Page 1

Lisa Dufour, MeDIATRICE communicative MERCREDI 12 FÉVRIER, IL EST 14H. LA CITÉ DU DESIGN EST CALME. LA PROMOTION EST CONVOQUÉE POUR UNE VISITE DE L’UN DES LIEUX CULTURELS LES PLUS IMPORTANTS DE SAINT-ETIENNE. POUR NOUS ACCOMPAGNER, UNE JEUNE MÉDIATRICE. Rédigé le14.02.2013 par Alice Hubert

Orange Mécanique. Avec une voix très agréable, elle nous expose les œuvres de designers très connus : Le Corbusier, Hoffmann ou encore Thonet. La visite de la deuxième exposition Homework, une école stéphanoise se déroule dans les mêmes conditions.

Dès les premiers instants, nous sommes prévenus : « Bonjour, je suis Lisa, je vais vous accompagner durant 1h30 pour la visite des deux expositions. » Nous allions être conduits, dirigés, guidés. Après quelques minutes seulement, je suis face à une évidence, Lisa a réussi à me rendre à l’écoute. Je m’intéresse donc à cette première exposition sur les Nouvelles formes de demain, me plonge dans le mobilier design. Le bâtiment éclairé tel une serre et aménagé avec beaucoup d’ouvertures invite à une visite tout en décontraction. Et c’est particulièrement le cas avec Lisa, qui nous accompagne d’un bloc à l’autre pour nous présenter les travaux des artistes. Loin d’être noyée par un jargon bien trop complexe pour moi, la médiatrice sait nous raccrocher à des éléments bien concrets et utilise des références connues comme IKEA ou encore

Intriguée par Lisa, qui aura donc accompagnée une trentaine de personnes vers la découverte du design, je me permets de lui poser quelques questions sur sa profession à la fin de notre parcours. Entretien. Quelle est exactement la dénomination de votre poste ? Lisa Dufour. Je suis guide médiateur. Nous sommes quatre à ce poste à la Cité du Design. Depuis combien de temps travaillez-vous à la Cité du design ? Je suis là depuis 1 an. J’ai été recruté pour la Biennale en mars dernier, ils avaient besoin de renfort. J’ai couvert les six expositions et les trois parcours durant les 15 jours. J’ai été formée sur le tas, très rapidement vu la cadence de l’évènement. Que faisiez-vous avant d’être intégrée ici ? J’étais assistante d’éducation. Pourquoi avez-vous décidé de vous orienter vers la médiation ? J’ai fait l’Ecole Supérieur d’Art et de Design de Saint-Etienne. La médiation me permet de lier l’art et la pédagogie qui m’a fait exercer mon métier précédent. Comment se préparent vos visites ? Nous procédons à des réunions thématiques. Suite à cela, nous rencontrons le commissaire d’exposition auquel nous posons les diverses questions que nous pouvons avoir. Ensuite nous réceptionnons les fiches objets qui présentent les différentes œuvres en détails. Enfin nous faisons chacun des recherches personnelles pour compléter nos documents. Les visites sont-elles les mêmes d’un médiateur à l’autre ? Nous procédons à une mise en commun des grandes lignes mais chaque médiateur choisit un parcours particulier. Et puis chacun à un style bien à lui. Combien de visites faîtes-vous par jour et à qui ? En moyenne nous avons deux visites par jour, cela pouvant aller jusqu’à quatre lors des périodes plus chargées entre les vacances scolaires. Notre public est avant tout scolaire, nous avons beaucoup d’enfants et d’étudiants. Je remercie Lisa, souriante, qui à 31 ans débute une carrière de médiatrice qu’elle espère bien continuer. Espérons-le pour elle car elle présente toutes les caractéristiques d’une bonne médiatrice culturelle.

Lisa Dufour, médiatrice communicative  

Cité du Design - Saint-Etienne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you