Issuu on Google+

NOVEMBRE 2016

NOVICES ils sortent du four

HENRY T un chasseur est né

AGENDA avec des dates

EgO RIP LE RESPECT PARLEZ LA LANGUE DES JEUNES

en page 7

NOSTALGIE

La guindaille de Niko VDP, enfin disponible sur votre smartphone

en page 8

Restitute Eius Nomen Universitatis In Laetitia Fraternitatis


Ce magazine, “humblement” nommé EGO, est un magazine interne à notre belle fraternité (puisse-telle toujours vivre, grandir et fleurir). En tant que tel, il va sans dire que la reproduction, la copie sont interdites. Pas tant pour une question de droits d’auteurs : plutôt pour que nos belles aventures restent dans l’intimité. Bonne lecture


Edito

Guindaillez ! -- Alexandre M.

3

Chers Frères, La réunion passée, nous avons baptisés sept nouveaux Novices. Sept comme les sept jours de la semaine, comme les sept péchés capitaux, commes les archanges de Dieu, comme les sept doigts de la main d’un gars qui a sept doigts à une main. Les voici, les voila, pour vous servir (des bière (pendant quelques mois eulement (donc ne traînez pas à venir les rencontrer))). Adrien

Aurian

Hugues

Cyril

Léopold

Gaël

Louis

EGO - OCTOBRE


Y a du vleck dans l’air

A vos Agendas ! 4

Vendredi 2 Décembre

Cantus KMKS In Den Boule

Mercredi 7 Décembre

Vide Dressing OPC Club House de Saint-Louis

Vendredi 9 Décembre

Réunion de nous

Samedi 10 Décembre

Banquet Pétase voir annexe ci-après

Vendredi 16 Décembre

Externe Toré voir annexe ci-après

“L’argent n’est pas un problème”

Piqure de rappel Novices 35€ Etudiants 50€ Bourgeois 70€

Merci de payer votre cotisation sur le compte de l’ordre : BE52 7510 0170 4109 avec votre nom, prénom et statut en communication


Chers Camarades, L’Ordre du Pétase a le plaisir de vous convier à son banquet du LVIIIème Dies Natalis. Le banquet se déroulera le samedi 10 décembre à Dworp sur le site de la Fresnaye. L’adresse précise est : Prins Boudewijnlaan, 1653 Beersel. Vous êtes attendus à partir de 19h30 sur place. Le menu se compose de 6 services.

5

Zacouskis accompagnés de leurs petites coupettes *** Triplés hors saison *** Velouté Pétasien *** Le verre du colonel *** Jaaako à la broche *** Le Guttur sens dessus dessous Le menu sera bien entendu arrosé de vin rouge. Le prix du banquet s’élève à 40€ pour les students et 50 pour les bourgeois. Cette somme est à verser sur le compte BE53 7512 0159 6453 pour le 28 novembre au plus tard. Le nombre de places étant limité, nous vous encourageons à être prompt et à réserver sans tarder votre place tout en mentionnant les informations suivantes en communication: «Nom + Prénom + Ordre» . Le nombre de participants par délégation est limité à 8. Dans un souci d’organisation nous vous demandons de bien vouloir également envoyer un mail à l’adresse petasi.ordo@gmail.com avec la même communication. Attention, seul le payement fera office de réservation ! Usque ad proximam vale. Si vales bene est ego quoque valeo. Ut semper vivat, crescat et floreat Petasi Ordo ! Louis-Philippe « Poep » Julien Président,

Edouard « Cromagnon » Laurent, Chancelyer

EGO - OCTOBRE


Ordre du Torè Mandement à la CCXXXVII ème Séance du Chapitre Magistral Externe de l’Ordre du Torè

6

S.A.T MGR Thomas Sanchez Garcia, Grand Maître du Vénérable Ordre du Torè Et S.A.T Mgr Philippe Mathieu, Grand Maïeur de la Très Illustre Cour Souveraine Ont l’honneur et l’avantage d’inviter le destinataire de la présente à se rendre à la séance susmentionnée, laquelle tiendra ses oeuvres en la Grande salle paroissiale de Bois de Breux ce vendredi 16 Décembre MMXVI, à 20h00.
 Cette invitation strictement personnelle est valable pour une délégation de 4 personnes de votre Ordre et du sexe fort. Pour chaque personne supplémentaire dans la délégation, une participation forfaitaire de 15 Euros sera demandée.
 Le Grand-Maitre de l’Ordre du Torè prie ardemment chaque délégation invitée de présenter au minimum une guindaille . La participation aux frais est forfaitairement fixée à 15 Euros pour les membres de l’Ordre uniquement (ceci ne concernant pas les membres Honoris Causa).
 Le port du Grand Equipage est de rigueur. 


Au plaisir de vous y voir nombreux! Usque ad proximam, Vale ! LEFT FOOTER: Designfreebies.org

Thomas Sanchez Garcia, M.M.O.T Philippe Mathieu, Grand Maïeur


Conseil pratique

Parle bien !

La langue des jeunes expliquée aux vieux

Bien le bonjour cher vieux Frère, Yo En un mot comme en cent, voici la raison de cet article conseil pratique : les jeunes sont de plus en plus nombreux à fréquenter nos réunions. La raison ? Ils sont plus que déterminés à rentabiliser la contisation que nous avons augmentée et qu’ils n’ont pas encore payée. Les jeunes sont des pirates prévoyants. Face à cette déferlante d’acné et de blagues pas fraîches, je te sens, toi, vieux loup de mer, tout désemparé. Pour ne pas te sentir tel un homme à la mer, voici un petit guide qui t’aidera à comprendre ces marins d’eau douce. Et ainsi, retrouver ta place parmi ce banc de poisson. D’accord, c’était plus un cent mots qu’en un seul. Allez, lis donc ce petit fascicule et apprend à parler le langage de la rue, pour mieux dompter ces créatures qu’ont rien des sirènes. Imprime-le au boulot et prends-le à la prochaine réunion. Bisous <3

7

- lol : si tu ne connais pas ce mot, c’est foutu pour toi. - balec : de je m’en bats les couilles ; faut vraiment une définition ? - golri : verlan simplifié de rigoler ; mais ne dis pas golri mamène, sinon on va golri de oit - hess : d’origine arabe : la hess (ou hass) signifie la misère, la crise - jpp : prononcé jipépé ; litt. je n’en peux plus ; s’utilise le plus souvent possible parce que tout vous fait chier quand vous êtes jeune et cool - khoya : prononcé Rhoïa (avec le R arabe, tu vois, ah tsé bien) ; d’origine arabe : tes khoyas sont tes frères, tes amis proches - kikoo : les kikoos sont les plus nuls des ados immatures. La crème de la crème anti-acné - mamène : de l’anglais my man ; mon pote ; expression favorite du poète et lyriciste Lorenzo - mif : du verlan mifa, lui-même du français famille - miskine : de l’arabe, signifie “le pauvre” ; s’emploie pour désigner qqn qui fait pitié, en fin de corona, lorsqu’il s’endort dans son vomi - noraj : à utiliser quand qqn s’énerve parce que tu l’as provoqué : celui qui s’énerve est un rageux - oit, oim : toi, moi - oklm : prononcé okahèlèm ; litt. “au calme” ; à son aise, détendu, en parlant de qqn ou d’une situation - srab : les srabs = les Arabes ? Perdu. Les srabs c’est tes potes, ta mif gros ; c’est aussi la Société Royale d’Archéologie de Belgique - zouz : une fille ; ma zouz, ma meuf, t’y touche ap EGO - OCTOBRE


Une guindaille, ça se respecte

Nostalgie 8

-- Niko VDP. depuis que le franc belge a disparu. Quand bien même, 15 septembre : y aura bien une Marie-Cunégonde de-machin-brol-de-JeCet été qui n’en finit pas annonce une nouvelle année académique et bien sûr aussi LA bleusaille des me-la-raconte-avec-le-petit-doigt-levé-au-premier-rang qui se fera photocopier ses notes en 14 exemplaires étudiants. Ah quelle belle période ! 2 mois de rassemblements festifs sur la thématique de la subtilité sans le savoir, et que ça atterrira chez toi via whatsapp le et de la finesse. Enfin le retour de la culture, la vraie ! lendemain. Là tiens, connasse! Les joutes verbales, les libations distinguées et autres Chaque soir, tu as l’immense honneur de patauger entre festivités avec tous les grands (Henri, tu bois) de ce vomi froid, pisse tiède et bière chaude. Et si tu as de la chance, de ramener chez toi la brebis égarée aux yeux monde folklorique. vides. Celle qui apparait comme par magie à 3h30 du Toi, l’étudiant dévoué, tu vas à nouveau pouvoir reprendre une vie normale de déchéance et d’abus matin quand les lumières de la Jefke se rallument. Mais en tous genres. On ne va pas se mentir, tu passeras tu as la décence, une fois son honneur bafouillé et sa réputation salie (parce que tout le monde sait que tu 6 jours sur 7 plein comme une pute aux heures de pointe. Tu en oublieras ton nom, mais pas de porter es un porc, Francis !), de lui laisser un billet de 5€ pour des capotes. Les vraies priorités de la vie, elles, tu ne qu’elle rentre pleine de TA honte chez elle. les oublies jamais. Parce que tu sais que t’es le roi de la guindaille ! 15 octobre : La bleusaille bat son plein, le singe à timbales qui résonne dans ta tête est devenu ton meilleur ami et le trajet Alma-Botanique en zigzag n’a plus aucun secret pour toi. Tous les midis, tu as la dure tâche de te lever. Tout ça pour engloutir ton coca tout plat saupoudré de Sédergine et de ravaler tes glaviots qui pendent aux molaires à cause de tes excès de la veille. Tu t’en veux (un tout petit peu quand-même) d’avoir brossé les cours à pètes. Oui, ils ont toujours lieu entre 9h et 13h. Mais au final, tu t’en fous. Parce que tu sais bien que ce fainéant de prof n’a pas retravaillé son syllabus


9 Voilà venu le 15 novembre : Après tous ces baptêmes et autres « TD’s» miteux à 8 autour d’un bac de PILS, tu te dis qu’il est quand même temps de te reprendre. Mais bon, il reste la Saint-V, la Saint-Nic’, et on ne voudrait pas offenser ces bonnes vieilles icônes. Et puis au final, ce ne sont pas deux petits cortèges de rien du tout qui vont te faire louper ton année… Du coup, plein de bonnes intentions, pour changer, tu lances un « juste un verre!» à ton pote qui sert au char numéro 12… Et merde, on est le 15 décembre : Là, tu commences quand même un tout petit peu à comprendre que t’es dans la merde jusqu’aux oreilles. Tes exams sont dans deux semaines et tu ne reconnais pas la moitié de tes intitulés de cours. Pire, t’as deux oraux avec des profs dont tu n’as jamais entendu le nom. Mais comme à ton habitude, tu sais par où commencer. Tu rassembles quelques notes pourries. Tu vends ton corps à la grosse de la repro que tu exècres pour te payer tes syllabus et tout rentre dans l’ordre, sauf ton dégout pour toi-même. 15 janvier : 216h d’étude, 48 redbulls, 4kg de café et 3 boites de Ritaline. C’est ce que ça t’aura coûté mais t’as obtenu ton 14/20 ! « Mission accomplished motherfuckers ! »

Parce que quand t’es étudiant, ben ouais, t’es un king. Tu glandes que dalle, t’accomplis rien, tu te saoules le jour sur le « budget nourriture » durement gagné par papa et maman. Et tu finis ta nuit la gueule dans tes pâtes au ketchup de clodo. Mais tu t’en fous. Et tu recommenceras au prochain quadri parce que tu sais que cette période bénite a une date de péremption qui est proche… A moins d’obtenir ton master en 9 ans. Ok, je bois. Et là tu te dis : « c’est quoi ce mec, il a 25 piges et il croit me faire la morale ? », Alors primo, j’ai 31 ans, je les fais pas, et je t’emmerde bleubite. Deuxio, je te fais pas la morale…… JE T’ENVIE. Si tu savais comme c’est fatiguant de devoir entrer dans le moule à cons et de devoir « contribuer » à cette société de fayots, se lever tous les matins et se trainer vers un job qu’on apprécie une fois par mois, le jour du salaire… vv Entrer dans la vie active, c’est un peu comme passer le week-end en tant qu’enfant à Disneyland Paris entouré de pédophiles. T’y entre plein de rêves dans les yeux, mais tu te rends très vite compte que tu vas te faire enculer à sec et pour longtemps…

EGO - OCTOBRE


Retenez bien son nom.

10

Henry T.

-- Interview avec la future star de la guindaille. Pour notre humble magazine, j’ai eu l’immense honneur de rencontrer la gloire montante de la guindaille d’ordre, celui qui nous dépassera tous : Henry T. J’étais forcément fort impressionné à l’idée de le rencontrer, de lui serrer la main, de lui parler de vive voix... Donc on a fait l’interview sur Facebook. Puis j’avais pas envie de bouger de chez moi aussi. Malgré sa récente accession au monde des chevaliers, Henry a pu rester, comme vous le constaterez en lisant cette entrevue, un homme humble et modeste. Voici ses paroles, voici sa sagesse. AM : Bonjour Henry, tu vas bien ? HT : Gros mal de dos. Avoir rajouté deux vlecks à mon scapulaire, je commence à pencher vers la gauche AM : Tu as en effet chassé deux jolies médailles récemment... Notamment au banquet de Saint-Aubain. Avant tout, est-ce que tu y as bien mangé et bien bu ? HT : Je cherche toujours le sirop de fruits rouges dans la vodka. Quant à la nourriture, j’ai préféré prendre une minorem et me suis arrêté à l’entrée, histoire d’en laisser un peu plus pour les convives AM : Ta générosité te perdra... Tu entretiens de

bonnes relations avec les Disciples de Saint-Aubain ? HT : Tout à fait. Ce sont des Namurois, on ne fait pas mieux de nos jours AM : Pour les moins Facebookiens d’entre nous, j’explique en deux mots : tu as été élevé à la dignité de Chevalier du Grognon. En quoi ça consiste ? HT : C’est en fait le titre réservé aux externes. C’est un honneur d’être élevé dans ma ville d’adoption, et ainsi rejoindre quelques moines à ce titre AM : Il parait que tu as dû corrompre Zippo pour y arriver. Qu’as-tu à dire pour ta défense ?


La décence c’est mon dada.

Henry T. 11

HT : Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat Antoine Mairesse. AM : C’est pas gagné pour toi avec ce sharkeur ... Est-ce que tu auras au moins la décence de répondre à mes dernières questions ? HT : La décence, c’est mon dada. Je t’écoute ! AM : Merci. Je voulais savoir si, dans l’intimité de cette interview, tu pourrais me conter l’effet que ça t’a fait de recevoir ton premier bling bling ? HT : Il est vrai que ce fut une très chouette surprise. Les commemos commençaient à faire de l’ombre à la partie gauche de mon scapulaire, il fallait rétablir un équilibre. Je peux enfin ressentir l’effet que ça fait de fair bling

Money is not a problem. bling aussi bien à droite que à gauche AM : Tu ne t’es pas arrêté là, puisque, peu de temps après, ton avocat te décernait le vleck de la Saint Nic. Quel est ton secret ? (promis juré, je le dirai à personne) HT : Je n’ai plus 20ans, il y a des choses qui devaient changer, et celle ci était la première sur ma liste. 4ans de guindaille, il était temps d’attaquer autre chose. Et aussi beaucoup de corruption et harcèlement de comités. Money is not a problem.

AM : La devise de tout bon Moine. Un dernier petit mot ? HT : Merci à tous pour cette magnifique fin d’année riche en ferraille. Promis, prochain banquet je laisse les médailles aux autres. AM : Ta générosité est sans limite. Merci Henry. Bisous. HT : Bisous sur ton vleck. EGO - OCTOBRE


Le Volant Pervers et son...

Banquet Gibier ! 12

-- Thomas S., Père Cellérier J’aimerais commencer cet article par une citation d’auteur Inconnus : « Y a-t-il une différence entre un bon et un mauvais chasseur ? » J’irais même plus loin dans notre thème : Y a-t-il une différence entre un bon et un mauvais cuisinier ? Face à cette interrogation philosophico-gastronomique, je répondrai que ce banquet m’a confirmé une fois de plus que : JF est un PUTAIN DE BON CHEF CUISINIER !!!!!!!!!!!!!!!

En ce samedi 19 novembre, l’Ordre du Volant Pervers organisait donc son traditionnel banquet « gibier ». Un thème plutôt logique pour ces fous du volant, qui nous ramènent chaque année les restes des pauvres animaux fauchés sur le bord des routes campagnardes empruntées durant leurs rallyes. La chasse était donc à l’honneur ! Mais je rassure tout de suite les chasseurs les plus assidus d’entre nous: le bazooka à vleck n’était pas de sortie, pas de regrets à avoir à ce niveau-là. Pour ce genre de kermesse aux médailles, à la même date, c’était plutôt au « banquet » OSC qu’il fallait se montrer. En effet, au Volant, la décoration ne s’obtient pas si facilement. Pour rappel, seul un retour accidenté de guindaille, confirmé par un procès-verbal en bonne et due forme, peut permettre à chacun d’espérer recevoir ce bout de ferraille plié. Cette année, seulement deux frères ont été récompensés pour leurs exploits : Brice D. et Gaëtan H. Mais autant vous dire que vu les exploits récents de certains de nos jeunes frères, la liste devrait s’allonger prochainement. Nous étions donc une trentaine de convives, triés sur le volet, tous à l’affut des fameux plats de gibier concoctés de main de maitre par notre JeanFrançois S. national et tout son équipe. Le brig-


adier et frère Patric V., débute la séance en nous rappelant l’agenda des prochaines chasses, non pas à courre, mais bien en combi de ses collègues schtroumpfs. Comme si cela allait arrêter les plus téméraires des convives, tous à la recherche d’un vleck du volant tant convoité. Le déroulement

13

inspirer pour le prochain concours de guindaille organisé par votre cher comité. Pour en revenir à ce banquet, certains moments étaient véritablement magiques et la combinaison des bons plats et des bonnes guindailles nous ont à tous fait passer un moment inoubliable !

de la soirée était orchestré par notre cher Jérome S., qui avec ses bons mots, nous a fait regretter son manque de présence en réunion moines. Sa tombola au profit de SOS volant du monde, dont les prix étaient tous plus magnifiques les uns que les autres, a d’ailleurs rythmé la soirée. Mais pour être honnête avec vous, celui qui nous a réellement prouvé qu’il n’avait pas perdu le rythme de la guindaille fleurie et qui fait mouche, c’est l’ancien Père Abbé Philippe. Ses guindailles, accompagnée par lui-même à la guitare, ont résonné durant tout le banquet et encore longtemps après dans toutes nos têtes. J’invite d’ailleurs tous les membres à s’en

Une fois de plus, j’en profite donc pour remercier JF de ce banquet orgasmique ! Du premier au septième service, le gout et la qualité étaient au rendez-vous. Cette précision dans les saveurs des accompagnements et dans la préparation des viandes mijotées, ont véritablement ravis nos papilles gustatives ! Je félicite les organisateurs de ce banquet, ainsi que les trois novices Adrien, Léopold et Louis pour leur service irréprochable. Et enfin je souhaite une bonne route (LOL) aux nouveaux représentants de l’Ordre du Volant Pervers et espère pouvoir profiter avec eux à nouveaux de banquets de si bonne qualité que ce dernier!!!

EGO - OCTOBRE


... des autres ! 14

Des notes de cours... -- Vous êtes pas obligé d’aller en cours, tâchez seulement de vous procurer de bonnes notes

ATTENTION ! Ce qui suit n’est pas à prendre au pied de la lettre ! Ce serait d’autant plus idiot que je n’ai jamais vu une lettre qui avait des pieds. D’ailleurs, si les lettres avaient des pieds, cela ferait bien longtemps qu’on n’aurait plus besoin de timbre et que B-post aurait fermé boutique. Les malinois me feront remarquer que la poste a fermé pas mal de boutiques ces derniers temps … C’est pas faux, et je ne vous remercie pas de me le faire remarquer parce que ça déstabilise grandement mon argumentation sans queue ni tête (ni pied, merci de le rappeler). En préambule, laissez-moi vous mettre en garde. La méthodologie que j’ai employée durant mes années universitaires (et dont je vais par la suite vous vanter l’avantage principal) n’est pas la plus fructueuse, loin s’en faut. D’ailleurs loin ne faut pas grand-chose que je sache. Revenons à notre mise en garde, à vue ou de chasse, au choix (on vit en démocratie après tout). Durant mon baccalauréat, j’ai mis un point d’honneur (et non un bras) à aller le moins possible aux cours. Cela ne me dispensait pas, à mon plus grand dam, de présenter les examens. C’est une drôle d’expression déjà, présenter un examen : présente-t-on des

symptômes comme on présente un examen ? Mais l’on s’égare, du Nord et du sujet. Comme il me fallait (du verbe falloir) réussir (du verbe réussoir) mes examens, or donc fallait-il me procurer (du verbe s’il vouuuus plaîîît, j’ai des enfaaaants) des notes de cours. Je ne vous dirai pas comment j’ai fait pour avoir des notes de cours pour tous les examens que j’ai présenté. Non, n’insistez pas … Un magicien ne révèle ses tours que lorsqu’il est complètement ivre, et ce n’est pas mon cas : je ne suis pas magicien. Par contre, je veux bien vous dire l’avantage immense de lire les notes de cours des autres : c’est qu’à coup sûr on se tape de temps à autre une bonne barre. En effet, quand on prend note rapidement, il arrive (surtout aux autres, vous en conviendrez) de faire des erreurs grossières révélant un manque cruel d’attention et/ou un excès d’imagination. Les pépites que vous lisez sur la page de droite ont été dénichée par votre valeureux Père Vers durant ses ardents blocus (à moins qu’on ne dise blocii?).


15

Lapsus révélateur : “La chope de plomb” : sans doute un étudiant qui se remémorait une guindaille. “La télévision a tendance à reproduire une vision sensuelle de la société “: ce n’est pas entièrement faux, mais c’est un peu consensuel comme approche. “La chatte des droits fondamentaux” : Une vision sensuelle des droits fondamentaux. “« Médias », une notion polysénile” : polysénile désigne un sénior multitasking. Les cours de latin ont été reporté « ciné dié » : “La « sumo division » entre le droit privé et le droit public” : 250 kilos de codes, faut croire que ça fatigue. “Utilisez la disposition Haddock !” : “Tonnerre de Brest, faites ce que je vous dis, Tintin !” “Les dérogations « ration et matériaux »” : même lui n’a pas compris ce qu’il écrivait. «Ninc aide Nunc » : c’est beau l’entraide.

Les auteurs vus d’en bas : “Mattelard et Bacon, deux auteurs importants!” : là, il n’y a aucune erreur, mais c’est trop bon pour ne pas être au menu. “Ulrich Beck, auteur de la société du risk” : on me souffle que c’est parce que les actions du Monopoly dégringolaient. “Serge Halimi a écrit « La trahison des clairs »” : un titre qui reste obscur. “Le dessin animé « percé police »” : un ché d’œuvre du 7ème art. “La sémiologie a été créée par Ferdinand de Chaussure” : les Nike Air aussi. EGO - OCTOBRE


SLMPO Ut Semper Vivat, Crescat Floreatque Sancti Ludovici Monachorum Perversorum Ordo


Ego Novembre