et l’autre négative.

8

Un style explicatif positif vous fait paraître enthousiaste et optimiste, alors qu’un style négatif donne de vous une image qui peut être qualifiée de réaliste, voire de franchement pessimiste. Ces styles affectent votre attitude, et votre attitude est contagieuse. Ainsi, avec un style positif, il vous sera possible d’in-

fluer sur les sensations de votre interlocuteur, et, notamment, sur ce qu’il ressent à votre sujet.


JE

RESTE

B JOIGNA

s n o r e s nous URE E À L'H

ra e f il n! o b

LE OUS JE V IE ! R EN P

i feral ne t ro p p ch as aud !

PAS A M E CONT ACTE R

AUCU PROBL N ÈME !

nous n e serons EN RE pas TARD


parlez le langage du cerveau

la cause et l’effet

10

L’espèce humaine évolue grâce à la logique, au raisonnement, à la comparaison, et surtout, au traitement de l’information. La curiosité (l’instinct qui pousse à demander « Pourquoi ? » ) est un élément essentiel de ce traitement. Votre curiosité naturelle est satisfaite lorsqu’elle obtient une explication complète, incluant une cause et un effet. Comment utiliser ce principe, à votre avantage, quand vous souhaitez nouer des relations d’affaires ? Vous améliorerez vos chances de satisfaction si vous donnez les raisons pour lesquelles vous voulez que quelque chose soit fait. Le fait de dire à vos interlocuteurs pourquoi vous faites quelque chose influence de façon importante leur réaction à votre égard car les gens obéissent automatiquement et sans y penser quand on leur donne une proposition de cause à effet. Les réponses automatiques sont fondées sur une raison, ou moins, sur ce qui ressemble

à une raison. Les gens ont besoin d’une raison pour décider d’agir et justifier leurs actions. En l’absence de raison véritable, une phrase qui ressemble à une raison peut déclencher une réponse positive. Parce que le mot « Parce que » est généralement suivi d’une information et est devenu un moteur d’action pour la plupart des gens, il est suffisamment puissant pour déclencher une réponse type ; dans ce cas une réponse positive, malgré l’absence d’information concrète.


. . . e u q e est-c ue... parce q cause

effet

d'accord !


a lice. o livie r@ya h o o .fr http://issu u . co m/alice o livie r http://o livie rdsaat.wo rd p ress . co m http://w w w.via d e o . co m/fr/p rofil e/alice. o livie r 1

Profile for Alice OLIVIER

Parlez le langage du cerveau  

chapitre illustré extrait du livre "Convaincre en 2min" de Nicholas Boothman

Parlez le langage du cerveau  

chapitre illustré extrait du livre "Convaincre en 2min" de Nicholas Boothman

Advertisement